Partagez | .
[Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)
Messages : 1715
Yens : 1615
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Lun 6 Juil - 13:40



   
(Se) Reconstruire


   
Quête



   

Ce RP se passe après le Massacre, le moment précis sera déterminé à la fin du premier topic ! \o/

─────────


Assis sur un banc, coudes sur les genoux et visage en direction du sol, la personne que les passants voyaient sans regarder était une étrange source de distraction… Les badauds ne se risquaient pas à l’interpeller car comme ça, l’on pouvait penser que ce jeune homme avait eu une peine de cœur, avait perdu un parent proche ou était tout simplement fatigué… À l’heure où les évènements de mauvaise augure semblaient croître tel des bactéries, Neo était là, pensif. Son état était inqualifiable… Il semblait déprimé mais ne l’était pas vraiment… Inquiet ? L’inquiétude suggérait l’amour, hors là aussi le sentiment lui faisait défaut… Bouleversé ? Compter les moments d’émotion du Minshujin n’était pas chose aisée, les choses qu’il appréciait réellement, d’un amour inexpliqué et inné, lui-même ne les connaissaient pas… Alors il était là, pensif, retraçant les évènements dans son esprit tortueux, recherchant d’éventuelles erreurs qu’il aurait commises, culpabilisant en bref.

Le temps qui s’était écoulé depuis le "Massacre du Temple", comme l’avait désigné la presse locale, ne lui revenait pas exactement en tête… Il ne comptait pas les secondes… Seulement, il regardait vers l’avenir, concentré sur le passé. Neo lui-même, avait un peu grandi : Entre temps, il avait réussi à excéder les limites de Venom et il était désormais âgé de 19 ans. Cela ne changeait pas grand-chose en lui, mais il fallait voir l’évolution tout court, plutôt que l’augmentation de puissance… En bref, le Neo assis sur ce banc était désormais dissociable de celui qui avait accouru au Temple depuis Hibana, ce jour-là.

Volontairement ou pas, la tenue du jeune homme avait elle aussi un peu évolué, et il était désormais vêtu d’une veste noire à manches courtes, possédant un petit col et plusieurs fermetures éclairs : Deux aux niveaux de ses pectoraux et une basique au centre qu’il avait légèrement ouverte, laissant sa combinaison prendre l’air. Venom avait arrêté de couvrir son bras entier et ressemblait désormais davantage à un protège poignet qu’à une combinaison, le surplus de matière ayant été réparti autre part. En bas, la fameuse combinaison était surplombée d’un pantacourt qui masquait ses genoux et à moitié ses tibias, laissant soin au Suit de protéger les jambes et les pieds du jeune homme.

L’attaque du Colosse aux atomes n’avait pas eu que des retombées négatives, et le Foudroyant avait gagné un début de notoriété au sein de son camp, probablement comme tous les Élus qui avaient participés à la défense du Temple. Désormais, Neo était parfois reconnu par des gardes qui avaient entendus parler d’un Élu de leur nation qui possédait des cheveux argentés et une combinaison, il n’était pas difficile à repérer, avec cette tignasse neige. C’est ainsi que deux soldats dont la mission était de rechercher des Élus disponibles vinrent à sa rencontre, le mettant au courant des reconstructions de Kansei suite aux récentes attaques d’Aeternam dont Neo n’avait été que spectateur. Ne demandant que cela, l’Élu 196 accepta sans faire de manières et de toute façon, servir Minshu était un devoir qui le tenait toujours à cœur.

De ses déplacements rapides, le jeune homme arriva prestement dans la partie de la capitale auquel il devrait "prêter main forte" et une fois sur place, le chef des opérations lui expliqua son travail qu’il écouta avec attention, un peu fayot sur les bords. L’Élu devrait aider des artisans dont c’était la profession à recoller, porter, souder, poser, ce qui allait être le renouveau du quartier la capitale. Même si ses biceps n’étaient pas l’atout premier du Foudroyant, ses pouvoirs électriques englobaient des capacités très intéressantes dont il pourrait exceptionnellement faire la démonstration…! Étrangement, en combat réel, il était incapable de les utiliser, grisé par une sorte d’adrénaline passagère alors pour cette quête, il pourrait gagner en efficience. Alors qu’il allait fièrement accomplir sa besogne, on le prévint que d’autres Élus risquaient de le rejoindre, et qu’il n’allait pas avoir à tout faire seul. Il entendit, mais n’en prit pas réellement compte, il aurait accepté de travailler seul pour ça. Il commença tout de suite en allant faciliter les soudures, via la chaleur de ses éclairs. Un peu plus et il aurait siffloté !



HRP:
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Mer 8 Juil - 15:34

Patates, Volts et Tronçonneuses
« Yolo Dance »
« Prêter main forte lors de la reconstruction de la Capitale de Kansei. »

C'était la tâche dont je m'étais acquittée, ayant eu vent des dégâts causés dans celle-ci. L'injustice était une notion qui me dépassait, insupportable. Dans ma situation, bridée par le sceau comme je l'étais, c'était la seule chose que je pouvais encore faire. Et même plus, aider les habitants d'un endroit dévasté par un tragique accident ne pouvait que me réconforter un peu plus. Cette façon d'agir me prouverait d'une certaine façon que malgré le serpent qui ornait désormais mon front, je n'en demeurerais pas complètement inutile pour autrui.

Même si mes capacités en combat avaient drastiquement chuté, je ne pouvais que m'en rendre compte. La puissance caractéristique des Fanalis qui m'habitait s'était retrouvée nulle à mon arrivée, et même si elle reprenait sa place petit à petit, rien de bien concluant ne pointait le bout de son nez. Alors que je foulais le sol de la Capitale de mes pieds nus, mes chevilles toujours cernées par les chaînes de ma relique qui ne semblait pas encore prête à se réveiller, une odeur qui me semblait familière piqua bien évidemment ma curiosité. Celle de ce garçon, de cet élu qui s'était trouvé lui aussi là lors de ce massacre du Temple de la Terre de Minshu.

-Tu...

Plissant le regard, montrant la concentration dont je faisais preuve face à cet homme, je tentais de reconnaître en lui le mage aux éclairs. Murmurant de manière presque inaudible mon étonnement en premier lieu. Nous n'avions été que de simples camarades d'armes durant ce combat, pourtant cela pouvait signifier bien plus. Je finis par ne poser qu'une simple question rhétorique, puisque je connaissais pertinemment sa réponse : bien sûr que c'était lui, je l'avais vu de mes propres yeux.

-Tu étais présent ce jour-là, pas vrai ?

Je m'en souvenais de façon claire et limpide, comme s'il s'agissait d'hier. Zayro Jinn, ce Fuyujin colossal avait fait renaître en moi de vielles sensations que j'aurais espéré ne jamais revivre, de tristes traumatismes dont j'aurais dû m'être débarrassé il y a fort longtemps, mais qui persistaient à pourrir mon existence. Cet homme méritait la mort, et je serais la seule à lui donner, malgré les sacrifices que j'aurais à effectuer pour ce faire. Hors de question de laisser une tierce personne se salir les mains à ma place, c'était inéluctablement devenu un de mes buts principaux. Il avait commis un véritable carnage auquel j'avais assisté aux premières loges. Je me l'étais juré ce jour-là. Jamais je ne lui pardonnerais.

Ne me préoccupant que peu de la tâche dont il semblait s'occuper, je décidai finalement à lui adresser la parole. Me raclant la gorge pour me donner une certaine consistance et les mains dans le dos, je me présentai à cet individu, m'exprimant de ma voix la plus calme possible. Ne laissant aucunement transparaître les pensées qui occupaient ma réflexion.

-Morgiana.

Peut-être qu'accompagnée d'un sourire, mes paroles passeraient mieux.

