Partagez | .
Réminiscence
Invité Invité

-



MessageSujet: Réminiscence   Ven 23 Oct - 23:30



Réminiscence



Le soleil se levait finalement sur tes pas cadencés, calqués sur un rythme désormais absent. Tu marchais de nuit, puisque c'était l'excellent moyen pour croiser le moins de personnes possible sur ta route. Une manière radicale d'optimiser un maximum ton temps, puisque tes nuits se retrouvaient intimement courtes à l'heure actuelle. Non sans cause, c'était dès le crépuscule qu'inéluctablement, tes démons, anciens et récents, venaient hanter ta petite personne cloîtrée dans sa solitude.

Tu t’enfonçais donc dans cette forêt supposée de Seika, traînant un corps balafré qui n'était plus que le synonyme d'un passé dans l'impossibilité totale de se reproduire. Tes blessures avaient bien évidemment eu tout le temps pour parfaitement guérir, même si en grande partie grâce à l'aide et aux soins qui t'avaient été apportés. Suite aux mésaventures qui avaient suivi ta libération, l'évidence de trouver un nouvel endroit à explorer s'était inéluctablement fait sentir.

Fuyu ? C'était absolument hors de question. Et puis, tu avais eu l'extrême chance de revoir Rumaki avant de te décider pour ta destination finale, alors que demander de plus. Minshu ? Avec les actes que tu avais pu commettre, ou même le fait que tu avais obéis aux ordres d'un ennemi, surtout celui-ci, il n'était pas impossible que tu passerais peut-être pour une traîtresse. Et puis, la question de camp n'existait plus réellement à tes yeux. Peut-être était-ce mieux comme ça.

Ensuite, il y avait bien toutes ses terres neutres dans lesquelles tu venais de passer un bon bout de temps. Mais à force de demeurer là-bas, la décision de te remettre à bouger à travers Kosaten venait de devenir une évidence. Dans ce cas, le seul endroit qui te venait en tête et dans lequel jamais tu n'avais mis les pieds était Seika. Un Empire dont jamais encore, tu n'avais rencontré le moindre élu lui appartenant. La planque parfaite, en somme.

Et avec les révélations que t'avait faites la religieuse et dont tu ne te remettais toujours pas... Deux élues brisées qui avaient tenté de ramasser les pots cassés tout en délicatesse, même si tout n'était pas aussi simple. Il te fallait bien changer d'air. Les dernières paroles de cet homme à ton égard et la confirmation de Buster sur les faits, par la suite, ne signifiaient plus grand-chose désormais. Tu venais de perdre tous tes repères, mais te trouvais bien chanceuse d'être toujours en vie à l'heure actuelle.

Puisqu'après tout, même les plus puissants de ce monde semblaient disparaître, eux aussi, au même prix que les faibles.

Tout compte fait, tu stoppas ta marche pour aller t'asseoir un instant, dos contre un des nombreux arbres présents dans cette forêt, puis fixer de ton regard désormais insipide la relique qui ornait tes bras, plongeant dans une certaine torpeur. Tu commençais sérieusement à en avoir assez de tout ça. De ce maudit Kosaten, de tout ce qui allait avec et de toi. Toi et ta médiocrité flagrante dont tu avais maintenant maintes fois fait preuve.

Lâchement, tu avais abandonné tout lien avec tes anciens camarades de Sindoria malencontreusement tombés, eux aussi, en Kosaten. Lâchement, tu avais décidé de retrouver Rumaki et tout lui expliquer, ne pouvant finalement tout garder pour toi. Lâchement, tu pris finalement la décision de ne plus jamais te préoccuper de quiconque, au risque de pré-maturer ta perte. Tu l'avais bien compris, ça. La compassion était une faiblesse. La pitié, un faux pas. L'amitié, un fardeau.

Les sentiments, un tombeau.

Au moins, les pourcentages de chance pour que quelqu'un vienne se mettre au travers de ton chemin ici, comme cet imbécile de Dante et son familier l'avait fait, semblaient pratiquement nulles. Il n'empêchait que tu ne savais quoi faire, désormais. Complètement perdue, hein ?

HRP:
 

©️MangaMultiverse



Dernière édition par Morgiana Jinn le Dim 25 Oct - 2:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Sam 24 Oct - 3:23




Réminiscence





Peut être était-ce une fuite, plus qu'une recherche de lui même. Comment savoir si en allant vers la lumière qui nous attire, nous ne nous écartons tout simplement pas de notre chemin. La vie est un grand chemin fracturé, que certains et certaines choisissent de fracturer d'avantage.

Des êtres comme Zayro, ne marchèrent pas simplement dans les grandes lignes droite, ni ne passèrent pas les grands chemins hasardeux, ils fracturaient, car tels étaient ce genre d'individus. La lignée du chaos, le mal absolu, sous toute ses formes, une certaine pureté. Kid sentait qu'à chaque pas qu'il faisait, l'étaux se resserait entre lui et son destin, plus son pouvoir grandissait, plus ses souvenir lui revenait via ses flash intenses, plus son démon intérieur devenait aussi fort que lui. A la fin, peut être qu'il n'en resterait qu'un.

Mais il y'avait une chose en Kid, peut être la volonté propre de Zayro Jinn, le messager de l'enfer, qui cherchait à fuir toute l'aide apporté par les rencontres, ou alors c'était plus complexe encore, le jeune homme ne pouvait ni le dire, ni le decider. Suite à Gally la cyborg, malgré les discussions, les entrainements, une nuit de sommeil, il ne cessait de repenser à Yashkan l'assassin, payé par l'habitant de Seika. Lui, sa rancune et sa haine demeurait tenace, elle lui avait donné l'ambition de tout depenser, de donner ce qu'il lui restait dans sa vie, de mettre sa colère au service du meurtre, pour y mettre un point final.

Quelque part, Kid le comprenait totalement.

L'espoir était inutile dans ce cas, le pardon qu'un sentiment qui n'excusait rien, peut être bien plus redempteur pour celui qui le prononcait. Dans un monde comme celui ci, ce sentiment n'avait guère sa place...
Mais malgré tout, les discours de ses anciennes rencontrent demeuraient tenaces. De l'amour de Fumiko, à l'attention de Jinpachi ou des conseil d'Akiko, et bien entendu les tous derniers, ceux de Shaylee et Gally, qui tendaient à dire à Kid, de ne pas renier ce qu'il fut ou ce qu'il est et d'avancer avec cette force nouvelle, vers un chemin que lui même se tracerait, mais avec ses fondations d'antan.

Alors ce mal, était peut être aussi une solution. Après tout, rien n'est tout blanc ou noir, nous ne sommes que du gris, gris comme l'orage qui se pointe dans un ciel bleu et sans nuages, gris comme la pierre qui recouvre la terre, le juste milieu en somme. Âme et Volonté, unie, pour le meilleur et le pire peut être ! Etait ce le fait de s'écarter de la civilisation ou même de son chemin de départ, de l'envie qui le tiraillait d'aller à l'Est, qui le faisait autant réfléchir à tout ça ?

En effet, le jeune homme s'était mit à marcher dans les bois, la tête dans le creux de ses mains, essayant de diversifier sa vision, des flash qui le tiraillaient sans cesse, c'était insupportable. Il n'y avait pas assez de "lachez moi" ou de "laissez moi en paix" pour s'en débarrassez ! Si c'était les envies du démon en lui, alors elles étaient fortes, trop fortes, et pour les combattre, peut être que le mieux à faire était de s'y confonter, à lui directement, comme lorsqu'il tentait d’apparaître en Hibana. Mais pour ça, mieux valait partir dans un endroit sans danger pour autrui, dans la forêt tropicale, la ou les arbres étaient épais, la nature dense et intense et ou les oreilles et les yeux indiscrets n'étaient pas présents.





aAAaaaH... Crr... A...Arrête ça....

Une démarche parfois claudicante entre les fougères qui lui barraient la route, enjambant difficilement les troncs en face de lui, il chutait de nombreuse fois, les genoux au sol, la boue recouvrant son visage d'un coté, ses vêtements salis par le fait de trébucher sur les quelques mètres. Le poing cherchant lui même à accrocher un arbre en y plantant ses doigts d'une force colossale... Kid luttait contre son propre corps, qui cherchait à lui nuire et aller là ou il devait aller, pour quelle raison ? Si c'était comme pour ce village, alors il n'y aurait rien de bon au bout, mais devait t'il l'accepter ?

C'était un choix qu'il voulait faire, mais avant, il voulait voir de ses yeux ce mal !


Tes flash.... Ta force.... Tu ne me fera pas plier ... GaaaaAAAH.... Téméééé... Tch' !

C'était un peu comme des éclairs foudroyant son être de l'intérieur, et finalement il arriva dans une sorte de clairière au milieu de la forêt, seulement illuminé par un fin rayon transperçant les feuillages, cela donnait à la scène un coté miraculeux ou divin, voir prophétique ou théâtral, mais ce n'était pas pour la beauté que Kid décida de tomber là. La zone autour de lui devint noir et le rayon devint alors rouge, les feuilles tombèrent comme morte autour de lui...

Il resta ainsi, à ne pas bouger, comme une statue de cire, pendant environs dix bonnes minutes, sans qu'un son, un mot ou quelque chose ne vienne perturber la scène, comme s'il était mort, d'ailleurs c'est à peine si sa respiration saccadée se faisait entendre à ce moment là. Et puis, Kid se leva pour se frapper le ventre et la tête, cela le fit reculer à plusieurs reprise, un combat contre lui même ? Etrange !


Ouah !  Aaarhgh !

Coups après coups, ses deux bras semblaient possédés et lui, le punching ball parfait, ne pouvant même pas lutter ou esquiver ses propres coups, il tomba rapidement au sol, un filet de sang glissant sur la zone noircie. Jusqu'à ce qu'une sorte d'aura ne jaillisse de son propre corps, améthyste et noire, elle dégagea une large onde sur plusieurs kilomètres dans la forêt, largement perceptible pour la fanalis sans doute loin de là, mais qui pourrait désormais s'en rapprocher.

Kid, était à peine debout, face à une forme noire, encore imparfaite, mais prenant de plus en plus forme devant lui...


Tch'... Tu te montre enfin...










Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Sam 24 Oct - 12:28



Réminiscence



Installée contre ce support de fortune dans la tranquillité relativement ambiante de cette flore, tu te remémorais calmement quelques événements, certains récents et d'autres beaucoup plus anciens, dans ta petite tête. Rejouant inlassablement divers scénarios, avec pour toujours la même interrogation qui te tiraillait : « Et si seulement j'avais été plus puissante encore ? » C'en devenait pratiquement obsessionnel ! D'autant plus que tu avais terriblement conscience de toutes tes lacunes et pire encore, te sous-estimant continuellement, à tes yeux disparaissaient chacun de tes atouts, semblant te combler d'une inutilité absolue. Pour toi, c'était d'une évidence même que tu commenças à serrer fermement les poings à cette pensée, tandis que les jointures de tes phalanges blanchissaient sous la pression. Ton cœur se serra aussi à cette certitude dans un léger pincement.

Complètement plongée dans tes pensées, c'était le cas de le dire, tu avais progressivement relâché la garde que tu t’efforçais de tenir en toute circonstance à un seuil convenable, inférieurement à l’habituelle. Au moment où tu pouvais le moins t'y attendre, une onde dont la nature demeurait incertaine semblait se déferler à travers le lieu que tu avais foulé dans le but de trouver paix et repos, un court instant. Face à ce phénomène tout autant étrange que synonyme de mauvais signe et qui par-dessus tout t'avais surprise, tu sursautas. La totalité de tes muscles se crispa alors que tu déglutissais lentement, soucieuse, comme si tu risquais au moindre mouvement de perturber les événements. Tu inspiras précautionneusement plusieurs fois, de sorte à récupérer ta respiration sur un rythme sain et pleinement garder ton sang-froid.

Tu avais vraiment un mauvais pressentiment.

Pourtant, sans hésitation, bien que le contraire aurait été beaucoup moins dangereux pour ta personne, tu t'intéressas à la source de cet énigmatique événement. Tu te relevas en un bond, frôlant l'arbre contre lequel tu t'étais posée du bout de tes doigts fins et après quelques pas maladroits et confus, finis par accélérer la cadence pour t'élancer en cette direction. On ne pouvait pas réellement appeler ça une course, puisque ta démarche était assez précaire et désorientée. Comme l'entièreté de ta personne, en vérité. Les sens en alerte, tu n'avais pour autant absolument aucune idée de ce qui t'attendait au bout de cette avancée. Et heureusement, après tout, le cas contraire aurait peut-être annihilé toute envie de prendre ce cap.

Lors de l'onde de tout à l'heure, tu n'avais pas eu la moindre idée de l’origine exacte de l'énergie de celle-ci, bien que tu la pensait complètement néfaste. Pourtant, c'était droit vers sa source que tu songeais avancer. Rapidement, tu accélérais, ce n'était l'histoire que de quelques minutes seulement, alors que le temps semblait s'allonger de ton côté tandis que paradoxalement la moindre foulée te rapprochais de l'inévitable. Finalement, tu posas un pied dans cette clairière, les battements de ton cœur accélérant et ton regard plissé en direction des deux formes que tu distinguais. Tu restais toutefois lucide face au danger, et comprenait bien que vu l'intervalle auquel tu t'étais avancée, il était sans ambiguïté que tu n'étais sûrement pas passé inaperçue.

Tu reculas machinalement d'un pas en arrière, comme si cet infime écart de distance allait changer quelque chose. Ton instinct t'aurait hurlé de faire demi-tour, de fuir, que tu étais à coup sûr face à une source de danger incertaine. Mais contrairement à ton pressentiment, tu étais plutôt happée par une curiosité malsaine vis-à-vis de la scène à laquelle tu assistais. C'était complètement surréaliste, tant par l'apparence que possédait ce lieu, que par l'acteur principal de cet acte qui avait un lourd air de familiarité. À peine debout, il semblait faire face à une étrange forme, une sorte de spectre noir donc la nature t'était encore inconnue.

Tes jambes flageolaient légèrement et ton pouls s'affolait. Ta vision s'embrumait faiblement aussi, alors que certains détails semblaient coïncidaient avec une douloureuse vérité. Tu ne savais absolument pas ce que tu avais en face de toi, ni qui était cet adolescent dont le physique réveillait le moindre de tes sens -Ou peut-être ne voulait pas savoir, après tout, puis il reste le bénéfice du doute-, ni les conséquences que tout ceci aurait. Et c'était peut-être justement dû à ta totale inconscience de la situation et le fait qu'elle t'échappait complètement que tu ressentais à ce point de la crainte.

— Qu'est-ce que-...

