Partagez | .
Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Mar 23 Juin - 1:12



   
Prendre l'air ─ II


   
Introduction



   

Day 23 – H+14
Ce RP se déroule après l'Aventure.

─────────


Au fur et à mesure des jours qui passaient, le rythme de Neo se normalisait, se standardisait… S’humanisait. 2ème ? 3ème jour d’affilé sans nuit blanche ? Une régression pour l’homme, un grand pas pour l’hôte du Venom Suit. Le jeune homme avait passé la nuit entre Chikai et Tokonatsu, à la belle étoile, profitant du fait qu’il n’était pas en territoire sauvage pour trouver le sommeil dans la "nature". En effet, avant Kosaten, unique supérieur à la race humaine, Neo avait renié bon nombre de leurs coutumes et bonne partie de leurs mode de vie, préférant même imiter les animaux, qu’il trouvait plus noble et moins hypocrites dans le libre arbitre instinctif dont la nature les avaient pourvus… Il couchait à terre, sur les arbres, dans des terriers parfois (via sa forme originelle) mais le confort et l’accueil d’un lit, lui était autorisé à titre exceptionnel…!! Et cela avait quelques avantages : le Pragmatique n’était pas douillet et ne rechignait jamais au type d’abri qu’on lui offrait, il ne craignait pas de progresser en nuit, même noire et l’effrayer avec des récits de feu de camp était chose compliquée… Vie de chien pour d’autres, vie de prince pour le blanc-chevelu… Pouvait-on en déduire que d’une certaine façon, sa vie était satisfaisante ? Pouvait-il être considéré comme heureux ? La réponse à ses questions n’était écrite nulle part, si ce n’était dans l’esprit tortueux de "l’Élu 196".  

Ses habits de paysans au-dessus de sa combinaison, le jeune homme traversa d’une traite la suite du chemin qui le mènerait à la seconde escale de son périple : Tokonatsu. Selon ses renseignements, il avait ouïe dire que le climat était assez festif et accueillant et qu’il pourrait même y danser… *Et merde…* jura-t-il, intérieurement comme toujours. Inutile de préciser qu’il n’était pas de ce bord là et qu’il n’enquêterait sûrement pas en dansant ! …Pas si les informations étaient maigres… Chemise blanche de tissu en guise de haut, bas bouffant beige pour bas, petites bottes des moins pratiques aux pieds, le tout par-dessus Venom, le garçon posa pied dans sa nouvelle ville, un petit chapeau de paille couvrant sa tignasse rare. En arrivant, un homme qui revenait, les bras chargés, le salua de vive voix et avec enthousiasme, Neo continua à avancer, évitant de croiser son regard… Escale obligée, il devrait interroger ces énergumènes pour éventuellement fructifier son enquête, une jeune fille, en tenue noire d’écolière nippone capta son attention… Probablement d’une dizaine d’années, il serait aisé d’obtenir quelques mots sincères et innocents de sa part et la prépuberté de son corps ne laissait que peu de doute sur son innocence… D’un pas discret et assuré à la fois, le blanc-chevelu aborda la fillette :

« Tenue très noble pour quelqu’un de Tokonatsu… Je m’appelle Ène, enchanté. Il accompagna sa politesse d’un signe de la tête. Habites-tu dans les environs ? Quelque chose te tracasse ? »

Courtois et l’air badaud, Neo n’avait vraiment l’air que de l’ombre de lui-même… Mais il était des devoirs, pour lesquels on oubliait ses principes…


   

   


Dernière édition par Neo le Dim 28 Juin - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Jeu 25 Juin - 16:01

Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas
« Ène aka Nenouille »
La secte noire, le combat final entre la Capitaine de feu et le petit frère Aeternam, l'empereur miraculeusement sauvé. Tous ses événements terminés, le calme était finalement revenu dans mon quotidien. Mes pas m'avaient naturellement conduite jusqu'à Tokonatsu, ville festive et plutôt connue pour sa relation avec le feu. C'était peut-être un peu trop vivant pour moi, sans pour autant être intéressant. Et avec les évènements ayant eu lieu à la Capitale de Chikai, je n'avais eu aucunement l'occasion d'en savoir plus sur le Royaume de Fuyu comme je l'avais espéré.

Mes pensées convergèrent toutes vers un seul et unique sujet : Zayro Jinn. L'élue que j'étais avait pu voir l'étendue de ses dégâts causés ainsi que la puissance dévastatrice dont il avait fait preuve. Alors pour quelqu'un comme moi qui s'était vu brider la presque totalité de ses capacités en arrivant dans ce monde. C'était tout simplement intéressant. Le goût du défi, l'envie de voir de ses propres yeux de quoi ce fameux élu était capable. Peut-être aurais-je du ressentir plus de mépris pour ses actes commis, seulement ce genre de choses était assez courant là d'où je venais.

