Partagez | .
Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre
Invité Invité

-



MessageSujet: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mer 13 Mai - 0:48

D'un pas lent et silencieux (du moins autant que possible vu ma stature) je m'éloignais petit à petit des habitations blanches du petit village de fanatiques de Fuki. Aimer une couleur était certes  quelque chose de compréhensible, mais la considérer sacré à ce point relevait plus de la folie sectaire que de l'adoration saine comme ce pouvait être le cas de certaines religion, du moins si l'on peut dire cela ainsi, mais l'heure n'était pas aux débats internes. Pourquoi je partais ainsi comme un voleur sans demander mon reste ? Aucune idée mais une part de moi ne voulais pas partir au milieu d'une horde de gens criant au blasphème parce que je ne porte rien de blanc sur moi. Malheureusement j'avais perdu la fleur blanche de la veille et ma tenue bleu habituelle ne semblait pas du goût de la populace locale en matière de mode.

Je longeais les murs, tel un assassin dans l'ombre. L'aube commençait à pointer le bout de son nez avec les premiers rayons de soleil, du moins c'est ce qui aurait pu être visible si les nuages gris ne masquaient pas le ciel de leurs immensités. Cela ne semblait pas non plus annoncer un orage, mais il risquait de pleuvoir sous peu. Je fis une légère grimace, j'allais quitter le village et l’abri de ses murs au moment où la météo commençait à se gâter. Mettant de côté le flash info sur la pluie et le beau temps dans un coin de ma tête je continuais mon échappée furtive entre les habitation de la petite zone rurale à la couleur de linge propre. Je voyais la fin de ce maudit endroit se profiler, cette fois je fias une petit sprint pur m'enfuir complètement du village. Je baissais la visière de mon képi d'un main sans me retourner.

Après quelques minutes de course, de pouls rapide et de respiration haletante, je ralentissais le pas, laissant un peu de repos à mes muscles. Le sang tambourinant dans mes tempes, je décidais de poursuivre ma route calmement en marchant, les mains dans les poches,  ma veste flottant derrière moi. Cela faisait quelques jours que j'avais réussit à éviter ce genre d'exercices, aussi l'effort m'avais étrangement vite épuisé. Mais cela n'avait pas grande importance, visiblement la faune locale semblait des plus calme et accueillante, du moins je n'étais pas tombé sur quelque chose de vraiment dangereux depuis mon arrivé à Kosaten. Voilà que j'avais la gorge sèche, tsss, il fallait que je me reprenne en mains rapidement si je ne voulais pas finir ramolli.

La chance me sourit lorsque je senti de l'humidité dans l'air, en dehors de celle qu'offrait la météo. Non loin je pouvais apercevoir un lac, il ne me restais qu'à m'approcher pour m'abreuver, ce que je fis tout naturellement, il suffisait à espérer que le lac ne soit pas salé. Je plissais le yeux pendant ma marche, distinguant la silhouette d'un homme autour des eaux ondulantes du coin d'eau. En me rapprochant je pus admirer plus en détail l'être qui était présent en ce lieu avec moi. La peau hâlée, les cheveux blancs plaqués en arrière si ce n'est une mèche rebelle, la stature de celui-ci me faisait presque passer pour un enfant de chœur. Sa tenue retint mon attention, bicolore, celle-ci était couverte de lames, ne laissant rien présager de bon, était-ce de la décoration ? Possible, mais peu probable, il semblait plus être le genre d'homme à montrer sa force dans l'action que par une intimidation vestimentaire. Les lames pouvaient elles se détacher de leur support ? C'était également envisageable. Je m'approchais donc de l'individu avec prudence, l'ignorer et essayer de m'esquiver discrètement ? Non, il pourrait mal comprendre ce choix et vouloir m'attaquer. Le plus sage semblait paradoxalement d'indiquer ma présence auprès de l'inconnu qui se débarbouillait le visage au bord de l'eau. D'un voix calme je l'abordais.

- « Je ne m'attendais pas à croiser quelqu'un ici, vous êtes un voyageur ? »

J'attendais la réponse, si ce n'est simplement la réaction, de l'individu avec une certaines tension. Les nuages gris dans le ciel rendaient la scène d'autant plus étouffante, et cela ne risquait pas de s'arranger.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mer 13 Mai - 1:21



«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

Il n'avait pas de souvenir de cette soirée, mieux valait pas. Zayro s'était simplement réveillé, avec l'impression qu'un marteau, non, un rouleau compresseur lui était passé dessus. Si les effets de la drogue, n'étaient plus efficaces à présent, il n'en demeurait pas moins, que son corps éprouvait la fatigue, la lassitude, qui demeurait en lui, inexplicable...

Evidemment, le sous chef du Nest était loin d'être dupe, il savait qu'à Jiyuu, quelque chose avait mal tournée, s'était mal passé, se rappelant avec prouesse, de l'individu caché, masqué, encapuchonné, distribuant son eau bleu à tout un village, puis, le noir complet, l’assommante réalité qui le fit s'éveiller au abords d'un lac inconnu. Vu le paysage, la température, et son habitude des habitats de Kosaten, il reconnaissait les alentours de Minshu, et n'était donc pas allé bien loin. Seulement, c'était éprouvant, il devait se rincer le visage et vite, tandis que le ciel s'obscurcissait et ce, malgré une aube rayonnante.

Ce n'était pas plus mal, la petite pluie qui n'allait pas tarder, lui remettrait les idées en place. Les deux genoux à terre, s'imbibant le visage avec fermeté, pour revenir au présent, c'était une voix masculine et sans peur, qui le sorti de son action. En se retournant, Zayro commença à se relever, le visage dur et marqué, l'eau gouttant de ses sourcils et de son menton, pour que son regard froid, ne se fixe à la hauteur du gaillard, qui demeurait assez grand, mais d'un gabarit bien plus fin et sec que le sien. Vu les habits, c'était un élu, vu sa témérité, il ne connaissait pas celui qu'il avait en face de lui, peut être était t'il de Minshu.


Un voyageur ? On peut dire ça... Je suis un élu, tout comme vous. Depuis combien de temps êtes vous ici, sur ce monde.

Zayro ne s'embarrassa pas vraiment à rester fixement sur Jotaro, il ne voulait pas non plus savoir son nom, tout comme lui ne se présenta pas. Le ton était sec et franc, il allait à l'essentiel, désireux d'abord de savoir s'il avait à faire à plus faible ou plus fort que lui. Depuis Asura, depuis le dragon, il était un peu plus méfiant, et surtout depuis les événements de Jiyuu... Plus question de se faire piéger aussi facilement.

Mais bien vite, les objectifs de Jinn remontaient à la surface de son crane, les ordres de Sul hei, ses plans pour la guerre, tout ça était en marche de nouveau. Restant debout, droit dans ses bottes, le sous chef du Nest et messager de l'enfer, ajouta ;


... Etes vous un combattant ?

La question était étrange, mais depuis tout cela, l'envie du duel, du combat, du sang, taraudait fermement Zayro, qui voulait imbriquer son emprise sur Minshu. Pour y arriver, il n'était pas question de se battre contre tous ses élus, mais connaitre tout de même leurs potentiel, l'armée qui accessoirement, défendrait les verts lorsque la guerre éclaterait  ! En plus de cela, Aeternam allait rapidement s'en mêler et cela deviendrait vite, une grosse battle royale entre les royaumes et la sectes.

Les quêtes s'accumulaient, entre connaitre d'avantage d'informations sur les élus et sur Minshu, déployer le conflit, enquêter sur l'ile volante et Aeternam, tuer son chef, acquérir toujours plus de pouvoir...  Cette drogue avait déployé une profonde avarie en Jinn, qui se sentait pas vraiment dans son assiette, mais ne laissait rien paraître. Ces effets néfastes disparaissaient rapidement, mais ils avaient plié l'élu et également Geleerde, ce n'était pas n'importe quoi, il devait également retrouver le responsable de tout ça.


Que faites vous par ici ?

Ce n'était pas dit sympathiquement, ni dans l'optique de sympathiser justement, c'était presque un ton d'ordre, il ne manquait que le "répondez ou je vous tue" derrière, mais on était dans ce genre de discours à présent. Zayro observa les habits de l'homme, il trouvait ça étrange mais, il aurait pu faire parti de son monde. Il fallait voir si Jotaro était du genre bavard, du genre à se présenter et tout donner avant de recevoir, en tout cas, il savait qu'il avait pas à faire à la personne la plus empathique qui soit. Le sous chef du Nest se massa la nuque, puis croisa les bras, comme s'il patientait telle une statue de marbre implacable.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mer 13 Mai - 2:46

L'individu se tourna vers moi, le visage encore dégoulinant du liquide du lac. Son regard sévère semblait défier le mien, on aurait pu croire à la réunion plutôt tendu de vieux ennemis, mais il n'en était rien, sans doute l'inconnu était comme moi et arborait un tel masque sérieux en permanence. Il ouvrit la bouche pour la première fois, répondant de fait à ma question.

Un voyageur ? On peut dire ça... Je suis un élu, tout comme vous. Depuis combien de temps êtes vous ici, sur ce monde.

Au moins il ne tournait pas autour du pot, il avait sans doute comprit ma nature à la tenue contrastant avec ce monde. Toujours est-il qu'il avait dévoilé son statut d'élu également sans la moindre gêne, ce qui était plutôt un bon point. Sa question fut elle aussi sans détours, enfin un contact qui ne me forçais pas à produire des réponses longues ou complexes.

- Depuis peu de temps, moins d'un mois en tout cas.