Furent les seuls sons que tu réussis à produire. C'était trop énorme pour que tu puisses demeurer parfaitement calme et en pleine possession de tes moyens, finalement. Promptement, tu redressas tes mains en position de garde tout en fléchissant légèrement les genoux. Juste complètement estomaquée par la situation.

Chacun avait ses propres démons, mais concernant certains, c'était carrément au sens littéral du terme.
©MangaMultiverse



Dernière édition par Morgiana Jinn le Dim 25 Oct - 2:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Sam 24 Oct - 16:16




Réminiscence





L'onde dégagée était puissante, mais enfin il allait pouvoir discuter, se retrouver face à son propre démon, peut importe ce que c'était et comment c'était, ou bien ce qu'il se passerait, Kid était prêt à l'assumer pour de bon et puis, il n'avait pas d'autres choix. Mais ce qu'il ne savait pas, c'est que là, quelque part, une personne avait aussi choisie de parcourir les vastes terrains le séparant de lui et son invocation démoniaque, pour avoir un point de vu sur la chose.

Impliquer des gens ou des innocents, c'était bien la dernière chose qu'il voulait faire. Mais il était un peu blessé et la forme prenait de plus en plus d'ampleur devant lui, les oiseaux s'en étaient allés et les animaux fuyaient les environs en sentant le danger, pas un seul prédateurs n'auraient osés s'approcher de cette zone à cet instant. Sauf une, une Fanalis de surcroît.

Ainsi, lorsque Morgiana arriva, elle pu voir l'invocation de dos, une paire d'ailes noires géantes, mais pliés dans le dos d'une créature ou d'une forme humanoïde qui sortait d'une sorte de vortex ténébreux. Il n'y avait que le haut du corps pour le moment, une musculature avancée commençait à se former, des cheveux blancs et des yeux rouges brillants, mais à cet instant Kid remarqua la fille aux cheveux écarlates.


... ? Toi ! Ne reste... Aaarh... Ne reste pas là !

La forme commença enfin à sortir du brouillard, des cheveux blancs mi-court, ébouriffés, un haut nu auquel étaient donc rattaché ces ailes et surtout une peau qui n'avait rien d'humaine, noire de jais comme la nuit ou le charbon, un air sans aucune émotion avançant vers lui, sans avoir encore fini sa "construction" et sans un seul mot pour l'instant, saisissant Kid par le cou pour le projeter contre un arbre.

La force était presque équivalente au jeune homme, mais était-ce vraiment Zayro ? Peut être pas complètement encore, ce n'était là, qu'une vision fantomatique ou une sorte d'excroissance de son âme ou sa volonté, du mal qu'il incarnait en son fond intérieur, se matérialisant sous la forme d'une âme obscure et corrompue sous toutes ses formes.






Evil Soul : ... Faible....


(crache du sang) ... Ksh'...

Comme une sorte de cercle vicieux et comme la dernière fois, l'apparition de cet être encore méconnu, pompait principalement les forces vitales de Kid, déjà bien affaibli, en plus cette forme se servait encore de lui ainsi, ce n'était vraiment pas juste, l'onde propagé par Kid à Hibana, allait elle suffire à le dissuader et le dissiper cette fois ?

Et puis il remarqua Morgiana encore une fois, en ouvrant les paupières difficilement parfois. Sa description était celle qu'avait faite Akiko, c'était presque ça, non ... C'était totalement ça ! Etait-ce alors seulement une simple coïncidence ou un hasard ? Kid concentra le reste de ses forces, malgré les douleurs, les flashs, l'energie manquante et cette chose devant lui, pour envoyer la même onde qu'à Hibana.

Mais ce fut sans effet... Plus assez d'energie... C'était pathétique.


" Si je le fais pas disparaître, si c'est bien Morgiana devant moi, là bas, alors elle est en danger, m'as t'elle reconnu, senti, elle à été avec Zayro, je dois en savoir plus... " Pensait t'il

Puis ce "démon" apparut derrière Kid et sembla comme disparaitre une nouvelle fois, mais en verité, il controlait le corps du jeune homme, du moins pas complètement, puisque ce dernier luttait pour rester le plus loin possible de la Fanalis. Il n'y avait plus tellement d'option, plus vraiment de choix, Morgiana allait devoir le battre, ou le fatiguer suffisamment pour que cette "chose" disparaisse...

Alors le jeune homme regarda Morgiana droit dans les yeux, il pouvait encore lui parler et faire ça, même si ses mouvements ne lui appartenaient presque plus et que dans son ombre, Evil Soul rôdait comme un vrai marionnettiste !


Morgiana n'est ce pas !?... Ecoute... Je.... J'ai pas le temps de t'expliquer, mais.. Ksh'... Tu vas devoir me battre ! ... Je ne vais pas... Pouvoir.... Me contrôler longtemps... N'hésite pas !

____________

Statistiques générales:
 
===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Dim 25 Oct - 2:27



Réminiscence



Cette étrange sensation qui s'emparait de ton corps, tu la connaissais rigoureusement, alors que bien au contraire, ton seul souhait se trouvait d'avoir tort. C'était simplement impossible, l'inverse signifiait que le sort s’acharnait véritablement sur certains. Dans la zone qui entourait ce phénomène, toute forme de vie semblait avoir disparu, fuyant le danger dans un large périmètre autour de celui-ci. Toi, tu étais parvenue jusqu'ici sans trop te poser de questions, peut-être en partie à cause d'une profonde stupidité. Rien qu'en t'étant montrée ou même tout simplement avancée jusqu'ici, tu t'étais définitivement beaucoup trop impliquée pour pouvoir uniquement faire demi-tour et t'emballer dans une fuite suicidaire.

Et puis, maintenant que tu étais ici, nulle idée de te détourner de la vérité.

Tes yeux s'écarquillèrent vaguement à mesure que la créature prenait forme, que ses contours commençaient à se dessiner plus nettement. Un être humanoïde, mais ailé, à la peau terriblement sombre et dont le visage n'affichait pas une once d'émotion. Glacial et inhumain. Saisissant l'adolescent d'une poigne sévère par la gorge, il balança celui-ci sans difficulté contre un des arbres de cette clairière, face à quoi tu serras imperceptiblement les dents. Une démonstration de puissance assez illustrative. Comme quoi, même mort, il ne cessait de hanter de sa présence par un moyen que tu ne souhaitais décidément pas connaître.

— Zayro... Jinn.

Tu ne donnais toutefois pas cette identité à la créature énigmatique, ni au jeune homme présent lui aussi, mais à l’entièreté de toute cette situation, bien que tout demeurait relativement confus dans ton esprit. Pour le moment, tu ne pouvais entendre que de simples bribes des quelques sons premièrement prononcés. Mais l'évidence même de la situation résonnait désormais dans ton crâne comme une certitude. Et malheureusement, tu semblais toutefois, toi aussi, intimement liée à cette affaire. En tant que Fanalis anciennement connue du Fuyujin. Dans quoi t'étais-tu une nouvelle fois fourrée ? Tu contemplais sincèrement la désolation de toute cette scène invraisemblable, les difficultés que semblait avoir le jeune homme à tenir face devant ce... monstre.

Tout ce que tu pouvais, et devais, faire, c'était enfouir au plus profond de ton être la moindre once de frayeur qu'il t'était possible de ressentir à cet instant, pour ainsi ne pas, par la même occasion, sombrer dans un quelconque affolement désavantageux. Depuis le début de la matérialisation de ce démon, tu t'étais déplacé sur le terrain de quelques pas déjà, machinalement, mais intégralement déroutée pour autant. Le spectre qui se trouvait désormais dans le dos de l'adolescent, sembla furtivement s'évaporer. C'était à première vue ce que tu songeais, mais au vu des paroles de ton interlocuteur et prochainement adversaire, tu compris brièvement mieux la situation. Chacun de ses mots sonnait intensément à tes oreilles, résonnant dans ton crâne. Il avait prononcé ton prénom et indiqué que tu te devais de l'arrêter, ou tout du moins, le battre.

Alors, tu t’exécutas.

— Compris.

L'urgence des événements présents se faisait nettement ressentir. Ce fut pour cette unique raison que tu fis le vide dans ton esprit, te concentrant sur le moindre son, le moindre mouvement, la moindre attaque que tu porterais pendant quelques petites secondes qui semblèrent durer une éternité. Ton regard écarlate faiblement plissé, se préoccupant d'analyser chaque instant.

Auparavant, ta colère était comme un brasier fougueux et impétueux, peut-être semblable à une sensible immaturité. Elle agissait sans réflexion, ni dévotion, simplement par pulsion d’agacement. En l'instant présent, ta rage ne pouvait s'apparenter qu'à une étendue d'eau des plus silencieuses, le calme avant la tempête, voir l'ouragan, disait-on. En d'autres termes, tu étais on ne peut plus sérieuse. À voir laquelle des deux était la plus dévastatrice.

Une impulsion suffisait pour t'élancer et l'atteindre en un rien de temps. Seulement quelques mètres semblaient vous séparer, alors plutôt que de perdre de ton énergie inutilement -Puisque tu avais pertinemment conscience que sa puissance était tout simplement pantagruélique en comparaison à la tienne-, tu débloquas tout naturellement Amol Selseila. Tes bracelets commencèrent à scintiller de leur lueur incandescente, tandis que les chaînes qui en apparaissaient s'enroulèrent autour de tes poings et bras. Tu avais déjà utilisé le même procédé lors de ton combat face à Dante et il t'avait prouvé que ton efficacité n'en était qu'amélioré.

Une maigre compensation à ta présente faiblesse, en somme.

Désormais pleinement face à lui, tu fléchis légèrement les genoux et lui portas le premier coup, enfonçant ton poing dans son abdomen. Enchaînant par la suite avec une frappe à la mâchoire de ton bras opposé, pour terminer par un, sans aucun doute, insignifiant coup de pied à l'endroit que tu parviendrais à atteindre. Une précaire salve d'atteintes qui n'aboutirait peut-être à rien, au vu du monstrueux écart de capacités dont tu étais victime.


FT  |  Arbre des Talents

Statistiques (Lvl. 24):
 

Armes / Objets:
 

Passifs / Actifs:
 

Arbre des Talents - Branche offensive:
 

Actions:
 
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Dim 25 Oct - 15:29




Réminiscence





Même Kid ne semblait pas pouvoir vraiment lutter contre cette force, pas a cet instant, trop affaibli par les précédents et en plus, ça tournait vraiment mal avec cette fille dans les environs. En son fort intérieur, dans son corps, dans son esprit, même s'il ne pouvait se contrôler, il ressentait une sorte de noirceur interne très forte et puissante, comme si rien ne pouvait le stopper dans l'instant.

Mais il faudrait pourtant qu'un obstacle se dresse sur sa route, et peut être que c'était le rôle de la Fanalis. Le jeune homme la reconnue sous les descriptions faites d'elle par Akiko, la Kunoichi rencontrée quelques jours auparavant... Il avait dit son nom, comme s'il en était assuré, comme si de fait, lorsqu'il vit son visage s’éclaircir dans la clairière, ce ne pouvait qu'être elle !

Oui, il était probable qu'un lien l'unisse à son autre "lui", et celui ci l'avait également vu, l'heure n'était plus aux paroles mais au combat ! Kid ferait tout ce qu'il pourrait pour empêcher le "mal absolu" de faire le plus de dégats possible, le jeune garçon connaissait sa force et son corps, assez bien pour en savoir tout le potentiel destructeur... S'il l'a touchait, elle ne se relèverait peut être pas ! La fanalis était heureusement resistante, et avec une certaine froideur, accepta la requête prononcée, fonçant sur lui pour l'attaquer.

Comme il le pensait, malgré la force des coups de Morgiana, l'impact était quasiment toujours stoppé, elle n'était pas au niveau de Yashkan et de toute manière, le potentiel libéré actuellement n'était pas le même, ça n'avait rien à voir, l'assassin qui avait attaqué Jinn précédemment, en aurait aussi eu froid dans le dos.


" Ca ne marche pas... "

Se sentant comme un etranger dans son propre corps, il vit ce dernier avancer alors que le poing de la jeune femme impactait son abdomen. Quelle ténacité, et même les pieds de Kids qui semblaient faire en sorte de ralentir la marche de sa propre consistance physique, ne suffisaient pas. Et même si elle ne lâchait rien, utilisant des chaines et frappant un grand coup à la machoire c'est lorsqu'elle fit sa dernière offensive que le corps du jeune homme chargea un coup de poing, d'une violence assez majeure, mais heureusement que lui, était là pour parler !

Esquive !

Toutefois la suite alla vite, très vite, le corps de Kid bougea plus rapidement, sautant en l'air pour fournir un coup de pied briseur de rocs ! l'impact eut forcément lieu et le sol se fissura sous son talon, l'aura qui recouvrait tout son corps comme une armure, semblait aussi avoir son effet néfaste, mais le jeune homme voulait, non, esperait qu'elle s'en soit sorti, alors que dans la fumée, un autre coup de poing de chargea de "finir" le travail.

La fanalis était solide, ayant connu l'esclavage dans son monde et mise à rude épreuve par Zayro dans celui ci, il n'y avait plus qu'à attendre d'elle, une ténacité à la hauteur de celle de la volonté du démon. Malgré tout, le corps de Jinn endurait aussi cet intense cavalcade, même s'il n'hésita pas à ajouter ;


Frappe plus fort, ne te retient pas, frappe comme si tu voulais me tuer !

Mieux valait la prévenir du danger, si elle ne se battait pas ici pour survivre, elle mourrait, c'était soit lui, soit elle, mais il n'y avait plus beaucoup de choix possibles. Le corps de Kid resta un instant sans bouger, tandis qu'on lisait dans le regard de ce dernier, une violente envie de se soustraire à Zayro, qui controlait désormais tout, sauf la tête et les mots prononcés.

Et s'il venait à tout prendre...


Le danger ne serait jamais aussi grand !


Le combat, le vrai, commençait maintenant !


____________

Statistiques générales:
 
===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Lun 26 Oct - 22:27



Réminiscence



Les maigres frappes que tu lui avais précédemment portées ne semblaient pas avoir eu un véritable effet sur sa personne, comme absorbées par son corps tant ta faiblesse était dérisoire. L'inutilité déconcertante que tu manifestais te poussais à réellement te demander quelle idée insensée avait bien pu te passer par la tête pour venir ainsi te mêler de ce qui, à la base, ne te regardait absolument pas. Si seulement tu n'avais jamais mis les pieds dans cette fichue forêt. Et par extension, te retrouver une énième fois -Et peut-être dernière- face à lui dans un affrontement préjudiciable.

