Partagez | .
Un début... Original ? [Ft Schneiden]
Messages : 189
Yens : 594
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Sam 2 Mai - 19:54

Bon... Où est-ce que je me trouvais à présent ? La dernière chose dont je me souvenais, était ce monstre marin qui m'avait attaqué aux côtes de Magnostadt, et puis une lumière blanche était soudainement apparu, me transportant ici ? Étais-je la seule victime de ce transport forcé ? Je n'en avais aucune idée. Cependant, il fallait que je trouve un moyen de me repérer, savoir si je me situais loin ou non de la ville des Mages. Bon, il fallait tout d'abord que je tente d'analyser ma position actuelle. Tout d'abord, je devais souligner le fait que le climat ambiant était assez chaud, ce qui n'était pas pour me déplaire. Venant moi-même d'un Pays chaud, je m'adaptais bien vite à cet environnement. Poussant un léger soupir, j'empoignais mon poignard en priant pour trouver rapidement quelqu'un pour me guider.

Tandis que je marchais d'un pas assuré, je restais sur mes gardes, juste au cas où. Je me trouvais dans un territoire inconnu, peut-être ennemi. Je me pris même à penser que je me trouvais sur le territoire de l'empire Kou ! Ce serait une très mauvaise nouvelle pour moi, surtout si Judal se trouvais dans les environs. Poussant un nouveau soupir, je continuais de m'avancer prudemment en jetant des regards autours de moi. Ce qui était étrange, c'était le fait que personne ne semblait foulé les environs. D'habitude, il y avait toujours des marchands nomades qui passaient par là et acceptaient très chaleureusement de vous indiquer le chemin. Il y avait quelque chose qui clochait ici.

Que ce soit l'air, l'environnement, et même le ciel lui-même... Je ne reconnaissais rien. Fronçant alors les sourcils, je repris ma pénible marche afin d'atteindre le village le plus proche. En tout cas, je pouvais remercier l'entité qui m'avait envoyé ici de ne pas m'avoir fait atterrir dans un endroit plus dangereux. D'ailleurs, qu'est-ce qui avait bien pus être à l'origine de cette mystérieuse lumière blanche ? Me prenant alors la tête entre les mains, je la secoua en poussant un râle de fatigue. Je n'avais aucunement envie de réfléchir là, de plus, mon ventre commençait à crier famine. Il y avait un autre détail qui me chiffonnait. Lorsque j'étais encore à Magnostadt, il faisait nuit. Cependant le soleil surplombait l'horizon au loin. Aurai-je été inconscient toute la nuit ? Voire plus ?

C'est alors que j'entendis des bruits de pas provenant de derrière moi qui s'agitèrent alors. Me retournant vivement, je dégainais ma petite lame en fixant les individus. Ils portaient d'étranges armures et me pointaient de leurs lances acérées. Mince, il devait sans doute être des gardes d'un village voisin. Me fixant toujours, ils m'ordonnèrent alors de les suivre. Intrigué, je me demandais bien ce qu'ils me voulaient. Après tout je n'avais rien fais de mal, si ce n'est pointer une arme devant eux peut-être.

    - Et pour quelle raison devrai-je vous suivre ?


Sans doute avais-je été un peu cru dans mes propos, mais je leur disais simplement le fond de ma pensée. Me répondant que j'étais demandé par le dirigeant même du pays. De qui pouvait-il bien s'agir ? Malheureusement, ces gardes ne me semblaient pas très patients et tout à coup, un des soldats s'approcha vivement de ma position dans le but de m'agripper. Quel idiot, je m'enfuyais alors dans la direction opposée en tournant vivement les talons. Je n'avais aucune intention de me laisse emmener ainsi. Alors que je me faisais poursuivre par toute la troupe de gardes, j'aperçus alors un étrange sceau posé sur moi. Qu'est ce que cela pouvait bien être ? Non, ce n'était pas le moment de se poser ce genre de question. Je continua alors ma course effréné à travers ce paysage tropical des plus agréables.

Un village se trouvait non loin de moi, ce fut donc sous un soupir de soulagement que je courus vers le village. Peut-être pourrai-je me cacher une fois arrivé. Cette pensée me motivait, et j'en avais plus que besoin pour échapper au soldats qui couraient après moi. Une fois arrivé en ville, je m'empressais déjà de chercher une cachette. Il fallait à tout prix que j'échappe à ces fichus gardes. Sans ralentir une seule seconde, je m'engouffra dans une ruelle non loin, espérant les semer. Cependant, ce ne fut pas une brillante idée. Tandis que je cherchais une cachette dans la dite ruelle, je fus vite encerclé par une troupe de gardes arrivant des deux entrées. Maintenant que je me retrouvais coincé, il ne me restait plus d'options pour m'échapper, à part le combat.

    - Je suis certain que nous pouvons trouver un arrangement qui nous satisfera tous...


Je prenais soin de bien choisir mes mots. Les soldats semblèrent alors se concerter et finalement, reportèrent leur attention vers moi. Celui qui sembla être le chef des gardes me proposa quelque chose. Il s'agissait d'accomplir une quête pour leur compte. Une cargaison en provenance du village où je me trouvais avait été dérobé il y a peu, et les gardes n'avaient malheureusement pas pus récupérer ce qui avait été volé. Donc il me confiant cette tâche, moi, un étranger ? Quelle étrange proposition. Sans doute pensait-il que je me ferai tuer dans cette quête, qui sait. Dans tous les cas, je me contenta d'accepter, sous la menace que si je revenais sans la cargaison, je devrai les accompagner voir le dirigeant de... Seika ? Je n'avais jamais entendu ce nom de toute ma vie, qu'est ce que cela pouvait bien signifer ?

