Partagez | .
Ras-le bol et proposition [heiwa]
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Ven 3 Juil - 14:16







Tournant ?




Qui l'aurait cru. Pourquoi était-ce moi qui était regardé de travers ? Moi qui ne voulait qu'aider cette pauvre petite fille à s'intégrer dans cette prison qu'est Kosaten... Pourquoi étais-je assigné à un royaume hostile et renfermé sur lui-même alors que mes convictions me donnait l'envie d'ouvrir les frontières et d'oublier les trois camps qui s'affrontent aujourd'hui ? Après tout, personne n'avait choisi la couleur du sceau qui lui avait été greffé sur le corps. Comment pouvait-on juger les individus par le simple appartenance forcé à un camps dont peut-être il ne partage aucun sentiment ?

Depuis que j'avais pris un instant sous mon aile cette petite Morgiana, beaucoup de villageois me regardais d'un air mauvais. Je me sentais observée continuellement et je sentais que beaucoup de méfiance se profilait parmi les officiers que je croisais. La révélation du sceau de la petite me condamna à être vue comme une traîtresse. Décidément, je détestais ce monde. En plus de souffrir hors des frontières de ce qui devait être l'équivalent du village de Kumo dans mon monde, c'est-à-dire ce que je devais protéger ardemment, voilà que désormais, même à cet endroit, je ne m'y sentais plus en sécurité.

Assise sur un rocher en hauteur, fixant l'océan d'un air attristé, les jambe pendant dans le vide, je ne savais plus quoi faire. Je m'étais isolé de Fuyu pour pouvoir prendre une pause et faire le point. Tous ces regards méprisant devenait insupportable à force. Je voulais que ça change, qu'enfin je puisse vivre normalement, faire accepter mes envies pour atteindre un semblant de sérénité, perdu depuis mon arrivée à Kosaten. Mais comment faire ? Devais-je à contre-coeur me soumettre à cette loi implacable de ce royaume gelé et rejeter systématiquement ceux des autres royaume ou devais-je exposer ouvertement mes convictions et prendre le risque d'apporter d'autres complications ? Mais le plus important, étais-je capable de m'opposer à la tyrannie sans flancher ? Moi, la petite Rumaki qui n'a fait que s'appuyer sur sa famille lors des missions du Tsuchikage, pouvais-je ici me battre toute seule ? Serizawa, la seule manifestation que j'avais pour s'opposer aux imposteurs, avait péri.

Je me pris la tête.

Qu'est-ce que je dois faire... mon dieu qu'est-ce que je dois faire ?? murmurai-je

Des larmes commencèrent à couler.
©MangaMultiverse





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Lun 6 Juil - 13:01



Ras-le bol et proposition


Recrue?






Le destin! Oui, le destin se jouait d'eux, comme de vulgaire poupées de chiffons entre ses mains. Il essayait d'en faire tout autant avec Heiwa Jigoku. Pour quelles raisons, et comment pouvait-il ainsi s'acharner si facilement sur un Dieu. Sa proximité avec les mortels le rendait-il plus sensible aux aléas de la vie? Plus il avançait dans sa recherche d'un passé, qui se voulait constamment inaccessible, plus il reculait. Mais peut être devait-il arrêter cette chasse au trésor insaisissable et se tourner vers un futur qui lui tendait les bras...

Un futur qui avait mis les pions à sa disposition pour détruire ce monde et le reconstruire sur de meilleures bases. Il s'était, momentanément, allié au chevalier d'Hadès pour défaire le dictateur de Fuyu, mais ceci n'était que la première étape. La pierre qui déclencherait un véritable éboulement sur Kosaten. Oui, il devait se tourner vers le présent et le futur, et non le passé. Celui-ci reviendrait surement en temps et en heure. S'était dans cette optique, qu'il quittait peu à peu les territoire neutre pour partir à la rencontre de son futur...De son Destin. D'autant plus qu'il sentait son pouvoir grandir encore et toujours depuis son retour. De nouveaux pouvoirs lui étaient revenus. Des pouvoirs qu'il savait avoir toujours possédées. Il devenait entier peu à peu, et mettrait à feux et à sang ce monde. Il le brûlerait et le rongerait de l'intérieur, agissant dans l'ombre et contrôlant les pièces de cette partie d'une main de maître. Les choses allaient changer, seul la puissance serait son objectif à présent. Il...

Au même instant, il entendit une voix de femme tinter à son oreille. Triste, chevrotante et suppliant. Elle priait un Dieu de lui demander quoi faire!? Était-elle un jouet, un instrument de plus dans ce maître-destin? Elle était si faible pour ainsi demander l'aide d'un dieu invisible, alors que lui était ici. Il s'approcha discrètement de cette curiosité vivante. Se tenant derrière elle, majestueux et charismatique. IL la regardait, l'observait, attendant...Elle pleurait, se lamentant sur son sort. OH ce que cela pouvait être des plus agaçant!

Une bourrasque au dessus de la falaise leur gifla le visage faisant claquer sa cape au vent, alors qu'il se positionna à ses côtés dans le plus grand des silences. L'idée de la pousser dans le vide lui avait effleuré l'esprit, un instant. Si dans ce monde, elle ne faisait que pleurer sa vie n'avait plus aucune utilité ni sens. Mais une autre idée lui vint, puisque ces personnes faible mentalement était bien plus malléable que d'autre. Il la testerait donc, elle et sa détermination. Il planterait la graine du doute, pour que l'enfant de la discorde fasse le reste. Sa voix transperça le silence religieux...

-Tu supplie un Dieu. Tu demandes à un Dieu ce que tu dois faire. Un Dieu invisible, qui ne répondra jamais à ton appel, se jouant de toi et riant de ta faiblesse et ton incompétence. Tu prie un Dieu, qui ne mérite pas ta foi. Je pourrais te montrer des Dieux, qui agissent pour le bien de ce monde! Si tu n'as plus la foi de lutter femme-élu, abandonne et jette toi de cette falaise!

Il avait été direct et pas des plus diplomate, mais le ninja n'était certainement pas connu pour cette diplomatie. Il allait la faire réagir, pour comprendre comment cette dernière fonctionnait. Peut être, lui montrerait-il une nouvelle voie à suivre... Sa Voie! Son Rinnegan se posa sur la jeune femme, transperçant, mystérieux...Divin! Son aura entoura son être avec légèreté et discrétion. Il attendait une réponse de celle-ci, il était implacable et " Juste". Il était la Paix véritable et intransigeante!






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Mar 7 Juil - 14:05







Le réveil




Toujours dans mes songes, je ne vis pas l'homme arrivé. Seul la bourrasque m'alerta d'un bruit de cape. N'en portant, je pus détecter immédiatement que quelque chose ou quelqu'un était apparu. Répondant à mes premiers réflexes, je plaquai mes pieds contre la roche et concentrai du chakra pour me propulser sur le pillier le plus proche. C'est en me retournant que je vis à qui j'avais à faire. Sa robe noire aux nuages rouges ne pouvait nier son appartenance à l'Akatsuki. Mettant mes songes de côtés, je mis en position de combattre, alors qu'il me fit un discours lié à la question que j'avais énoncé à vois haute lors de ma réflexion. Déjà méfiante envers lui, ses dires renforça le ressenti que j'avais contre lui.

Comment oses-tu dire ça ? commençai-je, une voix déterminée à ne pas sombrer dans la peur qui me caractérisait généralement.

Je n'avais plus le regard de la petite fleur faible. J'en avais marre d'être prise pour la cible de tous, comme une traîtresse.Toute cette souffrance avait assez duré.


Qui es-tu pour insulter le seul qui m'aide à tenir le coup face à ce monde abjecte ? Tu dis que mon dieu est invisible mais c'est faux. Il l'est juste pour ceux qui n'ouvre pas leur coeur et reste cloîtré dans le désir de haine. Sans lui, je serais déjà morte depuis longtemps !