Tu ne croyais pas au destin. Mais à la fatalité, oui. Et ta fatalité dans ce monde avait toujours été d'être à nouveau, un jour prochain, confrontée à cette personne, inévitablement. Ce que tu pensais, du moins, jusqu'à l'annonce insoupçonnée de la disparition de celui-ci par Rumaki. Mais jamais dans de telles circonstances pour autant. Parce que tu le ressentais complètement désormais, que c'était véritablement Zayro Jinn ou quelque chose s'en rapprochant fortement. Mais peut-être son apparence dorénavant actuelle t'incitait à ne pas rester pétrifiée face à lui, comme tu l'avais déjà été par le passé.

Il t'était impossible de définir clairement le fond de la forme. En d'autres termes, c'était similaire à un parallélisme entre ton combat contre celui-ci et sa propre bataille interne, comme si sa conscience se faisait lentement consumer par le mal. Ses paroles ne coïncidaient en tous les cas définitivement pas avec ses actes. Et c'était probablement ses mots qui te permettaient de rasséréner en quelques sortes ta personne.

Et pourtant, ce n'était pas un simple duel, mais véritablement un authentique combat à mort.

L'unique échappatoire -Si un tel nom pouvait lui être donné- que tu admettais désormais, compte tenu du péril dont ta vie semblait manifestement victime à l'heure actuelle, se résumait à absolument tout mettre en œuvre pour survivre. Il était indubitable que tu devais absolument faire durer cet affrontement le plus longtemps possible, de manière à prolonger ton existence encore un court instant. Ton adversaire, assurément beaucoup plus puissant que toi, n'allait tout simplement que te plonger lentement jusqu'à la mort.

Instinctivement, tu évitas sa première attaque, obéissant par la même occasion -ironiquement- à son ordre indirectement donné. C'était machinal, une simple impulsion avait suffi, même si tu comptais grandement sur la chance pour t'en sortir. Ensuite, concernant sa seconde atteinte, tu le vis sauter dans les airs sans avoir le temps de t'en échapper. Tu plaças néanmoins tes bras en croix devant toi, histoire de te protéger et bloquer un minimum cette attaque comme tu le pourrais, espérant absorber le choc tant bien que mal. Le sol fissura carrément sous la puissance de cette collision, mais tu semblais en un seul morceau, là était l'essentiel. Pour terminer ceci, il t'envoya un crochet du droit que tu réussis à esquiver comme le premier.

Durant un court laps de temps, l'adolescent ajouta tout de même quelques paroles à ton écoute. Frapper plus fort ? Au point de le tuer ? Jamais tu n'oserais espérer possible en arriver là au vu de votre flagrante différence de puissance. Inéluctablement, c'était plus simple à dire qu'à faire. Un brin d'espoir subsistait encore, bien évidemment, tu ne lâcherais pas les bras à moins d'en périr. Tu t'étais jurée de survivre par n'importe quel moyen et même si l'avancée des récents événements avait tout pour t'embourber dans la certitude de ton décès prématuré qui promettait de se produire dans quelques instants, si rien d'inespéré ne venait perturber cette lutte se dévoilant, au fur et à mesure, à sens unique. Et puis, tu n'en avais plus réellement le choix désormais, alors tu ferais preuve d'acharnement jusqu'à la toute fin.

Sans dire un mot -Il était bien évidemment inutile de gaspiller ainsi son énergie dans ta situation- et tout juste remise de ton esquive, tu tentas de lui porter un coup du tranchant de ta main en direction de la clavicule de ton opposant, de manière plus travaillée, mais pour autant le plus brutalement possible. Avant d'enchaîner d'une autre attaque à l'aide de ton poing, toujours renforcé par tes chaînes. Tu faisais du mieux que tu le pouvais, et ce, sans avoir la certitude que ça ait une quelconque influence.

FT  |  Arbre des Talents

Statistiques (Lvl. 24):
 

Armes / Objets:
 

Passifs / Actifs:
 

Arbre des Talents - Branche offensive:
 

Actions:
 
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mar 27 Oct - 15:41




Réminiscence





Ce combat n'était pas compliqué pour le démon qui habitait Kid, enfin habiter était un grand mot, puisque c'était une partie de lui, une pièce du grand puzzle de sa propre conscience et consistance en ce monde. Mais pour la vision du jeune homme, c'était un autre deal, car il ressentait bien la puissance et l'envie de tuer de Morgiana, peut être à cause de ce qu'elle avait vécue par le passé, toutefois là encore, ce n'était pas ça qui effrayait sa vision.

Certes, Kid se savait fort, mais pas à ce point, pas au point de vouloir, de pouvoir, encaisser chacun des coups en reculant à peine, en ne saignant à peine, en ne suant à peine, comme si tout était vain contre lui et dire que pourtant, sans qu'il ne le sâche encore comment, ce monstre fut vaincu. Quelle force aussi terrifiante que la sienne avait su le faire plier ? Pas celle de la jeune Fanalis, elle ne pouvait pas gagner ce combat, malgré tous ses efforts, malgré les encouragements de son propre opposant...

Pourtant, il fallait y croire, rien n'était une peine perdue. Après tout, elle l'avait écouté, reussissant à esquiver le coup mortel et bloquer le second par sa seule puissance, avec de bons réflexes et un équilibre palpable, peut être qu'en mettant à profit certaines failles, elle pourrait tenter quelque chose par la suite. Mais l'heure n'était ni au jeu, ni à l'entrainement, tous les deux prenaient à au serieux, si seulement Kid pouvait faire plus pour l'aider, ralentir son propre corps, mais non, c'était comme une malediction se répandant sur tout son être, lui empêchant de faire le plus basique des mouvements.

L'esprit était aussi fort que le reste, heureusement il conservait cela pour l'instant, mais ce n'était pas assez, et il vit de nouveau les assauts de Morgiana arriver sur lui, ne pouvant ni cligner, ni détourner le regard par ses réflexes de combattants, il se disait quand même que peut être, s'il fermait les yeux, l'esclave aurait un avantage ? Mais se rappela des sens des atomes, perceptibles comme une seconde vue, bien plus puissante d'ailleurs...


" Elle essaie d'être rapide, mais même les yeux fermés je la sens approcher, tch... " Pensa encore le jeune homme

Et en effet, le tranchant de la main frappa en direction de l'épaule, un peu plus bas, protégé par l'aura armure violacé, Zayro ne senti rien ou presque, de toute manière, encaisser ne semblait pas ou plus être un soucis pour lui. Kid avait bien plus ressenti ses propres coups tout à l'heure, ce n'était rien en comparaison.

Cependant elle ne s'arrêta pas là, enchaînant un autre coup de poing, qui malheureusement n'eut pas plus d'effet, cela enerva Kid, qui se sentait comme prisonnier d'un titan maléfique. Il commença à fixer Morgiana, tandis que déjà, son démon armait un autre coup, terriblement puissant, la contre attaque serait violente, mais il l'a sermonna pourtant, un peu avant que ce dernier ne parte ;


Mais qu'est ce que tu fais ! Je t'interdis de mourir ! J'ai trop de questions à te poser ! Trouve quelque chose pour immobiliser ce corps, dépêche toi !

Elle ne savait pas encore à quel point celle ci était chanceuse, pour le moment Kid contrôlait encore un peu ce que le corps  faisait, réduisant les assauts au minimum et bloquant la magie ou les sortes de laser qu'il avait usé il y'a peu, il ne souhaitait pas que le combat se transforme en peinture de l'enfer. Morgiana était sans doute celle qui avait le plus de réponses à lui fournir, la voir mourir ici, n'était pas négociable, il devait également la sauver, par tous les moyens.

Mais trop tard, le corps arma le poing et frappa en direction de la Fanalis, juste sous le menton, peut être aurait t'elle le temps d'esquiver, il n'eut pas le temps de le savoir, qu'en tournant sur lui même, il fit un choc avec son coude, tout en enchaînant très rapidement deux autres coups, qu'il n'avait pas encore entreprit en tant que "Kid Jinn".

Cela consista à tourner sur lui même et faire en sorte que l'aura d'armure ne touche Morgiana, comme si il avait transformé ça en scie, ou en lame extensible, un peu comme il le faisait déjà, mais en bien pire et mieux construit... Etrange, très étrange, mais au fond, il espérait que la jeune femme ait assez connu le style de Zayro, pour mieux l'anticiper. Les impacts étaient réels, surtout quand cela touchait des arbres, qui tombaient sous les coups prononcés.

Et puis après l'assaut, encore une fois, le corps de Kid tomba à genoux et il se tint la tête, vraisemblablement du au combat internet qui se propageait aussi. Kid voulant récuperer son corps et Zayro voulant contrôler la tête, c'était un sacré duel là aussi, mais peut être une occasion pour l'esclave, de ne rater aucun de ses coups ?

Allez Morgiana ! Il faudrait du courage et de la volonté, mais elle devait tout... TOUT donner !


aAAAH.... AAH.......Lai....LAISSE.....MOI.......aa...AA.....


____________

Statistiques générales:
 
===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Jeu 29 Oct - 18:31



Réminiscence




Pas assez. Ce n'était toujours pas assez. Tu avais beau tenter de donner toute ta force, tes coups semblaient n’apparaître que comme de simples frôlements. Tu pouvais essayer de ruser par la rapidité, tes pas persistaient terriblement lents et fades en comparaison. L'inventivité ne te servirait sans doute pas à grand-chose ici, sans compter que tu épuisais tes ressources à mesure que le temps s'écoulait. Tu te retrouvais coincée dans cette situation suffocante alors que ton opposant semblait y faire face sans trop grande difficulté.

Il te fallait plus de puissance, encore et toujours.

Tu commençais déjà à t’essouffler, inéluctablement, le temps durant lequel tu réussissais encore à tenir debout s'écourtait à mesure que les secondes s'écoulaient. Tu ne parviendrais plus longtemps à éluder les coups les plus mortels, comme tu l'avais fait. Ta prochaine salve de frappes serait sans doute la dernière dans le meilleur des cas. Tu peinais à distinguer nettement le tournant qu'empruntait cet affrontement.

Il t'interdisait de mourir, hein ? Dire que ses mots sortaient -Probablement- de la bouche de cette personne qui avait déjà tant de fois manqué de te l'arracher par le passé, tout simplement par inadvertance. Quelle ironie du sort, et le pire dans tout cela constituait ta tendance à l'écouter. C'était bien beau, mais tu n'avais pas réellement un large temps de réflexion actuellement. Tout ce dont tu te retrouvais capable de faire se résumait esquiver, l'attaquer et l'écouter.

Il commença par une simple frappe en apparence, que tu devrais nécessairement éviter si tu souhaitais survivre. Ce que tu fis. Mais tout se passait trop vite, il était trop rapide pour toi. Tu sentis à peine arriver sa deuxième attaque sur toi qu'il enfonça violemment son coude dans ton ventre. Alors que tu plaças machinalement une main en cette direction, ton opposant ne te laissa absolument pas le temps de souffler puisqu'il entreprit une attaque semblant un petit peu plus particulière.

Ton adversaire débuta par tourner sur lui-même, geste assez incompréhensible pour ta personne, malheureusement puisqu'alors que tu songeais pouvoir aisément esquiver ce qui allait arriver, ce fut de plein fouet que tu subis son attaque. Autant, même si tu ne connaissais pas l'absolue étendue de ses capacités, tu avais déjà eu le loisir de l'observer en action, notamment le jour de la destruction du Temple de Minshu. Mais c'était quelque chose de jamais vu auparavant.

C'était sensiblement semblable à quelque chose d'invisible à tes yeux. Ayant compris intimement mieux ce mécanisme de manière à pouvoir l'éviter au second coup, on pouvait dire qu'il ne t'avait pas loupé pour autant. Plaquant ta main sur la blessure qui s'avérait beaucoup plus douloureuse qu'escompté, tu ne pouvais que constater et observer de plus en plus l'écart de puissance écrasant se dessiner entre vous deux.

Puis arriva le moment où ton interlocuteur et assaillant tomba à genoux. Bien qu'il semblait en proie à une guerre intérieure des plus suffocantes, c'était là une occasion en or, une ouverture parfaite qu'il t'offrait. L'utiliser ne renverserait sans doute jamais l'issue de cette courte bataille, mais tu te devais néanmoins de la saisir. C'était peut-être les derniers coups que tu parviendrais à lui donner, après tout. Il n'y avait plus rien à perdre.

Il te fallait quelque chose. Une idée plus inventive qui te permettrait peut-être de stopper momentanément les événements. Deux simples frappes pour commencer, assez triviales, mais c'était le mieux que tu pouvais faire. Tu contractas imperceptiblement la mâchoire, frustrée de te retrouver ainsi sans issue. Le temps n'était pas à la réflexion, tu ne pouvais même pas chercher une solution. Étant immobile, c'était le meilleur moment pour te servir des capacités de ta relique disponibles pour le moment.

Tes chaînes se délièrent dans son cliquètement familier, venant enchevêtrer rapidement et sans aucune délicatesse le corps de ton ennemi. Ceci fait, tu pivotas légèrement en usant de toute la force qui te restait pour te permettre de l’éjecter plus loin. Forcément, ça n'avait rien d'exceptionnel au vu de ta puissance bien restreinte. Mais tu espérais tout de même que ça l'ait sonné, ou bien réveillé, peu importait, il fallait que quelque chose se produise.

— Bon sang, reprends-toi !

Tu avais hurlé ses paroles. Pour lui premièrement, mais peut-être pour toi aussi, n'en étant même pas sûre. Tout ce que tu savais, c'était que tu te retrouvais complètement à bout de forces.

FT  |  Arbre des Talents

Statistiques (Lvl. 24):
 

Armes / Objets:
 

Passifs / Actifs:
 

Arbre des Talents - Branche offensive:
 

Actions:
 
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Ven 30 Oct - 1:45




Réminiscence




A genoux, comme si il attendait un coup final, ce n'était pas encore la fin du combat pourtant, malgré le fait que Morgiana fit le choix de frapper encore, combattre, saisir la chance qui lui était donné de pouvoir (tout en se sachant probablement perdante) frapper de plein fouet l'ennemi. Deux frappes qui sonnèrent comme des éclairs dans l'esprit de Kid, mais que son corps controlé en grande partie par son démon interieur, n'avait pas senti lui.

Pourtant, après que les chaines l'ait complètement immobilisé et projeté au loin, il se sentait sombrer autant entre les arbres de la forêt tropicale, que dans son subconscient. Les ténèbres l'entourait dans une chute sans fin. Les seuls éclats de lumières, correspondait aux précédents chocs recus par la belle Fanalis, mais son crâne semblait de plus en plus hanté, jusqu'à ce qu'il entende crier ;


— Bon sang, reprends-toi !

Mais oui, c'était évident qu'il fallait se reprendre, que faisait t'il bon sang ? Si ça continuait, tous ses efforts auraient étés vains et Zayro reprendrait le controle sur ce qu'il fut, dans ce corps d'enfant, rien ne changerait, le chaos reprendrait sa place, dans le sang et ce, sans qu'il n'ait pu lui même mettre à bien ses quêtes, avoir ses réponses, être en paix avec lui même.

