Partagez | .
Kill The Cause
Invité Invité

-



MessageSujet: Kill The Cause   Dim 23 Aoû - 21:40







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


Seika. Toujours aussi chaud. Toujours aussi chiant. Nashar était forcé d’y être, à cause d’une mauvaise blague des gardes de Fuyu. Ces paysans lui avaient indiqué la mauvaise direction maritime. Il devait maintenant faire avec des journées pouvant dépassées les 30° Celsius, alors qu’un -10° lui convenait mieux. Il n’avait pas encore combattu l’homme aux pistolets et aux armes explosives. A vrai dire, il sortait tout juste de sa rencontre avec Kurome, lors d’une soirée mondaine, une native de son monde d’origine. Il avait quitté la ville le soir même, pour ne pas qu’on l’attrape. Etre Fuyujin en ce moment à Seika ou à Minshu, ce n’était pas le meilleur moyen de survivre. L’Ex Général avait de la chance, son sceau était très bien dissimulé. Il circulait des rumeurs comme quoi des élus avaient leurs sceaux sur leurs visages. Les pauvres.

Nashar marchait sur la route, sans trop savoir où il se dirigeait. Son départ précipité ne lui avait pas laissé le loisir de se renseigner sur les environs. Tout ce qu’il pouvait faire maintenant, c’était suivre la même direction, jusqu’à atteindre un village ou une ville. Son manque d’information sur Seika l’handicapait grandement. Dire qu’il avait lu six ouvrages sur Minshu, sa géographie, sa culture, etc, rien que pour mieux l’infiltré. Et que maintenant, il se retrouvait en terre inconnue… Il chassa des idées de vengeance de sa tête. Il aurait tout le loisir de torturer les saletés de gardes farceurs plus tard. Pour le moment, il fallait poser un pied devant l’autre et être aux aguets.

Le chasseur marcha une bonne demi-journée sous un soleil de plomb. L’avantage de pouvoir créer de la glace de manière illimitée, c’était qu’on ne souffrait jamais de la chaleur, ni de la déshydratation. C’était juste un peu énervant de devoir constamment abaisser la température de son corps. Il fallait dire que l’effort était tout de même conséquent. Mais le résultat en valait la peine : pas une goutte de sueur ne suintait sur le visage de l’homme aux cheveux bleus. Fier, il ne montrait aucun signe de fatigue à l’extérieur, alors qu’il était exténué en réalité. Il tenait vraiment à sauver les apparences. C’était normal après tout, il avait grandi en tant que neveu de l’Empereur. Les bourgeois n’étaient jamais tendres en parole, le moindre travers devenait vite un grave défaut. Bien sûr, la réputation de grand chasseur de l’Ex Général le mit à l’abri de toutes ces facéties. Mais il y avait déjà passé son enfance, et être toujours bien vu était devenu obligatoire pour lui.

Les bourgeois de l’Empire. De vrais escrocs. Il volait des récoltes, les revendait, puis pousser les paysans en procès, car ils ne leur avaient pas livré les précieuses victuailles. Heureusement, nemo auditur propriam turpitudinem allegans. L’Empereur avait découvert le poteau rose, et des exécutions eurent lieu. La justice.

Pendant que Nashar se remémorait avec nostalgie les visages emplis désespoir des condamnés à mort, une calèche en bois apparut au loin derrière lui. Le bruit trahit la présence du véhicule poussé par deux puissants étalons. Quatre cavaliers en rouge à cheval étaient devant, derrière et à chaque côté d’elle. Chouette, une escorte. Avec un peu de chance, ils lui diraient où se diriger. Avec moins de chance… Ça serait lui qui leur dirait où aller : en enfers. L’Ex Général attendit donc qu’ils arrivent à son niveau avant d’interpeller le chauffeur et le garde. Ils ne daignèrent même pas baisser la tête. Pire encore, ils ordonnèrent aux chevaux d’accélérer. N’aimant pas se faire ignorer de la sorte, Nashar bondit d’un seul bond aux côtés de conducteur, très surpris.

- GARDE ! UNE ATTAQUE !

Sans plus attendre, les cavaliers derrière accoururent. C’est alors que Nashar comprit que les armures rouges étaient celles des forces militaires de Seika. Merde.






