Partagez | .
Cerisier & Ramen
Invité Invité

-



MessageSujet: Cerisier & Ramen   Mer 24 Juin - 23:31

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»


Naruto ouvrit difficilement les yeux. Un plafond. Un plafond ? Il tenta de se remémorer l’endroit où il se trouvait… Kosaten… Pas assez précis… Seika… Pas encore… Un désert ! Il était dans un désert ! Mais les déserts n’avaient pas de plafond… Il tenta de ramener à lui ses derniers souvenirs, mais ne se vit qu’en train de boiter dans le sable. Il tenta alors de bouger son corps et sentit une couverture sur lui. En essayant de balayer son environnement des yeux, il constata qu’il était dans une chambre. Il était allongeait sur un lit, dans une pièce sans autres meubles qu’une petite table à sa droite, avec ses vêtements oranges. Pas de fenêtre, juste une lumière blanche émanant sans doute d’une ampoule. Une odeur désinfectée flottait dans l'air. Il était seul. Enfin seul, pas longtemps. Une vieille dame entra et s’approcha du blondinet.

"Vous êtes conscient ? Bien. Pouvez-vous me dire votre prénom, élu ?

Toute vêtue de blanc, elle arborait un visage terne et ferme. Elle tenait un bloc note et un stylo en se positionnant pour y écrire la réponse du ninja.

"Euh… Mamie ? Nous sommes où là ?

Un rapide soulèvement des sourcils m’indiqua à moi, Kurama, qu’elle n’avait pas apprécié qu’on l’appelle mamie. Mon hôte, quant à lui, ne comprit pas cela et attendait qu’on lui réponde.

"Nous sommes à Chikai, capitale de Seika, à l’Hôpital Général rénové par son Excellence. Je suis infirmière. Cet étage a été conçu pour accueillir les élus dans votre genre. Mais pour que vous puissiez être correctement soigné, il me faut votre prénom.

En faisant beaucoup d’efforts, le blondinet se gratta la tête, comme pour souligner le fait qu’il réfléchissait intensément. En même temps, cela n’arrivait pas très souvent, il avait bien le droit de surjouer la scène.

"Mmh… Minato… ?

Imbécile. Était-il confus ou était-ce de la bêtise ? Je me manifestai alors à lui sous la forme d’une voix dans sa tête.

"Naruto. Tu t’appelles Naruto. Nous marchions dans le désert, car tu nous as perdus, et un serpent t’a mordu le pied. Tu t’en rappelles ?

Il sursauta au début, puis se rappela qu’il hébergeait en lui le plus puissant des démons à queues : moi. Il sentit aussitôt une douleur à la cheville. Il se souvint alors. Il tourna sa tête vers la femme qui avait déjà commencé à écrire sur son bloc-notes.

"Naruto ! Je m’appelle Naruto ! Désolé, Minato, c’est mon père.

Blasée, l’infirmière haussa de nouveau les sourcils avant de rayer brutalement ce qu’elle venait d’écrire. S’en suivirent alors de longues minutes où elle cocha assidument une cinquantaine de case en jetant des coups d’œil sur son patient. Surement un diagnostic. Une fois la tâche accomplie, elle reprit la parole :

"Que faisiez-vous au milieu du désert, élu ?

L’Uzumaki se demandait pourquoi elle l’appelait ainsi. Il venait de lui donner son prénom en plus. Elle semblait aussi vieille que Grand-mère Chiyo, mais n’était en rien aussi adorable.

"Je marchais et un serpent m’a mordu. Ensuite, je ne me souviens de rien.

"C’était un skirinne du désert. Vous avez de la chance, normalement, il assomme sa victime avec un puissant venin pour ensuite pondre des œufs dans son organisme. Sa victime vit alors deux semaines très normales jusqu’à ce que des petits serpents lui sortent par les orifices et causent sa mort… Mais là, des nomades vous ont trouvé peu après la morsure et nos analyses montrent que vous n’avez rien dans le corps.

A part un démon renard.

"Reposez-vous quelques minutes maintenant, des soldats vont venir pour parler pour vous expliquer certaines choses.

Elle déposa son bloc note sur la petite table, prêt des vêtements, et quitta la pièce en fermant la porte toute en poussant un râle de soulagement. Naruto reprenait rapidement des forces, comme à son habitude. Il pouvait maintenant bougeait et se mit assis. Il fit le point sur la situation. Son monde était maintenant en paix et… Son monde… Non… Non ? Lui et Sasuke n’avaient pas brisé le Genjutsu de Madara ! L’enfer ! Tout le monde était encore piégé dans cette illusion de bonheur ! Raaah ! Pourquoi l'Uchiha avait-il tant tenu à se battre ? Comprenant l’horreur de la situation, le Shinobi tenta de se lever mais la douleur à sa cheville l’en empêcha. J’intervins pour le rassurer.

"Calme-toi, gamin. Mon père s’est sans doute occupé de cela.

Il se détendit net. Papy Sennin ne laisserait pas le monde dans un rêve, pensa-t-il. Son réconfort fut interrompu par l’arrivée de deux soldats dans sa chambre. Ils portaient une armure légère idéale pour les mouvements rapides et avaient les mains sur leurs armes. Surement que des patients avaient déjà tenté de les attaquer sans prévenir. L’un deux prit le bloc note et le compara à un papier qu’il sortit de sa poche.

"Blond, yeux bleus, peau claire, trace anormal sur le visage, 1m66, sceau du Phoenix sur le ventre entourant le nombril, morsure à la cheville droite.

Sur ces mots, le deuxième soldat s’approcha de mon hôte et souleva la couverture ainsi que sa chemise. C’est à ce moment que Naruto fut très troublé à l’idée que ça soit la vieille dame qui ait changé tous ses vêtements. Il le laissa faire, impressionner par la prestance des deux hommes et pas vraiment en état de contester. Il constata alors avec stupeur que le sceau qui me retenait et qu’il avait détruit durant la guerre avait été remplacé par un autre sceau, en forme de Phœnix. Je l’avais déjà remarqué et analysé pour ma part. Une fine énergie, quasi-imperceptible pour de faible humain, s’en échappait. Elle avait de l’essence divine en elle, tout comme le chakra de mon père ou de Shinju. Le soldat se tourna vers son collègue et confirma la présence du tatouage de la tête.

"Effets personnels : armes de combat rapprochée, projectiles tranchants, vêtements oranges et noirs, sandales noirs et bandeau frontale avec, je cite l’infirmière, un étrange symbole dessus. Mysh des admissions affirme avoir déjà vu ce symbole ailleurs. J’ai lancé un signalement il y a deux heures, peut-être qu’un autre élu le connaissant est ici.

Encore cette histoire d’élu ? Cela commençait à me titiller la curiosité. Les deux soldats se placèrent face du lit et se mirent au garde-à-vous.

"Au vu de votre identification, vous êtes bien l’élu de Seika ayant été retrouvé dans le désert. Nous sommes tenus par l’Empereur Karui Hanja de vous informer que vous avez été choisi par le Dieu Phoenix pour défendre Seika contre ses odieux voisins et les dieux qu’ils servent. Sachez que ce sceau vous fera obéir aux désirs du Phoenix et bride votre puissance. Mais n’ayez crainte, vous la retrouverez peu à peu.

