Partagez | .
Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Sam 28 Fév - 0:24

Une douce lueur vint percer l'obscurité de ses paupières tels les rayons du soleil passant à travers les interstices d'une fenêtre cependant, la lumière qui venait éveiller ses paupières n'était pas plus puissante que les rayons d'Hélios et la clarté de ceux-ci ne ressemblait en rien à la lumière de lunaire de Séléné... Gardant les yeux fermés sous la lueur qui était en train d’éveiller ses sens, le juge infernal rassemblait lentement ses pensées pour essayer de se souvenir des derniers événements qui l'avaient vue fermer les yeux avant de tomber dans les bras de l'inconscience. Une douleur vive vint alors ouvrir ses yeux en grand tout en grimaçant à la sensation qui lui brulait le bras gauche en cet instant lorsqu'il essayait de se redresser sur les bras en réalisant dans quelle position il était: son dos était contre un grand arbuste mousseux et noueux alors que lui était assis contre son tronc dans une posture bien misérable. Et ce n'était pas peut dire grognât le juge en sentant une douleur fulgurante lui remonter le long de sa main gauche lorsqu'il s'en servit comme appui pour se redresser.

Une grimace de douleur lui tordit le visage tandis qu'il venait enfoncer ses doigts dans une terre fraiche, révélant alors que le climat devait être des plus équilibrés dans la région tout en lançant au visage de Rhadamanthys, une horrible vérité : il n'était plus dans la région du vaste plateau et à la chaleur présente dans l'air, le chevalier des enfers n'était pas non plus dans le royaume de Fuyu. S'appuyant sur l'autre bras pour se redresser, il racla l'écorce de l'arbre de ses immenses ailes et se surprit alors à porter son surplis... Il se réveillait dans un lieu qui lui était inconnu et il portait sa sombre cuirasse: il avait dû se battre mais contre qui ou quoi ? Et surtout, avait-il gagné ? Un gout de cuivre lui arracha un crachat qui macula alors le sol de sang avant qu'il ne vienne s'essuyer la bouche d'un revers de la main pour ensuite s'apercevoir que ses brassards étaient couverts de sang... Et du sien surement.


"Par les os noir d'Hadés... Mais que m'est-il arrivé ?"


Grondât Rhadamanthys tout en essayant de reconnaitre le lieu où il se trouvait et avec lui: la raison de sa présence dans une sorte d'immense forêt remplis de lumière diffusé par d'étranges orbes lumineuse pareille a des fruits gorgé de soleil et comme elles, des prédateurs à la fourrure lumineuse qui avaient sentit l'odeur du sentit et celle d'un être bien plus blessé que celui-ci avait pu le concevoir par ce rapide examen sous la confusion de sa situation... Il ne faudrait pas que d'autre chasseur se mette sur sa piste mais fallait-il d'abord que le dragon blessé percoive le danger qui le guettait...

Avançant d'un pas lourd et mal assuré, le chevalier des enfers s'enfonça dans la forêt en laissant son bras gauche ballant pendre le coté tandis qu'a chacun de ses pas: quelque perles de sang vinrent nourir la mousse de la forêt et exciter d'avantage les prédateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Dim 1 Mar - 1:34



Forêt luxuriante

« Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal»


Combien de temps, depuis que Soi Fon venait de poser le pied dans ce monde, elle ne le sais pas, cependant elle cherchait encore des informations pour savoir où elle se trouvait et surtout comment retourner dans la Soul Society pour assurer son poste de commandant des services secrets. Derrière son devoir de capitaine se cache aussi le désir de revoir son mentor Yoruichi. Elle devait faire vite. De plus, son zanpakuto ne lui parlait plus comme avant, il semblait même être muet et  de nombreuses reprises, Soi Fon avait essayer de communiquer avec Suzumebachi en vain ...

Qu'elle est ce monde ??? Suzumebachi ne répond pas à mon appel alors qu'elle semble plus bavarde que moi, de plus je ne me déplace pas aussi rapidement qu'à la normale et surtout je ne ressent pas le Reiatsu d'une seule personne. Es ce que ce monde est habité ou encore sauvage ?? La Soul Society m'a peut être envoyé ici pour que je m’entraîne de nouveau si la menace d'Aizen refait surface.... Je ne sais pas.... Continuons la route, j'aurai ces réponses.

La Shinigami avait gardée son calme durant sa longue marche, comparé à d'autres qui auraient déjà perdue leur sang froid comme son second ou encore les hommes d'autres divisions, cependant elle n'avait encore croisé aucun âme qui vivent hormis celles d'animaux en tout genres et surtout peu connue d'elle ni de sa division. Lorsqu'elle en trouva un nouveau et lavait dans sa vision tout en gardant une distance de sécurité au cas où la créature se mettait à charger et l'attaquer... Elle suivait toujours la même direction, en faisant de légers détours tout en gardant le même axe pour arriver à l'entrée d'une forêt plus épaisse que les précédentes. Elle y entra avec méfiance, se préparant à sortir des armes de jets pour se défendre aux cas où, chaque pas se faisait en silence pour ne pas attirer l'attention sur elle, les minutes passèrent sans bruits hormis ceux des insectes, de légers courants d'air. Plus la shinigami s’enfonçait dans la forêt, plus la lumière du soleil devenait minimes jusqu'à être cacher par les arbres, Soi Fon pensait qu'elle allait bientôt finir dans un noir total lorsqu'elle remarqua un phénomène des plus inconnues à l'heure actuelles à la Soul Society, du monde humain ou encore du Hueco Mundo, une grande majorité des plantes produisaient de la lumière, la jeune femme fut légèrement surprise par cet événement nouveau dans sa vie, cependant elle reprit son sérieux rapidement notant dans sa tête ces informations sur ce lieu puis alla recommencer partir à la recherche de vie ou d'une zone de contact avec la Soul Society.....

Lorsqu'elle aperçut sur les feuilles d'une fougère proche, une couleur bien différent de la lumière vert pâle produit par les plantes, celle du sang, il semblait être fraîchement déposé certainement par un animal.... pensa t'elle. Seulement la curiosité la gagna et elle se mit à regarder aux alentours pour voir une autre trace de ce liquide, elle commença à suivre tout en se doutant de la présence des prédateurs dans la zone, certainement à la recherche de la bête blessée, toujours avec la même discrétion, effleurant les feuillages évitant les branches au sol ou de faire réagir les oiseaux en les affolant avec trop de mouvement. Suivre la piste fut une tache des plus faciles pour la capitaine et elle finit par voir l'origine, un homme possédant une armure d'un violet métallique se déplaçant le bras gauche ballant, le lieu d'origine de la plaie qui laissait une marque sur son passage, Soi Fon observa l'homme quelques instants, sa carrure, sa façon de se déplacer et sa méfiance montrait bien qu'il se savait en danger à cause de sa plaie.... Pourquoi il ne prenait pas le temps de recouvrir sa plaie avec différentes feuilles pour créer un bandage provisoire.? La Shinigami se posa cette question.

La capitaine semblait légèrement contente de voir, une autre présence humaine cependant elle s'en méfiait car elle ne ressentait pas son Reiatsu, cependant cet homme était certainement une source d'information pour la jeune femme, elle décida à contre cœur de se montrer sans sa discrétion, zanpakuto à la main, le visage neutre et surtout la voix neutre comme à son habitude.  

Bonjour, je suis Soi Fon, capitaine de la seconde Division de la Soul Society. Es ce qu'il serai possible de savoir dans quel monde nous nous trouvons.??





Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Dim 1 Mar - 17:16

Serrant les dents à chacun de ses pas en sentant les vibrations qui remontaient le long de son corps pour atteindre son épaule gauche, le juge infernal essaya de focaliser ses pensées sur l'apparente blessure qui le faisait souffrir en ce moment même tandis qu'il marchait : quelque chose dans son bras empêchait celui-ci de fonctionner correctement tout en envoyant des signaux de douleur en continu à Rhadamanthys... Grognant douloureusement, il vint alors lever sa main droite en s'arrêtant afin de tâter son bras pour découvrir la source de ses maux avant de réprimer un frisson à l'instant où ses doigts touchèrent son coude: comme s'il avait été frappé par la foudre, son corps entier se figea en un long frisson de douleur et il dut alors concentrer toute sa volonté pour écraser cette sensation infâme...

Se posant contre un arbre couvert de mousse et dont les fruits brillaient comme des petites étoiles, le spectre en profita pour voir l'étendue des blessures tout en retirant son casque de sa main valide et constata alors avec un certain dégout, les blessures qui l'affligeaient: il y avait du sang dans son casque et la sensation de raideur au niveau de son crâne disait qu'il avait dû être blessé a la tête, d'où la petite perte de mémoire du jour précédent, se disait-il en n'arrivant pas à se souvenir d'autre chose de plus loin que la mission qui l'avait envoyé dans le vaste plateau. Descendant ses yeux le long de son armure, il pouvait facilement voir que le bas de son plastron était sali par du sang qu'il avait dû cracher suite à un violent combat et le fait de voir son bras gauche cassé n'était pas pour atténuer l'idée qu'il s'était battu très récemment... Et vu son état, il avait surement dû être très difficile pour le mettre dans une condition aussi misérable.