Tout cela poussait ma curiosité bien plus qu'elle ne le devrait. Si Wave avait été là, il m'aurait sûrement mise en garde sur la dangerosité de la situation dans laquelle je souhaitais me fourrer actuellement. Même s'il était indéniable que pour le moment, sans en plus la possibilité d'appeler une seule de mes marionnettes... Mais ma personne ne put tergiverser bien longtemps avant qu'un individu ne se présente à moi avant de me poser quelques questions.

Ène ? Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien vouloir ? Haussant un sourcil, mon regard ébène plus qu'interrogateur aurait dû se suffire à lui-même comme réaction. J’effleurais du bout des doigts la garde de mon Teigu Yatsufusa semblable à un vulgaire sabre à première vue. Simple méfiance, avant de détailler mon interlocuteur. Au final, il ressemblait seulement à un simple villageois si ce n'était les quelques mèches de sa chevelure particulièrement blanche qui apparaissaient. Rien qui ne méritait réellement une telle hésitation en somme.

Poussant un long soupir, je me résolu finalement à lui répondre.

-Kurome. Et je ne suis absolument pas d'ici, puisqu'à vrai dire...

Évidemment, je n'étais pas une banale habitante de cet univers, mais bien plus importante que cela. Une élue. Et cette simple appellation avait de nombreuses significations selon les gens. Un sourire, sûre de moi, avant de lui dévoiler le sceau qui courrait sur le bas droit de mon ventre. La marque du phénix rouge gravée sur ma peau qui indiquait mon appartenance à l'Empire de Seika. Mes yeux noirs se plantèrent dans les siens, brillants d'un mélange de malice et d'ennui avant de finalement me résoudre à lui demander d'un ton assez amusé, mais rhétorique :

-Tu sais ce que c'est, non ?

Même un simple habitant devrait pouvoir reconnaître ce tatouage. Le symbole même des terres sur lesquelles nous nous trouvions. Pour certains, il représentait l'espoir, la puissance, la crainte, la différence ou que sais-je encore. Restait à voir quelle réaction mon interlocuteur pourrait bien avoir.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Lun 29 Juin - 11:08



   
Prendre l'air ─ II


   
Interrogations



   

Étrangement méfiante et sur le qui-vive, la gamine en apparence approcha d’un geste qui sembla machinal ses doigts d’un manche de katana… Ainsi donc, cette enfant était armée…? L’on pouvait grandement se questionner sur l’intégrité mentale de ceux qui avaient donné une arme blanche à cette petite fille mais les faits étaient là : avant même que son corps ne soit développé, elle portait une arme susceptible d’ôter la vie. Cette sur-réaction de la gamine fut perçue par Neo comme une tentative d’intimidation et sans le montrer pour autant, il s’agaça autant qu’il l’a méprisa… À cause du physique de la fillette, il était difficile même pour Neo qui n’avait pas un corps particulièrement imposant, de la prendre vraiment au sérieux. Sous-estime ? Excès de confiance ? Sans s’expliquer pourquoi, le Minshujin ne craignait rien. Pendant qu’il cogitait sur tout et n’importe quoi, l’impétueuse enfant lui répondit enfin :

« Kurome. Et je ne suis absolument pas d'ici, puisqu'à vrai dire... » Elle accompagna le geste qui suivit d’un sourire arrogant presque prétentieux : "Kurome" désigna le côté droit de son bas ventre, dévoilant à Neo le Phénix Rouge caractéristique qui l’ornait ; À cela, aucun doute n’était possible : Kurome était une Élue de Seika. Aussi immature qu’elle pouvait semblée, la fillette avait été appelée pour participer à la résurrection de son Dieu, elle devait donc avoir quelques capacités insoupçonnées…! Et puis, Neo aussi était assez jeune en réalité, à la seule différence que son pouvoir à lui, n’était pas visible directement. Tandis que le paysan de caricature fixait d’un air pensif le Sceau des Seikajin, la jeune Élue porta son attention sur lui, et instinctivement, les yeux améthystes de Neo se confrontèrent aux sombres de la fillette. L’air fier, elle ajouta :   

« Tu sais ce que c’est, non ?

