Partagez | .
L'éveil d'un Augure
Invité Invité

-



MessageSujet: L'éveil d'un Augure   Ven 19 Juin - 20:57

Ça faisait déjà un bon moment que j’étais là, assis, à créer mes figurines. Ma malédiction avait bien faiblit, mais j’étais toujours aussi habile. Ce n’était pas du haut niveau, les détails étaient grossiers, mais moi, j’y reconnaissais mon passé. Mes amis, ma famille, ou juste des personnages ou lieux familiers : C’était mon histoire que je sculptais, chaque figurine, chacun de ces bouts de cristal, c’était mes souvenirs. Voilà plusieurs heures que je suis là, le soleil s’est couché, et les quelques passants ne s’étaient pas attardés très longtemps, voyant que je les ignorais. Certains ont même essayé de m’acheter mes figurines, j’ai bien sûr refusé, leur disant que s’ils repassent d’ici quelques jours, je les aurais surement abandonnées.

La première figurine, était celle de mon père. Un grand dragon d’argent, le plus sage que j’ai connu. Je suis heureux qu’il soit mort avant le cycle de destruction, il n’aura pas vécu ces horreurs lui. La suivante, c’était ma mère. Je ne l’ai pas vraiment connue, elle est morte peu après ma naissance, elle avait contracté une maladie grave. Ensuite, c’était mes différents frères et sœurs, j’aurais tellement aimé mieux les connaitre, mais le temps passa trop vite, et nous n’étions pas restés ensembles longtemps. Ensuite, il y avait le docteur Spanish, un grand ingénieur humain, le premier à avoir créé ce qu’ils appelaient les cyborgs. Il avait failli être un Augure, seulement, il a été tué par des humains conservateurs opposés à ce concept de cyborgs, lors d’une émeute colossale. Nous nous entendions bien ensemble de son vivant, lui non plus n’a pas vu mon premier cycle de destruction. Ensuite, les  entités divines qui m’ont asservi, ou plutôt la façon dont les humains les représentaient, comment oublier son bourreau ? Ensuite, j’ai créé quelques un des Augures que je connaissais le mieux.

Le soleil avait presque disparu pour laisser place à la nuit. J’étais en train de créer cette montagne, où j’avais passé un an. Lancé dans ma création, je construisis ce que j’y avais vu, j’étais fier de moi, le niveau de détail était fabuleux… Tout à coup, je sentis une présence, surpris, je brisai ma création. De cette montagne et tout ce qui s’y trouvait, il ne restait que des fragments semblables à du verre pilé. Pris d’une étrange fureur, je me tournai vers cette présence et hurlai d’une voix grave résonnant loin aux alentours :

- Qui ? Qui ose ? Sors de ta cachette misérable ! Sors ! Montres toi !

Il commençait à me dominer, je n’allais pas le laisser faire, je commençais à reprendre le contrôle, me frappant le visage (si on peut appeler ça un visage) contre le sable.

- Non ! Non ! Non ! Dégage ! Vas-t-en ! Tu ne prendras pas le contrôle, pas cette fois !

Au bout de deux longues minutes, je repris enfin mes esprits. J’étais à nouveau calme et serein. D’un mouvement du pied, je dispersai les cristaux avec lesquels j’avais façonné ma montagne réduite. Il est des souvenirs qui doivent rester enfouis. Je me rassis paisiblement, en tailleur comme avant, face à l’endroit où j’avais sentis quelqu’un. Tandis que j’appelais dans cette direction, je me mis à construire un modèle réduit de moi-même avec le sable et mes cristaux.

- Hum… Oubliez ce que j’ai dit, une petite saute d’humeur… ça arrive à tout le monde, non ? Allons, montrez-vous, je ne vais pas vous manger…

A ces mots, un large sourire se dessinait sur mon visage, dévoilant mon arsenal de dents plus aiguisées les unes que les autres. Je m’efforçais d’avoir l’air amical, mais je sentais que c’était un peu mal parti…
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Sam 20 Juin - 1:59

-L'éveil d'un Augure-

Se voulant d'une totale indépendance de ses actes ainsi que de son existence, Hana s'eforcait eu mieux durant chaque jour se déroulant, de conserver une certaine empreinte de solitude dans son cœur, pour ne pas céder à la tentation de vouloir s’immerger dans un groupe. De par son jeune age, la demoiselle pensait que ce genre de choses étaient pour les lâches ainsi que les personnes ne pouvant se débrouiller par leur propre moyen. Ce n'était absolument son cas et s'entrainait chaque jour dans le but de prouver sa valeur individuelle au monde entier. Ce n'était pas en plus ce sceau sur son cœur, sur une grande partie de ses pouvoirs qui allait l'empêcher de se débrouiller par elle-même. Comme à sa grande habitude depuis son arrivé en ces lieux, elle alla s'isoler dans une salle à l'écart de tout pour ne pas qu'on vienne la déranger. Son entrainement était pour elle quelque chose d'important, de sacré et elle tenait à se renforcer chaque jour, à améliorer ses techniques de combat ainsi que ses capacités à esquiver les attaques de ses adversaires. Déterminée à ne pas flancher aujourd'hui non plus, Hana se posta en position offensive face au vide, comme si un adversaire allait arriver de par cette direction, mais nulle âme en face. C'est alors qu'elle ferma les yeux et concentra une grande quantité de sa magie entre ses mains, qu'elle laissa s'en aller au loin, comme un appel au vent, comme une création mentale assez furitve et ne pouvant nullement être considérée comme une vraie technique de combat. Cette création était une Hana constituée uniquement de foudre rouge, et dans la main de cette création se trouvait également une réplique de son épée. La créatrice ne fut aucunement choquée devant cela, ayant l'habitude au bout de quelques temps d'être capable d'une telle chose et se contenta d'attendre son nouvel ennemi.