Dernière édition par Nashar le Lun 24 Aoû - 12:07, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Dim 23 Aoû - 21:42







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


Nashar était dans de beaux draps. Il devait faire profil bas pour s’infiltrer dans Chikai. Maintenant, son visage était connu. Il allait devoir tuer tous ces hommes… Si seulement il avait encore ses pouvoirs. Il aurait simplement gelé l’attroupement et reprit son chemin comme si de rien n’était. Mais là, tout ce qu’il pouvait faire s’était geler au contact de sa peau ou créer une couche de givre au sol. Une diminution drastique, quand on savait qu’au mieux de sa forme, il pouvait geler des mers ou créer des montagnes de glaces si hautes qu’y respirer au sommet était impossible. Déchéance.

L’Ex Général ne savait plus trop quoi faire. Il analysa très vite la situation. Tuer le chauffeur et fuir avec la calèche en bois ? Non, les gardes étaient sur des chevaux qui ne trainaient rien : ils iraient plus vite que lui et le rattraperaient. De plus, les canassons tirant le véhicule étaient solidement attachés. Impossible d’en voler un. Il semblerait qu’il n’y avait aucune autre solution que de tuer un des soldats, de lui voler sa monture et fuir tout en combattant l’autre gêneur. Ce plan lui allait bien. Dès que les cavaliers arrivèrent de chaque côté de lui, il quitta la place passagère prêt du chauffeur, affolé, pour sauter sur le garde à sa droite. Il se maintenu en équilibre, debout sur la croupe du cheval. Il fallait faire vite, le saligaud d’animal allait surement le projeter par terre. Le garde, assez surpris par la manœuvre, chercha a donné des coups de dos et d’épaule à Nashar pour le faire chuter. Ce dernier se saisit tout de suite de sa nuque et y déchaina le Frost, une terrible vague de froid. Au bon endroit et avec assez de force, l’attaque pouvait tuer. Ici, ce fut tout le cervelet et tout ce qui se trouvait autour qui furent congelé. Mort quasi immédiate. Le cadavre froid fut aussitôt désarçonné.

L’action s’était déroulée en six secondes. Six seconde durant lesquelles le garde du devant avait pu dépasser de très loin la calèche en bois pour faire demi-tour. Se saisissant de son épée, il fonça droit vers le cœur de l’élu de Fuyu. Il ne dû son salut qu’à « son » cheval : déstabilisé d’avoir perdu son cavalier et d’en avoir un nouveau, il avait paniqué en voyant une autre monture courir vers lui. Il avait freiné net et l’Ex Général, qui commençait à peine à s’installer, fut projeter par terre. L’impact avec le sol fut aussi rafraichissant qu’une morgue sans aération une semaine de canicule. Il perdit connaissance.






Dernière édition par Nashar le Lun 24 Aoû - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Dim 23 Aoû - 21:46







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


Nashar reprit peu à peu conscience. Sa vision se brouillait, mais il sentait qu’il était en mouvement. Les routes de Seika étaient mal entretenues loin des villes. Chaque bosse ou nid de poule avait le potentiel d’assommer le passager d’un véhicule qui passerait par-dessus un peu trop vite. Enfin, c’était toujours mieux que les sols glissants de Fuyu. L’Ex Général refit un bilan de la situation. Il avait tué un garde, puis s’était fait assommer. Maintenant, il lui semblait être pied et poing lié dans la calèche en mouvement. Lorsqu’il reprit pleinement ses esprits, il chercha à se redresser. Des liens de fer l’en empêchaient. Qu’à cela ne tienne, il les gela jusqu’à ce qu’il fût en mesure de les briser. C’est en s’assaillant qu’il comprit qu’il n’était pas seul. Trois autres hommes étaient avec lui, attachés et bâillonnés. Des otages de Seika ? Cela devait être des membres de la Secte Noir ou... Des Fuyujins ? Après tout, c’était les deux seules options valides. De simples voleurs ne seraient pas aussi bien gardés et saucissonnés dans des chaines de fer.

L’Ex Général décida de vérifier. Il enleva le ruban très serré qui entourait le visage d’un des otages pour qu’il lui chuchote.

- Merci bien ! Je n’arrivais pas à respirer. Libérez-nous comme vous l’avez fait pour nous, et fuyons ! Nous nous dirigeons droit vers la potence !

Pas des otages donc, des condamnés à mort ? Nashar ne répondit pas. Il se contenta de dévisager l’homme. Sa peau était blanche, très blanche. Etait-ce parce qu’il venait d’une contrée froide, comme Fuyu ? N’ayant plus rien à perdre, il tira la langue et montra aux otages le sceau du dragon. Tous eurent alors une réaction enjouée. Celui qui pouvait parler s’écria alors bassement :

- Un élu ! Louer soit le Grand Long et Sa Majesté Sul Hei !