"Tsss..."


Siffla le juge pour lui-même avant de se remettre en route tout en étouffant un nouveau grognement de douleur pour cracher une pellicule sanguine sur la mousse qui l'avait porté quelques secondes plus tôt. Moins d'une minute plus tard tandis qu'il se reposait contre un autre arbre tout en maudissant sa faiblesse: une voix le sortit de ses pensées et lui arracha un grognement douloureux avant qu'il ne se retourne pour découvrir qu'une jeune femme parée de blanc lui faisait face avec une épée a la main... Les yeux du juge se mirent alors à briller un instant d'une lueur meurtrière tout en rougeoyant de cosmos: il avait beau avoir un bras en moins, il ne lui suffisait de rien d'autre qu'une main valide pour tordre le cou d'un possible agresseur. Cependant, les mots qu'elle prononça vinrent à bout du désir sanguin qui venait de naitre en lui et s'adossa lourdement contre un tronc qu'il cisailla de ses ailes en se laissant tomber contre lui tout en répondant d'une voix fatigué:

"Oh... Tu es nouvelle sur Kosaten ? J'en ai de la chance..."

Dit-il tout en venant retirer son casque pour le poser sur le coté: révélant son épaisse chevelure blonde tout tandis qu'il inspirait profondément.

"Tu peux t'approcher, je ne peux pas te faire de mal dans mon état actuel et tant que tu ne te montreras pas hostile avec moi: je n'aurais pas de raison de t'affronter... Si tu en voulais à ma tête, j'imagine que j'aurais senti la morsure de ton épée bien avant de t'avoir remarqué, Capitaine. Je me nomme Rhadamanthys, juge des enfers et général des armées d'Hadès, spectre de la Wyverne de l'étoile céleste de la férocité... J'appartiens à Fuyu pour le moment."

Crâchat-il en essayant de tirer sur son plastron pour révéler la marque de Fuyu qu'il portait sur le torse: un sceau bleuté en forme de dragon qui l’empêchait de se rebeller contre le maitre infâme qui l'avait réduit en esclavage... Il n'y arrivait pas et se demandait si elle allait l'aider pour découvrir sa marque.

"Tu es dans un monde qui n'est pas le tien et qui a... Dévoré la majeur partit de tes pouvoirs: saches qu'ici, les prédateurs de cette forêt sont aussi dangereux pour toi et moi que des mortels faisant face à des loups avec une lance..."

Soupirât-il en capturant son regard du sien.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Mar 3 Mar - 22:35


« Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal »


L'homme à l'armure violette se retourna vers la Shinigami après avoir entendu le son de sa voix, il présenta un visage mauvais pour la capitaine qui saisit plus fermement son Zanpakuto prête à agir en cas d'attaque, cependant elle se savait en bien mauvaise posture car elle se savait moins rapide, moins puissante et surtout son arme ne lui parlait plus. Le guerrier semblait encore plein de vigueur malgré sa blessure relativement profonde au bras. Une légère pression s'était créer avant de s'évanouir avec le bruit grave de l'armure Wyverne s'appuyant sur un tronc d'arbre, Soi Fon nota que chacune des plaques d'acier composant les ailes furent tranchantes donc potentiellement dangereuses. Puis il se mit à parler d'une voix fatigué, en nommant le monde : Kosaten..... Un monde inconnu pour Soi Fon, aucun de ses rapports ne stipulait le nom même les écrits humains ne parlaient pas de ce monde comparé à l'enfer ou le paradis. Elle se nota ses pensées dans un coin de sa tête tout en commençant à s'avancer vers l'homme, l'arme à la main, chaque pas était minutieusement choisit pour éviter dans un premier temps de faire trop de bruit en faisant craquer des branches et surtout pour réagir en cas d'attaque, cependant elle baissa son arme lorsque l'homme retira son casque dévoilant une large chevelure blonde, puis il invita la capitaine à se reprocher pour expliquer le lieu où la Shinigami était tombée. Elle se rapprocha sans grande confiance tout en rengainant son Zanpakuto, la lame ne fit aucun bruit lorsqu'elle rentra dans son fourreau malgré la rapidité du geste....

Soi Fon écouta chacune des paroles du guerrier avec attention, il s'identifia sous le nom de Rhadamanthys, juge des enfers et d'autres appellations pour montrer ces différents titres à la Shinigami, elle alla surtout retenir son nom et son premier titre honorifique pour la suite. Puis il parla de la réduction de ces pouvoirs ainsi que de ces capacités dans ce monde comparé à son monde d'origine.... La capitaine pensa d’instinct à Suzumebachi qui ne lui avait pas adresser la parole depuis son arrivée dans ce lieu encore inconnue de jeune femme. Lorsqu'elle releva ces yeux sur le guerrier Wyverne, elle put remarquer la présence d'un sceau bleu sur le torse de l'homme, cependant ça l'a dégouttait légèrement de voir cette homme se déshabiller sans gêne devant une parfaite inconnue, cependant il finit par expliquer que le monde actuelle était plus dangereux que celui que l'on connaissait, Soi Fon le trouva similaire au sien à cause de la menace permanente des Hollows. Elle avait été rester polie face à cet homme blessé puis commença à reprendre la parole pour lui donner des affirmations et aussi lui poser des questions. Elle parla toujours avec franchise et d'une voix parfaitement neutre comme à son habitude.

J'avais déjà remarqué que la plupart de mes pouvoirs ont été grandement diminués, même par moment annihiler depuis que j'ai posé mes pieds dans son monde. Cependant vous avez raison sur un point, juge, si j'aurai voulu vous tuer. Je n'aurai pas engagé un contact pour avoir des informations sur l'endroit où nous nous trouvons.... De plus lorsque vous vous êtes présenté sous le nom de juge des enfers, j'ai commencé à croire que vous apparteniez à l'Enfer, une sous session de la Soul Society garder par des créatures massives servant à garder les damnés à l'intérieur pour éviter ces âmes corrompus : soit de devenir des Hollow soit de commettre des méfaits sur les âmes humaines que le Sereitei a pour devoir de protéger en plus du roi des âmes...

J'aurai divers questions à vous poser si ça nous vous dérange pas dont la principale concernant votre blessure, vous stipulez que cette forêt ou encore ce monde est néfaste, alors pourquoi ne pas avoir pris soin de mettre un bandage sur votre bras ou encore utiliser des feuillages pour éviter le saignement? Votre sang m'a permis de vous retrouver Juge, une bête suffisamment intelligente aurait pu faire de même et vous traquer.


Elle commença à regarder autour tout en cherchant une seconde question à poser, elle se déplaça avec aisance entre les légers branches pour se rapprocher encore du guerrier, elle alla parler du même ton de la nation où Rhadamanthys servait :

Vous avez parler de Fuyu, que représente ce nom dans ce monde encore relativement inconnue à mes yeux? Est ce que c'est un état ou un clan?? Je m'excuse d'avance pour ces questions, mais pour mon futur rapport pour la Soul Society, toutes ces informations sont capitales et surtout dans mon rôle de capitaine de la seconde division."

Elle sentit une gêne dans le bras gauche sous l'une ses gants et commença l'ôter pour y découvrir l'élément perturbateur, une marque circulaire de couleur verte pale arpentant le centre de son avant bras inférieur, elle fut surprit, ne se souvenant pas d'avoir obtenus cette marque avant son départ de la division pour aller s’entraîner et de voir cette lumière blanche. Elle fut intriguer et dévoila la marque au juge.

Cette marque est la cause de notre restriction de pouvoir n'est ce pas, cela ressemble énormément au bandeau d'un autre capitaine qui réduit grandement sa puissance.La couleur verte signifie quelque chose ?



Code by Wiise sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Mer 4 Mar - 23:09

Un léger sourire était en train de naitre au coin des lèvres du spectre blessé tandis qu'il pouvait alors observer pleinement le visage de celle qui l’interrogeait: elle devait faire facilement une bonne tête et demie de moins que lui et ses épaules étaient bien moins larges, pourtant, elle semblait disposer d'une musculature des plus travaillés et faisait preuve d'une maitrise des plus surprenantes de son corps car il ne voyait en elle ni doute ni frayeur qui aurait pu provoquer des tremblements à la vue d'un spectre blessé. La peau qu'il pouvait entrevoir sous au niveau de son col et de ses épaules lorsque le vent soufflait assez fort: révélait une chair bien blanche et marquée d'aucune cicatrice visible de ce côté-là, tout comme son visage qui était vierge de toute marque distinctive si ce n'est les deux étranges tresses qui pendaient de chaque côté de son visage et formé par de longs bandeaux tressés en nattes blanches sous sa coupe carrée. Elle avait un certain charme et son regard n'était pas sans lui rappeler celui de Pandora lorsque celle-ci tentait de rester neutre tout en maitrisant le pouvoir de commander les cent huit chevaliers d'Hadès...