Qu’est-ce que tout cela voulait dire ? Un Phoenix ? Un sceau ? Un contrôle ? Une puissance temporairement limitée ? Pourquoi ? Alors que l’avenir semblait soudainement si radieux, nous venions de remettre les pieds dans une guerre. Avant que Naruto ne puisse protester, les deux soldats le saluèrent et sortirent aussitôt de la pièce en la fermant. Avec la ferme intention de les suivre pour en apprendre plus, le blondinet bondit de son lit, en faisant fi de sa douleur à la cheville, et se dirigea vers la porte. Hélas, quand il l’ouvrit pour se précipiter à la poursuite des gardes, il percuta quelqu’un… Alala, quel gamin insouciant.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Dim 28 Juin - 22:15



- Retrouvailles tant attendues  -




Je n'arrivais pas à y croire. Après deux mois dans ce monde qui n'était pas le mien, enfin un signe m'était parvenu. Au début, je n'y croyais, je me disais avoir rêvé, car les seuls de monde que j'ai rencontré n'était que de mauvaises surprises aux mauvaises conséquences. Tout semblait m'éloigner de ce village que j'affectionnais tant et ou se trouvaient tous mes plus proches amis.

Mais ce matin, c'était différent. Ce que je prenais pour l'habituelle matinée d'entraînement avant d'aller travailler se transforma en explosion de joie. Elle commença avec la rencontre d'un garde devant chez moi, à Tokonatsu, prenant un air sérieux à l'annonce qu'un élu dont le style d'attaque et les armes ressemblaient aux miens avait été retrouvé. Tout de suite, je voulus savoir plus de détail sur le physique de l'individu en question et il n'y eu aucun doute: c'était lui. Ma bouche s'ouvrit d'elle-même alors que ma gorge se noua. Je ne sus quoi dire pendant quelques secondes alors que du liquide salé traversa gentiment mes joues. Mon visage afficha bientôt un sourire plus que sincère. Enfin... Enfin, ce dont j'avais rêvé était arrivé. Et plus encore, mon plus fidèle coéquipier était m'avais enfin rejoint à Kosaten.

Sans attendre, je sautai dans les bras du garde qui prit un air étonné mais compris bien vite que je connaissais l'individu retrouvé.

Oh merci... merci !!

Eh bien ! Euhm... apparemment, il vient de votre monde. Ce serait bien de lui faire une explication du fonctionnement de ce monde, qu'il s'y adapte rapidement lâcha-t-il en me repoussant gentiment

Un sourire rayonnant aux lèvres, je hochai la tête.

Comptez sur moi !

Très bien, il se trouve actuellement à l'hôpital de la capitale, mais rassurez-vous, il va bien

Très bien, je m'y rends tout de suite ! Merci !!

Puis je lui adressai un bref signe de la main, et me retournai pour courir au porte du village. Cette bonne nouvelle fit monter une énergie phénoménal en moi. Je concentrai tout le chakra que je pouvais pour foncer à Chikaï. Je ne me ménageai pas un seul instant, l'adrénaline me poussant à rejoindre Naruto. Je ne me faisait aucun souci pour l'état de santé de mon compagnon. Je ne connaissais que trop bien sa faculté hors du commun de récupération. À l'heure qu'il était, il devait déjà s'agiter pour demander aux infirmières pourquoi il n'était pas à Konoha. Une foule de souvenir pendant lesquels je contenais un peu brutalement ses agissements alors qu'il devait rester à l'hôpital refirent surface, agrandissant le sourire que j'affichai.

J'arrivai en milieu d'après-midi devant les portes de l'établissement. Je m'accordai quelques secondes de répit pour reprendre mon souffle. Les mains appuyées sur le genoux, je n'attendais que le moment des retrouvailles. Jamais je n'avais rejoint la capital aussi rapidement à part le jour de l'attaque d'aeternam ou j'avais été téléportée. À peine mon souffle, je courus dans l'hôpital et fonçai au guichet.

Bonjour, je cherche Naruto Uzumaki


La réceptionniste me regarda en levant un sourcil, prenant ma venue un peu brutale comme un acte déplacé.

Très bien, je vais vérifier mon registre me répondit-elle froidement

Après un instant, elle déclara qu'il n'y avait pas de nom de ce genre dans le bâtiment. Mon sourire disparu.

Mais... pourtant c'est un garde qui m'a prévenu. C'est un nouvel élu fraîchement arrivé

Un nouvel élu dites-vous ? ça doit donc être le petit blond du deuxième étage. L'escalier est juste là

Je la remerciai et courus dans la direction indiquée. Je manquai de bousculer un infirmière et longeai le couloir. Naruto était ici. Mais dans quelle chambre ? Je n'allais tout de même pas, espionner chaque pièce ?

Je vis soudain deux soldats sortirent d'une chambre. Bingo, il y avait de fortes probabilité pour que ça soit la bonne. Je me présentai vers la porte jusqu'apèrs que les soldats soient partis et tendit ma main pour l'ouvrir. Mais celle-ci bougea toute seule et quelque chose fonça sur moi. Exécutant un mouvement de recul, je repoussai la personne un peu brutalement, m'apprêtant à le frapper quand je reconnus la tignasse blonde et le visage niais de mon coéquipiers.

Na...naruto ?

Je n'arrivais pas encore à réaliser ce qui arrivait ce jour-là, mais une nouvelle fois prise d'une euphorie intense d'avoir retrouvé mon ami, je sautai dans ses bras.

Oh naruto, tu m'as tellement manqué !!!


- Pour la première fois, ce n'était pas un ennemi, mais un allié qui m'avait rejoint dans ce monde -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Lun 29 Juin - 20:08

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»



"- Que ?

Mon hôte percuta quelqu’un. Il ne remarqua pas de suite que c’était Sakura. Enfin pas son esprit. Son corps, lui, se raidit d’un seul coup et il leva ses bras devant sa tête pour se protéger. Un réflexe acquis après une quasi-décennie de passage à tabac. M’enfin, cela faisait plaisir de voir un visage connu. Peut-être qu’elle en savait plus sur cet endroit. Naruto finit par se demander pourquoi il avait eu cette réaction saugrenu. Il n’eut pas le temps de s’excuser que Sakura cria son prénom et, avec la vitesse et la force d’un boulet de canon, alla se nicher contre son torse. Aussi content qu’elle d’avoir retrouvé une amie, il finit par fermer ses bras autour d’elle. Un câlin de Sakura. Il fut un temps où il aurait donné n’importe quoi pour en avoir un. Toutefois, les choses avaient changé, les sentiments aussi. Mais ce nouvel état sentimental était-il immuable ?

Naruto ne chercha pas à comprendre le pourquoi du comment. Avoir Sakura ici était pour lui d’un réel réconfort. Il savait qu’il se ferait des amis n’importe où, tôt ou tard, mais personne ne remplaçait sa Sakura. Son ancienne amoureuse, son ami d’enfance. Celle qui avait toujours été là pour lui, celle qui l’avait motivé, qui lui avait permis de se dépasser et de ne jamais se décourager. Certes, elle était violente, capricieuse, violente, obsédé par Sasuke, de mauvaise foi de temps en temps, violente, voire brutale. Mais encore une fois, c’était sa Sakura. Elle faisait partie de son équipe et de son cœur, c’était comme ça et il espérait que ça ne soit jamais autrement. Depuis qu’elle lui avait faussement avoué ses sentiments pour le préserver d’un combat mortel avec Sasuke, Sakura avait peu à peu cessé de faire battre le cœur du blondinet comme elle le faisait avant. Non pas parce qu’elle lui avait menti, mais parce qu’il comprit qu’elle aimait tellement ses équipiers, qu’elle ne pouvait se résoudre à choisir entre eux. Puis le temps fit son œuvre, et Naruto décida de la considérer comme sa meilleure amie, arrêtant d’espérer qu’ils partagent le même amour. Il réalisa aussi que le coeur de son équipière restait accroché à Sasuke.