Reprends-toi, oui Kid, reprends-toi !

C'était si facile à dire, pourtant c'est lorsqu'un nouveau choc, contre un arbre stoppant sa course, qu'il ne fit que réaliser l'erreur commise, le fait d'avoir baissé sa garde ou d'avoir voulu discuter avec la volonté qui l'animait. Il devait la dompter, aujourd'hui plus qu'un autre jour, comme une nouvelle épreuve à surmonter, pouvait t'il seulement y arriver ?

Glissant le long du tronc, pour finalement atteindre le sol, il semblait pas conscient dans la foulée, mais l'ombre qui avait tournée autour de lui, jouant les marionnettiste, avait visiblement disparue pour le moment. Bonne ou mauvaise nouvelle ? Il fallut quelques secondes et un crachat de sang, pour qu'il ne se lève en ayant la main levé vers Morgiana, mais pas comme s'il voulait faire une attaque, plutôt comme s'il souhaitait lui dire "d'arrêter les frais". C'est bon, il était conscient, il avait récupéré le controle, mais son corps était à bout.

Pouvait t'elle y voir une chance, si elle était sur de "qui il était", de le finir ici et rapidement ? Malgré ses blessures, les chocs et le sang étaient bien plus dû au combat intérieur qu'il avait mené, plutôt que celui de Morgiana versus Zayro kid. Mais Jinn se toucha le dos, engourdi par une semi-douleur, craquant ses épaules en les remuant, quel début de combat aux allures prometteuses... Elle avait de la force.


... Je me sens à moitié... J'ai la tête qui tourne... Kuzô !

Il avança dans l'ancienne scène du combat, ou la Fanalis devait encore l'attendre avec de l'appréhension surement, peut être une reflexion sur ce qu'elle comptait faire. Lui, se mit face à elle, avant de trouver un rocher ou s'asseoir, laissant quelques gouttes de sueur et du sang s'échapper de son front. Clignant quelques fois des yeux en fixant le sol.

Kid se retrouvait devant l'un de ses principaux objectif, Morgiana, et sur le coup, n'avait aucune idée sur quoi lui dire, quoi lui demander, quoi lui avouer. Mais elle avait sans doute raison d'avoir voulu frapper aussi fort, bien que pour lui, elle se soit encore retenue.


Drôles... De présentations... Tu trouves pas.


____________

Hrp : attention, l'acharnement ne marche que sur ta "prochaine" attaque. Tu ne peux pas choisir l'attaque en question. Même si peu important ici ^^ ps : tu peux encore attaquer si tu le souhaite, à toi de voir

Statistiques générales:
 
===================

Actions, dégats, déroulement du combat :
Spoiler:
 






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Ven 30 Oct - 23:58



Réminiscence


Les genoux légèrement fléchis, les poings serrés, la respiration lourde, le regard porté en permanence sur cet opposant. Prête à encaisser un dernier assaut tout en sachant pertinemment que ce serait sans doute terminé pour toi. À moins que cette dernière attaque ait véritablement eu un effet similaire à celui escompté, réellement accrochée à ce futile espoir pour ta survie. Tu te retrouvais de toute manière, inéluctablement, à court de ressources. Tes pupilles subsistaient braquées sur le moindre de ses mouvements, ne sachant à quoi t'attendre.

Sa silhouette leva tout simplement la main, comme un signe de « Cessez le combat ». Il te fallut quelques secondes avant de réellement en prendre conscience. Tu manquas de t'écrouler, mais posa tout de même genoux au sol dans un soupir de soulagement. Encore un peu et tu aurais pu y passer, parce qu'il demeurait sans équivoque qu'il y a quelques instants, c'était ta fin en pure et due forme à laquelle tu t'attendais. Dans l'état actuel des choses, tu ne pouvais absolument rien contre lui. Cela relevait même du miracle d'être encore en vie à l'heure actuelle, Zayro Jinn n'aurait sans doute fait preuve d'aucune pitié. Ce qui t'embrouillait d'autant plus sur son identité.

Il s'approcha finalement, l'air assez éreinté, puis s'assit sur un rocher à proximité. Il semblait relativement inoffensif désormais, bien que tu te tenais toujours sur tes gardes et à une certaine distance jugée toutefois nécessaire. L'évidence même parvenait à ton esprit maintenant que tu y regardais de plus près, mais la ressemblance était complètement frappante. C'était carrément son portrait craché, en plus jeune. Pourtant, tu te remémorais avec exactitudes ses précédentes paroles qui le désignaient comme intimement inassimilable à celui-ci.

À la fois si semblables et si différents.

Bien évidemment, l'idée de profiter de cette occasion pour l'éliminer une bonne fois pour toutes avait frôlé ton esprit. Mais il aurait été complètement insensé et inconscient de continuer dans ton état. Sans compter que tes chances d'y parvenir étaient nulles pour le moment. Tu tenais encore beaucoup trop à la vie pour te lancer dans une quelconque action que tu jugeais suicidaire. Auparavant, tu aurais sans doute foncé tête baissée sans chercher à comprendre, et ce, depuis le départ, mais il avait bien fallu développer des mécanismes de défense de ce genre, pour survivre ici et face à de telles personnes. Et puis, tu méritais des explications. Parce que toi aussi, tu te retrouvais complètement perdue face à cette situation dont tu ne doutais pas de la dimension.

Baignant dans une incompréhension des plus totales, tu tentais tant bien que mal de recoller quelques morceaux, sans grande réussite. Et ne savais pas non plus comment réagir vis-à-vis de lui. Quoi de plus normal, ça te tombait dessus sans prévenir. C'était assez délicat de distinguer le vrai du faux actuellement, surtout en bénéficiant si peu d'éléments. En tous les cas, désormais, la sensation que tu ressentais à son égard était sensiblement différente de celle d'autrefois, ou même de tout à l'heure durant votre affrontement.

C'était définitivement beaucoup trop complexe et épineux. Ton interlocuteur venait finalement de briser le silence, sans trop s'engager toutefois. Bien que tu avais noté qu'il connaissait ton prénom et semblait vouloir poser pas mal de questions, selon ses propres dires plus tôt, tu n'avais pas la moindre idée de ce sur quoi tu pourrais bien l'aiguiller. Drôles de présentations, c'était le cas de le dire, tu avais frôlé la mort quand même ! D'ailleurs, cette simple phrase te tortionnait encore plus sur son identité. Ce n'était vraiment que pure frustration de ne rien y comprendre tout en étant à ce point assaillie de doutes.

Tu plissas des yeux tout en le détaillant, comme si cela te permettait d'y voir plus clair, puis te risquas en fin de compte :

— Dis-moi... Qui es-tu vraiment ? Zayro Jinn ?

Tu n'osais rien demander d'autre, puisque c'était là le plus important à ton sens. Une partie de toi craignait d'entendre sa réponse. Tu espérais, en vérité. Pouvoir comprendre. Pouvoir accepter. Pas pardonner pour autant. Juste l'entendre de vive voix. Avoir la certitude concernant l'identité de cet adolescent et la façon avec laquelle tu te devrais de l'aborder et réagir ensuite.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Dim 1 Nov - 4:41




Réminiscence




Le calme, après la tempête comme on dit, et c'était bien le cas ici même. Kid assit sur sa pierre, à se remettre doucement de ses blessures, laissant Morgiana accuser le coup de ses propres blessures et reflexions sur le précédent combat livré, tout comme le fait d'observer l'enfant contre lequel elle s'était démenée. Au moins, tout semblait bien terminé, fini, mais peut être qu'autre chose allait débuter, un duel oral, un retour dans leurs passés respectifs, pour entreprendre de réussir à comprendre tout ça. Morgiana était une clé des réponses que cherchait Jinn à l'heure actuelle, mais comment pouvait t'il l'aborder ?

Qu'allait t'elle faire ou dire, lorsqu'elle s'approcherait ? Avait t'elle comprit face à qui elle se dressait ? Si tel était le cas, bien qu'il ne sache que son nom, tout comme le fait que la jeune femme ait partagé un moment de la vie de son ancien lui, une sorte de traque le taraudait, pas forcément intensivement, il ne savait pas l'expliquer clairement ou justement.

Puis elle posa une question, sans lui demander si ça allait pour lui, bien que l'évidence de son nom et prénom soit mis en avant, que devait t'il choisir de faire à ce moment précis ?


Je suis venu dans ce monde, dans un temple de Fuyu, tout en ayant connaissance qu'une autre vie traversait mon propre être, sans savoir l'expliquer, j'ai été guidé vers certains endroits, je le suis encore... Tu me demande qui je suis, je te répondrait que je suis Kid Jinn, si tu me demande ce que j'ai pu être... Je te dirais Zayro Jinn.

C'était vraiment difficile et complexe d'expliquer à Morgiana tout ce qu'il avait pu traverser. Volonté et Ame de Zayro dans un corps d'enfant, de fait, le meilleur systeme pour baser cet équilibre insensé, le faire revenir à la vie en étant à la fois comme neuf, innocent, et en même temps déjà souillé par ce qu'il fut, tout en ne faisant qu'un.

Il n'en connaissait lui même pas les détails, par après sa mort. En revanche, il savait qu'il recherchait des choses, endroits ou personnes, qui lui donneraient des réponses sur ces fameux mystères l'entourant, et que la Fanalis, faisait partie de ceux là, si elle le désirait.


Je sais que tu connais Zayro Jinn, je pense que c'est lui que tu as vu tout à l'heure, lui et moi ne faisons qu'un, mais sa volonté se bat en moi, cependant je ne suis pas comme lui, alors j'aimerais en savoir plus sur toi, sur lui, sur mon passé... Tout ce que tu pourras me dire, si tu veux me le dire.

Pour le coup, attentif et definitivement patient, il n'avait clairement rien de l'ancien Zayro, mais pour autant, est ce que Morgiana allait accepter cet état de fait, ou allait t'elle tenter d'en profiter d'une manière ou d'une autre ? La fanalis était une ancienne escave, désormais libre et libre de faire ce qu'elle désirait en ce monde, après l'avoir foulée aux cotés du plus terrifiant des élus, sans doute.

Le passé qu'elle avait côtoyé à ses cotés, allait t'il la rattraper à l'heure actuelle, face à ce qui était un Zayro Jinn enfant, encore capable de se controler, mais pouvant parfois déraper, comme tout à l'heure ?


C'est ça le plus ironique, je ne sais rien de moi même, si ce n'est par la parole des autres.


____________







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Dim 1 Nov - 22:42



Réminiscence


Il répondit à l'unique interrogation que tu jugeais avoir une importance actuellement. Peut-être aurais-tu espéré une autre réponse, comme quoi il ne possédait pas le moindre lien avec le messager de l'Enfer, mais c'était définitivement futile et insensé. Néanmoins, son verdict ne fut pas le pire possible, celui que tu appréhendais le plus. Au contraire, c'était même une sorte de juste-milieu. Tu l'écoutas, pratiquement en buvant ses paroles.

Tu n'étais pas particulièrement butée en cet instant. Tu n'étais pas insensible, non plus. Alors, oui, pour le coup, tu n'avais d'autre choix que de le croire. Sans lui faire une confiance effective pour autant, concernant le doute qu'il avait été Zayro Jinn, tu t'en doutais tellement ça sonnait comme une évidence, encore plus après avoir vu ses capacités au combat précédemment, mais le fait le plus intéressant dans tout ceci, c'était indubitablement qu'il se prétendait réellement sous une identité sensiblement différente : celle de Kid Jinn.

Étrangement, c'était un peu comme lui donner une immunité. Tu avais pertinemment conscience des actes du Fuyujin ainsi que du fait qu'il n'était, sans hésitation, qu'un monstre. Ou peut-être cela venait-il de ton temps passé à être contrainte de lui obéir. En d'autres termes, il demeurait impardonnable et ton souhait avait toujours été de l'éliminer de tes propres mains, dès ta liberté retrouvée. Cependant, Kid te paraissait si innocent en comparaison. C'était comme s'il devait porter ce lourd fardeau injustement, alors que c'était pourtant bien une part de lui d'après ses dires.

Malheureusement, ça ne t'empêcherait pas d'accomplir ce que tu avais toujours désiré et c'était d'autant plus d'actualité depuis que tu venais de prendre connaissance qu'il était toujours vivant. Tu l'avais appris de lui-même, les sentiments n'étaient qu'inutiles, dont particulièrement la pitié. Tu ne tuerais pas Kid, cela dit. Tu ne le pouvais de toute manière pas, surtout sans aucune raison. Mais Zayro, oui, et ce simple fait ne changerait sans doute jamais. C'était peut-être un petit peu délicat de souhaiter ôter la vie de l'un, surtout à ton niveau de puissance qui était définitivement inférieur, mais pourtant inconcevable autrement. Le jour où ce serait assurément ta cible qui te ferait face, sans aucun retour en arrière, tu n'hésiterais plus une seconde. Enfin, dans le cas où tes capacités se retrouveraient suffisantes.

Kid avait émit qu'il souhaitait t'entendre, même si ce n'était pas véritablement demandé sous la contrainte, tu ne pouvais t'empêcher de songer que dans le cas où il te serait arrivé de refuser, ton interlocuteur aurait pu sans aucun mal tenter de te questionner par la force. Ou même péter les plombs, tu n'en savais rien, surtout vu ce que tu venais de combattre ! Tu avais du mal à cerner ton interlocuteur, après tout. Forcément, tu craignais toujours ton ancien geôlier. Plus au point de ne pas te dresser face à lui et défendre ta vie lorsque celle-ci se retrouvait menacée, mais il s'avérerait sans doute que cela prendrait pas mal de temps pour estomper un tel traumatisme.

Tu réduis finalement la distance qui vous séparaient de quelques pas pour t'installer plus proche de l'adolescent, sans pour autant baisser ta garde. Ils voulaient des réponses et t'avais apporté celle qui t'intéressait le plus, c'était par conséquent juste de le lui accorder et ça signifiait forcément qu'une discussion allait logiquement suivre. Pour lui parler de toi, de Zayro et de tout le reste. Surtout que ce n'était pas un secret en soi, toutes les personnes dont tu aurais souhaité qu'elles n'en sachent rien l'avaient appris ou vu de leurs propres yeux, alors tant qu'à faire, autant ne pas en écarter le principal intéressé. Et puis, tout se passerait bien, il n'y avait aucune raison que la situation parte en vrille après tout, pas vrai ? Tu étais une Fanalis.

— Je suppose que tu n'es donc pas sans savoir que j'ai passé une bonne partie de ma vie en Kosaten avec lui et contre mon gré.

Petit détail ironique, il constituait pratiquement toute ton existence en cet univers, alors que de son côté, ça ne devait être que l'équivalent d'une courte période.