Plongeant son regard dans les deux pupilles de la demoiselle, un jugement se dessinait alors dans ses pensées: des millénaires à juger les âmes des défunts l'avaient doté d'une capacité d'analyse sans précédente et il aurait bien pu deviner comment avait pu être la vie de celle qui lui faisait face si l'un des mots qu'elle venait de dire n'avait brisé sa concentration. Écarquillant doucement les yeux, le juge se redressa difficilement en prenant appuie sur l'un de ses coudes tout en crachant:

"Soul Society ? Ce n'est pas la première fois que j’entends ce mot..."

Puis se laissa retomber en grognant de douleur sous les mots de Soi Fon, la laissant lui demander pourquoi il n'avait pas essayé de soigner sa blessure à l'aide d'herbe avant qu'elle ne vienne lui présenter son propre sceau qu'elle avait sur l'épaule tandis que de son coté: Rhadamanthys s'affairait à retirer son brassard gauche ainsi que les autres pièces d'armure qui couvraient encore son bras brisé. Une fois cela fait, le spectre serra les dents en voyant que l'os du coude était complètement brisé et qu'une partie de son épaule était déboité au mieux, quant au pire... Il préférait ne pas y penser et commença à réchauffer sa blessure à l'aide de son cosmos tout en soupirant et posant son regard sur l'emblème vert qu'elle portait sur l'épaule et qui faisait écho à celui qu'il portait sur le torse. Retrouvant un peu de force à la sensation de son cosmos recouvrant son bras sous la forme d'une aura violacé et parcouru d'éclair, la voix du juge reprit un ton plus fort et gronda alors:

"La vipère de Minshu... Ce que vous portez est la même chose qui me marque au torse: cela se nomme le sceau et nous lie avec les maitres des différentes nations de ce monde. Le dragon bleu du royaume glacé de Fuyu et de son roi dément Sul Hei, le serpent vert des forêts printanières de Minshu sous la direction du président Jeong Tekina et pour finir: le phœnix rouge de l'empereur des terres chaudes, Karui Hanja. Si je ne me trompe pas : nous avons perdu tous nos pouvoirs en venant en ce monde pour diverses raisons et ces marques permettent à nos esclavagistes de nous tenir en laisse tout en nous donnant des ordres... Comme vous avez bien pu le deviner: nous sommes là pour nous battre."


La laissant digérer cette information, le spectre leva sa main gauche en grimaçant et fit jouer ses doigts dans le vide pour voir s'il arrivait toujours à contrôler cette main avant de soupirer en voyant qu'il n'arrivait plus à fermer le poing... Quoique avait pu être son combat, il avait dû être terrible car il le comprenait à présent: il s'était brisé le poing sur quelque chose d'extrêmement dur. Soufflant de mépris, il reposa ses yeux sur la jeune femme prés de lui avant de dire d'une voix lasse:

"Nous venons tous d'univers différents, de monde qui se ressemble et pourtant n'a rien en commun: me croirez-vous si je vous disais que je suis le fils d'un dieu et d'un mortel et que je me bats depuis des millénaires pour le dieu des enfers dans une guerre interminable ? Je suis mort il y a des éons de cela mais mon maitre ne désire point mon repos: je me réincarne à chaque début de guerre dans un corps qui ne peut mourir ni dormir... Cependant je peux être blessé mais mon corps est celui d'un habitant des enfers: les remèdes des mortels ne peuvent rien pour atténuer ma douleur... Je suis celui qui juge les âmes, Capitaine Soi Fon... Le protecteur du royaume des morts."

Dit-il avec une fierté renaissante dans la voix avant de revenir sur les derniers mots qu'il venait de prononcer et pensa alors a deux personnages qu'il avait rencontré par le passé:

"Dites moi, connaissez vous quelqu'un qui pourrait se désigner lui même par le mot ''Arrancar" ? J'ai rencontré deux personnes portant ce titre en ce monde, l'un est marqué de bleue comme moi mais je n'ai aucune idée du clan de l'autre... Cela vous ai t-il famillié ?"

Termina t-il avant de ravaler un grognement en sentant les os de son épaule se remettre en place sous la puissance de son cosmos. Cela faisait mal, même pour lui...





Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Ven 6 Mar - 22:26


Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal


Soi Fon était toujours plongé dans cette forêt étrange et inconnue où les plantes produisaient leur propre lumière tout en bloquant les rayons du soleil qui essayaient de traverser les feuillages des plus grands arbres. Elle se trouvait en compagnie d'un guerrier venue d'un monde différent d'elle, il était blessé par une raison qui avait échappée à la capitaine... Cependant durant leur discussion, elle avait posé à cet homme de nombreuses questions concernant ce monde et de nombreuses informations lui étaient revenus comme le nom de ce monde : Kosaten, la réduction de ses pouvoirs ou encore que chaque arrivant était soumis à une nouvelle personne à cause d'un sceau. Avant que l'homme ne réponde à la Shinigami sur l'origine de ce sceau et la signification, il s'était mis à fixer le regard calme de Soi Fon comme pour analyser ces sentiments, elle avait longuement soutenue son regard cependant elle avait pu sentir que ce guerrier, fils d'Hadès, était nettement plus puissant qu'elle. Soudain elle fut surprise, cet homme avait déjà entendu parler de la Soul Society... donc elle n'était pas la première arrivante dans ce monde, rassurant nouvelle pour elle... ou pas, elle allait devoir demander plus d'informations. Alors qu'elle allait de nouveau, Rhadamanthys s'affaissa sur ses appuis à cause de sa blessure et commença à retirer les plaques de son armure sur le côté gauche, le lieu de sa blessure puis il utilisa une magie inconnue de Soi Fon, violacée et parcourut d'éclair....

L'homme sembla peu à peu retrouvé une énergie, est ce qu'il s'auto-soignait fut l'une des questions dont se posait Soi Fon. Puis il se mit à répondre d'une voix plus forte plus menaçante en rapport au sceau que possédait la Shinigami sur son avant bras, elle en profita pour remettre son gant ainsi que sa veste de capitaine dans leur position d'origine tout en laissant un petit sourire. Le président Jeong Tekina, elle se devait de le rencontrer pour obtenir des informations plus précise et comment rentrer dans son monde d'origine. Puis Rhadamanthys précisa que notre présence était de se battre... mais contre qui??? Entre porteur de sceau?? Cependant le guerrier Wyverne se concentra sur sa main, elle semblait bloquer en parti, certainement à cause de sa blessure, les os devaient être briser bloquant en grand parti les capacités de son bras, mais il n'avait pas connu comme la Shinigami. L'homme se présenta comme un fils d'Hadès, dieu des enfers, qu'il vivait que dans un but la guerre et protecteur du royaume des morts, son visage laissa derrière lui une pointe de fierté avant de recommencer à parler... Le sujet qu'il aborda ne plaisait guère à Soi Fon, les Hollows, ennemis naturels depuis plus de 1000 ans des Shinigamis. Elle en avait affronté avant d'arriver sous ce monde.

L'homme se tut enfin et la capitaine allait enfin pouvoir parler, elle était rester silencieuse le temps qu'il parle. Cependant elle ne le regarda pas intéressante plutôt au domaine se trouvant autour d'eux

Vous m'excusez de ne pas vous avoir interrompus mais vous sembliez être motivés à tout me répondre d'un seul coup. Je vais faire de même tout en reposant peut être de nouvelle questions"

Elle s'éloigna légèrement de l'homme, tout en gardant un œil sur lui pour observer les fougères auto-éclairantes devant elle, elle saisit son zanpakuto et en coupant un morceau. La lumière disparut instantanément, une légère point de déception put se lire sur son visage car elle aurai voulu à la base offrir ces plantes à Yoruichi-sama. Elle reprit donc son flot de parole en essayant de justifier sa déception

Pffft, moi qui allait exprès ramener un échantillon de ces plantes à la section de recherche pour les analyser. Dommage, bon reprenons... Vous avez stipulé lorsque vous avez vu mon sceau verdâtre que nous appartenons chacun à une nation, moi à Minshuu et vous à Fuyu, n'est ce pas. De plus vous avez précisé que nous étions là pour combattre.... donc les personnes qui possèdent ce sceau ne peuvent être que des guerriers, des mages ou d'autres personnes arpentant le chemin des batailles.. Donc j'en viens à cet question des plus importantes. Ces trois nations sont en guerre entre elles et pourquoi le sont t'elle?

Elle s’arrêta de parler un léger moment pour réfléchir sur la limitation de ces capacités, elle avait un doute sur une autre de ses capacités, le lancer de ces armes de projection. La Shinigami retira sa veste de capitaine laissant au grand jour, son dos nu ainsi que des épaules. Elle prit ses armes de Jets, des kunais l'une des lames les plus répandus dans sa division, se releva tout en les tenant dans sa main gauche, cinq arme de projectiles. Puis Soi Fon chercha un arbre imposant pour s'en servir de cible, et commençant à lancer dessus ces projectiles, aucune des lames réussit à attendre le point visé, elle alla rechercher ses armes pour recommencer, elle pesta de son incapacité et tout en recommençant à parler dévoilant ses titres à Rhadamanthys.