Après avoir accepté, ils me laissèrent alors tranquille, et j'en profita pour me poser deux minutes pour récapituler les événements récents. Je me trouvais visiblement dans un endroit très éloigné de Magnostadt, je n'avais encore jamais entendu parler de Seika jusqu'à aujourd'hui. J'espérai qu'Aladdin et Morgiana allaient bien, eux. Après quelques instants passés seul, je me releva alors avec une nouvelle énergie. Je n'avais qu'à aller récupérer une cargaison volée ? Ce serait d'une simplicité évidente pour un Conquérant de Donjons tel que moi... Enfin je suppose.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Mar 5 Mai - 8:02


• Malchance •


Schneiden soupira en regardant le papier encore vierge entre ses mains. L'élu se tenait dans un bar de la ville de Tokonatsu, une pile de documents posé à ses côtés sur la table. Il avait été déployé par ses supérieurs et l'une des premières choses qu'il faire en arrivant était de remplir des rapports de la situation. Il savait que sa nouvelle position dans les rangs de Seika signifiait de nouvelles responsabilités, mais il n'aurait jamais pensé que la paperasserie se multiplierait de façon aussi conséquente. Il n'en pouvait déjà plus et pourtant Schneiden était un homme de lettres.

« Hmph »

Quoi qu'il en soit, il devait mener à bien cette mission. C'était le moment de faire ses preuves. Schneiden se claqua légèrement la joue pour le forcer à faire le point sur la situation dans laquelle il s'était engagé. Il y a de cela quelques jours, un de leur convoi de marchandises avait été dérobé sur les routes entre la capitale et ce village. Bien que normalement ce genre d'affaire aurait été relégué aux autorités de la ville, ce cas-ci était assez différent au point où ils devaient même faire appel à un élu, lui qui plus est. En effet, les responsables des larcins étaient un groupe bandit réputé dans toute la région. C'était un groupe dangereux en somme.

« Hyouma »

« Oui ? »

L'homme a ses côtés répondit assez rapidement à sa demande. Un homme d'âge moyen, un visage souriant lambda et une aura transpirant de normalité, c'était le genre de personne que le dénommé Hyouma était. C'était son conseiller et observateur durant cette mission, il était celui qui était chargé de son évaluation et de faire part au hautes-sphères de la performance de l'élu en tant qu'homme en charge de responsabilités.

« Est-ce que les Hommes sont en place ? »

« Oui, ils quadrillent le périmètre ou les bandits on été aperçus pour la dernière fois, par groupe de quatre comme vous l'avez ordonnez »

« Et les ordres ? »

« Uniquement de la reconnaissance. S'ils entrent en contact avec l'ennemi, la priorité est la fuite. Ils ne doivent en aucun mourir en héros »

« Parfait. Merci, tu peux disposer »

Le dénommé lâcha un sourire en regardant le visage quelque peu soucieux de l'élu. Comme les rumeurs l'indiquaient, Schneiden était un homme prônant la vie de ses hommes sur un piédestal sacré. Avec un dernier mouvement de tête, il quitta la pièce et s'en alla vaquer à ses occupations. De son côté, le maître de l'espace soupira en regardant la pile de documents qui n'avait pas l'air de diminuer peu importe le temps qu'il passait dessus. Cette journée sera longue et difficile. Avec un grognement de résignation, l'élu se remit finalement au travail.

Quelques heures passèrent et le justicier décida de prendre un moment de répit dans son travail acharné. Il sortit du bar et contempla le ciel en s'étirant à l'entrée. Le ciel était bleu et le soleil bienveillant, c'était une honte de travailler lors d'une pareille journée. Il aurait préféré mille fois une ballade avec Mirya. En parlant de cette dernière, l'élu se demanda ce qu'elle faisait en ce moment même. Bien qu'énergique en sa présence, il semblerait qu'elle ait du mal à se faire le moindre amis de son âge a la capitale à cause de sa timidité. L'élu se malaxa doucement la tempe droite. Et dire qu'elle s'était liée d'amitié avec Geleerde. Comment faisait-elle pour se lier aussi vite avec une hybride louve tout en étant incapable de faire la même avec des enfants de son âge ? Il ne la comprendrait décidément jamais.

« Oui, on est chanceux ! Qui aurait cru qu'on tomberait sur un élu qui accepte de faire le travail à notre place ! »

« Hehe, maintenant, on devrait être un peu plus tranquille »


Schneiden regarda l'auteur de ces paroles, deux jeunes hommes, des recrues fraichement arrivés dans les rangs. Intrigué, l'élu se rapprocha d'eux en silence et fit reconnaitre sa présence en toussant de façon claire et distincte. Les deux recrus se retournèrent vers lui en sursautant dans leurs bottes encore vierges de marques de combats. Ils ne s'attendaient visiblement pas à le voir ici.

« Capitaine ! »

« De quoi est-ce que vous parlez... Hm, vos noms ? »

« Oui ! Cadet Setsuna Kiryuu »

« Cadet Hoshimitsu Hon ! Nous parlions de notre rencontre un élu avec notre groupe ! »

« Un élu ? »

Il fronça les sourcils. Pourquoi sentait-il qu'il n'allait pas apprécier la suite ? Inquiet, le maître de l'espace somma le jeune homme de continuer ses explications, ce qu'il fit assez vite.

