Partagez | .
Scalpel, éclairs et malentendu
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Scalpel, éclairs et malentendu   Sam 22 Aoû - 15:16



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Journée



   

Les choses avançaient à bonne allure pour le Minshujin. De bonne nouvelle en bonne nouvelle, d’événement en événement, il se sentait de plus en plus léger et de bonne humeur. Il changeait, et s'en rendait compte, mais malgré tout, il gardait certains traits de base qui l'avaient façonnés, ses fondations. Depuis peu, il vivait désormais à Kansei, dans une auberge, et veillait au bon fonctionnement de sa Nation qu'il portait tant à cœur, se donnant comme vocation d'accueillir les nouveaux venus et de régler d'éventuels problèmes internes informels. L'entraînement du jeune Aladdin terminé, Neo était retourné à son fief, et avait décidé de prendre un peu de bon temps en allant lire un peu, au simili de bibliothèque existant. Sa lecture ne fut pas de premier ordre, de petits ouvrages simples, contant quelques légendes et histoires de Kosaten l'intéressèrent et l'interpellèrent. Puis un moment, il tomba sur un livre dont le titre était assez aguicheur : (Légendes de la Cité Flottante, la Bête, et la Fin des Trois Dieux...) Un peu long, mais aguicheur. Évidemment, le jeune homme prit l'ouvrage, et s'empressa de le lire. Encore plus long que le titre, le livre en lui-même était épais. Le Minshujin put en lire le début toutefois, c'était une sorte de préface :

Le soleil disparaissait en plein jour, masqué par une gigantesque ombre entourée de nuages. La population de Kosaten trembla, s'agitant à l'unisson. Beaucoup crurent d'abord qu'une divinité s'était éveillée, se tenant immobile à observer ce vaste monde. Tous furent surpris lorsque les vents balayèrent les cumulus. Point de divinité à l'horizon, mais une magnifique cité flottante. Elle se dressait là, cachant l'astre de lumière quelques instants avant de poursuivre sa dérive. Cette apparition soudaine soulevait de nombreuses questions...

Au sein de chaque pays, des inconnus se font repérer en affirmant descendre de la ville céleste. Ils prétendent avoir été bannis de leur propre civilisation pour hérésie. Parmi eux, certains parlent d'une créature monstrueuse et déclament une effrayante prophétie.

« Elle viendra, la Bête ! Son éveil fera trembler le monde tandis que son envol embrasera le ciel. Son cri déchirera la terre, condamnant les infidèles à un exil éternel parmi les nuages ou les flots incessants.

Dieu parmi les dieux, la Bête tentera de conquérir le monde pour le façonner à son image. Le Serpent, le Dragon et le Phoenix ploieront devant sa puissance. Ses adorateurs seront les vainqueurs. »


Neo relu le texte plusieurs fois, un peu perturbé... Plus loin, il lit : "Voici la Légende de la Cité Flottante, celle de La Bête, et comment les trois Dieux disparaîtront..." Ses pupilles violettes observaient les écrits avec un certain effroi, non pas une crainte, mais une inquiétude... La fin des trois Dieux ? Il n'avait aussi jamais entendu parler d'une Cité Flottante... Il était intéressé, très, intéressé. Cependant il ne pouvait lire un tel ouvrage ici, on pourrait le croire partisan de ces balivernes... Du moins c'est ce qu'il voulait se dire. Il approcha le livre de son torse après avoir vérifié que personne ne le voyait : Lentement, l'ouvrage s'enfonça dans sa combinaison, comme absorbé par cette dernière jusqu'à disparaître, totalement englouti. Ceci fait, le jeune homme se leva et quitta le bâtiment, l'absence de "détecteurs" comme au 21 ème siècle facilitant les choses, et puis sa tenue rebutait bien souvent les gardes de le fouiller... Le jeune homme ne le lirait pas non plus dans son auberge... Non, il trouverait un endroit plus calme et plus isolé... Comme... *La Forêt Luxuriante* L'Élu se dirigea donc vers la sortie Nord de Minshu pour gagner un peu de temps sur son trajet.

Sur le chemin, alors qu'il passait près d'un petit chantier de rénovation de Kansei, il entendit un : « ATTENTION ‼ » Qui le fit lever la tête brusquement. Un seau blanc tombait en sa direction, et l'Élu n'eut le temps que de prendre ses appuis, avant que le contenu de l'objet ne se déverse sur sa tête... Un étrange liquide noir coulait abondamment sur ses épaules, et les travailleurs descendirent, inquiet, tout en présentant leurs excuses. Le jeune homme bouillonnait intérieurement, mais il prit sur lui, et répondit avec beaucoup de dignité malgré la situation :

« Il n'y a pas de mal, ce n'est que de la peinture non ? »

À son grand malheur, le Minshujin apprit que ce n'était pas de la peinture ordinaire, mais un puissant colorant récupéré sur un monstre... Il était ineffaçable : À vie, les cheveux du jeune homme resteraient noirs. Alors qu'il était sur le point de tuer deux personnes, les ouvriers lui dirent tout de même qu'ils avaient sur eux un peu de décolorant, mais qu'ils ne pourraient pas tout verser, car la préparation était destinée à leur travail avant tout. Les effets du colorant se dissiperaient donc en 24 heures, ce que Neo accueilli plutôt bien, étant donné la durée initiale du maléfice... Le garçon reprit donc sa route, plus de peur que de mal, un peu gêné toutefois, mais il ferait avec.


Neo et ses cheveux noirs :
 


Le chemin jusqu'à la Forêt Luxuriante se passa quant à lui sans encombre, et c'est avec beaucoup d'excitation que le jeune homme trouva le pied d'un arbre pour commencer sa lecture. L'Élu se frottait littéralement les mains d'impatience, et lorsqu'il fut installé, il désactiva le haut de sa combinaison pour être torse nu et complètement à l'aise dans ce décor naturel et paisible. Puis il reprit son ouvrage là où il l'avait laissé...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Sam 22 Aoû - 20:52



Scalpel, éclairs et malentendu.
La voici maintenant dans une magnifique forêt, loin de la neige, du froid polaire. Ça l'avait manqué, cette chaleur rassurante, mais le froid l'avait tout de même bien aidé à se réveiller, à ne plus pleurer sa mère, son père, son Sempai et sa Moe-chan. Heiwa fut sa première rencontre. Une rencontre peu ordinaire. Une frêle jeune femme face à un homme incroyablement puissant, une superbe rencontre, non ? Mais ça n'avait que peu d'importance désormais. C'était une autre histoire. La yandere s'en alla alors rejoindre les entrailles luxueux de la forêt pailletée...

On entendit la peinture giclée depuis l'entrée de la forêt. Ce fut assez perturbant au début, pour la demoiselle, car oui, ce bruit lui était familier, ce bruit étant si ressemblant à celui d'un giclement de sang... De liquide de vie. Ah, oui, ça lui manquait de faire gicler le sang, le faire sentir dans l'air... Oh, ça, oui...

Arrivée proche d'un jeune homme encore assez flou, sa curiosité l'ordonna de se rapprocher. Une silhouette masculine, des cheveux sombres et profonds... Si familier. Serait-ce... Son Sempai ? Il était un élu de Fuyu lui aussi ? Son instinct lui disait de bondir sur lui. Son cœur s'emballa, elle en rougit sous l'immédiat. Elle se tint le cœur de ses deux mains, figée sur place, amoureuse... 

- « S-Sempai ?... », dit-elle hésitante, tremblante de gêne. Sa timidité lui jouera des tours... Oh, ça non ! Pas maintenant ! Elle devait le rejoindre, se réfugier dans ses bras, jouer la victime... Elle en avait tant rêvé... Oh oui, Sempai, tu seras bientôt à elle, à cette yandere... À Yandere-chan, la femme la plus psychopathe du monde entier... Ou peut être pas...