Sans émettre le moindre son ni aucune parole, la créature de foudre se dirigea à vive allure vers Hana et lui donna une première attaque rapide, que l'originale bloqua sans grand mal. Mais la puissance du coup la déstabilisa l'espace d'un instant, juste assez pour que la création se retrouve derrière elle après son attaque et bondisse en l'air pour tenter de l'avoir en piqué. Seulement, Hana esquiva son attaque à la suite d'une roulade et tenta à son tour de contre-attaquer en estoc direct. A son tour, la création bloqua l'attaque de sa créatrice avec son épée et la repoussa par la suite à quelques mètres. Elle en profita ensuite pour planter son épée dans le sol et tenter d'envoyer une décharge électrique qui se dirigea droit vers Hana. Celle-ci utilisa son épée plantée également dans le sol, mais que très légèrement pour effectuer un bond dans les airs et tenter d'avoir sa chose par une frappe simple et efficace. Seulement, la création stoppa son attaque et la repoussa encore. Lassée de ce genre de coup, la demoiselle usa de sa magie et tenta d'envoyer une charge simple de foudre sur son adversaire, qu'elle stoppa également avec son épée. Mais tandis que la création était occupée à se défendre, Hana en profita pour se rapprocher furtivement et planta finalement sa lame dans le corps de sa chose, pour la regarder avec mépris, tandis qu'elle était en train de s'évanouir dans les airs, tel un coup de tonnerre...

Epuisée à la suite de ce combat et couverte de transpiration, Hana opta qu'il serait plus sage de rentrer chez elle pour se doucher, avant de peut-être revenir plus tard dans la soirée. Elle décida alors de sortir de sa salle secrète et réalisa qu'elle n'était pas très loin au final de la plage de sable fin et d'une mer d'un bleu profond. Cette fameuse étendue d'eau où elle aimait se retrouver seule avec elle-même, juste se détendre pour ne penser à rien d'autre qu'au jour où elle pourrait quitter ce monde pour se remettre en route pour sa quête initiale. Elle décida alors de s'y rendre, avec un beau sourire aux lèvres. Bien qu'épuisée, elle avait le droit de profiter de la belle mer, de son soleil si chaud et de son odeur de vacances. Elle arriva à destination sans trop de mal et réalisa qu'elle n'était pas seule bien assez vite. Toute fois, encore de dos à cette fameuse personne, elle manifesta un certains choc en se rendant compte que la peau qui recouvrait cet être n'était pas normale. Que c'était du cristal, brillant sous la force du soleil. Hana n'était clairement pas habituée à voir une telle chose, était-ce une menace qu'elle devrait combattre ? Avec une certaine hésitation et une certaine crainte que cette créature puisse se montrer violente, elle dégaina son épée, prête à se défendre au cas où et continua d'analyser les gestes de cette chose. Mais finalement, elle stoppa toutes ses activités et semblait se concentrer soudainement sur la présence de Hana. Comment Diable avait-il pu la repérer, elle était pourtant aussi discrete qu'un insecte. Encore plus effrayée à l'écoute de la voix de ce monstre qui semblait l'appeler, elle hésita longuement à sortir de sa cachette, se disant pour la première fois et depuis très longtemps qu'elle ne serait clairement pas de taille face à ce nouvel adversaire. Mais elle se montra encore plus intriguée lorsqu'il commença à se frapper tout seul et se dit que ça serait une bonne occasion de l'attaquer. Mais ses paroles semblaient être vide de sens, qui était en train de le contrôler ? Hana ne comprenait pas et cela ne l'intéressait pas vraiment pour l'instant. Elle commença à s'approcher tout doucement, ne cherchant pas à comprendre les raisons de ses gestes plus qu'absurde et se stoppa totalement lorsque finalement, il récupéra toute sa conscience pour s'adresser visiblement à elle.

« J'i... J'ignore comment vous avez fais pour me repérer sans que je ne fasse le moindre bruit, mais vous êtes... Remarquable ! »

Jugeant qu'il serait préférable en cette occasion de partir sur un choix tactique plutôt que d'attaquer totalement à l’aveuglette, Hana s'avança vers cette chose complètement inconnue pour elle et appréhendait assez le moment où elle y serait confrontée. Toute fois, quelque chose était étonnant dans son changement de ton. Bien qu'effectivement il semblait énervé toute à l'heure, ce calme ayant fais surface en lui n'expliquait pas vraiment son changement d'attitude. Il était presque pacifiste, et c'est ce que presque qui incitait Hana à toujours rester sur ses gardes. Elle rangea bien évidement son arme dans son fourreau pour ne pas effrayer sa nouvelle connaissance et se plaça finalement juste en face. Elle était habituée à ce genre de coutume, qu'elle suivait pour sa part pour ne pas froisser les gens, mais de son côté elle les trouvait totalement inutile et bien humaine. Elle s'installa toute fois juste devant cet être et commença à le regarder bien en détails. Sa peau n'était pas de chair et encore moins comme celle d'un autre animal vivant sur ces terres, mais sa brillance, son éclat n'évoquait rien d'autre que du cristal de pure qualité. Devant cette évidence, Hana resta complètement bouche bée, elle n'était pas habituée à faire la rencontre de ce genre de créature. Elle était à la fois fascinée et effrayée, mais elle désirait rester, pour en apprendre plus, pour comprendre.

