Partagez | .
La plume magique
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: La plume magique   Ven 2 Oct - 16:50




La plume magique





Des biens étranges rencontres s'étaient produites depuis la descente du sommet, le temple, enfin tout ça quoi. Kid essayait de remettre toutes ses idées en place, tout ce qu'il avait apprit ou réapprit dés lors, surtout avec Dante. Mais le jeune homme voulait tracer son propre chemin à l'avenir, il savait dans quelle direction il irait, c'était mieux ainsi.

Le climat de Fuyu disparaissait peu à peu, même s'il continuait à faire froid et que Kid gardait son écharpe, ne serait ce que pour cacher sa cicatrice aux autres, celle qui faisait le tour de son cou, signe d'une décapitation d'une autre vie, avec toujours ces impressions, comme des "déjà-vu" par exemple, qui pouvait parfois coller à son esprit. Toujours un peu confus, tourmenté, il s'enfouissait parfois dans un bien étrange mutisme, alors même qu'il s'apprêtait à entrer dans les territoires neutres de Kosaten, ce grand carrefour de "tout", ou l'ont retrouvait les chemins commerciaux les plus accessibles, empruntant chaque grandes voies menant de Fuyu à Minshu, en passant par l'incontournable Seika et allait parfois également, dans les terres inexplorées, beaucoup plus dangereuses.

Les routes marchandes, menaient à des endroits différents, étaient souvent empruntées, traversaient les villages innombrables qui voyaient le jour ou étaient là depuis aussi longtemps que le mot Kosaten existait. C'était l'un des meilleurs endroits pour faire des rencontres, pas toujours amicales certes, mais bon. Les gens semblaient s'êtres rapidement remis du dernier cataclysme qui les avais touchés. Les failles du royaume des morts étaient refermés, certaines cicatrices, non. Mais la vie allait toujours de l'avant.

Kid refusa toute aide pour le moment, il marchait à pied, simplement et calmement, le village serré dans son écharpe, les yeux rivés vers l'horizon ou le sol, toujours dans un esprit de reflexion sur ses origines, il fut stoppé par un miaulement compulsif, émanant d'un arbre en bord de route, un croisement d'un panneau légèrement plus loin, indiquait que le chemin menait à l'océan, à droite cela menait vers Minshu et au sud à Seika. Cet arbre lui, servait à avoir cloué ces quelques indications pour les hommes, comme il avait servit à ce chaton à monter pour se piéger, ironique n'est t'il pas ?


(Chat) - Miaaaouu mwwaao mwaaoooo...

Hmm ? Oi, je suis pas sourd.

Relevant la tête vers lui et cet arbre qui avait déjà bien vécu et n'était foncièrement pas trop trop haut, il remarquait que la plupart des gens ignorait l'appel à l'aide de cet animal, tout le monde avait mieux à faire, même lui à la base... Pourquoi s'était t'il arrêté au juste ? Une bataille de conscience ? C'est vrai qu'au fond de lui, plusieurs voix se battaient pour lui dire quoi faire ; " Laisse le ainsi et continu " ou " Sauve le " Il avait foncièrement du mal à choisir, non pas qu'au fond de lui, il s'occupe sincèrement du sort d'un si petit être poilu et mignon... Il s'en fichait un peu, mais étrangement, Kid ne l'ignorait pas.

Il décida, de couper la branche et de laisser le destin s'occuper du sort de ce chaton. Le petit être était coincé à cause de l'homme, mais aussi de sa propre peur à évoluer, à retrouver la terre ferme de ses propres pattes, ce qui lui permettait de se battre mais aussi d'avancer. S'il devait mourir en tombant avec cette branche, c'est que cruellement, mais aussi objectivement, rien d'autre n'aurais pu le sauver.

Mais le contraire se passa, même s'il se blessa la patte avant, il survécut et semblait relativement content de son sort, assez pour s'approcher des pieds de Kid et ronronner...


... Désolé pour ta patte, je savais pas quoi faire de toi... Puis il le prit avec lui On est tout les deux... Perdus hein. Je te déposerais à la prochaine ville.

(Chat) - Rrrr...Rrrr...Rrrr...

Kid ne se sentait pas mieux d'avoir sauvé ce chat, ni mal de lui avoir blessé une patte. Il avait du mal à mettre des sentiments précis sur ce qui s'était passé, mais au fond, semblait quand même satisfait du résultat. Ca avait été... Comme une sorte d’expérience. Le chaton s'endormais un peu dans le creux de son coude, marchant encore tranquillement, il était désormais de nouveau ignoré par les autres, comme le fut l'animal sur l'arbre.

Quelque part, il était cet animal, mais il ne demandais pas d'aide et il descendait de lui même cet arbre de confusion, et un jour il saurait poser de nouveau les pieds sur la terre ferme ! Allait t'il encore croiser un regard indifférent. Fixant le chat perdu, il se dit qu'il devait quand même lui donner un nom ;


Karma, ça t'irais plutôt bien... Humphf... Qu'est ce que je raconte...

Se mettant la main sur le visage, il préféra abréger la séance de "prénom" pour se focaliser sur sa marche.







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Sam 3 Oct - 14:55


La vue de l'océan avait fait du bien à Fumiko. Elle ne ressentait plus cet étrange sentiment d'emprisonnement, un espoir de départ germait dans son esprit. Quand ? Comment ?  Les réponses viendraient, mais il fallait pour cela qu'elle en apprenne plus sur ce monde.
Elle marchait depuis longtemps maintenant, avait traversé plateau et forêt sans rencontrer âme qui vive et commençait à désespérer. La faim et la soif la tenaillaient, mais plus encore, c'était ses pieds qui la faisaient souffrir. Elle s'arrêta un moment et s'assied à l'ombre fraîche d'un arbre. Autour d'elle, tout n'était que silence et rien ne semblait vivant. Jusqu'où devrait-elle aller pour trouver quelqu'un ?

Elle profita de cet instant de repos pour se remémorer tous les évènements qu'elle avait vécus depuis son arrivée dans ce nouveau monde. D'abord, elle avait cru à la réalisation de son souhait de liberté, puis on lui avait révélé que sa présence ici n'avait rien à voir avec un séjour en colonie de vacances. Ensuite, sa pause océanique lui avait permis de reprendre espoir mais voilà que maintenant cette marche interminable la minait de nouveau.


Allez, courage Fumiko, tu dois y arriver, tu peux y arriver.



C'est en chantonnant qu'elle reprit sa marche. Des heures durant, sous la chaleur, elle avança sans fléchir. La chanson s'était arrêtée depuis bien longtemps, les pieds recommençaient à chauffer mais elle savait que de sa détermination dépendait sa survie. Voilà au moins une chose positive qu'elle tirait de tout cela, elle avait découvert combien elle pouvait faire preuve de pugnacité.

Au loin, le vert de la forêt semblait se clairsemer. En avançant, la jeune fille en découvrit la raison : une route, enfin !
Que ce sol plat était donc agréable sous ses pieds, avec la promesse d'une civilisation prochaine, toute fatigue s'effaçait. En suivant cette route, elle finirait bien par croiser quelqu'un ou arriver quelque part.

Après quelques mètres supplémentaires, elle distingua, au loin, un petit point noir qui semblait avancer dans sa direction. En se rapprochant, le point se transforma en une allumette noire à tête claire, puis en un jeune homme, d'à peu près son âge, doté d'une magnifique chevelure blanche. Quand il arriva à sa hauteur, Fumiko l'apostropha. Les yeux gris du garçon la déstabilisèrent. Il émanait de lui un charme indéfinissable mais si captivant.
Elle eut soudain honte de son état, couverte de poussière, transpirante, un genou écorché pour avoir rencontré un rocher de trop près...bref, ce n'était vraiment pas sa meilleure présentation pour un premier rendez-vous. Pourtant, il fallait qu'il l'aide, elle était allé au bout de ses ressources profondes. Elle fis fi de son apparence et se lança, avec un grand sourire.


Bonjour….Cela doit vous paraître bien étrange et inconvenant que je vous adresse la parole sans vous connaître mais, voyez-vous, vous êtes le seul espoir qu'il me reste. Je suis perdue, je cherche un lieu pour manger et dormir, seriez-vous de la région par hasard ?



Dernière édition par Fumiko le Lun 5 Oct - 9:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Sam 3 Oct - 16:48




La plume magique





Le temps s'adoucissait, on sentait l'effluve émanant des plateaux arriver en bordure de route. Le gravier ou la terre n'étaient pour autant, pas aussi sec et seche que dans un simple désert, non, c'était très supportable, mais les routes étaient large et longue, on n'en voyait pas le bout. "Karma", le petit chat qu'avait sauvé Kid de l'arbre, était dans son écharpe, cela permettait de le transporter en sécurité, tout en ayant le deux mains libres, cela pouvait aussi éviter des crampes toutes bêtes.

Les marchands cessèrent un peu d'affluer, ce n'était peut être plus vraiment l'heure pour eux d'emprunter cette voie, ou ils n'allaient simplement plus dans ce sens, pourtant, au bout de quelques minutes de marche sans discontinuer dans la même direction, Kid commença à voir se distinguer loin devant lui, une ombre. Cette ombre la aussi, prit la forme d'une allumette, avant de devenir de plus en plus clair pour lui. C'était une fille, pas habillé selon les normes de Kosaten c'était sur, des cheveux bleus et fins, des yeux lagons.

En temps normal, il aurait là encore continué son chemin, enfin peut être, mais la question ne se posait pas, puisqu'elle l'aborda soudainement ne lui demandant de l'aide, perdue et visiblement en mauvais état, elle cherchait un endroit ou dormir et manger, se reposer, comme lui en fait ;


Salut. Hmm ? Heu... Je t'avoue que je suis perdu aussi, mais je suis certain que tu trouvera quelque chose en suivant cette direction.

