Partagez | .
L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous
Messages : 690
Yens : 636
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

-



MessageSujet: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Mar 31 Mar - 18:36



A l'écoute d'une voix interne, Asura fut guidé vers les terres de Fuyu. Il savait que ce retour allait lui créer des ennuis mais il n'avait nul part où aller. Depuis la purge de son esprit, il sentait le besoin de trouver un but dans sa vie. Les réponses se trouvaient à l'endroit même où il s'est réincarné. Sa planète natale ne lui manquait pas mais celle-ci était si hostile, que sa puissance n'était jamais suffisante pour surmonter tous les obstacles. L'oni n'était pas désespéré et avait la conviction qu'il arriverait à devenir le plus puissant. Malgré cela, il lui manquait quelque chose. Il ne savait pas quoi encore alors il devait le découvrir durant son voyage.

Le soleil était bien haut dans le ciel. L'hybride marchait lentement au milieu de toute cette neige. Ses traces de pas traçaient un chemin derrière lui. Il préféra se réfugier vers un amas d'arbres pour ne pas rester à découvert. Son gabarie ne lui permettait pas d'être discret, surtout qu'il préférait être tranquille et en solitaire. D'ailleurs, il se plaça dans un coin isolé où le feuillage laissait passer la lumière du soleil. D'habitude il n'aimait pas cette boule enflammée dans le ciel mais pour une fois, il se prélassa sous ces rayons chauds. Il s'assit en tailleur, joignit ses mains au niveau de son ventre puis ferma les yeux. Il était en plaine méditation. En tant qu'ermite, il avait une réputation à tenir. Personne ne connaissait ce côté là de sa personnalité mais Asura a vécu longtemps dans une montagne. Il ne tuait pas forcément tous les visiteurs et en guidait certains selon la situation. Pourquoi tant de bonté? C'était surtout pour les mettre à l'épreuve. Il les envoyait vers des pièges que la nature leur tendait. Et selon le résultat, il voyait qui ferait un bon futur adversaire.

Le temps s'écoula lentement au milieu de ces arbres. Le soleil continuait son bout de chemin dans le ciel. Il faisait encore beau et les oiseaux chantaient. Le froid ne l’atteignait même pas. il était serein et réfléchissait à beaucoup de choses. Malgré sa nature instinctive comme un animal sauvage, il ne fallait pas oublier qu'il a vécu presque 500 ans et que son intelligence est loin d'être primitive. De plus, il ne faisait qu'un avec la nature. Sans bouger le moindre millimètre. Les animaux passaient à côté de lui sans lui prêter attention. Ce fjord possédait des bêtes magiques qui pouvaient être dangereuses. Mais tout comme elles, Asura savait se tenir prêt au danger. La colère qui se trouvait au fond de lui restait en sommeil mais elle pouvait se réveiller à tout moment. Il ne faisait rien pour la contrôler et tôt ou tard, elle ressortira sans prévenir. Il a apprit à vivre avec elle et il était inutile de lutter. Pour le moment, il faisait en sorte de comprendre les choses qui n'avaient jusque là, aucun intérêt pour lui. Maintenant que son esprit était libre, il devait profiter de cet instant pour faire le point.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 150
Yens : 631
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Forêt d'emeraude

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mishima Jinpachi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Mer 1 Avr - 14:22



   
Jinpachi Mishima


   
Démons



   

Je venais d’échapper à la mort, pour la seconde fois. La première fois, cet exploit m’avait coûté mon corps et ma conscience, mais cette fois, j’avais l’impression qu’on m’avait payé, plutôt que le contraire. Je ne ressentais pratiquement plus le diable qui m’avait consumé jusqu’à la mort, quelques heures plus tôt, mes souffrances avaient cessées, mon corps était à nouveau le mien. Tout cela était forcément l’œuvre de Bouddha : Ma mission dans le monde des vivants n’était pas achevée, quelque chose m’appelait … J’avais toujours cru en mon Dieu, mais désormais, ma foi était bien plus forte. Je joignis mes mains en fermant les yeux, droit comme un pique puis je me mis à réciter la prière, à voix basse … Une fois celle-ci terminée, il fût le temps de vérifier les capacités de mon corps …

Quelques coups dans le vide suffirent à me faire savoir que je m’étais trompé : Déjoué la mort une nouvelle fois, m’avait coûté.  J’avais perdu en puissance, j’avais perdu toute ma puissance. C’est pour cela que le démon était moins fort. Il se nourrissait de ma puissance, et maintenant qu’elle n’était plus, lui aussi. Peu importait. Si j’étais en vie, c’était pour une bonne raison, rien ne pouvait plus m’arrêter. Les prisons d’Hon-Maru n’avaient pas réussis à me retenir … Le démon n’avait pas réussi à me tuer … Et d’ici aussi, j’allais ressortir vainqueur, car j’étais : Jinpachi Mishima. Il me fallait atteindre la ville, je savais déjà exactement ce que j’allais faire : Redevenir le meilleur combattant du monde et refonder mon entreprise : la Mishima Zaibatsu.

