Partagez | .
Premier contact avec Fuyu
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Premier contact avec Fuyu    Dim 9 Aoû - 22:01



- En territoire ennemi  -


Fuyu, le camps qui semblait poser le plus de problème, celui d’où émanait le plus d'hostilité. Voilà ce qui ressortait du discours de Karui lors de notre rencontre. Proche de la première ville de ce royaume, mes yeux était fixé sur l'entrée. Cela faisait une semaine que je songeai à découvrir cet endroit par moi-même. J'étais passé par les rocheuses, endroit que je connaissais bien, et constatai que comparé à Minshu, Fuyu était bien plus prêt que Seika. J'avais laissé une lettre à Naruto qui était resté à l'appartement, sans lui en parler au préalable. J'avais envie de faire ce voyage seule. Il était encore faible, et je ne savais pas à quoi m'attendre. Il était alors mieux de le tenir écarté de Fuyu pour l'instant.

Il était hors de question pour l'instant d'entrer. Ici, je n'allais sûrement pas bénéficier de la clémence des élus si ma marque venait à être au jour. Je m'étais pas ailleurs préparée à devoir prouver mon appartenance à ce royaume enneigé. Remontant la fermeture de ma veste, achetée pour l'occasion, je me remémorai les jours que j'avais passé à étudier la marque de Fuyu afin de m'en dessiner une sur la jambe, avec une matière tenace, faisant penser à un authentique sceau. Un moyen peut-être de passer inaperçue, d'autant que cette fois-ci, ma marque était dissimulée sous ma veste et non sous une simple cape.

Observant sans bouger les va et viens des habitants, dissimulée dans la végétation avoisinantes, je me souvins également de cet homme qui était prisonnier de notre capitale, qui avait réussi à s'échapper. On m'avait beaucoup de description à son sujet, et pas des plus rassurantes. Son nom: Zayro  Jin. Il était très puissant. Il était possible que ma route croise la sienne en ces contrées hostiles,et j'avais beau avoir accès depuis peu à une technique de soin, je n'allais sûrement pas pouvoir lui faire face bien longtemps. Et le plus embêtant était que je ne connaissais que très peu de chose sur son physique. Ne l'ayant jamais vu en vrai, il allait être difficile de le reconnaître et de l'éviter.

De la vapeur sortis de mes poumons, trahissant la température ambiante loin d'être agréable. De mon point de vue, je ne remarquais rien de spécial dans le comportement des passants. Etait-ce au sein de la ville que j'allais voir le véritable noeud du problème ? C'était pourtant risqué d'entrer. Ce n'était pas pareil qu'à Minshu.

Je décidai donc de rester poster à cet endroit, surveillant autant devant moi que derrière. Je n'étais en sécurité nulle part à cet endroit. Qu'allais-je découvrir ? À quoi allais-je devoir faire face ? Désillusion ou raison, à quel point mon jugement de ce royaume pour l'instant basé que sur des discours autour de moi allait désormais changé ?

C'est ce que je pus bientôt vivre.


- Je ne m'attendais à un tel accueil  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Sakura Haruno le Lun 10 Aoû - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Dim 9 Aoû - 22:56



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)


Voila, il s'était enfin débarrassé de Morgiana, enfin, il ne l'avait pas tué, la Fanalis devait jouer son rôle à présent, et elle l'avait prouvé contre Akiko, enfin, Buster ! Zayro voulait l'amener à Fuyu et son objectif était atteint, c'était les jours qu'il s'était donné, pour en apprendre plus sur le sceau, l'amener au dela de ce timing, n'aurait fait que tourner en rond, il avait atteint la limite des informations qu'il devait et pouvait obtenir. Jinn voulait désormais se tourner vers une autre voie et qui puis est, un ancien objectif qu'il s'était donné, qui avait commencé par le temple de Minshu et porté plutôt ses fruits, malgré une presque défaite sur la fin, il faudrait qu'il soit plus prudent, voila pourquoi le prochain coup serait... Plus discret.

C'était le temple du croc du serpent, qu'il s’apprêtait à viser, une fois sorti de nouveau de Fuyu. C'était le même temple, ou Schneiden semblait avoir apprit son art martial sur Kosaten, le même que la fille qui lui avait mit le sceau d'interdiction de Minshu, et voila qu'il avait cette même sensation... Ce même sentiment de malédiction en lui, mais plus fort encore. Ce n'était certainement pas pour rien, et voila qui réveillait donc cette ancienne mission qu'il n'avait pas pu mettre à bien. Toutefois, ce n'était plus qu'une question de jour maintenant, et tout venait à point, à qui savait attendre.

Après en avoir remonté toute la rivière glacée, partant dans les plaines enneigées et délaissant son esclave et la petite rouquine de Fuyu, il arriva dans un village qu'il ne connaissait pas trop, celui de Kyouga. Il faut dire qu'à force de voyager, Zayro connaissait d'avantage ses ennemis, que sa propre nation au final. Mais pour aller jusqu'à Yuki, il lui faudrait un canasson digne de ce nom, des provisions aussi, bref, cet arrêt semblait primordial. Il pénétra dans la ville, à l'opposée de l'entrée ou était Sakura. Les passants était calmes, chacun y allait de sa petite routine, Fuyu n'avait pas eu trop de soucis par rapport aux problèmes exterieur entre les pays... Cela se voyait.


" Je dois trouver un magasin. " Fut la pensée qui le traversa

Certains commerces étaient fermés, mais il finit par trouver à force d'avancer encore et encore. Entrant dans une boutique qui vendait principalement de l'alimentaire, des produits secs pour tenir la route, de l'eau et de l'alcool. Zayro n'était pas fan des fluides alcoolisés, mis à part le vin rouge qu'il appréciait avait une viande saignante. Il acheta donc une sacoche et une  tenue plus adapté au climat rude de ces terres. Un large habit noir, une capuche, ça lui rappelait le passé quand il passait inaperçus.

Dans la sacoche, il pu mettre viande et vin, dae l'eau aussi, le  tout accroché à une solide ceinture de cuir. Payant comptant, un hochement de tête, il sorti de l'établissement sans un mot et avança de nouveau dans les rues boueuses et humide, voir gelée de ce village proche frontière. Mais apparemment, des petits malfrats avaient été attiré par la vue d'une fille aux cheveux roses, ce n'était pas commun, bien qu'un peu dissimulé grâce à des habits chauds et biens remontés. Ceux là arrivèrent vers elle, ils étaient 4 au bas mot, et Zayro n'était pas encore là, il marchait de sa haute stature dans les rues, dans sa direction.


malfrat 1 : Alors ma petite, on s'promène ? Tu veux pas que j't'accompagne boire un verre ?
malfrat 2 : On pourrait te réchauffer tu sais !

Deux semblaient bavards, sans principes, des petites frappes, le genre à ne servir à rien en temps de guerre, si ce n'était de victimes. Les trois autres l'avait entouré, elle ne pouvait pas échapper à leurs regard, Sakura devait regretter ses terres chaudes et accueillantes. Pourtant, elle pouvait se débarrasser de ce genre de type vu son niveau, mais ça, Jinn n'en savait rien encore.

L'un des types commença à mettre une main sur l'épaule de Sakura, sans doute dans le but de vouloir l'amener ailleurs, une ruelle sombre à la limite... Les autres se pressèrent un peu autour d'elle. Jinn passa à coté, il aurait ignoré la scène en temps normal, c'était ce qu'il comptait faire, mais en marchant, il bouscula l'un des leurs et forcément...


malfrat 3 : Hey espece de vieux débris, tu fais quoi là ?
malfrat 4 : Oh les gars, ce mec a poussé Kyrian, laissez tombez la fille
malfrat 1 : On va te regler ton compte papy !
malfrat 2 : Allez y, je surveille notre petite pour tout à l'heure

Alors c'était comme ça, trois contre un et l'un des leurs pour surveiller Sakura. Celui qui fut poussé, se mit devant Zayro, peu impressionné par sa stature, bien qu'il soit plus petit que lui, sans doute le courage poussé par la force du nombre. Zayro ne le regardait même pas, mais il s'arrêta. Il laissa faire la faute, se fit frapper au ventre, une fois, deux fois, trois fois, sans broncher. Puis il attrapa l'épaule du type et la broya d'un seul coup, laissant le mec agoniser par terre, il lui écrasa la tête dans le sol, ce qui le décapita sur le coup.

Evidemment, ces mecs étaient débile, les deux autres sortirent des armes, le troisiemme qui était avec Sakura, lui au moins, commençait à avoir peur. Leurs attaques simultanée fut vaine, ils se retrouvèrent Knock Out en un coup, au sol, en sang, mais au moins vivant eux. Devait t'il en profiter ?