Elle s'avança petit à petit. Puis d'un coup, elle galopa vers son prince charmant. Vers cet imposteur... Avec naïveté... Pauvre Yandere-chan, quel triste destin lui attendait ? Un amour qui ne devrait pas être ? Ou encore un mort remplie de tristesse ? De regrets ?...
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Sam 22 Aoû - 23:43



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Rencontre



   

Dos contre l'arbre, torse fouetté par la brise du midi, livre sur les genoux, le Minshujin s'apprêtait à avoir un long et tranquille après-midi de lecture. Comme à Kosaten rien ne se déroulait jamais exactement comme prévu, il entendit des pas mesurés sur le lit de verdure de la Forêt Luxuriante. Machinalement, l'Élu porta son regard en direction du bruit et aperçut une jeune fille aux cheveux un peu moins sombres que les siens, vêtue comme une écolière nippone du 21 ème siècle. La brune resta un court instant loin de lui, puis s'approcha à petit pas, comme effarouchée par l'apparence si paisible du Minshujin. Ce dernier haussa un sourcil, hésitant à demander ce qu'il se passait à cette brune qui semblait bien loin de Kosaten au niveau vestimentaire. Une jupe en des temps médiévaux...?

« ?! »

Soudain, la jeune fille s'élança en sa direction telle une affamée et les pupilles de Neo se rétrécirent d'effroi...! Qu'est ce qui lui prenait ?! Le jeune homme se saisit précipitamment de son livre, et par précaution, il le posa derrière l'arbre auquel il s'était adossé. Il reprit rapidement ses esprits : C'était un Élu, un puissant qui plus est ! Ce n'était pas cette fille en jupe qui allait l'effrayer. Le Foudroyant mit donc ses deux mains légèrement en avant et dit avec fermeté, mais sans agressivité : « Oh ! Stop ! » Il arrêta ensuite la jeune fille, paume sur ses bras. C'était une fille de Minshu ? Dans la Forêt Luxuriante, ça aurait sens... Après avoir retiré ses mains, il dit : « ...Ça va ? Pourquoi tu m'as foncé dessus...? ...Un problème...? »

La jeune fille était d'une étrange banalité... Ses cheveux, sa tenue, on aurait pu se croire à tort en plein manga ou animé du 21 ème siècle... La banalité de la brune lui donnait cependant un air extraordinaire que l'Élu remarqua : Ce n'était pas tous les jours qu'on observait une sorte de stéréotype, voire caricature d'un type de personnage en chair et en os... Et puis quoi qu'en dise, elle avait un certain charme, un charme bien à elle, assez lisse. Elle semblait être une personne calme et timide, mais ce n'était qu'un jugement physique, il faudrait déjà écouter ce qu'elle avait à dire...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Dim 23 Aoû - 11:31




Scalpel, éclairs et malentendu.
Avec cette tenue vestimentaire venant de son lycée, dans son monde, elle ne paissait pas inaperçue. Heiwa Jigoku l'avait sûrement remarqué avec son regard remplie de sagesse et de savoir, lui rappelant son ancien Sensei. La noire se rappelait parfaitement de son physique plutôt charismatique pour un vieil homme. Il avait les cheveux blancs, lisses, partant vers l'arrière avec une paire de mèches cachant les deux yeux - la mèche partant vers la droite s'occupait de l'œil du même côté, tout comme la mèche partant vers la gauche. Il était musclé, fort et sévère. Il détenait un savoir infini, et une grosse voix puissante nous donnant l'envie de progresser.

Vers l'âge de ses dix-sept ans, il « l'abandonna » à la vie sauvage, sachant qu'à cet âge, les enfants devenaient des adultes, et savaient parfaitement comment se défendre face à la mort et à la cruauté de la vie. Yandere-chan se convertit alors à l'assassinat, et après avoir tué un jeune sorcier manipulateur, fut chassée par une malédiction, celle de la folie inguérissable. Même son Sensei, qui n'est plus de ce monde, n'aurait pas pu lui enlevé cet énorme défaut. 

Les ténèbres l'envahissaient petit à petit chaque jours qui s'écoulaient. Elle se demandait si c'était une mauvaise chose, ou une bonne chose. Car oui, l'obscurité pouvait nous rapporter de nouveaux pouvoirs au fil du temps. Mais il pouvait aussi nous détruire mentalement, nous faire perdre la raison qui nous tenait encore en vie. Alors, qualité ou défaut ? C'est ce que se demandait Yandere-chan à chaque fois que la folie lui possède l'âme ainsi, lui faire perdre le contrôle de son corps. 

De toute façon, même si il n'y aurait eu cette malédiction à la noix, la noire aurait pu avoir héréditairement cette folie destructrice. Car oui, sa mère était enveloppée d'une frénésie meurtrière à chaque fois qu'une jeune fille ou un beau garçon s'approchait de son Sempai. En parlant de lui, il y avait cet imposteur face à elle qui lui parlait... La demoiselle vêtue d'une tenue stéréotype parfait d'un des dessins animés japonais qui passaient à la télévision de nos jours, au 21ème siècle, fut alors brusquement arrêtée par le Neo aux cheveux noirs...

- « Oh ! Stop ! », cria-t-il sans aucune agressivité. « ...Ça va ? Pourquoi tu m'as foncé dessus...? ...Un problème...? »
Cette voix n'était pas la même que celle de son vrai Sempai mais le physique du faux brun lui donnait tout de même espoir. Au début, elle fut surprise que son Sempai lui parle ainsi, mais de toute façon, elle aurait sûrement fait pareil, par surprise, par choc de voir son tendre aimant arrivé ici, paumé ici, dans ce monde médiéval.
En parlant de médiéval, cet homme n'avait pas la même tenue que Sempai, mais peu importe, il ressemblait toujours à son amoureux de toujours, même si il empestait la peinture...
- « M-mais... Sempai... Vous m'avez tellement manqué... J'ai alors couru à vos côtés, envahie par la joie de vous revoir... Oh mon Sempai ! Je suis si heureuse que vous avez laissé tomber Osana ! », elle lui enleva ses mains de ses bras pour l'enlacer adorablement, un sourire enjoué aux lèvres...

Oh oui « Sempai », vous lui avez tellement manqué....
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Dim 23 Aoû - 16:29



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Sempaï



   

Au son de la voix du jeune Élue, la fille en jupe sembla l'observer comme si elle n'avait pas compris ses dires, ou qu'elle s'était étonnée de quelque chose. L'air dubitatif de la jeune fille se transmit au Minshujin, qui lui aussi, l'observa l'air interrogateur : Que lui valait ce regard ? Cette surprise ? Cette charge... Surtout. Après un bref instant qui n’excéda probablement pas la poignée de secondes, la fille aux cheveux sombres dit enfin :

« M-mais... Sempai... Vous m'avez tellement manqué... J'ai alors couru à vos côtés, envahie par la joie de vous revoir... Oh mon Sempai ! Je suis si heureuse que vous avez laissé tomber Osana ! »

Sur ces mots, elle ne laissa pas même pas le temps à Neo, interloqué, de ressasser ses paroles qu'elle l'enlaça avec une infinie tendresse, un sourire aux lèvres. Durant l'accolade, le Minshujin en profita pour réfléchir, apaisé par le geste et par la douce odeur de cette jeune fille sortie de nulle part. Elle s'était adressée à lui sous le terme de "Sempaï", qui aurait pu signifier, si ses souvenirs étaient bons : "Collègue", en japonais. Elle devait probablement le prendre pour un ancien partenaire ? Un autre élève de sa classe, peut-être fictive ? En tout cas, ils s'étaient connus, selon ses dires. C'était donc la joie des retrouvailles qui avait lancé cette simili d'écolière nippone en direction de l'Élu, tranquillement en début de lecture. Était-ce les cheveux noirs ? Son physique ? Ses traits, qui lui rappelaient un Sempaï ? ...En vérité, cela n'importa que peu à Neo, assez surpris, agréablement surpris, de n'avoir eu qu'à s'asseoir et attendre pour voir une fille se jeter dans ses bras. C'était probablement sa rencontre féminine la plus facile, et même s'il avait hâte et envie de lire son livre de légendes, aucun homme n'était hostile à une présence féminine, câline, qui plus est. C'est donc pour garder la plus qu'amitié de cette mignonne fille de Minshu, que Neo accepta de devenir son Sempaï, au moins un moment. De toute façon, que risquait-il si elle voyait la supercherie ? Une gifle ? ...Et encore... Mais, qui était cette Osana...? Une ancienne petite amie ? Une amie collante ? Pas UN ami au moins ?! En tout cas, oui, il l'avait laissé tomber, si c'est ce qu'elle désirait.