C'était vague, mais je n'avais pas à être précis pour une question aussi trivial que celle-ci, de toute façon je n'étais au fait du calendrier de Kosaten ni du temps précis qui s'était écoulé depuis mon arrivé dans ce monde. Je n'étais pas dupe, je me doutais bien que pour un homme comme lui c'était une manière détournée de demander « Ton sceau te reteins t-il beaucoup ou non ? » Il aurait sans doute parût plus intelligent de ne pas répondre véritablement à la question, mais d'une part cela pouvait énerver mon interlocuteur et d'autre part mentir pouvait mener à un autre problème. Si jamais il pensait que mon pouvoir était revenu celui-ci se serait sans doute empressé de venir le vérifier sur le terrain, ce qui aurait été catastrophique pour moi. C'était en réalité à double tranchant, si celui qui me faisait fasse était aussi un nouveau de Kosaten cela aurait pu le faire hésiter à venir se battre, mais je préférais prendre en considération l'option la plus désavantageuse pour moi, il ne fallait rien laisser au hasard.

L'homme était maintenant debout, à ma hauteur, son regard froid et perçant croisant le mien rapidement avant de fixer ailleurs, comme si je n'avais qu'un intérêt moyen à ses yeux. Il était sensiblement aussi grand que moi, mais sa musculature n'était en aucun cas comparable à la mienne. Je cherchais son sceau sans grand succès, sans doute caché sous ses vêtements comme moi. Toujours est-il que je restais sur mes garde, toujours dans la même position certes, mais alerte quand au moindre mouvement de l'individu, laissant une petite goutte de sueur perler le long de ma tempe. L'élu enchaîna avec une autre question.

... Etes vous un combattant ?

La question possédait le même problème de cinquante/cinquante que la précédente, s'il était ici depuis peu, une réponse positive serait un moyen d'esquiver une potentielle confrontation, mais dans le cas contraire je ne donnais pas cher de ma peau. Une réponse plus ambiguë et flou me semblait plus appropriée cette fois.

- « Je sais me battre si tel est la question, mais mon pouvoir est fortement réduit, et mes dons de « combattant » également, même si c'est un peu gros de me nommer ainsi. »

Cela lui annonçait que je n'étais pas sans défenses, mais loin d'être à mon plein potentiel, cela pourrait lui passer l'envie de m'affronter, ne serais-ce que par manque d'intérêt de se confronter à un être peu puissant. Il ne me laissa pas vraiment le temps de réfléchir plus avant ou même d'étoffer ma réponse (ce qui m’arrangeais vu que je ne comptais pas le faire).

Que faites vous par ici ?

Le ton était sec, ne laissant pas la place à la dérobade. Il voulait une réponse claire et net, sans détours ni entourloupes. Et je comptais bien lui dire la vérité, de toute façon je n'avais pas grand chose à perdre.

- « Je fuis autant que possible la capital de Minshu. Visiblement le président Jeong n'a pas eu connaissance de mon arrivé à Kotasen, et je compte bien que cela continu. J'ai d'autres projets en tête que de d'obéir comme un gentil chien quand on me siffle à cause d'une marque stupide. Dans les grand lignes c'est la réponse à votre question. »

Je fronçais mes sourcils légèrement, toujours tendu. Il me fallait plus d'informations sur cet homme qui restait un parfait inconnu à mes yeux, il fallait faire attention et bien peser mes mots tout en restant direct, ce qui semblait être un challenge des plus inintéressant.

- « Et pour votre part, que faites vous ici ? Puis-je connaître votre nom ? »

Je me rendais compte que le tact était plutôt absent dans mon interrogation, mais au moins j'aurais l'essentiel, son identité et peut-être son but. De toute façon pour la première partie je ne faisais que lui renvoyer sa propre question, chose tout à fait normal. Mes muscles se raidirent, j'étais prêt à parer ou à riposter au moindre signe d'assaut de la part de mon interlocuteur. Une attaque fulgurante d'un homme rompu au combat pouvait arriver à tout moment, bien qu'une bonne partie de moi espérait que nous n'arrivions pas jusqu'aux mains.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mer 13 Mai - 13:51



«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

Jotaro était plutôt grand, il l'avait deviné avant de se relever, mais n’espérait pas le voir le dépasser, toutefois, Zayro était loin des complexes de tailles et autre de ces futilités du genre, puisque pour lui, seule la force comptait, la puissance ne passait pas par l'apparence, ni par le poids des mots, mais par l'impact d'un poing bien placé, ou d'une compression atomique qui ferait pâlir n'importe qui.

Kujo ne réfléchit par bien longtemps pour répondre à la première question du géant de Fuyu, et par ce fait, déclara qu'il n'était pas là depuis bien longtemps, en tout cas en comparaison avec Jinn, qui avait l'impression d'avoir toujours fait parti de ce monde ou tout du moins, d'avoir été prit dans la première vague d'élus foulant ce sol depuis mille ans. Peut être se trompait t'il, sur lui même, mais pas sur Jotaro, qui confirmait sa pensée, un "nouvel élu".

Moins d'un mois, c'était peu, mais suffisant pour se rendre compte des faits d'armes de certains élus, il était étonnant que l'homme que képis, n'ait jamais entendu parlé de l'élu sombre. Mais il saurait vite pourquoi.


Moins d'un mois ? Je vois, vous êtes sans doute l'un des élus de la dernière vague arrivée sur Kosaten.

La minute d'après, fut un court silence, mais en verité, en Jotaro, un cycle de réflexion se mettait en place, pour essayer, tenter, de répondre convenablement à Jinn, sans tomber dans un piège. Malin et direct, attentif et prudent, il démarrait sur ce monde avec quelques atouts, que certains n'avaient pas et c'est pourquoi, il avait survécu pendant le premier mois.

Zayro avait pu le constater à son époque, mais la plupart des élus, parfois prometteurs, disparaissaient après un mois passé en ce monde magique.
Kosaten était aussi formidable que chaotique et dangereux ! Il ne fallait pas sous estimer la nature ici, ses créatures, Aeternam, les dangers étaient présents et nul ne savait ou étaient passés ces fameux disparus. Morts ? Prisonniers ? Revenus en leurs mondes parce qu'ils décevaient les Dieux ? Personne n'en avait idée, mais si Kujo avait passé ce premier mois, il avait fait le plus dur.

Jinn cessa de le regarder, lorsqu'il donna sa seconde réponse, puis alla s'asseoir sur un rocher, tout en prenant un outillage de forge pour aiguiser ses lames qui prolongeait sa cape mortelle.


Ce monde est une épreuve, qui finira dans les fleuves du chaos et du sang, seuls les combattants les plus forts s'en sortirons. Répondit sèchement Jinn, avant de continuer ; Votre pouvoir grandira, mais je veux en savoir plus sur vos capacités, qu'utilisez vous pour vous battre, et connaissez vous Schneiden ?

Si le gros du résumé de la question, était somme toute normal, dit dans le froid le plus total, mais sans être menaçant pour autant, lorsque Zayro demande si Jotaro connaissait Schneiden, le regard du colosse de Fuyu ne trompait pas, c'était le genre de regard de mort, s'abattant sur une proie. Si la réponse s'avérait positive, Jotaro ne finirait pas en vie, et il pouvait sentir l'aura menaçante planer sur lui, à cet instant très précis. Un mot, il mourrait, un autre mot, il survivait, c'était peut être son ultime épreuve d'aujourd'hui, son cap, pour passer vraiment ce premier mois pleinement !

Mais toujours en aiguisant ses lames, le sous chef du Nest continuait d'écouter son homologue, qui parlait avec fermeté. Ainsi, il fuyait Minshu, ou plutôt Jeong et sa capitale. Encore un de ces élus à la sauce Serisawa, voulant se déchaîner contre les factions et vivre en homme libre. Dans l'idée, c'était beau, mais que ce soit libre ou non, ce monde restait une prison, il n'y avait rien à fuir, si ce n'est des réponses et ça, Zayro l'avait comprit ! Mais tant mieux, que la brebis s'éloigne de son troupeau.


Vous appartenez donc à la faction de Minshu. Certains élus espèrent vivre en Homme libre, je n'en ai pas vu beaucoup survivre. Mais le culot peut parfois payer ou vous tuer. Par exemple, si je décidais de mettre fin à votre existence, personne ne le saurais et vous regretteriez votre choix d'avoir fuit, une nation qui bien qu'inutile, n'était pas la pire qui soit.

Zayro ne menaçait, ni ne conseillait Jotaro, il exprimait un fait, un avis, une réalité. Ce pouvait être lui comme un Oni, Asura ou une autre créature de ce monde. Jotaro pouvait mourir ici et maintenant, en vérité, il s'en fichait bien, un élu de moins était un futur ennemi en moins. Mais pour que le grand jeu du chaos et de la guerre puisse arriver, il fallait quelques pions déterminants. Peu après, Jotaro posa la même question qu'avait posé Jinn, qui répondit froidement et calmement, alors qu'il avait bien remarqué que Kujo avait une goutte perlant de son front.

Je suis à Minshu pour des raisons personnelles, quand à mon nom, je suis Zayro Jinn, bras droit de Sul Hei. Certains vous demanderons comment vous avez pu ressortir en vie de notre conversation, si vous en parlez un jour. Mais la plupart des élus, son cloués par la peur et cesse de réfléchir. Dites moi, quel est votre nom et votre but, élu ?




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mer 13 Mai - 16:21

Moins d'un mois ? Je vois, vous êtes sans doute l'un des élus de la dernière vague arrivée sur Kosaten.

La phrase de l'inconnu avait succédé la mienne, le dernière vague ? Ainsi donc l'arrivé des élus se faisait par vagues et j'étais parmi les plus récents ? Intéressant à savoir. C'était une information que je n'avais pas eu mais qui restais tout de même très intéressantes, je gardais donc cela dans un coin de ma tête.