« Oui ! Durant notre patrouille, nous sommes entrés en contact avec un élu. Nous avons tenté de l'approcher pour le rapatrier vers vous dans le but d'aider l'avancé de la mission, mais il s'est enfuit. Croyant qu'il déshonorait le code d'honneur de Seika en refusant de venir en aide au village, nous l'avons poursuivi dans le but de le convaincre de se joindre à l'enquête. Ce qu'il accepta de faire par la suite ! »  

Schneiden résista à l'envi de se frapper le front. L'idée de base était bonne et partait d'une intention qui était tout autant vertueuse. Mais ils n'avaient pas pris en compte tellement de paramètres que cela venait réduire tout cela au rang de bêtise la plus totale. Il n'avait pas pris en compte les pouvoirs que l'élu en question possédait, il pouvait très bien être un type d'élu inadapté au combat. Il n'avait pas non plus pris en compte son état de santé actuel au moment des faits, il pourrait être blessé ce qui entraînerait des problèmes lors de la mission. Mais la chose la plus insouciante qu'il ait vue était qu'ils n'avaient pas pris la peine de vérifier la date d'arrivée de l'élu en question. Cela influencerait grandement sur la puissance de l'élu, étant donné que plus longtemps, ils restaient en Kosaten, plus ils regagneraient leurs pouvoirs d'origines. Il espérait qu'il soit assez ancien pour pouvoir se défendre lui-même. Il hocha la tête. Cela ne pouvait pas être aussi mauvais que ça. Ce n'était tout de même pas un élu fraichement arrivé tout de même ?

L'élu se rapprocha des deux recrus... Et leur claqua l'arrière de la tête avec force. Sur le coup, les deux tombèrent au sol en serrant l'endroit touché. L'élu s'abaissa à leur niveau et leur donna une pichenette renforcée avec l'aide de son gantelet. L'élu n'était clairement pas content, et même le visage comique des deux hommes n'y changeait rien.

« Kiryuu ! »

« Oui !? »

« Tu iras prévenir les hommes sur le terrain d'étendre les recherches dans la zone où vous avez vu pour la dernière fois l'élu en question. Maintenant ! »

« O-Oui ! »

Le dénommé Kiryuu se leva et décampa à toute vitesse sous le regard médusé de son compagnon. Ce dernier regarda avec appréhension l'élu, pourquoi ne l'avait-il pas envoyé lui aussi ?

« Hon ! »

« O-Oui !? »

« Tu vas venir avec moi ! On part dès maintenant à la recherche de l'élu »

« Eh ? Pourquoi m'emmener avec vous ? »

« Tu n'es plus un enfant, recru ! Tu vas m'aider à nettoyer ta bêtise ! Des objections ? »

« N-Non capitaine ! »

Il se releva et entama une course dans la direction que lui indiqua la jeune recrue. Il était temps pour lui de se joindre aux recherches. Espérons qu'il ne soit pas déjà trop tard.





Dernière édition par Schneiden le Ven 29 Mai - 1:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 189
Yens : 594
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Jeu 14 Mai - 22:37

Un détail me perturbait légèrement. Mes membres étaient un peu engourdis, mais ça c'était normal, j'avais effectué une chute assez dure. Non, il y avait autre chose. Je me sentais... Plus faible. Moins vif, moins endurant, c'était comme si tout en moi avait vu ses capacités divisés par dix au moins. Je l'avais remarqué, lorsque durant ma course afin d'atteindre le lieu où la cargaison devait se trouver, je fus pris d'un poing de côté aussi soudain que violent. Comment se faisait-il que je sois aussi amoindri physiquement, tout à coup ? Aurait-ce un rapport avec cette étrange marque qui se situait dans mon cou ? Je n'en avais aucune idée, cependant ce genre de choses ne me plaisait pas du tout. Etais-je au moins capable d'invoquer Amon encore ? Il n'y avait qu'un seul moyen de le savoir...

Alors que je m'arrêtais deux minutes pour reprendre mon souffle, je dégainais ma lame avant de tenter de la couvrir de flammes. Mais, à ma grande surprise, rien ne se produit. Alors c'était réellement le cas, je ne pouvais plus user de mes techniques. Les Magoi serait-il inexistant dans cette partie du monde ? Où alors c'était trop complexe pour que je puisse le deviner de moi-même. Un profond soupir s'échappa d'entre mes lèvres, tandis que je rangeais ma dague dans son fourreau, un peu déçu. Du coup, récupérer la cargaison volée serait sans doute bien plus difficile que prévu, cependant je ne pouvais plus faire machine arrière. C'était soit ça, soit j'accompagnais ces gardes suspects dans un endroit qui pourrait probablement entraîner ma mort.

Continuant ma marche vers le lieu indiqué, je commençais à entendre des bruits suspects. Serai-je arrivé à destination ? Une embuscade peut-être ? Mais il ne s'agissait que d'animaux qui passaient par là. Décidément, je devenais parano avec toutes ces histoires moi. C'était justifié, certes. Je veux dire, je me retrouvais dans un endroit que je ne connaissais pas, à chercher une cargaison qui serait sans doute difficile à trouver, et j'étais démuni de toutes mes capacités. Bon, je me rassurais que je devais encore posséder une maîtrise élémentaire de mon arme, mais avec mon état physique actuel, j'en doutais fortement. Quelqu'un devait véritablement vouloir ma mort pour me mettre dans un état pareil. D'ailleurs, qu'est ce qui avait bien pus provoquer cette étrange lumière blanche à Magnostadt ?

