Partagez | .
Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Lun 18 Mai - 18:54

Une ombra passa au travers des arbres gelées, silencieuse et invisible. Au milieu de cet forêt, ou le paysage féerique devait impressionner n'importe quel étranger, malgré le climat si difficile des lieux.L'ombre poursuivait son chemin, avec comme seul spectateur les arbres eux même, et le silence magique de la forêt. La lune était haut dans le ciel, alors que sa délicate lumière perçait au travers des branches. Une nuit clémente pour ce royaume de neige, alors qu'on pouvait apercevoir des étoiles et pour un œil attentif des aurore boréal.

Mais tout ceci, n'attirait nullement le regard du spectre qui avançait d'arbre en arbre, motivé par une étrange détermination, tout en sachant où il allait.Parfois la lune éclairée, ses habits, mais comme le personnage lui même ils étaient discret, d'un noir profond et intense parsemé de nuage rouge, peu visible au milieu de la noirceur.Seul un fait trahissait sa présence et l'identité de la personne: ses yeux. Des yeux ou d'innombrable cercle noir parsemé son regardé violet. Un regard hypnotique ou puissance et mystère régnait en maître. Cette spectre n'était autre que Heiwa Jigoku...

Pendant des jours, des semaines, ou peut être même des mois, ce derniers avait disparut. Au jour même, où un nombre impressionnant d'élu de Fuyu avait été envoyé pour une mission de sauvetage.Lui même avait été tout d'abord appelé, malgré sa réticence, mais pour l'heure il devait encore obéir. Son obéissance partielle ne provenait pas du sceau en lui même mais de son manque encore de puissance. Heiwa avait depuis longuement réfléchit à ce sceau, une multitude de questions s'entrechoquant dans sa tête en plus de celles qui l'avait déjà. Leur sceau était-il vraiment une entrave? Si s'était le cas, pourquoi il n'empêchait pas tout élu de ressentir une haine viscérale pour leur supposé monarque. D'autant plus qu'il pouvait aisément fomenter des plans pour destituer celui-ci de son trône. En outre, ils étaient suivit pour beaucoup, le sceau a lui seul aurait pu suffire si le Monarque ne ressentait pas un quelconque risque...Trop de questions, et de doutes planaient au-dessus de ce monde! Mais oui, lui même était sous constante surveillance, et sa longue disparition à un moment crucial du royaume n'était pas anodin.
Heiwa Jigoku, la divinité, l'avait bien compris. Les conseillés du roi se méfiait de lui, surement pas le roi dans sa folie mégalomane, mais ceux qui l'entouraient, craignaient la présence des élus, et Heiwa en faisait parti...
On l'avait donc envoyé sous une autre mission plutôt discrète et secrète, peut être même espérait-on qu'il ne revienne jamais. Mais bien stupide serait celui qui pensait se débarrasser du Dieu et du représentant même de la Paix véritable, aussi facilement! Il n'avait réussi qu'à insuffler plus de colère et de souffrance dans le cœur de Dieu. Une colère qui bientôt s'abattrait sur eux , leur apprenant ce qu'était la véritable destruction et souffrance.

Après tout ce temps, Heiwa Jigoku n'avait, certes pas retrouvé les souvenirs de son passé, alors même qu'il avait essayé de rechercher des indices dans des ruines lointaines, mais il revenait au royaume, avec le sucés de cette mission "suicide" qu'on lui avait légué. Les traits de son visage étaient encore plus dure, alors qu'il restait de plus en plus impassible, aucun sentiments ou émotions ne se lisant sur son corps. Le jeune garçon encore innocent qu'il était avant d'arriver dans ce nouveau monde, sombrer de plus en plus dans les ténèbres, son cœur dévorait par ce qu'il connaissait à présent le mieux: La souffrance, la douleur et la destruction! Mais son idéal se confortait tout autant, grandissant dans son esprit. Il détruirait ce monde et chacun des mondes par la souffrance et la douleur, il leur ferait connaitre à tous ce qu'elle était, pour créer un nouveau monde sur l'ordre et la Paix!

Mais chaque choses en son temps, pour l'instant, il devait retourner au royaume, et cela en passant par la Majestueuse forêt de givre! Rien ne pouvait ralentir le ninja, qui se frayait un chemin tel un véritable félin. Jusqu'à ce que momentanément, il s'arrête et saute sur la neige encore fraiche, sans un bruit. Toujours aussi agile de ses talents de ninja. Il entendait une voix non loin, avant même de voir la silhouette de son possesseur. Mais ce qu'il intéressa le plus fut les quelques mots qu'il pu déceler au milieu des paroles étouffées.

-La fille au cheveux rose..... Un homme au manteau noir et aux nuages rouge...Un monde de...

L'esprit ingénieux de Heiwa ne fit qu'un tour, puisque même si ce monde était très étrange, il ne connaissait qu'une seule personne ayant la description de cheveux rose. Une personne qu'il avait lui même rencontré et réussi à tirer quelques informations de son passé. Mais pas assez pour le satisfaire. Et maintenant, il apprenait qu'un autre homme portait la même tenue que lui. Trop de coïncidences ne pouvaient subsister dans ce monde. Et son désir ardent de retrouver son passé naquit dans son cœur, son rinnegan brillant d'un étrange éclat indescriptible. Il s'approcha alors, toujours aussi silencieusement sur la neige blanche, pour peu à peu dévoiler sa silhouette aux inconnus. D'abord une forme indistincte que seul le rinnegan illuminé les ténèbres, pour se retrouver face à cet personne ou à ces personnes. Ne prononçant comme à son habitude aucun mot, patient et attendant la réaction qui viendrait sans aucun doute!


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Mer 20 Mai - 1:54


Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé...




« Que me veux ce fou ? »


 
Le vente vent frais de la nation froide de Fuyu sifflait son chant dans le creux de mes oreilles bleuies par  le froid de cette région presque polaire. Avec le temps j'avais réussis à m'habituer à la température ambiante de la nation du dragon d'azur, certes cela faisait déjà quelques temps qu'il ne neigeait plus, ce qui aidait mon adaptation et mon avancé sur les terre de Fuyu, mais il restait que la zone restait fortement hostile à la survie humaine.

Sous chacun de mes pas la neige se compactait, quand bien même elle était déjà bien danse, mais la hauteur de celle-ci semblait fortement réduite par les arbres des environs, la flore locale subissant le poids des flocons qui devaient tomber en temps normal. Je baissais un peu la visière de mon képi de ma main violacé par l'alarmante chaleur corporelle amoindrie en ce lieu. Je lâchais un long soupir, qui prit la forme d'un nuage de buée qui se dispersa au gré d'une brise qui gifla mon visage de son implacable morsure.

