Partagez | .
Retrouvailles sous le ciel de Seika
Invité Invité

-



MessageSujet: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 3:57






Musique d'ambiance


L'hybride se tenait toujours face au miroir mural de la chambre. Tête basse, mains posées sur chaque côté du reflet. De légers tremblements prirent naissance le long de ses bras, pendant que l'élu de Seika respirait difficilement. Lentement, elle releva la tête et découvrit le bandage recouvrant son œil gauche. Fermement serré sur sa tête, tel un voile dissimulant la triste vérité de sa nouvelle condition. Portant doucement une main vers son visage, ses doigts frôlèrent le tissu, espérant au fond d'elle, que tout ceci, n'était qu'un simple cauchemar éveillé... Pourquoi ses capacités ne lui avaient pas permis de reconstituer son œil, même partiellement ? Manquait-elle encore d'énergie ? Ou, pire encore :

Ne retrouverait-elle jamais l'usage de son œil ?

À cette pensée, l'élue recula d'un pas violemment, fixant toujours son propre reflet, son dos se logeant contre le bureau de la pièce. Posant instinctivement sa main droite sur le meuble derrière elle pendant que son autre main libre resta sur son œil invalide, Geleerde trembla, quelques gouttes de sueur perlant sur son front. Un sentiment nouveau s'éveilla en elle, que la jeune femme n'avait pas ressentie depuis bien longtemps.

Celui de la peur.





- Tu penses qu'on a bien fait de la laisser seule... ?

- Je ne sais pas, Makoto. Du peu que je la connais encore, nous n'avons d'autre choix que de respecter sa décision.

Échappant un long soupir entre ses lèvres, Zenjiro releva lentement la tête en direction de la fenêtre de la chambre ou se trouvait actuellement la louve, le dos des deux soldats, reposant sur le mur de la maison. Un rictus de frustration et d'amertume prit naissance sur ses traits habituellement impassibles, fermant les yeux avec regret.

- Si nous n'avions pas interférer son combat, ça ne se serait peut-être pas passé comme ça...

- Elle était face à Zayro Jinn, ne l'oublie pas. Sans notre intervention et celle du Dieu Manshee, les conséquences auraient pu être bien plus regrettables pour elle.

Tout en prononçant ses dires, Makoto ouvrit la porte de la maison, découvrant avec étonnement, Geleerde, se tenant au milieu du salon. Les deux défenseurs du Phénix, prirent une seconde d'hésitation, silencieusement, refermant la porte derrière eux, fixant la jeune femme, sans un mot.

- Pourquoi m'avoir ramené ici...

Froid. Abrupte.

Le ton employé par la louve glaça le sang de ses deux coéquipiers. Son expression fut méconnaissable. Quelques minutes s'étaient seulement écoulées depuis que l'hybride avait découvert la perte de son œil et malgré cela, elle tenait fièrement sur ses jambes, comme ci rien de tout cela, n'avait existé.

Et pourtant...

Zenjiro fixa la jeune femme, s'exprimant avec compassion et tact, pendant que cette dernière s'approcha des ses coéquipiers, sans les regarder dans les yeux.

- Geleerde, calme toi, tu n'es pas en ét-...

- Zenjiro... Écarte toi de mon chemin.

Sec. Antipathique.

Ce n'était pas le même tempérament fougueux et indomptable que l'hybride avait habituellement. Bien qu'elle avait toujours su faire preuve d'autorité, cette fois-ci, fut différentes de toutes les autres fois ou l'élue leur avait donné des ordres. Quelque chose avait changé en elle. A jamais.

- Geleerde...

- Je ne me répéterais pas.


Fronçant les sourcils, Zenjiro s'éloigna finalement de la porte de la battisse, vaincu, mais tiraillé entre son désir de la retenir et de la laisser partir. Quelque chose n'allait pas. Il le savait. Il pouvait le ressentir au plus profond de son âme. La louve s'avança d'un pas, se voulant assuré, jusqu'à la sortie et porta sa main vers la poignée. Guidé par ses instincts protecteurs, le soldat de la nation des flammes porta la sienne sur celle de la louve, la stoppant une nouvelle fois, dans un dernier geste d'espoir, tout en continuant de la fixer. Cherchant un signe de la part de la louve. Un regard. Une lueur. Une espérance.

Il n'en découvrit aucun...

- Hybride. Je ne te connais pas encore suffisamment pour savoir ce que tu penses, mais je suis sûr au moins d'une chose. C'est qu'à Seika, nous n'abandonnons jamais les nôtres. Nous nous battons pour ceux que nous aimons et respectons... Alors... Cesse de vouloir tout porté sur tes épaules.

- ...

Geleerde ne prononça aucun mot et ne laissa aucune émotion transparaître sur son visage pâle, hormis sa colère. Pestant violemment sans regarder son allié, elle ouvrit la porte et sortie finalement de la battisse, sans un regard derrière elle. Disparaissant sous le soleil couchant de Kosaten.

- ...Tu n'es pas seule ici Geleerde, ne l'oublie jamais...




Traversant les rues de la Capitale, l'hybride marcha d'une assurance exagérée et surprenante. Plus elle marchait, plus la jeune femme reconnaissait le foyer qui l'avait accueillie sur Kosaten. Les odeurs, les lieux, les habitants. Il n'y avait plus aucun doute. Elle était de nouveau à Chikai.

Tous les regards se posèrent sur elle - en raison de son bandeau voilant son œil gauche - lui rappelant la fois où elle était revenue de son combat contre Zayro Jinn, la première fois, à Hibana. Bien que cette fois-ci, les regards étaient compatissants et gênés, l'élue de Seika ne pue s'empêcher de serrer le poing tout le long de sa traversée. Encore une fois, elle revenait perdante. Comment pourrait-elle supporter cela encore longtemps ? Ce sentiment de défaite constante, celui qui lui donnait l'impression de n'avoir toujours pas progressé, malgré ses efforts. Pourquoi les Dieux de ce monde s'acharnaient-ils sur elle et ses alliés ?

Pourquoi était-elle encore aussi faible ?

La voix d'une petite fille fit stopper l'hybride dans ses réflexions et resta figée pendant quelques secondes, perdant un instant, son masque d'impassibilité. Tournant la tête lentement vers la source de son mal-être, Geleerde aperçue au loin, une enfant se blottir dans les bras de sa mère, fixant la louve, son regard mêlant inconfort et confusion. Un soupir de soulagement et de tristesse traversa les lèvres de la jeune femme qui reprit par la suite son chemin. Fort heureusement pour l'élue, ce n'était pas elle.

Ce n'était pas Mirya.

Car de tous les lieux, c'était bien celui-ci que Geleerde espérait ne pas s'y trouver à cet instant.

Car en étant à la Capitale de Chikai, sa propre nation, celle des flammes et du Phénix...

Elle croiserait forcément Schneiden.

Et de tous, il était bien le dernier dont l'hybride ne voulait pas se montrer ainsi devant lui.




Nota Bene:
 


Dernière édition par Geleerde le Jeu 27 Aoû - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 5:46


• Malaise •




Le protecteur de Seika était haletant, en sueur, mais étrangement, souriant. Le soleil tombait sur Seika avec bienveillance alors que le Justicier parcourait les rues de Seika à toute vitesse. Il y a de cela quelques minutes, lorsqu’il était au palais en compagnie de son roi, un émissaire leur avait informé du retour d’un de leur élu. À peine, le nom fut-il prononcé qu’il s’était précipité à l’extérieur, n’écoutant même pas la suite du rapport. Elle était de retour. Sa camarade élue. Sa partenaire. Une de ses rares amies sur Kosaten. Geleerde. Le remords qui l’habitait depuis qu’il l’avait laissé partir pour le front tout de suite après l’attaque d’Aeternam s’était peu à peu atténué en entendant la nouvelle de son retour. Comme si un poids s’était enlevé de ses épaules.

C’était pour cela qu’il recelait d’autant d’énergie. L’accord avec Minshu avait été mis en place, Mirya allait parfaitement bien et Seika se reconstruisait petit à petit. Les choses commençaient à s’éclaircir pour lui et les siens. Et ce n’était pas le retour de Geleerde qui allait contredire tout cela. Assez rapidement, il arriva devant une bâtisse servant de caserne au soldat de Seika. Sans attendre son reste, il pénétra les lieux avec un certain entrain. Il analysa la pièce assez rapidement, la pièce était rustique mais aucunement dénouée de confort. Toutefois, ce n’était pas cela qui intéressait l’élu de Seika. Il balaya la pièce du regard, mais ne trouva aucune trace de la louve, la seule chose qu’il vit fut deux hommes le fixant ave surprise. Même avec sa conscience spatiale, aucune trace de la jeune femme ne pouvait-être trouvée.

« Le protecteur de Seika ? »

« Mais qu’est-ce qu’il fait ici ? »

Le manieur de la Muramasa ne prêta pas trop attention à ce qu’il se disait sur lui. Au lieu de cela, il passa directement au sujet qui l’avait amené ici. La localisation de l’érudite ayant défendu avec bec et ongles les terres de Minshu.

« Bonjour ! Je suis venu voir Geleerde. Serait-elle partie il y a longtemps ? Si oui, sauriez-vous où la trouver ? »


~Musique~


Lorsque ces mots sortirent de la bouche du Justicier de Seika, l’ambiance de la salle se refroidit instantanément. Le regard des deux hommes s’abaissa alors que les compagnons d’armes de l’érudite furent pris d’un mutisme pendant un court instant. Schneiden entera au plus profond de son esprit le sentiment de malaise naissant, ne comprenant pas, non, en se forçant de ne pas comprendre ce que cela signifiait. Le protecteur ne pourrait pas le supporter après tout.

« Elle... est partie il n’y a pas longtemps. Si vous vous dépêchez, vous la rattraperez sans doute »

« Zenji- »

Avant qu’il ne pue dire quoi que ce soit, son collègue le coupa et secoua la tête pour lui demander de se taire. Il se retourna ensuite vers l’élu et continua son récit.

« Lorsqu’elle est sortie, elle a filé droit comme une flèche. Vous aurez plus de chance pour la retrouver si vous partez dans cette direction »

Bien que légèrement curieux face à son attitude, Schneiden hocha la tête et se dirigea vers la sortie.

« Merci »

Lorsque le maître de l’espace sorti de la salle, le soldat le plus jeune se tourna vers son ainé, visiblement déconcerté par ce qu’il venait de faire quelques instants auparavant.

« Zenjiro, qu’est ce que ça veut dire ? Tu devrais savoir dans quel état se trouve Geleerde ! »

« Tout ira bien… Si c’est lui… Tout ira bien »

Le plus ancien des deux se contenta de regarder la porte fermée, un air pensif ancré sur son visage. Il le savait. Il en avait la preuve. Il les avaient vus de ses propres yeux. Le jour du festival. Ce sourire qu’il n’avait jamais revu sur le visage de la louve, lorsqu’elle accompagnait cet homme et une jeune fille qu’il ne connaissait pas. Si c’est lui… tout ira bien. Il en était sûr. Dans cet état, être seul et se couper du reste du monde n’était jamais la bonne solution. Et puis, ce n’était pas comme cela que ça se passait à Seika. Il y aura toujours quelqu’un qui soutiendra celui ou celle qui sera en détresse. C’était leur plus grande force après tout.

Pour en revenir au Justicier de Seika, ce dernier parcouru les rue de Seika, un léger empressement guidant ses pas. Les évènements précédant se jouaient en boucle dans sa tête et il ne pouvait empêcher le sentiment de malaise qui naissait dans son cœur. Un mauvais pressentiment le guettait et en général, il ne se trompait jamais. Les gens commençaient à rentrer chez eux tandis que le soleil de midi commençait lentement à se coucher. Cela rendait les recherches plus faciles, mais pourtant, toujours aucune trace de l’hybride. Schneiden se mordit la lèvre supérieure. Où était-elle passée ? Comment était-il supposé la retrouver dans l’immensité du Chikai ? Il y avait des centaines d’endroits où la jeune femme aurait pu se rendre alors comment-

« Hm ? »

Une luciole passa devant son regard et stoppa le protecteur de Seika dans sa pensée. Ses yeux étaient verrouillés sur la forme vadrouillant du petit insecte. Soudainement, un flash eu lieu dans son esprit. Le festival, un étang, un ciel étoilé. Le manieur de la Muramasa écarquilla légèrement les yeux et laissa ses jambes le porter jusqu’au lieu de ses pensées, espérant que cet endroit soit le bon.

« Geleerde… »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 8:36







L'hybride conserva toujours son assurance éternelle à chacun de ses pas. Bien que son aura fût devenue étrangement palpable et pesante pour le reste des habitants, ce n'était pas ce que les citoyens de la Capitale de Phénix connaissaient habituellement de la louve. Elle qui, lors de son premier jour où elle avait foulé du pied Chikai, s'était montré comme une jeune femme fougueuse et au caractère indomptable. Un brin immature pour son âge, s'exprimant par de grand gestes et à la langue bien pendue, avec, paradoxalement, une grande capacité de réflexion et de sagesse. Un cocktail d'émotion bien surprenant, pour une femme dont le nom avait pour signification, le terme d'érudit.

Musique d'ambiance


Le soleil perdit lentement de sa force, se couchant sereinement vers l'horizon, laissant son amante ainsi que ses enfants prendre sa place dans la stratosphère de Kosaten. Geleerde longea d'un pas lourd, les bâtiments qu'elle avait pu côtoyer ici. Le palais se tenait fièrement devant elle, lui rappelant les heures incalculable qu'elle avait pu passer dans les archives de la bibliothèque, temple de la connaissance et lieu propice pour ceux qui était en soif d'apprendre. Un flash lui vint en mémoire, lui rappelant les traits du protecteur de Seika, qu'elle chassa rapidement d'un mouvement de tête.

Non. Elle ne voulait pas, ne devait pas, penser à lui.