Pendant que je donnais ma seconde réponse le colosse se mis sur un rocher, s'asseyant calmement. Il sorti un petit arsenal d'outils, la plupart m'étaient inconnus mais lorsque je les vis en action leur nature mais surtout leur but ne faisait plus aucun doute. Visiblement l'individu était paré à combattre et à voir comment il aiguisait les lames le long de sa tenu il était loin d'être un débutant.

Je ne savais toujours pas comment il se battait, ce qui posait un problème de taille. Certes rien sur moi ne lui permettait de connaître mon propre style de combat mais sa tenue posait une multitude de questions ce qui était presque plus efficace pour brouiller les pistes quant au sien. Il me fallait lui poser la question, mais le moment semblait mal choisit, il me fallait attendre une ouverture pour ce genre de choses afin d'éviter le courroux de l'inconnu qui devait être des plus redoutable. Je finis ma réponse à sa deuxième question, toutefois il y répondit immédiatement, préférant me poser une autre autre interrogation entre deux, continuant son travail de son côté.

Ce monde est une épreuve, qui finira dans les fleuves du chaos et du sang, seuls les combattants les plus forts s'en sortirons.

Il avait donc surenchérit sur ma réponse. Au vu de ce qu'il se tramait ici, du peu que j'avais comprit, les tensions diverses risquaient d'exploser à un moment ou à un autre. Produisant inévitablement des dommages partout en Kosaten, et comme le disait si bien l'inconnu seul les forts survivront, et je ferais à ce moment là parti des forts. Je rejoignais aussi le point qu'il soulevait avec l'idée que ce monde était une épreuve, c'était au moins une étape qui ne pouvait que nous apporter des expériences grandissantes et je savais que j'avais un but, une raison d'être ici.

Votre pouvoir grandira, mais je veux en savoir plus sur vos capacités, qu'utilisez vous pour vous battre, et connaissez vous Schneiden ?

J'arquais un sourcil, pas à cause du début de sa question mais pus à cause de la fin de celle-ci, quelle lien entre me demander mes capacités et cet individu ? Par ailleurs le regard froid de l'individu se fit plus pressant, plus....meurtrier à mon égard, sans doute attendait il une réponse valable de ma part sur ce Schneiden, ce que je m'empressais à faire sous le ton encore plus sec et assassin que le précédent.

- « Je n'ai jamais croisé quelqu'un portant ce nom, si fut le cas ce n'était pas sous sa véritable identité. »

Je pris le temps de réfléchir avant de répondre à l'autre partie de sa question. En quoi cela avait une quelconque importance d'avoir croisé un tel homme ? Un rival ? Un ennemi de longue date ? J'avais cru comprendre que Seika et Fuyu étaient en froid, étaient ils tout deux des figures importantes de ces nations ? C'était plus que probable pour chacune de mes suppositions. Mais pourquoi me poser la question à la suite de celle sur mon style de combat ? Schneiden était il un homme qui formait des troupes dans un style de combat précis ? Peut-être que le colosse assit à côté de moi s’attendait à ce que j'emploie ce dit style. Si c'était le cas ce n'était que pure coïncidence.

Je réfléchissais encore, comme je l'avais annoncé peut-être que je l'avais déjà croisé mais sous une autre identité, être pourchassé par un individu aussi louche que le colosse devait s'accompagner de certaines précaution. Mais alors qui ? Je me remémorais mes rencontres ultérieurs, je pouvais déjà retirer de la liste toutes les femmes que j'avais croisé, soit presque toute la liste en réalité. Il ne restait que Aladdin et Tobi, le premier semblait bien trop jeune pour représenter une véritable menace aux yeux du colosse. Tobi alors ? Il possédait une marque de Minshu, ce qui entrait en contradiction avec mon hypothèse précédente sur laquelle Schneiden était de Fuyu ou Seika. Mais son sceau pouvait être falsifié, de plus l'être étrange portait toujours un masque, ce n'était pour moi qu'un fruit du hasard jusqu'à présent mais il s'agit peut être de quelque chose de plus. Si j'avais croisé Schneiden, Tobi semblait être le suspect parfait, il faudrait que je revienne plus tard à la capitale pour lui poser la question. Il me fallait des réponses mais chaque choses en son temps, et l'instant présent nécessitait elle aussi une réponse, mais à mon interlocuteur.

- « Pour mon style de combat... »

Je sortis mes mains de mes poches, révélant l'intérieur de ma veste pour lui montrer que je ne possédais pas d'armes.

- « Comme vous pouvez le voir je combat à mains nues. »

C'était une semi vérité, voir même une vérité pure si l'on considérait que pour le moment j'étais incapable d'invoquer complètement Star Platinum et que ce dernier combattait lui aussi à mains nues. De toute façon il aurait été trop long de lui expliquer précisément mon style de combat et la spécificité des Stand. Trop long en plus d'être inutile et risqué, moins il en saura sur les Stand mieux cela valait, je ne voulais pas dévoiler mon jeu aussi vite. Par ailleurs je repensais à son propre style de combat, déjà mes deux premières hypothèses étaient parties en fumée. La première, qui considérait ses lames comme de la simple intimidation, ne pouvait être vrai, sinon quel intérêt de porter un outillage pour les aiguiser ? La deuxième qui sous entendait qu'elles étaient détachable de la tenue s’avérait tout aussi fausse, sinon il l'aurait fait pour facilité au mieux son activité. Mais alors il combattrait au poings ? Tout simplement ? J'imaginais mentalement le colosse se battre, sa tenue devait sans doute flotter pendant un échange de coups, et vu le poids qu'exerçait chaque lame cela devait donner quelque chose d'unique. Visuellement je le voyais plus danser pour combattre que réellement faire un échange de coups simples, visiblement je devais toucher au but.

Finalement il me laissa répondre à son ultime question, il semblait déçu par ma réponse, et pourtant elle était là et c'était bien ce que je faisais ici. Il continuait de jouer avec ses lames avant de reprendre un ton sec moins oppressant que celui de la question précédente.

Vous appartenez donc à la faction de Minshu. Certains élus espèrent vivre en Homme libre, je n'en ai pas vu beaucoup survivre. Mais le culot peut parfois payer ou vous tuer. Par exemple, si je décidais de mettre fin à votre existence, personne ne le saurais et vous regretteriez votre choix d'avoir fuit, une nation qui bien qu'inutile, n'était pas la pire qui soit.

La réalité qu'il énonçait était à la fois cruel et vraie, et en effet ma mort ici ne changerait pas la face du monde. J'en étais bien conscient mais je ne fuyais pas pour « être libre comme une colombe », je fuyais pour découvrir un endroit où devenir fort, me libérer de ce sceau et revenir faire mes propres choix, quels qu'ils soient, et tant mieux pour Jeong si mes décisions futurs à ce moment là coïncidaient. Le colosse répondit encore une fois avec son air calme et froid habituel à ma question.

Je suis à Minshu pour des raisons personnelles, quand à mon nom, je suis Zayro Jinn, bras droit de Sul Hei. Certains vous demanderons comment vous avez pu ressortir en vie de notre conversation, si vous en parlez un jour. Mais la plupart des élus, son cloués par la peur et cesse de réfléchir. Dites moi, quel est votre nom et votre but, élu ?

Je faisais une grimace montrant autant ma surprise que l’effroi de cette rencontre. Il s'agissait de Zayro, le célèbre Coca Zayro Jinn, démon de Fuyu dont m'avais parlé Tobi, qui avait mit le feu aux poudres entre le royaume de Fuyu et l'Empire de Seika, dont il était un ennemi. Bon du coup cela catapultais Schneiden en tant que membre de Seika mais surtout le colosse qui était tranquillement en train d'aiguiser ses armes à côté de moi comme étant l'un si ce n'était le plus puissant élu de Kosaten. Je me sentais mal, comme il l'avait dit s'il voulait me tuer ici il le pouvait, et personne n'en saurait jamais rien. J'aurais pu employer la technique secrète familiale, la fuite, mais il ne faisait aucun doute que je n'avais aucune chance de distancer un tel individu. Sul Hei, c'était donc ainsi que se nommait le roi de Fuyu, à retenir, à retenir également de ne pas énerver ce dirigeant sous peine de voir tomber son atout sur moi, sous la personne de Zayro. Je fis tout de même un pas en arrière, au cas où.

Il fallait que je continu de parler, histoire d'occuper son attention sur autre chose que sur une potentielle envie de me mettre à mort.

- « Oui j'ai entendu parlé de vous, un élu masqué m'a parlé du grand Coca Zayro Jinn, votre force est légendaire, même pour un nouveau pour moi. Il ne fait aucun doute que je que vous puissiez me vaincre d'un revers de la main... »

Je m'empressais de répondre à sa question.

- « Mon but pour le moment est de devenir plus fort mais surtout de me débarrasser de mon sceau, quand est-il du votre d'ailleurs ? Pourquoi l'Empire de Seika et le Royaume de Fuyu s'entendent ils aussi mal ? J'ai cru entendre d'ailleurs que les deux nations étaient en guerre, est-ce vrai ou est-ce juste une simple tension politique ? »

Il était le bras droit du roi, il pouvait sans doute me donner des informations plus précises que ce que j'avais eu jusque maintenant.

- « Au fait qui est ce Schneiden ? Un rival à vous ? »

L'occuper jusqu'à ce qu'il parte, en priant pour ne pas mourir sous les lames du colosse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Jeu 14 Mai - 3:43



«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

Il était intéressant de constater le silence de Jotaro, pendant que Zayro se contentait d'aiguiser ses lames, tout en l'observant, parfois en arquant un regard plutôt maléfique sur lui. Dans tous les cas, il devinait que le jeune élu, réfléchissait aux propos de son interlocuteur, enregistrait les informations en restant courtois mais discret, c'était une bonne attitude. Malgré tout, il n'en demeurait pas moins curieux pour autant, son regard flirtant entre les lames et le visage de Jinn.