Je regardais face à moi, de la neige, des arbres, encore de la neige et encore des arbres. La flore dense ne me permettais pas de voir très loin et les flocons reposant sur le sol comme une couverture pure et douillette ne laissaient pas la place à un panel très élaborée de couleurs. Depuis le village de Fuki le blanc n'était pas vraiment une couleur que j'appréciais voir, et Fuyu semblait vouloir me conforter dans cette optique. Mon pas presque vacillant, la tête lourde et la respiration lente, je traçais mon chemin tel que je le pouvais à travers cette gigantesque forêt sans fin, laissant mes empreinte marquer la couche de neige tel une souillure sur un sol presque sacré de par sa pureté.

Il me fallait trouver un village ou n'importe quel autre endroit où je serais à l'abri du froid et de ce maudit vent qui n'en finir pas. Ce dernier fait d'ailleurs trembler les feuillages des arbres qui lâchent  un peu de leur poids en faisant tomber une sorte de pluie de flocons. Mon voyage se déroulait sans encombre, du moins jusqu'à ce que quelqu'un me rentre dedans par la flanc gauche, me plaquant au sol. C'était en soit un certain exploit car quand bien même j'étais épuisé et affaiblit par le froid et mon voyage ce n'était pas une mince affaire que de faire tomber un individu de ma stature et de près de deux mètres de haut. J'étais tombé lourdement sur la couche de neige, relevant mon visage, encore plus gelé qu'auparavant, des flocons blancs. Ma tenue s'était humidifiée au contact de de la poudreuse, c'était déjà presque un miracle que je n'ai pas pris un coup de froid ou un rhume jusqu'ici mais il était clair que cela n'allait pas m'aider à rester en bonne santé, il fallait que je trouve un endroit où sécher ma tenue si je ne voulais pas tomber malade. Mettant mon problème sur mon futur et hypothétique état de santé je jetais un œil sur l'énergumène qui m'étais rentré dans le lard, au sens propre.

S'était un petit vieux, portant des habits chaud et une longues barbe grise, à la vu de sa canne c'était à se demander comme il avait pu me renverser alors que son outil semblait indiquer une difficulté à se mouvoir. Mais le plus important était que je ne pouvais laisser passer cela, je fronçais mes sourcils, rendant mon regard sérieux habituel encore plus sévère, il n'allait pas s'en sortir comme ça.

- « Vous devriez regarder là où- »

Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase que le vieille homme attrapa des ses deux mains ridés chaque côtés de mon col, faisant cliqueter la chaîne qui y était accroché en me secouant de ses bras de vieillard. L'individu me fixais de ses yeux bruns et vides, il semblait fou, et ce qu'il allait annoncer de sa voix chevrotante n'allait pas m'aider à insinuer le contraire.

- Jeune homme, l'étoile de ton destin semble fuir l'horizon. Tu aurais dû rester dans la nation où tu as rencontré la jeune femme aux cheveux roses. Ton karma pleure ton départ de Minshu

Je ne comprenais que la moitié de ce qu'était en train de dire ce vieux fou. Tout ce que mon cerveau alourdit par mon état physique avait retenu était qu'il semblait connaître la jeune femme que j'avais croisé à Fuki, qu'il était au courant, pour une obscure raison, de notre rencontre et que j'aurais dû rester à Minshu selon lui. D'un geste du bras je me dégageais de l'emprise du vieillard avant de grimacer dans sa direction.

- « Lâche moi ! Tu- »

Une fois encore je ne pu placer grand chose alors que le vieille inconnu ne retourne dans une sorte de transe délirante, me pointant de son index ridé et de son regard creux.

- Un homme au manteau noir et aux nuages rouges, la nuit est tombé et dans cette obscurité la lune écarlate illumine de sa sanglante présence les cieux. Il vient d'un monde de guerre et de massacre, dans son monde il est craint, dans son monde il est un et six, il est une tête, il pense, il désir, il souffre. Il approche et il sera trop tard car de cette douleur il créera la paix par le chaos, et nul ne sera à l'abri de son regard unique!

- « Calme toi ! »

L'ordre était simple, je ne comprenais rien à ce qu'il disait, et là je n'étais pas en condition pour être patient. Il baragouinait un ramassis de phrase sans sens. Un homme au manteau noir et aux nuages rouges ? Tobi ? Il serait craint dans son monde ? Il est un et six ? Qu'est-ce que cela voulait dire ? Un regard unique ? Parlait t-il des yeux étrange de l'individu masqué ? Alors que je réfléchissais, et peut être à tort ou en tout cas inutilement, à ce que bafouillait le vieillard dans son délire, j'entendis un bruit à côté, au niveau des arbres. Ce n'était d'abord qu'une simple silhouette dans l'ombre, les nuages se déplacèrent, laissant place à la douce lumière de la lune, dévoilant l'homme qui se tenait là. Un individu relativement grand, des cheveux mi-longs et lisses rouges. Il portait le même manteau que Tobi, cela voulait sans aucun doute dire qu'il venait du même monde que l'homme masqué et la demoiselle aux cheveux roses. Je reculais d'un pas en voyant les pupilles de l'être mystérieux, un regard presque hypnotique, violet et cerclé noir, c'était la première fois que je voyais cela et c'était plutôt troublant. Le vieil homme le pointait maintenant lui du doigt en criant.

- C'est lui ! La paix par le chaos ! Le chaos dans un monde qui voulait la paix ! Nul ne peux échapper à son regard!

Ce dernier poussa un long crie d’effroi avant de prendre ses jambes à son cou, me laissant ainsi seul avec l’étrange inconnu et la lune. Je fixais l'être étrange au travers de ma visière, était-il donc si dangereux ? En tout cas il semblait l'être, en tout cas plus que Tobi, je me préparais à agir au moindre geste suspect du roux, mon corps en alerte et revigoré par un apport en adrénaline. Avant de lui sauter dessus il valait mieux avoir le cœur net sur qui était cet homme, et pour cela je posais une simple question, clair et relativement précise.

- « Qui êtes vous ? »

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Mer 20 Mai - 12:09

Ainsi il pu contempler le spectacle qui s'offrait à lui. Un spectacle des plus atypique, alors qu'un homme d'une taille impressionnant et à la stature peu engageante se tenait devant lui. Le rinnegan se posa sur cet inconnu pendant un instant, lui perçant l'âme de part en part de ce regard intense. Cet homme ne lui disait rien et pourtant, il semblait connaitre son monde, ou du moins les protagonistes de ce monde... A moins que...

https://www.youtube.com/watch?v=uSsK5CoLaLQ


Alors qu'il juger cet élu à n'en point douter, il manqua presque la présence du vieillard à ces côtés, le regard fou et apeuré qu'il croisa, lui fit arquer un sourcil. Plus aucun doute, le géant n'était pas l'homme qu'il intéressait, s'était plutôt ce vieux fou. Lui seul avait parlé de ce qu'il avait intéressé et n'ayant pas entendu le reste de la conversation, il n'avait pas su ce qu'ils avaient pu se dire. Le rinnegan glissa à une vitesse folle entre les deux personnages, alors que le ninja resta aussi stoïque et immobile qu'une gargouille. Et tout s'enchaina à une vitesse irréelle. Il posa à nouveau ses yeux sur l'homme attaqué par le temps, et celui-ci se mit à prononcer de nouvelles paroles alors que la véritable terreur s’immiscer en lui. Il parla aussitôt de Paix et de Chaos le désignant lui... Ceci surpris Dieu, ne s'attendant pas à ce qu'un tel homme puisse être au courant de ses sombres dessins, dont personne n'avait même idée. Il tait un danger trop important pour le laisser ainsi se balader, et le futur de ces mondes lui importait plus que les souvenirs de son passé. IL devrait donc se débarrasser de ce danger sans plus attendre! Mais alors qu'il projeta sa force spirituel sur cet homme, celui-ci hurla et parti sans attendre son reste. Il ne faisait que gagner du temps, et échappait à son destin. Les jambes frêles de l'homme ne pourrait pas le porter bien loin et encore moins aussi rapidement... Surtout quand il avait un ninja de la trempe de Heiwa Jigoku à ses trousses.