Elle traversa une nouvelle ruelle, dans laquelle, se trouvait la taverne qui avait accueilli pour la première fois, Geleerde. Inconsciemment ou non, la louve traversa chaque lieu, chaque coin et recoin qu'elle avait pu emprunter avec son allié. Son ami. Son partenaire. Schneiden. Sa première rencontre avec lui. Ce petit défi que la louve le lui avait lancé. Et bien que stupide, il avait permis aux deux élus de mieux se connaître, découvrant avec étonnement, leurs grandes similitudes mentales et autres points communs. Mais, pourquoi se forçait-elle à franchir de fond en comble la ville, ralentissant même parfois, sa démarche ? Pourquoi s'infligeait-elle cela ? Chaque zone fut telle un coup de poignard en plein cœur de l'érudite, qui tenta de conserver son attitude impassible et froide.

Extérieurement, la louve ne montrait rien.

Intérieurement, elle hurlait de douleur.

Enfin, ses pas la menèrent vers le dernier endroit qui lui était cher à son cœur. Celui de sa dernière soirée en compagnie du maître de l'espace, avant qu'elle ne décide de partir à la découverte de ce nouveau monde. Geleerde n'était encore qu'une élue fraîchement arrivée au sein de Kosaten et malgré cela, l'élue avait faite la rencontre de Zayro et n'avait pas hésité un seul instant pour explorer les terres de cet univers. Son instinct, encore plus que son caractère en lui-même, dictait chaque action de la louve qu'elle était. S'avançant vers le banc sur lequel ils s'étaient tout deux assis, partageant ensemble une courte pause dans leurs vies mouvementées, l'hybride pu ressentir une nouvelle douleur lui transpercer le cœur. Ce lieu, qui avait su recueillir les âmes des deux élus, encore meurtris par les ravages du géant de Fuyu, à Hibana. Cet instant où, les deux compagnons s'étaient fait une promesse. Un pacte scellé et inébranlable, prêt à se battre pour les autres.

« Lorsque je reviendrais, nous signerons la mise à mort d'Aeternam et Zayro. »

« C'est d'accord... Partenaire ? »

Une poignée de main, un gage de sincérité et de dévotion. Un premier pas vers leur amitié grandissante.

L'élue de Seika ferma doucement le poing sur lequel se trouvait son gantelet, portant un regard perdu et vague vers l'horizon lointain pendant que le vent s'engouffra dans sa crinière de louve. Poussant un léger soupir, Geleerde tourna le dos à la ville, prête à franchir le pas pour quitter de nouveau la Capitale qui lui avait ouvert les bras.

« C'est d'accord... Partenaire »

Puis, enfin, une odeur familière lui vint. La stoppant aussitôt. Cette odeur, cette aura, qu'elle reconnaîtrait entre mille. Celle de Schneiden. Il n'était pas encore présent, mais la louve, de par ses sens développés, su ressentir sa présence bien avant que ses yeux auraient pu l'apercevoir. Si l'hybride restait encore ici, le protecteur la rattraperait, sans aucune difficulté.  

Alors, que faire ?

Son corps fut victime de nouveaux tremblements, l'empêchant de fuir, malgré toute sa bonne volonté. Son esprit, lui dictait de partir. Son cœur, lui donnait l'ordre de rester. Un combat intérieur, tiraillé entre sa raison et son envie. Sa témérité et sa faiblesse. Au fond d'elle, l'élue de Seika voulait qu'il la retrouve. Qu'il soit là. Avec elle. À ses côtés. Mais comment pourrait-elle supporter de le regarder droit dans les yeux, après une telle défaite ?

- Ne viens pas...

Faiblement, l'hybride prononça ses mots. Dans un murmure, un souffle, pratiquement inaudible.

- S'il-te-plait, ne viens pas...

Son poing se serra une nouvelle fois. Ses muscles se tendirent. Son visage se crispa.

- Si tu me vois comme ça...

Son cœur cessa de battre un instant.

Si tu me vois...

Une légère plainte naquit dans le creux de sa gorge, un hoquet que la louve tenta vainement de retenir en portant une main vers ses lèvres tout en fermant les yeux, vaincue par ses émotions.

Je ne pourrais pas retenir mes larmes...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 10:18


• Regret •




Le maître de l’espace courait comme il n’avait encore jamais couru. Ne se préoccupant qu’assez peu de ce qui l’entourait. L’astre de midi s’était couché et avait fait place à la lune et ses lumières dansantes dans les cieux infinis. Les lumières des habitations commencèrent à s’allumer alors que les familles se retrouvaient peu à peu dans la douce protection de leur foyer. Le protecteur se retrouvait donc seul, dehors, à chasser les traces de la jeune louve qui avait un don pour le faire s’inquiéter. Alors il courait, toujours plus vite, toujours plus fort, sans s’arrêter. Le mauvais pressentiment qu’il ne pouvait s’empêcher de ressentir s’accentua, mais il secoua légèrement la tête dans le déni. Non ! Rien ne lui était arrivé. Elle serait la femme courageuse pleine de vie qu’il avait toujours connu. Il ne pouvait pas en être autrement.

Le maître de l’espace senti le vent passer dans ses cheveux alors qu’il passait par les endroits ayant une signification particulière pour lui et l’élue au regard de rubis. Le bar de leur première rencontre où un simple geste de bonté lui avait permis de rencontrer la louve, la bibliothèque ou l’endroit qu’ils affectionnaient tous les deux par leur nature savant, la rue ayant accueillie leur première confrontation. L’image de la jeune femme flasha dans son esprit alors qu’il continuait son chemin à travers le chemin sinueux qui devrait le mener jusqu’à elle s'il avait vu juste. Il passa les ruelles anciennement animées lors du festival étoilé, ces ruelles l’ayant permis de découvrir une facette qu’il ne connaissait pas de l’érudite. Plus enfantine, plus joyeuse, plus douce.

Il passa le stand de friandise, les rues musicales et les aires de jeux pour enfant. Chacun de ces lieux enclencha un bref flash de souvenir qui lui faisait accélérer le pas. Il ressentait de plus en plus le besoin de la revoir, le besoin de la savoir sain et sauf et en bonne santé. Elle avait affronté Zayro après tout. Rare était les personnes en ressortant indemne. Et pourtant, lui qui n’était pas croyant ne pouvait s’empêcher de prier le ciel pour qu’elle soit l’une de ces rares personnes. Lui-même n’en était pas une, il savait ce que cela faisait de subir les atrocités commises par le géant. C’était justement pour cela qu’il ne voulait pas qu’elle ressente la même chose que lui. La souffrance et le remord face à son impuissance contre l’élu de Fuyu était conséquent, presque étouffant par moment. Il ne voulait pas de ça pour la jeune femme. Jamais.

Après quelques minutes supplémentaires de course, il arriva finalement au lieu qu’il avait en tête. Le petit coin calme et reculé de leur dernière rencontre dans l’enceinte de Seika. L’étang et le banc étaient toujours présents, c’était presque comme s’il retournait dans le passé. Soudainement, le sourire du manieur de la Muramasa reprit sa place sur le visage. Il l’avait senti grâce à sa conscience spatiale. Il n’était pas le seul présent dans ce lieu empli de souvenir. Il leva le regard et aperçut une forme se dessiner un peu plus loin. Une forme qu’il reconnaîtrait entre milles. C’était-elle ! Il l’avait trouvé ! Il s’avança, lentement, presque comme s’il craignait de la faire fuir. Son sourire s’agrandit en voyant la silhouette se définir. Les traits qu’il n’avait pas pu retenir durant leur courte réunion lors de l’attaque de la secte, se dessinaient petit à petit devant lui, s’ancrant profondément dans son esprit cette fois-ci. Un sentiment de soulagement envahit le corps du Justicier alors qu’il s’approchait doucement de la position de sa partenaire.

« Gel- »

Puis..

Son cœur rata un battement…


~Musique~


Les pupilles du maître de l’espace s’agrandirent avec effrois quand il aperçut le visage de la jeune femme. Là, où devrait normalement se trouver son œil de couleur rubis, se trouvait désormais un bandage, signe de la perte de l’organe. Il sentit sa respiration ainsi que son cœur s’arrêter. Un cri étouffé s’échappa faiblement de la bouche de Schneiden. Son cœur lui faisait mal. Encore sur le choc, il tenta de s’approcher, mais s’arrêta assez vite. Il avait aperçu le visage de la jeune femme. Le visage de son amie. Celle qui s’était toujours montrée forte et pleine de vie. Celle qui était toujours pleine d’entrain. Cette même femme, essayait de toutes ses forces pour ne pas lâcher de larme devant lui.

Si son cœur lui faisait mal quelques secondes plus tôt, il lui faisait désormais souffrir le martyr. Il avait l’impression que des centaines de lames lui transperçaient de part en part. Incapable de le supporter plus longtemps, Schneiden se mordit les lèvres avec violence jusqu’au sang et serra le poing si fort qu’il sentit sa peau se creuser sous ses ongles. Ses bras étaient pris de secousse sous l’effet de la colère. Pas envers l’hybride, non, envers lui-même. Dans son esprit, une phrase passait en répétition.

*C’est de ma faute*

Il aurait dû l’arrêter. Il aurait dû l’empêcher de se rendre Minshu après l’attaque d’Aeternam, par la force s’il le faut. Il aurait dû l’empêcher de partir se confronter à Zayro seule. Il aurait dû partir avec elle. N’en avait-il pas fait la promesse ? Ne l’avait-il pas juré à la louve ? N’était-il pas devenu partenaire pour cela ?

« Lorsque je reviendrais, nous signerons la mise à mort d'Aeternam et Zayro »

« C'est d'accord... Partenaire ? »


Son regard brilla légèrement d’une couleur améthyste avant de reprendre une couleur normale. La rage menaçait de prendre le contrôle de son corps, mais il s’efforça de rester calme, pour elle. Hors de question de perdre le contrôle de son esprit et de la blesser. Il se tuerait lui-même avant que cela n’ait la moindre chance de se produire. Silencieusement, il se rapprocha de la jeune érudite. Lorsqu’il arriva devant-elle, il leva le bras et l’approcha du bandage. Sa main était tremblotante et hésitante, presque comme s’il approchait une poupée en porcelaine qu’il avait peur de briser. Finalement, il réussit à poser sa main autour de l’arcade sourcilière et passa ses doigts avec douceur et regret sur les bandages de fortunes.

« Qui…? »

Sa voix était dans le même était que la main qui touchait à peine le visage de la jeune femme. Pleine de remords et de peine. Ce fut comme un murmure empli de douleur qu’il eut du mal à prononcer. Son bras tomba mollement en direction du sol alors qu’il leva la tête en direction du ciel, le regard vide. Il avait une nouvelle fois failli. Il avait failli envers son amie. Failli envers Geleerde. Encore une fois.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 12:34







Malgré les supplications intérieures de la louve, Schneiden se tenait enfin devant elle. Depuis combien de temps ne s'étaient-ils pas vus ? Depuis combien de temps, n'avaient-ils pas eu l'occasion de parler ? Leur retrouvaille lors de l'attaque contre Aeternam, fut si expéditive, qu'elle n'avait presque pas eu lieu aux yeux de la jeune femme. L'hybride décidant envers et contre tous, de venir en aide aux élus de Minshu, laissant derrière elle, son coéquipier de Seika. Et maintenant qu'ils étaient enfin de nouveau réunis, cet instant qui ne devait offrir que soulagement et bien-être aux deux élus de la nation des flammes, fut gâché par l'intervention d'un seul homme. Zayro Jinn.

Face au maître de l'espace qui tenta de s'approcher lentement d'elle, la louve reculait. Chaque pas menant Schneiden vers elle, Geleerde en exécutait d'autres vers l'arrière. Elle n'avait pas la force, plus la force, de contenir ses émotions. Il était le seul en qui la louve portait une confiance aveugle au sein même de Kosaten. Une confiance, mais également, une loyauté impérissable. Pourtant, malgré cette confiance, l'élue de Seika ne voulait pas qu'il la voie dans un tel état. Car tout ce qu'elle avait fait jusqu'ici, jusqu'à maintenant, tous ses efforts pour retrouver sa puissance... N'aurait servi à rien. Si elle se brisait ici même, jamais l'hybride ne pourrait se relever.

Il était désormais trop tard pour fuir. Schneiden s'était maintenant bien trop rapproché. Beaucoup trop. Il caressa avec douceur et d'un geste fébrile, le bandage de la louve, qui eut un mouvement de recul instinctif. Elle n'avait jamais vu encore une telle tristesse dans les yeux de son allié. Et, malgré ce que prétendait le protecteur intérieurement, la louve ne le jugeait pas responsable. C'était elle. Elle qui lui disait toujours de cesser de vouloir la protéger, de la mettre en retrait constamment. Et bien que le jeune femme su survivre une première fois des griffes de Zayro, la deuxième lui fut bien plus fatale. Pire que la sentence de mort, le géant de Fuyu lui avait retiré l'un de ses biens les plus précieux : celui de sa témérité.

N'osant lever le regard vers son compagnon, son instinct se forgea une barrière mentale, afin de tenir bon. N'affichant qu'une expression vide de toute émotion, telle une coquille dénuée d'âme.

Musique d'ambiance



- Qui…?

Son cœur tambourina dans sa poitrine en entendant les premiers mots du maître de l'espace. Se rendait-il compte que de poser une telle question à l'hybride dans un tel moment, était comme ci, il lui transperçait de ses propres mains, son cœur affaibli ? Cherchait-il à la blesser, à la punir pour son manque de concertation pour sa propre vie ? Non. Ce n'était pas dans le tempérament de l'élu de Seika d'agir ainsi. Pourtant, il le savait. Il savait qui, avait rendu la louve ainsi. Et dans un effort, surhumain, la jeune femme prit son courage pour y répondre. Tel un exutoire à sa propre souffrance.

- Zayro.

Fixant le torse de son allié, sans réellement le voir, la louve contrôla vainement son bras gauche qui fut victime d'un nouveau tremblement, en serrant toujours fermement le poing, cherchant un quelconque moyen pour ne pas défaillir devant lui.