Relâchant quelque peu l'accolade, Neo, tout en se pointant du doigt, un léger sourire aux lèvres, répondit en japonais, le peu qu'il savait du moins :

« Sempaï... Desu. Il ajouta ensuite : Oui, Osana ne te valait pas, tu es meilleure qu'elle dans tous les domaines. » Puis il l'enlaça à nouveau, avec autant de tendresse... Peut-être un peu moins, il avait des pensées masculines, et elles différaient bien de celles du sexe opposé, assurément.

Cela fait, il réengagea la conversation :

« Hum excuse moi, j'ai eu un léger choc récemment... Je me rappelle très bien de toi, et de tout ce qu'on a fait en tant que Sempaï, mais... Peux-tu me rafraîchir la mémoire ? »

Il dit cela en la fixant, avec autant de compassion qu'il pouvait en exprimer, pensant à sa nation et à cette fille qu'il honorait de par sa bonté... N'était-ce pas louable de prétendre d'être quelqu'un pour les beaux yeux de quelqu'un d'autre ? ...Non...?


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Lun 24 Aoû - 19:08



Scalpel, éclairs et malentendu.
- « Sempai... Desu. », probablement ? Yandere-chan en eut presque perdu le sourire. Mais la deuxième phrase du faux-brun lui fit rapidement oublier la première : 
- « Oui, Osana ne te valait pas, tu es meilleure qu'elle dans tous les domaines. », ooww, que c'était adorable de sa part ! Car il fallait bien avouer la vérité, Osana était dans le genre bien charismatique, avec de gros seins, un ventre plat un corps élancé, elle était la femme parfaite avec son don en cuisine bien sûre ! L'orangée était celle qui était favorisée par les hommes de son lycée. Après la mort de Moe-chan, la femme parfaite bien entendu. Heureusement qu'ils ne surent pas que cette dernière était une lesbienne, car ils l'auraient rapidement barrée sur la liste des « femmes les plus sexy du lycée ». 

Le jeune homme aux cheveux sombres s'en alla alors la serrer encore plus fort contre lui, un sourire lumineux et adorable aux lèvres. Il réengagea rapidement la discussion pour la questionner :  
- « Hum excuse moi, j'ai eu un léger choc récemment... Je me rappelle très bien de toi, et de tout ce qu'on a fait en tant que Sempaï, mais... Peux-tu me rafraîchir la mémoire ? », oh mais bien sûre Sempai ! Enjouée, elle le lâcha, toujours face à lui, le regardant droit dans les yeux pour lui sourire tendrement et lui répondre avec un ton des plus mignons qu'il soient : 
- « Mon Sempai, vous étiez un élève du même lycée que moi, et meilleur ami d'Osana. Vous étiez aussi le plus intelligent de la classe, enfin, après Moe-chan et Info-chan bien sûre ! Et toutes les filles du lycée étaient à vos pieds... Avant qu'elles ne soient tués... Mystérieusement... », elle n'osait pas lui avouer que c'était elle le coupable de tout cela. Non, elle avait trop peur de sa réaction, qu'il allait être terrifié par ceci et ainsi, s'éloignerait de Yandere-chan pour toujours... Elle ne le désirait point du tout, alors elle décida de ne rien dire et jouer l'innocente. Elle continua alors :
- « J'en suis terriblement désolée pour ces demoiselles... Elles étaient si gentilles... », oui, elle en rajoutait même des couches. Mais pas trop, pour qu'il se doute de rien...

Il fallait dire que Yandere-chan était plutôt douée pour la comédie. C'est pour cela que le club de théâtre du lycée voulait absolument l'avoir, mais malgré les nombreux chantages, ils n'arrivèrent jamais à la dissuader. Elle préférait rester dans le club d'arts, avec son Sempai... Et Moe-chan. Car oui, elle aussi était plutôt attirante... Charmante et séduisante... Tout comme son Sempai !
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mar 25 Aoû - 12:29



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Profit



   

Les mots du Minshujin semblaient attendre le cœur de la brune avec profondeur et précision. Le simple fait de le voir avait l'air de mettre la jeune fille à l'air nippon de bonne humeur et ce n'était pas pour déplaire au jeune homme que de faire sourire ainsi quelqu'un. Une fille, surtout. Ses relations avec la gente féminine avaient toujours étés quelque peu tumultueuses et ambiguës : il méprisait inconsciemment les femmes, mais ne basculait jamais dans le machisme. Il lui arrivait la plupart du temps d'ignorer ces êtres souvent plus émotives, plus sensibles, plus altruistes que lui, mais il retournait vers elles lorsqu'il avait besoin de satisfaire quelques bas instincts commandés par son entrejambe... Sans aucun doute, Neo n'était pas le compagnon idéal pour toute femme qui l'aurait désiré. Lui non plus cependant, ne recherchait pas l'amour d'une âme sœur ou d'une compagne, il n'avait besoin que d'utiliser périodiquement la femme, et il vivait très bien ainsi. De consommations périodiques et de plaisirs jamais réitérés, rarement partagés. S'il avait eu besoin de sexe pour vaincre un adversaire, il l'aurait vaincu. S'il avait eu besoin de chasteté pour ne pas perdre, il n'aurait plus touché aux femmes. Rien de passionnel donc entre lui et le genre opposé, mais les deux n'étaient pas en froid.

Libérant quelque peu l'Élu de la douce étreinte qu'ils s'offraient, la brune planta son regard dans le sien tout en lui offrant un sourire plein de chaleur. D'une voix se voulant volontairement adorable, la jeune fille lui répondit :

« Mon Sempaï, vous étiez un élève du même lycée que moi, et meilleur ami d'Osana. Vous étiez aussi le plus intelligent de la classe, enfin, après Moe-chan et Info-chan bien sûre ! Et toutes les filles du lycée étaient à vos pieds... Avant qu'elles ne soient tuées... Mystérieusement...

Neo écouta avec attention ces informations qui pourraient s'avérer précieuse pour la pérennité de sa supercherie... Un élève ?... Toutes les filles étaient à ses pieds ?... Il y'avait assurément, quelques chanceux jeune homme dans l'univers... Apprendre tout en ayant des lycéennes pures à ses trousses... Ah... Il aurait aimé devenir Sempaï plus tôt... La jeune fille reprit :

J'en suis terriblement désolée pour ces demoiselles... Elles étaient si gentilles... »

En l'observant, Neo ressentit la peine de la brune pour ses amies mystérieusement décédées... Pour ne pas la laisser ruminer plus longtemps des souvenirs si obscurs, il dit :

« N'y pense plus. Ce qui compte, c'est que tu m'as retrouvé et que nous soyons à nouveau réunis... » Ce n'est qu'à la fin de cette phrase, que le garçon aux cheveux sombres se rendit compte qu'il n'avait aucun nom par lequel nommé son interlocutrice... Pour ne pas la froisser, il ne posa pas la question tout de suite. Sans laisser un plus long silence entre lui et sa soudaine admiratrice, le faux brun glissa sa main sur le cou de la jeune fille et lui saisit la nuque avec précaution, lui faisant ainsi sentir ses mains chaudes. Il la tira légèrement vers lui, tout en s'approchant et lui offrit un baiser appliqué, qui fut assez long.

Manquant légèrement de gêne et probablement de tact, le jeune homme, une fois leurs lèvres séparées, reprit la conversation sur un ton un peu plus langoureux :

« Veux-tu fêter les retrouvailles avec ton Sempaï comme il se doit ?...