Pour autant, il n'avait toujours pas bougé, ses pupilles observant attentivement le dos du vieillard disparaitre dans les ténèbres, faisant revenir à lui sa puissance spirituelle, cette aura implacable et sauvage. Puis avant de disparaitre, elle insuffla un instant une légère puissance paisible, alors qu'un mot fut souffler de sa bouche:

-Détection par la pluie!


Aussitôt une pluie se mit à tomber du ciel, d'abord fine et légère et de plus en plus épaisse, sans pour autant gêner l'auteur même de cet acte, qui enfonça sa tête un peu plus dans sa capuche qui le protégeait. Son visage invisible dans les ténèbres, où l'on pouvait seulement apercevoir le pouvoir de ses yeux. Ceux-ci même se posèrent à nouveau sur le géant, alors que la pluie lui rappela sa présence immobile jusqu'à présent. S'assurant prioritairement à sentir la présence du vieillard qui après quelques mètres peinaient à avancer dans l'épaisse forêt et la neige. Il s'épuiserait sans tarder et Heiwa n'aurait plus qu'à le cueillir comme un fruit trop mûr... Au nom de la Paix! Mais le destin voulait le retenir encore un peu ici, alors que l'élu face à lui, se mit enfin à lui parler.

~Qui je suis?~

Au même instant ou il se posait la question dans son esprit, son rinnegan s'intensifia sur son interlocuteur, une étrange et mystérieuse aura émanant du pouvoir de ses pupilles. IL détailla dans le moindre détail cet être qui n'était certainement pas de Fuyu, ses yeux observant des détails que même le Minshu ne pouvait voir, transperçant son âme de part en part, comme s'il pouvait la contrôler à loisir. Après tout là était le plus grand pouvoir de ce pouvoir lié à l'âme. L'observation dura pas plus d'une minute, même si au milieu de cet averse, cela aurait pu durer une éternité. Et finalement, il ne répondit pas à la question que désirait l'homme, car quand il prit enfin la parole s'était pour tout autre chose:

-De quoi avez-vous parlé? Où est la fille aux cheveux rose et qui était cet homme au manteau noir et aux nuages rouge comme le mien!

IL maintenait son regard rivé sur celui de l'étranger, prêt à user de son chakra car tel était le mot de son pouvoir spirituel- du moins de ce qu'il se souvenait- afin de le ralentir ou l'immobiliser au sol si celui-ci décider aussi de s'échapper. Il pourrait courir après un vieillard mais certainement pas deux hommes à la fois. Le pouvoir du Dieu ondulait à la surface prêt à exploser à tout instant. Mais cette fois-ci, il n'aurait pas la même pitié que face à la ninja aux cheveux rose qui avait voulu l'attaquer sans raison pour après fuir sans lui apporter les réponses claires qu'il désirait tant. Mais peut être que cet homme aurait des éléments à lui apportait sans qu'il le sache! Son corps bouillonnait à l'espoir de retrouver une parcelle de son passé, comme pour assembler les pièces manquante d'un puzzle, et compléter l'être vide qu'il était... C'est ainsi que commença une lutte silencieuse, mais oppressante sous la pluie...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Ven 22 Mai - 0:41


Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé...




« Le regard qui perce l'âme »



L'homme ne répondit pas à ma question laissant un silence s'installer, je sentis les gouttes de pluie tomber sur ma veste et s'écraser bruyamment sur ma visière. Le ciel c'était assombrit suite à une phrase de l'inconnu et la pluie s'était abattu comme par magie, sans doute lié à un pouvoir quelconque de l'homme mystérieux qui me faisait face. Le lumière de la lune avait moins de prise à travers les nuages, aussi faisait il soudain encore plus sombre que précédemment dans la nuit froide de Fuyu. L'être mystérieux ne devint alors plus qu'une vague silhouette noir dont seul les pupilles violette étaient visibles.

Il me fixa de son regard, un frisson me parcouru le dos, comme si.... mon âme elle même était à nu devant son inspection. Il voyait autre chose, il voyait plus que ce qui était, un peu à la manière qu'un Stand User regardait un Stand. Il voyait ce qui était imperceptible pour les autres mais il était le seul à en être capable. Je baissais ma visière d'un main en fronçant les sourcils, j'attendais toujours ma réponse dans le silence. Une sorte d'aura enveloppa l'homme au manteau noir et rouge, il continuait de garder ses pupilles étranges sur moi, comme un animal curieux de voir ce que j'allais bien pouvoir faire. Finalement il ouvrit une nouvelle fois la bouche, mais pas pour la raison que j'attendais.

-De quoi avez-vous parlé? Où est la fille aux cheveux rose et qui était cet homme au manteau noir et aux nuages rouge comme le mien!

Donc il était à la recherche de Tobi, la fille au cheveux roses devait sans doute être Ino. Il était plus probable qu'il parle d'elle et non de celle que j'avais croisé plus tôt dans la journée, après tout cette première venait du même monde que le ninja masqué et il semblait sans grande marge d'erreur qu'il en était de même pour l'étrange individu qui me faisait face. Il me fallait répondre, et c'est ce que j'allais faire.

- « Et pourquoi devrais-je vous répondre, alors même que vous ne répondez pas à mes propres interrogations ? »

Il semblait fort, c'était sans doute un très mauvaise idée que de l'énerver, il valait mieux que je ne joue pas trop avec le feu, mais ma première phrase était là pour lui indiquer que je ne comptais pas vraiment me laisser marcher sur les pieds et qu'il devait me prendre au sérieux. Avait il jaugé la différence de puissance entre lui et moi ? Probablement, mais par acquis de conscience il était préférable de bomber le torse pour ne pas se faire voir comme un vulgaire insecte, et si jamais l'inconnu comptait m'intimider cela serait sans doute inutile car après avoir croisé et subit la force du grand Zayro, celle des autres élus me faisait étrangement moins trembler.

