Partagez | .
Rencontre de bons esprits
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Rencontre de bons esprits   Mer 9 Sep - 17:32


 
Rencontre (encore!)

 
AVEC — Hellkun


 



Un élan de mélancolie avait saisis Aki. Après ses diverses rencontres en Kosaten, elle avait envie de retrouver les gens qu'elle avait connus au tout début. Les premiers élans qu'elle avait connus, les premières personnes qu'elle avait sus apprécier. Le peu de puissance qu'elle avait réussis à conquérir durant cette courte expédition dans les territoires neutres lui laissait cependant un goût amer dans la bouche et il n'était pas encore temps pour elle de réaliser les projets qu'elle avait prévus avec Akira.

Elle espérait cependant revoir Meliodas ou Akira, entendre son coeur battre encore un peu, avoir la joie de rencontrer des gens déjà connus. Sauter dans les bras de personne en qui elle faisait entièrement confiance, elle qui se sentait toujours si seule malgré la présence de Mizu, toujours à ses cotés, rassurante et bienveillante, la démone-renarde de son coeur. Elle jeta un énième coup d'oeil au tout petit animal qui trottait à coté d'elle. Celle ci planta ses yeux intelligents dans ceux d'Aki. La druidesse savait que son amie savait parler, mais jamais pourtant la renarde ne lui avait adressé la parole. Un choix tacite entre les deux amis, pour préserver le secret de la nature de Mizu mais aussi parce qu'elle n'en avait pas besoin.

Mizu était une gardienne, et elle veillait sur Aki, leur deux esprits étaient tellement liés qu'aucune parole n'était nécessaire, elle se comprenait d'un coup d'oeil, comme deux sœurs aux liens très étroits. Aki adressa un sourire à son amie dont les yeux brillèrent en retour. Elles avaient décidé de passer par la forêt tropicale, l'endroit où Aki avait retrouvé Mizu après que celle ci lui ait sauvé la vie. Un peu pour se remémorer tout cela, mais surtout parce qu'après les plateaux, Aki avait besoin de son environnement naturel, tout comme la renarde. Elles espéraient juste ne plus retomber sur pareille créature que la première fois.

Elles arrivèrent dans les bois touffus avec l'impression de rentrer chez elle. Mizu eut vite fait de disparaître en un bond dans les fourrés, comme un chaton qui jouerais à cache cache. Aki ferma les yeux quelques instants. L'atmosphère sombre qui pesait sur la forêt la fois précédente avait laissé place à ce sentiment de moiteur intacte que lui procurait les forêts. Elle huma avec délice l'odeur du sous bois et se laissa bercer par les chants des quelques oiseaux. Elle sentait son Fluide parcourir à son corps à une vitesse exceptionnelle, revigoré par l'endroit. Elle résista à la tentation de se transformer, rituel qu'elle avait dans son monde. A présent elle savait qu'elle en avait le pouvoir, mais elle ne maîtriserait pas sa forme. Elle pourrait tout aussi bien perdre ses souvenirs d'humaine et finir bloquée pour toujours dans une forme animale.

Elle se laissa cependant aller à une semi transformation, laissant ses muscles devenir plus agiles et puissants, comme à chaque fois, ses yeux changèrent de couleur pour devenir jaune fauve et ses dents comme ses ongles s'allongèrent. Il n'y avait aucun intérêt combatif bien sûr, juste le plaisir d'être intégré au milieu en devenant un peu animale. Elle s'enfonça dans les bois, de plus en plus en adéquation avec la forêt, ressentant chacun des souffles de vent comme une musique parfaitement harmonisé. Elle s'arrêta à coté d'une petite source qui coulait. C'était le moment idéal pour un entraînement.

L'atmosphère était humide et il faisait chaud. La chemise blanche de Aki lui collait littéralement à la peau, tout comme le pantalon de toile qu'elle s'était procuré en Kosaten. Elle jeta un coup d’œil aux alentours mais évidemment il n'y avait personne. Elle retira donc ses vêtements et les posa sur une branche avant de se rincer à l'eau de la rivière. Fraîche et d'attaque elle s'assis au sol et commença à méditer.

Une longue heure passa ainsi, Aki se fondait peu à peu dans la forêt et se sentait apaisé. Sa solitude avait disparus, il ne lui restait plus que ce sentiment profond d'être là où il fallait être. Les secondes s’égrainait lentement, comme si le calme de la druidesse s'était propagé à toute la forêt. Elle se releva finalement, il était temps pour elle de procéder à ses étirements, comme chaque fois qu'elle voulait parachever un état calme ou tout simplement qu'elle voulait renouer contact avec son Fluide.

Elle était face à la rivière, et le doux bruit de l'eau ainsi que la confortable impression d'être aussi peu vêtue lui permis de s'adonner entièrement à sa gestuelle. La danse qu'elle pratiquait avait retrouvé de sa grâce au fur et à mesure que son corps regagnait sa souplesse. Sans toutefois être aussi douée que son maître lorsqu'il la pratiquait, on pouvait percevoir dans cette gestuelle complexe et fluide un message intrinsèque et doux. Elle répéta ces gestes faces aux quatre points cardinaux, priant avant et après chaque étirement, se sentant de plus en plus apaisée. La paix et l'amour qui faisait la raison d'être de la druidesse et qui avait été quelque peu masqué par ses expériences en Kosaten resurgissaient. Cette rage qui de froide était passée à triste était toujours là, imprégnant de la mélancolie dans chacun de ces gestes, mais aussi une détermination sauvage.

Cela faisait plusieurs minutes que Aki avait sentis le subtil changement, il y avait quelqu'un d'autre dans la forêt. Les oiseaux ne chantaient plus pareil et le son du vent chuchotait avec empressement. Totalement absorbée cependant, la druidesse ne s'arrêta pas. En temps normal, elle se serait aussitôt mise en garde, mais lorsqu'elle pratiquait cet entraînement, elle se fondait tellement profondément en la nature qu'elle en perdait quelque peu la conscience de soi. Pas une seconde il ne lui vint à l'esprit qu'un ennemi pourrait la trouver là, presque nue, ses armes posées contre un arbre, en train de s'entraîner les yeux fermé. Mais même si la présence avait changé la forêt, elle ne s'était pas affolé, les chuchotements du vents étaient doux et caressants, ni alarmants ni violents. Elle continua donc, sans plus se préoccuper de la présence, sans savoir même où était la personne, à l'entrée de la forêt où juste à quelques mètres. Heureuse de recouvrer enfin ses racines qui lui avaient tant manqué.
 



 

 

 

 


Dernière édition par Aki Nishiie le Jeu 10 Sep - 11:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 10 Sep - 7:14




   
Rencontre avec Aki Nishiie
   


   
Iy avait à peine quelques jours depuis mon arrivée au sein de ce pays étranger, et je m’ennuyais déjà, assez pour avoir pleinement envie de le quitter. À vrai dire s’il s’agissait vraiment d’un autre pays, j’aurais déjà foutu le camp mais bon, on le sait tous que j’ai malencontreusement atterri dans un nouveau monde. Un monde dans lequel il n’y a pas d’internet, pas de TV, pas de consoles de jeux, et ce qui m’étonne le plus, je n’ai même pas encore rencontré une seule boite de nuit, ce qui est plus qu’étrange ! Je me demande bien comment les hommes de ce soi-disant monde font pour survivre car moi, je n’appelle pas ça une vie. Je vais devoir m’y faire jusqu'à ce que je trouve de quoi vraiment m’amuser.

Assis seul au beau milieu de la forêt, je réfléchissais à mon avenir. Je me demandais quel phénomène inattendu était prévu pour le lendemain. Ma vie toute entière a emprunté une voie qui me choque au plus haut point. Je n’ai pas connu ma mère, ni mon père, et ceci, même en photo ! J’ai passé plus de 5 ans, « ensommeillé » dans un laboratoire et en me réveillant je me suis à peine rendu compte que… j’ai grandi. Je remarquai aussi que j’avais miraculeusement eu le don de la télékinésie, que mon cerveau a adopté le double des capacités humaines, j’étais maintenant un humain génétiquement modifié. Et maintenant, me voilà dans un monde totalement différent du mien après avoir été aspiré par une lumière. A ma connaissance, les lumières ne font qu’éclairer et les aspirateurs aspirent. Si un beau jour en me réveillant je voyais que j’ai la tête dans le caleçon et mon « bijou » en l’air, je ne serais aucunement étonné car aujourd’hui même, je vis pire.

   Je me mis à regarder autour de moi. Maintenant que j’y pense, cela fait exactement 28 minutes et 16 secondes que je suis ici et toujours personne dans les environs. Cette forêt serait-elle déserte malgré tous ces arbres dans les environs ? Oui, vraisemblablement, il s’agissait bien d’une forêt déserte. Je me mis alors debout en m’étirant, je sentais la fatigue me tirailler tous les os du corps, cela fait exactement 5 jours que je n’ai pas fermé l’œil. Un humain ordinaire aurait pu tomber dans le coma mais moi il y a bien longtemps que j’ai dépassé ce stade, maintenant je me sentais comme un dieu ! Et pour moi, les humains n’étaient plus que de vulgaires insectes que je pouvais manipuler à ma guise, mais ce serait injuste et moi, j’ai horreur de l’injustice.

Je fis quelques pas en avant en dandinant légèrement. Une mèche de cheveux troublait ma vue, de ma main droite je la remis à sa place, derrière mon oreille droite. Mais la seconde qui suivit, elle vint se poser sur mon nez. Je ne réagissais pas, quoique je fasse pour l’exiler, elle était têtue et ne m’obéissait point. Je continuais ma marche, espérant trouver quelqu’un avec qui causer par ici. Sinon j’allais devenir fou, déjà qu’il faisait assez chaud ici pour faire cuire un rôti en moins de deux. Je n’étais pas habitué à une aussi torride et intense chaleur mais je devais m’y faire. D’ailleurs l’atmosphère de Brooklyn me manquait déjà. La brise glaciale du matin qui me réveillait de très tôt car j’avais pris un malin plaisir à laisser la fenêtre ouverte durant la nuit. Il y avait aussi la neige qui tombait régulièrement et j’aimais tellement ce phénomène, j’avais toujours eu un faible pour le froid et la glace. Mais, paradoxalement, ce qui me faisait encore plus aimer le froid et les temps neigeux était une bonne tasse de chocolat chaud. C’était tout ce qui pouvait vous revigorer en une telle période. Mais bon, ces choses, je ne les reverrai peut-être plus jamais.

Après quelques bonnes minutes de marche, j’arrivai non loin de la rivière. Et à cet instant précis, je remarquai alors une jeune fille se baignant dans l’eau claire et limpide. En fait non, elle semblait méditer en exécutant une sorte de danse plutôt bizarroïde, mais j’aimerais être aussi bizarre qu’elle pour aller l’accompagner dans sa danse car ses habits étaient accroches à l’arbre.  Si seulement elle m’invitait. Bon OK, j’arrête de rêvasser. Néanmoins, ses gestes étaient souples, ses mouvements précis et son corps adapté à la fluidité dont elle faisait preuve.  Et je vous dis pas, son corps semblait pouvoir s’adapter à  un tas d’autres trucs que je vais m’abstenir d’énumérer. Je la regardais encore, perdu dans mes pensées les plus sauvages. Après maintes réflexions, je décidai alors de m’approcher d’elle, histoire de la regarder de plus près quoi. D’une démarche lente et subtile, je me positionnai à environ 20 mètres d’elle en m’asseyant sur un rocher. C’était assez probable qu’elle eut ressenti ma présence. Les gens qui pratiquent le Yoga ont toujours eu une communication presque parfaite avec la nature, enfin, ça c’est selon le TV show que je regardais chaque mardi. Néanmoins,  je devais lui signaler ma présence. Je pris donc la parole :

-Bonsoir jeune fille. Désolé de vous déranger mais je cherchais un peu de compagnie, et en arrivant ici je vous ai aperçu. Et encore, presque nue, donc je suis triplement attiré par votre présence, la finesse de vos mouvements saute aux yeux également.

J’esquissai un petit sourire. J’espérais qu’elle allait faire preuve de courtoisie, j’avais grandement besoin d’une petite causerie aussi instructive soit-elle, du moment qu’elle soit parsemée d’une once de jovialité et de plaisanterie.


   
La suite est pour le moins... prometteuse
   


   Hell, the Kun


   
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 10 Sep - 11:45


 
Rencontre (encore!)

 
AVEC — Hellkun


 



La présence était proche, très proche. Elle sentait un regard brûlant sur elle mais ne désirait pas arrêter son entraînement tout de suite. Elle n'en avait plus que pour quelques minutes et s'astreint donc à ignorer l'inconnu. Si il était dangereux, elle savait que Mizu rôdait dans les parages, prête à lui sauter à la gorge. Probablement était elle d'ailleurs déjà revenue, sentant une présence étrangère, et se cachait elle dans un buisson pour intervenir en cas de danger.

Aki poursuivis donc ses gestes lents et doux, tentant de ne pas interrompre sa danse trop brutalement. Alors qu'elle terminait, une onde de bien être l'envahis brusquement, son Fluide était puissant comme jamais et elle se sentait complètement en adéquation avec la nature environnante. Sa pratique avait des ressemblances avec les techniques de méditation qu'employait les non-Druides, comme le yoga ou le taï chi, mais en bien des points elle différait, son but premier étant de ranimer le Fluide au fond d'elle.