— Pour dire la vérité, j'ignore toujours la véritable raison de ses actes. Du jour au lendemain, je me suis retrouvée contrainte de me soumettre à sa volonté, cette simple situation étant partie d'un combat. À commettre des actes et faire preuve d'une indifférence tout aussi horrible que lui.

C'était ton comportement que tu avais le plus haï durant cette période. Si ça n'avait été que la cruauté du Fuyujin, c'était surmontable, mais pour tout ce que tu avais osé faire -Et ne pas faire- sous prétexte d'être sous son joug t'avais rendu tout aussi impardonnable que lui. Mais ça, c'était bien une chose que tu te garderais d'exprimer à qui que ce soit. D'ailleurs, c'était même pour cette raison que tu te sentais le besoin de le tuer, le jour où tu en serais capable, sans le moindre remords. Ou du moins, ça avait été le cas avant que sa mort ne te soit annoncée.

Mécaniquement -Et en partie parce que c'était le sujet- tu passas délicatement, mais rapidement, tes doigts sur ta nuque. À l'endroit même où se trouvait cet indigne Z gravé sur ta peau. Indélébile. Une drôle de manie qui te ramenait tout le temps à cette terrible réalité. Ta réalité. Par ailleurs, tu évitais scrupuleusement de prononcer le terme « Esclave » -Puisque telle avait été ta situation-, comme pour éviter de briser le mythe de ta liberté rendue.

— Bien sûr, ça n'a pas été une partie de plaisir... Mais au final, je n'en suis sortie que plus forte, je suppose.

Ton regard rutilant couru brièvement sur ton corps, là où il te restait des stigmates de ce passé, visibles à la vue de tous comme un témoignage honteux. Mais tu étais solide. Résistante. Et bien heureusement, parce que beaucoup auraient sans doute craqué ou même péri à ta place. Dans un sens, tu te confortais dans l'idée qu'il était préférable que ça ait été toi et non quelqu'un d'autre. Jamais tu n'avais pleuré. Et même si ce ne fut définitivement pas la période la plus joyeuse de ton existence, la surmonter s'était défini moins compliqué qu'en apparence : tu t'étais relevée.

Bien que tu ne sois pas réellement entrée dans la moindre précision, on ne pouvait nier que tu l'avais tout de même aiguillé avec tes paroles. Peut-être que l'influence positive de Rumaki, surtout après les événements qui s'étaient dévoilés durant votre dernière rencontre, t'avais rendue intimement plus clémente que tu ne l'aurais souhaité, mais rien de bien flagrant en tous les cas. Relativiser et accepter. Sans compter que de toute manière, tu étais toi-même un peu perdue avec tout ce qui s’enchaînait trop rapidement sans que tu n'aies le temps de l'assimiler, ce qui était encore plus dérangeant dans la situation actuelle qui n'avait rien pour t'arranger.

Enfin, tes mots -Du moins jusqu'à présent-, n'avaient eu qu'un léger goût d'amertume et de frustration pour ta personne. Ce n'était jamais plaisant de raconter un tel passé, même sans détailler, parce que tes souvenirs ne pouvaient pas être arrangés en comparaison d'un discours dans lequel il demeurait aisé de ne pas entrer dans les détails les plus dramatiques et imprimés dans ta mémoire.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mar 3 Nov - 0:05




Réminiscence




Il ne savait pas comment l'aiguiller, ou dire autre chose, Morgiana restait clairement sur ses gardes, mais après tout, qui pouvait lui donner tort ? Ici, personne, vu que Kid venait à la base piocher des informations sur le vrai Zayro ou tout du moins, cette partie qui l'habitait et qui reflétait bien son passé... Sous une autre forme. Quoiqu'il en soit, et même si elle était entrain de réfléchir, peser le pour ou le contre de le laisser vivre (pourtant des deux, elle était la plus amochée) et n'aurait pas pu de toute manière entamer un nouveau duel ou même le gagner.

Mais elle finie par avancer, briser la barrière et la distance qui les séparais, tout en continuant d'avoir sa reserve et sa garde, prête en toute situation, telle était la nature de la Fanalis. Il ne chercha pas forcément à la rassurer d'ailleurs, se disant que s'aurait été éphémère et que de toute manière, Morgiana devait se faire son propre avis, non pas sur ce qu'elle avait vu ou entendu, mais sur ses prochaines actions ou paroles à elle !

Et c'est ainsi, qu'après les questions de Kid, désireux de savoir ce qui s'était passé entre eux, auparavant, la jeune femme prit la parole pour s'expliquer. Evidemment, l'ancienne esclave semblait en avoir été une nouvelle sous le joug de Zayro Jinn, qui l'avait forcé à venir avec lui. Mais pourquoi d'ailleurs ? Kid ne se l'expliquait pas, préférant d'abord écouter calmement, silencieusement, buvant chaque paroles comme si elle réparaient le puzzle de son esprit.

Tout n'était pas limpide ou clair, mais ces flash cessaient et devenaient de vrais souvenir, lorsqu'elle posait les bons mots dessus. Et c'est sans surprise, qu'elle même ne su dire pourquoi il agissait ainsi. Zayro était un être mauvais et chaotique, tout simplement. Mais sa raison d'agir, était obscure, même pour celle qui avait partagé le plus de temps dans sa vie, ici... A ses cotés. Il l'avait façonné durant ce court laps de temps, un peu à sa manière. Souhaitait t'il, peut être et même inconsciemment, faire d'elle une sorte de relaie de sa vengeance ou du chaos qu'il programmait dans ce monde ?

Kid y réfléchissait, tout ça n'avait pas de logique, mais Zayro en avait t'il une ? Jusqu'a ce que Morgiana déclare qu'elle était ressortie de cette épreuve plus forte qu'avant. C'est à ce moment que le jeune homme se leva d'un seul coup, pouvant paraître alors surprenant, avant de dire ;


Tu te trompe, Morgiana san... Ce qu'il t'as fais, c'est exactement ce que je subis aujourd'hui. Etre l'esclave d'une volonté écrasante, d'un pouvoir qui peut nous exterminer, mais avec la sensation qu'avec, nous sommes plus fort. Mais c'est faux... Tu n'es pas sortie plus forte de cette épreuve, c'est l'impression qu'il t'as laissé, a cause de la manière dont il à façonné ta vision de ce monde.

Puis il réduisit un peu plus la distance, après qu'elle ait dit ceci, sans qu'il ne sache vraiment pourquoi d'ailleurs, ça le poussait à lui dire la terrible verité, mais qu'elle devait entendre, saisissant la Fanalis par les épaules, les mains tremblantes, les doigts serrés mais sans lui faire de mal, le regard légèrement penché sur le sol, il ajouta.

Tu es faible, et je pense avoir compris ce qu'il voulait utiliser en toi... Morgiana, la force que tu détiens en toi, tu l'obtiendras uniquement de toi, pas des autres ou ce passé avec lui... Oublie jamais ça.

Puis il relacha son étreinte, recula de quelques pas. Il savait qu'à un moment donné, la fanalis devrait forcément évoluer, se libérer des vraies chaines la restreignant ici, l'empêchant peut être de se renforcer par elle même. Alors une idée de pacte lui vint en tête.


Refaisons un combat, le jour ou tu seras prête, et si ce jour là tu me bats et que ta rancœur t'anime encore, alors tu pourras me tuer. Cela ne m'effraie pas.

Evidemment, tous les deux n'en étaient pas encore à ce point fatidique, mais Kid prenait avec un certains sourire ce challenge, c'était surtout pour elle qu'il faisait ça, elle méritait sa revanche, elle méritait ce choix de pardon ou pas... Et lui, méritait sans le mériter de le subir.

Mais tel était son fardeau, en acceptant de vivre et lutter pour cela, de chercher ses racines, il avait par la même occasion apprit à s'accepter, comme le démon qu'il fut. Certaines mentalités ne permettraient aucun pardon, même envers lui, alors Morgiana avait bien le droit de choisir aussi. Pour alléger la discussion, il enchaîna sur ;


Nous devrions trouvez un endroit ou dormir, se soigner, j'ai beaucoup de questions à te poser, et j'estime avoir une dette envers toi.

____________







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mar 3 Nov - 22:36



Réminiscence


Après ton discours quelque peu décousu, Kid se leva soudainement, t'offrant un imperceptible tressaillement. Puis, alors qu'il parlait, il brisa ton périmètre de sécurité, ton espace qui te réconfortait, de quelques pas dans le but de pouvoir ainsi poser ses mains sur tes épaules. C'était drôle quand on y pensait, mais il venait d'agir exactement de la même manière que l'aurait sans doute fait Rumaki, ce geste qui, de sa part, avait généralement pour but de te rassurer ou faire prendre conscience de certains sujets. Ce contact qui n'était, en aucun cas, offensif, mais dont tu avais perdu l'habitude.

Tu n'avais même pas osé bouger d'un iota.

— Tu es faible, et je pense avoir compris ce qu'il voulait utiliser en toi... Morgiana, la force que tu détiens en toi, tu l'obtiendras uniquement de toi, pas des autres ou ce passé avec lui... Oublie jamais ça.

Ça, pour sûr, tu n'étais pas prête de l'oublier. En fin de compte, Kid t'expliquait. Ce n'était peut-être que son avis sur tout ceci, mais il te raconta ce que tu devais dissocier du vrai et du faux. Tu t'étais perdue toi-même depuis que ta liberté en Kosaten fut rendue, c'était certain. Mais à ce point ? Ça frôlait l'inconcevable. Ou plutôt, il était hautement probable que tu ne souhaitais tout simplement pas regarder la vérité en face.

Tu n'avais pas la moindre idée de quoi rétorquer à tout ceci. Est-ce que depuis le début, tu t'embourbais dans le factice ? La vision de ce monde, et tout ce qu'il t'avait inculqué, n'était donc qu'injustement trompeur ? Ton interlocuteur venait d'émettre qu'il connaissait ta situation, et ce que tu en ressentais. Peut-être était-ce vrai, après tout. Peut-être était-il la seule personne capable de comprendre, en partie avec son lien le plus étroit avec le Messager de l'Enfer. Peut-être était-il même plus semblable à ta personne que tu ne l'avais songé. C'était sans doute pour cette raison qu'il pouvait lire en toi si aisément.

Cela dit, encore et toujours, tu venais à être brisée. Durant ton enfance, on t'avait enlevée à ta terre natale et ton clan, même ta famille dont il ne te restait plus le moindre souvenir, pour que tu subisses le terrible sort qui attendait une grande partie des Fanalis : l'esclavage. Qui finit par bercer toute ta vie. Jusqu'à ce que deux de tes -Aujourd'hui- camarades ne te libèrent de tes chaînes et que tu puisses enfin profiter d'une liberté jamais espéré. Période qui ne dura que quelques petites années avant que tu ne sois arrachée à ton monde pour Kosaten, te faisant détruire une énième fois, cette fois-ci par un élu. Et quand tu pensais désormais remonter la pente, on t’annonçait finalement que tu te trompais ? C'était tellement injuste.

— Mais dans ce cas...

Ta voix tremblotait insensiblement alors que tu serrais inconsciemment tes poings.

— Que dois-je faire ?

Il t’énonçait des vérités que tu n'aurais pas souhaité entendre. Fermer les yeux n'aurait sans doute pas été une meilleure solution, mais ça demeurait difficile à accepter. Il insinuait que depuis tout ce temps, l'unique optique que tu t'étais contentée et avait été capable de suivre, fut de te conforter dans une idée futile et mensongère, peut-être pour but de te rassurer. Il l'avait dit de vive voix, tu étais faible et vivait dans l'illusion. Même si ça avait l'air d'être motivé dans ton intérêt, donc s'apparentait en quelque sorte à un mal pour un bien.

— Tu sais, les faibles n'ont pas leur place ici. Alors, je ne peux pas me permettre de l'être, en aucun cas...

Tu ne voulais plus te trouver dans cette situation. Même si au fond, il n'avait pas tort et une partie de toi le savait, d'où ta frustration palpable. C'était impensable. Tes yeux s’humidifiaient déjà que tu te repris sèchement. Tu ne devais pas craquer ici. En face et à cause de lui, qui plus est. Tu ne le pouvais pas. Et surtout, n'en avais définitivement pas le droit. Alors, tu déglutis difficilement, encore étrangement décontenancée par ses paroles. Il faisait presque ressortir des choses terriblement enfouies en toi. Lui. Lui qui était précédemment Zayro Jinn et lui qui se prétendait dorénavant Kid Jinn.

Il te proposa ensuite un pacte. Un marché qui, même s'il ne te semblait plus si juste que cela, demeurait tout de même intéressant. Un combat, avec à la clef, sa mort, si tel était toujours ton envie. Tout persistait si embrouillé, comment pouvais-tu faire ? Ce n'était pas la personne devant toi que tu souhaitais tuer, mais bien Zayro Jinn, et uniquement lui. Or, l'un était l'autre, mais sans vraiment l'être, tu l'avais compris tout en pataugeant dans ta propre réflexion. Tu acceptas d'un mécanique hochement de tête, sans oser mettre de mots dessus. C'était terrible de penser qu'il acceptait ainsi une telle fin, ou alors il songeait peut-être que ce n'était pas demain la veille que tu serais prête à l'affronter de nouveau. Ce qui n'était de toute manière pas véritablement faux, après tout.

Pour conclure, ton interlocuteur termina sur une proposition que tu ne pouvais tout bonnement pas refuser. Bien que toute l'ironie de la situation demeurait dans le fait que c'était sensiblement comme auparavant... mais en mieux.

— A vrai dire, je ne connais pas Seika, c'est la première fois que je m'en approche jusqu'ici. J'avais besoin de changer d'air.

Et oui, d'autant plus qu'avec un sceau de Minshu en plein sur le front, tu ne pouvais pas aller partout, tes souvenirs de Fuyu te le rappelait bien. Mais jamais, ô grand jamais, tu n'aurais pu t'attendre à de tels événements, surtout en mettant le pied dans un endroit totalement inconnu de ta personne, tel que cet Empire. Comme quoi le hasard faisait parfois bien -Ou mal, à voir- les choses !
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Jeu 5 Nov - 16:47




Réminiscence




Elle resta sage et silencieuse, un peu comme une enfant qui aurait été grondée mais gentiment, toujours avec un brun de peur ou d'appréhension mais avec infiniment plus d'attention de sa part. Kid s'était levé, il lui avait sorti un discours qui avait de quoi la faire réfléchir, peut être sur une nouvelle vision de ce monde ou elle vivait désormais et non plus seulement, sous celui qui avait été son bourreau pendant de nombreux temps.