C'était la première fois que je parlais avec tant d'assurance. Bien sûr, je connaissais la puissance d'un membre de cet organisation dont il faisait partie, et le moindre de ses mouvements pouvaient encore me faire flancher, mais pour une fois, je ne m'effondrais pas devant l'adversaire. Peut-être était-ce une réaction à toutes ses conséquences que mon coeur fragile dut supporter depuis mon arrivée à Kosaten ou la peur elle-même qui me poussait, comme une proie, à ne pas se laisser faire. Quoi qu'il en soit, je sentais gentiment un changement s'opérer en moi. Quelque chose était en train de se développer dans mes entrailles.

Si tu ne le vois, c'est que tu es prisonnier des ténèbres. Concluai-je, sentant mon coeur augmenter la cadence de ses coups.
©MangaMultiverse





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Mar 7 Juil - 15:36



 
Ras-le bol et proposition


 
La vision des Dieux



 



Cette rencontre prenait un tournant à laquelle, il ne s'attendait pas. Mais oh combien intéressante. Il écoutait donc attentivement, tout ce qu'elle avait à dire. Le bourgeon qu'elle était, s'ouvrait peu à peu pour montrer une jeune et belle fleur. Pleines de convictions! Sa peur et ses doutes se volatilisaient pour lui faire gagner en confiance et foi. Tellement de sentiments qu'il pourrait asservir à sa cause. Tant d'émotion qui la rendait si manipulable.
Elle prenait même peur en le voyant, préférant s'éloigner de lui par précaution. Était-il si sotte?Ne se rendait-elle pas compte que si son désir était de la tuer, il aurait fait avant même qu'elle s'en rende compte? De plus la nouvelle fleur, s'éloigner de lui pour se retrouver dans une situation encore plus périlleuse, ne connaissant pas les pouvoirs de l'incarnation de la Paix! Une simple action du Tendö, et soit elle revenait vers lui, soit il la faisait basculer dans le vide. Réglant ainsi au néant sa peine et sa tristesse! Un léger sourire, le rendant plus vieux qu'il ne l'était étira son visage. Une jeune fleur encore inconsciente du monde!

Elle cracha donc ses paroles, énervée et peut être même vexée d'insulter ainsi son dieu. Mais une telle réaction ne mettait-elle pas en avant un doute profond de sa personne. Si elle était si persuadée d'elle de son existence, elle n'aurait pas à réagir aussi agressivement. Néanmoins, la tigresse qui sortait ainsi les griffes montraient une certaines emphase avec le sentiment de souffrance. Quel qu’est été son passé, elle avait goûté à une certaine douleur. Mais elle n'était rien encore par rapport à la véritable et unique souffrance. Elle n'avait pas connu l'enfer et la chute vertigineuse. Elle n'était qu'une simple fleur qui commençait son éclosion, sous ses yeux.

~Comment j'ose dire, une vérité qui la vexe? Ne se rend-elle pas compte de l'énormité, de sa fragilité et de son manque de force!~

Elle finit tout de même sa rage envers lui, qu'il accepta bien volontiers. S'il devait en passer par là pour lui faire entendre raison, qu'il en soit ainsi. Mais tout ceci rendait réellement cette conversation plus intrigante et amusante!

-Oh...

Son Œil divin posait sur la jeune fille la transperça à nouveau, la dominant d'une puissance et d'une aura envoûtante. Il était calme et serein, en parfaite contradiction au comportement de son interlocutrice. Et c'est tout naturellement qu'il reprit alors la parole:


-Ta foi semble inébranlable! Pour un Dieu qui n'a aucun regard pour toi. Un faux dieu qui ne se préoccupe pas des humains.Opposons alors la vision de ton dieu à la mienne!

Sans se préoccuper, plus d'elle, le ninja s'assit alors sur son propre pilier ne l'a quitté pas des yeux. Ce regard dont il semblait impossible d'échapper, se mêlant à votre âme, l'emprisonnant dans sa vision. Sa voix retenti cette fois-ci plus tranchante, sans paraître dangereuse. Elle se voulait vérité, peu importe les conséquences que cela aurait. Elle désirait ouvrir les yeux à cette femme:

- Ton Dieu t'aide à tenir le coup face à ce monde? Mais n'est-ce pas ce même Dieu qui t'a amené en un tel lieu, et te prive de ton retour chez toi. Te laissant aux mains sales des trois dieux de ce monde-ci. Je vais te révéler un secret! Les Dieux ne sont pas parfait! Les Dieux ne se préoccupent que d'eux même, et se moquent éperdument de vous autres mortels!

Tout émotion quitta le visage et chaque parti du corps de la divinité. Il ne ressemblait plus à un humain, mais bien plus que cela. Il laissait la petite graine faire le parcours dans l'esprit corrompu de la ninja. Mais il n'en avait pas fini, il avait loin d'en avoir fini. Il serait le garçon avec la loupe, pour faire brûler la fourmis. Cette même fourmis qui représentait la foi de cette croyante. Aussitôt, sans prévenir un force invisible écrasa son invitée au sol. Sans qu'aucun signe ne prévienne d'une telle attaque venu d'on ne sait où. Mais le Rinnegan était toujours rivé sur elle, alors qu'il la dominait même en étant assis. Sa voix plus déterminée encore, résonna alors jusqu’à elle, qui devait tenter vainement de lutter.

-Sans lui tu serais morte? Tu es actuellement à ma merci. Ton sort est entre mes mains! Et donc je serais seul juge de ta mort ou de ta vie! Si je suis ta logique, ton dieu m'a mis sur ton chemin, est-ce pour que ce sort te soit destiné? Ou bien si il doit te défendre, interviendra t-il, maintenant, alors même que je l'insulte. Va t-il me foudroyer?

Il accentua encore un peu plus la pression sur elle, alors que son regard l'emprisonna. Elle devait voir et comprendre la réalité. IL attendait, lui montrant si un quelconque courroux allait lui tomber dessus. Une punition qui ne vint jamais. Mais il ne laissa pas plus de temps à la jeune fille de réfléchir, sa voix était aussi coupante qu'une lame destiné à son cœur, à sa foi!

-Tu vois! Ton dieu n'intervient pas. Car il se moque de toi. Tu n'es qu'un insecte qui l'amuse. Sous tes croyances de bontés, il n'y a que mensonges. Si tu disparais, il se trouvera un nouvel insecte à torturer et qui l'amusera. Je t'ai dis, rare sont les dieux à se préoccuper de e monde. Et ceux qui s'en préoccupe décide d'agir directement sur ce monde.

Continuant la pression sur elle, prêt à briser ses os,il se releva. Son charisme émanant de lui s'échappait de son corps pour venir entourait la croyante. Alors que la pression sur elle disparut aussitôt, comme si elle n'avait jamais été là. Puis il disparut de son champs de vision pour apparaître derrière elle, remplaçant son corps par une roche. Dans la même seconde, il posa sa main sur son épaule, alors que son souffle parvint à ses oreilles. Mais sa voix était plus chaleureuse cette fois-ci, même si elle restait toujours aussi sérieuse et distante.

-Je ne suis pas prisonnier de ces ténèbres. Mais tu es prisonnière d'une supercherie. Prisonnière de ses abjectes mensonges. Corrompus par un dieu-joueur.Ton cœur est fermé par cette douleur et ton âme se raccroche à un espoir insensé...Qui je suis?

Il approcha encore son visage de son oreille, sa tête dans sa chevelure, alors qu'il murmurait d'un son à peine audible la réponse

-Je suis celui qui a décidé d'agir pour ce monde et ses habitants. Je suis la personne qui désire la Paix véritable sur tous les univers... Je suis le Dieu de la Paix!

Il se recula d'elle, pour lui permettre de se retourner vers lui et assimiler ce qu'il venait de lui apprendre. Tant de choses étaient encore à dire. Et probablement qu'elle ne le croirait pas tout de suite. Mais la graine ainsi plantée, allait germer pour distiller le doute. Il se tenait devant elle, son corps baigné de la lumière du soleil. Il était prêt à subir ses questions, sa rage ou même ses doutes. Il était déterminé et convainquant. Il brillait de son aura...






 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Jeu 9 Juil - 21:41







Résistance




Toujours bien appuyée sur mes deux pieds, j'entendis le début de discours de l'homme en face de moi. Serrant un peu plus mon kunaï, je répondis sans attendre.

Bien sûr que si, il a un regard sur moi, même ici, prisonnière d'imposteurs, le très-haut me protège et se bat avec moi. Peut-être n'est-il pas parfait comme tu dis, mais il ne me laisserait jamais tomber ! Tu...