-J'ai entendu parler des dégâts causés dans la Capitale, alors je suis venue tenter d'apporter mon aide. Je ne suis pas si inutile que j'en ai l'air.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Sam 11 Juil - 5:45




Downstait
I came to play
Giriko & Neo & Morgiana
❝ Patates, volts & tronçonneuses ❞
Tu étais arrivé il y a peu dans la fameuse ville que tu avais repéré de loin, Kansei d'après ce qu'avaient exprimés les gardes. Ton corps était encore endolori des combats que tu avais donné, tu venais à peine d'arriver dans ce Monde et tu arrivais déjà à te battre. Contre de parfaits inconnus, par ailleurs. Même si ce gamin, Sasuke Uchiha n'était à présent plus un inconnu, tu avais presque hâte de retrouver une plus grande puissance pour le vaincre. Lui arracher les yeux. Il ferait moins le malin sans ses étranges orbes, n'est-ce pas ? Tu soupiras, adossé à un mur, te frottant la nuque. Tu étais crevé, t'aurais bien dormi, mangé un truc, bu de l'alcool. Il y avait bien de l'alcool dans le coin, non ? Ils n'étaient pas nazes à ce point, hein ? Mais des Gardes t'avaient priés d'attendre après t'avoir encore une fois appelé "Élu". La première fois, tu avais entendu cela de la bouche de l'hystérique en noir. Au final, tu ne savais toujours pas ce qu'il se tramait dans le coin même si les Gardes t'avaient amicalement accueillit d'un "Bienvenue à Kosaten, Élu". Apparemment, tu avais une marque dans le dos. Sur l'omoplate gauche. Quoi, tu n'en savais rien puisque comme un débile tu avais tourné sur toi-même en penchant ta tête pour tenter d'y voir quelque chose. Et cela durant quelques minutes devant la tête incompréhensive que les gardes tiraient. Enfin, tu avais appris qu'un serpent vert ornait ton omoplate, signifiant que tu appartenais à Minshu. "Appartenir". Tu détestais ce mot. Tu n'avais aucune envie d'appartenir à quelqu'un mais avec ta puissance bridée, que pouvais-tu faire pour l'instant ? Rien. Tu ne pouvais qu'attendre, amasser de la puissance et voir par la suite ce qui en découlerait.

Aujourd'hui, après tes combats d'hier, tu désirais te reposer mais... certains ne semblaient pas de cet avis ? Tu ne savais même pas pourquoi mais la capitale était apparemment en piteux état et il fallait des gros bras pour la reconstruire. Aider aux transports des matériaux, arranger les énormes statues de serpent, remettre certains drapeaux en place, arranger certaines structures... Enfin, des choses que tu savais bien faire. Un truc qui t'allais... bricoler des Golem et refaire une capitale ça se ressemblait non ? Non ? Bah, ce n'était pas bien important. Tu allais pouvoir réfléchir à certaines choses, peut-être trouver d'autres soi-disant "élus" et puis, trouver un coin tranquille pour ne rien faire, c'était aussi dans tes cordes. Te décollant du mur, tu suivis donc un garde qui t'amenait aux autres travailleurs. Tu jetas un coup d’œil à ton flanc droit qui avait été soigneusement bandé, tout comme tes autres blessures qui avaient découlé de tes combats. Depuis quand tu ressortais aussi blessé d'un affrontement ? Sérieusement, ça t'agaçais, tu n'aimais pas du tout cette perte de puissance. Grognant légèrement, tu finis par apercevoir une gamine et un mioche. Génial, encore des gamins. Il n'y avait que des gamins dans le coin ou quoi ? Pas de jolies jeunes femmes C'était ça les gros bras ? Fronçant les sourcils, tu laissas le garde qui te parlait afin de te donner des consignes. T'approchant des deux jeunes, mains dans les poches, l'air indifférent. ❝ Heu... ❞ Fit-il pour engager un semblant de conversation, les observant plus attentivement. Un gamin aux cheveux blancs et une gamine aux cheveux.... rouges ? Quelque chose du genre. ❝ Vous êtes là pour la reconstruction de cet endroit naze ?

Non, la délicatesse et toi, ça faisait deux. Et sérieusement, tu trouvais cet endroit... oppressant ? En tout cas, tout ce vert, ça te donnait presque envie de vomir. Cependant le climat était plutôt agréable et tu comptais bien partir à la recherche d'un bar agréable dés que tu le pourrais. Pourquoi se priver de certains plaisirs de la vie ? Non, t'avais beau être agacé pour cette perte de force, tu n'allais tout de même pas de priver pour certains choses. Un léger rire s'échappa de ta gorge alors que tu observais les deux jeunes. Les sourcils légèrement relevés, un fin sourire en coin qui dévoilais tes crocs de requin. ❝ On m'avait parlé de gros-bras. ❞ Tu fis mine d'observer autour de toi, penchant légèrement l'avant de ton corps en avant alors que tu reposais ton regard ambré sur les deux plus jeunes, un "tss" moqueur glissant entre tes lèvres. ❝ J'en vois pas. ❞ Tu te redressas, clignant des yeux avant de soupirer et d'observer sur le côté quelques travailleurs. Avant que tu ne parles, tu avais l'impression qu'une drôle d'ambiance régnait vers les deux gamins. Quoi ? Tu ne savais pas, une drôle d'ambiance, point. ❝ Vous êtes des élus, ils n'arrêtent pas de parler de ça... M'enfin si on est des genre d'élus, j'me demande pourquoi on doit se taper un boulot pareil. ❞ Grognas-tu en attrapant de peu une dizaine de drapeaux qu'un type venait de te balancer en souriant. Tu lui montras les crocs en prenant une mine patibulaire, avoir tendu trop brusquement tes bras avait éveillé une légère douleur dans ton flanc droit. Fichue blessure handicapante.

____
Désolé du retard ;w;
Dat song 8D

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1615
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Sam 11 Juil - 16:21



   
(Se) Reconstruire


   
Quête



   

Neo vint donc s’accroupir aux côtés des artisans, qui le laissèrent faire, non sans une once d’inquiétude. Ils savaient que les Élus étaient là pour accélérer les choses mais eux, en travailleurs d’expérience, préféraient largement la qualité à la rapidité. Ils regardèrent donc le Minshujin avec attention, alors que de fins et brefs éclairs soudaient sous leurs yeux perplexes. Bien supérieures à n’importe quelle chaleur, les soudures "électriques" de Neo furent rapides et fixés… Plutôt correctement, il était précis.  

Suite à cela, le Foudroyant déposa ses vêtements un peu plus loin, pour rester dans sa combinaison dont il fit disparaître le haut, mais garda les gants. En se relevant, il aperçut la fille aux cheveux pourpres et à la tenue simple qui s’était trouvée tout comme lui, au Massacre des moines. D’un coup, l’hôte du Venom Suit durcit son regard et ferma son visage. Tout le début de gaieté qu’il avait éprouvé s’effaça en un instant, comme s’il choisissait un comportement par personne. Désormais, il était le puissant Élu de Minshu. Là où ils s’étaient rencontrés, Neo ne l’avait pas vraiment regardée, comme tous les autres, d’ailleurs. Son esprit était focalisé ailleurs, et il était excusable. En croisant les bras, il l’a détailla de son regard améthyste.  