Juste quand elle achevait une dernière prière silencieuse à Gaea, sa déesse, grande Terre Mère et à Li, sa fille, déesse des arbres, mère des Gardiens, l'inconnu s'adressa à elle. C'était une voix d'homme, empreinte d'un ton que Aki commençait à connaître. Avant d'arriver en Kosaten rare était les hommes qui avait ressentis des désirs sexuels vis à vis d'elle. En effet belle ne fréquentait que des apprentis druides et l'entraînement était tellement contraignant qu'il n'y avait pas une seule seconde à consacrer à ça. C'était à la fin de son apprentissage qu'elle avait commencé à saisir l'effet qu'elle pouvait produire. Son entraînement intensif donnait à Aki un corps que d'aucun aurait pus considérer comme désirable, de par ses muscles fins et nerveux et son attitude purement féline.

Elle se tourna vers l'homme, percevant dans ses yeux cette même lueur qui provoquait toujours en elle des sentiments mitigés. Encore une fois, aucune véritable malveillance derrière, rien à voir avec l'homme qui, le premier, lui avait fait comprendre qu'en Kosaten les hommes avait les mêmes besoins qu'ailleurs. L'homme qui lui faisait face avait des cheveux blancs qui se terminait avec des pointes légèrement violettes et des yeux rouges troublants. Un tatouage ornait son œil gauche, une forme que Aki ne connaissait pas, malgré l'étude des runes qu'elle avait pus faire dans son monde. Elle vit qu'il souriait. Pas un sourire cruel ou moqueur, un simple sourire qui eut pour effet d'apaiser les quelques soupçons qui auraient pus peser sur l'esprit d'Aki.

Elle lui répondit par ce sourire si spécial qu'elle aimait adresser aux hommes, emplis de bonté et de malice. Auparavant jamais elle ne se serait comportée ainsi, mais sa première rencontre aux rocheuses (sans parler de la féroce tigresse qu'elle avait croisée des mois plus tard) l'avait radicalement fait changer, et son innocence candide avait peu à peu cédé la place à une attitude bien plus joueuse. Cette attitude enfantine lui revenait cependant dès qu'elle commençait à ressentir des sentiments plus ou moins profonds, ce qui donnait à la druidesse un caractère assez imprévisible. Elle pouvait afficher une assurance inébranlable pendant plusieurs mois avec la même personne avant de se mettre à rougir brusquement au moindre de ses mots. L'homme l'avait vouvoyé, elle décida donc de lui retourner la politesse, sans se départir de son air taquin.

-Bonjour. Voulez vous bien me laisser une petite minute?

Sa voix était douce et calme, retranscrivant l'apaisement dans lequel elle se trouvait. Ce disant elle se tourna de nouveau vers la rivière et se rinça de nouveau, mettant ainsi un terme symbolique à son entraînement. Puis elle grimpa sur la berge et s'assis sur un tronc mort pour essorer consciencieusement ses cheveux roux. Quand elle eut finis elle reporta son attention sur l'homme et plongea ses yeux noisette dans ceux d'un rouge vif de son interlocuteur.

-Excusez moi de vous avoir fait attendre, mais la chaleur environnante peut être dérangeante.

Elle se demandait si elle devait se rhabiller mais la fraîcheur de l'eau sur sa peau lui faisait prendre encore plus conscience de la moiteur étouffante. Si elle constatait que cela devenait trop gênant pour l'homme face à elle, elle se rhabillerait bien évidement, mais elle voulait finir de sécher avant tout.

-Je m'appelle Aki, pour vous servir. Elle adressa un clin d’œil à l'être aux cheveux blancs. Et vous, je ne vous ai jamais croisé par ici?

Elle avait pris garde en essorant ses cheveux de les passer du bon coté de sa nuque pour cacher sa marque. Il n'était pas nécessaire qu'il apprenne tout de suite son appartenance, que ce soit un élu ou pas. En définitive, Aki se doutait qu'il devait en être un, étant donné son apparence atypique, mais elle ne pouvait rien conclure avant d'avoir vus si il avait un marque. Ce territoire était assez reculé de Chikai et elle ne pouvait donc pas être certaine de ne croiser que des élus de Seika par ici, ainsi, malgré son apparente désinvolture, elle restait sur ses gardes et avait rapidement évalué la distance qui la séparait de ses armes.

Ses yeux toujours vrillés dans ceux de l'homme aux cheveux blancs, elle attendit sa réponse. Comme à son habitude, elle accordait une importance particulière au prénom. Donner le sien était pour elle une marque non seulement de politesse mais aussi un pas qu'on effectuait vers l'autre. Si il se présentait de son coté, elle se sentirait sans doute déjà mieux. Quoique cela lui semblait difficile de se sentir encore mieux. Son entraînement lui provoquait toujours ce délicieux plaisir et cette plénitude incroyable.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 10 Sep - 14:02




 
Rencontre avec Aki Nishiie
 


 
Mes yeux rivés sur le corps de la jeune fille, j’essayais de me forger une impression d’elle, mais j’avais trop peu d’informations pour la déterminer faisant partie des injustes hypocrites de ce monde, ou d’une simple ouvrière se faisant piller par les grands injustement, ou s’il s’agissait bien d’une élue. En la regardant presque nue, je me forgeais autre chose. Mais bon, même si j’ai été génétiquement modifié je remercie le ciel de m’avoir laissé cet instinct d’homme qui me permettait d’apprécier la plupart des choses qui dérivaient de la gente féminine. Et cela me plaisait fort bien, car c’était non seulement une façon de m’amuser mais aussi d’inciter mon interlocuteur à vouloir connaitre davantage sur moi afin de finalement lier une amitié.  Et je peux vous assurer que cela fonctionnait à merveille, et j’espérais bien que ce ne soit pas aujourd’hui que j’allais me prendre un râteau.

Je fis mine de regarder ailleurs quand elle décida de me répondre, car je ne voulais, en aucun cas, qu’elle aperçoive que mes yeux étaient malicieusement fixés sur elle, alors que les siens étaient bien clos.

-Bonjour. Voulez vous bien me laisser une petite minute?

Sa douce voix m’invitait à la regarder encore une fois, ce que je fis sans plus tarder. Elle sortit alors de l’eau en s’installant sur un tronc mort, puis elle se mit à enlever de ses mains l’eau présente dans sa fine chevelure. Je la regardais faire, mais je m’attendais à ce qu’elle prenne le soin de se rhabiller en ma présence mais non, apparemment cela ne semblait pas la préoccuper que je la vois ainsi. D’ailleurs, cela ne me dérangeait pas non plus donc autant qu’elle ne s’habille pas. Elle plongea son regard dans le mien et reprit la parole :

- Excusez-moi de vous avoir fait attendre, mais la chaleur environnante peut être dérangeante.

Je ne fis pas autrement, mon regard s’était littéralement plongé dans ses pupilles. Et c’est à ce moment précis que la mèche de cheveux rebelle vint me troubler la vue. De la main droite, je la remis derrière mon oreille et, je profitai de cet élément perturbateur pour rediriger mon regard dans les environs, hors de la silhouette de la jeune fille. Elle me dévoila son prénom tout en mentionnant qu’elle ne me voyait pas trop trainer dans les parages. C’est normal puisqu’il s’agissait de la première fois que j’ai dû poser le pied dans cette forêt. Encore une fois, mon regard croisa le sien, je me mis debout lentement puis je me dirigeai vers la rivière d’une démarche lente et majestueuse. Je me rabaissai au niveau de l’eau et je plongeai mon visage dans l’eau tout en prenant le soin de retenir mes cheveux sur ma nuque. L’eau était bonne, fraiche et agréable. Quand je sortis la tête de l’eau, je me remis debout. L’eau perlait sur mon visage, et la fraicheur qu’elle me procurait m’était fort agréable. J’allais combler l’attente de mon interlocutrice :

-Aki, joli prénom. Moi c’est Hellkun, pour vous servir également. Je fis une courte pause tout en esquissant un sourire.
Ah, non, je n’aime pas trop l’ambiance de ce nouveau monde, je suis apparemment ce qu’on appelle un élu. Si vous me croisez ici aujourd’hui, c’est peut-être parce que le destin l’a voulu ainsi. Et vous ? Vous êtes originaire d’ici ou une lumière vous a littéralement aspiré ?


Je lui avais déjà révélé mon identité. Mais bon, cela ne me dérangeait, c’est pas comme si j’étais recherché par la CIA. D’ailleurs elle avait l’air assez polie et même si je m’étais trompé sur son compte, c’est pas comme si elle allait me sauter à la gorge, quoique si elle me sautait dessus dans sa position actuelle…
Une douce brise vint traverser la forêt, je fermai les yeux l’espace d’une seconde en respirant à plein poumon. Ma chevelure blanche virevolta sur ma nuque et me couvrit alors tout le visage. De mes deux mains, je la remis à sa position initiale. Je marchai alors en direction du rocher sur lequel je m’installai à nouveau.
 

 
La suite est pour le moins... prometteuse
 


  Hell, the Kun


 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 10 Sep - 15:42


 
Rencontre (encore!)

 
AVEC — Hellkun


 


Aki sentait bien que le regard de l'homme était loin d'être dépourvus de sous entendus mais elle ne releva pas. Tant qu'il ne tentait rien à son encontre, cela ne la dérangeait pas. Je vis qu'il m'avait entendus et compris mais il voulut quand même se passer de l'eau sur le visage, ce qui était en soit plutôt normal. Elle l'observa tandis qu'il était penché au dessus de la rivière. Il dégageait lui aussi quelque chose d'étrange, comme beaucoup de gens qu'elle avait croisé ici, tous des élus.

Elle détaillait le jeune homme avec beaucoup d'intérêt, étais ce un élu aussi? C'était très probable, on croisait rarement des natifs dans cette région.Le regard puissant de l'homme l'avait légèrement gêné et elle ne savait pas trop comment se comporter vis à vis de lui. Certes elle l'avait légèrement taquiné, et elle appréciait désormais d'être regardée ainsi, mais peut être devait elle en rester là si elle ne voulait pas connaître d'autre mauvaises expérience pour compléter celle qu'elle avait connus aux rocheuses.

Enfin il lui répondis, de l'eau dégoulinant lentement de son visage. Il souriait et Aki continua donc de sourire elle aussi, toujours ce même sourire qui correspondait si bien à son caractère, un mélange d'innocence et d’espièglerie. Il s'appelait Hellkun. Atypique, mais pas autant que Russie et Chine par exemple. Elle était d'ailleurs de ne pas les avoir recroisé. Elle était passé dans le même village dans le but d'apercevoir les deux hommes attablés devant une pinte de bière. Rien. La table était vide et le barman n'avait pas tardé à la chasser en voyant qu'elle ne comptait pas consommer.

Certes elle n'avait pas beaucoup parlé avec les deux pays mais elle espérait justement pouvoir faire plus ample connaissance. Ils étaient tout deux des personnages étranges mais très attachants, exactement le genre de personne que Aki voulait avoir à ses cotés. Hellkun quand à lui semblait être une personne légèrement plus mystérieuse, ses yeux cachant une profondeur que Aki ne pouvait pas décrypter.

il venait également d'un autre monde et comme Aki n'appréciait pas trop Kosaten. Quoique Aki commençait petit à petit à se faire à cette vie. La grisante sensation de liberté qu'elle y ressentait était incroyable. Aucune mission à accomplir, pas de villages d'Hommes sur lesquels il fallait veiller, pas de Gardiens à calmer. Juste ses propres objectifs et ses propres envies. Évidemment le danger était omniprésents et on trouvait beaucoup de gens peu fréquentables. Mais ce contexte permettait aussi de rencontrer des gens extraordinaires avec lesquels Aki se liait facilement d'amitié.

Elle espérait vivement ne plus tomber sur des gens fondamentalement mauvais cependant. Elle savait qu'elle n'hésiterais pas à tuer pour rétablir une justice en ce monde. Nombre de natifs se faisaient marcher dessus par les élus, et les élus nouveaux arrivés avaient souvent connus de mauvaises expériences aussi. Aki en était un bon exemple. Elle ne pouvait plus supporter ce comportement, peut être parce qu'elle en avait les frais, mais aussi parce qu'elle était par nature compatissante.

Hellkun lui demanda si elle était native ou une élu aussi. Elle ne réfléchis pas bien longtemps. Qu'avait elle à cacher. Ce n'était pas quelqu'un qui semblait prêt à lui sauter dessus pour l'égorger si il apprenait que c'était une élue également.

-Je ne viens pas de ce monde, comme toi. C'est vrai qu'au premier abord je n'aimais pas non plus Kosaten, mais on s'habitue.

Elle lui adressa un autre clin d'oeil avant de faire passer tout ses cheveux du coté gauche pour lui montrer sa nuque où le puissant phénix de Seika était imprimé. La marque rouge était presque invisible si elle ne repoussait pas ses cheveux, la couleur se mêlant parfaitement avec le roux explosifs qui les ornaient.