« Je m'appelle Hana Sakamoto... Je m'excuse de vous avoir effrayé ou dérangé par ma présence. Pardonnez ma franchise, mais je n'ai pu m'empêcher de remarquer votre peau... Elle est telle un cristal... Vous n'êtes pas humain, je me trompe ? »
Hana Sakamato ~

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Sam 20 Juin - 14:40

- L'Eveil D'un Augure -

Cela fait bien des jours depuis ma rencontre avec Ken. J'ai pus apprendre un tas de choses sur ce nouveau monde et je dois dire que je le vis plutôt comme une sorte de nouveau départ, du moins j'essaye de relativiser et de ne pas dramatiser ma situation, nombreux sont ceux qui se trouvent exactement dans le même cas que moi. J'ai traversé des terres, rencontré de nouvelles personnes bien aimable, passé beaucoup de temps dans les librairies des villages pour y lire de nombreux ouvrages ainsi j'ai vu des cartes, lu  des récits, des histoires de monstres...Vous n'imaginez pas à quel point tout peut être si captivant dans un livre, mais j'ai toujours du mal à croire à ses histoires de monstres, pourtant dans mon monde des monstres il y en a mais ils n'ont rien d'aussi gigantesque et aussi puissant que ceux que l'ont décrit à Kotasen, je préfère rester sceptique pour me rassurer. J'ai essayé aussi en vain de retrouver la pleine puissance de mon agilité féline en m'entraînant à escalader des arbres et à faire des slaloms  mais ce fichue sceau m'en empêche et ça me frustre, je refuse d'être faible en cas de pépins, ça me stresse. Encore heureux que mon sceau se situe à un endroit discret de mon corps c'est à dire ma paume de main pour être précis.  Je me demande comment se porte Yang et les autres à Beacon...Cela fait même pas 1semaine et mon équipe me manque déjà.. .un profond soupir mélancolique s'échappe de mes lèvres, je m'en veux d'être "partie" comme ça sans avoir pus prévenir.  J'espère juste qu'elles vont bien, je prie pour qu'elles ailles bien.

Avoir courus à travers la forêt m'a totalement épuisé je m'en vais donc monter dans un arbre en en lançant ma Gambol Shroud qui se plante dans le bois et mes rubans s'enrouler autour de la branche pour y grimper je veille à ce qu'elle soit assez solide pour pas qu'elle casse pour ensuite m'affaler contre un tronc pour me poser  et détendre un peu mes jambes.  Dissimulée par les feuilles je suis sûre que personne viendra à moi, je rêvasse pendant de longue minutes et fait le vide dans ma tête. Jusqu'à ce que j'entende un raffuts pas possible en bas..J'entends des bruits métallique, ou des bruits de verres ? C'est si aiguë  que ça m'agresse mes  oreilles félines elles se baissent sous le bruit, je grommelle, bon dieu on peut pas se reposer tranquille sans qu'il y ait le moindre encombrement.

Qui ? Qui ose ? Sors de ta cachette misérable ! Sors ! Montres toi !

Que...Quoi ? Comment est-ce possible que je me fasse remarquer, je suis la fille la plus discrète qui soit, ce timbre de voix me rassure guère. Je décide de rester sur mes gardes gardant une main sur mon arme que je remet sous sa forme de katana, je la tient fermement positionné à ma hanche, je débroussaille les feuilles de mon autre main libre pour observer la scène pas très loin. J’écarquillais les yeux , je retenais mon souffle l'être que je vis était...vraiment particulier, je ne pouvais pas décrire cet "chose" ? Etait-il un monstre comme dans les fameux livres que j'ai lus ? Il était impressionnant, la lumière qui dégageait de ses cristaux étaient magnifiques. Il m'intriguait vraiment. Mais il valait mieux que je reste caché. Une autre femme vint à lui lentement, elle aussi avait l'air méfiante à son égard, je l'observais de haut en bas de mes yeux ambrés ses yeux vairons trouvaient aussi mon attention. Décidément j'avais affaire à deux spécimens bien spéciales l'un de l'autre.  Une peau en cristal voila....Est-ce possible ? Mais d'ou vient cet homme ? Une population cristalline en Kotasen ? Peut être qu'il use de sa ruse pour faire de cette femme sa proie. Quand je vis sa mâchoire ornée de dents aiguisés sous l'impulsion je sortis de ma cachette, il allait lui faire quelque chose c'est évident. Je bondis comme un chat et retomber "sur mes pattes" sans mauvais jeu de mot, pointant mon arme sous sa forme de katana devant la chose en cristal.

Halte !  Ne la touchez pas...Êtes vous vraiment quelqu'un avec de bonnes intentions ? Prouvez le moi sur le champs.

Je reculais en prenant bien soin d'écarter la jeune femme le plus loin possible, je me retournais lui adressant un léger sourire mais cela se voyais que de mon regard j'étais morte de peur, j'essayais de garder mon sang froid malgré tout.
   

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Sam 20 Juin - 17:11

Une jeune fille visiblement borgne sortit des buissons et vint se poser en face de moi. A sa question, je me contentai de répondre calmement, tout en finissant ma figurine de cristal.

- Je t’ai senti, enfin, plus ou moins… Je suis comme qui dirait enrhumé, mais je sens toujours, ta magie sent fort. Saches que ce n’est pas de la peau. Je ne suis plus organique, c’est du cristal. Du cristal et de la magie pure, c’est mon corps.