Le dernier nom énoncé fit tiquer l’œil de l’Ex Général. Ainsi donc on lui attribuait des actes divins. La propagande marchait bien, on dirait. Satan ne perdait décidément aucune occasion pour se faire mousser. Qu’il détestait entendre le respect associé avec ce nom… M’enfin, il en avait maintenant la confirmation : c’était des Fuyujins. Il débâillonna alors les deux autres sans les libérer. Alors qu’ils allaient protester, il leur révéla :

- Je présume que les gardes viennent contrôler de temps à autre si tout se passe bien. Mieux vaut éviter qu’ils ne vous voient sans chaine, le temps d’élaborer un plan pour s’en sortir.

Les trois hommes acquiescèrent. Nashar les observa alors. L’un était vieux, l’autre très gras (mais aussi le premier à avoir vu sa bouche libérée) et le dernier avait l’air assez musclé. Il questionna ensuite.

- Alors, pourquoi Seika enlèverait-il la populace de Fuyu ? Son alliance avec Minshu lui a donné des ailes ?

Outré, le vieillard rétorqua aussitôt :

- Populace ? Nous sommes de fier représentant de Son Éminence Sul Hei ! Sa Majesté Sul Hei nous a confiés à tous des tâches importantes dans la gestion du pays ! Et nous avons tous investi beaucoup de notre temps, par respect pour Son Altesse Sul Hei !

Spoiler : cet homme va mourir. Le plus gros prit alors la parole pour calmer l’ancien.

- Ce n’est pas Seika qui nous a enlevés, c’est la Secte Noir. Ils veulent nous livrer à Seika pour déclencher une guerre.

Le neveu de l’Empereur réfléchit à cette déclaration. Enlever des hommes d’Etat de Fuyu ; les donner à Seika ; aller prévenir Fuyu que Seika les retient en otage. Un plan finement huilé. La Secte s’attirerait alors la sympathie du peuple des neiges en dénonçant le pays du Phoenix. Mais les conséquences pouvaient aussi être plus désastreuses. Suivant l’importance de ces hommes et son humeur du matin, Sul Hei pouvait décider d’entrer en guerre ouverte contre Seika et donc, Minshu. La secte n’aurait alors qu’à profiter du chaos pour s’étendre. Aeternam avait-il un génie en géopolitique dans ces rangs ou l’était-il lui-même ? Sans doute, les deux. Nashar ne pouvait s’empêcher d’être en admiration devant cette stratégie. Il aurait bien aimé voir celui ou celle qui l’avait pondu. Peut-être que devenir sectaire n’était pas une si mauvaise chose au final ? Mais tant que le sceau était là… D’ailleurs, il eut une idée pour se sortir de cette affaire. Une idée qui, malheureusement, entrait en conflit l’une des obligeances du sceau.






Dernière édition par Nashar le Lun 24 Aoû - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Dim 23 Aoû - 21:51







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


Nashar brisa le lourd silence qu’il avait installé.

- Dites-moi, vous avez dédié vos vies à Sul Hei et à Fugu, c’est ça ?

Le plus vieux, toujours offensé, prit cela comme une provocation.

- Evidemment ! Chacun des sujets de Son Altesse Sul Hei ne pense qu’au bien-être de son pays ! Pas un homme ne se défilerait devant son devoir !

L’Ex Général leur afficha un sourire noir, rempli de malice et d’autres maléfices. Il semblait dire « Je vous ai eu ». Etouffant un rictus, il s’adressa au plus imposant des otages.

- Et vous, vous confirmez ?

Étonné de la question, il acquiesça de la tête. Le troisième comparse, le plus musclé, s’étonna pour sa part que l’élu ne le lui demande pas.

- Fort bien. Dans ce cas, vous serez ravi de combattre à mes côtés. Une guerre serait plus que préjudiciable pour notre mère-patrie, à l’heure actuelle.

Tous eurent un moment d’hésitation puis, comprenant qu’ils venaient de se faire avoir par leurs grandes langues, hochèrent de la tête. Il n’avait pas vraiment le choix de toute façon. Rester était ici était synonyme de mort.

- Je vais vous donner des supers-pouvoirs pour vous défendre.

La surprise envahit les passagers forcés de la calèche en bois. Le plus musclé déclara avec autant de calmes possibles.

- D-Des pouvoirs ?

Nashar, sans afficher l’ombre d’un signe révélant qu’il mentait, répondit :

- Oui, cela fait partie de mes pouvoirs magiques d’élus mystiques. J’ai fait le vœux de donner ma vie au Grand Long et il m’a accordé cette capacité. Nous devons faire vite par contre. Nous sommes peut-être déjà tout prêts d’une prison. Je commencerai par l’Honorable vieille homme et vous.