Bien sûr, il ne fallait pas oublier Hinata… C’était encore plus complexe. L’heure n’était pas à la complexité. Pour le moment, le blondinet savourait chaque instant de ses retrouvailles : du parfum nostalgique des cheveux roses de Sakura, à la pression qu’elle exerçait contre son torse. Cependant, au bout d’un moment, il trouva la scène, bien que touchante, un peu trop intime et desserra lentement ses bras pour voir son visage, avant de les remettre le long de son propre corps. Le petit instant d’angoisse, avant qu’il ne réussisse à l’identifier clairement, où il s’imagina entrain de câliner une espèce d’homme aux cheveux roses, avec beaucoup de barbe. Heureusement, il se retrouva face à la Sakura normale. Il était prêt d’elle. Un peu trop. Proximité intime. Zone vitale, trop proche pour des amis, même d’enfance. Il recula alors et son visage fut déformé par la douleur. Il avait pris appui sur le pied ayant reçu la morsure. Il se tint à cloche pied et sourit à Sakura.

"Désolée, cette blessure ne veut pas partir.

N’écoutez pas l’avis d’un vieux renard si vous ne le voulez pas, mais ce n’était pas la première phrase à dire après avoir retrouvé une vieille amie en terre inconnue. D’ailleurs, maintenant la surprise passée, il se rappela que la dernière fois qu’il l’avait vu, elle les suivait, lui et Sasuke, avant la bataille de la Vallée de la Fin d’il y avait quelques jours. Elle avait dû se faire emporter avec lui pour atterir ici. Toujours sur une jambe et très content de voir la kunoichi, le blondinet commença.

"Je suis content de te voir ! Ces derniers jours ont été un vrai cauchemar ! Je ne connais pas cet endroit ! Le pays du feu est un désert ! Je suis plus faible que Konohamaru et des gardes chelous m’ont parlé d’une espèce de conflit auquel je dois participer ! Tu sais ce qui se passe toi ?

Il se plaignit naturellement, comme il faisait toujours avec ses connaissances. Évidemment, il n’avait pas encore conscience que la Sakura en face de lui n’était pas tout à fait celle qu’il avait connue. Pas encore. Pour ma part, j’avais déjà deviné que quelque chose clochait avec son chakra, mais quoi ? J’en saurais surement plus dans les prochaines minutes…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Jeu 2 Juil - 14:07



- Insistance-



J’avais un sourire radieux sur le visage quand notre étreinte se libéra. J’étais soulagée. Enfin contente d’avoir une note positive après les nombreuses questions que je me posais à son sujet. Ses dernières semaines avait été éprouvantes. Aucune nouvelle, aucun signe, rien. Aucune information, de quelle façon que ce soit ne m’était parvenu de Konoha. J’étais littéralement coupée de monde, ne sachant pas si la guerre avait éclaté, dans quelle état était mes amies et surtout, je ne savais pas si lui était vivante.
 
Naruto, la cible de l’Akatsuki, qui dès sa plus jeune enfance était dans la ligne de mire de cette organisation redoutable, qui a dû se battre toute sa vie pour échapper à leur griffe. Je m’étais demandé chaque jour s’il était encore en vie, si tous ceux que j’aimais dans mon monde avait déjà trépassé, si l’Akatsuki avait gagné, bref, je ne savais rien de ce qui s’était passé. Alors revoir mon coéquipier de toujours en chair et en os ici fut une délivrance. D'une part car j’allais pouvoir enfin en savoir plus sur la situation là-bas et surtout parce-que par sa simple présence, il me confirmait qu’il avait encore échappé à ses prédateurs.
 
Sa première remarque m’étonna quelques peu. Baissant les yeux sur son pied, qui vu la position du blondinet, s’avérait être la source du mal, je découvris un bandage et demandai.

Comment tu t’es fait ça ? Tu t’es déjà battu ?

Je voulus l’examiner de plus près mais me rendit compte que c’était inutile. Les médecins avaient sûrement bien fait leur travail et de toute manière, mes capacités médicales n’étaient pas encore totalement revenu, alors même si j’avais trouvé quelque chose, je ne pouvais pas le soigner. J’invitai donc plutôt mon coéquipier à s’asseoir, le soutenant un peu par l’épaule, puis m’assit sur une chaise non-loin.

Naruto, il faut que tu me racontes tout. Qu’est-ce qui s’est passé depuis mon absence ? Est-ce que la guerre a vraiment éclatée ? Que veux-tu dire par « le pays du feu est un désert » ? Est-il arrivée quelque chose à Konoha ? Et les autres, comment vont Ino est les autres ??

C’était beaucoup de question, mais d’après les dires du ninja, la situation avait évolué là-bas, beaucoup de chose semblait s’être passé et c’est ce qui attisa ma curiosité. D’ailleurs, d’une façon un peu égoïste, j’avais involontairement ellipsé sa question de tout à l’heure.  J’allais avoir le temps de le briefer sur Kosaten, mais je ne voulais maintenant plus qu’une chose : enfin savoir l’état de Konoha.


- J'avais enfin trouvé un moyen de connaître les événements de mon monde  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Dim 5 Juil - 13:30

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»



Son chakra… Sa qualité… Voilà ce qui clochait. Au vu des derniers évènements, il ne pouvait pas être comme ça. Comment expliquer cela ? Une soudaine vitalité ? Un moyen de se régénérer facilement, comme le Senjutsu ? En si peu de temps ? A moins qu’elle ne vienne… Non, impossible. Ce genre de chose n’était pas de l’ordre du réel. Un vieux renard comme moi le savait. Il devait y avoir une explication logique qui m’échappait.

Sakura s’inquiéta immédiatement de l’état de santé de Naruto. Pendant qu’elle l’aidait à s’asseoir sur le lit, il la rassura en lui avouant s’être fait surprendre par un serpent dans le désert. Décidément, partout où il allait, il rencontrerait une saleté de reptile pour le ralentir. Une fois installés, elle lui posa une rafale de question sur ce qui s’était passé… C’est alors que je compris. La théorie que je croyais impossible il y avait quelques minutes avaient toutes les chances d’être plausible. Elle parla de son absence, chose qui n’était pas arrivée puisqu’elle avait nous a accompagnés à la guerre. D’ailleurs, elle ne savait même pas si elle avait débuté. Il y eut d’autres questions moins importantes, mais ces dernières voulaient tout dire.

Aussi confus que moi, mais n’ayant pas compris la situation, Naruto allait demander ce qui lui passait par la tête. Après tout, cela ne faisait que quelques jours qu’ils s’étaient quittés sur le champ de bataille pour aller faire entendre raison à Sasuke. Je l’interrompis donc d’une voix uniquement audible par lui.

*Gamin, ne fait pas ça. Regarde son chakra.

Intrigué, il se concentra… Mais rien. Évidemment, il avait perdu la capacité de le faire. Je me chargeai donc de lui expliquer.

*Pendant la guerre, elle a utilisé son Byakugo… Tu sais, cette technique qui stocke un surplus de chakra dans une marque, sur le front, à la croisé des canaux de chakra.

Naruto se gratta la tête.

*Hmm… Ouais, si tu le dis…

*C’est la technique qui a plongé de la petite fille du Shodaime dans le coma.

*Oh ! Ça !

*Oui… Bref. Quand la technique est utilisée, il faut un bon moment pour qu’elle se régénère. Hors, si tu pouvais observer son chakra, tu verrais que l’énergie qu’elle stock en ce moment est de loin supérieur à ce qui lui restait quand on a défait Kaguya. Et maintenant, elle te pose des questions sur le début de la guerre…

*Où tu veux en venir ?

Il le faisait exprès ? Surement pas. Le blondinet était loin d’être idiot, mais il avait besoin de temps. Je lui laissais donc quelques secondes avant qu’il n’écarquille les yeux.

*Elle… Est arrivée ici… Avant la guerre ?

J’acquiesçai d’un grognement approbateur. Il y avait de fortes chances pour que ça soit le cas.

*Hey mais attend ! Si je réponds à sa question, ça ne va pas déformer le continuum espace-temps ou un truc du genre ?

