Partagez | .
Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]
Invité Invité

-



MessageSujet: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Ven 17 Juil - 23:52

Un lieu comme celui-là, je n’en avais vu que dans mes rêves.

C’était vraisemblablement une ville, et une grande. J’avais beau être inquiète pour les autres, je ne pouvais être qu’en émoi face à l’architecture unique des bâtiments qui se présentaient devant moi. Ils me rappelaient vaguement la patte japonaise mais possédaient bien leur propre identité, qui m’était complètement inconnue. Je n’étais pas une experte en géographie, loin de là,  mais je restais persuadée qu’aucun pays sur Terre n’arborait un tel style.

Je progressais en aveugle dans les rues bondées de monde et d’activité. Plusieurs fois, des regards intrigués virent se poser sur ma personne, et je dus bien avouer que c’était très souvent réciproque : Les habitants non plus ne m’évoquaient rien de connu, que ce soit dans leur allure, leur style vestimentaire rappelant une ère médiévale, ou les étranges animaux -Enfin...créatures, plutôt- qui se déplaçaient parfois avec eux.
Autant que possible, j’essayais de passer par de petites ruelles ou des avenues moins peuplées afin d’éviter de croiser trop de gens. Ne sachant pas vraiment où je me trouvais, la prudence me semblait la meilleure attitude à prendre… même si je ne savais absolument pas où aller. J’avais espéré croiser des cabines téléphoniques ou chose similaire, mais plus j’explorais cette étrange cité, plus l’impression d’être retournée à une époque ancienne se faisait forte. En temps normal je ne me serais sans doute pas sentie mal dans un tel contexte, mais la peur pour mes compagnons mêlée à l’incompréhension la plus totale me laissait dans un sentiment de mal-être et d’angoisse que je tentais à tout prix de contenir : Maintenant plus qu’avant, la panique ne devait pas prendre le dessus. Moi qui voulais ne pas être un boulet pour les autres et prouver que j’étais apte à me débrouiller seule malgré mes grandes faiblesses, j’étais servie… Mais pour le coup peut-être un peu trop.

Prenant un moment de pause sous l’abri d’un arbre, j’observais mon carnet de dessin dans lequel je traçais méthodiquement le plan de la ville au fur et à mesure de ma progression. Il restait encore de nombreuses zones d’ombre, mais c’était suffisant si je voulais revenir sur mes pas et quitter ce lieu. J’avais de plus repéré quelques points stratégiques, comme des auberges ou de principaux carrefours.  Mais je ne'étais pas rassurée pour autant : Aucun indice ne m’indiquait comment retourner là d’où je venais. Il n’y avait aucune voiture ni routes prévues pour, alors chercher une gare ou un aéroport me semblait futile. Mais si j’étais venue ici, il devait bien exister un moyen de faire le chemin inverse non ?

Il fallait que je réfléchisse. L’explication la plus probable devait être que, à cause de la connexion entre l’Arbre-Monde et le monde magique, j’avais dû y être envoyée par un effet secondaire de l’explosion qui avait endommagé le fier chêne lorsque nous avions combattu Scripto Album… Peut-être même était-ce lié à ma propre nature qui me connectait à cette terre surnaturelle. J’espérais d’ailleurs qu’au moins nous avions réussis notre mission, après tous nos efforts pour limiter le nombre d’explosifs que le groupe de « terroristes de la magie » put faire sauter.
Je soupirais. Je ne voyais qu’une seule chose à faire: Aborder un passant, et lui poser la question concernant le lieu où j’étais. Je tremblais d’avance rien qu’à y penser… Parler à un inconnu s’avérait être une épreuve bien plus terrible que ça n’en avait l’air ! Je ne savais pas sur qui j’allais tomber, j’allais paraître idiote à demander quelque chose d’aussi bête, en plus avec mon accoutrement j’étais déjà complètement bizarre ici, et puis déranger quelqu’un pour ça !...

...Mais là, il fallait que je me calme. Trouver quelque chose pour me détendre, occuper mon esprit, et après je serais en mesure de réfléchir plus efficacement. Regardant autour de moi, je me mis à la recherche de quelque point intéressant. Enfin… tout était intéressant ici, tellement exotique et anormal, bien loin de tout ce que j’avais pu connaître, mais je devais trouver quelque chose qui ressorte particulièrement !
Là. Une statue représentant un grand serpent en spirale, avec la gueule ouverte et la langue tendue, comme s’il menaçait un adversaire imaginaire. Elle était tellement mise à valeur que j’en vins à me demander pourquoi je ne l’avais pas remarquée avant. La tension qui m’enserrait, comme un reptile elle-aussi, devait y être pour beaucoup. J’avais vu ça et là des drapeaux et bannières à son effigie, aussi devait-il être un symbole important de cette contrée. Symbole que je commençais déjà à griffonner sur mon précieux carnet de dessin. L’effet fût immédiat : Mes pensées se firent absorber par ma tâche, mon angoisse laissa place à des idées concernant la technique et les couleurs qui feraient le plus ressortir l’aspect dangereux de l’animal, tout en conservant son allure prestigieuse, d’une aura presque divine.

Je ne devais pas avoir crayonné plus de cinq minutes avant que cette sensation ne me prenne. Non, s’il y avait bien un lieu, un moment où ça ne devait pas arriver, c’était ici et maintenant… Mais pourtant, je n’y pouvais rien. Mon regard était resté figé sur ma main immobile, arrêtée en plein milieu d’un trait. Je ne la sentais plus. Je ne sentais plus rien à vrai dire, et bien vite mes autres sens s’embourbèrent à leur tour.

Une nouvelle crise d’hypersomnie eût raison de moi. En plein territoire inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Sam 18 Juil - 3:14


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« Âme perdue, en besoin d’un guide. »




Le voyage de Big Band le mena à faire un bon nombre de rencontre et à vivre des choses plus ou moins extraordinaire pour un monsieur tout le monde provenant de son monde. Bien sur, lui était loin du monsieur tout le monde, de par sa carrure, sa taille, son allure générale … Mais pour dire qu’effectivement, son voyage entre Chikai et Kansei fut parsemé de bien des événements. Il avait survolé un grand canyon, rencontré Schneiden et Ryuichi qui l’avait traité comme un membre de leur propre famille, il avait combattu un prédateur géant pour sauver une gamine … Et combattu un autre élu … Oui. Beaucoup de choses s’étaient passées mais désormais, il retrouvait un semblant de calme.

Le géant notait déjà bien des différences entre Chikai et Kansei, les deux capitales. Bien que les gens se tournaient quand même de temps à autre vers lui lorsqu’il avançait dans les rues, il pouvait sentir une ambiance plus calme. La foule était toujours présente mais, de son ouïe fine de musicien, il ne pouvait vraiment dénoncer qui que se soit susceptible de dire du mal de lui. Les gens étaient plus discrets, moins fougueux sans doute. C’était pour le moins comique de voir la différence de mentalité entre ses régions, appréciant autant l’une que l’autre à vrai dire. Mais le colosse de métal n’avait pas entamé ce voyage pour faire du tourisme, ou pas que en tout cas. Il voulait voir de quoi était fait ce monde qu’était Kosaten mais il voulait surtout trouver réponses à ses questions, comme toujours. Big « Ben Birdland » Band n’est pas un détective pour rien.

Ainsi, sa quête le mena à  Minshu pour se familiarisé avec ses nouveaux alliés qui s’étaient ligué à sa propre nation. Cele n’avait guère d’importance pour lui, il ne se battait pas pour l’un ou l’autre, il se battait pour restaurer la paix tant attendue par les familles de ce monde, troublé par les événements passé. Son objectif ici ? Trouver des informations sur plusieurs cibles comme Tobi ou Zayro. Ensuite, bien qu’il doutait trouvé les réponses en ces lieux, savoir comment mettre à mal les plans de Sul Hei, dictateur de Fuyu, ou se renseigner sur les plan déjà en construction. Peut-être, auprès de l’empereur des serpents mais il n’était pas sur … Déjà d’y avoir accès, au palais royal, ou de faire confiance à cette personne. Après tout … Entre le Phoenix chaleureux, le fourbe Serpent et le Dragon conquérant … Il avait l’impression d’avoir déjà rencontré les meilleurs de ce monde et qu’il restait le pire à venir.

Ainsi, armé de sa patience et d’une oreille attentive au moindre détail, le géant se dirigeait, le pas lent, vers le palais en suivant la rue principale. Parfois, il prenait des détours, il « trainait » un peu en ville, nullement pressé de se frotter à la garde royale. Non, il n’allait pas s’attaquer à eux, mais il avait peur d’une petite froideur de la part de celle-ci. Il avait déjà une allure quelque peu menaçante, mais alors le fait d’être un élu étranger à la nation … Peut-être que cela allait encore plus les refroidir. Son petit voyage le mena finalement à une grande place qui, en son centre, abritait une immense statue de serpent, représentatif du dieu local. Ici et là, il y avait des marchands, du passage, rien de bien particulier… Jusqu’à voir une ombre, sur le tableau, une personne qui se détachait du reste.

Sa tenue était banale dans son monde, ce qui veut dire qu’elle était extraordinaire à Kosaten. On remarque tellement vite qui sont les personnes spéciales dans ce monde … Ils sortent tellement du lot. Big Band était un cyborg géant avec un bec de saxophone dans le dos, elle semblait être une sorte de lycéenne, un style vestimentaire inconnu ici. Encore une fois, il se faisait la réflexion que beaucoup d’élus étaient bien jeune, étrange, déprimant presque en sachant que ce genre de personne sont destiné à, parfois, se battre. Le one-man-band était un fervent partisan de la protection de l’innocence … Mais cette jeune femme, aspiré dans son cailler, aurait pu passer inaperçu par la suite. Après tout, le musicien ne cherchait pas forcement à rencontrer tout se semblables, lui qui était assez mystérieux dans la vie de tout les jours. Mais là, cette demoiselle laissa glisser son crayon, le laissa tomber et bientôt, se laissa tomber elle-même, doucement.  Ben haussa un sourcil.

Il y a eut quelques sursauts et quelques murmure, des personnes se levant ou s’approcha de la jeune femme, des curieux, d’autres avec de meilleurs intentions. Le flic était dans la seconde catégorie, toujours méritant, toujours avec de bonnes intentions. Il s’approcha de sa démarche lourde, s’approcha du maigre cercle qui s’était formé autour de la jeune femme. La populace s’écarta de son chemin, intimidé mais … conscient qu’il était un élu et qu’elle l’était aussi. Le peuple devait se dire que ses deux là se connaissaient ou se comprenaient alors, l’homme qui la tenait à bout de bras regarda le géant avec une lueur d’espoir dans les yeux.

"Monsieur, vous la connaissez ? Vous savez ce qu’elle a ?" Le géant retira son visage de son masque respiratoire pour tirer une petite grimace avant de poser un genou à terre, prés de la petite … victime ? "Non. Tenez la droite, je vous prie." Prit par un sentiment d’urgence, craignant un mal pour cette élue, il ne ménagea pas son entourage et parla un peu sèchement malgré sa politesse. L’armoire à glace se pencha en avant et approcha son oreille au niveau de son cœur, fermant les yeux et laissant son ouïe avancée faire le travail. Son cœur battait normalement. Son souffle était fluide, comme si elle était endormie. A première vue, elle n’avait pas de blessure, rien de particulier … Toujours avec le même sérieux, le géant se redressa. "A première vue, elle n’a rien de grave. Elle semble juste avoir fait un malaise mais je ne suis pas médecin …" Il adressa un regard à l’homme qui la tenait en place. "Où dois-je la mener pour qu’on l’examine ?" En réponse, il eut une question hésitante avant que l’homme ne lui donne une adresse viable.

Ainsi, acceptant de donner de son temps, l’inspecteur prit en charge la petite comateuse pour la guider vers le plus compétent possible. Il sortit de sa grande veste un énorme bras composé d’instruments de musique, sans doute aussi grand que lui-même, et le tendit de sorte à ce que l’on dépose délicatement l’étudiante dessus. Reposante désormais dans le creux de son bras, le géant se pencha encore pour saisir le carnet qu’elle avait laissé tombé, d’un maigre bras métallique cette fois, entre des pinces. Petit à petit, la foule se dissipa alors que le géant quittait la place pour se glisser dans les rues plus étroite de la capitale.