Malfrat 2 : Te ... Toi... Tu... Tu ... On va t'retrouver... Et... .Te ... Te

Zayro le regarda, simplement. Peut être que cette fille trouverait à redire aussi, face à cette agression. Lui, son sceau ne l'arrêtait plus, Minshu, Seika ou Fuyu, peu importait, il tuait qui il voulait, quand il voulait, et ce genre d'insectes étaient fatiguant à écraser.


Me tuer ? Des faibles comme vous, ne peuvent espérer telle ambition.

Puis il regarda Sakura, comme si il lui indiquait, de son regard, qu'il fallait qu'elle termine ce travail et donne une leçon à ces abrutis. Allait t'elle ceder à de tels principes ou faire autre chose ? En tout cas, voila un début de conversation plutot animé.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Dim 9 Aoû - 23:34



- Tuer ou être tuée -


Je les voyais approcher, je les avais repéré depuis longtemps. Il était 4, et avançaient dans ma direction. ça ne m'arrangeait pas du tout, mais apparemment, ils m'avaient repéré. À leur apparence, je supposai qu'ils étaient inoffensifs, mais que c'était ma couleur de cheveux plutôt atypique et contrastants avec ce paysages blancs qui m'avait trahie. Quelle idiote de ne pas y avoir pensé. Je me reprochai cette erreur alors que l'un d'entre eux m'accosta, suivi de près par son acolyte le plus proche. Me remettant debout, je toisai le premier, le regard mauvais.

De quoi j'me mêle, passe ton chemin

Mais je n'obtins aucune réponse car toutes les attentions furent déviés sur un nouvel arrivants qu'un des deux autres hommes venaient de bousculer. Celui-ci n'avait rien à voir avec le reste. D'une carrure très imposante à un regard plutôt menaçant, il émanait de cet homme une aura plutôt malsaine. Et la suite de la scène me donna raison. Une provocation, quelques coups et la réplique se fit sentir. Sanglante et brutale, je vis sou mes yeux cet être massacrer trois des hommes qui m'avaient abordé il y a quelques secondes. Je fus horrifiée du spectacle et mis une main devant ma bouche, réflexe soulignant un air ébahi. Qui était cet homme pour ainsi tué de sang froid des hommes n'ayant usé que de provocations. Loin de juste les intimider, il leur avait ôté la vie


Puis je croisai son regard. Glacial et cruel, ses yeux ne purent croiser qu'un visage sidéré. Intérieurement, je me sentais mal. Sans dire un mot, je compris qu'il me demandait d'en finir avec le dernier civil. Exécutant une navette entre les deux, je compris la gravité de ma situation. Soit je le tuais, soit j'y passais, et étant en territoire ennemie, je ne pouvais me permettre de faire n'importe quoi. Arrêtant mon regard sur l'homme qui avait perdu ses compagnons, je n'avais plus le choix...

Je m'armai d'un kunaï, et le lançai rapidement contre l'homme. Il toucha la cible, et j'enchaînai avec deux autres lancer. J'avais mal de faire ça, il ne le méritait pas. Du moins, il ne m'avait pas montré une raison pour que je le blesse ainsi. Je le vis s'effondrer, évitant de faire paraître le sentiment de dégoût qui bouillonnait en moi. Je n'affichai qu'un visage mi-apeuré, mi-déterminé. J'espérais au fond de moi, que le colosse responsable de tous ces morts ne connaissait pas assez en médecine pour débusquer ma feinte. J'avais volontairement évité les organes vitaux de ma cible, pour lui donner un espoir de s'en sortir. Beaucoup de sang coulait néanmoins et tâchait le sol enneigé.


Un noeud dans l'estomac, je me forçai à durcir le plus possible mon regard m'approchant de celui que je venais de blesser.

C'est tout ce que tu mérites... déclarai-je la voix légérement tremblante.


- Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il ne se doute de rien -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Lun 10 Aoû - 3:33



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)



Qu'allait faire cette jeune femme ? Alors que les passants s'étaient soient arrêtés, soit s'interrogeait sur la rixe qui venait d'avoir lieu, elle, semblait outré, choqué, ca se voyait, elle avait du mal à contenir l'émotion sur son regard, mais pourtant, il n'avait pas l'impression d'y voir là, une simple voyageuse débutante. Alors elle décida de régler son compte, envoyant des kunais, tiens donc... Cela lui rappelait Buster alias Akiko, qui utilisait des techniques ou plutôt, des outils et artifices de Ninja elle aussi. Décidément, ce genre de chose semblait répandu, mais était ce une simple coïncidence de croiser deux femmes, à aussi peu de temps d'intervalle, utilisant les mêmes outils ? Peu de chance, pour Zayro en tout cas, il y'avait une probabilité qu'elles se connaissent ou soient du même monde. Mais Kosaten était vaste et si c'était une élue, les mondes d'ou l'ont provenait l'étaient encore plus !

Mais il se recentra sur ce qui était entrain de se produire, elle avait tiré presque sans hésité, même si c'était faux, ça s'était vu que son geste n'allait pas avec son ambition de le produire. Que cherchait t'elle à faire vraiment ? Feindre ? Avec un oeil expert de tueur, comme celui de Zayro, c'était futile. L'homme s'écroula et le sang macula la neige, si bien qu'un amateur aurait pu n'y voir que du feu... Un amateur, mais pas un professionnel. Elle avait touché une zone entre le poumon et l'estomac, ainsi qu'un rein et enfin l'épaule droite, c'était des zones dangereuses, presque proche d'un organe vital ou d'une artère, pour mieux feinter le  tout, mais elle avait évité sa mort, c'était une certitude. Jinn n'avait aucun interêt à écraser des insectes, celui qu'il avait tué, fut presque de l'ordre de l'accident.

Il s'approcha de Sakura, mais s'arrêta sur le corps de l'homme sur qui elle avait tiré. Il s'agenouilla un peu près de lui et arracha les kunais sans ménagement. Puis il les planta un peu mieux. Celui entre le poumon et l'estomac, fut planté dans l'estomac, celui à l'épaule, trancha l'artère sous l'aisselle et celui du rein, planta l'autre la colonne vertébrale. De nouveau, il arracha ces derniers et les envoya à Sakura, c'était ses armes après tout.
.


Vous ne l'aviez pas tué, il avait eu de la chance, j'ai préféré finir ce que vous aviez commencé, vous ne m'en voulez pas j’espère ?.

Les sentiments et attitudes humaines... Quelle grande joie ! Utiliser du sarcasme ou du cynisme, dans une situation qui ne s'y prêtait pas, permettait de voir parfois, la vraie nature des gens. Pousser les Hommes avec une grand H à la faute, dévoiler la colère, le regret, le chagrin et toute sorte d'autre chose, pour mieux les analyser. Jinn se s'arrêtait pas souvent sur ce genre de chose, la curiosité était passable chez lui, disons qu'il avait des périodes et qu'il mettait ça, en général, à profit d'un objectif plus grand et ambitieux. Mais ici, avec elle, il n'y en avait pas, c'était presque pour le plaisir, bien qu'il n'en ai prit aucun particulier.

Il se releva, l'homme avait succombé, le sang était encore plus répandu et forcément, les passants quittèrent les sentiers, soit pour aller dans une taverne, soit un magasin, soit chez eux, mais en tout cas, plus personne ne semblait trainer dans les rues. A part bien sur nos deux comparses. D'un coté, le plus grand tueur de Fuyu, de l'autre, une élue de Seika en passage incognito ! Quelle drôle de situation finalement !


Eclairez moi, sur ce qui vous a poussé à agir, et repondez moi également, sur votre identité et si vous connaissez une certaine... Buster ?

Comme à son habitude, sans déroger à sa règle, il posait d'abord les questions, sans se présenter, et ensuite il voyait. C'était toujours dans ce sens, car les gens avaient souvent plus de bonne raisons de répondre, tant qu'ils ne savaient pas à qui ils avaient à faire, après, cela pouvait changer la donne du tout au tout. La neige commençait un petit peu à retomber, deux hommes sur quatre avaient étés tués dans cette rue, sur cette simple rencontre, et le froid n'avait pas besoin de l'être plus qu'il ne l'était déjà, le regard de Zayro se suffisait à lui même.

Lorsqu'elle l'eut punit, la voix de la jeune femme de Seika, avait été tremblante, même si elle l'avait de prime abord épargné, elle n'avait jamais souhaité son geste, hors il n'avait pas souvent vu d'élues de Fuyu, hésité en combat. Les élus du pays froid, étaient souvent conquérant, combatifs, il se rappelait d'Asura, Rhadamanthys ou encore Piccolo. Bien sur, il pouvait y avoir des exceptions et il n'était pas sur de la nature d'élue de la jeune femme, mais quand même, cette histoire de Kunais, lui faisait se poser des questions.


Vu vos armes, vous êtes une adepte du style shinobi, ou êtes une ninja vous même. Un tel ordre est fondé sur les bases de l'assassinat, alors pourquoi une telle hésitation, un tremblement de votre voix. Expliquez vous.