Tout en restant assis et en gardant son sérieux alors qu’il était mort de rire à l’intérieur, il s’approcha du vieillard, flatté, et du gros bonhomme, intrigué.

- Quel genre de pouvoirs vous allez nous donner ?

Nashar ne peut s’empêcher de sourire.

- La capacité de voler et un peu de contrôle élémentaire. Vous verrez, vous maîtriserez vous nouvelles facultés dans la seconde.

Il colla alors ses mains aux cous des dignitaires, en poussant la blague jusqu’à donner des explications logiques.

- L’énergie que je vais vous infuser va pénétrer dans votre sang. Il est très important que votre cerveau s’acclimate rapidement à elle. C’est pourquoi je vais la diffuser à l’endroit où d’importantes artères, veines et canaux se trouvent.

Les deux hommes se regardèrent, un peu perdus, mais tout de même excités à l’idée d’avoir des capacités surnaturelles.

- Bien commençons, ça va être un peu froid.

Effectivement, ils sentirent une vague de froid les envahir doucement. La température des mains de Nashar baisser, encore et encore, jusqu’à ce que le froid ne devienne feu. Une brûlure atroce dans la gorge et le froid intense qui engourdissait leurs muscles les empêchaient de crier ou de se débattre. Ils commencèrent alors à sombrer dans un sommeil lourd. Un sommeil éternel, en position assise. L’Ex Général se mit à rire doucement, pour ne pas attirer l’attention de l’extérieur. Il se serait volontiers fendu la poire, mais cela aurait compromis son plan. Le troisième larron prit alors la parole.

- Ça avait l’air douloureux. Quand ils se réveilleront, ils auront des pouvoirs ?

Nashar dut se faire violence pour ne pas rire devant autant de stupidité. Néanmoins, il perdit très vite son visage amusé pour répondre très sérieusement.

- Ils ne se réveilleront jamais. Ils sont morts.






Dernière édition par Nashar le Lun 24 Aoû - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Dim 23 Aoû - 21:56







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


- Quoi !? Pourquoi !? Comment !? Le sceau vous empêche de tuer la population de Fuyu ! C'est un faux ? Vous… Vous n’êtes pas de Fuyu ! Vous êtes avec eux !

Nashar fit signe à l’homme de se calmer en apposant son doigt sur sa bouche. Aussitôt, la calèche s’immobilisa violemment et la porte arrière s’ouvrit brusquement. Un garde apparut.

- Qu’est-ce qui se passe ici ? Où sont vos bâillons !?

Ayant compris qu’un contrôle allait avoir lieu, l’élu s'était créé rapidement des chaines en glace pour imiter celles qu’il avait détruite, puis il prit la parole pour éviter de se faire dénoncer.

- Rien, monsieur. Les bâillons se sont desserrés à cause des chocs dues au mauvaise état de la route.

Perplexe, le garde le regarda d’un air dédaigneux, puis lui cracha au visage.

- Ne m’adresse plus la parole, connard. Tu as tué Kenny, espèce d’enfoiré. Je ferai en sorte que tu sois inculpé pour trahison quand nous te livrerons aux vrais gardes de Seika. Comme ça, tu seras aussi pendu qu’une horloge. Jaja !

Nashar n’afficha pas la colère qui bouillonnait en lui. De tous les outrages, le crachat en pleine gueule était celui qu’il détestait le plus. Ça, et les amputations forcées. Il fut cependant obligé de supporter l’homme et son prodigieux sens de l’humour. Ce dernier regarda alors les deux cadavres, assis, la tête incliné vers l’avant, ce qui masquait les traces de brulures liées au froid.

- Et eux, ils font quoi ?

- Ils dorment, messire. Nous, Fuyujins, pouvons dormir en toute circonstance, tels des dragons qui n’ont pas peur de se faire attaquer dans leurs sommeils.

Cette fois, ce fut le dignitaire musclé qui parla. Le garde eut un léger fou-rire.

- Jajajajaja ! Cela explique pourquoi vous vous êtes fait capturer ! Bon, réveillez-les, nous allons arriver dans moins d’une heure.

Il referma aussitôt la porte et le convoi se remis en marche. Nashar avait l’information qui lui manquait. Etait-ce de vrai garde de Seika ? Non. L’homme avait clairement dit « quand nous te livrerons aux vrais gardes ». C’était sans aucun doute des sectaires déguisés pour passer inaperçu à Seika. C’était bien trouvé, qui questionnerait des gardes ? L’homme musclé vint alors interrompre ses pensées. Il était plus calme, comme si la mort de ses compagnons était déjà acceptée.