Alors que ses pas faisaient légèrement tremblé le sol dans une démarche sonore, le vieil homme regarda la gamine sur son bras comme un père surveillant son enfant malade et, curieux, il devait l’avouer, se mit à feuilleter son carnet en marchant. Il pouvait y voir de nombreux dessins dont le serpent, un croquis, plan, de la ville ou non ? Il ne savait pas … Il pouvait juste dire que cette fille qu’il tenait semblait intéressante, avec une certaine créativité et un désire de savoir pour voyager ainsi avec un carnet, prendre des notes, ainsi de suite … Mais très vite, il fut interrompu dans sa marche, relevant le regard pour regarder devant lui, rangeant le carnet sous son manteau. L’ombre de son fedora cachait son visage. Seul ses yeux luisant et incisif étaient visible, une allure qui avait déjà donné de fausse première impression.




Dernière édition par Big Band le Sam 18 Juil - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Sam 18 Juil - 14:35

Voila plusieurs heures que je suis arrivée dans cette immense ville, et pourtant impossible de m'y repérer. Les bâtiments me rappelaient vaguement ceux du japon féodal, bien qu'ils restent très différents de ceux que je connaissais. La ville était énormément peuplée, les rues était remplies de villageois. Leurs style était étrange, on aurais dit qu'ils étaient remonté dans le temps et ils portaient de vieille arme métallique. Où est-ce que j'ai bien pus atterrir ?

Tout dans ma tête se chamboule, l'accident avec l'arbre monde, mon apparition dans cette étrange monde, et malheureusement, ni Emily ni Stéphane ne sont là pour m'expliquer ce qu'il se passe. Je dois découvrir ce qu'il c'est passé, mais par où commencer ? Les soldats qui avaient croisé ma route m'ont indiqué la direction de cette ville, mais que dois-je y trouver ? Je crois me souvenir qu'ils m'avaient dit d'aller voir leur chef, qui doit donc être dans un grand bâtiment, logiquement.

Après de longues minutes de recherche dans les rues, il fallait bien que je me rende à l'évidence, j'étais perdue. Comment une ville peut-elle être aussi grande et aussi chaotique ? Bien que je n'ais pas trouver ce que je cherchais, quelque chose attira mon attention : c'était un colosse, de chair et de métal, étrangement constitué avec plusieurs instruments imbriquer dans son corps, qui semblait transporter quelque chose. Je n'arrivais pas bien à discerner ce qu'il avait dans les bras de là où j'étais, et intrigué, je m'approchai.

Je pouvais voir que le cyborg semblais transporté quelqu'un. Cette personne avait les cheveux violet, ce qui me rappela Emily Grimbald, ma camarade et amie, mais c'est lorsque j'aperçus un cahier dans la mains du géant que je sus que c'était elle. Je fus d'abord heureuse de savoir que je n'était pas seule dans cet étrange monde et d'avoir quelqu'un pour m'expliquer ce qu'il se passe, mais cela fut rapidement remplacé par de la peur et de la colère envers le colosse : Que lui avait-il fait ? Où l'emmenais-t-il ? Je décidai alors de confronter cet homme de fer. Je lui barrai la route tout en l'interpellant.

"Qui êtes-vous ? Qu'avez vous fais a Emily ?"
disais-je en me préparant au combats. Le colosse était imposant et effrayant, et c'est quelque peu hésitant que je me préparais à ce combat qui promettait d'être ardus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Sam 18 Juil - 18:11

En tant que narcoleptique, j’avais pris l’habitude de me réveiller dans des endroits ou situations surprenantes, sans vraiment me souvenir de ce que je faisais avant de m’endormir, encore moins comment je m’étais retrouvée là. Cela fait partie des nombreux aléas de cette maladie –bien que dans mon cas il s’agissait plutôt d’un effet secondaire magique-. Plusieurs fois, alors que j’étais persuadée d’être en train de faire quelque chose, comme marcher ou dessiner, je m’étais retrouvée dans mon lit ou à l’infirmerie, très étonnée.

Mais cette fois-ci, la surprise fût bien plus grande que d’habitude. Dans tous les sens du terme : C’était bel et bien dans le bras métallique un véritable colosse que j’émergeais. Je l’avais vu de mes yeux entrouverts, cependant mes autres sens refusaient encore de répondre. Cela ne m’empêcha pas de paniquer malgré tout : Qui était cette personne ? Et que me voulait-elle ? J’aurais voulu pouvoir bouger, mais définitivement mon corps restait inerte. Lancer un sort dans ces circonstances n’était même pas envisageable, et je n’osais faire de bruit de peur qu’il ne se rende compte de mon réveil partiel. Rapidement je refermais les yeux, tentant de rassembler mes idées dans mon esprit encore flou.

Je sentais les pas lourds et assurés du géant qui me transportait. Mais où m’emmenait-il ? Et surtout… qu’était-il ? Bien que ce lieu soit étrange, les habitants que j’y avais croisés étaient pour la plupart à peu près « normaux », mais du peu que j’avais vu de cet homme… Il ressortait complètement du lot. Un peu… un peu comme moi en fait. Il n’était pas d’ici, cela se sentait. Mais si je me trouvais bien dans le monde magique, de quelle contrée venait-il ? Il y avait probablement des colosses comme ça, mais lui avait l’air en bonne partie métallique. Était-ce un genre de cyborg technomagique ? Rien que le nom me faisait peur !

Cette marche continua ainsi pendant quelques minutes, durant lesquelles je me risquais parfois à ouvrir les yeux afin de repérer l’endroit où nous nous trouvions. Une tentative un peu inutile, puisqu’il ne semblait pas traverser les mêmes lieux que moi. Non seulement je ne savais pas où il voulait aller, mais en plus j’étais à présent bien incapable de retrouver la place où je m'étais arrêtée. Avait-il ramassé mon carnet au moins ? Si en plus je perdais mes précieux dessins, j’allais définitivement céder à la panique !... Mais alors, le géant se stoppa net. J’ouvris un œil, étonnée, et alors une voix familière se fit entendre. Une voix de défi, qui menaçait visiblement la personne qui me transportait.
Je ne pouvais pas me tromper : C’était celle d’Akina. Faisant tout pour ne pas me faire remarquer, je tentais de l’apercevoir dans mon champ de vision fortement réduit. J'aperçus ses cheveux blonds et ses yeux rouges, entre deux mèches violettes et un bout de la gigantesque main sur laquelle j’étais posée… Une main formée d’instruments de musique d’ailleurs, ce qui ne manqua pas de m’intriguer encore plus.

Mais à présent, avec la présence de mon amie, un sentiment de confiance m’envahit, me rassura. Si j’étais bien aux prises d’un ennemi, je n’avais qu’à attendre que la demi-dragonne l’engage, et j’en profiterais alors pour me glisser hors de son emprise…
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Sam 18 Juil - 21:45


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« Calmer les ardeurs »




De son allure imposante et menaçante, Big Band fixait de ses pupilles blanches la jeune femme qui lui barrait la route. Comme celle qu’il tenait dans les bras, elle abordait le même genre de tenue et la même allure générale, sauf que celle-ci, bien sur, était réveillée et même bien vivace, sur le qui-vive, prête à en découdre avec la masse imposante que représentait le one-man-band. Emily ? Etait-ce le nom de la gamine qu’il portait ? Une amie sans doute, voir même une bonne amie, provenant du même monde. Au plus le colosse voyageait, au plus il constatait qu’il était possible de rencontrer des têtes du passé. Un jour, peut-être, tombera-t-il sur un visage connu, lui aussi … Mais là n’était pas la question pour le moment. Amusé par son attitude le détective raidit le dos pour ricaner doucement, une pince métallique sortant de l’avant de son manteau pour redresser son couvre-chef et dévoiler un peu mieux son visage, portant alors un air gaillard.

"Du calme, ma petite. Je doute que tu puisses remporter un bras de fer contre moi, de toute façon." Dit-il en regardant son bras gigantesque qui, par le passé, eut raison de bien des problèmes. Une boutade, un peu de sarcasme sympathique qu’il ne pensait pas réellement. Après tout, il n’était pas du genre à sous-estimer ses adversaire mais, de préférence, il faudrait que personne ne soit son adversaire, ni maintenant, ni plus tard. Pour éviter tout malentendu, le flic se présenta de sa voix profonde et tira son chapeau à la demoiselle, lui dévoilant un court instant son crâne dégarnit. "On me surnomme Big Band. Je suis un Elu de Seika et ton amie … Je l’ai vu s’effondrer pas loin d’ici, sur une place. Elle dessinait quelque chose dans un carnet avant de tomber raide morte … Enfin." Il s’éclaircit la voix, ne voulant pas mettre les choses sous cet angle. "C’est qu’une façon de parler, elle semble juste dormir."

Et c’est en parlant de cela que le géant reprit à nouveau conscience de l’urgence de la situation. La jeune blondinette devant lui l’avait distrait alors qu’il était en route pour aller voir un médecin. Encore une fois, il ne savait pas si ce qu’avait la petite était anodin ou non mais il ne pouvait pas juste la laisser aux mains de n’importe quoi. Pourquoi ? Et bien, le géant avait la main sur le cœur, surtout envers les jeunes qu’il comme l’avenir du monde mais encore, là d’où il vient, il s’occupait avec … sa partenaire, d’une espèce d’orphelinat pour enfant touché d’un cruel destin. Big Band était flic, un policier … Pour exercer ce métier correctement, il estimait qu’un des atouts principal était d’avoir de la compassion pour autrui. De plus, comme il le dit souvent …  Ben Birdland était déjà mort. Ce qu’il vit à présent était un extra que la technologie lui donnait. Autant consacrer ce temps pour laisser de bons souvenir aux genre.

Ainsi, le géant avança de quelques pas vers la blonde, tenant toujours la comateuse toute contre lui et son corps de métal.  Il se pencha vers elle légèrement, la jaugeant du regard. "Trêve de plaisanterie cependant, gamine. Je ne sais pas ce qu’a ta copine mais il me semble judicieux d’au moins aller voir un toubib." Il fit un signe de la tête un peu sec pour lui faire comprendre qu’il vaudrait mieux le laisser passer, focalisé à nouveau sur son objectif et du coup redevenu un peu froid, agissant dans l’urgence mais avec efficacité.

"Alors à moins que tu ne connaisses un chemin plus rapide, je sais plus ou moins où aller. Ça fait un moment que je traine ici."





Dernière édition par Big Band le Dim 19 Juil - 12:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Dim 19 Juil - 2:04

Akina se tenais au milieu de la rue devant ce colosse. Bien qu'il lui semblait menaçant, il disait ne pas vouloir de mal, ni à elle, ni à Emily, mais elle devait se préparer à toute possibilité de coups bas. Rien ne prouvait ses dires. Après tout, Emily était dans ses bras, assommée, et rien ne prouvais son innocence, ni sa culpabilité. Elle se tenait en posture de combat, la jambe gauche en avant, la droite écarté et perpendiculaire a la première, le poing gauche en avant et le poing droit en retrait.

"Si vous croyez m'intimidé Homme de métal, sachez que vous réussisser, mais cela ne me ferra pas fuir."
Annonça-t-elle au cyborg, comme pour le mettre au défis, puis tourna la tête vers Emily.

"Cela ressemble à l'une de ses crises de narcolepsie, une maladie incurable causant des crises de sommeil"
Expliqua-t-elle sans baisser sa garde, se préparant en cas d'attaque surprise. Elle était prête à bondir sur le colosse à toutes actions hostile perçus, prête à lui asséner un coup à la gorge.

"Elle devrait se réveiller d'ici peu, cela lui arrive de temps à autre"
Expliqua-t-elle au géant.

"Si vous n'êtes pas hostile, déposez la au sol, sinon préparez vous a combattre !"
Dit-elle en affirmant sa pose de combat.

"Ne me sous-estimez pas."

Akina était excitée à l'idée d'un tel combat. Le colosse de métal serait surement l'adversaire le plus fort qu'elle ait jamais affronté, une superbe occasion de transcender ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Dim 19 Juil - 3:41

Un petit sourire discret se dessina sur mes lèvres. Au moins, Akina restait fidèle à elle-même peu importe l’aventure étrange dans laquelle nous semblions être embarquées. Ce qui voulait également dire que je la savais tout à fait capable d’attaquer le colosse à mains nues si elle le considérait comme une menace, et ça c’était plutôt inquiétant. Enfin, je ne doutais pas de ses capacités au combat ! Mais les dires du géant de métal m’avaient semblé justes et francs, de plus s’il avait voulu me faire du mal il en aurait déjà probablement eu l’occasion. En fait c’était même plutôt gentil de sa part de s’en faire pour mon état, et plus que tout nous avions besoin de points de repères et d’alliés pour comprendre où nous étions. Mais surtout comment repartir.