Contrairement à d’autres Élus qu’il fallait débusquer pour connaître leur statut, Kurome ne s’en cachait pas et semblait même s’en vanter… À ses risques et périls.  Ène se donna quelques secondes de plus pour observer la marque puis répondit avec une petite mimique pour se ridiculiser un peu :

─ Hmm… Il pencha légèrement la tête et leva les yeux au ciel, puis répondit en reposant les yeux sur Kurome. C’est le sceau des Élus de Seika…? »

Le ton choisit par le jeune homme laissait suggérer une certaine hésitation dans la réponse, ce qui ne pourrait qu’appuyer sa couverture de paysan. Connaissant bien évidemment la réponse à sa réplique interrogative, le jeune homme en profita pour légèrement baissé la tête, masquant ainsi son regard violet et observant avec plus de minutie son interlocutrice :

Kurome devait mesurer un peu moins de 1 mètre 65, à vue de nez, son corps prépubère avait pour effet de ne suggérer qu’une grande jeunesse de sa part, pas plus de 13 ans pour l’œil attentif du Minshujin... Suivant cela, son visage offrait des traits assez immature et simple mais point laid toutefois, laissant éventuellement s’attendre à une belle jeune femme lorsqu’elle attendrait l’âge adulte. La coupe de la jeune Élue pouvait être considérée comme mi-longue, malgré le fait que ses cheveux étaient coupés courts à l’arrière, une masse de cheveux de chaque côté de sa tête semblait avoir été laissée au temps. Vestimentairement parlant, l’enfant était vêtue d’un uniforme scolaire d’été nippon, coloré en noir avec de légères touches de blanc et de rouge par endroit, sur ses avant-bras, des protections pourpre devaient probablement lui servir d’éventuel moyen de défense à ses heures d’affrontements, pour ces dernières, le katana qu’elle possédait à sa taille devait être une part importante de son style de combat, mais le fait qu’elle soit une Élue pouvait laisser suggérer qu’elle ne se limitait pas qu’à cela.

Attendant la réplique de Kurome à la réponse qu’il se savait juste, Ène lui servit donc l’histoire qu’il avait pensé à peaufiner la nuit dernière, pratiquement démasqué par Lilith, une autre Élue de Seika, : « Hé bien Kurome, le fait que tu sois Élue m’arrange : Je suis conteur pour les gens de campagne mais je fais surtout cela pour mes parents, fermiers, qui apprécie d’en savoir un peu plus sur les événements se déroulant à Seika. Il prit de quoi noter dans la poche de son pantalon, et reporta ses yeux sur la fillette : M’accorderais-tu un peu de ton temps pour quelques questions ? Tu n’as qu’à me dire ce que tu sais sur la destruction d’Hibana et l’attaque de Chikai, ce ne sera pas long. »

La demande était bien formulée et à aucun endroit le jeune homme n’avait buté… Calme, serein, le vrai faux paysan attendait la réponse de la jeune sabreuse.


   

   


Dernière édition par Neo le Ven 3 Juil - 5:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Ven 3 Juil - 0:52

Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas
« Ène aka Nenouille »
Mon sceau dévoilé et dans l'attente d'une réaction de sa part, j'attendais une quelconque réponse, même si elle me semblait pour le moins évidente.

-Hmm...

Après un léger temps de réflexion sûrement, mon interlocuteur enchaîna :

-C'est le sceau des Élus de Seika... ?

-Plutôt connu, étant le Symbole même de cet Empire.

Une hésitation bien marquée, démontrant l'inexactitude de sa réponse.

-Hé bien Kurome, le fait que tu sois Élue m'arrange : Je suis conteur pour les gens de campagne, mais je fais surtout cela pour mes parents, fermiers, qui apprécient d'en savoir un peu plus sur les événements se déroulant à Seika.

Je retrouvais mon air qualifiable de blasée en entendant cela. Alors comme ça, de même que son apparence semblait l'indiquer, ce n'était qu'un vulgaire paysan ? Et puis, oh, les parents, cher parents. Je n'avais aucun souvenir de mes propres géniteurs, mis à part celui de leur abandon. Ou peut-être était-ce même pire, puisqu'ils nous avaient vendues, ma sœur et moi, à la Capitale de notre Empire.

Je m'en souvenais. Ma sœur aînée demeurait d'ailleurs être ma seule famille. Que je me devais absolument de retrouver, puis d'éliminer avec Yatsufusa. C'était vrai, je ne devais en aucun cas me détourner de mon objectif principal. Mes pensées dans lesquelles je m'étais perdue furent bien vite interrompues par d'autres paroles de mon interlocuteur.

-M'accorderais-tu un peu de ton temps pour quelques questions ? Tu n'as qu'à me dire ce que tu sais sur la destruction d'Hibana et l'attaque de Chikai, ce ne sera pas long.

Je n'avais aucune raison de lui répondre, tout comme je n'avais aucune raison de ne pas le faire.  Malgré cela, tout demeurait bien calme, sans compter ma baisse de puissance et par conséquent l'absence de mes « amis ». Poussant un soupir, je m’exécutai alors :

-Tu t'intéresses à des guerres pour lesquelles tu n'auras jamais le pouvoir de participer ?