Une approche plutôt froide vous en conviendrez. Il commença à tracer son chemin, la dépassant et lui tournant finalement le dos. Mais au bout de quelques mètres, se résigna en entendant "Karma" miauler doucement derrière lui, coincé dans son écharpe dans son dos, lui aussi ne serait pas allé bien loin dans son état.

Il baissa la tête et se gratta l'arrière du crâne, puis fit demi tour pour la rejoindre de nouveau. Se planta devant elle tout en la regardant fixement, yeux dans les yeux. Fumiko possédait un beau regard, des yeux presque turquoise, lui avait son regard gris violacé, clair et parfois rouge au gré du temps qui passait, notamment lors de couché de soleil.

En restant telle quelle, la pauvre n'irait pas loin, son regard analytique repéra une cheville légèrement enflé, des égratignures et autres écorchures, pour un corps aussi frêle, ce n'était pas l'idéal.



Tu... ne pourras pas trop marcher dans cet état. Accroche toi sur mon dos, je vais te transporter. Fit t'il en détournant le regard, un peu gêné, mais gardant son serieux.

(Karma le chat) - Rrrr...Rrrr...Rrrr...

Ah, ne fait pas attention à lui, c'est "Karma", un chaton que j'ai ramassé au bord de la route tout à l'heure. Lui aussi est blessé.

Kid se transformait en transporteur de bonnes âmes blessées. Une partie de lui était, insatisfaite de ce rôle, une autre l'était, et lui, et bien il essayait de voir les choses sous un autres angles, une posture différente. Après tout, il n'avait pas fait son sport et transporter Fumiko et Karma serait un bon moyen de palier à ses exercices de la journée, gardant une condition physique exemplaire.

Puis, Jinn préférait aider cette fille et ce chat, cela paraissait presque normal à coté de la rencontre avec le Shakalaka dans la montagne. Tout ça pour dire qu'il indiqua à la jeune fille, de grimper sur son dos et s'accrocher. C'était peut être assez intime comme posture, mais c'était aussi qu'il n'avait pas le choix, c'était la meilleure option possible, permettant d'aller rapidement d'un point A à un point B. Il attendit quand même qu'elle prenne sa décision, mais ;


La prochaine ville est sans doute à plusieurs kilomètres... Te porter ne me gêne pas. Décide toi, moi c'est Zay.... Kid, appelle moi Kid.

Après avoir déjà prononcé ce nom, vu les réaction, il ne voulait pas faire la même erreur. Ce n'était plus Zayro Jinn, mais Kid Jinn, il était temps de bâtir un autre avenir à ce nom. Pour le moment, "Kid" lui allait, même si ça sonnait comme un diminutif basique, ça lui allait.


_____

hrp : Le chat est situé dans son écharpe au dos (comme dans une capuche)





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Sam 3 Oct - 18:23


Il l'abandonnait ! Elle avait fait tout ce chemin pour trouver quelqu'un de secourable et le premier qu'elle voyait l'abandonnait. Ses yeux s'embuèrent. Il lui avait pourtant semblé tellement gentil, elle avait mis tous ses espoirs en lui et voilà que…

Non, elle ne rêvait pas, il s'était retourné et lui proposait son aide. Elle entendit alors miauler et vit alors dans sa capuche un petit chat qui la fixait. Elle vit de la compassion dans son regard.


Je savais bien que je n'avais pas perdu mon don avec les animaux, il l'a senti, il a prévenu le garçon.


Elle courut vers Kid et se précipita dans ses bras en pleurant.


Merci, merci  ! Vous… tu verras, je serais de bonne compagnie, tu ne vas pas t'ennuyer avec moi. Mais, si tu préfères, je vais me faire toute petite petite, tu ne me verras même pas, tu ne m'entendras pas respirer.

Enfin elle allait pouvoir se reposer, physiquement et mentalement. Il allait tout arranger, il allait la sauver, la protéger, il allait….


Oh là, je m'emballe alors que je ne le connais même pas. Il faut se méfier de tout le monde ici, le petit garçon te l'a dit.



Alors, tu es sûr, je vais monter sur ton dos ? Je suis tellement fatiguée que je monterais même sur le dos d'un âne s'il le fallait.



Oups, bravo Fumiko, encore une gaffe. Maintenant, il va croire que tu le prends pour un âne.




Enfin…ce n'est pas ce que je voulais dire, mais…je….Bon, je monte de suite, il vaut mieux, hein ?


Elle monta donc à califourchon, s'installa le plus confortablement possible, la tête à côté du petit chat qui ronronnait. Elle se sentit de suite mieux. Elle se demanda tout de même si son poids n'allait pas entraver la marche de Kid mais ce dernier semblait costaud. Et puis, après tout, c'était bien lui qui le lui avait proposé, non ?

Elle posa délicatement sa tête lourde contre le haut du dos de son porteur et se laissa bercer par le balancement du corps de Kid. Elle entendait souffler le garçon, qu'avait-il donc à gagner de la transporter ainsi ? A moins qu'il ne demande une rétribution à l'arrivée, mais elle était sans argent. Le souvenir des propositions osées faites par ces précédentes rencontres lui revinrent : et si lui aussi, voulait se récompenser par ce moyen honteux ? Elle verrait bien. De toute façon, elle était trop bien installée pour stopper maintenant. La maligne saurait bien se sortir d'une situation qui lui semblerait trop….malhonnête.

Pour l'heure, le mouvement de chaloupe, le ronronnement du chat, la chaleur corporelle et l'odeur enivrante du garçon, ajoutés à sa fatigue eurent raison de sa vigilance. Elle ferma les yeux et ne perçut bientôt plus son entourage.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Sam 3 Oct - 19:24




La plume magique





Visiblement, c'était comme si un lien c'était formé entre elle et karma, puisqu'en le repérant, cette fille n'hésita pas à courir vers Kid en pleurant dans ses bras. Il recula d'un pas, un peu étonné évidemment de cette réaction. Personne n'avait encore réagit comme ça, et il n'avait même jamais eu l'impression d'avoir vécu ça, c'était très perturbant. Il cligna un peu des yeux, pourquoi pleurait t'elle, avait t'elle mal quelque part ? Sa vivacité soudaine, c'était presque comme une poussée d'adrénaline qui lui avait empêché de sentir sa douleur et sa fatigue accumulée.

Les deux mains sur les cotés de la jeune femme, sans pour autant la toucher, il ne savait vraiment pas quoi faire, une goutte de sueur perla même de son front, sur le coté, tandis qu'il l'a fixait désormais. La fille aux cheveux saphir s'excusa ou plutôt assuma de ne pas prendre de place, qu'elle saurait se faire discrète alors que Kid n'avait pas demandé ça, enfin le jeune homme ne pensait pas avoir été comprit ainsi, il s'y prenait vraiment mal décidément. C'était comme un autre monde, dont il n'avait pas l'habitude. Il finit par poser ses mains sur elle, au niveau de ses épaules, se voulant d'hors et déjà plus rassurant.


Tu sais y faire avec les animaux ? Veille sur lui, ça suffira. Au fait, quel est ton nom ?

Relâchant sa  douce étreinte de ses épaules, il s'était retourné pour lui faciliter la tâche après, pour qu'elle puisse monter sur son dos. Fumiko se posa la question de savoir, s'il s'agissait d'une bonne idée que de se faire transporter, surtout par un inconnu, c'était un raisonnement censé au moins, mais après tout, elle avait quémandé de l'aide et puis surtout, ne pouvait pas trop marcher dans ces conditions.

La route était longue des deux cotés et les marchands se faisaient rares désormais, la fille n'aurait pas la chance de tomber sur une seconde "bonne âme" comme lui, c'était étrange de se dire ça, lorsqu'on savait qui il fut dans une "autre vie". Le plus cruel et detesté des hommes de Kosaten... Et maintenant, une sorte de réincarnation beaucoup plus équilibré, qui se faisait une place nouvelle en ce monde, bref... Un bien curieux destin !


Tu n'as pas trop le choix non ? Huh... (Soupir) Fit t'il en soupirant légèrement à la remarque de la belle.

Le chaf ronronnait toujours, mais au moins, la encore sa remarque paraissait presque normale, il était le transporteur de blessé, mais comme il aimait à se le dire, il ne voyait pas cela comme ça, mais plus comme un exercice et un partage, une expérience différente. De toute manière, elle remarqua toute seule sa bourde et un peu hésitante, était finalement prête à se mettre sur son dos.

Au même moment, Kid se baissa un peu pour lui faciliter la tâche. Elle ne pesait rien du tout, ce n'était même pas fatiguant au final. Il haussa un peu les épaule en pensant à cela, puis commença à marcher, sans que son rythme ne soit obstrué par une gêne quelconque, non, il marchait normalement, sans éprouve de fatigue ou d’essoufflement, le regard neutre et stoique, fixé vers l'horizon, pendant que le paysage défilait et que le soleil s’éclipsait de plus en plus, dans une route aux couleurs orangées et faisant désormais danser leurs ombres entre les quelques arbres rencontrés en bord de chemin.

Le chat était presque endormi, mais pouvait être un peu joueur avec elle, si Fumiko le désirais.


Comment tu t'es fais ces blessures, on dirait que tu as fuis quelque chose, ou que tu as marché longtemps.

Il ne savait pas si elle était très fatiguée, si elle pouvait s'endormir à tout moment sur ses épaules ou pas ? comme Kid avait le regard fixé sur le devant de la scène, c'était difficile de deviner tout ça, mais en tout cas elle ne s'agitait pas trop, comme promis.








Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Dim 4 Oct - 12:36


Le serpent avançait doucement, ses yeux lançaient des éclairs rouges, sa langue bifide sortait et rentrait de sa gueule grande ouverte, exécutant une danse de repérage parfaitement orchestrée. Il progressait vers elle, inexorablement. Le bout visqueux de la langue se transforma en une lame rougeoyante et vint toucher l'épaule de Fumiko. La brûlure provoquée par le passage de la lame sur sa peau était intolérable. Un tatouage de serpent commença à s'imprimer, elle hurla.


AHHHHHHHHHHHHHH !



