Partagez | .
La vérité contre le pêché
Messages : 157
Yens : 311
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 43
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: La vérité contre le pêché   Dim 26 Juil - 13:30







: La vérité contre le pêché

Feat. Mikazuki






Une tension redescendue d'un cran. Enfin pas totalement, puisque l'homme en armure regardait les deux jeunes femmes et le loup d'un air légèrement hautain. Tandis que vieil homme revenu avec un des serveurs livraient les victuailles, prêt à vider leurs réserves. Peut être faudrait-il qu'elle arrête, mais la gourmandise régnait, et quand Gourmandise veut Gourmandise a. Il faudrait qu'elle retourne rapidement à Minshu pour rembourser ses hommes. Enfin, le serveur fraîchement arrivé et le vieil homme semblait être largement récompensé en regardant Sayo-Hee, comme si elle était un ange descendu du ciel. Bien sa beauté opérait toujours autant que son aura de fascination!

En attendant, elle continuait de s’empiffrer comme une mal propre, plaignant presque la future femme de ménage. Et je dis bien presque! Elle riait et mangeait. Mais les deux hommes, témoins, du spectacle décidèrent de les laisser seules. Alors même que Sayo-Hee essayait de les interpeller la bouche pleine, dans un bruit plutôt repoussant de nourritures mélangées. Difficile d'articuler avec la bouche pleine de volailles, de purée et dont on ne sait quoi encore. Elle déglutit avec difficulté se frappant le torse pour faire passer le tout. Et poussant un soupir de désespoir.

-Pas aujourd'hui, que je serais la distance qui me sépare de Minshu...Bon pas grave, j'y arriverais bien un jour!

Aussitôt, elle repartie dans son festin arrachant avec ses doigts, déchirant avec ses dents, telle un animal. Quoique même Rin avait momentanément plus de manières que elle. Au moins, elle était aux premières loges pour voir la relation particulière qui existait entre les deux jeunes êtres. Et déjà l'adolescente lui posa une question. Elle avala ce qui lui restait dans la bouche, prenant une pause dans ce festin qui diminuait en grande vue. Elle lança un regard dans le vague, lointain et absente. Puis revint dans un léger sourire provocateur dont elle avait le secret.

-Et oui, je te l'ai même dit tout à l'heure! Mais on a été interrompu par nos deux "gentils-hommes".


Elle avait mit tout l'ironie possible dans son derniers mots, partant d'un sourire mauvais mais amusé. Mais son sérieux revint aussitôt, et entre chaque bouchées, elle réfléchissait au derniers événements. Un léger silence s'installa entre elles. Un repos mérité après leurs mésaventures. Puis finalement, la démone aux Pêchés reprit la parole d'une voix toujours aussi charmeuse mais nuancée d'un sérieux qu'on ne lui connaissait surement pas.

-Nous nous en sommes sortis de justesse,hier. Mon arrivé en ce monde à réduit ma force à néant. Je connais à nouveau le danger que l'on peut connaitre quand nous ne sommes pas entraînées. Ce monde...Ce monde est dangereux! J'ai vécut des situations dont tu ne peux même pas imaginer, mais j'ai l'expérience...

Elle s'arrêta un instant, préparant sa phrase. Du moins préparé était un grand mot, puisque la chef de Yama était plutôt du genre à ne pas "passer par quatre chemins". Elle reprit donc directement:

-Tu ne l'as pas. Tu ne sais pas te battre pour l'instant, et si j'ai compris vient d'un monde, dont ses habitants sont inutiles et faibles. Néanmoins tu es ici. Et je suis sûre avoir descellé en toi des pouvoirs. Pour commencer, l'un des hommes que tu as maintenu un instant en te concentrant dessus. Et je crois que ce n'est pas la première fois que tu as fais ceci. Mais aussi cet étrange don, que tu as. Comme si tu pouvais détecter la vérité, ou les mensonges, ou ressentir les choses dans les gens qui t'entourent. Je ne sais pas trop comment cela fonctionne. Tu n'es pas aussi "normal" comme tu le dis que ce de ton monde! Mais il va falloir que tu comptes sur ses dons pour t'en sortir en ce monde...

