Partagez | .
Rencontre de bons esprits
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Dim 13 Sep - 21:28


 
Froid

 
AVEC — Hellkun et Zayro


 


C'était bas, c'était très bas, c'était petit, et c'était ridicule. Un piège de gamin, d'enfant en bas âge. Elle laissa échapper un soupir mécontent et se contenta d'éviter le pied maladroitement tendus. Elle s'apprêtait à asséner un violent coup dans son dos quand elle vit (ou plutôt lorsqu'elle entendit) quelqu'un qui n'était pas là avant. Elle s'interrompit en plein milieu de son mouvement, frustrée de ne pas pouvoir donner une bonne correction à ce petit idiot. Elle s'apprêtait à lancer une réplique cinglante à l'inconnu qui avait eu le toupet de dévalorisé ses pouvoirs mais elle se ravisa au dernier moment.

Il dégageait une aura ... Une aura qu'elle avait déjà ressentis mais en bien moindre, une aura qui lui fit courir un sacré frisson dans le dos, une aura qui la fit reculer, quitte à paraître ridicule, mieux valait ne pas risquer sa vie. Cruauté et puissance. Voilà ce qui se dégageait de cet homme, mais à un stade bien supérieur de ceux qu'elle avait déjà bien pus rencontrer.

Mizu s'était repliée derrière un arbre géant et elle regardait son amie avec anxiété, attendant qu'elle la rejoigne, mais Aki ne voulait pas non plus fuir. Ce n'était absolument pas dans son caractère. Mine de rien, elle espérait que l'homme à ses cotés ne ferait pas preuve de bon sens, ce qui, étant donné son caractère stupidement vantard risquait fort d'arriver. Qu'il s'en prenne plein la tête, cela le calmerait sans doute. C'était ce que pensait Aki en tentant de faire profil bas.

Elle ne pouvait pas cependant l'ignorer totalement, il fallait bien dire quelque chose ... La politesse l'exigeait, peut être, et de toute façon, Aki voulait savoir qui était cet homme, même si il lui faisait froid dans le dos. Elle tenta alors de commencer une conversation simple, espérant qu'il n'en profiterait pas pour se moquer plus encore d'elle.

-Hum ... Bonjour?

Elle détaillait cet énième homme. Rêvait elle ou avait il encore les cheveux blancs? Était ce un coup du sort? Tout les gens qu'elle croisait lui semblait avoir les cheveux blancs. Mais elle ne parvenait pas à le discerner convenablement à cause de la capuche noire qu'il portait. Était il directement menaçant? Pas encore. Avait il la potentialité de l'être? Surement. Aki aurait elle une chance? Pas plus qu'une souris au milieu de l'océan.

Quant à ce Hellkun ... elle le regarda avec dédain. Ses impressions sur lui avaient vacillé à plusieurs reprises, mais désormais, elle était certaine d'une chose. Il ne valait pas le coup. Rien de plus qu'un mec arrogant parmi les autres.

L'humidité semblait avoir repris ses doigts, même sur la clairière, sans doute était ce dû à l'heure de la journée qui avait tendance à faire remonter l'eau du sol. Aki n'en pouvait plus de chaleur, et elle n'en pouvait plus de la compagnie des humains. Elle aurait préféré ne jamais rencontrer Hellkun, finir son entraînement seule et ne pas perdre sa patience et son calme. Et voilà que quelqu'un d'autre arrivait, quelqu'un dont la signature était clairement le danger, un danger de mort même.

Si elle était restée en bas, seule, il ne serait peut être même pas passé. Elle ne l'aurait jamais vus, et en ce moment même elle serait en train de communier avec la nature dans cette perfection qu'elle aimait tant. Pas en train de s'énerver pour un combat ridicule qui ne menait à rien et de craindre pour sa vie. Foutus destin.




 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Lun 14 Sep - 22:46




Rencontre avec Aki Nishiie, Zayro Jinn


Tout était terminé. Le combat avait pris une tournure en faveur d’Aki et j’étais obligé d’admettre qu’elle était bien plus forte que moi. J’avais fait tout ce qui était en mes pouvoirs pour venir à bout d’elle mais rien n’était fait. J’avais même essayé de lui montrer mes fabuleuses capacités en combat mais Kosaten ne me le permettait aucunement. J’aurais pu faire mieux si toutes mes capacités étaient réunies mais elle aussi, car elle me combattait à force réduite. Mais son expérience au sein de ce foutu monde lui a valu une victoire facile. Au bout d’un moment, j’avais l’impression qu’à Kosaten j’étais le plus faible. C’était peut-être vrai. Je n’étais qu’un vulgaire humain transformé dans un labo, mais Aki, elle, était tout à fait différente, extraordinaire et naturellement forte.

J’avais ressenti la présence d’un intrus parmi les bois. Une puissance indéterminée mais tout de même, disons, envahissante. Elle n’était plus très loin de nous et en mon état actuel j’étais incapable de protéger Aki…Attends, je raconte quoi là ? C’est elle qui avait les capacités requises pour me prendre sous son aile, moi j’étais hors-combat. Je doute qu’elle le fasse, j’était bien trop occupé à soigner une fierté qui n’existait même pas à Kosaten. Et c’était mon véritable problème, dans mon monde j’étais comme un dieu, mais ici, je n’étais qu’un vulgaire habitant vivant au sein de Seika.

Je me laissai alors glisser contre le tronc de l’arbre en m’asseyant sur le sol, regardant Aki. Ce n’était que maintenant que j’avais pris le temps d’observer sa forme quasiment bestiale. Elle était forte et aurait quand même une chance de me vaincre à pleine puissance mais encore, je m’en doutais car je croyais en moi et surtout en ma technique de combat. Je regardai à travers les arbustes pendant qu’Aki avait dit « Bonjour » sans qu’elle ne voie personne mais sans doute elle l’avait ressentie également et certainement mieux que moi.

-Aki, attention, il dégage une énergie monstrueuse. Lançai-je à voix basse.

Soudain, j’entendis une voix rauque et grave s’adresser à nous. Elle avait vu en nous des élus, des élus faibles. Qui avait le culot pour nous traiter de faible, nous deux réunis ? Néanmoins, je ne voulais faire aucun commentaire sur ses dires, car déjà qu’Aki avait pleinement la possibilité de me tuer, peut-être que lui ce serait bien pire que la mort. Ouhoooouuu…J’avais peur pour une fois.

-Salut monsieur…Veuillez nous dévoiler votre face. Vous dégagez une énergie phénoménale.

J’attendais une quelconque réponse de sa part. Il allait sans doute se montrer mais de qui s’agissait-il ? Devrais-je avoir peur de lui ? Il avait déjà qualifié notre niveau de faible, sans doute, il était fort, fort, et très fort. J’attendais de le voir, impatient de rencontrer des gens capables de me briser le nuque d’un coup. Kosaten m’étonnera toujours.
 
 

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5532
Yens : 83
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 119
Exp:
5/24  (5/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Lun 14 Sep - 23:24



«Un trajet, des destinées croisées»
Vers Chikai

* Ce rp se passe après le combat contre le dragons zone volcaniques et avant "la prophétie du royaume sombre" aux plages paradisiaques (suivre chrono de zayro)


Zayro avait apparemment coupé court à un entrainement prometteur, dommage, enfin il aurait pu voir comment se débrouillait d'aussi faibles et jeunes élus. Lui même ne se souvenait pas avoir eut ce genre d'entrainement, enfin si peut être avec Seryu et Piccolo une fois, surtout Seryu en fait. Que devenait t'elle d'ailleurs ? Il s'en fichait, mais s'il devait la recroiser un jour, ce ne serait certainement pas beau à voir, même si pour autant, Jinn n'avait pas de rancune envers ce qu'elle avait fait, parmi les élus qui "faisait" quelque chose, au moins, la rouquine pouvait en prétendre le titre.