Il n'était rien, soi-disant qu'un simple paysan. La curiosité, certainement, le poussait à désirer en apprendre plus. Pourtant cela ne resterait que de l'ordre du savoir. Ce que j'avais pu observer, ou ce que l'on m'avait appris dessus, cela lui suffirait certainement :

-Concernant Hibana... C'est un village situé à l'Ouest d'ici. Sa destruction fut antérieure à mon arrivée, mais j'ai quand même eu l'honneur d'en observer les dégâts commis de mes propres yeux. Les dommages s'en trouvaient plutôt importants, et les morts parsemaient les rues. Et tout cela, causé par un seul et unique homme : Zayro Jinn.

Je n'avais que ce nom à mettre sur tout ceci. En soit, ce n'était pas non plus inconcevable ou si horrible que cela. Moi-même, j'avais déjà décimé bon nombre de personnes pour accomplir la tâche que m'inculquait mon travail. Ce n'était pas vraiment que je ne possédais pas la notion de bien ou de mal, mais tout simplement que je n'en avais pas besoin. Je devais juste me contenter de suivre les ordres. Et voir ce qu'était devenu Hibana ne m'avait fait ni chaud, ni froid.

-Cela te laisse te faire une petite idée de sa puissance.

Largement plus fort que moi en tous les cas. Enfin, moi, dans mon état actuel. La perte de mes capacités octroyée par le fameux sceau ne m'aidait en rien. J'étais devenue faible, je ne pouvais masquer cette évidence, néanmoins cela ne signifiait pas que j'en étais pour autant inutile. Surtout que ma petite personne avait été une des clefs contre l'offensive de la secte d'Aeternam. Aucune précision pour Chikai, je préférais attendre ses réaction d'abord.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Ven 3 Juil - 7:46



   
Prendre l'air ─ II


   
Propositions



   

Bien moins coopérative que son interlocutrice de la veille, Kurome offrit une mimique d’ennui ou de déception au Minshujin. Par la teneur condescendante et rabaissante de ses prochains propos, l’Élue prépubère confirma le ressenti du jeune homme :  

─ Tu t'intéresses à des guerres pour lesquelles tu n'auras jamais le pouvoir de participer ? »

Assurément, un véritable paysan aurait été blessé, offusqué ou même énervé d’être ainsi pris de haut par un Élu... En effet, les Élus avaient au départ un but visant à servir le pays tout entier, les civils y compris, subir un tel mépris de la part d’un de leurs "héros" de fortune pouvait être très néfaste pour la cohésion du royaume et bénéfique pour des groupuscules tel qu’Aeternam…! Bien heureusement, "Ène" n’était pas un pas un véritable campagnard, comprenant clairement que cette remarque était due à sa couverture, Neo, d’habitude plus susceptible, laissa cette pique glissée sur lui et conserva son air niais. La fillette consenti tout de même à lui répondre par sympathie ou par pitié, rien n’était certain :

« Concernant Hibana... C'est un village situé à l'Ouest d'ici. Sa destruction fut antérieure à mon arrivée, mais j'ai quand même eu l'honneur d'en observer les dégâts commis de mes propres yeux. Les dommages s'en trouvaient plutôt importants, et les morts parsemaient les rues. Et tout cela, causé par un seul et unique homme : Zayro Jinn. »

Trois sources distinctes, apportaient désormais la même information à Neo : l’Élu Zayro Jinn avait acquis assez de puissance pour raser une ville. L’hôte du Venom Suit avait encore bien du mal à réellement accepter cette hypothèse… Si Zayro Jinn existait vraiment, ou avait réellement un tel potentiel de destruction à lui seul, pourquoi les Nations ne s’associaient-ils pas contre lui ? Pourquoi son dirigeant, Sul Hei, ne s’occupait pas directement de son cas ? Même si une famille en exode, et deux Élus distincts avaient tenus ces propos, un éventuel subterfuge visant à "faire passer Seika en dispositif de guerre" était plus plausible aux yeux du Foudroyant. Aucun Élu à sa connaissance n’avait idée de l’avancement de la quête principale des Élus : La résurrection de leurs Dieux, peut-être que l’aboutissement de ce projet était proche, et mettre la Nation au pas via une menace fictive ne serait pas une si mauvaise idée. Comme à son habitude, le jeune homme se noyait dans ses songes et ratait peut-être des informations importantes… Lorsqu’il n’entendit plus la voix de son interlocutrice, l’Infiltré compris que c’était à son tour de prendre la parole. L’air pensif, il dit :

« Zayro Jinn, hein ?... » Cet Élu lui remémorai quelqu’un, qui lui remémorait un temps…

Ène repris la parole, tout en offrant une expression reconnaissante à Kurome : « Tu racontes bien, Kurome. » Pour pouvoir utilisé son bloc-notes en guise de preuve à sa condition, le Minshujin griffonna quelques mots et symboles importants sur sa feuille de papier : Hibana → Zayro Hibana mais MSF == ø ►► ???