- Encore et toujours... Zayro.

Un flash de la bataille au temple de la terre apparu sous ses yeux au même instant, lui faisant perdre pied pendant quelques secondes, un sentiment de haine et de désespoir se dégageant lentement autour d'elle avant de reprendre son calme. Baissant la tête, telle une enfant ayant agi contre l'avis de son parent, l'hybride susurra ses paroles, un ton anormalement ironique, se voulant rassurante.

- C'est étrange, comme le sort peut parfois s'acharner sur vous, hein, Schneiden...

Elle tenta de pousser un léger rire harmonieux, afin de détendre l'atmosphère. Mais ne réussit qu'à émettre une nouvelle plainte silencieuse, signe distinctif de ceux qui s’évertuait à ne pas fondre en larmes. Doucement, comme ci chaque geste lui demandait un effort supplémentaire, Geleerde porta sa main vers sa hanche, un rictus se voulant être un sourire, apparut un instant sur son visage pâle, portant son attention sur le côté, observant la forêt non loin d'eux pendant que le vent s'amusa à taquiner la chevelure de l'élue.

- ça en devient presque lassant.

Le timbre de sa voix commença lentement à se briser, pendant que la jeune femme se mordilla la lèvre inférieure jusqu'au sang. Depuis le début de leur conversation, elle n'avait toujours pas su trouver le courage de regarder dans les yeux, Schneiden.

Car si elle le faisait...

- J'ai échoué, partenaire.

Sonnant tel un gourou vengeur, elle avoua finalement sa défaite. Une vive douleur lui traversa le long du corps, à la simple évocation de ses paroles. Pourquoi s'efforçait-elle de prononcer ses mots si douloureux à ses oreilles ? Que cherchait-elle à faire ? N'était-elle pas Geleerde, la louve de Seika, l'indomptable hybride qui n'avouait jamais ses torts ?

- Encore une fois, j'ai échoué...

Ce fut à cet instant précis qu'elle décida de porter son deuil. Relevant la tête vers Schneiden, le regardant pour la première fois, droit dans les yeux, découvrant les prunelles sombres de son allié. Mais alors qu'elle pensait être capable de le soutenir, de ne rien lui montrer, le visage de celui qu'elle considérait comme son fidèle partenaire et ami, lui fit perdre pied.

Écarquillant les yeux de surprise, l'hybride sentie quelque chose roulant le long de sa joue. Portant une main vers son propre visage, elle contempla par la suite, la paume de sa main dans laquelle se logeait une larme, celle que la jeune femme venait de verser. Sa main commença à trembler lentement, tandis que d'autres larmes vinrent rejoindre leur sœur, s'écrasant sur le membre de la jeune femme qui ne pouvait désormais plus les contenir.

Son expression était cependant figée, mêlant incompréhension et étonnement, donnant le sentiment qu'elle ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait. Et dans un dernier effort, Geleerde reporta de nouveau son attention sur le maître de l'espace, lui demandant presque du regard, ce qu'il lui arrivait. Ses lèvres voulurent prononcer un mot, mais sa gorge se noua aussitôt. Seul un demi-sourire, perdu, brisée, apparu finalement sur les traits fins de l'hybride de Seika. Toute sa force de caractère. Toute sa hargne. Avait disparu en un instant.

Geleerde pleurait.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 14:32


• Promesse •




Schneiden ferma les yeux quand la sentence tomba inexorablement dans ses oreilles. Zayro. Encore et toujours le nom du maudit messager de l’enfer. Une rage froide envahit son corps. Intérieurement, son désir de le tuer avait atteint des sommets, toutefois, il ne le montra pas. Il ne pouvait pas. Ce qui était important pour l’instant, c’était l’état de la jeune femme qui se trouvait devant lui. C’était sa priorité en cet instant présent. Elle pouvait le faire croire qu’elle allait bien, elle pouvait essayer de détendre l’atmosphère pour le tromper, mais, cela ne passait pas avec lui. Il savait qu’elle était loin d’être dans son état normal. Il la connaissait assez bien désormais pour savoir cela. Doublé au fait qu’elle refusait de le regarder droit dans les yeux, il n’était pas difficile de faire le lien.

Toutefois, lorsqu’elle se mit à lui parler franchement, il sentit son cœur se tordre de douleur. Le fait de la voir admettre la défaite, elle qui était si fière, le laissa sans voix. Il ne savait pas quoi lui dire, il ne pouvait pas. C’est à ce moment précis qu’il se rendit compte de l’ampleur des dégâts. Geleerde était brisée. Physiquement et mentalement. Et il ne pouvait rien faire pour changer cela. À cet instant, Schneiden maudit son impuissance et son incapacité. Pourquoi les mots ne sortaient-ils pas de sa bouche ? Pourquoi ne pouvait-il qu’écouter silencieusement à cet instant présent ? Et surtout, pourquoi souffrait-il autant ?

Alors que le manipulateur spatial semblait bloquer dans un mutisme profond, un évènement changea la donne. Alors que l’hybride se résolut enfin à regarder dans sa direction, une chose se produisit. Aussi fine que du papier et aussi transparent que du cristal, une gouttelette d’eau tomba avec douceur du visage de la jeune femme. Puis une autre, puis deux autres et ainsi de suite. Geleerde pleurait. Sa plus chère amie pleurait devant lui. Son cœur s’arrêta de battre. Le regard perdu et brisé qu’elle lui envoya par la suite fut la goutte de trop. L’image d’une jeune fille aux cheveux de couleur neige se calqua à celle de la louve à la chevelure de jais.

« Pardon… j’ai menti. Ce n’était pas la seule raison… L’autre vérité est que… je n’arrivais pas à supporter la solitude »

« L’histoire est plutôt décevante hein ? hehehe, un peu courte aussi… h-hein ? C’est b-bizarre, il pleut ? »



~Musique~


Incapable de se retenir d’avantage devant un tel désespoir, il répéta ce qu’il avait autrefois fait pour calmer celle qui allait devenir la personne la plus chère à ses yeux. Lentement et avec une douceur inégalée, il enroula ses bras autour de la forme brisée de la jeune louve et la resserra contre lui, posant sa tête contre son torse. Peu importe ce qui ressortirait de cela, coup de poing, coup de pied, refus ou autre, il ne la lâcherait pas. Il ne pouvait pas, il ne se le permettrait pas. Plus jamais. Une brise légère souffla sur la place alors que Schneiden resta silencieux pendant un instant, laissant le temps à sa partenaire d’évacuer ses émotions. Après ce qu’il semblait être une éternité, le maître de l’espace prit enfin la parole, parlant à voix basse, laissant le vent porter ses chuchotements jusqu’aux oreilles de Geleerde.

« Je t’en prie Geleerde… Ne te blâme pas pour cela… Je ne le supporterais pas… »

La voir dans cet état à cause de sa défaite à la main d’un monstre de puissance du calibre de Zayro lui était insupportable. L’écart était grand, beaucoup trop grand pour l’instant. Même si cela lui faisait mal de l’avouer, Zayro était encore trop puissante pour la louve.

« Pardonne-moi… Je n’étais pas là… Je… »

La suite de sa phrase mourut dans sa gorge. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait plus la force de continuer. Il n’en avait tout simplement plus la force. Les remords s’accumulaient en lui comme jamais auparavant. Car jamais auparavant, il n’avait vu de ses propres yeux une personne qui lui était chère être autant blessée suite à une décision qu’il avait prise. Sa gorge se noua, mais il parvint quand même à prendre la parole une seconde fois.

« Moi aussi j’ai échoué… Partenaire »

Il resserra son emprise et baissa la tête en direction du sol et serra légèrement les dents. Il ne voulait plus que cela n’arrive. Plus jamais. Que ce soit pour les personnes qui lui étaient proches ou pour les innocents qu’il ne connaissait pas encore. Il ne voulait plus ressentir cette impuissance. Cela rongeait trop le cœur pour lequel il s’était battu pour l’obtenir. Son regard s’attarda vers la petite figure logée dans ses bras. Alors qu’il fixait la jeune louve du regard, une nouvelle résolution naquit dans son esprit. Au même titre que Mirya, il ne laisserait plus rien lui arriver. Que ce soit Zayro, les démons ou même les dieux. Il la protégerait. Même si son corps devait se briser, même si ses membres partaient en poussière. Il en faisait son devoir.

Un chuchotement inaudible plus pour lui-même que pour autrui, quitta ses lèvres.

« C’est une promesse »


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Jeu 13 Aoû - 17:43







Malgré toute la bonne volonté de la louve, ses larmes ne cessèrent de couler. Pour la première fois, elle finit par lâcher prise et accepta, d'être celle que l'on soutenait dans cette épreuve que la vie le lui imposait. Pleurant en silence, son regard toujours entremêlé d'un sentiment d'incompréhension et de surprise, un sourire brisé ancrée sur le visage, Geleerde ne su réagir au geste affectueux du maître de l'espace. Plus qu'une étreinte se voulant réconfortante, c'était également un gage de sincérité, d'amitié et de loyauté qu'il lui offrait. Les seules fois où la louve avait pu trouver le réconfort nécessaire dans les bras de quelqu'un, fut son père, Zangetsu. À la juste image de son paternel, Schneiden lui offrit à son tour une pause dans sa vie tourmentée et tumultueuse.

Les bras du protecteur enlacèrent le corps meurtri de l'élue de Seika qui resta, sans un mot ni un mouvement, la tête posé sur le torse de son compagnon. Son regard n'avait pas changé pendant de longues minutes suivant l'étreinte, pleurant toujours sans émettre la moindre plainte. Car au final, les larmes silencieuses n'étaient-elles pas les plus douloureuse ?

Mais ce qui changea la donne, fut les paroles prononcées par son allié. Chaque mot, brisa l'esprit de la jeune femme qui ne pu supporter l'idée de savoir que le manieur de la Muramasa souffrait à cause d'elle. Depuis son arrivée, la louve n'avait eu de cesse de lui causer du tort. Encore une fois, il paya les conséquences d'avoir offert son amitié et sa confiance en une hybride intrépide et indomptable. Une femme aux cheveux de jais, source des maux du maître de l'espace. Elle avait beau être réfléchie quand il le fallait, Geleerde ne manquait pas une seule occasion pour mettre Schneiden dans tous ses états. Tel une figure paternelle s'inquiétant pour son enfant, il acceptait malgré tout, le tempérament de feu de la jeune femme qui lui faisait face.

- Pardonne-moi… Je n’étais pas là… Je… »

Tais-toi...

Lentement, elle releva les bras à son tour. Tout d'abord hésitante, les doigts tremblant derrière le dos du manieur de l'épée démoniaque, sans encore le toucher.

- Moi aussi j’ai échoué… Partenaire.

Je t'en prie... Arrête ça.

Sa mâchoire se crispa à chaque mot de Schneiden. Elle ne voulait pas l'entendre dire cela. Elle se refusait de l'entendre. Car malgré le sens qu'il apportait à ses paroles, pour l'érudite, cela ne signifiait qu'une seule chose : elle l'avait déçu. Trahi son partenaire, son allié. L'hybride lui avait demandé d'avoir confiance en elle. Il accepta. Et pourtant, malgré toute sa bonne volonté... Elle avait échoué. Comment pourrait-elle maintenant lui faire comprendre qu'il pourrait lui faire confiance ? Comment pourrait-il accepter d'avoir une coéquipière qui n'avait fait que perdre ses combats ? Comment... Pourrait-elle le protéger, si elle-même, ne savait pas se défendre ?

Enfin, elle finit par poser à son tour, ses deux mains sur le dos de son ami, serrant finement, la tenue du protecteur entre ses doigts. Serrant lentement son emprise au fil des minutes qui s'écoulaient, la stratosphère désormais étoilée de Kosaten, pour seule compagne de ses deux élus aux cœurs et à la conscience brisés. Contrairement à ce que l'on aurait pu le penser, l'hybride ne tenta rien pour s'éloigner de l'étreinte de Schneiden. Pas un seul coup, ni aucune plainte, ne se manifesta. Seules ses larmes, suffisaient en cet instant pour prouver son état de conscience actuel.

Musique d'ambiance



- C'est... La dernière fois que j'échouerais, Schneiden.

Faiblement, et après de longues minutes silencieuses, la louve prit la parole. Bien que le ton de sa voix fut peu assuré, ses mots étaient prononcés avec le cœur et non avec l'esprit.

- Je ne laisserais plus rien, ni personne, me faire échouer.

Son étreinte se fit plus forte sur le corps de son compagnon, pendant que la jeune femme ferma consciencieusement les yeux, conservant son visage blotti sur le torse de Schneiden.

- Plutôt mourir que d'échouer une nouvelle fois.

Plutôt mourir que de te décevoir encore...


Un spasme incontrôlable surprit le corps de l'hybride qui renforça une nouvelle fois son étreinte. Son cœur battait à tout rompre, s'accordant avec celui de l'élu, lui apportant une douce mélodie à la fois déchirante et réconfortante.    

- Ah ah... Je n'ai jamais été très douée pour les marques d'affection pour être honnête~

Et malgré la situation, Geleerde restait fidèle à elle-même. Tentant une nouvelle fois, une petite brimade innocente, un demi-sourire triste sur le visage. Les paroles de son allié lui avaient fait prendre conscience d'une chose : l'hybride ne devait pas abandonner. Ne serait-ce que pour lui. Son visage reprit doucement ses couleurs habituelles, ses mèches rebelles voilant son regard de braise. Inconsciemment, les paroles de son ami lui avaient redonné un élan de courage, ne serait-ce qu'au moins, pour quelques instants.

- Schneiden.