Mais pour retourner à cette forêt tropicale, l'endroit qu'avaient choisis nos deux compères pour se jauger, se tester, voir l'étendue de la force qu'ils avaient perdues et celle qu'ils désiraient tant retrouver, nous avions donc Zayro, l'ennemi le plus recherché de Kosaten, l'un des élus les plus puissants de ce monde, le premier à avoir transcendé le sceau, le bras droit de Sul hei et messager des enfers, quel doux surnom... Cela lui avait été valut après la seconde destruction d'Hibana, un village de Seika, cette même contrée ou Aki et Hellkun se retrouvaient.

Fort heureusement pour eux (ou pas) Aki fut la première à ressentir qu'il arrivait, sans forcément se présenter, fit au moins preuve, dans sa propre crainte, d'une politesse d'usage, en lui souhaitant bonjour. L'autre individu était peut être un peu moins formel, il fit une messe basse (de celles que Zayro voyait souvent lorsqu'il faisait une apparition devant plusieurs élus) une prévention, avant de le sommer, oui le sommer, de retirer sa capuche, se dévoiler et dire son identité... Quelle témérité.


Tout ceci ne ressemblait pas à un combat... Mais vous êtes biens des élus.

Zayro croisa les bras et abaissa sa capuche, pour dévoiler son visage sombre. Non pas qu'il écoutait la demande d'Hellkun, mais ce genre d'élus n'iraient surement pas gâcher son plan et ils étaient trop éloigné de la capitale pour faire quoique ce soit. Les éliminer lui avait bien traverser l'esprit, mais la remarque sur sa "puissance" du jeune homme aux cheveux mauves, le fit sourire intérieurement, même s'il n'en montra rien, et même si ce fut aussi bref... C'était bien ce constat qu'il voulait entendre, mais pas de la bouche d'un faible, de la bouche de son rival Schneiden par exemple.

Jinn fixa Hellkun et Aki, même si leurs réactions étaient oppressés par la crainte qu'il inspirait, ils ne devaient pas connaitre vraiment son identité, mais au moins, il reconnaissait que ces deux là avaient un bon instinct vis à vis d'un danger.


Je ne vous tuerais pas. Je viens de massacrer un dragon, ce serait presque gâcher ma journée que de tuer deux faibles élus derrière. De plus, je ne suis que de passage, mais autant voir ce que vous pourriez valoir.

Pas contre lui, ça n'en valait presque pas la peine, tel qu'il le disait, après Nashar et un dragon, s'aurait été presque déplorable de s'en prendre à deux insectes. Il savourait encore sa victoire sur le monstre ailé et voyait déjà l'avenir se dessiner, comme sur sa prochaine victime, et un jour la vengeance contre la créature trônant au sommet de la montagne... Même si ce projet pouvait attendre, il y'avait tant à faire.

Il avait un peu vu la fin de l'entrainement, ça lui donna de quoi analyser les forces en présence, le fait qu'Hellkun aimait bien toucher le sol, était sans doute lié à une sorte de technique capable de se repérer ou repérer l'ennemi, à travers des ondes, sonores peut être ? Les vibrations étaient souvent un bon moyen pour ça, mais sinon, il n'avait rien d'autre qu'un bon taijutsu, un peu trop frontal. De l'autre coté, Aki nishii semblait avoir un peu plus développé ses dons d'élus, encore récente, mais sans doute moins que le jeune homme, elle avait une bonne précision et agilité... Mais peut être trop peu de sang froid.

De toute manière, il n'était pas là pour les conseiller, non. Zayro trouva une pierre et s'assit, tout en continuant de fixer les deux personnes qui lui faisait désormais face.


Mon nom est Zayro Jinn. Quels sont les votre, élus ?. Fit t'il calmement, avant de reprendre ;

Dites moi, si je devais tuer l'un d'entre vous, lequel devrais je choisir ? J'aurais aimé voir la réponse dans l'entrainement... Mais je vais reformuler, qui de vous deux, mérite le plus de vivre pour accomplir ce qu'il veut faire ici ?

Son discours sonna, froid comme la mort, les toisant de son regard de glace, inexpressif au possible. Se demandaient t'ils s'ils pouvaient fuir ? Non, ça leur était impossible. L'un d'eux serait peut être condamné, Zayro faisait du suspens, comme si ça viendrait de sa main, mais comme Jinn le fit plus tôt, il ne se salirait pas les mains après un dragon...





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mar 15 Sep - 11:31


 
Terreur

 
AVEC — Hellkun et Zayro


 



La druidesse sentait la violente tension qui s'était installée, une lourde chape de plomb qui était tombée, figeant la scène anodine et ses figurants. Mizu, derrière son arbre, haletant de peur que le danger se dirige vers elle ou vers Aki, Hellkun assis plus loin, tentant de prévenir Aki d'un danger dont elle avait parfaitement conscience. La druidesse, toujours plus au moins au centre de la clairière, cherchant un point de replis, paralysée par la peur et cet homme, arrivant comme un ange de la mort. Voilà où ils en étaient, les faibles se font manger par les forts, c'était limpide dans leurs esprits.

Malgré sa peur, Aki se dit qu'elle était d'accord avec ce qu'il disait, non, cela ne ressemblait pas à un combat mais à une lutte d'animaux idiots, à un enchaînement de coups bas sans aucun sens, rien d'intéressant en somme. Mais il savait qu'ils étaient des élus. D'où venait il? Était il de Seika? Après tout, ils étaient bien dans l'Empire de Seika, il y avait toutes les chances pour que ce soit un élus de cette provenance. Tant qu'il n'était pas de Minshu ...

Après tout, Aki n'avait que des bons souvenirs des gens de Fuyu, et elle ne parvenait pas à comprendre pourquoi son Empire en avait fait des ennemis. Fleya et Russie étaient des personnes avec leurs mystères, avec leur noirceur, évidemment, peut être un peu plus que certains, mais pas assez pour qu'elle les considère comme mauvais. Mais il y avait tant de cruauté et de force qui s'échappait de cet énième homme aux cheveux blancs, tant de malveillance ... Aki en était impressionnée, et, même sans savoir pourquoi, elle compris qu'elle respectait cette force destructrice qui émanait de lui.

Ce n'était pas comme avec cet homme qui l'avait ridiculisée dans le passé, dont la force était moins grande, toute relative, qui semblait, bien que incroyablement puissant, rattrapable aux yeux de Aki. Cette force là, cette puissance là, c'était tout à fait autre chose. C'était incommensurable, effrayant, paralysant, et ça dégageait comme une certaine beauté.

Alors il ne les tuerait pas? Voilà des paroles que Aki eut plaisir à entendre. Elle ne voulait pas mourir maintenant, pas encore, pas avant d'avoir pus servir à quelque chose dans ce monde, pas avant d'avoir pus tué l'homme des rocheuses, pas avant d'avoir pus revoir les gens qu'elle aimait. Non, pas maintenant, pas encore, cela lui était impossible à imaginer. Mais même si un relatif soulagement c'était propagé en elle, elle ne pouvait lui faire confiance. Trop de cruauté en lui pour accorder une réelle foi en ses paroles.

Il leur posa une question. Une question simple, une question à laquelle Aki avait l'habitude de répondre sans prendre de détour. Mais là, sa gorge était nouée. Pourtant elle sentait qu'il fallait, qu'il fallait qu'elle réponde, que n'importe quoi pouvait être pris comme un affront par cet homme là, n'importe quoi. Alors elle se ressaisis, décida de ne plus se laisser paralyser par cette peur excessive. Oui, il fallait avoir peur, mais il ne fallait pas empêcher la peur d'éloigner le danger.

-Aki Nishiie.

Pas besoin de plus, ou tout simplement pas possible d'en dire plus. Cela avait déjà demandé un réel effort de dénouer sa gorge pour laisser passer ces deux mots, elle se sentait ridiculement faible, ridiculement en dessous de tout, mais elle devait cesser cela, comme elle avait sus ravaler sa peur aux rocheuses pour provoquer de front l'homme aux cheveux blancs. Après tout elle s'en était bien sortis à l'époque. Il ne s'agissait pas là de le provoquer mais plutôt d'en réchapper. C'était une toute autre affaire, sans doute bien plus compliquée.