Très étonné de la perspicacité de mon hôte (et du fait qu’il connaisse des mots aussi compliqués), je lui répondis en réfléchissant :

*Ça peut en effet poser problème quand elle rentrera… Tu devras éviter de lui parler trop en détail… Plus elle en connaîtra, plus il y aura de chance qu'elle change les événements tels que nous les connaissons. Essayes de savoir la date de son départ, histoire de ne pas te gourer. Ça date d’avant la guerre…

Naruto revint donc à lui dans l’espoir de questionner Sakura. Il avait passé une minute entière à discuter avec moi. Pendant ce temps, il n'avait fait que fixé Sakura. Très étrange vu de l’extérieur. Il remarqua le visage de la jeune fille, attendant une réponse. Il pourrait obtenir d'information sans d’abord en donner… Pas avec Sakura.

"Eh bien… Bah, tu sais… Ça s’est arrangé… On peut dire qu’on est en paix maintenant ! Tout le monde va…

Les visages de toutes les victimes de la guerre lui vinrent en tête.

"… Bien. Mais dis-moi, que faisait-tu avant d’atterrir ici ?

Mensonge passable, question trop directe pour ne pas être suspecte… De l’Uzumaki tout craché. Il tenta de chasser loin de lui les tristes souvenirs de ses camarades tombés au combat. Combien de temps allait-il encore s’apitoyer sur leurs morts ? Le petit avait toujours eu du mal avec le deuil, cela risquait de prendre encore un moment…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Dim 5 Juil - 21:34



- Mystère  -


Mon regard ne quittait pas le sien. Un instant, Naruto semblait un peu étonné par ma demande. Il demeura silencieux, son incompréhension se lisant sur son visage. C'était étrange. Si j'avais été happée bien avant lui, il a sûrement dû se rendre compte de mon absence. Pourquoi était-il si surpris que je lui demande tout ça ? C'est comme si personne ne s'était aperçu que j'avais disparu. Pourtant, j'étais en sa compagnie lors de mon transfert. Comment avait-il pu ne rien remarquer ?

Et puis cette phrase qu'il avait prononcé continuai de m'inquiéter. Le pays du feu, un désert ? Pain était-il revenu ? La guerre avait-elle ravagé le village ? Et pire encore, y avait-il eu des victimes ? Car si l'Akatsucki avait vraiment déclaré la guerre, comme le disait le 5ème hokage, elle s'était sûrement préparé à faire face à 5 puissantes nations. Il fallait alors s'attendre à une résistance de taille...

Mon coéquipier finit par me répondre, après une bonne minute de silence. Mais quelque chose sonnait faux. Le ton de sa voix paraissait laisser planer un message sous-entendu. En clair: naruto semblait me mentir. Je le connaissais maintenant depuis des années, et je savais repérer ses petites mimiques. En l'occurence celle-là ne me plus pas du tout. Serrant ma jupe avec mes mains, je fronçai les sourcils et sentis le mal aise qui m'habitait s'intensifier. Mais plus que tout, sa question me surpris


Ce que je faisait avant d'atterrir ici ? Mais... tu ne m'as pas vu ? J'étais à tes côtés dans le bureau de maître Tsunade ! Elle nous expliquait les premiers détails d'une imminente guerre entre l'Akatsucki et les 5 grandes nations, c'est à ce moment que j'ai été aspiré ici...


Mon visage pris soudainement un regard sombre. Le ton de ma voix se fit plus insistante et un peu plus froide.

Naruto, je sens que tu me caches quelques chose. Je te connais... dis-moi la vérité, est-ce que le village de Konoha est encore debout ? 

Mon regard était sérieux. Je voulais savoir ce qui s'était réellement passé. Cela faisait des semaines que j'y songeais. Et là, vu le comportement du blondinet, ça ne présageait rien de bon. Même si une mauvaise nouvelle allait sortir de la bouche de Naruto, je voulais connaître les réels événements de mon monde...


- Que voudrais-tu garder secret, Naruto ?  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Dim 5 Juil - 22:42

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»



Elle révéla le détail qui acheva de confirmer nos doutes. Cette Sakura n’était pas la Sakura ayant connu la guerre. Naruto déglutit en le comprenant. Elle n’avait pas encore vécu les atrocités qui s’étaient déroulées. Si mes souvenirs étaient fiables, elle venait de faire face à un Sasuke maléfique, voulant détruire Konoha. Tsunade qui donne des détails sur la guerre imminente… C’était juste avant que le gamin blond soit envoyé sur l’île tortue pour me contrôler. Moins de trois mois nous séparaient donc… Mais cela semblait une éternité pour mon hôte. Il n’avait pourtant aucun souvenir de la disparition de sa coéquipière. Sans doute était-ce survenue quand il s’entraînait avec Hachibi. Elle était pourtant présente lors de la guerre, depuis un bon moment même. Comment diable était-elle revenue ? D’ailleurs, le fait même qu’elle était revenue signifiait donc qu’il était possible de revenir.

Le visage de Sakura s’obscurcit. Elle s’exprima avec des semblants de reproches dans la voix. Naruto sentit très nettement qu’elle comprenait qu’il lui mentait. Mais que faire… Lui dire toute la vérité, risquer de changer les évènements passés et surtout la rendre triste ? Ou continuer à lui mentir pour que tout aille relativement bien pour elle ? J’étais pour la deuxième solution, mais mon hôte ne pouvait se décider. Il l’avait dit, il n’aimait plus Sakura, mais il la considérait comme sa meilleure amie. Pourtant, une partie de lui l’empêchait d’avoir recours au mensonge avec elle. Si ça avait été Sai, Shikamaru ou Ino, il aurait très certainement continué à clamer que rien ne s’était passé. Mais là, c’était Sakura. Elle comptait énormément, et ne pas lui dire la vérité, ou du moins continué à ne pas le dire, risquait de mettre cette amitié…. Non, cet amour, en danger. Alors, pendant que je le sommai de se taire sous d’innombrable rugissement de terreur, il se mit à conter, les yeux pleins de tristesse.

"Konoha va bien… Mais…

Il détourna les yeux de Sakura pour ne pas voir son visage quand il l’annoncerait.

"La guerre à éclater… Tu étais là… Avec nous… Des morts sont revenus à la vie… Il y avait une armée de clone… Et au milieu… Uchiha Madara et… Il a… Un grand danger a été libéré… Un monstre si puissant… Beaucoup sont m…

Naruto serra les poings et les dents en baissant sa tête sur le côté pour cacher le début d’une larme. C’était encore très récent. Sur le champ de bataille ou dans le désert, il n’avait pas eu le temps d’y penser. Le dire était encore difficile, cela signifiait que cela s’était réellement produit.

"Ils n’ont pas survécu… Neji… M’sieur Nara… Beaucoup…

Des perles humides virent alors tacher le drap du lit d’hôpital. Il n’osa pas contempler l’état de sa coéquipière. Ils avaient perdu de véritables amis dans la guerre. Des voisins, des maîtres, des personnes en qui ils avaient du respect. Rien n’allait les ramener. Rien ne devait les ramener. C’était grâce a eu que le combat avait tourné en la faveur des Shinobis. Une victoire amère. Il devait tout de même honorer leurs mémoires.

"Mais on a gagné… Tous les trois. Toi, moi… Et Sasuke.