Une fois ma réponse terminée, j’avais aussi fini ma figurine, que je posai avec les autres. Il y en avait environ une vingtaine, depuis combien de temps étais-je là ? Aucune idée, aucune importance, j’avais fini. Tout à coup, une humaine aux allures de chat surgit à son tour, me menaçant de son arme. Elle aussi attendait une réponse, je lui en donnais une, calmement, en me relevant.

- De bonnes intentions ? Comment juger si les intentions sont bonnes ou mauvaises ? Je ne vais pas le faire à ta place. Tout ce que j’ai fait, c’est donner forme à mes souvenirs, pour ne pas oublier…

Je ramassai la figurine que je venais de faire, et la tendais vers elle, puis la reposai avec les autres. Je répondis à son sourire en souriant moi aussi, et m’approchai lentement, calmement. Au rythme de mes pas, le sol se cristallisait, dans une petite aire régulière autour de moi… Ma malédiction… Je m’immobilisai après quelque pas, puis finalement je fis demi-tour, m’asseyant en tailleur à côté de mes figurines.

- Enfin, si je voulais vraiment vous nuire, j’aurai sûrement pris ma véritable apparence. Asseyez-vous donc, parlons un peu, ça fait si longtemps que je n’ai pas mené une vraie discussion avec d’autres personnes. Je suis juste un voyageur égaré, rien de plus.

Voyant la mine un peu apeurée de la femme-chat, j’ajoutai calmement, m’efforçant de sourire.

- Mes cristaux sont inoffensifs depuis mon arrivée, ils coupent un peu, mais c’est un détail, approchez donc. Mais dites-moi, qui êtes-vous ?


(je débute encore, désolé si j'écris pas beaucoup)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Sam 20 Juin - 17:56

-L'éveil d'un Augure-

Ce n'était nullement une preuve supplémentaire de courage ou d'orgeuil de la part de la demoiselle, mais vraiment et surtout un remplacement émotionnel en train de se produire dans son cœur. Tandis qu'elle était toujours installée devant cet homme aux attraits aucunement humain, sa crainte doucement et progressivement était en train de se faire voler sa place par sa fascination face à une telle existence de la nature. Ce n'était pas un monstre, Hana en était convaincue à l'écoute de sa voix, bien trop calme et paisible à présent. Comme une sagesse émanant de sa belle personne, lumineuse et étincelante de milles feux. Soudainement alors une image se manifesta au sein de l'esprit de la demoiselle, sans qu'elle ne s'en rende compte tout de suite. Cette façon de se tenir, cette dignité dans l'action et dans le moment, cette fierté dans le regard ainsi que cette écoute solennel face à un inconnu qui pourrait apprendre bien des choses. Cette scène était étrangement semblable à un événement de son passé lointain, qui lui revint en pleine mémoire. Elle se souvenait de ces jours heureux avec son maître, Mina Adachi. C'était elle qui lui avait enseigné l'art du sabre, sa capacité à se battre à l'épée avec une telle agilité et c'était d'elle dont elle avait tiré son arme. Inconsciemment alors et à cause de cette ressemblance de scène, Hana se dit qu'elle pourrait apprendre bien des choses avec cet être, surement à cause de son air sage et calme qui émanait de son corps et de sa personne. La demoiselle ne faisait absolument pas attention à ses dents, étant bien trop concentrée sur sa posture du moment.

Mais tandis que ses oreilles étaient grandes ouvertes pour écouter le commentaire de son interlocuteur vis-à-vis de sa peau, Hana révéla sur son visage une grande surprise de comprendre que la surface de sa peau n'en était pas, que ce n'était pas de l'organique et qu'il était recouvert entièrement d'une couche de cristal pur et de magie intense. Dans un sens, cela expliquait pourquoi la demoiselle ressentait une puissante attraction depuis son arrivé en ces lieux. Mais alors qu'elle s'était levée, toujours fascinée par cette nouvelle et dans l'espoir de venir toucher la peau de cet être, une autre personne qu'elle n'avait pas repéré à cause de son manque de vigilance, la tira en arrière subitement, sans doute dans l'espoir de la protéger. Mais aucun danger n'était au rendez-vous, en tous cas c'était bien l'avis de Hana. Surprise par cet acte vraiment très soudain de la part de cette personne, Hana s'était préparé à dégainer son arme pour se défendre d'une attaque probable, mais renonça presque immédiatement en voyant ces oreilles de chat sur la tête de cette fameuse personne. La jeune femme avait beau être une guerrière froide et sans pitié pour tout adversaire, elle avait tout de même des souvenirs lointains auquels se raccrocher parfois et qui même des fois, venaient d'eux-même jusqu'à elle. Tandis que cette fille aux cheveux d'ébènes s'était présentée devant elle, Hana se remémora ces instants passés avec son ours en peluche, celui que son grand-frère lui avait offert quand ils étaient encore enfant. Ce cadeau était pour elle un trésor, et voir ainsi des oreilles de chat se présenter face à elle n'eut que pour effet de la faire craquer.