Il fallait donc que j’intervienne, avant que ça ne tourne mal pour un simple quiproquo,  et je connaissais suffisamment bien ma camarade de classe pour confirmer que, oui, elle était prête à attaquer ce « Big Band ». Et aussi impressionnant soit-il, même mille comme lui n’auraient pas fait reculer mon amie au sang chaud. C’était une qualité que j’admirais énormément chez elle, mais il faut bien admettre que cette témérité lui apportait bien souvent ennuis et blessures… ce qui ne l’empêchait pas de continuer, bien au contraire.
D’une petite voix, je pris parole :

« E-excusez-moi, je… je vais bien… V-vous pouvez me déposer ?... »

Pour appuyer mes propos, je forçais un faible sourire. Les sorties des phases de sommeil étaient toujours compliquées, et j’étais encore affaiblie. Cependant j’avais l’habitude, et je me savais largement capable de marcher dans cet état. Me laissant guider par le geste du géant, je me laissais donc glisser jusqu’au sol, atterrissant en douceur sur mes pieds.

« Merci ! »

J’accourus ensuite près de mon amie, vraiment ravie de la revoir. Savoir que la demi-dragonne était à mes côtés avait ôté une bonne partie de l’inquiétude qui avait prit place dans mon cœur, car à présent je savais que peu importe ce qui arriverait je ne serais pas seule… La solitude, et l’isolation, voilà bien deux choses que je ne supportais pas vraiment. Je pris donc sa main entre les miennes, un geste destiné à la fois à me rassurer et à la calmer.

« J-je suis si contente que tu sois là, Akina !... »

Je l’observais un instant, afin de voir si elle avait des blessures, ce qui semblait ne pas être le cas. J’affichais alors un sourire franc :

« Et que tu ailles bien ! »

Puis, je me retournais ensuite vers le colosse, et m’inclinais dans une petite courbette polie :

« J-je m’appelle Emily G-Grimbald… désolée de vous avoir dérangé… »

A présent, je pris un peu de temps pour évaluer celui qui s’était décrit comme « Élu de Seika », bien que je ne sache absolument pas ce que cela pouvait bien signifier. Était-il une sorte de paladin, héros bénit de la lumière divine ? Ou était-ce autre chose ? En tout cas, son allure était vraiment…unique. Je détaillais chacun des instruments qui décoraient son imposant corps de cyborg, me demandant bien à quoi ils pouvaient servir. Et surtout, qu’est ce qui pouvait bien amener quelqu’un à s’implanter de tels objets… Une chose restait sûre cependant : Il était plus qu’intimidant. Et si je n’avais pas eu la demi-dragonne avec moi, j’aurais probablement été complètement effrayée…
Mais je jaillis bien vite de mes rêveries. Il y avait plus important pour le moment ! D’une voix que j’espérais la plus polie possible, je demandais :

« D…désolée de vous importuner avec ça mais… E-est ce que vous savez où nous sommes ?... »

Je restais persuadée que nous étions dans le monde magique. Avec le plan qui était dessiné dans mon carnet de dessins, tracé selon les descriptions que m’en avaient fait Eria, connaître le nom de l’endroit où nous nous trouvions me permettrait au moins de savoir à peu près dans quelle direction se trouvait le portail nous permettant de rentrer…


Dernière édition par Emily Grimbald le Lun 20 Juil - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Lun 20 Juil - 16:57


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« Ces gamines ne méritent pas leur sort. »



Homme de métal ? Il devait le reconnaitre, on ne la sortait pas souvent celle-là. Une provocation plus ou moins distinguée mais qui n’atteignait pas son but en vu du sourire amusé débordant du masque du géant. Cette petite avait du cran et de la franchise à revendre mais elle se tenait toujours sur son chemin. La fougue de la jeunesse, dira-t-on. Il se refusait à brutaliser une jeune femme innocente mais il faudra bien qu’il passe … Du moins c’est ce qu’il se disait jusqu’à ce que la jeune blonde ne donne quelques détails sur son amie qu’il ne connaissait pas. Il leva un peu les yeux au ciel en constatant qu’il semblait assez idiot pour ne pas savoir ce qu’est la narcolepsie … Enfin, il fallait relativiser. Peut-être qu’à Kosaten, en effet, ce n’est pas quelque chose de répandu et qu’il était bon d’expliquer aux gens.

Narcoleptique, hein ? Cela expliquerait les choses, effectivement. Encore une fois, Big Band avait de nombreuses qualités mais être un médecin n’était pas de son ressort. Il ignorait si il fallait une sorte de traitement ou quoi que se soit mais la jeune blonde devant lui semblait plus préoccupait par la masse robotique qu’il était plutôt que de la maladie de son ami alors il se décrispa un peu … Il n’y avait plus de réelle urgence. Bon, et bien c’est une bonne nouvelle alors. Mais malgré cela, la petite était toujours en position de combat et le menaçait d’agir s’il ne la déposait pas au sol. Décidément, le détective n’était plus sur de savoir quoi faire pour calmer cette petite furie qui semblait si impatiente d’en découdre avec des forces qu’elle ne comprend pas. Il n’allait quand même pas la déposer sur le sol, froid et sale quand même ? "Je ne te sous-estime pas gamine, mais l’idée de te combattre ne m’enchante pas plus que ça…"

Et comme une réponse du destin, la jeune femme dans ses bras se réveilla pile au bon moment avant qu’il n’y ait possiblement un drame. Bon, en réalité, le flic aurait sans doute fait quelques passes d’arme sans blesser cette fougueuse étudiante mais c’était une façon de parler. D’une petite voix, la gamine aux cheveux violets rassura qui pouvait bien l’entendre.  Le géant esquissa lui aussi un sourire et laissa glisser sa protégée jusqu’au sol, gardant son immense mains derrière elle, de peur qu’elle ne tombe à nouveau. Mais très vite, elle s’éloigna de lui pour rejoindre son ami et ainsi, lui donner un beau spectacle de retrouvaille. Un sentiment du devoir accomplit le prit bien qu’il n’ait pas fait grand-chose, effectivement, mais c’était assez pour qu’il réarrange son chapeau d’un petit coup de pince métallique. Il en profita d’ailleurs pour le retirer en signe de politesse, lui aussi, quand la jeune femme s’inclina. Il se présenta à nouveau, ignorant si elle l’avait entendu précédemment lorsqu’elle dormait. "Big Band, enchanté. Et ce n’est rien, vraiment."

De ce qu’il pouvait constater, cette petite Emily semblait déjà être tout le contraire de son amie Akina. L’une fougueuse et prête à soulever des montagnes s’il le fallait, l’autre presque timide et polie comme chaque parent aimerait voir son enfant. Mais il tira une légère grimace à la question qu’on lui posait. "Vous … Vous l’ignorez ?" Le géant poussa un soupire. Il n’y avait pas pensé mais cette question menait à une réalité plutôt crue à ses yeux. Ce changement de monde était cruel pour les élus. Arracher quelqu’un à tout ce qu’il connaissait pour le plonger dans l’inconnu le plus total … Parfois, un inconnu plus dangereux encore. Alors le faire pour des gamines comme elles ? Big Band questionnait les dieux de Kosaten sur la véracité de leurs choix. Était-ce vraiment nécessaire d’entrainer des êtres innocents là dedans ? Des êtres qui risque de mourir dans ce monde en conflit alors qu’elles sont à la fleure de l’âge. "Nous somme sur le continent-monde de Kosaten. Actuellement, vous vous trouver à Kansei, la capitale de la nation de Minshu."

L’inspecteur les observait et remarqua bien vite à leur visage qu’elle n’avait aucune idée de où cela pouvait se trouver, tout ces noms qu’il venait de dire. En tant qu’inspecteur, c’était son métier de lire sur le visage des autres, c’est un détail qui ne lui échappe que rarement alors il continua son discours. "Vous n’avez aucune idée de quoi je parle, n’est-ce pas ? Ah, malheur …" Il hocha doucement la tête de gauche à droit, plaignant ses gamines. Lui était un agent de l’ordre, cinquantenaire, qui avait vu les pires crimes et traité avec les pire ordures de son monde, il avait combattu des monstres au sens propre du terme ainsi que des dieux et même lui était troublé par les événements, lorsque ce fut son tour d’atterrir ici. Que dire alors pour des petits nouveaux ? Cela allait sans doute leur faire un choc. Finalement, le géant avança vers ses deux là, le pas lourd et bruyant de par son bon deux tonne et demi de métal qu’il avait sur lui, les obligeant à s’écarter pour le laisser passer.

"Suivez-moi, mesdemoiselles. Allons nous mettre au chaud et au calme, je vous paye le verre. Je répondrai à toutes vos questions une fois arrivé." Ainsi, cyborg de la musique prit la tête du cortège et avança à bonne allure pour bientôt sortir de cette ruelle étroite qui, avouons le, l’angoissait un peu. Il lui fallut quelques bons mètres pour remarquer l’hésitation chez les deux jeunes femmes qui pouvaient ne pas être encline à suivre un inconnu. Seulement, elles devront bien presser le pas pour le rattraper car, mieux que quiconque ici, pour l’instant du moins … Il reste leur meilleur source d’information.  En tant que détective, il avait mené son enquête en Kosaten et il pouvait parfaitement leur faire comprendre … Dans quel pétrin elles s’étaient fourrées. Non de leur plein grés, certes, mais c’était une nouvelle aventure qui les attendaient.

En plus, cela serait dommage de ne pas le suivre. Il connaissait un salon de thé, dans ce coin de la capitale, qui servait les meilleurs breuvages non-alcoolisé qu’il n’avait jamais bu de sa vie. Non, c’est criminel de ne pas leur faire connaitre cela.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Lun 20 Juil - 21:02

Akina était surprise, le géant semblait être sincère et gentils. Lorsqu'Emily se réveilla, le colosse la déposa au sol comme demandé et elle accourus vers la demi-dragonne. Akina était heureuse de voir son amie et avais perdue sa concentration, l'homme de métal pouvait alors en profiter pour les attaqué, mais il n'en fit rien.

Les jeunes filles s'inspectèrent à la recherche d'éventuels blessures, mais heureusement les deux collégiennes étaient en bonne santé. Elles se tournèrent alors vers Big Band et lui demandèrent des explications. Il leurs expliqua qu'ils se trouvaient en Kosaten, un continent-monde, et plus précisément dans la ville Kansei. Qu'est ce qu'est un continent monde ? Akina connaissait ses continents et Kosaten n'en faisait pas partie, et jamais elle n'avait entendus parler de continent-monde.

L'esprit de la jeune fille était déjà bien tourmenter par ses questions ainsi que les derniers événements, et à ceux-ci venaient s'ajouter d'autre informations. La demi-dragonne était perdue dans ses pensées et n'arrivait pas à traiter toutes ses informations, mais au moins avait-elle retenue le nom de la ville où ils étaient, Kansei.

Emily avait l'air tout aussi perturbée, et pourtant elle était plus intelligente qu'Akina. Big Band proposa ensuite de continué ses explications autour d'une boisson. L'estomac de la dragonne s'emballa à ces mots, elle avait oublié qu'elle n'avait rien avalé depuis son arrivée. Elle accepta, mais avant, elle avait quelque chose à dire.

"Veuillez accepter mes excuses monsieur, je vous ai mal jugé, vous êtes quelqu'un de bien."
Dit-elle en s'inclinant pour appuyer ses dires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mar 21 Juil - 0:51

Quelque chose changea dans l’attitude du géant, et ce dès l’instant où ma question avait quitté mes lèvres. Son air chaleureux d’il y a quelques instants avait tourné à la mine grave, et sa surprise ne fût pas masquée. Je le craignais, c’était si bête comme question qu’il devait nous voir bizarrement maintenant… Mais bon, passer pour une idiote était certes embêtant, mais moins que de ne pas savoir où nous étions !
Cependant il ne répondit pas sur le ton de la moquerie comme je m'y attendais. Il aurait pu.Je m'étais même préparée à une réponse sonnant comme un « C’est plutôt évident non ? », mais pas du tout. D’une voix neutre, presque désolée, il mit calmement  un nom à ce qu’il appelait un continent-monde. Et toute l’incompréhension me prit d’un coup, mêlée à la panique que j’étais parvenue à dissiper grâce à la présence d’Akina.