Je suis la Shinigami Shaolin Fon plus connus sous le nom de Soi Fon. Capitaine de la seconde division du Gotei 13, Commandant-en-Chef des Services d'Espionnages. Les membres de ma division sont chargés d'assassiner, faire obéir la loi, détenir et passer des messages au sein de la Soul Society et en dehors. Cependant mes capacités actuelles font honte à mon rang de capitaine car je n'excède même pas les capacité de mon second ou encore des autres shinigamis... Et maintenant pour finir, les Arrancar....

Elle reprit son souffle s’entraînant son bruit durant quelques minutes, ces gestes étaient rapides mais toujours aussi imprécis, l'arbre commença à se recouvrir d'encoches à force de ce geste répété, les premières goûts de sueur apparurent le long de son visage, de son dos....

Les Arrancars sont des Hollows modifiés, cependant ce sont nos ennemis depuis plus de 1000 ans... Avant de rencontrer ce type d'ennemis, nous avions plus l'habitude d'affronter des Gillians ou Adjuchas, c'est la trahison d'un ancien capitaine, Sosuke Aizen que ces ennemis ont commencé à se multiplier pour nous affronter. Cependant dans notre monde, une bataille a eu lieu nous opposant contre les Espadas numéro 1,2 et 3. Le capitaine de la 8ème division avait affronté le meilleur de ces guerriers Coyote Starkk et le capitaine de la 10ème division avait affronté Tia Halibel, le troisième espada....

Et moi j'ai affronté en compagnie de mon second le roi du Hueco Mundo, Barragan Luisenbarne, le second Espada. Je pensais que nous les avions bien affaiblis mais pas que certains d'entre eux débarquèrent aussi dans ce monde. Quelle étaient les noms de ceux que vous avez rencontrés.??

J'ai une dernière question, qu'elle est le principe de votre magie, est ce du Kido??






Code by Wiise sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Sam 7 Mar - 18:47

Grimaçant avec douleur à la sensation de ses os se remettant en place au niveau de son épaule, celle-ci était cachée par son immense épaulière à l'aspect draconien qui devait surement cacher un spectacle des plus lugubres: cela ne devait pas être beau à voir, se disait le spectre en sentant ses os se déplacer si loin sous sa peau qu'il commençait à craindre qu'elle ne se déchire... Pourtant, il ne laissa absolument rien transparaître sur son visage et se contenta de soupirer d'un air fatigué tout en l'observant tenter de couper un fruit avant de voir que celui-ci perdait sa luminescence une fois tranché. Elle devait surement être déçu mais tout comme depuis le début de cette discussion: rien n'apparaissait sur son visage au point que le spectre se demandait, l'espace d'un instant, s'il n'avait pas affaire a une créature artificiel comme il en existait dans déjà tant de dimension... Puis oublia cette pensée en entendant sa question, reprenant son souffle en réussissant a se redresser pour répondre d'une voix un peu plus forte:

"La majorité des élus qui tombe en ce monde sont doté de pouvoirs ou de capacité unique... Je n'ai personnellement jamais rencontré un seul être sans compétence guerrière donc je pense qu'on n'arrive pas ici par "erreur" mais que quelque chose décide de qui viendra se perdre en cette dimension qui n'est pas la nôtre... Quant au combat, la guerre ne s'est pas encore installé dans le coeur des dirigeants de ce monde bien que le mien soit un être particulièrement vil et qui n'hésitera pas à souffler sur le moindre petit feu pour déclencher le conflit qui viendra surement... Pour quelle raison ? Depuis quand les hommes ont besoin d'une raison pour se battre ? Territoire, trésor, l'envie de faire couler le sang ou un objectif bien plus bas que tout ce que je viens de citer ? J'ai jugé des millions d'âme au cours de mon existence: les hommes sont les même, peu importe la dimension où l'on se trouver."

Finit-il avant de serrer les crocs alors que tout son corps fut secoué d'un spasme de douleur: dévoilant sa dentition blanche aux longues canines tandis qu'un bruit d'os qui se remboîte vint alors se faire entendre malgré que la zone qui se régénérait, était caché sous l'une de ses lourdes épaulières. Laissant une goutte de sueur perler sur le coté de son visage, il observait la capitaine retirer le manteau blanc qu'elle portait afin de dévoiler une peau fine et rosé: laissant au juge le loisir d'admirer son dos musclé alors qu'elle essayait de prouver sa perte de pouvoir en jouant de ses lames contre un arbre... Le résultat n'était pas beau a voir.

"Oui.. Nous ne sommes plus que l'ombre de ce que nous sommes..."

Soufflât-il avant d'entendre les titres qu'elle-même portait et se mit à sourire doucement: cela devait être une personne bien instruite et importante dans sa hiérarchie pour disposer d'autant de responsabilité. Elle lui ressemblait un peu plus que ce qu'il pensait car tout comme lui: elle semblait devoir maintenir la protection de son royaume mais d'une autre façon. Puis, vint alors les réponses tant attendu: celle qui confirmait que la capitaine de la seconde division du Gotei Treize connaissait bien les deux arrancars qu'il avait rencontré au cours de son existence ici. Des ennemies mortels ? Que la chose était drôle: lui aussi avait un ennemi mortel en ce monde et a cette pensée, l'image du chevalier d'or des gémeaux lui revint en mémoire, ainsi que la source de ses blessures...

Soupirant doucement, Rhadamanthys reprit alors d'une voix un peu plus assuré maintenant que le désordre dans ses souvenirs s'étaient estompé:

"Lorsque je suis arrivé en ce monde il y a des mois de cela, j'ai rencontré celle que vous nommez Tia Hallibel: une jeune femme blonde, a la peau bronzée et dont le bas du visage est couvert par un demi-masque en os. La Très Espada comme elle s'est présenté à moi... Nous nous sommes entraidés lorsque je fus attaqué par une créature sauvage mais depuis, je ne l'ai pas revu... Le second que j'ai vu se nommait Ulquiorra Schiffer: un être a la peau blanche et au regard vide se présentant sous le nom du quatrième espada... Lui est dans l'armée de Fuyu."

Dit-il en lui laissant pleinement le temps d'ingérer ce flot d'information tout en se demandant si elle n'allait pas l'attaquer en sachant qu'il était allié de circonstance avec l'un de ses adversaires passés... L'idée n'était pas du tout plaisante alors, il se devait de lui montrer l'écart de force qu'il y avait entre eux malgré ses blessures. Levant sa main valide, il la fit briller avec son cosmos et laissa pleinement apparaître des étoiles a l'intérieur de celui-ci:

"Loin de moi l'idée de vous effrayer mais si je dois vous expliquer ce qu'est mon pouvoir: je me dois de vous montrer un exemple... Le pouvoir qui est le mien se nomme "Cosmos": il s'agit de la technique de combat ultime de mon monde que chaque combattant doit connaitre. On ne peut détruire des montagnes d'un coup de poing ou déchirer le ciel d'un coup de pied avec une force normal alors, ceux qui veulent maîtriser ce pouvoir cherche la technique de destruction extrême et par cela: la capacité de détruire les atomes ."

La main du juge crépita d'énergie avant de se concentrer dans son surplis:

"Le monde est constitué d'atome et en faisant bruler leurs "cosmos" les combattants de mon monde peuvent faire exploser ses atomes afin de libérer une énergie titanesque. L'univers tel que je le connais est née de ce qu'on appelle le Big Bang et en chacun de nous, en chacun de nos atomes se trouvent la même énergie primordial que celle qui a donné naissance a l'univers... Avec cette énergie: les chevaliers, la classe de combattant dont je fais partit, peuvent produire la destruction ultime."

Fermant le poing pour appuyer ses mots avec un exemple: il balança son poing en direction de l'arbre qui avait servi de cible a Soi Fon: son poing partit alors dans un bang supersonique en franchissant le mur du son, créant un énorme trou dans l'arbre tandis que les feuilles tout autour d'eux s'envolèrent et que les cheveux de Soi Fon comme les siens, étaient ballotté par la vitesse d'un poing partant a plus de 300 mètres en une seconde.

"Voici la puissance du cosmos porté a son plus faible niveau: mon bras peut atteindre la vitesse du son... Au sommet de ma puissance, j'atteignais la vitesse de la lumiére..."

Soupirât-il tout en regardant la destruction qu'il avait causé sur l'arbre ainsi que sur tout ce qui se trouvait dérriére avant de reprendre:

"Mais je ne suis pas le plus fort ici: bien des gens possèdent un pouvoir égale voir supérieur au miens... Je suppose que ce Kido que vous avez mentionné plus tôt doit être d'une puissance équivalente. Ou pas, dans ce monde: les anciennes limites que nous connaissions n'ont plus cours..."