Le sous chef du Nest comprit rapidement, que l'homme au képis, cherchait à comprendre le style de combat ou l'armure et son efficacité en détail. Mais il n'était pas difficile de saisir l'art qu'utilisait le géant de Fuyu, il était somme toute simple au corps à corps, une danse mortelle et des coups physiques violents, accompagnés de ces lames coupantes. Ce que faisait là, le sous chef du Nest, n'était qu'un banal entretient, il ne souhaitait pas forcément attaquer Jotaro pour le moment, mais attendit sa réponse sur le dénommé Schneiden ;


Il ne vous aurait pas caché son identité, pas à un élu de Minshu en tout cas.

Il n'ajouta rien de plus, rien de plus pour le moment en tout cas. Zayro attendait une autre réponse digne d'interêt, celle qui répondrait du style utilisé par Jotaro. Evidemment, loin d'être dupe, Jinn savait qu'un bon élu, malin ou prudent, se retiendrait de dévoiler toutes les informations le concernant, au premier parfait inconnu, surtout lorsqu'il s'agissait de quelqu'un d'aussi... Sympathique que le colosse du froid.

Un combattant adepte du corps à corps, je vois.

Dans un monde rempli de magie, le corps à corps était un noble art, difficule, doté de challenge ou il fallait se démarquer, c'est ce par quoi avait commencé (ou plutôt recommencé) Zayro, en arrivant en ce monde, avant de débloquer ses atouts de compression de la matière atomique. Il savait quel chemin il lui faudrait parcourir, avant de reprendre du poil de la bête.

Lorsque le géant musculeux donna son avis, sur la faction de Minshu et la fuite progressive et curieuse de Jotaro, qui n'avait pour but, que d'acquérir plus rapidement l’expérience nécessaire à ses projets, de nouveau, Kujo semblait en phase de reflexion, enregistrant certainement les mots de son homologue ici présent.

Puis vint la révélation, de savoir qui il avait en face. Son regard surprit ne trompait pas, il avait ouïe son nom quelque part, reculant même d'un pas, par la seule crainte d'être en présence du seul élu libéré. Etait ce d'ailleurs une erreur de ne pas totalement répondre à Jinn ? Kujo allait vite le savoir. Il acquiesça tout d'abord des propos de Zayro, quand à son nom, sa réputation et ce qu'il pourrait faire, l'affublant d'un drôle de surnom, mais qui ne retint pas l'attention du messager de l'enfer.


J'ai demandé votre nom, la peur vous aurait t'elle saisie, au point de ne pas clairement comprendre ma question ? Fit Zayro, calmement, froidement, en relevant le regard sur Jotaro

Puis le géant se leva, oh bien sur, pas assez grand de quelques centimètres pour regarder de haut l'homme qu'il avait en face de lui, mais son aura était elle, bien plus puissante et oppressante et se suffisait à faire comprendre son but instinctif, dans le cas présent !

Je suis libre des chaines divines de ce monde. Mon but est de répandre le chaos sur Kosaten, je serais le fléau de ces Dieux et des élus, car tout ceci, n'a pas lieu d'être. Mais tout ceci, n'est qu'un effet de la causalité, c'est une fatalité qui serait arrivé tôt ou tard et que je ne fais qu’accélérer, je l'ai dit, seul les plus forts survivrons, mais au final, un seul prétendra être un élu.

Ce qui, dixit, voulait presque clairement dire, que Zayro voulait tuer tous les élus, détruire ce monde et s'en aller en étant sur que cette hérésie n'existerait plus et ne menacerait plus son propre destin. Puis, lorsque Jotaro demanda qui était Schneiden, le colosse disparut du champ de vision du nouvel élu, pour apparaître juste devant lui, et lui asséner une violent coup de poing dans le bas ventre. Ce n'était ni un déclenchement de combat, ni un coup pour le plaisir, mais plutôt une punition, pour avoir redit ce nom infâme et n'avoir pas dit son nom.

Bien sur, Kujo pouvait esquiver, pour tenter de feinter l'un des élus les plus fort de Kosaten, mais c'était risquer pire et quelque chose dont il ne pourrait pas se relever.

Ne prononcez plus ce nom en ma présence. Votre vie m'importe peu, mais votre rôle sur l'echiequier est plus important pour que je vous détruise maintenant. Alors, répondez, et peut être que vous survivrez.


_______

hrp : Je précise que c'est pas forcément un combat, mais je préfère tout mettre comme si, au cas ou


Statistiques :
Spoiler:
 



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Jeu 14 Mai - 14:42

Alors que j'émettais l'hypothèse que Schneiden m'ais caché son identité, Zayro confirma que ce n'était pas le cas car j'étais un élu de Minshu. Donc si jamais je croisais ce premier je ne risquait pas de tomber sur quelqu'un me voulant du mal, ni hermétique à la discussion.

Pareil pour ma réponse sur mon style de combat, le colosse semblait s'en satisfaire, ce qui n'était pas  plus mal en vérité. Son manque du curiosité à mon égard était plus appréciable, cela pouvait m'éviter des ennuis. J'étais plutôt chanceux, pour le moment rien ne tournait au vinaigre et j'espérais que cela reste ainsi, j'espérais mais le futur allais malheureusement et violemment m'assurer du contraire. Zayro me fit remarquer de son ton sec et tranchant un oubli de ma part.

J'ai demandé votre nom, la peur vous aurait elle saisie, au point de ne pas clairement comprendre ma question ?

Tsss, effectivement j'avais littéralement éludé cette partie de sa question, simple défense inconsciente de ma part ou oubli réel, peu importait à présent. Zayro attendait une réponse et il me fallait lui répondre assez vite pour ne pas le contrarier plus avant. Je ressemblait presque  à un moucheron courbant l'échine sans broncher face au colosse, non pas que cela me plaisais, loin de là, mais je savais pertinemment que je n'avais pas le choix si je voulais finir en un seul morceau de cette rencontre.

- « …. »

Il était hors de question que je m'amuse à chercher un faux nom, mentir sur une question aussi triviale n'avait aucun intérêt et pour peu que le colosse le sache cela n'allait pas le mettre de bonne humeur, mais mes lèvres ne voulaient pas s'ouvrir pour lui annoncer mon nom. Il releva lentement sa tête vers moi, plongeant son regard froid dans le mien comme pour me saisir dans son emprise par ce simple fait. En réalité il en avait fallu bien moins pour m'impressionner, rien que son nom avait suffit.

Zayro se leva dans toute sa stature, emplissant l'air d'une atmosphère encore plus oppressante , l'énergie qu'il dégageait n'avait rien de comparable avec ce que j'avais pu ressentir auparavant, même Dio Brando en le croisant aurait ravalé sa fierté et aurait baissé les yeux face à l'élu de Fuyu. Alors sans détours, toujours de cette même prestance presque royal dans cette journée sombre, Zayro m'annonça son but en Kotasen.

Je suis libre des chaînes divines de ce monde. Mon but est de répandre le chaos sur Kosaten, je serais le fléau de ces Dieux et des élus, car tout ceci, n'a pas lieu d'être. Mais tout ceci, n'est qu'un effet de la causalité, c'est une fatalité qui serait arrivé tôt ou tard et que je ne fais qu’accélérer, je l'ai dit, seul les plus forts survivrons, mais au final, un seul prétendra être un élu.

Contrairement à mes estimation la météo s'aggrava, le tonnerre gronda sous les paroles du bras droit de Sul Hei, comme appuyant ses mots de sa toute puissance naturelle et indomptable. De plus en plus de gouttes de sueurs perlaient sur mon visage, il venait ni plus ni moins que de m'annoncer son envie non pas dominer ce monde comme l'on aurait pu attendre d'un être maléfique quelconque mais bien juste d'éradiquer Kosaten de sa poigne de fer. Nul doute que je ne pouvais pas l'empêcher de mener à terme son projet à l'instant T, mais serais-je seulement un jour capable de lui tenir tête, du moins lorsque le moment sera venu ? C'était plutôt peu probable et mon cœur le savait. Au fond de moi j'espérais que ce Schneiden ou n'importe qui d'autre aurait le cran si ce n'est la chance de réussir à mettre à terre le colosse, mais c'était quelque chose à prévoir avec beaucoup de minutie. Il fallait juste croiser les doigts pour qu'un plan soit mit en place pour stopper Zayro avant que celui-ci ne se mette en action, car les probabilités de le vaincre dans la précipitation était réduites, en était la preuve que l'Empire de Seika entier le craignait, ainsi que celui de Minshu mais dans une moindre mesure. D'ailleurs cela me fis penser que techniquement nous étions sur le territoire de Minshu ? Son projet avait déjà commencé ? Non, sinon il m'aurait déjà tué, ou alors il voulait faire de moi son messager de son triste et effroyable plan, c'était aussi plausible.

