Partagez | .
Hail The Cold
Invité Invité

-



MessageSujet: Hail The Cold   Dim 18 Oct - 18:49







Hail The Cold
★ And the Snow just falls...


L’ancien Nashar et nouveau Rhaegar s’empressa d’aller faire ses affaires dans sa chambre. Le Grand Prêtre Maen lui avait donné une mission : aller lui chercher un livre à la bibliothèque de Yuki. Une vulgaire course ? Non. Le chasseur se doutait bien qu’on ne le laisserait pas repartir avec ce livre comme ça. Il allait devoir s’introduire et voler l’ouvrage. Ou alors… Oh, une autre idée lui traversa l’esprit. Une idée ingénieuse. Une idée qui ne sera pas dévoilée ici, car le narrateur vient juste de l’avoir et qu’il faut qu’il y réfléchisse.

Bref, reconstruisons le 4ème mur.

Rhaegar donc, avait obtenu des équipements. Pour une obscure raison, il n’arrivait pas à enfiler complètement l’armure à sa disposition, comme s’il n’en avait pas encore le droit… Toujours fut-il qu’il avait mis les bottes et les gants. De quoi tenir ses extrémités au chaud. Enfin pas tout. Il essaya ensuite de mettre son ancienne tenue blanche ainsi que son écharpe, mais… En changeant d’apparence, il avait aussi changé de taille de vêtement. Désormais trop grand et trop maigre pour porter un tel habit, il dut se rabattre sur la première robe de bure qu’il trouva. En même temps, dans un Sanctuaire, c’était facile de s’en procurer. Une fois prêt, l’autoproclamé Messie de Fuyu s’encapuchonna et alla retrouver son mentor, le vieux Maen. Ce dernier l’attendait dans la salle principale, là où se déroulaient les repas. Toutefois, il n’était pas en train de diner, mais psalmodiait des phrases incompréhensibles. Rhaegar dus attendre qu’il finisse pour entendre clairement le son de sa voix.

- Hum, il semble que je ne possède plus assez d’énergie pour t’envoyer directement à Yuki. Je vais t’amener jusqu’à la Forêt de Givre et tu remonteras vers le nord. Tu suivras la route et tu devrais arriver à la capitale sous trois jours. Environ.

Trois jours à pied surement. Le vieillard ne se souvenait plus que son disciple possède la faculté de voler ? Alzheimer ? En tout cas, il ne corrigea pas sa phrase en prenant ce « détail » en compte et dirigea sa main vers Rhaegar.

- N’oublie pas, gamin. Pas un mot sur le Sanctuaire Blanc, ni sur moi. Reste éloigné de Sul Hei et des chiens du Temple du Ciel. Si tu me déçois, tu seras obligé de te donner la mort.

A ces mots, le vieillard barbu lâcha un faisceau bleu vers l’élu qui sentit son corps se déplacer à toute vitesse. C’était donc ça une téléportation ? C’était drôle, il faudrait apprendre à faire ça tout seul. L’environnement changea : les murs caverneux et souterrains du Sanctuaire Blanc sous le Ford Enneigé se transformèrent en arbre blanc, gelé, mais vivant et en étendue de neige. C’était assez étrange de se retrouver dehors après un mois d’enfermement. La liberté, il n’y avait que ça de vrai. Rhaegar en était heureux, surtout que c’était naturellement un homme du froid. La basse température l’emplit de joie ! Cela faisait un bon moment que son thermomètre interne n’était pas descendu en dessous le 0. Alors, tout comme Maen lui avait conseillé de faire, il déposa un genou au sol pour remercier le Dieu Long de ce cadeau qui lui causait tant de ravissement.
Quand cela fut terminé, il se releva pour se repérer. Au loin, il apercevait les contours des Sommets blancs s’effacer. Il fallait donc aller vers eux, jusqu’à trouver une route. Le chasseur commença alors sa longue marche. Car oui, même s’il pouvait prendre la voie des airs, il voulait savourer ce simple moment. Rien ne pressait, ce n’était pas comme si Sul Hei était à ses trousses…

Le Messie prit son temps entre les très grands espaces séparant les arbres. Il ne manquait qu’une chose… Une chose que Rhaegar s’empressa de combler. La neige. Elle se mit à tomber juste après un claquement de doigts du mage de glace. C’était l’avantage de pouvoir « tout geler », on n'avait jamais vraiment chaud. Malheureusement, il avait encore un peu de mal à maîtriser son nouveau corps qui semblait être fait pour utiliser la magie. L’ancien était humain, né sans pouvoir. Celui-ci paraissait avoir été conçu spécialement pour faciliter la circulation du mana, l’énergie d’après Maen. Résultat : la neige se transforma en tempête de neige. Elle n’était pas très violente, mais elle cachait la visibilité. Impossible d’arrêter le phénomène. Il avait entraîné une réaction météorologique en chaîne assez complexe.

Par paresse, il décida de laisser la situation ainsi et continua sa route. Ce ne fut que quelques minutes plus tard qu’il commença à y voir un peu mieux. C’est là qu’il remarqua au loin quelqu’un. Il ne voyait que sa silhouette, mais c’était assurément une personne. Que faisait-elle ? Surtout que le coin n’était pas sûr. Des géants comme Artorias ou des babouins mutants (battus depuis des lustres d’ailleurs) traînaient souvent par ici. Curieux, Rhaegar l’interpella.

- Eh vous ! Que faites-vous ici en pleine tempête de neige ?

La phrase avait été lancée sur un ton neutre, sans animosité. Le disciple de Maen comptait de bien se servir de cette rencontre pour en apprendre plus sur la population de son pays, ainsi que sur leurs rites religieux. Aussi, il espérait secrètement que la personne en face de lui était une magnifique jeune femme en manque d’amour… Après tout, il n’avait pas touché à de la chair féminine depuis Kaëlyss, il y avait plus d’un mois de cela. Et encore, il était resté sur sa faim. Un simple bisou. Pourrait-il aller plus loin dans les minutes venir ?





Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Dim 18 Oct - 20:30



Vive le vent, vive le vent, vive le vent

d'hivers...

L'exploration de ce nouveau monde était pour l'heure une chose bien secondaire pour Fleya. Cela dit.... comment ne pas succomber à la beauté de cet environnement.... Tout de blanc vêtu, aux températures délicieusement glacée, glace qui justement était omniprésente. La féline n'avait pas toujours le luxe de voir ses missions se dérouler dans un milieu aussi agréable, et elle se sentait parfois séparée que trop longtemps de ce cadre idyllique. Comme il lui manquait de ne plus pouvoir maîtriser ce climat, de ne plus pouvoir matérialiser la glace à volonté et surtout de ne plus pouvoir faire tomber de neige..... Faire virevolter des flocons duveteux gros comme de petit plumes blanches.... Réduire l'horizon à une vaste étendue d'un blanc uniforme et immaculé. La tigresse lâcha un long soupire à fendre l'âme. Encore et toujours il lui faudrait être patiente avant de retrouver ses prédisposition d’antan. Et pour combler son attente, elle avait beaucoup à faire. Mais une fois encore, elle ne pouvait pas griller les étapes. Maîtriser et diriger la criminalité d'une capitale n'était pas chose aisée, encore moins lorsqu'on était dépossédé de ses pouvoirs. Sans parler du fait qu'elle était dans un monde qu'elle découvrait à peine, très clairement en retard pour ce qu'elle en avait vu niveau technologie, et enfin peuplé d'élus.... Des êtres qui venaient des quatre coins de l'univers, chacun avec des mœurs et des histoires différents, et donc chacun avec ses propres objectifs et sa propre puissance. L'équation ne cessait de se complexifier au fur et à mesure de la vampiresse découvrait ce monde.

Et pourtant ses objectifs l'obsédaient, même à ce moment précis où elle était pourtant partie à la chasse. Elle ne pouvait pas se permettre de chasser à la capitale. C'était un coup à se faire remarquer et à éveiller bien trop tôt les soupçons sur sa présence et le danger potentiel qu'elle pouvait être. Finir au trou ou pendu avant même d'avoir pu commencé aurait été bien bête. Ses excursions lui permettait généralement de se vider la tête. Mais pas cette fois. L'absence de gibier pouvait en être une cause.... Mais l'absence d'appétit de Fleya mettait à mal cette hypothèse. Si cela n'avait pas été pour prévenir l'apparition de la soif, elle ne serait même pas sortie. La féline glissa distraitement sa main dans un petit monticule de neige, faisant glisser cette dernière entre ses doigts. Pour elle la sensation de froid n'existait pas à proprement parler. Il n'y avait là qu'une sensation agréable et si particulière. Quelque chose de familier, de sain, de pure.... Elle aurait pu passer des heures perdues dans des contemplations et des bains de neige. Mais cette fois, la simple présence de son élément ne suffit pas à la tirer de ses soucis. Et ce fut alors que, comme entendant sa silencieuse détresse, une tempête de neige se leva, subitement. La tigresse en fut surprise. Elle qui sentait ce genre de chose d'ordinaire n'avait rien vu venir. Son affinité avec son élément favori se serait-il lui aussi étiolé ? Elle était à bien des lieu de s'imaginer que cette tempête ci ne s'était pas déclenchée naturellement.