D’accord, je ne prétendais pas connaître par cœur tous les Royaumes du monde magique. Mais ma mémoire était très bonne, et j’étais sûre de deux choses : Minshu ne s’y trouvait pas, et Kosaten n’était pas le nom du Mundus Magicus. Le cyborg devait avoir lu son notre visage, puisqu’il comprit de lui-même qu’il nous avait perdues. Si nous n’étions pas dans le monde magique, alors où étions-nous ? Une autre planète similaire ?
Et surtout, une question bien plus importante se posait : Y’avait-il, comme sur Mars, des portails menant à la Terre ? La peur s’immisçait petit à petit en moi, elle enserrait à la manière d’un serpent mon cœur dont le rythme des pulsations n’allait qu’en accélérant. L’éventualité d’un non-retour possible prit place dans un coin reculé de mon esprit, attendant son tour, car je refusais pour le moment de l’accepter.  

Il fallait que j’arrête de réfléchir. Juste un instant. Cet homme de métal avait l’air d’une grande gentillesse, et il semblait bien partit pour éclairer nos lanternes qui en avaient bien besoin. Enfin, ce dont j’avais vraiment bien besoin, c’était d’une explication qui allait me rassurer quant à la situation. Un discours qui expliquerait qu’il nous suffisait d’aller à tel endroit ou de faire telle chose pour rentrer chez nous comme si de rien était, ou que nous étions juste bloquées ici de manière temporaire. Oui, après tout, nos professeurs de magie vivaient bien dans un monde miniature complètement séparé de la réalité, dont la sortie n’était possible qu’après vingt-quatre heures passées à l’intérieur. C’était sans doute quelque chose de similaire, mais à une envergure plus grande… S’il ne fallait rester que quelques jours ici, ce ne serait rien de bien méchant…

C’est donc avec joie que j’acceptais l’invitation de notre guide. En fait je n’avais pas vraiment entendu où il comptait nous emmener, mais je m’en fichais pas mal : Je voulais juste une voix rassurante qui me dise quoi faire et où aller. Un simple bout d’espoir auquel je tenais à m’accrocher.

« D…d’accord… »

Je me mis donc à le suivre, restant aux côtés d’Akina. Mes mains étaient entrelacées devant mon cœur, signe évident de ma détresse que je tentais bien futilement de masquer. Certes, je ne savais pas vraiment où le géant comptait nous emmener, mais je le voyais comme notre seule lumière dans cet environnement qui me paraissait bien plus grisâtre à présent…

Je lui emboîtais donc le pas en silence, n’osant poser de questions pour le moment. Peut-être qu’au fond, je préférais attendre d’être confortablement installée de façon à mieux encaisser les révélations qui arriveraient bientôt…
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mar 21 Juil - 3:12


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« Vous êtes des élues »



"Mah, ce n’est rien gamine. Tu as raison de te méfier. Il le faut…" Il n’en rajouta pas plus à la remarque d’Akina, trouvant que cela couler de source, surtout en territoire inconnu. Même pour lui, après tout, cela restait un territoire inconnu.

Rassuré de les voir le suivre, ils passèrent quelques minute à déambuler dans les rues de la capitale avant d’arriver sur une petite place, plus calme que les autres, et qui semblait être la vieille-ville de Kansei. Cette place était relativement peu peuplée, les bâtiments semblaient être dans un état plus douteux que le reste mais une espèce de chaleur sortait de ce quartier. C’est dans cet endroit qu’il avait trouvé ce petit salon de thé qui abritait son lot de client habituel, pour la plupart des anciens. Cela n’enlevait tout de même rien au charme de l’établissement : des cloisons faites de papier, un petit jardin de gravier au milieu de la salle, des tables basses entourées de coussin pour s’y reposer et des décorations, majoritairement lié au serpent, symbole de ses lieux. Le géant ouvrit la porte d’entrée et se pencha bien bas pour espérer entrer. Évidement, il ne passa pas inaperçu une fois dans cet endroit ouvert et plutôt spacieux en réalité. Outre la salle qui était presque déserte à cette heure-ci de la journée, une gentille petite dame d’un certain age s’avança lentement vers l’inspecteur, le sourire aux lèvres.

"Aaah … Monsieur Bond. Cela fait plaisir de vous revoir. Vous êtes revenu nous jouer de la belle musique ?"

Le musicien ricana. "C’est … Band, madame. Big Band. Et non, j’en suis navré … Pas tout de suite en tout cas, j’aimerais juste apprécier une boisson avec des amies."

Alors la vieille dame s’approcha des deux jeunes femmes qui le suivaient, rectifiant ses lunettes avant de ricaner et venir pincer la joue d’Akina. "Celle-là a de bonnes joues ~ Et vous aussi mademoiselle, vous êtes de très belles jeunes filles. Votre papa doit être très fier, héhé …" Dit-elle en pointant le géant du regard qui prit un air gêné.

"Mes filles ? Non, vous vous trompez, voyons …" Mais il finit vite par laisser tomber, n’ayant comme pas la force de lutter avec cette charmante dame qui lui avait fait le même genre de coup la dernière fois qu’il était venu. Après un soupire, il demanda une table à cette brave hôtesse et précisa aux filles de commander ce qu’elles voulaient. Il avait les Yens pour cela, jus, thé, avec ou sans petit gâteaux, c’était un bon endroit pour passer un bon moment. Nul doute qu’elles avaient besoin de se ressourcer.
Le géant abaissa ses suspensions de manière à ce que l’on ne voit plus ses jambes métallique, donnant l’illusion, sous son large manteau, qu’il était assit. Il n’attendit pas que la commande n’arrive pour débuter ses explications. Il allait prendre la parole quand il se souvint d’un détail. "Oh, et … Emily ? Tu en auras besoin, croit moi." Il se remémora qu’il avait emporté son cahier avec lui et le lui rendit, ainsi que son crayon, du bout d’une pince métallique sortant de l’ouverture de sa veste et le passant au dessus de la table.

Ainsi, il était temps pour lui de faire comme Lilith avait fait pour lui. Elle avait eut la bonté de présenter les choses au géant qui, à l’époque de son arrivé, terrifiait tout le monde par sa simple présence. Elle l’avait accueillit à bras ouvert et depuis, elle était une personne sur qui il pouvait compter et se détendre avec. C’était un beau cadeau dans un nouveau monde comme celui-ci. Il estimait qu’il était bon de faire de même pour ses jeunes âmes esseulées. Ainsi, son sourire s’effaça après avoir rendu le cahier et il se mit à expliquer plus ou moins ce qui leur arrivait.

"Pour comprendre ce qui vous arrive, vous devez comprendre l’histoire de ses lieux … Mesdemoiselles, vous êtes en Kosaten. Kosaten est un continent gigantesque divisé en petite nations dont les trois plus grande." Le géant sortit un parchemin de sa veste et le déroula sur la table, face aux deux petites. Sur cette carte qu'il utilisait pour vouyager, une grande Pangée divisée en trois, avec quelques espaces libres, indiquant les territoires neutres. "Fuyu, de grandes étendues glaciales, protégé par le dieu Dragon. Seika et ses étendues désertiques, protégé par le dieu Phoenix. Et ici, Minshu … Capitale : Kansei. Protégé par le dieu  Serpent." Après avoir montré chaque endroit, le flic releva la tête pour accueillir la gentille vieille dame d’un sourire, la remercier alors qu’elle apportait un plateau de bonne chose pour eux ainsi que leur boisson. Celle de Big était dans une petite théière, ayant trouvé son compte dans un bon thé dont eux seuls avaient le secret.  Une fois partie, Big Band reprit en expliquant l’importance des dieux, en ce monde.

"Les prophéties racontent que des élus viennent régulièrement en Kosaten. Ses élus sont des personnes, des êtres, voir même des choses, trainé de force de leur monde jusqu’ici pour servir le bon vouloir des dieux. Un élu, cela peut être quelqu’un de puissant, une force de la nature … Comme la chose la plus chétive et insignifiante mais qui son rôle dans les plans des dieux. C’est en tout cas ce que l’on m’a raconté." Il marqua une pose pour boire une tasse de thé, ridiculement petite par rapport à lui. "Hum, chaque dieu choisit ses élus et leur appose une marque sur le corps. Cette marque freine leur pouvoir et les oblige à accomplir leur devoir d’élus … Enfin, en tout cas … Ils obligent les dit élus à ne pas se retourner contre leur nation. L’intérêt des élus ? Régler les conflits que les dieux ont entre eux. Maintenant, pourquoi je vous raconte tout ça, me demanderez-vous ?  …"

Le géant haussa des épaules en posant un petit rictus, comme un signe de résignation face à la volonté des puissants. "Regardez sur votre corps, les filles … Si ce n’est pas flagrant, faite le dans l’intimité mais normalement, vous trouverez quelque part sur votre peau une sorte de tatouage que vous n’aviez pas avant. Un tatouage qui montre quel dieu a fait appel à vous. Car oui …"

Il prit un biscuit avant de le tremper dans le thé, fermant les yeux en dégustant ce petit plaisir après leur avoir annoncé. "Vous êtes des élues, mesdemoiselles. Au même titre que beaucoup en ce monde." Il marqua une autre pause là pour voir si elles avaient des questions et le détective savait qu’elles en avaient beaucoup. Si elles étaient observatrices, elles pourraient déjà faire le lien entre ce qu’il disait avant et ce qu’il dit maintenant. Un élu de Seika, comme lui, en plein Mishu ? Cela devait éveiller leur curiosité … Bien qu’il comprendrait que cela soit qu’un détail à leur yeux, à l’heure actuelle.




Dernière édition par Big Band le Mer 22 Juil - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mar 21 Juil - 18:10

En entrant dans le magasin, une vieille femme pinça la joue droite d'Akina, apparemment en signe d'affection, ce qui ne plut guère a la jeune fille qui n'aimait pas être embêtée, mais elle se laissa tout de même faire, non sans tirer une grimace.

Elle s'installa ensuite a une table en compagnie de Big Band et d'Emily, dévorant goulument tout ce que la femme apportais en tendant parfois l'oreille aux propos du colosse. Il avait très probablement d'importante informations a leurs dire, mais Akina était plus préoccupée a remplir son estomac vide qu'à écouter. Elle avait toujours eu un appétit vorace, et cela faisait un bon moment qu'elle n'avait rien grignoter.

Certaines paroles du géant attirèrent néanmoins l'attention de la dragonne. Des Dieux ? Existait-il vraiment des êtres tout puissants gouvernant nos vies ? Et ils nous auraient invoquées pour les servir ? En quoi pourrait-elle leur servir ? Et quand bien même, Akina n'est pas du genre à se soumettre.

Puis le géant mentionna un sceau étant apparus sur leurs corps. Elle chercha sur le sien une trace de cet éventuel symbole. Elle avait bien sa marque de naissance en forme de dragon sur l'épaule droite, mais il était présent depuis sa naissance. C'est alors qu'elle aperçut une marque dépassant un peu de sa manche gauche. Elle releva alors la dite manche et découvris un tatouage de Serpent enroulé sur la totalité de son bras gauche, de l'épaule au poignet.

"Qu'est ce que ... ?!"
Dit-elle, surprise par l'ampleur de ce sceau.

"Si les Dieux me prennent pour leur esclave, ils se trompent, je fais ce que je veux, quand je veux. Je ne laisserais pas d'hypothétique êtres supérieurs diriger ma vie !"
Annonça-t-elle en s'agitant, énervée par la situation dans laquelle elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mer 22 Juil - 19:50

Le géant nous emmena donc dans un salon de thé situé à une place que je n’avais pas encore visitée. Bien que dans un monde complètement différent, je fus heureuse de savoir que certaines choses restaient identiques. Au moins cela me donnerait des points de repères, en attendant de trouver un moyen de retourner chez moi.
Le lieu était plutôt joli –bien que, à voir des serpents partout, je commençais à me sentir oppressée.- , et visiblement vide. Tant mieux ! L’agitation présente en ville mêlée à mon début d’angoisse commençait à me monter à la tête, et je remerciais intérieurement le cyborg d’avoir choisis un lieu calme. De plus, s’il voulait nous expliquer des choses importantes c’était plus approprié.