Puis il posa une autre question, beaucoup plus dure, beaucoup plus effrayante, une question qui eut pour effet d'annihiler toute les bonnes résolutions de la druidesse. Aucun sang froid la gamine, c'était ce qu'elle pensait d'elle même. Elle allait se mettre à trembler si elle ne se retenait pas un peu plus. Elle serra les dents. En temps normal elle aurait eu l'occasion de s'énerver, de mal prendre ce qui avait été dit mais là ... là tout son instinct ne lui criait qu'un mot. Cours. Cours. Cours.

Cela ne servirait à rien, et elle le savait, il fallait jouer le jeu, le jouer jusqu'au bout, et espérer qu'il soit de bonne humeur, espérer qu'il ne les descendrait pas sur le champ. Devait elle répondre à cette terrible question? Elle jeta un regard à Hellkun. Le détestait elle à ce point? Non. Ses pensées avaient été idiotes, dictées par cette étrange maladie qui s'était emparée d'elle. Elle n'était pas comme cela, elle ne l'avait jamais été. Elle était quelqu'un de bon, quelqu'un de fondamentalement bon, elle le savait. Elle ne pourrait jamais laisser quelqu'un mourir juste pour son arrogance.

Elle retourna son regard vers Zayro, un regard effrayé mais déterminé. Un regard qui en disait long sur tout ce qu'elle ressentait, sur le conflit intérieur qui se produisait en elle. Et puis elle souris. Doucement. Aucune provocation, aucune, juste un sourire résigné et fataliste.

-Si tu dois tuer quelqu'un, tue moi. Il a sans doute plus de potentiel que moi. Je suis celle qui ne sers à personne ici. Mes rêves ne valent rien, tant de gens ont les mêmes. Je voudrais vivre pour les voir se réaliser mais à réfléchir, ce n'est pas si grave.

Humilité. Un mot craché à sa figure pendant des années, un mot qu'elle venait de comprendre. Sa vie ne valait rien. Sa vie ne valait rien face à celle des autres parce que si elle mettait sa vie au dessus de celle des autres, alors elle même ne vaudrait plus rien, plus rien du tout. Elle ferma les yeux une seconde. Elle avait peur, plus peur que jamais, elle espérait que si il tenait sa parole, il le ferait vite, sans douleur, et qu'il ne verrait pas Mizu.

La renarde quant à elle était paralysée. Non. Non, elle n'avait pas dit ça! Pourquoi n'avait elle pas tout simplement dit que Hellkun était un nul, un idiot, un vantard qui ne servirait jamais à rien? Pourquoi n'avait elle pas dit qu'elle avait une volonté de fer, qu'elle voulait aider tout les gens présents en ce monde et qu'elle se battrait jusqu'au bout, que c'était elle qu'il fallait garder! Pourquoi?

Mais Aki était sereine avec les mots qu'elle avait prononcé. Elle savait que pour l'instant elle était inutile, parfaitement inutile, et que même si elle était épargnée cette fois, cela ne l'empêcherait pas de rester à jamais inutile. Alors que Hellkun avait un caractère beaucoup plus orgueilleux, beaucoup plus apte à se mesurer à tout les défis qu'elle qui manquait de cela. Elle voulait trop aider les gens, et l'on ne peut pas sauver tout le monde. Elle ne remplirais jamais son objectif. Si elle vivait elle ferait son maximum mais n'atteindrais jamais son rêve. Jamais. Alors autant mourir, autant mourir à la place de Hellkun, même si pour elle ce n'était qu'un gamin vantard.

Sacrifier sa vie pour celle d'un autre n'était ce pas le premier pas vers son idéal, justement ?




 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mer 16 Sep - 1:27




Rencontre avec Aki Nishiie, Zayro Jinn


Cet homme. Il était apparu comme un éclair et sa présence me dérangeait grandement, bien que j'étais dans l'impossibilité de le lui montrer, à cause de ce sentiment d'impuissance qui m'avait envahi en un clin d'oeil. Il avait le don, la corpulence et le language parfait pour s'imposer, pour casser l'ambiance. Et moi je n'aimais pas du tout ça. Même sa voix rauque me donnait la chair de poule. En fin de compte, devrais-je avoir peur ? Sa corpulence seulement inspirait la terreur, et il nous étalait ses exploits tout en mettant l'accent sur sa fierté, sa grandeur et son incroyable puissance. Mais, dans mon état actuel je n'y pouvais rien, Aki m'avait déjà démonté, et lui il pourrait finir le travail sans trop de difficulté. J'ignorais encore que ce Zayro était capable de bien pire...Oui, bien pire.

Il nous avait révélé son nom. Il se nommait Zayro Jinn. Je ne le connaissais pas, depuis mon arrivée, je n'avais jamais entendu un nom pareil jusqu'à aujourd'hui. De quel monde venait-il ? Qui était-il ? Et pourquoi adoptait-il un language aussi hautain et par dessus-tout, flippant ? J'avais ressenti sa présence tout au loin mais sa puissance était visible même à l'œil nu. Et Aki ? Elle était beaucoup plus forte que moi et la voilà qui était prise de panique. Ce Zayro ne m'inspirait aucunement confiance, car même à deux, on n'arriverait pas à sa cheville. Et pour tout vous dire, même mon arrogance me conseillait de partir loin d'ici. Il s'était présenté et s'était même permis de commenter le petit combat qui m'opposait à la Druidesse. Non, mais de qui s'agissait-il ? J'avais envie de le savoir mais son ton hautain n'inspirait pas confiance, ainsi que son regard glacial et ténébreux.

Aki avait dévoilé son identité, il ne manquait plus que moi. Je me demandais si c'était juste de dire mon nom à un parfait inconnu ? Oui oui, je n'avais pas le choix car il m'inspirait la terreur, et je tenais encore à ma vie.

- Je suis...(4 secondes) Hellkun.

Il avait sûrement pu remarquer mon hésitation ainsi que la peur qui se lisait sur mon visage. Je ramenais mon pied gauche sous mon ventre tout en essayant de ne pas fixer l'inconnu. Mais à chaque seconde, ma curiosité augmentait et j'avais envie d'en savoir plus à son sujet. Même s'il avait l'air d'un envoyé du diable, il pourrait avoir un bon côté mais j'étais encore loin, loin de pouvoir prononcer un seul mot.

À mon grand étonnement, Zayro voulait savoir lequel de nous deux méritait la mort. Il avait pourtant bien promis de nous faire aucun mal, selon lui, on ne valait rien. À cet instant précis, mon cœur semblait vibrer, ma respiration augmenta de fréquence, une goutte de sueur perla le long de ma joue. Je pris le soin de l'enlever d'un revers de main. Tout cela avait pris une tournure qui me donnait envie de pisser. J'avais peur, mais ma réponse était tout à fait logique, il fallait juste que je trouve le courage, un courage qui semblait s'éloigner de moi à chaque fois que mon regard se dirigeait vers ce mystérieux inconnu.

Aki prit la parole, elle était bien plus brave que moi mais, sa voix traduisait une peur constante et dominante. À mon grand étonnement elle s'était désignée. Elle avait choisi la mort à ma place. J'écarquillai des yeux tout en serrant l'emprise de ma main sur mon genou, oubliant s'il s'agissait de mon propre corps et que je me faisais du mal mais peu importe, mon impuissance avait pris le dessus. J'étais crispé et cela se lisait sur mon visage, non seulement à cause de mon impuissance face à ce phénomène qui était assis sur la roche juste en face de moi, mais aussi parce que la décision d'Aki ne me convenait pas du tout. Je regardai Zayro, Aki avait tout dit. Était-ce nécessaire une intervention de ma part ? Peut-être que non, Aki voulait mourir, qu'il en soit ainsi ? Non ! Elle m'était chère, car elle avait gagné ma confiance, et son importance à mes yeux était grande et honorable. Elle était mon amie !