-Seika. Je suppose que toi aussi puisque tu es ici.

Elle lui souris de nouveau. Le bien être de son entraînement commençait déjà à refluer, mais son Fluide restait puissant et réactif. Elle regardait toujours Hellkun dans les yeux, continuant à chercher de la méchanceté ou quoi que ce soit d'autre qui lui donnerait une raison de se méfier. L'absence de signe pour l'instant ne lui suffisait pas, et elle commençait à s’inquiéter de ne pas voir Mizu revenir.

Ainsi, quand un éclair roux bondit sur ses genoux, elle poussa un soupir de soulagement et caressa avec délice la fourrure chaude de la renarde qui n'était pas plus grande qu'un renardeau. La demone-renard quand à elle contemplait d'un œil suspicieux l'homme au cheveux blancs qui lui faisait face. Si il n'était pas clair, elle le ferait aussitôt savoir à Aki, et cela rassurait grandement la druidesse.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 6:39




Rencontre avec Aki Nishiie


Tout allait pour le mieux, ou du moins pour l’instant. Je n’avais pas fait la rencontre d’une criminelle mais d’une bien charmante jeune fille, et cela me réjouissait au plus haut point de constater qu’il y avait des gens bons dans les environs, à Seika. Aki était une assez bonne personne pour le peu que je la connaissais, elle était loin d’être froide, au contraire, elle était chaude. Elle s’adaptait parfaitement à la température ambiante, et c’est ce genre de fille qu’on prie de rencontrer en été. Certes, elles vont doublement vous réchauffer même durant la période estivale, mais ne vous inquiétez pas, cette chaleur qu’elles apportent est pour le moins, spéciale. Aki avait une lueur dans ses yeux, sa vue perçante m’examinait de fond en comble, mais à chaque fois que mon regard croisait le sien, ce regard observateur se changeait en une sorte de regard taquin, plus précisément, espiègle. Elle était plutôt douée, j’avais clairement lu dans son jeu mais j’ignorais encore la raison pour laquelle elle le faisait.

La jeune fille avoua également ne pas avoir aimer Kosaten à son arrivée, mais qu’au fil du temps elle finissait par s’y habituer. Je doute qu’un jour je puisse totalement m’habituer à ce nouveau monde, sans TV, sans consoles, sans boites…
Je regardai sur ma gauche, je ne faisais que contempler l’eau qui ruisselait. Elle était belle, limpide et calme. Elle descendait et on pouvait entendre le son que produisait son ruissellement sur les rochers. J’étais perdu dans mes pensées quand, du coin de l’œil, je vis Aki effectuer un mouvement brusque. Elle fit passer sa longue chevelure du côté gauche de son cou, tout en me faisant un clin d’œil puis me montra son tatouage. L’instant d’après, elle lança :  

-Seika. Je suppose que toi aussi puisque tu es ici.

Elle n’avait pas tord. Je voulus donc confirmer sa supposition. Je soulevai mon maillot à moitié et au niveau de ma hanche, on pouvait clairement voir le même tatouage que celui d’Aki.

--Ouais ouais ouais, pratiquement aucune importance à mes yeux. Je porte allégeance à la justice et non à un soi-disant empire particulier.

Je poussai un soupir tout en redirigeant mon regard vers la rivière. Décidément, elle n’allait pas prendre ses vêtements. D’un simple mouvement de la main, je soulevai ses habits de l’arbre et je les disposai devant elle tout en les secouant vigoureusement. Je faisais tout cela tout en gardant ma position initiale, à savoir assis sur le rocher. Donc, elle pouvait en conclure que j’avais le don de la télékinésie.

--Allez, s’il te plait, rhabilles toi. Lançai-je en lui adressant un clin d’œil.

Je pris alors la chemise blanche, je la déposai sur sa tête, gênant ainsi sa vue. C’était juste pour m’amuser. Quant au pantalon, il resta sur le museau du petit renard qui venait juste de sauter sur les jambes d’Aki. Une douce brise vint à passer et une nouvelle fois, je fermai les yeux l’espace d’une seconde pour jouir de la fraicheur qu’elle nous apportait. Ma longue chevelure s’éparpilla sur mon visage, de ma main droite je la replaçai sur ma nuque. Je regardai une nouvelle fois Aki espérant fermement la voir dans ses vêtements.  

 
 

La suite est pour le moins... prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 11:34


 
Monotone

 
AVEC — Hellkun


 


La druidesse eut un petit rire moqueur. Allégeance à la justice, n'est ce pas? Pas d'allégeance à un empire, c'était cela? D'après ce que Aki avait crus comprendre au détour des conversations qu'elle avait eu avec d'autres élus, la marque n'était pas une proposition, c'était une obligation, ce qu'elle fit remarquer à Hellkun sans prendre de gants. Il ne semblait pas être quelqu'un de faible, à se formaliser de si peu, il n'y aurait sans doute pas besoin de faire des ronds de jambe, même pour une information aussi sensible.

-Parce que tu crois avoir le choix, Hellkun? Si ils ont besoin de toi, tu obéiras.

Son ton était légèrement moqueur, mais absolument pas méchant. Elle se le permettait puisqu'il semblait si sûr de lui, il ne prendrait sûrement pas la mouche pour si peu, et Aki n'était clairement pas d'humeur à trop ce préoccuper en ce jour. Elle se félicitait d'avoir été dans une bonne journée lorsqu'elle avait rencontré la tigresse dans les rocheuses. Autrement, annoncer une telle nouvelle avec encore moins de tact aurait pus être encore plus douloureux.

Quand Hellkun utilisa son pouvoir, Aki leva un sourcil admiratif. La télékinésie, voilà un pouvoir très intéressant, mais elle était également amusée par l'envie de l'homme d'exposer ainsi sa "puissance" à ses yeux. Il aurait très bien pus faire ça lui même. En effet, les pouvoirs réduits quand on arrivait à Kosaten avait dus lui demander plus d'efforts que si il s'était déplacé.

Elle se rhabilla cependant avec un soupir déchirant en sentant l'humidité qui avait imprégné ses vêtements. Décidément elle avait trop chaud, n'aurait il pas pus simplement passer outre? Après tout, Akira lui n'en avait rien eu à faire, il avait simplement ignoré l’accoutrement de la druidesse. Comme quoi tout les hommes n'avaient pas la même possibilité de refréner leur pulsions. De nouveau décente elle renchérit de son ton toujours moqueur.

-Ça va mieux comme ça?

Elle s'était levée pour se rhabiller, obligeant Mizu à regagner la terre ferme. La renarde jeta un regard courroucé à son amie avant de s'intéresser à l'inconnu. Elle s'en approcha légèrement, sans doute pour analyser son Fluide, chose que je n'avais toujours pas la puissance de faire.

-Et alors, depuis combien de temps es tu arrivé monsieur le justicier?

Elle souriait toujours, sans aucune arrière pensée, espérant juste que le jeune homme saurait se tenir. Ses cheveux avaient l'air de sans arrêt lui revenir dans le visage, ceux de Aki, gorgés d'eau, étaient trop lourds pour être balayés par le vent, elle se décida cependant à les attacher pour qu'ils arrêtent de rajouter leur eau à l'humidité ambiante. Elle dénoua le foulard qu'elle avait attaché autour de son poignet et s'en servis pour ramener ses cheveux en arrière. Le visage désormais dégagé elle envisageait de poursuivre son entraînement mais tant qu'elle serait avec Hellkun, elle ne lui ferait pas cette impolitesse. Elle attendit donc sa réponse patiemment.
 



 

 

 

 


Dernière édition par Aki Nishiie le Ven 11 Sep - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 13:37




Rencontre avec Aki Nishiie


Alors comme ça, je suis dans une obligation hein ? Cela m’étonnerait beaucoup que je prenne part aux actes malhonnêtes de Seika. Cette marque aurait-elle le pouvoir d’influencer mes actions ? C’est peut-être le seul moyen existant capable de me forcer à commettre des actes injustes. De toute façon, l’avenir nous réserve bien des surprises. Et si elle pensait que d’une minute à l’autre j’allais me soumettre, elle s’était fourrée le doigt dans l’œil. Mais bon, c’est vrai qu’elle ne me connaissait que peu, ou du tout pas.

-Obéir ? Je ne pense pas très chère. On verra bien…

J’avais achevé cette phrase tout en laissant échapper un long soupir. Pour les autres élus, c’était peut-être insignifiant leur présence ici, mais moi je me demandais nuit et jour, quelle était la raison de ma venue, et qui tenait les ficelles ? Il y avait certainement un homme, un esprit ou une entité supérieure qui agissait dans l’ombre et ça tôt ou tard j’allais le découvrir. J’attendais patiemment que ma puissance d’antan revienne et ainsi je pourrai obtenir toutes les informations que je jugerai nécessaires. Pour l’instant, je vais faire semblant d’aimer Kosaten et plus précisément Seika.

Aki s’était emparée des habits et en moins de deux, elle donnait une image plus, disons abordable qu’avant. Et, elle ressemblait à une fille respectable et réservée dans ses vêtements. J’esquissai un sourire en l’observant dans ses vêtements. Elle me demanda si j’étais satisfait, plus précisément, si ça allait mieux comme ça. D’un hochement de tête, elle comprenait que oui. Enfin, j’ignorais si elle savait ce que ça voulait dire de hocher la tête vu qu’elle vient directement d’un autre monde.

-Quand je fais ça, je reproduisis l’action, ça veut dire oui.

Je me mis à rire, brièvement en la regardant dans les yeux. Le renardeau sur ses genoux étaient venus s’aventurer près de moi, il était tout mignon. Je fis alors quelques pas en avant assez lentement pour ne réveiller aucun soupçon chez l’animal. Et de ma position, je pouvais remarquer les quelque petites variations de couleur de sa fourrure sous l’effet d’un rayon de soleil. Un rictus se dessina sur mes lèvres.

-Il est joli ton animal de compagnie et sa fourrure est de première classe. Je pense que ça doit être plaisant quand tu passes ta main dedans…

Je redirigeai mon regard vers Aki.

-Et alors, depuis combien de temps es tu arrivé monsieur le justicier?

Justicier ? C’est celui qui part à la recherche de l’injustice afin d’éradiquer les menaces si j’ai bien compris ? La seule différence c’est que moi, je ne passerai pas mon temps à faire cela. Je vois l’injustice, je réagis sagement, je ne la vois pas tans pis alors, je m’en fous. Mais bon, elle avait l’air amusé, autant ne pas gâcher son plaisir.

-Depuis exactement 5 jours. Je m’approchai un peu d’elle, réduisant la distance qui nous séparait. Tu penses qu’il y a un moyen de repartir sans passer par le royaume des morts Aki ?

Ma question était posée. Je ne m’attendais pas à une réponse positive. J’essayais d’analyser ses réponses, chacune de ses phrases. Sa façon de me répondre allait m’en dire plus à son sujet. Je voulais savoir si elle aimait Kosaten ? A-t-elle déjà essayé de rassembler des informations qui lui auraient permise de trouver une porte de sortie ?





 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 14:00


 
Surprise

 
AVEC — Hellkun


 


Il semblait sceptique quand à son obéissance, ce qui fit sourire Aki. Elle même n'avait jamais été appelée par la marque, mais elle savait que cela arrivait, et elle savait qu'il n'y avait pas d'échappatoire à part une puissance suffisante pour y résister, ce que la jeune druidesse n'avait pas. Cela ne lui avait posé aucun problèmes pour l'instant, sans doute était elle trop faible pour que Seika ait besoin d'elle. Faible peut être, mais moins qu'avant. Elle prit quelques instants pour observer ses mains et le Fluide transparent qui s'en échappait doucement. L'essence de sa vie qui coulait hors d'elle. C'était arrivé lors du combat avec Vergil, lorsqu'elle avait trop forcé sur ses pouvoirs. Elle avait mis du temps à comprendre, après avoir mis encore plus de temps à s'en rendre compte. Elle ne savait même que c'était possible auparavant. Sans doute en faisant circuler un Fluide trop agressif dans son corps trop faible pour résister avait elle brisé quelque chose en elle.

Cela l’inquiétait, certes, mais pas assez pour qu'elle passe son temps à y réfléchir. Le Fluide sortait de moins en moins vide et Aki pensait donc que la "blessure" devait être en train de cicatriser. Heureusement pour elle, en tant que druidesse, elle le renouvelait constamment, comme un humain normal renouvelait son sang. Seules Mizu et elle pouvait voir qu'il la quittait peu à peu, pour le commun des non-druides, seul les Fluides de soin ou agressifs étaient visibles. Puissante? Pas assez cependant.

Quand il s'était retourné, Aki ne fixait plus ses doigts mais bien Hellkun qui hocha la tête avant d'expliquer ce que c'était. La druidesse leva un sourcil interrogateur. La prenait-il pour quelqu'un de stupide? Il semblait bien, en effet. Elle ne releva pas cependant, se contentant de grimacer légèrement. Ne jamais se laisser atteindre, c'était ce qu'on lui avait appris, et c'était sans doute, de toutes les leçons, la plus dure à appliquer. Humilité. Quelque chose que Aki ne parvenait pas à acquérir complètement. Elle avait sa fierté et son honneur et elle avait du mal qu'on porte atteinte à sa dignité. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle elle avait poussé Vergil à moins se retenir. Il n'avait pas utilisé toute ses forces, évidement, sans parler de son épée, assez cependant pour mettre la brune hors d'état de nuire pendant longtemps.