Elle se redressa d'un coup, lâchant le corps protecteur de Kid et tomba à la renverse sur la route. La jeune fille se frotta les yeux encore ensommeillés et regarda autour d'elle, apeurée. Son rêve lui avait semblé tellement réel ! Les paroles de Kohaku lui retentirent dans la tête. Avec ses histoires de Dieu serpent, de sceau gravé, de combat et de je ne sais quoi, elle était complètement perturbée.

Le chat s'était également réveillé dans un bond et il la regardait maintenant, d'un air interrogateur. Lui, au moins, il devait rêver de chasse aux souris, de balades sur les branches d'un grand chêne, de courses effrénées après les papillons d'un pré d'herbe tendre… Nul doute qu'il ne se posait pas autant de questions qu'elle. Combien de fois avait-elle envié les animaux, aucune conscience, aucun questionnement, juste exister. En même temps, leur vie était quand même dépendante de l'humain.

Toute à ses pensées philosophiques, Fumiko s'aperçut soudain que Kid la regardait. Lui aussi semblait se demander ce qu'elle faisait là, assise par terre, alors que quelques minutes auparavant elle était encore blottie contre son dos. Etait-il de ceux qu'on nommait ici les "élus" ? Fumiko ne savait pas comment on pouvait différencier un élu d'un habitant normal. Kohaku lui avait bien dit qu'un élu était marqué du sceau mais à des endroits différents pour chacun et pas forcément visible. Et puis, elle avait peur qu'il existe ici une sorte de racisme entre élus et gens normaux, serait-elle rejetée si on apprenait qu'elle était marquée ?


Il vaut mieux pour moi que je ne lui dise rien, ni mon tatouage, ni mon pouvoir. Il faut qu'il pense que je suis une fille normale. Si je dois utiliser mon écriture pour me défendre, alors la surprise jouera en ma faveur.


Je me suis endormie et je suis tombée !



Et, comme l'explication ne lui semblait pas suffisante, elle se libéra.


Pourquoi moi ?  Pourquoi   il ne m'arrive que des ennuis et pourquoi je suis obligée de subir tout ça ? J'en ai marre, à force. Je ne demandais qu'une seule chose, avoir plus de liberté. Est-ce mal ?

Trop plein d'émotions, de fatigue, d'anxiété, de grosses gouttes salées coulèrent sur ses joues. Décidemment, elle pleurait beaucoup depuis son arrivée ici. Elle n'avait pourtant pas la larme facile dans sa vie d'avant.


Même le chat ne vient pas me consoler !  



Elle continua de vider toute son amertume, assise par terre. Bientôt, les larmes se tarirent. Soulagée.

Sa curiosité naturelle revint la titiller, elle voulait en savoir plus sur ce garçon qui prenait soin d'elle.


Tu viens d'où toi ? Tu es d'ici ou d'un autre pays ? Raconte-moi, s'il te plait. J'ai besoin de penser à autre chose.






Dernière édition par Fumiko le Lun 5 Oct - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Dim 4 Oct - 17:57




La plume magique





AHHHHHHHHHHHHHH

Un cris, elle bascula en arrière, il ne pu même pas la rattraper à temps ! Le pouvoir des cauchemars pouvaient êtres effrayants parfois ! Pour Kid, qui marchait tranquillement, il fut donc plutôt surpris par le fait qu'elle pousse un gémissement aussi non-attendu, ce qui effraya bien sur Karma, du coup le jeune homme se prit quelques griffes dans la nuque, pour finalement se retourner et la voir là, assise sur le sol en pleur, c'était presque devenu une habitude à présent.

Se retournant donc vers la jolie Fumiko, le jeune homme écouta donc ce qu'elle avait à dire, tout en ayant un peu l'air surpris, les yeux grands ouverts sur elle et son attitude. C'était donc qu'un rêve, elle s'était assoupie et ce songe lui avait procuré un réveil musclé... Elle devrait faire attention à elle, surtout si ça arrivait plus souvent à l'avenir ! Mais il s'accroupit pour voir ses blessures ou si la jeune fille avait mal, apparemment ça allait ;


Ca va ?

Puis sans qu'il ne sache pourquoi, peut être à cause de son regard neutre et insistant parfois, elle commença à se justifier de bien des manières ou se plaindre. C'était sans doute le contre coup, même si pour lui ça n'avait que peu de sens, il se sentait mal à l'aise vis à vis de cette situation, et se releva tout en secouant sa tête.

Que devait t'il faire ? Il ne pensait pas pouvoir faire plus que ça pour l'aider, en vérité, Kid n'avait aucune idée de la manière de faire ou de gérer les sentiments d'une demoiselle comme elle, même si Fumiko semblait tout aussi perdue que lui. Il se grattouilla l'arcade sourcilière, puis tenta de la calmer, comme il pouvait.


"Plus de liberté ? Hmm...." Pensa t'il. Puis en s'adressant à elle ; Je ne sais pas ce qui t'arrive ou ce que tu as traversée, mais ... Ton corps a besoin de repos.

Elle craquait psychologiquement, c'était un trop plein de fatigue, si on comptait le fait qu'elle soit blessée et peut être faible psychiquement parlant, il en fallait donc très peu pour arriver à briser la limite d'un Homme avec un grand H. Le mieux à faire restait de rejoindre rapidement la ville ou une auberge et la laisser dormir.

Heureusement, certaines personnes (et c'était apparemment son cas) arrivaient à se focaliser sur un autre sujet, pour passer à autre chose, un renforcement de l'esprit par le biais d'un acte automatique, surtout dans une conversation. Voila pourquoi il l'écouta poser ses questions à son propos, mais elle allait être un peu déçus, il ne pourrait pas dévoiler grand chose de lui.

En attendant, il se remit en position dorsale pour qu'elle grime et qu'il ne l'a transporte, il ne fallait pas trop perdre de temps ou que la jeune fille ne reste sur la route, avec le risque qu'un cheval fou ne passe et la bouscule par exemple...


Le chat à eu un peu peur, mais ne t'inquiètes pas, il ne vient pas car il est blessé à la patte avant.

Peut être que ça la consolerait ? Karma semblait de nature assez calme et un peu craintif, comme il l'avait démontré sur l'arbre. Fumiko allait surement se faire re-transporter par Kid, mais la conversation allait continuer de plus belle.

Je viens d'un temple, au sommet de Fuyu... Mais mon esprit est très embrouillé, j'ai l'impression d'être à la fois né ailleurs et d'être né ici, je suis un peu perdu et confus, j'essais de me laisser guider par mon instinct. (soupir)

Il avait l'impression d'en dire beaucoup, mais Fumiko n'était pas du genre à connaitre Zayro Jinn, surement pas. Devait t'il le lui dire pour autant ? Peut être que ça serait libérateur de dire son vrai nom, malgré les réactions précédentes, des moines notamment... On le prenait comme un menteur quand il disait ça et qui puis est, de très mauvais gout ! Alors, il évita... Puis Dante lui avait fournit le prénom de substitution parfait ; "Kid", qui était passe partout et le représentait bien.

Tu as dis tout à l'heure, que tu cherchais de la liberté ? Explique moi s'il te plait. Demanda calmement le jeune homme.

_______

hrp :
Spoiler:
 





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Lun 5 Oct - 9:16


Il la reprit sur son dos. Le petit chat sembla content de la retrouver. Ainsi, il avait une patte endommagée, le pauvre, ils se ressemblaient alors plus qu'elle ne le croyait. Deux êtres si jeunes et déjà fortement blessés par la vie.

Kid lui révéla venir d'un temple, il n'avait rien qu'un moine pourtant ! Elle l'imagina un instant dans sa robe de bure, ses beaux cheveux neigeux cachés dans une grande capuche, en train de marcher sagement en récitant des prières. Elle rit doucement. Il ne semblait pas trop savoir d'où il venait peut-être que, comme elle, il avait été aspiré par la grande lumière blanche du Dieu Manshe ?

Et ce fut tout. Elle fut déçue. Elle aurait bien voulu en savoir plus sur lui, ses goûts, ses passions, ce qui le faisait avancer … Son instinct ! Etait-ce vraiment sérieux ? En même temps, elle-même…

Il ne lui avait presque rien dit sur lui et il voulait qu'elle lui raconte sa vie. Le petit garçon qui l'avait recueillie à son arrivée lui avait dit de se méfier de tout le monde, celui-là ne devait pas faire exception, même si….
Même si elle l'aimait bien, même si elle voulait que cet instant ne s'arrête jamais, que pour la première fois de sa vie elle avait envie de rester avec lui sans limites. Il fallait qu'elle lui dise la vérité sans trop lui en révéler.


Dans le village d'où je viens, je me sentais un peu à l'étroit. J'ai longtemps souhaité partir, voyager, être libre. Et puis un jour, sans réfléchir, je me suis retrouvée ici.



Bravo Fumiko ! "Je me suis retrouvée ici", comme ça il ne sait pas comment, tu es un génie ma fille !



Mais j'avoue que cet endroit ne correspond pas tout à fait à mes espérances. Il m'arrive beaucoup d'ennuis depuis que je suis ici. Tu es vraiment la première bonne chose qui me soit arrivée.

S'il savait ! Qu'elle était en train de tomber sous son charme, parce qu'il prenait soin d'elle, que sa chaleur, son odeur, sa voix, tout la faisait frissonner. Elle soupira fortement et resserra ses bras autour de son cou. Elle posant sa tête tendrement sur ses épaules. Elle était heureuse. Enfin elle avait trouvé quelqu'un pour combler sa solitude, ils seraient plus forts à deux pour affronter ce destin minable, ils pourraient….
Mais, une affreuse idée vint la déranger dans sa béatitude. Et si lui n'avait aucune intention de rester avec elle ? Après tout, peut-être que quelqu'un l'attendait quelque part, une fille plus stylée et plus belle qu'elle. C'est vrai qu'à y penser, ce serait étrange que son cœur ne soit pas déjà pris, un être aussi merveilleux que lui !

