Partagez | .
Un Chobit à Kosaten[Terminé]
Messages : 1724
Yens : 2465
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Sam 28 Fév - 5:24



   
« Un Chobit à Kosaten »


   
Minshu - Plaine - Tchii




   

RA - A la recherche du malheur

--------------

Sur le chemin du retour, Néo Kara n’avait pas pleuré ou regretter celui qu’il considérait désormais comme son mentor. Il s’était contenté d’avancer, le regard droit devant lui, comme d’habitude. Le chasseur lui avait appris énormément de choses, en très peu de temps, et il serait difficile pour lui de changer ses habitudes de longue date. Mais le chasseur avait ouvert une brèche à travers la glace, le masque était fissuré et le vrai visage de Kara commençait à reprendre forme au contact de la lumière. Même s’il avait continué à nier son humanité, Craig lui avait demandé de s’adapter, de façon ludique, à la majorité. Ce qu’il avait accepté par curiosité officiellement, par respect en réalité.

Avec son sac en peau, ses vêtements en peau et son bâton en bois, le garçon avait l’air d’un ermite, ou d’un jeune sauvage, et celui qui aurait pensé cela n’aurait pas eu totalement tort. Il était resté en retrait dans la montagne, au départ pour retrouver ses pouvoirs, mais avait au final rencontré Craig Lalante, un chasseur vivant lui aussi en ermite dans la montagne. Ces vêtements sur mesure étaient son « cadeau » d’adieu. Tous deux avaient plus ou moins partagés leurs vies mutuelles, lui en vieux chasseur expérimenté et lui en jeune sociopathe meurtrier. Ils avaient commencés leurs relations en racontant ce qu’il y avait de pire en eux, ce qui n’avait fait que les rapprocher plus rapidement. Cheveux blancs aux vents, panoplie du chasseur au-dessus de sa combinaison et bâton en main, Néo’ tentait d’appliquer les enseignements de Craig, « ressent et apprécie chaque seconde de ta petite vie ». Au moment où l’on lui prodiguait cet enseignement, Kara avait fait semblant de ne pas écouter, mais étrangement, Craig n’avait pas insisté, il savait que Kara feignait de le dédaigner, le chasseur avait ri à la fin de sa phrase, puis avait repris son travail. C’est sur cette phrase que l’ancien « Empty » avait décidé de vivre désormais, il prit une grande inspiration, puis continua à avancer.

Quelques minutes plus tard, une jeune fille d’à peu près son âge l’interpella :

« Bonjour … E-excusez-moi de vous déranger … J’ai un problème … Là-bas … Pouvez-vous m’accompagner ? »

La jeune fille parlait d’une voix tremblante et esquivait le regard flamboyant du jeune homme, elle commençait aussi à transpirer et à bégayer, il ne fallait pas être un psychologue confirmé pour savoir qu’elle mentait. Néo’ se laissa volontairement tromper et accepta de la suivre jusqu’au lieu indiqué. Comme il l’avait prévu, c’était en réalité un guet-apens, et une dizaine de garçons l’encerclèrent rapidement, l’un d’eux chuchota à l’oreille de la jeune fille, qui laissa les jeunes s’attrouper autour de Kara. Celui-ci se mit à sourire, et fit un tour sur lui-même pour regarder tous ses assaillants. L’un d’eux le prit par l’épaule, le tourna vers lui et commença :

« Ecoute mon gars, on te veut pas de problème, mais depuis que t’es là, ça va pas … Pleins d’gens viennent devant l’auberge des grands-parents de mon ami, Zuo Teng  … »

Son regard alla en direction d’un jeune homme qui acquiesça de la tête.

« … Juste pour admirer ta tête blanche, ces gens attirent d’autres gens, qui boivent, qui cassent même parfois. Alors on aimerait que tu ailles vivre ailleurs … S’il-te-plait. »

L'ancien « Empty » soupira, pesa rapidement le pour et le contre intérieurement. Il n’avait aucune attache avec ces gens-là, même s’ils l’avaient hébergés sans faire d’histoire et malgré le fait qu’il ne leurs avait jamais dit « merci », qu’il ne les avait jamais salué, ils avaient acceptés de lui accorder une chambre. Même s’ils n’étaient pas totalement perdants pour autant, les allers-retours de Néo’ dans leurs auberges leurs faisaient de la publicité car chacun voulait voir de ses yeux le garçon aux cheveux neige, les teintures n’existant pas à l’époque, Kara était un véritable miracle de la nature en Kosaten, de plus son teint orange était en opposition avec le teint habituellement pâle des asiatiques. Néo’, ayant le sommeil léger avait régulièrement entendu ces gens boire et parfois frapper à la porte de l’auberge. Mais il n’avait volontairement, jamais réagi, n’y trouvant aucun intérêt. Il répondit finalement au groupe.

« D’accord, je n’y retournerais pas. Adieu.