En arrivant à la fin de ses notes, Neo reprit continua la discussion : « Très bien Kurome, maintenant, peux-tu me parler de- » Avant qu’il ne puisse conclure sa phrase, un homme assez âgé mais n’atteignant probablement pas la cinquantaine le coupa :

« Hé les jeunes ! Je vous ai jamais vu par ici mais vous m’avez l’air bien sympathique ! Très extraverti et n’ayant sans doute pas remarqué l’arme blanche de l’Élue de Seika, il se baissa en posant les mains sur les nuques des deux personnages. Nous organisons une fête avec boissons, plats et pleins d’activités sur le feu ! Ça vous dirait d’y participer ? C’est ce soir et les enfants sont les bienvenus !

Il était vrai que le visage imberbe et angélique du garçon ne le rendait pas très mature… Mais mentalement et sur quelques points physiques, il en était autrement ! Ène s’empressa de le signaler à l’homme avenant, l’air agacé car le Minshujin n’aimait pas être touché :

─ Tout d’abord, je ne suis pas un enfant, et- Il se fit interrompre à nouveau par l’homme, qui regardait désormais Kurome :

─ Et toi petite, tu viens aussi ?... Y’aura pleins d’autres filles !... Tu pourrais te faire de nouvelles amies !...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Ven 3 Juil - 16:44

Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas
« Ène aka Nenouille »
Ène semblait me remercier pour mes informations avant de gribouiller sur un bloc-notes préalablement sorti de manière à noter ce qui était important. Même si en vérité, tout ce que je lui disais n'était rien d'autre que ce qui était connu au plus grand jour. Certainement que toute cette affaire possédait des détails qui me demeuraient inconnus, mais il restait sûr et certain qu'un seul homme avait commis tout ceci.

La puissance que possédait cet élu de Fuyu, ce Zayro Jinn, faisait naître en moi la frustration de me retrouver aussi faible actuellement. Je possédais toujours mon talent au sabre, néanmoins les capacités conférées par Yatsufusa ne montraient plus le bout de leur nez. J'en étais arrivée à un tel point que c'était presque comme si je me lamentais de mon sort en quasi-permanence. Je sortis finalement de façon machinale un biscuit de mon sac avant de le grignoter tranquillement. Simple mécanisme ou réelle efficacité de ma drogue ici, la question ne m'effleurait même pas l'esprit. J'en avais besoin, c'était tout ce qu'il fallait que je sache.

Ène qui commençait à converser de nouveau, venait de voir sa parole coupée par un très probable habitant de cette petite ville s'était approché de nous deux, posant une de ses mains sur ma nuque tout en s'esclaffant sur diverses festivités. J'avais bien ouï dire les tendances de Tokonatsu à être très... exubérants. Mais la situation actuelle avait tout pour me déplaire. Dégageant celle-ci d'un geste rapide, passant mes doigts à l'endroit-même qu'il touchait auparavant.

De désagréables souvenirs me revenaient, comme cette Chelsea des Night Raid qui m'avait porté une attaque se voulant mortelle après avoir éliminé un de mes chers camarades. Enfin, elle avait eu son compte par la suite. Mais il n'empêchait en rien que j'avais porté un bon moment les dommages collatéraux, à mon grand regret.

Plissant légèrement le regard en direction de cet individu, je commençais lentement à dégainer Yatsufusa de ma main gauche.

-Dis-moi... Est-ce que j'ai l'air de vouloir faire ami-ami avec une tierce personne ? Ne me prends pas pour une vulgaire gamine.

J'étais légèrement agacée, c'était le moins que l'on pouvait dire. Le bout de ma lame était maintenant tendu en direction de cet homme, ne trahissant en aucun cas ma maîtrise de celle-ci. C'était peut-être un peu excessif comme réaction, néanmoins, je n'hésiterais pas à me servir de mon Teigu en fonction de la situation. Et ce, sans me préoccuper des envies de mon précédent interlocuteur Ène.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Sam 4 Juil - 14:35



   
Prendre l'air ─ II


   
Agitations



   