Il n'épargna pas à la druidesse un commentaire sur Mizu, qui prit immédiatement la mouche pour s'en retourner vers la brune. Encore une fois, Aki grinça des dents. Qu'il se moque d'elle, soit, qu'il se moque de Mizu, c'était une autre affaire. Elle croisa les bras, résolue à ne pas se laisser marcher dessus par cet impertinent élu qui venait juste d'arriver.

-Mizu n'est pas un animal de compagnie, c'est mon amie, et je doute qu'elle te laisse toucher sa fourrure.

Hellkun était arrivé depuis 5 jours seulement et Aki trouvait qu'il montrait beaucoup trop d'assurance en l'état des choses. Comment pouvait il se montrer si calme et serein alors que même pas une semaine avant, il avait été arraché de son monde pour être catapulté en Kosaten, il avait perdus tout ses pouvoirs et sans doute tout ses repaires et le voilà qui en savait plus que Aki sur une des choses qui lui tenait le plus à coeur. Elle le fixa avec des yeux étonnés.

-Le royaume des morts? Excuse moi mais d'où tiens tu cette information? A ma connaissance il n'y a AUCUN moyen de rentrer chez nous ...

Elle le regardait d'un air de plus en plus suspicieux. Qui donc avait bien pus lui dire pareille chose? L'avait il inventé, se moquait il d'elle? Elle n'aimait pas son regard scrutateur et se sentait clairement mal à l'aise à présent. Cela lui était rarement arrivé de changer d'avis sur quelqu'un après une bonne première impression mais elle sentait que l'homme lui déplaisait de plus en plus. Cependant, pour Aki, la première impression était la plus importante, et souvent la plus juste, elle décida donc qu'il n'avait pas pris garde qu'il risquait de les insulter toute les deux, après tout il venait d'arriver.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 15:35




Rencontre avec Aki Nishiie


La conversation devrait prendre une tournure intéressante et propice à l’échange d’informations entre deux individus qui essaient de se connaitre, mais ce n’est pas ce qui se passait. Ce fut tout le contraire. Et pour tout vous dire, j’ignorais si cela venait de moi ou d’elle mais il y avait un truc qui ne marchait pas entre nous. J’étais du genre sûr de moi, je pensais que je pouvais tout faire, peut-être que c’est cela qui l’embêtait ? Ou j’avais posé des questions quelques peu idiotes ? A ma connaissance, non. Mes interrogations étaient fondées et logiques vu que personnellement je voulais savoir comment j’en suis arrivé là et la raison pour laquelle j’ai été transporté ici. Ah je crois avoir vu juste là ! Ma petite plaisanterie n’avait pas marché, le truc de hochement de tête. Ca se pourrait qu’elle revienne du temps des australopithèques, à l’époque où les condoms étaient en bois quoi, et qu’elle eut subi une légère modification corporelle dû… Bon, c’est vrai je déraille mais ce n’était qu’une plaisanterie.

Je fis alors mon commentaire sur le petit renard, l’animal de compagnie d’Aki. Mais, elle me répondit sur un ton glacial que je me suis demandé qu’est-ce qui n’allait pas.

-Mizu n'est pas un animal de compagnie, c'est mon amie, et je doute qu'elle te laisse toucher sa fourrure.

Je la regardai en arquant un sourcil, genre j’étais sensé savoir qu’il était spécial ? Elle ignorait tout mais ne manquait pas de montrer une pointe de colère dans sa réponse. Arf…les femmes.

-Hmm…Désolé Aki, dans mon monde, les renards vivent plus ou moins éloignés des humains car ils sont dangereux. Si ça avait été un chien, j’aurais pris le soin de te questionner sur son importance à tes yeux. Pas la peine de t’emporter, je retire mon commentaire qui apparemment, était dénué de gentillesse. Je tournai le regard vers l’eau encore une fois. Je n’allais pas non plus toucher…ton ami.

Je passai encore une fois la mèche rebelle derrière mon oreille, Aki me faisait part de sa réponse.

-Le royaume des morts? Excuse-moi mais d'où tiens-tu cette information? A ma connaissance il n'y a AUCUN moyen de rentrer chez nous ... lança-t-elle sur un ton sec.

Je ne la regardais plus. C’était sans doute pour ne pas remarquer l’expression de son visage, je me contentai alors de lui répondre :
 
-Hmm…Je vois, question inutile. Je vais peut-être mourir ici, aucun moyen de sortie, cool.

Je tournai la face vers la rivière. J’essayais de soulever une quantité d’eau mais cela ne fonctionnait pas, l’eau ne faisait que vaciller sous l’ordonnance de ma paume droite qui était tendue vers elle. Et voilà, la perte drastique de mes pouvoirs était de retour. Utiliser mes pouvoirs était quelque chose de vraiment très familier pour moi, je ne le faisais pas pour me faire remarquer, mais pour me sentir moi-même et afin d’accepter ma nouvelle personne. C’était aussi une forme de divertissement, un passe-temps efficace. Certaines fois, assez souvent, je m’amusais à faire combattre deux figurines par la pensée quand j’étais seul. Et cela me faisait sourire quand je remarquais à quel point j’étais devenu exceptionnel à ma sortie du laboratoire du docteur Rouch.

Je dirigeai mes pupilles vermeilles vers Aki, puis je regardai son renard, c’est vrai que son animal de…en fait son ami avait l’air très proche d’elle. Je m’installai sur le sol en ramassant une pierre, plate et lisse. En faisant un mouvement circulaire de ma main droite allant vers la gauche, je pus envoyer la pierre sur l’eau, elle se mit donc à ricocher jusqu'à atteindre l’autre coté de la rivière.  

-Alors ? Je tendis une pierre à la rousse non loin de moi. Tu essaies ?  J’esquissai un petit sourire.

 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 16:41


 
Surprise

 
AVEC — Hellkun


 


Lorsque Hellkun s'excusa, Aki se rendait compte que son énervement n'avait pas lieu d'être. Pourquoi donc s'était elle emportée ainsi? Il était vrai que depuis plusieurs jours elle se sentait complètement perturbée, elle était devenue plus émotive, plus réceptive aussi ... Elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi. Elle se demandait si elle devait s'excuser ou pas. Après tout il avait plus ou moins insulté Mizu. Elle eut encore envie de se frapper. Bien sûr que non, il n'en savait rien ! Que lui arrivait il ? Même Mizu semblait s'interroger sur le comportement de son amie.

Quand elle répondit, toujours aussi sèchement à sa question sur un moyen de sortie, Hell eut l'air plus touché que ce à quoi elle s'attendait. Elle s'attendait plus à le voir se moquer d'elle et dire que tout le monde le savait sauf elle. Non, au lieu de ça, il tenta de réutiliser ses pouvoirs et n'y parvint pas. La druidesse avait été stupide. Peut être l'homme ne s'en rendait il lui même pas compte, mais il était affecté, forcément. Et elle lui balançait comme ça qu'il n'y avait aucun moyen de rentrer ! Cela ne lui ressemblait pas. Où était passé la Aki compatissante et pleine d'amour à revendre qui avait calmé une tigresse désespérée et fait communion il y avait quelques minutes avec la nature.

Elle scruta de nouveau ses mains, comprenant soudainement. Sa blessure ! Cette blessure par laquelle son Fluide s'échappait devait être la raison de ces sautes d'humeur! Et si cela continuait et qu'elle ne parvenait pas à maîtriser ces émotions, elle pourrait bien provoquer la mauvaise personne. Humilité. Elle ne devait pas oublier. Elle releva ses yeux sur Hellkun qui c'était de nouveau assis, mais sur le sol cette fois, il lui avait jeté un coup d'oeil mais été concentré sur une pierre à présent.

-Excuse moi, je ne sais pas ce qui m'a pris. Je crois que ... j'ai été blessée récemment et ça a eu des conséquences étranges sur mes pouvoirs ... C'est peut être à cause de ça. Je ne sais pas si il n'y a aucun moyen de sortir d'ici, en réalité j'ai arrêté de chercher.

Elle c'était assise à ses cotés et quand il lui tendit une pierre, elle la prit avec un sourire légèrement penaud pour lui faire comprendre à quel point elle était désolé. C'était dur pour elle de reconnaître ses erreurs, mais elle avait honte de s'être laissé emporté ainsi.

Elle attrapa donc la pierre, un joli galet rond et plat, avant de tenter de la laisser et de faire des ricochets. Malheureusement, ce n'était pas l'un des talents de Aki et le caillou s'enfonça avec un bruit d'éclaboussure. La druidesse ne put s'empêcher d'avoir un fou rire face à cette piètre performance. Elle espérait que Hellkun ne lui tiendrait pas trop rigueur de cette accès de froideur, mais ce qu'elle espérait surtout c'était que cela ne se reproduirait plus.

Avec la tigresse blanche déjà elle avait été au bord des larmes, quasi incapable de maîtriser son empathie pour elle, et là elle s'énervait pour rien... Encore une fois elle regarda le Fluide qui s’échappait de sous ses ongles. Combien de temps encore avant que la cicatrisation soit complète et qu'elle retrouve son état normal?

Mizu regrettait de ne pas avoir empêché son amie d'utiliser ce pouvoir, d'une manière ou d'une autre. Elle aurait préféré prendre un des coups de Vergil elle même plutôt que de voir la druidesse dans un tel état. Et elle ne pouvait rien y faire ... Cette blessure étrange n'était pas guérissable normalement.

Elle se retourna vers Hellkun. Une question lui brûlant les lèvres, une question qu'elle posait à presque tout les élus qu'elle croisait.

-Dis moi, de quelle type de monde viens tu?

Jusqu'ici, les mondes qu'on lui avait décris ressemblait plus ou moins à Kosaten et à son propre monde à elle, sauf peut être celui d'Akira, un monde qu'il appelait "moderne", avec des technologie dont Aki n'avait pas pus saisir le fonctionnement. C'était un monde qui l'avait passionné et elle mettait depuis toujours un point d'honneur à se faire un inventaire mental de tout les types de monde qui existait.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 17:54




Rencontre avec Aki Nishiie


Je ne la reconnaissais plus, cette fille qu’il y avait à peine quelques minutes était douce, charmante, agréable et par-dessus tout chaude, avait changé. Elle me répondait avec un tel désintéressement, ma présence était sans doute de trop. Néanmoins, j’avais vu en elle une personne qui, dans l’avenir, pourrait devenir une très bonne amie ou peut-être beaucoup plus que ça. Il fallait juste que je comprenne ce qui lui arrivait, je préférais la Aki moitié nue, je vous dis pas pourquoi hein. Il fallait que je trouve une explication à sa crise mais je ne trouvais pas les mots, les mots appropriés pour lui dire que son changement de caractère ne me plaisait pas du tout. Elle a complètement changé, hmmm, dommage, elle me plaisait bien avant.

Je remarquai alors qu’Aki regardait ses mains. L’expression de son visage avait changé, on y lisait une profonde angoisse. Je regardai moi aussi ses mains, je voyais quelque chose s’en échapper mais rien de bien précis qui me permettrait d’exposer mes idées. C’était comme une sorte de fumée qui s’échappait de la paume de sa main. C’était étrange, était-ce ça la particularité de son monde à elle ?
Elle s’installa à côté de moi, je dirigeai mon regard vers elle, me demandant si elle ne m’en voulait pas encore mais elle me parla sur un ton beaucoup plus calme cette fois.

-Excuse moi, je ne sais pas ce qui m'a pris. Je crois que ... j'ai été blessée récemment et ça a eu des conséquences étranges sur mes pouvoirs ... C'est peut être à cause de ça. Je ne sais pas s’il n'y a aucun moyen de sortir d'ici, en réalité j'ai arrêté de chercher.

Je comprenais ce qu’elle disait mais je ne répondis pas de peur de faire un autre commentaire bidon. Sa blessure était la principale cause de son énervement mais ce n’était pas poli non plus de la bombarder de questions. Elle prit la pierre que je lui tendais sans tarder. Elle effectua le même mouvement que moi afin de pouvoir effectuer les ricochets mais avec moins de finesse et la pierre tomba lourdement dans l’eau. Elle se mit à rire. C’était la première fois que je la voyais dans cet état. Elle pouvait clairement voir que moi je ne riais pas, j’étais un peu perdu non seulement à essayer de comprendre comment elle faisait pour changer d’attitude aussi rapidement, et aussi à la contempler dans son fou rire. Je redirigeai mon regard vers l’eau un moment.

-C’est tout à fait normal. Je suis sur que tu le peux, une autre fois peut-être, car il me semble que t’as une blessure au niveau de la main. Disais-je d’une voix calme tout en la regardant avec attention.

Je lui fis un clin d’œil avant de lui tendre ma main, la positionnant tout près de sa blessure. Je voulais regarder ce truc qui jaillissait de sa main de plus près, enfin, si elle le désirait. Et elle parlait d’un quelconque pouvoir, j’avais envie de savoir qu’est-ce qui pourrait bien faire jaillir une sorte de fumée de son corps.