Termina alors Rhadamanthys en s'adossant contre son arbre dans une position qui se voulait plus agréable.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Sam 7 Mar - 22:48


Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal


Le guerrier Wyverne donna son opinion sur la nature humaine et Soi Fon pensa qu'il n'avait en aucun point tord. La nature humaine était variable même dans son monde, à la mort d'un être sur terre son âme se promène sur la terre en attendant le passage d'un shinigami pour l'amener à la Soul Society, si l'être était perverti ou restait trop longtemps sur la terre, les chances de devenir un hollow augmentaient. Ensuite ces êtres étaient forcés à dévorer d'autres hollows ou humains pour évoluer jusqu'à qu'il se fasse tuer par un shinigami. Voici le rôle que portait sur ses épaules la treizième division : sécuriser le monde réel.  La capitaine continuait à planter ses projectiles dans l'arbre, lorsque l'homme commença à prononcer les noms des deux Espadas qu'il avait rencontrer auparavant tout en se soignant l'épaule : Ulquiorra Schiffer, le quatrième espada et Tia Halibel, le troisième espada la seule hollow femelle faisant partit de l'ancienne garde d'Aizen Sosuke. Soi Fon se mit à pester en pensant que des ennemis aussi fort étaient encore en vie, elle avança d'un pas lent pour aller reculer ses armes tout en entendant le bruit des os du guerrier réintégrer leur place, il avait combattu peu de temps avant, elle en était sur car des blessures aussi graves arrivaient que rarement....

La shinigami se retourna pour fixer de son visage neutre Rhadamanthys, lorsqu'elle s'aperçut que son regard était bien différent  qu'auparavant, fermé et surtout montrant de l’agressivité, cet homme se montrait sous un aspect de supériorité face à elle pour lui montrer que tout espoir de l'emporter contre lui était vain. Cependant Soi Fon n'allait pas l'attaquer pour si peu, même si le hollow était dans son clan ; Fuyu, elle ne voyait pas l'intérêt de l'attaquer car il lui avait expliquer auparavant que sa volonté était soumise à un seigneur. Elle regarda Rhadamanthys puis sa main charger de cosmos, des légères étoiles pouvaient se voir.. Un pouvoir intéressant tout aussi menaçant puis elle répondit d'une voix tout aussi neutre, la crainte de mourir ne lui faisait que légèrement peur :

Vous vous montrez froid après avoir parler de mes ennemis naturels surtout d'Ulquiorra. Il fait partit de votre clan, cependant sa volonté est asservie tout comme la votre ou la mienne à un seigneur. Je ne vois pas pourquoi je vous attaquerai, alors que votre sceau semble plus faible que le mien ou que vous soyez alliés avec cet être à cause de ce symbole. Peut-être à Minshuu, il y a aussi des Arrancars, cependant ils ne seront pas mes alliés malgré le sceau. Je ne vous considère point comme un ennemi comparé à ses êtres.

L'homme se calma légèrement aux paroles, puis il se lança dans une explication de son pouvoir : le cosmos. Un pouvoir relativement effrayant et puis au dessus des capacités des plus puissants shinigamis hormis la division Zéro. Même si Soi Fon possédait des capacités relativement puissantes dans son monde, le simple fait d'entendre qu'il pouvait détruire les atomes avec son pouvoirs laissa un frisson dans le dos de la capitaine, les êtres des mondes parallèles au sien possédaient des pouvoirs bien supérieurs à des dieux. Puis Rhadamanthys, toujours assis contre son tronc chercha une cible de son regard pour démontrer la puissance qui aurai pu écraser la dame se trouvant face à lui si elle avait attaqué. Sa cible fut l'arbre d'entrainement de Soi Fon, il lança son mouvement vers l'arbre à grand vitesse, seulement l'énergie brute continua sa course vers celui-ci pour entrer en contact avec. Un trou puis une onde de choc se créa suite à l'impact, l'arbre perdu son éclat lumineux ainsi que son feuillage, en d'autre termes, il en était mort. L'onde causa aussi des dommages aux arbres collatéraux, certaines branches se cassèrent, d'autres s’effondrèrent à cause de leur faible tronc. Même Soi Fon et Rhadamanthys ressentir la puissance du choc, leurs cheveux furent souffler durant de longues secondes ainsi que l'habit de Capitaine, elle utilisa sa vitesse actuelle maximale pour aller récupérer son habit pour éviter de le perdre, même si elle se retrouvait réduite dans ces mouvements, sa vitesse restait supérieur à celle de certains Shinigamis connus. Soi Fon attendit la fin du souffle pour remettre son manteau blanc sur le dos et en remettant à leur place, ses armes de projections. Son visage n'était plus aussi neutre qu'auparavant, il avait laissé place à une angoisse légère en se demandant si cet homme allait l'attaquer après lui avoir dévoiler une partie de son potentiel. Elle émit un visage assez peu confiant en entendant la vitesse maximale de ces attaques : celle de la lumière.

Je suis impressionnée, vraiment en voyant la puissance que vous dégagez malgré ce sceau, cependant ce genre de capacité n'est pas la spécialité de ma division plus basée sur l'assassinat. Je me suis entraînée durant de longues années pour me perfectionner dans cet art, cependant je vois qu'ici je vais devoir tout recommencer avec Suzumebachi.

Elle désigna son Zankaputo tout en le dégainant pour essayer de recréer un contact avec. Elle parla d'une voix légère espérant réveiller son l'âme de son arme.

Suzumebachi, je t'ai laissé dormir sauf qu'il serai grand temps de te réveiller, entendre ta voix serai mieux par moment et surtout je pourrai compter sur ton entraide.

Aucune réponse ne lui vient, encore une fois, cependant elle ne perdait pas espoir tout en rengainant son arme dans son fourneau. Rhadamanthys ne connaissait certainement pas les zanpakutos alors elle s'assit en tailleur tout en fixant son interlocuteur du regard, les oiseaux commençaient à rechanter, la nature revenait bien vite sur les zones précédemment détruites par l'attaque de cet homme..

Vous devez me prendre pour une folle, non?? Je vais vous expliquer pourquoi j'essaye de communiquer avec mon arme Suzumebachi. Chaque Shinigami possède une arme appelé Zanpakuto, elle possède une âme et son propriétaire plus il devient proche ou puissant arrive à communiquer avec son arme. Au bout d'un certain moment, certains arrivent à obtenir un contact avec, puis dévoile plus de puissance et une autre forme : on appelle ceci le Shikai. Enfin un stade est réservé au capitaine de division et d'autres personnes mais eux ne sont pas autorisés à l'utiliser. On l'appelle le bankai : la puissance est nettement plus grande que le shikai. Je possédais ces deux capacités avant d'arriver à Kosaten.

Elle se mit à pester en se souvenant de son bankai qui était contraire à ses règles de vies, celle de la discrétion et l'assassinat... Puis Soi Fon alla parler des autres capacités sans dévoiler la sienne : le shunko.
Le Kido allait être énuméré avec rapidité.

Dans la Soul Society, une autre voie en plus de celle du Zanpakuto est présence celle du Kido, cependant je maîtrise peu ces capacités. Il y a la voix de la destruction, de la guérison et de l'immobilisation, ma division enseigne plus en profondeur la dernière pour permettre d'interroger les potentiels suspects ou traites.

Elle s’arrêta de parler tout en regardant de nouveau en direction du sceau.

Il faut à tout prix, qu'il s'efface mais par quelles moyens???

Soi Fon s'allongea au sol tout en se donnant un avis sur cet homme, Rhadamanthys, en général ils la dégouttaient cependant dans le cas présent il était le premier contact humain depuis son arrivé ici. Donc elle le jugeai plutôt bien en espérant que son avis ne change pas.



Code by Wiise sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Lun 9 Mar - 1:19

Aucun sourire ne parut sur le visage austère du spectre infernal et il dut faire preuve de volonté pour réprimer le désir de montrer sa satisfaction sur son visage à la vue d'une telle destruction: certes, c'était ce qu'il y avait de plus facile à faire car c'était la base même du pouvoir des chevaliers de rangs bronze ou terrestre mais, il était plaisant de voir qu'il retrouvait doucement ses pouvoirs... Lentement mais surement, il allait retrouver ce qui faisait de lui le plus puissant chevalier de l'armée d'Hadès: celui pour qui le dieu suprême des enfers avait donné son sang et celui par qui il fut trahi afin de lui éviter avilissement d'être asservi par un humain. Que la chose était drôle, se disait Rhadamanthys en remarquant qu'il subissait le sort pour lequel il était mort en défendant son maître. Rangeant cette pensée dans un coin de son esprit, il remarqua quelque chose qu'il ne s'attendait pas à voir sur le visage de la capitaine : elle avait peur, peur de son pouvoir et peur de ses capacités... Il avait déjà trop vu ce sentiment pour ne pas le reconnaître et ne désirait pas le revoir sur le visage d'une femme qui se devait d'être forte: en cela, elle ressemblait à Pandora et c'est au souvenir de la maîtresse de l'armée d'Hadés que le juge s'exprima alors d'une voix ferme mais compatissante:

"N'ayez crainte, Capitaine Soi Fon. je n'ai aucun grief contre vous pas plus que je n'en ai contre ceux de votre univers... Je vous l'ai dit tout à l'heure: si vous l'aviez voulu, ma tête aurait déjà roulé au sol or vous m'avez épargné... Pour recevoir des réponses certes mais j'ai un code d'honneur: et celui-ci m'interdit de faire du mal à quelqu'un dont je suis débiteur."