S'ils n'auraient pas étés à Minshu, une partie en plein air n'aurait pas dérangé le jeune Élu de Manshe. Mais ayant une réputation grandissante à tenir, il ne pouvait tout se permettre désormais... Sur le même air, il dit à la jeune femme :

J'ai une chambre à la Capitale de Kansei... Nous discuterons sur le chemin... »

Entreprenant et direct, c'était peut-être ce qui rendait le jeune homme admirable... Ou détestable...

HRP :
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mar 25 Aoû - 16:37



Scalpel, éclairs et malentendu.
- « N'y pense plus. Ce qui compte, c'est que tu m'as retrouvé et que nous soyons à nouveau réunis... », et c'est à la fin de cette phrase que le jeune homme aux cheveux faussement noirs et obscures se mît à songer. Assez rapidement, il lui entoura la nuque de l'une de ses mains et la ramena vers lui pour lui poser un long baiser langoureux sur les lèvres. Au début, pour la yandere, ce fut un énorme choc, et elle était étonnée que son faux-Sempai lui répondait à sa question que maintenant. À cette question qu'elle n'avait posé que intérieurement d'ailleurs ! Les yeux écarquillés, elle se laissa faire, s'agitant au début par surprise. 

Quand il retira ses douces lèvres envoûtantes des siennes, elle toucha ses dernières avec la même surprise que tout-à-l'heure, mais cette fois-ci, avec les yeux mis-clos, comme si elle était perdue. Mais ce moment d'incompréhension fut rapidement brisé par la séduisante voix de l'imposteur :
- « Veux-tu fêter les retrouvailles avec ton Sempaï comme il se doit ?... », quelle question ! ... Dommage qu'elle n'arrivait pas à y répondre, tant le choc était grand. Son cœur s'emballait, en sortait presque de sa poitrine. Il battait à cent à l'heure, faisant légèrement rougir les joues de la demoiselle. 
- « ... O-oui... B-bien... B-bien sûre... », balbutia-t-elle en souriant niaisement, les lèvres tremblantes comme pas deux. Elle se cacha le visage honteusement, affreusement gênée. L'autre continua alors, toujours avec une voix si sensuelle, si coquine et tentatrice :
- « J'ai une chambre à la Capitale de Kansei... Nous discuterons sur le chemin... », « Kyaaaaa ! », cria-t-elle intérieurement, « Je vais me promener, seul à seule avec... Sempai !! », elle se releva alors, se tenant les joues et se dandinant telle une fan-girl. 

« Je vais me promener avec Sempai ! ... Et... Je ... Je dormirais dans la même chambre que lui ! Kyaaaaa ! », s'écria-t-elle profondément. Elle s'arrêta alors de se déhancher pour lui tendre la main avec un sourire élégant :
- « Merci... S-Sempai... », dit-elle légèrement rouge-pivoine et timidement. 
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mar 25 Aoû - 18:22



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Amour



   

À la suite du baiser, la jeune fille se palpa doucement les lèvres, l'air épuisée, comme si ce simple échange l'avait exténué de par son impact. Les langoureuses questions du jeune homme atteignirent leur but, et le teint de la brune vira à l'écarlate en une fraction de seconde, elle en fut probablement si secouée, que c'est ce qui l'empêcha de répondre aux avances qui lui étaient faites. Surmontant finalement son émotion, elle bégaya :

« ... O-oui... B-bien... B-bien sûre... »

Son sourire semblait aussi gêné que consentant, ses lèvres tremblotaient, probablement d'excitation et elle finit par réfugier son visage entre ses mains, plutôt que de continuer à afficher des réactions si amoureuses... Même Neo en fut surpris... Elle devait l'aimer, son Sempaï... Puis le Minshujin l'informa qu'il possédait une chambre dans une auberge de la capitale, ce qu'elle accueillit de gestes gênés et timides, bougeant avec frénésie et honte, elle semblait ne pas pouvoir s'en empêcher, ses émotions ne pouvaient restés en elle. La brune termina enfin en lui offrant sa main, d'un sourire plein d'humilité, comme pour faire oublier le relâchement qu'elle venait d'avoir, et elle accompagna son geste d'un : « Merci... S-Sempai... » Si pur et si candide, que l'Élu afficha une mine de surprise, ne se rendant compte que maintenant, que cette fille était littéralement à ses pieds...

« ... »

Lui qui doutait rarement, se posa tout de même brièvement la question. Fallait-il avouer dès maintenant qu'il n'était pas son Sempaï ? Que l'être chéri n'était en faites qu'une illusion ? Qu'un usurpateur ?... Il l'aurait assurément, assassinée ici même. La pauvre semblait éperdument amoureuse de ce lycéen aux cheveux sombres et peut-être ces moments d'intense bonheur ne pouvait que lui faire du bien en cette époque sombre et difficile... La supercherie serait révélée tôt ou tard, sans aucun doute, mais le Minshujin choisit de faire ce qu'il pensa être une bonne action : Vendre du rêve à cette jeune fille éprise de lui. Lentement, il prit la douce main qu'on lui tendait, et amena la brune contre lui. Il tenta de lui offrir son sourire le plus chaleureux, bien qu'il ait de piètres qualités d'acteur, puis la laissa se reposer contre son épaule alors que tout deux prirent la route de Kansei. Dans son rôle, le Minshujin oublia qu'il laissait derrière lui, un objet des plus importants...

Le chemin ne serait pas long, les routes jusqu'à Kansei étaient toutes bien entretenues. Laissant passer non loin d'eux les attelages commerciaux, le faux-couple marchait sur le côté du chemin, protégé de la chaleur du soleil par l'ombre d'arbres simples et paisibles. La brise était douce, transportant de délicates senteurs aux personnages, et c'est Neo, ne désirant pas perdre l'émotion de son amie, qui engagea la conversation :

« Alors dites-moi... Il n'avait toujours pas de nom... Tout à l'heure. Ma belle. Que faisiez-vous dans la Forêt Luxuriante en plein après-midi. Une promenade ?»

Il faudrait bien qu'il sache comment elle s'appelle tôt ou tard... Oublier le nom d'une fille qu'on aurait choisi et aimer, n'était vraiment pas un bon point en amour... il retarderait l'inévitable. Peut-être qu'une amie de la jeune fille la nommerait avant qu'il ait à l'interroger...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mar 25 Aoû - 20:03



Scalpel, éclairs et malentendu.
Quelle honte... Quel déshonneur! Yandere-chan, l'une des plus grandes manipulatrices qu'ils soient au monde se fit prendre par son propre jeu. Qu'elle était naïve, qu'elle était niaise et faible ! Malgré les conseils de son Sensei, Heiwa Jigoku, elle se faisait si facilement manipulée ! De plus, la demoiselle ne s'en rendait toujours pas compte. “Ne jamais juger autrui par son physique”, répétait sans cesse son ancien maître, encore en vie dans l'autre monde. Qu'elle était têtue ! L'apparence trompeuse de son nouvel aimant était si redoutable ! Quelle honte ! Si un jour, la jeune femme aux cheveux d'ombre trouvait la vérité, c'en serait fini de lui ! 

Un couteau planté dans le cou, sur le côté, il se serait écroulé au sol, implorant la noire de le laisser tranquille. Heureusement qu'elle ne pensait point à cela, étant sous la parfaite emprise du bel et beau faux-brun. En parlant de lui, ce dernier prit volontiers la main de la jeune femme pour se relever et la prendre dans ses bras de nouveau. Mais rapidement, il la laissa poser sa tête sur son épaule, et enfin, tout les deux, s'en allèrent vers d'autres lieux, plus précisément vers la capitale du clan Minshu, Kansei. 