Mais qu'importe ! Elle n'en était pas aux vents violents qui fouettait parfois si fort son visage, qu'elle devait rabattre sa queue devant celui-ci pour avancer. Mais c'était déjà une jolie tempête. Et c'était suffisant pour la tirer de ses sombre pensées. Elle en oublia même sa chasse ! Avançant gaiement sous ce que certains appelaient sans respect une "intempérie", elle avait laissé ses interminables cheveux flotter et onduler doucement, portés par le vent. Puis rapidement, ils se chargèrent en flocons, qui étaient capturés par le filet en fibre capillaire, et qui conférèrent à la féline un aspect duveteux à son tour. Fleya se sentait bien, seule avec la neige. Cette dernière à force de tomber, avait créé un épais manteau blanc qui recouvrait le sol. N'y résistant pas, la féline se jeta joyeusement dedans, disparaissant l'espace d'un instant sous un monticule de neige, avant d'en ressortir par un autre côté. La sensation de la poudreuse, tantôt dévalant sur son pelage, tantôt se piégeant dans ce dernier lui était délicieuse et irrésistible. Elle s'était laissée allée à vagabonder, se pensant en cet instant tranquille quant à la possibilité de rencontrer qui que ce soit. Personne n'était assez fou pour se balader par un temps pareil. Mais une fois encore, le destin prit plaisir à venir la contrarier et lui donner tord, juste pour la vexer. car voila qu'on l'interpella. La féline se retourna d'un bond, ses yeux d'un bleus céruléens grands ouverts, ayant du mal à y croire. Mais par les cornes de Béhémoth, d'où sortait-il celui-là ?! La tigresse laissa l'homme se rapprocher d'elle pour discerner enfin son visage. Après l'avoir observer un court instant, elle lui répondit.


-J'apprécie beaucoup ce genre de climat.... Je le trouve propice aux balades. Cela n'a rien de bien extraordinaire.

A ceci près que les gens normaux ne se baladaient pas en pleine tempête de neige, et encore moins avec pour seuls vêtements un corset, une jupette et une paire de cuissarde!

-Mais je pourrais vous retournez la question... Que faites-vous en pleine tempête ? Vous vous êtes perdu ?


La féline fixait son interlocuteur. Serait-elle tombée sur un autre élu ? Ils semblaient pulluler dans la région. Peut-être pourrait-il lui fournir des renseignement sur Yuki ou sur son dirigeant.... Au pire, il pourrait lui servir de repas.... De quoi étancher sa soif. Enfin pour peu qu'il fusse à sa portée. Certains élus étaient déjà bien avancé dans la récupération de leurs pouvoirs. Il n'était pas question pour la vampiresse de se mettre inutilement en danger. Elle trouverait bien un péon ou un badaud esseulé tôt ou tard, qui se verrait être une proie bien plus accessible et tout aussi nourrissante. Pour l'heure il lui fallait identifier cet individu, ce qu'il lui voulait et ce qu'il était en mesure de lui apporter. Autant commencer par son identité.

-Vous êtes ?



Dernière édition par Fleya le Mar 20 Oct - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Mar 20 Oct - 7:12







Hail The Cold
★ And the Snow just falls...

Rhaegar s’approcha lentement de la silhouette. Pourquoi ? Car même en étant un peu plus humain et un peu moins démon, il se méfiait toujours de Kosaten. De plus, il ne savait pas si sa malchance légendaire avait disparu avec ses cheveux bleus. La prudence restait de mise, sachant qu’il n’avait pas la puissance un réel combat. Quoique… Non. Pas d’échauffourée avant de pouvoir geler le temps au minimum.

La silhouette devint de plus en plus précise. On aurait dit une femme avec un manteau en fourrure. Oh ? Une aristocrate ? Perdue ? Voulait-elle un peu de compagnies ? Le messie accéléra le pas. Il comprit que quelque chose n’allait pas lorsqu’il aperçut un museau et des yeux félins. Oh god… Un homme bélier, une femme louve et maintenant… Ce monde n’avait aucune logique. Enfin, pas ce monde. Tous les autres. Aucun être animal n’avait été remarqué par les yeux du chasseur depuis son arrivée. Il y avait des chances pour que ça soit une élue. Des hybrides… Quelle aberration ! De véritable impureté. Sauf si évidemment, ils n’avaient aucun lien avec la race humaine. Là c’était d’intéressant cobaye. À la Capital, celui qu’on appelait Nashar avait déjà payé quelques scientifiques pour qu’ils créent des animaux génétiquement modifiés, afin de pimenter les chasses. Cela n’allait jamais très loin cependant.

Quand la tigresse (ou toute autre espèce, Rhaegar n’était familier avec les félins vu qu’ils sont assez rares dans son monde) parla, l’élu ne put s’empêcher d’être quelque peu soulagé. Avoir la parole signifie avoir de l’intelligence, donc pas de réaction sauvage. Quoique, c’était les plus faciles à prévoir… M’enfin. Elle disait apprécier le froid… Intéressant ça. Les gens qui comprenaient que les basses températures étaient celles qui permettaient plus de liberté étaient des gens bien. La bonne blague. Ce n’était surement à cause d’un point commun qu’il allait se lier d’amitié avec une personne. Pour l’instant, il voulait confirmer l’identité d’élu de la « demoiselle ». Aussi, il lui répondit quand elle demanda ce qu’il faisait là.

- J’espère atteindre Yuki, si le Dieu Long me le permet. Dire que je ne suis pas perdu serait faux, mais je sais où je vais.

Il pointa du doigt les énormes montagnes des sommets enneigés, un peu plus difficile à voir à cause du blizzard. Profitant qu’elle regardait la direction (si elle l’avait fait), il la regarda plus en détail. Il était habillé légèrement. Assurément, sur une femme avec un peu moins de poil, ses vêtements seraient… Attirants. Hélas, ce n’était pas aujourd’hui qu’il allait pouvoir tirer un coup. Il n’était pas très porté sur les relations interespèces. Encore qu’on ne savait pas quel goût avait la dinde avant d’y gouter.

- C’est étrange de voir quelqu’un ici, c’est un coin assez dangereux.

En plus des bêtes qui trainaient à droite et à gauche, il y avait toujours le danger des élus qui voyaient en ce lieu une cachette parfaite. En effet, le terrain était grand et désert, quasiment délaissé par les soldats de Fuyu. Un très bon endroit pour éviter de se faire harceler par les hommes Sul Hei, comme le messie l’était au début.

- Je suis Rhaegar, élu du Dragon Sacré. Et vous ? Je ne pense pas beaucoup m’avancer en vous disant que vous n’avez rien de ce monde. Je me trompe ?

Donner son nom et sa faction à quelqu’un d’autre, en voilà un risque. Mais Rhaegar n’était pas un homme aussi couard que Nashar. Il porterait fièrement son nom et le sceau qui était sur la langue. Il n’avait pas à avoir honte du patronyme sous lequel son Dieu le reconnaissait. Bon, il éviterait cependant de révéler la couleur de sa marque en dehors de Fuyu. Il était fier, mais pas taré. Laissant le temps à la possible hybride pour répondre, il ajouta par la suite :

- Dites-moi, que savez-vous sur la religion de Fuyu, ou celle des autres pays ?

Abrupt ? Les convenances n’avaient plus lieu d’être à Kosaten. Depuis son arrivée, on lui avait toujours manqué de respect. Même le Roi n’avait pas de manière. De plus, la question lui serait utile à l’avenir : avoir des informations sur les autres cultes lui permettrait de les démanteler rapidement. Car oui, c’était aussi un de ses buts : la suprématie du Dragon.






Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Mar 20 Oct - 13:44



La tigresse de la toundra, parfois rude,

demeure toujours courtoise...

Fleya baissa une oreille en entendant son comparse lui répondre. Les dieux, les dieux, encore les dieux, toujours des dieux ! A croire qu'en ce monde comme ailleurs? les gens n'avaient que ça à la bouche ! Sous toutes les formes, du dieu unique au demi dieu, en passant par toute une pléthore de divinités dites secondaires ou primaires. La tigresse réprima un soupire. Celui qui en remettait son chemin et son destin entre les mains d'un quelconque dieu, faisait selon elle preuve d'une certaine faiblesse. Lorsqu'on était capable et autonome, on se débrouillait tout seul, et on ne comptait que sur soit ! On n'attendait pas qu'un quelconque pignouf prétendu supérieur daigne bien vouloir nous accorder un coup de pouce. Quand il ne prenait pas malin plaisir à jouer avec vous. Comble de l'ironie il vint même lui souligner qu'il était dangereux de se promener. Il fallait dire que la féline était d'ordinaire plus habituée à être le danger qu'à être en danger. Elle se voyait mal lui dire "vous avez raison, d'ailleurs j'étais initialement venue chasser de l'humanoïde, auriez vous l'obligeance de bien vouloir mourir séance tenante, que je puisse me repaître de votre cadavre encore chaud ? Cordialement." Même si cela aurait eu le mérite d'être originale comme approche. Néanmoins, la bienséance lui interdisait de pareilles vérités, et elle se contenta de répondre.

-Ici ou ailleurs, le danger est omniprésent. Peut importe l'endroit, l'important est de se tenir prêt et de faire de son mieux pour s'en sortir.