Un soudaine pression pesa sur mes épaules, me coupant dans mes paroles. Une quantité d'air entra dans mes poumons, réagissant à la surprise instantanée de ce changement de climat, pendant que mes yeux s'écarquillèrent. Je fus forcer de me mettre à genoux et me rattrapai de justesse avec mes mains. La terreur l'emportant peu à peu sur le semblant d'assurance que je m'efforçais de garder, je reçus le discours comme une menace. Plus de doute, il était à l'origine de cette pression phénoménal. Mais je refusai malgré tout de me laisser faire. Quand je sentis l'air forcer plus encore sur mon corps, je me poussai sur le côté avant de céder sous le poids de la technique. Tout mon corps était plaqué contre la roche. L'infâme ninja continua de ridiculiser celui que j'aimais plus que tout. De nouvelles larmes coulèrent le long de mes joues, alors qu'impuissante, je ne pus qu'écouter docilement le discours de l'homme.



La pression se faisait de plus en plus forte, arrachant quelques gémissements à mes cordes vocales. J'avais mal. Je ne pouvais rien faire face à lui. Cela augmenta considérablement le sentiment de frustration dans mes entrailles. Malgré ma détermination, je me retrouvais toujours dans la même situation. Frêle, sans défense... je serrai les poings. Non... j'allais me battre, jusqu'au bout... fronçant les sourcils, je continuai de lutter contre sa technique malgré l'évidence. Je refusai d'abandonner. Et comme par miracle, le poids sur mes épaules disparut. Toussotant un peu, je pus à nouveau respirer et bouger. Me remettant à genoux, je vis le ninja disparaître pour arriver dans mon dos et me toucher l'épaule. Un sursaut de peur me prit, mais je m'efforçai de rester calme. Lui débitait à nouveau ses paroles contre notre seigneur. Respirant bruyamment, je me relevai et lui fis face, toujours avec ce regard déterminé, empreint désormais d'un certain mépris pour lui.



Tu ne sais pas de quoi tu parles.  Tu dis avoir le pouvoir de me tuer, peut-être, mais je ne mourrai pas. Grâce à l'être que tu insultes tant, j'aurai accès à une vie éternelle. Si je dois quitter ce monde cruel, ce sera pour rejoindre une vie meilleur pendant que tu iras groupir en enfer. La seule chose dont je sois vraiment prisonnière, c'est ce sceau sur ma hanche. Mais qu'importe, avec l'aide de mon dieu, je ne suis jamais enfermée. D'ailleurs, il a agit, mais tu ne t'en aies par rendue compte. Le seul fait que tu es retirée ta pression est un signe de lui. Il est partout, il voit tout et sait reconnaître les siens. 

Je serrai mon épaule endolorie, la colère montant en moi.

Toi un dieu de la paix ? Laisse-moi rire. Jamais un être tel que toi ne pourra se prétendre être quelqu'un d'aussi important.



Je composai quelques mudras et visait le sol avec ma technique de boule de vent. Celle-ci créa un nuage de poussière entre nous deux, rendant toute anticipation plus complexe à réaliser. Rapidement, je le traversai pour foncer contre le ninja. J'avais dans ma main une bulle d'air que je plaquai contre l'homme. Elle s'agrandit et l'emprisonna. Je n'attendis pas pour concentrer du chakra dans mes pieds et courir le plus vite que je pouvais hors de portée de l'homme, lui adressant une dernière parole. 

Il n'existe qu'un seul dieu, et il est autrement plus bon que toi.
©MangaMultiverse





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Ven 10 Juil - 13:15



 
Ras-le bol et proposition


 
Un insecte face à un "Dieu"!



 




Sa foi en ce Dieu factice devenait désespérant aux yeux d'un véritable dieu de la Paix. Combien d'être dit "divin" ne réagissait en rien avec leur création. Lui, Heiwa Jigoku, avait décidé d'agir pour le ou les mondes. Et pourtant, il existait des êtres pour croire encore à ces mensonges de Dieux. Ne se rendaient-ils pas compte de la supercherie de leur croyance? Ne se rendait-elle pas compte, de l'insecte qu'elle était, sans aucun intérêt pour son dit Dieu.

Heiwa avait décidé de lui montrer la vérité, alors qu'elle essayait de mettre, encore, en avant la suprématie de son Dieu.Il avait agit en ce sens, et pourtant elle se releva le regard plus déterminé que jamais, empli d'un dégoût à son égard. Ne comprenait-elle pas? Heiwa Jigoku arqua un sourcil en réponse à son comportement plus qu'exaspérant!
Puis finalement, elle reprit la parole, et mis en évidence, l'idée que son arrêt dans son attaque provenait de son Dieu. Le ninja-divin poussa alors un soupir, comme s'il avait à faire à un être manquant de raisons, tel un nouveau-né aveugle. N'avait-elle pas compris, qu'il ne désirait pas la tuer depuis le début? D'autant plus que le sceau avait légèrement picoter, lui intimant ainsi qu'ils étaient du même royaume! Il n'y avait eu là aucun intervention de son Dieu. A la limite, peut être celui du Dieu-Dragon, qui montrait son existence, comparé à un autre.

Mais la créature stupide en face de lui, composa des mudras, comme il en connaissait tant, devant ses yeux. Son rinnegan s'ouvrit alors un peu plus. Il aurait pu facilement éviter cette technique, mais il voulait voir à présent de quoi elle était capable. Aurait-elle le mérite et la puissance de vivre, ou devrait-elle mourir, alors qu'elle suppliait tant son Dieu, de lui montrer la voix. En outre, il lui apporterait la Paix qu'elle désire tant, puisque pour elle mourir signifiait la Paix! Ses paroles avaient résonné dans sa tête, et s'il pouvait lui apporter une Paix... Sa Paix! Pourquoi ne le ferait-il pas? Néanmoins, il fut bien déçu par son entreprise et sa stratégie. Elle qui vantait les mérites de son Dieu, voilà qu'elle filait comme un vulgaire insecte, sous le pied d'un homme. Et alors qu'elle s'échappa, il lui lança une phrase lourde de sens:

-Voilà à quoi est réduit ton Dieu, femme! Il ne te donne même pas le pouvoir de te défendre, de combattre! IL te laisse le seul choix de fuir encore et toujours face à ton destin. Ton Dieu, est-il celui des lâches? Il s'amuse à te voir continuellement fuir de peur et d'impuissance. Fuis, shinobi, fuis. Je te retrouverais!

Sans pour autant poser les yeux sur elle, son interlocutrice pouvait certainement ressentir le poids de son regard divin, autant que la promesse de ses paroles. Il n'y aurait aucun endroit où elle pourrait fuir bien longtemps. D'autant plus, qu'il avait appris, indirectement, qu'ils étaient du même royaume.
Mais finalement, elle disparut de son champs de vision, alors qu'un sourire intriguant se dessina sur le visage du Jigoku

~Bien cette fille, semble connaitre des techniques similaires aux miennes, quand à sa réalisation! Cette bulle d'air est sensé m'emprisonner moi. Elle se base donc sur ma taille! Une technique bien faible, que je pourrais détruire, en un instant. Mais je perdrais du temps à la retrouver, par la suite. Il est temps d'utiliser l'une de ses nouvelles techniques qui bouillonnes en moins!~

Sans plus attendre, il se mordit le pouce jusqu'au sang, puis posa sa main au sol. A peine, celle-ci toucha la terre, qu'un immense nuage de fumée et de poussières s'éleva dans le ciel. Alors qu'un hurlement retenti, au travers de toute la forêt et à faire glacer le sang. Le nuage se dissipant,à peine une tête en sorti, rugissant de nouveau. Puis elle bondit dans la direction même où était parti la jeune femme.
Sur la tête du loup géant, se tenait la silhouette d'un homme au manteau noir et motifs rouge, le visage impassible, alors qu'il scrutait l'horizon de son regard perçant. La guerrière-religieuse n'était pas parti loin et avec le flair de sa créature, elle ne pourrait pas s'échapper longtemps! Allait-elle comprendre, à présent?
Le ninja avait découvert la faiblesse de sa technique un en regard, et pour détruire la prison aérienne qui le maintenait, il opposa une taille si grande, qu'elle ne pouvait retenir la masse.Et à présent, il était déjà sur la piste de la jeune fille, le Canidé à sa poursuite, en humant l'air. Et rapidement, il a retrouva, le loup sautant au-dessus d'elle la couvrant de son ombre gigantesque, alors qu'une silhouette sauta de la tête, pour se précipité sur la terre.D'un côté le chien-loup immense, prêt à bondir sur la religieuse, de l'autre, Nagato qui s'échappait du nuage de poussière qu'il avait provoqué. Il s'approchait d'elle, ses pupilles divines posées sur elle, avec un rare pression. Au fur à mesure qu'il s'avançait le guerrier silencieux, s'exclama de sa voix,calme et posée, face à une femme qui ne devait pas forcément en mener large. Car même si le chien-loup était un obstacle immense, Heiwa Jigoku irradiant de son charisme en devenait plus  impressionnant encore.