Sa voix résonna longuement dans son esprit, pendant que la jeune femme releva finalement la tête vers lui. Pour la première fois depuis leur rencontre, ils furent si proches l'un de l'autre que l'hybride aurait presque pu sentir le souffle de Schneiden se mélangeant au siens. Son regard s'illumina d'une petite lueur, indétectable pour l’œil humain, certes faible, mais présente. Seul le cœur aurait pu percevoir cela. En échange de son œil, l'hybride avait obtenu autre chose. Une chose, toute particulière. Unique. Indéchiffrable.

- Mais je veux que tu saches au moins ceci.

Elle soutenue le regard de jais de son allié, la tête légèrement relevée pour lui faire face, de par leur différence de taille. Une position certes désavantageuse pour l'hybride, mais qui ne l'atteignit d'aucune façon.

- Je me battrais toujours à tes côtés... Jusqu'au bout. Jusqu'à mon dernier souffle, je combattrais avec toi. Qu'importe ce que cela m'en coûte. Les démons de ce monde n'auront pas raison de moi. En mon âme et conscience... Je te protégerais.

Sa voix reprenait doucement la force de caractère de la jeune femme. Chaque mot, fut prononcé avec calme et puissance. Mais cet ultime effort, quasi-surhumain pour l'hybride dans l'état actuel des choses, puisa dans ses dernières forces, se retenant de ne pas s'écrouler au sol en logeant de nouveau sa tête contre le torse de son compagnon érudit, serrant toujours fermement sa prise sur lui. Et dans un souffle, sourire aux lèvres, elle prononça, avant de sombrer dans l'inconscience :

- Je ne t'abandonnerais jamais... Partenaire. Alors... S'il-te-plait... Reste avec moi, ne serait-ce qu'un peu encore...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Ven 14 Aoû - 0:09


• Maison •



~Musique~


La respiration de l’élu s’accéléra légèrement alors qu’il sentit deux bras fins s’enrouler autour de lui. Il s’était attendu à être frappé, repousser, et même sermonner. Toutefois, il ne s’attendait pas à ce que son étreinte soit retournée par la jeune femme. Mais, malgré sa surprise, il était d’accord pour dire une chose. La situation était agréable, réparatrice pour l’âme même. Il sentait le poids pesant sur ses épaules diminuer légèrement, emporté par la douceur du geste de l’hybride. Il ne pouvait pas le nier. La louve était devenue un pilier de sa vie, l’aidant et le supportant.

Mais soudainement, Geleerde prit la parole. La première phrase fut une un flèche lui perçant la peau. Il ne voulait pas la voir s’excuser auprès de lui après ce qu’elle avait traversé. Vint ensuite la deuxième phrase qui fut un coup de marteau. Son cœur se serra. Finalement, la troisième phrase fut celle de trop. Le maître de l’espace resserra son emprise et ferma les yeux en parlant d’une voix dure mais plaidante, suppliant presque l’érudite qui s’était blottie contre lui.

« Ne dis pas ça, Geleerde… Plus jamais… »

Le vent passa dans ses mèches de couleur de jais alors qu’il se perdit un peu plus dans l’étreinte de la jeune femme. Le temps se ralentit et le fantôme d’un sourire vint se plaquer sur son visage si pale et plein d’émotion quand Geleerde ne put s’empêcher de faire un commentaire sur le fait qu’elle n’était pas douée pour ce genre de chose. Un rire léger, presque inaudible, s’échappa de la gorge du protecteur de Seika. Il était deux à être dans cette situation. Lui aussi était loin d’être un maître dans ce domaine. Il n’avait jamais connu cela après tout. Mais plus important, cela le rassura de voir l’humour de l’érudite revenir, même si timidement pour l’instant. Cela voulait dire qu’elle commençait à suivre la voie de la guérison, non pas physique, mais mentale. Il suivit alors le pas, essayant de trancher l’atmosphère pesant en suivant la plaisanterie de la jeune femme.

« Tu parles à quelqu’un ne connaissant ce genre de chose que depuis quelques mois, tu sais ? »

Il baissa ensuite le regard en direction du visage de la jeune femme et fut surpris par la lueur de son regard à l’apparence calme. Là, dans son regard, brillant subtilement, mais avec intensité. Il pouvait le voir, non, il pouvait le sentir. Le Justicier de Seika lâcha un sourire réconfortant en direction de la jeune femme, soulagé. Elle allait se relever de cette épreuve, encore plus forte et déterminée. Il le savait. Son instinct et sa raison le lui hurlaient.

Il tendit ensuite l’oreille lorsque la louve voulut lui adresser quelques mots, retenant chacune de ses paroles, gravant profondément chaque son qui sortait des fines lèvres de cette dernière. Son cœur loupa un battement. L’intensité de ses mots, la détermination qui se trouvait derrière et surtout, le désir de tenir cette promesse qu’il pouvait sentir émaner de la voix de la jeune femme… C’était mot pour mot la promesse silencieuse qu’il avait juré de tenir. Le maître de l’espace écarquilla les yeux quelques secondes avant de renvoyer un sourire sincère dans la direction de Geleerde.

« Et inversement Geleerde, je me battrais toujours à tes côtés… Pour toujours. Jusqu’à ce que la mort vienne frapper à ma porte, je me tiendrais debout à tes côtés. Que ce soit contre les Démons et les Dieux, je ferais face à l’adversité et… Jure de te protéger »

Il fut ensuite pris de court par Geleerde qui faiblit soudainement dans ses bras, se resserrant à lui avec ses dernière force. Instinctivement, le manieur de la Muramasa retint la louve de tomber en la serrant un peu plus fort contre lui. Les derniers mots de la jeune femme vinrent se loger dans les oreilles de Schneiden avec douceur et le fit sourire d’un air tendre. Avant qu’elle ne sombre dans le méandre de ses rêves, le protecteur de Seika chuchota doucement au niveau de ses oreilles.

« Plus jamais Geleerde… Je ne t’abandonnerais plus jamais. Je resterais à tes côtés… Toujours »

Quand il fut sûr qu’elle fut endormie, il agrippa ses jambes et la souleva comme on soulèverait une mariée. Les rayons de la lune frappèrent la place où ils se trouvaient tous les deux et donnèrent un cachet presque utopique et fantastique à l’endroit. Un doux sourire vint se graver sur le visage de Schneiden alors qu’il fixait le visage endormi et en paix, de la jeune femme. Il entama la marche et ses prochaines paroles furent portées par la brise du soir.

« C’est fini… Je te ramène à la maison, Geleerde »



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Ven 14 Aoû - 3:23






L'hybride sombra dans un lourd sommeil réparateur après ses déclarations auprès de son allié. Pour la première fois, elle avait laissé ses sentiments prendre le dessus, acceptant la présence d'une épaule réconfortante pour pleurer. Depuis son arrivée en Kosaten, la louve n'avait eu de cesse d'évoluer. Que ce soit mentalement ou physiquement, elle avait découvert une nouvelle facette de sa personnalité. Sa rencontre avec Schneiden lui fut salvatrice : était-ce une oeuvre des Dieux ou simplement le destin qui avait guidé les pas de ses deux élus les menant l'un vers l'autre ?

Sans savoir vers où le maître de l'espace l'emmenait, Geleerde se laissa doucement porter par les bras de son partenaire, un sourire inconscient se logeant sur ses lèvres, quelques larmes séchées perlant sur ses joues. Comme bercée dans un doux rêve cotonneux, acceptant d'être pour cette fois, celle qui brandirait sa main pour prendre celui qui lui jura de la protéger.


- Tss... Je n'ai jamais assisté à un spectacle aussi écœurant que celui-là.


Malheureusement, cette douce sensation fut de courte durée.  


Musique d'ambiance




- Si tu penses que c'est comme ça que tu gagneras en puissance, hybride, tu empruntes la mauvaise voie.

Une nouvelle fois, la jeune femme se retrouva en compagnie de l'ombre démoniaque. De nouveau en possession de son œil gauche, les poignets et la gorge encore emprisonnés de ses chaînes à l’extrémité inconnus. Une fois encore, la louve se retrouva dans ce lieu dénué de toute couleur et d'objet. Analysant ses propres chaînes sur ses poignets d'un simple regard, l'hybride fronça les sourcils de mécontentement en apercevant au loin la silhouette qui la tourmentait depuis son combat contre Aeternam. Toujours assis sur son nuage vaporeux, les deux pieds fermement ancrés dans le sol, doigts entrelacés entre eux, un sourire sadique incrusté machinalement sur son visage. Le méprisant du regard, l'élue pesta :

- Encore ce lieu... Que recherches-tu au juste ?

D'un simple geste de la main, l'ombre fit basculer son index de gauche à droite, en signe de négation, claquant sa langue contre son palais, afin de lui répondre.

- Ce n'est pas la bonne question, « Geleerde ».

À ce spectacle, la demoiselle serra les poings de colère. Comme lors des précédentes apparitions, il se moqua d'elle. Avançant vers lui, jusqu'à ce que les chaînes de la louve atteignirent leur limite, elle toisa durement son adversaire, qui se contenta de lui répondre par un sourire malveillant.

- Serpent... Dis-moi ton nom, que je connaisse celui qui tâtera de mon poing. Qui t'envoie ?

- Oh ?~ Tu tentes encore de m'intimider.~ Ton ignorance m'amuse tellement.

Ce fut à cet instant précis que l'élue de Seika implosa. Cherchant à frapper du poing la silhouette démoniaque, elle arma son bras pour le diriger droit entre les deux yeux de l'ombre. Malheureusement, son membre fut stoppé par une force inconnue, à quelques centimètres à peine du visage de l'ombre qui arqua un sourcil amusé pendant que les traits de Geleerde se crispèrent de colère.

- Cesses de me tourmenter ! Je n'ai pas besoin de toi !

- Hm ? Alors... De qui penses-tu avoir besoin ?

Surprise par cette question, la louve s'enferma instinctivement dans une bulle de mutisme. Détournant le regard, par crainte que l'étrange créature puisse lire ses pensées. Son visage se crispa une nouvelle fois. S'il osait toucher à un seul cheveu du protecteur de Seika, la louve n'hésiterait pas une seule seconde à le tuer.

- Ne me dis pas que tu...

Mais, contre toute attente, l'ombre fut prise d'un fou rire maléfique et imperturbable, donnant la désagréable sensation à l'élue qu'il avait bel et bien deviner la source de son tourment.  

- Ah ah ah ! Je n'arrive pas à le croire ! Tu n'as toujours rien remarqué ?! C'est pitoyable !

Son regard devint rapidement fou. Bercée d'une euphorie maladive et malsaine, l'ombre releva l'une de ses mains vers son propre œil gauche, voilant sa visibilité quelques instants en continuant de rire. La scène fut difficilement observable pour Geleerde qui ne pu comprendre ce qu'il se passait, écarquillant les yeux de surprise tout en fronçant les sourcils.

- Pauvre Hybride...

Reportant son attention vers la jeune femme qui se tenait devant lui, le démon fit lentement descendre sa main de son visage, laissant découvrir avec horreur et effroi à l'hybride... Un œil couleur rubis similaire à celui qu'elle avait perdu et qui se trouvait désormais sur le faciès du démon, pendant que celui de l'élue, perdit de sa couleur éclatante.


- Ton... Allié... N'existe déjà plus.




S'éveillant brutalement, il fallut quelques secondes pour l'élue de Seika avant de retrouver la pleine acquisition de ses sens. Posant son regard lentement sur tout ce qui se trouva dans la pièce, s'arrêtant à chaque coin et recoin, comme ci la louve craignait de ne jamais revoir ce lieu, essuyant d'un revers de main, la sueur perlant sur son front. Elle n'était plus dans la demeure où l'hybride s'était retrouvé la première fois, en compagnie de Zenjiro et Makoto.

Ce lieu lui parut nouveau, tout en lui étant, étrangement familière. Les odeurs se dégageant à l'intérieur de la bâtisse lui permirent aussitôt de savoir où elle était, malgré le fait qu'elle n'y était jamais allée. Le foyer de Schneiden et Mirya. Pour la première fois, l'hybride se retrouvait chez eux, empruntant l'un de leur lit afin de s'y reposer. Mais ce qui intéressait l'érudite en cet instant, bien plus que quoi que ce soit d'autres, c'était de vouloir apercevoir la silhouette rassurante et bienveillante du protecteur de Seika.

- Schneiden... ?




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Ven 14 Aoû - 10:12


• Réveil •



Le maître de l’espace avait une expression sereine plaquée sur son visage alors qu’il sentit une odeur des plus alléchante sortir de la cuisine où une certaine jeune fille à la chevelure blanche préparait ce qui semblait être un petit-déjeuner dans les normes de Kosaten, un Kaiseki traditionnel donc, composé de riz blanc, de Miso et d’une fine tranche de poisson. Elle s’était donnée à fond aujourd’hui, encore plus que d’habitude.

Pourquoi ?

La réponse est en réalité très simple. La jeune fille se donnait autant de mal parce qu’il avait une invitée qui somnolait dans la chambre d’invitée, exténuée par les évènements de la soirée d’hier. Le regard qu’elle lui avait lancé la nuit dernière en le voyant ramener Geleerde dans ses bras lui avait fait sourire et peur en même temps. Sourire parce qu’elle se préoccupait du bien-être de louve, ce qu’il ne pouvait qu’apprécier, et, peur parce qu’elle semblait lui promettre un monde empli de douleur s’il avait osé faire la moindre chose à l’hybride logée dans ses bras.

« Schneiden ! Va voir si Geleerde est réveillé, c’est bientôt prêt »

Le maître de l’espace eu un rire taquin et ne pues s’empêcher de lâcher un commentaire sur la situation.

« Oui, Maman~ »

Cela lui valut bien entendu, une cuillère en bois lancée avec précision sur son visage. Une petite plainte s’échappa de la bouche du protecteur de Seika et il se renfrogna un peu sur lui-même. Elle ne savait décidément pas prendre une plaisanterie celle-là. Il marmonna dans sa barbe et hocha la tête avec résignation. Sans attendre son reste, le manieur de la Muramasa monta à l’étage où résidait le corps endormi de la jeune femme et entreprit d’entrer dans la chambre. À peine eut-il fait un pas à l’intérieur qu’il s’arrêta brusquement en fronçant les sourcils.