Jinpachi entreprit ses premiers pas dans ce nouveau monde avec fierté et détermination, il se sentait plus que jamais, invincible. Arriver à mi-chemin, il sentit quelque chose monté en lui : c’était Devil, qui se manifestait à nouveau, quelque chose l’avait réveillé. Sans qu’il puisse s’en rendre compte, l’hôte de l’entité démoniaque fut attiré vers un fjord recouvert de neige. Jinpachi n’étant habillé que d’un pantalon déchiré, ce climat froid aurait dû le frigorifié. Heureusement pour le vieillard, l’aura violette et chaude de Devil, réduisait la différence de température entre lui et la vallée.

Il y avait quelque chose en ces lieux, quelque chose m’y attirait sans que je ne puisse opposer de résistance … Quelle diablerie cela pouvait-il être ? Devil devenait de plus en plus oppressant, son aura m’enveloppait à nouveau. Je ressentais à nouveau cette sensation désagréable … Comme si j’étais spectateur de mon propre corps … En faites, je me posais des questions auxquelles j’avais sans le savoir, déjà la réponse : Il y avait un démon en ces lieux, sa force « ravitaillait » celle du mien.

Le vieil homme avançait, presque comme un zombie, un moment, il arriva en face de quelqu’un ou plutôt, de quelque chose … De loin, on aurait pu penser à un homme mais en s’approchant, cette hypothèse devenait ridicule … Des cornes ténébreuses coiffaient sa tête et même si elle n’était pas perceptible pour tout le monde, une aura démoniaque s’échappait de son corps humanoïde. Il fut aisé pour le japonais qu’était Jinpachi de comprendre : Il avait en face de lui, un oni. Ceux-ci étaient souvent représentés sur les casques des samurais car ces démons symbolisaient l’invincibilité. D’abord impressionné de voir une de ces créature folklorique en face de lui, son sang Mishima prit rapidement le dessus : Il avait envie de tester la réputation de ces démons. C’était la partie démoniaque de Jinpachi qui l’avait attiré vers ce « confrère ». L’aura violette de Devil enveloppait les deux personnages, sans toutefois avoir d’effet visible sur l’humanoïde. Le titan centenaire engagea la conversation de sa voix rauque :

« Je suis surpris de voir un oni en ces lieux … Je suis Jinpachi du clan Mishima et toi …

L’aura s’intensifia.

… Qu’es-tu ? »

Si la chose qui se tenait en face de lui était un véritable démon comme son apparence le suggérait, il serait possible pour lui d’entrer en communication avec l’entité démoniaque Devil, et donc avec son hôte : Jinpachi.

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 690
Yens : 636
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Mer 1 Avr - 21:15



Au milieu de cette petite forêt blanche, Asura ne se doutait pas qu'une personne allait déranger sa méditation. Il entendit les bruits de pas sur la neige mais garda ses yeux fermés. D'après ce qu'il entendait, la personne devait être lourde. Et une fois assez proche, l'oni ouvrit enfin ses yeux, posant son regard sur ce nouveau visage. C'était un homme assez âgé mais taillé pour le combat. Sa musculature ne le trompait pas, ainsi que son expression qui en disait long sur sa vie. Peut être un assassin ou bien un vétéran de guerre. En tout cas, il savait qu'il n'avait pas à faire à n'importe qui. Cependant, cet homme semblait calme.

Jusqu'au moment où une voix mystérieuse et rauque résonna jusqu'à ses oreilles. Le ton était étrange et ne semblait pas être la voix d'origine de ce vieil homme. Surement quelqu'un abritant un esprit quelconque. Contrairement à d'habitude, l'hybride ne montra aucune animosité et cherchait simplement à comprendre cet inconnu. D'ailleurs, cet homme fut très poli, se présentant de lui même et lui posant une question pour faire avancer la discussion. Néanmoins, Asura n'était toujours pas doté de la parole et ne pouvait donc pas donner son nom en retour.