Il n'allait certainement pas la lâcher, vu sa nature, Jinn ne supportait pas la faiblesse, hors la pitié, était une forme de faiblesse envers son ennemi, l'hésitation l'était encore d'avantage, et la voix tremblante, bref, je ne vous faisais pas un dessin, il n'aimait pas ça. Il s'approcha donc d'avantage d'elle, marchant sur le corps sans vie de l'un des hommes, puis une fois à porté d'elle, lui décocha une gifle en pleine tête. Il voulait voir sa réaction mais aussi ses reflexes, peut être avait elle assez de cran pour y répondre ou assez d'agilité pour esquiver, ce n'était pas une attaque surprise, mais une de front et vu son visage dés son arrivée, pas de toute sur le fait qu'elle avait sans doute peur de ses intentions... Restait à voir, si la pensée de Jinn, allait être adapté par Sakura.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Lun 10 Aoû - 10:47



- Explication -


Mais qui avais-je vraiment en face de moi ? Il n'avait rien à voir avec un simple civil, et sa façon d'agir était tout bonnement horrible. Un élu d'une telle cruauté, c'était la première fois que j'en voyais. Les mises en garde de Karui me revinrent en tête alors que l'homme me montra physiquement qu'il avait compris ma feinte. Sans hésiter, il replanta les kunaï dans le corps, et mes connaissances en médecine me confirma qu'il avait finit le boulot. J'avais peur, est-ce que tout les élus de cette nation était si cruel ? Est-ce le roi de Fuyu qui demandait un tel comportement ? Cela expliquerait en partie la difficulté qu'avait l'empereur de Seika pour établir une communication entre eux.

Je tentais de cacher au mieux mon ressenti, d'une part pour ne pas paniquer moi-même, et d'autre part, pour éviter que le colosse en face de moi ne soit tenté de me tuer également. Mon subterfuge avait échoué et cela pouvait bien causer ma perte s'il s'en offusquait. D'ailleurs, sa réaction finit par tomber, sous la forme d'une question. Il me demanda pourquoi j'avais lancé ses kunaï, suivi de deux autres questions. Avalant difficilement, je répondis honnêtement. Je sentais que face à lui, c'était la meilleure chose à faire pour l'instant.

J'ai... j'ai agis par pur égoïsme, pour sauver ma peau. Je m'appelle Sakura Haruno et je viens de Fuyu.

Je comptais énormément sur mon sceau dessiné sur la jambe. Il était mon dernier espoir pour m'en sortir sans trop de dégâts. Je continuai de répondre, misant sur cette nouvelle et sûrement dernière feinte.

Ce nom ne me dit rien, je ne l'ai jamais vu. Quant à mon art, effectivement, c'est l'art ninja mais... mais contrairement à vos croyances, je n'ai pas pour habitude de tuer. Mon village d'origine nous apprenait toujours à mettre hors d'état de nuire, pas de tuer systématiquement. Alors quand j'ai dû viser cet homme...

Je pointai du doigt le malfrat troué de blessures.

... Je n'ai fait qu'appliquer mes apprentissages.

Il ne parla pas s'avançant vers moi. Ma peur s'agrandissait. Je fus sans voix quelques secondes avant de voir sa main filer vers moi. Mon corps bougea alors tout seul en se baissant pour éviter la frappe. Je profitai du mouvement pour concentrer du chakra dans mes pieds et me propulser de côté, à quelques mètres de ce qu'on pouvait qualifier de monstre. Dans ma tête j'hésitai à sortir une nouvelle arme. J'avais peur qu'il ne le prenne pour une menace à son égard, ce que je voulais éviter à tout prix. Je pris le parti de rester à cette distance, fixant l'homme des yeux, sans prendre d'arme. Pour l'instant, c'est tout ce que je pouvais faire. Je ne savais rien de lui alors que lui savait déjà quelques éléments sur moi. J'étais donc en désavantage.


- Je ne le savais pas encore,mais je me trouvais en face de celui que je redoutais depuis le début -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Lun 10 Aoû - 20:28



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)



Toujours cette hésitation dans la parole, c'était sans doute de la peur ou du dégoût, par rapport à ses actes, voir même au sien. Ainsi elle se présenta, sous le nom de Sakura Haruno, une jeune femme, élue de Fuyu, dont il n'avait naturellement jamais entendu parler. Mais ce n'était pas forcément une évidence après tout, puisqu'il revenait presque de loin, et cela faisait bien longtemps qu'il n'avait consulté aucun registre de Yuki, qui déterminait les noms des nouveaux élus, au moins ceux qui étaient parti en direction de la capitale de Sul Hei. Cela lui rappelait qu'il existait quelques marginaux, et le nom de Tian Wang lui revint en tête, comme un éclair. Celui là, un élu discret de la nation bleue, s'était juste mit à l'écart, en retrait, il n'en avait plus jamais entendu parler après son avertissement, ce monde l'avait peut être eu, comme d'autres.

En bref, elle disait avoir agit par pur égoïste, mais il ne pouvait pas décemment la croire, elle avait plutôt agit sous l'impulsion de la peur et du temps qui jouait contre elle. Mais même si elle avait endormie sa victime précédente, avant que Zayro ne le tue, la kunoichi avait su faire preuve d'une bonne précision, contrastant décidément avec son attitude.

Le reste de la conversation, déboucha sur le fait qu'elle ne connaissait pas Buster, alors qu'elles partageaient le même art en tout cas, mais ainsi soit t'il, il laissa son regard froid la percer à jour, sans dire un mot. Puis elle opta pour une autre forme de discours, plus explicatif, pour donner des informations sur elle même, son art, son village et ses pratiques. A chaque mots, Zayro secouait discrètement la tête de droite à gauche. Des shinobis qui ne tuaient pas ? C'était comme des assassins n’assassinant pas, ça n'avait aucun sens. Certes, parfois il valait mieux mettre hors d'état de nuire, mais quel autre meilleur moyen que la mort ? L'assurance que l'ennemi ne puisse pas revenir, commettre une nouvelle faute et erreur.

Evidemment qu'elle l'avait mérité cette gifle ! Mais bon, comme il s'y attendait, la jeune femme avait des reflexes, et après une esquive et un bond, elle mit une distance de sécurité entre eux, c'était bien joué, mais Zayro était loin d'avoir voulut vraiment la lui mettre, c'était un test. Cette entrevue n'avait pas si mal commencée après tout, peut être qu'il était l'heure des présentations. Jinn regarda Sakura, désormais un peu plus loin de lui, puis parla ;


Je ne pense pas que ce soit l'égoisme, mais la peur qui vous a poussé à agir tout à l'heure. Quand à votre apprentissage et la mise en pratique, elle est inutile. Un assassin doit assassiner, vous n'êtes pas capable de cela... Ces déchets ne méritait pas la vie ou votre compassion. Voila pourquoi vous êtes une faible femme.

Oui, Jinn la regardait d'un peu plus haut, c'était évident maintenant. Il avait percé la carapace de cette "sois disant" élue de Fuyu, bien qu'il ne soit pas attardé à lui demander son tatouage. Maintenant, le colosse allait lui donner son nom, pour voir l'expression sur son regard et selon laquelle, il déciderait de quoi faire pour la suite de cette conversation. S'arrêtant, après avoir avancé de deux pas, réduisant un peu la distance entre eux, il parla de nouveau ;


Mon nom est..... Zayro Jinn. Bras droit de Sul Hei, et je ne supporte pas les faibles dans votre genre. Surtout dans notre nation, bien que tout cela m'importe peu, il y'aura un point important à jouer, des personnes incapables de tuer, n'ont pas leurs place en ce monde.

Il était peut être l'heure pour elle de se défendre et de sortir des arguments, au moins il n'avait pas ré-attaqué, non, il attendait peut être qu'elle fasse une erreur pour cela ? Qui sait, nul ne savait ce qui se tramait dans l'esprit du géant de Fuyu. Mais après tout, pourquoi ne pas lui laisser une autre chance, non ? Sur les quatre malfrat, deux avaient étés tués et deux gisaient au sol, Knock Out, incapables de bouger. Alors Jinn recula pour finalement aller vers les deux, les prenants par les cheveux pour les traîner devant Sakura.

Malfrat 4 : Aaah... La... Laches nous !
Malfrat 1 : Pitié mec... On s'excuse ! Arrête !

Prouvez moi que j'ai tort, si vous le pouvez.

Il croisa les bras, en attendant de voir quel sorte de Jugement serait rendu par Sakura, ainsi que ses réponses.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Lun 10 Aoû - 21:46



- Zayro Jinn  -


L'étrange homme persista sur son idée de l'art que j'avais appris. Pour lui, ninja signifiait assassin, avec tout ce que cela impliquait. Je ne pensais pas du tout la même chose. Pour moi, les techniques ninja m'avait été transmise comem un héritage pour une tout autre raison. Mais la fin de sa phrase me fit me souvenir de mes premières année en tant que guenin. Une femme faible, oui je l'ai été. Naruto, sasuke, et tant autre auquel j'ai dû faire confiance, et que j'ai laissé combattre pendant que je restais en arrière à pleurnicher. J'étais un fardeau. Maintenant c'était différent. Je n'étais pas la plus forte des ninja, mais je savais me battre.