-Je tiens toujours mes promesses, contrairement à ton Dieu. Je soutiens ce qui le mérite et les aide à affronter la corruption de ce monde. Je leur donne le pouvoir de lutter et non de fuir et de baisser les bras!

Ton Dieu n'a toujours rien fait à ta faveur, où il me sourit encore, pour ton plus grand malheur! Il me permet de te retrouver encore et toujours! N'as tu pas encore remarqué? Ce n'est en aucun cas ton Dieu qui m'a empêcher de continuer la pression que j'exercer sur toi. C'est une partie de ma volonté. Tu ne comprends toujours pas? Nous sommes du même royaume, et pour cela nos sceau, nous empêche de nous entre-tuer. Mais même sans cela, je n'ai aucun intérêt à te tuer. Même si comme tu le dis, ceci t'apporterait une Paix de l'âme. Je serais ravi de te l'apporter, peut être cesseras-tu de geindre! Peut être verras-tu la bêtise de ton Dieu. Mais se sera trop tard, et mes paroles te reviendront à l'esprit!


Il s'arrêta un instant, à quelques mètres d'elle, son regard s'intensifiant encore et toujours. Peut être sentait-elle la pression sur ses épaules de ce regard divin. Les feuilles autour de lui s'élevaient discrètement en contact avec son aura. Et sans prévenir, il leva la main dans sa direction. Rien ne se passa, puis la jeune femme pu sentir son corps se soulever par une force invisible encore, et cette fois-ci se diriger droit vers la main tendu dans sa direction. Aussitôt, Heiwa Jigoku referma sa poigne sur le front de la religieuse. Sans être menaçante ni agressive, la poigne restait ferme.

-Je pourrais te prouver que ton Dieu, n'a aucune emprise sur moi ou sur quiconque. Que seule ta propre force te mènera à ce que tu souhaites et à un monde de Paix. Un monde où tu ne seras plus la victime, mais une actrice active de ta vision de la Paix! Je pourrais te montrais des visions ô combien différentes. Je pourrais te donner la force pour parvenir à ce que tu désires. Si pour cela, je dois te montrer que ton Dieu n'est pas si bon! Tu désires la mort pour être auprès de lui? Je n'en ai que faire! Mais agira t-il comme tu le dis, si à l'inverse de te tuer, à l'inverse de te laisser fuir... Je t'emprisonner dans un lieu ou personne ne pourra t'atteindre. Ton Dieu te laissera t-il croupir ou m'empêchera t-il de faire cela?

Toujours sa main sur son front, Nagato approcha son visage du sien, ses yeux aussi proche des siens. Le Rinnegan tourbillonnait sur lui même, alors qu'elle digérait ce qui lui apprenait. Comment réagirait-elle, en comprenant qu'on lui ôtait l'espoir de rejoindre ce Dieu, en plus de sa liberté et que personne ne pourrait rien y faire, puisque aucun Dieu n'interviendrait et la laisserait croupir, jusqu'à ce que le désespoir la quitte totalement. Un silence régna un temps infini, entre-coupé par les grognements léger du chien-loup derrière elle. Prêt à agir à la moindre attaque de celle-ci!
Mais alors que tout semblait perdu pour elle, la main sur son front disparut, alors qu'un manteau fouetta l'air. Heiwa Jigoku se retourna et s'éloigna d'elle. Il s'arrêta à nouveau, et sans se retourner s'exclama, encore:

- Tu n'es pas prête. Il n'y a aucun intérêt à une personne comme toi. Tu n'es qu'une page blanche et vide qui a besoin d'une croyance pour avancer. Ce que tu écris sur cette feuille n'est pas toi, mais la manipulation que ton Dieu exerce sur toi. Pour cela, tu resteras toujours aussi faible. Tu seras toujours la victime et tu ne prendras jamais ta vie en main! Tu n'es qu'un jouet!

Il tourna légèrement la tête sur le côté, alors qu'une partie de son visage était couvert par le col de son manteau. Puis le seul œil qu'on pouvait voir, ainsi de face, s'ouvrit à nouveau, déclenchant un spasme à la personne qui le regardait:

-Tu n'existes pas

Le chien bondit au côté de son maître, tout d'un coup assagit et demandant des caresses à son invocateur. Le ninja posa sa main sur lui, le caressant avec douceur, alors qu'il grimpait sur la tête de l'animal. UN derniers regard pour la faible d'esprit!

-Si tu décides, un jour d'ouvrir les yeux, tu pourras venir me voir. Peut être que tu seras un des instruments de la Paix!

La réincarnation du Rikudo lui tourna à nouveau le dos. Attendant une quelconque réaction de sa part. Allait-elle encore fuir, ou la graine du doute avait-elle été bien ancré dans son âme. Il fut déçu de cette rencontre plus qu'inutile. Il avait presque espéré que le Dieu de cette femme intervienne réellement. Mais ce n'était encore que pure mensonge ou un simple dieu-joueur avec les mortels telle qu'elle! Sa manipulation porterait-elle ses fruits sur elle. Il ne le savait pas lui même, alors qu'elle était aussi aveugle. L'un comme l'autre, il se moquait de la finalité de cette stratégie!




 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Dim 12 Juil - 22:04







Céder




Mes pieds m'emmenait toujours plus loin, je voulais fuir cette aura malsaine qui se dégageait de cet homme. J'avais beau joué la fille déterminée à croire en mon dieu, j'avais peur. Et tout son discours résonnait en moi, me parcourait le corps et me renvoyai d'une façon tragique tout ce que j'avais pu vivre depuis mon arrivée à Kosaten. Comme si tout les éléments se déchaînait sur moi. Comme si ici, le seigneur n'avait plus d'impact. Un monde coupé de toute intervention divine.

Une ombre me fit réagir. Le temps de lever la tête, une énorme bestiole me barra le passage et le ninja de l'akatsuki sauta derrière moi. Aucune issue était possible. Essoufflée, je stoppai mes pas et fit la navette entre l'homme et sa monture. Je sentant prise au piège, je ne pus contenir ce sentiment de frayeur qui il faut le dire, voyageait dans tout mon être. Mon visage prit une teinte beaucoup moins assurée alors que l'homme débita un nouveau discours. Comme les autres, celui-ci fut percutant. Il m'ébranla et contribua... à me faire douter.

Pour la première fois, des mots semblaient chambouler la foi solide que j'entretenais pour le très-haut. Je ne croyais toujours pas en une quelconque once de divinité habitant le corps de mon interlocuteur, mais celui-ci répétait ce qu'il paraissait vouloir atteindre: la paix. Son costume était comme un contraste avec son esprit. À vrai dire, je ne savais plus quoi penser. Il avait semé le doute en moi. Etait-ce parce-que je priais la mauvais personne qu'ici-bas je ne faisait que souffrir ? Etait-ce parce-que je me trompais que je devais subir en permanence l'oppression d'un monde injuste ? Est-ce que cet homme était la réponse à mes désirs de tranquilité ?