Zayro Jinn avait du la traumatiser, elle ne l'oublierait certainement pas, mais c'était un feu qui nourrirait le moteur de sa force et allait finalement lui permettre d'endurer ce mal, pour le perforer un jour ! Kid ne pouvait pas faire plus pour Morgiana, il voulait peut être l'aider encore, lui rembourser une sorte de dette, c'était la personne avec lequel il avait le plus d'accointances au final, c'était même normal, ils partageaient un passé étroit, singulier, avec la même personne ou la même force malsaine plutôt... Cette qui avait le pouvoir de changer les destins en fatalités.

Bien évidemment perturbée, elle se demanda quoi faire, pour elle même, hésitante et prise dans un tourbillon de nouveauté.


Tout comme moi, vis avec ce fardeau, cherche ton propre chemin et deviens forte.

Devenir forte, voila un objectif qu'elle avait surement prévue d'avoir, elle comprenait sous ce qui lui avait été jadis dis, que si elle restait faible, ce monde n'aurait de cesse de l'écraser, toujours plus puissamment, jusqu'à ce que le fait de se relever ne sois plus possible et que la mort apparaisse comme une solution envisageable, une libération.

Mais non ! Ce n'était pas ça, il fallait bien sur qu'elle s'entraine et se batte, il fallait qu'elle relève de nouveaux défis, de nouveaux challenge, pour devenir fort il n'y avait pas trente six solutions.


Zayro avait sans doute vu un potentiel en toi. Tu vas devoir te mettre en danger, affronter les dangers de ce monde, c'est uniquement comme ça que tu te surpassera.

C'était une fanalis, le sang des guerriers coulait en elle, ce genre de chose, d'attrait particulier, Morgiana devait en avoir quand même conscience, mais c'était uniquement parce que de nouvelles chaines semblant imbrisables, s'étant emparées doucement de son âme, que la jeune femme avait sans doute refusé de revoir plus loin que ce qu'elle pouvait faire ou entreprendre.

Cependant, l'avenir lui ouvrait de nouveau ses portes, avec une promesse à la fin, celle d'un funeste combat...

La rouquine devait surement réfléchir à cette alléchante proposition, mais en attendant, tous les deux avaient besoins de soins, il fallait au pire trouver une maisonnette dans le coin, Kid se remettait vite de ses blessures qui étaient moindres après tout, mais même si elle faisait la fière devant lui, à rester droite et debout, sa vie ne devait tenir qu'à un fil, tout au plus. Alors il se rapprocha d'elle encore une fois, puis passa devant pour ouvrir la marche, tandis qu'elle disait ne pas connaitre ce pays.


Il doit bien y avoir quelqu'un dans le coin... Je n'ai que de vagues souvenirs de Seika. Parles moi plus de toi, de ton monde.

Il se doutait que Zayro Jinn avait du s'en ficher, et n'avait jamais dialogué avec elle. Cette petite discussion ne servait pas à s'attacher ou sympathiser, c'était simplement pour faire la conversation, le temps de trouver quelqu'un ou un endroit qui permettrait de se reposer.

C'est d'ailleurs après plus d'un quart d'heure de marche, que le duo allait tomber sur une maison abandonnée dans les bois, ressemblant à celle des chasseurs, comme un chalet oublié au milieu de cette grande et vaste forêt. Pas de lumière et un bois humide, recouvert de verdure ou de mousse, une porte qui tenais miraculeusement, à l'intérieur ça ne devait pas être la joie.

Sans doute très frais, pas de quoi dormir, mais peut être une cheminée et deux chaises ? Surement, mais l'endroit n'était pas très attrayant, seulement, avaient t'il le choix ? Des bruits étranges autours d'eux, sans doute des créatures, vu leurs états, mieux valait rester discrets.

Tout en l'écoutant à chaque pas effectué, il arriva devant la cabane et poussa la porte. Mais l'intérieur semblait en fait en bon état comparé à l'exterieur, c'était étrange, pas humide, il y'avait un lit qui semblait grand et presque neuf, des buches dans la cheminée qui n'était pas allumée et même des armoires renfermant quelques couverts propres et de quoi se sustenter... Tout cela était étrange.


On dirait que c'est habité, mais... C'est étrange.

Que devaient t'ils faire ? Entrez et se reposez pour y passer la nuit (tout en continuant de parler) ou repartir ? Il se retourna vers elle, pour savoir ce que son regard en dirait.
____________








Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Ven 6 Nov - 22:16



Réminiscence



Ce qu'il t'avait répondu n'était pas dénué de sens. C'était même plutôt pertinent, en vérité. Très exactement, tout comme lui, « Vis avec ce fardeau, cherche ton propre chemin et deviens forte ». Que Zayro Jinn ait vu un quelconque potentiel en toi demeurait possible, peut-être même logique au vu du fait qu'il ait ensuite décidé de t'embarquer avec lui. La route à désormais emprunter se distinguait avec sensiblement plus de netteté, de précision. Surmonter les épreuves, affronter le danger. Survivre.

Tout comme lui.

Et par extension, recouvrer ta puissance. Te ressouder avec toi-même aussi, sans doute. Ainsi, dès lors que tu seras dans la possibilité de démontrer la complète étendue de tes capacités... La seule et unique personne que tu te devais radicalement de braver, serait Kid Jinn. Pour une véritable lutte à mort. Pas comme le piètre affrontement précédent, non, mais purement et simplement, un authentique combat sans merci.

« Ce sera soit lui, soit moi. »

N'était-ce là que l'unique solution possible ? Peut-être bien. Alors, cette fois-ci, il ne fallait laisser personne prendre ton dû. Personne. Tu y veillerais. Quoique concernant ce point, il n'y avait pas non plus énormément à craindre. Pour finir, il ouvrit la marche, ce à quoi tu lui emboîtas le pas.

Lui parler de toi, hein ? Ce que tu ne souhaitais radicalement pas, c'était bien s’entraccorder avec lui. Il en était strictement hors de question. Cela dit, le silence ambiant s'avérerait pesant si personne ne le meublait avec une quelconque parole. Comme de plus, étant donné qu'il ne se trouvait n'être qu'une sorte de renaissance du Messager de l'Enfer, tu ne pouvais même pas lui rétorquer la question. Tu épargnerais les détails les plus sombres de ton existence, cependant, mais rien de nouveau à ce niveau-là.

— Le monde d'où je viens n'a rien de très exceptionnel, il comporte magie, guerres et injustices, comme beaucoup d'autres. C'est assez similaire à Kosaten sur certains points.

Après réflexion, tu ne souhaitais plus parler de ton univers, même au vu du peu à peine prononcé. Te ressasser ses souvenirs te pousserait inéluctablement à repenser à tes anciens camarades. « Anciens », oui. Ce n'était malencontreusement plus réellement le cas à l'heure actuelle. Et tu étais la seule à blâmer concernant ce sujet. Ah, mais il y avait une chose dont tu pouvais parler, qui n'impliquait pas grand-chose et dont tu étais intimement fière au fond de toi.

— Je suis une Fanalis.

Songeant pertinemment que ce mot ne devait sans doute pas signifier grand-chose pour une personne extérieure, tu en définis naturellement le terme.

— C'est un clan de guerriers surpuissants qui occupe un endroit communément appelé le Continent Obscur. Ils possèdent tous des caractéristiques propres à cette race, différentes d'un humain normal. Il existe de nombreuses légendes -Généralement vraies- colportées à leur sujet.

Une crinière de feu, une force démesurément démentielle, une agilité déconcertante et une vérité énoncée de la bouche de tous : les Fanalis sont réputés pour être la créature la plus considérable jamais créée. C'était ta vraie famille, celle que tu ne connaissais pas. Et qu'il t'était impossible de découvrir désormais. En fait, tu étais même prédestinée à devenir puissante. Tes gênes l'indiquaient et il ne s'agissait plus que de ta volonté maintenant. Il te fallait remonter la pente. Bravement.

Après environ un quart d'heure de marche, vous firent finalement la découverte d'une sorte de cabane abandonnée. Ou qui en avait, tout du moins, l'air. Ce ne devait pas être des plus agréables, mais tu t'étais déjà contentée de pire, alors ce serait largement suffisant ! Cependant, en ouvrant la porte, l'intérieur semblait en très bonne condition. Donnant l'impression d'être figé, comme si l'occupant de cet endroit était parti précipitamment, sans jamais revenir. Par ailleurs, face à ça, Kid semblait émettre quelques doutes.

Certes, c'était apparemment habité, mais où était le problème ? Et puis, même si tu tentais de le dévoiler le moins possible, ton corps était pitoyablement épuisé et ce bois ne semblait pas des plus accueillant. Il avait l'air vachement hésitant. Ça semblait peut-être un petit peu étrange, mais après tout, vous ne craigniez rien, pas vrai ?

Alors qu'il s'était retourné vers toi, tes pupilles rutilantes croisèrent les siennes, avant que tu ne répondes après un court silence :

— Qu'est-ce que tu as ? Entrons.

Cela dit, tu attendais toutefois qu'il fasse le premier pas. L'habitude ou à autre raison, c'était une action machinale de ta part.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Jeu 12 Nov - 19:58




Réminiscence




Kid et Morgiana étaient restés longtemps silencieux en allant en direction de la maisonnée qui se trouvait dans les bois. La fanalis se décida tout de même à parler à un moment donnée sur son passé, malgré ses réticences tout à fait normales, se livrant son monde magique, ressemblant fortement à Kosaten, opprimé par le mal, l'injustice, bref une normalité et banalité qui ne toucha pas vraiment Jinn, le jeune homme était juste satisfait d'avoir trouvé la jeune femme pour avoir ses réponses.

Il avait simplement fait cela pour la conversation, puis ils arrivèrent devant la maison et entrèrent malgré l'appréhension de Kid. L'intérieur ne ressemblait pas à l’extérieur, c'était un peu étrange mais même si ça sentait le coup fourré, ils avaient tous les deux besoin de soin, l'une plus que l'autre.

Morgiana, malgré son état presque critique, gardait la tête haute et une certaine froideur autour d'elle, une bulle de protection qu'elle émettait désormais très clairement, voila pourquoi le jeune homme ne cherchait ni à l'approcher ou croiser son regard dans les premiers instants. Il repensa à ce qu'elle lui avait expliqué sur son clan, les fameux fanalis, ces guerriers, cela correspondait plutôt bien à son tempérament, sauf sur le fait que Zayro ait réussi à la manipuler autant ? Mais il ne connaissait pas tout le passé entourant ces derniers après tout.

Puis il s'était retourné, et croisa le regard qu'ils s'étaient évertué tous les deux à ne pas croiser. Tant pis, c'était fait et elle apparaissait plus sur d'elle, demandant même ce qu'il pouvait bien avoir, son comportement était si étrange ? Et elle ? Ne saisissait t'elle pas que c'était aussi peu normal de se retrouver dans une maison aux allures extérieures proche de l'apocalypse et un intérieur flamboyant et chaleureux... Bref, il fit les premiers pas en effet !


Je me fais peut être des idées... Je ne sens rien de particulier de toute manière...

Il trouva rapidement un lit sur lequel il prit le temps de s'asseoir tout en fixant un peu plus Morgiana, mais Kid décidait qu'il était plutôt bon qu'elle même se débrouille pour se soigner, allant de toute manière en faire de même pour ses propres blessures beaucoup plus légères et superficielles.

Trouvant des gants, des serviettes et même de l'eau chaude qu'il avait mis sur la cheminée après avoir allumé un feu dans celle ci. Il fit juste passer les affaires en double du coté de la rouquine, puis se demanda encore une fois ;


Cette maison est trop propre de l'intérieur, il y'a tout ce qu'il nous faut, c'est trop étrange, tu ne trouve pas ?

Pourtant son sens atomique ne detectait rien, mais c'était quand même bien anormal de se retrouver avec ce dont ils avaient besoin, en bonne quantité, comme s'ils étaient attendus par quelqu'un ou... Quelque chose ? Allez savoir... Kid profitait juste (tout en étant prudent) du moment et des biens conférés pour lui permettre de se remettre rapidement sur pieds. Un peu de repos ne serait pas non plus de refus et il ne désirait plus vraiment obliger Morgiana à lui répondre sur toute ces focalisations et son passé, ça n'avait pas l'air de lui plaire non plus de remuer ce passé troublé.

Il prit un lit (et évidemment, ils y'en avaient deux, séparés, tout en allumant des bougies à l'huile pour avoir un peu d'éclairage potable. Mais il voulait savoir pourquoi il était autant poussé vers l'est de Seika, y'aurait t'il d'autres "vraies" réponses la bas ? Peut être aussi...


Morgiana, tu te souviens des victimes de Zayro ou de leurs noms, leurs apparences, quand tu étais avec lui ? Je dois savoir si je les rencontre... Tu comprends.

L'heure ne serait pas forcément aux excuses, mais plutôt à la préparation sur le fait de savoir si rencontrer l'une des prochaines victimes seraient déclencheur de quelque chose. Pour le moment, il arrivait à maitriser le "monstre en lui", même si ça paraissait très temporaire après tout.


____________

hrp
Spoiler:
 







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mer 18 Nov - 0:45



Réminiscence


Ah, il remettait en cause le flegme dont tu semblais faire preuve. Hé, tu en avais déjà vu des choses étranges, et même pire que ça d'ailleurs. Notamment dans les Donjons, mais pas que, même ailleurs. Enfin, d'autant plus que la situation actuelle avait tout de même tout pour vous arranger, alors tant qu'à faire, il était sans doute plus efficace de juste cesser de douter de tout et rien et juste prendre les choses comme elles viendraient. C'était ironique que toi, tu oses songer ça, avec ta méfiance habituelle, mais bon, tu n'étais plus toute seule. Quoique après réflexion, ce n'était pas rigoureusement plus intelligent de se retrouver avec Kid, a.k.a. Zayro Jinn. Enfin.

Advienne que pourra !

En soi, ce n'était pas non plus un endroit expressément exceptionnel. Juste une simple maison parfaitement meublée de l'intérieur, abandonnée de l'extérieur. Dans laquelle absolument tout le nécessaire était à votre disposition. Pourtant, c'était plutôt un avantage. En bref, tu te demandais bien d'où pouvait lui venir autant de réserve ? Au fond...

— Peut-être bien, répondis-tu simplement à sa question.

Ça n'avait aucune réelle importance. N'est-ce pas ?

Il s'installa finalement sur un des deux lits présents, et naturellement, tu pris le second. En fait, c'était plutôt pratique que cet endroit dispose de tout, en double. Se poser ici le temps de simplement récupérer un tant soit peu s'avérait ainsi beaucoup plus simple de cette manière, même pratiquement offert ! Enfin bon. Il te demandait désormais de lui parler de ses victimes. Ah, tu manquas un sourire purement ironique.

— Il y en a eu tant...