A notre entrée une vieille dame –probablement la gérante- vint nous accueillir, elle semblait d’ailleurs connaître notre guide, dont j’appris qu’il était musicien. C’était un artiste aussi ? Je me demandais bien ce qu’il devait jouer comme style… Et s’il employait seulement un genre de musique connu sur Terre. En tout cas j'étais curieuse de l'entendre, mais plus tard. L'envie d'en savoir plus sur notre situation était ma seule préoccupation pour le moment...
Lorsqu’elle vint tirer une joue d’Akina, je ne pus m’empêcher de sourire devant sa réaction, connaissant le caractère très garçon manqué de la demi-dragonne. Je m’inclinais ensuite sans dire mot face au compliment reçu, pour faire plaisir à cette femme qui ne semblait avoir toute sa tête. Puis, je commandais un simple thé sans rien d’autre : j’avais besoin de me détendre, mais mon petit estomac était bien trop noué pour accepter autre chose. Nous allâmes donc nous installer à l’une des nombreuses tables libres, et Big Band commença ses explications après m’avoir rendu mon carnet de dessins que je plaçais contre moi à la manière d’une peluche, comme je le faisais souvent. Je le remerciais d’un hochement de tête, trop impatiente d’avoir des réponses pour parler.

Cela commença par une description du monde appelé Kosaten, appuyé par une carte que le géant plaça sur la table. Il nous parla des trois nations principales qui se partageaient le gigantesque continent, et de leurs dieux protecteurs. Il nous raconta ensuite l’histoire des élus, des êtres invoqués de tous les coins de l’espace et asservis à l’une des divinités par un sceau placé sur leur corps. A ce moment je n’eus pas besoin d’attendre qu’il le précise pour comprendre la signification de tout ceci… Enfin, en quelques sortes. J’avais cerné de suite que nous faisions partie de ces élus, mais non, je ne cernais pas la raison de notre invocation.

Je restais figée un instant, le temps d’assimiler les informations. Le sens des mots m’apparaissait pourtant clair, et mon esprit relativement vif l’avait pourtant bien enregistrée, mais il y avait quelque chose en plus. Je prenais véritablement conscience de ce qu’il se passait. Nous avions été arrachées à nos amis, à notre passé, pour servir un caprice divin qui ne nous concernait aucunement… Et ça, mon être ne parvenait pas à l’accepter.
Ce fût l’explosion de colère d’Akina qui me sortit de ma stupeur. Tournant la tête vers elle, j’eus un frisson glacé en apercevant le  reptile verdâtre qui ornait son bras gauche, paraissant presque vivant malgré le fait que ce ne soit qu’un tatouage. J’approuvais entièrement ses dires :   Nous n’allions quand même pas servir d’armes !
Surtout dans notre cas, où nous avions par le passé échappé à un tel destin grâce au sacrifice de nombreuses vies… Ce n’était quand même pas pour finir ainsi ! Ma réaction fût plus modérée extérieurement que celle de mon amie, mais je n’étais pas moins révoltée pour autant :

« M-mais c’est horrible… et personne n’a jamais rien fait pour arrêter ça ? »

Je sentis quelques larmes commencer à couler. En parlant, j’avais extériorisé mes émotions, et mon corps commençait donc à réagir en conséquence. Je m’empressais de les essuyer, désireuse de ne pas me montrer… je ne sais pas. Mais celles-ci n’étaient pas uniquement pour nous, en vérité, je pensais à d’autres personnes…

« Il y a des gens, nos amis, qui doivent s’inquiéter pour nous… »


Je repris ma respiration, commençant à trembloter sur place. Mes yeux coulèrent à nouveau lorsque je repris la parole :

« On ne peut pas rester ici ! Il doit bien y avoir un moyen de repartir !»

Je pensais particulièrement à Eria, mon garde du corps. Elle avait tendance à être beaucoup trop protectrice, et je n’osais imaginer sa réaction à ma disparition soudaine… Non, il fallait trouver le chemin du retour le plus vite possible !

« …N’est-ce pas ?... »

Je fixais le géant, mes yeux humidifiés remplis d’espoir. Et d’une farouche détermination à fuir ce plan complètement fou.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Ven 24 Juil - 16:01


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« La triste réalité des choses. »




Akina regarda sur son bras et ce qu’elle découvrit étonna même Big Band. Lui qui n’avait qu’une sorte de petit cercle avec à l’intérieur un Phoenix sur le cou, elle avait un serpent qui lui traversait tout le bras. Il pensait que les symboles des nations étaient pareils pour tout le monde, ou peut-être était-ce la mode de Minshu. Après-tout, il a rencontré plus de personnes de Seika que n’importe quelle autre nation pour l’instant, ce qui est normale. Tout en gardant son calme et en sirotant sa boisson, zen, le géant répondit au coup de gueule de la jeune blonde. Lui s’était fait à l’idée depuis les premiers jours, il fallait l’accepter de toute façon car on ne pouvait rien y faire. Et si quelque chose il y avait à faire, le détective l’ignorait encore.

"Oh mais les dieux te laisseront faire tout ce que tu souhaite, Akina … Tant que cela ne nuit pas à leur royaume. Nous ne somme pas totalement des marionnettes ... Pas totalement …" Le colosse soupira en affichant un petit rictus, lui aussi mécontent de la situation mais pouvait-il se plaindre ? Il avait fait ce qu’il voulait depuis son arrivée ici et son sceau ne l’avait pas encore embêté.  Car oui, il entendait des rumeurs comme quoi les élus rebelles  ressentaient une douleur monstre et entendaient des voix  si ils osaient se dresser contre leur dieu. Si possible, le flic voudrait éviter mais s’il le faut à un moment ou à un autre, il encaissera le choc sans hésiter. Après tout, on l’avait tabassé jusqu’à la mort, on avait brisé son corps jusqu’à ce qu’on ait besoin de l’amputé pour le mettre dans cette carcasse de métal. Y avait-il pire douleur que celle-là ?

Puis vint la question d’Emily qui décrocha un petit rire involontaire de la part de l’élu de Seika. Elle demandait si on avait le pouvoir de défier les dieux … Le musicien devait avouer ne pas croire aux dieux, lorsqu’il était dans son monde, mais maintenant qu’il a un semblant de preuve avec ces histoires de Kosaten, il trouvait ça évident qu’ils, les élus et humains, n’étaient que des créatures insignifiante aux yeux de puissance qui les déplace comme des pions sur un échiquier. Cependant, Big se reprit vite en voyant la détresse dans les yeux de la jeune femme et soupira en reprenant son air sérieux. "Croit moi, petite … Je pense que si nous avions trouvé un moyen pour prévenir ce genre de chose, cela ferait longtemps qu’il n’y aurait plus d’élus en Kosaten."

Le one-man-band continuait de l’écouter, ne pouvant que la comprendre et pour cause, lui aussi avait des gens qui l’attendait de l’autre coté de la barrière des dieux. Big Band était … Un peu comme le gentil oncle du laboratoire où il logeait. Là où on sauvait des enfants aux portes de la mort, le colosse leur jouait des berceuses alors que sa complice de toujours, sa tendre et aimée Ileum offrait la chaleur nécessaire à leur bon développement. Ils étaient les figures parentales de toute une communauté. Et le père venait de partir pour un long voyage, sans prévenir qui que se soit … Lui aussi avait des soucis à se faire.

Emily lui posa une question, les yeux plein d’espoir. Et le mélomane ne savait quoi répondre. Son regard s’assombrit alors qu’il gardait le silence un moment, un moment trop long pour qu’il soit indicateur de bonne nouvelle. Il voulait leur apporter le réconfort, il le souhaitait vraiment … Mais cela serait leur mentir … Pour leur bonheur, Big Band leur aurait peut-être caché les choses mais les enjeux étaient trop importants pour se le permettre. Elles devaient savoir tout ce que lui savait pour espérer marcher dans la bonne direction.

"… Si il y a un moyen, aucun élu n’est la aujourd’hui pour nous l’expliquer." Il posa sa tasse, l’air contrarié. "Je suis là depuis des semaines, d’autres le sont depuis des années, certains ont même abandonné et ont décidé de faire de Kosaten leur nouvelle maison. Pour ma part, j’ai toujours entendu dire que nous étions là pour accomplir un devoir et lorsque le devoir serait accomplit, les dieux nous renverront dans nos monde. Je ne sais pas si c’est une porte de sortie valable … Mais cela reste une porte de sortie."

Tout en réfléchissant, le géant réalisa qu’il avait découvert un autre indice récemment qui pourrait rapidement faire tourner la tête de ses jeunes femmes avide de retrouver leurs maisons et possiblement les orienter sur la mauvaise route. Le géant ne voulait pas les traiter de naïve, il préférait dire que la jeunesse en elle-même était naïve et en manque cruel d’expérience et de réflexion alors il les mit en garde

"En parlant de cela, je dois vous prévenir, vous deux … Dans ce monde, il y a un groupe de personne qui se fait appelé  …" Il baissa le ton de sa voix pour leur annoncer ça plus discrètement, histoire de ne pas attirer l’attention sur eux. "La secte noire d’Aeternam …" Puis il se redressa pour parler de nouveau comme si de rien n’était. "Ses gens cherchent à rallier des élus comme vous et moi à leur cause, en vous disant qu’ils connaissent un moyen de vous renvoyer dans vos mondes. C’est une offre très alléchante, vous vous en doutez." Big n’avait pas eut de proposition comme celle-là mais avait trouvé récemment, en compagnie de Lilith, un journal appartenant à la dite secte qui résumait les actions de celle-ci et expliquait une ou deux choses suspecte  sur cette organisation. Beaucoup de page manquait mais il y avait assez pour que le géant se fasse une idée. "Mais lorsque l’on sait que cette mafia s’en prend aux habitants de ce monde, les tue, les détroussent et répandent le chaos partout où ils passent … Je vous en conjure, restez éloigné de ses monstres. Kosaten n’est pas uniquement un terrain de jeu pour divinité. Des gens habite ici, des gens ont pour maison Kosaten comparé aux élus et eux, ils leur font un mal fou … C’est d’ailleurs pour ça que la tension est grande en ce moment dans les villes … Ils essuient encore les reste d’une grande bataille avec ses déments."

Il marqua une petite pose en réalisant qu’il disait beaucoup de chose d’un coup … Pourtant c’était nécessaire. Il rigola alors en faisant un signe de tête, voulant tout de même finir sur une notre réconfortante.  "Je suis désolé. Je vous annonce tout à la volée. En résumé, sachez qu’il y a des gens mal intentionné partout et pourtant, il y a toujours espoir. Il n’y a pas d’élu centenaire ici. Cela veut dire qu’ils sont bien repartit à un moment ou à un autre. Vous avez d’autre questions ?"


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Ven 24 Juil - 17:01

Akina réfléchissais aux paroles de Big Band : Qu'attendais les dieux d'elle ? Qu'elle fasse la guerre pour eux ? Qu'elle massacre des milliers de gens ? Tout en lui faisant miroiter une possible sortie ? Il y avait trop d'inconnues pour elle, et même si la possibilité de rentré était alléchante, elle décida qu'elle ne compterait pas sur l'aide des dieux pour sortir de ce monde. Si un moyen existait, elle le trouverait, et si elle ne le trouvait pas, Emily le ferrait.

"Je ne compterais pas sur les dieux pour nous sortir d'ici, nous trouveront un moyen par nous même, leur guerre n'est pas la notre."
Dit-elle pour contredire les faits, elle avait était invoqué pour faire leur guerre, et elle n'était pas du genre à suivre les ordres qu'elle n'acceptait pas, même si elle n'avait pas le choix.

Le second sujet de conversation du colosse intrigua d'autant plus la jeune dragonne : "La secte noire d'Aeternam". Ils disaient connaitre un moyen de sortir, mais la présence même de leurs élus dans ce monde contredisait ce fait. Mais plus important, ce groupe organisait des raids sur la population de Kosaten, pillant et tuant les civils. Akina ne pouvait passer ses nerfs sur les dieux immatériels, mais ce groupe faisaient tout comme eux, promettre quelque chose d'irréel en échange d'actions mauvaises, et eux, était bien matériels. Mais elle devait s'entrainer dur pour espérer battre ces élus corrompus, prêt à faire le mal autour d'eux pour un vague espoir de sortie.

"Ces gens, Aeternam, qui sont-ils ? Où opèrent-ils ? On ne peut pas laisser ces brigands faire ce qu'ils veulent !"
Dit-elle, excitée et prête à en découdre avec cette organisation, c'était là la meilleure action qu'elle pouvait prendre, celle qui punirait les mauvais sans risque de blesser d'innocents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Ven 24 Juil - 21:31

Je baissais la tête, de dépit, en écoutant les dires de Big band. Apprendre qu’il y avait si peu d’espoir me dépitait… Pourquoi fallait-il qu’un tel sort tombe sur nous ? Certes, n’importe quoi pouvait être invoqué, mais nous n’étions que de simples collégiennes en apprentissage de la magie. Était-ce ça le « Plan des dieux » ? Avaient-ils prévus quelque chose pour nous ?
J’en doutais fortement. Mais qui sait ?