Il était sans doute inutile de se poser ce genre de questions actuellement. Tandis que je pouvais apercevoir une sorte de repaire qui se profilait à l'horizon, je dégainais alors mon arme, me préparant à toute éventuelle attaque surprise. C'est à ce moment précis que de nouveau bruits se firent entendre, mais cette fois-ci j'étais prêt à parier qu'il ne s'agissait pas de bruits d'animaux. Me retournant vivement, je pointais ma lame vers l'origine des bruits.


    - Qui va-là ?!


Toujours sur mes gardes, j'attendais que quelqu'un veuille bien se manifester. S'il s'agissait d'un des voleurs, je serai bien dans la misère...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Lun 8 Juin - 22:08


• Recherche •


Schneiden fit claquer sa langue avec exaspération. Les recherches s’étaient intensifiées depuis quelques heures déjà mais toujours aucune trace de l’élu mis en déroute par les recrues de la troupe dont il était en charger. D’ailleurs, en parlant d’eux, l’inconfort croissant sur le visage de Hon, l’une des deux recrues responsable de tout cela, n’arrangeait pas les choses. Il commençait à comprendre que son acte pourrait avoir des répercutions plus que désastreuse. Il venait potentiellement d’envoyer un élu, non, un être humain a sa mort. A peine rentrer dans les rangs de l’armée qu’il avait déjà le poids d’une vie sur ses épaules.

« C-Capitaine… »

L’élu de Seika se retourna vers lui, les sourcils arqués vers le haut. Il avait décidément rompu le vœu de silence qu’il semblait avoir fait depuis qu’il l’avait entrainé avec lui dans cette mission de sauvetage. En effet, par regret ou par peur, la jeune recrue s’était tut durant toute la phase de recherche.

« Hm ? »

« Vous pensez qu’il…  va bien ? »

Schneiden prit une mine pensive tout en continuant les recherches. Bien que ce ne soit que de simples bandits qui avaient pris possession de la cargaison, cela ne voulait pas dire que l’élu était hors de danger. Bien qu’ils soient faibles individuellement, ils compensaient par leurs nombres et leurs formations organisés, c’était comme cela qu’ils avaient put mettre en déroute le convoi après tout. Il fallait attendre un certain temps avant de pouvoir retrouver une partie suffisante de leurs pouvoirs pour être capable de faire face a une menace de cette ampleur. Il espérait juste que l’élu en question soit assez fort pour pouvoir tenir jusqu'à leur arrivée.

« Je ne sais pas Hon… Je ne suis pas devin et la vie nous réserve bien des surprises. Toutefois si je peux te conseiller, ne pense pas a ce qu’il pourrait éventuellement se passer dans le futur et concentre toi sur ce que tu peux faire en ce moment pour pouvoir pallier a ton erreur. Les dés ne sont pas encore jetés, il est encore possible que nous arrivons à temps alors continue les recherches et prie Fenshuang pour la protection de l’élu que vous avez égarés ! »

« Oui ! »

Dur mais juste. Il regarda la recrue Hon se mettre à intensifier ses recherches avec une flamme nouvelle dans les yeux. Schneiden ne couvait pas ses hommes, toutefois il savait les où les pousser pour faire sortir le meilleur d’eux même. C’était un don qu’il avait apprit sur Kosaten et qu’il avait depuis affiné pour pouvoir renforcer les enfants de Seika. Néanmoins, il fronça légèrement les sourcils en voyant que cela se montrait un tantinet trop efficace sur le jeune homme. En effet, ce dernier bien que plus enthousiasme était désormais beaucoup trop sensible. Au moindre bruit, il se précipitait tel un forcené tout en s’exclamant avec un cri qui se voulait viril.

« Elu ! Est tu ici !? Eluuuuu !! »

Intérieurement, le maître de l’espace se frappa doucement le visage. Sa technique de motivation n’était pas encore parfaite. Sans discipline, le surplus d’entrain mettait une roue envers l’efficacité de la chose. Il prit note dans son esprit, il devait encore travailler sur ce point. Un mouvement dans les buissons attira l’attention de l’élu et de la recrue. Il y avait quelque chose de vivant derrière l’amas de feuille. Sans attendre son reste, Hon se précipita vers la cache et sauta à l’intérieur, tête en avant.

« Elu !? »

Quelques secondes plus tard, il ressorti de l’amas de feuille… avec un lièvre dans les mains. Lièvre qui lui donna au passage un puissant coup de patte sur le visage. Le maître de l’espace soupira en se tenant la tempe, les gémissements de la recrue lui servant de fond sonore. Il devait vraiment revoir ses méthodes d’encouragement.





Hrp Ali:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 189
Yens : 594
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Ven 12 Juin - 22:15

Étais-je si inquiet que cela au sujet de cette mission qui m'avait été confiée ? Bon, quelque part je ne l'avais pas acceptée de mon plein gré, cependant était-ce de ma faute ? Je venais tout juste d'arriver dans ce lieu qui m'était totalement inconnu, et croyez-moi quand je vous disais que je n'avais absolument aucune idée de comment réagir à de tels événements. Finalement, je m'étais embarqué dans cette Aventure sans réellement prendre conscience des risques que cela impliquait. Bon, il était un peu tard pour se plaindre désormais, et dans tous les cas, je devais revenir avec cette mission accomplie, si je survivais bien entendu.