La combattante physique était vêtue d’une simple robe blanche et semblait assez loin de la vingtaine : elle devait avoir entre 15 et 17 ans. De par son jeune âge, ses traits étaient simples, son visage encore enfantin assez mignon et ses joues encore un peu boursoufflées. Le point notable de ce dernier, était l’aspect de ses yeux, dont le tour semblait maquillé de façon égyptienne, donnant une indication assez intéressante sur ses origines ou celles de son monde. Probablement en pleine puberté, son visage immature contrastait avec le haut de son corps, déjà affublé d’un début de poitrine. C’est l’Élue qui engagea la conversation en se présentant :

« Morgiana. Dit-elle en mettant ses mains derrière son dos, elle marqua une pause, puis reprit : J'ai entendu parler des dégâts causés dans la Capitale, alors je suis venue tenter d'apporter mon aide. Je ne suis pas si inutile que j'en ai l'air. »

Neo ne répondit rien, son visage tout comme son être, ne s’ouvrit pas. Il s’était résolu il y a longtemps de cela, à faire preuve d’un peu plus de sympathie à l’égard de ses confrères de Manshe, mais la sympathie pour lui, c’était de ne pas tuer à vue et de converser. Alors il l’était, sympathique.

« Morgiana… Adresse-toi à ce monsieur, là-bas. Il le désigna en tournant la tête. Tu n’auras qu’à lui dire ce que tu sais faire, et il te trouvera du travail. »

Le blanc-chevelu se montra un peu condescendant et méprisant avec la jeune fille, lui rejetant d’ailleurs, un peu de responsabilité sur la destruction du temple. Si elle avait été plus forte, plus vite, peut-être aurait-elle pu faire plus que ce qu’elle avait fait…? Il ne voulait pas reparler de ce moment avec elle et c’était de la faute des autres, pas de la sienne. Alors qu’il allait la quitter, un homme vint à eux et les interpella :

« Heu… Vous êtes là pour la reconstruction de cet endroit naze ? »

Le jeune homme plissa les yeux, mais de réflexion. *Naze…?* Le mot ne lui disait rien, et il en connaissait, des mots compliqués. C’était probablement de l’argot. L’homme garda ses yeux sur les jeunes Élus, puis eut un sourire en coin, ses dents étaient anormalement pointues :

« On m'avait parlé de gros-bras. Puis il prolongea son sarcasme en jetant un regard autour de lui, et le reposa enfin sur les deux personnages. J’en vois pas »

L’hôte du Venom Suit resta stoïque, ce n’était pas la première fois qu’on riait de son apparence et ces moqueries sur sa prestance lui faisaient toujours détester un peu plus son apparence. Lui voulait qu’on craigne et le respecte au premier regard, qu’il ait l’air d’un monstre, de 2 mètres ou plus… Mais au lieu de ça, il était un jeune homme svelte, aux bras fins... Ça changerait. Le Minshujin resta sans bouger, tandis que l’homme reprit :

« Vous êtes des élus, ils n'arrêtent pas de parler de ça... M'enfin si on est des genres d'élus, j'me demande pourquoi on doit se taper un boulot pareil. Sur ces mots, il attrapa des drapeaux qu’on venait de lui lancer, tout en exprimant une légère grimace. Neo lui répondit, l’air donneur de leçons :

─ On doit se "taper un boulot pareil" parce que nous sommes des personnes appelées par le Dieu Serpent Manshe… Nous sommes désignés par ces gens pour réaliser quelque chose qu’ils n’ont pas la force ou le pouvoir de faire… Ressusciter leur Dieu et achever une guerre séculaire… Nous avons des pouvoirs qu’on doit prêter à leur cause, et c'est parce que nous sommes extraordinaires, que nous sommes là. Nous sommes des Élus. »

Il avait déjà fait cette tirade, mais il l'a ferait autant de fois que nécessaire. C’était la première fois qu’il rencontrait ce nouvel Élu, il fallait essayer d’être aimable car la première impression était importante, la cohésion des Minshujin, encore plus. Tout en le déchargeant des quelques drapeaux que ses petits biceps pouvaient supportés, Neo lui tendit la main avec un léger sourire sympathique, mais pas amical :

« Je m’appelle Neo, je suis l’Élu le plus puissant de notre camp. Enchanté. » Conclue-t-il, sans gêne et sans modestie. Jusqu’à ce qu’il rencontre un Élu Vert meilleur que lui, il continuerait à s’autoproclamer ainsi. "Patriote".


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Dim 12 Juil - 16:35

Patates, Volts et Tronçonneuses
« Yolo Dance »
Alors que mon interlocuteur me donnait quelques instructions, l'écoutant d'une oreille attentive tandis qu'un homme vint perturber tout ceci avant que je ne lui réponde.

-Heu... Vous êtes là pour la reconstruction de cet endroit naze ?

Mon regard sanguin le détailla rapidement, peut-être recherchant le sceau du serpent prouvant son appartenance à notre faction. Signe distinctif qui ornait mon front, d'ailleurs. Niveau discrétion, il existait mieux.

-La Capitale de notre République.

Je lui répondis vaguement, même s'il ne semblait pas forcément apte à la discussion, à première vue.

-On m'avait parlé de gros bras.

S’enfonçant encore plus dans le sarcasme, il rajouta :

-J'en vois pas.

Et pourtant, ils étaient juste sous ses yeux.

Peut-être que notre allure générale n'était pas un facteur indiquant concrètement notre niveau de puissance, néanmoins, c'était généralement notre apparence qualifiable de particulière qui pouvait laisser entendre que nous étions des élus. Et ce simple fait sous-entendait la plupart du temps des capacités plus ou moins hors du commun. Alors pour ne pas le constater, soit il se moquait de nous, soit il était un peu perdu. Quoi qu'il en fût, je fis simplement abstraction de ses remarques, ignorant simplement ses réflexions. Comme par habitude.

-Vous êtes des élus, ils n'arrêtent pas de parler de ça... M'enfin si on est des genres d'élus, j'me demande pourquoi on doit se taper un boulot pareil.

Avant même que le moindre son ne sorte de ma bouche, le mage aux éclairs entama une longue tirade expliquant dans les grandes lignes le pourquoi de sa question. Pour finir par se présenter tout en clamant sa puissance.

-Je m’appelle Neo, je suis l’Élu le plus puissant de notre camp. Enchanté.

Neo. Il s'autoproclamait être le plus fort de notre nation. Réellement ? Un élu qui n'était même pas capable de sauver une partie de son camp face à un seul et unique ennemi. Eh bien. Moi-même, il m'était déjà arrivé de me croire capable de choses pour lesquelles je n'y pouvais strictement rien, me rendant finalement compte de ma propre faiblesse. À continuer ainsi, sa façon de penser causerait inévitablement sa perte. Je ne pouvais qu'appuyer le fait qu'il était plus puissant que son apparence le laissait suggérer, mais pas suffisamment encore pour s'autoriser un tel titre.

-Pour des élus, comme nous, qui n'avons pu strictement rien faire pour protéger la Capitale de l'assaut dont elle a été victime, c'est la moindre des choses et la seule que nous pouvons faire désormais. Vous pouvez toujours voir ça comme une compensation, si vous le préférez. Vous aidez des citoyens dans le besoin, c'est tout ce qui compte.