Elle me questionna alors sur mon monde. Je détournai mon regard encore une fois d’elle, le plongeant dans la rivière. Je pris la parole après quelques secondes de réflexion.

-Mon monde ? Je viens d’un monde dans lequel la technologie prime, ainsi que la science. Les humains, c’est le nom propre à ma race, rendent la vie plus facile de jour en jour. Par exemple, les humains ne travaillent plus. Des robots, plus précisément des machines qui ont reçu leur autonomie d’une programmation précise s’occupent des industries, de la circulation, et ils sont même policiers, tu sais les gens qui sont là pour rétablir l’ordre. Les rues sont bondées de gens car nous connaissons une crise de surpopulation, cela nous crée d’énormes problèmes car nos ressources se sont amoindries considérablement. C'est-à-dire, je parle de nourriture, d’énergie, d’eau potable et tout et tout.

Je fis une pause.

Nous sommes une race belliqueuse également, on est tout le temps en guerre contre nos semblables. Nous avons des armes chimiques ainsi que des armes bactériologiques qui sont totalement différents de simples armes à feu. Elles apportent des maladies, des maux de tête, de graves épidémies et nous sèchent le sang. Le sang c’est notre liquide vital à nous les humains. Donc, pour conclure, nous sommes un peuple égoïste. Nous nous unissons pour nous détruire, voilà. Et, tu connais les capotes Aki ?

J’esquissai un sourire puis je lui retournai la même question sur son monde à elle, un peu impatient de savoir d’où provenait cette drôle de fumée.

 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Ven 11 Sep - 20:03


 
Découverte

 
AVEC — Hellkun


 


Hellkun semblait désorienté par le comportement de Aki, ce qui était parfaitement compréhensible. Il la regardait légèrement en coin, sans doute pour essayer de comprendre un peu mieux comment une personne pouvait changer aussi vite d'humeur. Aki elle même se le demandait, mais elle avait toujours été rapide pour retrouver le sourire, quel que soit le problème qui lui avait été posé. Elle se rendait compte que les mauvais sentiments qu'elle avait eu pour le jeune homme n'était dus qu'à son Fluide qui s'échappait, et Mizu était rassurée de voir que la druidesse allait mieux. Ainsi soulagée, Aki n'avait plus l'impression de devoir s'en faire, et sa nature enjouée ressortait aussitôt. Elle souriait donc, parfaitement inconsciente de son attitude atypique. Il lui parle de sa main blessée et elle secoue la tête avec un sourire.

-Non, ce n'est pas une blessure physique, c'est quelque chose de magique, enfin je pense, je n'ai jamais connus pareille blessure auparavant.

Son expression n'est pas plus inquiète que ça, décidément, ce Fluide lui donnait des comportements bizarre. Quelques minutes plus tôt elle s'en arrachait les cheveux et à présent elle n'en avait plus rien à faire. Quand il tendit sa main, elle posa la sienne dessus, comprenant ce qu'il voulait voir. Après tout, elle aussi avait passé des heures à scruter le bout de ses doigts pour chercher le trou d'où le Fluide s'enfuyait mais rien. Il n'y avait rien que ce gaz étrange qui suintait de ses pores. Rien de nocif, impossible même de sentir une différence quand on le touchait ou une odeur spéciale.

-Ne t'en fais pas ce n'est pas dangereux.

Il lui parla alors de son monde, et elle l'écouta avec attention, ses yeux fichés dans ceux d'un rouge étrange de Hellkun. Un monde qui devait ressembler un peu à celui d'Akira dans les grandes lignes mais sans les démons avec des robots ... En réalité, ils n'avaient rien d'autre en commun que leur technologie de pointe. Il lui parlait des humains comme si elle n'en faisait pas partie, mais après tout, encore une fois, il ne pouvait pas savoir. Russie par exemple, avait une apparence humanoïde, pourtant c'était un pays.

Elle était d'accord sur la définition qu'il faisait des humains cependant. Des êtres cruels qui faisaient tout pour se détruire. Même si elle-même aurait rajouté qu'ils détruisaient également la nature. Les Druides étaient là pour préserver un équilibre naturel correct que les humains semblaient s'efforcer de détruire par tout les moyens.

Hellkun lui parla ensuite de quelque chose dont Aki n'avait aucune idée. Ce mot ne lui évoquait rien de particulier, mais elle avait pus déceler un ton légèrement ... indéfinissable en réalité, dans la voix de Hellkun. Elle se contenta donc de le regarder en haussant les sourcils.

-Non, je ne vois pas ce que c'est. Qu'est ce que c'est alors?

Finalement il lui posa une question sur son monde, amenant du même coup un léger voile de nostalgie sur le visage de Aki. 8 mois.

-Mon monde ressemble plus à celui ci que le tien. Nous sommes des humains, comme chez toi, et nous sommes organisés en clans qui se battent pour avoir la possession du royaume. Je suis moi même la seule héritière de mon clan, le clan Nishiie. Mais en dehors de ce système il y a les Druides. Hum ... cela risque d'être un tout petit long à t'expliquer. Notre déesse est Gaea, la Grande Terre Mère, et en chaque être vivant, même les plantes, circule quelque chose que l'on nomme le Fluide. Même en Kosaten vous possédez ce Fluide, mais il est légèrement différent. Les Druides sont au service de notre déesse et manipulent ce Fluide. Nous (car j'en suis une), protégeons l'équilibre naturel. Si jamais il viens à être trop perturbé, les gardiens des arbres, des démons à demi animaux se réveillent, ce sont les enfants de Li, la déesse des arbres, fille de Gaea. Enfin, tout cela pour dire que mon Fluide s'échappe hors de mon corps depuis quelque jours, j'ai trop abusé de mes pouvoirs lors d'un combat. Mais je n'avais jamais vus cela auparavant.

Elle lui sourit, espérant ne pas l'avoir trop ennuyé. Mizu revint à la charge sur les genoux de Aki, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été aussi câline. Ce que la druidesse avait omis de dire, c'est que Mizu était une gardienne des arbres, une fille de Li. Mais cette vie terrible la tenait en horreur alors qu'elle était enfermée dans l'arbre Père. Gaea avait eut pitié de la petite créature et l'avait fait enfuir. La pitié de la Déesse Mère avait donc amené Mizu, encore bébé alors, jusqu'à la druidesse. Celle ci l'avait recueillie et élevée avec tout son amour. A présent Mizu était devenue une Gardienne, non des arbres, mais bien la première Gardienne d'un être humain, la Gardienne de Aki. Au moindre danger menaçant son amie, la renarde pouvait se transformer en une démone terrifiante, ce qui avait déjà une fois sauvé la vie à Aki.

-Quels sont tes pouvoirs hormis la télékinésie Hellkun? Tu as l'air de quelqu'un de puissant, même bridé par Kosaten.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Sam 12 Sep - 11:38




Rencontre avec Aki Nishiie


Elle avait carrément changé de ton. Je ne cachais pas ma joie de retrouver cette façade d’Aki, mais franchement elle m’intriguait.

-Non, ce n'est pas une blessure physique, c'est quelque chose de magique, enfin je pense, je n'ai jamais connus pareille blessure auparavant. Me répondit-elle, sourire aux lèvres.

Et là j’étais encore une fois perdu et petit à petit, je me rendais compte qu’en réalité je ne savais strictement rien à propos d’Aki, que ce soit son passé, ses origines, ses capacités…
Mais, je ne cachais aucunement mon désir à mieux faire sa connaissance. De toute façon, on vit tous les deux à Seika, tôt ou tard on aurait à se côtoyer.

Quand je lui tendis ma main, elle y déposa la sienne doucement. Une peau fine et douce, mais une main forte qui semblait être habituée à de grands affrontements. Je portai donc la conclusion qu’Aki était une fille forte. Et moi j’aime les femmes fortes, celles qui ont un minimum d’endurance. J’examinais sa main, on aurait dit un docteur mais ce n’était que de la pure curiosité. Cette sorte de fumée s’échappait toujours de la main de la jeune fille et je n’arrivais pas à la comprendre, ce n’était sûrement pas de mon monde, et c’est justement pour cela que je restais bloquer là-dessus. Elle me rassura même en me disant que ce n’était pas dangereux. J’arquai un sourcil en la regardant avec un sourire enjoué.

-J’ai peur de tout ce qui ne vient pas de mon monde moi.

Mon sourire demeura alors sur mes lèvres avant que je ne détournai mon regard des yeux d’Aki pour observer une nouvelle fois sa main. J’étais dans l’incapacité de l’aider. Mes connaissances ne traversaient pas de portail de l’univers, ni de faille spatio-temporelle pour pouvoir aller d’un monde à un autre. Si je pouvais l’aider, c’est sûr, je le ferais. Alors, je déposai lentement sa main sur sa jambe.
J’avais pris le soin de décrire mon monde à Aki en quelques secondes seulement, j’espérais avoir donné toutes les informations nécessaires. Et elle m’avait écouté avec soin, son regard figé dans le mien, elle semblait être intéressée par ce que je disais. C’était tout de même très poli de sa part. Puis, vint le moment où je la questionnai sur un préservatif. Elle haussa les sourcils, sérieusement, elle n’en savait rien. Je me mis à rire d’elle, ce n’était pas de la méchanceté, mais je riais comme un fou en ne cessant de la regarder. Elle me demanda ce que c’était. Je me vois mal en train de décrire une capote. Je tombai sur le dos, allongé sur l’herbe, mon rire sarcastique ne cessait pas. Au bout d’un moment, mes deux mains étaient crispées sur mon ventre.

-Akiiii…Rigolai-je.

Au bout d’une minute environ, je retrouvai mes esprits. J’arrangeai mes cheveux sur ma nuque puis je repris la parole.

-Non, mais franchement, c’est l’un des plus beaux trucs dans mon monde tu sais. Peut-être qu’un jour, j’aurai à te montrer ce qu’on fait avec mais bon…hihihi.

Non mais vraiment, je l’adorais cette fille, c’était justement le fait qu’elle ignorait ce que c’était une capote. Elle se mit alors à me décrire son monde au bout d’un moment. J’écoutais ce qu’elle me disait avec attention, mes pupilles plongées dans les siennes. Au début, j’avais eu l’impression de ne rien comprendre mais au fur à mesure qu’elle parlait et expliquait ses termes, les choses devenaient nettement plus claires. Son monde était fascinant, car la nature y jouait un grand rôle. Dommage, dans le mien, on avait plus tendance à surexploiter la nature. Après qu’elle eu finit, d’un hochement de tête, je faisais comprendre à Aki que je l’écoutais avec attention.

L’ami d’Aki revint une nouvelle fois sur ses genoux. Je dirigeai mon regard vers ce petit être étrange. Il représentait un être cher pour Aki et j’avais eu tord en le traitant d’animal de compagnie. Mon ignorance ne manquait pas de se faire remarquer.
Aki me questionna une nouvelle fois.

-Quels sont tes pouvoirs hormis la télékinésie Hellkun? Tu as l'air de quelqu'un de puissant, même bridé par Kosaten.

Un rictus se dessina alors sur mes lèvres avant de regarder mes mains. Je pris la parole sur un ton lent et calme afin qu’elle puisse saisir ce que j’allais dire.

-Je n’ai pas un cerveau comme tous les habitants de mon monde Aki. Les capacités et aptitudes du mien valent deux fois plus. J’ai donc une mémoire photographique, je vois quelque chose et plus jamais, durant toute ma vie je ne l’oublierai. C’est peut-être pour cela que je suis un assez bon dessinateur et qu’aucun style de combat ne m’est inconnu. Je fis une pause puis reprit. Mon cerveau analyse rapidement toutes les situations, ainsi j’ai plus de chance de faire le bon choix que de tout foirer. J’ai une vue beaucoup plus développée que ceux de mon monde, ses pupilles rouges me permettent d’agrandir et de réduire une image à ma guise. En matière de combat, j’ai la capacité d’envoyer des ondes de choc de mes paumes pouvant facilement créer un tremblement de terre ou réduire à néant un bâtiment. Pour finir, je fais des bonds de plus de 70 mètres. Et aussi, mon corps est un tout petit peu plus résistant que celui de mes semblables. Mais bon, depuis mon arrivée ici, toutes mes capacités se sont envolées. Je ne peux utiliser que la télékinésie et seulement durant environ 60 secondes.

J’avais terminé de lui décrire mes pouvoirs. Mon regard croisa une nouvelle fois le sien. Elle savait assez de choses sur moi pour me livrer à quiconque désirait me tuer. Hmmm…Moi aussi j’en savais pas mal. On est sur la même longueur d’onde finalement.    
 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Sam 12 Sep - 12:25


 
Calme

 
AVEC — Hellkun


 


Il avait regardé sa main pendant des longues secondes. Secondes qui paraissaient d'autant plus longue à Aki que n'importe quel contact était pour elle une véritable intrusion dans son espace vital. Certes, elle lui avait donné sa main de bonne grâce, mais elle espérait tout de même qu'il ne la garderait pas trop longtemps. Certaines personnes ne pouvaient même pas la toucher sans se voir prendre une jolie gifle immédiatement après, et même si pour Aki les mains étaient ce qu'il y avait de moins grave, elle se sentait légèrement mal et ne pus s'empêcher de rester légèrement crispée tandis qu'il examinait avec attention ses doigts et le Fluide qui en sortait. Le contact chaud de la main de Hellkun était tout de même agréable. Finalement il lui reposa sa main sur sa cuisse et posa alors cette fameuse question à laquelle Aki avait répondus par la négative.