Il fallait qu'elle sache, que ce doute qui s'insinuait doucement dans son esprit cesse. Quitte à souffrir, que ce soit de suite.


Dis-moi, tu as quelqu'un à rejoindre ?



Et là, l'attente d'une réponse qu'elle redoutait. Elle se mit à prier très fort pour que de sa bouche envoutante sortent les mots qu'elle espérait. " Non, je suis seul mais plus maintenant". Ce serait l'extase, le bonheur suprême. Son cœur battait à mille à l'heure, elle sentait ses joues chaudes d'émotion. Pourtant, cette question pouvait paraître bien anodine pour quiconque ne lisant pas dans les pensées de la jeune fille. Ce n'était qu'une banale phrase, prononcée naturellement. Seul un devin pourrait y distinguer une pointe de jalousie et saurait alors que les sentiments que Fumiko éprouvaient pour Kid étaient très spéciaux.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Lun 5 Oct - 22:15




La plume magique





Les larmes cessèrent lorsque la jeune fille, se remit de nouveau sur le dos du brave Kid. Au moins, cette situation qu'il aurait eut en temps normal, du mal à gérer, cessa et c'était peut-être mieux comme ça. La révélation sur la blessure de Karma, n'était au final qu'un facteur de plus, qui menait la jeune femme à se retrouver dans un état plus "normal" et puis, comme elle l'avait désirée plus tôt, au moins cela allait lui permettre de penser à autre chose, s'occuper d'un animal pouvait être un job à plein temps !

Kid ne dit rien et garda son calme, en attendant tout bonnement les réponses de cette dernière, celles posées précédemment, tout en reprenant un marche active et sans essoufflements, car Fumiko avait pu le remarquer, il détenait une bonne force et une grande endurance, n'était nullement en difficulté. De plus, le jeune homme ne se doutait pas de ce qu'elle était entrain de penser, vis à vis de lui, après avoir fait mention des moines et du temple duquel il venait.

C'est vrai qu'il n'avait rien dévoilé, mais en même temps, que pouvait t'il dire de plus, lui qui était aussi perdu, si ce n'était même plus ? Elle raconta venir d'un village, ou elle ne se sentait bien bien, pas à l'aise, à l'étroit. Elle n'avait pourtant rien d'une asociale et le terme "village" voulait bien dire, une petite ville, donc pas forcément beaucoup d'habitants... C'était donc étrange de sa part.

Mais soit, il fut plutôt attentif à ses propos, tout le long du voyage qui continuait ;


Comment ça, sans réfléchir ? Tu... As choisie de venir ici, enfin.. Heu...

Mais il n'osa pas trop la couper, car elle semblait être dans un élan de conversation, sa phrase n'était pas finie. En effet, Fumiko partagea avec Jinn, le fait que cet endroit ne lui plaisait guère pour le moment, et que les ennuis s'étaient accumulés subitement, ce qui était dommageable pour elle au final...

Kid était la première bonne chose pour elle, c'était un compliment, il avait l'air sincère qui puis-est. Mais le jeune homme ne savait pas trop quoi en penser, il n'avait pas l'impression d'avoir accompli un exploit, c'est vrai qu'il s'était montré charitable en l'aidant, mais, ce compliment était trop soudain.


Oh ? Hum... Tu sais, je ne sais pas si je suis quelqu'un de bien.. Heu, d'ailleurs je t'ai demandé ton nom tout à l'heure, mais tu devais dormir. Fit t'il en ricanant légèrement.

En tout cas, tout ces ennuis et cette fatigue qu'elle accumulait, pauvre fille, elle devait en effet en avoir vraiment marre, ou comme dit l'expression, "gros sur la patate". Kid ne saurait pas trop l'aider, juste la transporter pour qu'elle se repose et se soigne, peut-être laisser aussi Karma à la prochaine ville, qui serait d'ailleurs plus proche d'un village, ironique pour une fille qui avait souhaitée en partir.

Mais elle devrait s'y faire et s'adapter, c'était par là qu'il fallait passer pour s'endurcir, lui aussi avait l'impression de porter un fardeau à problèmes, mais il était loin du compte, cela tonnerait en temps et en heures.

Kid était non seulement fort (même s'il ne maîtrisait pas bien ce potentiel pour le moment) mais très intuitif et ressentait précisément les atomes, donc l’accélération des battements de cœur, son étreinte autour de ses épaules, rien ne lui échappa dans les prochaines secondes.


Que...

Il allait lui demander pourquoi elle agissait ainsi, car oui, il n'avait pas du tout conscience qu'elle tombait sous son charme, secondes après secondes. Tournant le regard vers elle, Kid fut coupé par une autre question de la part de la demoiselle anonyme.

Cette question avait évidemment un double sens, et son regard analytique, comprit en faisant la jonction de tous ces éléments, battements, étreinte, gêne et trémolo dans la voix, c'était donc ça... Il se retourna en direction de la route, gardant un silence pendant quelques secondes, qui devaient paraître bien longues pour la jeune fille.


Pas quelqu'un... Juste un lieu, je n'ai aucune attaches dans ce monde, personne qui ne tiens à moi et personne à qui tenir... C'est peut être mieux, pour quelqu'un... comme moi.

Evidemment, son regard s'était un peu abaissé en disant ça, notamment la fin de la phrase. Il mélangeait un espoir et une désillusion, mais espérait qu'elle comprendrait son point de vu, il était perdu, se cherchait, lui et sa conscience, les lieux, sa vie... Comment pouvait t'il espérer contenter quelqu'un d'autre, alors que lui même ne l'était pas ? Mais, peut être maladroitement, il indiqua ;

Tu es... La première fille que je rencontre tu sais.

Pour le nouveau zayro, ce Kid, c'était une vérité, en effet, Fumiko était la première qu'il croisait et sans qu'elle connaisse sa vie, si pour elle c'était un moine, il était tout à fait probable qu'il n'ait jamais croisé d'autres personnes du sexe opposé. Quoiqu'il en soit, Kid n'était pas Zayro Jinn, donc il n'avait pas vraiment menti. Comment allait-elle réagir ?

On approches de la ville, tu tiens le coup ?

_______

hrp : en espérant pas avoir fait trop de fautes cette fois ^^





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Mar 6 Oct - 10:13


Fumiko se laissait porter, abandonnée, totalement en confiance. Trop peut-être ? Mais ce garçon était son avenir, son souffle de vie, son…
Et il en doutait ! Il se demandait s'il était quelqu'un de bien !


Mais oui, tu es quelqu'un de bien, tu me rends si heureuse. Pour la première fois de ma vie, mon cœur chante, si tu savais combien tu es tout pour moi.


La jeune fille ne réalisait même pas qu'elle le connaissait depuis si peu de temps, et connaître était un bien grand mot. Mais elle, qui était habituée à concrétiser la FOUDRE par son écriture, venait de tomber dans le doux piège du coup de foudre.


Mon nom est Fumiko, cela veut dire la fille de l'écriture. Mon père m'a ainsi nommée parce que c'était un grand connaisseur des lettres et des écrits et il m'a transmis tout son savoir.

Puis vint la réponse tant attendue. Il n'avait personne dans sa vie ! Il semblait seul, désespérément seul. L'esprit de la jeune fille criait dans sa tête. Mais si, il avait quelqu'un qui tenait à lui maintenant, qui le vénérait, qui l'admirait, qui…l'aimait.
Il n'avait même jamais connu de fille, étrange pour un garçon comme lui. Inimaginable pour Fumiko. Combien de jeunes filles se pâmeraient à ses pieds en le voyant ! Elle se rappela soudain qu'il venait d'un monastère. Bien sûr, il n'y avait pas de filles là-bas !
Et s'il voulait vouer sa vie à la vie monastique et à la prière ? Non, en ce cas il ne serait pas parti.

Elle voulut le rassurer sur son manque d'expérience avec la gente féminine.


Tu sais, j'ai rencontré peu de garçons de ton âge moi aussi. Dans mon village, il n'y avait que des vieux ou des gamins braillards et depuis que je suis ici, à vrai dire tu es aussi le premier.

Et rien que de savoir qu'elle était SA première fille, son cœur battit de nouveau comme un fou. Il devait le percevoir, serrée comme elle l'était contre lui. Mais, saurait-il deviner ses sentiments ?

Hélas, cet instant de félicité devait prendre fin. Il lui indiqua leur prochaine arrivée dans la ville. Que feraient-ils une fois là-bas ? Pour Fumiko, nul doute n'était possible, ils resteraient ensemble. Il n'allait tout de même pas l'abandonner après l'avoir secourue !
Des projets fantastiques germaient déjà dans sa tête, qu'importe si l'avenir s'annonçait sombre, comme le lui avait suggéré Kohaku, elle ne serait plus seule.

Comme si il lisait dans ses pensées, le chat tourna la tête et la fixa longuement. Il ronronnait de plaisir, au chaud dans la capuche. Il semblait lui dire de ne pas l'oublier, lui, dans ses projets. Elle lui chuchota à l'oreille qu'il resterait toujours avec elle, avec eux.


Je suis si bien, installée sur ton dos, Kid. Le chat aussi, il a l'air d'apprécier. Mais toi, mon pauvre, tu dois souffrir.


Au loin, elle distinguait de l'agitation. Etait-ce là la ville ? Elle se sentit soulagée d'atteindre enfin un lieu où elle allait pouvoir se restaurer, boire et se reposer mais sans argent, elle se demandait comment. Et puis, une autre partie d'elle-même refusait cette arrivée, trop de monde pour parasiter leur intimité.

En se rapprochant de l'endroit animé, elle constata que ce n'était pas encore la ville mais un groupe de cinq personnes qui formaient un cercle en criant. Au centre, une bagarre féroce opposait deux hommes, apparemment très en colère. Et les autres les encourageaient à taper plus fort.
Heureusement, trop occupés qu'ils étaient à regarder le pitoyable spectacle, ils ne s'aperçurent pas de la présence du duo perdu. Fumiko pensa qu'il serait plus sage de passer leur chemin discrètement mais qu'allait décider Kid ?