C’était faible et extrêmement subtil, mais, il l’avait senti un bref instant. Une aura noire et corrompue par la puanteur de la mort et de la destruction. Puissant et malveillant. Il n’y avait aucun doute. C’était l’œuvre d’un démon, ou en tout cas, quelque chose y ressemblant. Mais la chose la plus inquiétante dans cette histoire fut le fait que cela semblait émaner directement du corps de la jeune femme allongé dans le lit. Le réveil brutal et soudain de la jeune femme le fit sortir de ses pensées et il secoua légèrement la tête comme pour chasser ses hypothèses. Ce n’était pas le moment de penser à ça. Pas maintenant.


~Musique~


Lorsqu’il entendit son nom, le Justicier se rapprocha lentement du lit et fit connaître sa présence en laissant sa voix raisonner dans la pièce.

« Vous avez fait un cauchemar, ma chère enfant~ ? »

Il décida que la meilleure des choses à faire dans cette situation était d’essayer de détendre l’atmosphère, comme avait tenté de le faire la louve hier soir. Une petite taquinerie ne pouvait pas faire de mal après tout. Il lui lança un sourire et s’approcha lentement de la position de la jeune femme et prit place à ses côtés en s’asseyant sur le bort du lit. Il laissa planer un silence léger pendant quelques secondes avant de reprendre la parole, une légère trace d’inquiétude mêlée à une certaine sérénité pouvait être sentie dans sa voix. Un mélange des plus surprenants, je vous l’accorde.

« Comment te sens-tu, Geleerde ? »

Son regard balaya la figure encore endormie de la jeune femme, les rayons du soleil lui permettant désormais de l'’apercevoir dans les moindres détails. Il sourit intérieurement. Elle n’avait pas changé. En tout cas, c’était ce qu’il se disait avant que son regard n’atteigne le niveau de son visage. Lorsque le bandeau entra dans son champ de vision, il détourna instinctivement le regard, ne pouvant se résoudre à regarder Geleerde dans les yeux. Il se sentait toujours aussi coupable pour la perte de son organe. Il serra le poing, mais essaya de suite de changer le sujet, ne voulant pas ruiner l’atmosphère détendue qui s’était installée.

« J’espère que tu as faim, Mirya est en cuisine et je t‘assure qu’elle a hâte de te faire goûter à sa cuisine. Enfin, elle a hâte de te revoir tout court à vrai dire »

C’était vrai. Il ne savait pas pourquoi, mais la jeune fille s’était attachée à la louve avec une facilitée déconcertante. Pour lui, c’était un vrai mystère. Encore plus quand il savait que la petite avait encore quelque problème pour s’intégrer avec les autres enfants de son âge. Enfin bref, il ne voulait pas non plus s’attarder sur cela. Il recentra son regard sur l’érudite et ne pue retenir un autre sourire. Combien de temps cela faisait-il qu’il ne l’avait pas revu ? Il était étrangement heureux de la revoir. Peut-être était-ce parce que de tous les élus de Kosaten, elle était sans doute celle avec qui il avait passé le plus de temps ? Qui sait ? En tout cas, il n’était sûr que d’une chose. Et, il ne manqua pas de le faire savoir, fin comme il est.

« Je suis content de te revoir, Geleerde »

Mais bon, pouvait-on lui en vouloir ? Sa partenaire de toujours était revenue après tout.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Ven 14 Aoû - 22:26







Musique d'ambiance


Geleerde retenue un doux soupir de soulagement en apercevant la silhouette du manieur de la Muramasa devant elle. Après ce bien étrange cauchemar, savoir que Schneiden allait bien, lui était crucial. Se relevant légèrement du lit en posant ses deux mains à plat sur le matelas d'époque, dos contre le mur de la pièce en conservant les draps sur elle, l'élue aperçue la présence de son gantelet toujours fermement ancré sur son bras gauche. Elle n'avait toujours pas découvert comment le retirer, même en usant de la force, s'il le fallait. Un bien étrange mécanisme, tel un casse-tête chinois, l'empêchant de s'en débarrasser. Son regard se porta vers la fenêtre de la pièce, les quelques lueurs matinales de cette nouvelle journée, réchauffant doucement sa peau, la faisant frissonner légèrement de bien-être, une lueur mélancolique apparaissant quelques secondes sur son faciès. La voix de Schneiden ramena rapidement la louve de Seika à la réalité, qui ferma lentement les yeux en continuant de garder son visage dirigé vers le soleil.


- Me dire ça avec ta nouvelle apparence ne te va vraiment pas du tout, tu sais.


C'était vrai. Schneiden avait, quant à lui, bien changé physiquement, depuis leur dernière rencontre. Plus jeune, sans doute du même âge que Geleerde désormais ou un peu plus âgé de quelques années, tout au plus. Du moins, en apparence. Car bien que le physique de Geleerde laissât apprêter aux autres qu'elle était une femme dans la fleur de l'âge, cette dernière, était bien plus ancienne que l'ont pouvait le croire.

Reportant son attention vers lui, elle s'attarda sur la nouvelle apparence de son ami, longuement. Encore surprise de ce regain de jeunesse qu'il avait obtenu. Comment ? L'hybride l'ignorait encore pour le moment. Et, fatalement, un léger sourire naquit sur ses lèvres à cette pensée. Qu'avait-il bien pu faire depuis tout ce temps ? Les deux élus de l'empire des flammes avaient sans doute beaucoup de choses à se dire depuis ces mois pendant lesquels ils avaient vécu tous les deux, leur propre aventure. Geleerde aurait espéré pouvoir poser ses questions tout de suite, sans attendre, impatiente de connaître les nouvelles péripéties de son partenaire, mais Schneiden lui fit savoir que la jeune Mirya s'était portée volontaire afin de cuisiner pour eux. Enfin... Ce n'était pas comme ci cela pouvait être le protecteur de Seika qui cuisinait habituellement, n'est-ce pas ?


- Quel genre d'invité serais-je si je ne faisais pas honneur à la cuisine de la maîtresse de maison ?


Une demie pique lancée, connaissant désormais un peu mieux le caractère de Mirya. Une jeune fille, capable de faire preuve de timidité et de mutisme, tout en étant, paradoxalement, une forte tête à la personnalité de lionne. Si la louve pouvait voir un jour cette enfant grandir, nul doute que cette dernière deviendrait une bien belle femme au tempérament d'acier. Un demi-sourire amusé prit naissance sur le visage pâle de Geleerde, en écoutant la déclaration du protecteur à son égard. Il est vrai que plusieurs mois s'étaient écoulés depuis leur dernier instant passé ensemble.


- Parce que tu t'ennuyais sans moi dans les parages, peut-être ?


Instinctivement, l'hybride continua sa taquinerie. N'avait-elle pas toujours agi ainsi auprès du maître de l'espace, après tout ? Mais quelque chose la perturba lors de sa conversation. Le manieur de la Murasama détourna le regard, n'osant regarder la jeune femme dans les yeux. Pourquoi ? Arquant un sourcil interrogateur, les souvenirs d'hier soir lui revinrent finalement en tête, brutalement. Une légère douleur lui traversa instantanément le cœur, sachant que désormais, à chaque instant que son coéquipier la regarderait dans les yeux, il ne cesserait de voir la triste réalité de leur impuissance commune. Chaque jour, chaque minute, il pourrait apercevoir ce que la louve avait perdu. Sans doute pour toujours. Contrainte de porter son fardeau sans pouvoir le cacher totalement...

Et cette idée déplut fortement à la louve de Seika au tempérament de feu.

Approchant sa main vers celle de Schneiden posée sur le lit, elle vint doucement frôler la peau du maître de l'espace, serrant suffisamment son emprise sur lui afin d'obtenir toute son attention. Son regard s'aiguisa, une expression quelque peu brutale inscrit sur son visage avec pourtant, une forme de douceur que la louve ne connaissait pas d'elle.


- Schneiden... Cesse de penser que tes actions sont les seuls à être à blâmer.


Le connaissant sans doute plus qu'il ne pourrait le croire, l'élue de Seika savait pertinemment que son ami ne pouvait s'empêcher de se dire que tout avait été de sa faute, ce jour-là. Le protecteur n'était pas venu avec elle, au temple de la terre, c'était un fait. Mais il avait lui aussi, ses priorités, des gens à protéger. Elle ne pouvait pas lui en vouloir pour cela. Jamais. Car lui aussi, était un élu des terres du Phénix. Et comme tous les autres, il était prêt à se sacrifier pour ceux qu'il portait dans son cœur.

Laissant planer un doux silence dans la pièce, l'hybride retira finalement son emprise de la main de son coéquipier et finit par sortir du lit, encore un peu secoué de cette nuit emplie de nouvelles émotions. Elle se releva de toute sa hauteur pour par la suite se diriger vers la sortie, d'un pas lent et endormi, tournant le dos à Schneiden. Avant de franchir le pas, main posée sur la poignée, la louve se retourna de nouveau vers son allié. Et presque timidement, elle lui offrit un doux sourire apaisant et déterminé. Cette expression, que seul le maître de l'espace été autorisé à voir, de tout Kosaten. Un nouveau silence prit naissance entre eux, pendant que les rayons du soleil vinrent éclaircir son regard de braise, avant que l'hybride daigne briser cet instant.


- ... Moi aussi, partenaire : je suis heureuse d'être de nouveau à tes côtés.


Geleerde était chez elle.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Sam 15 Aoû - 5:13


• Retour •



Le maître de l’espace lâcha un rire nerveux tout en se grattant la joue. L’hybride avait un don qui ne se rouillait pas avec le temps. Celui de trouver avec une facilité déconcertante les sujets délicat. Mais comment lui en vouloir avec un point aussi voyant et évident ? Contrairement à la louve qui était relativement inchangée, lui, avait changé. Drastiquement même. Une jeunesse nouvelle lui avait été offerte, non, plus que cela, une toute nouvelle force. Il n’était plus le mage sans aucune constitution de ses débuts. Il était devenu un surhomme, au même titre que les autres élus. Mais comment lui expliquer ? Comment pouvait-il lui dire que cette apparence lui avait été fournie par les démons de la Muramasa qui le trouvaient trop faible ? Comment ? La réponse était simple. Il ne pouvait pas.

« Ah… Beaucoup de choses se sont passées durant l’attaque d’Aeternam… C’est une longue histoire »

Il retourna le regard intense que Geleerde lui donna en lui offrant un sourire en retour. Il savait qu’elle était en train de s’interroger. Qu’elle se posait des questions sur les origines de son apparence. Cependant, il ne pouvait pas lui répondre. Pas tout de suite en tout cas. C’était pour cela qu’il évoqua le fait que Mirya les attendait en bas, avec le repas sans doute déjà servi. Toutefois, il ne s’attendait pas à la remarque taquine de la jeune femme et ne pu s’empêcher de s’esclaffer d’un rire franc. C’était bien. Elle avait toujours ce mordant qui lui était propre.

« Haha, touché.  Ce n’est pas que je suis incapable de m’occuper moi-même de ça, mais on va dire que Mirya me dépasse, et de loin, dans ce domaine »

D’ailleurs, en parlant du loup, sa conscience spatiale lui averti de quelque chose. Le protecteur de Seika lâcha un sourire en coin et regarda la porte avec amusement. Cette petite chippie.

Schneiden secoua légèrement la tête et recentra sa concentration sur la jeune femme. La question qu’elle lui posa ensuite, le fit réfléchir l’espace de quelque instant. S’ennuyais t-il lorsqu’elle n’était pas dans les parages ? Non, il y avait des tas et des tas de choses demandant son attention donc il était impossible de pareil chose. Toutefois, il était aussi vrai qu’il avait ressenti un vide durant l’absence de la jeune femme. A plusieurs reprises dans le passé, il s’était surpris à penser à la louve alors qu’il dialoguait avec d’autres élus et élues. Alors, non, plus que de l’ennuie, la jeune femme lui avait tout simplement manquée. Toutefois, ça, il ne le lui dirait jamais à haute voix. La seule réponse qu’elle pu obtenir de lui fut un semi-sourire, voulant tout et rien dire en même temps.

Malheureusement pour lui, et sans le faire exprès, son regard rencontra le tissu qui couvrait encore une bonne partie du visage de la louve. Un goût amer se fit sentir dans sa gorge et le maître de l’espace dirigea son regard en direction du sol. Manque de chance, l’hybride avait bien vu le mouvement qui ne semblait pas naturel pour lui et elle ne manqua pas de lui faire savoir. Il écarquilla les yeux lorsqu’il sentit le touché de la louve sur sa main et continua de l’être encore plus quand elle prit la parole. Il pourrait lui dire ce qu’il voulait et lui présenter la meilleure des preuves mais il savait qu’elle ne bougerait pas de sa position sur le sujet. C’était comme ça que Geleerde marchait après tout, il l’avait apprit avec le temps. Lentement mais surement, son regard s’apaisa et il retrouva son calme. Il était donc aussi facile que cela de voir à travers lui ? Schneiden releva la tête et, bien que difficilement les premières secondes, réussi à garder contact avec le regard de la jeune femme.


~Musique~


« Je… Je vais essayer. Je ne promets rien mais… Je vais essayer »

Le silence apaisant de la pièce fut ensuite couper par l’hybride qui se releva et quitta le confort de son lit. Schneiden eu le réflexe de vouloir la retenir pour qu’elle se repose un peu plus, mais se retint au dernier instant. Il était venu pour la faire descendre avec lui après tout. Mais qui pouvait-il ? C’était une des habitudes qu’il avait. Une de ses qualités ainsi qu’un de ses défauts. Il suivit du regard Geleerde qui se dirigea vers la porte et retourna son sourire par un de ceux qu’il gardait pour un cercle extrêmement fermé, qui n’était composait jusqu'à présent, que d’une petite fille.