-Elle raconte n'importe quoi, tsss... Si vous aviez eu la chance de regarder ne serait-ce qu'une seconde de notre pseudo-combat, vous auriez vu qu'Aki a de meilleures aptitudes que moi. Dans un monde comme Kosaten, seul les plus forts survivent, non ? Ma vie n'est que défaite et échec au sein de ce monde qui m'est totalement étranger. Je n'arriverai peut-être à rien même en étant en vie. J'ai la détermination mais je manque de puissance. Elle, elle a la puissance, la force, son courage et sa vaillance se lit dans chacun de ses mouvements alors que moi je ne défends qu'une fierté expirée depuis le jour que j'ai laissé mon trône, mon monde. Beaucoup de gens sont comme moi, arrogants mais impuissants, alors qu'Aki...Vous en trouverez d'autres portant son nom, mais sa capacité à se faire valoir restera unique grâce au courage qu'elle prétend ne pas avoir.

J'avais tout dit. Je m'attendais au pire, certes je ne voulais pas la mort, mais Aki était la mieux placée pour...vivre.

La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5532
Yens : 83
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 119
Exp:
5/24  (5/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mer 16 Sep - 3:54



«Un trajet, des destinées croisées»
Vers Chikai

* Ce rp se passe après le combat contre le dragons zone volcaniques et avant "la prophétie du royaume sombre" aux plages paradisiaques (suivre chrono de zayro)


Zayro restait assit, on ne pouvait pas dire qu'il faisait grand chose, ni même qu'il tentait des les intimider, de toute manière, ils semblaient déjà avoir peur et faire ça à merveille. Il en aurait presque soupiré s'il en ressentait le moindre désir, mais non, au lieu de cela, il se contentait de regarder froidement ses deux opposants du jours, sans un mot, en silence. Cette ambiance avait quelque chose de très pesant au final, car c'était une analyse constante des adversaires, de la situation et de sa prochaine étape d'évolution.

Que ce soit dans les traits paniqués, mais contenus de Aki Nishiie, ou bien dans la sueur qui découlait du front d'Hellkun, il était amusant de regarder les faibles prendre pleinement compte de leurs statuts au sein de Kosaten. Rares étaient ceux qui en touchaient l'évidence même, se disant avant même qu'un seul poings ou mot ne soient lancés, qu'ils n'avaient aucune chances.

L'aura de Zayro semblait être persuasive et ses mots, aussi. La jeune femme se présenta d'abord, dévoilant donc un nom et même un prénom, elle était concise, c'est bien, ça changeait de certains élus, qui cherchaient toujours à tort ou à travers à lui faire perdre son temps, ici, elle s'épargnait sa colère (colère, façon de parler) c'était un bon point. Le jeune homme aussi se présenta, avec une légère latence, signe d'un stress ou cherchait t'il à lui mentir ?


Aki Nishiie... Et Hellkun.

Il ne fit rien de particulier, pas de geste ou d'expression pouvant trahir un étonnement, un contentement, non, il s'était simplement mit à repeter bêtement les deux prénoms, comme s'il voulait voir leurs réactions ou enregistrer l'information. Sans jamais cligner des yeux, Zayro observa bien plus attentivement les deux jeunes élus, après avoir posé sa fameuse question.

Qui méritait de vivre ou de mourir ?

C'est la jeune femme qui encore une fois, prit le devant et le pas, pour dévoiler une facette de sa personnalité, de l'humilité et un sens du sacrifice. Elle disait que si l'un d'eux devait y passer, ce devait être elle. Prétendre même que ses rêves n'étaient que futilités, inutiles et ne verraient pas le jour, qu'ils ne méritaient pas que l'ont se battent pour ça. C'était un mélange d'abandon et donc de lâcheté, et par la même de faiblesse, chose que ne supportait pas Zayro.... Et en même temps, d'un profond courage. Tout abandonner pour sauver un inconnu, c'était digne d'un héro. Oh mais j'oubliais, Zayro n'aimait pas ça non plus.

Il toisa la jeune femme, avant d'écouter un autre discours, qui s’emboîta comme pour convaincre de nouveau le Fuyujin. Cette fois ci, c'est Hellkun qui sorti son argumentaire, pourtant, Aki semblait avoir fait son choix, si convaincue de mourir qu'elle en ferma les yeux et se préparait mentalement, mais Jinn n'avait pas bougé, du moins pas encore. Mais il y'a un point, ou le jeune homme attira l'attention du colosse, qui se leva à ces mots ;


... Dans un monde comme Kosaten, seul les plus forts survivent, non ?...

Je suis d'accord sur ce point. Fit t'il en se levant.

Il répétait qu'elle avait la force, plus d'experience, mettant sa fierté de coté, ce ne devait pas être facile pour le jeune homme, d'agir ainsi, mais ils se défendaient mutuellement. Aki de son coté, avait aussi mit en avant le futur potentiel d'Hellkun, et maintenant au final de  tout ça, aucun des deux n'acceptait de vraiment choisir, en se désignant l'un et l'autre devant Zayro.

Vous avez fais votre choix dans ce cas. Les faibles n'ont pas leurs places, ni ici, ni ailleurs. Il se peut que certains développe du potentiel, mais...  Vous finirez pas être avalés dans la guerre qui se prépare, tôt ou tard, vous avez trop de retard.

Il se décida à marcher vers eux, ses pas lourds s'enfonçait dans le sol, sa carrure était impressionnante, il remit soudainement sa capuche, puis il laissa tomber une lame aux pieds d'Aki Nishiie, et une autre lame aux pieds d'Hellkun. Zayro l'avait dit, il ne se salirait pas les mains aujourd'hui, c'est hors de question, et des élus comme eux étaient grands pour faire le choix les menant à leurs destinées communes. Il était temps de voir lequel d'entre eux, était prêt à se battre pour défendre ses rêves et ses ambitions dans ce monde. Les lames venaient directement de la tenue de Jinn, accrochés normalement à sa ceinture, juste un peu plus bas.

C'étaient des sortes de crochets aiguisés et recourbés, d'environs vingt bons centimètres, qui étaient destinés à éviscérer ses victimes ou trancher une jugulaire pour amener l'artère avec. Il allait au moins leurs expliquer comment on s'y prenait.


Seuls les actes comptent. Je l'ai dis, je ne vous tuerais pas, vous allez choisir votre destin à la place. Il suffit d'enfoncer la lame ici, vers la jugulaire pour une mort rapide, ou ici vers le foi, pour une mort lente et douloureuse. Allez y.

Dit t'il, tout simplement, comme si c'était la chose la plus banale au monde. En ayant montré ou visé, il attendait d'eux qu'ils le fassent, que l'un d'eux choisisse. Allait t'il être étonné ?

_______

* pose deux lames à vos pieds et vous demandent de faire votre choix.



Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mer 16 Sep - 10:51


 
Fin?

 
AVEC — Hellkun et Zayro


 


Il s'approchait. Il s'approchait et c'était sans doute la pire des constatations que Aki n'avait faite en ce monde. Seuls les forts survivent. Le coeur de Aki battait avec une violence incroyable. Seuls les forts survivent. Elle comprenait maintenant ce qu'il avait l'intention de faire et la lourde chape de plomb ne cessa pas de s'abaisser sur les quatre présents. La renarde avait peur, tellement peur, mais pas pour sa vie, pas besoin d'avoir peur pour sa vie, il ne l'avait sans doute pas vue, et il lui suffirait de s'enfoncer dans les méandre de cette forêt qui offriraient de superbes repaires pour se cacher. Non, elle avait peur pour Aki, si peur qu'elle croyait en mourir. Es ce possible d'aimer quelqu'un à ce point? C'était ce que se demandait aussi Aki en pensant à Mizu.