C'est pour cette raison que Hana sauta directement sur la fameuse nouvelle venue avec une joie non dissimulée ainsi qu'un air émerveillée devant une créature aussi mignonne. C'était bien clair que cette femme n'était humaine non plus au vu de ses oreilles qui étaient des vraies à première vue et cela renforca l'idée de la demoiselle qu'elle avait bien fait de venir jusqu'ici. D'abord faire la rencontre d'un être uniquement composé de cristal, et puis cette petite chatte adorable. Hana était au Paradis et ne savait plus où donner de la tête. Mais alors qu'elle était maintenant sur le dos de la grande perche aux cheveux noirs, elle s'amusait à lui tirer doucement les oreilles avec un air vraiment mignon. Ce n'était plus du tout la redoutable guerrière assoifée de combat qui ne voulait qu'une chose, se venger de son grand-frère. Elle était maintenant en totale admiration devant cette demoiselle et ne voulait plus du tout la lâcher, allant même jusqu'à faire semblant de manger ses oreilles. C'était un côté de la personnalité de Hana que peu de personnes avaient la chance de pouvoir voir. Seul Julian jusqu'ici en avait été témoin et de rares personnes, que la demoiselle avait rapidement oublié au cours de son existence.

« Quelle adorable petite chatte ! C'est tellement gentil à toi de vouloir me protéger... Nyaaaaaaaaaaaaaaaan !!! J'ai envie de t'adopter tellement t'es chouuuuuuuuuuuuu !!! »

Ecoutant finalement les commentaires de cette autre créature toute aussi intéressante et fascinante, Hana comprit que cette forme n'était pas une authentique et qu'autre chose se cachait bien en dessous. Curieuse d'en savoir plus à ce sujet, elle tendit une oreille attentive en sa direction et accepta son invitation de venir s'installer juste en face pour s'entretenir quelques instants. Elle invita alors sa petite chatte à venir les rejoindre d'un geste de la main et continua de jouer avec ses oreilles comme une enfant. Mais même si le côté enfant de Hana était en train de prendre le dessus sur sa personne, elle restait tout de même très attentive aux paroles de cet homme plus qu'étrange, mais tellement intéressant par sa différence physique. Plus le temps avançait, et plus la demoiselle se demandait qu'elle était l'espèce réelle de cet être, qu'elle ne s'était absolument pas attendu à croiser un jour dans sa vie. Elle comprit d'ailleurs que cet homme était comme elle, égarée dans ce monde et qu'ils avaient sans doute subis le même sort, était-ce également le cas de sa petite chatte ?

« Toi tu es petite chatte adorable, je vais te donner le prénom de choupie ! Et vous mon cher monsieur, comment est-ce que vous vous appelez au juste ? »
Hana Sakamato ~

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Sam 20 Juin - 21:40

- L'Eveil D'un Augure -

Je continuais de maintenir mon regard fixe sur l'homme de cristal la force magique qu'il dégage est impressionnante je peux la sentir faire une légère pression dans l'environnement dans lequel nous sommes, il n 'y avait pas que ça qui était impressionnant chez lui, sa dextérité dans sa façon de fabriquer ses petites figurines l'était également. Il était une source de magie à lui tout seul...Je me demandais quel était sa semblance...Son être est fascinant, je rangeais en appuyant sur un bouton pour la remettre dans son fourreau.

- De bonnes intentions ? Comment juger si les intentions sont bonnes ou mauvaises ? Je ne vais pas le faire à ta place. Tout ce que j’ai fait, c’est donner forme à mes souvenirs, pour ne pas oublier…

Ma réponse va être simple, dans un murmure je rispote

C'est simple j'estime ce qui est juste ou pas, ce n'est pas bien compliqué. Que voulez vous dire par souven-AAAH!

Qu'est ce-que !? La jeune femme que je voulais protéger elle..que fait-elle sur mon dos !? je sens ses petites mains baladeuse frôler, jouer sur mes oreilles félines, son souffle dessus. Comment peut-elle les voirs !? Je vis mon fameux ruban, celui qui cache cette paire d'oreille,  je supposais dans la panique qu'il était tombé dans ma chute, pourtant je l'avais bien noué je...Ugh..J'essayais de me débattre en la maintenant quand même sur mon dos  , je suis morte d’embarras mes joues sont pourpres, je me mordille les lèvres pour ne pas laisser aucun son qui pourrait porter à confusion s'en échapper, mes oreilles font partie de mes points sensible, et si il  y a bien une chose que je déteste c'est qu'on me touche !


« Quelle adorable petite chatte ! C'est tellement gentil à toi de vouloir me protéger... Nyaaaaaaaaaaaaaaaan !!! J'ai envie de t'adopter tellement t'es chouuuuuuuuuuuuu !!! »


S'en était trop pour moi je pouvais plus rien retenir .

H-Haaaa~ Bon dieu qu'avais-je fais.  Je mes deux mains bien plaqué sur ma bouche, le visage rouge sur mon écrevisse et je sifflais entre les dents partagée entre la gêne et l'embarras.

Ecoutez ! Je ne suis pas une petite chatte ! Je n'ai rien d'un petit ange ni quoi que ce soit,  je ne suis pas à adopt-...ghhn...Juste pour l'amour de dieu arrêter de me toucher comme ça je ne suis pas...je ne suis pas tactile.. J'avais beau essayais de garder toute mon attention sur notre drôle de personnage rien à faire...Ceci dit cette demoiselle me rappelais étrangement Ruby dans sa façon d'être, Ruby...si jeune, si enfantine, si innocente, si pure...Elle me manquait.  La jeune fille aux yeux vairons descendis de mon dos en me faisant signe de venir, en me tripotant toujours les oreilles, je tirais une mine absolument dépité et grognonne, toujours très rouge. Elle me donna le dimunutif de "Choupie". Je vins m'asseoir sur le sable pas très loin de l'eau ma tête dans les genoux, je sifflais entre les dents en grommelant

Rrrrah pourquoi il faut que tout prenne une allure si ridicule et culcul la praline comme ça ! Je n'ai rien d'adorable ! Je ne suis pas un animal domestique. Je ne porte pas ce nom absurde de "Choupie" ou je ne sais quel autre nom stupide !  Je suis Blake. Blake Belladonna. Compris ? Bien ! Maintenant arrêtez de me tripoter comme ça ou je jure que je vais ...hmm non rien.  Impossible de garder mon calme. Au fond de moi bien sûre que j'adorais ça. Mais j'étais morte de honte de l'admettre et se serait bête que je me mette à ronronner soudainement...