« Bon retour à la maison, Geleerde »

Elle était chez elle et le sera toujours.

« Ooohhh ! »

L’instant fut brisé lorsqu’un petit cri étouffé arriva dans les oreilles des deux élus. Un cri étonnamment aigu. Le maître de l’espace soupira légèrement. Il avait presque failli oublier. Il avait sentit un peu plus tôt la jeune grâce à ses sens spatiale mais n’avait rien dit pour ne pas gâcher ses retrouvaille avec la jeune louve. Sans dire un mot, il s’approcha de la porte et prit place aux cotés de Geleerde et,  bien que la main de l’érudite se trouvait encore sur la poignée, ouvrit la porte subitement et dévoila subitement une jeune Mirya  tendant l’oreille au pas de la porte. Il en va s’en dire que le rouge lui monta rapidement au visage.

« Mais qu’avons-nous là ? Une apprentie espionne ? As-tu quelque chose à dire pour ta défense jeune fille ? »

La jeune fille eu un hoquet de surprise et bégaya une phrase avec difficulté.

« Je-Je… hum... Je… Le petit déjeuner est prêt ! »

Ne supportant plus l’embarra, la jeune fille se sauva, rouge comme une tomate. Toutefois, avant de descendre à l’étage du dessous, Mirya s’arrêta à mis chemin tout en tournant le dos au deux élus, sans doute à cause de la gêne.

« B-Bon retour, Geleerde ! »

Elle n’attendit pas son reste et se précipita en direction de la cuisine. En voyant celui, le protecteur de Seika lâcha un tendre sourire regarda en direction de la louve qui se trouvait à ses cotés. Il ne savait pas pourquoi, mais ce genre de scène le rendait extrêmement heureux. Finalement, il adressa un autre sourire à la jeune femme avant d’enjamber le pas.

« Et bien… On y va ? »



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Lun 17 Aoû - 4:31







Musique d'ambiance



- « Ooohhh ! »

Un cri étonnement aigu arriva aux oreilles de la louve ainsi que de son partenaire alors que ce dernier ouvrit la porte en posant sa main sur la poignée à son tour. Face à eux, se trouva la douce Mirya, encore sous l'émotion de la scène à laquelle la jeune fille venait d'assister. Arquant un sourcil surpris, l'hybride ne comprit pas pourquoi la petite protégée de Schneiden avait exclamé sa joie ainsi. Qu'avait-elle perçu que même l'érudite, n'aurait pu saisir ?

Avant même que Geleerde ne puisse y émettre la moindre hypothèse, l'élue découvrit à l'une des nombreuses situations dans laquelle Schneiden et Mirya, se retrouvaient régulièrement ensemble. Le manieur de la Muramasa taquina sa protégée qui y répondit par une moue gênée en articulant quelques mots. Bon retour, Geleerde. Une phrase qui su atteindre le cœur de la jeune femme, sans qu'elle ne sache exactement, pourquoi. Enfin, le maître de l'espace l'invita à son tour afin d’emboîter le pas à la future petite espionne - qui devra sans doute s'entraîner encore un peu pour être discrète la prochaine fois - de Seika, relâchant ainsi la poignée, mais également, la main de l'érudite qui se trouvait toujours encore dessus depuis le début. Hochant la tête en signe d'affirmation, elle emboîta finalement le pas, descendant les marches à son tour.

Le petit-déjeuner était effectivement prêt et n'attendait désormais plus que nos compères pour être dégusté. Une fine odeur traversa les lieux, alléchante, offrant un doux cachet de plénitude, un instant de paix, quoique bien trop rare, pour tous les élus de Kosaten. Mirya était déjà assise, jetant un regard en direction de Schneiden et Geleerde, balançant légèrement des pieds sur la chaise bien trop grande pour elle.

- Geleerde : viens t'asseoir à côté de moi !

Sans attendre, la jeune fille quitta son siège et se dirigea rapidement vers l'hybride en lui attrapant la main pour l'emmener à la place qu'elle lui destinait. Geleerde ne pu retenir une grimace quelque peu gênée, un demi sourire sur le visage, ne sachant quoi dire devant une Mirya au comportement si changeant. Prenant place, la louve observa du coin de l’œil, le moindre fait et geste de la petite enfant qui s'en donna à cœur joie afin de servir copieusement l'hybride.

- Tu as faim, j'espère ? Je me suis donnée beaucoup de mal pour tout préparer ! Et... Je vois que tu ne manges pas assez : tu n'as que la peau sur les os !

Elle accompagna ses dires par une petite pincette amicale sur le ventre de la louve qui ne répondit que par la même grimace, à la fois surprise et gênée. Les enfants. Toujours aussi sincère, décidément.

- Tu devrais prendre plus soin de ta santé que ça ! Il faut prendre des forces ! Ah, mais ! Tu n'aimes peut-être pas le poisson ? P-peut-être que tu préférais de la viande ? I-il doit me rester un peu d-...

- Hum. Mirya...

La jeune fille se tue instantanément, cessant toute activité, un bol de riz dans les mains, fixant la louve du regard, interrogatrice. De son côté, l'élue de Seika pivota sur le côté, restant toujours assise sur son fauteuil, baissant la tête afin d'être à la même hauteur que celle de l'enfant. La fixant droit dans les yeux, ne songeant même plus à la perte de son œil, elle déposa sa main délicatement sur le haut du crâne de la petite, un demi sourire sur le visage... Avant de déposer son front contre celui de Mirya.

- Merci.

À cela, la protégée de Schneiden rougit aussitôt, tripotant ses doigts entre eux, avant de bégayer difficilement tout en se précipitant vers la cuisine, manquant de peu de se cogner contre la table.

- Je... Huuu... J-je v-vais préparer plus de RIZ !

Face à sa réaction, l'hybride eu un léger sourire en suivant du regard la petite enfant, tout en jetant un coup d’œil taquin sur la table ou se trouvait actuellement, trois bols de riz suffisamment remplie. L'attitude de la louve fut en effet, quelque peu surprenante. Mais, en apercevant tous les efforts que Mirya avait fait pour elle, ce repas, mais également, chaque instant durant où l'hybride fut en leur compagnie, il était désormais temps que l'élue de Seika lui offre ses remerciements. Elle agissait comme à son habitude, ne laissant en aucun cas la vision de la perte de l'organe de l'hybride, la perturber dans ses réactions. Comment y arrivait-elle ? Geleerde n'en avait pas la réponse. C'était elle. Mirya. Tout simplement, Mirya.  En agissant ainsi, elle prouva sa confiance et sa sincérité à la jeune fille, en lui offrant un geste qu'on normalement les loups entre eux : déposer leur tête contre celle qu'il considérait... Comme leur famille.

Soudain, cette réflexion rappela aussitôt à l'érudite la réaction de Mirya lorsqu'elle avait entendu Schneiden lui souhaitant un bon retour chez elle, quelques minutes plus tôt. C'était donc à ça, que pensait la jeune fille, à cet instant ? Écarquillant légèrement les yeux tout en fixant le dos de la petite au loin, Geleerde esquissa en premier lieu un sourire, devenant rapidement un doux rire étouffé, qu'elle tenta de contrôler en plaçant l'une de ses mains devant son visage, les joues légèrement rougies.

Une... Famille, hein...~






Nota Bene (correcteur):
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Mar 18 Aoû - 1:00


• Famille •



Le sourcil du maître de Schneiden se leva en voyant la scène qui se passait devant lui. Le repas était servit et sentait divinement bon, la vaisselle prête à être utiliser et la table était organiser de façon à accueillir trois personne en son sein. Tout était parfait, excepté un détail, minuscule pourtant. Quel était ce détail ? La jeune Mirya qui semblait être totalement focalisé sur la louve. En soit ce n’était pas une mauvaise chose, toutefois, quand cela impliquait qu’elle ignorait royalement le protecteur de Seika par la même occasion, cela devenait une affaire d’état.

« B-Bon, asseyons-nous, le din- »

« Geleerde : viens t'asseoir à côté de moi ! »

Coup critique. En plein dans le cœur. Une gouttelette de sueur coula sur le long du front du Justicier alors qu’il s’assit sur la chaise à l’opposé des deux autres, en silence. Il plissa les yeux de façon comique en observant l’affinité qui commençait à naitre entre la femme et la jeune fille. Il lui avait fallut plusieurs jours pour en arriver à ce stade de proximité lors de sa première rencontre avec Mirya. Il ne se savait pas pourquoi, mais un étrange sentiment de défaite s’abatis sur sa personne à ce moment exacte.  N’en pouvant plus, il commença à piocher dans son assiette pour ne serais-ce qu’un peu de réconfort. A cet instant, son palais fut alors pris d’assaut par un mélange de saveur et de goût qui le fit frémir intérieurement. La petite était douée.

« En tout cas, c’est très- »  

« Tu as faim, j'espère ? Je me suis donnée beaucoup de mal pour tout préparer ! Et... Je vois que tu ne manges pas assez : tu n'as que la peau sur les os ! »

Et lui !? Pourquoi ne le demandait-elle pas à Schneiden !? C’était vrai qu’il avait gagné en muscle comparé à son ancienne apparence, mais quand même ! Par courtoisie ! Par pitié s’il le fallait ! Poser cette question à cet homme !

« Hum, Mirya- »

« Tu devrais prendre plus soin de ta santé que ça ! Il faut prendre des forces ! Ah, mais ! Tu n'aimes peut-être pas le poisson ? P-peut-être que tu préférais de la viande ? I-il doit me rester un peu d-... »

Lui était pale comme un mort ! Aussi blanc qu’un drap ! Il avait loin d’avoir bonne mine ! Et il préférait la viande au poisson ! Malgré tout ça, pourquoi ce n’était que pour Geleerde toutes ses questions ? Pourquoi pas lui ? Etait-il un mauvais tuteur ? Qu’avait-il fait de mal à Fenghuang pour mériter l’épaule froide de sa jeune protégée ? Abattu, le maître de l’espace marmonna sous sa barbe tout en continuant son repas, en silence. Alors que cet aparté comique aurait pu continuer encore longtemps, un évènement rendit à Schneiden tout son sérieux. La jeune fille eut à peine finis sa phrase précédente que l’érudite fit quelque chose auquel même lui ne s’attendait pas.


~Musique~


Le temps se ralenti et l’instant se figea à jamais dans l’esprit de Schneiden. Sous les rayons du soleil matinal, dans cette pièce et dans ce calme relaxant, Geleerde venait de saisir avec douceur la jeune fille avant de l’attirer vers elle et poser son front sur le sien, en signe d’affection. Schneiden écarquilla doucement les yeux, ne s’attendant pas à cette facette extrêmement tendre de la jeune femme. Son regard passa une deuxième fois sur le duo auquel il faisait face et il ne put s’empêcher de sourire lui aussi avec douceur en voyant la scène se dérouler devant lui.

Ne sachant plus quoi dire et sans doute en étant extrêmement gêné, la jeune fille trouva bien vite une excuse pour s’extirper de la scène. Le manieur de la Muramasa  s’esclaffa à cette vue. Elle pouvait tenter de le lui cacher mais il lisait en elle comme un livre ouvert. Elle était heureuse. Incroyablement heureuse. Et comme beaucoup d’enfant, devant autant d’émotion, la fuite était la seule échappatoire possible. La jeune femme ne s’en sortait guère mieux de son coté. Elle n’avait pas été assez rapide pour cacher le rire et ses rougeurs naissant.

Un rire assez harmonieux s’échappa des lèvres de Schneiden alors qu’il posa son menton dans la paume de sa main droite en observant la jeune fille et l’hybride se trouvant dans son salon. Un sentiment inconnu prit alors place en son sein, il pouvait le sentir. Il posa sa main restant sur son cœur et observa le temps qui reprenait son cours. Ce sentiment… Cette sensation… Se pourrait-il ? Est-ce que c’était cela le sentiment que l’on avait lorsque l’on avait ce pourquoi il s’était battu pour obtenir ? Etait-ce cela que l’on appelait… Une famille ? Lentement, mais surement, un autre sourire prit place sur son visage. Famille… Oui… C’était un mot qu’il aimait.






Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Lun 24 Aoû - 0:02






Maîtrisant après quelques secondes, ce rire étouffé qu'elle n'avait pu laisser échapper, l'hybride contemplait sereinement du coin de l’œil, la petite forme de la jeune fille toujours dans la cuisine de la battisse. Si Geleerde avait conservé son attention sur le protecteur de Seika cependant, ne serait-ce que quelques instants plus tôt, nul doute qu'elle aurait su fortement apprécier de voir son compagnon érudit réagir avec tant d'émotion face à l'ignorance de sa petite protégée, s'amusant à le taquiner sur le fait qu'il ne semblait pas être  aussi sérieux que l'ont aurait pu le croire aux premiers abords.


Les joies d'une présence enfantine.
Cette capacité à rendre les adultes, aussi immature que les enfants.


Mirya était une véritable bouffée d'air frais pour la louve. Une présence réconfortante et si attendrissante que même Geleerde s'était finalement laisser doucement happer par sa gentillesse. Jamais encore un enfant fut capable d'un tel exploit : elle qui s'était toujours montrée d'une grande sévérité avec ses cadets, qu'importent leurs âges, pu découvrir en la présence de Mirya, une facette de sa personnalité qu'elle ignorait jusqu'à encore aujourd'hui. Comment une si jeune enfant était-elle capable d'accomplir pareil miracle ? Qu'avait-elle de si particulier pour que l'indomptable hybride se retrouve à devenir plus calme et surtout, aussi maternelle en sa compagnie ?