Dit-il d'une voix qui se voulait rassurante avant de l'écouter parler de ses propres capacités et avec elle: celle de communiquer avec son sabre. Ainsi donc, la capitaine était une sorte de guerrière spécialisé dans la discrétion et l'assassinat tandis que lui était un guerrier lourd dont la puissance était basé sur sa force et sa marche implacable: les deux faces d'une même pièce, remarquât Rhadamanthys en la voyant parler de son sabre tout en lui donnant un nom. Une chance pour elle que dans son univers, les armes divines pouvaient porter des noms et adopter bien des forme, c'est par cela qu'il ne trouvât rien a redire quand elle lui demandât s'il l'a trouvait folle après s'être installé prés de lui, chose auquel il répondit en faisant non de la tête en bougeant son menton de droite a gauche tout en l'écoutant parler de la connexion entre elle et sa lame.

À une forme prés, elle ressemblait à la connexion qui existait entre un spectre et son surplis car en ce dernier résidait l'âme du spectre quand il mourrait: détruire le surplis s'était empêché que le spectre ne retrouve un lieu pour son âme et avec elle, la protection que l'on peut attendre du dieu des enfers contre ceux qui veulent s'emparer de votre âme. C'était un secret très bien gardé et il serait préférable de ne pas le donner à cette jeune femme, pensait le spectre tout en revoyant la marque verte sur son épaule : Fuyu n'avait pas encore eu affaire à Minshu mais cela ne devrait tarder... Il devrait se mettre en marche lui aussi dans un futur proche ou plus précisément: quand tous les os de son bras droit seront parfaitement remis à leur place. Ecoutant toujours la demoiselle d'une oreille, il se demandait comment marchait ce qu'elle nommait "le Kido": après réflexion cela devait être un art mais elle ne disait pas comment il marchait ni par quel moyen elle pouvait l'utiliser... De la magie peut être ? Un sourire vint enfin naître sur sa figure quand elle expliqua la spécialité de sa division et il reprit alors avec un ton amusé:

''Si jamais vous tombez dans mon enfer, je viendrait vous recruter pour le tribunal des âmes: il est toujours bon d'avoir quelqu'un capable d'arracher des vérités... Un juge donne toujours son verdict mais il a besoin d'une main puissante pour la faire appliquer... Enfin, si jamais je retrouve mon monde bien sur..."

Soupirât-il avant de la voir s'allonger prés de lui et ouvrit délicatement l'une de ses immenses ailes derrière ses épaules afin qu'elle ne soit pas allongé a même l'herbe sale où son sang avait coulé. La regardant ainsi positionner, il reprit d'une voix neutre:

" Ce sceau n'est pas éternel: j'ai rencontré un élu du nom d'Aeternam qui avait vaincu le sien avec le temps mais il erre depuis mille ans en ce monde... Preuve que les sceaux ne nous garderont pas longtemps emprisonné mais ce monde si . Si on veut s'en sortir, il va falloir se renforcer pour s'en débarrasser... Je sens que le mien vacille: il n'est pas brisé mais je résiste aux injonctions qu'on me donne, tant que ce n'est pas le roi Sul Hei qui m'appelle... "

Grognât le juge en se redressant tout en l'invitant a le faire de son aile avant de regarder autour de lui pour trouver un sentier ou une route pour sortir de cette forêt: il ne fallait pas rester là.

"Quand a toi, tu devrais te rendre a la capitale du royaume du serpent si tu veux trouver ceux qui comme toi sont marqué: il va te falloir des alliés si tu veux survivre dans ce monde où le moindre mortel peut te tuer d'un coup de lance... Crois en mon expérience, nous ne sommes plus que l'ombre de ce que nous fûmes jadis..."


Dit-il en se tournant avant de grogner sous la douleur de son bras puis, reposa son regard sur elle tout en essayant de garder une certaine dignité avec ce qu'il allait dire:

"Sais tu poser une atèle ? Si oui alors permet moi de m'en remettre a toi : j'ai réparé mon bras mais je vais devoir l’immobiliser pendant un temps si je vais que mes chaires se reconstruisent autour des os..."

Finit-il avec une certaine gène dans la voix : il n'avait pas pour habitude de demander de l'aide mais il n'avait pas le choix malgré l'étrange sentiment de confiance qui le gagnait en la présence de cette femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Lun 9 Mar - 21:07



Forêt luxuriante

Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal

Bien avant que la capitaine Soi Fon s'allonge sur le sol, le guerrier pourpre s'était excusé d'avoir effrayer après la démonstration de ces capacités encore pénalisante à cause du sceau de Kosaten apposé sur les différents élues, lorsqu'elle s'était mis à parler des différents pouvoirs d'un shinigami...elle avait remarquer qu'il ne l'écoutait qu'à moitié, trop intéressé par son épaule certainement pensa t'elle. Lorsqu'elle eut finit de dévoiler qu'un légère partie de ces capacités. Etant limité par ces actions et surtout dans ces pouvoirs, la shinigami ne s'était pas étendue sur l'ensemble de ces pouvoirs, cependant tout en s'allongeant elle émit un sourire lorsque le guerrier Wyverne indiqua qu'il serai prêt à l'accueillir dans les enfers pour lui prêter main forte dans le jugement des futurs âmes lorsqu'il aura réintégrer son monde puis elle répondit d'une voix tout aussi calme qu'auparavant :

Dans mon monde, nous possédons déjà un enfer, les pires pécheurs y sont retenus par des chaines et d'autres créatures grandement inconnus des Shinigamis, les âmes les plus sombres qui n'ont pas plongés dans la folie des Hollows sont envoyés la bas pour l'éternité avec aucune chance de sortir.

Elle resta allonger tout en écoutant les dires sur un certain élu qui s'était entièrement libéré du sceau, cependant il errait encore dans ce monde à la quête du sortie pour rejoindre son univers d'origine, donc ce sceau retenait les pouvoirs de la personne tandis que ce monde retenait peut-être éternellement l'âme d'une personne intéressant pensa t'elle. Puis elle vit le visage de Rhadamanthys s'agiter de gauche à droite certainement pour se retrouver et chercher un lieu où partir pour retrouver sa nation. Il lui indiqua qu'elle devait se faire rapidement des alliers dans le clan de Minshuu pour permettre sa survie dans ce monde sans doute hostile pour la capitaine privée de ses pouvoirs temporairement. Elle reposa son regard neutre sur le guerrier tout en reposant une nouvelle question.

Lorsque nous sortirons d'ici, il faudra m'indiquer la direction de la capitale de "mon" royaume, je ne fais que suivre la direction du coucher de soleil avant de rentrer dans cette forêt, pour me permettre d'en savoir plus sur la politique de ce pays. Il est toujours intéressant de savoir le système de vie, c'est aussi un autre principe de ma division. Déjà si loin....

Elle ferma les yeux tout en pensant à Yoruichi-sama, de ceux qu'elle faisait pendant ce temps en son absence. Si sa division s'était inquiété, elle le ne savait pas. Soi Fon fut tirée de sa légère rêverie par la demande d'aide de Rhadamanthys pour lui fabriquer une atèle, il en était donc impossible pour l'instant de se servir pleinement de son bras gauche. Elle rouvrit les yeux en voyant la légère gène dans le regard du guerrier, il ne devait pas avoir l'habitude de faire ce genre de demande surtout à une femme. Elle usa de sa souplesse pour se relever avec facilité, aucune trace de terre, d'herbe écrasé ou encore de sang n'était présente sur sa tenue, elle sourit légèrement tout en pensant qu'elle lui devait bien ça pour tout les informations obtenus sur ce monde, elle ne se concentra plus que sur la blessure, il devait s'être déboîte l'épaule et il l'avait remis grâce à son pouvoir. Elle allait trouver un sujet de discussion pendant la fabrication de l'atèle, elle se mit à parler d'une voix calme tout en retirant de sa mèche droite, le long ruban entourant ses cheveux pour lui permettre de créer un gabarit de l'épaule du guerrier, elle l'entoura autour du bras de l'homme pour y prendre les dimensions. Elle agissait avec souplesse, et assurance dans ces mouvements :

Sans être indiscret, vous vous êtes blesser comment, je n'espère pas en tombant d'un de ses grands arbres..."

Après avoir garder le diamètre du membre, elle se mit à rechercher les éléments permettant de créer l'atèle, elle regarda chaque arbre ainsi que les lianes qui pendaient entre ceux-ci. Soi Fon alla proche des trons de différentes espèces et commença à frapper dessus avec le pommeau de Suzumebachi pour entendre le bruit qu'il y résonnait, de nombreux sonnèrent trop creux pour elle jusqu'à trouver celui qui correspondait. Elle enfonça deux de ses armes de projections dans l'écorce pour créer des petits leviers permettant de décoller la couche protectrice de l'arbre. La plaque fut ensuite découper en deux pour créer deux supports rigides pour maintenir l'épaule suffisamment droite, elle alla chercher ensuite des feuilles suffisamment larges pour protéger la peau des potentielles échardes, même si elle n'aimait pas potentiellement les hommes du point de vue sentimentale, lorsqu'elle a une dette envers lui. Elle s'en acquittait dans les plus bref délais tout en soignant son travail.