- Pourquoi les avoir tués ? De quelle nation venez-vous ?

C’était donc le moment où le méchant racontait son plan.

- Je viens bien de Fuyu. J’ai pu tuer tes collègues grâce à une petite hypothèse que je voulais vérifier. Ils n’étaient clairement pas adaptés à une fuite à pied, ils nous auraient ralentis tous les deux.

Comme s’il avait deviné la réponse avant qu’elle ne soit donnée, le musclé souligna aussitôt :

- Une hypothèse ?

- Le sceau ne nous permet pas de nous en prendre à la population de notre pays. Mais sa prérogative principale est d’assurer sa pérennité. En tuant ces hommes, j’ai augmenté nos chances de fuite et diminuer les chances d’avoir une guerre dans les prochains mois avec Seika et Minshu. Le sceau ne m’en a donc pas empêché : l’avenir de Fuyu était en jeu.

Cela pouvait paraitre logique dit comme ça, donc pas de quoi s’en réjouir. Mais Nashar jubilait de sa découverte. Cela voulait dire que sous le prétexte de protéger la nation, il pouvait outre passer toutes les interdictions du sceau ! Peut-être même retrouver ses pouvoirs et, évidemment, tuer Sul Hei ! Un immense pas en avant !

L’homme musclé quant à lui, restait dans son silence, choqué qu’on puisse tuer ainsi.

- Oh, et avant que tu ne le demandes. J’aurais pu (je peux toujours) te tuer. Mais je veux que tu ailles informer Sul Hei que j’ai aidé à ta libération, après que tes deux autres amis eussent été tués par la secte dans l’affrontement. Je te laisse les détails, consigne tout ce que tu lui diras quelque part et, un jour, je viendrais prendre tes notes pour aller fanfaronner devant Sa Majesté au grand cul.

Le dignitaire ne savait comment réagir. Mentir ? Et quelle était cette insolence lorsqu’il parlait du Roi Sul Hei ! Intolérable ! Mais il était vrai qu’il pouvait le tuer à tous moments, mieux valait faire lui dire oui maintenant, et raconter la vérité à Sul Hei plus tard.

- Ah ouais. Double-moi et je viendrais m’en prendre à ta famille. Sans compter que je suis sous le commandement direct de Zayro Jinn, tu sais ? Alors attention à ce que tu fais. Les murs ont des oreilles, surtout dans les châteaux.

Un frisson parcouru l’échine du sujet de Sul Hei. Zayro Jinn ? Le messager de l’enfer ? Cet être immonde travaillait de concert avec le seul élu ayant la « sympathie » du Roi ? Quelle position délicate ! Evidemment, il ne savait pas que c’était du pipeau. Nashar avait bel et bien rencontré Zayro une fois, mais il n’en avait que de vagues souvenirs. Mais voilà, son nom apportait la terreur chez les faibles, alors autant s’en servir. L’homme déglutit avant de répondre.

- Oui. Je raconterai à Sa Majesté la vérité et uniquement la vérité. Ces hommes sont morts pendant que vous cherchiez à nous délivrer. Absolument rien ne pouvait les détourner de ce destin.

Nashar eut un sourire satisfait.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Lun 24 Aoû - 13:49







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


Bien, maintenant, il fallait sortir de là. Nashar reprit ses réflexions. Il restait trois gardes et le chauffeur. Il y avait fort à parier que ce dernier soit aussi un membre de la secte, bien que sa réaction du début ne fût pas vraiment celle d’un combattant. Le tuer serait simple, il n’avait pas l’air d’avoir des réflexes. Les trois faux-gardes, eux, semblaient par contre aguerris. Les affronter en même temps serait une erreur… Un plan germa de l’esprit de l’Ancien Général. Mais pour cela, il avait besoin des vraies chaines et d’une information. Il s’adressa donc à son voisin de calèche.

- Serais-tu prêt à tuer un de ces hommes ?

Il rétorqua aussitôt :

- Bien sûr ! Si cela assure notre liberté !

Sans en dire plus, l’élu brisa ses chaines de glaces faites un peu plus tôt, puis alla ôter celles d’un des cadavres. Il les ouvrit très méticuleusement en ne brisant qu’un seul maillon avec sa glace. Par la suite, il opéra le même procédé sur les chaines de l’homme musclé, mais il utilisa ensuite ses pouvoirs de glace pour réparer le maillon cassé en le « soudant » avec le froid.