Un sentiment nouveau naquit au sein de son esprit qui lui fit perdre lentement son sourire, avant de détourner le regard de la silhouette de Mirya tout en passant discrètement une main derrière sa chevelure, se massant doucement la nuque. Bien que Geleerde se montrait la plupart du temps impassible à toutes émotions, sa gestuelle la trahissait parfois, mais seul les plus avertis et la connaissant depuis de nombreuses années, seraient capable de comprendre la significations de ses tics. En proie à un manque, la demoiselle avait pour habitude d'accomplir ce geste, inconsciemment. Quand même bien, si le reste de sa posture ou le ton de sa voix s'avérait à en être l'exact opposé. Bien que cette sensation fût agréable aux premiers abords, elle prit lentement place dans les pensées de la jeune femme comme une douloureuse révélation d'une vérité longuement reniée. Une série de flashes lui vint lentement en mémoire, des visages familiers à l'élue de Seika apparaissant un par un sous ses yeux.



Sa famille.

Une légère moue colérique traversa les fines lèvres de l'élue, qui resserra fermement son emprise sur sa propre nuque. Comment pourrait-elle oublier ne serait-ce que l'un d'eux ? Ils étaient sa meute, ceux avec qui l'hybride avait vécue de nombreuses épreuves, ceux qui l'ont vu naître, grandir, évoluer... Sa poitrine la fit souffrir un instant, ratant un battement de cœur rendant le prochain, plus douloureux. Les reverrait-elle un jour ? Le chemin la menant vers un son foyer s'annonçait être hélas, semé d'embûche. Secouant négativement la tête, Geleerde se recentra sur la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle ne pouvait pas se laisser aller à ses pensées maintenant, ce n'était pas le moment. L'atmosphère du lieu était bien trop agréable pour que l'érudite songe à cela.

L'ambiance autour de la table s'était réchauffé, laissant à nos trois protagonistes, le plaisir des retrouvailles autour d'un repas confectionné avec amour. Une fois Mirya calmée, elle s'attarda pendant tout le repas à poser diverses questions à Geleerde, lui demandant de lui raconter son voyage, ses rencontres, ses aventures.  

- Ah ah, l'histoire risque d'être longue tu sais, Mirya.

- (...) Et des Tanukis ? Tu as croisé des Tanukis, dis ?

- Hum. Je ne crois pas, m-

- (...) La dernière fois, un marchand a ramené un corne de dragon ! Elle était, heuuu  Elle porta un rapide coup d’œil sur ses mains avant d'ouvrir les bras grande comme ça !

Une première veine naquit sur le front de la louve qui se mordilla l'intérieur de la joue.

- Un dragon, h-

- (...) Tu en as entendu peut-être parler, mais il y a une créature affreuse qui se balade sur Kosaten et qui s'appelle trolol-

Suivie d'une deuxième veine au même endroit.

- Oi.

Enfin, une troisième veine comique apparut sur la tempe de l'érudite, qui fronça les sourcils en fermant les yeux. Bien qu'extérieurement, la scène pouvait prêter à sourire comme pour celle du maître de l'espace quelques instants plus tôt, pour nos protagonistes, l'atmosphère s'était quelque peu refroidie pendant un instant. Mirya déglutit difficilement, pendant que la louve reporta son attention vers elle. Si beaucoup de choses pouvaient agacer facilement l'hybride, c'était bien le fait qu'on la coupe dans ses phrases.


- Tu sais que pour te répondre, il faudrait que tu m'en laisses en placer une d'abord ?


Le ton de sa voix laissa croire que Geleerde était en train de sermonner la jeune protégée de Schneiden. C'était vrai, dans un sens. Mais que pouvait-elle y faire, après tout ? Cela restait dans son tempérament d'agir ainsi, certainement par réflexe, par ailleurs. Cependant, l'hybride accorda un sourire taquin et doux à Mirya tout juste après sa remarque. Elle voulut accompagner cela par un geste affectueux de la main en la posant sur la tête de la jeune fille, mais se retenue finalement de le faire, ce qui surprit une nouvelle fois de plus la jeune femme. Il n'y avait plus à en douter : cette petite était décidément douée pour rendre l'élue de Seika dans un état qu'elle-même n'aurait jamais cru pu imaginer.

- Bien. Que dirais-tu plutôt que nous sortions un peu ? Me dégourdir les jambes me fera du bien et j'en profiterais pour te dire tout ce que tu veux concernant ma petite expédition sur Kosaten. Est-ce que ça te convient ?~


Le visage de la jeune fille s'éclaircit aussitôt, sourire aux lèvres, les yeux brillant de curiosité enfantine. Hochant la tête pour lui répondre, elle finit par enfin reporter son attention au protecteur de Seika qui depuis le début, n'avait eu aucun regard de la part de sa protégée :

- Schneiden, tu viendras avec nous, hein ?

Bien que cette demande pût paraître amicale, comment le maître de l'espace la prendrait-il ? Pour de la pitié ? Un petit sourire apparu sur les lèvres de Geleerde, qui ajouta :

- Bien-sûr qu'il viendra, Mirya.

Elle revint à son tour sur la forme de son compagnon lui faisant face, conservant la moitié d'un sourire, en contradiction cependant au fait que le regard de la louve était en proie à une certaine forme d'inquiétude, trahissant son désir intérieur d'interroger son allié érudit. Depuis ces mois où les deux élus n'avaient pas parlé, de nombreuses questions n'avaient pas encore eu leurs réponses. Que ce soit l'attaque d'Aeternam, l'apparition miraculeuse du frère de ce dernier, le regain de jeunesse du protecteur ou la présence du gantelet de Geleerde. Il serait bientôt temps pour les deux compagnons de reprendre du service, tôt ou tard.

- Lui aussi à sans doute beaucoup de chose à me dire.

L'hybride prit les devants, attendant patiemment que Mirya se change. Il semblerait que la petite était également d'un tempérament quelque peu coquet, ce que la louve ne comprendrait probablement jamais. Désormais dehors, dos contre le mur de la maison, bras croisés, Geleerde releva la tête en direction du soleil ardent des terres du feu. Levant la main au-dessus de son visage afin de se protéger, l'élue poussa un bref soupir : elle qui avait l'habitude de vivre dans les zones à la température proche de zéro, supportait difficilement la chaleur que lui offrait la Capitale qui l'avait accueillie.

Soudain, une silhouette apparue devant elle, à travers les doigts de la main de l'hybride qui portait toujours son membre devant ses yeux. Plissant le regard et baissant le bras en même temps, les sens de Geleerde lui firent signe de se montrer prudente. Mais, pourquoi devrait-elle agir ainsi, entre les murs de la Capitale même du Phénix ? Un danger se préparait-il ?

La silhouette continua d'avancer vers elle, d'un pas lent, la démarche peu assurée. Était-il blessé ? Une capuche voilant son visage empêcha la louve de déceler les traits de son futur interlocuteur, qui fronça les sourcils en le voyant tourné la tête vers différentes directions. Chercherait-il quelqu'un ? Finalement, l'homme revint vers Geleerde, cessant aussitôt la moindre activité, interloqué. Un frisson parcourut l'échine de l'élue de Seika qui serra le poing de son gantelet, muscles tendus. Quelque chose en cet homme n'inspirait rien de bon pour la louve qui analysa chaque mouvement de son opposant.


- O-où est-il ? O-où est ce p-porc de Minshu ?


Le ton rauque de l'inconnu donna cet étrange sentiment à la louve qu'il se consumait de l'intérieur, comme rongé d'un mal inconnu, agonisant lentement. Il fut, par la suite, victime de spasmes, sa tête se contorsionnant dans des angles grotesques, tout en respirant bruyamment, tel un chien haletant. Face à ce spectacle, la jeune femme resta silencieuse, toisant durement l'homme lui faisant face. Après quelques secondes d'analyse, l'hybride avança d'un pas, en élevant la voix afin d'être parfaitement entendu par l'inconnu :


- Qui êtes-vous et que voulez-vous ?

- Les... Les quatre...


Musique d'ambiance



Ces simples mots furent une véritable décharge électrique d'animosité et de surprise pour Geleerde qui écarquilla les yeux en serrant les dents. Après ce que la louve avait vécu, elle ne pouvait pas avoir oublié aussi facilement ce qu'il s'était produit lors des attaques contre les Capitales. Un lourd silence prit place entre l'élue et l'inconnu. La tension venait de s'immiscer entre les murs de Chikai, telle une menace pesante constamment présente, prête à attendre son heure de gloire.


Les quatre...


Cela ne pouvait dire, qu'un seule chose.

Un cri retenti non loin de la louve qui détourna son attention de la silhouette instinctivement, le regard alerte. À quelques mètres, se trouvait l'une des places publiques les plus imposantes de Chikai, parsemé comme à son habitude, de ses habitants. Toutefois, un événement inhabituel eu lieu. Le premier hurlement fut accompagné d'une série de plaintes à son tour, des femmes accourant, leurs enfants dans les bras, tandis que les hommes encerclaient un groupe de trois hommes à la tenue similaire. L'un d'eux, prit la parole, levant les bras au ciel :


- Peuple de Kosaten ! Vos représentants, vos Dieux, vous mentent ! Il n'existe qu'une seule voie possible !


Contrairement à la silhouette faisant face à la louve, les paroles de cet homme furent prononcées avec une parfaite maîtrise de ses émotions. Le ton de sa voix ne pouvait tromper quant à ses intentions et à la confiance qu'il portait à ses mots. Les habitants qui avaient encerclé le groupe, ne surent comment réagir, malgré leur courage, la peur et l'incompréhension pouvaient se lire dans leurs yeux. Instinctivement, l'hybride accourut à leurs côtés, mais resta figée devant le spectacle qui se présenta devant elle. Les trois hommes, dans un même geste, levèrent chacun un poignard vers leurs gorges, avant de la trancher sans aucune hésitation.


- Pour AETERNAM !


De nouveaux cris d'effroi retentirent sur la place, les femmes se couvrant le visage, pendant que le sang des trois sectaires vinrent prendre place sur les hommes les plus proches d'eux qui reculèrent par réflexe en se protégeant le visage. La rage de l'hybride augmenta face à cela, pendant que l'inconnu qui lui avait fait face quelques instants plus tôt, accompli le même geste sombre que ses partenaires.


- Élue, craignez la puissance d'Aeternam : vénérez notre maître ou périssez.


Les poings de Geleerde se serrèrent de colère alors qu'elle reprit sa course en direction du groupe. Attrapant férocement le col de l'un d'eux, elle posa fermement son gantelet sur la gorge du sectaire, afin de limiter l'hémorragie, y apportant la pression nécessaire pour le maintenir en vie. Un geste qui se voulait bien loin d'être une aide pour sauver cet homme, mais lui permettant ainsi, de parler ne serait-ce encore quelques secondes.


- Qu'êtes-vous venir faire ici ?! Réponds !

- V... Votre alliance... Ne... Ne vous sauvera pas, élus.


Un sourire provocateur tâché de sang apparu sur les lèvres de l'homme, conservant sa confiance et se tenant bien de ne rien révéler quant à leurs véritables intentions. La rage fut à son paroxysme dans l'esprit de la louve qui resserra aussitôt sa prise sur la gorge du sectaire, enfonçant ses doigts dans la chair, lui ôtant la vie instantanément, balançant au sol le corps désormais vide de toute essence de vie. Son seul œil valide brilla d'une haine inconsidérée, parcourant le lieu du regard rapidement, cherchant à déceler si d'autres ennemis se trouvaient actuellement ici. Bombant le torse, la louve éleva de nouveau la voix, afin d'être entendu par tous :


-Peuple de Chikai, rentrez chez vous et n'en ressortez sous aucun prétexte !


À ces mots, les habitants s'élancèrent dans leurs maisons respectives, certains ne pouvant détourner le regard face à ce spectacle morbide. Geleerde baissa le regard en direction des cadavres, fronçant les sourcils, poing serré, sa rage lui dictant ses futures actions.


Aeternam...





Nota Bene:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 638
Yens : 376
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 21

Progression
Niveau: 103
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
8/12  (8/12)
avatar
Schneiden Non-validé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Mar 25 Aoû - 23:09


• Escorte •



Un rire vint bercer le salon alors que Schneiden observait l’interaction qu’il y avait entre sa jeune protégée et l’hybride qu’il avait recueilli. Bien qu’elle ne le montre pas, il pouvait voir un certain agacement dans le regard de Geleerde face à l’enthousiasme grandissant de la jeune fille qui ne la laissait pas en placer une. Malheureusement pour la jeune fille, la limite de Geleerde avait vite été atteinte. Il ne fallut pas longtemps pour que l’inévitable se produisit. Un haussement de ton de la part de l’hybride et la température baissa bien vite, encore plus pour la petite Mirya qui ne sut pas quoi répondre sur le moment face à un tel changement d’attitude.

Heureusement pour elle, cela ne dura pas longtemps et il ne fallut pas longtemps pour que la dureté de ses paroles soit remplacée par un ton taquin. Un sourire regagna facilement le visage de la jeune fille, encore plus lorsque l’hybride lui proposa de marcher avec elle dans les rues de Seika pour se dégourdir les jambes. De son côté, il n’était pas contre, il avait lui aussi envis d’entendre les aventures qu’avait vécue la jeune louve durant leur séparation. Toutefois, il ne s’attendait pas à ce que Mirya lui demande de façon aussi directe s’il allait être présent, surtout après l’avoir ignoré pendant tout le repas. Il pouvait presque se sentir rougir.

« Bie- »

« Bien-sûr qu'il viendra, Mirya »

Décidément. Ce n’était pas son jour. Il regarda la jeune louve dans les yeux et parla presque dans sa barbe.

« Vous vous ressemblez étrangement vous deux. Vous avez la même manière de me couper la parole »

Il lâcha un rire avant de se retourner vers la jeune fille.

« Comme la dit Geleerde, je viens aussi. Me dégourdir les jambes ne me fera pas de mal »

Il reporta ensuite son attention vers la jeune femme tout en s’adressant à la plus jeune et hocha légèrement la tête.

« J’en profiterais moi aussi pour te conter quelque unes de mes aventures »

Les deux élus de la nation du feu avaient beaucoup de choses à se raconter après tout. Ce n’était pas les histoires ou les péripéties qui manquaient pour lui et il était quasiment certain que c’était la même chose pour l’hybride. Son apparence, l’alliance avec Minshu, les démons de la Muramasa, Aeternam… Il avait gardé tellement de choses pour lui-même. Peut-être qu’en parler serait libérateur pour lui, qui sait ?