Le chat miaula soudain. Un des hommes se retourna et les vit.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Mar 6 Oct - 17:02




La plume magique





La ville approchait et avec elle, sans doute la fin de ce voyage. Pour Jinn, il était clair qu'une fois déposée là, elle et Karma, celui ci se contenterait de reprendre sa route, ayant un peu de mal à déceler les sentiments que Fumiko semblait ressentir pour lui, mais qui n'étaient pas vraiment réciproques et puis, il n'aurait pas su quoi faire...

Tout était si nouveau, une relation ne pouvait qu'être exclue pour le moment, même s'il n'avait pas la prétention ou l'audace d'annoncer la vérité pour l'instant. Mais pour l'instant, le parcours continuait, toujours plaisant, sympathique et calme, Fumiko dévoila son nom et même sa transcription, ce que celui ci voulait dire. Ce jeune fille, pleines de surprises sans aucun doute, avait une culture, un savoir transmis par son patriarche, lui même connaisseur, ce qui était toujours une bonne chose pour n'importe qui. Le savoir était une arme et aussi un bouclier, s'il était bien utilisé.


Oh ? Tu pourrais... Ecrire ton parcours, faire une sorte de recueil de ce monde depuis ton arrivée, ça te changerais peut-être les idées et qui sait, cela pourrait intéresser du monde, tu ne pense pas, Fumiko-chan ?

Il avait ajouté le "chan" en guise de sympathie, même s'il ne pouvait pas lui renvoyer les mêmes sentiments (pour le moment) Kid trouvait Fumiko agréable, sa compagnie chaleureuse changeait la donne, donnait une autre image au paysage, c'était de bonne augure, même s'il ne pouvait s'empêcher d'avoir son objectif en vu, plus fort que tout.

Son prochain discours, mentionnait qu'il était aussi le premier garçon qu'elle rencontrait, dans ce monde en tout cas. Parlant brièvement de son village, cela faisait quand même une sacrée coïncidence, l'avait t'elle fait exprès ? Difficile à dire, mais les sentiments pouvaient parfois amener à faire des choses, illogique, juste pour se rapprocher de quelqu'un. Il ne chercha pas à savoir si c'était vrai ou faux, s'en contenta en esquissant un sourire ;


Tu devras tout de même faire attention à toi, en ville. Ce monde n'est pas de tout repos.

Leurs parcours les amena ensuite, vers un groupe d'individus, qui s'étaient écartés du village pour se donner à des jeux illégaux, en tout cas des combats, dont l'odeur imprégnée était celle de l'alcool fort et de la testostérone. Fumiko semblait inquiète, même Karma miaula en sentant un possible danger, mais Kid avait les yeux rivés les les lumières à l'horizon, bien qu'il senti leurs présences.

Ces derniers s'étaient retournés vers le duo, à cause de Karma en parti, mais le jeune homme voulait vraiment éviter des problèmes, non pas pour lui, mais pour eux. Toutefois, on ne changeait pas la nature de certains hommes, et ceux ci s'approchèrent doucement. Lui, n'avait pas le temps pour chercher la bagarre, pas l'envie aussi, alors il fallait trouver une astuce, une solution et vite. Se penchant pour ramasser un cailloux de la taille de sa paume, il le brisa avec une facilité déconcertante et lança un regard sévère vers eux.

Cela calme l'ardeur de certains, même si cette ardeur était désormais remplacée par une curiosité malsaine. Ils ne cesseraient de les embêter, que provisoirement...


Ne restons pas là... Je veux éviter les problèmes inutiles... Fit t'il en soupirant.


Enfin, les lumières de la ville, même si Kid ne comptait pas rester, cela signifiait la reprise de sa "quête", cela le contentait, même si ça paraissait déraisonnable de laisser Fumiko ainsi, alors qu'elle tombait amoureuse ! C'était dingue, le jeune homme n'avait pas l'impression d'avoir fait quoique ce soit, peut être que ça aurait pu être quelqu'un d'autre, que ça aurait dû être quelqu'un d'autre ! Était t'elle toujours ainsi ? Il sentait son cœur battre la chamade, la chaleur de son corps près de lui, ses atomes ambiants, c'était... Si particulier, si unique et nouveau pour lui !

Evidemment, même si il ne restait qu'un kilomètre à parcourir, en toute tranquillité désormais, Fumiko se demandait si Kid n'avait pas mal au dos, se souciant de lui, ce qui était gentil de sa part.


Non, je te l'ai dis, j'ai une très bonne condition, ne t'inquiètes pas.

Et voila les portes d'un village, il n'était pas très grand, ni trop petit. Il devait y avoir peut être une ou deux auberge, un grand bar ou les pochtrons du coin se réunissaient le soir, quelques magasins, ce qui était peu étonnant sur une route commerciale comme celle ci. Ce village n'était qu'un intermédiaire, une sorte d'ère de repos des temps anciens. Quelques gardes tournaient, mais ils étaient peu et vu leurs habillages, cela devait plus se baser sur du volontariat de quelques personnes bien équipés.

Kid repéra une auberge et entra, toujours en tenant la jeune fille sur son dos, il fouilla ses poches, constatant que les moines n'avaient pas oubliés de lui mettre quelques yens, qu'il avança à l'aubergiste pour une chambre juste la nuit.


Nous sommes arrivés, tu peux... Descendre de mon dos à présent. Dit t'il en se baissant pour lui faciliter la tâche.

Bien sur, l'endroit était rempli de marchands, peu de gente féminine dans le lot, et quand c'était le cas, on ne pouvait pas dire qu'elles se rapprochaient du cas de Fumiko ici présente. Kid se racla la gorge, ne sachant pas trop comment lui dire, qu'il allait devoir reprendre la route... Le devait t'il ? Ou Alors attendre qu'elle soit rétablie complètement, attendre une nuit ... Avec elle ? Quel dilemme !

Les gens ont l'air... De s'amuser... Je ne pense pas qu'ils te dérangerons.

Mais il voyait bien son regard, lorsqu'il tournait les yeux vers elle, et puis avec ce qui s'était passé tout à l'heure, c'était compréhensible. A coup sur, s'il partait, Kid briserait ses espérances, mais elle aurait sans doute peur également. Se frottant l'arrière du crâne, tout en la fixant, il répondit calmement ;

Je vais aller prendre quelques bandages pour te soigner, tu n'as qu'a monter dans la chambre et m'attendre tranquillement en attendant, il ne t'arrivera rien ici.

La chambre se trouvait au premier étage, les marches étaient larges, elle pourrait les monter doucement. La pièce du haut, était équipé d'un lit, d'une commode et d'une sorte de salle de bain sommaire, avec un seau et de l'eau froide, une serviette et de quoi se décrasser, ce n'était pas une auberge cinq étoiles... Mais juste de passage. Toutefois elle pouvait toujours avoir de l'eau chaude par l'aubergiste, du savon si elle le désirait. Kid lui, s'apprêtait à sortir, pour chercher ces fameux bandages.

_______






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Mer 7 Oct - 12:53


Le regard lancé par le rustaud n'avait rien d'engageant. Fumiko prit peur et sauta promptement du dos de Kid de manière à ne pas entraver ses mouvements, s'il devait se défendre. Lui qui venait tout juste de l'avertir qu'il fallait se méfier de la ville, elle en découvrait un avant-goût amer, très peu encourageant.

Les hommes s'avançaient maintenant vers eux et visiblement, ce n'était pas pour leur proposer une partie de cartes. Fumiko vit Kid ramasser un gros caillou. Il allait sûrement leur lancer dessus de manière à les faire fuir. A son tour, elle prit trois pierres de taille beaucoup plus modeste que celle du garçon, prête à viser la sale face des vauriens. Mais, à la place d'un jet de son caillou, Kid le brisa d'un coup, facilement, rien qu'à la seule force de ses mains.


Ca alors, incroyable ! Les moines ont vraiment une drôle de façon d'apprendre à leurs élèves à faire du sport !


Fumiko n'osa pas imaginer ce que deviendrait la tête d'un de ces chercheurs de noises entre les mains de Kid. Ils devaient d'ailleurs avoir le même genre de réflexions qu'elle puisqu'ils s'éloignèrent, déconfits, sans attendre d'en voir plus de la démonstration de force.

Ce Kid était tout simplement merveilleux. Gentil, serviable, protecteur, rassurant, les mots manquaient à Fumiko pour décrire toute l'admiration qu'elle éprouvait pour lui.

Enfin, ils arrivèrent à la ville. A vrai dire, il s'agissait plutôt d'un village. De rares échoppes, un bar, une auberge, vraiment pas de quoi s'extasier. Ils ne croisèrent pas beaucoup de monde, pas étonnant, vue l'animation qui régnait ici. A se demander s'il n'y avait pas plus de morts dans le cimetière que de vivants. La jeune fille perçut pourtant des voix provenant de l'estaminet, les habitants du coin devaient s'y réunir avec pour seule distraction la descente de liquides plus ou moins frelatés.
Plus loin, ils pénétrèrent dans l'auberge. Là aussi, il y avait dégustation alcoolique mais en plus, certaines filles d'allure peu farouche faisaient l'attraction. Sans doute était-ce là le genre de prestation que lui avait proposé le pervers de Kansei en échange d'une boisson.

Kid paya pour une chambre et lui annonça qu'il partait chercher de quoi soigner ses blessures. Elle ne fut pas vraiment rassurée de devoir rester seule dans ce bouge, ses écorchures n'étaient pas si graves que cela. Mais, elle ne dit rien au jeune homme, il semblait tellement avoir à cœur de s'occuper d'elle qu'elle le laissa partir pendant qu'elle montait à l'étage.