Si je dois mourir, pensait elle, envoyant toutes ces ondes à son amie. Si je dois mourir n'essaye pas de me sauver, tu ne peux pas, il es trop fort. Fuis, fuis tant que tu le peux, fuis mon amie, que je ne sois pas responsable de ta mort aussi, fuis pour que ta mort ne me suive pas en enfer.

Il lâcha une arme au pied de chacun des deux élus. Toujours plus clair étaient ces intentions, limpides même, pire encore lorsqu'il expliqua plus ou moins ce qu'il attendait d'eux. Instinctivement, Aki se baissa et ramassa l'arme. Deux choix s'offraient donc à elle. Tuer Hellkun ou se tuer.

C'était ce qu'il leur proposait. Tuer l'autre ou se tuer, n'est ce pas? Elle serra les dents, sentant la colère la gagner. Foutus Fluide, il l'empêchait de réfléchir correctement et propulsait en elle des émotions idiotes, dont elle n'avait pas besoin maintenant. Elle entendait presque la voix de Mizu de l'autre coté de la clairière. Tue Hellkun, tue Hellkun, il ne vaut rien face à toi, rien, rien du tout, et tu le sais. Toi tu as des valeurs et un sens à ta vie, toi tu es capable d'aimer, de te battre pour ceux que tu aime ...

Oui, Mizu, oui, mais il l'avait également défendue. La jeune druidesse ne savait pas si c'était le fait qu'elle s'était sacrifiée en premier, mais il avait suivis, il l'avait défendu, il s'était sacrifié à son tour ... Quel cliché, que c'était facile de se débarrasser ainsi du poids de la culpabilité! Oui c'était facile, et ce qui se dessinait peur à peu dans l'esprit d'Aki était facile aussi. Elle pouvait tout simplement se tuer, tout simplement que ça finisse ici, comme ça, sans plus de problème. Hellkun vivrait sans la culpabilité. Elle mourrait et rejoindrait la Mère. Elle se tourna vers Zayro, toujours la peur et la colère entremêlée, un peu de tristesse aussi.

-J'aime la vie. J'aime ce monde, moi, j'ai appris à l'aimer. J'aurais voulus faire de grandes choses, j'aurais voulus avoir le temps de devenir plus forte et te prouver à toi que les faibles ne sont pas condamnés à le rester. Mais dois je apprendre à quelqu'un comme toi que nous ne sommes pas tous forts de la même façon?

Elle se tourna ensuite vers Hellkun, cherchant le regard de son compagnon de Seika. Il ne la tuerais pas, non, il n'en avait pas la force, pas plus qu'elle n'aurait la force de le tuer, cela c'était certain.

-Je t'épargne la culpabilité. Alors profite de ta vie.

Mizu c'était transformée derrière les arbres, elle avait compris, elle avait tout compris, et elle devait empêcher son amie de se nuire à elle même, par tout les moyens possibles, par sa vie même si il le fallait. Elle bondit hors des arbres mais tard, trop tard.

Aki se demandait juste où? Comment mourir. Mourir simplement, sans artifices ou mourir dans la douleur? Mourir en vivant vraiment une dernière fois, en sentant tout son corps partir peu à peu, mourir vraiment? Son choix était fait. Elle lança un dernier regard à Hellkun et lui souris. Elle ne pouvait pas lui en vouloir, après tout, il valait mieux qu'elle meure plutôt que d'attiser la colère de Zayro et qu'ils meurent tout deux.

Elle leva les yeux vers le ciel, ne regardant plus la lame directement dirigée vers son foie. Une mort vivante, une mort où l'on attends, elle voulait prendre le temps de regarder le soleil en même temps. Puis la lame s'enfonça. Elle ne cria pas. Elle s'était entraîné à ne pas crier devant la douleur mais là, c'était bien plus dur qu'avant. Elle s'effondra sur le dos, se contentant à présent de regarder le ciel. Elle avait mal, si mal même que son corps lui semblait être océan de douleur, océan de souffrance.

Mais elle s'en fichait, encore un peu de vie, encore un peu de temps ... Mizu était redevenue renarde dans sa course, filant toujours vers son amie. L'animal s'affala au coté de la druidesse et continua à la regarder, la regarder ... Aki tourna ses yeux vers elle et sourit. Elle se fichait de ce qui pourrait bien se passer autour maintenant, elle se fichait que l'autre puissant con aux cheveux blancs se moque de sa stupidité ou que cet espèce d'arrogant prétentieux s'en veuille. Elle s'en fichait, elle avait les yeux dans ceux de Mizu, soutien silencieux face à la peur de la mort.

Je suis là, ne t'en fais pas, jusqu'à la dernière seconde je serais là, quel qu'en soit le prix. On s'en fiche d'eux, on s'en fiche, d'accord? On est juste toute les deux d'accord, juste toute les deux, et on a besoin de rien d'autre que d'être toute les deux. Il a eu ce qu'il voulait, maintenant il va peut être juste s'en aller, juste te laisser mourir, et nous on va dormir ensemble, dormir pour toujours, d'accord Aki?

Tout cela elle ne l'avait pas dit, mais la druidesse l'avait entendus. Une douce voix qui s'était faufilée dans son esprit, une voix grave et gentille, une voix trop puissante pour le petit renard mignon qu'était Mizu, une voix de démon. Le cœur de Aki avait déjà commencé à ralentir. Elle était bien loin de mourir, mais elle s'était calmée, apaisée, certaine que dorénavant rien ne la séparait plus de la mort hormis quelques heures de souffrances.




 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mer 16 Sep - 12:46




Rencontre avec Aki Nishiie, Zayro Jinn


Quel plaisir trouvait-il à poser ces actions ? Essayait-il de se faire valoir ou cherchait-il juste à prouver qu’il avait une puissance bien plus grande que la notre ? Il ne faisait preuve d’aucune humanité, mais il avait quand même une puissance extraordinaire. Il pourrait s’en servir pour aider les gens, les plus faibles, son soutien ainsi que sa force seraient d’une grande aide à Kosaten. J’étais persuadé qu’il avait un bon côté en lui mais le trouver m’était quasiment impossible. Son comportement ne me le permettait pas, sa voix, son regard, ses actes ainsi que ses paroles me faisaient flipper. Et j’allais pas essayer de raisonner le diable, je tenais encore à ma vie.

Aki s’en allait petit à petit. Elle faisait son chemin vers la porte de la mort. On le sait tous qu’un jour ou l’autre on mourra, mais on ne s’habitue jamais au fait de perdre un proche, de voir un cadavre étalé sur le sol, baignant dans son propre sang. C’était quelque chose de basique, de fondamental mais l’esprit humain était bloqué sur cette étape, cette traversée qu’est la mort.
Le géant se leva enfin, il était décidé à partir. Mais, il décida d’envoyer balader l’amie d’Aki dans un arbre. Mon regard s’enflammait. J’avais envie de lui foutre mon poing en pleine gueule. Cela ne m’aurait pas suffit. En fait, je ressentais le besoin de lui arracher les membres l’un après l’autre, lui crever un œil de mon doigt, lui faire des entailles sur tout le corps. Je me voyais déjà en train de trainer sa tête dans le sol, lui faisant mordre la poussière. Mais j’étais même pas capable de faire de mal à une mouche. Je ne pouvais oser comparer ma puissance face à la sienne.

Il s’approcha de moi. Je levai les yeux pour regarder Zayro, c’est à ce moment qu’il me prit par le col et m’envoya balader dans un arbre juste derrière. Du sang sortit de ma bouche quand je heurtai l’arbre et une vive douleur se faisait ressentir au niveau de ma colonne vertébrale. J’avais mal, très mal. Ce seul coup ne m’avait pas permis de jauger correctement sa puissance mais je savais qu’il avait une force surhumaine.