Je fus un peu vexé qu’il m’exclut de sa liste. Mais il n’avait pas cité son père, ni même les autres Hokage. Sans doute voulait-il la ménager un peu. Il lui parlerait du renard géant à neuf queues, destructeur de village et assassin de masse devenu ami, plus tard. Le mal était maintenant fait. Tout ce que j’espérais, c’était que les choses ne changent pas dans notre passé. Le blond ne pourrait surement pas se pardonner si, en voulait sauver Neji par exemple, Sakura mourrait ou provoqué la mort d’une autre personne. Nous savions que la nature n’était qu’équilibre. Échanger une vie contre une autre, jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Jeu 9 Juil - 20:21



- Entremêlement de sentiment  -


C'était beaucoup... beaucoup de mauvaises nouvelles d'un coup. Je l'avais cherché bien sûr, ma curiosité était trop insistante, mais je devais savoir. À mon grand malheur, j'appris que plusieurs allié de Konoha avait péri dans une guerre qui avait bel et bien eu lieu. Posant ma main contre me bouche, je sentis les larmes couler sur mes doigts. Ce devait être si violent, si meurtrier, et je n'ai pas pu les aider. J'ai vécu ici, me battant pour une autre communauté alors que celle à laquelle j'appartenais vivait ses plus douloureux instants.

Mais une chose m'étonna particulièrement. Une phrase, quelques mots, prononcé par mon coéquipier m'interpella.


Mais on a gagné… Tous les trois. Toi, moi… Et Sasuke.

J'affichai un visage des plus étonnés, l'incompréhension la plus totale se logant dans mon esprit. Comment pouvais-je gagné si je n'étais pas présente ?

T...tous les trois ? Tu... tu veux dire que... j'étais là ?

Je comprenais mieux pourquoi il semblait étonné que je lui pose la question des événements. Pour lui, j'étais à ses côtés jusqu'à ce que lui plonge à Kosaten. Mais je n'arrivais pas à réaliser que mon être soit à deux place en même temps. Etais-je un clone ou l'original ? Qui était une copie de l'autre ? Puis je réalisai que "tous les trois" signifiait que...


Et... sasuke ?? Est-ce que ça veut dire qu'il...

Mes yeux se firent encore plus gros. À la tristesse des événements racontés par Naruto se mêlait désormais une sorte de réjouissance, et le mélange apportait une sensation étrange. Je ne pus dire un mot de plus. Tant d'émotion tourbillonnaient en moi. Des agréables mêlée à des douloureuses. Je ne savais plus si je devais me réjouir des nouvelles ou me morfondre. Je sentis ma tête tourner et me toucher le front de la main.

Excuse-moi, il faut que je prenne l'air, pour digérer tout ça.

Je me levai et ouvrit la fenêtre de la chambre. L'air qui s'engouffra dans la chambre contribua déjà à calmer le boulversement en moi. Je m'appuyai sur la rembarde et y posai délicatement ma tête. Je n'en revenais pas de tout ce qui s'était passé pendant mon absence. Et cette histoire d'être à deux place en même temps me dépassait. Je ne pouvais pas croire que c'était naruto qui délirait. J'avais lu dans ses yeux son étonnement lorsqu'il réalisa que je ne savais rien depuis mon départ. Pour lui j'étais à ses côtés jusqu'à aujourd'hui. Je ne l'avais jamais quitté alors qu'en réalité, ça faisait bientôt deux mois qu'on ne s'était plus vue...


Tout cela dépassait l'entendement...
[/color]

- Entre joie et peine, je me demandais si tout cela était réel -










MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Sam 11 Juil - 15:59

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»



Naruto ne répondit pas aux questions de Sakura. Il était occupé à se calmer. Un long moment de silence s’abattit dans la pièce. Même le vent qui s’engouffrait par la fenêtre ouverte par Sakura semblait muet. Les larmes sur les joues de mon hôte séchèrent et il reprit une respiration moins saccadée. Maintenant qu’il avait extériorisé ce qu’il considérait comme son plus grand échec, il se sentait un peu mieux. Un peu. Sa peine était encore immense, mais il avait appris qu’aucun fardeau ne devait être porté seul. Il savait que son équipière devait être encore plus déboussolée que lui. Affronter la mort d’un proche faisait partie de la mission d’un shinobi, mais il n’était écrit nulle part qu’on devait y faire face sans aide. Le blondinet se leva donc et boita doucement pour aller se blottir contre le dos de Sakura.

"Je sais… C’est affreux… Mais il y a encore des gens au village. Des gens heureux d’être en vie et qui nous aideront à remonter la pente. Nos nations sont en paix, l’Alliance Ninja formée pour la guerre va sans doute aboutir à la plus grande union de tous les temps. Je promets d’y travailler dès mon retour à Konoha. En attendant Sakura-chan…

Ie gamin la prit par les épaules et la retourna vers lui. Il la fixa droit dans les yeux et vit dans leurs reflets teintés d’un vert émeraude qu’il avait l’air fatigué, mais déterminé.

"Il ne faut pas nous laisser abattre ! Pleurons ensemble, mais n’empêchons pas leurs disparitions de nous freiner. Ce n’est surement pas ce qu’ils voudraient !

Il finit sa phrase par son légendaire sourire optimiste. Une fois son discours terminé, il réalisa sa proximité avec la fille aux cheveux roses. Encore. Maintenant qu'il y pensait, il s'était appuyer contre son dos en commençant à lui parler. C'était évidemment un geste de réconfort, mais compte tenu du fait qu'elle connaissait la vérité sur ses sentiments... Gêné, il lui lâcha les épaules pour admirer la ville par la fenêtre. C’était la première fois qu’il la voyait. Elle ne ressemblait en rien à ce qu’il avait déjà vu. Le style architectural était beau et étrange et elle semblait grouiller d’activité. Il pensa aussitôt à trouver un vendeur de ramen. Mais y en avait-il seulement en ce monde ? Le blondinet soupira puis boita de nouveau jusqu’à son lit.

Profitant de ce répit à l’extérieur, je me mis à lui parler.

*Hoï, gamin. Tu lui en as un peu trop dit… Et tu as négligé le plus important, tu sais.

Il m’ignora. Tss. Le fait d’avoir sympathisé avec moi ne lui donnait aucun droit de me manquer de respect. C’était tout le contraire, je l’avais honoré en accordant mon amitié à un humain. Bah… Je ne pouvais pas lui en vouloir. Il était dans un monde inconnu, sans nouvelle du sien et il venait de connaitre de sacrées expériences. Alors pour une fois, je laissais son insolence coulée.

*Moi. Tu ne lui as pas parlé de moi.

L’attention de Naruto fut alors captée. Il se manifesta à moi.

*Hein ? Tu veux que je parle de toi ? Qu’est-ce qui t’arrive ? Pourquoi ce besoin de notoriété ?

*Ne dis pas de connerie. Le fait que je sois maintenant de ton côté est plus qu’important.

Le ninja s’assit sur le lit. Il devait sans doute penser à un moyen de révéler cette information. Difficile à faire, j’étais présenté comme un véritable démon après tout. Sans compter le sang que j'avais sur les pattes. Le pauvre, il devait certainement se retourner les neurones pour…

"Ah ouais, Sakura-chan ! Kyubi et moi sommes pote maintenant ! Et même que son vrai nom, c’est Kurama ! Tu veux que je te parles d'autre chose ?

« … » Bon. C’était ça de fait.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Lun 13 Juil - 16:56



- Un nouvel ami -


Toujours plongé dans mes pensées, je sentis quelque chose m'entourer la taille et un poids s'appuyer sur mon dos. Je me relevai légèrement avant d'entendre la voix de naruto me rassurer et faire un état des lieux probable pour le futur. Puis il me fit me retourner et mon regard fut étonnée de la manoeuvre. Je n'avais pas réagi tout à l'heure, car j'étais encore troublée. Mais là, naruto allait trop loin. Même si comme à son habitude, il s'assurait que j'allais bien, ce que j'appréciais beaucoup chez lui,  sa manière de faire était trop intime. À peine son discours fini, les joues rouges de gêne il faut le dire, je lui plaçai mon poing dans la figure, qui l'envoya valser contre l'armoire la plus proche.