La chambre avait l'air assez correcte, semblait propre, du moins pas trop sale, et il y avait le minimum exigible pour une nuit.
Fumiko sauta sur le matelas et s'y roula en riant. Il y avait bien longtemps qu'elle n'avait eu l'occasion de s'allonger sur quelque chose de moelleux. Un seul lit pour deux. Kid ne paraissait pas effarouché à l'idée qu'ils partagent la même couche, cela signifiait-il qu'il appréciait leur intimité naissante ? Fumiko sourit aux anges.

Elle décida alors de faire un brin de toilette. L'eau laissée dans le seau était froide mais cela ne la dérangeait pas, elle était habituée. Elle était vraiment froide ! Et puis, sans savon, comment faire ? Fallait-il qu'elle s'en passe ou qu'elle fasse l'immense effort de descendre en chercher ?
D'un côté la chambre rassurante mais sans hygiène, de l'autre la grande salle de l'auberge avec tous ses clients mais aussi le savon. Cruel dilemme.


Je reste ? Je descends ? Je reste. Non, je descends. Bon sang, si Kid était là, il irait me le chercher mon savon !


Elle attendit un peu, assise sur le lit, que le garçon revienne. Mais, la moiteur de son corps, l'odeur de sa transpiration et ses vêtements qui lui collaient à la peau eurent raison de ses réticences.
Elle descendit doucement les marches, essayant de faire le moins de bruit possible, et se dirigea discrètement vers l'aubergiste. Avec ses habits qui contrastaient avec l'ambiance générale du lieu, elle attira quand même les regards de la clientèle, mais elle n'y prêta point attention.


Pourrais-je avoir du savon ? Et un peu d'eau chaude, si vous pouvez ?



Mais oui, ma belle, sans problème.



L'aubergiste la détaillait de la tête aux pieds, goulûment, comme s'il envisageait d'agrandir son cheptel de lupanar. Il prépara le seau d'eau chaude, tout en continuant à lui faire la conversation.


- Alors comme ça on vient passer une nuit avec son amoureux ? Il en a de la chance le jeune coquin, une jolie fille comme vous !



Ce n'est pas exactement mon amoureux. Disons que je l'ai rencontré aujourd'hui et qu'il m'a aidée à venir jusqu'ici. ?



- Et il réserve une chambre pour deux ? Il veut vous faire payer son aide de bien curieuse façon, non ?


L'homme eut un rire graveleux, la fixant de ses yeux porcins.


Non, Kid n'est pas comme ça. Il est aimable et serviable. Il est très attentionné et puis…



- Mais c'est qu'elle s'est amourachée du petit gars, la donzelle ! Eh bien, il ne vous faut pas beaucoup de temps pour vous pâmer vous ! Méfiez-vous, parfois les gens ne sont pas ce qu'ils paraissent. Sous prétexte qu'un beau drôle est gentil avec vous, n'allez pas vous imaginer le grand amour.

Il ricanait comme un benêt, satisfait de sa bonne répartie.
De quoi il se mêlait, celui-là ? Lui, en tout les cas, était vraiment ce qu'il paraissait. Les paroles qu'il venait de prononcer venaient cependant d'ébranler Fumiko.

Une fois remontée dans la chambre, Fumiko se dévêtit et profita du savon et de l'eau chaude. Qu'il était donc agréable de ne plus être empoussiérée et de sentir bon ! Il restait encore de l'eau non souillée pour Kid, s'il ne tardait pas, elle serait encore tiède pour lui.
Les vêtements de la jeune fille furent décrassés à l'eau froide, le savon diminuait mais il en restait encore. Elle étendit ses habits à la fenêtre pour qu'ils sèchent et en attendant, elle n'eut d'autres solutions, pour cacher sa nudité, que de se coucher dans le lit, recouverte par la courtepointe rêche.

Combien de minutes passèrent avant que Kid ne revienne ? Elle ne le sut pas, elle avait sombré dans un monde onirique où elle avait encore le pouvoir d'écrire AMOUR dans le ciel.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Mer 7 Oct - 16:33




La plume magique





La jeune fille fut très impressionnée par la force déployée, lorsque les individus qui s'amusèrent à se battre, furent croisés. En tout cas, la situation ne tourna pas en rixe, c'était déjà ça de gagné. Une fois à l'auberge, Fumiko allait pouvoir se reposer, se débarbouiller également, quand à Kid, il la prévint du fait qu'il partait de ce pas chercher des médicaments, une balade qui n'allait pas être de tout repos.

Car pendant que la demoiselle redescendait pour chercher du savon et tailler un bout de discussion avec le tavernier, Jinn s'était avancé dans les ruelles jusqu'à un magasin de plantes médicinales. Il y entra et commanda quelques bandages notamment, le prix était modique, mais les blessures de Fumiko n'étaient vraiment pas graves, juste des écorchures qui devaient êtres traitées pour éviter une complication ou une infection. Quoiqu'il en soit, il acheta le tout et ressorti de l'établissement lié, pour continuer sa marche qui aurait pu bien se passer, jusqu'à l'auberge ou devait l'attendre, la reine de l'écriture.

Oui mais voila, les membres du groupe de tout à l'heure, ceux là même qui les avais accostés tous deux, arrivèrent en ville et avaient repérés Kid, sortant des emplettes et retournant à son point de départ. Certains en avaient donc déjà déduis que la belle résidait dans ce lieu, ils étaient aussi et curieusement plus nombreux, peut être une dizaine au lieu de cinq... Les problèmes ne pouvaient donc pas êtres évités ? Kid continua de s'avancer, pour faire face à quelques mètres, au chef de ces malfrats.


Qu'est ce que vous voulez ?

chef bandit: Oh, et bien si tu commençais par nous donner gentiment tes yens et puis aussi la gourgandine de premier choix, que  tu trimbalais tout à l'heure... Hééhéhéhhéhéhé !

Ce type devait être fort parmi ceux de son rang, il faisait un bon mètre quatre vingt dix, pour quatre vingts bons kilos, bien qu'il soit un peu gras et donc lourd, c'était sans doute le genre à foncer dans l'ennemi tête baisser, quand il en avait l'occasion. Le fait que ce balourd soit arrivé avec un groupe, le rendit certainement plus fier et son assurance en sa potentielle victoire avait montée avec !

Kid ne le quitta pas des yeux, voyant bien que les autres l’entourait, pendant que deux d'entre eux, patientaient à l'entrée de l'auberge. S'ils se débarrassaient de Kid dans un plan parfait, ils s'occuperaient de Fumiko après, peut être même en soudoyant l'aubergiste pour éviter trop d’échauffourées.

Que devait faire le jeune homme contre eux, lorsqu'on avait la force de tuer quelqu'un en un coup, surtout eux, de simples hommes au final. Pourtant, un combat était un combat...


C'est un combat ?

Sur cette phrase, le soi disant chef, arma son poing et déclencha une droite sévère à Kid, qui n'esquiva pas, et qui lui fit simplement tourner la tête à gauche, sous la force de l'impact. Jinn soupira et réitéra ;

Je vous le redemande... C'est un combat ?

chef bandit: Tu as du cran héhé... Tu n'as pas esquivé, j'y suis pas allé à fond baaaaka. Et à ton avis hein HEIN, si je t'en colle une, c'est pas un combat pour toi ? ahahah AHAHAH LES GARS on est tombés sur un phénomène de foire !!! S'écriait t'il

Donc, vous en assumez les conséquences.

Kid fit quelques pas en arrière, pour poser les médicaments à l'abris, sur une étale de bois qui traînait dans la rue, une sorte d'établi, sous les regards moqueurs des malfrats, qui semblaient tous si surs d'eux ! Après le coup de leurs chef, c'était normal, Kid avait encaissé et passait pour un jeune passif. Une fois les bandages mis à l'écart, le jeune homme revint dans le centre de l'arène. Il s'avança encore plus, faisant cette fois, vraiment face au chef, séparé de lui de seulement quelques centimètres... Sa tête arrivant à peine à son torse.

chef bandit: Un truc tourne pas rond chez toi petit... Je vais te dévisager et ta copine ensuite, je lui ferais connaitre tout un tas de choses, tu vois ou je veux en venir ?

Je vais essayer de ne pas vous tuez.

chef bandit: Ah ah ah ! Vous entendez ça ? Ce gamin est trop drôle. Et comment tu vas t'y prendre hein ?  Demanda le géant.


Oh, cela n'allait pas être très compliqué pour Kid, qui commença à se mettre en position de combat, et alors que le chef voulut répliquer le premier en fourbe, une nouvelle fois, le visage de Jinn passa à seulement quelques millimètres de son coup, tout en se rapprochant du chef surpris, avant que celui ci ne commence à cracher sa salive et son sang, car en foirant son coup, celui du jeune homme lui, avait réussi à l'atteindre !

Un direct du droit, en plein dans l'estomac, remontant vers la vésicule biliaire, avant que ses pieds ne décollent d'abord lentement du sol, puis d'un seul coup, vif, jusqu'à une paroi de bois, qu'il brisa en deux sous la pression donné... Et pourtant, Kid n'avait pas eut la volonté ou l'impression d'y être allé fort.

Reprenant alors sa position en regardant les autres, il vit cette fois, la vraie peur dans le regard de ses compères ! Personne n'aurait été assez fou pour oser s'en prendre au gamin, en ayant vu l'homme le plus fort (leurs chef) se faire poutrer en un coup. D'ailleurs ce type avait eut de la chance, bien qu'inconscient, il demeurait en vie, mais souffrirait peut être pour le reste de sa vie, d'une complication stomacale...

Tant pis, comme l'avait dit Kid, telles étaient les conséquences d'un duel accepté. Après quoi, le jeune homme vit tout le monde partir, emportant avec eux, le fruit de leurs défaite commune, leurs peurs et tout le teste, alors qu'il récupéra les bandages posés ultérieurement.


(soupir) ...

Par la suite, Kid se dirigea de nouveau dans l'auberge, croisa quelques regards, certains admiratifs, d'autres jaloux et d'autres pas très aimants. Quoiqu'il en soit, le tavernier lui glissa un petit sourire, qu'il ignora à moitié, montant les escaliers en sentant les atomes de Fumiko, il frappa doucement avant d'entrer, puis ne la vit pas tout de suite, mais l'a remarqua finalement dans le lit, entrain de dormir.