L'homme daigna enfin lui donner son nom, remettant au passage son complet sur son appartenance à un dieu. Chose qui allait finir par irriter très sérieusement la féline, qui imputait toujours son sort actuel à la coalition de dieux de son monde et de ceux de Kosaten, avec l'honteuse complicité des hautes autorités locales. Il fallait bien lui répondre, après tout c'était la moindre des choses. Mais pourtant Fleya ne se sentait guère très motivée à faire plus ample connaissance que ça avec cet adorateur de divinité ambulante ! D'un ton neutre, elle lui répondit.

-On me nomme Griffe-Lune, et en effet je suis victime du caprice des dieux. Je suppose qu'il n'est pas bien compliqué de constater que je ne fais pas très couleur locale.


Fleya espérait pouvoir soutirer quelques informations à cet inconnu, mais il s'avéra que ce fut lui qui en chercha auprès d'elle.... Et encore et toujours sur la religion, c'était une blague ?! Était-elle tombée sur un dévot obsessionnel du culte ?! Il commençait à lui chauffer les oreilles celui-là avec ses dieux et sa religion. La queue de la féline fouettait doucement de gauche à droite, tandis qu'elle prenait soin de se maîtriser pour garder un ton poli et courtois.


-Pour être sincère, je ne connais pas grand choses aux cultes pratiqués à Fuyu. Je laisse les croyances et les dieux à ceux qui en ont besoin, et je tente de faire mon chemin bien loin d'eux.... Enfin même si ça ne semble pas leur plaire, et que lesdites divinités semblent elles très intéressées dans l'idée de venir se jouer de moi.

La féline laissa un court moment se passer, ne quittant pas le regard l'homme des yeux. Il ne semblait pas plus indisposé que cela par le froid.... Il possédait donc certaines capacités. Comme la majorité des élus qu'elle avait pu croiser. L'ennuyeux avec les élus, c'était qu'on ne savait jamais à quel stade ils en étaient. Ainsi, si cet homme là était fraîchement arrivé, elle aurait pu se jeter dessus pour le dévorer. Mais elle n'avait aucune certitude, et l'opération était trop risquée pour qu'elle puisse se permettre de l'attaquer de front. Surtout qu'à l'entendre, il semblait déjà avoir apprit à faire avec sa nouvelle vie, et il semblait même avoir adopté le dieu bourreau qui l'asservissait. Un sérieux syndrome de Stockholm, ou juste un homme résigné à faire contre mauvaise fortune bon cœur ? Du moins dans l'optique où tout ce qu'il lui avait déclaré plus tôt était vrai. Allez savoir.... En tout cas, elle ne pouvait pas en faire son repas sans risquer gros. Elle passa sa main par dessus son épaule, pointant du pouce la direction derrière elle.


-Si vous cherchez Yuki, vous la trouverez en continuant dans cette direction. A bon pas vous y serez dans trois heures environ. Peut-être moins... Le temps ne semble guère vous indisposer plus que cela après tout.

Une remarque anodine qui ne l'était pas tant que ça. C'était un détails qu'elle avait remarqué et qu'elle avait précieusement rangé dans un coin de sa tête. Quand on ne connaissait rien de ce qui nous entourait, la moindre information pouvait être exploitable. Mais elle doutait qu'il puisse lui en donner sur Yuki. Après tout, il ne semblait pas y avoir mis les pieds. Fichtre, il ne lui servait donc à rien....


-Je pense que vous trouverez là-bas toutes les informations que vous recherchez.



Dernière édition par Fleya le Jeu 22 Oct - 15:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Jeu 22 Oct - 13:40







Hail The Cold
★ And the Snow just falls...

La « femme » philosopha sur la présence de danger. Elle avait raison, il y en avait partout. Une simple pierre pouvait être l’écaille dorsale d’une wyvern et un bébé pouvait être doté de surcapacité. Kosaten n’était pas vraiment une destination idyllique. En tout cas, si l’on était un élu. La population locale semblait très bien s’en sortir contre tous les périls. Un don inné ? Une habitude ? Après tout, un habitant de la Capitale savait échapper aux gardes et aux hommes de l’empereur, tandis que les paysans savaient éviter le travail. Une réflexion à avoir plus tard.

Pour l’heure, Rhaegar devait se concentrer son interlocutrice. Griffe-lune. Quel nom… Original. Pour ne pas dire… Original. Pourquoi diable nommer quelqu’un avec deux mots ? Certes, les prénoms composés existaient, mais pas avec deux mots usuels. Sinon là, on pouvait s’y donner à cœur joie : « Pelle-Grillage », « Rocher-Table », « Draps-Panneau ». Les autres mondes avaient des coutumes bien étranges. La suite des propos de la demoiselle interpella alors le Messie autoproclamé. Elle avait soit sa propre religion, soit elle était athée. Dans un sens, elle lui fit penser à lui-même avant sa rencontre avec Maen. Elle remettait sa destinée entre ses seules mains, alors que son destin était écrit à l’avance depuis très longtemps. Le Dieu Long savait ce qui allait se passait, il était omniscient et omnipotent. Il savait qui mourrait et qui vivait. Il avait même le pouvoir de changer ces évènements. Devant un être aussi puissant, il était très présomptueux de croire que l’on avait le moindre contrôle sur sa vie. Non. Les hommes n’avaient de conscience que pour assister aux plans du Dieu.

L’élu allait lui faire un petit serment, honorant de même les enseignements de Maen. Mais cette dernière indiqua la direction de Yuki, avec une précision difficilement contestable. Il rigola intérieurement quand elle parla aussi de temps de marche. La voie des airs était bien plus rapide, mais ça, elle ne pouvait pas le savoir. Enfin, d’apparence, elle ne semblait pas pouvoir décoller du sol. Bref. Griffe-Lune connaissait le coin donc ? Elle devait être là depuis un moment. Mieux valait s’en méfier comme de la peste, on n’était jamais à l’abri d’une Zayro Jinn errante.

- Merci bien, mais je n’y vais pas pour récupérer des informations. Je n’aime pas trop la Capital.

Un vent froid vint le décoiffer. Saleté de cheveux trop longs et trop lisses. Ils glissaient les uns sur les autres, tels des spaghettis pas assez cuits.

- Je préfère le froid, c’est mon élément. Littéralement, expliqua-t-il en tentant de ramener sa coiffe à l’état antérieur.

Une fois acquitté de son réarrangement capillaire, il se souvint de la petite phrase qu’avait énoncée Griife-Lune auparavant. S’identifiant de nouveau à elle, il ne put s’empêcher de vouloir la conseiller.

- Griffe-Lune. Ce monde n’est pas sujet aux mêmes règles que les autres. Ici, vous n’êtes plus maitre de votre vie. Nous sommes pour ainsi dire des jouets, amenés la vie avec des souvenirs de créature d’autres univers. Tel est notre destin d’élu.

Promenant son regard froid, mais rempli d’une certaine compassion, sur le corps de la demoiselle à la recherche d’un sceau, il se rappela du soir où Maen lui expliqua cela. Les élus n’étaient rien d’autre que des poupées créent de toute pièce par les dieux. La mémoire de personne louable ou utile avait ensuite était gravé dans ces êtres artificiels.

- Cette condition est épouvantable, mais elle est prestigieuse en même temps. Car là où la plupart des gens ne savent pas quoi faire de leurs vies, nous, nous savons exactement le but de notre création. Servir. Ceci accepté, nous jouissons d’une liberté que personne d’autre ne peut expérimenter : nous avons un grand avenir.

Loin d’avoir dit tout ceci sur un ton intransigeant, il était tout de même convaincu que ce dogme serait rejeté. Il parlait à un animal après tout. Un animal doué de conscience certes, mais un animal tout de même. De plus, la nouvelle pouvait être difficile à encaisser. Rhaegar avait mis quelques jours avant de relativiser et de comprendre les aboutissants de sa nouvelle vie. Avant son terme, il était persuadé qu’il accomplirait de grandes choses. Sinon, pourquoi l’avoir fait survivre contre le Messager de l’Enfer ? Rien n’oserait se tenir devant lui à présent : Long guidait ses pas.





Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Jeu 22 Oct - 17:19



Prémices de la déchéance ?

Fleya redressa une oreille à la réponse de son interlocuteur. S'il n'allait pas à Yuki pour y récolter des renseignements, et qu'en plus il n'aimait pas cette capitale, que diable allait-il donc y faire ? La curiosité de la tigresse l'aurait bien poussé à lui poser directement la question, mais c'était déjà terriblement indiscret d'une part, et de l'autre ça ne changeait rien pour elle. Il pouvait très bien y aller pour aller faire ses emplettes de champignons, ou pour éradiquer la ville, ça revenait au même pour elle. Quoique, s'il éradiquait la ville, il l'aurait devancé très largement ce qui aurait été un peu frustrant pour la vampiresse. Un coup de vent un peu plus brusque et voilà son interlocuteur de décoiffé ! Fleya ramena distraitement sa main devant son visage, dissimulant en réalité un sourire. Le vent était un élément impétueux et farceur, qui voyait dans les cheveux des gens, un divertissement incontournable. Au vu de sa propre longueur de cheveux, la tigresse connaissait le "problème". Mais elle aimait sentir le vent s'engouffrer dans son interminable tignasse. Elle aimait sentir le vent jouer avec ses cheveux, les soulever, les faire voler dans tous les sens, quand bien même cela lui demander de les démêler après cela. La féline avait appris à aimer l'environnement glacial avec toutes ses données. Que ce soit le vent, le froid, la neige ou la glace. Cela dit, la longueur et au finale sa masse capillaire faisait qu'elle avait que très rarement le souci de voir tous ses cheveux se rabattre devant son visage, comme pouvait l'avoir Rhaegar.