Je me sentis soudainement attiré vers lui. Mon coeur bondit dans ma poitrine alors que mes yeux trahissait l'immense terreur qui s'était installée. La main qu'il serrait sur son front m'arracha quelque gémissement. Tout mes membres tremblaient. Une fois de plus, j'était impuissante, complètement perdue. L'homme ne déserrait pas son étreinte. Ses doigts semblait écraser mon crâne. Je ne pouvais plus fuir, et même si j'y parvenais, la bête qu'il avait dû invoquer ruinerait mes chance de m'évader. Des larmes coulèrent sur mes joues. De quoi étais-je capable à la fin ? Chaque fois que j'affrontais seule un adversaire, c'était pareil. Pourquoi n'arrivais-je pas à avoir le dessus. Pourquoi étais-je toujours la perdante qui devait se plier à la force des autres ?

Finalement, le ninja lâcha mon front. Je tombai à genoux, les yeux embués, et un brouillard s'emparant de mon esprit. Je posai mes mains sur mon crâne et tentai de me calmer. Je ne pouvais réfléchir tellement j'étais perdue. Qui croire ? Même les moines que je croisais dans mes nombreux voyages au temple semblaient douté de mon culte. Faisais-je fausse route ?

-Si tu décides, un jour d'ouvrir les yeux, tu pourras venir me voir. Peut être que tu seras un des instruments de la Paix!

Je ne lui répondis pas tout de suite, les larmes coulant encore. Il y a quelques minutes, je lui aurait fait comprendre qu'il n'y avait aucun risque que je cherche à le retrouver, mais au fur et à mesure de notre rencontre, je m'étais rendue compte que ce qu'il disait collait à ma situation dans ce monde. C'est comme si pour survivre, je devais abandonner celui que je vénérais, car il ne pouvait m'aider. Quel changement radical...

La paix... commençai-je d'une voix faible est emplie d'une immense tristesse.

Tu parles de paix dans tes discours... comment comptes-tu la faire jaillir ? En es-tu capable ?

Plus de mépris, plus d'opposition, mon esprit était perdu... allais-je vraiment devoir renoncer à ce qui était ancré en moi depuis tant d'année ?
©MangaMultiverse





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Lun 13 Juil - 23:06



 
Ras-le bol et proposition


 
La graine du doute!



 




Il pouvait la voir. Oui il la voyait la créature faible et inerte sur ses genoux. Victime encore des affres de la vie. Elle ressemblait à un véritable animal perdue et réclamant du secours. Un secours que le Dieu de la Paix, ne lui accorderait pas! Elle devrait cesser d'attendre après un être invisible pour se sortir de ces histoires. Si elle se plaignait ainsi de sa situation, elle n'avait qu'à prendre les choses en main. Elle devait se relever d'elle même pour affronter ce monde et gagner la puissance qui lui faisait défaut!

Le ninja divin ferma un instant les yeux pour les ouvrir à nouveau, sous le spectacle peu reluisant de cette jeune femme. Elle pleurait encore et toujours et ne cesserait donc jamais.Et là où il s'attendait à la voir encore gémir, se plaindre et défendre son Dieu, son comportement changea. Le surprenant un instant. La graine du doute avait été plantée et commençait déjà sa prolifération dans l'esprit de la religieuse. Elle doutait, elle ne croyait plus. Sa foi inébranlable semblait défaillante. Ses yeux étaient toujours embrumés de larmes, mais elle réfléchissait, un changement radical s'opérait en elle. Il se tourna, alors à moitié vers elle, seule une face de son visage visible, alors qu'il la contemplait de son unique Rinnegan posé sur elle.

Elle s'exclama finalement, cette fois-ci, sans toute cette colère et cette hargne qu'elle possédait à son encontre. Bien ses paroles avaient donc fait mouche! Peut être avait-elle plus d'intérêt qu'elle n'en laissait paraître à premier abord. Peut être désirait-elle devenir plus forte pour assumer et se battre pour ses idéaux. Elle était la preuve que la souffrance et la colère était des sentiments pouvant détruire, afin d'amener peu à peu la véritable Paix.
Un mot qu'elle prononça d'ailleurs, d'une façon vide. Non elle s'interrogeait plutôt. Elle L'interrogeait. Elle était prête à abandonner une partie des mensonges qu'elle avait cru jusqu’à présent. Il souleva ses yeux, alors qu'il se tourna totalement pour lui faire face, son chien-loup à côté qui passait son gros visage entre la jeune-femme et son maître.

Cette fois-ci, le Jigoku s'approcha d'elle pour se tenir juste au dessus d-elle, une main sur son épaule. Rassurante mais déterminée, alors que son regard se faisait plus intense. Elle était encore faible, et ses idées encore trop pure sur ce qui l'entourait.IL devait choisir ses mots avec attention.

-Nous en sommes tous capable! Chacun d'entre nous à le pouvoir d'apporter cette Paix. Le secret! Le seul secret des faux-dieux, s'est qu'ils n'ont aucun pouvoir sans vous croyant. Si vous ne croyiez pas en eux, ils disparaissent et perdent leur pouvoir. La vérité, c'est qu'ils ne sont rien sans vous, alors qu'ils essayent de vous faire croire l'inverse.

Posant sa main sur son bras et l'autre dans sa main, il aida à se relever, doucement! Son regard plongeant dans ceux de la ninja. Avant de poursuivre:

-En d'autres termes, plus vous devenez puissant, plus ils s'affaiblissent. Plus vous vous affirmez, plus ils disparaissent. La Paix a besoin d'être puissant pour l'aider, pour la faire naître et grandir. Je recherche cette puissance pour apporter la Paix. Lorsque j'aurais cette puissance, je commencerais par ce monde. J'invoquerais les Dieux-traites qui se jouent de nous et de nos propres monde, en nous arrachant à ceci. Ne crois-tu pas que ton absence bouleverse ton monde et déséquilibre les forces de l'univers!

Il la teint devant lui comme une égale, du moins lui donnant la sensation d'être son égal. Avant de poursuivre de cette même voix déterminé et tranchante, comme une promesse à tout ce qui voulait l'entendre:

-J'invoquerais ces Dieux pour les détruire et apporter la véritable Paix, dans ce monde ou les trois divinités se disputent pour leur propre raison, usant de vos âmes et de vos corps, comme instrument. Je détruirais ce cercle de Haine et d'amour, car en ce monde corrompu l'un ne peut vivre sans l'autre. J'apporterais alors l'unique Paix. La puissance est pour l'instant la clé de ce monde! J'ai fais les premiers pas pour y parvenir!

Son visage de marbre s'étirait dans une étrange expression de pure assurance, il rayonnait pouvant faire agir n'importe quel humain à sa cause. Oui, il avait agit, il s'était entouré de puissant de ce monde, pour les manipuler dans l'ombre, une première étape allait être franchit. Il allait lui aussi s'entourait d'être et des élus pour parvenir à ses fins, leur promettant leur plus grand rêve, s'il le suivait. Oui il ferait naître un monde unique, avant de poursuivre son travail sur les autres univers.
Il s'éloigna a nouveau d'elle, passant sa main dans le poil du chien-loup qui paraissait moins agressif. Avant d'ajouter à son interlocutrice, des mots lourd de sens.

- Décideras-tu de rester le jouet de ce Dieu, ou participeras-tu à créer le monde que tu souhaites. Que tu désires?Je pourrais t'y aider!

Peu importe ce qu'elle choisissait à présent. Pour lui qu'elle décide de le suivre ou non, il avait réussi à la faire douter et à lui faire oublier, un instant, la soit "perfection" de son Dieu.








 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Mar 14 Juil - 20:50







valeur chrétienne




Comme une frêle petite fleur, je regardais l'homme qui passait gentiment dans mon esprit d'un conquérant féroce à une sorte de rocher solide sur lequel je pouvais m'appuyer. Au fil des minutes qui s'écoulait depuis notre rencontre, mon âme ressentait l'envie de croire au parole et au promesse du ninja qui se trouvait devant moi. Ma raison savait pourtant qu'il appartenait à l'Akatsuki, que cette organisation était tout sauf fiable, mais mon coeur parlait plus fort. En ces périodes troubles, il semblait crier et hurler de lui accorder du repos. Il avait tellement combattu pour me faire tenir le coup, il avait tant cogné contre ma poitrine et avait tenu bon. Alors il me demandait de maintenant l'apaisé, lui donner le répit qu'il méritait.