Il ne restait que le plus dur à obtenir les lianes, suffisamment solides pour tenir l'ensemble tout en gardant une souplesse pour permettre de l'enroulé autour, elle testa les végétales qui tombaient proches d'elles en tirant dessus ou en les tordant pour y voir les deux résistances. Elle trouva assez rapidement son bonheur et commença à ramener les éléments devant Rhadamanthys. Juste avant de commencer, elle prévient le guerrier tout en le regardant de son regard neutre. :

Je veux être dans le silence pour cette phase car j'aurai besoin de vous.... Ne vous levez pas, car je ne pourrai plus vous soigner ....vu ma taille. Et pas de cris de douleur si ça fait mal, compris"

Avant même qu'il puisse répondre, elle avait commencé à poser l'une des larges feuilles sur l'épaule et l'entoura autour pour créer la protection. Soi Fon ordonna qu'il tienne l'ensemble le temps qu'elle mettait les premières fixations, ces deux rubans qui contenaient ces cheveux à l'origine. Comparé à la première utilisation avec douceur, la capitaine employa sa force pour permettre le maintiens du support, puis elle continua sa tache en utilisant les deux autres matériaux pour créer l'atèle.


La tache avait duré une bonne heure, et Soi Fon était légèrement en sueur à cause du nombre de gestes qu'elle avait fait pour permettre de créer cet élément provisoire et qu'il maintienne l'épaule en place. Elle souffla de soulagement tout en se relevant le sourire aux lèvres

Finis, enfin. Il me reste un dernier truc à faire avant d'être sur d'avoir rendu ma dette pour toutes ces réponses.

La capitaine s'éloigna de quelques pas, avant de donner une impulsion dans la direction de Rhadamanthys pour y donner un puissant coup de poing sur l'atèle, elle put ressentir la faible présence de son Reiatsu du vent. L'atèle avait tenu le coup suite à cela et elle regarda sa main qui tremblait à cause du choc, elle avait vraiment perdu en puissance, car ce coup était semblable à ceux reçus par Omaeda lorsqu'il contrariait son supérieur pour des raisons.

Désolé, je voulais m'assurer de la rigidité de cette prothèse de soin provisoire. Cependant elle est résistante pour des chocs moyens, je pense. Lorsque vous arriverez dans une ville pensez à aller voir un médecin pour qu'il vous en installe une vrai. J'ai fait mon maximum.

Elle se reposa au sol tout en sortant d'une poche intérieur de sa veste de capitaine, deux longs rubans blancs qu'elle se remit de nouveau dans ses tresses pour sentir ces cheveux tenus par ces morceaux de tissus..... Elle souriait encore.



Code by Wiise sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Jeu 12 Mar - 0:11

Ainsi donc, son monde d'origine était déjà pourvu d'un Enfer mais quoi de plus normal après tout ? Chaque mythe avait décomposé l'autre monde en deux parties: soit un lieu de joie où les âmes des braves et des vertueux pourront jouir de l'au-delà en surveillant les leurs depuis les cieux tandis que les méprisables et les impurs étaient envoyées dans un lieu où dans lequel ils seraient punis pour toute l'éternité. Tel était la mécanique bien huilée du royaume des morts et surement l'un des rares points où toutes les religions étaient d'accord malgré leurs divergences d'opinions au sujet du maître de ladite religion: cependant elles s'étaient toutes accordé à dire qu'il existait un "paradis" et un "enfer" pour tous ceux qui guérissaient de la longue maladie qu'était la vie. Pour la première fois depuis qu'il était tombé en ce monde qu'il détestait, l'idée de visiter d'autre dimension lui caressa l'esprit en une pensée des plus agréable: peut être rencontrerait-il son, sa ou ses doubles en ces mondes parallèle et peut être apprendrait-il des choses qui ferait de lui un homme plus juste que celui qui était renommé pour son sens de la justice et sa vertu du temps de sa vie en tant que mortel... Peut être verrait-il les choses d'un angle différent ?

Occultant ce désir, il reposa son regard sur celle à qui il venait de demander de l'aide tout en sentant que sa gêne s'était dissipé suite à cette demande qui n'était pas vraiment dans ses habitudes: demander assistance était déjà en soi une preuve de faiblesse qui aurait valu de goûter à la dureté de ses poings du temps où il était chef d'armée mais en plus le faire en présence d'une personne qu'il ne connaissait pas, allait complètement à l'encontre des multiples signaux d'alerte que lui envoyait son instinct à cet instant même. Mais et il l'avait expliqué a Soi Fon: pour survivre en ce monde, il fallait se trouver des alliés et offrir sa confiance. S'il avait la totalité de ses pouvoirs, jamais il n'aurait fait un pari aussi insensé: dire qu'on était faible revenait à faire venir les vautours autour de soi jusqu’à ce qu'on tombe inerte face à leurs becs de charognard. Mais ce n'était pas le cas alors il allait devoir faire un pari risqué. Le destin fut cependant ravi de son audace et répondit alors favorablement sous la forme de la capitaine de la section de protection de son monde qui: décida alors d'accepter sa requête tout en lui demandant comment il avait pu se faire cela... Une grimace apparut aux coins des lèvres du spectre qui soupirât alors en se disant qu'il n'avait plus rien à perdre de dire la vérité à ce sujet: du moins, ce qu'il croyait être la vérité. D'une voix teinté d'un peu d'amertume, il répondit alors sans la quitter des yeux tandis qu'elle s'affairait à trouver de quoi constituer son atèle.

"Je ne me souviens plus vraiment dans quelle circonstance je me suis retrouvé avec de telles blessures mais, je sais pourquoi je me suis retrouvé ici... Dans la zone désertique du vaste plateau où le soleil règne en maitre sur une vallée de pierre, se dresse un immense plateau où j'ai découvert une personne appartenant à mon monde d'origine mais pas de mon époque. Comme les espadas que tu as mentionnées tout à l'heure: l'homme que j'ai rencontré faisait partie de l'armée de ceux qui s'opposaient à mon maitre, l'empereur Hadès et il portait l'armure des plus puissants représentant de l'ordre de la chevalerie de cette armée. Divisé par grade de métaux, l'armée en question dirigé par la déesse Athéna, est composée de quatre vingt huit guerriers répartis en trois classes: les chevaliers de bronzes ou le gros de l'armée de la déesse de la guerre, les chevaliers d'argent qui sont les vétérans et les instructeurs de cette armée... Pour finir et au nombre de douze: les chevaliers d'ors dont les pouvoirs peuvent égaler les miens en plus de posséder des techniques uniques."

Grognât-il en refermant avec difficulté son poing gauche:

"Chevalier d'or sous le signe zodiacal des gémeau, son armure est aussi robuste que la mienne, ses poings sont aussi durs mais j'étais plus fort que lui cependant: il possède le pouvoir d'ouvrir les dimensions et a dû m’entraîner dans l'une d'elles pour que je me retrouve en ce lieu... Je n'arrive pas à me souvenir qui fut le vainqueur de ce duel mais sache qu'il faisait partie des troupes de Fuyu et que malgré cela: j'ai essayé de mettre fin à ses jours... Un sceau maudit ne peut effacer des millénaires de guerre et de sang."

Soupirât-il avec lassitude alors qu'elle revenait avec les matériaux dont elle allait surement se servir pour monter sa prothèse: prouvant une certaine ingéniosité de sa part et un sacré coup d'oeil pour penser à un système sur mesure pour son bras. Quelle femme bien impressionnante, avouât-il intérieurement avant qu'elle ne vienne appliquer l'une des feuilles sur son bras après lui avoir demandé de ne pas crier : c'était bien mal connaitre le juge du Wyverne...

Durant une heure, Rhadamanthys endura les mains vigoureuses de Soi Fon: découvrant la force de celle-ci et s'étonna de celle-ci pour un si petit gabarit, preuve qu'il ne fallait pas juger quelqu'un d’après son apparence et se contenta de serrer les dents lorsque la douleur se faisait plus vive, prouvant qu'il n'était pas insensible mais que sa volonté était bien plus grande que ce qui lui déchirait le bras... Et puis, observer la guerrière s'occuper de lui d'aussi prés était un divertissement des plus plaisants à la voir ainsi dans l'effort: révélant sa concentration et son sérieux dans l'affaire. Une alliée de choix... Regardant la prothèse de fortune, il dit alors :

"C'est un bien bel ouvrage, vous devriez être fière de vous : il n'est pas donné a tous le monde de pouvoir faire ce que vous avez fait..."

Et fut interrompu lorsque Soi Fon quitta s'appuient dans un pas rapide en envoyant son poing dans la direction de son épaule : immédiatement, les ailes du juge s'ouvrirent et vinrent se refermer sur elle comme une mâchoire géante qui aurait pu facilement la couper en deux car après tout elle était fraîchement arrivé tandis que lui endurait ce monde depuis plusieurs mois. La différence de vitesse était effrayante mais, les yeux de Rhadamanthys brillèrent le temps d'un infime battement de coeur et il rangea ses ailes à toutes vitesses dans son dos avant que le poing du capitaine ne le fasse grogner de douleur en percutant son épaule tandis que par la vitesse de ses ailes, toutes les feuilles aux alentours furent impitoyablement balayées par le vent qu'il venait de lever. Pourquoi s'était-il arrêté ? Tous ça a cause de ce qu'il voyait à présent: le sourire de Soi Fon, celui qui était masqué par son masque de neutralité et la vision de celui-ci fut suffisant pour arrêter la contre attaque du juge infernal qui soufflât alors une maxime de son temps:

"Un visage qui envoya plus de mille navire sur les mers..."