Pensive, Kurome observa l’intervenant pendant un petit temps après avoir retiré la main du badaud de sa nuque.  Elle aussi ne semblait pas aimer être touchée mais elle le masquait moins que Neo, probablement moins sollicitée que ce dernier, toujours en enquête. Elle le regarda ensuite, l’air suspicieuse et sans plus de sommation, elle entreprit de défourailler son katana…

« Dis-moi... Est-ce que j'ai l'air de vouloir faire ami-ami avec une tierce personne ? Ne me prends pas pour une vulgaire gamine. »

« ?! Je…! »

« … »

D’abord surpris, Neo gagna ensuite une certaine appréciation pour la jeune fille. Ce genre de comportement, impulsif et mortel, caractérisait souvent les tueurs à sang-froid, catégorie auquel Neo se rangeait bien volontiers. Cependant, contrairement à la sabreuse, le jeune homme ne se trouvait pas dans le camp des "gentils"…Fenghuang, le Dieu-Phénix de Seika, n’était pas infaillible et Kurome ne semblait pas être dans l’écurie appropriée : Mépriser et menacer les civils de son pays n’étaient pas des caractéristiques des gens du Sceau Rouge, même Neo ne s’y adonnait pas…!

Plus qu’une sommation, l’Élue de Seika pointait désormais sa lame face à l’homme, qui trébucha et tomba au sol :

« Non… Attendez…! »

Jouant son rôle à fond, Ène, brave fils de paysan Seikajin, s’interposa calmement entre Kurome et ce malheureux :

« Calmez-vous Kurome, je ne pense pas qu’il voulait vous offensez. »

Les deux personnages se trouvant dans la deuxième ville de Seika, des passants un peu plus loin, parmi les nombreux que comptaient Tokonatsu, coururent aussitôt avertir deux soldats de la ville, par soucis d’assistance à personne en danger. Ce grabuge n’était pas favorable à la couverture de Neo… Mais fuir serait une manœuvre encore plus suspecte, il resta là, tentant de raisonner la jeune sabreuse :

« Rangez ce katana, vous n’avez pas d’ennemis ici. »

Action louable, mais trop tard, les Engagés de l’Empire accourent vers la scène, la vie d’un citoyen est peut-être en jeu. Neo soupire discrètement, encore une fois, rien n’est faisable simplement, ici… Contrairement au malheureux, les hommes en armure remarquent tout de suite le sceau de l’Élue, ils semblent la reconnaître. Neo ne le savait pas, mais Kurome avait été d’une aide précieuse durant une attaque à Chikai, survenue quelques jours auparavant :

« Kurome…? C’est vous qui menacez cet homme…? »

Les deux soldats étaient de simples patrouilleurs, équipés d’armures et d’hallebardes. Il ne serait pas très difficile de s’en défaire, mais tout cela dépendait de la puissance récupérée par Kurome et de son caractère… Était-elle la tueuse de sang-froid que Neo avait décelé ? Non… Son sceau rendrait cette manœuvre impossible…


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Dim 5 Juil - 17:35

Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas
« Ène aka Nenouille »
Mon comportement excessif, mais toutefois extrêmement démonstratif de mon état d'esprit semblait peut-être causer plus de réactions que je ne l'aurais pensé.

-Calmez-vous Kurome, je ne pense pas qu'il voulait vous offenser.

Sans réellement prendre en compte son intervention tout en réfléchissant. Ce n'était qu'un simple paysan, lui aussi. Il ne pouvait rien faire dans cette situation, peu importerait ses actes.

-Rangez ce katana, vous n'avez pas d'ennemis ici.

Peut-être bien, mais il existait une règle qui régissait les lois d'un monde. Celle du plus puissant. Les forts survivaient et les faibles mourraient, au détriment même de ceux leur étant supérieurs. Sans compter que c'était chacun pour sa peau. Pas d'ennemis ici ? Mais pas forcément des alliés non plus, assurément, juste de simples habitants. En tous les cas, dans ma position, malgré le sceau me bridant : je ne ferais jamais partie des faibles.

Cependant, il persistait une limite que je ne franchirais pas. Les gardes s'approchant de nous mettaient bien les points sur les i de la situation dans laquelle j'avais fait l'erreur de me fourrer. J'étais une élue, de Seika qui plus est et cet homme n'était pourtant qu'un vulgaire habitant de Tokonatsu. En soit, sa mort ne changerait aucunement la donne. Il n'était pas utile, c'était le destin des personnes inefficaces de se faire éliminer par plus puissants qu'eux.