- Comme ça, tu pourras te libérer en appuyant d’un coup sec dessus. Je ne fais rien pour les chaines qui lient tes jambes, les gardes te les enlèveront avec ce qui va se passer. Mets-moi les chaines que j’ai récupérées quand je te le dirai, je vais faire pareil.

Bien que très curieux de savoir ce qui allait se produire, le musclé décida de ne pas interrompre l’élu dans son stratagème. Nashar se déplaça alors vers l’arrière de la calèche. Le tout était construit en bois, un détail primordial. L’Ex Général l’avait remarqué depuis le début, les roues aussi l’étaient. Il posa d’ailleurs sa main à l’endroit où il présuma qu’une d’elle était fixée. S’en suivirent alors une bonne quinzaine de minute où il congela une zone d’environ quarante centimètres, absorba le froid, puis recommença encore et encore. A chaque absorption, il y avait inévitablement de l’eau qui restait. L’eau entrait profondément dans le bois. A force, elle commença même à s’infiltrer dans la fixation de la roue, l'affaiblissant de plus en plus. Quand il jugea qu’il était temps d’agir, le chasseur se tourna vers le musclé et fit apparaitre une dague de glace au creux de sa main pour la lui remettre.

- Egorges la garde qui te prendra sur son cheval, je ferais pareil avec le mien. S’ils nous font marché, prend simplement le plus proche de toi. Bien sûr, attends mon signal. Je vais le cacher dans ta manche, attention, le froid risque de te brûler.

Tout était prêt… Non, pas tout. Les faux-gardes n’étaient pas bête au point de ne pas reconnaitre des brûlures sur les deux cadavres. Nashar dut alors faire preuve d’inventivité en leur brisant le cou et le faisant tourner plusieurs fois dans tous les sens. Ainsi, les brûlures ressembleraient à une coagulation due à la rupture de la nuque.

Le plan pouvait démarrer. Nashar demanda au musclé de l’attacher avec les chaines qu’il avait trafiqué. Ensuite, il toucha l’endroit de la calèche qui était trempé et le gela d’un coup. Résultat ? La roue concernée fut soudainement bloquée, déséquilibrant le véhicule qui tomba à la renverse.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Lun 24 Aoû - 13:59







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires




Les faux-gardes sectaires s’affolèrent. Ils s’arrêtèrent tous puis descendirent de leurs chevaux. Comme prévue, la fixation congelée avait cédé. Nashar absorba la glace à l’origine de cela, pour éviter que l’on ne se doute de quelque chose. Un des gardes s’écria :

- Eh ben merde alors. Le bois est humide, regarde ça ! Putain d’artisan de Fuyu. Stan ! Va vérifier si nos demoiselles sont encore en vie ! On est à pas loin du poste, on peut y aller à cheval.

Comme tout à l’heure, la porte s’ouvrit et le même visage y apparut. Le type qui avait craché sur le neveu de l’Empereur s’appelait donc Stan. Bien, Nashar aimait connaitre le nom de ses victimes. Le faux-garde observa les corps des deux prisonniers qui ne bougeaient pas. Au vu de la position de leurs cous, il en déduit qu’ils étaient morts.

- Kyle ! Yen a deux qui ont clamsé ! Et le con aux cheveux bleus est encore vivant.

La petite escapade avait peut-être été violente, mais de là à tuer un homme ou lui rompre la nuque… Ces sectaires étaient soit aveugle, soit simplet. La même voix de toute à l’heure cria alors :

- On s’en fout, tant qu’on a un otage. Ramène-les tous les deux.

Le dénommé Stan s’exécuta après avoir vérifié grossièrement les chaines. Le dénommé Kyle prit ensuite la parole.

- Bon, tu prends la donzelle à la chevelure bleue et je prends l’autre. Cartman, tu nous ouvres la voie ! Détaches leurs les jambes, pour qu’ils puissent monter derrière nous à cheval. Et toi, Butters…

Il regarda le chauffeur qui était assis par terre, en se tenant la jambe. Il s’était blessé.

- Tu restes ici, Cartman est trop bien gros pour avoir un passager en plus sur son cheval.

C’était vrai qu’il était gros. Le bonhomme était même énorme. Comment est-ce qu’il pouvait être utile en combat ? Quel sort avait-il jeté à son cheval pour qu’il puisse le soutenir ? Tant de questions si intéressantes.

Une fois tout le monde fut en position, le convoi reprit sa route. Ils galopèrent une vintaine de mètre sur le chemin entouré de verdure. Le paysage devenait de plus en plus touffus, la route devait surement couper par une forêt. Nashar attendit quelques minutes, le temps d’être assez loin de Butters, pour crier à l’attention du musclé :

- MAINTENANT !