Je ne suis pas une assassine ! lâchai-je d'un coup, avant de marquer une pause et de continuer. L'art Ninja m'a été transmis par mes aîné pour protéger mes amis, pas pour tuer. Être un ninja ne signifie pas tuer !

Je me demandais si ces mots allait avoir un quelconque impact sur lui. Il ne semblait pas des masses influençable, une carapace bien dure, impérméable aux avis divergents. Mais le pire restait à venir. Son nom... il me dit son nom et je compris enfin à qui j'avais à faire.



Zayro Jinn, l'homme le plus dangereux de tout Kosaten, responsable du massacre d'Hibana et du temple de Minshu. L'homme que plus personne n'arrête, l'homme invincible aux desseins diabolique. En résumé, je me trouvais devant un orochimaru en pire. Le temps de regretter mes paroles, tous mes membres tremblèrent soudain et mon visage afficha cette fois franchement la peur que j'éprouvais. Je ne pouvais plus la cacher, elle était trop grande. En venant à Fuyu, j'espérais tomber sur n'importe qui sauf lui. Il était le seul que je ne voulais croiser, et voilà que c'était le premier qui vint à ma rencontre en ces terres hostiles.

Je demeurai immobile alors que le dénommé Zayro continuait de parler. J'étais terrorisé comme l'était la fille de 12 ans que j'étais face à Orochimaru. Je le vis, l'oeil rempli d'eau salée amené deux corps devant moi. Complètement tétanisée j'étais à nouveau confrontée au dilem: tué et être tuée. Le regard terrifié posé sur les deux malfrats, je me sentis prise au piège. Cette fois, ce n'était pas une, mais deux personnes qui devaient mourir de ma main pour que moi j'aie une chance de survivre. Le discernement dont je faisais preuve en temps sembla s'en aller. Les bons enseignements de Konoha se volatilisait, remplacé la l'effrayante idée que mes jours pouvaient être comptés. L'instinct animal que l'on possédait tous en ces situations extrême sembla refaire surface.

Je n'avais plus le choix...

Ma main alla chercher d'elle-même un kunaï  alors que mes yeux lâchèrent leur premières larmes. Serrant les dents, je levai le bras et le rabaissai sur la cible. Cette fois j'avais touché le coeur. La feinte n'était plus une option désormais. Le deuxième fut tué de la même manière. De ma main tremblante, j'envoyai deux innocents au ciel. La mort dans l'âme, j'osai encore posé mon regard sur Zayro, attendant comme un vertict

Et maintenant, qu'allait-il advenir de moi ?


- J'étais devenu la mouche prisonnière de la toile d'une araignée. -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Lun 10 Aoû - 23:08



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)

Sakura n'en démordait pas, elle défendait son art, comme son point de vu. Pour elle, qui était Ninja, enfin Kunoichi pour les femmes pratiquantes de cela, et bien elle n'était pas une assassin ou tueuse comme lui, non, la jeune fille se voyait autrement, et son discours en aurait presque fait sourire Jinn, s'il en avait eu l'envie. Voila donc qu'elle dévoilait presque son nindô, "protéger ses amis" et les siens, avec ses talents, elle aurait pu les mettre à profit dans la guerre qui allait avoir lieu, mais au lieu de ça... Bref, Jinn la fixa d'un regard sombre, c'était bien sur, un peu avant de lui dire son nom et ne lui laisser aucune alternative sur la vie des deux imbéciles de tout à l'heure.

Et voila que la première étape se passait bien, son visage, la sueur, les tremblements, elle connaissait son nom, et pourtant, il ne voyait pas en quoi un élu ou une élue de Fuyu, aurait pu avoir peur de quelqu'un provenant de sa nation. De son passif ici, sur Kosaten, Zayro ne s'en était prit qu'aux ennemis, Seika et Minshu, ses élus aussi. Certes, il avait pas mal de contentieux avec quelques personnes de sa nation, mais ça n'allait pas encore jusqu'au meurtre.


Protéger vos amis ? Il n'y a plus rien sur quoi vous pouvez comptez en ce monde, car rien n'ici n'a lieu d'être. Si un art doit être utilisé, c'est celui de la destruction et de la mort, pour mettre un terme à cette engeance.

Detruire Kosaten, ce n'était pas la première fois qu'il disait son objectif final. Jotaro, et bons nombres d'autres élus maintenant, commençaient à êtres au courant des sombres, très sombres desseins de Zayro. D'ailleurs, il ne prétendait pas au titre de "messager des enfers" pour rien...

Mais c'était bien de voir le vrai visage de cette élue, déjà trop peureuse à son gout, bien avant qu'elle ne mette un visage sur un nom. Allait t'elle avoir le cran d'aller au bout de sa demande ? Après avoir amené les corps et observé Sakura pendant une minute environs, elle s’exécute, la boule au ventre et à contre cœur, inutile de le nier, c'était facile à deviner encore une fois.

Elle avait tout de même tué ces hommes, c'était quelque chose qu'il n'aurait peut être pas imaginé sur le coup, mais la peur poussait au vice mortel, tout comme Morgiana qui avait été manipulé. Les êtres faibles comme elles, devaient savoir ou étaient leurs place dans les temps voulus. Il la regarda et puis constata la mort des deux hommes, un kunai en plein cœur, une mort rapide et pas douloureuse, ce n'était vraiment pas une tueuse, trop pourvue de bons sentiments.


Il est clair que vous n'êtes qu'une faible. Cependant, vous m'avez dis venir de Fuyu, si vous connaissez mon nom, vous devez être là depuis quelques temps et je doute qu'au sein de cette nation, on vous ait avertis contre moi... Montrez moi votre sceau, maintenant.

Le ton employé était sec, dur, froid, constant, c'était bel et bien un ordre qu'il lui donnait. Pas de doute sur son regard implacable, si elle ne le montrait pas, elle allait mourir ici et maintenant. Il ne la félicita meme pas sur le fait qu'elle avait osé accomplir sa demande envers les hommes qui gisaient au sol par terre désormais. Mais voila, à chaque village sa garde personnelle...

La rixe, le sang, tout ça avait rameuté une troupe de soldats et Zayro aurait très bien pu les tuer, mais très franchement, il voulait retourner au plus vite à Yuki. Malgré tout, il désirais perdre un peu de temps avec Sakura, pour en apprendre plus. Non pas qu'il soit curieux ou qu'elle l'intriguait d'avantage, mais certains éléments ne collaient pas, pas envers son oeil de tueur observateur en tout cas. Il se rapprocha d'elle, la saisissant par l'épaule sans lui laisser le choix et l'emmena plus loin.

Il bondit sur un toit, pour se mettre à l'écart, une fois fait, il l'observa et la lacha de nouveau. Il avait de la force et de la rapidité, elle y avait été contrainte, mais pour le moment, face à un tel démon, elle s'en sortait plutôt bien...


Et maintenant vous allez me repondre. Depuis combien de temps êtes vous sur Kosaten, êtes vous déjà allez à Yuki ? De toute manière, vous allez m'y accompagner.

Voila qu'elle s'apprêtait à être interrogé et mené sous bonne escorte. Etait ce la roue du destin ou de la fatalité ? Sakura avait mit les pieds dans le plus mauvais des pays et peut être allait t'elle commencer à le regretter, tot ou tard.




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Mar 11 Aoû - 21:11



- Garder la tête froide -




La respiration toujours haletante, je m'efforçai de pas céder à la panique. Il fallait que je me calme pour pouvoir réfléchir et peut-être avoir une chance de m'en sortir. Fixant toujours Zayro, le visage loin d'être rassuré, j'avalai difficilement. Réfléchissant à toute vitesse à comment me sortir de cette galère sans nom, une idée me vint à l'esprit quand il évoqua le sceau. D'après mes informations, il était de ce camps. Je ne savais pas s'il était toujours prisonnier de la marque, mais la supposition qu'il ne tente rien de mortel contre moi si j'arrivais à lui faire croire que je venais de Fuyu se révéla être le petit espoir auquel je pouvais m'accrocher.De toute manière cette fois-ci, personne n'allait intervenir comme cela se passait bien souvent dans mon monde. Il n'y avait que Naruto à Kosaten, et pour l'instant, il était réduit à une puissance bien médiocre. Donc même s'il venait ici, on risquait d'y passer tout les deux, surtout que mon coéquipier ne connaissait probablement rien de la dangerosité de Zayro.