On aurait pu croire que c'était un vrai couple aux premiers abords, étant un simple villageois de la capitale. Hein hein, et bien non... C'était juste une illusion. Si on y regardait de plus près, on pourrait voir une louve brune aux yeux aussi sombre que son pelage, au collier gris à piques dorés, attaché à une laisse tenue par un esclavagiste du nom de Néo « aux faux cheveux d'ombre ». Pauvre de Yandere-chan, ou dois-je l'appelé par son vrai nom, Ayane ? ...

Ce nom lui fit raviver un flash-back, celui de sa mère qui était entrain de la porter, sur son lit d'hôpital, son visage ruisselant de larmes tant la douleur de l'accouchement était grande. Son père, le Sempai de sa mère, était à sa gauche, caressant la tête de la belle Yandere-chan qu'ils appelèrent Ayane, après avoir hésiter sur Ayano et le prénom vainqueur. Et c'est ainsi qu'au présent, la noire laissa perler des larmes sur ses joues d'ivoire... Elle se les sécha rapidement, de peur de voir que son Sempai, faussement de retour, le remarque. 

Sur le chemin, le charismatique jeune homme la questionna :
- « Alors dites-moi... », commença-t-il, « Ma belle. Que faisiez-vous dans la Forêt Luxuriante en plein après-midi. Une promenade ? »
- « Je visitais les autres terres de Kosaten. Je trouve que ce nouveau monde est d'un fort charisme ! », dit-elle en souriant de nouveau, levant ses mains haut dans le ciel pour enfin doucement les écarter pour montrer que ce nouvel univers était plutôt grand...
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mar 25 Aoû - 21:57



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Questions



   

Les deux jeunes gens marchaient avec quiétude et calme dans cette météo de rêve et cet endroit fantastique. Aucun d'eux ne pressait le pas, même si les sombres pensées de l'Élu lui auraient fait choisir une téléportation s'il en aurait eu la capacité. À l'ombre des feuillus, le Minshujin et son amie progressaient en direction de la capitale du pays de Manshe, et pour avoir de la conversation, Neo demanda à la brune ce qui l'avait mené dans la Forêt Luxuriante en un après-midi aussi ensoleillé. La jeune fille lui répondit de sa voix mélodieuse :

« Je visitais les autres terres de Kosaten. Je trouve que ce nouveau monde est d'un fort charisme ! »

Elle accompagna ses phrases d'un mouvement ample avec ses bras, décrivant l'immensité du Monde des Trois Dieux. Neo, qui continuait machinalement la marche aux côtés de son admiratrice, tilta quant à la fin de la phrase de cette dernière. *Ce nouveau monde ?...* Jusque-là, le jeune homme ne s'était pas interrogé davantage quant aux origines de sa soudaine compagne... Même si son uniforme correspondait davantage à celui d'une personne du 21 ème siècle et que porter une jupe aussi courte n'était clairement pas possible en des temps médiévaux, il avait simplement assimilé la brune à une jeune citoyenne de Minshu... Maintenant qu'il mettait tous ces éléments côte à côte, ses questionnements avaient pratiquement réponses... Il ne lui restait plus qu'à avoir confirmation. D'une voix calme et sereine, le jeune homme interrogea la fille aux pupilles sombres :

« ... Vous êtes une Élue...? »

En posant cette question, le faux brun vit là une occasion de résoudre son problème de nom, en tentant de jouer de la probable ignorance de sa partenaire. Si elle était une Élue, il y avait beaucoup de chances que Neo soit arrivé avant elle... Il reprit avec autant de douceur :

« Vous savez, lorsqu'on arrive à Kosaten, il arrive qu'on oublie notre nom ou qui nous sommes... Vous vous rappelez de votre nom ? »

Il écouta avec une attention rare, les réponses que lui donneraient celle avec qui il allait bientôt partager un lit...


   

   


Dernière édition par Neo le Mer 26 Aoû - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mer 26 Aoû - 11:35



Scalpel, éclairs et malentendu.
L'autre la regarda avec l'air un peu perplexe. Il a du avoir un choc après avoir entendu la phrase qui nous posait à tous le doute qu'elle était une élue. Mais de quel clan ? Et surtout, était-elle nouvelle ? Ou une vieille élue du Monde des Trois Dieux ? Néo songea longuement, laissant Yandere-chan dans un long moment de silence qui la traumatisait d'avantage... Car le silence était sa plus grande peur, lui rappelant l'absence de ses parents, du reste de sa famille... Elle en avait même presque peur de son ombre, maintenant son allié le plus fidèle.

À chaque fois qu'elle fermait les yeux, la noire pouvait sentir la frayeur l'envahir, la sensation de peur qu'un danger arrive, qui s'approche doucement mais prudemment et sûrement d'elle... Elle était une vraie enfant, la demoiselle avait une horrible peur du noir. Mais en plus de cela, elle était claustrophobe, une grande peur d'être enfermée, d'être sous un lieu clos... Avec plus aucun bruit, personne à côté d'elle pour la protéger... Mais y aurait-il une raison ? Un trouble venant du passé ? Personne n'en savait rien, mais avec la mémoire de la yandere, je vais vous l'expliquer...

Yandere-chan, de son vrai nom Ayane qu'elle ne porte plus maintenant pour cause d'avoir honte de ses parents, qui, eux deux, lui donnèrent ce prénom, avait honte de ses géniteurs parce qu'elle se sentait la seule victime d'un divorce, d'un « abandon “non-voulu” ». Sa peur du noir et des lieux clos arriva lorsqu'elle dormit pour la première et la dernière fois seule lors un âge dur, pas encore majeur, dans l'ancienne maison de ses parents. Elle s'imaginait voir son ombre, sortant du sol, un sourire psychopathe aux « lèvres » - elle se demandait si ce n'était pas son visage qui était déchiré - les yeux arrondis et blancs, cette ombre avait les mêmes contours que la petite fille aux cheveux sombres. C'était son côté obscure, et celui-ci l'hantait à chaque fois qu'elle était seule, dans le noir le plus complet... Mais c'est elle qui l'aide à chaque fois que la demoiselle de maintenant est sous l'emprise d'une frénésie meurtrière... Elle ne savait que penser d'elle, de cette femme des ténèbres...

Ce fut la voix du beau faux-brun qui la réveilla et la ramena au présent. Il la questionna, de la même voix sensuelle que précédemment :
- « ... Vous êtes une Élue...? », dit-il avec curiosité.
- « Oui, l'élue de Fuyu ! », répondit-elle, son sourire de tout-à-l'heure revenant aux lèvres. L'autre continua :
- « Vous savez, lorsqu'on arrive à Kosaten, il arrive qu'on oublie notre nom ou qui nous sommes... Vous vous rappelez de votre nom ? »
- « Ne vous inquiétez pas Sempai, je me rappelle toujours de mon prénom... Yandere-chan, ou... Ayane, ... Si... Si vous préférez... », c'était pour première fois de sa vie qu'elle prononçait son prénom, son vrai prénom... Elle eut au début un moment d'hésitation, mais avec courage, elle a pu proposer deux prénoms pour le jeune homme des ses rêves. Quelle naïveté...
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mer 26 Aoû - 13:45



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
bats



   

Les interrogations internes du Minshujin semblaient se transmettre à la jeune fille qui l'accompagnait. Cette dernière l'avait observé réfléchir, regard dans le vide, comme si elle aussi était en proie à des raisonnements lorsque ce fus le cas de son compagnon.

Finalement, l'Élu de Minshu posa ses questions à  sa jeune admiratrice, et c'est avec un sourire toujours aussi chaleureux qu'elle lui répondit :

« Oui, l'Élue de Fuyu !