Ce qu'il était? Le cornu ne le savait pas très bien en vérité. Depuis son arrivé à kosaten, on le traitait d'oni. Dans son monde d'origine, ce terme n'était pas employé. Mais de part son expérience, il devinait de quoi il était question. Les gens le voyaient comme un démon destructeur. Ils n'avaient pas tord et cela arrangeait bien ses affaires tout compte fait. Les gens avaient peur de lui et il pouvait rester tranquille dans son coin. Et pourtant, il ne cherchait pas forcément la guerre. A cet instant précis, Asura était dans un état plutôt pacifique et le sang n'allait pas couler à flot. Par contre, dans son état normal, son agressivité était plus importante. Mais cela ne voulait pas dire qu'il tuait à vu.

Et pour répondre à ce Jinpachi, l'oni éveilla d'abord ses sens jusque là endormit. Son aura prit de l'ampleur, à tel point qu'on aurait dit un géant au dessus d'une montagne. Tout ce qui se trouvait autour de lui, n'était que futilité ou des fourmis. Et même cet homme n'échappait pas à ce phénomène. Il se redressa lentement, prenant son temps comme la situation n'exigeait pas de l'empressement. Il fixa ensuite droit dans les yeux le vieillard. Au vu de son manque de parole, ce dernier devait se douter qu'il y avait un problème de communication. L'oni n'allait pas faire des signes pour démontrer son incapacité à échanger de mots. Tout ce qu'il fit à la place, fut de lever ses yeux vers le ciel. Décidément, il n'arrivait toujours pas à s'habituer à ce soleil. Il s'écarta des rayons lumineux pour s'abriter sous un arbre.

Une fois à l'ombre, le monstre posa sa main sur le tronc d'arbre et y laissa sa marque. Sa force témoignait de sa dangerosité et à quel point la fuite était peut être une priorité pour cet homme. Malgré cela, Asura restait calme, même si son visage n'exprimait rien de bon au naturel. Il voulait simplement lui faire comprendre qu'il voulait rester seul sans déverser de sang. Il aurait pu le pousser gentiment mais ce geste eut aussi pour but de faire du bruit. Les quelques animaux sauvages qui rodaient, prenaient la fuite suite à cette alerte. En vérité, l'hybride savait que dans quelques minutes, du sang recouvrirait ce sol neigeux. Mais celui de qui?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 150
Yens : 631
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Forêt d'emeraude

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mishima Jinpachi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Jeu 2 Avr - 4:49



   
Jinpachi Mishima


   
Démons



   

En guise d’éventuelle réponse, l’oni confronta ses pupilles jaunes, aux grises de Jinpachi. Dans les yeux de l’humanoïde, on pouvait lire une sorte de rage maîtrisée, semblable à un avertissement. Loin d’être effrayé par ce petit diable, le colosse, du haut de ses 2 mètres 10, était persuadé d’avoir l’ascendant physique sur ce cornu qui le défiait du regard, sur le moment, il en oublia même qu’il avait perdu en puissance ..! Le titan se mit à sourire, de façon assez prétentieuse jusqu’à ce que l’humanoïde lève les yeux au ciel, comme perturbé par la lumière du jour … Il s’éloigna légèrement, la garde nul, sans exprimer la moindre appréhension ou crainte à l’égard du Mishima, ce dernier ne put s’empêcher d’éclater de rire, d’un rire bruyant, prétentieux, mais toutefois, bienveillant. Après cela, il dit, d’une voix normale cette fois :

« Tu as du cran oni ..! J’aime ça ! »

Cette fois, c’était Jinpachi Mishima qui parlait, le vrai. Il ne s’en était pas rendu compte, mais Devil lui avait à nouveau cédé la maîtrise de son corps. Après avoir questionné l’humanoïde en « langage démoniaque », il s’était rendu compte qu’il avait été dupé par les cornes de la bête. Devil était un véritable démon, une entité démoniaque supérieure dont le seul et unique but était de posséder des âmes puissantes dans une finalité mégalomane. Il avait pris possession de l’esprit de Jinpachi pour l’amener face à cette chose, car il avait ressenti de la puissance en lui … Beaucoup de puissance. Jinpachi pensait avoir un certain contrôle sur le démon qui était en lui, mais c’était en réalité, tout le contraire. Devil pouvait diriger Jinpachi, sans lui en laisser le souvenir ou le guider presque inconsciemment à réaliser ses désirs, comme s’il en aurait eu lui-même, l’initiative. Lorsque Devil avait posséder Jinpachi, le diable avait profité de la haine et du sentiment de revanche que le vieillard avait envers son fils pour le maintenir en vie et l’ajouter à son armée. Cet humanoïde était fort, et Devil espérait qu’un affrontement allait se déclarer entre les deux personnages, et que Jinpachi serait assez fort pour créer une brèche émotionnelle qui lui permettrait de posséder le vrai faux oni ...