N'ayant pas mangé pendant plusieurs minutes son ventre lui donna un coup violent, l'obligeant à finir un plat entier d'un des mets qu'on lui avait offert. Et entre chaque coup de fourchettes ou de mains, elle parla, d'une voix puissante qui n'autorisait pas le refus. Une situation en complète opposition avec la situation comique de la scène. Elle plongea son regard dans ceux de Mikazuki, une détermination dans ceux-ci.

- Use de tes étranges pouvoirs sur moi! Et ne crains rien, j'ai vu pire que ça!

Si elle savait ce qu'avait pu vivre les jumelles dans leur passé, ce n'était pas ses pouvoirs mal maîtrisés qui allaient lui causer grand tord. Surtout qu'elle avait confiance en elle. Même si elle parvenait à utiliser son étrange pouvoir, elle ne lui ferait pas d'elle même grand mal! Sa phrase sous l'effet d'un ordre, attendit la réponse qu'elle espérait. Toujours aussi franche et directe, l'étoile du soir en personne!





©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La vérité contre le pêché   Dim 26 Juil - 21:11

Je voulais de la discussion? J'allais être servie :

-Et oui, je te l'ai même dit tout à l'heure! Mais on a été interrompu par nos deux "gentils-hommes".

Je souris devant le ton employé par les derniers mots. Je ne les appréciais vraiment pas et encore moins ce "fier" guerrier avar d'explications. Oui, il est vrai aussi que j'aurais pu lui poser des questions, mais vu son manque de justesse, de sincérité et d'amabilité je n'étais pas prête à lui adresser la parole à nouveau! Et s'il fallait que je le suive Dieu ne sait où? Même pas en rêve! Plutôt crever que de le suivre! Rin dû percevoir la colère qui revenait m'enserrer le cœur puisqu'il pencha la tête sur le côté et émit un léger gémissement. Je lui souris et lui déposai un bisou entre ses deux oreilles alors que mon amie recommença à parler :

-Nous nous en sommes sorties de justesse, hier. Mon arrivée en ce monde à réduit ma force à néant. Je connais à nouveau le danger que l'on peut connaître quand nous ne sommes pas entraînées. Ce monde...Ce monde est dangereux! J'ai vécu des situations dont tu ne peux même pas imaginer, mais j'ai l'expérience...

Elle fit une pause. J'imaginais déjà l'allusion qu'elle faisait : je n'étais pas entraînée et mes seules expériences venaient de mes cours d'histoire, et je ne parle pas des jeux "de guerre" puisque je n'y jouais pas étant plus jeune. Quand elle reprit et que je sus que j'avais vu juste, je ne pus m'empêcher de rire discrètement :

-Tu ne l'as pas. Tu ne sais pas te battre pour l'instant, et si j'ai compris tu viens d'un monde, dont ses habitants sont inutiles et faibles. Néanmoins, tu es ici. Et je suis sûre avoir descellé en toi des pouvoirs. Pour commencer, l'un des hommes que tu as maintenu un instant en te concentrant dessus. Et je crois que ce n'est pas la première fois que tu as fais ceci. Mais aussi cet étrange don, que tu as. Comme si tu pouvais détecter la vérité, ou les mensonges, ou ressentir les choses dans les gens qui t'entourent. Je ne sais pas trop comment cela fonctionne. Tu n'es pas aussi "normal" comme tu le dis que ce de ton monde! Mais il va falloir que tu comptes sur ses dons pour t'en sortir en ce monde...

En écoutant les propos de Sayo-Hee, je ne pus m'empêcher de penser aux pauvres soldats qui combattaient dans et pour des pays qui n'étaient les leurs, ceux qui étaient morts par milliers pour sauver les pauvres civils qui, oui, ne savaient pas se battre... Bien que je fasse partie de cette dernière catégorie, je ne pouvais pas faire comme si je n'avais rien entendu. Il y avait un injustice énorme dans ces paroles et elle ne le savait pas.
Concernant mes "dons", je voulais bien m'en servir, mais pas pour guerroyer! C'était hors de question que j'ailles sur le champs de bataille. Je ne l'avais pas vécut, mais les histoires que je connaissais étaient assez explicites sur un point : une fois qu'on avait connu la guerre et qu'on avait côtoyé la mort on n'arrivait jamais à revenir à une vie de paix. Je savais que je ne pourrais jamais revenir à une vie "normale", et pour d'autres raisons, mais l'idée que je ne pourrais jamais vivre en paix ne m'aidait pas. Accepter que j'allais rester dans ce monde, je pouvais. Accepter que j'étais dans un monde dangereux, d'accord. Mais que je sois là pour mettre ma vie en péril pour une cause que je ne connaissais pas, non.
Je tournai la tête vers la guerrière qui avait recommencé à manger pour essayer de lui expliquer ça, mais elle me devança :

- Use de tes étranges pouvoirs sur moi! Et ne crains rien, j'ai vu pire que ça!