« Laisse-nous quelques minutes et on te rejoint »

Il pointa du doit leur accoutrement pour lui faire comprendre ses dires. Ils devaient tout deux se vêtir convenablement avant de sortir dans les rues de la capitale. Lui de son équipement qui faisait honneur à son rang de protecteurs et Mirya de sa tenue blanche habituel. Il s’absenta, lui ainsi que la jeune fille et laissa la jeune femme patienter quelque instant. Dans ses quartiers, le manieur de la Muramasa commença à enlever son haut mais s’arrêta dans son mouvement quand ses yeux se posèrent sur la cicatrice au niveau de sa poitrine, cachée par le médaillon des héros de Seika. Ses doigts se baladèrent sur la blessure de guerre pendant quelques instants avant qu’il ne se ressaisisse. Ce n’était pas le moment pour penser à cela. Sans perdre plus de temps, il se vêtit de son uniforme et quitta la pièce en plaçant sur son cou l’écharpe qui le rendait reconnaissable entre milles. Le Justicier se dirigea ensuite vers la chambre de la jeune fille et toqua.

« Mirya, dépêche-toi ! Tu ne voudrais pas faire attendre Geleerde tout de mêm- »

« Haaaaaaaaaaaaaaaaaaa ! »

Le protecteur de Seika entra immédiatement en alerte. Sans aucune seconde pensée, il força l’ouverture et débarqua en trombe dans la chambre de la jeune fille. Mirya se tenait près de la fenêtre, une expression horrifiée gravé sur le visage. Il se précipita à ses côtés et écarquilla les yeux face au spectacle qui se tenait devant lui. Trois hommes baignaient dans leur sang sur la place publique tandis qu’un dernier était sur le point de les rejoindre, Geleerde étant déjà à ses côtés. Il attira la jeune fille à ses côtés et lui couvrit les yeux dans un geste protecteur.

« Reste ici et ne sort surtout pas de la maison, d’accord ? »

La jeune fille hocha fébrilement la tête, la scène à laquelle elle venait d’assister l’avait visiblement chamboulé. Beaucoup trop pour qu’elle puisse résister comme elle le faisait habituellement en tout cas. Schneiden en voyant cela, serra légèrement les dents. Sans attendre, il se dirigea vers la fenêtre… Et sauta pour atterrir dans un nuage de poussière au côté de la jeune louve. Il arriva à temps pour entendre les dernières paroles de l’homme avant que la jeune femme ne mette un terme à sa vie.

« V... Votre alliance... Ne... Ne vous sauvera pas, élus »

Cette phrase toute simple eu l’effet d’une bombe pour le Justicier. Normalement, ce genre de menace n’aurait aucun effet sur lui, même de la part d’Aeternam. Toutefois, un détail venait remettre en cause cela. Un détail connu que d’une seule une poignée de personnes dans tout Seika.

*Impossible… Impossible…*

C’était impossible. Cela devait être un hasard qu’il évoquait l’alliance entre Seika et Minshu à ce moment précis. Cela ne se pouvait pas. Schneiden était tellement plongé dans ses pensées qu’il n’entendit même pas la louve qui tentait de rassurer la population. Après quelques secondes de réflexion, il sortit de son état de transe et se retourna vers l’hybride. L’acier avait remplacé la douceur qui s’y trouvait habituellement.

« Geleerde, avec moi ! »

Sans attendre, il se précipita dans une direction précise, ne se retournant pas pour s’assurer que la jeune femme le suivit. Il n’en avait pas besoin, il en était sûr. Il prendrait le temps de lui expliquer ce qu’il se passait normal, mais pas maintenant. Parce que c’était justement ce qui lui manquait a cet instant, le temps. Le duo arriva assez vite dans une bâtisse à l’allure tout à fait normale. Toutefois, si on avait l’œil alerte, une sorte de fluctuation dans l’air au niveau de la porte pouvait être aperçue. C’était le pouvoir du maître de l’espace. Un système défensif. Une boucle spatiale. Peu importe ce qu’il se passait, tous ceux qui essaieraient d’entrer par là se verraient eux même sortir de la bâtisse de façon inexplicable. Entrer pour inévitablement sortir. Un casse-tête des plus agaçants. Sans attendre un instant de plus, il annula son contrôle spatial et pénétra la demeure en compagnie de l’hybride à ses côtés.

« Hamada ! Yuuna ! »

Quelques secondes plus tard, un homme et une jeune femme descendirent de l’étage, visiblement surpris par sa présence.

« C-Capitaine ? »

« Schneiden ? Qu’est-ce que tu fais ici ? »

« On a un gros problème, Aeternam à frappé aujourd’hui »

Il n’en fallut pas plus pour que les deux subordonnés de Schneiden se mettent sur leurs gardes, le regard d’acier du Justicier parlant pour lui quant à la gravité de la situation.

« Comment va-t-il ? »

« Bien ! Il n’a pas quitté ses quartiers, Capitaine ! »

Le manipulateur spatial hocha la tête et se tourna vers son second.

« Hamada ! »

« Oui !? »

« Prends les cadets et ratisse la capitale au peigne fin. Assure-toi qu’aucun autre sectaire n’ait foulé les terres de Seika ! »

« Oui ! »

Le Justicier se retourna ensuite vers la jeune femme alors que l’homme parti sans un mot accomplir son devoir, accordant à peine un regard à l’hybride si ce n’est qu’un léger signe de tête pour la saluer.

« Yuuna ! »

« Oui, Capitaine ! »

« Prends les vétérans avec toi, ceux qui ont combattu les sectaires avec nous, et patrouille à proximité de Chikai. Au moindre signe d’Aeternam, prenez les en chasse, mais ne vous aventurez pas hors de la portée des renforts ! »

« Oui ! »

Comme son compère, la jeune femme ne tarda pas à partir, mais contrairement à lui, son regard fixa longuement la forme de la jeune femme aux iris de rubis, avant de partir accomplir son devoir. Sans perdre un instant, il fit signe à la jeune femme de le suivre avant de se rendre à l’étage pour ensuite entrer dans une des chambres de la bâtisse. La pièce, bien que rustique aux premiers abords, disposait de tout ce qu’il fallait pour un confort optimal. Toutefois, ce qui étonnait le plus, c’était la petite figure au centre de la pièce, attendant patiemment sur une chaise.

« Geleerde… »

Le protecteur de Seika se rapprocha doucement de la figure et s’agenouilla pour examiner son état. Quand il eut fini, il se retourna vers sa partenaire hybride.

« Je te présente, Xiao… Fils héritier de la plus grande fortune de Minshu en voyage à Seika pour s’ouvrir culturellement aux traditions de Seika… Et accessoirement, la personne dont je suis chargé de protéger jusqu’à son retour à Kansei »

Un visage fin, une aura noble et un visage forgé dans le calme et la réflexion. Et accessoirement… Un garçon n’ayant pas vu plus que treize hivers.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   Mer 26 Aoû - 10:14






Il ne fallut guère de temps pour que le maître de l'espace vienne aux côtés de l'hybride de Seika qui porta son attention aussitôt vers lui, le regard strict et téméraire. Ce n'était désormais plus le moment pour les deux élus de se détendre, l'heure était à l'affrontement. Aeternam, l'un de leur pire ennemi, était de retour.

Un simple regard suffit entre les deux alliés pour se comprendre mutuellement, laissant de côté, l'instant de paix qu'ils avaient vécu quelques minutes plus tôt. Elle n'avait pas besoin d'explication pour accompagner son partenaire, lui offrant une confiance quasi-aveugle. Sourcil froncé, la louve hocha la tête avec approbation en entendant les dire de son compagnon qui lui donna l'ordre de la suivre. Accourant à ses côtés, scrutant du coin de l’œil les alentours afin de prévoir une éventuelle attaque surprise, ils finirent par arriver vers la battisse dans lequel se trouvait les deux subordonnés de Schneiden. Entrant à ses côtés, Geleerde pu faire leur rencontre subrepticement, le temps que le protecteur de Seika leur explique la procédure à suivre.


- « Comment va-t-il ? »


Arquant un sourcil interrogateur tout en gardant une expression à la fois sérieuse et déterminée, l'hybride se demanda de qui parlait-il. Elle n'eut cependant pas le loisir de le savoir, que Schneiden énuméra rapidement la situation tout en donnant ses ordres. Ce fut l'une des rares fois que la louve pu assister à un tel spectacle de la part du maître de l'espace, confirmant le statut de son allié au rang de protecteur de la nation des flammes. Bien qu'elle n'en eu jamais douté. Rendant ses salutations brièvement avec Hamada par un rapide signe de tête, une lueur enflammée s'embrasant doucement dans le regard rubis de l'hybride, ce fut par la suite au tour de Yuuna de s'élancer vers sa mission. Avant que cette dernière ne disparaisse, Geleerde la rattrapa un instant en lui attrapant le bras :

- Prenez avec vous Makoto et Zenjiro : ils sont actuellement au Nord de la ville, dans la caserne en face des rues marchandes. Faites leur savoir ma position et qu'ils soient prêts à toute riposte de nos ennemis.

Sans un mot, Yuuna confirma sa demande et accourut à son tour en dehors de la battisse. Suivant le pas de Schneiden, l'hybride monta à l'étage en sa compagnie, l'air interrogateur.


- Schneiden, qu'est-ce qu'o-... ?!


Le reste de sa phrase mourut dans sa gorge, en apercevant la petite figure d'un enfant âgé d'à peine treize années. Contrairement aux autres membres de la population, ce dernier restait calme face à la situation, n'affichant qu'une expression noble et d'une surprenante maturité. Que faisait-il ici ? Observant l'enfant pendant quelques instants, la louve reporta son attention au même moment où Schneiden en fit de même. La réaction de l'hybride de Seika ne se fit d'ailleurs pas attendre, à l'évocation des paroles de son allié. Le fils héritier de la plus grande fortune de Minshu, ici ? L'alliance entre les deux nations était encore très récente, ce qui étonna la jeune femme de découvrir que les premières directives n'avaient pas tardé. Au départ surprise,  Geleerde reprit rapidement sa naturelle assurance et s'approcha de la fenêtre de la pièce, se plongeant pendant quelques secondes, dans une bulle de mutisme, le visage renfermé, se remémorant les paroles de son allié. Elle n'était plus celle que Schneiden avait aperçue chez lui en compagnie de Mirya aujourd'hui. Elle était redevenue Geleerde, la louve de Seika, l'indomptable érudite.

Son regard se déposa sur les rues désormais désertes de Chikai, observant les quelques soldats se rassemblant rapidement. Portant sa main droite en direction de ses lèvres, l'hybride reprit son habitude en faisant glisser lentement son pouce sur sa lèvre inférieure, serrant les dents de temps sur son propre membre, le regard bercé d'une concentration à toute épreuve. Dans son esprit, se joua des centaines de situations différentes, prenant en considération les facteurs de leur positionnement actuel, les contraintes et les dangers de cette mission. Les sens en alerte, le temps s'arrêta pour la louve qui s'efforça à mettre ses capacités de réflexion en pratique le plus rapidement possible. Soudain, Geleerde se rapprocha de Xiao, portant un genou à terre pour faire face à l'enfant. Celui-ci ne porta aucune surprise sur ses traits fins, attendant patiemment les décisions des deux élus.


- Il va nous falloir te couvrir le visage afin que les sectaires ne te reconnaissent pas.


Sans attendre de réponse, l'hybride de Seika s'approcha du lit et déchira les draps pour en tendre une partie à l'enfant.


- Cela ne sera sans doute pas suffisant, mais il est primordial de ne prendre aucun risque si nous devons te protéger.


Geleerde se replaça de nouveau en face de la fenêtre, bras croisés, son gantelet s'agitant faiblement par série d'à-coups non contrôlé. Plissant le regard sans regarder ses deux compagnons du jour, la louve prit lentement la parole, le ton de sa voix sonnant telle une digne dirigeante Alpha :


- Si Aeternam en a après cet enfant, il aurait été préférable qu'il reste en lieu sûr à la Capitale, le temps que nous éradiquons ses sectaires. Malheureusement, il semblerait qu'ils soient déjà au courant de sa localisation. Qu'il reste ici serait bien trop dangereux pour lui et les habitants de Chikai. Il doit être ramené à Kansei au plus vite, auprès des siens. Nous allons devoir faire preuve de prudence et ne pas emprunter les routes habituelles. Le chemin en sera sans doute plus long, mais nous nous garantissons une meilleure chance de discrétion en agissant ainsi. Nous ne pourrons pas attendre que la nuit arrive, il nous faut partir maintenant.

L'hybride n'avait pas attendue l'approbation du maître de l'espace pour s'inclure dans l'escorte visant à ramener Xiao en lieu sûr. A ses yeux, il paraissait évident qu'elle en ferait partie.


- Schneiden...


Toujours les bras croisés sur sa poitrine, Geleerde se retourna finalement vers son allié, son regard offrant la vision d'une combattante à l'esprit déterminé et sans faille. Les premières lueurs de midi vinrent toquer à la fenêtre de la chambre, voilant la silhouette de la louve, ne laissant place qu'à la visibilité de son dernier œil valide.


- Je viendrais avec toi.


Incorrigible hybride.
Elle ne lui laisserait aucun droit de refus.





Nota Bene:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Retrouvailles sous le ciel de Seika   

Revenir en haut Aller en bas
Retrouvailles sous le ciel de Seika
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sous un ciel de guerre, le métal chante toujours juste. [Aurah-Fini]
» ô nuit belle nuiiit sous un ciel, d'Italiiie ♥
» Sous un ciel lourd comme une meringue [sp Xerxes]
» Retrouvailles sous le soleil (priape)
» Sous le beau ciel d'été (Pv Nuage de Fée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.