Ce n'était absolument pas comme si je tentais par là de leur inculquer une quelconque morale, ni même pour appuyer les propos de Neo. Mais je me donnais simplement le droit d'exposer mon point de vue sur les paroles de cet individu. Il pourrait peut-être s'annoncer être du genre belliqueux par la suite, au vu de ses premières réactions. Après tout, ce ne serait pas la première fois que je rencontrais ce genre de personnes. Je finis par un simple « Morgiana » en guise de présentation, qu'il puisse tout de même mettre un nom sur ma personne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Lun 13 Juil - 1:44




Downstait
I came to play
Giriko & Neo & Morgiana
❝ Patates, volts & tronçonneuses ❞

Tenant les drapeaux, tu grognais encore comme une bête après le type alors que le jeune à la tignasse blanche s'exprimait. Tu glissas un regard indifférent - au début - sur lui et son attitude de donneur de leçon que tu n'appréciais pas le moins du monde. Il expliquait cependant que le Dieu du coin se prénommait Manshe, désigné pour réaliser quelque chose que les minables du coin ne pouvait réaliser. Ressuciter le Dieu Serpent pour achever la guerre. Cela confirmait les dires de Sasuke, au final. Il n'avait pas mentit, le mioche. Tu arquas un sourcil à la fin de son petit discours. Cependant, ces conneries t'agaçaient de plus en plus, tu n'étais pas là pour te battre pour quelqu'un, surtout quelqu'un dont tu ne connaissais pas la puissance. Alors que tu allais commencer par répliquer que s'il continuait à parler de ce ton, t'allais lui faire bouffer le premier mur venu, il te déchargea de quelques drapeaux. Tu eus presque le réflexe de balancer tes bras de l'autre côté afin qu'il n'en prenne aucun - comme si t'avais besoin d'un gamin pour t'aider - mais la blessure de ton flanc te rappela bien vite que ce n'était pas le moment de jouer à ce genre de jeux puérils. Et alors, il te tendit une main en t'offrant un sourire qui semblait... sympathique ? T'en avais foutrement rien à faire de son sourire. ❝ Je m’appelle Neo, je suis l’Élu le plus puissant de notre camp. Enchanté. ❞ Cette fois, un ricanement mauvais s'échappa de ta gorge alors que tu tenais tes drapeaux d'un bras contre ton torse, tu pris fermement la main du gamin, la serrant peut-être un peu trop. Tu te penchas vers lui, sourire carnassier, presque front contre fruit avec ledit Neo. ❝ On est mal barré avec un gringalet comme toi en type le plus puissant. ❞ Fis-tu en relâchant sa main et en te détournant vers la demoiselle.

Tu ne t'étais toujours pas présenté, tu l'aurais fais mais voilà que la jeune fille qui s'exprimait à son tour, t'intriguant fortement au passage. ❝ Pour des élus, comme nous, qui n'avons pu strictement rien faire pour protéger la Capitale de l'assaut dont elle a été victime, c'est la moindre des choses et la seule que nous pouvons faire désormais. Vous pouvez toujours voir ça comme une compensation, si vous le préférez. Vous aidez des citoyens dans le besoin, c'est tout ce qui compte. ❞ Arquant un sourcil, tu plissas tes orbes ambrées. Protéger la capitale contre quoi ? Contre qui ? Ils semblaient assez faibles s'ils n'avaient même pas réussit à protéger leur propre camp. Certainement que, comme toi, leurs forces étaient bridées. Cela signifiait aussi un ennemi puissant, très puissant. Voilà une idée bien intéressante et alléchante. Un ennemi puissant. La fin des paroles de la demoiselle ne te plaisait cependant pas, aider des citoyens c'était ce qui comptait ? Qu'est-ce que t'en avais à faire des citoyens ? Tu voulais juste quelques informations en plus et te reposer dans un bar. C'est l'autre con de travailleur qui t'avait balancé dans les bras une tonne de drapeaux. Tu rouvris convenablement tes orbes en passant ta langue sur tes dents du haut, la bouche fermée, l'air agacé. Elle se présenta simplement en donnant son prénom. Morgiana. ❝ Qui a donc fait cela ? Il doit être puissant, c'est très intéressant. M'enfin, vous ne semblez pas non plus bien puissants, c'est encore cette histoire de force bridée ? Putain, s'ils avaient besoin d'aide pour leur guerre de mes deux, ils auraient mieux fait de nous recevoir avec toute notre puissance. ❞ Grognas-tu en observant les alentours. ❝ M'enfin, moi, c'est Giriko, fraîchement arrivé dans l'coin. Eh, d'ailleurs, j'suis censé foutre ça où ? ❞ Fis-tu en relevant légèrement les drapeaux, les mettant en évidence.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Giriko le Mer 22 Juil - 23:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1615
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Lun 13 Juil - 13:44



   
(Se) Reconstruire


   
Quête



   

Suite aux bonnes manières de l’hôte du Venom Suit, le nouvel arrivé se mit à ricaner, d’un ricanement moqueur et machiavel. Il serra la main du Minshujin avec poigne, qui plissa les yeux pour éviter une grimace de douleur, le vulgaire personnage se baissa à la hauteur de Neo, sourire meurtrier aux lèvres :   

« On est mal barré avec un gringalet comme toi en type le plus puissant. »

Puis le libéra de son étreinte. Neo resta sans bouger, en le fixant, la bouche neutre et les yeux un peu plus ouverts. Alors que Morgiana se lançait à son tour dans un petit speech, Neo regarda sa main, vérifiant machinalement son état. ** Il avait eu une étrange impression… Plus que la poigne de cet homme, l’intérieur de son corps semblait aussi atypique que celui du blanc-chevelu. Enfin, rien de certain. Neo reporta son regard sur Morgiana, qui terminait sa tirade :

« … Vous aidez des citoyens dans le besoin, c’est tout ce qui compte. »

Le Minshujin n’ajouta rien, il n’aidait pas par principe ou par morale, plus par devoir, mais le résultat étant le même, il se rangea aux côtés de la jeune fille sans le lui dire.

Le nouvel arrivé sembla en pleine réflexion, puis il exprima son intérêt pour la force qui avait attaqué la capitale. Il se plaint ensuite de sa puissance, diminuée par Kosaten, ne manquant pas de jurer pour entrecouper ses phrases, et se présenta finalement :

« M'enfin, moi, c'est Giriko, fraîchement arrivé dans l'coin. Eh, d'ailleurs, j'suis censé foutre ça où ? » Termina-t-il en désignant les drapeaux.

Volontairement, Neo ne répondit à aucune de ses grandes interrogations. Il n’avait pas envie de faire la conversation avec lui, et n’était pas le seul à détenir ces informations, autant le rediriger.

« Tu peux demander à cet homme-là bas. » Il désigna le chef du chantier, qu’il avait déjà montré à Morgiana. Le garçon alla ensuite poser ses drapeaux près du groupe qui reconstruisaient les toits, et jeta un œil à Giriko avant de retourner au groupe de fixage.  

Le nouvel arrivé était un homme de moins de 30 ans à vue, et qui devait mesurer plus d’un mètre quatre-vingt. Il n’était pas spécialement musclé lui non plus et au niveau vestimentaire, il possédait d’énormes gants marron, s’arrêtant un peu plus hauts que ses coudes, dont l’intérieur blanc était visible car replié. Il avait pour haut une chemise sans manches blanche, pour bas, un simple pantalon bleu et enfin, de grosses bottes noires chaussaient le personnage. Physiquement, Giriko avait le visage assez rude, des traits droits et un menton carré, l’aspect "méchant" du personnage n’était pas aidé par sa dentition, pointue tel un requin. Il avait les cheveux bruns, coupés courts en pics à l’avant et disposait de petits piercings aux oreilles. Son style était assez étrange, il avait l’air assez "normal" visuellement, mais certains détails de son apparence lui donnaient l’air venu d’ailleurs, il semblait caché des pouvoirs étonnants… Mage ? Combattant physique ? Combattant bestial ? Giriko avait en tout cas un pouvoir assez particulier pour avoir été appelé par Manshe.

Neo retourna au travail, car il était venu pour cela au départ. Il essayerait éventuellement d’en savoir plus sur l’homme aux dents acérées un peu plus tard, mais pour l’heure, il demanda s’il restait du travail pour lui et les artisans de tout à l’heure, un peu plus confiants, le chargèrent de resouder encore.


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Mar 14 Juil - 1:31

Patates, Volts et Tronçonneuses
« Yolo Dance »
-On est mal barré avec un gringalet comme toi en type le plus puissant.

Ses mots sonnaient moqueurs et son attitude supérieure. Ce n'était pas totalement faux, ni totalement vrai. La force physique de Neo n'était rien comparé à la mienne, j'en étais complètement certaine. Mais quoi de plus normal pour un mage de son envergure. Il ne fallait pas le surestimer, mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il faudrait le sous-estimer. Enfin, pour le moment son attitude ne restait que de l'ordre de la provocation, alors je ne comptais pas interagir entre eux pour le moment.