J'ai en face de moi un démon … Un vrai ..! Je suis un homme de foi, et je crois au diable … mais je suis aussi un Mishima, et les Mishima n’ont peur de rien ! Cette aberration, cette erreur de la nature, ne daignait pas me répondre et vu son accoutrement, il était aisé de comprendre que c’était une sorte « d’exilé » et que le clan Mishima, ne lui évoquait rien … Il se déplaça un peu plus loin, et alla se mettre à l’ombre d’un arbre, sans répondre à ma question. Je ne pouvais qu’en rire, j’avais été comme lui lorsque j’étais jeune, et je l’étais d’ailleurs, un peu resté niveau caractère … On ne change jamais véritablement, on ne fait que ce qu’on peut pour masquer nos défauts, hein ? « Je vois que tu n’es pas quelqu’un de bavard, j’aurais aimé que la chose en moi ait ton humilité ... » Même si mes coups avaient perdus en intensité, mes muscles, eux, étaient encore là. Mes poings durs comme la pierre allaient tester cette chose, et me donner une idée de son niveau, il n’y avait qu’un seul langage qui soit vraiment universel …

Sur ces pensées, Jinpachi se mit en position de combat, l’homme cornu semblait ne pas prêter attention au vieux colosse. Ce Mishima n’était pas quelqu’un d’agressif ou de violent, mais il n’était jamais contre un combat, quelle qu’en soit le prix. D’ailleurs, c’était en combattant qu’il avait rencontré Wang, son meilleur ami. Le corps du colosse portait les preuves de sa témérité : il était parsemé de cicatrices en tout genre et avait presque tout enduré : des coups d’épées, jusqu’aux balles en passant par les coups de bâtons. Il voyait son opposant comme un adversaire lambda, quelle que soit sa façon de combattre, toute expérience était bonne à prendre.

Sans hésiter, je bondis sur mon ennemi du jour en riant d'impatience, comme d’habitude, excité par le temps du combat. J’avais combattu pendant un siècle et des poussières, mais me battre m’excitait comme au premier jour. Lorsque j’avais mis mon premier adversaire au tapis, dans le dojo de mon père. « Quoi que tu sois, prépares toi ! » Une fois que je me sus à bonne distance de mon « interlocuteur », j’engageai le « dialogue » avec un Leaping Side Kick* au niveau du torse de mon ennemi, ayant perdu en puissance, mon coup de pied l’envoya probablement moins loin que prévu. Je ne comptais pas sur un quelconque effet de surprise, je l’avais engagé de front. Une fois mon coup porté, je me remis debout en lui envoyant un Shouraiha** au niveau du menton puis je conclus par un Stupa Splitter*** qui était destiné à lui faire briser quelques arbres. Je ne pouvais qu’espérer que son corps soit assez solide pour survivre à ça … Hé hé. Mes coups raisonnaient étrangement sur ce diable ... J’avais déjà frappé plus fort sur de la pierre, mais là, je ressentais une légère douleur au niveau de mes articulations … L’âge ..? ... Laissez-moi rire ! « Ha ha !! À ton tour ! » Qu’allait me montrer cet oni, que je n’avais déjà vu en 100 ans ..?


* C'est un coup de pied sauté
Spoiler:
 
** C'est un uppercut de la paume, ce coup fait appel à la force de Jinpachi
Spoiler:
 
***
Spoiler:
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 690
Yens : 636
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Jeu 2 Avr - 19:04



Jinpachi était vieux mais semblait dégager cette férocité typique des guerriers en manque de sang. Asura aimait se battre aussi et il ne refusait jamais un duel en temps normal. Cependant, l'oni ressentait le fossé qu'il y avait entre lui et cet homme. Il était donc inutile de le tuer par simple plaisir, il n'y avait aucun mérite, ni amusement. Par contre, ce vieil homme ne semblait pas l'entendre de la même manière. Était il fou? Ou bien simplement courageux? L'hybride se fit agresser d'un seul coup. Il pu voir les coups venir mais ne prit pas la peine de se protéger. Le premier coup le fit reculer d'un pas, le second de plusieurs pas et le dernier l'envoya quand même contre un arbre.