Mes yeux s'arrêtèrent de pleurer mais je n'en menais toujours pas large. Lentement, j'avançai la jambe sur laquelle j'avais dessiné la fausse marque et la pointa du doigt. Je parvins à articuler, espérant plus que tout que ça n'aggrave pas mon cas déjà plus que critique.

Mon sceau est là. À vrai dire, on...on m'a déjà parlé de vous, et à chaque fois on m'a dit... on m'a dit que vous étiez quelqu'un de très puissant. Alors... alors c'est impressionnant de vous voir en vrai,  je...

Je n'en dis pas plus, coupé par le geste de l'élu de Fuyu qui me prit par l'épaule. Mon sang se glaça et je me retins de crier. Je ne me débattis même pas, étant encore sous l'effet de la peur et la surprise du mouvement. Seul mes yeux s'agrandir un peu, soulignant l'effet soudain de la prise. Une fois lâchée, je reposai mon regard sur lui, comme pour le surveiller. Aucune larme ne sortait, et mon visage paraissait un brin moins apeuré. Je le fixais maintenant comme un ennemi de haut niveau. Je pouvais m'en sortir, je ne savais pas dans quel état j'allais finir, mais je devais me raccrocher à cet espoir pour pouvoir faire face.

Il continua de me questionner, ses yeux perçant et froid toujours rivés sur moi. Encore trop peureuse pour mentir, je commençai par déclarer.

Deux... deux mois et demi environ...

Puis prenant une grande inspiration qui me fit du bien et me détendit quelques peu, j'osai demander.

Pourquoi avez-vous besoin de quelqu'un d'aussi faible que moi à Yuki ? Vous l'avez dit vous-même, pour vous, je suis qu'une fille faible ne remplissant les devoirs d'un ninja selon votre image. Pourquoi vous encombrer d'un tel fardeau ?



- allait-ce marcher ? -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Mer 12 Aoû - 4:21



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)

Un peu avant de se retrouver sur le toit, à l'abris de l'arrivée des  gardes, il fallait bien que Sakura prouve deux ou trois choses à son sujet, et ce fut le cas. Envers un homme comme Zayro Jinn, elle ne pouvait décemment par faire l'erreur de montrer un sceau de Seika. Les rouges avaient toujours étés les ennemis du colosse, presque comme si c'était naturel, entre eux. Schneiden, Geleerde, Hibana, l'attaque de Chikai, c'était non pas poussé par la nature divine des choses, mais les camps semblaient êtres bien faits pour que le bien et le mal s'entrechoquent. C'était peut être ça, la finalité de toute chose... En tout cas, Sakura eut le courage d'avancer sa jambe, démontrant un sceau de Fuyu, fort bien reproduit. Il regarda la marque, presque d'un air désintéressé, mais au moins, il goba la supercherie.

Il était plus facile de faire croire à un faux sceau, qu'à une mise en scène macabre dont elle n'avait pas su faire preuve. Et même s'il ne pouvait pas prouver qu'elle appartenait à un autre camp, en voyant qu'elle tremblait, haletait, pleurait, ce qui n'avait rien à voir avec les élus et guerriers de Fuyu, il ne pouvait pas ignorer son rôle d'élue pour le moment. Selon ce qu'elle disait, c'est juste par le fait d'être impressionné par Zayro. En temps normal, il aurait pu être flatté de faire l'objet de la terreur, dans le regard d'un autre élu, mais il s'en fichait, il n'aimait pas ça, être aussi faible.

Peu importe au final, puisqu'il lui coupa le souffle pour l'emmener en haut, sur le toit et continuer de poser ses questions, auxquelles elle s’efforça de répondre, en étant encore plus choqué qu'avant.


Deux mois ?

C'était un petit moment mine de rien, deux mois. Mais c'était à peu près depuis le temps qu'il n'avait pas remit les pieds à Fuyu, ou reçus un rapport des nouveaux arrivants et élus, elle avait de la chance, il ne pouvait pas vérifier ce que Sakura avançait. Mais la suite de ses propos furent interressants, plus ou moins en tout cas.

Après avoir prit une grande inspiration, comme si elle s'apprêtait à demander ou dire l'impossible, elle demanda à Jinn, pourquoi il voulait l'emmener, se qualifiant elle même d'être faible, ou plutôt, appuyant les derniers propos du tueur. Elle avait raison sur ce point, entièrement raison. Il croisa les bras et réfléchit un instant... Prouver une identité n'était pas dans l'ordre de ses priorités, avait t'il vraiment envie de s'encombrer ? La réponse était non. Clairement, Zayro voulait remettre de l'ordre dans ses affaires à Fuyu, s'informer, s'entrainer et repartir pour un autre objectif. Et dans tout ça, il n'avait pas de temps à perdre avec la fille aux cheveux roses. Mais si elle était une ennemie, il devait le savoir, alors il prendrait le temps de verifier... Voila pourquoi, il lui parla de nouveau ;


En effet, je ne m'encombrerais pas de votre présence. Mais je vérifierais vos dire, et si je découvre que vous m'avez mentis, je vous retrouverais, je vous traquerais, et vous me le paierez.

C'était un avertissement, de l'homme que certains pensaient le plus fort de Fuyu au moins, peut être de Kosaten, en tout cas en tant qu'élu. Mais qui sait, beaucoup progressait, et lui, repensait à elle, qui était là depuis deux mois. En autant de temps, lui, Zayro, avait su évoluer vite et devenir plus fort, se transcender presque avec ce timing. Elle ne devait pas être si faible que ça, surtout si elle venait de cette Nation, il devait en avoir le cœur net.

Vous avez éveillez ma curiosité, avec toutes ces improbabilités à votre sujet. Quelle était votre spécialité sur votre monde, si vous ne tuiez pas ? Vous aviez le rôle de la fille qui reste derrière tout le monde, celle qu'on oublie, qui s'efface, c'est ça n'est ce pas ? Pourtant, tout à l'heure vous avez bien réussi à tuer ces hommes, voila votre potentiel sur ce monde là. Quels sont vos talents, Sakura Haruno et d'autres de votre monde sont ils sur Kosaten ?

Un véritable interrogatoire qu'il lui donnait, pour lui tirer les vers du nez évidemment. Mais par rapport à bon nombre d'individus, elle s'en sortait bien. Zayro, sans prendre le temps d'attendre une réponse, Immobilisa Sakura avec sa Zayro ombra, une technique plutôt redoutable et se permettant de jauger les adversaire qui avaient beaucoup moins de spiritualité que lui. Ca avait marché, elle était donc pas très forte en effet, sur ce point au moins, elle n'avait pas menti. Puis Jinn s'approcha d'elle et lui plaça un coup de poing dans le ventre, vers l'estomac, un impact franc et puissant.

Je ne ressent pas de haine, ni de colère à votre égard, mais pourtant, la faiblesse qui découle de vous, de vos tremblements, de votre souffle, me dégoute. Je n'ai qu'une envie, c'est de mettre un terme à votre existence, dans la plus pire des façons... Mais...

Ah oui au fait, quand je disais que Sakura s'en sortait bien, oubliez ... Bref, revenons en à Zayro et son "mais" mélodramatique.

... Même les insectes aurons leurs rôles dans la grande guerre, vous avez de la chance, aujourd'hui vous vivez, mais demain, est un autre jour. En attendant, contentez vous de me répondre. Fit t'il, en relâchant l'étreinte de la Zayro Ombra.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Mer 12 Aoû - 20:38



- Soin  -


Cela avait le mérite d'être clair. Si jamais Zayro découvrait que j'appartenais en réalité au dieu Phénix, il en était fini de moi. Il allait littéralement me tuer, ou du moins, me faire passer les pires souffrances de ma vie. Cela sonnait comme une porte de cage qui se refermait sur moi. Je ne savais plus jusqu'à quel point je pouvais encore mentir pour me couvrir. Le moindre faux pas déclencherait un véritable cataclysme. Comment prévoir la réaction d'un être si cruel si le fait que je lui cachais ma marque rouge venait à se savoir ?

J'avais de plus en plus de mal à rester calme. Au fond de moi, j'avais envie de fuir, de quitter cette atmosphère ténébreuse, mais mon corps ne bougeait pas. Ma raison le martelait: je n'avais aucune chance de fuir contre la volonté du colosse. Le seul espoir de retourner à Seika en un seul morceau était que lui-même le décide. Et à la vue des questions qu'il me posait, ce n'était pas gagné. Il avait parfaitement compris que je n'étais pas une guerrière chevronnée, mais me demandait tout de même quels étaient mes points forts. Je voulus répondre, quand je sentis mon corps se figer.

Qu'est-ce que...

Je sentis comme une compression tout le long de mon corps. Me demandant ce qui m'arrivait, je compris bien vite que Zayro avait dû utiliser une technique de pétrification, qui fit bondir mon coeur dans la poitrine. Qu'avait-il l'intention de faire en m'immobilisant de la sorte ? Je pouvais malheureusement m'attendre à tout avec lui, ce qui n'était pas pour me rassurer. Ma peur s'accrut lorsqu'il s'approcha de moi.