NE ME TOUCHE PAS COMME CA ESPECE D'IDIOT !!

Ses mots avaient fait effet, et avait contribué à un peu atténuer la douleur que je ressentais à l'annonce de l'état de mon monde à l'heure qu'il était. Son sourire niais mais tellement communicatif avait à nouveau contribuer à me rassurer. Une chose était sûr. Il n'avais pas changé. C'était toujours le petit homme enfantin mais doté d'incroyable ressource que j'avais connu.

Après mon petit saut d'humeur, je redevins calme et le laissai venir tranquillement à la rembarde, observant avec lui le paysage que je connaissais déjà un peu.


Merci naruto... grâce à toi, je sais maintenant ce qui se passe à Konoha, c'est tout ce que je voulais

Mon coéquipier alla s'asseoir sur son lit, et je l'aidais à le rejoindre. Puis je m'asseyai sur la même chaise que tout à l'heure. Il me parla soudain d'un certain kyuubi qui serait maintenant son allié avec lui. Ce nom m'évoqua tout de suite cette histoire de démon scellé en lui. Kakashi m'en avait parlé il y a longtemps et j'avais eu l'occasion de l'apercevoir quand Naruto perdait le contrôle de ses émotions. Cette... affreuse chose était ami avec Naruto ? Ecarquillant les yeux, je demandai

Ky...kyuubi ? Tu veux dire... le démon à neuf queue ? Comment est-ce possible ? Je me souviens de son visage agressif sur le pont quand on était avec Yamato sensei et saï. Tu... tu es vraiment devenu ami avec ce monstre ?

Cela me paraissait incroyable. Comment était-ce possible quand on savait tous ce qu'avait fait le renard en lui. Naruto, me faisait-il marché ?


- Malgré mon saut d'humeur, j'étais contente de le revoir -







MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Mer 15 Juil - 18:22

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»



Alala. Leurs relations n’allaient pas changer d’un pouce. Toujours houleuse, pleine de rebondissement et de coup. C’était rafraichissant de voir que certaines choses ne changerait pas. Bien évidemment, Naruto souhaitait une amélioration au niveau des coups qu’il recevait. Non pas qu’il souhaitait plus de force, mais au contraire, qu’elle cesse de le frapper (ou moins fort). Surtout que ce coup-de-poing là, il l’avait senti passé. Sans mes pouvoirs de guérison, il allait souffrir un moment. Cela lui servirait de leçon : même si ses capacités d’orateur étaient très développées, il y avait toujours la barrière physique qu’il ne devait pas franchir.

Il retourna s’asseoir avec l’aide de Sakura. Cela l’apaisa quelque peu, il pensait qu’elle lui en voudrait de l’avoir câliné ainsi. Une fois installé, mon hôte fit part à son équipière de mon récent changement de camp. Elle fut très étonnée. Qui ne le serait pas ? Je comprenais parfaitement qu’elle me traitait de monstre, j’avais mérité ce titre et je n’allais m’en excuser. Celui qui se fâcha fut Naruto. Lui, qui avait placé tant d’espoir en moi et qui espérait ma rédemption, ne pouvait me laisser exposé à cette haine. Une haine dont il avait juré de me préserver. Le petit avait le sang chaud quand on parlait des êtres qui comptaient pour lui. C’était flattant, il était prêt à faire la morale de manière agressive à une amie pour moi. Néanmoins, je ne le laissai pas le faire.

*Petit, ne fait pas ça. Comprend là, d’où elle vient nous n’avons pas encore sauvé tous ces shinobi à la guerre. Le Naruto qu’elle a connu a en lui ce monstre que je ne suis plus. De son point de vue, elle a raison… Je suis un monstre.

*Mais quand même…

Naruto réfléchit. Sakura ne savait effectivement pas que j’avais aidé à renverser le cours de la bataille et, entre autres, sauvé plusieurs fois. Alors il décida de lui faire quand même la morale, mais plus gentiment.

"Ce n’est pas un monstre Sakura-chan. Ce n’en est plus un… J’ai pleinement confiance en lui et il me le rend bien. La preuve, je peux maintenant puiser dans son énorme quantité de chakra sans qu’il ne cherche à s’emparer de mon corps ! Enfin je pouvais… J’ai perdu tous mes pouvoirs depuis que je suis arrivé ici… M’enfin ! Kurama est dorénavant un ami ! Je lui ai promis de le libérer de sa haine, et ça commence avec de l’amitié ! Je me porte garant de lui ! C'est grâce à lui et à Papy Rikudo qu'on a pu s'en sortir après tout, je lui dois bien ça.

Qu’il était bavard. Il savait que j’avais souffert par la faute des humains, pourtant, il cherchait à ce que je leur accorde mon pardon. Je savais que, même si je le faisais, ces derniers ne m’accorderaient pas le leur. Mais Naruto était si optimiste et déterminé que je me surprenais quelques fois à penser qu’un jour lointain, je pourrai vivre de concert avec l’humanité. Connerie.

"Oh en fait… Tu peux m’expliquer ce que c’est que cet endroit… ? Je suis un peu paumé…

Les retrouvailles avaient éloigné cette interrogation un petit moment. Mais elle restait importante… Où étions-nous ? Et surtout, beaucoup de questions étaient encore en suspens. Les choses qu’avaient récitées les Gardes étaient vraies ? Pourquoi tout cela ?

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Dim 19 Juil - 10:52



- Premières indications -


À ma grande surprise, Naruto sembla s'énerver en entendant ma dernière question. Je le voyais se retenir, comme si le fait d'avoir désigné le démon en lui de monstre était une grossière erreur pour lui. Je ne comprenais pas. Lui qui a tant souffert à cause de ce qu'il a en lui, comment pouvait-il s'offusquer de la sorte quand je ne disais que la vérité ? Y avait-il eu un si grand changement pendant mes mois d'absence ? Je le vis soudainement se calmer et m'expliquer plus calmement le lien qui l'unissait maintenant au renard.

Je n'en revenais pas. Mes yeux n'arrêtaient pas de fixer mon coéquipier alors que je me repassai ses paroles. Lui, ami avec Kyuubi ? Etait-ce une ruse du renard pour se libérer ? Pourtant, cela allait trop loin pour être une simple feinte. D'après Naruto, ce revirement de la part du démon à neuf queue est allé jusqu'à faire basculer la guerre du côté de l'alliance des 5 villages. Et le blondinet appelait maintenant ce monstre par son nom, sans en éprouver un quelconque dégoût. Je finis par me sentir mal à l'aise, car mon coéquipier semblait sûr de lui. Moi, j'avais encore du mal à réaliser. Néanmoins, mes expériences passées m'ont montré que je pouvais lui faire confiance.


Très bien, si tu le dis, alors ça doit être vrai... c'est une bonne nouvelle pour toi en tout cas concluai-je d'un sourire, cachant un doute persistant.

Après tout, le voir ici signifiait que l'Akatsuki ne lui avait pas mis la main dessus, et ça, c'était déjà beaucoup.

Puis Naruto ramena la discussion à Kosaten. Je me rendis compte qu'obsédée par la situation à Konoha, j'avais complétement oublié que lui venait de débarquer ici et se sentait aussi perdu que moi dans mes premiers jours. Je m'empressai donc de lui répondre.

Ah oui c'est vrai... euh.. voyons comme t'expliquer ça pour que tu comprennes...

Car expliquer que des personnes de mondes différents étaient ici dans un monde encore supplémentaire pour se battre, réparti en trois factions semblaient compliquer pour le ninja qui je le savais, étaient longue à la détente. Je réfléchis quelques secondes avant d'opter pour une version simplifié. Après tout, il en apprendra sûrement plus au fil des jours et des rencontres.