Réponse qui devait visiblement paraître hilarante puisqu'il s'effondra aussitôt sur le dos, mourant de rire et me fixant étrangement. Aki sentais que la moquerie était légèrement présente dans ce rire, mais ayant retrouvé son humeur clémente elle se répéta une dizaine de fois le même mot. Humilité. Elle finit par esquisser un sourire à son tour. Sans doute l'objet dont il avait parlé était très spécial dans son monde. Il lui avait tendus une sorte de piège et elle était tombée en plein dedans. Rien de réellement honteux à cela, après tout, ne pouvait on pas se laisser aller à rire de soi parfois? Malgré son ego et son orgeuil, ne pouvait on pas tout simplement accepter d'avoir fait une bourde ou une gaffe? Elle se mit alors à rire légèrement, emportée par l'hilarité communicative de Hellkun. Elle riait non pas de la blague qu'elle n'avait pas comprise, mais de sa stupide estime d'elle même et tout simplement parce qu'elle aimait rire.

Finalement, il réussis à se calmer, se redressa et passa sa main dans ses cheveux ce qui fit sourire Aki. Un homme avec des cheveux longs, en voilà quelque chose de dérangeant pour se battre. Mais d'un certain coté, elle ne savait pas elle même pourquoi il lui semblait que c'était différent entre un homme ou une femme. Après tout elle avait de très longs cheveux qu'elle adorait laisser pousser. Pour elle, c'était un réel plaisir que de sentir le vent les balayer doucement. Ses cheveux étaient sa malice, ses yeux sa douceur, sa bouche était son esprit et son corps sa force. C'était ainsi qu'elle se voyait. Couper ses cheveux serait pour elle comme faire l'ablation de tout un pan de sa personnalité.

Hellkun ne daigna pas répondre à sa question et dans la lueur que la druidesse vis dans ses yeux, elle compris qu'il y a avait quelque chose de presque dérangeant dans sa blague, et qu'il valait peut être mieux qu'elle ne connaisse pas le fin mot de l'histoire. Elle se contenta donc de sourire, réussissant pour une fois à ne pas prendre la mouche pour si peu. De nouveau il observa Mizu mais s'abstint de toute remarque, ce pour quoi Aki lui fut reconnaissante. Si la druidesse était susceptible, la renarde l'était 100 fois plus, se plaçant bien au dessus de la majorité des humains.

Finalement Hellkun lui décrivit ses pouvoirs. Des pouvoirs sans doute puissants mais dont certain semblaient compliqués à appréhender. Ses yeux agrandissaient et réduisaient les images? Voilà bien quelque chose que Aki ne pouvait pas concevoir. En réalité, ce qu'elle compris le mieux étaient les bêtes pouvoirs de puissance physique. Elle était cependant de plus en plus intriguée par cet homme aux pouvoirs anormaux et le dévorait des yeux pour essayer de capter tout les détails de son comportement.

En effet, depuis toute jeune, Aki avait développé la faculté d'analyser les gens à une vitesse incroyable mais surtout inconsciemment. Elle pouvait détecter un mensonge à la moindre crispation, et presque toute les émotions et sentiments lui étaient accessibles sur n'importe quel visage. Certaines lui échappaient encore, les plus complexes comme l'amour, mais d'autre lui semblaient parfaitement clair comme la colère ou la peur, même retenues. Parfois cependant, elle s'attelait consciemment à la tâche de décrypter quelqu'un, et sa précision était alors redoutable.

Cependant, ce qu'elle vit sur le visage de Hellkun la laissa perplexe, elle n'y arrivait pas. Peut être était ce ses yeux rouges ou autre chose d'indéfinissable mais elle n'y arrivait pas. Elle n'arrivait pas à lire au fond de lui et cela la troublait profondément. Ce n'était décidément pas un humain normal. Aki elle était une humaine normale, elle s'était juste entraînée pour développer des capacités inhérentes à tout les êtres vivants, mais cet homme ... Non il avait quelque chose de plus que les être vivants banals qu'on croisait tout les jours. N'en tenant pas rigueur elle finit d'écouter la description de ses pouvoirs et lui répondit par un sourire appréciateur.

Encore quelqu'un de puissant qui arrivait dans Kosaten! Aki n'avait jamais été puissante. Elle avait une force mentale et une détermination exceptionnelle, et parmi les apprentis, elle avait toujours vaincus sans difficulté, mais ici en Kosaten, elle se rendait compte que ses pouvoirs orientés vers le soin et la protection la désavantageait beaucoup par rapport à ceux dont les pouvoirs étaient uniquement concentrés sur l’agressivité. Heureusement qu'elle avait Mizu. Grâce à ce démon-renard, elle ne craignait plus grand chose des dangers mineurs ou des nouveaux arrivants. Il lui restait maintenant à devenir elle même beaucoup plus forte pour mettre un terme à la vie de cet homme qui l'avait ridiculisé. Mettre un terme à la vie de cet abject personnage, de cette immonde pourriture dont la simple évocation donnait à la druidesse des envies de meurtre. Qu'aurait il pus lui faire si ils ne s'étaient pas fait attaquer, Aki ne préférait même pas y penser. Cette lueur dans ces yeux ... Personne ne devait subir ce sort, personne, et elle s'arrangerait personnellement pour que quand elle le reverrait, elle soit la dernière personne à le voir vivant. Personne ne lui damerais le pion, elle le tuerais elle même. Lentement.

Toutes ces émotions étaient passés comme des nuages fugaces sur le visage de Aki, ombres difficilement perceptibles pour qui n'est pas très attentif. Autre aspect de sa personnalité tourmentée. La douce Aki, la moqueuse Aki, la cruelle Aki. Aki. Difficile à cerner sans doute, mais pas autant que si elle avait développé un véritable trouble de la personnalité. Là n'était que des émotions profondément ancrée en elle, ressortant peu à peu selon les situations. Elle regarda Hellkun de ses yeux de nouveaux calmes et doux.

-Pourquoi ne pas se balader un peu? Je comptais partir m'entraîner, si tu veux, tu peux te joindre à moi?

Elle ne savait pas vraiment si elle voulait qu'il accepte, peut être se moquerait il de nouveau d'elle, peut être aurait elle de nouveau de ces sautes d'humeur absurdes, mais après tout, Vergil lui avait bien fait le plaisir de l'entraîner, elle, alors pourquoi pas ne pas aider un petit nouveau à s'habituer à ses pouvoirs réduits?
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Sam 12 Sep - 17:35




Rencontre avec Aki Nishiie


Disons que maintenant je pouvais oser considerer Aki comme étant une amie. J’avais assez d’informations sur elle pour pouvoir envisager de la trahir un jour, bien que je ne le ferais pas. Les vrais amis ne se trahissent pas mais la plupart du temps ce sont nos proches qui nous trahissent. C’est bien dommage que même à Kosaten la trahison existe car, j’aurais bien aimé faire l’expérience d’un monde dans lequel il n’y a point de trahison, ni de mensonge. On pourrait dire que les tromperies font partie de la vie et ne peuvent y être dissociées. Si bien que dans mon monde à moi, un grand philosophe a dit un jour : « C’est de la confiance que nait la trahison ». Et, selon moi, il avait pleinement raison. Tu as des amis ? La trahison n’est qu’une question de dates. C’est une règle de la nature, donc incontournable.

Aki également avait pas mal d’informations sur moi. Elle m’avait lu comme un livre ouvert que moi-même j’ai dû ouvrir. Je n’avais pratiquement rien à craindre, j’en savais autant sur lui, donc elle avait intérêt à bien se tenir sinon…héhé. Mais bon, trahir quelqu’un qui avait pris la peine de placer sa confiance en vous est injuste selon moi, or l’injustice et moi on est deux.

J’avais terminé la description de mes pouvoirs et Aki était de toute oreille. Mes pouvoirs représentaient jusqu'à ce jour le truc le plus important dans ma vie, après les boites bien sur. Et là je venais tout juste de pleinement les dévoiler à une personne que j’avais rencontré il y a à peine une heure. Et ce n’est qu’après je me demandais si j’avais eu raison de le faire. C’est vrai qu’elle aussi elle s’était un peu livrée à moi, mais les hypocrites existent, non ? Non, je ne pouvais en aucun cas penser qu’Aki puisse me trahir un jour. Elle m’avait fasciné dès le début que ce soit par son corps dans la rivière, ses gestes souples, sa gentillesse, ses sauts d’humeur, sa façon de changer d’attitude et de regard en un éclair m’étonnait également. Elle pouvait vous regarder froidement avec ses yeux noisette, puis la seconde suivante elle vous souriait, son regard vous disait tout. L’instant d’après, elle adoptait un regard espiègle, parfois enjoué. C’était tout cela réunit en un seul corps qui faisait d’elle un mystère. J’aimerais bien l’étudier de plus près. Une étude principalement axée sur son caractère.

-Pourquoi ne pas se balader un peu? Je comptais partir m'entraîner, si tu veux, tu peux te joindre à moi?

Elle voulait que j’aille me promener avec elle. Marcher ce n’était pas mon genre et même en compagnie d’une aussi belle fille qu’elle. Mon truc à moi ne s’effectuait que dans une chambre, mais bon vu qu’elle parlait d’entrainement, j’allais accepter sans broncher.

-Oui oui bien sur, si c’est ce que tu désires. Ce sera un plaisir pour moi de m’entrainer avec toi. Un petit corps à corps ne nous fera aucun mal. Lançai-je en rigolant.

Je me mis debout en tendant la main à Aki, j’allais l’aider à se relever. Je l’attendais patiemment, mes yeux observant le chemin qu’on allait emprunter.

 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Sam 12 Sep - 21:12


 
Faiblesse

 
AVEC — Hellkun


 


Aki compris que Hellkun n'acceptait qu'à contre cœur. La jeune druidesse se demandait si elle devait tout de même accomplir cette balade avec lui. Il avait l'air relativement content cependant de s'entraîner, elle saisis donc sa main avec un léger sourire et se releva.

Ses jambes étaient faibles, elle se sentit vaciller mais tint tout de même debout, en s'aidant légèrement de la main de Hellkuun, étonnée de constater qu'elle n'avait aucune idée de la raison de cette faiblesse momentané. Elle scruta sa main libre avec inquiétude. Était ce cela? Elle espérait que non, car au vus du temps que cela avait déjà mis pour cicatriser jusque là, son Fluide s'échapperait encore sans doute pendant plusieurs semaines.

Elle avait une regard inquiet, quasi paniqué, mais très vite, le coup de faiblesse passa et elle redevint maîtresse des ses mouvement et lâcha la main de Hellkun. Ne commentant pas le mouvement autrement qu'avec un sourire désolé, elle se lança sur le chemin qui s'écartait de la rivière. Lors de sa dernière visite, elle avait repéré une petite clairière qui ferait parfaitement office de terrain d'entraînement. Elle conduisit Hellkun jusqu'à l'endroit puis se retourna pour lui faire face.

Son regard avait de nouveau changé. Elle était concentrée, déterminée, prête à se battre. Certes elle se retiendrait un peu pour ne pas faire trop de mal à Hellkun si elle voyait que celui ci accusait trop le changement de monde, mais elle désirait quand même faire de son mieux pour que l'entraînement soit prolifique à tout deux.

-Corps à corps alors?

Elle s'était mise en garde, les bras positionné sans faille. Son dernier combat remontait aux rocheuses, quelques gobelins, et franchement, ça n'avait pas été bien dur. Elle ressentait une excitation intense à l'idée de se mesurer de nouveau à quelqu'un. La dernière fois cela avait été Vergil, et elle avait perdus, lamentablement même. Cette fois, la différence de niveau n'était pas tellement évidente, il y aurait sans doute plus de suspens.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 4:33




Rencontre avec Aki Nishiie


Aki s'était un peu aidée de ma main pour se relever. Ses mouvements n'avaient plus le même entrain, elle semblait s'affaiblir petit à petit. C'était peut-être moi qui me faisait trop d'idées à son sujet mais le Fluide qui s'échappait de sa main constamment, même en petite quantité, devrait certainement lui causer des problèmes. Selon moi, de graves problèmes. Mais bon, elle connaissait mieux que moi les propriétés de ses capacités donc, elle savait tout de même ce que faire pour écarter les ennuis. J'étais loin de pouvoir m'occuper de cette sorte de fumée bizzaroïde, elle savait sans doute quoi faire pour l'arrêter ou peut-être pas. Mais pour l'instant cela ne semblait pas la préoccuper, donc moi non plus. Après tout, si je pouvais l'aider, je le ferais mais j'en suis incapable car nos mondes étaient totalement différents.