-Qui a donc fait cela ? Il doit être puissant, c'est très intéressant. M'enfin, vous ne semblez pas non plus bien puissants, c'est encore cette histoire de force bridée ? Putain, s'ils avaient besoin d'aide pour leur guerre de mes deux, ils auraient mieux fait de nous recevoir avec toute notre puissance.

Neo n'avait rien répondu, même moi, je n'avais pas été présente lors de cet assaut, mais j'avais pris connaissance des échos sur cet ennemi.

-La secte Aeternam.

Tous les royaumes étaient confrontés à cette menace, sans exception. C'était là tout ce que je savais. Pourtant, dans mon esprit, un seul nom représentait réellement le danger, encore et toujours celui de Zayro Jinn. Il se plaçait au-dessus de tout, peut-être parce que j'avais eu le loisir de le constater de me propres yeux. Enfin, j'avais annoncé à cet élu la seule chose que je connaissais vraiment à ce propos : la simple appellation de cette menace. S'il avait assez de réflexion, il lui suffirait tout simplement de se renseigner par lui-même. Après tout, s'il désirait à ce point mettre les pieds là-dedans, c'était son problème.

-Enfin, nous sommes tous frustrés par la perte de notre puissance. Seulement, rassure-toi, plus tu passeras de temps ici, plus tes capacités reviendront. C'est comme ça que cela fonctionne pour nous tous.

C'étaient les mots exacts que Rumaki m'avait dits et désormais, je le savais bien. Même si Kosaten n'était pas mon monde depuis un très long moment, plus les jours passaient et plus je sentais ma force caractéristique reprendre sa place. Certes, ma relique ne répondait plus comme je le souhaitais, mais c'était déjà ça.

-M'enfin, moi, c'est Giriko, fraîchement arrivé dans l'coin. Eh, d'ailleurs, j'suis censé foutre ça où ?

Je laissai le mage aux éclairs répondre à ce nouvel élu, pour entendre qu'il lui donnait finalement les mêmes consignes que pour moi. Alors que j'écoutais les paroles de l'homme indiqué par Neo, observant du coin de l’œil les larges poutres métalliques qui jonchaient le sol sur ma droite, je me dirigeai légèrement dans cette direction. Elles étaient certainement déjà très lourdes et difficiles à porter pour de simples hommes, mais pour moi, ce ne serait pas grand-chose.

Alors, j'en amassai simplement deux, les posant sur mes épaules sans aucune difficulté. Comme supposé, ce n'était vraiment pas compliqué. Je lançai rapidement un « Je dois bien les transporter là-bas, n'est-ce pas ? » plus ou moins rhétorique avant de me diriger vers le dit lieu. La seule tâche que je serais capable d'accomplir et pour laquelle j'aurais une quelconque utilité. Autant me servir de ma force de Fanalis de cette manière.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Ven 17 Juil - 2:19




Downstait
I came to play
Giriko & Neo & Morgiana
❝ Patates, volts & tronçonneuses ❞
Répliquant, ledit Neo indiqua la direction d'un homme qui était fort certainement le chef de travaux. Un léger "tsh" s'échappa d'entre tes lèvres alors que tu l'observais d'un œil sombre déposer les drapeaux qu'il avait récupéré de tes bras. Un léger sourire carnassier se dessina sur tes lèvres, ce gamin ? Puissant ? Quand ta force sera revenue un peu plus, tu comptais bel et bien le provoquer. L'attitude du jeune à la tignasse blanche ne te plaisait aucunement et tu allais le lui faire comprendre un de ces jours. Ton regard se glissa ensuite sur la jeune fille à la chevelure écarlate, Morgiana. Qu'avait-il déjà ? La secte Aeternam ? Tes pupilles se rétractèrent soudainement. C'était ces crétins qui avaient causé ce chaos ? Intéressant. Ils n'étaient pas aussi faibles que cela, finalement. La gamina avait également dit que la force revenait petit à petit, une bonne nouvelle. Très bonne nouvelle même.

Grognant légèrement, tu pris la direction de ceux qui réparaient les toits, l'un d'eux pointa du doigt de hauts piliers légèrement détruits dont certains semblaient manquer de drapeau. Génial. Super. T'allais devoir grimper là-haut ? L'air indifférent, tu regardas du coin de l’œil la jeune Morgiana qui soulevait deux larges et longues poutres métalliques qu'elle déposa simplement sur une épaule. Arquant un sourcil, un sourire amusé déforma ton visage. Elle avait de la force finalement la gamine, qui était-elle ? Son pouvoir ? Tout cela était étrangement intéressant. Il n'y avait plus rien à voir avec ton ancien monde, plus d'armes démoniaques, plus de meister, plus de sorcières, plus de folie. Était-il possible que plusieurs personnes venant du même monde arrivent ici ? L'air pensif, tu t'approchas de l'un des pilier, observant brièvement l'échelle avant d'y monter. Les autres drapeaux traînaient au sol, tu n'en ramenais qu'un puisqu'il suffisait de ne mettre qu'un drapeau sur chaque pilier. Une fois au sommet, tu t'accroupis, le drapeau sur une épaule, le tissu vert flottant au vent. La bouche légèrement ouverte, les yeux plissés, ton regard ambré scrutait les environs avec une attention minutieuse. La ville n'était était assez grande - en même temps, c'était la capitale - et de nombreuses boutiques différentes prenaient place. Beaucoup de drapeaux. Des statues de serpent.

Observant le bas du pilier après avoir arrangé le drapeau de façon totalement aléatoire, tu t'élanças. Les bras levés, les jambes légèrement repliées, tu filais droit vers le sol après ton bond. Juste avant de sentir le sol sous tes bottes, tu activas tes chaînes et, dans un crissement, de réceptionnas. Le reste des drapeaux semblait avoir été emmené, avais-tu passé un certain moment là-haut ? Tu n'en savais rien. Passant une main dans ta large nuque, tu soupires légèrement et t'approche alors de la demoiselle qui semblait apte à transporter de lourdes choses. Récupérant du matériel demandé par l'un des ouvriers - le pauvre gars qui hurlait depuis une heure qu'on lui apporte sa boîte à outils sans que personne ne bouge le petit doigt pour lui - tu t'approches en sifflotant de la demoiselle. Souriant légèrement en t'approchant d'elle, tu l'effleure et te penche doucement vers elle. ❝ Eh, Morgiana, tu le connais ce type là, Neo ? Il est vraiment puissant ? ❞ Autant récolter un minimum d'information sur le compte du mioche si dans un avenir proche tu désirais lui tomber dessus. Tes orbes ambrés clignèrent alors que tu observais tranquillement la demoiselle aux iris aussi rougeoyante que sa tignasse. Seulement, presque inconsciemment, ton regard se déplaça vers ledit Neo.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1615
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Sam 18 Juil - 17:44



   
(Se) Reconstruire


   
Quête



   