Machinalement, le prisonnier cassa la chaine trafiqué avec force puis se saisis du couteau de glace dans sa manche. Il lui avait brûlé le poignet, mais tant pis, ce n’était rien. Comme prévu, il égorgea Kyle. Ah ! Les habitants de Fuyu ! De vrais tueurs nés ! Pas comme les politiciens des autres pays qui tremblait devant une lettre de menace. Dans le même temps, Nashar brisa ses liens et cassa le cou de son conducteur. Inutile d’utiliser de l’énergie magique pour ça. Cartman, alerté par le cri de l’Ex Général, assista à toute la scène, impuissant. Les deux prisonniers s’étaient maintenant débarrassés des deux corps de ses collègues pour s’approprier leurs montures. Il ne pouvait pas laisser passer ça. Il devait se venger ! Et il utiliserait ses pouvoirs pour le faire ! Sa première cible serait celui qui avait déjà tué deux de ses camarades ! La donzelle aux cheveux bleus. Il ordonna à son cheval de faire volteface à l’adversaire, puis hurla d’une voix grasse et plein de haine :

- COON… !

Aussitôt, il décolla littéralement de son cheval, telle une fusée. Comme tout ce qui montait, redescendait, il piqua tout droit vers Nashar.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Lun 24 Aoû - 14:11







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


- … IMPACT !

Heureusement que Nashar avait eu le temps de comprendre qu’il était visé. Il sauta de cheval en mouvement. Le pauvre canasson fut écrabouillé et tué sur le coup. Cette attaque était redoutable, elle avait une puissance prodigieuse. L’Ex Général, lui, roula sur le sol jusqu’à ce qu’il put s’arrêter. Ce gros n’était à prendre à la légère. La ruse serait un allié de taille contre cet ennemi de poids. Il observa son environnement. Le chemin était encadré par des arbres. La forêt commençait un peu plus loin, on dirait. Des arbres ? En voilà une bonne idée !

Nashar courut vers la végétation. Il devait gagner du temps. Cartman, lui, se relevait en essayant de ne pas glisser dans le carpaccio de cheval qu'il avait préparé. Il n'était pas très rapide et couvert de sang, mais proie restait toujours à porter de vue. Décidément, cette saleté aux cheveux bleus lui donnait du fil à retordre. Il avait carrément fait foirer une opération qui avait demandé plusieurs mois de préparation ! Et maintenant, il osait s’enfuir ! Jamais il ne pourrait retourner voir ses supérieurs de la Secte s’il ne rapportait pas au moins sa tête ! Et l’otage ! Oh non ! Le dignitaire était sans doute déjà loin ! Il fallait vite s’occuper de ce petit impertinent azuré et aller le récupérer ! Mais pu était-il ? Cartman, qui ne vit plus l’Ex Général au sol, eut le réflexe de regarder dans les arbres. Il n’aperçut rien. Cependant, son inspection fut interrompue :

- Aller bouboule, ramène ton gros cul ici, je vais te le percer !

S’en était trop ! Cartman avait décidé de l’écrabouiller ! Ce n’était pas très malin de le provoquer ainsi, surtout après avoir fui comme un lâche ! Maintenant, il avait pu le reprérer très facilement, à quelques mètres sur sa gauche. Le pleutre était, sans y être collé, caché derrière un arbre. L’idiot restait immobile, face à son adversaire. Il restait bien droit et ne bougeait pas. Que se passait-il ? Avait-il abandonné ? Qu’importait ! L’heure de la vengeance avait sonné !

- COON…

Il s’éleva dans les airs, encore plus rapidement, puis se laissa tomber de toute sa force et de tout son poids. Ce ne fut que lorsqu’il était en train de redescendre qu’il comprit pourquoi l’Ex Général n’avait pas bougé : derrière lui se trouvait une énorme pique de glace solidement fixée au sol et pointé vers le ciel. Il avait été piégé ! Et c’était… Trop tard. Il se fit profondément empaler, alors que Nashar n’eut qu’à, encore une fois, esquiver l’impact avec une roulade. Facile.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   Lun 24 Aoû - 15:19







Kill The Cause
★ Chasse aux sectaires


Nashar observa le corps sans vie de Cartman. Faible. La force physique ne faisait pas tout. L’élu en était la preuve vivante. Certes, il avait un minimum de carrure, mais il se servait surtout de son cerveau. Ses stratégies, même si elle paraissant être créé trop rapidement, étaient toujours réfléchis. L’intuition jouait aussi un grand rôle. C’était toujours un pari risqué de savoir si tel ou tel parti du plan allait marcher ou pas. Cette fois, tout s’était passé à peu près bien. Pas de blessure grave, simplement quelques bleus et contusions dus aux deux chutes à cheval, ainsi qu’un léger mal de tête. Il s’en sortait bien, d’habitude, il avait une ou deux lames enfoncées dans le dos. Il n’y aura pas de nouvelles cicatrices à exhiber, c’était au moins ça.