Je l'observais attentivement et elle vacillait, j'eus peur qu'elle ne tombe, je fis en sorte de la supporter quelques secondes de plus, c'était le moins que je pouvais faire en une telle situation qui me dépassait. Je remarquai qu'Aki avait pris la peine de regarder ses mains, j'avais tout saisi mais elle ne s'y attardait pas et préférait emprunter la voie sur notre droite, je pris alors le soin de la précéder sans laisser une trop grande distance entre nous.

On arriva alors dans une clairière, endroit qui m'était totalement inconnu. L'endroit rêvé pour un petit entraînement, un entraînement sans prise de tête. Je scrutai les environs de mes yeux vifs, profitant du moment car je n'allais pas revenir ici de si tôt car me promener n'était pas mon genre. Aki toute excitée, une détermination qui se lisait dans son regard se mit en position de combat afin de me signaler qu'elle était prête.

-Hum...On y va ?

Je ne lui adressais pas cette question en quête d'une quelconque réponse. J'allais attaquer le premier. Une seconde ne s'écoula pas que j'étais déjà en train de foncer sur elle, mes pieds atteignant la plus grande vitesse que pouvait atteindre un humain, donc rien de trop extravagant. J'allais retenir mes coups car j'avais peur d'Aki et je voyais en elle une fragilité déconcertante mais je savais au fond de moi qu'elle était forte et elle ne manquait pas de détermination. Le vent semblait vouloir arracher ma longue chevelure qui virevoltait au niveau de ma nuque. J'allais certainement pas m'arrêter pour m'occuper de mes cheveux.

La distance me séparant d'Aki se réduisait petit à petit, et au bout de quelques secondes j'étais assez prêt d'elle pour lui en coller une. Alors j'armai mon poing gauche sans plus tarder, et l'envoya dans la tronche de mon opposante en me penchant légèrement en avant, ce qui avait pour effet d'augmenter considérablement la vitesse de mon coup. Je savais tout de même qu'elle allait facilement l'esquiver mais j'avais quand même réduit la force qui y résidait. Je la fixais dans les yeux pendant que mon poing allait atteindre le dos de son nez. Ma main droite était restée bien ouverte à la hauteur de mon buste pour parer un éventuel contre-attaque.

J'allais combattre sans aucune de mes capacités. Cela ne s'était produit que très rarement auparavant. J'avais toujours tendance à tricher un peu, par exemple dans un coup de poing, juste au moment de l'impact je pouvais facilement utiliser une onde de choc qui multiplierait la force de mon coup par cent. Mais là c'était différent, je me mesurais à une fille du même tranche d'âge que moi donc j'allais certainement pas lui briser la nuque avec un coup porté en pleine face. Ce serait bien trop méchant de ma part.
 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 12:32


 
Commencement

 
AVEC — Hellkun


 


Spoiler:
 
La question rhétorique que Hellkun à adressé à Aki a à peine le temps d'arriver aux oreilles de la druidesse que déjà il fonce sur elle. Sa vitesse est rapide, mais pas impressionnante, elle reste humaine. Aki sens qu'il est capable de plus et un petit sourire apparaît sur son visage. Si il croit avoir le luxe de devoir se retenir, elle lui prouverait le contraire. Son premier coup de poing arrive, il manque de force mais Aki ne peut pas se permettre pour autant de l'encaisser. Elle se baisse légèrement, juste assez pour que le poing de Hellkun frôle ses cheveux.

Elle résiste à l'envie de décocher son poing dans la mâchoire du jeune homme qui est à présent juste au dessus d'elle, et fait un saut en arrière pour se retrouver à bonne distance de son adversaire. Ses mains commencent doucement à rougeoyer, son Fluide prenant une teinte couleur de sang. Elle hésite encore sur la conduite à tenir. Doit elle se retenir ou y aller de toute ses forces? A aviser plus tard, pour l'instant elle voulait analyser tranquillement son adversaire, puis le pousser à son maximum, suite à quoi elle déciderait du comportement à tenir. Après tout c'était bien ce qu'avait fait Vergil. Il avait commencé très doucement avant de puiser légèrement plus dans ses forces pour la battre.

Mais Vergil était bien plus fort qu'elle. Ce Hellkun était à peine plus faible que la jeune druidesse, elle espérait cependant ne pas perdre cette fois ci, montrer à l'homme qui lui faisait face que même si elle paraissait faible et fragile, elle recelait une force insoupçonnée.

Mizu se trouvait à coté d'eux, observant le combat. Si son amie se trouvait en position de difficulté, devrait elle intervenir?  Après tout, la renarde faisait également partie de sa force? L'animal considéra que tout compte fait, si c'était un entraînement, il n'y aurait aucune raison qu'elle vienne se placer au milieu de tout cela, elle même n'avait pas besoin de se dérouiller, elle avait parfaitement conscience de sa force.

Spoiler:
 
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 13:00




Rencontre avec Aki Nishiie


Je m’étais permis de l’attaquer en premier. Je n’avais pas de temps à perdre car il fallait que je m’entraine, j’avais besoin de savoir si ma technicité en combat rapproché s’était également envolée lors de mon arrivée à Kosaten. Et Aki était la bonne personne pour mon entrainement, une fille, je la croyais fragile. Je savais qu’elle était forte et possédait des capacités extraordinaires mais tout au fond de moi, je ne pouvais m’empêcher de la regarder avec un peu de pitié comme si chacun de mes coups allait la briser en deux. De toute façon, j’avais décidé d’y aller doucement, puis au fil du temps et de ses réactions, je verrai si j’aurai à augmenter ma puissance. Quelle puissance d’ailleurs ? J’étais à peine capable d’en faire usage durant 60 secondes seulement. Kosaten ! Ce monde m’avait affaibli considérablement.

Mon coup était porté. Aki ne fit que reculer en faisant un saut, s’éloignant de moi. Je me demandais bien pourquoi. On s’affrontait non ? Je la regardai atterrir un peu plus loin. Je m’étais mis à sourire tout en relâchant mon poing.

-Tu m’affrontes ou pas ? Si oui, ne t’éloignes pas autant et viens me faire face.

J’avais terminé de dire la seule chose que j’avais à dire. Mais quelque chose avait attiré mon attention, il s’agissait bien évidemment des mains d’Aki qui changeaient de teinte. C’était tout à fait étonnant, la couleur tout ça, beau à voir. Mais quoi ??? Elle ne s’était pas mise en tête qu’on allait utiliser nos pouvoirs quand même ? Aurait-elle déjà oublié que je venais d’arriver ? Mais j’allais tout de même essayer de faire avec. C’était certain qu’avec son truc de fumée elle allait remporter la partie. Néanmoins, je ne ressentais aucune peur. Au contraire, je bouillais d’envie qu’elle attaque la première cette fois-ci. Un rictus se dessina alors sur mes lèvres puis d’un signe de la main, je disais clairement à mon adversaire de s’amener. Je n’avais adopté aucun style de combat particulier pourtant je les connaissais tous : Taekwondo, Boxe Américaine, le karaté Brésilien dont j’oubliais toujours le nom. Il y avait le Kung-fu et ses tas de disciplines. Je restai les bras le long du corps, mon impatience grandissait.

Spoiler:
 
 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 14:26


 
Rage

 
AVEC — Hellkun


 


Aki serra les dents et les poings, était ce de la pitié qu'elle lisait dans les yeux de son adversaire? Etait ce l'intention de se retenir qu'elle voyait dans ses mouvements? Oui, c'était clairement cela. La remarque qu'il lui lança ajouta à son agacement.

Se retenir? Quelle idée, elle ne se retiendrait pas une seconde. Elle se demandait si elle devait utiliser la technique qu'elle avait employé contre Vergil, après tout c'était sans doute celle ci qui l'avait mise dans cet état. Mais elle était énervée, et dieu seul sait à quel point l'énervement peut enlever tout bon sens de l'esprit d'une personne.

La lueur rouge autour de ses mains s'étendit à tout son corps, elle était à présent comme baignée de son Fluide, sa force et sa vitesse étaient décuplées. Pourquoi ne pas utiliser ses pouvoirs? C'était partie intégrante de sa force, c'était ainsi qu'elle se battait, c'était cela qu'elle voulait entraîner.

Son visage se modifia légèrement, ses yeux devenant deux fentes jaunes, ses ongles se prolongèrent en griffes, ses dents devinrent des crocs. Elle avait adopté certains caractères du renard, plus par amusement qu'autre chose, pour montrer à son adversaire qu'elle ne se considérait pas en difficulté face à lui, pour se moquer un peu aussi.

Sans préavis, elle fondit sur lui, sa vitesse, largement boostée, ses muscles baignant dans le Fluide rouge. En un éclair elle fut face à Hellkun, leur visages se touchant presque, elle resta juste assez longtemps pour lui décocher un sourire carnassier et elle lança son poing dans le ventre de son adversaire avec toute la force qu'elle avait.

Se retenir? A quoi bon puisqu'il avait pitié. Sans savoir si son coups avait atteins sa cible elle décocha une attaque du tranchant de sa main sur son cou. Ce n'était pas une attaque mortelle mais assurément elle était dangereuse. Se retenir? A quoi bon puisqu'il se moquait d'elle.

Elle allait prouver à ce petit impertinent qu'elle s'était prise à apprécier qu'elle était plus forte que ce qu'elle paraissait. Il n'y avait pas vraiment de méchanceté dans ses actions, juste l'envie de prouver au monde qu'elle n'était pas n'importe qui, qu'on ne pouvait pas la considérer comme quelqu'un de faible.

Mizu observait sereinement le combat. La renarde était certaine que tout se passerait à merveille pour Aki, elle l'avait rarement vue aussi déterminée à l'emporter, même contre les autres apprentis Druides dans son monde. Là bas, elle n'avait plus rien à prouver, tout le monde la respectait, même si c'était une femme, et on considérait presque comme un honneur de se défendre un certain temps face à elle. Rien a voir avec des capacités naturelles au dessus de la moyenne. Seule sa volonté et sa détermination avaient permis à Aki d'en arriver là, elle avait ainsi toujours eu le sentiment de mériter ses victoires et ce qu'elle était devenus. Elle ne se laisserait pas battre par Hellkun, Mizu en était convaincue.

Spoiler:
 
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 15:30




Rencontre avec Aki Nishiie


Elle me regardait avec une telle envie de me tabasser cette fille. C’était pas croyable. On aurait dit qu’Aki s’était envolée et que là elle avait fait place à une toute autre personne. Mais bon, c’était sa détermination qui m’impressionnait le plus. C’était comme si elle avait une haine envers moi mais je savais que ce n’était pas le cas. Néanmoins, j’allais devoir me méfier d’elle un peu. Je ne pensais pas qu’elle allait faire usage de ses pouvoirs, de toute façon il ne s’agissait que d’un combat amical. Et moi j’allais laisser de côté mes pouvoirs car, ce serait trop méchant de ma part si je lui ouvrais le crâne. De toute façon, pour l’instant je n’avais que 60 secondes pour pouvoir utiliser en plein toutes mes capacités, après je serais comme un vulgaire humain.

Aki se mit à se transformer là, sous mes yeux. La lueur rouge autour de ses mains s'étendit à tout son corps. Ce n’était qu’une mauvaise blague hein. Aki n’oserait pas. Ses dents se transformèrent en crocs tandis que ses ongles prirent l’apparence de griffes acérées et tranchantes. Non, là c’était du sérieux et il fallait à tout prix que je réagisse à temps. Si elle se transformait ainsi, c’était logique que ses capacités allaient être décuplées, que ce soit force, vitesse et même réflexe. Si elle y allait à fond, alors, pourquoi pas moi ?

Si ma vue avait une forte chance de me trahir face à la vitesse de mon adversaire, ma technique de localisation était quasi-infaillible, du moment que mon adversaire ne s’était pas positionné dans les cieux. Je me rabaissai donc au niveau du sol en y déposant mon pouce gauche doucement, avant que la transformation d’Aki ne soit complète. Je fermai les yeux un instant, je n’avais plus besoin de mes pupilles. J’avais envoyé une légère onde à travers le sol. Elle me permettait de ressentir tout mouvement s’effectuant sur le sol, même rapide, sur un diamètre limité. Aki n’était pas assez éloignée de moi et cela m’avantageait grandement. Je ressentais à présent ses pieds sur le sol, je ressentais même les fourmis dans les environs. Aki semblait se téléporter tellement elle était rapide, j’arrivais à peine à pleinement localiser son déplacement.

J’étais penché sur le côté pour pouvoir poser mon pouce sur le sol et c’est ainsi qu’Aki, dans un élan de vitesse époustouflante, arriva devant moi et arma son poing pour me l’envoyer en plein ventre. Certes, je ne pouvais aucunement voir son coup, je ne ressentais que son déplacement. Mais à l’instant où elle arriva en face de moi, je fis un pivot sur mon côté gauche ainsi je m’étais retrouvé dans une position latérale par rapport à Aki donc sur son côté droit à elle. Je me croyais tirer d'affaire mais ma vitesse était considérablement inférieure par rapport a celle de mon adversaire. Et c'est ainsi que son second coup me heurta sous la gorge. J’ouvris sans plus tarder mes yeux, et mettant ma paume dans sa direction sans aucune précision, je lançai une puissante onde de choc qui heurta son épaule, toute ma puissance résidait dans cette attaque mais j’étais bien trop faible par rapport a elle. Arf...KOSATEN !!! Tu brises ma fierté.  