Jinn posa les bandages sur la petite table de chevet et la regarda quelques secondes, elle semblait paisible. Fermant le verrou de la chambre de l'intérieur, il alla pour la soigner et commença à soulever les draps, après tout, ça n'aurait pas été la peine de la réveiller pour ça, mais il s'arrêta quasiment tout de suite, en constatant qu'elle... N'avait.... Rien en dessous.


" Mais... Elle va attraper froid comme ça. "

Oui, vous ne rêvez pas, la seule pensée qui le traversa, fut le fait qu'elle pourrait attraper froid. Il remit le drap, puis se souvint tout de même que les gens avaient une pudeur en général, les femmes étaient mêmes plus marquées par cela. Non, il ne s'occuperait pas de ses égratignures, mais il allait passer la nuit ici, pour plus de sécurité.

Se positionnant vers la fenêtre, il retira son écharpe et remarqua que Karma y était encore, décidément ce chat était si calme, que même le combat de tout à l'heure ne semblait pas l'avoir réveillé. Il posa Karma dans la pièce, qui s'étira avant de vite grimper sur le lit ou résidait Fumiko, puis Kid lui, dormi simplement sur le planché. Une bonne nuit, bien mérité !



_______






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Mer 7 Oct - 19:37


Le gros bourdon lui tournait autour des oreilles, le bruit était tellement fort qu'il vint tirer Fumiko de son sommeil. Elle se frotta les yeux et regarda autour d'elle. Les murs blanchis à la mauvaise chaux et le plafond peu reluisant lui rappelèrent  alors où elle se trouvait. Elle regarda autour d'elle mais point de bourdon ! Pourtant, le vrombissement était toujours présent.


Mais…c'est Kid qui ronfle ! Où est-il donc ?




Parcourant la pièce des yeux, la jeune fille constata qu'il dormait à même le sol. Fallait-il le réveiller pour qu'il s'installe plus confortablement dans le lit ?


Bah, tant qu'il ronfle comme un bienheureux, laissons-le.




Les premières lueurs de l'aube éclairaient la pièce. Fumiko se leva et enjamba le garçon pour aller récupérer ses vêtements, espérant bien qu'il ne se réveille pas à ce moment-là.
Elle se rhabilla en hâte, ses habits étaient encore un peu humides mais cela valait mieux que d'être nue. Passant par la salle de toilette, elle constata que toute l'eau était encore là, il n'avait pas du avoir le courage de se laver quand il était rentré.

Elle s'installa alors sur le lit et fixa longuement le jeune homme. Son visage portait des marques de coups, sûrement une mauvaise rencontre. Il lui raconterait tout cela à son réveil.

Les paroles de l'aubergiste lui revinrent alors en mémoire.


Sous prétexte qu'un beau drôle est gentil avec vous, n'allez pas vous imaginer le grand amour.



Et s'il avait raison, cet idiot ? Et si le sentiment qu'elle éprouvait pour lui n'était que pure reconnaissance, à la rigueur un peu de tendresse ? Kid lui avait dit qu'il n'avait aucune attache et que c'était bien mieux pour quelqu'un comme lui. Comme lui ? Que cachait-il donc ?

Le chat vint alors lui tenir compagnie, sur la courtepointe. Elle le caressa doucement en chuchotant.


Et toi, joli matou, tu en penses quoi de ton maître ? Regarde donc comme il dort paisiblement, sans s'occuper du reste du monde. Quels sentiments cache t-il ? Crois-tu qu'il envisage son avenir avec moi ?

Kid se retourna dans son sommeil, en soupirant. Les ronflements reprirent alors de plus belle. Il devait certainement avoir une belle déviation nasale pour faire autant de boucan !


Et si il était bougre ? Après tout, il m'a dit qu'il n'avait jamais connu de filles avant moi, il est plutôt joli gosse et n'a même pas été tenté de venir se réchauffer contre moi cette nuit.


Et puis, cette histoire de monastère était bien dérangeante. Soit on reste au monastère à vie, soit on y est exclu parce que on est ….sodomite.


Fumiko, Fumiko, que vas-tu imaginer là ?



C'était certes plus facile pour elle de penser qu'il ne s'intéressait pas à elle parce qu'il préférait les garçons. Et puis, après tout, qui disait qu'il n'éprouvait pas de sentiments pour elle ? Ce n'est pas parce qu'il ne s'était pas couché à côté d'elle que pour autant il la dédaignait. Il était peut-être tout simplement timide.
Il fallait qu'elle sache, là, de suite, elle n'y tenait plus.

Elle s'agenouilla près de lui et le secoua . Il ouvrit un œil en grognant, puis le deuxième. Il bailla à s'en décrocher la mâchoire.


Dis, tu ressens quoi pour moi  ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Mer 7 Oct - 20:42




La plume magique





En rentrant dans la chambre, après avoir posé les bandages sur le cotés, c'est vrai qu'il était tombé dans un profond sommeil, même si c'était du plancher, du vieux bois grinçant et de mauvaise qualité, il n'avait jamais aussi bien dormi ! Tellement qu'il fit même des ronflements, c'était pourtant quelque chose qu'il n'avait jamais fait avant, étrange en tout cas, c'était peut être un coup de froid des sommets, son corps d'enfant lui cachait donc encore quelques surprises !

En tout cas, la lueur ne fut pas la principale cause de son réveil, un peu brutal et sans raison, mais tant mieux, car lorsqu'il ouvrit les yeux et bailla un coup, voyant Fumiko au dessus de lui, il eut un geste de recul avec sa tête, et se releva d'un coup d'un seul, brutalement, en ignorant presque la question de la jeune fille, et de surprise bascula, la tête la première ... Je vous le donne en mille...

( Clique ici pour voir commet ça se passe )

...Dans sa poitrine ! Bien que petite, il s'était rattrapé en posant sa main droite sur l'un de ses seins, et du coup, se releva doucement, un peu gêné de ce bien étrange événement.


J'ai dormi... Longtemps ? Heu...

Il s'adossa contre le mur blanc, tout en fixant Fumiko. Il ne savait pas trop comment elle allait réagir, il ne l'avait pas fait exprès après tout ! C'était un mélange de plusieurs surprises, le fait d'avoir dormi peut être trop longtemps et même rêvé ! Jamais Zayro ou Kid n'avaient rêvés avant, c'était curieux, sympathique, mais aussi surprenant en tout points.

Quand à elle, la jeune fille avait du aussi être surprise, il l'avait un peu bousculée en se levant d'un coup comme ça, pour finir la tête la première dans, enfin bref vous savez quoi.

Même si la gêne passable de Kid, passa justement rapidement, car la pudeur n'était encore pas un élément qu'il prenait très au point, ou d'importance... C'était un peu futile, ça ne servait à rien pour lui, si ce n'est à conserver l'intimité des gens, mais en l'occurrence, la pudeur n'avait aucun intérêt propre, pour évoluer par exemple. Il fixa donc cette dernière, et se rappela de sa question, un peu inopportune.


Ce que je ressens ? Je pense deviner la nature de tes sentiments envers moi, j'ai un peu analysé ça quand je te portais hier. Mais je ne saurais pas quoi t'apporter dans ta vie, Fumiko. Tu peux trouver quelqu'un de moins perdu que moi et de meilleur, j'en suis sur...

Laissant passer quelques secondes malgré tout, il se leva finalement et ôta son haut, laissant son torse et ses muscles à l'air libre. Elle pouvait donc constater une chose "flagrante". Une cicatrice visible sur tout le pourtour du cou, large entaille, mais comme si elle était refermée depuis une vie déjà...

Il ne portait pas de sceau visible, pas d'autres cicatrices ou marques que celle à son cou. Une peau halé, des muscles secs, il parti dans la salle d'eau pour se nettoyer un peu, ferma la porte à moitié, plus par réflexes qu'autre chose et se dessapa entièrement pour se laver. L'eau froide n'était pas du tout un problème pour lui, il ne la craignait pas, Kid s'occupa donc de sa toilette, désireux d'être quand même propre pour reprendre sa route. La réponse de Fumiko avait peut être laissé une sorte de froideur... De mystères qu'elle devrait encore résoudre.

Après quelques minutes seulement, il se sécha, remettant son pantalons et sortant de nouveau torse nu, pour remettre son haut et son écharpe, plutôt rapidement. Il laça ses bottes avec un air pensif sur le visage.


Je dois reprendre ma route, c'est une recherche sur moi même que j'effectue, personne d'autre ne pourra m'y aider. Comment pourrais-je aider une autre personne que moi, alors que je ne trouve pas les réponses à mes propres questions. Marmonnait t'il.

Puis il se tourna vers elle, vers eux, car il comptait aussi laisser Karma dans cette ville, mais Jinn n'était pas encore parti, pas encore. Qu'allait t'elle lui dire, encore une fois ?

_______






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Jeu 8 Oct - 9:15


Fumiko regrettait déjà d'avoir réveillé Kid, surtout pour lui faire avouer ses sentiments, elle se sentait confuse de sa propre audace.

Le jeune homme se redressa d'un coup et empauma un des seins de la jeune fille.

Voilà donc sa réponse ! Il n'est pas vraiment romantique si il n'y a que le plaisir charnel qui l'intéresse !


Mais, la gène visible sur le visage de Kid la détrompa. Ce n'était qu'un geste bien malheureux, sans arrière-pensée, imputable au déséquilibre soudain du jeune homme.

Sa réponse, il la lui donna bien sûr. Qu'il était lui-même perdu, qu'elle devait trouver quelqu'un de meilleur que lui, du bla-bla policé et convenu. N'était-ce pas là une manière élégante pour lui dire qu'elle ne correspondait pas à son attente ? La jeune fille, persuadée jusque là d'avoir trouvé son âme sœur, reçut cette phrase de plein fouet. Son cœur se brisa. Anéantie, elle demeura immobile, à le regarder se mettre torse nu, comme si il voulait la torturer encore plus en exhibant son corps magnifique. Une étrange cicatrice cernait son cou, comme si sa tête avait été coupée puis recollée. Curieux !
A bien l'observer, Fumiko ne décela aucun signe encré, aucun sceau visible, elle en conclut que ce n'était pas un élu, peut-être que les gens d'ici n'avaient pas la même façon de réagir face aux sentiments amoureux.