Tous restèrent sans réagir pendant un moment, certains se regardèrent, celui qui avait pris la parole bégaya :

─ Sérieux .. ? D’a-d’accord .. ! »

Il hésita à parler, puis … Commença à partir, mais il se décida finalement à exprimer sa pensée :

« Zuo Teng ? Pourras-tu dire à tes grands-parents, que je les remercie ? »

Sans attendre la réponse de son interlocuteur, il reprit son chemin, et, pour éviter de repasser par le village de son auberge, il entreprit un grand détour qui le mena à une plaine couvertes de verdure. Il marchait depuis 2 heures déjà et ses vêtements en peau de bête lui donnaient chaud. Il décida de  s’asseoir dans l’herbe puis commença à se déshabiller tout en appréciant les lieux.

Il se trouvait sur de petites montagnes en formation, recouvertes d’herbes et de fleurs, à certains moments, l’on pouvait voir des abeilles passées de fleur en fleur, de là où il était, il pouvait encore distinguer la route par laquelle il avait dévié. Un petit chemin en pierre se trouvait dos à lui, des fleurs étaient parfois coincées entre les pierres et tous ces éléments réunis, donnait un aspect paradisiaque aux lieux. L’on s’y sentait reclus, coupé du monde, un instant, l’ancien « Empty » ne pensa plus au monde qui l’entourait, il voulut vivre à 100 %, il regarda tout de même brièvement autour de lui pour s’assurer que personne ne l’épiait. Puis, pour la première fois de sa vie, il se laissa aller, et une fois torse et pied nu, il s’étira et hurla, d’un cri plein …  D’humanité.


   
(c) MEI

   

   


Dernière édition par Neo Kara le Dim 15 Mar - 13:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Sam 28 Fév - 12:31

Après que je me sois réveillée dans l'herbe, je regarde partout autour de mots en lâchant de petits "Tchii".. Il n'y avait pas de réponse, mais j'aperçus un garçon au loin en train de se détendre, je pense. Doucement, j'avançai vers lui à quatre pattes, comme un animal curieux de voir son prochain jouet.

Le jeune homme n'avait pas l'air méchant, bien que son regard dît le contraire. Je l'observais un peu, voulant savoir un peu plus qui était. C'est vrai que je ne suis pas du genre peureux si la curiosité s'emmêle. Le jeune homme avait les cheveux blancs, la peau orange et.... Il était en caleçon... C'est vrai que quand je me suis rendu compte qu'il était seulement habillé d'un sous-vêtement, je rougis un peu. Mais un moment, ce garçon me pose une question assez serrée et froide. Je commence à ouvrir la bouche, quand une guêpe me coupe la parole en piquant mon interlocuteur.

Je regarde la piqueuse s'effondrer dans l'herbe et le piqué batifoler et hurler de douleur. Je m'avance vers lui puis le retiens pour retirer le dard de sa peau et de mettre un mouchoir que j'avais dans la poche sur sa piqûre, ce n'est pas beau mais au moins ça peut éviter qu'il soit infecté.

-Tchii? dis-je en essayant de calmer le garçon pour qu'on ne vienne pas à nous.

Je n'aime pas qu'on m'aperçoive dans me tenue qui est une robe assez courte.



Dernière édition par Tchii le Dim 1 Mar - 10:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1724
Yens : 2465
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Dim 1 Mar - 3:51



   
« Un Chobit à Kosaten »


   
Minshu - Plaine - Tchii




   

Voilà notre tête blanche, qui respire pour la première fois à pleins poumons, qui pose son masque un instant, poussé par le désert de ces lieux. Craig l’avait bien changé en deux jours … Il avait certainement été aidé par le jeune âge de Kara et par son manque de relations sociales. Kara était une maison, dont les fondations n’étaient pas terminées, chacun apportait sa pierre à l’édifice et même si ce ne serait pas le seul dans la construction, le chasseur avait bien lancé les travaux … L’ancien « Empty » s’arrêta un instant, cette envie de vivre, cette envie de vie qui venait de parcourir son corps, le repassa en état de songe …

Il devenait un autre personnage, un nouveau personnage, mais qui était l’ancien ? « Empty », qu’il avait été dans son univers d’origine, avait d’abord été une force surnaturelle qui avait ravagée une partie de la Terre, puis, la chose qui s’est trouvée être derrière ces catastrophes, c’est révélé être un petit garçon, dont le visage n’exprimait rien, un cliché devenu célèbre le montrait regardant un cadavre, le visage froid et totalement dénué d’empathie. Ce cliché lui avait valu le surnom ou le nom d’« Empty ». Il l’avait entendu lorsqu’un homme l’avait hurlé en fuyant à sa vue. « EMPTY ! EMPTY ARRIVE ! » Il se l’était ensuite approprié, oubliant jusqu’à son nom d’origine si encore en avait-il eu un. Il était ensuite devenu Néo Kara, reprenant Empty et le traduisant en japonais … Mais au fond … Il était resté « Empty » … Etait-il temps de devenir Néo ? Seulement Néo ?