Les yeux du jeune homme s'écarquillèrent légèrement, et sa bouche s'ouvrit elle aussi, même si elle était masquée par sa main après la pose de réflexion qu'il avait adopté... *Fuyu...?* Se demanda le faux brun, l'air très dubitatif... Les Élus de Fuyu ressemblaient plus à des guerriers ou à des vils personnages qu'autre chose... La fille en face de lui n'avait l'air que d'une simple lycéenne amoureuse, et rien de plus... Plus aguerri par son expérience au sein de Kosaten, Neo avait déjà rencontré une Élue de Fuyu qui avait l'air plus qu'inoffensive... C'était une religieuse du nom de Rumaki, à qui il avait volé la virginité après un combat à sens unique. Elle aussi pouvait donc être une Fuyujin, ce n'était pas impossible... Que faisait-elle si loin de Fuyu dans ce cas ? Débarqué dans le pays le plus froid de Kosaten en jupe ne devait pas avoir été agréable... Toujours en rivalité avec le Pays du Dragon Bleu, Neo s'était mis en tête d'abattre chaque Élus Bleu qu'il rencontrerait... Tout comme c'était le cas avec ceux de Seika, avant qu'une Alliance soit conclue. Il n'était pas hostile à cette dernière, mais s'il devait tuer un Élu du Phénix Rouge, il se ne retiendrait pas. Maintenant qu'il avait un certain avantage sur cette jeune Élue bleue, Neo se dit qu'il déciderait de son sort plus tard...

Ne vous inquiétez pas Sempaï, dit-elle de sa voix aiguë, je me rappelle toujours de mon prénom... Yandere-chan, ou... Ayane, ... Si... Si vous préférez... »

Un léger sourire apparut sur le visage du faux brun, qui était resté assez fermer jusque-là... La seule chose qui aurait pu le trahir était désormais en sa possession... La seule chose, du moins c'est ce qu'il pensait... « Ayane » pensa-t-il à voix haute... Mais pourquoi se faisait-elle nommer Yandere-chan ? Une Yandere était, si les souvenirs du jeune homme était bon... Une fille qui passait de méchante à gentil d'un moment sur l'autre...? Ou l'inverse... Une bipolaire japonaise...? La définition exact de ce terme nippon lui manqua à ce moment. Enfin, il avait le prénom de sa compagne, et c'est avec une voix apaisante qu'il l'utilisa tout en se rapprochant d'elle :

« J'avais oublié à quel point ton prénom était beau, Ayane. Dit-il un sourire aux lèvres... Un sourire jubilatoire, pour quelqu'un qui aurait pu lire dans son esprit.  Comme pour prouver que ses flatteries étaient réelles, il glissa ses mains sur la taille de Yandere-chan et l'approcha de lui pour lui offrir le même baiser que tout à l'heure... Leurs lèvres séparées, il dit calmement. Reprenons la route, j'ai une belle chambre. »

Le faux couple pouvait pratiquement apercevoir l'entrée Nord de Kanseï désormais et alors qu'ils avançaient avec quiétude, un passant interpella Neo d'un bref : « Bonjour ! » Qui manqua de lui faire faire une crise cardiaque... Il entrapercevait finalement le problème auquel il allait être confronté... Si quelqu'un le reconnaissait et le nommait par son véritable nom, la supercherie toucherait à son terme... Reculer maintenant aurait aussi été suspect et il n'avait sur l'instant pas de motif imaginaire à inventer... Il continua la route, avalant sa salive, il nierait.

« Hum... Bien... Ayane... Nous ne sommes plus très loin... Il se détendit un peu, et offrit un sourire doux à la fille aux cheveux sombres. Dites-moi, que fait-une Élue de Fuyu en plein Minshu...? Vous êtes à la capitale tout de même... Et où est votre sceau ? »

Il faisait la discussion, reprenant progressivement son calme olympien... Ah... Il n'aimait pas ces situations à risques...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Mer 26 Aoû - 14:22



Scalpels, éclairs et malentendu.
Ahah, surpris, hein ? Une élue de Fuyu ! Une guerrière assoiffée de sang ! Un énorme choc pour toi, hein, Neo-kun ? Le blanc essayait de cacher sa surprise derrière un charmant sourire sur les lèvres. Heureusement que Yandere-chan n'avait rien vu, où ce moment de tendresse aurait finalement terminé en une rivière de sang ! L'élève d'Heiwa et guerrière pour la Paix Véritable resta si souriante qu'on aurait pu croire qu'elle était une vraie naïve, mais elle n'était pas bête, elle savait très bien comment manipuler, et en vu de son âme stratégique, elle saura rapidement qui est vraiment son soit-disant « Sempai »...

Mais pour le moment, elle ne se posait aucune question, donnant toute sa confiance à son tendre « aimant ». Oh, si elle le savait ! Si elle savait que ce n'était qu'un sale imposteur ! Elle l'aurait mis en pièces avec son couteau caché quelque part sur son corps ! Le sang giclerait, pour enfin se poser délicatement sur le cadavre du faux-brun ! Ne jamais faire trop confiance dit-on, héhé, Yandere-chan était vraiment têtue, pourquoi n'écoutait-elle pas les proverbes ? Elle les écoute, mais ne suit pas leurs conseils, car pour elle, Sempai était Sempai, le vrai de vrai, celui qu'elle avait toujours aimé...

La colère la rongerait, mélangée à de la tristesse et une pincée de folie destructrice, elle aurait effrayer les habitants de la capitale de Minshu juste en tremblant comme une feuille, la tête se penchant mécaniquement vers la droite, prouvant qu'elle était sous l'emprise d'une frénésie dévastatrice ! Ses iris auraient viré au pourpre, sa pupille se dilaterait d'amour pour son faux-sempai, car même en folle, elle pouvait y croire ! Naïve, mais sadique ! Elle lui aurait tranché la tête, garderait celle-ci dans ses bras, ricanant les larmes aux yeux, son crâne sur le sien... L'amour nous rend aveugle, c'est bien connu... Mais si elle le savait... Elle l'aurait tellement haï... 

L'autre la réveilla, elle n'avait bien sûre pas songer à tout cela, était trop têtue à croire que c'était son prince charmant près d'elle :
- « J'avais oublié à quel point ton prénom était beau, Ayane. », dit-il d'une voix séductrice, essayant à tout prix de l'avoir dans sa poche. Elle n'eut même pas le temps de répondre qu'il l'a prit par la taille et lui offrit un baiser langoureux. Après avoir retirer ses lèvres envoûtantes, Neo la regarda droit dans les yeux. Yandere-chan, se son vrai nom, Ayane, se cacha la bouche de ses deux mains, une nouvelle fois surprise par l'étrange comportement de son Sempai. Sa frange cacha alors ses yeux d'ombre, la rendant ainsi pensive, perplexe face à cela. Mais on pouvait voir ses joues brûler derrière ces ténèbres ! Aha, elle avait honte ! Mais pourquoi ? Était-elle timide face aux gens ? Elle n'en savait rien...
- « Reprenons la route, j'ai une belle chambre. », et c'est à la fin de cette phrase que la belle demoiselle se rappela de ce qu'avait dit Heiwa : il pouvait la localiser, et si il la voyait ici... Elle ne savait pas trop ce qui allait se passer mais elle avait peur, peur de se prendre une punition, une sévère punition de son maître...