Cela dit, ce dernier se targuait d'être ressortissant de ce type de climat. La tigresse arqua un sourcil, inclinant légèrement la tête sur le côté.


-Vous êtes un élémentaire de glace ? ou un druide élémentaire ?

Cette fois-ci la curiosité avait été la plus forte. De toute manière, Rhaegar lui avait lui-même confier son attrait au froid. Elle ne faisait que poursuivre sur sa lancée, cela ne l'engageait pas à grand chose. Et puis surtout il était toujours libre de refuser. Dans un sens, cela ne changeait toujours pas grand chose pour la féline de savoir cela, car elle ne comptait pas l'affronter. Mais cela pourrait expliquer d'où était venue cette soudaine tempête de neige, qu'aucun signe avant-coureur naturel habituel n'avait annoncé.

Mais voila que ce que redoutait la vampiresse arriva. La probabilité qu'une évènement se produise étant inversement proportionnel à sa désirabilité, ce n'était pas vraiment étonnant. Rhaegar lui faisait tout un discours sur les dieux, le destin et la servitude. Absolument intolérable pour quelqu'un comme Fleya. Mais il ne pouvait pas savoir à qui il s'adressait non plus. Comment aurait-il pu deviner qu'il parlait là à quelqu'un qui avait voué son existence à une guerre contre les dieux ? Qu'elle avait grandit dans cette unique optique ? Et que pour elle, se dresser contre ce genre de tyran était une chose tout à fait réalisable ? Bien sûr, elle comprenait que pour bien d'autres créatures, c'était là quelque chose d'insensé. On ne pouvait pas déchoir des dieux, ni les vaincre, c'était là une fantaisie utopique.... Et pourtant.... Son peuple était la preuve même que la résistance était possible. Que tous dieux qu'ils étaient, ils n'étaient pas à l'abri d'une déculottée sévère ! La féline esquissa un sourire alors qu'un proverbe lui revenait en tête.


-Dans mon monde..... Un proverbe dit la chose suivante :"Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait". Nous ne sommes que les jouets des dieux ? Mais n'est-ce pas là, la panache, et la définition même d'un dieu ? Une entité certes puissante mais qui se croit suffisamment supérieure pour se permettre de vouloir commander et diriger ce qui est de manière général. Une entité qui se sert de sa puissance pour asservir plus faible qu'elle et la mettre à son service. Mais.... Est-ce réellement suffisant ? Un chef de guerre se démarque de part sa supériorité en terme de force et d'expérience. Il est capable d'asservir ses soldats. Il joue ainsi avec leur vie, leur manière et la cause pour laquelle ils meurent. Est-ce que cela fait de lui un dieu ? Est-ce que cette puissance lui donne le droit et la raison de disposer de ses soldats ? La vérité est.... qu'il n'y aura jamais de dieu ou de chef de guerre, que pour qui acceptera leur joug. Un dieu sans disciple est pareil à un roi sans sujet. Une triste et insipide farce.... Qui peut faire de lui un dieu, si personne ne le reconnait en tant que tel ? Il ne redevient alors qu'une simple entité parmi toutes les autres.... Tout aussi puissant soit-il....

La tigresse marqua une très courte pause, laissant à Rhaegar le temps de se remettre de son interminable réplique, avant de lui servir le deuxième service.

-Certains dieux affirment posséder le don d'omniscience et de pouvoir influer le destin des autres.... Ainsi.... Le premier oracle ou devin peut se prétendre dieu. Ou toute personne possédant un don de voyance. Car après tout, ils voient les choses à l'avance. Il ne revient alors qu'à eux, de s'approprier le déroulement des événements prétextant qu'ils s'accomplissent selon leur volonté.... Au fond.... Tout est question de perception et d'importance qu'on veut bien accorder aux choses. Certains face à la puissance et à ce qui peut être impressionnant, ploient et s'alignent. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, ils prêtent serment à des êtres plus puissants, croyant qu'ils n'ont pas d'autre choix, que tout est écrit. Une manipulation prodigieuse cela dit, car il devient dès lors capable de leur faire absolument tout endurer, même de la manière la plus chaotique qu'il soit. Une événement heureux, ou une victoire ? "Vos dieux veillent sur vous et vous récompensent de votre foi, rendez leur gloire" ! Une catastrophe ou des évènements tragiques ? "Les voies du seigneur sont impénétrables", quand on ne sert pas le très fameux et incontournable, "votre dieu vous met à l'épreuve pour vous tester, gardez la foi et tôt ou tard vous serez récompensés". On parvient même à faire admettre aux gens qu'ils puissent mourir en martyre ou en saint, et là il faut bien avouer que la manipulation atteint alors un niveau de maître. Mais... c'est bien là tout ce que cela est.... De la manipulation poussée à l'extrême.

Un dur discours pour quelqu'un de croyant et peut-être même pratiquant, mais la féline n'en avait pas fini.

-La puissance ne sert alors qu'à impressionner ceux qui sont plus faibles. Et celui qui se sert de plus faibles que soit pour agir et obtenir ce à quoi il aspire, est quelqu'un qui n'est certainement pas si puissant que cela. Car même si certains prétendus dieux possèdent une puissance non-négligeable, elle n'est pas insurmontable. Car si tel était le cas.... Si les pouvoirs des "dieux" n'avaient réellement aucune limite.... Ils n'auraient pas ce besoin crucial et viscéral d'avoir des fidèles dévoués à leur pied. Quelqu'un de puissant n'a pas besoin d'autrui pour obtenir ce qu'il veut. Il n'a pas besoin de quelqu'un pour le révérer et lui adresser des prières qui lui font savoir à quel point il est fort. Ces "dieux".... Ont besoin de fidèles.... Ils ont besoin d'entendre dire qu'ils sont forts, craints, redoutés et respectés. Ils ont besoin d'établir cette illusion, de flatter leur orgueil, et surtout... d'avoir un maximum de fidèles dévoués corps et âme, d'aveuglés et d'asservis. Car.... ce sont ces fidèles qui font leur force. Ce sont ces fidèles qui réalisent leur désir. De temps en temps ils accordent une faveur par ci, et même parfois un miracle par là. Mais pour le reste.... Ils laissent à leur pion.... à leur jouet.... le soin de mourir et d’œuvrer pour eux.


Si Rhaegar était encore en vie après un pamphlet pareil, il pourrait noter le regard légèrement songeur de la féline en cet instant, qui rajouta.

-Accepter les chaînes de la servitude... Ce n'est pas de la liberté.... C'est de la résignation. Peu importe l'avenir qu'on nous promet, peu importe les monts et merveilles qui nous sont jurés.... Cela ne sera jamais qu'une vie par procuration, dictée par quelqu'un d'autre que soit. Il ne tient qu'à chacun de décider de faire ce qu'il veut de sa vie. Même si le rêve de certain est d'élever des lamas au fin fond d'une montagne. Celui qui réalise ce qu'il a choisit d'être et de faire aura un grand destin, puisqu'il aura celui qui le rendra heureux. Mais celui qui réalisera les ambitions d'autrui.... pourra t-il vraiment être en phase avec lui-même ?

La féline revint sur l'un des propos de Rhaegar, qui la turlupinait. Elle craignait de ne pas bien saisir son discours et lui demanda.

-Qu'est-ce que vous vouliez dire lorsque vous avez affirmé "amenés à la vie avec des souvenirs de créature d’autres univers." ?

Si le pauvre homme n'avait pas eu le cerveau réduit en purée par la dissertation de métaphysique-philosophie de la demoiselle, il avait peut-être des chances de pouvoir lui répondre. La tempête elle, continuait son cours, soulevant doucement la chevelure de la féline. Cachée à la naissance de celle-ci, en haut de la nuque de la tigresse, la marque de Fuyu reposait, narguant de sa présence la vampiresse. Cet affront honteux n'était que temporaire, mais il lui restait pénible néanmoins, lui rappelant que les dieux avaient gagné la dernière manche en date. Mais tout venait à point à qui savait attendre.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Dim 25 Oct - 9:34







Hail The Cold
★ And the Snow just falls...


- Magie, magicien, élémentaire, élémentaliste, druide, sorcier. Appelez ça comme vous voulez. Dans mon monde, cela n’existe pas. Je ne tiens mes pouvoirs que par le sang impur d’un démon qui stagne encore dans mon corps.

Après avoir répondu à la question sans plus précisé ses capacités, il écouta patiemment la longue tirade la femme (enfin, de la trigresse). Évidemment, ce qu’il en pensait…

Hérésie ! HÉRÉSIE ! TOUT CE QUI SORTAIT DE SA GUEULE N’ÉTAIT QUE MENSONGE ET TROMPERIE ! Comment osait-elle remettre en question le Dieu qui avait tué Nashar et fait naitre Rhaeger ? De quel droit prétendait-elle avoir la vérité au sujet de Long ? Au sujet de l’essence même de la nouvelle vie de l’élu ? Qui était-elle pour remettre l’ordre de l’univers en cause ? Alors oui, elle lui rappelait le Nashar de l’époque, mais ce dernier savait où était sa place ! Les Dieux (et en l’occurrence le Dieu) étaient absolus, omnipotents, surpuissants, omniscients. Leurs intentions étaient innommables, inimaginables pour le commun des mortels. Porter un tel jugement sur eux, alors qu’ils pouvaient faire arrêter son cœur en un battement ce cil… Le Dragon Sacré allait-il se laisser bafouer ainsi ? Allait-il laisser l’offense ?! Quel monarque peut régner avec de telles accusations ?! Pourquoi n’apparait-il pas ?! Pourquoi ne la punit-il pas ?!