Mais les soldats ne le voyaient pas de cet œil-là. Or, ils étaient la parole de l'autorité supérieure, Autorité que je me devais de respecter, même si ce n'était plus vraiment le gouverneur de l'Empire d'où je venais, c'était quelque chose qui ne changerait pas ici, possédant le même principe. Mais au vu de la réaction de ses deux individus vis-à-vis de mes agissements, semblait indiquer que j'étais soi-disant en... tort ? J

J'étais encore bien peu familière avec cette faction à laquelle j'étais sensée appartenir désormais, sans compter que mes précédentes actions grâce auxquelles ils m'avaient connue ne démontraient pas réellement mes véritables buts, mais simplement le fait que j'obéissais aux ordres concernant l'empereur, purement et simplement. Comme je l'avais toujours fait, bien que les événements semblaient tous m'indiquer que ce que je connaissais ne s'appliquait pas forcément ici.

-Kurome... ? C'est vous qui menacez cet homme... ?

Une légère pause, marquant ma courte réflexion tout en arquant légèrement un sourcil d’interrogation. En quoi cela était-il si étonnant ?

-... Il semblerait bien.

Sans en avoir véritablement le choix, je me voyais obligée de rengainer Yatsufusa, sans compter que j'avais conscience qu'être marquée du Phénix rouge m'empêcherait certaines choses. Mais la situation restait tout de même frustrante au plus haut point. Tous les éléments qui côtoyaient mon quotidien auparavant ne faisaient désormais plus partie du présent.

Au final, même en étant en quelque sorte l'investigatrice de toute cette scène, l'issue hasardeuse qu'il en découlait m'était bien égale. Sans compter que le sceau ne m'aurait de toute manière pas laissé agir à ma guise, j'en avais bien conscience malheureusement. J'aurais pu tout simplement tourner les talons, me délester de toute responsabilité. Même si je n'avais pas agi, simplement parce que les gardes m'en empêchaient et qu'ils étaient le lien direct avec l'Empereur. Me prouvant le tort de mes actes. Bien qu’incompréhensibles, les événements m'avaient supposément mis dans une sale situation, de laquelle je ne me sortirais peut-être pas si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Lun 6 Juil - 3:33



   
Prendre l'air ─ II


   
Étranger[s]



   

Neo n’était que spectateur. Une nouvelle fois ignoré par les soldats de l’Empire, le vrai faux paysan attendait la réponse de Kurome avec une excitation morbide, jubilant de la voir en si mauvaise passe... Allait-elle tenté de s’attaquer à son propre camp ? Allait-il assister à un évènement d’envergure ? Ène, en badaud supplémentaire, observait la scène insolite avec le même regard pervers que les autres passants de la ville. Quelle déception pour ces voyeurs lorsque l’Élue de Seika choisit la voie diplomatique, hypocrite, et lâche… La plus raisonnable, aussi. La puissance de Kurome restait inconnue et seuls les nouveaux arrivés en Kosaten jugeaient les Élus sur leur apparence... En exemple, Neo lui-même : gringalet et blasé, il était d’une vivacité et d’une force de frappe rare en combat… Pour sûr, l’habit ne faisait pas le moine, et l’immaturité physique de Kurome ne donnait aucune indication sur sa puissance et donc sur sa résistance au sceau : Un Élu néophyte verrait son libre arbitre écrasé, à Kosaten.

La fillette, après avoir n’acquiescé qu’à demi-mot, remit son arme dans son rangement. Les deux patrouilleurs, un peu hébétés, étaient partagés… Kurome avait-elle eu un coup de folie ? Fallait-il en tenir rigueur et le rapporter à un supérieur…? Peut-être était-elle perturbée… En soldats assez compatissants, l’un d’eux s’inquiéta finalement pour la jeune fille. Tout en s’approchant d’elle il dit :

« Vous allez bien, Kurome…? » L’autre laissa son collègue s’occuper de la jeune fille et reprit son rôle de Gardien des Rues :

« Très bien ! Reprenez vos activité ! Tout est sous contrôle ! » Sans faire plus d’histoires, les quelques curieux qui étaient là obéirent et quittèrent les lieux. Le patrouilleur vint voir la victime et tenta de l’apaiser, lui disant que l’Élue devait être dans un mauvais jour et qu’il n’avait rien fait de mal. Le soldat s’approcha ensuite de Neo pour lui demander de disposer lui aussi… Mais soudainement, il se figea et retint le Minshujin. Un jeune paysan qui se promenait sans affaires dans la deuxième ville de Seika, ce n’était pas si discret en fin de compte…

« Tiens, je ne vous ais jamais vu dans la ville… Vous êtes un touriste ?

Neo fixait son interlocuteur sans bouger un cil : ─ … Oui. Allait-il le recenser ? Demander puis chercher son nom dans une sorte de registre…? Ène vérifia discrètement les appuis de ses jambes, prêt à bondir hors de là.

─ Vous devriez participez aux Fêtes du Feu ! C’est un excellent moyen de s’intégrer !