Elle ne dit cependant rien, gardant tout pour elle-même. Pauvre d'elle, si quelqu'un voyait tout ça, il aurait rapidement pris pitié pour elle... Elle n'était qu'une misérable petite fille tombant amoureuse de n'importe qui, qui se déguiserait en Sempai... Pauvre de son cœur, si elle découvrait la vérité, son cœur en prendrait un sacré coup...
L'un des civils salua son homme, elle le regarda, avec curiosité, puis elle se tourna vers Neo, une nouvelle fois, pour constater qu'il avait l'air de songer, terrifié par un futur proche. L'anxiété envahit alors la jeune femme, se posant alors mille et une questions. Mais elle fut rapidement et une nouvelle fois réveillée par son aimant :
- « Hum... Bien... Ayane... Nous ne sommes plus très loin... », lança-t-il avant de lui offrir un nouveau et élégant sourire, « Dites-moi, que fait-une Élue de Fuyu en plein Minshu...? Vous êtes à la capitale tout de même... Et où est votre sceau ? »
- « Je ne savais pas que c'était mal de visiter d'autres terres... », elle continua, « Mon sceau se trouve sur mon dos, un grand dragon bleu... Enfin, j'espère que c'est ça que vous parlez... Sempai... », elle fut assez gênée, elle se trouvait dans un milieu où elle ne devrait pas y être... Elle était cerf en pleine meute de loups ! 
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Jeu 27 Aoû - 15:29



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Esquive



   

Les deux jeunes gens marchaient avec calme sur la route qui menait à l'entrée de Kansei. Mains dans la main, ou plutôt, Ayane reposée contre son "Sempaï", ils étaient en direction de ce que Neo trouvait être la meilleure ville de Kosaten. En effet, des trois Nations, Minshu était celle dont le climat pouvait satisfaire le plus grand nombre. La température y était "normale", fraîche à certains endroits tel que les sommets des Montagnes, plus paisible à d'autres comme le Bosquet Sacré ou la Forêt Luxuriante et ce climat parfait dotait probablement Minshu de la faune la plus hétérogène. En Été, les routes du pays de Manshe n'étaient que plus propices à des promenades, et notre faux couple profitait de cette météo apaisante et presque paradisiaque pour voguer sans hâte vers sa destination. Peut-être devrait-il faire visiter la ville à son admiratrice...? À force d'y vivre, Neo s'habituait lentement mais sûrement aux chemins de la capitale.

La brune, lorsque Neo lui demanda ce qu'une Élue du Dragon Bleu fabriquait en un pays étranger, presque ennemi, lui répondit :

« Je ne savais pas que c'était mal de visiter d'autres terres...

Comme il l'avait pensé, Ayane était probablement une récente, voire très récente Élue... Il se pourrait même qu'il soit sa première rencontre, ce n'était pas important. Cette ignorance de certains détails du Monde des Trois Dieux ne favoriserait que d'éventuels mensonges ou manipulations qu'il comptait bien essayer sur la brune... N'était-il pas déjà en train de le faire...? Avec moins de mauvaises pensées, certes. Elle répondit ensuite à la question concernant la position de sa Marque :

Mon sceau se trouve sur mon dos, un grand dragon bleu... Enfin, j'espère que c'est de ça que vous parlez... Sempai... »

Le Minshujin haussa un cil en la regardant, montrant qu'il ne comprenait pas le sous-entendu s'il y'en avait un. Son esprit était en ce moment, plutôt occupé par le fait que ce ne serait peut-être pas une mince affaire de faire pénétrer une Élue de Fuyu dans les murs de Kansei... La faire passer pour une prisonnière...? Très mauvaise idée, pour lui et pour elle... Mentir sur son appartenance à Fuyu ? En ces temps obscures, les gardes vérifieraient, pour sûr... Non, aucune autre solution ne se profilait à l'Élu, que celle de jouer de sa notoriété grandissante au sein de la République.

Le faux couple arriva finalement à l'entrée de Kansei, et évidemment, les gardes s'interposèrent :

« Noms et statuts s'il vous plaît. »

Le jeune homme s'arrêta avec courtoisie, et répondit calmement, sa voix se voulait basse, mais il ne pouvait chuchoter pour les gardes, alors il dû parler à voix haute :

Neo, je suis un Élu.

Le faux brun ne bougeait pas, l'air de se ficher de ses propres propos, et les soldats de la République observèrent rapidement un registre parmi plusieurs autres en leur possession.

Oh ! Neo ! Je ne vous avais pas reco-...

Le jeune homme l'interrompit tout de suite :

Oui je sais, un petit accident, rien de grave. Elle c'est Ayane, ma fiancée venue de Fuyu. Il ne mentait pas en la désignant comme originaire de Fuyu, mais il ne spécifia pas qu'elle était une Élue. Elle est en visite dans notre beau pays, je lui fais voir la Capitale. »

Les gardiens écoutèrent ses dires en hochant la tête, et ne vérifièrent pas dans leur registre par confiance au Minshujin. De toute façon, étant dit qu'elle n'appartenait pas au Pays de Manshe et n'était qu'une simple civil, elle ne se trouverait évidemment pas dans les archives de la République. Le passage se trouvait être plus flexible, surtout avec un tel personnage pour l'escorter. Neo ne laisserait pas le mal entré en Minshu, ses récentes missions envers la République avaient quelque peu fortifié la confiance des Minshus en l'Élu. Les engagés répondirent finalement :

Hé bien bonne visite !... Mes félicitations ! Ha ha. »

Le faux-brun le remercia d'un signe de la tête, avant de presser le pas à l'intérieur de Kansei, tout de suite, il s'expliqua à Ayane :

« Désolé pour ça. Ici c'est mon pseudonyme... Je suis un Élu-Changeur. Il marqua une brève pause, puis reprit. Mon sceau change en fonction de l'endroit où je me trouve... Donc je suis un Élu de Fuyu, autant que de Minshu. Qu'est ce qu'il n'avait pas dit pour son propre intérêt... Il conclu finalement tout en soupirant, la pression retombant progressivement pour lui : Bien... Je vais vous faire visiter l'endroit où je vis, puis peut-être vous ferais-je visiter Kansei comme je l'ai promis à ces gardes ? »

Il lui forçait légèrement la main... Mais le jeune homme ne savait pas que comme dans des sables mouvants, sa lutte ne l'enfonçait que davantage dans le mensonge...


   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Ven 28 Aoû - 19:58



Scalpels, éclairs et malentendu.
Ah ! Quel bonheur de marcher près de son Sempai ! Aucune rivale pour lui piquer son aimant, elle vivait enfin, heureuse. Enfin, elle le croyait, elle le pensait... Pauvre de cette jeune femme, fillette mentalement... Ses pupilles sombres formèrent des cœurs tant l'amour qu'elle portait à son Sempai était immense. 

Soudainement, quelque chose lui donna la migraine, quelque chose comme un souvenir. Un souvenir terriblement douloureux. Songes pestilentiels. Empestant la mort. C'était horrible. Quelle souffrance ! Elle se tint la tête tout le long du chemin, essayant d'oublier ce souvenir, ce flash back. Elle voyait du sang, elle pouvait sentir le vent souffler avec une telle puissance qu'il en pouvait presque la mettre au tapis. Elle pouvait sentir aussi la douleur partout sur son corps, des blessures, légères en apparence, profondes mentalement. Elle pouvait sentir aussi de l'eau de pluie sur ses cheveux, la noire pouvait sentir aussi un manche de couteau dans sa main droite, le couteau qu'elle utilisait tout le temps pour s'occuper de punir ses rivales pour s'être trop approchées de son Sempai ! La pluie battait si fort qu'il troublait grandement son champs de vision. Un sentiment de surprise et de choc sur son visage, elle pouvait percevoir à travers l'eau et la foudre des cheveux roux, ...

- « Noms et statuts s'il vous plaît. », réveillèrent en chœur deux gardes, à l'entrée de la capitale de Minshu. Quelle dommage ! Elle avait presque réussi à analyser entièrement la silhouette féminine devant elle ! 
- « Neo, je suis un Élu. », répondit l'imposteur aux cheveux faussement noirs. Elle le regarda avec surprise, ses yeux écarquillés, un visage remplie de désespoir s'affichant alors. Son cœur avait sûrement raté un battement. Elle se tint ce dernier de ses deux mains, fixant le vide avec incompréhension. C'était-elle faite bernée ? Oui, sûrement ! Elle serra fermement les dents qui grincèrent violemment sur-le-coup. Elle grogna, sa frange cachant ses yeux d'ombre, telle un être canin sauvage, telle un loup en colère, épris de rage sous une vérité inattendue !
- « Oh ! Neo ! Je ne vous avais pas reco-... », répondirent les gardes, une nouvelle fois, en chœur pendant que la yandere se prenait pour un animal à cet instant même, la folie commençant petit à petit à l'envahir. Elle se mît à trembler, sa tête penchant et se remettant mécaniquement en place à chaque minute qui passait. 
- « Oui je sais, un petit accident, rien de grave. Elle c'est Ayane, ma fiancée venue de Fuyu. », Sa... Sa fiancée ?! Yandere-chan n'en cru pas ses yeux, alors elle releva la tête et recula brutalement sur-le-champs ! Deuxième choc, elle avait espéré que son cœur n'aurait pas survécu sur-le-coup, mais celui-ci résista malgré tout. « Elle est en visite dans notre beau pays, je lui fais voir la Capitale. »