- « De quoi a t-on parlé ? En vérité je ne sais pas moi même, tout ce qu'il a dit n'était qu'une sorte de charabia incompréhensible, enfin sauf sur la partie qui semblait dire de faire attention à vous. »

Pour moi le discourt du vieil homme avait été en grande partie un véritable mystère, mais en était-ce de même pour l'étrange homme aux yeux hypnotisant ? En fait il semblait plus probable que le vieux fou soit la vrai cible de l'être mystérieux. Il fallait que je lui barre la route si c'était le cas, mais de manière brute, il fallait le faire de façon plus subtil. Je marchais lentement dans la neige, laissant les marques de mes pas dans la poudreuse dans l'arc de cercle que je formais dans mon déplacement, cercle dont le centre était l'inconnu. Je me plaçais donc entre l'individu louche et la direction par laquelle était partie le vieil homme. La pluie continuait de tomber, les gouttes tombant du bord de mon képi, je continuais à croiser mon regard vert turquoise avec celui violet de mon interlocuteur. Il fallait que je garde son attention pour éviter qu'il ne parte à la chasse au fou, de toute façon s'il voulait le poursuivre il devait passer par moi, et il était fort probable que je lui barre le passage. Quitte à faire autant recueillir quelques informations.

- « C'est étrange, Tobi ne m'avais pas parlé d'un de ses allié de son monde à Kotasen, vous faites parti de la dernière vague d'élus ? »

J'avais décidé de délibérément ne pas dire un « vous aussi », évitant ainsi d'exposer ma faiblesse à l'inconnu, s'il était effectivement lui aussi jeune dans ce nouveau monde alors il y avait fort à parier qu'il soit de la nation du dragon bleu mais aussi qu'il aussi au moins aussi faible que moi. Cela pouvait également expliquer sa surprise quant à la présence d'un membre de son monde à Kotasen, et l'ignorance de Tobi quant à sa propre présence ici. Il faudrait que je revois le ninja masqué pour obtenir plus d'informations à son sujet, le futur allait me donner tort ou raison mais il semblait peu probable que l'inconnu soit du genre bavard et enclin à me dévoiler  beaucoup de détails sur lui.

Hrp:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Ven 22 Mai - 13:13



 
Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé


 
Chasse



 



Le duel silencieux s'éternisa encore quelques minutes, la pluie déversant sa fureur sur la forêt, rendant la neige plus impraticable encore qu'elle ne l'était d'habitude. Mais tous ninjas étaient entraînés aux rudesses du climat, ce n'était donc pas cela qui allait déranger la réincarnation du sage des 6 chemins. Il continuait à observer son interlocuteur, cette armoire à glace qui aurait pu faire reculer n'importe qui du gabarit de Heiwa. Mais celui-ci ne bronchait pas. On pouvait même dire qu'il prenait de plus en plus de place dans l'espace confiné de la forêt, son charisme divin s'échappant de son corps, autant que son énergie sombre et dangereuse.
Au même instant, un éclair zébra le ciel pour mettre en évidence le visage du Jigoku, dont des mèches rouges sang dépassaient de sa capuche. Mais plus étrange encore, dans ses pupilles, les cercles semblaient tourner dans des sens contraires, provoquant surement plus d'inquiétude pour tous spectateurs. Mais l'étranger se mit à parler fièrement, sans se départir de son courage, laissant échapper un soulèvement de sourcil au Dieu. Soit était-il atteint de folie ou d'un courage incroyable. Mais peu lui importait, il avait en effet marquer un point, seulement et seulement si, cet homme s'adressait au commun des mortels. Son ignorance le rendait si présomptueux et blasphématoire, que La "Paix" aurait pu en tenir rigueur. Mais la "Paix" était conciliante, elle pardonnait...

Néanmoins Heiwa un fait qui éveilla sa surprise, sans pouvoir encore mettre le point dessus, il put ressentir que cet homme ne le craignait pas autant qu'il le devrait, comme s'il avait rencontré un être bien plus puissant et dont il avait fait les frais. Cette information l'intéressa tout autant que le sujet premier de ses souvenirs, mais il n'en ferait pas mention...Du moins pour l'instant. Peut être lui apprendrait-il au passage qu'il y a bien plus à craindre que la puissance pure. Mais alors qu'il voulait jouer avec ce corps musclé comme une simple poupée de chiffon; L'homme reprit la parole, répondant en partie à ses questions. Et même si cette armoire à glace perdait de son intérêt, car il n'avait pas plus d'information à sa disposition que cela- sa seule source étant le vieillard qu'il localisait toujours par sa pluie- il restait encore un point de curiosité. Même lui se méfiait de lui. L'ombre d'un sourire apparut sur son visage d'habitude imperturbable, avant de disparaître aussitôt qu'il était venu.

Sa véritable cible était en train de s'enfuir et il perdait du temps précieux à bavarder avec lui, d'instinct il voulu continuer sa route, sans plus d'attention à l'inconnu, mais comme si celui-ci avait lu ses pensées, il se mit à bouger pour peu à peu se positionner entre lui et la direction qu'avait prit le vieillard. Il ne pouvait pas tromper de ses intentions, la personnification de la Paix. Mais Heiwa, irrité, peu à peu savait pertinemment, qu'il pouvait se débarrasser de lui en un seul mot. Peut être n'irait-il pas le tuer, mais le ralentir suffisamment pour que ce derniers le laisse tranquille. Et alors qu'il décida pour une énième fois à agir, voilà que l'homme lança une véritable bombe d'information. Alors que le visage de Heiwa reste de marbre, ses yeux s’agrandir pour devenir le seul trait vraiment visible. Sans pour autant comprendre les sentiments de ninja, ce nom avait eu un tel effet sur lui, que pour la première fois, cela transperçait son habitude. Il se figea, momentanément, comme absent de son corps, et si éloigné que personne ne pouvait le rejoindre.

~Tobi, je sais que je connais ce nom! Tobi? Mon cœur hurle de colère et de haine autant que de joie et de bonheur à l'évocation de ce nom. Un nom que mon esprit fut marqué. Mais pourquoi? Comment ? Qui était-il pour moi? Je dois le savoir! Je le dois!~

Peu de temps plus tard, Heiwa Jigoku émergea de cette transe, pour reprendre son comportement coutumier, son regard plus froid et sérieux posé sur l'homme devenu bien plus intéressant. Mais son autre source s'échappait peu à peu de son pouvoir. Il devait réussir à avoir les deux informations!
Aussitôt le ninja se mit en branle, avançant tel un félin, ses pieds s'enfonçant à peine dans la neige, et créant si peu de bruit qu'il était aussi étouffé par l'averse qui continuait son travail. Il s'approchait doucement, sans une once d’agressivité et de danger vers l'interlocuteur du jour. Puis, à une certaine distance convenable de l'élu, il leva le bras sur le côté, pointant un lieu invisible, avant de finalement prendre la parole, après ce long moment sans ouvrir la bouche:

-Il est noble de votre part de vouloir protéger un vieux fou, dont vous ne connaissez rien. Mais l'humanité à travers vous montre encore sa faiblesse et sa plus grande erreur. Vous êtes prêt à causer douleur et chaos, pour défendre cet homme... Qui peut être à tuer femme et enfant par le passé! Simplement car cet homme vous a dit de vous méfier de moi!