Ceci dit, je me redressais quand le géant évoqua le fait que nous avions peut-être un devoir à accomplir. Si tel était le cas, quel était le nôtre ?

« A-alors si c’est vrai, je suppose que nous devons trouver pourquoi nous sommes là ? »

Je tournais la tête, pour écouter la réaction d’Akina. Comme à son habitude, elle était bien plus enflammée que moi, mais je ne pouvais que la comprendre. Il était en effet hors de question de nous plonger dans une guerre : Elle comme moi, bien que nos souvenirs de ce passé aient été effacés, avions déjà été sauvées de conflits dans le monde magique par un groupe du nom d’Ala Caption. Les sacrifices de ceux qui s’étaient battus pour que nous puissions vivre dans la paix auraient été vains, si pour le simple caprice de divinités nous retournions sur le champ de bataille.
Non, je ne cherchais pas à fuir… Enfin, je détestais me battre,  mais si je devais le faire –comme toutes les fois où je l’ai fait-, ce serait pour une cause à défendre. Une cause me tenant suffisamment à cœur pour me donner la force de sortir les armes pour elle. Défendre mes proches, retrouver mes origines, … permettre aux élus de rentrer chez eux, par exemple.

« Ou-oui… Je suis d’accord avec toi, Akina. »


Je me retournais ensuite vers le géant, en hochant la tête.

« Je suis sûre que nous trouverons un moyen !.. »

Mon visage avait retrouvé un sourire. A nouveau la personnalité indomptable de la demi-dragonne m’avait redonné le courage dont je manquais bien souvent, quoique dernièrement j’aie remarqué que je disposais de plus de caractère que par le passé. L’apprentissage de la magie, les missions que nous avions effectuées, la découverte de nos origines… tout ça était des aventures que nous avions vécues et surmontées. Kosaten n’allait être qu’une épreuve de plus !

Je le laissais ensuite nous parler de cette secte noire, qui recrutait des élus afin d’accomplir des actes vils contre des innocents. Mon sang s’enflamma tandis que notre guide nous raconta le mensonge qu’utilisait ce groupe pour attirer de nouveaux membres. Les ramener chez eux ? Oui, probablement que beaucoup devaient être comme nous à leur arrivée : Perdus, désorientés, désireux de retrouver leur foyer… Même ce géant de métal qui s’efforçait de nous faire comprendre notre situation devait être passé par cette étape lui aussi. Enfin… je ne le connaissais pas assez pour en être sûre, mais je le supposais.

En tout cas, il y avait un groupe qui exploitait ce désespoir pour arriver à leurs fins. Je n’eus pas besoin d’échanger mot avec mon amie pour qu’elle pose les questions qui me brûlaient les lèvres : Pour beaucoup de choses, nous étions sur la même longueur d’onde.  Les agissements d’Aeternam n’étaient pas sans me rappeler ceux de Scripto Album qui avait autrefois tenté de récupérer et contrôler des êtres spéciaux –incluant Akina et moi- pour accroître leur pouvoir. Encore une fois, cela faisait partie du côté « amnésique » de ma vie, mais cela ne me laissait pas indifférente pour autant…

Cependant, je me souvenais d’un élément important que nous avait précisé Big Band : Le sceau qui était sur nous réduisait nos pouvoirs. Il faudrait d’ailleurs que je le cherche, ce symbole… Mais avant, il était plus prudent de calmer les ardeurs de la combattante avant :

« A-Akina… On ne devrait peut-être pas se jeter dans le feu c-comme ça. Leurs actions me dérangent aussi, mais d’abord je crois qu’il serait plus prudent de retrouver nos forces avant. »


Je finissais par un sourire chaleureux, en serrant un peu plus mon carnet contre moi.

« M-moi aussi j’ai envie de les arrêter, ceci dit… »


Maintenant que mes principales questions avaient trouvé réponse, je me mis à une tâche que j’aurais dû faire avant : la recherche de mon sceau. A vrai dire, je craignais de découvrir que j’appartenais à une faction différente de mon amie, chose qui m’aurait attristée… Enfin, nous n’aurions de toute façon pas tenu compte de ça, mais si les dieux nous forçaient à nous battre entre nous ? Mon cœur accéléra de crainte de cette éventualité, tandis que j’inspectais rapidement mes bras et mes jambes, au travers de mes collants : Rien. Où pouvait-il bien être ? J’avais envie de savoir, mais il faudrait que j’observe le reste de mon corps, et le faire maintenant n’aurait pas été vraiment… décent.

Il faudrait dont que je remette ça à plus tard, ce qui m’embêtait beaucoup. Mais ce n’était peut-être pas le plus urgent, d’accord… Machinalement, j’écartais ma tasse de thé pour y mettre mon carnet de dessin à la place, tournant les pages pour retrouver mon ébauche de serpent. Dessiner un peu, voilà qui allait me détendre, pendant que j’allais demander d’autres choses au cyborg.
Je décidais d’abandonner le croquis de la statue pour l’instant. Sur la page d’à côté, je commençais un autre dessin : le sceau d’Akina.

« L-les élus, les dieux les choisissent pour des critères particuliers ?... »

J’avais demandé ça sur un ton calme, curieux. Puisque nous étions bloquées ici de toute façon, autant en apprendre le plus possible sur ce nouveau monde. Et la moindre petite information pouvait s’avérer utile pour trouver un moyen de rentrer…


Dernière édition par Emily Grimbald le Sam 8 Aoû - 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mer 29 Juil - 1:05


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« Les élus de toute part. »



Akina avait raison, ses querelles n'avaient rien à voir avec les élus et pourtant, il semblerait qu'il n'y ait pas de personne assez qualifier en se monde pour départager ses trois êtres supérieur, il faut une aide extérieur. Mais être élu, si c'est un honneur ici, est plus une malédiction qu'autre chose. Tout es relatif mais il semblait que ses deux jeunes femmes avaient le même point de vu que lui sur la chose :  Vous avez peut-être besoin d'aide mais nos monde aussi ont besoin de nous, de quel droit venez-vous vous servir sans demander autorisation ? C'est pour ça que, en silence, il ne pouvait que souhaiter bonne chance à cette jeune fougueuse qui semblait bien décidée à trouver un moyen de rentrer chez elle. Big, lui, sentait qu'on avait besoin de lui ici et si, subitement, on lui ouvrait un passage vers New Meridian ... Il hésiterait à sauter.

Oui, il avait des choses à finir dans son monde, oui il voulait retrouver sa famille mais aprés avoir fait son chemin jusqu'ici, avoir affronté la secte et avoir entendu de gens comme Zayro ... Il se rendait bien compte qu'ici aussi on avait besoin d'aide et il ne sais pas si il réussirait à gérer sa conscience si il devait abandonner ici des gens comme Lilith ou Schneiden qui, eux, font tout leur possible pour ce monde qui n'est pas le leur. Le géant avait le regard perdu dans sa tasse presque vide mais finit par redresser le regard vers Emily, haussant les épaules à sa question. Je suppose, petite...  Je ne vois pas d'autre moyen pour l'instant. Puis il se servit une autre tasse, calmement, toujours serein en apparence malgré les réflexions constante qu'il se faisait. La jeune aux cheveux mauve le regarda à son tour pour appuyant le désire de son amie, ce qui fit sourire le détective.

"Au fond, vous avez raison. Toujours garder espoir. Le temps que vous fassiez vos preuves ici et je suis sûr que vous irez loin dans vos investigations."

Son discours sur la secte vint ensuite et la réaction de la petite blonde fut immédiate et n'étonna guère le grand musicien: elle voulait en découdre et c'était presque compréhensible, lui aussi voulait les arrêter mais elle semblait oublier un détail important que sa partenaire ajouté, visiblement bien plus réfléchie que cette tête brulée qui irait bien de paire avec certaines personnes de Seika. Le flic regarda la tête brulée du coin de l'œil, en haussant un sourcil, presque pour donner une leçon. "Écoute ton amie ... Dans mon monde, j'ai détruit trois êtres divins avec mes collègues, nous étions le rempart de l'humanité contre des forces qui nous dépasse et malgré mes quelques semaines d'ancienneté en Kosaten ... Je sens que je n'ai pas encore retrouvé la moitié de mes capacité. Il faudra un peu de patience et d'entrainement si vous désirez vous frotter à qui que se soit."

Mais il prit quand même le temps de répondre à ses questions, regardant au loin, dans le vide, pensif. "Quand à ses gens ... Ils sont nul part et partout à la fois. Ils vénèrent une personne du même nom que leur groupe dont on dit qu'il est soit l'élu le plus vieux du monde ou encore une divinité déchue que les trois autres avaient oublié. Personne ne sait où est leur QG mais une chose est sûre ... Une semaine avant que je frôle ses terres, ils avaient levé une armée qui attaqua le même jour, à la même heure, les capitales des trois nations. Peut-importe qui ils sont, ils ont des ressources ..."

Le cyborg fut distrait en  voyant l'étudiante au sommeille lourd écarter sa tasse pour déposer son cahier afin de dessiner et bizarrement, elle avait subitement l'air moins nerveuse lorsqu'elle commença à gratter le papier. Sans doute que chacun avait sa méthode de gérer les choses. Elle c'était le dessin, Big Band, c'était la musique. Il ne pouvait donner qu'un bon point à cette gamine, cela l'aidera sans doute dans le future d'avoir un recueille comme celui-ci, des souvenirs qui pourront l'éclairer dans diverses situations. L'inspecteur avait un esprit vif et alerte malgré son âge grandissant mais il se disait qu'il devrait prendre exemple sur cette gamine, qui sait ? Tout en dessinant, elle lui posa une question qui déviait de la secte. De toute façon ... Tout semblait être dit sur ses déments.

Le one-man-band n'avait pas encore réfléchit à cette question qui était intéressante et il prit quelques secondes, d'un long "Hmm" pensif, pour formuler une réponse qu'il croyait être la bonne. "Je ne sais pas mais il est claire que les élus de chaque nations sont trés différent les uns des autres. Étant de Seika, je suis le mieux placé pour vous dire que ceux de ma nation sont, pour la plupart, des passionné. Les membres de Seika que j'ai rencontré étaient actif, dynamique, avide de découverte et, en générale, de bonne personnes, ayant faim de justice ... Cela doit être pour cette dernière part que j'ai du atterrir là-bas car je pense être beaucoup moins tête brulé que certain." Et cette remarque allait sans dire, les jeunes femmes ont du remarqué depuis. Si le géant parlait beaucoup, dans son rôle de conteur et de guide, il était toujours calme et ne montrait pas trop ses sentiments, si ce n'est parfois pour faire une petite boutade ou lancer une taquinerie.

"Ceux de Minshu ... Sont des être libre. Ils n'aiment pas spécialement recevoir d'ordre mais sont calme et collecté. Et ceux qui ne le sont pas se montre incisif, déterminé et lutte pour leur propres idéaux ... Je ne dis pas que c'est votre cas, mesdemoiselles ... Je ne fais que livrer mes observations. Mais ceux qui sont le plus à craindre ..." Il prit un air plus sombre en repensant aux agissements de Zayro ou encore, en pensant à sa rencontre avec Hanalea qui est très différente d'un homme comme le messager des enfers mais qui reste quelqu'un de ... très spéciale. "Sont les élus de Fuyu ... La fougue du Phoenix, la froideur du serpent et là ... La fureur du dragon." Il marqua une pause pour boire un peu et reprit. "Ses gens là sont des conquérants, des guerriers fier qui vive dans les rudes conditions de la toundra. Ils sont les plus dangereux car ceux que j'ai rencontré ressemble plus ou moins à leur leader qui est un dictateur cherchant le pouvoir. Et mise à part la secte ... Ce sont eux qui cause le plus de tord en Kosaten. C'est Fuyu qui abrite les élus les plus puissants ... Je pense notamment à ... Zayro Jinn."