Voilà le Minshujin minshuement Minshu, qui aide sa "famille". Le regard posé et calme, il use de ses éclairs d’une chaleur extrême pour "recoller" des fragments d’édifices entre eux… Sous le regard attentif des artisans… Comme s’ils essayaient de comprendre son pouvoir. Ce n’était pas la première fois qu’ils voyaient un Élu, ni des pouvoirs d’Élus, mais ils n’en croisaient pas quotidiennement… Certains avaient grandis avec la "Légende des Élus", débarqués pour la première fois un millénaire plus tôt. Leurs parents, grands-parents, arrières grands-parents, leurs en avaient parlés… De bouche à oreille, de manuscrit en manuscrit, chalands en chalands, vagabonds en vagabonds, ces évènements antiques, même pour Kosaten, avaient traversés les temps. On leurs racontaient que certains Élus ne ressemblaient même pas à des hommes, que d’autres pouvaient cracher le feu, soulever des montagnes, voler ! Ces "surhommes" d’un autre temps, avaient marqués à jamais la Guerre des Trois Nations. Plusieurs décennies après ces contes, voilà qu’ils avaient le privilège d’assisté à la Deuxième Vague d’Élus… Ils en avaient en face d’eux, en chair et en os (pour certains) ! C’était donc avec une admiration craintive, un respect méfiant, que ces "simples humains" admiraient l’extraordinaire se dérouler… De l’électricité naissait et mourait des doigts de cet être aux semblants divins… La divinité Zeus pour les Grecs. Y’en avait-il une pour les habitants de Kosaten...? Probablement aucun d’entre eux ne savait que le courant se propageait à 100 000 kilomètres par secondes… Ils étaient encore moins nombreux à connaître la différence entre un éclair et le tonnerre… Le premier étant le visuel, le second n’étant que l’auditif. Leurs connaissances se limitaient à la chaleur du procédé élémentaire, carbonisant les arbres, tuant les hommes imprudents ou ignorants, et accroupit, Neo leur offrait un spectacle rare, manipulant cet élément de 5 fois la chaleur du Soleil, avec un calme anodin, une concentration banale, usant de ses capacités natives et rares.

Cela fait, l’hôte du Venom Suit tourna la tête vers le plus proche de ses spectateurs, d’une voix étonnamment enjouée, fier de son travail :

« C’est bon ? »

Le professionnel se courbe un peu, regarde le fruit de ce travail prodigieux, son regard avertit scrute la réalisation, il donne enfin son jugement :

C’est soudé de travers.

... »

Voilà le Minshujin minshuement Minshu, qui cherche un travail qui lui demande moins de précision… En effet, le jeune homme n’est habitué qu’à détruire à l’aide de ses pouvoirs, à déferler de puissantes fulgurances sur ses cibles, n’épargnant que rarement ce qui se trouve aux alentours… Se doser, se mesurer, n’est pas chose aisée pour lui. Il s’éloigne un peu, puis arrive vers un groupe chargé de débarrasser les pierres tombées au sol, elles seront déplacées, puis probablement retaillée pour être réemployer.  Neo n’a pas de biceps, mais l’électricité lui permet bien des prodiges : Il se met au-dessus des pierres, puis se concentre… Une légère zone d’électricité apparaît autour de lui, elle n’est distinguable que par les bords bleus qui dessinent une sphère autour de l’Élu. Là-dedans, il inverse la polarité des rochers, puis via l’électromagnétisme, les faits lévités autour de lui… Il n’a qu’à avancer avec elles, puis à désactiver son pouvoir pour les faire retomber. Il s’arrête devant le véhicule destiné à leur transport, et demande qu’on vienne le "déchargé". Soudain, il se rappelle qu’au moment où les ouvriers plongeront leurs mains dans cette zone, ils se mettront automatiquement à léviter…! Il annule son pouvoir… Mauvais endroit et mauvais moments, une lourde pierre s’écrase sur le pied d’un ouvrier...

Voilà le Minshujin, toujours aussi minshuement Minshu, qui passe simplement le balai pour épousseter des bâtisses environnantes. Il fait du bon travail.


   

   


Dernière édition par Neo le Jeu 23 Juil - 2:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Lun 20 Juil - 13:30

Patates, Volts et Tronçonneuses
« Yolo Dance »
Je m'étais en quelques sortes acquittée de ma tâche, faisant mon possible pour faciliter le travail qui consistait en l'aide de la reconstruction de la Capitale de Minshu. Alors que l'élu fraîchement débarqué fit une petite démonstration de ses capacités, en quelques sortes. De là où je me trouvais, ma petite personne avait largement pu constater que ce Giriko semblait posséder des aptitudes très intéressantes. Comme quoi. Enfin, cet homme s'était finalement approché de moi avant de m'adresser la parole. M'observant vainement de son regard ambré, tandis que je plantais mes pupilles sanguines dans les siennes.

-Eh, Morgiana, tu le connais ce type là, Neo ? Il est vraiment puissant ?

Connaître, connaître, c'était vite dit. Il avait simplement été un frère d'armes par le passé, le temps d'un affrontement à sens unique, disons.

-J'ai déjà vu une partie de ses capacités. Et il est beaucoup plus fort que moi, encore plus que toi.

Même s'il ne voulait peut-être pas l'admettre, nous n'étions plus rien à notre arrivée ici. Et bien qu'étant plus puissante que mon interlocuteur, j'en restais toutefois bien faible. Beaucoup trop à mon goût. Mais le principe était simple pourtant, tout n'était qu'une question de temps.

-Mais il n'est rien face à certains. Comme un élu de Fuyu dont tu entendras très certainement vite parler.

Poussant un lent soupir, j'aurais préféré ne pas l'évoquer. Mais puisque cet élu tenait tant à en apprendre plus. Il serait le seul fautif s'il tentait de s'en approcher, par fierté ou autre. Ce n'était pas comme si je connaissais ses réelles intentions. Enfin, tout ce que je savais, c'était que s'il décidait de jouer avec le feu, il s'en brûlerait les doigts. Espérons juste qu'il ne tenterait pas de folies. Je n'étais pas sans savoir que certains élus se surestimaient et décidaient de tenter d'accomplir diverses choses pour lesquelles ils ne pourraient jamais rien. Comme moi, lors de ce jour si désastreux.

-Il existe des puissances que tu ne t'imagines même pas, Giriko.

Je ne m'étais jamais attendu à rencontrer des personnes capables de telles choses. Et j'avais payé mes erreurs, à mon grand regret. Mon seul espoir demeurait que d'autres ne subissent pas le même sort que moi. Je ne souhaitais à personne de connaître ce que j'avais vécu. Bien évidemment qu'il existait pire, que ma personne n'en était ressortie au final que plus forte. Mais il n'empêchait que ce fût une période éprouvante et que cela aurait été le cas pour n'importe qui d'autre.

-Et desquelles il vaudrait mieux que tu n'essayes jamais de t'approcher.

C'était un avertissement, une simple mise en garde. Libre à lui de le suivre ou non. Je passais mon regard écarlate sur les environs, de manière à constater l'étendue de l'aide apportée. Nous n'étions que trois, même élus, alors si ainsi au moins, cela pouvait faire avancer les choses. Ce serait mieux que rien.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Jeu 23 Juil - 0:51




Downstait
I came to play
Giriko & Neo & Morgiana
❝ Patates, volts & tronçonneuses ❞
Bien, il était peut-être présent depuis un certain moment ici, ce Neo. Tu hochas légèrement ta tête avant de glisser de nouveau ton regard ambré sur la demoiselle à la chevelure pourpre qui poursuivait, expliquant que même s'il était plus fort que vous, il y en avait de plus puissants que lui. Intéressant, y avait-il beaucoup d'élus ? Fuyu ? Tu ne saisissais pas tout entièrement mais, tout viendrait au fur et à mesure, tu ne t'inquiétais aucunement. De toute façon, après cela, tu n'allais pas rester dans cette capitale, il y avait visiblement d'autres endroits et tu comptais voir ce qu'ils te réservaient. Voir te mesurer à d'autres élus, tu comptais tester les limites qui t'avaient été données dans ce nouveau monde. Au risque d'y perdre des plumes. Des puissances desquelles tu ne devrais pas t'approcher ? Comme un enfant, cela te donnais au contraire envie de t'en approcher. Comme un enfant, tu voulais ardemment voir ce qu'il t'avais été proscrit. Haussant tes épaules et te détournant de Morgiana sans un remerciement, tu observas fugacement le chantier avant de t'approcher de travailleurs qui s'activait autour d'une maison à moitié écroulée.