Un petit bruit dans l’herbe l’arracha à ses songes, il n’avait pas l’oreille particulièrement fine mais le silence des lieux avait fait ressortir ce son parmi les autres. Il se tourna instinctivement du côté où il avait entendu ce bruit. À environ 30 mètres de lui, précédemment masquée par une petite bosse de plaine, une tête de jeune fille s’approchait. Il resta sans bouger un moment puis se leva, laissant ses vêtements dans l’herbe. Par quels maux une tête se déplaçait-elle sans corps dans une plaine fleurie ..? Il resta un temps sans bouger, puis approcha, curieux de voir cette tête de plus près. À mesure qu’il avançait et se rapprochait de la tête, il put se rendre compte que la perspective l’avait trompé : c’était en réalité une jeune fille qui avait attiré son attention, celle-ci marchait à 4 pattes sur la bosse verte qui l’avait masqué plus tôt. Elle regardait droit devant elle et marchait d’un pas saccadé, presque robotique ... De là où il se trouvait, Néo’ ne pouvait distinguer que l’abondante chevelure blonde de la jeune fille mais intrigué, il continua son avancée vers la demoiselle jusqu’à se planté juste devant elle. La tête de la jeune fille rencontra les tibias de Kara, un son inhabituel en résulta, mais le garçon n’en fit pas état, toujours debout, il l’interpella :

« Excuse-moi, tu cherches quelque chose ? »

Malgré le fait qu’il n’était couvert que de son boxer actuellement, notre tête blanche interrogea la jeune fille avec beaucoup de sérieux et de froideur. Pendant qu’il attendait sa réponse, une guêpe qui traversait la plaine se posa avec douceur sur sa côte droite, puis planta avec rigueur son dard dans celle-ci. La douleur fut instantanée mais le garçon ne put se retenir de crier qu’une demi-dizaine de seconde. Il sauta sur place, se roula par terre, en hurlant, d’un cri plein … D’humanité.


   
(c) MEI

   

   


Dernière édition par Neo Kara le Mer 4 Mar - 7:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Dim 1 Mar - 10:55

Après que je me sois réveillée dans l'herbe, je regarde partout autour de mots en lâchant de petits "Tchii".. Il n'y avait pas de réponse, mais j'aperçus un garçon au loin en train de se détendre, je pense. Doucement, j'avançai vers lui à quatre pattes, comme un animal curieux de voir son prochain jouet.

Le jeune homme n'avait pas l'air méchant, bien que son regard dît le contraire. Je l'observais un peu, voulant savoir un peu plus qui était. C'est vrai que je ne suis pas du genre peureux si la curiosité s'emmêle. Le jeune homme avait les cheveux blancs, la peau orange et.... Il était en caleçon... C'est vrai que quand je me suis rendu compte qu'il était seulement habillé d'un sous-vêtement, je rougis un peu. Mais un moment, ce garçon me pose une question assez serrée et froide. Je commence à ouvrir la bouche, quand une guêpe me coupe la parole en piquant mon interlocuteur.

Je regarde la piqueuse s'effondrer dans l'herbe et le piqué batifoler et hurler de douleur. Je m'avance vers lui puis le retiens pour retirer le dard de sa peau et de mettre un mouchoir que j'avais dans la poche sur sa piqûre, ce n'est pas beau mais au moins ça peut éviter qu'il soit infecté.

-Tchii? dis-je en essayant de calmer le garçon pour que personne ne vienne à nous car, ma robe était assez légère et courte. Cette robe est une chemise assez grande pour cacher mes parties du corps intimes, mais pas assez pour sortir avec.

À la place, il attire une vague d'oiseaux noirs qui n'ont pas l'air bien sympathique et qui foncent sur le pauvre jeune homme. Pour essayer de le protéger je l'enlace pour qu'il ne se prenne aucun oiseau, en échuant... Celui-ci avait dût se prendre trois coups de bec. Certes, ce n'était pas grave... Mais... Cela montre que le garçon n'avait pas de chance.

Je surveille que rien arrive et se retourne vers le jeune homme avec un regard sérieux. Ce regard devait lui montrer un ordre mais je sens qu'il ne le prend pas au sérieux..

-Tchii !


Dernière édition par Tchii le Lun 2 Mar - 7:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1724
Yens : 2465
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Lun 2 Mar - 2:10



   
« Un Chobit à Kosaten »


   
Minshu - Plaine - Tchii




   

La douleur fut intense mais assez courte, il ne se rappelait pas avoir déjà été piqué par un insecte même s’il les connaissait assez bien et connaissait tout aussi bien l’échelle de la douleur de Schmidt. L’expérimenter était visiblement autre chose … Le fait qu’il soit presque nu ne l’aida pas non plus, les fleurs, aussi douces soient-elles le démangèrent et le piquèrent à leurs tours. Soudain, une douleur encore plus grande le poussa presque à lâcher un juron de son répertoire peu fourni. La douleur de la piqure s‘atténua et diminua progressivement, le dard était retiré. Un tissu doux, probablement du coton se posa sur sa blessure, s’ensuit un :

« Tchii ? »

Assez aigu et mielleux, presque … apaisant. Le garçon regarda derrière lui en se redressant à moitié, la jeune fille était à quelques centimètres de lui, et il pouvait désormais apprécier les cheveux de celle-ci, ils étaient d’un blond légèrement platine et semblaient extrêmement longs, il ne put clairement regarder son visage, mais le front de ce dernier était masqué par une frange assez épaisse. L’ancien « Empty » murmura un « Qu’est-ce que … », mais la jeune fille ne l’ouïe pas. Surpris de recevoir autant d’attention de la part d’une inconnue, il resta un instant médusé par cet élan de tendresse rendu presque mythique par l’endroit.

