Partagez | .
Until the Moon through the Sky ~ PV Aladdin
Invité Invité

-



MessageSujet: Until the Moon through the Sky ~ PV Aladdin   Ven 28 Aoû - 6:02




« Nuit étoilée et Douceurs féériques  »



Dans une lumière douce et chaleureuse son corps se déplaçait sans qu'il ne sache lui même ce qui arrivait.
L'endroit le transportait quelques mètre au dessus du sol. Quelques centimètres en dessous du ciel.
La verdure y était très présente, même imposante. Kouha venait d'arriver, seul, allongé sur le sol, yeux rivés vers l'univers, sans même savoir où il était. Mais cette vision ne lui déplaisait point. Loin des guerres, des malheurs, du chagrin et de ses responsabilités. Il était là face au monde et à lui même.

L'univers, ce monde dans lequel il est, était-il si grand, ici ? L'univers était-il un espace infini, ne cessant de s'agrandir toutes les secondes. Comme une explosion qui donnait naissance à un endroit unique, pouvant accueillir la vie ou non. Renaissance était-elle pareil ?
Le ciel était réaliste. On pouvait y trouver quelques constellations. C'était une belle vue. L'obscurité de l'espace et la lumière des étoiles se mariaient très bien, donnant un sentiment de liberté pour certains, et de mélancolie surement pour d'autres.
Beaucoup de choses se passaient la nuit. Les lumières d'une ville au loin brillaient dans la nuit noir de jais. Certains faisaient la fête pendant que d'autres dormaient.

Allongé là, on pouvait presque se sentir vivant, débordant d'une énergie "mystique". La nuit était une chose qui nous faisait ressentir quelque chose d'unique.  La nuit, c'est le moments où les rêves se réalisent.
L'espace que l'on pouvait voir de là était, comme le ciel, une manière de se relier à son propre monde dont il était coupé. Ces deux choses étaient magnifiques.

Les yeux du jeune prince n'étaient que plongés là-dedans ignorant totalement ce qui l'entourait, sans même pensait au conséquence de ce qu'il s'était passé. Tant de souvenirs surgissaient alors, et mirent en marche un moment très rare. Une larme coula alors sur la joue de notre chère Kouha pratiquement convaincu qu'il ne retrouverait jamais ces moments là, coincé dans cette prison qu'est ce monde, plus jamais il ne reverrait ses frères, le peu d'amis qu'il s'était fait. Il repensa d'ailleurs au fait qu'il y avait Aladdin qui était parti un peu avant. Ou était-il? Ce petit esprit plein d'entrain devait surement être en train de se poser pleins de questions et d'arpenter le monde avide de curiosité.
Le jeune homme reprit alors ses esprits peu après, essuyant sa larme d'une main.
Il était temps de se situer rapidement et de comprendre totalement ce qui lui était arrivé. Il se leva alors sans grande difficulté, et arpenta le long des plaines sur lesquelles il était.

Il avançait et aperçu légèrement quelque chose au loin. Une chose qu'il n'expliquait pas et cette chose s’approcha de lui, comme une ombre mais de lumière. Une jeune fille, qui semblait être du même âge que lui, vint à sa rencontre. Elle était très belle, avec ses longs cheveux blancs comme des filins d’argent qui descendait très bas, au moins jusqu’à ses hanches, et ses grands yeux rouges sombres comme le sang qui coulait le long de sa lame habituellement. Sa peau semblait de porcelaine, douce et fragile, si bien qu’on aurait pu penser qu’un simple coup de vent pouvait la casser.  Elle était mince, mais avec de belles formes. Kouha fut prit de jalousie devant cette créature magnifique et merveilleuse mais rougit devant le tendre sourire de celle-ci. L’apparition lui tendit la main. Il la prit avec quelques instants d’hésitation. La créature emmena le jeune prince avec elle. Ils avancèrent pendant quelques secondes ou pendant quelques heures, personne ne le sais car, dans l’imaginaire, le temps n’a pas beaucoup de prise. Ils avancèrent un moment puis ils arrivèrent dans un endroit qui sembla identique à la colline sombre qu’ils venaient de laisser derrière eux. Pourtant, la créature de rêve sourit de plus belle avant de fermer les yeux. Une lumière enfla rapidement autours d’elle, telle une bourrasque de vent. Une sorte d’onde de choc emporta la luminosité de l’apparition jusqu’aux confins de l’horizon. Une plaine immense se révéla alors aux yeux, ébahit, du jeune garçon et il se réveilla en sursaut comprenant que ce monde le faisait rêver malgré le manque de sa patrie.

Son émotion venait de changer du tout au tout, passant de mélancolie à joie de vivre, un léger sourire s'esquissa sur son visage et il se mit en route, en direction de la ville de lumières devant lui, tout en ayant l'image de cette jeune créature en tête.

Sachez le, ce que Kouha à vu n'était peut-être pas qu'un simple rêve, comprenait que l'imaginaire est quelque chose qui résulte de la sensation, l'imagination et l'entendement. Il peut arriver qu'une chose que vous penser imaginaire, n'est que le résultat d'une chose dont vous aviez envie finalement. L'imaginaire n'est pas le réel, mais ce ne n'est pas pour autant un domaine totalement déconnecté de celui-ci. Les images produites par l'imagination ne sont jamais de pures créations issues de rien. Si vous ne désirez pas être seul, vous ne le serait pas. Comprenez le et imaginez le.

C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Dernière édition par Ren Kouha le Ven 28 Aoû - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 611
Yens : 10
Date d'inscription : 24/10/2014
Age : 20
Localisation : Je t'en pose des questions?

Progression
Niveau: 1
Nombre de topic terminé: 0
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Isaac Foster ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Until the Moon through the Sky ~ PV Aladdin   Ven 28 Aoû - 14:33


Lumière

«   Le vrai bonheur est dans le calme de l’esprit et du coeur.     » ~  


Encore une fois,l'enfant, c'était séparé de son ami au masque orange. Cela lui faisait un peu de peine de devoir sans arrêt parti de son côté temporairement,de plus, il avait peur qu'en son absence, que le sombre coté du ninja fasse surface. Si Aladdin n'était pas là pour surveiller, qui le ferais ? Personne...

Le fils de Solomon avait besoin de réfléchir et prendre du recul sur tous les évènements,il ne voulait pas inquiéter Tobi plus qu'il ne le fallait. Aladdin recherché une nouvelle fois la solitude.

Les rucks était peu nombreux cette nuit-là, mais le spectacle des oiseaux de lumières dans les ténèbres était une chose rassurante et très plaisante à observer. Assis sur de l'herbe,le magi avait le visage tourné vers le ciel consteller d'étoiles, une main sur la flûte doré accroché à son cou. Ugo n'était pas là et ne viendrait plus jamais à son secours...

Puis, un bruit de pas sortit le petit être de sa contemplation et le força à retourner sur terre. Normalement, aucun animal dangereux ne vivait ici, et rare sont les personnes à venir ici.

Aladdin attrapa son sceptre et se releva avec un air déterminé. Il devait se méfier un peu quand même...

[Hors rp : Pardon si c'est court,je ferais un pavé plus long après !]

Fiche codée par UmiBwack sur Epicode.Ne pas retirez.
Revenir en haut Aller en bas
Until the Moon through the Sky ~ PV Aladdin
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» AN OPEN LETTER TO BAN KI-MOON
» bad moon à 1500pts
» La Waaagh Kassos, les Bad Moon's Killa
» Orks: Bad Moon
» armée bad moon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.