L'homme aux yeux étranges savaient trouver les mots. Ses dernières phrases me traversait comme un cours d'eau réconfortant, je me sentais envoutée. Tout ce que je ressentais pour ce monde ressortait par sa bouche. Ceux que je nommais "imposteur"  pour m'avoir conduite ici, ma famille qui me manquait et que je ne reverrais sans doute plus jamais, mon village que j'ai dû quitter si subitement, tous, il les avait évoqué à sa manière. Mes yeux crurent voir le dernier espoir d'une vie meilleur à Kosaten, une lumière qu'il fallait atteindre, une corde qu'il fallait saisir pour ne pas sombrer. Bref, je voyais se dresser là les repères et l'appui qui me manquait.

Mais quelque chose me perturba tout de même. Lui offrant un regard encore mouillé, je pris la parole.

Je... je veux la paix, c'est une certitude mais... l'amour... comment installer la paix sans amour ? Ce but que nous voulons atteindre, n'est-il pas fait d'amitié et de fraternité qui nous permette de vivre ensemble sans remord ni regret ? Pourquoi vouloir mettre fin à l'ingrédient essentiel de la paix ?

Si je commençai à douter de l'existence de Dieu à Kosaten, car à Kumo j'étais toujours convaincue qu'il veillait sur ma famille, les valeurs que ma religion m'avait enseigné restaient gravés en moi. Or l'amour du prochain était quelque chose de fondamentale pour moi. Comment s'en séparer et vivre en paix avec soi-même ?

Et comment se fait-il qu'un membre de l'Akatsuki veuille une telle chose ? N'êtes-vous pas en quête des démons de notre monde pour dominer toute la carte ?

Si le coeur parlait fort, la raison n'en restait néanmoins pas muette. Je reconnais le symbole de sa robe. Il faisait partie de ceux qui menaçaient de tuer killer bee, le fils de l'actuel raikage. Cela me semblait alors contradictoire d'entendre l'une de ces personne parler d'un univers si beau en sachant de quoi ils sont capable.

©MangaMultiverse









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Jeu 16 Juil - 11:21



Ras-le bol et proposition


Vérité








Il continua à caresser son loup géant, alors qu'il ne lui arrivait qu'à la patte, et que ce derniers tendait la tête pour mettre son museau à sa hauteur. Le silence régnait et le rouage du cerveau de la religieuse pouvait se faire entendre, alors que le doute se plaçait dans ses yeux, son visage, chacune des parties de son corps.La victime voulait passer à un autre statut, elle voulait se libérer de sa condition,et il pouvait lui apporter son désir, même si les obstacles seraient difficile. Toutefois, il aurait le pouvoir d'agir et de se défendre avec lui. La frêle et faible petite fleur pourrait devenir un être bien plus puissant que quiconque pourrait imaginer.

Mais pour ça il devait taire ses derniers doutes, il devait broyer dans l’œuf ses craintes et ses incertitudes.Elle lui potait encore ce regard, humidifié de larme, avant d'apporter les doutes qu'elle avait. Heiwa Jigoku sourit intérieurement. Un de ses sourire victorieux, lorsqu'il allait révélait la défaite de ce monde. Néanmoins, l'instant était crucial, elle pourrait très bien le croire, comme fuir en courant. Même si elle avait le doute, si elle fuyait, ceci ne ferait pas ses affaires. Néanmoins, il l'observa de toute sa hauteur. Avant d'ajouté d'une façon aussi neutre que possible, articulant chaque syllabes qu'il prononçait, afin qu'elle comprenne bien.

-L'amour? La Haine? La Souffrance? Ce sont des termes inventés par l'homme. Mais l'homme n'a pas besoin de ceci pour vivre. Pour vivre en Paix. Les conditions que j'évoque sont étroitement liés et indissociables, comme les faces d'une pièce. Je te poserais une question à mon tour, comment souhaite-tu détruire la Haine et la Souffrance de ce monde? Tout en sachant, que l'amour apporte guerre, bataille et souffrance. C'est un cercle vicieux et interminable.

Il prit une courte pause, afin qu'elle réfléchisse bien, à la réponse qu'elle allait lui apporter. Mais avant qu'elle puisse ouvrir la bouche, il continua son discours pour apporté plus de preuves à sa façon de pensée.

-Chaque combats, chaque blessures proviennent de l'amour. Mais où est la justice dans cela? Un frère va se battre pour l'amour de son frère. IL va tuer pour cela, s'il le faut, causant à son tour douleur,souffrance et Haine, à une personne qui n'avait rien demandé. Le frère va trouver sa juste, car ceci et sa Justice au nom de l'amour. Mais la souffrance qu'il aura causé entraînera de nouveaux combats, de celui qui désire se venger par la perte d'un être cher. Et nous retournerons dans ce cercle de mort et certainement pas de Paix.
L'amour est finalement le mal de la Paix. Nous allons combattre, tuer, continuer ce cycle de la Haine au nom de l'Amour et de sa justice. Le fait est que l'amour a surement été instaurer par des faux-dieux désirant qu'on les idolâtre, promettant la paix à ceux-ci. Nous déclenchons des guerres pour des question d'amour. Quelles viennent d'un Amour fraternel, paternel, pour un ami ou quoique soit d'autre.


IL arrêta là son discours. Ouvrirait-elle les yeux sur ce malheur de la vie. L'amour apportait la Haine, la Haine apportait la Souffrance, et on se battait à nouveau pour l'idée de L'amour. Ce n'était qu'une supercherie de plus, que de croire que l'amour était l'ingrédient principal de la Paix, il était au contraire l'ennemi de la Paix. Ce qui voulait faire le mieux pour Elle, la détruisait au final.A chercher le mieux on fait pire! Voilà ce qu'était l'amour véritable. Et un jour on comprenait cette souffrance, cette douleur insupportable marquant à tout jamais. Et ce sont des êtres comme cela; Ayant connu ses intenses sentiments, qui s'ouvraient à la vision d'une véritable Paix. En connaissant cet état sombre, ils désiraient plus que tout la Paix. Il fallait leur faire découvrir à tous la véritable douleur et souffrance, pour que l'idée de la Paix naisse dans leur cœur. Il avait aimé de son souvenir flou, il avait souffert plus que quiconque, et s'était débarrasser de cette condition superflus, pour se concentrer sur l'unique Paix. Peut être était-ce cela le véritable Amour et le réel. Mais il attendait la réponse qu'il lui avait posé, à présent qu'elle avait tant de cartes en main.

Et pourtant la dernière phrase de cette femme fit échos dans son oreille. Il entendait pour la deuxième fois le nom de ce groupuscule dont il semblait faire parti dans son autre monde. Akatsuki! Mais cette fois-ci, il connaissait aussi le but de cette mission, et certains élément s’imbriquèrent. Il devait vouloir les démons pour apporter la Paix. Trouver cette puissance pour imposer la Paix.Et même s'il désirait en savoir plus sur cette information capitale, il devait jouer la prudence. S'il parvenait à la convaincre de le suivre, peut être lui dirait-elle tout ce qu'il désirait, par la suite. Il allait jouer sur le manque de connaissance qu'elle semblait avoir sur ce groupuscule. Après tout, l'Akatsuki semblait garder les secrets.

-Ce n'est pas parce que je porte leur tenue, que je fais parti forcément de leur groupuscule. J'ai très bien pu trouver cette cape. Mais admettons que j'en fasse parti. Nous sommes dans un nouveau monde, un monde on nous devons tous nous adapter. Nous pouvons être qui nous désirons. Notre vision peut se modifier. Mais t'es-tu demandé si L'Akatsuki n'agissait pas dans une optique bien plus supérieure à la vision humaine. Avec la puissance des démons, le groupuscule avait la puissance nécessaire pour que la Paix existe. Comme nous l'aurions, si nous capturions les trois dieux de ce monde...

Tout en finesse, sans montrer un quelconque doute. Il avait parlé faisant oublié le fait d'avoir appartenu ou non à l'Akatsuki. Ne faisant pas mention, encore de son amnésie. Avait-il appartenu ou non au groupuscule, on l'oublier rapidement au cours de son discours. IL rayonnait de confiance, on ne pouvait donc mettre sa parole en doute.
Puis dans un derniers effort, il s’agrippa à son chien pour lui bondir sur la tête. Toisant la religieuse de sa hauteur, alors que le soleil venait baigner le corps de L'élu-divin.









Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Dim 19 Juil - 21:13







Sentiment ancrés




Je restai silencieuse un instant. Ou du moins, jusqu'à ce que le ninja redevienne lui aussi muet. Son explication avait un certain sens et moi-même, je me retrouvais dans ses propos. L'amour... je l'ai toujours voulu... moi famille, mon village... tous, je les ai aimé, j'aimais mon prochain comme me l'enseignait le Dieu qu'il y a peu j'adorais encore plus que tout, convaincue de sa toute puissance. Et finalement, je croyais vivre dans un havre de paix, heureuse au quotidien. J'avais le sourire au lèvre chaque jour, le coeur apaisé. Seul la mission avec ma famille contre le camps Fukushi avait été une tâche noire sur la toile de ma vie.



Oui, j'étais persuadée que l'amour apportait la paix au foyer. Mais à y réfléchir maintenant, qu'est-ce que j'avais dû faire pour acquérir cette paix et protéger ceux qui m'étaient précieux ? Combien de personne avais-je dû combattre pour que les miens vivent heureux ? Même si je ne détestais pas ceux que j'ai affronté dans mon monde, eux me détestait, et cette haine nous poussait à nous battre. J'acceptais de blesser l'adversaire et par conséquent, d'inconsciemment attiser leur haine et leur souffrance envers moi ou mon village, juste pour assurer une sécurité et une paix à ceux à qui mon amour était dévoué.



Je t'avoue que je n'ai aucune idée de comment faire disparaître la haine... j'ai longtemps médité sur le sujet quand j'habitais encore à Kumo, et pour moi, faire rejaillir la bonté qui émanait de chaque personne, aussi infime soit-elle, m'apparaissait  être une bonne solution. Mais en arrivant ici, j'ai souffert bien plus qu'à l'habituée et malgré mes efforts, il semble que cette bonté soit parfois impossible à réveiller...


Je me relevai et lui fis face. Mes larmes avaient cessé de couler mais je réfléchissais toujours autant. La question de l'existence de mon dieu ici à Kosaten flottait encore dans mon esprit, mais pour l'instant, il y a quelque chose que cet homme semblait oublier.


Ton ambition semble bonne, et ta théorie semble tenir la route, seulement tu oublies une chose: L'homme aime par défaut. Cet aspect ne peut pas être retiré comme tu retirerais un objet à un enfant ou une arme à un criminel. L'amour est ancré en chacun de nous et l'enlever est totalement impossible. Tout comme la haine, la tristesse ou la joie, tu ne peux empêcher un homme d'éprouver des sentiments.

Je fis une pause avant de conclure mon explication.

Même toi tu es humain, tu ressens des émotions, c'est comme ça... c'est humain...

Puis il parla de sa cape qui m'intriguais tant. La raison qu'il me donna pour qu'il la porte ne me convainc pas le moins du monde, mais je décidai de ne pas réagir, car vu ce qu'il avait démontré comme capacité auparavant, il avait milles façon de me tuer. S'il avait voulu, je serais déjà plus qu'un souvenir. Mais la suite de son discours me fit écarquiller les yeux et de l'air entra brusquement dans mes poumons. Il comptait.... capturer les dieux de ce monde ? Je reculai instinctivement de deux pas.

Qu...qu'est-ce que tu as dis ? Tu te rends comptes de ce que tu as l'intention de faire ? Les dieux n'ont pas de forme physique, comment comptes-tu les capturer ?


Discutais-je avec un fou depuis le début ?
©MangaMultiverse





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Lun 20 Juil - 23:20



Ras-le bol et proposition


Secret dévoilé






Tout son corps était baigné par la lumière du soleil, ainsi perché sur son loup, il ressemblait de plus en plus à une divinité descendant du ciel. Son ombre recouvrant une bonne partie des lieux. Il ne bronchait pas, même lorsque la guerrière de son monde prit la parole. Paniquait même, en reculant de deux pas. Encore une fois, elle n'avait pas compris! Encore une fois, elle se rattachait à des préceptes qui n'avaient plus lieu d'être ici. Il fallait admettre que sa foi était impressionnante. Même si elle était dans le faux, elle gardait sa croyance. Une sorte d'extrémiste qui restait dans l'erreur. Il la laissa vider son sac en sa présence, son regard froid et impassible posaient simplement sur elle. Ses cheveux fouettant l'air au vu de la hauteur. Mais il restait imperturbable Après être assuré qu'elle avait fini, sa bouche s'ouvrit, et un son à peine audible en sorti, qu'elle pu tout de même entendre, en tendant l'oreille:

-Est-ce la ta réponse pour apporter la Paix? Pour détruire le cycle de la Haine?

Il se retint de dire que tout ceci était pathétique. Elle n'avait aucune réponse et pourtant garder fois aux émotions. Oubliait-elle une chose fondamentale dans leur rencontre? N'avait-elle pas remarqué qu'il avait tût ses sentiments et ses émotions? Et que le peu qui lui restait, il les contrôlait à la perfection même. Il était l'équilibre parfait, après avoir connu un enfer. Sa mémoire ne se rappelait pas des détails, mais elle avait marqué son corps, son esprit, tout ceci étant ancré en lui, pour toujours. Ne le voyait-elle pas à ses yeux? A son visage de marbre? Néanmoins, il remarqua qu'elle cessait de pleurer, peut être devenait-elle enfin plus forte. Elle était devenue plus malléable en ses mains. Elle changeait et tout ceci grâce au doute qu'il avait insufflé en elle. A présent, elle pouvait vers ce qu'elle voulait, elle ne pourrait changer et devenir la petite arriérée qu'elle était. Elle devenait indirectement sa création! Que deviendrait-elle après leur rencontre, il devait l'admettre, mais il en était lui même curieux. Sa création resterait une faible ou deviendrait-elle forte?

D'un petit saut léger, il bondit sur la truffe du loup, celui-ci baissant la tête, pour se rapprocher au plus possible de la religieuse, sans la paniquer. Toujours plus haute que elle et baigné dans ce soleil, il la regarda plus attentivement. Verrait-elle la vérité qu'il essayait de lui transmettre.

-Quand les hommes auront ressentis l'ultime souffrance. La douleur inqualifiable et insondable, comme je l'ai connu. Ils comprendront tous! Ils cesseront de se battre pour désirer la Paix, l'ultime Paix. Nous détruirons le cycle de la Haine et de l'Amour. J'endosse la souffrance des anciens! On ne peut pas comprendre celui qui souffre sans faire soi même l'expérience de la souffrance!

Ton discours est donc sans espoir pour la Paix. Pourquoi alors se battre pour tes idéaux, si tout ceci ne m'aine qu'à une seule et même finalité. Je te l'ai dis:L'amour engendre le sacrifice... Qui lui-même engendre la haine... Et c'est après que la souffrance entre en jeu.


Au fur à mesure, de ses paroles, il s'approcha du nez de sa monture, pour se retrouver prés du bord, s'accroupissant légèrement, rapprochant un peu plus son visage de celle qu'il dominait de sa hauteur. Sa voix fut tintait aussitôt de légèreté et de franchise:

-Un humain à force de chercher la puissance, de continuer à lutter contre tes faux dieux, devient supérieur à ceux-ci.Je t'ai déjà dis les dieux ne sont rien si nous n'avons pas foi en eux, ils ont besoin de notre croyance. Ils nous craignent et nous envient. Ils nous font souffrir, car pour eux ce n'est qu'un jeu. Il ne désire pas notre Paix, car il perdrait intérêt à leur jeu d'observation. Tu ne connais rien de ce monde. J'ai appris, j'ai vu! Un secret que nos royaumes nous cachent. Les territoires inconnus sont une source d'informations dangereusse pour Seika, Fuyu ou Minshu! Il est possible d'invoquer les trois dieux. Il est possible des les battre. Ne te rend-tu pas compte d'une chose depuis ton arrivé en ce monde?