La scène fut interrompue par une nuée d’oiseau noire, probablement des corbeaux qui se dirigeaient vers les deux jeunes gens. Ceux-ci avaient probablement été attirés par l’odeur de Kara : il avait porté une véritable peau de bête, chassée quelque jour plus tôt et celle-ci, tout comme lui désormais, sentait encore légèrement la carcasse. Étrangement, la jeune fille ne sentit pas l’odeur assez désagréable du garçon et s’y étant lui-même habitué, il ne la sentait pas non plus. Ce ne fut pas le cas des corbeaux qui attaquèrent sans hésitation, une proie plus grande qu’eux. Un comportement étrange pour des animaux normalement plus « consciencieux ». Avec aussi peu d’hésitation que précédemment, la fille passa ses bras autour du garçon, acte qu’il interpréta comme une demande de protection. Distrait par le comportement « anormal » de la jeune fille, il ne put accéder à sa demande et se fit attaquer à son tour. La douleur était présente, mais la réaction ne suivit pas cette fois.

Néo Kara n’avait que peu de considération pour les choses ou personnes faibles, il croyait en le fait que les choses faibles avaient étés conçus pour servir de piédestal aux choses fortes, c’est pourquoi il avait toujours ressenti une certaine satisfaction dans la domination d’autrui, mais à cet instant précis, il ne ressentait pas le besoin de dominer cette jeune fille mais plus … De préserver cette faiblesse comme on protège les défauts de quelque chose pour en conserver ses qualités.

À la fin de l’assaut, qui se révéla être assez bref en somme, la fille regarda Néo de ses yeux bleus. Ce regard semblait accusateur, lui en voulait-elle de ne pas l’avoir protégé ? Le garçon l’a regardait désormais avec condescendance. La demoiselle répéta d’un ton décidé :

« Tchii ! »

Le garçon se défit de son étreinte et put finalement la voir complètement : Elle était vêtue d’une chemise tellement grande qu’elle lui servait de robe, cette chemise découvrait ses jambes, et se trouva être juste assez longue pour masquer ses parties intimes. Ses cheveux lui arrivaient presque aux pieds, son visage était sobre et ses traits harmonieux donnaient une impression de sérénité et de sagesse au personnage. Le garçon, n’ayant jamais vu une fille si peu vêtue se mit à rougir mais garda tout de même une expression sérieuse :

« Qui es-tu ? Tu vas bien ..?

Machinalement, il tenta de mettre ses mains dans ses poches en parlant, ce qui lui permit de se rendre compte de son état : il était en sous vêtement devant une fille d’à peu près son âge, situation assez gênante donc. Il resta cependant planté au même endroit sans bouger, préférant feindre la sérénité plutôt que de montrer sa gêne ...


   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Mer 11 Mar - 22:45

Je soupire en voyant le jeune garçon me regarder de droite à gauche. Effectivement il ne m'a pas prise au sérieux celui-ci ! Bref... J'étais debout, regardant aux alentours pour être sûre qu'aucun intru s'incruste. Je me retourne vers mon interlocuteur, me demandant si j'allais bien et qui j'étais... Je soupire... Je lance un "Tchii" assez "patteux" et triste en baissant la tête.

Je restes quelques minutes sans bouger, assise, puis tourne automatiquement autour du jeune homme qui avait rougi et l'analyse. Cet homme n'avait pas l'air méchant et il a l'air jeune ! Je commence à fixer ses cheveux blancs puis les touche doucement. Ils sont doux... Tellement doux que je commences à dormir juste en les caressant ! Ce jeune homme est en caleçon, cela ne me gène pas ! Hideki était, lui aussi, en caleçon quand il ne voulait pas s'habiller ! Je ris doucement, rougis un peu car c'est quand même c'est un inconnu puis lui pris la main avec une des miennes et montre une déchirure de sa peau synthétique. Je le fixe dans les yeux pour essayer de lui faire comprendre que j'ai besoin d'aide en lâchant un petit "Hideki" faisant pitié au jeune humain.

Je mets du temps à remarquer, mais j'ai dis "Hideki"! Je lâche la main de l'être, gênée puis machouille, disctrètement, bouche fermée dans le vide. Le rouge apparu sur tout mon visage et tout mon mécanisme était presque brulant au point que des gouttes d'eau sortent de mes yeux ! Je crois que je suis en surchauffe... Mais je repris vite mon calme, enfin je pense. C'était débile d'être ainsi et dire "Hideki" à la place de "Tchii". Je suis...pitoyable...


Dernière édition par Tchii le Ven 13 Mar - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1724
Yens : 2465
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Ven 13 Mar - 7:40



   
«Un Chobit  à Kosaten»


   
Espérance




   

Une illuminée … Pourquoi sinon cette jeune fille se serait-elle promener à quatre pattes dans une plaine ? Pourquoi sinon persisterais-t-elle à répéter le même mot dénué de sens ? Le gag continua ; La jeune blonde ne répondit pas à l’interrogation du garçon, elle se contenta de laisser échapper un soupir en répétant « Tchii … » Puis se mit à tourner autour de Néo, à toucher ses cheveux puis à s’endormir brièvement entrecoupant ses actions de rires et de mimiques … Puis soudainement, elle s’arrêta et saisie la main gauche de Néo avec la sienne de droite … Assez « choqué » de voir une fille aussi libérée face à lui …

Même si les deux êtres étaient presque nus l’un face à l’autre, l’histoire de Néo, probablement comme celle de cette jeune fille, les avaient dénués, du moins à cet instant, de pensée crue ou charnelle … Même si l’ancien « Empty » avait énormément de « sang sur les mains », l’innocence de la jeune fille déteignait sur la sienne et pour la première fois de sa vie, il se sentit dominer par un être plus sensible que lui … La faiblesse fut plus forte que lui.