Je retombai alors au loin sur le dos, roulant plusieurs fois sur le sol. Un seul coup de sa part m'avait mis dans un tel état. Mais elle tenait toujours debout, un filet de sang coula alors le long de mes lèvres.

-Remercie Kosaten Aki...

Je me relevai en trébuchant légèrement. En temps normal, elle aurait l’épaule en miettes. Mais je savais qu'a Kosaten, je ne valais pratiquement rien.



Spoiler:
 
 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 19:21


 
Sang

 
AVEC — Hellkun


 


Il esquiva le premier coup avec une facilité qui déconcerta Aki, elle renchéris cependant avec son deuxième coup qui l'atteins alors même qu'il propulsait une onde de choc sur l'épaule de Aki. Celle ci était en train de donner son coup, elle n'avait donc pas pus l'esquiver et l'onde l'atteignis de plein fouet. Celle ci n'était pas très puissante, mais assez pour déstabiliser Aki durant quelques secondes.

Qu'elle remercie Kosaten ? Que voulait il dire par là, qu'avec sa puissance originelle il l'aurait battus? En voilà bien de l'arrogance. Elle serrait de plus en plus les dents pour ne pas achever ici son adversaire qui se sentait si supérieur. Mais elle se retint, elle avait dit que ce serait un entraînement, pas de mort dans un entraînement, c'était une question de respect. Elle se contenterait de le remettre en place, de lui montrer que son arrogance ne le mènerait à rien.

Elle se rapprocha de lui, adoptant une démarche lente, presque moqueuse. Elle résista à la tentation de prendre son poignard et de le lui lancer comme diversion. Mains nues on avait dit ! Décidément, la jeune femme n'aimait pas se sentir rabaissée, cela lui rappelait trop un autre homme aux cheveux blancs, un homme qui l'avait ridiculisée. A cette pensée, son regard se durcit encore, ce simple souvenir avait eu le don de raviver d'anciennes douleurs.

Que voulait il à essayer de maintenir son honneur ainsi? Oh elle aimerait tellement qu'ils aient tout deux retrouver l'intégralité de leur pouvoirs pour le battre en bonne et dût forme, sans qu'il ait la possibilité de le mettre sur le compte de l'ancienneté. Elle aurait voulus pouvoir lui faire goûter à cette peur, à cette crainte que l'on ressens quand on sait que l'autre est si fort, si fort par rapport à nous, que si il voulait nous annihiler à l'instant, il n'aurait qu'à claquer des doigts. Elle aurait voulus le mettre au pied du mur, lui forcer à avouer que non, décidément, il n'était pas le plus fort, et qu'il ne le serait jamais. Elle aurait voulus que ce soit lui qui vive ce qu'elle a vécus aux rocheuse, pas elle!

Toutes ces pensées haineuses étaient rendues d'autant plus violentes que son Fluide était agressif. l'évocation de ce terrible souvenir avait achevé de rendre Aki en colère. Elle ne supportait pas qu'on ne la considère pas à sa juste valeur, c'était la pire des choses que l'on pouvait lui faire, et Hellkun l'avait fait. Elle lui montrerait.

Elle reprit sa vitesse rapide, et tenta de pauser la main sur le torse de Hellkun, elle le regardait dans les yeux, pleine de provocation.

-Brise.

Les fils de Fluide qui devaient s'enrouler autour des os de Hellkun devaient à présent se repérer et briser les os du jeune homme. Dans l'état de ses pouvoirs cependant, elle lui fêlerait au mieux les côtes. Sans savoir si son sort avait marché, elle pivota pour se retrouver dans le dos de Hellkun et asséner un violent coup de poing dans sa colonne vertébrale.

Spoiler:
 
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 20:31




Rencontre avec Aki Nishiie


Un affrontement qui me tapait pas mal sur les nerfs. Car ma puissance avait été bridée par mon arrivée à Kosaten et là Aki devait se sentir fière d’avoir pu me toucher. Déjà qu’entrer en contact physique avec moi au cours d’un combat était un grand honneur. Mais bon, je devais l’admettre, elle se débrouillait assez bien face à moi qui n’avait même pas ma toute puissance, elle non plus d’ailleurs mais ces quelques jours qu’elle avait en avance sur moi l’aidait beaucoup, et ça elle allait le comprendre. Je l’avais déjà touché une fois et je comptais recommencer, je savais sans doute qu’elle pourrait me tuer mais, j’allais tout de même lui montrer que sa victoire ne dépendait pas d’elle mais de Kosaten. Si mes autres capacités avaient été affaiblies, mon cerveau qui fait partie intégrale de mon corps ne pouvait pas l’être, et il allait m’être utile. Mon cerveau possédant le double des aptitudes humaines devrait pouvoir m’aider, mais comment face à une telle bête ?

Le commentaire que je fis énerva davantage la jeune fille, que d’ailleurs je ne reconnaissais plus. Elle n’avait plus l’air d’avoir une conscience. Elle était déterminée à me prouver sa valeur, non mais je croyais en ses capacités depuis l’instant où je l’avais aperçu presque nue dans cette rivière. Elle avait une valeur bien particulière à mes yeux, hihihi…une fille presque nue, c’était mieux que de l’or. Aki semblait me détester à tout prix, et je me demandais bien pourquoi. C’était pas moi que Kosaten favorisait mais elle, si seulement je pouvais lui faire comprendre ça sans qu’elle n’essaye de me trancher la gorge.

Elle s’était mise à avancer dans ma direction, je fis de même, mais moi je ne marchais pas, je courais à vitesse réduite en laissant trainer mon pouce au sol, histoire de lire dans ses déplacements les plus rapides. Je ressentis alors qu’elle venait juste en face de moi, je m’écartai alors sur la gauche prenant un grand recul en me retournant, la laissant passer dans le vide et je pris le soin de laisser la pointe de mon pied droit sur son chemin. Certes, avec sa vitesse, l’os de ma cheville avait littéralement changé de place et une douleur atroce s’était fait ressentir, mais elle allait sans doute être en perte d’équilibre. Aki était maintenant devant moi et j’avais son dos et plus précisément sa colonne vertébrale devant moi, à environ une vingtaine de mètres, je lui lançai alors un caillou dans le dos sans utiliser aucun pouvoir spécial, une vulgaire pierre que j’avais ramassé lors de l’utilisation de ma technique de détection.

Je ne pouvais rien lui faire mais je voulais montrer à cette fille que sa toute puissance ne dépendait que de Kosaten et que sa technicité en combat rapproché était nul, nul ! Ma puissance n’était plus la même, j’aurais pu soulever un rocher et l’aplatir avec mais je ne le pouvais pas. Je ne fis que rester derrière elle, prenant appui sur un arbre car j’avais la cheville en compote. Un rictus se dessina sur mes lèvres. J’étais carrément hors-combat, elle avait gagné.

-Quelqu’un s’approche, lançai-je faiblement.

Spoiler:
 
   
 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5801
Yens : 158
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
4/24  (4/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 20:38



«Un trajet, des destinées croisées»
Vers Chikai

* Ce rp se passe après le combat contre le dragons zone volcaniques et avant "la prophétie du royaume sombre" aux plages paradisiaques (suivre chrono de zayro)


S'en était terminé de ce dragon, dans les zones volcaniques. Ce détour avait été plus ou moins important aux yeux de Zayro, à la fois comme entrainement pour voir ou il en était, bien que le combat avec Nashar ait presque aussi servit à cela, mais fut tout aussi expéditif. La puissance qu'il avait gagné ces derniers temps, était conséquente, assez pour écraser les insectes se dressants devant lui, mais toujours insuffisante pour faire face à l'assassin de l'alliance seul à seul, si un jour il venait à se remontrer. C'était pour ne plus jamais avoir à faire équipe avec Rhadamanthys ou tout autres cloportes de son espèce, que Jinn devait encore s'endurcir, devenir toujours et de plus en plus, un maitre de ses capacités, du combat, de ce monde. A la fois pour accomplir son destin, détruire les futurs obstacles et devenir l'ultime élu à fouler ces terres indignes.

Ce monde n'était qu'une erreur, il suffisait de le constater, à chaque nouvelle créature ou "faux" élu qu'il rencontrait, il n'avait qu'une seule envie, rectifier le tir, par l'annihilation. Mais toutefois, pour le moment, il devait rejoindre la capitale de Chikai, s'il passait par là, ce n'était pas pour rien, c'était sur son chemin, à la lisière de ces terrains hostiles, la chaleur côtoyait une certaine humidité et avait fait pousser une forêt tropicale. Cela n'avait rien d'étrange dans le sud de Seika, la végétation y était luxuriante, vaste, tantôt sèche et tantôt humide, comme ici.

Elle était non seulement grande, mais épaisse, cependant c'était un raccourcis tout trouvé pour rejoindre la plage, car il n'avait pas oublié son objectif depuis le canyon, rester plus ou moins discret. Il avait toujours sa tenue noire de vagabond, sa capuche, mais portait son masque à la ceinture, sous la toge qui lui servait à cacher son armure mauve sombre et sa robe à lames. Il y'avait peu de chance qu'il croise des élus ici, mais des bandits ou quelques créatures étaient toujours une probabilités... Contre eux, il pouvait se lâcher, les regards étaient peu nombreux en ces lieux, ce n'était finalement pas un problème.

Pénétrant la grande forêt tropicale, coupant à travers un bois infesté d'insectes et de grandes especes de serpents, il gardait ses pieds sur les sentiers à peu près acceptables, non pas qu'il n'ait pas l'envie de couper bien plus par des chemins plus tortueux et moins praticables, mais il le ferait en temps et en heure, pour le moment, le chemin était respectable et tranchait tout droit. Le masque des origines était demeuré silencieux depuis qu'il avait été tranché par le samurai, peut être que son pouvoir aussi l'était ? Sans savoir pourquoi, tout au fond de lui, il sentait qu'une réponse serait donné, au loin de l'horizon, entre mer et terre... Comme une sorte de conviction.

Puis, ses sens, les atomes, les traces de pas, il senti des présences, au moins deux humaines, plusieurs autres animales, grandes et moyennes. Il ne pouvait pas encore dire à ce stade, s'il s'agissait d'habitants de la forêt, de bandits ou d'élus, mais il savait qu'à plusieurs mètres d'ici, deux entités se faisaient faces.


"Je ne connais pas ces atomes, ce n'est donc pas Schneiden... Hmm." Pensa t'il

Il ne fallait pas oublier qu'il était en territoire ennemi, recherché, son image et ses descriptions placardé, une prime peut être sur sa tête ! Accusé de meurtre, de destruction, d'évasion, d'être un iconoclaste avéré et détenteur des pires crimes commis sur Kosaten, Zayro devait se la jouer moins "zêlé" ces derniers temps, même si cela ne lui plaisait pas.

Il ne dévia pas de son chemin, ce n'était pas son genre, mettant simplement solidement sa capuche sur sa tête et avançant ses pas mécaniquement les uns devant les autres, comme si rien ne pouvait l'arrêter, Zayro n'avait pas de raison particulière d'être pressé, il devait juste rejoindre la capitale, mais ce raccourcis lui faisait comprendre qu'il serait dans les temps, la plage étant le lieu le plus à découvert, c'était ici qu'il risquait le moins de problème. Même si en face il pouvait tout rencontrer dans les prochaines minutes, il n'arrivait pas à sentir une puissance qui signifierait un quelconque danger, et pourtant il avait du flair pour ça, après avoir croisé autant de personne sur ce bas monde.

Ce n'était certainement rien...


Oh je vois.

Ce ton devait t'il être rassurant ? Venant de lui, jamais trop c'est vrai. Il fit un constat, c'était deux personnes, un garçon et une... Fille. L'un avait une allure faisait clairement comprendre que c'était un élu, l'autre devait certainement en être une, ce combat qu'ils menaient n'avait pas fait de ravage conséquent, peu de puissance dans les coups, faible combat ou entrainement ? L'un des deux choix. Il s'arrêta prêt d'un arbre, peut être avait t'il été reperé après tout. Zayro semblait juste certain qu'il avait à faire à deux élus, il doutait que ces deux là soient ennemis mais ne pouvait pas encore le confirmer.

Que faisaient t'ils si loin du troupeau ?

Il observa silencieusement l'offensive d'Aki sur le jeune homme, elle semblait mi humaine, mi animale, se servait d'une energie parcourant son corps, cette energie n'était pas encore quantitative, mais elle octroyait de la rapidité de mouvement, une force et même un poil de précision... Les deux élus (si s'en étaient) ne devaient pas être trop loin d'avoir le mêmes niveau, des jeunes arrivés sans doute, donc beaucoup moins de chance qu'ils soient ennemis.  Tout n'était qu'analyse pour Jinn, qui regarda les prochaines action de ce Hellkun.


Vous êtes des élus... Plutôt très faibles. Dit t'il, se sachant "quasiment" repéré.


___________

Hrp  : apparence de zayro en mode tenue sombre couvrant son armure, capuche (voir dessin quoi)



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre de bons esprits
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» De bons pokemons !
» Les bons comptes font les bons amis.
» [CLOS] Les compromis font les bons amis {Aoi}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.