Je sentais le sol durcir, j'entendais le bruit des vagues se cristalliser. Piqué par la curiosité je touchais la matière en y jetant un coup d’œil, je pouvais ressentir quelque chose de puissant à travers mes doigts. Je revenais à la créature. Essayant par la même occasion de reprendre mon calme et mon sérieux.

Conter moi votre histoire je vous pris...J'aimerais savoir d'ou vous venez, le comment du pourquoi êtes vous ainsi, comment est votre monde, tout, ça m’intéresse.

Je laissais dérivé de nouveau mon regard sur la jeune femme aux yeux vairons. Dans un petit soupir je laissais quand même dessiné un léger sourire, mais mon ton était sec.

Vous aussi...et allait me chercher mon ruban s'il vous plait. Et s'il vous plait ne me retoucher plus les oreilles ainsi. Je conterai la mienne après.

Je croisais les bras en attente d'une réponse laissant les vagues caresser mes bottes, des vagues qui se cristallisaient aussi tôt, j'avais une petite montagne de cristal à mes pieds, croyez-moi c'est très beau à voir.


   

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Dim 21 Juin - 10:27

Les deux inconnues se chamaillèrent somme deux gamines… Il semblerait que je sois tombé sur les perles rares… Je restai calme, le temps que les deux se calment, ignorant la pathétique scène se déroulant sous mes yeux. Le calme revenu, elles me posèrent l’inévitable question « que suis-je ? ». Bon, maintenant, il fallait y répondre.

- Eh bien, les gens de ce monde semblent pour le moins… étranges… Franchement, « Choupie », on peut difficilement trouver pire… Bref, mon nom est Kralkatorrik, enchanté. Mais si vous voulez comprendre mon histoire, il va falloir être patientes, et surtout calmes. C’est très long, et j’ai horreur de me répéter. J’ai d’abord quelque chose d’important à vous montrer, c’est capital pour la suite, ma véritable apparence.

Je m’éloignai de plusieurs mètres, et me mis dans une zone suffisamment dégagée. Là, je scrutai les alentours… Personne d’autre, c’est bon. J’entamai la transition, les cristaux de mon corps s’allongèrent, ma tête s’allongea, dévoilant de longues rangées de dents, mon corps pris l’allure de celui d’un gros lézard, de grandes ailes se déployèrent sur mon dos, et une longue queue poussa depuis le bas de mon dos. J’avais repris ma forme draconienne, et une plus grande aire s’est stigmatisée sous mes pas, mais étrangement je me sentais très faible, je ne l’avais pas remarqué dans ma forme humaine, mais là, je me sentais horriblement faible. Tâchant de ne pas le montrer, je me remis à parler de ma voix grave et calme.

- Je suis né dragon, j’ai vécu dragon, je suis mort dragon et je suis devenu cristal.

Je pointais la figurine de mon père de l’une de mes griffes.

- J’étais dragon d’argent, celui-ci c’est mon père, j’étais un peu comme lui avant. Nous étions heureux avant. J’ai aimé mon monde, ma famille, mes amis, mais ils me l’ont arrachés, ils l’ont détruit, ils m’ont asservi.

Je repris forme humaine, c’était bien plus discret, et je voulais éviter d’être vu par trop de gens sous mon apparence draconienne. Je poursuivais mon discours, revenant lentement vers mes interlocutrices.

- Nous croyons en eux, nous leur avions fait confiance, mais ils n’en avaient rien à faire, ils ont détruit, nos vies, notre monde, ils les ont détruits.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Lun 22 Juin - 21:32

-L'éveil d'un Augure-

Une telle éfusion de bonheur pour une seule journée dans le cœur de la demoiselle, une rencontre singulière avec cet être venu d'un autre monde totalement inconnu ainsi que cette petite chatte adorable, qui en un sens lui évoquait énormement de souvenirs. Mais comme toute chose dans son passé lointain, tout ceci était maintenant à oublier le plus rapidement possible, afin de ne pas sombrer dans une profonde mélancolie. Alors qu'elle adressa une petite caresse sur la tête de cet être qu'elle avait nommé Choupie sans même avoir pris la peine de lui demander son vrai prénom, Hana ressentit dans son cœur comme une attaque émotionnelle assez violente. Son passé, ses souvenirs étaient en train de refaire surface tout d'un coup. Elle se souvenait avec énormement de détails de ces moments joyeux passés avec son grand-frère, ces instants de bonheur et purement intime avec ce garçon qui était tout à ses yeux. Un sourire alors se dessina sur ses lèvres, tandis que son regard était encore posé sur cette petite demoiselle qui devait avoir le même age qu'elle au final. Elle aussi avait dû vivre des moments difficile, quelques instants à s'en déchirer le cœur tellement ils dûrent être douloureux pour elle. Cette jeune fille n'était pas une simple chatte, Hana sentait qu'au fond elle était comme elle et en quête de revanche sur la vie. A l'écoute de sa demande, la demoiselle aux cheveux d'argent se leva tout doucement avec un faux sourire. Hana venait de plonger dans une phase assez inconnue et obscure de son existence, la mélancolie de son cœur. Elle était ici, dans ce monde où rien ne l'attendait, où sa vie n'était point, tandis que d'autres choses tellement importantes l'attendaient ailleurs. Ses souvenirs étaient ailleurs, son passé ainsi que les traces de son existence. Ici, la demoiselle n'était rien, qu'une puce à écraser d'un revers de la main. Et c'était cette sensation qui était en train d'ettoufer la combattante.