Oh. Héhé. Mais les plans de Long étaient toujours parfaits. Rhaegar s’en souvint. Le fait qu’il avait croisé cette hérétique n’était pas hasardeux. L’élu comprit la volonté de son Dieu. Il serait sa punition. Il serait celui qui laverait cette offense, dans le sang de Griffe-Lune. Oui. Ses pupilles brillaient d’excitation, il allait pouvoir venger du long discours assassin. Mieux encore, c’était son premier combat depuis les squelettes de glaces et Taen. Il allait s’en donner à cœur joie ! Un meurtre sacré ! Un sacrifice ! A la gloire de la plus puissante des divinités ! En avant !

- Et alors ? Le rang de Dieu nous est inatteignable ! Nous ne les dépasserons JAMAIS ! Alors, ne viens pas me dire qu’il est possible de se rebeller contre EUX ! Leurs actes font et défont le monde !

Son expression avait changé du tout au tout. On aurait pu reconnaitre Nashar sous les rides causées par son sourire sadique. Sa respiration était rapide, des frissons épiques recouvraient son corps. L’attaque serait imminente. Et la pauvre victime allait prendre chère. Elle avait eu la malchance d’être la première personne à énerver Rhaegar. Elle allait hériter de toute la haine qu’il avait en lui. Il allait passé ses nerfs sur elle, et il y avait de quoi faire ! Depuis son arrivée à Kosaten jusqu’à sa résurrection miraculeuse, il avait amassé beaucoup de rancœur. Et… Zayro Jinn… Bref, peu de gens aimeraient être à sa place. C’est alors qu’elle posa une dernière question. Une question qui calma sec l’élu. Son corps se détendit aussitôt. Elle n’était pas au courant de cette histoire de clone. Hm. Une ignorante ? Malgré ses arguments irrecevables pour des raisons auxquelles Rhaegar devait encore réfléchir, le fait était qu’elle semblait nouvelle… Elle n’avait pas eu le temps de bien connaitre Kosaten et de savoir l’importance d’assurer ses arrières. Alors, en se glaçant le sang pour achever de s’apaiser, il répondit d’un ton neutre.

- D'après mon mentor, un dieu ne peut pas agir sur le domaine d’un autre dieu. C’est pour cela qu’ils ne peuvent pas agir directement sur les autres royaumes. Nos mondes respectifs ont tous un ou plusieurs protecteurs, prendre une personne de leurs mondes reviendrait à leur déclarer la guerre. Par contre, une simple copie de souvenir ne fait apparemment pas de mal.

Tcht, il s’en rendit seulement quand il le dit. Il avait parlé de Maen, chose interdite par ce dernier. Heureusement qu’il n’avait pas donné de nom, ni sa fonction de Grand Prêtre.

- Toujours est-il que nos vies n’ont absolument aucune valeur. Nous sommes leurs jouets, et la servitude aide accepter cela. Il est important de suivre notre Dieu, et d’accomplir notre destinée. D’un, pour le remercier de nous avoir amenés ici en nous libérant du fardeau de notre monde précédent. De deux, parce que de toute façon, nous n’y pourrons rien.

Le Royaume des morts n’était pas une solution. L’endroit était beaucoup trop… Mmh.




HRP:
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Dim 25 Oct - 16:46



:troll:  :troll:  :troll:

La tigresse écoutait attentive. Il y avait donc du sang de démon en lui ? Intéressant.... Il ne semblait pas spécialement apprécier la chose puisqu'il parlait d'impureté vis-à-vis du sujet. Ce qui pouvait s'expliquer par la dévotion qu'il avait pour un dieu. Il n'était pas rare que ces derniers aient en horreur les démons. Trop chaotiques, imprévisibles, et mutins à leur goût. Pas étonnant que les vampires s'entendaient bien avec quand on y réfléchissait. Mais c'était amusant de le voir ainsi renier toute une partie intégrante de lui pour une divinité. Fleya souriait. Elle ne pouvait s'en empêcher. Elle sentait qu'elle avait piqué au vif le religieux qu'elle avait en face d'elle. Et taquiner du cul béni était juste une activité exquise ! Leur soumettre une vérité inacceptable, qu'ils ne pouvaient pas intégrer ni entendre, sous peine de voir leur petit monde si bien réglé et orchestré s’effondrer. Elle s'était bien abstenue de discourir sur une partie de son point de vue. La faiblesse des croyants.... Car leur position de fidèle dévoué était bel et bien, à ses yeux, une preuve irréfutable de faiblesse. Et pas seulement en matière de puissance mais également d'esprit. Car c'était ni plus ni moins que céder à l'intimidation de plus fort que soit. Que d'accepter sans condition de se retirer son libre arbitre, sa faculté de prendre du recul sur des événements, de remettre en doute les faits, et les circonstances. Accepter de ne plus être maître de sa vie.... D'ailleurs Rhaegar n'avait-il pas lui-même dit que cela soulageait ceux qui ne savaient pas quoi faire de leur existence ? Les gens cédaient si tristement à la facilité.... Pour peu qu'on leur permettait de ne pas réfléchir, ils étaient prêt à mourir en pathétique mouton offert en sacrifice à des entités mégalomanes, qui ne savaient pas quoi faire de mieux de leur journée. Avoir besoin de croire en quelque chose.... D'être soumis à l'autorité de quelqu'un.... pour ne pas avoir à justifier ses choix.... Ni prendre ses responsabilités. Ce genre de choses ne pouvaient pas être dites sans fâcher profondément son interlocuteur, qui pour le coup pourrait se sentir très insulté. En son fort intérieur, la féline se dit qu'elle ne pourrait jamais être sous les ordres d'un dieu. Mais cela allait même plus loin que cela.

-Inatteignable vous dites ? Vous avez déjà essayé ? Si les dieux sont, c'est qu'il est possible d'être ou de devenir un dieu non ? Enfin.... Personnellement ce genre de titre ne m'intéresse pas. Je n'ai pas besoin de fidèles ou de serviteurs pour réaliser ce que j'entreprends. Je ne dois jamais mes réussites qu'à moi-même. Et je n'ai pas besoin d'entendre des prières de dévots pour savoir si je suis puissante ou pas. Vos dieux.... peuvent-ils en dire autant ? C'est très curieux... Vous semblez avoir déjà rencontré d'autres élus et.... Aucun d'entre eux ne vous a jamais dis qu'il est possible de s'en prendre à un dieu ? Pourtant, moi j'en ai rencontré. Des élus venant de monde où les peuples se sont soulevés contre les dieux.... Et même où certains ont réussi à s'en affranchir. La chose n'est certainement pas aisée, je vous l'accorde. Mais tout de même. Certaines civilisation ont à jamais changé la face de leur monde. Elles l'ont fait évoluer de part leur impulsion et par leur activité. D'autres encore sont capable de s'auto-détruire, et même si la finalité est délétère, il n'en reste pas moins que leurs actes font et défont leur monde. Et pourtant.... ce ne sont là que de simples mortels. Ne sous-estimez pas la puissance dont peut-être capable un peuple. Ne vous sous-estimez pas.

Elle le voyait s'exciter, s'emporter, son visage changeant dans ses traits. Mais c'était tellement irrésistible. Néanmoins il semblait s'être calmé sur sa dernière question et lui offrit une réponse qui lui paru pour le moins complètement saugrenue. Une copie de souvenirs ? Ils ne seraient donc tous que des clones ? Impossible ! Le dénie fut immédiat pour la tigresse. Cela venait forcément d'un accord tacite entre ses dieux et les dieux d'ici. Quel dieu serait assez stupide pour vouloir créer le clone d'une personne clairement opposée à être dirigée par un dieu, et qui en plus n'aurait pas peur de le braver pour le déchoir ? Surtout que si les dieux avait étudié la féline pour y porter leur choix, ils avaient bien vu qu'elle en était capable. Mais après tout.... Si Rhaegar avait un mentor religieux, ou du moins qui avait abordé ce thème avec lui en ce sens, ce n'était pas étonnant. Si on lui avait fait croire à la suprématie inéluctable d'un dieu, une histoire de clone n'était pas plus difficile à faire gober à quelqu'un qui était déjà crédule et conditionné. Ils avaient pensé à tout. Jusqu'ici la féline s'était attachée à écouter poliment son interlocuteur. Mais lorsqu'il parla de remercier les dieux, c'en fut trop pour elle, et elle laissa échapper un petit rire amusé. Néanmoins, elle le laissa finir avant de répliquer.