- « Hé bien bonne visite !... Mes félicitations ! Ha ha. », lancèrent les gardes en laissant le faux couple passer tranquillement - humf, pas si tranquillement que ça pour Yan-chan, mais bon - pour enfin pénétrer dans la capitale. Le faux Sempai se tourna alors vers Yandere-chan, visiblement enragée par ce qu'elle venait d'entendre, un couteau sorti de nul part, dans sa main droite. Elle ne lui laissa pas le temps de tout lui expliquer qu'elle lança la conversation avec un tout nouveau ton, un ton troublant, tranchant, horriblement terrifiant :
- « MENTEUR ! Stupide imposteur ! Je vais te réduire à né-... », elle fut rapidement coupée par la voix du jeune homme :
- « Désolé pour ça. Ici c'est mon pseudonyme... Je suis un Élu-Changeur. », c'est ça, c'est ça, continues, imbécile..., « Mon sceau change en fonction de l'endroit où je me trouve... Donc je suis un Élu de Fuyu, autant que de Minshu. », elle s'arrêta de trembler doucement, puis soupira pour que son cœur rebatte normalement, commençant doucement à le croire, naïvement..., « Bien... Je vais vous faire visiter l'endroit où je vis, puis peut-être vous ferais-je visiter Kansei comme je l'ai promis à ces gardes ? »
- « Grrrr... Tu aurais pu me le dire avant... », elle continua, le sourire s'esquissant de nouveau sur sur ses lèvres, « Humf... Mais bon... Vous êtes Sempai, je vous aime, je vous pardonne ! », elle ria adorablement à la fin de sa phrase...
Feat Neo

Code de Frsoty Blue de Never utopia
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1715
Yens : 1665
Date d'inscription : 30/01/2015
Localisation : Avec Roza

Progression
Niveau: 104
Nombre de topic terminé: 34
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Neo ¦ Justicier ¦

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   Sam 29 Aoû - 15:04



   
Scalpel, éclairs et malentendu


   
Neo



   

Si Neo avait pu physiquement transpirer, il aurait été en sueur à ce moment-là... Avec du recul, l'on aurait pu aussi se dire qu'il n'avait aucune raison de se mettre dans cet état de stress qui lui était si étranger... En effet, si Ayane s'était faite capturée et emprisonnée par les soldats, qu'aurait-il perdu ? Il la "protégeait" depuis le début car il pensait que c'était une citoyenne de Minshu, et ça s'était avéré faux... Il n'avait donc plus aucune raison de réellement se soucier de la brune sur ce point... Neo, tel qu'il était, était rarement opposé à une partie de jambe en l'air, qu'elle soit prévue ou non. N'ayant cependant pas de petite amie, probablement par fainéantise car il n'était pas déplaisant physiquement, il se contentait d'obtenir de force et rapidement ce qu'on obtenait normalement en des mois de confiance et d'harmonie avec une femme. À Kosaten, elles ne manquaient pas, et Ayane n'avait rien d'extraordinaire physiquement, alors pourquoi se pliait-il ainsi pour la mettre dans son lit...? S'il avait approfondi la question, il se serait rendu compte qu'il n'avait aucune réelle raison de s'appliquer à cette tâche dont il attendait de si pervers desseins. Pris dans son jeu d'acteur, aussi mauvais soit-il, Neo continuait tout de même à prétendre être le Sempaï de la brune et une fois l'entrée passée, il commença à donner son explication, mais fut interrompu par la jeune fille :

« MENTEUR ! Stupide imposteur ! Je vais te réduire à né-...

Ayane avait un couteau en main, et Neo, hébété, continuait son explication de façon inconsciente, ne comprenant pas vraiment ce qu'il voyait... ─ ... un... Élu... de Fuyu... Autant que de Minshu...

L'expression de la brune se détendit, et elle soupira doucement. Là, Neo se rappela le surnom qu'elle s'était donné lorsqu'il avait demandé son nom... Yandere-chan. La définition de ce terme japonais, qui lui avait échappé à cet instant, lui revint clairement : Une Yandere était une fille d'un lunatique extrême, presque bipolaire avec le garçon qu'elle aimait ou ceux qui avait un lien avec lui... En bref, elle était folle, possessive, et probablement meurtrière ; C'était peut-être elle qui avait tué toutes ses "amies"... Tout s'expliquait, elles devaient toute être en compétition pour lui, et Ayane les avaient probablement tuées... Une Yandere extrême et caricaturale... De quelle autre façon expliquer cette suréaction sinon...?

Les espoirs d'amusement de l'Élu s'envolaient lentement... Il lui était impossible de côtoyer une personne aussi instable, il n'aimait pas les gens imprévisibles. Tentant de ne pas lui montrer qu'il n'était plus décidé à être son amant, le faux brun lui proposa donc la visite de la capitale...

Grrrr... Tu aurais pu me le dire avant... La jeune fille lui sourit, un sourire qui ne fut perçu que comme le masque d'une démence par le Minshujin... Lui aussi reprenait progressivement son comportement "normal". Humf... Mais bon... Vous êtes Sempai, je vous aime, je vous pardonne ! » Elle conclut sa phrase d'un rire enfantin, qui ne trompa cependant pas l'Élu. Se doutait-elle de ce qu'était Neo, en réalité ? Le jeune homme avait lui aussi sa part d'ombre, et ses cheveux étaient bien loin d'en faire partie... Il tuait et violait de sang-froid et était friand de violence et de combat. Peut-être la Yandere était-elle aux côtés d'un être bien plus dangereux qu'elle...? "L'arroseur arrosé" dirait certains... D'un comique morbide probablement...

Neo était un Élu relativement ancien et sa puissance était haute, le meilleur de Minshu selon lui, il n'aurait aucun mal à écraser la jeune femme, puis à prendre ce qu'il était venu chercher, avant de l'abattre... Dommage, ils étaient désormais en plein Kansei, tout erreur de sa part serait fatale pour son image fraîchement acquise de simple Élu dévoué... Un étrange manège débuta alors...

Le faux brun s'approcha de celle qu'il avait nommée comme sa fiancée, puis la reprit contre son épaule. Il dit d'une voix calme :  

« Merci, Ayane. Marchons, le soir tombe et nous avons encore tant à faire... Une seule chose en réalité... Il fit quelques pas en la laissant se reposer sur son épaule, puis reprit : La prochaine fois, essayez d'éviter de sortir une arme en plein Kansei, on pourrait vous prendre pour une mauvaise personne, Ayane. La voix du jeune homme, malgré le monde de la capitale était d'une douceur rare. Vous verrez, Kansei est magnifique. Tout comme vous. Il tourna son visage vers le sien, et sourit brièvement, ses cheveux noirs flottant doucement au vent.  Passons par mon auberge, je vais récupérer une ombrelle pour nous protéger du soleil, puis nous pourrons visiter la ville, et ce soir vous vous reposerez chez moi. »

Une fois sa tirade achevée, le jeune homme guida Ayane d'un pas calme dans les rues de la capitale, en direction de son auberge... Derrière ses mèches noires, son regard avait repris son aspect blasé et froid, si caractéristique à Neo...

HRP :
 

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scalpel, éclairs et malentendu   

Revenir en haut Aller en bas
Scalpel, éclairs et malentendu
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Malentendu après une promenade [ pv ]
» Halei Leeroy « Le malentendu est le mur porteur des relations humaines. »
» Le fruit du scalpel !
» Excuses, malentendu et confusion (PV Asulf)
» Malentendus et confusions [PV: Lieman & Darth Synos]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.