Une nouvelle pause de quelques secondes s'ensuivit, puis il plongea son regard dans celui-ci sous la visière. Le pénétrant comme jamais il ne l'avait encore fait jusqu'à présent, mettant son âme à nu. Et finalement, il reprit de sa voix calme et posé:

-Sachez, que vos efforts sont vain, je récupérerais cet homme! Et apprenez que vous protégez le mauvais chemin, puisque le vieillard à bifurqué, il y a 100 mètre de cela de ce côté-ci. Il ne sert à rien de lutter!

Son regard ce fut plus pesant et oppressant encore, alors qu'il malaxer son énergie prêt à répondre à une quelconque action de ce personnage atypique.

-Aidez-moi à le récupérer, vous me suivrez de votre propre volonté ou je vous y obligerais,car je désire en savoir plus sur ce Tobi!

Alors qu'il prononça ses dernières paroles, il ressenti de nouvelles présence dans son radar naturel, celle-ci ne semblait pas trop où elles allaient dérivant pour l'instant à la limite du radar. IL ne s'en inquiétant donc pas plus que ça, son attention prise entre l'étranger et le vieillard....

 

 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Dim 24 Mai - 19:15


Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé...




« Quelque chose cloche »


Alors que j'énonçais le nom de Tobi, l'individu mystérieux se figea net, du moins il semblait plus absent qu’auparavant. Était il surprit d'entendre le nom de son compagnon ? Il ne pouvait en être autrement, après tout leurs capes singulières ne permettait pas de se tromper sur ce genre de choses. Après quelques secondes, qui parurent au demeurant bien longues, l'inconnu sembla reprendre consistance, psychologiquement parlant. Son regard qui semblait s'être perdu depuis un moment dans le vide reprit son habituel sérieux, plantant à nouveau en moi cette impression de percer mon âme en croissant son regard dans le mien.

L'être mystérieux commença à se déplacer dans ma direction d'un pas lent, sans la moindre crainte ni hostilité à mon égare. Son pas avait quelque chose de... spécial, inhabituel, mystique, je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus mais n'importe qui en le voyant aurait comprit qu'il y avait quelque chose qui clochait dans sa marche. Mon esprit s'arrêta un instant sur les traces laissées par l'inconnu, elles étaient peu profondes, c'était peut être ça qui me rendais mal à l'aise. Les empreintes de l'être encapuchonné étaient clairement trop peu profonde pour ce que laissait deviner son gabarit, et mon cerveau se rendait compte de lui même qu'il défiait les lois basiques de la physique. Je restais tout de même de marbre face à cela,  je n'allais pas laisser décontenancer pour si peu, mais il fallait avouer que si je devais affronter cet homme ici il aurait sans doute l'avantage, ou en tout cas un handicap moindre dans toute cette neige.

Il s'arrêta, à quelques mètres de moi, assez loin pour réagir rapidement si je tentais quelque chose à son encontre et ainsi pouvoir riposter, mais également assez proche pour pouvoir me poursuivre assez aisément si j'essayais de prendre la fuite. L'individu leva le bras dans une direction, j'arquais un sourcil tout en continuant de le fixer.

-Il est noble de votre part de vouloir protéger un vieux fou, dont vous ne connaissez rien. Mais l'humanité à travers vous montre encore sa faiblesse et sa plus grande erreur. Vous êtes prêt à causer douleur et chaos, pour défendre cet homme... Qui peut-être a tué femme et enfant par le passé ! Simplement car cet homme vous a dit de vous méfier de moi !

Je restais muet, il serait donc à la poursuite du vieux car il serait un criminel ? Très peu probable, il est dit qu'il ne faut pas juger quelqu'un à son apparence, mais dans cette situation l'individu encapuchonné ne semblait pas être le genre d'homme a être un bon samaritain. Peut être le vieil homme était une cible politique d'un dirigeant d'une nation, et que l'élu qui me faisait face avait reçu l'ordre de l'éliminer sans faire s'ébruiter l'histoire, c'était nettement plus probable. D'ailleurs ce vieux fou m'intriguais tout de même, il avait réussit à deviner mes rencontres passés ainsi que la venu de l'étrange inconnu, comment était-ce possible ? Il n'y avait qu'une façon de le savoir , et c'était de lui poser la question en personne. Le roux qui avait toujours le bras levé reprit la parole d'une voix calme et posée, croisant toujours son regard perturbant avec le mien.

-Sachez, que vos efforts sont vain, je récupérerais cet homme! Et apprenez que vous protégez le mauvais chemin, puisque le vieillard à bifurqué, il y a 100 mètre de cela de ce côté-ci. Il ne sert à rien de lutter!

C'était donc cela qu'il pointait du doigt depuis tout à l'heure, la direction du vieil homme. Visiblement il avait un moyen de le localiser, un mouchard que j'aurais manqué ? Son regard peut-être, qui serait capable de localiser la présence proche de quiconque aurait eu le malheur de croiser son regard avec le sien, ou bien encore cette pluie. Peut être qu'avec cela il le localisait en fonction du son, comme l'avait fait M'Dul dans le désert lors de mon voyage en Égypte. Les yeux mauves de mon interlocuteur firent encore plus pression sur moi, précédant une « demande » de la part de l'inconnu.

-Aidez-moi à le récupérer, vous me suivrez de votre propre volonté ou je vous y obligerais,car je désire en savoir plus sur ce Tobi !

Je baissais ma visière humide à l'aide de ma main droite, de toute façon il me fallait également en savoir plus sur le vieil homme.

- « Si vous me promettez qu'il n'y aura pas d'effusions de sang pourquoi pas. »

Mais avant il me fallait résoudre rapidement un petit mystère, autre que son identité.

- « Comment cela vous désirez en savoir plus sur Tobi ? Il devrait être un de vos compagnons, non ? Et à moins que vous ne fassiez parti d'un groupe dont l'identité de chaque membres est tenue secrète, vous devriez en savoir plus sur lui que moi. »

Mais l'hypothèse que j'exposais à voix haute était possible et plausible, d'autant que Tobi pouvait être un nom de code. Je me tournais vers la direction qu'avait indiqué l'homme encapuchonné un peu plus tôt, me permettant en parti de fuir le regard oppressant de celui-ci.