Elle marcha quelques instants à la recherche de quelque chose pouvant servir de bandeau pour les oreilles de la petite chatte, en ne cessant de se sentir opressée par ce sentiment totalement horrible. Ces deux personnes au milieu de cette plage avaient tous les deux une existence, une vie et devaient avoir envie de rentrer chez eux aussi. Seulement, malgré ce point commun, Hana ne se sentait aucunement en lien avec eux et criait de tout son cœur de n'être qu'une pauvre intrus dans ce monde. Finalement, alors que son esprit était toujours et encore opressé par cette pensée Hana trouva un drole de tissu noir au sol. Un petit sourire se dessina sur son visage et elle le ramassa sans se demander à qui il pouvait bien appartenir pour ensuite retourner rapidement vers le duo. Une fois vers eux, elle le désabla et le déposa sur la tête de la petite chatte et déposa un petit bisou sur ses cheveux avec beaucoup de douceur. Ce n'était plus le sentiment d'harcèlement qui dominait dans son cœur, mais une intense douceur ainsi qu'un sentiment de chaos. Pour éviter d'en faire profiter ses deux interlocuteurs, elle préférait montrer un autre masque que celui du harcèlement, n'ayant plus assez de force émotionnelle pour le déployer et en user correctement.

Etant revenue quelques instants après que l'être ai commencé son explication, Hana n'eut pas toutes les informations mais en reçu juste assez pour comprendre beaucou de choses. Dans son monde, bien que beaucoup de choses assez étonnantes existaient comme des chiens noirs et bien agressifs existaient, les dragons restaient une légende. Alors il existait une dimension, un autre monde où ces êtres demeuraient réels et non fictif. La demoiselle en voyant la vraie forme de cette ccréature montra un vrai étonnement, même un choc. Voir la forme de cristal de cet homme était déjà quelque chose, mais voir un dragon, un vrai juste devant elle était une vraie surprise à laquelle elle ne s'attendait absolument pas. mais ne comprenait pas vraiment pourquoi une telle forme dans ce cas, alors qu'il aurait été tellement plus simple pour une créature pareille de s'envoler et de scruter les moindres horizons de ce monde. Hana s'abandonna à lui poser cette question, tandis qu'elle écoutait toujours son histoire d'exclavage assez atroce.

« Mais aujourd'hui vous n'êtes plus sous les ordres de ces monstres... Alors pourquoi ne pas conserver votre apparence de dragon ? »

Mais alors que la demoiselle espérait obtenir une réponse à cette question qui était en train d'innonder son esprit de fond en comble, un souffle absolu arriva jusque dans cette zone pour attirer l'attention de Hana. Le sable était en train de souffler comme en été pour déferler sur tout le monde comme des balles. Mais la demoiselle était habituée à cette sensation, ayant subis bien pire par le passé et ne s'attardant pas sur ce détails, bien plus focalisée sur la source d'une telle charge de vent. C'est alors qu'une ombre se dessina dans le ciel, majestueuse et totale dans cette immensité. Sans ressentir la moindre hésitation pour comprendre le sens de tout ceci, la demoiselle leva le visage vers cette ombre mystérieuse et décela un oiseau gigantesque, de la taille de milles oiseaux au moins, portant des écailes ainsi qu'un croc de rapace... C'est alors que la ressemblance frappa énormement Hana avec cette forme qu'elle venait de voir chez son interlocuteur. Elle regarda alors l’être de cristal et se demanda alors si cet individu n'était pas quelqu'un de sa famille, car après tout, c'était bien un dragon qu'ils venaient de voir dans ce ciel. Comme une menace à leur égard, l'être ailé lança un jet de flamme assez incroyable en leur direction, chose que Hana esquiva assez facilement en roulant sur le côté. Elle venait d'abandonner sa mélancolie, car sa survie était maintenant en jeu. Son épée dégainée et un genou posé au sol, pour préparer la prochaine attaque de son possible adversaire, Hana était quelque chose étonnée de constater que ce dragon n'en avait visiblement pas après elle. Mais alors, vers qui était-il en train de foncer avec une telle fougue de tuer, de vaincre, de dominer ?

« Qu'est-ce que ça veut dire ?! Que veut ce dragon ?! »
Hana Sakamato ~

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Sam 27 Juin - 9:32

- L'Eveil D'un Augure -

En ce moment j'étais un peu perdue dans mes pensées, j'avais du mal à ne pas penser aux personnes de mon monde qui me sont chers, c'est déstabilisant. Mais il fallait absolument que je sois attentive aux dire du dragon de cristal , c'est moi qui lui ait demander son histoire après tout.  Kralka...eum...Kralkatorrik ? En voila un nom bien compliqué et long à retenir je ne sais pas si je vais m'en rappeler et quand pour l'amour du ciel va t'on arrêter de m’appeler Choupie ? Je suis Blake moi, je n'ai rien d'adorable.