Pour faire simple, ici, on est dans un monde parallèle, loin de Konoha et des autres village. Ce monde est composé de trois factions, semblable à trois grandes nations chez nous: il y a Seika, ou nous nous trouvons, Minshu, et enfin Fuyu. Ces trois camps sont dans le même état que les 5 grande nations chez nous avant l'alliance. Ils sont opposées les une aux autres.


Je ne lui parlai pour l'instant pas d'Aeternam et de son sceau, pour qu'il puisse gentiment intégrer les généralité. Mon coéquipier était nul en théorie, il fallait donc y aller petit à petit.



- Pour Kyuubi, comme toujours, je ne peux que te faire confiance -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Lun 20 Juil - 11:20

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»



"Ah, je vois.

Laissa échapper Naruto lorsque Sakura lui donna une leçon de géopolitique. Il n’était pas très à l’aise avec les relations internationales, mais il se devait d’essayer de comprendre. Après tout, s’il voulait devenir Hokage, il se devait de savoir gérer tout conflit entre nations. L’exemple de son équipière éclaira cependant sa lanterne. Les pays étaient dans le même état que le monde Shinobi avant l’alliance des villages cachés. Il risquait donc d’y avoir une guerre… Non, il éviterait ça ! Rentrer chez lui était important, mais il ne pouvait simplement pas tourner le dos à des populations sur le point de se taper dessus. Les dégâts seraient terribles : orphelin, veuve, veuf, exode, exil, destruction et beaucoup d’autres souffrances. Le blondinet n’avait pas connu de guerre aussi longue et intense que la troisième guerre Shinobi. Moi si, j’avais même vécu les deux guerres avant elle. C’était tout simplement horrible. Je l’aiderai donc dans sa tâche.

"Et pourquoi se font-ils la guerre ?

Cette question pouvait lui permettre de trouver une solution pacifique pour mettre un terme aux hostilités. Il y croyait fermement : il allait raisonner les insensés qui voulaient lever les armes. Pour ma part, je n’y comptai pas trop. Pas aussi facilement. Nous ne savions rien du passé de ces nations. Peut-être que la cause de leurs discordes remontait à très longtemps. Tellement longtemps que, comme la haine entre Senju et Uchiha, elle avait pu être oubliée. Il allait falloir enquêter un maximum avant de tenter quoique ce soit. Et pour ça, il faudrait voyager. Mais était-ce vraiment prudent de se balader en territoire inconnu sans avoir accès aux capacités ninja ? Naruto sembla réfléchir à la même chose que moi, puisqu’il demanda :

"Ah oui ! Je suis incroyablement faible ! Je n’arrive plus à faire de clone et j’arrive difficilement à marcher sur l’eau ou sur des arbres… Je pense que c’est un effet secondaire du don que le Papy Rikudo Sennin m’a fait pendant la guerre… Mais tu ne saurais pas ce qui se passe ?

Il se rendit compte qu’il avait encore révélé une information, capitale qui plus est, à Sakura. Le Rikudo Sennin. Déjà qu’elle n’avait pas l’air de trop croire que j’étais dans son camp, si en plus, il se mettait à parler de chose qu’elle considérait comme un conte pour enfants…

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Dim 26 Juil - 17:29



- Un nouveau monde, une nouvelle guerre -


Naruto sembla plutôt bien suivre mes explications et confirma par la voix qu'il comprenait plus au moins les généralités que j'avais énoncées. C'était déjà un bon point. Je me tus pour le laisser réfléchir à la situation et me poser des questions s'il désirait. Ainsi il s'intégrerais plus facilement dans Kosaten et avait comme premier appui une personne qu'il connaissait et en qui il pouvait avoir confiance. Je n'avais pas eu cette chance en arrivant ici, je voulais donc être disponible pour lui. Après un temps de réflexion, mon coéquipier me posa sa prochaine interrogation, qui finalement était la suite logique des choses. Elle me fit repenser à l'entrevue que j'avais eu avec Karui, le chef de Seika avant l'attaque d'Aeternam le visant. Je lui avais demandé la même chose. Malheureusement, il ne put me fournir une réponse concrète.

ça je ne sais pas. D'après le chef de Seika, le camps qui nous a choisi, ce n'est qu'une histoire de jalousie ou de peur envers les autres royaumes... il dit que ces sentiments ont déjà pu créer des guerres.

Je n'en savais pas plus pour l'instant. Mais ce qui m'intriguait, c'était le nombre d'élu invoqué pour une si légère raison. La peur était-elle si immense que les dieux préférait assurer le coup ? Naruto parut songeur. Il devait être déçue de quitter un monde en pleine guerre pour atterrir dans un nouvel environnement hostiles à nouveau. Lui qui désirait apporter la Paix. J'avais de la compassion pour lui, car je ne savais pas ce qu'il... enfin on avait vécut dans le monde shinobi avant que lui se retrouve ici, et voilà que tout semblait recommencer ici. Mais malheureusement, je n'avais aucun moyen à mon niveau de nous faire rentrer ou d'au moins apaiser les tensions qui régnaient à Kosaten.

Le blondinet changea quelque peu de sujet en évoquant une baisse d'énergie que je ne connaissais que trop bien. Elle avait dû beaucoup l'affecter lui aussi, car il mentionna le fait de ne même plus pouvoir se servir des techniques de base d'un ninja. Lui qui avait maîtrisé parfaitement la technique de multiclonage ne pouvait plus s'en servir ici.

Je ne sais pas qui est ce Rikudo dont tu parles, mais pour ta faiblesse, c'est à cause d'un sceau comme celui que j'ai sur l'épaule.

Je pointai du doigt la marque en question.

En arrivant ici, le dieux phénix de Seika a dû t'appliquer la même chose à un endroit de ton corps. Elle te bride des pouvoirs, te rendant à un niveau d'apprenti ninja. D'ailleurs, je suppose que le démon en toi ne pourra pas t'aider avant longtemps. Il faut dire que les capacités reviennent petit à petit. Moi par exemple, il m'a fallu du temps avant de retrouver ma force dévastatrice et Katsuyu m'est encore inaccessible alors que je suis là depuis plus de deux mois. Alors pour Kyuubi...

Je laissai ma phrase en suspens, mais je savais qu'il avait compris. Il allait devoir se passer de son soi-disant nouvel ami pour un bon moment.


- Vu le prestige qu'il avait réussi à atteindre à Konoha, cela allait être dure de s'adapter. -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Jeu 6 Aoû - 22:22

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»


Naruto but les paroles de Sakura. J’aurais pu lui reprocher d’être trop naïf, de croire tout ce qu’on lui disait, mais elle semblait dire vrai. Par rapport à son intonation du moins. Des dieux ? Un sceau de limitation ? Une guerre ? La Quatrième Grande Guerre Ninja avait laissé place à pire, on dirait. Ce monde devait receler bien des dangers. N’avions-nous pas mérité un peu de repos ? Surtout le blondinet. En plus de devoir rester loin de chez lui, de son village et de ses amis, il devait de nouveau arborer un sceau son ventre. Cela lui rappelait vraiment de très mauvais souvenirs. Le destin se jouait-il de lui ?

Il tiqua de l’œil quand elle prononça le mot « Kyubi », littéralement les « neuf queues ». Il avait toujours trouvé cela débile. C’était comme si on appelait un humain « deux jambes » ou « deux bras ». Inutile, et même cruel. Le réduire à une simple partie de son corps. Je le rejoignais sur cette opinion. Il reconsidéra ensuite tout ce que son amie venait de lui dire. Sa puissance allait revenir peu à peu… Autant attendre de l’avoir retrouvé avant de faire quoique ce soit. Mille questions se bousculèrent dans sa tête. Mille questions qui allaient devoir rester en sursis pour l’instant. En effet, on vint toquer à la porte. Sans attendre une réponse, elle s’ouvrit pour nous afficher le visage strict de la vieille dame du début. Évidemment, Naruto lâche un « Mamie ? » de surprise en la voyant. Elle grogna grassement en entendant cela, puis déclara d’une manière monotone, quasi-robotique :

"Des ouvriers sur un des chantiers de reconstruction de Chikai ont eu un accident assez grave. Nous avons besoin de chambre. Votre vie n’est plus en danger, veuillez prendre vos affaires et partir s’il vous plaît.