- « Mais nous parlerons de cela plus tard, pour le moment allons le retrouver voulez-v- »

Un cri se fit entendre dans la forêt, l'écho de souffrance résonna entre les arbres, il s'agissait du vieil homme. Il devait être en danger, pas à cause de l'inconnu mystérieux, mais par quelque chose de visiblement bien plus dangereux qu'une simple bête sorti de son sommeil. Ne perdant pas de temps je me mis à courir dans la direction du cri, il fallait atteindre le vieil homme le plus vite possible. Je ne me retournais pas pour voir ce qu'il en était de l'autre homme, ayant pour but de lui poser des questions il semblait plus qu'évidant que celui-ci irait accourir pour voir ce qu'il en était, pas forcément pour le sauver, mais ne serait-ce que voir si le malheureux serait dans un état convenable pour se voir extorqué quelques informations. Je faisais de plus grandes enjambés dans la neige pour gagner en rythme, il fallait faire vite, pour une raison inconnu depuis que je suis à Fuyu tout semble tourner au désastre dès que je croise quelqu'un.

Hrp:
 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Lun 25 Mai - 16:55



 
Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....


 
Une rencontre désagréable



 



La vérité de la Paix avait fait mouche, du moins en apparence puisque l'homme qui lui faisait face, resta bouche bée devant l'annonce que le vieillard pouvait bien être un criminel. Mais ce doute se volatilisa rapidement de ses yeux. Ainsi, il faisait plus confiance à un vieux fou qu'à la vérité d'un Dieu. Un sacrilège de plus que commettait un simple mortel. Mais l'ignorance était un pêché.... un pêché que la Paix guérirait surement dans son nouveau monde!
Mais quand son "offre"  de l'accompagner fut venue, il s'attendait à une réaction bien plus négative que cela et plus de résistance qu'il ne lui imposait. Cet homme semblait avoir plus de sagesse que tout autre élu qu'il avait pu rencontrer jusqu'à présent. Il avait à ceci une seule demande en retour: Qu'aucune effusion de sang ne se fasse. A ces simples paroles, le ninja sourit intérieurement. Il avait autant besoin d'informations que pouvait lui apporter cet ancien que l'inconnu. Mais de là à promettre qu'il n'y aurait pas sa mort en finalité, il ne pouvait l'assurer. Du moins pouvait-il lui permettre qu'aucune goûte de sang ne serait versé! Il y avait bien d'autres moyens de tuer et éliminer un être! Mais à ceci, son visage inexpressif répondit une seule complainte:

-Oh......

Le son de sa voix semblait curieux. Comme si Nagato était surpris que l'étranger soit aussi concerné par le destin du vieillard. Mais aucun homme n'avait un bon fond, chacun visait ses propres objectifs et même si cela devait causer encore des tords et des souffrances. C'est de là que venait toutes les guerres, tous les combats... Tout ce chaos. Les yeux De Heiwa tournèrent à nouveau dans leur pupilles de manières vertigineuse, alors même que son interlocuteur détourna le regard. Lui posa à nouveau des questions sur ce dénommé Tobi. Un nom qui ne lui était pas étrangé et pourtant dont l'origine lui en était toujours inaccessible. Les autres Dieux se moquaient de son amnésie et se jouaient de lui. Mais bientôt dans le monde qu'il créerait, il n'y aura plus de Dieu pour se jouer des hommes. Il n'y aura que la mère-divine...La mère de tous. Celle pour qui son cœur vibrait et donnait raison à sa lutte: La Paix!
Fort heureusement, son "invité" ne poursuivit plus cette discutions, remettant sa à plus tard, ce qu'espérait bien le ninja.

Mais alors qu'il avait tissé un pacte tacite, un cri remua toute la forêt. Ce son de douleur et de souffrance que Heiwa Jigoku avait tant entendu par le passé. Mais ce son là était moins musical et moins coloré que celui qui perd espoir. L'espoir et L'amour était les deux ennemis de la Paix, et quand l'ennemi avait perdu ces deux traits, le cri en devenait plus mélodieux, plus poétique! Néanmoins, la personne poussant ce râle sauvage ne devait pas mourir, pas encore et pas avant que le Dieu est mit la main dessus.
Un instant interloqué, et ne comprenant pas comment ceci avait-il pu se passer, son radar, lui indiqua que les deux êtres encore à l'extrémité de son radar naturel avaient momentanément disparut, pour se retrouver sur l'aura même du vieillard qui diminuait peu à peu.

L'élu avec lui n'attendit pas plus de temps pour se diriger vers la direction même du cri, plutôt gêné par la couche de neige abondante. La réincarnation du vieux sage,lui, choisit la voix des airs, sautant de branches en branches et usant de sa maîtrise du chakra pour adhérer à chacune d'entre elle, sans être ralenti ni même gêné, rattrapant rapidement le peu de retard qu'il avait sur le "militaire". Pour finalement le dépasser du haut de ses arbres...

Quelques minutes plus tard, Heiwa Jigoku arriva sur la scène de crime, terminant sa course, en sautant sur la neige sans même s'y enfoncer. Relevant son corps d'apparence frêle pour faire face à ce nouveau tableau. Deux hommes, portant un épais manteau noir et mauve, frappé d'un sablier de sable, étaient penchés sur le vieil homme, une étrange énergie sortant de celui-ci pour aller directement dans la bouche même d'un des deux hommes.

~Celui-ci utilise une technique similaire à ma porte des enfers! Étrange et inquiétant! Je n'ai pas encore assez de puissances pour pouvoir l'invoquer et retirer toutes les informations que je désire! Mais lui le peut, ce qui atteste d'une certaine puissance~

https://www.youtube.com/watch?v=PiPGRoMgJLg

Le deuxième homme, qui, il apprendrait plus tard faisait parti de la secte Aeternum se posta devant son coéquipier, analysant le nouvel arrivant.Bientôt rejoint par le militaire...Enfin si celui-ci ne s'était pas perdu en route. L'homme aspirant l'énergie du vieillard , sans en connaitre encore la raison, se releva, laissant le vieil homme entre la vie et la mort. Les deux élus devraient agir vite, s'ils voulaient eux aussi récolter les informations au fou. Mais avant, ils devraient probablement faire face à ces hommes bien étrange. Les deux s’avancèrent en direction de Heiwa, envoyant dans sa direction de fines aiguilles. Par la puissance de son dojutsu, il put voir que ce qui semblait être de simples aiguilles bien acérées visaient directement des points vitaux de son anatomie. Fort heureusement, doué d'un entrainement intensif, le shinobi sauta dans les airs pour atterrir quelques mètres plus loin, évitant sans aucun problèmes l'attaque qui lui était porté.
Mais les deux ennemis agissaient de concert, et d'une habilité hors norme, se déplaçant étrangement sur la neige et avec une rare vivacité, l'un des deux se retrouva derrière lui, alors que le second l'avait prit en tenaille devant. Il n'avait plus aucune échappatoire, et les ennemis devaient être persuadés en finir en une seule fois...

-Shinra Tensei: La répulsion céleste

L'attaque des deux hommes rencontrèrent un instant un mur invisible, alors que Heiwa fixa les attaques qui étaient portées sur lui. La seconde suivante, les deux scélérats furent projetés par une puissante force à plusieurs mètres de là, créant une rafale de neige sur son passage.