-Essayez donc de la sauver, sans te tromper. Me disait-il tout en s’éloignant du corps inerte d’Aki.

J’attendais cet instant avec impatience. Il fallait qu’il parte. Je sautai tout près d’Aki, juste à côté du renardeau. Je regardai son visage, elle était encore en vie. Je n’avais sans doute pas de temps à perdre. Cette plante, il fallait que je la trouve. Je me retournai alors tout en regardant à travers les arbustes. Tout cela était encombrant, je paniquais. Je devais la sauver mais il fallait que je trouve cette plante. La trouver, c’était bien, mais je n’avais pas le droit à l’erreur.  


La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun




Dernière édition par Hellkun le Jeu 17 Sep - 4:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5532
Yens : 83
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 226
Nombre de topic terminé: 119
Exp:
5/24  (5/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mer 16 Sep - 13:29



«Un trajet, des destinées croisées»
Vers Chikai

* Ce rp se passe après le combat contre le dragons zone volcaniques et avant "la prophétie du royaume sombre" aux plages paradisiaques (suivre chrono de zayro)


Si l'ont pouvait bien parler d'une chose, dont le colosse de Fuyu était dépourvu, c'était bien d'Humanité. Zayro était plutôt impassible, aussi stoique et droit qu'un mur, aussi bavard qu'un croque-mort et qui n'avait aucune confiance envers son prochain, ne respectant que de rare guerriers d'exceptions, sans pour autant avoir du remord s'il devait les tuer un jour, alors quand il voyait ces deux élus, c'était vraiment comme si la mer balayait un grain de sable.

Les lames étaient posées sur le sol, n'attendant plus qu'une main venant la saisir, et ce fut comme d'habitude Aki nishiie qui fut la première à faire quelque chose, sans pour autant s'y dévouer, elle prit cela comme par automatisme, malgré la peur qu'elle ressentait. Zayro savait très bien ce qu'il faisait et il savait très bien ou cela finirait. Mais il écouta sobrement les propos de la jeune femme, disant aimer la vie, son discours était pathétique, risible, il résonnait comme celui d'une faible se donnant bien trop de valeur, il rectifia le tir en la coupant dans son élan de verve ;


Nous ne sommes pas tous égaux, c'est exactement pour ça que je suis ici. Vous êtes dans l'équation, soyez en honorés.

Même eux devaient peiner à comprendre une raisonnement du messager des enfers. Faire parti de l'équation ? Comme s'il prenait ça pour un jeu, en verité, ce n'était pas tout à fait ça, mais disons que pour Zayro, qui avait un regard objectifs, neutre et analytique de la situation, les élus n'étaient bien que des pions, inégaux, qui avançaient leurs démarches par rapport aux faux dieux. Plus il y'avait d'élus, mieux c'était pour la guerre, mais depuis peu, Jinn pensait aussi (depuis le temple et l'intervention de Manshee en verité) que c'était une force dont se servait ces fausses divinités.

Alors écarter quelques pièces de l'échéquier, n'était parfois pas un mal. Elle sembla ensuite s'adresser à Hellkun, qui lui en retour, ne trouvait rien de mieux à faire que... Ne rien faire justement, même pas prendre la lame, cela ne lui traversa pas l'esprit !

Mais ce qui traversa Aki en revanche, fut la lame de Jinn, qu'elle s'était enfoncé au niveau du foi, une bonne entaille, profonde, mortelle et douloureuse, mais elle ne fit pas un cri. Elle avait du courage. Dans sa franchise, pendant qu'elle s'écroulait sur le dos, peut être apaisée désormais, Zayro dit tout haut ;


Si j'avais choisi, vous seriez mort tous les deux. Mais Hellkun semble le plus faible pour le moment, donc si l'un de vous devais survivre, ce n'était pas lui.

La franchise, tonnante de Zayro, tomba dans les oreilles de Hellkun, qui malgré tout, semblait se focaliser sur autre chose. Pas difficile à comprendre d'ailleurs, il espérait la sauver, trouver soit de l'aide, soit de quoi la soigner surement. Pour être honnête, s'il agissait vite, il pouvait stopper l'hémorragie mortelle, même si elle devrait se faire voir par un médecin, avec la magie, la chirurgie n'était pas obligatoire dans ce monde, et Aki pouvait être sur pied rapidement.

Un renardeau ou une renarde vint se blottir sur le corps de la pauvre jeune femme, désormais sur le dos, le sang se répandant sur le coté. Un autre familier ? Décidément, entre Hanalea, Rhadamanthys et d'autres, cela devenait une mauvaise habitude chez les élus. Il s'avança pour mettre un coup de pied dans le ventre de la petite créature, de sorte à ce qu'elle percute l'arbre contre lequel s'était appuyé l'autre jeune homme.

C'était barbare et gratuit, mais Mizu, la petite bête, était encore en vie et sans doute prête à tenter de retourner encore vers sa maitresse. Zayro fixa Hellkun, pour lui dire ;


Vous voulez la sauver n'est ce pas ? Le village le plus proche est à quelques kilomètres, elle mourra avant avec une telle blessure. Dans cette forêt, la plupart des herbes de ce monde, n'ont vu le jour qu'en Kosaten. Certaines plantes sont toxiques et aussi mortelles, j'espère que vous êtes bien renseignés.  

Jinn prit Hellkun par le col, le soulevant à sa hauteur, pour le fixer dans les yeux, avant de lui mettre un coup de poing dans le ventre, assez violent, mais pas de quoi l'assommer, juste aussi gratuitement qu'il le fit pour l'animal, avant de le projeter contre le tronc derrière lui. Ramassant la première lame, puis la seconde, qu'il essuya et raccrocha sur sa robe de combat.

Fermant sa tenue de vagabond, il enjamba le corps de Aki Nishiie, qui semblait étrangement en paix avec elle même, sereine, c'était au moins un bon comportement face à la mort. Il ne la regarda pas plus que ça, et commença à s'en aller, doucement mais surement.


Essayez donc de la sauver, sans te tromper.

Fit t'il froidement, avant de finalement s'éloigner, comme une mauvaise tempête qui était désormais passés et partie. Mais le pire était t'il vraiment passé ?

_______

Hrp :  Zayro parti

MAIS, comme Hellkun est assez récent en Kosaten, et que les plantes de ce monde sont différentes du sien et de ceux des élus, voila ce que je vous propose, un petit lancé de dé (oui je me venge de toi aki kakakaka) !

Quand tu posteras Hellkun, tu n'auras qu'a lancer un dé, c'est l'option situé juste en dessous de prévisualisé, à gauche (D6)

Citation :
1. La plante est medicinale, tu stoppes l'hémorragie et sauve Aki (bravo)
2. La plante est toxique mais ses vertus sont thérapeutiques, Aki malade mais sauvée
3. La plante aggrave la blessure en intoxiquant Aki, tu dois retirer le poison et trouver une autre plante (pas de second lancé de dé, tu tombe sur la bonne)
4. La plante est medicinale (voir numéro 1)
5. La plante ne fait rien, trouve en une autre (pas d'autre lancé de dés) ou fait un garrot
6. La methode que tu veux




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Mer 16 Sep - 15:20


 
Mizu

 
AVEC — Hellkun et Zayro


 


Spoiler:
 
Le coup est bref et brutal, beaucoup trop puissant pour que mon petit corps faible y résiste. Je sens que je m'envole dans les airs avec un petit couinement de souffrance, mais je ne ferme même pas les yeux, je les laisse rivés sur Aki. Je ne peux pas la laisser seule, elle va paniquer si elle reste seule, je dois la rejoindre au plus vite. Tout à coup je sens que mon vol s'arrête contre un arbre. J'ai mal, je sens que certains de mes os ont cédés sous le choc, mais cela ne sera jamais aussi terrible que lorsque j'avais arrêté le gardien des arbres. Et à vrai dire je m'en fiche, je dois rejoindre Aki, il ne me reste plus que quelques secondes pour profiter de l'avoir à mes cotés, je ne veux pas les gâcher. Je n'oublie pas de lâcher un regard haineux à ce salaud par qui tout est arrivé et je boitille difficilement jusqu'à la rousse.