Je prononçais alors le nom de Schneiden lors de mon ultime question, et ce fut sans doute l'une des plus mauvaise idée qu'il m'eus été donné de faire depuis mon arrivé à Kosaten. La réponse de Zayro ne se fit pas attendre, mais pas sous la forme espérée. L'élu de Fuyu disparut un moment avant de réaparaître devant moi en un instant, cela donnait un air de déjà vu avec le pouvoir de Star Platinum ou de The World. Par réflexe je tentais d'esquiver le poing ganté du colosse se dirigeant sur mon bas ventre mais il était trop près, trop rapide, tout simplement trop fort pour l'homme que j'étais. L'implacable courroux de Zayro s'abattit à l'endroit voulu. Je sentis chacun des phalanges du colosse se presser contre la peau de mon bas ventre, écrasant mon estomac de sa toute puissance, cette frappe n'était en rien comparable avec celui de The World. Je sentis mon estomac se retourner, le coup me projeta en arrière, je titubais, plié en deux avant de vomir mon repas du matin, mélange de reste de nourriture, d'acide gastrique et de sang. Je tombais à genoux , tenant mon ventre d'un bras, mon képi tomba. Le dernier homme à avoir réussit l'exploit de retirer mon couvre chef en plein combat avait été l'aveugle M'Dul, et celui-ci ne s'en été pas tiré à si bon compte, mais là c'était bien différent. D'un simple coup de poing Zayro m'avait presque mit KO, il était juste impossible pour moi d'imaginer pouvoir lui faire face, il n'avait encore rien dévoilé de sa puissance mais je ne pouvais déjà pas lui résister. Tout au long de mon voyage en Égypte, Dio avait été catégorisé de monstre, de dieu, mais comparé à Zayro, Dio n'était qu'une punaise faiblarde et asthmatique.

De mon bras libre je repris mon képi pour le replacer sur ma tête, me relevant péniblement sous la douleur de l'attaque de Zayro, toujours en train de tenir la peau de mon bas ventre comme pour calmer ma souffrance. Grimaçant, le sang dégoulinant de ma bouche, je savais que je devais à présent peser mes mots. Déjà bien avant de connaître sa force réelle je faisais attention mais compte tenu des dégâts infligé par un simple coup de poing du colosse je devais redoubler de prudence pour ne pas devenir sa prochaine victime. Il attendait toujours une réponse, et je ne comptais pas le faire attendre plus longtemps.

- « J-Jotaro...Jotaro Kujo, c'est mon nom. Désolé je ne recommencerais plus. »

Inutile de jouer les durs contre lui, de toute façon il avait déjà pu constater sa toute puissance contre ma propre faiblesse, je ne pouvais le contredire ou lui faire opposition, et il le savait sans doute tout autant que moi. Il me fallait avoir plus d'information sur la raison de sa présence ici, si Minshu était en danger il ma fallait faire demi tour, avertir Tobi et Aladdin pour qu'ils puissent avertir le président Jeong de la situation. Le démon de Fuyu était sur les terre de cette nation, et quitte à devoir annoncer moi même a nouvelle au dirigeant de Minshu, quitte à devoir servir forcé par une marque magique et perdre ma liberté, si les villes et villages alentours étaient en danger il fallait avertir les autorités rapidement pour réagir en conséquence. Du moins tout cela dépendrait de la réponse de Zayro à mes interrogations, auxquelles j'espérais des réponses négatives.

- « Que faites vous sur le territoire de la république ? Vous avez décidé de commencer votre plan ici ? Cela forcerait Minshu à perdre son statut Neutre pour s'allier à Seika contre Fuyu, ce serait une grosse erreur stratégique. D'ailleurs vous aussi vous n'avez pas répondu à l'une de mes questions, Seika et Fuyu sont ils déjà en réelle opposition ou n'est-ce vraiment qu'une guerre froide ? »

Il ne fallait pas que cela énerve le bras droit de Fuyu, sinon j'étais mort, son premier coup m'avais déjà mis à mal, un second pourrait être fatal.

statistiques de base:
 

Récapitulation du tour:
 

Hrp : En fait je crois qu'on va éviter de se fight, vu comment tu m'as fais un deuxième trou on va éviter x')
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Jeu 14 Mai - 15:12



«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

Peu avant d'avoir été frappé, Jotaro eu tout le temps de comprendre la grave erreur que d'oublier d'avoir répondu. Quand à Zayro, lui aussi avait éludé, mais il pouvait se le permettre, cela rentrait dans les détails d'un plan, qu'il ne voulait pas non plus dévoiler envers l'homme au képis. Après quelques échanges de mots, ce fut celui d'un coup, sourd comme un long riffle, le poing d'un père, qui plaqua littéralement l'individu au sol, vomissant son déjeuner, faisant goutter à la terre fraîche du lac, son mélange de salive et de sang.

Il n'était pas facile de garder sa fierté dans un tel moment, courber l'échine, plier le genoux, c'était montrer sa faiblesse, mais Zayro n'avait aucun amusement à faire ça, puisqu'il savait que cela revenait à frapper un enfant, qui venait de naître en Kosaten. Ce n'était vraiment qu'une punition, une simple punition. Dans tous les cas, ça n'aurait jamais pu tourner en combat, seul deux choix auraient étés possibles entre eux, la mort immédiate ou la discussion. Ce punch, n'avait été qu'un aparté.

Et même si ce coup, l'avait presque mis knock out pour un moment, il trouva la force de se relever, la main tenant difficilement son ventre, pour le masser et ainsi esperer faire passer une douleur, une douleur qui passerait. Zayro n'avait pas mis de force réelle dans ce coup, ni son pouvoir et ça, Jotaro commençait à le comprendre vraiment. Il y'avait une différence entre eux, elle était aussi grande que celle qui séparait un élu lambda d'un empereur de ce monde. Par la force des choses, le grand homme se présenta enfin !


Jotaro Kujo. Très bien.

Quoi ? C'était tout ? Un bref regard, et Zayro semblait partir de nouveau vers le rocher auquel il avait prit place précédemment, oui, c'était ça. Il s'assit de nouveau, comme si de rien n'était, fixant le lac et l'environnement. C'était comme s'il se fichait un peu de sa réponse, c'était juste une information qu'il voulait obtenir et qu'il avait obtenu.

Que devait penser Kujo à ce moment précis, voyant un colosse, l'un des élus les plus dangereux, si ce n'était LE plus dangereux pour Kosaten, se balader près d'un lac, après avoir exposé son plan. Un plan qu'il ne cachait pas vraiment, ou qu'à moitié. Kaneki Ken, élu de Minshu lui aussi, avait été mis au courant il y'a de cela quelques mois, des mêmes informations. Voulait t'il, comme le pensait Jotaro, faire de lui un messager ? C'était une probabilité... Répandre la terreur et la peur, était aussi stratégique, un impact dans le temps, sur le long terme.

Mais Jotaro posa aussi sa question, ne manquant pas de faire savoir à Jinn, que lui aussi avait éludé. Le regard n'était pas réprobateur, il ne pouvait pas se le permettre, mais c'était une pic aussi en un sens. Zayro ne prit même pas la peine de se tourner vers son homologue, pour répondre d'un calme olympien ;


Il y'a longtemps que ce plan est en marche, bien avant mon arrivée sans doute. Il faut un équilibre à ce monde, un facteur de destruction et son opposition. Ce que je fais ici, n'a pas d'importance, Minshu m'importe peu, je n'ai pas de contentieux avec eux, disons que j'enquête.

De plus Jotaro n'hésitait pas à donner son point de vu, si guerre ou conflit il devait y avoir, Minshu se tournerait d'avantage vers Seika contre Fuyu. Mais Zayro regarda Jotaro, seulement à ce moment là, un bref sourire se dessinant puis disparaissant aussitôt du visage du messager de l'enfer ;.

Fuyu, Minshu, Seika, tous sont amenés à disparaître, peu m'importe l'ordre.

Quand à l'opposition entre Seika et Fuyu, elle était bien effective, il suffisait de le constater, ce n'était pas compliqué. Toutefois, Zayro y répondit encore, tout en rajoutant une autre question..

La guerre doit commencer quelque part, c'est donc bien le cas entre Seika et Fuyu. A ce propos, qui sont vos allier en ce monde, de nom et de faction ? Ou plutôt, qui avez vous rencontrés comme élus notables pour le moment, je veux savoir, ce que cela vous à apporté.

Zayro n'était de nature curieuse, que pour son enquête, comme il l'avait dit plus tôt. Mais si Kujo connaissait bel et bien son nom, il voulait savoir, qui lui avait donné, qui avait dit ça ou relayé l'information.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Jeu 14 Mai - 23:16

Zayro tourna les talons, il reprit sa place sur le rocher, cette fois tourné vers le lac comme pour en admirer les vagues assombri par le ciel orageux. A ma question il ne prit même pas la peine de se retourner, comme si fixer un être aussi insignifiant que moi n'était qu'une perte de temps et d'énergie.

Il y'a longtemps que ce plan est en marche, bien avant mon arrivée sans doute. Il faut un équilibre à ce monde, un facteur de destruction et son opposition. Ce que je fais ici, n'a pas d'importance, Minshu m'importe peu, je n'ai pas de contentieux avec eux, disons que j'enquête.

Je commençais à comprendre, un peu trop bien même. D'après ce que disait Zayro voilà ce que j'arrivais à déduire, Sul Hei voulait une guerre avec Seika, pour quelle raison ? Pour ses terres sans doute. Toutefois cela aurait été compliqué, en effet Minshu se serait peut être rallié à Seika pour défendre l'empire de cette agression injustifiée. Seulement voilà l'arrivé des élus a bouleversé cet équilibre, surtout Zayro qui semblait être tout puissant dans ce monde, cela permettait à Sul Hei de mettre son plan à exécution et pouvait se servir du colosse comme excuse, après tout ce dernier attaquait certes Seika mais il n'était plus sous l'emprise du sceau de Fuyu et était donc « un habitant neutre de Kosaten ». Sous cette condition Minshu risquait de rester neutre et donc sourd aux appels de Seika pour éviter de prendre parti sans raisons valables. Une fois Seika affaiblit Fuyu n'aurait qu'à charger, prenant le territoire adverse en un seul assaut bien mené, à la manière d'une Blitzkrieg. Si cela était une réussite alors Minshu se retrouverait seul pour lutter contre un Royaume de Fuyu grandissant, ce qui risquait de mal ce finir. En fait il était fort probable que les premiers élus de cette terre eu été des élus de Fuyu pour la réalisation de ce plan et que les autres nations avaient suivit le pas comme une sorte de contre-mesure. Je grimaçais rien qu'à cette idée, j'espérais que cela ne reste qu'une hypothèse dans ma tête, mais rien n'était garanti, si j'arrivais à me débarrasser de mon maudit sceau avant l’exécution du plan de Zayro et de Sul Hei j'irais sans doute voir les dirigeants des autres nations pour leur en parler. Sinon je pouvais toujours sacrifier mon indépendance en allant voir Jeong avec mon sceau ou l'empereur de Seika malgré que je ne fasse pas parti de sa nation, mais je préférais l'éviter. Zayro reprit la parole de sa voix froide et de son ton sec, me sortant en parti de ma rêverie.