~ Cinq secondes avant de pouvoir utiliser à nouveau le Tendo~

Les hommes de la secte, quand à eux, se relevèrent comme s'ils n'avaient rien essuyer. Seule la neige maculant leur cape noire prouvant qu'ils avaient été traînés au le sol. Une fois face aux deux élus- si Jotaro était arrivé- ils sourirent légèrement.

-Je vois que les élus de Fuyu et Minshu ont du potentiel

Ainsi, les deux hommes connaissaient leurs statuts et leurs royaumes, apprenant par la même occasion l'appartenance à Minshu du militaire. Mais comment pouvaient-ils le savoir? Une nouvelle question dans ce monde sans réponse, où le temps de la réflexion était réduite, alors que les deux hommes enlevèrent leur capuche, relevant leur visage...

-Nous ne pouvons vous laisser ce vieillard, il est bien trop dangereux pour quiconque foulant le sol de Kosaten! Veuillez, nous excuser élus, mais même si le maître désire vous compter dans ses rangs, vous n'êtes pas prêt pour l'instant. Nous devons donc vous empêcher de vous emparer de cet homme!

A ses mots, une puissante aura émanant des deux hommes déclencha une rafale de vent dans leur direction, alors qu'ils s'élancèrent déjà vers eux, les mains brillantes d'une pure énergie. Le combat allait être surement intense. Mais sans l'ombre d'une crainte, Heiwa s'exprima à son allié du soir.

-Je crois que ce soir, nous n'allons pas réussir ta demande de ne pas verser le sang. Ils approchent!

Un sifflement retenti dans la manche du shinobi alors qu'une barre noire transperça les ténèbres de sa veste. L'arme de chakra grésillant à l'appel du combat....






 

 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Mar 2 Juin - 1:06


Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé...




« Quelque chose cloche »


Alors que je m’élançais dans la direction du cri, je vis l'étrange individu de l'Akatsuki bondir d'arbres en arbres sans la moindre difficulté. Pendant ce temps là j'étais en train de « courir » comme je le pouvais sur la poudreuse toujours aussi présente et dense qui gênait mes mouvements.

- « Tsss »

Je ne voulais pas en arriver là mais je n'avais guère le choix en réalité, il fallait que je fasse appelle au pouvoir de mon Stand, Star Platinum.

- « Star Jump »

Les jambes mauves de mon esprit combatif se formèrent tout autour de mes propres membres pour produire une sorte de deuxième peau. Je pliais les genoux, prenant appui sur mes pieds en écrasant mon corps. D'un coup sec je fis un bond prodigieux à l'aide de la détente surnaturelle de mon Stand. La neige fut propulsée comme dans une explosion lors de mon saut, soulevée dans les airs avant de se faire emporter un peu plus loin par le vent. Je restais quelques secondes en l'air avant de retomber profondément dans la couche blanche qui immaculait le sol. J'étais encore bien loin de ma destination et je voyais le ninja me dépasser toujours plus pour m'abandonner derrière lui. Ne perdant pas plus de temps je me mis à répéter les bonds les uns après les autres, fendant l'air glacé de Fuyu à chacun de mes sauts suhumains.

J'arrivais enfin à ma destination, un lieu plutôt dégagé, le fou était là mais semblait comme absent, le regard vide sans bouger et sans dire un mot. A côté le membre de l'Akatsuki était aux prises avec deux assaillants qui le prenaient en tenaille.

- Shinra Tensei : La répulsion céleste

Ses deux opposants semblèrent rencontrer un mus invisible à l’œil nu avant de se retrouver tout deux projetés au loin. Le nom de la technique était plus qu'évocatrice de ce qu'elle faisait malgré son label plutôt arrogant de « céleste », je devais en prendre note, mieux valait savoir ce dont été capable cet individu au nom toujours inconnu qui semblait pouvoir gérer ce combat seul. Mais je n'étais pas ici pour rester en spectateur et aussi étrange puisse être un tel être je ne pouvais pas le laisser combattre seul ses deux adversaire. Je me rapprochais donc de lui pour me mettre plus ou moins à ses côtés. Les deux hommes aux capes ornées d'un sablier se relevèrent, laissant tomber la neige qui s'était retrouvée sur eux lors de leurs chutes. Ils nous fixèrent un instant avant que l'un d'eux ne prenne la parole.

- Je vois que les élus de Fuyu et Minshu ont du potentiel

J'arquais un sourcil, comment pouvait il savoir mon appartenance ? Cela me permettais  certes de savoir l’allégeance de l'homme à mes côtés mais cela restait tout de même plutôt perturbant. Mais l'heure n'était pas à leur poser la question mais plutôt à se préparer au combat, ce que je faisais mon corps entier en alerte et prêt à réagir au moindre geste suspect. Nos adversaires enlevèrent leurs capuches pour une raison des plus obscures, avaient ils un pouvoir en réserve qu'ils comptaient utiliser et qui nécessitait de laisser leurs visages à découvert ? Peut être, auquel cas il fallait faire attention. Il me fallait être réactif, d'abord autant que possible analyser leurs styles de combat avant de vraiment riposter.

-Nous ne pouvons vous laisser ce vieillard, il est bien trop dangereux pour quiconque foulant le sol de Kosaten! Veuillez, nous excuser élus, mais même si le maître désire vous compter dans ses rangs, vous n'êtes pas prêt pour l'instant. Nous devons donc vous empêcher de vous emparer de cet homme!

« Vous compter dans ses rangs » ? Ainsi donc j'étais dans le collimateur d'une quelconque organisation, je fis une légère grimace, je faisais tout pour éviter de me faire repérer par Jeong et voilà que j'étais prit pour cible par un groupe inconnu. De plus visiblement la mission des deux hommes étaient de tuer le vieil homme avant que celui-ci ne nous donne la moindre explication ou donnée qui devait être de la plus haute importance pour eux.

- « Yare yare daze... »

Une bourrasque se dirigea vers nous, produite par l'aura que dégageaient maintenant nos adversaires, je baissais la tête pour me protéger les yeux avec a visière et ainsi éviter de me retrouver aveuglé par la neige poussée par le vent tout en laissant mes bras libres pour réagir. Leurs mains se mirent à luire d'une étrange lumière, et c'était avec une certaines appréhension que je voyais nos ennemis fondre sur nous.

- Je crois que ce soir, nous n'allons pas réussir ta demande de ne pas verser le sang. Ils approchent !

- « Pfff, tant pis pour eux alors, ils n'avaient qu'à ne pas être là. »

Je fis quelque pas vers l'un d'eux, qui continuait sa charge vers nous, je fis un signe de la tête pour Heiwa.

- « Je m'occupe de celui là. »

Ce dernier devait s'être senti visé car il décida de changer sa trajectoire pour moi. Alors qu'il s'approchait de moi, je fis un grand pas en avant, produisant une rotation de mon torse pour produire un puissant et rapide direct du droit vers mon agresseur, ce dernier était toutefois bien plus agile et rapide que moi, et qu'escompté d'ailleurs.