Il marmonna quelque chose, dont elle ne perçut que quelques mots "recherche de moi-même", "pas aider", sans doute une prière inculquée pendant ses années passées dans le monastère. Cette secte l'avait complètement chamboulé, à coup sûr !

Ce n'est que quand il enfila ses bottes qu'elle réalisa qu'il allait vraiment partir.

Non, Kid, ne pars pas, ne me laisse pas. Je t'en prie, je ne pourrais pas survivre sans toi. Ne m'abandonne pas comme ça ou alors emmène-moi avec toi. Je dois vivre à Minshu, viens avec moi, à deux nous serons plus forts. Je prendrai soin de toi, je te comblerai de tendresse, mais je t'en supplie, reste avec moi.

Le silence qui suivit fut pesant.


Ou alors, donne moi une raison de te détester, dis-moi que tu préfères les jeunes hommes, dis-moi que tu en aimes une autre, mais arrête avec tes explications qui ne veulent rien dire. Moi aussi, je suis perdue, moi aussi je cherche ce que je fais là et ce que je vais faire, et pourtant tu vois, je peux aimer jusqu'au désespoir.  

Ambiance romantique:
 


Fumiko ne put se retenir davantage. Elle se précipita dans les bras de Kid et déposa un long baiser tremblant sur ses lèvres.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5812
Yens : 169
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Jeu 8 Oct - 18:46




La plume magique





Il était presque de nouveau prêt à partir, son baluchon rempli de quelques effets personnels, de nourriture et d'eau prise dans la taverne. Kid ayant dit les principales choses traversant ses pensées à ce moment là, n'avait pas l'impression de faire du mal à la jeune femme, il était loin de comprendre vraiment ce que voulait dire l'amour, la nature des sentiments, bien qu'il sache qu'elle les éprouves, n'en comprenait pas la signification.

Tout simplement, parce que c'était une chose nouvelle pour lui, qu'il ne connaissait pas, qu'il appréhendait peut être un peu, car en plus d'être inutile, le ralentissait dans sa quête plus importante, savoir qui il était vraiment, découvrir la nature de son pouvoir, la nature de son nom, ce qu'il faisait en ce monde ! Il n'aurait jamais pu avoir le temps de protéger qui que ce soit.

C'est ainsi, que perdu dans ses pensées, bien qu'écoutant sans regarder Fumiko, les paroles de tendresses et d'attaches qu'elle prononçait maintenant, pour lui sommer de rester, ou lui demander de l'emmener, Kid se disait que plus il s'en irait vite, moins ce serait... Douloureux pour elle et ses espoirs naissants. Même s'il repensait à chaque mots, la sincérité qu'elle y mettait ;

Kid, ne pars pas, ne me laisse pas. Je t'en prie

Mais il fallait bien qu'il parte, il le devait non ?

je ne pourrais pas survivre sans toi.

Mais bien sur que si, elle le pouvait, elle avait réussie jusque là, c'était se voiler la face que penser le contraire, pourquoi avait t'elle des paroles aussi dur envers elle même ? Fumiko pouvait être capable de s'en tirer, Kid en était sur, sur et certain !

je t'en supplie, reste avec moi.

En venir à le supplier, la jeune fille partait dans les extrêmes, sous le charme voilé, avec des visions et des rêves grandissants dans sa tête, elle esperait trop du jeune homme, dans chaque mots, il s'en rendait compte peu à peu, partir et la laisser serait difficile, pas pour lui, mais pour cette fille. Il se mordit instinctivement la lèvre et réfléchissait encore, tout en reposant sa botte sur le sol. Désormais prêt pour de bon !


.................

Pas de réponse, pas de regard, tourné vers le grand mur blanc, il essayait de se convaincre que partir valait mieux que rester, pour eux deux. Mais ce n'était pas lui qu'il fallait convaincre, c'était elle ! D'ailleurs, Fumiko repartie dans un dialogue, ce fameux dialogue ou elle voulait être convaincue aussi.

Devait t'il se faire détester ? Pourquoi !? Pourquoi en arriver là.... Dire qu'il aimait les hommes ? Il ne savait pas, mais il ne pensait pas que cela soit le cas, il n'éprouvait simplement pas grand chose pour les relations, qu'elles soient d'ailleurs de cœur ou de chair. Tout simplement, parce que comme le fut Zayro, il ne mettait pas ça dans le bon ordre d'importance. Mais à force d'y réfléchir et d'écouter sans s'écouter lui même, son coeur commençait à battre comme s'il livrait une bataille acharnée.


C'est... C'est un combat.... un.... Combat... Marmonna t'il tout doucement

Et la surprise ! Fumiko se mettant dans ses bras, ses lèvres légèrement mouillées rejoignant les siennes. Ce fut d'autant plus surprenant, qu'il n'avait jamais vécu quelque chose de semblable. C'était indescriptible pour lui, bien que son esprit analytique toujours en éveil, veuille tenter de donner un sens logique à tout ça.

Elle tremblait, c'était la force de la nature de ses sentiments, qu'elle avait mit dedans ce simple baiser. Il s'était laissé faire, en écarquillant un peu les yeux évidemment, mais sans reculer la tête, sauf lors de la rencontre de la chair. Maintenant, il y'avait une sorte de calme ambiant, un mélange chimique.

Les bras ballants du  garçon, vinrent rejoindre les fines épaules de Fumiko, elle semblait si légère et douce, si frêle, rien à voir comparé à lui. Ce n'était pas pour la repousser, il la maintint juste avec douceur, puis continua également de l'embrasser, avant de légèrement incliner sa tête vers le bas, pour mettre fin à ce doux échange !


... Je ne peux pas te donner de raisons de me détester. Et je pense que grâce à toi, j'ai appris de moi même, tu viens de m'étonner. Disait t'il

Il ne pouvait pas l'emmener, comment le lui dire ? Quant aux sentiments éprouvés, c'était trop tôt pour lui, cet échange était unique, c'est vrai, donc marquant, même pour lui... Mais Kid ne pouvait pas dire ce qu'il éprouvait vraiment.

Je.. J'aimerais que tu réfléchisses bien, à tout ça. Je ne peux pas t'emmener aux devants des dangers qui risquent de m’attendre. Fit il, descendant ses mains vers les poignets de Fumiko

Rétablis toi, repose toi, et revoyons nous d'ici quelques jours, je te retrouverais le cas échéant. Si tu es toujours sur de tes sentiments... Envers moi... Je.... Il hésita, puis donna un verdict ; ... Resterais auprès de toi.

Il posa un autre baiser, sur son front cette fois, tout en ayant glissé l'une de ses mains dans le dos de la jeune demoiselle, il frappa (doucement, mais suffisamment) au niveau de la nuque, pour l'assommer. Puis la transporta pour la poser dans le lit, la porte intérieur était fermé, il mis de l'eau dans un bol pour Karma, ouvrit la fenêtre pour disparaitre, en ayant donc fait une promesse !

Un mot sur la table basse, sous les médicaments, ou était marqué ; "Merci" lui étant destiné.

_______






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La plume magique   Jeu 8 Oct - 21:29


Il ne la repoussa pas. Et pourtant, il partait quand même.Malgré les suppliques, les prières, les larmes, il partait mener son combat personnel. Jusqu’au bout, Fumiko crut qu’il allait renoncer, qu’il reviendrait sur sa décision.
La sincérité du jeune homme et la souffrance qu’elle lut dans son regard lui montrèrent qu’une lutte intérieure le rongeait. Elle ne comprit pas vraiment ce qui le poussait à poursuivre son chemin en solitaire mais elle sut l’importance que cela représentait pour lui.

Le baiser qu’il déposa sur le front de la jeune fille scella la promesse qu’il lui fit, de la rejoindre un jour. Elle allait lui dire qu’elle le laissait libre, qu’elle l’attendrait le temps qu’il faudrait, que son amour ne faiblirait pas mais soudain, elle perdit toute notion de son entourage.

NOIR COMPLET.

Une douleur palpitante la ramena à la réalité sordide de la chambre.Elle tâta son crâne où s’élevait une bosse. La vue de la pièce vide ne fit que confirmer ce dont elle se doutait déjà : Kid lui avait épargné ainsi la douleur de la séparation. Seul le petit chat était encore là, laissé comme compagnon de substitution.


Le chat de Kid, mon Kidcat.


Elle trouva un mot, un seul mot, qui lui fit monter les larmes aux yeux.


Il me remercie alors que c’est lui qui m’a tout apporté.


Alors, elle prit la serviette de la salle d’eau, qui portait encore SON odeur et confectionna, en la nouant habilement, une sorte de besace à porter sur son dos. Non qu’elle ait beaucoup d’affaires à y mettre dedans, excepté les bandages qu’IL lui avait acheté, mais il fallait un moyen de transport adapté à Kidcat.

Puis, elle descendit l’escalier. Elle franchit la porte de l’auberge sans jeter un regard à l’aubergiste qui lui proposait de la loger gratis contre de "menus services" et sortit.


En avant Kidcat, vers Minshu !



Ele se retourna une dernière fois vers l’auberge regardant, à travers la brume de ses yeux,  la porte qui claquait violemment.


Ce n’est pas un adieu, Kid, ce n’est qu’un au revoir.  



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La plume magique   

Revenir en haut Aller en bas
La plume magique
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La plume de l'imaginaire
» La plume du paon... ( autodérision )
» J'ai en ma possession un parchemin magique qui conduit à un souterrain !
» Une nouvelle voie...(Privé Plume de colombe)
» La plume de Rarage | Grande Guerrière => Crèp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.