Fuyu, Minshu, Seika, tous sont amenés à disparaître, peu m'importe l'ordre.

Sans doute que pour lui cela ne faisait pas grande différence mais en réalité cela aurait tout de même une certaines incidence, dans ses propres plans Zayro voulait la fin de tout, mais il était clair qu'il était plus facile de devoir terminer par écraser Minshu en dernier, pays plus laxiste et pacifiste que ses voisins et donc moins aptes à se défendre. Donc il se devait d'écraser les deux nations guerrières en premier s'il voulait mener son plan à bien avec une marge d'erreur minimale. Toutefois je voyais une zone d'ombre, il n'avait pas pensé à un point de taille dans son plan ? La suite de son dialogue m'indiqua le contraire.

La guerre doit commencer quelque part, c'est donc bien le cas entre Seika et Fuyu. A ce propos, qui sont vos allier en ce monde, de nom et de faction ? Ou plutôt, qui avez vous rencontrés comme élus notables pour le moment, je veux savoir, ce que cela vous à apporté.

J'essuyais ma bouche toujours couverte de sang du dos de ma main avant de lui répondre.

- « J'ai rencontré essentiellement des élus de ma propre nation. Si vous voulez dire « notable » dans le sens de puissant de vous décevoir, ou non d'ailleurs, que la plupart d'entre eux sont soit des arrivants relativement jeunes et donc faibles, mais également plutôt pacifistes dans l'âme. J'ai rencontré Aladdin, un mage ainsi que Tobi, un ninja qui m'a appris à utiliser le peu de pouvoir qui m'es été laissé par ma marque. Après ce ne sont que des rencontres mineurs avec d'autres élus du nom de Gakui une simple jeune femme, de Wendy, une petite enfant mage, Lindorië, une sorte de petite fée grande comme ma main et de Ino, une autre jeune femme. »

C'était pour le moment les seuls élus qu'il avait croisé, et par un incroyable jeu du destin je me rendis compte que la plupart de mes rencontre avait été avec des personnes de la gentes féminine. Mais je revenais sur mon questionnement intérieur, je commençais à voir un peu plus clair dans le raisonnement et donc le plan de Zayro. Je décidais de poser à plat ma réflexion à voix, pour montrer à Zayro que bien que je ne soit pas aussi fort que lui ni un vétéran de Kotasen je tentais tout de même de comprendre à mon niveau ce qu'il se tramais mais aussi pour peut être avoir confirmation de sa part.

- « Je crois que je comprends votre plan, et donc la question sous-jacente à celle que vous venez de me poser. Votre but est de toute éradiquer, pour ce faire il faut que les nations tombent une par une. Cela est plus facile en ayant le soutien de l'une d'entre elle, et votre dévolu est tombé sur Fuyu. Je me disais « mais s'il aide Fuyu et que Sul Hei possède tout Kotasen il sera difficile de l'en déloger. » C'est effectivement le cas, mais vous n'êtes pas idiot. Vous me demandez si j'ai croisé des élus « intéressants », sans doute pour savoir quelle type de résistance vous risquez de rencontrer mais surtout si vous pouvez avoir de potentiels alliés fidèles pour vous aider à faire tomber le roi de Fuyu par la suite, sans doute avec une collaboration de la secte. Une fois que vous aurez renversé Sul Hei il ne vous restera qu'à écraser de votre propre force les quelques élus restant et à instaurer un régime de chaos où Kosaten se détruira de lui même en se déchirant de l'intérieur. Ais-je vu juste ? »

Je relevais la visière de mon képi de ma main gauche. Si j'avais vu juste il faudrait vraiment que j'aille voir les dirigeants des nations, il était hors de question de voir Kosaten partir en fumée pour le plaisir d'un seul homme.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Ven 15 Mai - 5:17




«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

La discussion se poursuivait, entre deux hommes qui n'avaient rien à voir, mais qui s'étaient ainsi croisés. S'il avait fait parti de l'une des premières vagues d'élus, du moins, selon la propre théorie de Zayro, peut être qu'à ce jour, Jotaro aurait prit la place de Schneiden, serait un ennemi, un fervent opposant, un presque rival. Mais ce n'était pas le cas, et Jinn n'avait que faire d'écraser un insecte de plus, surtout si celui ci pouvait avoir un rôle à jouer dans le futur. Peu importait les ennemis, ils étaient de toute manière nombreux, et y faire face était loin d'être la première priorité pour le moment.

Pour le moment, continuant d'aiguiser ses lames, ayant mis un peu de distance entre lui et Kujo, il se contenta d'attendre une réponse, calmement, tout en fixant parfois le lac et parfois son interlocuteur, d'un regard froid et vide d'émotions ou d'âme. Jotaro le savait, il pouvait mourir si Jinn le décidait, ici et maintenant. Mais heureusement pour lui, c'était le cadet des soucis de Zayro, que de s'occuper de l'homme au képis. D'ailleurs, ce dernier fini par répondre, ne voulant pas tester d'avantage la patience ou l'impatience du colosse en armure mauve ;


.....

Un grand silence plana, tandis que les noms défilaient dans la bouche de Jotaro. De tous ceux cités, Zayro n'en connaissait aucun, non, même si le prénom d'Aladdin, tout comme celui de Saga lorsqu'il le rencontra, sembla le faire tilter pour une obscure raison, mais il ne pouvait pas s'en rappeler, et ça, c'était vraiment étrange. Il finissait pas se dire, que c'était encore un tour de passe passe de Kosaten ou des dieux, rien de plus, rien de moins...

Déçus, mais pas étonné, et surtout, ne le montrant aucunement, Zayro devait tout de même enregistrer ces précieuses informations pour le futur. Heureusement, Jotaro était loquace, même s'il avait moyen de mentir, peut être le faisait t'il en ce moment, mais c'était jouer avec le feu, prendre le risque qu'un jour, si ces mensonges étaient découverts, Jinn retrouve sa trace et le tue.

Toutefois, le colosse du Nest tilta, lorsque Kujo fit mention du ninja, qui l'avait aidé à réveiller son potentiel. Le sois disant combattant à mains nues, avait mentionné le mot "pouvoir". Était ce une erreur qu'il avait laissé sortir, de sa part ? Ou bien, employait t'il ce mot, pour décrire son simple style de combat ? Étrange, et Jinn n'aimait pas ça, il voulait en avoir le cœur net, en mettant l'homme au pieds du mur !


Vous avez mentionné le mot pouvoir, lorsque vous avez rencontrés ce ninja. Vous employez donc autre chose que vos poings au combat ? Cela m'intrigue, mais sachez une chose, si j'avais voulu vous tuer, je l'aurais déjà fait.

Etait ce censé être rassurant vis à vis de Jotaro ? Peut être, peut être pas, en verité il était difficile d'être rassuré auprès du musculeux Zayro Jinn, vu la froideur qu'il dégageait en permanence. Mais, c'était toujours ça de prit ! Et puis, au fil de la conversation, Kujo finit par donner son point de vu général sur le plan du bras droit de Sul Hei. Il avait réfléchis le bougre, et stimulait sa matière grise pour tenter de voir le bout du bout, peut être dans le but de le contre carrer ? .

Je vois que vous mettez votre temps à profit.

Répondit t'il, en faisant mine de laisser un blanc de quelques secondes. S'arrêtant d'aiguiser ses lames, il se leva de nouveau, comme s'il avait terminé. La dernière fois qu'il s'était levé, Jotaro s'était prit un coup, finissant presque K.o par terre. Cette scène allait t'elle se reproduire ? Non, en verité Zayro répondit d'un ton ferme ;

Vous n'êtes ni près, ni loin d'avoir deviné. Si je suis aussi clair envers vous, c'est parce que je sais que la nature de mon plan, ne pourra pas être contré. Peut être sera t'il retardé, mais tôt ou tard, il s'enclenchera, ce n'est qu'une question de temps. Je n'ai que faire des nations, je vois bien plus grand.

Le mot "grand" semblait appuyé par Zayro, comme s'il avait déjà gagné d'avance. Qu'avait t'il en tête ? Difficile de le dire. En tout cas, si Jotaro avait juste sur quelques points, qui semblaient aussi logique que stratégiques, il semblait que Jinn ait aussi plusieurs autres plans ou sortie, ou tout du moins, une finalité qui ne pouvait pas être changée, quelques soit les événements futurs. Parlait t'il de la guerre ? De l'éradication de ce monde ? Des Dieux ou encore d'Aeternam ? Ou bien autre chose, dont lui seul avait connaissance ? C'est sur, l'élu qu'il était avait beaucoup voyagé et vu pas mal de trucs dans Kosaten... Il ne pouvait qu'être prit au sérieux.


Si vous croisez d'autres élus de Minshu après moi, dites leurs bien que je suis là, dites leurs bien qu'ils n'échapperons pas à leur funeste destin. Je comptes bien répandre la peur au sein de cette pathétique et misérable nation.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Dim 17 Mai - 23:39

Vous avez mentionné le mot pouvoir, lorsque vous avez rencontrés ce ninja. Vous employez donc autre chose que vos poings au combat ? Cela m'intrigue, mais sachez une chose, si j'avais voulu vous tuer, je l'aurais déjà fait.