Le dignitaire avait attendu que son sauveur revienne. Il n’eut pas à attendre longtemps, Nashar revint au bout de dix minutes. Il avait fouillé le corps du gros, mais n’avait rien trouvé d’intéressant, peut-être sur les autres ? Qu’importe, pour l’instant, il devait s’assurer que l’homme irait bien raconter SA version des faits à Sul Hei. Il lui rappela donc :

- N’oublie pas. Zayro Jinn, ta famille, moi. Dis à Sul Hei que je viendrais chercher ma récompense à mon retour de Chikai.

Le musclé arqua des sourcils.

- Chikai ? Vous ? Un élu de Fuyu ? Ils ne vous laisseront pas entrer ?

- Sans blague ?

L’Ex Général fouilla dans une de ses poches et sortit des pièces qu’il avait trouvées dans celle du gras Cartman. Il les remit ensuite à son complice du jour.

- Voilà pour la route, j’imagine qu’il doit y en avoir assez pour une journée de vivre. Ne t’arrête que pour en acheter ou quand tu verras la neige.

Sur ces mots pleins de bienveillance, Nashar retourna sur les pas du convoi, abandonnant le musclé à son sort. Les Fuyujins avaient la réputation d’être débrouillards, faisant d’une terre désolée et froide un hameau de fertilité. Ce n’était quelques centaines de kilomètres qui allaient effrayer l’un deux. L’Ex Général fit attention à ne pas marcher la soupe de cheval et aller dépouiller les autres les cadavres des deux autres sectaires déguisés en garde. Il trouva trois choses : de la poussière, des pièces et du sable. Rien de concluant donc. Mais les armures et habits étaient très intéressants. En se costumant de la sorte, il éviterait beaucoup d’ennui… Bien qu’il s’en attirerait des plus dangereux. Tant pis, c’était un parieur après tout. Il déshabilla rapidement le corps qui lui sembla avoir à peu prêt la même carrure que lui, celui de Kyle, puis emballa le tout dans son manteau. L’armure était trop lourde, mais la tenue rouge avec l’écusson du phœnix pouvait être transportée très facilement. Parfait.

En continuant son chemin, Nashar retomba sur le conducteur de la calèche, Butters. Il avait l’air de souffrir le martyr. Une rapide vérification révéla qu’il s’était fait une entorse à la cheville droite. L’Ex Général, dans sa grande miséricorde, engourdi la douleur avec ses pouvoirs cryogéniques. D’abord surpris et apeuré que ça soit le prisonnier sans ses matons qui revennait, il se laissa faire. Il n’avait le choix de toute façon, ce n’était ni un combattant, ni un mage. Juste une recrue de la secte qui partait pour sa première grande mission.

- Pourquoi vous m’aidez ?

La question était légitime. Tout comme pour le dignitaire de Fuyu enlevé, il aurait bien pu le tuer, mais il ne le ferait pas. Car ce n’était pas dans son intérêt. Il répondit donc avec un sourire tout en étant menaçant.

- Survis jusqu’à ce qu’on te trouve, puis dis à Aeternam ou à un de tes supérieurs que Nashar de Fuyu a fait échouer cette opération. Dis leurs aussi qu’il souhaiterait rejoindre la Secte Noir, au plus vite.

Si la demande semblait contradictoire, elle ne l’était pas vraiment. Le but de l’élu n’était pas d’intégrer le groupuscule, mais de s’entretenir avec un haut gradé, afin de rapporter des informations inédites à son stupide roi. Il se réservait tout de même le droit d’intégrer les rangs ces bandits, pour les infiltrer ou non. Après tout, tout ce qu’il recherchait, c’était un moyen de redevenir fort. Si Aeternam pouvait l’y aider, il trahirait volontiers Sul Hei.

Nashar reprit sa route, sans se rendre compte qu’il progressait vers le lieu de son enlèvement.

END




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Kill The Cause   

Revenir en haut Aller en bas
Kill The Cause
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Born to kill all lives...
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.
» Who is Josh Groban? Kill yourself!
» Kill points
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.