-Les remercier..... Mais les remercier de quoi ? Vous aviez demandé à être copié et recréé dans ce monde vous ? Si je prends vos affirmations sur nos origines comme postulat... Nous devrions remercier des dieux, qui n'ont pas eu suffisamment d'originalité pour créer des personnes à part entière, qui sont donc allés dans d'autres mondes pour copier des gens déjà existant, et les recréer dans ce monde.... Pour mieux les asservir à leur gré. Sans se soucier le moins du monde des aspirations et des mœurs des personnes qu'ils copient. Juste leur faire faire des tâches dont ils n'ont pas envie de se charger eux-mêmes. Avouez que c'est tout de même extrêmement discutable comme attitude. Je ne vois là qu'un désire égoïste, ma foi bien propre aux dieux cela dit. Mais aucune action salutaire ou charitable qui mériterait un remerciement. Je ne considère pas mon monde précédent comme un fardeau. Mais cela.... n'est jamais que mon point de vue. Selon vous, votre vie ne vaut rien aux yeux de vos dieux. C'est très certainement exact. Mais c'est aux yeux de vos dieux. Qu'en est-il pour vos propres yeux ? Qu'en est-il de vous, et juste de vous ? En fait.... Si vous n'avez pas la force de vous choisir une destinée qui vous plaît..... Si vous trouvez que votre existence n'a aucune valeur, que vous pourriez très bien mourir là à cet instant sans que cela ne vous provoque le moindre émoi. Si vous refusez de trouver un autre chemin, un autre moyen que ce qui semble être tout tracé par quelqu'un d'autre que vous, et qui se moque éperdument de vous dans l'absolue..... Alors vous avez parfaitement raison. Votre vie ne vaut rien, vous ne serez jamais bon qu'à n'être qu'un jouet docile et asservi, et à accomplir les quatre volontés du premier dieu qui vous aura mis sous sa coupe. Mais tout cela reste une question de choix... et de non-choix.... Pas de fatalité.

Étaient fidèles et croyants ceux qui voulaient l'être. Si on voyait parfois des gens devenir croyant d'une divinité quelconque, on ne parlait pas souvent de ceux qui eux étaient revenus des religions sous toutes leur forme et leur pratique. Et pourtant, il y en avait un nombre surement plus grandissant que dans le procédé inverse. Mais Fleya ne pouvait pas accepter d'entendre quelqu'un dire "on n'y peut rien". C'était se voiler la face et renier ses responsabilités. Ce pauvre bougre ne pouvait pas savoir qu'il s'adresser à une vampiresse qui avait passé sa vie à combattre les dieux, et qui avait vécu suffisamment de victoire pour savoir qu'ils n'étaient pas intouchables. Elle venait d'une nation entière qui avait dévoué son existence à cela. Ils étaient à présent bien loin des considérations sur la possibilité ou pas de défier les dieux ou de pouvoir les déchoir. Ils étaient proches de leur but.... La féline avait de nouveau des traits plus neutre, son regard se posant dans celui de son interlocuteur, alors qu'elle le questionna.

-Qu'allez vous faire Rhaegar ? Suivre un chemin qu'on aura décidé pour vous ? Ou vous construire votre propre voie ? Prenez le temps d'y réfléchir....


Il y avait de fortes chances que ce demi-démon s'entête sur sa foi. Après tout Fleya n'était pas plus désireuse que cela de détruire ses convictions religieuses, elle s'en moquait. Elle lui avait simplement montré une porte ouverte vers d'autres chemins. Peut-être que dans dix ans, voire plus, voire moins, il emprunterait cette porte. Une fois les graines du doute semées, même dans l'ombre elles grandissaient. Il ne suffirait que de quelques occasions pour les faire fleurir. Il fallait juste qu'il les garde avec lui.... Ces précieuses graines de liberté. Mais là encore, tout était une question de choix. Son choix.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Sam 31 Oct - 10:26







Hail The Cold
★ And the Snow just falls...


Le froid. Il coulait dans les veines de Rhaegar. Ce n’était pas une allusion au sang du démon de glace, mais la pure vérité. Le mage se faisait violence pour faire chuter sa température interne. Et pour cause, ses accès de folie auraient vite fait de trancher la gorge de cette insolente. Elle allait vraiment loin. Trop pour son propre bien. Trop pour celui de l’élu. Mais il tenait bon. Il n’était plus Nashar le susceptible, mais Rhaegar le dévot. Il se devait de ne pas céder à la facilité en tuant la demoiselle. Pour l’instant. Alors, dans un dernier argument avant un bain de sang salvateur, le Messie raconta.

- Mon monde d’origine est empli du plus grand mal. L’impiété. Notre religion n’existe pour ainsi dire pas. Il s’agit juste de vieux contes sans importances. Nous n’avons pas eu la chance d’avoir une lumière pour nous guider. Nous n’avons eu que nos yeux pour nous frayer un chemin dans l’obscurité. Si bien que nous n’avons pas vu que nous nous enfoncions de plus en plus. Avarice, jalousie, envie, gourmandise, luxure, orgueil, paresse, colère. C’était eux, nos dieux. Nous vivions dans une cité de vice, où les plus prestigieux étaient ceux qui terrorisaient le plus. Mais même là, les victimes ne se tournaient pas vers le divin pour implorer un meilleur sort. Il tombait dans les ténèbres. Assassinat, empoisonnement, meurtre, viol. Le sang payait le sang. Et j’ai dû m’acquitter de cette dette un jour. J’ai été trahi alors que je cherchai à m’approprier le trône de mon oncle. J’ai été fait prisonnier. Le jour de mon exécution, on m’a emmené sur la place publique. On m’a déshabillé, brulé, démembré, mon corps a été souillé et abusé. Puis on m’a décapité. On m’a décapité avec la pire arme au monde. Un sabre qui fait de votre cadavre un pantin dans lequel votre conscience est enfermée pour l’éternité. Un sabre dont j’ai moi-même participé à l’élaboration, ironiquement.

Il laissa quelques instants s’écouler, pour que laisser paraitre l’horreur de ces souvenirs. Maintenant qu’il était une personne différente, cela ne lui faisait plus grand-chose de raconter cela. Certes, il n’avait pas abandonné l’idée de se venger des traitres qu’il l’avait amené à la potence, mais ce n’était plus vraiment sa priorité.

- Et dans ces fatalités qu’étaient l’immortalité et l’impotence, j’ai vu une lumière. Je l’ai rejetée au début, je ne voulais pas la voir. Trop aveuglante ? Non. Mes yeux ne voyaient simplement que l’obscurité. Mais c’est différent à présent. Je la vois très distinctement. Elle m’a sauvé de mon destin de jouet. Elle m’a sauvé de la mort, à plusieurs reprises. Elle m’a donné une vie avec une valeur, et je compte bien la doubler… Non, la tripler, avant de la lui rendre. Mes actes suivent le chemin qu’elle a tracé, car c’est dans cette unique optique que j’ai été ramené en ce monde. Enfin, que j’ai été créé en ce monde.
Quant à votre histoire de peuple se rebellant contre les dieux, je n’y crois pas une seconde. Les dieux sont dieux parce qu’ils sont intouchables, autant que nous sommes vivants parce que nous mourrons tôt ou tard. C’est l’ordre des choses. Un ordre qui vous précède et qui vous enterrera, Griffe-Lune.

Sans plus attendre, il décida de reprendre son chemin vers Yuki. En dernier avertissement, il gronda sans se retourner.

- Et si je vous entends une nouvelle fois tentée de bafouer ma foi, je vous gèle le cœur et je le mange.

La menace était évidemment très sérieuse, bien qu’elle rebutait un peu l’élu. Depuis que le sang démoniaque avait moins d’emprise sur lui, il n’avait plus sa bestialité d’antan, celle qui lui avait fait tuer un de ses subalternes pour se délecter de sa chair. S’il ne voulait pas la tuer, il avait tout intérêt à s’éloigner rapidement. Il savait que s’il entendait encore une seule remarque, il ne pourrait pas se contrôler.

Était-ce une épreuve que Long avait mis son parcours ? Cela y ressemblait fortement. Avait-il réussi ? Il ne le savait pas. Car après tout, ce que disait la tigresse se défendait plutôt bien… Non. C’était des conneries.

Et ainsi, le doute s’immisça.




Note:
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Mar 3 Nov - 17:32



Don't feed the troll....

La tigresse écoutait l'homme lui répondre un léger sourire confiant aux lèvres. Qu'ils étaient mignons ces croyants, pareils à des enfants qui refusaient de grandir et de voir la réalité. Qui préféraient se bercer d'illusions et de se raccrocher contre vents et marais, en dépits de toute logique, de toute raison et de tout bon sens, a des chimères philosophiques. Ils n'étaient que des rêveurs victimes de leurs propres songes. Ils étaient si rassurés d'avoir quelqu'un au dessus d'eux qui lui savait ce qu'ils devaient faire, ce qu'ils devaient penser, comment ils devaient vivre. Un dieu qui serait l'explication à tout, à la cruauté de ce monde, à sa bêtise, a ce qui est beau, aux épreuves, aux récompenses. Remettre leur destin entre les mains d'une entité pour renier leur propre faiblesse, leur propre impuissance face aux variations aléatoires et inexpliquées du destin. Il était ainsi beaucoup plus facile de vivre, d'accepter l'inacceptable. "C'était écrit". "Il m'éprouve". "Il me récompensera". "Je n'ai pas besoin de réfléchir, il me suffit d'y croire, et tout finira par aller mieux". N'était-ce pas là ce qu'on appelait.... De pieux mensonges ? Pauvres faibles enfants incapables d'affronter le monde.... Finalement Rhaegar mit terme à l'échange, ponctuant cette rencontre d'une menace.... Qui en plus d'amuser énormément la tigresse par sa teneur, excita encore plus son côté critique. Ainsi, d'une voix presque goguenarde, elle répliqua à l'homme, tout en se tournant de nouveau vers lui.