C'est alors qu'en écoutant son histoire j'appris qu'"ils" ont détruit sa famille et fait de lui un esclave. Je sens mon cœur se nouer d'un coup, je baisse la tête et regarde le sol en essayant de garder mon sang froid mais mon regard laisse forcément à penser que je suis mal à l'aise. J'étais à la fois outrée, choquée que même un dragon pouvait être fait esclave ? Mais une minute les dragons existent bel et bien dans d'autres monde ?  Je passais une main sur mon front dans une sueur froide, car l'esclavage je sais ce que sais je l'ai aussi vécue, ce sont des mauvais souvenirs qui refont surface. La femme aux cheveux argentés très vite avec mon nœud de papillon et le remis sur ma tête, en m'offrant un baiser sur la tête, ce qui me surpris, mais qui m’apaiser au moins un peu je me retournais pour lui donner un petit sourire attristé en lui disant "Merci" .

Très vite la lumière du soleil   à été caché par une chose faisant plusieurs mètres de hauts , Kralkatorrik s'était transformais devant nous sous sa véritable forme, je ne savais pas si je devais être impressionner, si je devais rester stoïque, ou être effrayer, mais mon visage ne reste pas inexpressif bien au contraire en ce moment mes émotions se lisent trop facilement.  Ne sachant pas vraiment comment réagir je reculais de deux 2 pas à l'arrière avec mes mains, avec le regard d'un chat affolé et un sourire forcé.

W-Woow...  C'est tout ce qui pouvais sortir de ma bouche. J'avais du mal, du mal à rester stable je repense à la révolution que j'ai vécue, aux morts, au sang que j'ai vu coulais je n'arrivais même pas à être compatissante ou montrer de l'empathie pour le dragon alors qu'il a une histoire qui me ressemble un peu. Je suis juste...choquée émotionnellement, bloquée. Si bien que ce n'est que quelques instants plus tard que je remarquais même pas la boule feu qui  s'était écrasait sur le sol .  J'hyperventilais tout ce que j'avais dans la tête c'était une image de mort, mon corps basculais pour tomber dans le sable doucement je sentais que j'allais perdre conscience.



[HRP : Désolée c'est un peu plus cours que d'hab, mais je voulais pas laisser ça trainer d'avantage, je dois me préparer pour un mariage cette semaine IRL donc j'ai pas beaucoup de temps, et j'ai profitais de ce moment ce matin pour vite faire ce post xwx ]



   

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   Mer 15 Juil - 15:30


Née d’une énorme mère dragon, Bultur l’avait malheureusement perdu en cour de route. Dire qu’elles se dirigeaient toutes les deux vers les grandes plaines où elles auraient pu chasser ensemble. Tant pis, il fallait faire avec. Elle se débrouillait assez bien en survie. Elle chassait la nuit, quand tout était silencieux, comme cela, on ne la voyait pas débarquée des airs. Car oui, après de longues années d’apprentissage, elle savait enfin voler. Et pas que. Elle avait aussi appris à raser le sol pour mieux se saisir de ces proies et à attérir sans se blesser. Malheureusement, elle était encore jeune et avait du mal à bien cohabiter avec son environnement…

C’était une bonne journée. Elle l'avait commencé de manière appréciable. Il n’y avait pas beaucoup d’autres prédateurs ailées en cette période. Tous allaient vers les grandes plaines ou les hauts plateaux, en suivant les troupeaux qui migraient vers ces lieux. Bultur se dit qu’elle informerait sa mère qu’un endroit modéré en proie mais quasi sans concurrence, valait un endroit regorgeant de victuaille que l’on devait arracher de la bouche d’ennemi. Pour l’instant, elle se contentait de virevolter loin dans les airs, sans vraiment chercher de quoi se nourrir. L’important pour elle était d’acquérir une bonne expérience de vol, en attendant d’être retrouvée par une aile maternelle. Mais l’effort l’amena inévitablement à devoir reprendre des forces. La faim la poussa à aller en quête de pitance. Elle erra donc un moment, survolant d’assez haut des forêts et un long désert. Elle aperçut l’océan. Sa mère lui avait toujours dit de ne jamais franchir cette barrière naturelle. Elle rebroussa donc chemin. C’est alors qu’elle vit son repas. Enfin, elle vit des choses bougées. Elle atterrit donc, provoquant une minie tempête de sable.

Pour prouver sa dangerosité, Bultur tenta de cracher des flammes. Ce n’était pas si impressionnant que ce que pouvait faire sa mère, mais c’était tout de même assez effrayant. Un hurlement suivit alors. Tout de suite, l’aspect lumineux d’une des deux proies présentes attira son attention. Qu’était-ce ? Intriguée, elle fonda donc sur l’homme de cristal, tout croc devant, avec la ferme intention de le dévorer.





Rappel :
- C'est un Combat non staté en Full Rp
- Vos barres de vie et de mana sont laissés à votre appréciation. Restez logique, vous êtes encore des bas level, l'ennemi ici est assez jeune et ne tape pas donc fort mais n'allez pas sortir des techniques haut niveaux
- Vous n'êtes pas limité en action mais évité de surchargez vos postes
- Soyez réaliste, plus vous le serez, plus le PNJ le sera
- Tout membre prit en plein abus sera notifié au staff et fera l'objet d'une sanction lors de la correction
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'éveil d'un Augure   

Revenir en haut Aller en bas
L'éveil d'un Augure
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Question sur l'augure ?
» Un réveil difficile - Terminé
» Le réveil du chat
» Honor's Veil : les phoenix !
» Le réveil [Boule Epineuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Bord de l'océan-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.