Les bras ballants, je poussais d'innombrables soupirs en continue, marchant au gré du vent, au rythme des pas que je faisais, je me contentais de suivre un chemin déjà tout tracé par Mère Nature elle-même, sans réellement me soucier d'où j'allais. Ce n'était pas comme si j'avais la moindre idée d'où je me rendais n'est-ce pas ? Alors qu'un énième soupir s'échappait d'entre mes lèvres, je continuais mon interminable marche en me remémorant ma "découverte" de tout à l'heure. J'avais entendu un étrange bruit provenant des buissons, et pensant que c'était un des bandits que je pourchassais, j'avais instinctivement dégainé ma lame. Mais il s'était avéré qu'il ne s'agissait que d'un lapin, si vous aviez pus voir ma tête à ce moment là...

Dans tous les cas, il fallait désormais se tourner droit devant soi et avancer, comme je l'avais toujours fait ! En premier lieu, je retrouverai ces bandits et ramènerai ce que ces fichus gardes voulaient. Ensuite, j'irai à la recherche d'informations afin d'en savoir plus sur tout ce qui venait de m'arriver, et tout d'abord sur le lieu où je me trouvais. Était-ce proche de Magnostadt ? Si c'était le cas, eh bien rien dans mes souvenirs ne me faisaient penser à un endroit comme celui-ci. Surtout ce nom... "Seika" ? Que pouvait-il bien signifier ? De plus, il y avait également cet étrange sceau qui se trouvait au niveau de mon cou. Toutes ces questions avaient une réponse, enfin je l'espérai de tout monde cœur.

C'est alors qu'au moins, j'aperçus une grotte avec, à son entrée, un chariot recouvert d'une nappe blanche, semblant cacher quelque chose d'une grande importance. Serait-ce la fameuse cargaison qui avait été dérobé ? N'attendant pas une seule seconde de plus, j'alla me cacher parmi les fougères qui se trouvaient tout autour de la grotte, tout en dégainant ma dague. A présent, il était question d'observer les environs. Fronçant les sourcils, je tendis l'oreille tout en fixant l'entrée de la grotte. Derrière le chariot, se trouvait un homme de haute stature qui semblait dormir. Vu son physique, il était déconseillé d'aller se frotter au corps à corps avec un tel individu. Il fallait donc trouver une autre approche.

Après tout, le combat était-il forcément nécessaire ? En faisant preuve d'un peu d'ingéniosité, je suis certain que je pouvais dérober la cargaison sans que les bandits ne s'en aperçoivent, enfin si ils étaient là...

- Alors comme ça.... On vient s'incruster à notre petite fête ? ♫

Un frisson parcourut mon échine, tandis que ma tête se tournait lentement vers l'origine de cette voix, qui n'était autre que celle d'un des bandits qui se trouvaient actuellement derrière moi, me fixant les bras croisés non sans un léger sourire narquois au coins des lèvres...

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Dim 21 Juin - 19:47


• Tanière du loup •


Scheiden soupira en voyant la jeune recrue et ses pitreries qui se voulaient de bonne volonté. Rien ici, cela faisait déjà quelques minutes qu’ils fouillaient la zoner et toujours aucun signe de l’élu. Il se mordit légèrement inférieur. Plus le temps passait, plus les chances qu’il soit tombé entre les mains des bandits augmentaient. Ils devaient se presser. Il tapa l’arrière de la tête de son compagnon et le fit signe de continuer ses recherches. De son coté, il continua sa marche zieutant les alentours pour la moindre trace d’indice.

Alors que le vent soufflait une douce brise dans sa chevelure, un détail attira son regard. Surpris et curieux, il se rapprocha d’un sentier presque entièrement caché dans les fougères de dame nature. Il posa un genou au sol et frôla avec sa main le sol. Des traces de pas incrustés dans la terre, encore fraiches. Ses yeux se plissèrent alors qu’il regarda la direction où menait ce chemin dérobé. Aucun groupe de recherche ne lui avait indiqué cela, ils devaient être les premiers à avoir vu cela. Il fit le vide de son esprit et se concentra. En un instant, il cartographia toute la zone grâce à sa conscience spatiale.  Son regard se durcit, il y avait un rassemblement de personne un peu plus loin. Il semblerait qu’ils aient dénichés le repaire de bandits. Il espérait juste que l’élu qu’ils recherchaient n’avait pas eut la même chance qu’eux.

« Hon, retourne au campement et dit au autres de se préparer. Il semblerait que nous ayons finalement trouvé  ce que nous cherchons depuis des jours »

« Quoi ? »

« Contente toi de ramener les troupes et de les guidés jusque ici. Ensuite, vous n’aurez qu’à suivre le sentier »

« Mais et vous, Capitaine ? »

« Je vais faire un peu de reconnaissance pour préparer le terrain »

Un dernier regard de la part du protecteur suffit à faire taire toute trace de désaccord que le jeune homme pouvait émettre. Il n’avait pas affaire à n’importe qui après tout. Il était un des élus les plus puissants de Seika, il saurait parfaitement comment se gérer dans ce genre de situation. Après un dernier regard, le groupe se scinda en deux. La jeune recrue retourna au campement et l’élu s’enfonça un peu plus vers le chemin escarpé qui le mènerait dans la gueule du loup.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 189
Yens : 594
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Mar 30 Juin - 20:00

Bon, bon, bon... Tentons de se faire un point approximatif de la situation actuelle. J'étais parvenu à débusquer les bandits dans leur tanière, ainsi qu'à repérer l'emplacement de la cargaison, c'était des éléments que je me devais de garder en mémoire. Le point négatif en revanche, était que je m'étais fait à mon tour repérer par la bande de malfrats, qui avaient profités de l'effet de surprise pour m'assommer et m'emmener avec eux. Actuellement, je situais trouvais dans une immense pièce sombre et visiblement, je me trouvais à l'intérieur d'une grotte. Cela pouvait se voir aux murs rocheux qui m'entouraient ainsi qu'à l'humidité qui se sentais à travers le sol et les murs. J'étais attaché à une chaise en bois, et la seule source de lumière de la pièce était une lampe au-dessus de ma tête qui tanguais de droite à gauche.