Elle me regardait dans les yeux. Je savais que ce qu'elle disait était vrai, à son sens et je me doutais que ça l'était aussi au mien. Et l'injustice qu'elle avait faite plus tôt m'aida à déclencher mon pouvoir sans trop de difficultés. Pour être dans le vrai, je devrais même dire que dès que nos yeux se croisèrent j'avais commencé à ressentir une pression qui avait augmentée dès qu'elle avait terminé sa requête.
J'avais l'impression que la gravité avait augmentée pour agir sur ma tête. Curieuse de savoir combien de temps je pouvais tenir, et parce qu'elle m'avait demandé d'utiliser mes compétences, je tentai de tenir le plus longtemps possible. De cette façon, je pourrai aussi savoir quels étaient les contrecoups de ce "pouvoir" que je ne connaissais pas avant d'atterrir là.
Plus le temps passait, plus je ressentais des difficultés à respirer. Mais je tins bon pendant une bonne vingtaine de minutes. Passé ce délai, je baissai les yeux, presque incapable de respirer normalement. Je sentais qu'à côté de moi Rin était inquiet, incapable de rester en place. Puis, comme si ça ne suffisait pas, je me mis à tousser, suffoquant presque, et à cracher du sang. Ma vue était trouble et je sentais le sol tanguer. Des couinements, pleurs de chien, se mirent à retentir dans mes oreilles avant que je ne tombe, ma conscience tombant dans le noir. Est-ce que Sayo-Hee allait bien?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 157
Yens : 311
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 43
Nombre de topic terminé: 14
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: La vérité contre le pêché   Dim 26 Juil - 23:14







: La vérité contre le pêché

Feat. Mikazuki







A peine avait-elle eu le temps de prononcer sa phrase qu'un changement s'opéra en elle. Difficilement explicable! Mais une esquisse de sourire se dessina sur son visage, alors qu'elle s'arrêtait même de manger. Elle avait croisé ses yeux, et un étrange sentiment l'avait gagné. Finalement, la jeune fille qui ne voulait pas se battre, n'avait pas eu besoin de beaucoup de motivation pour user de ses pouvoirs. Au fond d'elle, Mikazuki avait un instinct de survie, mais elle combattait. Peut être même avait-elle toujours combattu sans jamais s'en rendre compte...

Une pression s'exerça sur sa tête, son cerveau, une fatigue aussi intense que le sentiment de la paresse s'empara d'elle. Elle vacilla sur place, alors même qu'elle était à moitié assise et allongée. L'étoile du soir se tint la tête un moment. Une sensation de déjà vu la gagnait peu à peu, alors que cette pression se faisait de plus en plus intense, comme si on lui broyait l'esprit.


...............................


- Père, non Arrêtez! Pourquoi, vous lui faites ça? Elle est votre fille aussi! Elle est ma sœur! Pourquoi?

Oh! La voix de Sahee-hee résonne. Mais elle semble plus jeune et gagnait par la détresse et la souffrance. Pourquoi? Cette sensation, je me sens si faible.J'ai mal à la tête. J'ouvre un œil. Pourquoi tu pleures grande sœur. Père? Pourquoi père est présent aussi...

-Sahe-Hee, tu dois nous laisser faire! Tu comprendras plus tard! Tu comprendras quand tu auras vu le secret de notre monde! Vous verrez quand le secret de notre mont sacré vous sera révélé

-Prenez moi à sa place, père. je vous en supplie

-Non! Nous avons besoin de toi! Ton pouvoir et ton savoir seront la clé. Tu pourras sauver ta sœur, et avec elle ce monde! Vous trouverez, ensemble la solution. Vous trouverez la porte!