Elle souffre, je le vois dans ses traits, même si elle souris encore, on pourrait presque croire qu'elle a plus mal pour moi que pour elle, je la vois essayer de tendre sa main pour caresser mon pelage et je la mords doucement. Ne bouge pas, ne t'épuises pas, tu en as suffisamment fais comme ça. Moi je ne crains rien, je m'en fiche de mourir si tu n'es plus là, tu es ma seule raison de vivre Aki, alors ne bouge pas, s'il te plait. Je plante mes yeux bleus dans ceux verts d'eau de mon amie pour continuer à lui communiquer mon courage et mon soutien.

L'homme s'en va. Je m'en fous je ne lui adresse pas même un regard, par contre celui que je regarde, c'est Hellkun, je détourne mes yeux quelques secondes de ceux de Aki pour le menacer du regard. Trouve quelque chose à faire, sauve là, où je te tue sur le champ. Sauve là où je rendrais son sacrifice inutile, rien à faire, je te ferais payer pour sa vie. C'est tout ce qu'on peut lire dans mes yeux, je ne vais pas me fatiguer à m'adresser à un humain faible et ridicule comme lui. Je sais bien que Aki aime les humains, je sais bien que malgré son énervement, elle aime bien Hellkun, c'est sa faiblesse d'ailleurs, l'amour. Moi je n'aime qu'elle, je n'aimerais jamais qu'elle.

Elle m'a recueillie, elle m'a soignée, portée contre sa cape pendant des années, quand je tombais malade ou que j'étais fatiguée, elle a dormis toute les nuits à mes cotés, elle a toujours tout donné pour pouvoir me garder, elle s'est battue pour moi et je n'ai pus la sauver qu'une fois, et cette fois, je ne la sauverais pas. Un renard peut il pleurer, de l'eau peut elle couler de mes yeux comme elle lorsqu'elle m'a sauvée, pas très loin d'ici, après que j'ai arrêté une attaque mortelle contre elle? Pourrais je pleurer pour la mort de mon amie? Je voudrais, je voudrais pouvoir être un peu plus comme elle, un peu plus humaine pour pleurer sa mort, même si je vous hais, humains, je voudrais l'être pour l'honorer comme elle le mérite.

Aki ... Si tu meurs que vais je faire, où vais je aller, qui vais je protéger. Je suis une gardienne Aki, je suis TA gardienne, et maintenant à cause de toi je suis ici, dans ce monde étrange, ne m'y laisse pas seule, laisse moi encore veiller, laisse moi s'il te plait t'aimer encore pour toujours. Je t'ai donné le droit au "toujours", tu ne vas pas le consumer maintenant? Ma chérie, le temps n'a plus d'emprise sur toi grâce à moi, alors ne te gâche pas, ne te gâche pas comme ça ... Te rends tu compte seulement de tout ce que je t'ai donné pour en arriver là, serait ce inutile tout ce que j'ai fait?

Et merde, j'ai l'impression que tu ne me comprends même plus. Je vois que tes yeux se voilent, je vois que tu pars, et je ne peux pas, non je ne peux pas le laisser faire! Reviens ! Reviens! Je pose une patte sur ta joue et sors un peu mes griffes, un petit picotement pour ne pas te laisser aller, ça suffis et tu reviens un peu à toi, je sais que tu n'en as plus pour longtemps, alors laisse moi au moins profiter de ta présence jusqu'au bout. Je t'en prie.

Un autre regard vers Hellkun, que fait il celui là? Ne vois t-il pas qu'elle est en train de mourir, hé! Il faut la sauver gros empoté, crois tu donc que j'ai le pouvoir de la soigner? Mais je suis là pour compenser sa force moi, pas sa régénération qui était censée être parfaite ! Pas assez visiblement. Si tu ne te dépêches pas un peu plus, humain, je t'égorge. Je te ferais connaître la peur et je t'égorgerais, dès son dernier souffle.

Je pose ma petite tête contre le front de Aki, je la pousse légèrement, elle ne doit pas partir, peut être que cet idiot trouvera une solution, mais si elle pars ce sera la fin, on ne pourra plus la sauver. Je veux lui dire quelque chose, lui parler, mais j'ai la gorge nouée, comme une humaine, c'est ridicule! Cela va m'empêcher de la sauver ces histoires de tristesse! Allez bouge toi ma grande, sauve là!

-Aki ... Aki tu m'entends?

Je chuchote, avec cette voix qui ne me va pas du tout, une voix presque d'homme en fait, mais comment faire, je suis un démon après tout! Elle devrait déjà s'estimer heureuse que je puisse parler. Et puis ma voix ce n'est pas une voix, c'est des milliers de voix qui parlent toutes à la fois, ça fait du bruit, beaucoup de bruit, c'est pour ça que je ne parle pas souvent.

-Hé Aki, pars pas, je suis là, je suis là. Tout vas bien je suis là ma belle, je pense à toi, je suis avec toi.

Je vois qu'elle me souris, elle m'a entendue je crois, j'espère parce que je n'aime pas parler, je trouve ça ridicule. Trop humain comme d'habitude. Mais bon si elle souris c'est que j'ai bien fait alors je continue encore un peu et ça doit être étrange ce petit renard qui rassure son amie avec une voix profonde et terrifiante comme celle là. Oui, ça doit même être un peu drôle mais bon, c'est comme ça, c'est ma voix.

-Allons, ne pars pas, sinon qu'est ce que je fais moi? Hein? Qu'est ce que je fais sans toi? Alors accroches toi tu veux, montre que t'es mieux que les autres humains, rends moi fière de toi ma Aki, reste en vie, je t'en prie.

Et si je pouvais pleurer je le ferais, en fait je pleure, je pleure de l'intérieur et j'ai l'impression que mon coeur se déchire mille fois et encore et encore et ça fais drôlement mal et je ne comprends pas pourquoi ma grosse voix elle tremble comme ça, je ne veux pas, je ne veux pas, et je me mets à parler plus fort, presque à crier.

-AKI ! Aki si tu meurs je te retrouve là bas et je te tue une deuxième fois! Idiote! Meurs pas!

Et il y a des sanglots dans ma voix même si mes larmes ne coulent pas. Aki..




 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 17 Sep - 4:52




Rencontre avec Aki Nishiie, Zayro Jinn


Quel plaisir trouvait-il à poser ces actions ? Essayait-il de se faire valoir ou cherchait-il juste à prouver qu’il avait une puissance bien plus grande que la notre ? Il ne faisait preuve d’aucune humanité, mais il avait quand même une puissance extraordinaire. Il pourrait s’en servir pour aider les gens, les plus faibles, son soutien ainsi que sa force seraient d’une grande aide à Kosaten. J’étais persuadé qu’il avait un bon côté en lui mais le trouver m’était quasiment impossible. Son comportement ne me le permettait pas, sa voix, son regard, ses actes ainsi que ses paroles me faisaient flipper. Et j’allais pas essayer de raisonner le diable, je tenais encore à ma vie.

Aki s’en allait petit à petit. Elle faisait son chemin vers la porte de la mort. On le sait tous qu’un jour ou l’autre on mourra, mais on ne s’habitue jamais au fait de perdre un proche, de voir un cadavre étalé sur le sol, baignant dans son propre sang. C’était quelque chose de basique, de fondamental mais l’esprit humain était bloqué sur cette étape, cette traversée qu’est la mort.
Le géant se leva enfin, il était décidé à partir. Mais, il décida d’envoyer balader l’amie d’Aki dans un arbre. Mon regard s’enflammait. J’avais envie de lui foutre mon poing en pleine gueule. Cela ne m’aurait pas suffit. En fait, je ressentais le besoin de lui arracher les membres l’un après l’autre, lui crever un œil de mon doigt, lui faire des entailles sur tout le corps. Je me voyais déjà en train de trainer sa tête dans le sol, lui faisant mordre la poussière. Mais j’étais même pas capable de faire de mal à une mouche. Je ne pouvais oser comparer ma puissance face à la sienne.