Il regarda ses mains, comme si quelques choses en sortaient, essayant de lui faire comprendre un fait. Ne s'était-elle pas posé la question? La raison de leur perte de puissance à tous? Pourtant même si ce n'était pas la réponse principale, elle était l'un des fragments de la vérité. Il releva ses yeux, appuyant ce qu'il essayait de transmettre par des mots tangibles.

-Les Dieux désirent notre force d'élu, mais ils la craignent aussi. Pourquoi, nous demander de combattre pour eux, alors qu'ils nous affaiblissent autant? Simplement, car certains d'entre nous ou l'alliance de plusieurs élus peuvent les dominer! Connais-tu le passé de ce monde? As-tu été mise au courant de l'existence d'une première vague d'élu, il y a un milliers d'année de ça? Et de leur disparition subite? Les dieux et probablement les monarques sont derrière tout ça. Les élus d'antan ont dû devenir une menace pour les dieux, et avant que cette menace ne frappe à leur porte, ils les ont exterminé. Prends conscience de ce danger et de cette vérité! Te laisseras-tu tuer par eux, ou décideras-tu de prendre en main ton destin? Je te le répète!

Son visage était sombre, il avait avoué un secret qui pouvait avoir l'effet d'une bombe de bijuus sur sa personne. Mais elle devait savoir une partie des aboutissants. Oui, il était possible d'invoquer les Dieux,de les soumettre ou de les anéantir. Après tout la fameuse secte noire qu'il avait rencontré rapidement par le passé avait ce projet.

Aussitôt, le loup redressa la tête pour retrouver sa position initiale, il recula de quelques pas, laissant son maître entendre la réponse de la religieuse. Prêt à partir, si ses paroles décevaient, à nouveau, son maître! Son destin était entre ses mains, elle ne pouvait plus reculer à présent. Un chemin à plusieurs destinations se présentait à elle. Que choisirait t-elle?

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2007
Yens : 63
Date d'inscription : 29/12/2014

Progression
Niveau: 121
Nombre de topic terminé: 49
Exp:
11/12  (11/12)
avatar
Rumaki Oshigato マ Maman de Fuyu マ

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Mer 22 Juil - 14:09







Décision




Il me faisait peur certes, certaines parties de son discours m'apparaissait comme étrange ou m'inspirait de la méfiance. Persuadé qu'il existait un moyen de combattre réellement les dieux, de qui j'appris au passage qu'ils étaient la raison de ma venue ici, le ninja continua d'insister sur le fait que la puissance suffit à les vaincre. Il devait être fou, mais malgré moi, je sentis monté le désir d'en savoir plus. Un instant. je crus voir le visage du tout premier élu que j'avais croisé en arrivant ici. Serizawa.


Ces deux êtres étaient différents, dégageait une aura bien distincte et exposaient un discours bien différent sur la forme. Mais le fond restait le même. Tout deux en avait après ces dieux qui utilisent les gens comme des esclaves en toute liberté. J'étais proche d'eux à ce niveau-là et ce sceau sur ma hanche me poussa à croire qu'effectivement, ce n'était pas un simple verrou à toute rebéllion, mais bel et bien un moyen de se servir de nous pour leur propres intérêt. Une fois notre utilité en allée, ces dieux étaient-ils capable de se débarasser de nous ? C'était vraiment abject, d'autant plus que à par forcé les élus à se battre pour eux, ils empêchaient toute aide extérieure de mon dieu. J'étais finalement comme isolée par cette barrière divine et menaçante.

Il fallait agir avant que ces géôliers ne se décident à nous extérminer nous aussi.

Apprends-moi ! lançai-je soudainement, me surprenant moi-même.

Je laissai le temps au ninja de se retourner, les mains serrés contre ma poitrine.

Apprends-moi à être forte, je ne supporte plus cette prison dans laquelle ces dieux nous ont enfermé. Je veux revoir ma famille, les serrer dans mes bras, je veux lutter contre ces imposteurs !

Je ne savais pas si j'avais bien fait de lui faire confiance, je n'avais aucune idée de ce qui m'attendais, si j'allais me faire tuer par ce ninja lui-même ou par quelqu'un d'autre, si j'étais totalement manipulée ou si enfin, le cours de ma vie à Kosaten allait prendre une tournure plus joyeuse mais qu'importe. Sur le moment, je voyais en cet homme le seul échappatoire potentiel à toute cette souffrance, et peut-être la route qui me ramènerais à Kumo, chez les miens.

Je ne peux renoncer à l'amour du prochain, tant ma foi est ancrée en moi, mais si grâce à toi je peux retrouver un semblant de sérénité, alors je suis prête à tenter le coup.

Je ne pouvais plus revenir en arrière. La cage s'était refermée, espérons qu'elle ne soit pas lugubre et meurtrière pour moi.
©MangaMultiverse





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2503
Yens : 1703
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 169
Nombre de topic terminé: 66
Exp:
4/12  (4/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   Mer 22 Juil - 16:23



 
Ras-le bol et proposition


 
Acceptation



 



Un simple silence avait accueillit les paroles du Dieu. Avait-elle perdu la parole? Finalement, toute cette confrontation pour rien. Ses yeux toujours rivés sur elle, il allait faire demi-tour, pour partir de ce lieu. Mais la voix de la religieuse le stoppa dans son élan. Son pied se posa sur la tête du chien, un signe lourd de sens, qui avait l'impression d'être au ralenti. Puis sans bouger ses jambes, il tourna son haut du corps en direction de Rumaki, la toisant du rinnegan. Elle s'était décidée? Et même si le doute émanait encore d'elle, elle décidait de le suivre. La vie s'acharnait sur elle et à présent, elle voulait mettre des gangs de boxe pour répondre aux coups qu'elle recevait par les siens. Il écouta tout ce qu'elle lui disait. Aucune parole oubliée, et mis dans un coin de son esprit!
Elle n'abandonnerait pas sa foi en l'amour? Si elle le désirait tant, qu'elle fasse bien ce qu'elle souhaite, le monde lui montrerait bien assez tôt qu'elle avait tord de croire en ceci. Il n'aurait nullement besoin d'intervenir en cela.

Mais tiendrait-elle le coup en le suivant? En quoi pourrait-elle lui être utile? Quoique, chaque être à son niveau pouvait lui être utile, même elle et sa faiblesse apparente. Du moins pour l'instant! Oui il l'aiderait sur le chemin, elle goûterait par elle même à la souffrance et la véritable douleur pour emprunter son chemin. Elle ouvrirait les yeux le moment venu, s'était un fait! Pour l'instant il la prendrait sous son aile, l’entraînerait et lui montrerait la vie. Il regarderait ses faiblesses pour la faire sombrer elle aussi, dans les ténèbres. Et surtout pour l'abattre si elle tentait quoique se soit contre lui. Un nouveau sujet pour la Paix, un nouvel être voyait le jour, pour la lutte unique.

Il gardait le silence, comme s'il la jaugeait. Comme si ses pupilles liés à l'âme essayait de voir sa volonté et sa détermination.Puis il ferma les yeux, lui tourna le dos, alors que le loup se mit en marche. Laissant plusieurs mètres, au vu de la taille de l'invocation, les séparer l'animal s'arrêta, et sans même regarder la religieuse, la voix forte mais maîtrisée de Heiwa Jigoku retenti finalement dans les rocheuses.

-Je t'apprendrais! Repose-toi pour le moment, nous nous retrouverons plus tôt que tu ne le crois!En attendant, voit ce monde avec ses nouveaux "yeux" que je t'ai donné. Agit et devient plus forte que tu ne l'étais! Je t'apprendrais et je t'aiderais sur ta voix! Sur notre voix de la Paix universelle!

A peine fini ses mots, que le loup bondit dans les airs, pour disparaître du champs de vision de la ninja. La laissant seul dans ce paysage, avec une nouvelle vision sur ce monde. Et de nouveaux "devoirs" envers Heiwa Jigoku. Il se reverrait, cette phrase sonnait comme une promesse...


 

 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Ras-le bol et proposition [heiwa]   

Revenir en haut Aller en bas
Ras-le bol et proposition [heiwa]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle ou une proposition politique ?
» Proposition de Partenariat > Les Apôtres Noirs
» Proposition éventuelle.
» Proposition ~ Chatbox
» Présentation - Zyx - Proposition !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Rocheuses-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.