Le monstre était toujours debout, le regard baissé, on ne voyait pas encore l'expression de son visage à ce moment là. Il avait encaissé gentiment toutes ces attaques sans même bouger. Il s'était dit qu'ils ne parviendraient pas à lui faire mal. Et c'était bien le cas. Même pas une trace sur son corps comme si rien ne s'était passé. Pourtant, la puissance des coups n'étaient pas risibles. Ils ont eu le mérite de le pousser de quelques mètres. Asura ne savait pas si cet homme était un élu car il y avait trop de facteurs inconnus. Il n'avait pas encore l'odeur de Fuyu sur lui, peut être parce qu'il venait d'arriver ou bien parce qu'il venait d'un autre royaume. En tout cas, il n'était pas assez fort pour prétendre à un duel de colosse. Le cornu était sans pitié lorsqu'il s'agissait de vie ou de mort mais là il allait devoir se montrer clément.

Il leva enfin son visage et ne montra que sa colère permanente. Sa haine ne se dévoila pas et on voyait bien que son sang ne bouillonnait pas encore. Sinon il serait déjà partit au quart de tour. En vérité, il y avait quelque chose d'autre qui l'inquiétait. Beaucoup plus que cet inconnu qui venait d’interrompre sa méditation. Néanmoins, cet homme n'allait pas s'arrêter tant qu'une bonne correction ne lui serait pas infligé. C'était le genre de tempérament qu'il fallait calmer par les poings. Il suffirait de quelques secondes pour y parvenir et la bête de Fuyu s'éloigna de son arbre pour se diriger droit vers sa cible. Sa vitesse dépassait celle d'un humain et si les réflexes du vieux étaient rouillés, alors sa vie pourrait être en danger.

La main de l'oni agrippa le visage de l'humain. Ses doigts ne forçaient pas assez pour broyer son crane mais juste assez pour le tenir fermement. Puis il concentra sa force dans son bras pour pouvoir jeter le corps de Jinpachi comme un vulgaire cailloux. La victime allait probablement heurter plusieurs arbres avant de rouler au sol. La violence était telle qu'un homme ordinaire aurait les os brisés mais ce vieux débris n'en était pas un. De toute façon, Asura ne savait jamais se retenir. Il était beaucoup plus facile pour lui d'apprendre à parler que de ne pas blesser quelqu'un en le touchant.

Après cette petite montée d'adrénaline, le cornu repéra l'envol de plusieurs oiseaux au loin. Quelque chose se tramait dans cette direction là. Peut être la présence d'un danger que même Asura aimerait éviter. Il fallait vérifier par soi même. Asura entreprit donc de partir par là, oubliant la présence de Jinpachi. Mais cet homme allait surement revenir à la charge pour prouver quelque chose. Et à ce moment là, l'hybride sera encore là pour l’accueillir convenablement.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 150
Yens : 631
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Forêt d'emeraude

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mishima Jinpachi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Ven 3 Avr - 2:11



   
Jinpachi Mishima


   
Démons



   

Plus que la force de mes coups qui avait diminué, la résistance du démon me surprit, ce qui était normalement censé le balancer dans tous les sens, ne le fit que reculer de quelques mètres à peine … Ce monstre était au moins 10 fois plus fort qu’Heihachi ..! Je ne savais pas si c’était sa peau, ou mes coups, ou encore cette perte de force … Mais mon poignet devenait douloureux … Hmpf ! Peu importe !

Après avoir subi les assauts de Jinpachi sans broncher, l’humanoïde resta un instant, figé, contre l’arbre auquel il venait d’être poussé. Plus qu’injurier ou perturber, il semblait agacé par l’attaque de Jinpachi. Les coups du vieil homme n’avaient pas laisser de marque sur son corps et le cornu affichait une certaine maîtrise de lui qui devenait inquiétante … Jinpachi, masquant la douleur qui se faisait de plus en plus pressante sur son poignet, tenta de garder son air confiant même s’il commençait à se dire qu’il allait une nouvelle fois, devoir payer de sa témérité … En un éclair, le pseudo-démon se trouva devant le titan, et avec une aisance presque ridicule, il se saisit du vieillard puis le balança sans plus. Jinpachi ne fut pas aidé par son corps massif, qui s’écorcha à de nombreuses reprises sur le sol …

Que ... Qu’est ce qui venait de se passer ..?! C’était donc ça, la force d’un oni ..? Il venait de me soulever tel un enfant … Ha ha ha, ce monde est décidément bien plus intéressant que je ne le pensais, je suis retourné en enfance ! Cette chose à corne est au moins 100 fois mon supérieur. J’aime ça ! J’aime cette force ! Est-ce qu’il est le plus fort de ce monde ? Ou tout le monde est comme ce monstre ? J’espère être enfin dans un monde de combattant. Mais il y a quelque chose qui m’énerve … Ce vantard se retient. J’ai combattu pendant 100 ans, je sais lorsque mon ennemi me ménage, et cet oni me ménage … Je ne suis pas fou, et je vois très bien que malgré le peu de force qu’il utilise, nous ne jouons pas dans le même championnat … C’est comique, il y a quelques heures j’allais mourir et maintenant, je venais de frapper sur un démon … Certains auraient dit qu’ils étaient en enfer, moi, je suis au paradis : ma puissance est réduite, et mes ennemis sont plus forts, j’ai hâte de remonter au sommet de la chaîne alimentaire, hé hé.