M'arrachant un gémissement, je sentis l'impact dans mon estomac me couper le souffle. Autant surprise que mal, je sentis la douleur s'installer, dessinant une grimace sur mon visage. Je tombai à genoux, une main sur le ventre, cherchant à reprendre mon souffle. Le coup était bien placé, il savait ce qu'il faisait. Impuissante et incapable de parler pendant quelques secondes, je ne pus qu'entendre le discours effroyable du colosse. Il m'horrifia en tout point. Il avait clairement exprimer son souhait de me tuer, retardé par une sorte d'intérêt bref à me laisser en vie.

Je recommençai à respirer normalement, et sentant un instant l'endroit touché, je constatai que rien n'était cassé. Pas besoin donc de me soigner. Me relevant pour à nouveau faire face à l'élu de Fuyu, je pris enfin la paroles.


Les soins... mon rôle était médical dans mon monde d'origine. Alors évidemment, les ninja médecin sont plutôt à l'arrière dans les combats, ils sont indispensables à l'équipe. Quant aux deux hommes, l'explication, c'est qu'avant d'endosser le rôle de soigneuse, j'ai été formé au combat, mais vous l'aveu deviné, ce n'est pas mon fort... et jusqu'à maintenant, je n'ai croisé personne de mon monde à part deux ayant la place d'ennemi avant Kosaten. Je ne sais dans par camps ils ont été choisi.

Ce n'étais pas tout à fait faux pour Tobi et Nagato. Même si pour l'homme masqué, j'avais une petite idée pas confirmée, le camps de l'autre m'était totalement inconnu. Et pour Naruto, cela faisait que quelques jours qu'il était arrivé à Kosaten, et il n'avait que très peu quitté Seika. Il était donc très peu probable que Zayro l'ait vu. Je me gardai donc d'en parler devant lui.


- Je jouais avec le feu -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Mer 12 Aoû - 21:31



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)

Il avait senti le cœur de Sakura, battre à vive allure, après l'avoir paralysé. Le coup de poing dans le ventre avait suffit à récolter quelques atomes, un rien suffisait, il les absorba en toute simplicité et discrétion. Quoiqu'il en soit, Jinn n'était pas entrain de lui faire subir un quelconque test et puis, la fille au nom de cerisier en nippon, n'avait pas le même attrait qu'avait été Morgiana par exemple. Il l'écouta parler, sur sa spécialité et puis dire qu'elle ne connaissait que deux ennemis naturels de son monde, ayant émergés ici. C'était une bonne information, mais elle n'était pas entrée dans les détails. Zayro n'aimait pas qu'on lui fasse perdre du temps, malgré tout, il en avait déjà pas mal perdu à force de lui parler, il saurait qu'elle pouvait lui dire tout et n'importe quoi, comme lui cacher l'essentiel, et le colosse de Fuyu, ne pouvait malheureusement pas prendre assez de minutes pour tout savoir.

Quelques questions ne seraient donc pas posées et resteraient en suspens. Dans la rue à coté, les gardes s'agitaient, brandissaient des torches ou des petites lumières au bout de grands bâtons, pour justement éclairer les toits et les zones sombres. Pas d'inquietude pour le messager de l'enfer et Sakura, ils étaient en hauteur, mais surtout au centre d'un toit, pas de risque d'être découvert, et puis au fond il s'en fichait, ça se voyait. Toutefois, ne pas faire de vague, dans la nation d'ou on venait, était mieux de préférence. Il regarda la jeune fille, qui s'était bien remit du coup de poing, en même temps, si elle était médecin, rien d’étonnant.


Ces ennemis, donnez moi leurs noms.

Quitte à partir bientôt, autant qu'il ait quelques informations supplémentaire sur ces fameux ennemis. Cela pouvait donc dire, que plusieurs personnes du même monde, pouvaient vraiment venir sur Kosaten. Zayro n'avait encore pas entendu parlé de personnes de son monde, ni alliés, ni ennemis. Mais il devait envisager la possibilité de voir K'dash et sa team débarquer, tout comme Igniz, son maitre. Mais pouvait t'il seulement concevoir ça ? Igniz bridé par un sceau ? C'était impossible, il ne savait pas comment il réagirait à ça, vraiment, pour la première fois, une pensée comme celle ci, arriva à le perturber.

Zayro se maintint le front une seconde, puis recentra son attention sur la jeune femme. Qu'avait t'elle donc d'autre à dire ? Surement pas grand chose, la peur l'animait et ça se voyait qu'elle voulait une chose et une seule, c'était de partir, de foutre le camp vite fait bien fait, en priant de rester intacte pour le reste de la journée. Il ne tirerait rien de plus d'elle et le savait, quand au timing, il s'écoulait. Alors il ajouta ;


Vous avez de la chance. Je dois vraiment retourner à Yuki au plus vite.

A ce moment là, son regard se posa sur le sien, elle avait beau avoir de jolis yeux, lui ne reflétait qu'un regard froid et malsain, de tueur au cœur froid, voir plutôt sans cœur du tout. Il n'avait pas tué depuis longtemps (enfin, depuis le temple exactement) Mais avec le recul, il ne se souvenait pas d'avoir jamais tué un seul élu ou une seule élue. Il avait failli, quelques fois, comme au temple contre Emiya, et Zayro avait évidemment empalé dans l'intention de tuer Neo et Soi fon, mais à chaque fois, les élus étaient sauvés, par la roue du destin.

Soit cela venait de lui, soit d'eux, soit d'un événement divin, mais avec le recul et son objectivité, il constatait vraiment ce fait, aucun élus n'était mort de sa main. Certains comme Ultimécia, Tian Wang ou Asuka avaient disparus de la surface de Kosaten, mais il n'en était pas le responsable...

D'autres comme Sakura ici présente, était sauvé par le temps, par son ambition et objectif également, de voir la guerre de préparer, mais n'en faisait t'il pas trop ? Trop d'élus vivants risquerait de poser un problème. Alors Zayro se promettait une chose, le prochain véritable combat contre un élu, serait vraiment à mort, et il irait au bout, à moins bien sur que la personne soit d'une utilité capitale. Oui, c'était mieux de se fixer un tel objectif.. Sakura avait de la chance en effet, car elle n'était pas dans le timing actuel de cet objectif.


Répondez moi rapidement et je vous laisserais.

En attendant sa réponse quelques minutes, Zayro décida par la suite de partir, pour Yuki. Cette fois ci, l'élue de Seika s'en sortait bien, encore une fois, une élue ennemie sauvée par le destin ou le coup du sort, mais les prochaines rencontres avec Jinn, ne seraient plus ainsi, alors oui, elle avait eu de la chance, beaucoup de chance.

Le tueur de Fuyu, s'en irait après avoir eu ses réponses, des noms, juste ça, et enfin la paix sur son chemin, quand à lui, le retour vers Yuki, Sul Hei et les dossiers sur les nouveaux élus, avec un autre mot d'ordre en tête, se rapprocher de Schneiden, qui n'était pas venu au temple ! Pourquoi... Son ennemi n'était pas venu, seule sa petite peste de Louve avait fait le chemin, était ce une provocation ? Comment avait t'il évolué ? Il devait le savoir, et pour ça, une seule direction serait à prendre, après un nouveau départ... Le temple du croc du serpent !


________

hrp : Zayro part une fois la réponse obtenue, je pourrais éventuellement clore le rp après ta réponse, ou en rajouter une, on verra. Merci en tout cas. Tu vois j'suis pas si méchant ^^
[/quote]



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Jeu 13 Aoû - 20:04



- Un brin de courage... ou de folie -


Zayro sembla s'intéresser aux deux membres de l'akatsuki que j'avais qualifié d'ennemi. Silencieusement, je me demandai pourquoi il désirait savoir leur nom. Qu'en ferait-il ? Le sceau de ces deux ninja bridait leur pouvoir et il était certain que la moitié de leur capacité au moins était encore inaccessible lors de notre rencontre. Le fixant toujours du regard, je laissai passer quelques secondes, à réfléchir. Fallait-il les lui donner ? Je n'avais aucune raison de les protéger, bien au contraire, mais je devais admettre que sa demande m'étonnait beaucoup. Avalant difficilement, ma bouche bougea enfin.

Pourquoi ces noms vous intéressent-t-ils ? Vous comptez en faire vos alliés ?