Enfouissant une main dans ta poche, tu sentis sous tes doigts les barres sombres que le gamin t'avais donné. Après ça, tu allais les mettre. Voir ce que ça donnerait, ces étranges objets. N'y avait-il pas que du bon, finalement ? Enfin, d'après ce que le brun avait mentionné, ces pseudo piercings allaient-être relativement utile pour la suite des opérations. Tandis que tu retirais ta main de ta poche, une légère se fit sur ton épaule droite - heureusement pas sur la gauche qui avait dégusté lors de ton dernier combat. Détournant ton corps, tu vis l'un des travailleurs qui se trouvait à présent face à toi. Tu ne faisais rien ? Alors il comptait te refiler enfin du travail. Pointant du doigt des planches en bois qui n'aspiraient qu'à être coupées, il te demanda bien poliment de le faire, te tendant une scie. Un ricanement s'échappa d'entre tes lèvres et tu bousculas sans ménagement le type, t'approchant des planches après avoir jeté un regard à Neo, ce gosse semblait avoir des pouvoirs bien étranges. Même puissants. De quoi il en retournait ? Tu n'en savais rien, visiblement, il maniait ce qui te semblait être, de loin, de l’électricité.

Grognant, t’arrêtant face aux nombreuses planches, tu levas une jambe et activa une chaîne sur cette-dernière. Quelques que bruits se firent du côté des travailleurs qui attendaient que tu coupes les planches pour les emmener, une chaîne filait sur ta cuisse ? Bien trop étrange pour eux. Il avait face à eux une machine humaine, bien différent de ce qu'ils avaient eu le loisir de voir jusque là. Agitant ta jambe, tu découpas les planches en deux les unes après les autres, l'air las, le regard cerné. Merde, que c'était ennuyant. Depuis quand tes lames de tronçonneuse te servaient à couper du bois ? T'étais pas un bûcheron, non plus. Dans un soupire las, tu te penchas par la suite pour récupérer quelques planches et les transporter en direction d'une maison, déposant les objets contre le mur. Tu poursuivis le tout en déposant petit à petit les planches contre d'autres maison, laissant aux travailleurs le soin de remettre les volets en état. T'voulais bien aider un minimum mais il ne fallait pas non plus rêver... enfin. C'est ce que tu te disais jusqu'à qu'on te mette un pot de peinture et un pinceau relativement large dans les bras. Fronçant tes sourcils en affichant un air qui en disant long sur tes pensées, tu te détournas vers celui qui venait de faire cela en lui balançant à la tronche son pinceau, terminant le tout en lui envoyant le pot de peinture. Ce-dernier s'explosa sur le sol, percé, il répandit son liquide sur le sol.

Crève, j'vais pas m'taper la peinture. J'suis pas ta bonne.

Bien, visiblement, ce fut très peu apprécié de l'honnête travailleur qui dégagea le pot de peinture d'un coup de pied, l'air renfrogné et se rapprochant de toi, les muscles tendus. Un sourire carnassier se glissa sur ton visage et tes pupilles s'écarquillèrent, il voulait vraiment se battre ? Tu fis un pas dans sa direction et replia les doigts de ta main droite, serrant ton poing et armant ton bras. Tu t'apprêtais à lui envoyer un fabuleux coup de poing dans la mâchoire mais une main enserra ton bras et tu détournas ton regard vide, un léger grognement animal sortant de ta gorge. Un autre travailleur qui tentait de te dissuader de faire ça. Certainement ne voulait-il pas d'ennui avec un élu contrairement à son homologue qui n'avait pas bien l'air d'apprécier dudit élu. Toi, en somme. Ignorant celui qui avait tenté de te retenir, tu reposas ton regard sur l'autre et acheva ce que tu avais commencé. Envoyant ton poing dans la mâchoire du travailleur, sa tête tourna sous la puissance du coup et il s'affala sur le sol. Un ricanement et tu reposas ton regard d'aliéné sur son compagnon.

Il m'a cherché. Il récolte.

Piètre excuse mais tu t'en fichais, offrant un léger coup de pied dans le corps du type qui gémissait, tu eus un bref soupire méprisant avant de t'éloigner d'eux. Ignorant les regards dubitatifs de certains.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1615
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Sam 25 Juil - 15:02



   
(Se) Reconstruire


   
Quête



   

Après avoir balayé, Neo, qui se sentait aujourd’hui plein d’endurance. S’attela à assister les travailleurs en tant qu’apporteur d’outils : Usant de sa très honorable dextérité, il allait et venait entre les différents groupes d’ouvriers et même s’il était beaucoup demandé, il ne se trompait dans les commandes.

Alors qu’il attendait près du sac d’outils, un soudain vrombissement perturba un peu le vacarme du chantier auquel tout le monde s’était habitué. Machinalement, le Minshujin porta son regard dans la direction du bruit et c’était Giriko, la source de ce petit raffut. Sur ses jambes, des chaînes rappelant ceux d’une tronçonneuse et qui en imitaient d’ailleurs la sonorité, défilaient tel des bandes d’un survêtement célèbre. Les bras croisés, avec un certain intérêt, Neo observa le récemment arrivé sans un mot, l’œil concentré. Avec aisance, l’homme aux cheveux bruns scia des planches de bois, qu’il récupéra ensuite pour aller les déposer plus loin. Neo, venant du 21ème siècle, ne fut pas vraiment surpris par cette capacité pourtant hors norme pour Kosaten. Seule la maitrise de Giriko retint son attention. Des tronçonneuses, il en avait déjà vu, mais il était vrai que se servir de leurs chaînes comme d’une arme, surtout aux jambes, était une capacité intéressante… Il ne devait probablement pas se limiter qu’à cela.

« COUPE-BOIS ! »

Le jeune homme porta son regard vers le travailleur qui réclamait son aide, l’air d’abord de ne pas avoir compris ; puis il se rappela la tâche qui lui incombait. Le jeune homme ramassa ce qui ressemblait à une scie, une "scie antique", puis il se dirigea prestement vers le professionnel et la lui donna. L’homme le remercia, Neo lui rendit sa politesse, puis il retourna auprès de son sac d’outil, alors qu’un peu plus loin, un petit attroupement de travailleurs se formait. Évidemment, l’hôte du Venom Suit ne resta pas en retrait : C’était un ouvrier, couché au sol, qui saignait de la bouche et avait la mâchoire rougie. Quelques secondes plus tard, le chef des opérations arriva, et demanda ce qu’il s’était passé. L’un des ouvriers expliqua que c’était Giriko, qui, après avoir refusé de peindre, avait asséné un violent coup de poing au travailleur. Sans plus de détails. Le chef envoya l’ouvrier à "l’infirmerie", et nota le nom de l’Élu, assurant au travailleur que son agresseur serait signalé, et mit au pas. L’homme ordonna ensuite à tous les travailleurs restants de retourner à leurs emplois sans faire trop de vagues. Neo s’écarta un peu de la discussion, ne voulant prendre parti dans un conflit au sein même de son camp puis lorsque la situation se calma un peu, il alla en direction du Chef, lui demandant s’il restait encore des tâches à accomplir. L’homme lui répondit que grâce à eux, le travail sur ce quartier avait avancé plus rapidement, et il les en remercia. Toutefois, il restait encore le travail que Giriko avait abandonné. Évidemment, Neo se proposa et on lui confia l’emploi.

Subitement, il chercha Morgiana du regard, se rappelant qu’il n’était pas le seul Élu sur ce chantier. La jeune fille travaillait encore, mais semblait assez froide et distante avec les ouvriers, elle semblait perturbée… Probablement à cause des derniers événements. Neo eut un sourire qui témoigna de l’idée farfelue qui venait de germer dans son esprit : il ne voulait rien d’autres que déstabiliser la jeune fille. Il prit son pot de peinture, et choisit de repeindre une des bâtisses non loin de l’endroit où travaillait la jeune Élue. Il s’approcha d’elle dans son dos, puis vint sur son côté, il prit sa tête d’une main, sans la tournée vers lui, puis lui posa un doux baiser sur la joue.