Je me doutais bien qu'il ferait une telle remarque, mais je n'étais pas plus inquiet que cela, après tout je ne lui avait pas réellement menti. Je levais mon bras droit à hauteur de mon visage.

- « Star Arm »

Le bras violet et musculeux de mon Stand apparu autour du mien, sa main ganté se referma  lentement.

- « Voilà ce que je voulais dire par « pouvoir », comme vous le voyez je ne vous ai pas menti, je combats « à mains nues ». »

C'était certes jouer sur les mots mais le fond restait tout de même vrai, j'étais en tout et pour tout limité à un simple combat à mains nues, quand bien même mes assaut soient renforcés par la puissance de Star Platinum. Je fis disparaître le bras de mon Stand, remettant ma main droite dans ma poche. Je reprenais alors ma réflexion sur les plans supposés de Zayro, qui de son côté écouta silencieusement ma théorie.

Je vois que vous mettez votre temps à profit.

Zayro arrêta d'aiguiser ses lames, lâchant sa tenue pour se lever une nouvelle fois. Il me fis face avec son effroyable aura de meurtre, son ton toujours aussi sec et froid.

Vous n'êtes ni près, ni loin d'avoir deviné. Si je suis aussi clair envers vous, c'est parce que je sais que la nature de mon plan, ne pourra pas être contré. Peut être sera t-il retardé, mais tôt ou tard, il s'enclenchera, ce n'est qu'une question de temps. Je n'ai que faire des nations, je vois bien plus grand.

Je réfléchis rapidement à ce qui pouvait être au dessus des nations et de ses dirigeants.

- « Oh je vois, vous visez les dieux de Kosaten eux-même. »

En effet c'était encore plus simple et bourrin que de prendre d'assaut chaque nation une par une, mais aussi bien plus efficace si cela se soldait par un succès. Le colosse enchaîna.

Si vous croisez d'autres élus de Minshu après moi, dites leurs bien que je suis là, dites leurs bien qu'ils n'échapperons pas à leur funeste destin. Je comptes bien répandre la peur au sein de cette pathétique et misérable nation.

- « Si vous voulez, mais vu la mentalité de la plupart de ceux que j'ai croisés ils ne seront pas du genre à trembler sous votre nom, du moins pas avant de vous avoir croisé enc hair et en os, comme c'est le cas pour moi en cet instant. »

Je laissais une petite pose, il était temps de reprendre ma réflexion.

- « Je ne suis pas sur Kosaten depuis longtemps, mais si j'ai bien tout suivi chaque sceau de nation, avant d'appartenir à un dirigeant est sous la tutelle du dieux que chaque nation vénère. Si vous visez plus grand que les nations, vous devez donc viser ce qui est au dessus, donc les dieux eux mêmes. Serait-il possible que si un dieu est vaincu celui qui le vainc obtienne son pouvoir ? Si c'est le cas alors il aurait les pleins pouvoirs sur les élus portant la marque de ce même dieu, non ? Peut être en savez vous plus que moi à ce sujet, mais si c'est le cas avec le soutien de quelques élus puissants je pense que c'est un projet envisageable, fou mais envisageable. Vous projetez quelque chose comme ça ? Au moins ce serait effectivement plus rapide pour mettre ce monde à genoux. Après je doute fortement que cela soit réellement votre plan »

Si cela n'était pas le plan de Zayro cela pouvait le diriger vers un autre plan, sans doute assez fou et dangereux pour qu'il s'y perde voir périsse en tentant le coup, ce qui était fort peu probable d'arriver. Mais face à ce genre d'individu ce genre de petits pièges ridicules étaient des essais que l'on se devait de mettre en œuvre parce que pour peu que cela fonctionne cela mettrait à mal le colosse et il serait plus facile de le contrecarrer dans une position défavorable.

- « Mais je suppose que cela doit vous agacer de m'entendre parler de ce genre de choses, toutefois qui sait peut être que je pourrais faire parti de ce plan. »

C'était une proposition de partenariat pour plus tard. Si le colosse acceptait, même si ce n'était pas immédiatement, cela ne serait que bénéfique pour moi. D'une part si je le rejoignais je pourrais le trahir à un moment, comme il est dit il faut rester proche de ses amis et encore plus de ses ennemis. D'autre part si son plan était vraiment aussi infaillible que prévu je n'avais qu'à rester réellement à ses côtés, rester dans le camp des gagnants était une autre solution acceptable, d'autant plus si entre temps quelqu'un trouvait la solution pour revenir dans nos mondes d'origine.

- « Je sais que pour le moment je ne suis qu'une larve sur votre chemin mais qui sait, je pourrais peut être vous être utile un jour. »
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Lun 18 Mai - 14:08



«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

Pour répondre à la question, sur le fameux pouvoir de Jotaro, ce dernier fit donc part de ce qu'il avait plus ou moins déjà débloqué, un talent qui semblait destiné au corps à corps et gonflait, non, c'était autre chose, substituait disons à son veritable bras, celui de quelque chose d'autre, différent, plus apte au combat peut être ? Une invocation ? Une mutation ? Un striker ? Qui sait ?

Zayro était satisfait sans le montrer, d'avoir vu un début, ne fusse qu'un seul pour cent du "pouvoir" d'un potentiel ennemi. Cela lui donnait aussi des idées sur ses veritables capacités. Quoiqu'il en soit, restant debout, tout simplement à fixer Jotaro de son regard insensible, Jinn attendit de voir la réaction aux autres de ses propos précédents.


Star arm, je vois, je pense avoir compris votre "talent". Voudriez vous bien, me frapper de toute votre force, avec ce fameux Star Arm ? Je ne souhaite que voir l'étendu de votre pouvoir actuel.

Dans ses duels, Zayro aimait toujours juger et jauger son adversaire, mais ici, il savait que Jotaro n'avait tout simplement aucune chance, même si cela avait été un entrainement basique, il n'aurait pas pu faire le poids et quand bien même Jinn aurait retiré son armure, s'aurait été le même résultat. Toutefois, loin d'être masochiste, il voulait tout de même goutter à la puissance de Jotaro, pour se faire une idée du chemin qu'il avait fait et qu'il lui restait à parcourir.

L'individu sus nommé, pouvait refuser, mais ce n'était plutôt pas dans son interêt et de plus, profiter d'une action pour frapper le grand Zayro, gratuitement, sans possiblement être mis à mort dans la seconde d'après, était plutôt une chose rarissime. Saisirait t'il l'occasion ? Ou sentirait t'il que c'est un piège et par prudence, déclarerait qu'il n'en a nulle envie ? Le suspens était à son comble.

Mais avant cela, le discussion était repartie sur les Dieux de Kosaten, ou plutôt le plan de Zayro, ou plutot, le plan que s'imaginait Jotaro, vis à vis du colosse du Nest cartel.


Des dieux, ils sont risibles, je ne croient pas qu'ils soient ce qu'ils prétendent êtres. Des êtres omniscients, tout puissants, incapables de se réincarner physiquement en ce monde, demandant l'aide d'artefacts et d'élus. Evidemment que je les détruirais, ils ne méritent pas un tel statut. Se reposer entièrement sur l'aide des autres en se prétendants divins, ils ne m'apparaissent que comme des êtres faibles et incapables, même si je ne les ais encore jamais vraiment vu...

Cela pouvait se deviner, Zayro n'aimait ni les Dieux prétendus de Kosaten, ni leurs faiblesses à se montrer en ce monde. Ils se contentaient de donner des sceaux, s'amuser des élus et ne rien faire d'autre. Avec un tel pouvoir, Jinn aurait fait bien plus ! Igniz lui, son chef dans son monde, méritait le statut de Dieu mais eux, non.

Evidemment, à la menace du colosse, Jotaro répondit que les élus croisés n'en prendraient sans doute pas compte, en tout cas, pas avant d'avoir vu Zayro en personne. Oui, ça se tenait, nul Homme ne tremblait devant une menace invisible, jusqu'à ce qu'elle tonne devant lui, ou s'abatte sur lui, telle une épée de Damoclès.


Je sais, mais vous devriez les convaincre. Je vais détruire le temple de ce pays, je vais tuer les religieux de ce pays, je m'en vais provoquer ces faux Dieux, voir jusqu’où ils protègent leurs élus. Je vous l'ai dis, ce monde sombrera.

Detruire le monde, détruire un temple, tuer les religieux et les moines, provoquer les dieux, pour le moment cela semblait être le projet direct de Zayro, mais dans quel véritable but ? Vu que les divinités ne pouvaient pas se réincarner, ni n'avoir un effet direct sur les élus, sauf via le sceau, Jinn ne risquait pas de voir débouler un Dieu pour lui interdire quoique ce soit. Mais attendez, voila qui allait s'éclaircir, quand Jotaro donna son point de vu ;

Un très bon point de vu. La solution de ce monde réside autant dans les élus que dans ses faux Dieux. Je trouverais la solution, même si je dois brûler Kosaten en entier.

Zayro était donc juste à la recherche de destruction et de solution à son raisonnement ou questionnement ? Le pouvoir d'un divin ne semblait pas vraiment l’intéresser, il voyait simplement tout cela, comme une hérésie qui menaçait son monde et n'avait aucune raison d'exister. Jinn avait vu la nature d'autres élus, leurs puissances, certains pouvaient écraser d'autres mondes, une certaine hiérarchie était installé, il fallait qu'il se maintienne au sommet et quoi de mieux que transpercer les cieux pour n'avoir plus aucune personne au dessus et gerer toutes celle en dessous ?