Sur ces mots, elle quitta la pièce en laissant la porte ouverte, signe qu’il ne fallait pas trop trainé. Naruto s’arrêta un instant en pensant aux victimes de cet accident. Il espérait que rien de trop grave ne leur étaient arrivé. Il ne les connaissait peut-être pas, mais chaque vie était précieuse. Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu’il comprit ce que cela impliquait. Il n’avait nulle part où aller ! Pas d'endroit où s'installer ! Sur le coup, je trouvai le fait de paniquer pour cela totalement dérisoire. C’était bien les humains ça, à vouloir dormir à l’abri du ciel, même quand il ne pleuvait pas. Ils avaient même poussé le vice à un point qu’ils ouvraient de simples morceaux de tissu sur eux. Des tentes, si mes souvenirs ne me trahissaient pas. Il relativisa cependant assez vite en pensant qu’il pourrait toujours louer une chambre… Mais avec quel argent ? Il avait pu observer que les ryos ne valaient rien ici. Le destin ne semblait pas être de son côté. Mais une interrogation allait peut-être lui sauver la vie… Enfin, elle n’était en danger, mais bon.

Sakura ne semblait pas dormir dans une forêt. Elle n’avait pas l’odeur de la forêt, ni de signe prouvant qu’elle en venait. A vrai dire, elle sentait plutôt bon. Elle venait donc d’un endroit assez luxueux pour avoir une douche. Il y avait de fortes chances pour qu’elle ait un chez elle. Un appartement, une maison, une chambre d’auberge ou d’hôtel ? Naruto réfléchit rapidement à cela. Il ne pouvait pas squatter comme si de rien n’était. Déjà, moi qui ai assisté à plusieurs réprimandes de mes différents hôtes qui allaient passer des nuits chez leurs amants, je savais qu’il était mal vu pour des jeunes adultes (ou des vieux enfants), de sexe opposé, de dormir sous le même toit. C’était totalement inconve…

"Sakura-chan… Dis-moi, tu vis où ? Ça te dit une colloc’ ?

Ah. Si jeune. Si innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2920
Yens : 70
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 22

Progression
Niveau: 114
Nombre de topic terminé: 45
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Lun 10 Aoû - 10:09



-Cohabitation -


Un silence sembla s'installer à la fin de mon explication. Je laissai volontairement règner, car de nous deux, c'était Naruto qui en avait le plus besoin. Ce que je lui racontais devait lui paraître aberrant, alors pour un simple d'esprit comme lui, il allait falloir un temps d'adaptation pour tous digérer. Malheureusement, ce moment de calme fut abrégé par un porte qui s'ouvra sur une dame au regard pas vraiment aimable. Naruto l'appela "Mamie" ce qui intérieurement me fit rire, car je prenais ça comme une provocation faite à une dame renfermée et sèche. Extérieurement, j'exprimai une petite réprimande en un mot, d'un ton autoritaire.

Naruto !

Il me connaissais depuis longtemps. Il savait ce que ce simple mot sous-entendait. La dame indiqua la raison de sa venue et je vis mon coéquipier s'inquiéter. Je ne dis rien, mais espérai au fond de moi, qu'ils aillent bien. Ma technique de soin allait bientôt être à nouveau utilisable, je le savais, je le sentais, mais à présent, j'étais encore bien inutile dans ce domaine.


Naruto me sortis de mes songes en me demandant si je pouvais l'héberger. Il avait sans doute compris que depuis le temps, j'avais acquis un toit. Je réfléchis quelques instants à la grandeur de la maison et du loyer, avant de répondre, un petit sourire satisfait sur mes lèvres.


Je vis dans une ville proche de celle-ci, dans un petit appartement. Il devrait être assez grand pour deux, mais je t'héberge à une condition.


J'agrandis mon sourire.

Tu te débrouille pour payer la moitié du loyer, comme ça, je peux diminuer mes heures de travail à côté de celui d'élu.


Eh oui j'étais comme ça, mais au fond, j'étais contente de revoir mon petit blondinet, ami d'enfance. J'aimais juste le charrier et il le savait. Je jubilai intérieurement et attendait impatiemment sa réponse. Allait-il accepter ou jouerait-il l'aventurier solo?


- Allais-je retrouver d'autre ninja de Konoha ?  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   Lun 10 Aoû - 12:57

Cerisier & Ramen
Sakura Haruno
Sakura Haruno
« Les femmes doivent être fortes pour s'en tirer dans ce monde ! »
Uzumaki Naruto
Uzumaki Naruto
«Je prendrai sur moi toutes les haines et toutes les douleurs !»


La petite réprimande de Sakura me rappela la complicité qu’entretenaient les deux amis d’enfance. Ils se connaissaient tellement bien qu’un simple mot, parfois même un simple regard, résumait à lui seul une trentaine de minute de conversation. Certes, ils n’avaient pas eu beaucoup de temps pour eux depuis l’attaque de Pain à Konoha. Mais Naruto était bien décidé à rattraper le temps perdu. C’était donc avec un grand sourire qu’il constata que son équipière acceptait son offre. Évidemment, son sourire laissa place à un regard songeur lorsqu’elle parla de condition. Il était si expressif, on avait l’impression de voir ce à quoi il pensait. En l’occurrence, un bref scénario digne de l’ermite pervers naquit dans son jeune esprit. C’était un bien triste héritage de Jiraya. Le vice se transmettait, ou se révélait, si facilement.

Naruto n’eut pas le temps de laisser son imagination d’adolescent vagabonder dans ses fantasmes que Sakura parla d’une contribution financière. Légèrement déçu, mais pas pour autant démotivé, il renchérit avec un grand sourire en montrant son pouce. Si mon hôte portait à ce moment une combinaison verte moulante et une coupe de cheveux au bol, on l’aurait confondu avec Gai Maito.

"Bien sûr ! Tu peux compter sur moi ! Je ramènerai tellement d’argent que tu n’auras plus besoin de travailler !

C’était peut-être bien Gai au final. Je n’eux pas le temps de m’étaler sur la question que le blond se saisit de ses affaires, de l’autre côté du lit, en boitant.

"Je me change et après on y va ? Je pense que la mamie de tout à l’heure devrait me prêter une béquille pour que je puisse marcher plus vite.

Ne souhaitant pas incommoder Sakura, il se jeta sous sa couverture et, après quelques instants de combat caché, il en sortit totalement habillé, de la tête au pied. Pour un ninja, l’art du changement de vêtement était important… M’enfin. Naruto marcha alors en boitant vers la porte, suivit de son équipière. La « mamie » lui donna comme prévu une béquille et lui informa même qu’il était inutile qu’il revienne la rendre… Comme si elle ne voulait plus le revoir… Mon hôte suivit alors Sakura vers son chez elle, curieux de savoir à quoi cela pouvait bien ressembler.



Je clos le RP ici ! Merci à ma Sakuchou pour ce RP Razz Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Cerisier & Ramen   

Revenir en haut Aller en bas
Cerisier & Ramen
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cerisier & Ramen
» Trois chemins qui se croisent (PV Oeil de Lynx et Nuage de Cerisier)
» Description de l'allée des cerisier et flore de l'école
» Un Epouvantail a coté d'un Cerisier?(Libre)
» Petit Cerisier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.