J'avais tenté de répondre à sa question par une autre. Je ne savais pas à quoi je m'exposais, mais je ressentis le courage de le faire. Un courage qui jusqu'à maintenant, se contentait de me faire tenir le coup émotionnellement, mais qui maintenant, me poussait à aller plus loin. Allais-je m'en mordre les doigts ? Sûrement, mais ma tête, malgré l'énorme tension qui s'était installée dans mon corps, me disait que je ne devais pas tout céder. J'en avais déjà beaucoup dit, et peut-être trop. Après tout, j'étais de Seika, lui de Fuyu. Donner trop d'informations à l'ennemi pouvait avoir de lourdes conséquences à l'avenir. Je risquais gros en lui répondant de cette manière je le savais. Mon regard peu assuré affrontant légèrement le sien, froid et glacial, je n'osais encore pas faire le moindre geste contre lui.

Je ne devais pas déclencher de combat, cependant J'avais très bien entendu qu'il était pressé de rejoindre une ville que je connaissais encore pas, et les gardes qui tournaient autour de la maison sur laquelle nous étions perchés jouaient en ma faveur. Nous ne pouvions pas rester éternellement à cet endroit. Je tremblais, certes, mais j'avais opté pour jouer sur cette situation quelques peu délicate pour l'homme en face de moi. Faire traîner les choses, voilà ce que j'essayais désormais de faire.


- Il fallait que je tente. -



HRP:
 



MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Ven 14 Aoû - 12:51



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)

Il voulait partir, il lui avait dit, elle avait donc comprit que sa sécurité dépendait de son départ imminent... Et pourtant. Et pourtant Sakura, décida à gagner du temps, peut être se pensait t'elle vraiment en sécurité pour le coup, se disait t'elle qu'elle n'avait plus grand chose à craindre, alors au lieu de donner immédiatement des noms, qui porterais à conséquences dans tous les cas, la jeune femme prit le temps de réfléchir bien comme il faut, puis questionna de nouveau Zayro. Hors si il y'avait bien une chose que le messager de l'enfer n'aimait pas, c'était de perdre du temps, qu'on détourne ses questions ou il voulait une réponse nette, claire et précise, et surtout immédiate ! Mais non, la jeune demoiselle n'en avait pas fini semble t'il. Prête à essuyer le reflet de son erreur, Jinn se retourna vers elle pour la regarder comme il le faisait depuis le début.

Froid, glacé, sans coeur et sentiment, l'homme du Nest approcha d'un pas, puis deux, puis disparut de la simple vision de la Kunoichi, pour réapparaître immédiatement, juste en face d'elle, prenant son cou dans ses deux mains, soulevant de toute sa force la médecin, à au moins la hauteur de ses genoux, et serrant sa poigne infernale sur elle, comprimant ses voies respiratoires. Evidemment, il ne la quittait pas du regard, un visage de mort, inexpressif, il pouvait la tuer, à vrai dire, il était entrain et tout se faisait en silence. Continuant à l'observer, rapprochant le visage de la jeune femme, dont la nuque était toujours sous son emprise dominante, il lui répondit :


Ne poussez pas votre chance. Ce que je ferais de ces noms, n'est pas votre problème.  

Mais une morte aurait eu bien du mal à lui répondre de toute manière, alors il relâcha son étreinte et la poussa violemment au sol. Evidemment les gardes venait d'entendre le choc d'un corps contre un toit et partaient vérifier ça dans l'instant. Ca importait peu à Jinn, le temps qu'ils trouvent comment accéder, il serait parti et dans tous les cas, son statut de bras droit de Sul Hei, lui autorisait certaines choses... Ceux qui étaient morts en bas, restaient des moins que rien et des criminels, donc pas trop de soucis à se faire, en revanche Sakura ne pourrait peut être pas en dire autant. Alors il vint une idée à Jinn.


Gardes ! Nous sommes sur ce toit, depêchez vous. Et vous... Dit il en fixant Sakura ... Ne bougez pas.

Il attendait toujours la réponse de Sakura et ne partirait qu'après avoir entendu les noms en question. Elle savait qu'en rentrant à Yuki, Zayro finirait pas enquêter sur elle, ou plutôt les nouveaux élus arrivants dans le camp de fuyu ou répertoriés par les espions à la solde de Sul Hei, si le nom de Sakura Haruno ne figurait pas sur la liste ou pire, s'il figurait ailleurs, mieux valait alors pour elle, qu'elle soit loin de lui. Mais en attendant, en sonnant l'alerte, les gardes trouvèrent le moyen d'arriver jusqu'à eux, les tenants tous les deux en joue avec des sortes de lances ou des épées de fer et d'acier. Cinq gardes sur le toit, un sixième en attente dans la maison, en plus des badauds en bas, curieux.

Haltes là ! Restez ou vous êtes !
On va vous arrêtez, mais... Oh, c'est vous Zayro-sama.

Oui, j'enquête. Il se trouve que cette femme est suspectée de trahison, Sakura Haruno est son nom, une élue de plus de deux mois, sous le sigle de notre nation.

Hmm elle ne me dit rien, mais il y'a de nombreux élus.
Qu'a t'elle fait au juste ?

Je ne vous demande pas de l'arrêter. Mais vous allez surveillez cette femme, pendant son séjour ici et m'envoyez vos rapports à Yuki.

Les gardes se regardèrent, ils semblaient toutefois d'accord. Zayro était un poids lourds du royaume, l'élu le plus gradé et fort de Fuyu, les rumeurs et sa réputation avait déjà fait le tour de Kosaten et il demeurait sans doute comme l'un des élus de la première vague, les plus influents sur Kosaten. Le sous chef du Nest croisa les bras, laissa les gardes partir, deux restèrent pour surveiller Sakura, qui ne pourrait pas faire grand chose dans Kyougâ, sans tenter de semer les gardes et si tel était le cas, le rapport serait fait et la trahison confirmé, d'ailleurs, Zayro apporta la cerise du le gâteau, grâce à son commentaire ;

Si elle n'a rien à se reprocher, alors elle n'essaieras pas de vous semer. Lorsqu'elle quittera ce village, vous la ferez suivre également, je veux un rapport tous les jours sur mon bureau.

Voila Sakura, prise dans son piège. Suspectée ainsi, elle ne pourrait pas trop tenter quelque chose à Fuyu, il ne l'arrêtait pas, ni ne l'empêchait de partir et aller ailleurs, mais de Kyouga, jusqu'aux plus lointaines terres Fuyiennes, elle serait suivie. Si elle tentait de semer la garde, ou s'ils voyaient quelques chose de suspect, Zayro en serait informé. Pour finir, Zayro la regarda, son regard en disait long, il disait à la fille aux cheveux roses ; " J'ai gagné, avant même d'avoir sorti les griffes ", parfois mieux valait piéger qu'attaquer.

________

nb : Sakura sera suivie par des gardes (tu peux les jouer dans tes rps a Fuyu) pendant son séjour à Fuyu, Zayro aura un rapport par jours, par lettre. Ils ne te suivrons pas hors de Fuyu. Mais tu es surveillée !




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Dim 16 Aoû - 17:33



- Cernée -


J'avais tenté, mais j'aurais dû savoir que ça n'allait sûrement pas marché. J'étais devant le pire élu de Kosaten, et tout ce que j'avais trouvé à faire, c'était lui tenir tête. Quelle idiote ! La gorge prise entre deux mains surpuissante, j'eus tout le temps de regretter mes paroles. Instinctivement, je tenais les mains du colosse et essayais de les écarter mais en vain. L'air ne passait plus, je me rappelais qu'il avait mentionné plus tôt son envie de me tuer, et je ne pus que croire que l'instant était arrivé. Incapable de me défendre, je voyais déjà mon existence se terminer, privé d'oxygène.

Mais après quelques mots, Zayro me lâcha et me poussa contre le toit. À terre j'haletai, cherchant à reprendre mon souffle. Une nouvelle fois, je fis passer ma main autour du cou et de la nuque et soulagea rapidement la douleur intense que je ressentais. À peine mon rythme respiratoire normal, je cédai faiblement.



N...nagato et Tobi.... s... dont les noms des deux élus que je connais....

J'entendis les gardes appeler du bas et commencer de monter. Et comple des chose, l'homme les guida jusqu'à nous. C'est à cet instant que je me rendis compte de l'énorme faute de calcul que j'avais faite. Zayro venait de Fuyu. Il était normal que les gardes lui fasse confiance, même s'il était cruel comme personne. Encore au sol, je regardai le monstre donner des ordres aux gardes qui me frustra au plus haut point. Surveillée, j'allais être surveillée par deux gardes et épiée même si je sortais du royaume du dragon.

Cela se présentais très mal. Je ne pouvais plus explorer Fuyu comme je le désirais en entrant ici. Si les deux hommes qui désormais m'entouraient me voyait chercher des informations ici, ils allaient instantanément comprendre. Le faux sceau m'avait sauvée jusqu'ici mais il n'allait pas être éternellement fiable. Si je persistais à rester ici, je risquais d'aggraver la situation déjà catastrophique.