Et se retourna en reprenant la dureté habituelle de sa voix tout en cachant son propre sourire qui se dessinait sur ses lèvres :

"Ce n'était pas la peine de tester votre création de la sorte... Et si vous l'aviez abimé ? Autant de travail réduit à néant de la sorte... Enfin, vous avez un bon poing mais il est faible pour le moment: à l'occasion je vous aiderais a retrouver une part de votre puissance... Mais en attendant."

Dit-il en déployant ses immenses ailes de toutes leurs tailles: déclenchant une bourrasque furieuse tout autour de lui comme si le dragon qu'il était aller s'envoler dans l'instant... Et les referma en reprenant la parole tout en se demandant si Soi Fon l'avait vu s'envoler a la vitesse du son pour filer dans les airs et revenir aussi vite ici en ayant fait un peu de reconnaissance aérienne:

"C'est de ce coté: en échange de cette atèle, je vais vous escorter jusqu'a la capitale de Minshu... Dans l'état où vous êtes le moindre bandit peut vous tuer et il me manque un bras pour le moment..."

Puis, il finit alors par se retourner de nouveau vers elle et lui tendit sa main droite en signe de reconnaissance, voir d'une possible amitié entre deux êtres qui se ressemblaient en bien des points:

"Acceptez vous, Capitaine Soi Fon de la deuxieme division du Gotei Treize de la Soul Society ?"

Finit-il par dire avec un soupçon de douceur dans le timbre rauque de sa voix...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Jeu 12 Mar - 22:51


Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal


Durant la préparation de l'atèle de Rhadamanthys, ce guerrier raconta les souvenirs de sa confrontation contre une autre personne de son monde tout en expliquant que chaque guerrier adversaire de son monde faisait partie des signes du zodiaque, les hommes s'intéressaient ou étaient liés donc de partout aux astres ainsi qu'aux constellations... La capitaine écouta tout en faisant sa dette pour ce démon Wyverne avec soin, lorsqu'elle retourna pour commencer la pose , elle regarda son visage et lui semblait voir un sourire. Puis elle commença sa longue tache tout en demandant de l'aide par moment au guerrier qui semblait l'admirer dans son travail. Elle resta impassible durant tout ce temps rester concentrer sur le bras....

Soi Fon fut remercier par le guerrier pour la création de sa prothèse, il ne put cependant pas finir sa phrase à cause de l'action de Soi Fon. Ces ailes avaient réagit à l'instant pour le défendre puis Rhadamanthys leur avait ordonné de se replier pour éviter de blesser la capitaine à cause des lames d'acier formant les ailes. Le vent provoqué par ce mouvement avait déchirée des branches, souffler des feuilles ainsi que des pierres de petite tailles, lorsque le souffle s'arreta, un sourire se lut sur le visage de Soi Fon tout en confectionnant ses mèches blanches tout en expliquant la raison de son coup puis il s'envola d'un seul coup pour partir exploser la zone autour d'eux et trouver une sortie à la forêt. Lorsqu'il revient pour indiquer la direction de la capitale de Minshuu, Soi Fon se mit à sourire, et prépara dans son esprit une autre direction en attendant de devoir aller dans cette capitale à cause d'un sceau maudit....

Lorsqu'elle se releva, elle partit à l'est de la direction indiquer tout en disant à Rhadamanthys de la suivre tout en prononçant d'une voix neutre :

Non je ne vais pas y aller directement, je vais explorer les mondes aux alentours avant de voir le président. Mais j'ai besoin d'identifier les créatures, les lieux et autres phénomènes dans cette partie du monde. Telle est mon devoir au sein de la Soul Society.

Elle aventurerai dans les hautes herbes suivant une direction choisit par ces soins tout en écartant avec prudence chaque branche pouvant jeter la progression de celle-ci dans cette direction. Sa discrétion était encore présente malgré son sceau et elle se déplaçait sans bruit. Les rares silences furent interrompues par les paroles de celle-ci ou par la présence d'animaux que Soi Fon prenait le temps d'observer :

Je me demandais pourquoi avez vous arrêter votre geste lorsque j'ai testé votre atèle?? Est-ce à cause que je vous rappelle une personne de votre monde, que ces ailes ont été rabattus en arrière ? VOus semblez être comme moi Rhadamanthys, possédant un sang froid extrême et ne se laissant que rarement submerger par les sentiments pour ne pas faillir dans votre mission n'est ce pas, seulement sur des personnes comme nous, le moindre changement se remarque.... Puis vous avez parler de me faire retrouver ma puissance c'est vrai, je désire que ça pour être à mon véritable niveau, réentendre la voix de Suzumebachi, alors j'accepte votre aide... en connaissance des risques. Voici aussi une des raisons pour laquelle je ne vais pas directement à la capitale.

La marche continuait jusqu'à l'arrivée à la lisière de la forêt, ils étaient suffisamment éloignés mais aussi proches de la sortie de ce paradis de couleur, la lumière du soleil avait commencer à fléchir, les rayons de cet astre commencèrent à apparaître à travers les branchages, les arbres les fougères commencèrent à s'effacer pour laisser la place à un autre paysage bien différent de la forêt. Soi Fon était bien heureuse de ne pas avoir passer la nuit dans ce lieu étrange cependant elle était encore faible et elle le savait très bien.

Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 850
Yens : 533
Date d'inscription : 22/11/2014
Age : 24

Progression
Niveau: 123
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rhadamanthys Non-validé

- http://rp-manga.forum-canada.com/



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    Ven 13 Mar - 23:54

Un soupire exaspéré quitta les lèvres du juge infernal en entendant les mots de Soi Fon dans son dos et il dut se retenir de pousser un long râle fatigué en l'écoutant lui dire qu'elle préférait d'abord remplir les objectifs de sa mission en matière d'exploration de ce nouveau territoire: désirait-elle l'annexer au nom de sa Soul Society ? L'idée était plaisante mais comme il lui avait bien expliqué plus tôt, on pouvait entrer en ce monde mais pas en ressortir... Cela s'appliquerait sans doute aussi au possible rapport qu'elle tenterait de transmettre dans un avenir proche à son monde. Que d'énergie dépensée pour rien, pensait Rhadamanthys car tous les rapports n'étaient rien face à l'expérience gagnée sur le terrain: la même expérience qu'elle pourrait offrir en revenant chez elle vivante et victorieuse, si du moins elle y arrivait bien sur... Rien n'était plus incertain que celà en ce lieu, se disait alors le juge des enfers avant de tourner les talons dans la direction qu'elle avait prit tout en ronchonnant d'un timbre contrarié:

"Vous n'êtes plus dans votre Soul Society: plus vite vous l'accepterez, plus rapidement vous pourrez avancer en ce monde. D'une certaine manière, vous êtes bien chanceuse de m'avoir à vos côtés , contrairement a vous je n'ai pas eu une telle chance: celle d'avoir un élu plus ancien pour me servir de nourrice... Car en l'état des choses: tu es autant en danger qu'un enfant qui vient de naitre que l'on vient de laisser dans une forêt pleine de bête... Sans ironie avec la situation dans laquelle on se trouve."

Dit-il avec une pointe d'amusement dans la voix tout en se retrouvant rapidement a coté d'elle: ses larges ailes pliés dans son dos, avançant d'un pas lourd et impitoyable à travers les hautes herbes, piétinant le sol tel un juggernaut de jais, l'image que donnait Rhadamanthys était à l'exact opposé de celle qu'il accompagnait en ce moment. Difficile à croire que ses deux êtres si semblables et si différents en même temps, étaient en train d'emprunter la même route... Se rapprochant un peu de la capitaine, la voix de celle-ci arracha un sourire amusé au visage sévère du juge qui, répondit alors avec répartie:

"Je vous rendrai ce coup de poing bien assez tôt, ne soyez pas si pressé... De plus, d'une manière que je n'arrive pas à m'expliquer: vous me ressemblez, un peu trop à mon gout, Capitaine Soi Fon. J'ai pris des risques en vous demandant de m'aider: j'ai révélé ma faiblesse, je vous ai montré ma gorge... En d'autre circonstances rien de ce qui s'est passé dans cette forêt ne serait arrivé mais ce monde nous oblige à évoluer comme je vous l'ai dit plus tôt: à votre tour de me faire confiance à présent."


Termina alors le chevalier des enfers avec un sourire caché par son casque draconique tout en apercevant au lointain: les reflets azurés des grands lacs de Minshu.


Citation :

Fin de cette aventure : Arrow  Grand Lac
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal    

Revenir en haut Aller en bas
Gardien du royaume des morts, la capitaine et le juge infernal
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les souveraines du royaume
» Récapitulatif de la Zone RP du Royaume des Morts
» Hadès/Pluton - Un allé simple au royaume des morts? c’est par ici!
» Mythologie egyptienne
» MJ royaume des Morts by bob

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.