Une grimace parcourut son visage en prononçant ce nom qui l'écœure et il expliqua rapidement pourquoi. "Le messager des enfers ... Cet homme est l'élu le plus puissant de Kosaten et sème le chaos sur son passage. Il a détruits des villages entier dans les contrées de Seika et a fait un massacre dans le temple sacré de Minshu. Ce sont ses actes et la nonchalance du leader de Fuyu à son égard qui a convaincu Seika et Minshu de s'allier pour remettre les dragons à leur place." Il soupira. "Cela fait partit de mon boulot de neutralisé cet homme mais à l'heure actuelle des choses ... Je n'oserais jamais m'attaquer à lui, pas seul et même accompagné." Il plissa le regard pour les fixer avec insistance, exprimant une certaine sévérité qu'il n'avait pas montré jusqu'à lors. "Quoi que vous fassiez, restez loin de cet homme ! Il n'hésitera pas à mettre fin à votre existence juste pour le plaisir."

Il mettait un point d'honneur à leur dire ses mots. Tout les gens de Fuyu n'étaient pas de mauvaise personne mais, comme il l'avait dit, ils sont des conquérant, des gens qui ne recule devant rien pour leur convictions. Le géant avait voyagé, il était passé brièvement par ses villages détruit par Zayro ... Tout n'était que champs de ruine, désolation. Si la secte était effrayante, le fait qu'un seul homme ait fait le même résultat était une pensée d'autant plus terrifiante.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mer 29 Juil - 20:08

Akina baissa les yeux aux mots de Big Band, le culte noire devait être redoutable, elle était forte, elle le savait, mais elle ne savait pas quelles surprises ce sceau de malheur lui réservé.

"Je ... Je sais que l'on a peu de chance d'y arriver, mais je veux faire quelque chose. Aussi minime mes actions soient-elles, elles serviront bien a quelque chose, non ? On doit bien pouvoir servir a quelque chose, non ?"
Dit la dragonne d'une voix faible.

"Vous ... Vous savez a quel point ces sceaux nous affaiblissent ?"
Demanda-t-elle en tendant son bras, mettant en avant le serpent enroulé sur ce dernier.

Elle allait devoir s'entrainer dur pour retrouver le maximum de ses capacités. Cela ne lui faisait pas peur, elle l'avait déjà fais de nombreuses fois, mais elle devait savoir a quel point le sceau bridais ses capacités.

Big Band expliqua aux jeunes filles les critères définissant les camps. Minshu semblait accueillir les esprits libre et indomptable, mais également les esprits calmes et réfléchis. Akina était clairement de la première catégorie, elle n'aimais guère recevoir des ordres, elle faisait les choses à sa manière, bien qu'elle savait que ça n'était pas forcément la meilleure solution. C'était ce qu'elle était.

Le géant de métal s'attaqua ensuite a un autre sujet délicat, celui d'un certain Zayro Jinn qui serait une sorte de super criminel, il était suffisamment fort pour que deux nations entière s'allie pour le neutraliser. Elle était choqué. Comment quelqu'un d'aussi puissant pouvait-il existé ? Etait-ce seulement un mortel ? Pouvait-on seulement arrêter un tel malade ?

"Quelqu'un peut-il vraiment l'arrêter ?"
Demanda la jeune fille, quelque peu déprimée.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Jeu 30 Juil - 1:17

J’appréciais de plus en plus Big Band. C’était un homme sérieux sans être froid, qui me semblait d’une grande patience, il répondait calmement à nos questions, en nous donnant le plus d’informations possibles qui nous permettraient de nous en sortir dans ce monde… visiblement cruel. Du moins était-ce la façon dont nous y avions été amenées, de force, qui l’était.
J’avais une sorte d’admiration… Cela était probablement dû au fait que je n’avais aucun repères ici, ainsi mon esprit cherchait quelque chose de sûr à quoi se rattacher, mais j’étais contente que nous soyons tombées sur quelqu’un comme lui. Il pouvait paraître un peu impressionnant au début, mais au fond il devait être gentil !

Il expliqua donc à Akina quelque chose que j’avais bien compris : Ici, nous étions faibles… Enfin, du moins contrairement au géant qui semblait être un véritable héros dans son monde –ce qui amplifia mon admiration-, nous n’étions de base que de simples étudiantes en apprentissage de la magie. Donc encore plus faibles que ça. Il y avait bien d’autres personnes plus puissantes que nous qui auraient pu faire l’affaire. Non pas que je souhaitais à quelqu’un de prendre ma place, mais je m’interrogeais sur la manière dont les dieux choisissaient leurs élus.
Cependant… Il était vrai que mon amie et moi étions un peu différentes de la norme. Elle possédait du sang de dragon, et moi j’avais été une sorte…d’entité ? Je n’en avais aucun souvenir, mais était-ce pour nos natures que nous avions été choisies, plus que nos capacités ? A quoi bon ! Avant qu’ils ne m’invoquent, j’avais déjà un sceau qui bridait mes soi-disant pouvoirs. Je ne voyais pas en quoi en remettre un par-dessus allait les aider…

Mais je comprenais très bien ce que ressentait mon amie. D’une nature guerrière, pour elle plus que pour moi la force était importante et je la savais attristée de se voir ainsi affaiblie. Mais en même temps, je la connaissais assez bien pour dire que cela ne ferait que doublement la motiver à s’entraîner. Elle en ressortirait encore plus puissante qu’avant. Et moi aussi, car je ne comptais pas rester les bras croisés à ne rien faire ! Je tournais la tête vers mon amie, en souriant :

« N-ne t’en fais pas Akina… Peu importe la difficulté, j-je sais que nous nous en sortirons au final, avec de la persévérance ! »


Le cyborg répondit ensuite à ma question. Alors, d’après les observations de Big Band, nous devions rentrer dans la catégorie des personnes libres, se battant pour leurs propres idéaux ? Hum… Enfin, « nous », je n’avais pas encore trouvé mon sceau mais je me dis que si j’avais été invoquée sur le territoire de Minshu moi aussi…
En tout cas, c’était une analyse qui pouvait nous correspondre, bien que sa description des élus de Seika nous ait tout autant correspondu. A vrai dire, je ne me sentais « libre » que depuis peu : Lorsque l’on m’avait révélé mes origines, je m’étais promis de ne plus laisser quiconque contrôler mon destin, suite à un rêve… agité, où j’étais révélée à moi-même que je refusais de vivre dans le mensonge.
Enfin, en tout cas nous ne correspondions absolument pas aux normes de Fuyu, et cela me rassura étant donné la crainte que ses élus semblaient inspirer, même à ce géant de métal qui m’avait l’air indestructible. Il insista particulièrement sur l’un deux :

Zayro Jinn.

Cela semblait être l’ennemi mondial. Un être aux pouvoirs terrifiants, un élu puissant qui devait certainement avoir retrouvé une bonne partie de ses capacités, s’il ne les avait pas dépassées. Et il utilisait ses talents pour semer la terreur en Kosaten…

« Mais pourquoi ?... Q-qu’est ce qu’il a à gagner à agir ainsi ? »

Si le colosse métallique avait semblé inquiet en évoquant la nation du dragon, ses mots indiquaient qu’il était complètement terrifié par le tyran. Et c’était compréhensible, moi-même je n’avais pas envie de le rencontrer… Mais était-ce vraiment la bonne façon de voir les choses ?
En baissant les yeux sur mon cahier, je me rendis compte que pendant tout ce temps ma main avait continué de dessiner toute seule. Mais au lieu de tracer le sceau de mon amie, elle semblait avoir dévié de mon idée originelle, et voilà que la représentation d’un Ouroboros occupait ma page. J’haussais un sourcil, mais bien vite je posais mon regard sur Big Band. Je chercherais le sens plus tard.




« J-je n’ai pas envie de le croiser… »

Je fermais les yeux, mes sentiments…explosifs, commençant à monter en moi. J’approchais mes mains de mon cœur, et collait mes paumes tout en croisant mes doigts.

« …M-mais personne n’en a envie de toute façon, s’il est si terrible, c’est ça ?...  Tout comme la secte. Nous sommes peut-être affaiblies, et nous avons besoin d’entraînement…»


Je rouvris à nouveau mes paupières, mon regard s’étant empli d’une nouvelle flamme.

« C-cependant, au final, il faut bien que quelqu’un stoppe les actions de ce genre de personnes, non ?... Je veux dire, si tout le monde les fuit en attendant de se croire assez fort, ils vont juste continuer leurs crimes, encore et encore ! Je ne vais pas m’engager dans une traque inconsidérée, je sais bien que nous devons d’abord gagner en puissance. Mais même s’ils sont dangereux, si jamais nous devions croiser leur route, j-je ne vais pas juste les regarder massacrer des innocents ! Que ce soit ce Zayro, la secte, ou n’importe qui d’autre ! D-donc non, je ne fuirais pas… »

Je m’arrêtais, un instant, afin de reprendre ma respiration. Puis je repris, pour compléter mon mini-discours :

« P-parce que ce n’est pas un peu pour ça que nous sommes invoqués ?... Utiliser nos pouvoirs p-pour protéger ceux qui n’en ont dénués ? »

*Fin de la musique*

Instantanément après, je me mis à rougir. J’avais peut-être été un peu trop loin dans ce que je voulais dire, et je m’empressais de m’excuser :

« J-je veux dire, enfin, j-je ne critique pas v-vos choix, ni la façon dont les autres élus p-pensent. J-je ne veux pas perdre la vie non plus m-mais…*gloups*»


Dernière édition par Emily Grimbald le Jeu 30 Juil - 3:32, édité 1 fois (Raison : Rajout d'un code couleur oublié)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Mer 5 Aoû - 2:18


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




« When the world of love falls … »



"Hmm … Moi j’étais chanceux, en un sens. Mon corps mécanique m’a permit de m’élever au dessus de la moyenne rapidement mais de ce que j’ai entendu … La plupart des élus venant de débarquer prennent quelques jours avant que leur pouvoir même se manifeste à nouveau."

Répondit calmement le géant à l’interrogation d’Akina. Elle devait savoir à quel point elle en était pour ne pas tomber directement dans la gueule du loup… Comme il l’avait dit, lui pouvait s’estimer heureux d’être une force … Plus ou moins fixe de part son héritage de cyborg. Un mécanisme ne peut réduire sa puissance mais en contre partie, elle ne peut pas l’augmenter non plus. Big Band est une menace pour beaucoup mais il craint faire pâle figure avec le temps. Car les autres élus vont progresser sans doute mieux que lui dans leur entrainement mais aussi car, dans ce monde primitif, il n’y avait pas de Docteur Avian pour ajuster ses mécanisme. Il ne pouvait compter que sur sa propre connaissance de son corps pour cela.

Elles continuèrent de poser des questions et elles avaient bien raison dans leur situation. Le savoir du musicien était … Utile, disons ? Mais cependant, il ne pouvait pas faire profiter d’avantage de ses lumières puisqu’à ses questions là, il n’avait pas grande réponse à offrir, du moins aucune vraiment intéressante. "Quelqu’un ?  Je ne sais pas … Mais il ne peut être invisible. Rien ni personne ne l’est. A plusieurs, il devrait être gérable mais il faut le trouver et aussi réunir les meilleurs élus de part le monde … Je dirais." Puis le colosse fit une petite grimace en hausse des épaules à la question d’Emily. "Je ne sais pas. Je ne l’ai jamais rencontré et de ce que j’ai entendu, il n’est de toute façon pas très ouvert aux négociations." Une petite pause s’en suit où le détective, presque innocemment, posa son regard sur le cahier de la jeune étudiante avant de relever le regard en même temps qu’elle, le soutenant alors qu’elle recommença à parler.

Elle l’impressionna, ça, c’était certain. Sans comprendre d’où cela venait, Emily, la jeune femme introvertie et hésitante qu’il avait vu jusqu’à lors, prit subitement en assurance et parla avec plus de cœur que jamais, en tout cas par rapport à ce qu’il avait vu jusqu’ici. Elle soulevait des points important et l’élu de Seika pouvait comprendre ses dires, d’où ils venaient, méritante d’une passion, d’une compassion … Mais il y a une différence entre agir pour une bonne cause et agir pour une cause perdue. Il en avait fait l’amère expérience, lui qui se voyait en ce p’tit bout d’chou lors de son début de carrière de policier. Mais avant d’exprimer son point de vue, le géant quitta son masque respiratoire pour tirer une petite moue impressionnée à la gamine alors qu’elle s’assit à nouveau à sa place, de retour toute timide et embarrassée.

"Je l’admets. Tu m’as surpris sur le coup, gamine, et tout ce que tu viens de dire, c’est tout à ton honneur … Mais …" Et il reprit un air un peu plus sérieux. "Il y a une frontière, très fine entre la bravoure et la stupidité. Je ne dis pas que tu es stupide … Je te préviens juste que cette frontière existe."