Une idée me vint à l'esprit, mais je ne voulais agir sur un coup de tête. Gardant mon calme en me relevant, je ne fis rien pour l'instant. Zayro était toujours présent, et mon idée me marcherait pas sur lui. Je ne fis donc rien pour l'instant, encore trop peureuse pour agir. Je contentai d'observer brièvement les deux hommes qui m'encadraient avant de reporter mon regard sur Zayro.


- C'était un coup à jouer -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 6061
Yens : 122
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 249
Nombre de topic terminé: 131
Exp:
7/18  (7/18)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Lun 17 Aoû - 17:20



«Du rose dans le froid de Fuyu»
Sakura, le cerisier de Seika

* Ce rp se passe après la rencontre d'Akiko (suivre chrono de zayro)

Elle n'avait finalement pas mis longtemps à dévoiler les noms qu'il attendait, mais pourquoi fallait t'il toujours en venir à la violence pour avoir des réponses. Même si Zayro était un tueur, il n'aimait pas perdre du temps en tabassage inutile, quand il pouvait avoir la réponse directement. Mais telle était la nature humaine, une nature qui voulait affronter le plus fort sans en avoir les moyens, les humains n'apprenaient vraiment que trop mal ou était leurs places... Décidément. Mais au final, Jinn avait eu ce qu'il voulait, et pouvait désormais réfléchir sur la possibilité de partir pour de bon.

Sakura pensait que deux gardes étaient affectés à sa surveillance, mais il y'en avait peut être bien plus, l'ordre de surveillance serait relayé plus tard, mais la jeune fille avait de la chance, il était fort probable qu'il n'ait pas de temps à lui consacrer une traque, trop de gros projets se bousculaient en urgence, et une "Sakura" était le cadet de ses soucis, néanmoins, pas question de relâcher la pression pour lui faire croire le contraire, elle devait se sentir épié dans ses moindres mouvements. La Kunoichi semblait préparer quelque chose, mais il ne le vit pas, il assura un dernier regard sur elle ;


Dans tous les cas, passez à Yuki dans les prochains jours et faites acte de présence pour vous disculpez de tous soupçons. Mais n'oubliez pas que Fuyu vous observera.  

Et que par la même, il serait donc au courant de ses faits et gestes, à moins bien sur que l'idée qu'avait prévu Sakura, ne soit salvatrice pour elle. Bref, Jinn quitta le toit en redescendant par les escaliers poliment et normalement. Il atteint la rue et se dirigea vers une étable pour prendre un cheval et foncer en direction de Yuki, ou beaucoup de chose l'attendait.

Il parti en faisant huer son canasson, dans un galop qui fit dégager de la fumée enneigée sur le terrain. Zayro était parti, mais les gardes étaient encore là, sur le toit, à observer une Sakura qui était encore au sol, avec une respiration qu'elle récupérait doucement, tout doucement. La poigne de Zayro ne lui laisserait pas de grandes séquelles si ce n'était de la peur. Mais au final, la Kunoichi s'en sortait bien, car Jinn n'avait pas eu de temps à lui consacré, pressé par le temps.

Les soldats gardèrent leurs attentions commune envers la jeune femme.

Vous pouvez disposez, mais nous allons vous suivre.

Trois gardes s'affectèrent à sa surveillance dans le village, si elle le quittait, un binome la suivrait a cheval sur les autres terres, il n'y avait que dans le cas ou elle quittait de nouveau Fuyu, que la poursuite serait arrêté, mais les autres villes et villages seraient rapidement au courant du fait de devoir l'épié dans tous les cas, elle ne pouvait pas vraiment échapper à ça... En plus, Zayro lui avait demandé de passer à Yuki, la capitale, dans l'espoir de s'enregistrer, verifier son sceau, ses informations, sa loyauté à la nation et se disculper une fois pour toute !

Vous avez de la chance, on a entendu dire qu'en général, Zayro était beaucoup plus terrifiant.

Mesurait t'elle seulement cette chance ? Pas sur, mais il était peut être temps pour Sakura, de mettre en place son fameux plan B, un plan de secours, qui allait peut être lui permettre de s'échapper de tout ça, tout en continuant sa mission ou tout au plus, ce qu'elle était venue faire de base à Fuyu. Elle avait croisé le pire, alors ce qui l'attendait ensuite, ne pouvait plus être aussi effrayant, non ?
____________

don't forget !

Zayro parti
[/quote]



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3537
Yens : 61
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 137
Nombre de topic terminé: 58
Exp:
5/12  (5/12)
avatar
Sakura Haruno ♕ Héroïne de Seika ♕

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    Jeu 20 Aoû - 18:55



- Fuite -


Je restai silencieuse dans un premier temps à la remarque du garde. Je l’avais bien compris. Dès maintenant, les yeux de Fuyu allait être braqués sur moi, et si je ne me m’échappais pas de leur emprise, je n’allais jamais être tranquille. Regardant le sol, avant de porter mon regard sur le garde qui avait parlé, je décidai qu’il fallait appliquer l’idée qui avait germé dans mon esprit. C’était la seule solution, même si elle risquait de ne me laisser qu’un sursis.



Très bien, rendons-nous alors à Yuki pour prouver mon innocence. Je ne suis jamais allé dans cette ville, pourriez-vous me montrer le chemin ?


Vous… vous n’êtes jamais allé dans la capitale ? Comment ça se fait ?


Je n’aime pas les grandes villes….


Il me regarda étonné, sans insister, mais je sentais qu’il n’était pas entièrement convaincu de ma réponse.


Je descendis du toit, suivi par les deux officiers me montrant totalement aux yeux des autres soldats présents. D’un signe de tête, ils comprirent entre euy que j’étais maintenant entre de bonnes mains et que conformément aux ordres de Zayro, il n’était pas nécessaire d’être plus que trois pour me surveiller. Les observant sans dire un mot, je remarquai que l’ordre du colosse avait quelque chose de bénéfique. Au lieu de devoir échapper à un grand nombre de garde, il avait de lui-même réduit à quelques un le nombre de mes opposants. Peut-être sous-estimait-il mes capacités, ou alors, il avait fait cette configuration volontairement, ayant anticipé ma fuite. Quoi qu’il en soit, mon choix était fait. Dès que l’occasion se présenterait, j’allais m’enfuir de Fuyu et retourner à Seika.



Le groupe d’officier se sépara et les trois gardes m’étant affecté marchait autour de moi à travers Hyouga. Quelques civils se retournaient et semblaient intrigués de me voir ainsi entourée. Certains remarquèrent le faux sceau sur ma jambe et crurent que je venais d’arriver. Mais qu’importe, je ne m’en souciais pas vraiment. Fixée sur mon objectif, je me contentai de marcher, regardant devant moi, et attendant impatiemment d’avoir quitté la ville. Le moment où les officiers ne furent plus que deux arriva. Les deux hommes restants se positionnèrent de chaque côtés de moi. Le voyage se fit sans bruit, exceptés les bruits d’armure qui claquetaient au rythme de marche des deux gardes.  



Nous nous éloignâmes de plus en plus d’Hyouga. Les mains dans les manches de ma veste, j’étais prête à agir, sentant une petite tension s’agrandir au fur et à mesure des pas. J’avais calculé approximativement la distance qui nous séparait de notre point de départ. Je voulais être assez loin pou ne pas alerter d’autres personne et pour pouvoir préparer ma feinte sans crainte d’être vu.



Et enfin… j’entrai en action.



Concentrant une forte quantité de chakra dans mes deux mains, cachées dans ma manche, je restai stoïque, et d’un coup je sautai sur le garde à ma gauche, frappant de ma force herculéenne sa mâchoire. L’élan et la puissance du coup l’envoyèrent cogner un arbre et il tomba assomé. Le deuxième ne tarda pas à réagir en tentant avec sa lance de me toucher, attaquant dans mon dos. Effectuant un mouvement de rotation, je déviai sa lance d’un revers de la main, non-sans me faire une bonne coupure, et utilisai ma deuxième main, chargée en chakra, pour frapper son visage. À nouveau, l’homme percuta un arbre et tomba dans les pommes.



Un peu essoufflée d’avoir à deux reprises appliquée la force surhumaine, je pris quelques secondes pour reprendre des forces et soigner brièvement ma blessure. Il ne fallait pas tarder, maintenant que j’avais quelques parts dévoiler mon secret. Alors, mon souffle à peine retrouvé, j’effectuai des signes et prit l’apparence d’une des personnes de mon monde. Ainsi, une fois la technique effectuée, je n’avais plus l’apparence de Sakura, mais d’Ino, une de mes amies. Puis je rebroussai chemin à toute allure, direction Hyouga, puis Seika. Je n’avais pas de temps à perdre, car dès que l’alerte allait être donnée, ma vie était en danger si je me trouvais encore dans les parages.



Karui avait raison…Fuyu était le point noir de Kosaten




- Tout bénéfice a une part de malheur-







MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Premier contact avec Fuyu    

Revenir en haut Aller en bas
Premier contact avec Fuyu
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Ville d'Hyouga-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.