Pourquoi se disputent-ils? Je me sens si faible, je n'arrive même pas à bouger.De quoi, ils parlent, je me souviens pas. Essayer de les interpeller, je tourne la tête sur le côté. Effroi et peur. Je n'arrive pas bien à le voir, mais sa présence m'écrase. Une silhouette informe dans les ténèbres. Des yeux rouges, aussi rouge que le sang et une présence aussi noire et sombre que les ténèbres, il s'approche de moi. J'essaye de me débattre, mais je n'y arrive pas. J'essaye d'appeler au secours, mais aucun son ne sort. Il s'approche! J'ai peur, sa force psychique m'envahit, je hurle intérieurement. Je lutte! Le démon, c'est le démon, la douleur qu'il me cause est insoutenable, jusqu’à ce que mon esprit se ferme à tout. Je sens cette étrange sensation, comme maintenant. Les dernières vois de ma jumelle et mon père résonne à mon esprit!

-Nous avons en partie échoué. Le démon! Il a disparut, nous ne le ressentons plus. Où est-il parti? Sahe-Hee, ta sœur aura besoin de toi. Il faut qu'elle oublie ceci. Même si elle saura l'histoire, tu dois embrouiller son esprit, pour pas qu'elle s'en souvienne. Je ferais pareil avec le tiens. Je laisserais juste les faits importants pour que tu puisses agir en conséquence. Tu es l'une des clés! Vous êtes l'étoile du soir et l'étoile du matin...

Tout disparaît dans un tourbillon, tout devient flou...Je regagne mon esprit..



..............................


Elle ouvrit à nouveau les yeux, un souvenir volé, lui étant revenu en mémoire. Sayo-Hee ne comprenait pas tout ce qui s'était passé. Mais Sahe-Hee et son père en était les protagonistes. Tellement de mystère, et pourtant elle avait vu ce secret, mais elle n'arrivait pas encore à faire les liens. Que désirait leur père à cette époque? Mais revenant à elle, la pression sur son esprit s'étant volatilisé, elle vit l'adolescente tomber dans les pommes à nouveau. Elle la rattrapa dans ses bras, poussant une grimace causée par la douleur de sa jambe. Elle regardait son visage, essuyant du revers de sa main le sang et rassurant le loup. Elle n'avait pas l'esprit de combattante, mais elle avait l'esprit enflammé, un vrai caractère de feu. Et son royaume aurait surement une autre utilité que le combat à lui proposer...

Néanmoins, elle devrait apprendre à se défendre. Malheureusement, pour elle, les dieux ignoble de ce monde l'avait choisi. Son monde et tout son univers se verrait bouleversé et elle ne pourrait pas s'éloigner longtemps des affres de la vie et des malheurs de la bataille. Tout en caressant ses cheveux, comme elle le faisait avec son jeune frère, quand ils étaient plus jeune, elle parla dans le vide:

-Pauvre enfant! Malheureusement, tu ne peux plus contrôler l'ordre des choses. Ta vie a prit un tournant inattendu, et même si je te souhaite d'éviter le champs de bataille.Tu devras être assez forte pour supporter les épreuves qui viendront. Il faudra que tu apprennes à te défendre, et même si tu t'appuieras sur les puissants de ce monde, il faudra parfois faire des choix difficile! Ta vie et peut être ceux de tout ton royaume pourront dépendre de tes actes et de tes choix. Mais je ne doute pas que tu te feras des amis précieux, et des alliés. J'espère que nous nous reverrons, un jour!

Elle continuait pendant un moment à la surveiller dans ses bras, remettant en place ses long cheveux. Tout en continuant à manger pendant en même temps. Puis après plusieurs minutes, on frappa à la porte, discrètement. Et la porte s'ouvrit sur les deux hommes. Le général toujours aussi rigide et le vieil homme émerveillé par la démone. La bouche plein, Sayo-Hee se releva, avec plus de difficultés qu'elle n'aurait voulu, en évitant de réveiller l'élue de Seika. Elle s'approcha du général qui l'a regardé avancer sans l'aider. Elle tenait un os de poulet à la main, et s'exprima d'une voix aussi dure que tranchante à son encontre. Comme à son habitude, elle ne passerait pas par quatre chemin:

-Vous avez mal commencé avec cette jeune fille! Je peux quelque part comprendre votre comportement. Nous sommes du même monde. Un monde de guerres, de combats, de pertes et de mort.Mais cette jeune fille! Avant d'être une élue est une simple adolescente qui ne connait rien à notre "éducation". Veillait sur elle comme si s'était votre fille. Entraînez là, mais surtout protégez là. Elle ne sera pas une combattante comme vous et moi, mais si votre Dieu la choisi, il y a une raison à cela! Attendez qu'elle prenne conscience de sa valeur!