Maintenant, il était question de savoir comment j'allais pouvoir m'échapper de cet endroit des moins chaleureux. La corde qui me liait les mains semblaient ne pas avoir été parfaitement attachés, ce qui me laissait l'opportunité de me délier les mains. Néanmoins, il était inutile de faire cela si c'était pour me retrouver entre quatre murs sans savoir où aller. Le mieux serait peut-être d'attendre que les bandits reviennent, et de les battre un par un avant de les interroger et ensuite de les ramener aux gardes qui m'avaient confiés cette fichue mission. Je m'étais très certainement lancé dans une affaire qui me dépassait totalement, et suivre ces gardes vers leur dirigeant ne me semblait plus être une si mauvaise idée tout à coup.

Mais bon, encore une fois il était inutile de regretter, et il fallait se contenter d'avancer sans jeter un regard derrière soi. Cette pensée me fit lentement soupirer, tandis que j'entendis soudainement des bruits de pas s'approcher peu à peu de moi. Il ne fallut pas longtemps pour apercevoir l'homme qui m'avait assommé approcher, accompagné de deux autres individus pour le moins, imposant. Se postant devant moi, ils m'observèrent un long moment sans piper mot, tandis que je restais pour ma part assis sur ma chaise, le regard dur planté sur eux. Après un moment d'attente, un des hommes du trio s'approcha et trancha les liens qui retenaient mes poignets, avant de revenir à son poste derrière celui qui semblait être le chef de la bande.+

Eh bien eh bien, que faisais-tu à traîner autour de notre zone ?

Je vois, nous étions donc dans la phase de l'interrogatoire. Ce qui était certain, c'était que je n'avais aucunement l'intention de leur révéler la moindre information. Cependant, Amon ne répondait toujours pas et si un combat devait s'engager dans cette grotte et que ces malfrats savaient se défendre, je ne donnais pas chère de ma peau. Mais je ne reculerai pas, et ferai en sorte de m'en sortir indemne, comme tout bon être humain qui se respecte en soi. Prenant bien mon temps afin de choisir les mots que j'allais prononcer, je profita de ce moment d'attente pour observer la pièce où je me trouvais plus attentivement. Maintenant que je pouvais me mouvoir plus aisément, je me leva lentement de la chaise où j'étais assis pour analyser les environs, tout en répondant au mystérieux chef de bande :

- Je passais par là tout simplement, mettez mon attitude étrange sur le compte d'une curiosité trop dévorante...

Je n'avais même pas pris la peine de regarder mon interlocuteur en face en lui adressant la parole, étant trop occupé dans mon observation des lieux. Il me fallait gagner le plus de temps possible, au moins jusqu'à ce que je trouve un plan viable pour m'échapper d'ici. Je souhaitais à tout prix éviter l'affrontement. Avec la perte inexplicable de mes capacités, j'étais aussi faible qu'une mouche ici, et cela ne me plaisait pas du tout.

- Mais dîtes-moi, que contient cette mystérieuse cargaison que vous semblez tant chérir ?

Gagner du temps, c'était mon seul et unique objectif pour le moment. Ce que je savais c'était qu'il y avait deux gardes postés à l'entrée de la grotte, et cette pièce comptait trois personnes en plus de moi. Je ne savais pas comment était organisé cette "base", à mon humble avis il devait y avoir d'autres bandits que je n'avais pas eu l'occasion de voir pour le moment, espérons juste que les événements à venir ne fasse pas trop empirer les choses...
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 536
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Sam 4 Juil - 10:38


• L'histoire de l'idiot •




Ce n’était pas bon. Caché dans un buisson en amont, les yeux de Schneiden prirent un léger air calculateur en voyant le spectacle qui se déroulait devant ses yeux. Des dizaines et des d’hommes était regroupés à l’extérieur d’une grotte. Il avait suivit les traces pendant quelques minutes et s’était retrouvé né à né face au groupe de bandit qu’il était chargé d’appréhender. Pour ne pas arranger les choses, sa conscience spatiale l’averti qu’un nombre encore plus imposant de brigands avait prit position à l’intérieur du refuge naturel fourni par la grotte. La caravane contenant la cargaison volée était à quelques mètres de l’entrée et le récupérer ne serait pas un problème avec ses capacités. La seule chose qui l’empêchait de faire quoi que ce soit était le fait qu’il était inquiet pour l’élu porté disparu. S’il faisait quelque chose d’irréfléchi avec lui dans les parages, il pouvait potentiellement le mettre dans une situation délicate.

Après quelques secondes d’hésitation, le maître de l’espace se mordit les lèvres. Il ne pouvait pas non plus se permettre d’attendre l’arrivé d’éventuel renfort. Avant d’agir drastiquement, Il allait enquêter sur le sujet à sa manière. Alors que les secondes passèrent, son corps disparut petit à petit dans les airs, un voile d’invisibilité couvrant à petit feu l’entièreté de son corps. Il se déplaça parmi les ombres à l’abri des yeux humains,  se mouvant avec fluidité et en ne générant aucun bruit facilement perceptible. C’était aussi un résultat de son entraînement avec les moines de Minshu. Le croc du serpent était vif et rapide, mais plus que tout, il était imperceptible et frappait sa cible avant qu’elle ne se rende compte de ce qui s’était passé. La furtivité et la surprise étaient les clés de cet art martial de la nation du serpent.