Jinpachi se releva lentement, il saignait à certains endroits et il commençait à avoir un peu froid, l’aura violette qui l’avait accompagné lorsqu’il était venu chercher l’humanoïde à cornes s’était dissipée. Avec un sourire en coin, malgré la petite humiliation qu’il venait de subir, il se montra assez réfléchi, et mature :

« Je suis impressionné, tu es très fort, bien plus fort que moi. La légende n’est pas fondée, les Oni semblent vraiment invincibles … Dit-moi ton nom, que je t’affronte à nou- »

Soudain, la bête à corne coupa la phrase de Jinpachi en s’en allant, son attention semblait soudainement captée par autre chose, ce qui ne manqua pas d’agacer, le vieux Mishima. Il ne se révolta pas cependant, il était devenu tout ce qu'il détestait : faible. Son impulsivité prit tout de même le dessus et il interpella son interlocuteur avec vigueur :




Devil quant à lui, restait en position pour entrer dans l’esprit d’Asura, mais il devait se rendre à l’évidence, Jinpachi ne parviendrait pas à l’énerver ou à le blesser assez pour ouvrir une brèche dans son esprit. Celui qui avait été le n°1 de son époque, était surclassé par le premier venu … Toutes les âmes que le démon avait accumulé avaient disparus, il ne ressentait plus leurs présences … Il avait intérêt à empêcher Jinpachi de mourir, car c’était désormais, son seul « ambassadeur », quitte à fusionner avec lui et à lui accorder, les pouvoirs d’une entité supérieure …

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 690
Yens : 636
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Ven 3 Avr - 11:24



Il fallait tout de même avouer, que ce vieil homme avait de l'énergie à revendre. L'âge n'était toujours pas une donnée à sous estimer. Du moins, pour les humains car lui ne pouvait pas vraiment mourir de vieillesse. Ou si c'était le cas, pas avant des milliers d'années... Alors qu'Asura se dirigeait vers un lieu potentiellement dangereux, il entendit la voix de Jinpachi. Ce dernier semblait énerver mais c'était tout à fait normal après s'être fait éjecter de la sorte. Les pas de la bête de Fuyu le mené par hasard devant cet homme. Le combat était donc inévitable. Il fallait forcément le mettre à terre ou bien le tuer.

Mais à tout bien réfléchir, ce combattant pourrait bien évoluer un jour et le tenir en haleine. S'il le tuait maintenant, cet espoir allait disparaître aussitôt. La tache sera dure pour lui, devoir retenir son coup. Et avant que le temps ne s'écoule, l'oni se rua vers lui. Contrairement à d'habitude, il ne traça pas tout droit. Récemment il a apprit à faire quelques feintes. Il fit semblant d'aller sur un côté, puis disparu derrière un arbre, avant de réapparaître de l'autre côté de Jinpachi. Il usa d'un bond rapide et très haut, caché par le feuillage enneigé des arbres. Et au moment où il vit le vieux se retourner, il le griffa au torse, le faisant saigner abondamment. Le coup n'avait pas pour but de le projeter car il fut lancé de haut en bas. Il en profita ensuite pour le saisir au cou et écraser son corps contre le sol. Là aussi, il arriva quand même à se retenir un minimum pour ne pas l'encastrer dedans. A ce moment là, l'hybride aurait pu lui échanger quelques mots mais ne le pouvait toujours pas. A la place, il le fixe droit dans les yeux avec une intensité à faire pâlir un enfant.

En vérité, même sans un mot sortant de sa bouche, il lui disait simplement "Viens me retrouver un jour. Parcours Kosaten pour découvrir toi même mon identité". Bien sur, il était impossible de transmettre un message sans pouvoir dire un mot mais c'était en gros ce que ce regard disait. Puis vint le moment où il fallait vraiment mettre un terme à ce combat. Le cornu leva son poing pour essayer de l’assommer. Malheureusement pour lui, le sol trembla d'un seul coup et le bruit d'un pas de géant retentit. Quelque chose d'énorme approchait.