« Courage Morgiana, vous travaillez bien. »

Il n’avait aucune intention particulière, si ce n’était d’observer sa réaction... Même si pour les autres, ce baiser suggérait une attirance amoureuse. Sur ces mots, il s’éloigna, et se mit à travailler, tranquillement. C’était la dernière tâche avant la fin de la mission, et savoir que la fin du travail approchait, le mettait de bonne humeur… Peut-être avait-il un peu de temps pour converser avec l’Élue de Minshu ? Alors qu’il repeignait avec application, il demanda :

« Parlez-moi de vous, Morgiana... Il marqua une petite pause. Quels sont vos pouvoirs ? Que comptez-vous faire à Kosaten ? »

Rien n’assurait que le Minshujin écouterait les réponses, et peut-être passerait-il plus de temps à analyser la jeune fille qu’autre chose... Enfin, il avait demandé.


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Lun 27 Juil - 18:48

Patates, Volts et Tronçonneuses
« Yolo Dance »
Giriko répondit à mes informations d'un simple haussement d'épaule et s'éloigna sans le moindre remerciement. Pas que cela me dérangeait réellement, l'ignorance d'autrui était quelque chose que j'avais fini par apprendre. Enfin, celui-ci eut aussi une légère altercation par la suite avec un ou deux travailleurs. En temps normal ? Je l'aurais très certainement arrêté, n'appréciant pas l'injustice. Mais en côtoyant -sans consentement bien évidement aussi longtemps un élu tel que Zayro Jinn... On devenait bien vite insensible à ce genre de vision. Enfin, insensible était un bien grand mot. 

Disons simplement que même si je ne portais pas dans mon cœur les personnes se servant d'une pseudo-supériorité afin d'assouvir violence et frustration sur plus faible, vu ce que j'avais pu faire dans le passé, je n'étais pas en droit de l'en empêcher. Une personne telle que moi qui n'avait été que trop faible et ainsi dans l'obligation de commettre des actes que je n'aurais jamais souhaités n'était pas digne de pouvoir réagir à cette situation. Enfin, ressasser le passé ne servirait à rien. C'est pourquoi, je repris mon travail, ou du moins le termina plus ou moins. Ce, jusqu'à ce que ce Neo ne vienne m'interpeller d'une manière des plus déplaisantes, me sortant de la « sereinement » dans laquelle j'étais jusqu'à présent.

— Ne me touche pas.

Impassible, froide, je le dégageais aussi loin que je pus d'un geste peut-être plus brutal que je ne l'aurais souhaité. Mon corps avait subi les pires préjudices, le moindre contact m'exaspérait au plus haut point. Oh, si seulement il pouvait ne serait-ce que tenter de supposer le quart à peine de ce que j'avais pu vivre. Enfin, il ne fallait pas trop lui en demander, sûrement. Amère avec lui, c'était peut-être un peu exagéré comme réaction de ma part. Il était le genre à ne pas pouvoir comprendre. Enfin, tant mieux pour lui, jamais je ne pourrais souhaiter cela à quelqu'un d'autre. Jamais. Il finit par me poser quelques questions auxquelles je ne prendrais même pas la peine de répondre.

— Ce n'est pas quelque chose qu'une personne telle que toi es digne de connaître.

Mon objectif ? Simple. Stupide. Naïf. Et pourtant, terriblement nécessaire pour ma personne. Éliminer Zayro Jinn, tout simplement, mais par tous les moyens possibles. Enfin, si j'en étais capable.

— J'en ai fini pour ma part. Il fut bon d'apprendre que tu t'en es finalement sorti.

Détournant le regard et pivotant, je n'avais plus aucune raison de rester ici. Un peu agacée de réagir ainsi pour si peu, je n'en avais toutefois pas encore terminé, il fallait à tout prix que je retrouve une puissance digne de me mesurer au Fuyujin. Pour enfin pouvoir accomplir ce pour quoi je suis encore en vie aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1615
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   Mar 28 Juil - 8:01



   
(Se) Reconstruire


   
Quête



   

Sèchement, Morgiana repoussa Neo, qui sans s’y attendre, c’était tout de même préparé à toute réaction à son geste déplacé. Surpris toutefois par le revirement de caractère de la jeune fille, le Minshujin écouta sans rien dire, les yeux un peu écarquillés… Il lui avait semblé qu’elle voulait lui parlé, tout à l’heure… Il n’insista pas. À ses dernières questions, l'Élue répondit :

Ce n'est pas quelque chose qu'une personne telle que toi es digne de connaître. »

Le jeune homme sourit doucement, un peu amusé, ne prenant pas aux sérieux les paroles de la jeune Élue, un rictus narquois sur son visage : La dignité, elle en avait bien manqué la dernière fois qu’il l’avait vu… La pauvre jeune fille s’était employée comme défouloir de Zayro, essuyant coups sur coups, assauts sur assauts. Ses attaques n’avaient servis qu’à soigner le Fuyujin, ou au mieux, à rien... Certes, ses capacités n’étaient peut-être pas la hauteur à ce moment-là, encore moins face à un Élu aussi puissant que Zayro, mais par respect pour sa personne et par soucis d’efficacité, Morgiana aurait pu rechercher d’éventuels survivants ou apporter son aide de façon plus tactique à ses supérieurs de Minshu, plutôt que de s’employer à battre l’air, gênant le Foudroyant, réduisant ses mouvements… Oui. C’était de sa faute. La sienne et celle de tous les autres, trop faibles pour être utiles, bridant davantage les capacités du Minshujin, et ridiculisant le pays de Manshe… Ainsi raisonna intérieurement l’hôte du Venom Suit, résumant ses pensées méprisantes et arrogantes par un simple sourire moqueur dont il se garda bien de donner les détails à son interlocutrice par soucis de cohésion, ou par lassitude...

« J'en ai fini pour ma part. Il fut bon d'apprendre que tu t'en es finalement sorti. »

Le jeune homme la regarda partir, puis jeta un œil autour de lui : En effet, mis à part le travail que Giriko avait abandonné, le reste des restaurations avait bien avancé, du moins pour cette portion de la ville. Après ce dernier travail, il pourrait lui aussi quitter les lieux… Calmement, le jeune homme s’accroupit, puis trempa sa brosse dans le pot de peinture verte à ses pieds. Doucement, il gravit l’échelle et se posta enfin sur le toit, fraîchement reconstruit. Enfin, avec minutie, le Minshujin se mit à recolorer les tuiles une par une, s’appliquant comme s’il réalisait un tableau, étrangement concentré dans ce qui devait initialement être une corvée. Sa lenteur lui coûta, et alors qu’il avait accompli la moitié du travail, le chef des rénovations l’interpella, lui disant que la journée de travail était terminée. Neo sauta du toit, oubliant l’échelle qu’il avait emprunté pour la montée. L’homme le remercia, puis le laissa partir en premier.

Le soleil se couchait sur Kansei, et Neo rentrait seul, voguant dans les rues de la capitale. Il retournait à son auberge de l’extrémité de la ville où il louait une chambre depuis peu. Mais soudainement, il eut envie de dormir à la belle étoile, hors des limites de la capitale. Son programme pour le lendemain était déjà en tête, et il ne trouverait probablement pas le repos tout de suite. À nouveau seul, c’est sans dire un mot, la tête baissée, que le garçon avançait entre les bâtisses, les mains dans les poches. Doucement, ses sombres songes de l’aurore, redevenaient maîtres de son esprit...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: [Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)   

Revenir en haut Aller en bas
[Quête] Patates, Volts, et Tronçonneuses ! (Pour Kansei)
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» News Orks pour Apocalypse... Stompas plastiques?
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.