Il s’approcha de moi. Je levai les yeux pour regarder Zayro, c’est à ce moment qu’il me prit par le col et m’envoya balader dans un arbre juste derrière. Du sang sortit de ma bouche quand je heurtai l’arbre et une vive douleur se faisait ressentir au niveau de ma colonne vertébrale. J’avais mal, très mal. Ce seul coup ne m’avait pas permis de jauger correctement sa puissance mais je savais qu’il avait une force surhumaine.

-Essayez donc de la sauver, sans te tromper. Me disait-il tout en s’éloignant du corps inerte d’Aki.

J’attendais cet instant avec impatience. Il fallait qu’il parte. Je sautai tout près d’Aki, juste à côté du renardeau. Je regardai son visage, elle était encore en vie. Je n’avais sans doute pas de temps à perdre. Cette plante, il fallait que je la trouve. Je me retournai alors tout en regardant à travers les arbustes. Tout cela était encombrant, je paniquais. Je devais la sauver mais il fallait que je trouve cette plante. La trouver, c’était bien, mais je n’avais pas le droit à l’erreur.

(HRP: Après le lancer) 

Je pris la plante et je m’étais positionné tout près de la jeune fille en détresse. Je n’étais pas médecin ou du moins secouriste mais je savais qu'une plante pouvait sauver des vies. Mais, j’espérais, je ne faisais qu’espérer avoir fait le bon choix. Je fis le nécessaire avec la plante tout en essayant de stopper l’hémorragie. Mes mains étaient tachetées de son sang, du sang d'Aki. Etait-il nécessaire de prier ? Je l'ignorais mais j'implorais l'aide de Poseidon, de Zeus, des dieux Kosateniens, je ne savais même plus ou j'en étais. J'attendais patiemment, mais au bout d'une dizaine de minutes, Aki semblait empirer ! J'avais échoué, p'tain ! Tout allait mal. Que devrais-je faire ? Je remarquai alors que j'avais choisi la mauvaise plante, j’étais sous pression et je gère mal, très mal le stress. L'ami d'Aki etait là, prêt à me sauter à la gorge. J'allais faire le nécessaire, le temps m’était compté. Aki allait mourir, par ma faute ? Non, je retournai dans les arbustes, cherchant la feuille tout en essayant de me calmer, je n'avais plus droit à l'erreur.

Je retournai aupres de la jeune fille, je lui touchai le front tout en me mettant à genou auprès d'elle. Je refis le remède à base d'une nouvelle plante. Sa vie était en jeu. Je soulevai donc sa tête, un peu à la hâte. Je lui fis boire le remède. C’était le bon.

-Aki...Aki ! Aki ! Réveille-toi !

J'attendais, elle allait se réveiller, son pouls était bas, très bas mais je restai confiant. Elle ne faisait que dormir, j'en étais sure.  


La suite est pour le moins… prometteuse


Hell, the Kun




Dernière édition par Hellkun le Jeu 17 Sep - 5:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1224
Yens : 3883
Date d'inscription : 05/10/2014
Age : 91
avatar
Maître du jeu Fondatrice du forum

- http://rp-manga.forum-canada.com



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 17 Sep - 4:52

Le membre 'Hellkun' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'D6' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2361
Yens : 1048
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   Jeu 17 Sep - 10:58


 
Vivante

 
AVEC — Hellkun et Zayro


 


Elle n'était pas morte, pas encore, mais ça n'allait pas tarder. Elle avait sacrément mal, et elle se raccrochait à cette douleur pour ne pas perdre connaissance, mais c'était de plus en plus dur. cela lui demandait de plus en plus d'énergie de garder les yeux ouverts. Elle chercha de nouveaux les yeux de Mizu, Mizu n'était plus là, Mizu était partie, mais Mizu reviens, alors la jeune druidesse plongea ses yeux verts dans ceux de son ami, y cherchant ce dont elle avait besoin pour continuer, pour s'accrocher.

L'artifice ne dura que quelques temps, pas suffisamment, ses yeux se voilaient, elle partait, quelques picotements sur sa joue, à peine suffisant pour la ramener à  la réalité. Puis son front contre celui de Mizu, et sa voix. Une voix que n'importe quel être humain aurait pus trouver sombre et glaciale, pas Aki. Aki sentait la douceur et l'amour qui en émanait, malgré la puissance de cette voix, elle sentait tout cela et elle réussis à tenir un peu encore un peu.

Puis ce fut Hellkun qui vint. Il essaya de la soigner sous le regard anxieux de la renarde. Cela ne faisait rien, mais la druidesse ne parvenait pas à le dire, sa bouche refusait de s'ouvrir. A coté de cela, les douleurs de son combat avec Vergil étaient ridicules, faiblardes. Là elle avait vraiment mal, mais c'en était trop, si il ne fallait pas que ça s'améliore elle voulait que ça finisse maintenant. Elle n'avait plus la force de continuer, c'était trop dur, trop douloureux. Alors elle ferma les yeux, se laissa aller.

Noir et douleur, puis la douleur s'en va, et ça va mieux, es ce que je suis en train de mourir? C'est sympa de mourir finalement. On a plus mal. Et puis merde, la douleur reviens, j'ai rien dit, j'ai mal bordel, j'ai mal bordel, j'ai mal j'ai mal j'ai mal ! Sortez moi de là, sauvez moi, je vous en supplie, j'ai si mal!

Elle se réveilla d'un seul coup, dans un seul hurlement de douleur. Mais la douleur était passée, elle allait mieux. Elle regarda l'emplâtre d'herbe qui recouvrait sa plaie et elle compris. Elle chercha Hellkun des yeux, il la fixait, cherchant sûrement à savoir si elle était morte. Non, elle n'était pas morte, elle n'était plus morte, grâce à lui.

Elle voulut se relever mais la douleur l'en empêchait toujours, tout comme le regard assassin de Mizu qui lui disait clairement que si elle faisait un mouvement de trop elle risquait de le regretter. Elle sourit à sa renarde, elle avait été là jusqu'au bout cette fille là, elle ne l'aurait lâché pour rien au monde.

La jeune femme ne pus retenir les larmes qu'elle avait aux yeux. Elle était vivante putain! Elle était vivante et on l'avait aidé.

-Merci ...

Elle pleurait réellement, elle pleurait aussi la destruction de ses rêves idiots. Il n'y a pas de bon en chaque homme, cet homme là ne pouvait pas avoir de bon en lui, et toute cette souffrance et toute cette peur, dès qu'elle serait de nouveau seul, elle savait qu'elle l’assaillirait de nouveau, mais pour l'instant elle n'était pas seule, il y avait Hell et il y avait Mizu, non, elle n'était pas seule. Elle regarda Mizu, elle ne serait plus jamais seule, mais serait ce suffisant? Serait ce suffisant pour ne pas sombrer, pour ne pas tout laisser tomber après ça? Serait ce suffisant pour empêcher des cauchemars horribles d'agiter ses nuits? Non. Mizu était la meilleure amie qu'elle ai jamais eu mais ce n'était pas suffisant maintenant que ces rêves gisaient, morts, à ses pieds.

Etait elle vraiment vivante? Sans doute pas. Qui est vivant sans ces rêves, qui est vivant quand il ne voit plus de raison de poser un pieds devant l'autre. Son corps vivait encore, son esprit était déjà mort.




 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Rencontre de bons esprits   

Revenir en haut Aller en bas
Rencontre de bons esprits
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes
» PJ, les bons coups VS les mauvais coups
» [UPTOBOX] Bons baisers de Hong-Kong [DVDRiP]
» De bons pokemons !
» Les bons comptes font les bons amis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.