Soudain, la demoiselle regarda son interlocuteur dans les yeux : les regards rouge rubis et bleu ciel des deux personnages se firent faces ... Avec le même sentiment, la fille aux cheveux platine libéra un petit « Hideki » emprunt d'une voix mielleuse et suppliante. La situation et le lieu donnait à la jeune fille en chemise une force un peu plus grande, ses paroles entraient et frappaient Néo, il se sentit rougir mais cette gêne créa chez lui un sentiment de possession qui l’énerva plutôt que de l’apaiser ... Il repéra, un peu plus tard seulement, que la demoiselle était « blessée » mais qu’à sa surprise, au lieu de sang ou d’un bout de peau rose, c’était du gris métallique qui s’affichait dans la plaie, la fille était vraisemblablement : un Android.

L'Angélique perdit sa concentration à ce moment-là : la découverte de cette information invraisemblable fit remonter en lui un souvenir en particulier issu de son aventure complexe et désordonnée, comme à son habitude, il passa en état de songe intensif, comme s’il se gelait à chaque nostalgie …

Lorsqu’il était encore dans son univers d’origine et que la chasse d’humain était devenue un hobby pour lui, le Garçon avait commencé à s’ennuyer de son état. En effet, malgré la facilité avec lequel il réalisait cela et les chances quasiment nulle qu’il soit un jour vaincu par les humains, Néo comme tout enfant un jour, commençait à se poser des questions, des questions qui faillirent peut-être, lui faire renoncer à sa vie. L’environnement moderne de son univers avait démultiplié ses capacités électriques, et pratiquement toujours, Néo se trouvait être « surchargé » d’électricité. Il la relâchait sans gêne sur ses ennemis naturels, et il était presque impossible, de l’approcher sans s’électrocuter au passage.

Fort de ces expériences et de ses nombreuses explorations, « Empty » c’était demandé, si un jour, il aurait quelqu’un à qui parler … Il avait longtemps parlé seul, se répondant à lui-même mentalement, et parfois oralement comme un schizophrène. Cependant, il commençait à se lasser de sa personne et à se persuader qu’une fois les humains éradiqués, il vivrait seul sur Terre, sans pouvoir partir et sans jamais avoir discuté. Ces pensées solitaires ne correspondaient pas à son réel statut de pré-adolescent, il se sentit progressivement, abandonner la lutte jusqu’à un jour, où il s’en prit à un camp de réfugié dont l’un des enfants, se révéla être en possession d’un robot. Pour la première fois de sa vie, au lieu de mourir avant le contact comme il en avait toujours été le cas, quelque chose se ranimait en sa présence. Ce moment, où il redonna la vie au lieu de la reprendre, refit passer ses attentes en le futur de 0, à 200 % et il se persuada désormais, que quoi qu’il arrive, à un moment où à un autre, il aurait personne à converser, quel que soit ses attentes, tôt ou tard, son pouvoir lui permettrais de les satisfaire. Cette philosophie « héroïque » le rendait plus fort. L’arrivée à Minshu lui avait offert la famille dont il avait longtemps, secrètement rêvé et aujourd’hui, Kosaten lui offrait une personne qui, « quoi qu’il arrive », il ne pourrait blesser.

Pendant son « flashback », il avait regardé le robot avec son regard d’autrefois, son regard dénué d’émotions, vide … Mais à la fin de celui-ci, c’était un nouveau regard qu’il portait sur l’Android, même s’il avait apparence et forme humaine, l’Humanoïde était un robot. Il portait désormais sur lui, un regard de foi, de foi en le futur. Il s’approcha de la jeune fille, et entreprit sans blocage, le contact avec elle, il posa ses mains sur les épaules de la fille, qui ne comprenait surement rien à la situation … À son tour, il plongea son regard dans le sien, et lui parla avec un calme presque solennel :

« As-tu un nom ? Peux-tu … Parler ..? Ne crains plus, on ne peut plus te dégrader. »

Cette dernière question était rhétorique, même si la jeune fille ne pouvait parler, le simple fait qu’elle puisse feindre des sentiments ou émotions humains comme il avait appris à les analyser, lui permettait de plus ou moins la comprendre. Le sentiment qu'il avait eu toute à l'heure s'intensifia, il ne permettrait plus qu'on maltraite cette jeune fille, qui possédait sans le savoir, les clés, de la « Chambre de ses secrets ».


   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Ven 13 Mar - 17:59

Je ne savais que répondre... C'était bien dur sachant que mes seules paroles sont "Tchii". Oui je m'en plains encore ! Et ? Bref... L'homme avait mal réagi à mon "Hideki". En même temps c'était idiot ! Très idiot ! Comment peut-on faire une erreur tellement grave ? Il avait un bon moment un regard vide, comme si il avait des pensées lourdes.