« Nghnnnn ! Je m’ennui ! »

Après s’être étiré de façon vulgaire, l’un des hommes du camp laissa échapper une plainte à peine contrôlée. Il laissa son regard endormi planer avec insouciance dans le vide, ignorant le regard agacé de ses compères.

« Tu crois que ça nous plaît de monter la garde pendant que les autres s’amusent à l’intérieur ? On y peut rien ! Si l’autre idiot ne s’était pas pointé, on n’en serait pas là ! Pas le choix maintenant, le chef veut qu’on s’assure qu’il n’y ait pas un seul intrus qui s’approche de la caravane »

« Et au lieu de passer ton temps à rien faire, fais correctement ton travail et ouvre l’œil ! Espèce de tire au flanc ! Nous sommes proches du but, ce n’est pas le moment de tout faire foirer !


La dite personne fit claqué sa langue avec arrogance et amertume tout en s’éloignant du camp.

« Tch… Je vais pisser un coup »

Il n’était pas difficile de savoir ce à quoi pensait le bandit des grands chemins. Il se pensait supérieur, non pas par dépit mais plutôt par expérience. Il avait vécu dans la misère la plus total depuis son enfance et avait dut très tôt se battre pour sa survie. Il en avait vu des vertes et des pas mûrs. Ce n’était pas des lavettes au plus bas de l’échelon qui allait pouvoir lui donner des ordres. Toutefois, s’il n’avait rien à craindre des crevettes, le chef de la troupe était une autre histoire. La seul raison pour laquelle il ne ripostait pas était qu’il ne voulait pas s’attirer les foudres du chef. Il avait certes vécu toute sa vie dans la violence et l’ignorance mais il était loin d’être stupide. Le leader du groupe était dangereux contrairement aux autres, et lui, il tenait encore à la vie. Après s’être suffisamment éloigné de son groupe, il dénoua la boucle de son pantalon pour s’adonner à l’appel de la nature.




Un bruit le fit s’arrêter brusquement. Un souffle. Une respiration presque imperceptible avait fait écho dans ses tympans qui avaient prit l’habitude d’être sensibles au moindre danger dans le but de survivre dans les rues. Il se retourna lentement, à la façon d’une machine incertaine. Bien qu’il ne vu rien aux premiers abords, il pouvait sentir que quelque chose n’allait pas. Il plissa les yeux et aperçu une légère fluctuation dans les airs. Son cœur s’arrêta et il se pétrifia sur place. Alors qu’il allait ouvrir la bouche dans un instinct de survie, il senti une grande force le plaquer violement sur l’arbre, amochant salement l’écorce au passage. Une emprise se fit sentir autour de son coup et tel un boa s’enroulant autour de sa proie, le passage de l’air dans sa bouche se fit couper. Une veine éclata sur sa tempe alors qu’il se débâtait en panique pour tenter d’ôter l’emprise de la chose qui avait agrippée la gorge.

« Q-Q-Que !? »

C’est alors qu’il apparut, sortant lentement du domaine de l’invisible. Un homme encapuchonné de noir, un regard d’acier plâtré sur son visage aux traits durs et impassible. Son aura parlait pour lui. Un seul bruit et sa vie se terminait ici, il n’hésiterait pas. L’emprise se resserra et une voix profonde raisonna dans ses oreilles, une voix qu’il n’oublierait jamais.

« L’histoire de l’idiot qui s’est fait prendre sur le fait… dis m’en plus »

Le regard du bandit s’agrandit dans l’horreur en sentant son calme se briser un peu plus à chaque seconde qui passait. Il ne savait pas pourquoi mais ils avaient attirés la fureur de quelque chose. Ils avaient éveillés un démon.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 189
Yens : 594
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Dim 13 Sep - 3:32

Il semblerait que ma question n'est pas spécialement plus à mon tortionnaire. Le chef des bandits me lança un regard hautain, avant de hausser un sourcil en secouant la tête. Visiblement, il semblait réfléchir à la meilleure façon de me rembarrer. Ce type faisait véritablement partie de ces personnes qui aimaient bien se la jouer, ce que je détestais énormément. Certes, je le faisais moi-même de temps en temps, mais ce n'était que dans un but humoristique, rien de plus. Le chef croisa alors les bras, un sourire carnassier sur le visage. Fronçant les sourcils, j'attendis alors la réplique cinglante qu'il allait me lancer, me préparant à tout entendre.

- Aucune idée, on a piqué cette cargaison aujourd'hui même, on a pas encore pris le temps de voir ce que c'était.

Est-ce qu'il se foutait de moi ? Si son but était de me surprendre, alors c'était réussi. N'importe quel voyou qui se respecte ne m'aurait jamais répondu dans ce genre de situation, après tout il pouvait tenter de me tuer à tout moment. Alors pour quelle raison avait-il décidé de me répondre ? Que voulait-il donc de moi ? Ne me laissant pas démonter pour autant, je poussa un bref soupir un hochant lentement la tête. Donc même eux ne savaient pas encore ce qui se cachait dans cette cargaison. Ils s'étaient donc contentés de prendre pour cible des marchandises bien protégés, erreur de débutant.