Le cyborg imaginait déjà cette jeune folle tomber nez à nez avec Zayro et oser se mettre sur son chemin juste pour défendre la veuve et l’orphelin mais il fallait réfléchir avant d’agir, chose que Big Band a apprit à faire, par la rude loi des villes corrompues et de la vie en générale. Et au lieu de simplement y penser, le guide d’un jour fit part de son point de vue dans une nouvelle tirade qui avait pour but de calmer leur fougue, à toute les deux.

"Tu as raison, tout le monde, pour l’instant, semblent le fuir pour s’entrainer et devenir plus fort mais il y a une raison à cela… C’est que, dans le cas de cet élu en tout cas, il ne fait pas de prisonnier, pas de quartier, pas de pitié. Le jour où tu le verras en train de serrer le cou d’un innocent, cela ne servira à rien de l’attaquer, à moins que tu ais la force nécessaire pour briser sa poigne. Et si tu le sous-estime en croyant pouvoir tirer ton épingle du jeu … Et que sa poigne résiste …" Il marqua une pose, croyant bien se faire comprendre ainsi. "Mourir en héro, c’est une chose … Mais il est préférable pour tout le monde que vous viviez en héro. Il est plus malin de courir pour se battre un autre jour que d’accepter la mort. Ce que je vous dit peu paraitre lâche mais … Nous somme les héros de nos monde. Nous n’avons pas le droit de mourir ici car nous avons encore des choses à faire, de par chez nous."

Il jugeait avoir dit tout ce qu’il avait à dire. Cette petite discussion se termina sur une note plus grave qu’il aurait espéré mais c’était aussi un signe de sa compassion pour les autres. Il n’essayait pas de faire passer un mauvais message mais à préserver à la fois leur vie et leur sens du devoir qu’Emily avait mit en avant. Il n’avait peut-être pas été le plus claire possible, après tout, Big Band pouvait parfois s’emporter et s’emmêler dans cette étroite relation entre ces deux choses primordiales qu’il incarne. La prudence et la justice. Au final, il reprit son calme impassible et ricana même, l’air doux.

"Mais que ce que je vous dit ne vous freine surtout pas. Je vous dis juste de réfléchir avant d’agir. De par chez moi, un musicien, célèbre, disait toujours … « Quand le monde d’amour que nous connaissons s’écroule, ramasse le et soulève le plus haut encore »… Aller." Et sur ses mots, le géant enclencha ses mécanismes pour se relever et il enclencha le pas vers le comptoir de la petite madame qui les avaient accueillit dans son établissement. "Je vais aller payer nos boissons." Il s’écarta alors, jugeant qu’il était bon de mettre à terme leur petites discutions. Non pas qu’il n’appréciait pas la compagnie mais les qualités de Big Band pouvaient tout aussi bien devenir des défauts. La prudence était l’un d’eux mais aussi son sens du devoir. Il sentait qu’il avait fait ce qu’il avait à faire en formant ses jeunes femmes à ce monde, de plus ils avaient déjà partager le thé … Il jugeait bon de reprendre ce qu’il avait laissé en plan. La secte ou les personnes comme Zayro ne se reposaient pas, pourquoi le ferait-il alors ? Il devait continuer son enquête …


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Sam 8 Aoû - 0:14

Big Band venait de répondre a Akina, il disait que les élus venant d'arriver mettait quelques jours pour ne serrait-ce que commencer à utiliser leurs pouvoirs.

"En nous entrainant durement, nous devrions pouvoir commencer à récupérer nos capacité, et alors peut-être pourrions-nous aider, ne serait-ce qu'un peu !"
Dit-elle, enthousiaste.

Ce que disait l'homme de métal n'était guère rassurant, celui que l'on appelait Zayro Jinn, l'élu le plus puissant et destructeur de tout Kosaten, était si puissant qu'il faudrait un groupe composé des meilleurs élus pour espérer le vaincre. Nombreux était les élus s'entrainant de leur mieux pour détruire ce monstre, qui ne faisait ni prisonniers, ni quartier et qui ne présentait aucune pitié.

"Même avec toute la force qu'il semble avoir, je doute qu'il puisse vaincre les meilleurs élus de Kosaten réunis."
Dit-elle, comme pour se rassurer

Big Band se leva pour aller payer les boissons

"Merci beaucoup de nous avoir expliqué notre situation, Bibi-san, J'imagine que vous avez beaucoup à faire. Je ne sais pas ce que nous allons faire pour le moment, peut-être voyager et apprendre à connaitre ce nouveau monde, tu en pense quoi Emi ?"
Dit-elle en s'inclinant devant Big Band.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Sam 8 Aoû - 17:09

Aux paroles de Big Band, je me mis à fixer mes mains. Quelques jours avant que leur pouvoir ne se manifeste ? Cela voulait dire qu’actuellement, j’étais encore plus fragile que d’habitude… Contrairement à Akina qui pratiquait les arts martiaux, sans sortilèges je me trouvais entièrement sans défense. Cela m’attristait un peu de savoir que j’allais devoir me passer de magie pour quelques temps, mais tant qu’elle revenait au final… le plus rapidement possible, j’espère ! Non pas que j’étais vraiment inquiète (enfin…si, un peu quand même), mais redevenir une fille normale, après avoir découvert le surnaturel et appris ce que j’étais vraiment ne m’emballait pas plus que ça…
 
Je réfléchissais ensuite aux réponses du géant concernant nos questions sur « Zayro Jinn ». Il était vraiment si effrayant, pour que l’idée de l’affronter seul ne soit même pas envisagée ? Je n’étais pas une guerrière, ainsi je ne m’intéressais pas spécialement à l’idée de le combattre en duel, cependant mon esprit avait des difficultés à cerner certaines choses :
 
« M-mais il a sans doute un p-point faible que quelqu’un saurait exploiter…  Et si lui a pu atteindre c-cette force, d’autres doivent bien avoir réussis non ?»
 
La notion de « puissance » était floue pour moi. Probablement car je ne pensais pas comme une combattante ou une mage classique, mais plutôt comme la jeune fille rêveuse que j’étais. Avec beaucoup de courage, de convictions, et en connaissant la difficulté de ce qu’on entamait, tout était réalisable, non ?
 
Le musicien sembla impressionné  par mon petit « discours ». A vrai dire, je n’étais pas bien sûre de où j’avais trouvé cette soudaine confiance, cet entrain qui m’était inhabituel, et c’était plutôt gênant mais… les conseils du géant me rassurèrent quant à la justesse de mes mots. Au moins, ce que j’avais dit semblait pertinent, au moins un peu…
Je dévorais donc les paroles de Big band. Ses mots avaient un goût de sagesse qu’il était difficile d’ignorer, prouvant l’intelligence et l’expérience du détective. Je ne tiquais cependant que sur une phrase :
 
« Nous sommes les héros de nos monde. »
 
La suite était vraie. Nous ne pouvions pas mourir ici, mais… qu’avions-nous d’héroïques ? Certes, nous avions sauvé probablement de très nombreuses vies lors de notre dernière mission, mais la difficulté n’avait pas été à la hauteur du danger, et de plus nous avions été plutôt nombreux…
Certes, j’étais en un sens enchantée d’être assimilée à une « héroïne », mais malgré tout Akina et moi n’étions encore que des apprenties, ayant été élevées comme de simples humains jusqu’à apprendre l’existence de la magie il y avait à peine deux mois, puis de notre propre nature anormale… ces derniers jours. Découverte dont j’étais encore à la fois choquée et émerveillée.
 
 
Je souris à la phrase du musicien. Et instinctivement, je la recopiais dans mon cahier.
 
« C-ce dicton est très joli,  et plein de sens…  Celui qui le prononçait devait être un homme sage, mais surtout un grand homme ! J-je m’en souviendrais. »
 
Il se leva ensuite pour aller payer l’addition. Il était vrai que nous avions monopolisé le détective un long moment déjà, et je n’avais pas vu le temps passé en sa compagnie. Mais il devait avoir bien des choses à faire, et nous aussi nous ferions bien de nous trouver un but. Akina venait d’ailleurs de proposer de voyager pour en apprendre plus, et pourquoi pas !
 
« Ou-oui ! Ce serait une bonne idée d’en savoir un peu p-plus sur là où nous sommes… En attendant de trouver u-une solution pour rentrer ! »
 
J’étais enthousiaste à ce sujet. S’il existait une force capable de téléporter des gens depuis leur monde, jusqu’à Kosaten, il devait forcément y avoir un moyen d’effectuer l’opération inverse ! Il nous fallait pour ça voyager, rencontrer d’autres élus, en apprendre plus sur le pouvoir qui nous avait amené ici…  Cela prendrait le temps qu’il faudrait, mais nous n’avions rien à faire d’autre.
 
Avant de quitter la compagnie du géant, il fallait cependant que je lui dise une dernière chose :
 
« M-merci pour tout !... Et, j’espère que l’on se r-reverra… ! » terminais-je, en m’inclinant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   Dim 9 Aoû - 16:14


Retrouvailles et rencontre
sous l'étoile du Serpent.




«Bonne chances, les filles.»



Le géant échangea quelques familiarités avec la vieille femme tenant le salon de thé. Comme il l’avait fait comprendre, il était déjà passé par ici pour profiter du calme et optionnellement, faire connaitre un peu mieux de son « jazz » qui était une curiosité dans ce monde, une curiosité qui n’avait pas encore reçu de mauvais retour au plus grand plaisir du musicien. Le tenancière semblait même déçue de le voir partir si vite, elle qui espérait peut-être avoir un autre concert  mais malheureusement, Big Band ne pouvait passer sa vie à cela, malheureusement. Il avait un devoir à accomplir, celui de trouver un moyen de garder les innocents de ce monde en sureté contre la secte, Zayro, Fuyu et il ne passait. Oui, il avait du pain sur la planche …

Il salua une dernière fois la dame avant de se tourner vers les étudiantes qui engageaient aussi le pas. Akina commença à le remercier mais il haussa un sourcil d’un air étonné en entendant l’appellation choisie pour le désigner. "« Bibi-san » ? Première fois qu’on me la fait, celle-là." Il finit par en rire, restant sur le pas de la porte en écoutant le bout de conversation que ses deux amies avaient entamé. Il supposait que ce n’était pas une trop mauvaise idée. Avant de savoir quoi faire, il fallait pointer le bout de son nez dehors, savoir de quoi il en retourne. Le détective leur avait déjà annoncé tout ça mais il fallait aussi qu’elles voient de leurs propres yeux.

Le one-man-band sourit en les voyant le remercier, ce à quoi il répondit en tirant légèrement son chapeau. "Je n’ai fait que ce que j’ai cru être juste, les jeunes, c’était un plaisir. Et on se reverra, forcement. Le monde est trop petit pour que l’on ne puisse jamais se revoir. Mais avant de partir …" Le cyborg s’approcha des deux jeunes femmes et sortit une grosse bourse bien remplie qu’il déposa entre les mains d’Emily.
"Voici des Yens, la monnaie d’ici. Ne vous en faite pas pour moi, je suis majoritairement mécanique. Je ne mange pas vraiment et je n’ai pas besoin de dormir dans un lit douillet pour me rétablir. Cet argent vous profitera plus qu’à moi." Puis il se retourna pour passer la porte d’entrée en se baissant un peu. Regardant encore au dessus de son épaule. "A la prochaine et prenez soin de vous. Si vous passez par Chikai, venez rendre visite au vieux Big. Peace out ~♪"

Et ainsi, il partit de son coté, sans se retourner, le sourire aux lévres du sentiment du devoir accomplit. Ses deux petites lui était sympathique, il devait l’avouer et malgré la teneur sérieuse des propos qu’ils se sont échangé, c’était un bon moment mais encore une fois, il devait retourner dans son pays. Enfin, son pays … Son pays forcé. Il devait consulter les archives de Seika pour faire progresser son enquête car malgré le bon thé et la distraction qu’offrait ses filles, il restait focalisé sur son boulot, le boulot que lui avait confié le Phoenix de Seika. C’est ce qu’il aimait croire être son objectif pour rentrer chez lui, un objectif à double récompense. Rentrer chez lui mais aussi ramener la paix en ses lieux.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]   

Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles et rencontre sous l'étoile du Serpent [Akina et Big Band]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» David - Spectre de Janus de l'Etoile Celeste de la Machination
» Ondulant sous le vent... [1st entraînement, Nuage de Voile]
» Des retrouvailles tragiques...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.