Asura se redressa et tourna le regard vers cette chose. Plusieurs arbres furent déracinés et un monstre gigantesque apparu. Cette créature n'existait pas jusque là. C'était un monstre créé à partir d'un projet réalisé par un scientifique fou venant de Fuyu. Asura ignorait ce fait bien entendu. Mais le chef de ce projet l'aurait nommé : Ukanlos.
Pas la peine de se demander si le danger était imminent. Même Asura ressentit comme une gêne devant cette créature. Il avait l'impression de se voir à travers elle. Il recula d'un pas, pas à cause de la peur mais de la surprise. Pour le moment, l'Ukanlos ne semblait pas avoir repéré les deux individus. Avec son énorme pelle en guise de menton, il creusait dans la neige, à la recherche de quelque chose. Il lui suffisait d'un coup pour ramasser une tonne de terre et de neige à la fois. Pendant ce temps, l'oni sauta sur l abranche d'un arbre pour l'observer de loin et un peu se mettre à l'abri des regards. Il laissa donc le vieil homme par terre, à la merci du premier prédateur. Peut être que le nouveau monstre allait être attiré par ce bout de viande...

[Tu peux faire bouger le monstre à ta guise. On n'est pas dans une quête du monster hunter pour le moment. C'est comme une présentation à ce système.]


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 150
Yens : 631
Date d'inscription : 24/03/2015
Localisation : Forêt d'emeraude

Progression
Niveau: 19
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Mishima Jinpachi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Ven 3 Avr - 18:00



   
Jinpachi Mishima


   
Démons



   

Avec une vélocité surprenante, le cornu se rua sur Jinpachi en faisant preuve d’une maîtrise de son corps assez bluffante. Il était sans aucun doute, une bête de combat. Jinpachi, voyant l’attaque venir de front, se prépara à se mettre en garde haute, mais là encore, l’humanoïde fit preuve d’une technique qu’il n’avait jamais vu : Il alla d’un côté, avant de disparaître en un éclair, puis de réapparaître de l’autre, ne laissant aucune chance au vieil homme. Ce dernier était habitué à des combats plus traditionnels, mais là, il était en proie à de véritables pouvoirs magiques. Il n’avait affronté qu’un seul adversaire capable de telles prouesses, c’était un ninja, du nom de Raven. Raven pouvait se dédoubler, frapper deux points en même temps et même passer derrière son ennemi sans le contourner. Malheureusement pour le ninja, Devil Jinpachi ne lui laissa aucune chance et l’abattit d’un seul coup, si bien que le combat n’apporta aucune expérience à Jinpachi … Assurément, ce ninja aurait pu le préparer à ce genre de magie … La démonstration du vrai faux démon se conclue par une lacération au niveau du torse du Mishima qui se mit à saigner abondamment … Ce dernier n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait, que son adversaire l’écrasa au sol … Jinpachi ne put retenir un cri de douleur : ses précédentes plaies étaient à nouveau sollicités, et même s’il était fort pour un humain, il n’était pas à l’épreuve de la douleur.

*Argh … Ce démon est très fort … C’est la troisième fois qu’il m’avertit … C’est surprenant, il montre une certaine clémence à mon égard … Peut-être n’est-il pas un vrai démon ..? Un démon repentit ? Il n’a visiblement, pas envie de me tuer, et je ne fais que troubler son repos … Wang m’aurait empêché de l’attaquer, en premier lieu … Je devrais agir, avec la sagesse de Wang …*  

Après m’avoir mis à terre pour la seconde fois, l’oni plongea son regard dans le mien, ce regard disait … : « Pourquoi cherches-tu tant à mourir ? Rentres chez toi ! » Il leva ensuite son poing, probablement pour m’assommer, mais à ce moment-là, le sol trembla avec une intensité qui fit chavirer mon assaillant. Un tremblement de terre ? Non, j’en avais connu au Japon, mais celui-là fut trop bref ..? Des bruits d’arbres qui chutaient me firent comprendre qu’il y avait pire que cet oni … Le démon qui m’avait si facilement malmené, recula d’un pas. Je me mis sur le ventre, pour tenter de voir ce qui arrivait ... Le sang qui sortait de mon torse se mit à couler par terre, le vent froid rendait la blessure plus douloureuse encore. Au moment où je mis mon poignet droit au sol, la douleur me fit renoncer machinalement. J’avais le poignet cassé. Je parvins tout de même à me lever à l’aide de ma main gauche.