J'avais moi-même été contraint à conduire quelques caravanes lorsque je travaillais encore, dans mon monde. Et même moi je n'aurai jamais fais une bêtise aussi évidente. Il n'avaient aucune idée de ce qu'ils avaient volés, alors que comptaient-ils faire si jamais ils voyaient que ces marchandises n'étaient pas exploitables financièrement ? Sans doute étaient-ils trop idiots pour y avoir réfléchit, mais qu'importe. Cherchant une autre question à lui poser, le chef de la bande m'interrompit alors, prétextant qu'il avait d'importantes affaires à régler, et qu'il n'avait plus de temps à me consacrer. Rappelant deux de ses gorilles il sortit de la grotte, sans pour autant remarquer que les cordes qui me liaient les mains commençaient peu à peu à se détacher.

Il fallait que je choisisse le moment opportun pour agir. Une fois es deux gardes postés à l'entrée de la grotte, j'attendis de longues minutes, je patienta jusqu'à repérer une baisse de méfiance de leur part. Les deux gardes engagèrent alors une conversation, ce qui me permit de me délier les mains aisément. Ceci fait, je tenta de me faire le plus discret, tandis que tout en dégainant ma lame, je m'approchais lentement des deux gorilles, tel le prodigieux voleur que j'avais été pendant des années. Une fois assez proche, je me concentra et rassembla toute mon énergie, jusqu'à entouré ma lame d'une aura enflammée.... Avant de l'abattre sur les deux gardiens.

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 189
Yens : 594
Date d'inscription : 11/04/2015

Progression
Niveau: 9
Nombre de topic terminé: 3
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Monkey D. Luffy ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   Lun 9 Jan - 15:41

Un début... Original ?
L'arrivée en douceu d'un Prince !
J'étais parvenu à les assommer, mais qui sait pour combien de temps ? Je me devais d'être le plus efficace possible dans les prochaines actions que j'allais effectuer. Une fois m'être occupé de ces deux gardiens, plutôt idiots d'ailleurs, je m'étais faufilés à travers la grotte, en longeant les murs de leur base de fortune. Mon infiltration dura de longues minutes, sans que je ne croise la route de personne. Où avaient-ils bien pus tous passer ? Ce n'était néanmoins pas le moment de baisser sa garde. Je m'étais déjà fait avoir une fois, il était hors de question que moi, Alibaba Saluja le Conquérant, me fasse prendre une seconde fois. C'est donc avec toute la discrétion qu'il m'était possible de déployer que je continuais de marcher à pas de loups à travers les allées de la grotte, jusqu'à me retrouver face à une salle immense aménagé, sans doute par les brigands eux-mêmes.

A l'intérieur, un véritable pactole. Des caisses et des caisses de marchandises dont je ne connaissais même pas la moitié. C'était donc la fameuse cargaison qu'ils avaient volés ? Décidément, c'était bel et bien des bandits de grands chemins. Ce qui était étrange par contre, était le fait qu'il n'y avait pas un rat autour de cette salle qui devrait, normalement, être surveillé de partout. Fronçant les sourcils, je commençais sérieusement à m'inquiéter. C'est à ce moment-là que mes pensées furent interrompus par des bruits de pas pressés, ils n'étaient donc pas partis ? Sans attendre, je sautais dans l'une des charrette pour me cacher parmi les marchandises, prenant le soin de rester assez près pour entendre le nouvel arrivant.
- Faut s'dépêcher bordel... Il paraît que ce type en a déjà terrassé la moitié de nos hommes ! Schneiden... Cette enflure !
Quelques minutes plus tard, les pas s'éloignèrent jusqu'à être inaudibles, me permettant de sortir de ma cachette. Aucun objet ne semblait avoir disparu de la pièce, mais les paroles de ce bandit attisa ma curiosité. Apparemment, un certain individu nommé Schneiden s'en serait pris à la bande, les mettant en déroute. Jugeant bon de ne plus se fier à la discrétion, j'accourais à mon tour à l'extérieur de la grotte, m'apercevant qu'en effet, le camp avait été déserté. Bouche bée, j'avais du mal à croire ce qu'il venait de se passer. Ces malfrats venaient de fuir face à un seul homme ?! A quel point ce Schneiden devait-il être fort ? Dans tous les cas, le fait était que j'étais désormais libéré, et que je n'avais plus qu'à récupéré la cargaison que ces types avaient bêtement oubliés avec eux, sûrement plus intéressé par leur propre survie que par leur trésor.

Une fois toute la marchandise amassé sur une seule et même charrette, je me retroussais les manches face à la forêt, me préparant à ramener la cargaison en ville, pour que ces fichus gardes me laissent enfin en paix. Et puis, il faudrait que je me renseigne sur ce Schneiden. Et aussi, que je m'informe sur ce drôle d'endroit. Je ne connaissais pas non plus Seika, mais il était évident que je ne me trouvais plus à Magnostadt, ni même dans mon pays... Peut-être même avais-je été transporté dans un autre monde. Mais si cela était vrai, cela voulait aussi dire que je me retrouvais seul, perdu, sans attache nulle part et avec personne, forcé de devoir me débrouiller seul dans cet univers qui m'était totalement inconnu. Est-ce que moi, le Prince Alibaba Saluja, Conquérant de Donjons, saurait survivre sur ces nouvelles terres ? Poussant un profond soupir de lassitude, je me grattais l'arrière de la tête en commençant péniblement à pousser la charrette de la force de mes bras. Avec un peu de chance, je serai de retour en ville cette nuit...

... Et je pourrai enfin avoir une vraie nuit de sommeil.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un début... Original ? [Ft Schneiden]   

Revenir en haut Aller en bas
Un début... Original ? [Ft Schneiden]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un cv original et les gars de star wars qui font du rap
» Le Haka : Trouvez l'original!!
» Avatar Féminin Original
» Débat : Un personnage original en rp, c'est quoi?
» PSEUDO | trouver un prénom original

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.