-Ho ? Me geler le cœur pour le dévorer ? Est-ce là la réponse de votre foi a des arguments qu'elle ne peut contrer ou répondre ? Est-ce là la réponse des dieux à ceux qui, par de simples paroles, remettent en cause la toute puissance de leur empire.... Ces empires prétendument immuables et intouchables.... Qui chavirent et vacillent sous l'influence de la raison....


Rhaegar avait espérer mettre un terme à la conversation, mais visiblement il avait échoué dans sa tentative. Pire ! Il avait relancé la féline dans le débat, qui ne manqua dès lors pas de reprendre les propos de son interlocuteur.

-Un monde corrompu par l'impiété.... Par la présence de pêchés..... Soumis à la loi du plus fort.... En vous entendant, je constate avec amusement que vous avez quitté des œillères pour mieux vous mettre un sac sur la tête. La vérité Rhaegar..... c'est que la seule différence entre le monde que vous me décrivez et celui des dieux.... C'est l'hypocrisie. Vous affirmez suivre une lumière qui vous guide, mais cette lumière n'était-elle pas en réalité un leurre qui vous aveugle pour vous empêcher de voir la réalité ? L'impiété n'est néfaste que pour celui qui a besoin qu'on croit en lui. Que pour les dieux.... Il n'a jamais été vitale ni obligatoire pour personne de croire en quelqu'un ou quelque chose. Sans quoi les gens comme moi n'existeraient pas. Et pourtant.... je suis là... Mais plus encore ! Vous semblez parler avec un certain mépris de cette fameuse loi, pourtant naturelle, du plus fort. Mais c'est cette même loi que vos dieux usent.... C'est par leur force et leur supériorité qu'ils vous dominent et exigent de vous votre asservissement et votre dévotion. Qui irait révérer un dieux plus faible que soit ? Triste désillusion que voilà, n'est-ce pas ? Mais ce n'est pourtant qu'un début. Vos pieux et vos dévots, dont vous pensez enclin à une certaine vertu.... Ne sont en fait que de fervents acteurs. Ils nourrissent en leur sein les mêmes tourments, mais au lieu de les exprimer librement, ils les cachent. Le violeur revêt ainsi la soutane du religieux, intimant ses victimes au silence sous l’hégémonie de la colère de son dieu. Lorsqu'il les laisse en vie.... Le meurtrier excuse ses crimes et ses atrocités sous des guerres saintes, des missions de reconversion et autres prétextes impliquant des prétendus infidèles et autres.... L'escroc avaricieux, prélèvera les richesses aux autres en invoquant moult taxes du culte, ou en se donnant des traits de commerçant, promettant la rédemption pour qui se montrerait généreux. La religion n'a jamais éradiqué ni prévenu la corruption des âmes..... Elle ne l'a jamais que dissimulé, et voire pire, excusé en lui prêtant tout un panel de circonstances plus honteusement captieuses les unes que les autres..... Mais alors.... poussons plus loin la réflexion.... Si ces miséricordieuses divinités, omniscientes et omniprésente, permette la corruption dans leur propre rang, en usant même parfois.... N'est-ce pas parce qu'elles sont elles-mêmes porteuses de ces vices ?

Implacable et intraitable, la tigresse continuait le procès sévère et irréfutable des dieux, qui en prenaient pour leur grade. Elle avait frappé fort sur ces derniers arguments, qu'elle vint alors développer.

-Dure et amère réalité et vérité que celle-ci, et pourtant quand on y pense.... Ces dieux ne tolèrent pas l'impiété ou les contestataires qui osent remettre leur sainte parole en doute.... N'est-ce pas là un pêché d'orgueil doublé de celui de colère ? Et que dire de ces dieux qui usent et abusent de leurs croyants pour combattre d'autre divinité ou conquérir de nouveau territoire où il imposeront leur dogme. N'est-ce pas là un pêché d'avarice ? Et d'envie ou de jalousie vis-à-vis des autres ? Et que dire du fait récurrent que ces dieux délègues toutes leurs tâchent et leur quêtes à leur fidèles. Si ce n'est pas là le combe du pêché de paresse.... Je passerai sur le pêché de luxure, car il y aurait beaucoup à dire, mais ça en deviendrait indécent.

Des dieux volages, il y en avait légion.... Mais elle avait déjà accumulé suffisamment de démonstration pour aborder des détails plus graveleux. D'un air goguenard, elle plongea de nouveau son regard dans celui de Rhaegar et lui dit.


-Et vous-même Rhaegar.... N'êtes-vous pas prêt à vouloir m'occire séance tenante pour avoir discouru de la sorte avec vous ? Ne sentez vous pas votre sang bouillir, frémir, vous incitez à céder à la furieuse envie de me dépecer ? Votre menace en est la preuve.... Avez-vous réellement changé ? Pensez-vous réellement être ainsi différent de celui que vous m'avez décrit être auparavant ? Cette colère qui est là, et qui gronde en vous.... a simplement trouvé le prétexte de votre foi pour frapper. Un nouveau sujet pour s'exprimer. Ne seriez-vous pas entrain de vous mentir Rhaegar ? D'essayer de renier ce que vous êtes au plus profond de vous ? Et cela pour essayer de ressembler à une sorte d'idéal, créé par quelqu'un qui vous est étranger, et qui n'a jamais fait que vous imposer sa vérité ? Qui veut faire de vous une marionnette à son goût, ne laissant exprimer seulement que les aspects de votre personnalité qui lui servent ? En vous donnant l'illusion d'être meilleur qu'avant.....


Les graines étaient semées.... La pluie des arguments de la féline venaient les gorger de propos qui les feraient pousser.... Que faire face à son monde, sa sphère de confiance, qui tremblait et s'effritait vers un inconnu effrayant et surement douloureux ? Rhaegar ne pourrait pas oublier aussi facilement ce qu'elle avait dit. Elle l'avait mis face ses propres choix.... Aux conséquences de ces derniers.... Peut-être même face aux espoirs qu'ils attendait. Mais elle lui avait présenté une résolution qui n'était certainement pas celle voulue. Qu'allait-il faire....

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Sam 7 Nov - 11:15

Spoiler:
 






Hail The Cold
★ And the Snow just falls...


Rhaegar s’était assez éloigné mails il entendait toujours le discours de Griffe-Lune. Chacun de ses pas l’éloignant d’elle lui donnait l’impression de se laisser dominer. Il ne répondit pas, prêt à laisser passer l’incident. Elle comprendrait un jour, quand tout espoir lui serait retiré. Elle comprendrait que les choses supérieures en ce monde l’étaient tellement que de pauvres explications ne pouvaient pas en rien les décrire. Aucune justification n’était nécessaire, il servait l’être le plus puissant. Pour dire vrai, il ne l’écoutait que d’une oreille. Le stresse de retourner à Yuki après tout ce temps commençait à l’atteindre. Oh, il n’allait surement pas se mettre à trembler ou à tourner les talons. Mais il avait tout de même une certaine appréhension. À sa dernière visite, il ne comprenait pas bien la différence de puissance entre Sul Hei et lui. Mais maintenant qu’il avait été témoin de celle de Zayro Jinn, qui avait affronté le roi en duel, il savait que le monarque n’était vraiment pas à prendre à la légère. Faire profil bas serait son unique moyen de survie.

C’est alors que Griffe-Lune vint briser cette réflexion. Elle commença à analyser Rhaegar. Inacceptable. Il était bien trop complexe pour qu’on ne tente de voir le fonctionnement de ses rouages internes ! Elle n’avait pas le droit de faire cela. Décidément, elle faisait tout pour agacer l’élu. Voulait-elle mourir ? En dirait bien.

- -Et vous-même Rhaegar.... N'êtes-vous pas prêt à vouloir m'occire séance tenante pour avoir discouru de la sorte avec vous ? Ne sentez-vous pas votre sang bouillir, frémir, vous inciter à céder à la furieuse envie de me dépecer ? Votre menace en est la preuve.... Avez-vous réellement changé ? Pensez-vous réellement être ainsi différent de celui que vous m'avez décrit être auparavant ? Cette colère qui est là, et qui-…

Le reste de sa phrase et de son monologue fut totalement couvert par le bruit de millier cristal de glaces qui entourèrent la tigresse. Plus aucune fuite possible, elle était totalement cernée. Rhaegar… Non. Nashar avait arrêté tout mouvement. Il ne poserait plus les yeux sur cette créature impure et impie. Il allait maintenant débarrasser Fuyu d’une aussi misérable recrue. C’était terminé, elle l’avait poussé à bout. Remettre sa foi en cause ? Sa nouvelle raison de vivre ? Sa lumière après des mois d’obscurités ? Le remettre lui-même en cause ? Le nouveau lui ? Et par-dessus tout, lui faire retrouver sa susceptibilité et ses emportements d’avant ? Comment voulait-elle s’en sortir après tout ça ?

- Puisse le Roi des Morts t’enfermer avec les hellhounds et te laisser éternellement croupir dans leur bave.