Elle continua ainsi de lui parler, sans qu'il ne bronche ni ne parle. Il opina simplement du visage,l'air dure et froid, mais promettant qu'il agirait ainsi. Il regardait la chef de Yama avec plus de respect qu'au début. Il comprenait qu'elle allait partir, et ne la retenait pas, mais lui promettait de veiller sur elle, un temps.

Assurée de cela, Sayo-Hee se tourna une fois de plus vers la petite et le loup qui vint à sa rencontre. Elle lui caressa les oreilles avec affection, celui-ci lui donnant un coup de langue.

- Toi aussi, veille sur elle et protège là. Mais je n'ai pas besoin de te le demander!

Elle lui lança un grand sourire, suivit d'une caresse pour l'ébouriffer, pour finalement prendre la sortie, sous le salut militaire du général. Elle devait tracer sa propre route, et Mikazuki devait apprendre à faire son propre chemin. Elle le faisait pour son bien se disait, la guerrière. Elle lui avait ouvert la porte de la seconde chance. Mais au fond d'elle, elle espérait revoir très vite, cette petite. Tenterait-elle de la rattraper à son réveil? Lui en voudrait-elle?  Mais elle lui offrit un nouveau cadeau d'au revoir. Elle avait griffonné sur un bout de papier ses impressions sur ses pouvoirs et des encouragements, avec la promesse de se revoir.

Spoiler:
 




©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La vérité contre le pêché   Lun 27 Juil - 0:52

Combien de temps avais-je dormi? Je n'arrivais pas à le savoir. Mais ce que je parvins à comprendre fut que j'étais seule dans la chambre avec Rin et les deux hommes. J'arrivais de nouveau à respirer normalement, mais la vue de ces deux hommes qui parlaient entre eux à quelques centimètres de mon visage me fit la retenir (je sentais leur souffle et leur haleine!). Je ne bougeai pas et je me mis à écouter ce qu'ils murmuraient :

- ... se réveiller? fit la voix du général.

- Malheureusement, lui répondit le vieil homme, on ne peut qu'attendre. Mais il faut envisager la possibilité qu'elle ne se réveille pas...

Il ne m'en fallut pas plus. Je ne voulais pas écouter une éventuelle suite. Ces simples mots avaient réveillés en moi des souvenirs trop pénibles pour que je reste là. J'ouvris brusquement les yeux et me levai rapidement. Trop rapidement, ce qui me fit trébucher et tomber à terre devant le regard ahuris des deux hommes ne firent pas mine de réagir. Je n'attendis pas qu'ils le fassent : je me relevai et courus vers la seule fenêtre de la pièce, suivie de Rin. Je savais qu'on était à l'étage, et aussi qu'en faisant ce que je prévoyais de faire, je pouvais me faire très mal. Mais vu l'état dans lequel j'étais, je n'y réfléchis pas et sautai par la fenêtre fermée, brisant la vitre, les bras croisés devant mon visage pour me protéger des éclats de verre, et les jambes repliées pour que je sois dans une position fœtale.

Alors que je m'attendais à atterrir sur un sol dur, je me retrouvai dans une charrette pleine de paille. Son propriétaire l'avait certainement laissée là le temps de faire des affaires, ce qui arrangeait bien les miennes. Rin mit quelques secondes avant de me rejoindre. Je lui fis quelques câlins avant de sortir de notre amortisseur de chute et partir en courant... je ne savais pas trop où, d'ailleurs. Derrière nous, j'entendais les deux hommes me crier de revenir, mais je n'en tins pas compte et continuai ma course.

Plus tard, après avoir couru sur une centaine de mètres, nous nous arrêtâmes pour reprendre notre souffle. Rin fit ensuite mine de renifler une des poches de mon jean en insistant assez pour piquer ma curiosité et que je regarde à l'intérieur. Ce que j'y trouvai me laissa cois : il s'agissait d'un mot de mon amie. Je le lus et relus. Je souris et fis signe à mon protecteur canin qu'on repartait.

Nous nous reverrons, Sayo-Hee.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La vérité contre le pêché   

Revenir en haut Aller en bas
La vérité contre le pêché
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.