Neo soupira discrètement… Heureusement pour lui, les patrouilleurs n’avaient pas de telles responsabilités… C’était à la frontière que ce genre de recensement était réalisé. Neo réfléchit rapidement ; Une fête pourrait être un bon endroit pour collecter des informations… Ou se faire repérer par la ville entière et être marteler de questions sur son histoire déjà bancale.

─ Non merci… Je ne compte pas traîner… Au revoir, soyez alertes ! Chaque seconde passée dans cette ville de "fêtards" augmentait dangereusement ses chances d’être découvert, les récents événements ne l'avaient pas aider et c'est sagement que Neo entreprit de quitter Tokonatsu. Le jeune patrouilleur lui fit confiance et ne le retint pas, gardant pour lui ses quelques questions sur le fait qu’il ne transportait rien ou qu’il s’exprimait comme un habitant de la Capitale…

En partant, Neo jeta un dernier regard à Kurome, il était un peu déçu de l’avoir rencontré sous cette identité de faible et il ne pensait pas s’être trompé en détectant des instincts meurtriers en elle. Ce genre de combattant attirait Neo, car lui aussi n’éprouvait aucun scrupule à ôter la vie d’autrui.

*Kurome…*

Il rangea ce nom dans un coin de sa tête, programmant déjà une rencontre où peut-être, ils seraient plus libres…

HRP:
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   Mar 7 Juil - 15:14

Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas
« Ène aka Nenouille »
-Vous allez bien, Kurome... ?

Les paroles d'un des gardes résonnèrent durant ma réflexion. Si j'allais bien ? C'était une évidence pourtant, bien que les événements me laissaient dans une grande incompréhension, tandis qu'un léger sourire s’esquissait sur mon visage.

-Bien sûr.

La personne dont il faudrait le plus s'inquiéter de l'état, c'était bien évidemment cet homme. Il aurait pu y passer, et dans le cas ou nul n'aurait été dans les parages, sa mort serait passée inaperçue. Comme cela l'avait toujours été et le serait inévitablement, même ici.

Reprenant son rôle de soldat maintenant l'ordre, il finit par refaire circuler les moindres personnes s'étant intéressés à ce petit mouvement.

-Très bien ! Reprenez vos activités ! Tout est sous contrôle !

Mais s'attardant plus sur Ène, celui-ci finit par lui demander, peut-être intrigué pour des raisons inconnues :

-Tiens, je ne vous aie jamais vu dans la ville... Vous êtes un touriste ?

Une petite réponse concise de la part du paysan souhaitant conter l'histoire de ce pays. S'il tenait tant que cela à connaître les détails des informations qu'il demandait, il aurait pu tout simplement demander à cet homme qui devait certainement s'y connaître concernant les détails de sa propre patrie. Mais il ne semblait pas non plus de cet avis, tandis que le garde ne pu sempêcher d'évoquer une énième fois leurs festivités si spéciales.

-Vous devriez participer aux Fêtes du Feu ! C'est un excellent moyen de s'intégrer !

-Non merci... Je ne compte pas traîner... Au revoir, soyez alertes !

Ène, hein ? Et mon expérience personnelle m'avait prouvé à de nombreuses reprises que ce genre ce gens se trouvaient être les premiers à mourir. Il n'y avait aucun intérêt à retenir l'identité d'une personne dont je ne recroiserais sans nul doute jamais le chemin. Et mon expérience personnelle m'avait prouvé à de nombreuses reprises que ce genre de gens se trouvaient être les premiers à mourir. Même si les codes de ce monde semblaient diamétralement opposés à tout ce que je connaissais, je n'imaginais en aucun cas le revoir un jour ou l'autre.

-Moi non plus, j'ai d'autres choses à faire que de perdre mon temps à m'amuser.

Un peu dépassée par tout cela, j'avais besoin de mettre les choses au clair moi-même et de récupérer mes « amis » le plus vite possible... Ainsi que de tenter d'en apprendre plus sur le Royaume de Fuyu me semblait inévitable. Ces faits demeuraient mes objectifs plus ou moins principaux, alors je n'avais aucune envie, ni utilité, à prendre part à leurs festivités locales. Et puis, je ne foulerais certainement plus jamais le sol de cette ville de mon plein gré de sitôt. C'était sûrement un adieu, Tokonatsu.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II   

Revenir en haut Aller en bas
Va voir en Terre Inconnue si j'y suis pas ─ II
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 38 jours sans voir la terre [PV : Ash Uroll]
» Ishigaki, Misère et Richesse
» Je... Suis ravie de te voir? STERAH
» Je suis folle. Et toi?
» je ne suis pas bavard, je peux quant même? mwhaha

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.