Peut-être t'éloignais-tu un petit peu de sa question en songeant ça, mais... À quoi s'attendait-il ? Il savait, non ? Il n'avait été qu'un monstre sans pitié. Ni empathie, d'une certaine façon. Il était l'élu qui avait le plus causé du tort à Kosaten et souhaitait uniquement créer le chaos. Certes, il t'avait beaucoup marqué, personnellement. Mais c'était aussi le cas de ce monde, dont la trace de Zayro Jinn demeurait tout de même bien ancrée. Que ce soit à Minshu ou encore Seika, et même Fuyu, tout le monde devait avoir au moins entendu parlé une fois du Messager de l'Enfer.

En prenant en compte, le Massacre du Temple de Minshu, les dégâts causés à Hibana, ainsi que le grand nombre de simples citoyens, -Dont quelques-uns, rares, que tu fus contrainte de t'occuper de tes propres mains, tu ne l'oubliais pas-... Le bilan montait trop haut pour que tu prennes la peine de calculer une simple approximation ! Bref, la seule chose que tu osas énoncer, fut celle qui te préoccupait le plus. Enfin, ça répondait tout de même à sa question, alors qui se plaindrait ?

— Durant cette période, il y a eu Akina et Emily. Deux simples élues de Minshu, dont le seul tort fut d'avoir croisé la route de Zayro Jinn. L'une fut éviscérée et crucifiée, l'autre égorgée.

Oh, oui, ces souvenirs subsisteraient gravés dans ton crâne, que tu le veuilles ou non. À croire qu'il prenait un malin plaisir à te pousser à ressasser les plus sombres tréfonds inavoués de ton existence. Même si d'un autre côté, tu n'en avais pas non plus la complète obligation, l'obéissance était presque ironiquement devenu une de tes facettes. Enfin, tu tentais du mieux que tu le pouvais de ne pas trop te préoccuper des images rémanentes qui revenaient polluer ta mémoire plus nettement. Et terminas juste, en regrettant finalement de t'être aventurée sur ce sujet, par la triste conclusion qui se trouvait la plupart du temps donnée dans ces situations.

Au final, ce n'était sans doute pas là une réponse qu'il attendait, puisqu'une possible rencontre avec ces deux-là semblait dorénavant impossible.

— Ah... mais elles doivent sûrement être mortes maintenant.

« Sûrement » ? Non. En fait, tu le savais. Et en étais certaine. Vous les aviez après tout laissées dans un état qui demeurait sans équivoque face à leur désormais statut. C'était quelque chose que tout ton être s'évertuait à accepter. Et dont les démons ne manquaient pas la moindre occasion de revenir te hanter. Même en cet instant, et que tu devais malgré tout tenter de refréner. Bon, ta maigre participation ne devait pas l'aider tant que ça, d'autant plus que tu n'osais considérer des élues comme Hanalea ou encore Buster en victimes. Oui, tu jugeais, complètement. Mais ce n'était l'histoire que de quelques coups, et encore, les concernant ! Alors, tu n'en dis pas mot.

HRP:
 
©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mer 18 Nov - 20:58




Réminiscence




Morgiana avait peut être prit plus d'assurance avec le temps, le fait est qu'elle gardait la tête froide, autant que son propre sang pour l'occasion, malgré les éléments qui perturbaient clairement Kid, qui sois dit en passant, fut l'ancienne enveloppe de Zayro lui même. Mais qu'à cela ne tienne, la Fanalis rassurait aussi le jeune homme, même s'il n'avait pas besoin de l'être, c'était disons plus par un effet domino et la circonstance qu'il n'y avait rien.

Mieux valait être prudent, mais ne pas sombrer non plus dans une paranoïa. Il s'assit sur le lit et posa ses questions, en l'observant avant de la voir répondre, d'abord songeant aux souvenirs peut être trop ancrés en elle ou plus lointains ? Ceux qu'elle aurait voulut oublier ? Son visage ne déterminait pas vraiment ses pensées réelles, une vraie joueuse de poker, malgré quelques tics de ci, de là. Il écouta attentivement les mots qu'elle prononça, les deux noms de ces femmes, "Akina et Emily", qui semblaient avoir étés toutes les deux victimes de la barbarie de Zayro.

Leurs crimes ? L'avoir simplement croisé au détour d'un chemin... Le prix à payé fut lourd, égorgé et crucifié, l'homme qu'il fut n'avait pas fait ça à moitié, et selon la rouquine, ces deux là étaient mortes désormais. En effet, vu leurs sorts, il était peu probable de pouvoir les recroiser, ou en état, autant physique que psychologique d'ailleurs. Il se  gratta l'arrière du crâne en s'adossant sur son coussin, tout en détournant ses yeux pour visiblement observer d'un air songeur le plafond en bois.


J'imagine... Elles auraient eu autant le droit de se venger que toi dans l'autre cas. Ton droit sera sans doute à gagner avant d'autres victimes, sache le.

Etait ce une sorte d'auto punition que s'infligeait Kid ? Au nom des actes et atrocités perpetrées dans le passé par son autre lui ? En tout cas, il avait raison sur un point, un point auquel la Fanalis devrait rapidement réfléchir et s'investir ; La vengeance.

Les victimes étaient nombreuses et la quêtes, la destinée, le chemin qu'empruntait Kid, était dans le seul but de revoir celles ci, qui auraient donc le droit de revanche, de tuer, de LE tuer lui ! Mais qui le pourrait actuellement, sinon quelqu'un de fort et de préparé, quelqu'un souhaitant également ce désir immoral. Morgiana y était prête, mais peut être que d'autres aussi, et si eux réussissait, alors la Fanalis resterait à jamais frustrée.

Elle devait donc devenir forte, beaucoup plus forte !


Si tu veux ma tête, tu as plutôt intérêt à ne pas gaspiller ton temps. A l'heure actuelle, je pourrait en finir avec toi sans y mettre la moitié de ma force. Mais Zayro avait vu quelque chose en toi, qu'il voulait utiliser contre les autres.

Il y'avait du potentiel, pour sur ! Mais Kid ne le disait pas distinctement, cependant il était vraiment probable que la volonté première de Zayro, ait été de manipuler et influencer l'esprit instable et faible de Morgiana, déjà atteinte par sa faiblesse sur Kosaten, son esprit de guerrière avait été touché, l'égo un peu détruit par l'effacement de ses capacités, un être aussi maléfique de Jinn en avait simplement profité et il fut bien placé pour ça.

Kid proposait donc le défis inverse, qu'elle récupère sa force, sa combativité, son esprit de combattante et ses pouvoirs, pour qu'un jour elle puisse lui faire face dans un somptueux combat. En serait t'elle capable ? Seul le destin nous le dirait, la  balle subsistait toujours dans son camp, jusqu'à la fin.




Et puis tout à coup, Jinn senti une menace omniprésente, mais comme si elle apparue soudainement, il vit le lit sur lequel Morgiana était assise commencer à bouger, son reflexe fut de jeter l'un des meubles avec son pieds pour le repousser, puis il poussa Morgiana pour la faire sortir de la maison, avant qu'il ne soit comme attrapé et immobilisé par une puissante étreinte...

C'était la maison, les éléments du décors bougeaient, se transformaient, la maison également, commençant à ressembler à une sorte de créature mi-golem de bois, mi-plante carnivore. La maison était une sorte de leurre qui attirait les proies dans sa bouche ! Les meubles et l'intérieur si apaisant, un reflet magique de l'esprit des aventuriers malchanceux qui y pénétraient ! Cela marchait finalement comme une plante carnivore des plus basiques, attirer sa proie et l'enfermer, la manger, la digerer et refaire pareil.

Kid venait de sauver Morgiana en la projetant au dehors, mais lui... Il était en danger ! Les meubles s'étaient transformés en lianes, en crocs, en tentacules projetant de l'acides ou des neurotoxines puissantes, il était affaiblis et paralysé à l'intérieur, seule ELLE pouvait le sauver !!! Ou peut être que c'était LE test qu'il attendait d'elle ? Savait t'il ? Rien n'était moins sur...

L'ancienne façade de la maison, n'était maintenant recouverte que de crocs géants et baveux. Kid était entre eux, collé au fond de la paroie, une seul moyen pour l'en sortir, battre ce monstre.


Sors moi de là, ce serait bête que ta revanche soit prise ainsi nan ? Tue ce monstre !

Tout était de nouveau entre ses mains !





____________

hrp Je te fais affronter un monstre que je jouerais en pnj, juste pour nous (ps pour le staff : pas grave si je gagne rien pour ce post combat, en xp ou autre, je m'en fou)

Maisovore lvl 27 : 1010 PV / 0000 Mana

Fiche du maisovore

Spoiler:
 











Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Ven 20 Nov - 19:16



Réminiscence


Il n'était tout de même pas en train de te remettre en question, là ? Bien sûr que tu gagnerais ce droit ! Il t'était destiné. Certes, tous ceux qui avaient croisé sa route devaient le mériter aussi, ce serait logique. Pour autant, tu ne pouvais tout simplement l'accepter. C'était l'unique chose pour laquelle tu montrais encore un intérêt certain. Durant une certaine période, c'en était même devenu ton unique raison de survivre, même si ce fait avait intimement changé depuis. En fait, il t'énervait frugalement. Tu venais de totalement lâcher ta réserve pour une légère irritabilité avec ses paroles, sans toutefois le laisser véritablement transparaître.

De plus, l'évidence apparaissait finalement à tes yeux. Jusqu'à présent, tu ne faisais que vivre dans le passé. Mais il te fallait regarder vers l'avenir plutôt que de te morfondre ! Bien sûr, tes souvenirs demeureraient ineffaçables. Bien à l’abri dans ton crâne. Pour autant, ce n'était pas une raison. Tu te devais de cesser de reculer en arrière quand tout ce qu'il suffisait de faire, c'était d'avancer. Enfin bon, il n'empêchait que tu prenais ses dires avec une légère pointe d'animosité, sur le coup.

« À l'heure actuelle, je pourrais en finir avec toi sans y mettre la moitié de ma force. », évidemment ! C'était tellement frustrant qu'il te répète de lui-même ce dont tu étais parfaitement consciente, même si la situation ne te plaisait guère. Parce que le pire était qu'il avait complètement raison. Tu pensais déjà que tout était acquis, bercée par un léger égocentrisme pourtant bien prouvé. Oui, tu voulais sa tête. Et tu l'aurais. Certainement pas tout de suite, mais ça ne saurait tarder. En vérité, ta discussion avec lui n'avait fait que te motiver encore plus dans ton objectif, t'en offrant par ailleurs la certitude, même si ce n'était peut-être pas son but premier.

— Comme tu le dis, tu es fort. Je suis confiante, tu ne risques pas de mourir de sitôt.

Malgré l'air qu'il pouvait y avoir dans tes mots, ce n'était en aucun cas de la provocation ou quoi que ce soit s'y rapportant. Ton hésitation première quant à ce fait t'avais juste pratiquement quitté et c'était pour le mieux. Comme quoi, ce n'était véritablement qu'une question de temps ; de patience. Cependant, tu n'oubliais pas qu'à l'heure actuelle, c'était vrai, tu ne représentais rien, pas même une infime menace. À ton sens, du moins.

Soudainement, sans que tu ne puisses rajouter quoique ce soit, tu sentis que l'espace dans lequel vous vous trouviez se mit dangereusement à trembler, mais n'eus le temps de rien faire que tu te retrouvas en un instant à l'extérieur dans un choc. Bon sang, mais il était complètement malade ! Kid venait tout simplement de littéralement t'éjecter en dehors de la maison, qui, certes, commençait dangereusement s'activer. Et oui, il avait eu raison de se méfier. Comme quoi, peut-être aurais-tu dû l'écouter un petit peu. En fait, c'était même à cause de ton indifférence à ses mises en garde que vous en étiez là ! Tu faisais vraiment tout de travers. Et voilà que Kid était en mauvaise posture. Génial, vraiment ! Et en plus, c'était en partie par ta faute que vous en étiez là.

Finalement, face à ça, tu pourrais très bien le laisser se débrouiller, seul, sans demander ton reste. C'était vrai, après tout, tu commençais sincèrement à te retrouver particulièrement agacée de toujours être entraînée dans ce genre de situations. Il ne te suffisait uniquement que de l'abandonner ici. De fuir, en somme. Oserais-tu seulement ? Ah... Bien sûr que non. Auparavant, sans doute aurais-tu considéré cette pensée plus sérieusement, mais dans l'état actuel des choses, jamais tu ne le permettrais. Et puis, cette simple option ne s'accordait rigoureusement pas avec tes souhaits, de toute façon. Ce n'avait été qu'une simple idée traversant ton esprit en ébullition.

De toute manière, tergiverser plus longtemps n'était pas une solution, mais un moyen de s'embourber, à force. Et ses paroles te ramenèrent une énième fois à la réalité.

— Sors moi de là, ce serait bête que ta revanche soit prise ainsi, nan ? Tue ce monstre !

C'était drôle quand on y pensait, mais il avait toujours raison. C'en devenait presque frustrant, à la longue. Mais, oui, toi qui étais de plus en plus déterminée à pouvoir l'éliminer de tes propres mains, tu ne pouvais définitivement pas le laisser aux griffes d'un vulgaire monstre ! Bien sûr, ce n'était pas pour l'aider, il était uniquement ta cible, en quelques sortes. Alors, tu ne pouvais tout simplement pas rester les bras croisés quand on tentait de te voler ce qui t'appartenait.

Quel dommage que tu ne puisses toujours pas enflammer ta relique, il aurait été tellement plus simple d'agir ainsi, dans ce duel-là ! Mais non, tu devais te contenter de l'unique optique de combat qu'il te restait durant tes interminables journées au sein de Kosaten : ta force physique brute. Cela dit, tu semblais plutôt sereine : une grossière créature telle que celle-ci ne te faisait rigoureusement pas la moindre frayeur. Même si tu demeurais tout de même pas au meilleur de ta forme, après tout. Ce n'était pas comme si tu venais tout juste de terminer un combat, il y a quelques instants !

Tu ne pouvais éviter les spores venimeuses de cette satanée bestiole, cependant, tu esquivas facilement ses crocs, mais ne réussis malheureusement pas à faire de même face à son tentacule, apparemment elle aussi empoisonnée. Parce qu'en plus, cette fichue plante était complètement vénéneuse ! Tu enchaînas avec une salve de coups, sans perdre le temps ou risquer plus d'atteintes de la part de ton adversaire. Heureusement que tu avais retrouvé une certaine confiance et motivation, même si rien ne devait avoir l'air changé, de l'extérieur.

Ça ne te prendrait pas longtemps pour défaire Kid de son emprise.