Oh Hideki tu me manques tant encore... La preuve ? Je crois que le jeune homme est comme toi ! Gentil, doux et patient. Je suis si heureuse d'avoir trouvé une personne copie-double de toi ! Enfin j'espère... On va voir à l'avenir, ok ?

Le blandinet a posé sa main sur mon épaule, comme un signe amical. Je lui souris. Tss... Il me redemande comment je m'appelle ! Je me mis un sur moi même et lui répond :

-Tchii
-Peux tu parler ? me demande-t-il

Je fais un signe avec la main disant "Bof" mais il rajoute en même temps.

-Ne crains plus, on ne peut plus te dégrader.

J'ai souris... Doucement j'ai senti comme une protection forte autour de moi avec le jeune homme. Je me demande comment il s'appelle ! Et pourquoi un caractère froid d'un caractère aussi chaleureux ? Pour moi, c'est étrange. Très étrange. Mais je ne me suis jamais senti aussi bien depuis mon voyage sur ce territoire encore inconnu pour moi.

Sans savoir pourquoi, je commences à serrer le garçon contre moi petit à petit avant de beaucoup rougir car je ne peux me contrôler ! Mais je reprends vite sur moi même et le déserre contre moi et regardes aux alentours. Je vois de la fumée au loin, près d'un village. Un village ? Avec plein de choses à découvrir ! Je prends la main de mon "protecteur" et commence à courir vers la fumée.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1724
Yens : 2465
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Sam 14 Mar - 9:07



   
«Un Chobit  à Kosaten»


   
Tchii




   

Au moment de dire son nom, l’Androïde avait une nouvelle fois répondu : « Tchii ! » Soit « Tchii » était son vrai nom, soit c’était le seul mot qu’elle sache dire …  Le garçon ne se posa pas beaucoup de question, « Tchii » était un mot harmonieux, et si c’était la seule chose qu’elle savait dire, ce nom lui irais bien. Après le questionnement de son interlocuteur, Tchii lui sourit et l’enlaça sans hésitation ni gêne, même si ses mimiques étaient humaines et que Néo arrivait à les comprendre, le fait que Tchii soit un Android donnait une dimension étrange à ces moments … Était-ce de véritables émotions ? Tchii était-elle programmer pour réagir de cette façon à ces phrases ? La perfection de cette fille-robot était aussi gênante qu'envoûtante … Aussi rapidement qu’elle l’avait enlacé, Tchii se dispersa aussitôt.

Elle le prit par la main et commença à l’emmener vers un village non loin … Probablement celui que Néo avait tenté d’éviter plus tôt. Même si l’ancien « Empty » était contre, il ne se brusqua pas, les cheveux blonds infinis de Tchii lui caressaient le visage pendant la course et la sensation était plutôt agréable, la fraîcheur et l’innocence de Tchii exerçaient une emprise plutôt positive sur Néo qui se laissa guider comme un petit enfant. Ses habits en peau de bête restèrent dans la plaine et il ne repensa pas à aller les chercher sur le moment, il activa tout de même sa combinaison pour éviter de faire preuve de nudité en publique !

Le village où ils arrivèrent le frappa de sa petitesse, les maisons étaient assez rudimentaires, et à cause du peu d’installation, il semblait presque … Itinérant. Néo avait été hébergé à une auberge à la sortie du village et n’avait jamais pris le temps de le visiter. Le sol du village n'était pas pavé, et les deux personnages marchaient sur de la terre. Le strict nécessaire s’y trouvait pour les voyageurs qui voudraient y passer : boutiques, auberge, une petite armurerie s’y trouvait aussi, mais probablement rien d’intéressant … Un homme assez grand les aborda, il était assez mince même si ses vêtements assez bouffants lui donnait l’air un peu plus enveloppé, son visage était ovale mais son menton carré, ses cheveux bruns étaient assez courts, et il dit à Néo :  

« Tiens, tu es revenu ? Même si je sais que tu ne vas pas me répondre, le couple qui tiens l’auberge seras prêt à t’accueillir à nouveau si tu le veut, Élu »

Ces faveurs accordées à Néo n’étaient probablement pas dénuée d’arrière-pensée, mais l’Angélique ne répondit pas. Il regardait l'humain sans lever la tête, avec une certaine forme de dédain. Le « blanc », fit ajouter au monsieur, cette fois en direction de Tchii, en essayant de masquer sa surprise à la vue des vêtements de cette dernière :

« Avez-vous besoin de quelque chose mademoiselle ? »

Néo s'agaçait un peu de la situation, il aurait préféré rester seul dans son domaine, bien heureusement, la présence de Tchii rendait la situation plus supportable, il soupira ...


   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Sam 14 Mar - 11:30

Après quelques questions, un calin avec le gentil garçon et avoir couru vers un village que j'apperçu grâce à un feu de cheminée, je regardais partout. Le sol n'était pas en pavé mais simplement en terre. Il y avait pas réellement de résidences mais plutôt des bâtiments pour les voyageurs.