D’un ton se voulant neutre, mais trahissant sa rage, la phrase fut accompagnée d’un claquement de doigts qui firent se diriger les cristaux droit sur leur cible. Aucun doute, elle allait être transpercée de part en part. Découper, déchiqueter, laminer, annihiler, atomiser ! Il n’en resterait rien ! Oui ! Griffe-Lune devra maintenant s’appeler « Purée-Soupe » ! Rhaegar allait festoyer dans son sang ! Il allait…

- ARG !

Douleur sur sa langue ! Une immonde sensation qui lui fit régurgiter ce qu’il avait sur l’estomac ! Les cristaux de glace retombèrent tous au sol, sans toucher la demoiselle. Le sceau ! Le sceau de Long ! Pourquoi ?! Pourquoi l’empêchait-il le servir ? C’était une… Une… Une hérétique ! Une casse-bonbon ! Elle n’avait pas le droit de vivre ! Elle n’avait pas de droit ! Pourquoi la protéger elle ! Où était cette divine protection lorsqu’il avait affronté Zayro Jinn ! Elle avait pourtant bafoué l’honneur du divin ! L’honneur du Messie ! Un véritable attentat contre sa suprématie ! Contre Fuyu lui-même ! Contre la nation des conquérants !

Rhaegar tentait de lutter contre cet ordre de ne pas la tuer. C’était impossible de s’y soumettre ! Tant de rage coulait dans ses veines ! Cette catin n’allait pas s’en sortir par injonction du Dieu Lo… Du Dieu… Dieu… C’était un Dieu. Le plus puissant. Oui. Il n’était pas en position de protester ses ordres. Il n’avait pas son mot à dire. Si tel était le destin de ce monstre de ne pas périr ainsi, alors devait faire avec. L’avenir réservé certainement à la mécréante de terrible expérience. On ne s’attirait pas ainsi les foudres du ciel sans en payer les conséquences après tout. Oui, c’était incontestable. Long devait penser qu’elle lui servirait tôt ou tard…

L’élu prit plusieurs minutes à se calmer. La douleur disparut. Son cœur battait tellement vite que le bruit des battements l’empêchait d’entendre quoique ce soit de la bouche de la tigresse si elle avait parlé. Il se releva par la suite, essuyant sa bouche souillée et regarda la demoiselle, si elle était encore là.

- Le sceau ne vous sauvera pas indéfiniment.







Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   Dim 8 Nov - 10:53



Intervention divine

Le problème lorsqu'on parlait théologie avec un pratiquant, c'était qu'on touchait souvent à un point sensible. Les croyances étaient parfois une sorte de dernier rempart avant la folie ou le désespoir. Une excuse, un prétexte pour se raccrocher à la vie. Si quelqu'un était là pour veiller sur nous, pour nous guider, il n'y avait plus à se soucier de la peur de l'inconnu, à chercher le sens de sa vie. S'il y avait quelqu'un pour qui mourir, qui nous attendait une fois passé dans l'au-delà, il n'y avait plus à craindre la mort, et cette dernière trouvait en toute occasion une bonne raison d'être. L'absurdité d'une mort non-mérité, brutale ou injuste n'était dès lors plus non plus, et il était plus facile de l'accepter et de faire son deuil. Mais si on vous prenez tout ça.... Si on remettait en cause cette bulle de sécurité et de réconfort.... On vous contraignait de nouveau à la cruauté et l'absurdité de la vie, dans tout ce qu'elle pouvait avoir d'inexplicable ou d'injuste. C'était vous forcer au réveil d'un doux rêve où tout était plus simple, au moins en apparence. Forcer d'affronter une réalité parfois bien trop saugrenue et froide. Sans vraiment s'en rendre compte, de part son discours Fleya pouvait certes semer des doutes ou plus, briser des fois, mais pas seulement. C'était toute la psyché d'un individu qu'elle bousculait avec la délicatesse d'un tractopelle. Et si elle voyait dans le discours radical de Rhaegar, le fruit commun de l'intolérance hélas prépondérant dans les religions, elle avait pour le coup omis la simple réaction de défense de l'homme. Elle était pourtant habituée aux embrouilles psychologiques et aux manipulations en découlant de tous poils. Peut-être qu'à force d'exercer cette science, elle ne se rendait même plus compte des dégâts qu'elle pouvait faire.

Après il n'était pas dis que, même si elle se rendait compte de l'émoi et des difficultés qu'elle pouvait imposer à Rhaegar en discourant de la sorte, elle se serait retenue ou aurait modéré ses propos. Surtout vu la divinité qu'il révérait en fait. Mais ce qui devait arriver arriva. Rhaegar en eut assez de devoir faire face à cette impertinente boule de poils qui mettait en déroute ses croyances, qui le remettait en question jusqu'à sa rédemption et sa reconversion, s'abattant sur ces dernières comme un ouragan infernal. La féline se retrouva entouré de pieux de glace, lui rappelant ainsi quelques uns de ses propres combats. En même temps, pour qui manipulait la glace, il y avait bien évidemment des incontournables que chacun affectionnait. La question d'une fuite se posa dans l'esprit de la tigresse. Cela aurait demandé un percée sanglante en se jetant sans aucun ménagement dans les pics pour forcer le passage quitte à se changer en hérisson glacé. Mais déjà courir en était plantée de part en part par des poignards de glace n'était pas spécialement recommandé. Elle n'avait pas encore récupérer toute sa maîtrise en terme de gestion de la douleur. Et puis surtout, il aurait eu de grandes chances que l'homme se décide farouchement à la massacrer quitte à faire une course poursuite. Non.... Elle allait utiliser une des ruses vampiriques la plus vieille du monde, et dans son cas très risqué. Encaisser l'attaque et se faire passer pour morte. La guérison de ses organes et de ses os lui prendraient surement des mois dans l'état actuel des choses. Mais de toute manière, il lui fallait attendre le temps que ses pouvoirs lui revienne alors....

Par ailleurs, si Rhaegar la croyait morte, il lui ficherait la paix. C'était donc dans un état d'esprit particulier que la féline se tenait prête. Il fallait s'arranger pour recevoir l'assaut en limitant au maximum les dégâts.... Ou pas. "Arg" ? Comment ça "Arg" ? Pourquoi était-ce Rhaegar qui faisait Arg ? Cela aurait dû être sa réplique au moment où elle s'effondrerait. Dans l'incompréhension total, et tandis que ses oreilles se baissaient, la vampiresse observait l'homme circonspecte. Encore plus lorsqu'elle vit les cristaux tombés. Elle chercha du regard s'il n'y avait pas une tierce personne qui aurait attaqué le dévot. Mais non, rien du tout. Elle était à la limite de demander à Rhaegar si tout allait bien, surtout qu'il était à présent au sol avec un liquide qu'elle connaissait bien sortant de sa bouche. Résolument étrange. Elle s'avança d'un pas, puis deux vers lui. Cela ne pouvait pas être un piège, c'était complètement inutile dans la situation présente.


-Hé bien alors ? Ne vous mettez pas dans de pareils états ça ne vous réussi pas.

Pas rancunière ? De base Fleya l'était. Mais lorsque vous passez votre vie à mettre celle-ci en jeu sur les champs de bataille, on finissait pas ne pas toujours en tenir rigueur à ceux qui désirez vous la prendre. Cela dépendait des contextes et des personnes. Bien sûr elle restait méfiante. Mais finalement.... La réponse lui fut porté par le croyant. Et elle arracha un fou rire qui eu au moins le mérite d'illuminer son visage. Son dieu qui intervenait pour l'empêcher de châtier une hérétique, il fallait bien avouer que là, c'était un comble ! Elle finit par se calmer et lui dit.


-Excusez moi, mais votre dieu est franchement cruel avec vous. Ou alors il a un grand sens de l'humour. Quoiqu'un peu sévère dans sa manière de vous empêcher d'agir. Mon pauvre ami, vous n'êtes résolument pas sorti de l'auberge.

Elle n'avait pas la prétention de faire de lui son ami, ni même le besoin d'ailleurs. C'était là une simple locution de chez elle. Voyant l'homme se relever, elle ne s'approcha guère plus, et décida de reprendre sa route. Déjà parce qu'elle commençait à avoir soif, et ensuite parce qu'elle n'allait pas tenter le diable, ou le religieux, deux fois. Même si cela aurait pu être très drôle de le voir s'acharner à essayer de l'occire tout en étant retenu par son sceau. Elle ramassa un des cristaux au sol, pour en admirer la composition et la structure, et tout en s'éloignant elle fit un signe d'au revoir à Rhaegar.

-Ménagez-vous Rhaegar, j'ai l'impression que votre dieu n'a pas fini de jouer avec vous ! Et.... Adieu ?

Comme quoi être vampire ne vous protégeait pas des calembour les plus moisis possibles.... Fleya avait un sourire amusée gravé sur le visage. Le dieu qu'elle convoitait de corriger qui la sauvait en ce jour.... Le paradoxe et le comble de la chose était juste exquis à ses yeux. Mais qui sait.... Peut-être que ce dieu là était simplement joueur et qu'il aimait qu'on lui résiste. Après tout niveau personnalité divine, il y en avait pour tous les goûts.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Hail The Cold   

Revenir en haut Aller en bas
Hail The Cold
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Hail Mary Pass !
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» Apsoline | It's too cold tonight, for angels to fly. (TERMINÉE)
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.