Celui-ci profita de mon coup pour essayer de pénétrer dans la brèche de ma garde dû à ma position. Ayant toujours les jambes de Star Platinum, je pliais de plus bel mon genoux droit avant de produire une puissante détente de ma jambe gauche qui fusa au niveau du menton de mon adversaire qui bloqua ma frappe inextremiste en repoussant mon pied. Je repris mon appuis sur le sol avant de me retourner vers mon adversaire, jouant sur mes abdominaux pour le frapper d'un puissant uppercut. Toutefois mon attaque fut tellement peu précise et mit tellement de temps à se mettre en place qu'une fois encore la mobilité de mon adversaire lui permit d'esquiver mon attaque sans grand problèmes. Est-ce qu'il pourrait tenir cette cadence d'esquive longtemps ? J'espérais que non, parce que sinon cela risquait d'être des plus ennuyeux, d'autant que je ne savais toujours pas ce que faisait cette étrange aura sur leurs mains et qui n'annonçaient rien de bien bon.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1990
Yens : 612
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   Mar 2 Juin - 14:00



 
Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé...


 
Le combat



 




Le duo de la secte repartait donc à la charge, et son allié, au nom inconnu, se posta un instant devant Heiwa, proclamant qu'il s'occuperait de celui-ci. Heiwa, toujours immobile, et gardant son arme de chakra dans la main s'exclama de la voix la plus neutre qu'il était possible de faire:

-Comme tu veux!

Le combat s'était engagé entre les deux hommes, et le ninja ne perdait pas une miette de leurs coups échangés. Il grappillait le plus d'information possible sur les deux. Autant pour son allié du moment, pour savoir à l'avenir comment il se battait, autant pour voir les talents de leur ennemi s'il se défaisait de Jotaro. Mais cet instant de contemplation se brisa net, quand, le poing entouré d'une aura bleuté vint à la rencontre du visage de Nagato. Celui-ci toujours immobile, leva à la dernière seconde son arme pour contrer le poing de celui de la secte.

Tous deux jaugeaient de la puissance de l'autre, dans cet échange de pure force. Aucun doute, sur un fait. Si le ninja combattait à main nu, il n'aurait aucune chance face à cet homme possédant bien plus de force physique pure que lui. Fort heureusement, il était équipé des barres de chakra noires que l'on disait indestructible et divine. Mais ce ne devait pas être au goût de l'adversaire qui se mit à sourire légèrement. Prit par une rare inquiétude, et son instinct lui sommant de s'éloigner à cet instant précis, Nagato envoya son pied sur le visage de l'homme. En aucun dans une optique de le frapper, mais afin qu'il esquive et reprendre une distance de sécurité.

Lui même d'ailleurs bondit, en arrière, laissant encore plus d'espace entre eux.Le rinnegan se porta alors sur le bâtonnet noir. Une petite feuillure était apparut à l'endroit du choc. Comment ? Quoi? S'était une chose impossible. Et pourtant, il en avait la preuve sous les yeux. Quelqu'un dans ce monde avait réussi à entamer la puissance de son arme. Nagato se mit alors aussitôt à réfléchir. L'aura autour de ses mains, avait un lien avec cet exploit. Il réfléchit instantanément, avant que la lumière ne se fit dans son esprit, il se tourna aussitôt vers le militaire pour le prévenir, lui même au prise avec son adversaire. Et peut être, même en mauvaise posture. Mais sans lui laisser le temps de le prévenir son propre adversaire se mit à courir dans sa direction. Néanmoins Nagato avait besoin de temps pour s'exprimer, il ne fallait pas que son allié perde face à cet ennemi, car il ne savait pas lui même s'il pourrait combattre les deux en même temps. Il ferma un instant les yeux, se concentrant sur ce qu'il allait faire, le timming devait être parfait... Et instantanément il ouvrit les yeux ses pupilles tourbillonnant dans ses yeux.

-Shinra Tensei

L'ennemi fut soulever aussitôt du sol, mais au lieu de repartir à son point de départ, il fut propulsé vers son camarade qui allait porter un coup dangereux à l'élu de Minshu. La poupée de chiffon volant, vint alors percuté l'autre au bon moment, et les deux corps roulèrent dans la neige dans un amalgame de bras et de jambes. Ne perdant pas une seconde de plus, Heiwa s'exprima, assez fort pour se faire entendre:

-Toi, L'élu de Minshu! Ne te fait pas toucher par leurs poings d'énergie. Ils sont reliés à l'énergie spirituelle. S'il te touche leur pouvoir dévorera le tiens, et tes réserves!

Voilà l'explication! Voilà pourquoi son arme avait été ébréchée. Le bâtonnet n'était fait que de pure chakra et d'énergie donné par Nagato. L'énergie de l'ennemi devait comme dévorer les liens et les fragments entre les énergies. Un pouvoir bien dangereux pour des utilisateurs de magie!
Aussitôt, et comme par magie, le ninja se retrouva au côté du militaire, il allait lui proposer une chose qui ne l'enchantait guère. Une demande auquel il s'en voudrait de se rabaisser, mais il valait mieux ça que disparaître. Surtout après s'être sorti d'une mission suicide.

-Si nous voulons, nous en sortir, il faudra travailler ensemble! Sans savoir nos compétences mutuelles... Et nous n'avons pas le temps de le savoir. Il faudra faire sur l'instant! Restons groupés, si nous sommes séparés, nous serons perdu!

Ajouté en ses dernières paroles, le ninja se mit en position de combat de style Taijutsu. Prêt à recevoir leurs ennemis qui s'étaient aussi relevés et les attaquaient à nouveau...De ce qu'avait remarqué, le Dieu de la Paix, son coéquipier était un habile combattant au corps à corps et avait la puissance pour cela. Il lui manquait juste la rapidité... Peut être que Nagato pourrait l'aider dans cette partie là!

Mais alors, que le combat continuait, un son aigu leur parvint à tous. Les deux ennemis se redressèrent, regardant dans la même direction. Comme deux chiens intrigué par un ultra-son. Un simple regard au duo atypique. Puis d'un simple mouvement, où aucun des deux protagoniste ne purent réagir, il tuèrent l'ancien, sous leur yeux. Mais Heiwa resta alors de marbre, devant ce spectacle. Une dernière observation, puis leurs adversaires disparurent, sans un mot. Un vent glaciale parcourant la scène. Il avait encore tout perdu... Et maudissait les hommes. Mais fut intrigué par l'appel du maître auquel, ils avaient répondu sur l'instant. Un nouveau mystère et un nouvel ennemi qu'il devrait rencontrer.

Sans plus d'attention au militaire, il disparut à son tour en direction du village le plus proche...

Spoiler:
 






 

 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....   

Revenir en haut Aller en bas
Une rencontre fortuite et des souvenirs du passé....
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Souvenirs du passé - anecdotes familiales
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.