Je regarde partout, et essaye d'analyser la moindre chose. On est devant une auberge d'après les détails. Je regarde de haut en bas, de droite à gauche quand un homme arrive et dit pleins de choses que je ne pourrai dire tellement il y en a ! Je me colle un peu plus contre le jeune homme, gênée d'être dans ma tenue qui est si "dénudée". Je regarde l'homme puis il me regarde ! C'est pire qu'un tyrannosaure ! On ne doit pas le regarder pour qu'il nous voit.

Il s'avance un peu, je me colle un peu plus contre mon "protecteur", encore puis il me demande si je veux quelque chose. Je regarde le Blandinet du coin de l'oeil, espérant que l'homme ne me regarde plus mais nan, il fait le contraire, il insiste ! Je regarde l'homme dans les yeux et ne répond pas en haussant un peu les épaules...

L'homme rentre dans l'auberge mais je me demande si il revient... J'espère que non ! Mais au malheur il revient avec quelques verres. Il a décidé de me mettre le plus mal à l'aise ou je rêve. Je prend vite la main du seul garçon qui est gentil et la serre.

Je me sens mieux avec l'iconnu de la plaine que chez la vieille dame qui m'avait recueilli, normal ? Je sais pas. L'homme de l'auberge pose les verres, attirant ma curiosité et les remplit d'un liquide jaunatre.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1724
Yens : 2465
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   Dim 15 Mar - 8:37



   
« Un Chobit à Kosaten»


   
Evolution




   

Selon la règle, « Qui ne dis rien, consens », l’homme se décida à apporter à boire à Tchii, probablement pour se montrer « serviable » envers la jeune fille … En effet, malgré son comportement enfantin, Tchii possédait de longues jambes, un corps développé et un visage attirant, autant de choses qui la rendait désirable pour tout homme qui soit. La jeune fille s’empara de la main de Néo, qui la regarda avec questionnement … Non pas que Kara était asexué, comme le sous-entendait son comportement,  mais la présence d’humain faisait toujours ressortir son penchant pour le raisonnement plutôt que celui pour l’appréciation pure des choses. Tchii semblait avoir peur, chose impossible pour un robot … Mais la peau synthétique qu’il avait vu toute à l’heure n’était pas fruit de son imagination, c’était une certitude … Mais alors comment pouvait-elle feindre des émotions si fidèlement ..? Etait-ce une fille devenue robot, ou le contraire ? D’un naturel curieux et scientifique, l’Angélique commençait à se perdre dans ses pensées lorsqu’un :

« Enfin, buvez ! Qu’y a-t-il ? »

L’arracha de ses songes ; L'homme rapprochait le verre de Tchii, qui reculais de plus en plus, la tenue de Tchii et sa réticence à communiquer donnaient visiblement des « élans de générosité » à cet homme qui avait semblé aux premiers abords, si distingué.

Néo observait la réaction de Tchii lorsque soudain, un duo d’homme arriva en face des 3 personnages, à environ 10 mètres, l'homme cessa tout de suite d'importuner Tchii et prit un visage grave, comme s'il était soudainement en deuil ..! En plus de se ressembler, les individus étaient tous deux vêtus de façon assez similaire : pantalon bouffant, faux plastron sur le torse, assez joufflus et en partie chauve … Mais détail important, l’un des deux, le plus petit, avait un katana dont la véracité n'était pas établie, accroché à sa taille. Tout le monde feignait de les ignorer et même l’homme qui s’était montré si confiant deux secondes plus tôt regardait désormais ses pieds ... L’Armé approcha tandis que le deuxième pénétra dans l’auberge sans hésitation, celui resté en dehors dit :

« Allons Liu, tu ne me présente pas à la nouvelle ? »

Même si son haleine suggérait qu’il était ivre, l’homme ne réalisait pas de mimique d’homme saoul, et s’exprimait avec un ton normal, ces éléments laissaient croire à un corps endurcie à l’alcool … Néo observait Tchii avec attention, les réactions de cette dernière étaient devenus un véritable sujet de questionnement pour lui, il avait un besoin irrépressible de percer son secret … L’homme qui avait servi à boire à l’Androïde ne répondit rien, les villageois ne réagissaient pas non plus ... Ce village d’ordinaire si paisible était en proie à ces deux malfrats qui profitaient de l’absence de soldats dans les petits villages pour commettre des délits, l'afflut récent de « touriste » attiré par l'Angélique rendait l'exercice encore plus lucratif … Avec une grâce de porc, l’homme au katana se mit à renifler Tchii sous le regard passif de Néo qui tentait toujours d'analyser les réactions du robot, après cela, il saisit Tchii par le bras en disant :

« Celle-là aussi je crois que je vais l’emmener ! Hé hé ! »

Tchii n'avait pas l'air de bien la situation, mais elle essayait toujours de s'accrocher à Néo, qui se recentras, la scène se déroulait normalement, l'homme ne craignait rien, visiblement accoutumé à la passivité de ses victimes :

« Mais lâche le, lâche moi ce gamin ! »

Au moment où il tenta de d'arracher Tchii de force, Néo se leva et s’approcha de lui. Il n’avait rien à faire des habitants de ce village, mais cette personne n’était assurément pas digne de s’occuper d’une œuvre tel que Tchii. Le grassouillet, plus surpris qu’amusé, parla tout de suite :

« Mais qu’est-ce que- »