Quand à Jotaro, il parlait beaucoup c'était certain, mais il était doué d'un bon raisonnement, malgré la peur qui s'était un peu calmé depuis quelques minutes.


Vous en ferez parti de gré ou de force, mais vous ne serez pas un allié, je n'ai aucun alliés en ce monde.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mar 19 Mai - 1:57


Les lendemains de cuites c'est pas toujours très propre




« ORA ORA ORA »


 
Le colosse me fixa de toute sa hauteur et ton son éternel regard glacial. Il semblait juger le bras de Star Platinum qui était apparut. Il semblait avoir une idée derrière la tête, idée qu'il ne tarda pas à traduire par des mots.

Star arm, je vois, je pense avoir compris votre "talent". Voudriez vous bien, me frapper de toute votre force, avec ce fameux Star Arm ? Je ne souhaite que voir l'étendu de votre pouvoir actuel.

Je le regardais un peu surpris, il voulait que... je le frappe ? Vraiment ? De toute façon il n'y avait pas de piège, du moins pas à ce qu'il semblait. Il n'était pas passé par quatre chemins, il voulait juste voir où en était mon pouvoir actuel et essayer de deviner mon potentiel réel. Je me doutais bien que cela ressemblerais à une simple pichenette pour Zayro mais s'il le voulait vraiment je n'allais pas me retenir, après tout c'était également pour moi l'occasion de pouvoir admirer l'étendu de sa résistance, en plus de sa force herculéenne.

- « Et bien si c'est ce que vous voulez pourquoi pas... »

Mais avant cela, Zayro semblait bien décidé à répondre à ma nouvelle réflexion.

Des dieux, ils sont risibles, je ne croient pas qu'ils soient ce qu'ils prétendent êtres. Des êtres omniscients, tout puissants, incapables de se réincarner physiquement en ce monde, demandant l'aide d'artefacts et d'élus. Évidemment que je les détruirais, ils ne méritent pas un tel statut. Se reposer entièrement sur l'aide des autres en se prétendants divins, ils ne m'apparaissent que comme des êtres faibles et incapables, même si je ne les ais encore jamais vraiment vu...

Ce que disait le colosse me fis réfléchir, en effet les divinités de Kosaten étaient elles si puissantes que cela pour nécessiter  de faire appel à des champions de plusieurs univers pour les représenter ? Si les trois créatures divines étaient réellement omnipotente alors elles n'avaient pas besoin des nations, des élus, elles n'avaient qu'à se battre ou produire un équilibre entre elles, et si leurs pouvoirs étaient si grand alors ils n'avaient qu'à créer leurs propres champions seuls. Ce point était tellement évident que je me demandais comment j'avais fait pour louper un tel détail sur ce monde.

Zayro reprit sa réponse, non pas pour ma réflexion sur les dieux de ce monde mais sur le fait de faire de moi son messager.

Je sais, mais vous devriez les convaincre. Je vais détruire le temple de ce pays, je vais tuer les religieux de ce pays, je m'en vais provoquer ces faux Dieux, voir jusqu’où ils protègent leurs élus. Je vous l'ai dis, ce monde sombrera.

Je fronçais des sourcils, non pas que j'aurais voulu avertir ces gens mais d'une part je ne savais pas où était le temple dont il parlait, d'autre part je doutais qu'il décide de prendre son temps sur le trajet pour me laisser le temps d'avertir les innocents pour qu'ils puissent se mettre à l’abri. Je ne pouvais, sans mauvais jeu de mots, que prier pour que les pertes, au moins humaines, soient minimes. En tout cas ce qui était sûr c'était que Zayro allait réussir ce qu'il voulait, attiser la crainte et la haine envers Fuyu mais surtout envers lui, et si tel était le cas alors Minshu se devrait de rentrer en guerre. Alors s'en suivrait le scénario que j'avais cité plus tôt, l'alliance entre la nation du serpent et du phœnix contre celle du dragon. Mais Zayro n'en avait cure, il n'était pas effrayé par cela, bien au contraire, cela semblait l'amuser, lui qui était si confiant en la réussite absolue de son plan si bien ficelé, ce qui n'était pas forcément une bonne chose.

Il prit en compte mon point de vu, signalant que pour lui j'avais une vision plutôt bonne de la situation et que tous croulerait sous ses pieds. Mais ce que j'attendais avant tout était la réponse à ma proposition, car il m'en fallait une.

Vous en ferez parti de gré ou de force, mais vous ne serez pas un allié, je n'ai aucun alliés en ce monde.

Je fis une petite grimace, il venait de me repousser d'un revers de la main, pour lui j'étais un pion de son échiquier certes mais pas l'un de ceux dont il aurait à poser la main pour le déplacer à sa guise, mais plus comme un élément de la zone en damier qui de toute façon était là depuis le début de la partie mais qui ne garderait qu'une influence minime pour mettre le roi en échec. Je le regardais une nouvelle fois, le calme olympien de Zayro faisait froid dans le dos, mais je devais revenir sur son ancienne proposition.

- « Très bien, je vois...et bien je pense qu'il vaudrait mieux que je nous reprenions nos route chacun de notre côté. Vous croiser fut... instructif, en espérant ne pas vous recroiser de sitôt, ou alors d'égal à égal, ce que je doute fort malheureusement. En parlant de ça je vous doit toujours un coup, non ? »

Je me penchais en avant, en appuie sur ma jambe gauche, je fis une légère rotation du corps de manière à braquer mon bras droit en arrière, les muscles de mes phalanges tendus, il en était de même pour le bras presque fantomatique de Star Platinum qui était apparu autour du mien. Je baissais légèrement la tête, d'un coup sec et rapide, de toute la force de mes muscles je frappais le torse du colosse, je sentis le choc dans mon bras, je l'avais bien touché mais il semblait que cela n'eut aucun effet. Décidément l'affronter maintenant était plus que suicidaire, car il y avait un gouffre d'une ampleur galactique entre nous deux.

Je reculais d'un bas pour me remettre debout normalement, face à lui, désactivant le Star Arm. Je replaçais un peu la visière de mon képi tout en lâchant dans un murmure un « Yare Yare Daze... ».

Récapitulation du tour:
 

Edit : j'avais oublié de mettre les statistiques de mon attaque, désolé ^^'



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   Mer 20 Mai - 2:53



«La revanche »
Retrouver l'esprit dans le chaos

* Ce rp suit la chronologie, suite au rp wtf avec Geleerde à Jiyuu

Evidemment, lorsqu'un colosse de presque deux mètres, rempli de muscle et de haine, connu pour avoir rasé un village sans la moindre difficulté ou le moindre remord, vous demandait de se faire frapper, il y'avait de quoi être surpris. Jotaro l'était, c'était une évidence qui ne valait même pas la peine d'être signalé par le bras droit de Sul.

Un bref soupir, il laissa place à une courte discussion avant que cette hostilité ne s'entame. En effet, depuis le départ, Kujo était en proie aux reflexions les plus denses, de part le fait que Jinn lui donnait ses opinions, des informations et qu'il exploitait le tout, pour un possible avantage. Mais le colosse étant loin d'être bête, comme certains pourraient le croire, savait ce qu'il fallait dire ou ne pas dire à de potentiels ennemis et ça, Jotaro aussi devait le savoir. Voila pourquoi, tout devait être prit avec des pincettes et un grand recul.

Quand il évoqua le temple et sa potentiel tuerie, évidemment que l'individu de Minshu fronça les sourcils. Mais voulait t'il vraiment risquer sa vie à les défendre ? Non, ce n'était pas certains, il souhaiterait sans doute en épargner le plus possible, en aidant de loin, mais pas de là à se mettre sur le chemin de Zayro.

Et puis vint la réponse, en rapport au plan, ou tout du moins au rôle que Jotaro aurait à jouer dans la grande partie d'échec de ce monde magique. Apparemment, à sa grande déception et désillusion, il ne semblait pas être voué à une grande manœuvre de la part du Fuyen. Il serait une pièce parmi d'autre ! Mais le destin pouvait parfois être changé, forcer la nature des choses étaient un moyen de s'attirer la foudre des puissants, mais aussi leurs intérêts. Il était bien plus facile de se faire remarquer sans risquer sa vie, que risquer sa vie sans se faire remarquer.

Enfin bref, après tout cela, Jotaro donna aussi son petit point de vu. Il voulait reprendre sa route n'esperant ne jamais recroiser (ou pas de si tôt) le géant au regard de tueur. Jinn continuait de fixer Kujo, sans une once d'émotion, et répondit ;


Si nous nous recroisons, nous parlerons avec autre chose que les mots, mais cette fois, ce ne sera plus aussi gentil.

Après quoi, Jinn se mis droit, en fait il n'avait pas vraiment bougé, il attendait le coup, qui arriva sans le faire broncher d'un seul centimètre. De toute sa force, en plein pectoraux, Jotaro avait bel et bien frappé sans se retenir, mais il comprenait le gouffre les séparant et Zayro lui, comprenait quel chemin et quel finalité atteindrait sans doute cet homme qu'il avait en face de lui..

Pathétique, mais je ne vous blâmerais pas, je savais à quoi m'attendre. Très bien, vous avez recus mon message et êtes en vie pour en témoigner. Ne me recroisez pas, ou je vous tuerais.

Et ainsi, juste comme ça, il tourna les talons et se dirigea la ou il souhaitait se diriger, un temple à Minshu.

_________

hrp : si tu veux tu peux faire un dernier post pour cloturer, sinon hésite pas à le poster en correction rp

Statistiques :
Spoiler:
 




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre   

Revenir en haut Aller en bas
Les lendemains de cuites, c'est pas toujours très propre
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Qu'il y ait toujours du soleil - Kaliska.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.