« Je n’ai pas survécu 50 ans à Hon-Maru pour … »Ce que je vit, me laissa sans voix … En face de moi … Quelque chose comme je n’en avais jamais vu … Aucune description ne pouvait correspondre à cela … Je ne pouvais que balbutier « Où … Suis-je tombé ..?  »

Je savais enfin où j’étais, j’étais en enfer, et l’oni de tout à l’heure, n’était que le cadet de mes soucis …

Ce monstre était l’Ukanlos, il creusait le sol à l’aide de sa mâchoire inférieure, plus prononcée. Cette mâchoire faisait presque deux fois l’autre et était en forme de pelle. Il était recouvert d’écailles blanchâtres et semblait assez massif de par ses proportions. Ses pattes avant étaient bien plus grandes que ses pattes arrière et semblaient soutenir à elles seules, tout le poids de la bête.

Jinpachi, d’abord pétrifié, reprit progressivement ses esprits, il fit un pas en arrière qui troubla le silence presque cérémonial qui s’était installé dans le fjord. L’Ukanlos s’arrêta de creuser, et redressa son énorme tête avec une certaine lenteur, il ne bougeait pas d’un cil, et son expression, figée comme lui, reflétait une certaine forme de colère indélébile ... Il fallait battre en retraite … Une aura violette enveloppa Jinpachi et ses yeux devinrent jaunes. Devil prenait à nouveau possession de son corps. Le colosse n’était pas assez rapide pour distancer l’Ukanlos, et encore moins dans ce lieu pavé d’arbres. Il fallait user du Sang Maudit. « Tss … On se reverra … » Sur ces mots, Jinpachi disparut progressivement tel un fantôme, sans toucher le sol, passant à travers les arbres. Devil et Jinpachi devraient se résoudre à s’allier, pour le meilleur et pour le pire.

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 690
Yens : 636
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Mukuchi ↝ Looser ↝

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   Ven 3 Avr - 22:08



Asura observa le monstre de loin. Il se demandait pourquoi son corps refusait d'aller vers lui. En temps, l'excitation face à un tel colosse était irrépressible. Et pourtant, il ressentait une sorte de peine vis à vis de l'Ukanlos. Il ne remarqua même pas la sortie en fourbe de Jinpachi. Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu'il se rendit compte qu'il avait tabassé quelqu'un auparavant. D'ailleurs il chercha ce pauvre homme mais ne le vit nul part.

Pendant ce temps, la créature avançait petit à petit, creusant droit devant elle. Le paysage changeait lentement pour ressembler à rien du tout au final. Les arbres étaient sans dessus dessous et la neige était retournée. Mais arriva le moment où elle remarqua aussi la présence d'Asura. L'Ukanlos s'arrêta de creuser puis fixa intensément le cornu. Il semblait lui aussi hésiter à faire quoi que ce soit. En vérité, les deux bêtes semblaient communiquer par un moyen invisible. Ils restèrent figer pendant des minutes, laissant le vent souffler autour d'eux.

Et tout à coup, chacun prit une direction opposée. L'hybride descendit de sa branche et se dirigea là où Jinpachi s'était réfugié. Tandis que le géant rebroussa chemin en ne creusant nul part. Ils comprirent qu'il était inutile de combattre car un lien familier les unissait. Ils ne savaient pas quoi encore mais l'oni sentit que Kosaten changeait. Les créatures de ce monde ont évolué de manière très étrange. Asura eut l'envie de découvrir comment cela a pu arriver. Malheureusement il n'était pas doué pour enquêter et cela lui prendrait trop de temps à comprendre le fonctionnement. Alors il se résolu à voyager à travers Kosaten pour voir les événements évoluer. Le temps ne représentait rien pour un être qui vieillissait très lentement.

Sur son chemin, le cornu repéra les traces de pas de l'humain. Ce qui était bizarre, c'était l’apparition soudaine de ces traces, comme si jusque là, son corps aurait été en lévitation. Et un peu plus loin, il pu apercevoir Jinpachi, appuyé contre un arbre et à l'agoni. N'étant pas breveté d'une License de secourisme, Asura l'observa quelques secondes avant de continuer son chemin. Il se disait qu'il était assez coriace pour ne pas mourir si vite. En découvrant ce nouveau monde, les élus s'apercevaient vite que la loi du plus fort était primordiale. En tout cas, c'était comme ça qu'Asura vivait et il n'hésitait pas à montrer qui était le plus fort.

Peut être qu'avec un peu de chance, cet arrivera à atteindre un village pour se reposer. Quant à Asura, il se dirigea plus profondément sur les plaines enneigées de Fuyu. Il voulait à nouveau ressentir ce lien invisible avec une autre créature.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous   

Revenir en haut Aller en bas
L'humanité qui sommeille à l'intérieur de nous
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» réglement intérieur
» La Campagne de l'Ennemi intérieur Warhammer V2 ou V3
» mon petit jardin d'intérieur
» Slack en intérieur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Fjord enneigé-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.