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase, l’Angélique plaça trois de ses doigts dans la bouche du joufflu qui fut instantanément saisi de spasmes, sous les yeux ébahis des villageois, il se faisait électrocuter. Au bout d’une dizaine de seconde, de la fumée commença à s’échapper du corps de la victime, son exécution s’acheva environ 5 secondes plus tard ... L’ancien « Empty » retira ses doigts pour libérer le corps qui chuta aussitôt, Tchii conduit le courant sans pour autant se faire affecter par celui-ci. Plus personne ne bougeait dans la petite communauté … Néo essuyait ses doigts sur sa combinaison avec un calme presque cérémonial tout en fixant le corps, lorsqu’une femme qui, effrayé avait elle aussi stopper ses activités se leva en criant :

« BRAVO, BRAVO ! »

Tout en applaudissant, les autres villageois ne tardèrent pas, probablement sous la menace depuis longtemps déjà, le meurtre public de ce brigand n'en dérangea que très peu, mais personne ne fut choqué, les « Élus » transportaient toujours avec eux, ce sentiment de toute puissance à Minshu. Certains villageois accoururent pour remercier le garçon avec des : « Merci Élu », « Minshu est entre de bonne main », « Merci, merci beaucoup ! ». Seul les hommes semblaient toujours incrédule et assez honteux de ne pas avoir été à la hauteur du garçon, probablement sous le phénomène psycho-social appellé « Effet du témoin », qui bloquait l'envie de se révolter lorsque trop de personnes étaient témoins ...

Pendant ce brouhaha, la porte de l’auberge s’ouvrit brutalement : l’autre brigand en sorti, les bras chargés de bouteille et de viande avant de se stopper net devant le spectacle général : tout le monde le fixait. Il aperçut le corps de son camarade étendu au sol et resta figé quelques secondes jusqu’à ce que sans un mot toujours, l’ancien « Empty » le regarde à son tour, les cheveux blancs, la combinaison et les yeux rouges de Néo suffirent probablement à lui apporter les réponses qu’il cherchait … Il leva lentement les mains en tremblant et en bégayant laissant tomber la recette de son larcin, les villageois l’encerclèrent rapidement et il se rendit sans opposer de résistance en pleurant à chaudes larmes son camarade si ce n'était sa capture ...




L'attroupement devant l’auberge, avait poussé son propriétaire, un sexagénaire habillé en vêtements traditionnels, à se montrer. Il vit son agresseur fait prisonnier par les villageois et surtout, reconnu le Garçon aux cheveux blancs qu’il avait hébergé la semaine durant. Tout le monde tenta de lui compter l’histoire à sa façon, et après avoir entendu toute les versions, il s’approcha de Néo, intérieurement surpris qu'il ait désormais la même taille que lui :

« … Merci, ces vagabonds … venaient enlever les personnes voyageur … Et par sécurité, nous avons dû éloigner notre propre petit-fils … Merci, mon garçon. »

Connaissant Néo, il n’attendit pas de réponse, mais au moment où il se retournait pour partir …

─ ... Je vais devoir m’absenter … Je vous présente cette jeune fille : Tchii … Ce n’est pas une Élu, je ne peux pas lui faire courir de risque, pourriez-vous prendre soin d’elle en mon absence ? Elle en a besoin, elle ne sait pas parler. »

Les vêtements courts de Tchii et son visage harmonieux lui donnaient l’air particulièrement fragile … Ses longs cheveux blonds platines, même s’ils étaient sales à ce moment-là, subjuguèrent le couple qui, sans vraiment tout comprendre dit :

─ Nous … Oui, bien sûr ..!

L’Angélique attendit un peu, et ajouta :

─ Je vous paierais ce que je vous dois à mon retour, héberger la avec autant de soin, s’il vous plaît. »

Ce dialogue était le premier qu’ils avaient avec Néo depuis son arrivée il y avait de cela un peu plus d’une semaine, leurs enfants les ayants quittés, ils le considéraient un peu comme l’un des leurs, peu importe ce qu’il était … Même s'ils ne savaient pas son nom, et qu'il ne leurs avaient jamais dit « Bonjour » ni « Au revoir », ils éprouvaient une certaine affection pour la sérénité qui émanait de lui. La femme du couple, qui écoutait depuis l’entrée de son auberge était ému … Néo regarda Tchii une dernière fois avant de partir, ce n’est qu’à ce moment-là, qu’il se rendit réellement compte de ce qu’il avait décidé … Une boule arriva dans sa gorge, et il se sentit prit d’une envie de pleurer alors qu’il n’éprouvait aucune douleur … Choqué et effrayé de sa réaction, il partit subitement, sans attendre l’au revoir de Tchii …

Arrivé hors de vue, il resta un moment essoufflé contre un arbre … Il avait couru avec le cœur battant, ce qui l’avait épuisé très rapidement … Il s’essuya les yeux, Puis glissa le long du tronc …

*Qu’est-ce que c’était ..?*

Même s’il ne le savait pas encore, Tchii était bel et bien une Élu mais elle appartenait à Seika, l’un des camps ennemis à Minshu … L'Évolution « d'Empty », ne faisaient que débuter …


   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un Chobit à Kosaten[Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
Un Chobit à Kosaten[Terminé]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.