FT  |  Arbre des Talents

Statistiques (Lvl. 24):
 

Armes / Objets:
 

Passifs / Actifs:
 

Arbre des Talents - Branche offensive:
 

Actions:
 

HRP:
 
©️MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mar 24 Nov - 22:14




Réminiscence





Le fait est que Morgiana était confiante pour lui, parut sur le coup, assez étrange à Kid, il ne comprenait pas trop pourquoi elle le pensait aussi fort, en fait c'était sur qu'elle le savait, mais en disant une chose pareille, c'était comme si elle l'admettait, avait t'elle une sorte de respect pour lui ? Malgré ce que Zayro lui avait fait subir ? Peut être, de toute manière, l'action qui allait avoir lieu, n'allait pas vraiment laisser la place à un paysage de discussion spontanée sur ce genre de chose.

En effet, le Maisovore s'était montré rapidement, changeant son camouflage naturel de maison, en plante hideuse et carnivore. Morgiana n'avait pas sentie le danger, mais apres tout, lui non plus. Et puis, maintenant que la Fanalis se sentait un peu responsable et voyait l'objet de sa vengeance étroite, dans l'avenir, se faire gober par un monstre lambda, elle serait forcée de réagir. Même avalé, Kid ne pu s'empêcher de quémander son aide, ce n'était pas par charité, ni par pitié pour lui, il le demandait pour qu'elle affirme encore une fois sa force et son objectif.

En était t'elle capable ?

La plante semblait vénéneuse, coriace et avait faim, mais même si les spores étaient entrain de faire subir un supplice à Morgiana et aussi à Kid, cela n'empêchait pas l'ancien Zayro Jinn, d'analyser la situation qui pouvait paraître critique, en essayant de voir comment s'en sortirait Morgiana.  Il lui était cependant de plus en plus difficile de communiquer, parler avec elle, le maisovore avait échoué dans certaines attaques, et quelques échos de coups se firent sentir sur la paroi verte de la créature.


Tu devrais continuer, je n'ai pas l'impression que cette créature soit du genre rapide, et....

Et rien du tout, la bouche du maisovore se referma pour empêcher Jinn de parler à la Fanalis, l'empêcher de lui soumettre une sorte de plan, d'aide, ou quoique ce soit d'autre. Mais au moins, elle pouvait partir sur un postulat clair et précis.

Le maisovore s'était camouflé, c'était une plante enraciné, peu mobile sans doute, même si elle était capable de se mouvoir sur les cotés ou sans doute de se soulever pour paraitre plus impressionnante encore. C'était une chance d'ailleurs que l'ancienne esclave ne soit pas du tout effrayé par ce monstre sorti de nulle part et donc une confiance qui pouvait la mener vers sa propre victoire !

Mais il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers, si le monstre verdâtre et aux crocs acérés avait prit toute l'offensive de Morgiana, ses spores agissaient encore et sa prochaine contre attaque serait bien plus violente, forcément ! C'était le genre à profiter de l'occasion sur la cible et miser tout sur l'attaque plutôt que sur une bonne défense. Défaut de réflexion, instinct animal... Enfin... Végétal ? Peut être. Et évidemment, lorsque la créature commença à secréter une sorte de fumée nauséabonde à l'intérieur de sa bouche, tout en l'ouvrant en direction de la zone ou se trouvait Morgiana, Kid savait que cette attaque ne pourrait pas être esquivée... En tout cas, pas cette fois !


Attention à toi...

Mais c'est comme prévu, que la plante lacha son venin, un puissant acide qui vint affecter l'epiderme de Morgiana, comme s'il voulait la pré-digérer, c'était bien degoutant c'est clair ! Quoiqu'il en soit, les autres attaques de cette dernière se voulait bien plus basique, des coups de lianes folles et balancées n'importe comment, dans tous les sens, sur toute la zone, en esperant toucher quelque chose ! La fanalis pouvait t'elle faire face ? Le maisovore pouvait être vaincu !





____________

Maisovore lvl 27 : 1010 PV / 0000 Mana

Fiche du maisovore

Spoiler:
 







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Sam 28 Nov - 21:45



Réminiscence


Comme si ça allait te faire peur. C'était drôle, mais tu en avais tellement combattu, des adversaires beaucoup plus puissants et effrayants que celui-là, que te retrouver face à ce monstre, futile et trivial, ne te faisais absolument ni chaud, ni froid. Tu ne niais pas ta faiblesse actuelle, ni le fait que tu n'étais largement pas invincible... mais juste désormais certaine qu'un simple adversaire de cet acabit n'était définitivement pas insurmontable. Et par ailleurs, c'était le cas ! Même si la personne que tu considérais comme une des plus puissantes en Kosaten -Au vu de ce que tu as vécu vis-à-vis de lui, il est hautement probable que ta vision à son égard soit biaisée, mais ce n'est pas complètement faux pour autant- semblait littéralement à ses prises.

Tes coups avaient semblé plutôt réussis pour la plupart, contrairement aux siens. Et Kid tenta de t'énoncer quelques paroles, sur le moment, le pouvant encore.

— Tu devrais continuer, je n'ai pas l'impression que cette créature soit du genre rapide, et...

Plortch. La situation devenait intimement plus délicate, actuellement, quand tu fis face à la vision de la gueule de cette créature se refermer sur ton interlocuteur, ton sang ne fit qu'un tour. Cette fois-ci, tu ne pouvais même plus entendre sa voix. Celle qui t'avait déjà plusieurs fois ramené sur le doit chemin, aujourd'hui. Certes, tu te doutais bien évidemment que ce n'était pas si peu qui le tuerait, mais tout de même. Même toi, malgré les efforts que tu faisais pour ne pas le laisser transparaître, tu sentais rigoureusement bien les effets du poison faire effet. À ton plus grand désarroi.

Enfin, ce ne serait sans doute pas suffisant pour te faire baisser les bras. Et heureusement.

Déjà qu'il y avait ses spores vénéneuses qui t'agaçaient tout particulièrement, la bestiole ne s'en contenta pas, puisqu'elle laissa s'échapper de sa gueule un nuage de brouillard en ta direction ; face à quoi tu eus tout juste le temps de placer ton bras sur ton visage, machinalement, qu'elle projeta sur ta personne un acide que tu songeais corrosif. Dévorant ta peau, ton corps qui avait déjà tant souffert. A force, c'était que tu en deviendrais presque insensible, dis donc. Remarquant les dégâts de ses maudits fluides et de toutes ses offensives vénéneuses, tu compris bien vite que tu ne pouvais décidément pas laisser ce monstre vivant bien longtemps.

Il en valait de ta survie, la sienne. Et, surtout, de ton objectif, bien évidemment !

Alors que tu encaissas tous ses coups, sauf le dernier que tu esquivas tout en te servant de ton impulsion pour contre-attaquer, tu lui rendis une salve de coups, similaire à la première. Tu avais des chaînes, qui, même si elles ne possédaient actuellement plus les propriétés de ton Djinn de feu, pouvaient nécessairement toujours te servir ! Après avoir donné quelques coups, tu t'arrêtas. Ce n'était pas comme ça que tu allais la finir ! Tu t'immobilisas quelques secondes, le temps d'une prompte réflexion. Concentrée, comme depuis le début de cet affrontement. À vrai dire, tu avais peut-être une idée.

Bon, il existait peut-être un infime pourcentage de chance que, en agissant ainsi, tu puisses accidentellement toucher Kid. Mais, ça, ça t'étonnerait beaucoup, puisqu'il représentait à ton sens un énorme potentiel de force. Tu te permettais donc de ne pas y faire la moindre attention. Le contraire aurait été le sous-estimer, selon toi. Et puis, de toute manière, c'était soit ça, soit tu le laissait cloîtré à l'intérieur de cette plante mortelle.

Tes bras dirigés en cette direction, les chaînes d'Amol Selseila vinrent enlacer le corps de cette créature. En vérité, elles avaient une dimension assez « magique », dans le sens où il demeurait possible de les étirer à volonté. Et bien sûr, tu pouvais, de plus, parfaitement les contrôler. Dans l'état actuel des choses, c'était comme si ton opposant se retrouvait en quelque sorte enchevêtré par tes extensions métalliques. Pour ton plus grand avantage.

À seulement quelques mètres de lui, les chaînes tendues par la pression, tu pris appui sur son corps -Et avec tout le poison que tu t'étais déjà pris, ce n'était plus très important si tu touchais son épiderme, que tu pensais sans doute venimeux, au vu de ses mécanismes de défense.- pour te permettre d'avoir plus de puissance et te permettre dans une impulsion -Même si tu comptais essentiellement sur ta force, de base titanesque, mais à l'heure actuelle déjà bien considérable, étant de toute manière ton seul et unique atout- d'ainsi, en quelques sortes, charcuter cette foutue plante.

Et puis, c'était terminé, alors tant qu'à faire : autant finir ce combat de manière propre. Tes actions furent, par ailleurs, relativement rapides -Il était évident que tu n'allais pas te permettre de perdre la moindre seconde-, bien que tu te doutais qu'il était impossible pour le Maisovore de réellement fuir, et encore moins, désormais. Dans un souffle, tu ne pus t'empêcher de murmurer, presque pour toi-même.

— J'espère que c'est vraiment terminé, cette fois.

Tu n'allais pas mentir, t'en avais marre, quand même. Pourquoi fallait-il toujours que tu te retrouves, toi, dans ce genre de situations ? Vraiment. C'était une interrogation qui revenait tellement souvent ! Même pas la peine de se demander pourquoi. Évidemment, tu étais éreintée, c'était quand même un second combat que tu venais d'effectuer peu de temps après ton affrontement contre Kid Jinn -Voir, Zayro, tout dépendait du point de vue-, tu n'aurais pas la force pour un autre.

FT  |  Arbre des Talents

Statistiques (Lvl. 24):
 

Armes / Objets:
 

Passifs / Actifs:
 

Arbre des Talents - Branche offensive:
 

Actions:
 

HRP:
 
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5818
Yens : 177
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 232
Nombre de topic terminé: 125
Exp:
16/24  (16/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   Mer 9 Déc - 17:03




Réminiscence



Comme prévu, la bataille entre Morgiana et cette créature faisait rage, certes Kid n'était qu'un spectateur, mais il laissait bien faire les choses, il observait avec quelle détermination et quel impact, la jeune Fanalis trouvait la force de lutter, de continuer ! Car après tout, ce qu'elle faisait actuellement, n'était qu'une défense d'un futur ennemi, tout ça donc, dans le but de combattre Kid un jour et évidemment le vaincre ! N'était ce pas là, la voie d'une vraie guerrière, courageuse et acharnée ? Si, on aurait pu également l'attribuer à une folle ou une inconsciente, mais vu ce qu'elle déployait pour en venir à bout, il fallait saluer la performance.

Blessée, empoisonnée, elle ne se démonta pas et suivit sans rechigner à la tâche, les conseils avisés de Jinn, pour que finalement, dans un élan de coups surplombants la créatures de toute sa férocité, elle n'implose, et que la matière verte et organique ne recouvre l’entièreté d'un terrain, anciennement marron comme la terre. Désormais gluant et puant, la zone semblait encore plus hostile qu'avant, mais définitivement plus accommodable pour nos hôtes surprises !

Kid se retrouva au milieu de tout, s'essuyant l'anti-matière sur ses épaules, la laissant reposer dans les restes de gelé (cela n'a rien à voir avec la membre en question) qui malgré l'apparence du fameux dessert gélatineux, n'avait rien, absolument rien de ragoutant !

Ils s'étaient battus l'un contre l'autre, avaient traversés jadis, à l'époque ou Zayro n'était QUE Zayro, moults aventures et tremblements, désormais elle lui sauvait la vie (en quelque sorte) car ce n'était rien de plus qu'un test. Les mots avaient aussi eu leurs place, mais elle allait devoir continuer aussi sa  route.


Bien joué, je n'en doutais pas de ta part. Mais ce n'était rien qu'un petit ennemi, je ne pense pas pouvoir t'apprendre à me battre, tu vas devoir rencontrer d'autres personnes pour ça, te frotter à d'autre pouvoirs, d'autres challenges... Et un jour, tu le pourras.

Oui, ça sonnait peut être pas comme un adieu, mais c'était clairement un "au revoir". S'était t'elle jamais attendu, a ce qu'il ne lui dise de l'accompagner, refaire les quatre cent coups, mais cette fois ci, aux cotés d'un Zayro désormais plus doux et plus innocent ? Tout en gardant une certaine distance avec les éléments qui l'entoure ?

Morgiana ne se faisait peut être pas ce genre de film, elle n'avait rien d'une Fumiko qui, sous un charme rapide, pouvait tomber amoureuse et se dévoiler d'un coup d'un seul, pour un jeune inconnu. Ce qui était fait était fait, désormais il ne restait qu'une lourde charge de travail, un devoir et un destin à accomplir pour la Fanalis et ancienne esclave.

En était t'elle seulement capable, encore une fois ? Le vrai challenge se posait là !


Je vais te laisser là Morgiana. Même si tu es celle qui me rapproche le plus de mon ancienne vie, je ne me sens pas à ma place ici. Il faut que tu te prépare, à lui refaire face un jour, car il est probable que je ne sois qu'ephémere ici, comme s'il se servait de moi pour revenir. Je ne sais pas pourquoi, je le sens... Alors quand le jour viendra de nouveau, j'espere que tu seras prête à honorer ta promesse.

Elle n'avait de toute manière pas d'autres choix. Si ce que Kid disait à l'instant présent, se révélait exact tôt ou tard, cela voulait dire que Zayro, le seul, l'unique et le malfaisant, allait revenir bientôt, et que Kid n'était qu'une enveloppe corporelle d'innocence trompeuse, qui ne signifiait que la faiblesse de Jinn (le méchant Jinn) en attendant de recouvrir sa force d'antan et reprendre le dessus, le pas, sur ce que la mort l'avait changé !

Schneiden, Geleerde et Morgiana, autant d'ennemis qui se dresseraient à nouveau devant, mais Kid aurait déçus bien des gens, Jinpachi, Shaylee, Gally, Buster, autant de personnes qui avaient comptés et comptaient sur lui, sur Kid, sur l'innocent, pour qu'il reste tel quel et reprenne un nouveau tournant dans sa vie.

L'heure du choix n'était pas encore venue, c'était vrai, mais il ressentait pour la première fois, cette lourde possibilité, comme une épée de Damoclès pointé sur sa tête. Alors Morgiana, serait t'elle un espoir rédempteur pour lui ? Salvateur ? Ou destructeur ? Seul la suite nous le dirait.

Mais déjà, la neige tombait. Kid ne laissa pas le temps à la rouquine de lui répondre, qu'il sauta dans les arbres pour s'y éclipser, ne laissant tomber que des feuilles dans le sang du monstre vaincu.

Ce n'était pas un adieu, il fallait te préparer au pire jeune fille.... T'y préparer bien vite...


___________

hrp ; bien joué, tu peux répondre et mettre le rp en correction. Sorry pour le retard et joyeux nowel






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Réminiscence   

Revenir en haut Aller en bas
Réminiscence
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.