Partagez | .
L'empereur et la cyborg
Invité Invité

-



MessageSujet: L'empereur et la cyborg   Lun 26 Oct - 23:44

- L'empereur et la cyborg -

Chikaï. Une immense cité grouillante de vie au milieu de l’empire de Seika. Je pouvais poser mes yeux n’importe où, il y avait toujours quelque chose à voir. Un spectacle sur une place, un étal dans un coin de rue, mais surtout, une foule immense. La ville semblait constamment être en ébullition et plus je me rapprochais du palais, plus l’ambiance y était festive.

J’avais décidé de me rendre dans la capitale de Seika après ma rencontre avec Kid. Au début, j’étais seulement venu en touriste, mais en entrant un garde gradé vit mon tatouage et engagea une courte conversation avec moi. Apprenant que je n’avais jamais mis les pieds ici, il me conseilla de rendre visite à l’empereur. Je n’étais pas vraiment fan des gros bonnets, surtout après le problème que fut M’Badi, mais je ne voulais pas non plus attirer plus l’attention en refusant. Ainsi, je me dirigeai vers le bâtiment que le soldat gradé m’avait désigné.

Le palais était immense, et l’architecture du bâtiment –ainsi que celle de toute la ville en fait - m’impressionnait toujours autant. Comparées à ça, les constructions spatiales manquaient clairement de vie et de naturel. Ici, au contraire, on sentait que le lieu n’était pas dénaturé et que la ville s’était construite pour rester ancrée dans ce lieu. On sentait que cette ville était riche pourtant : les tuiles sur les toits réfléchissaient bien la lumière du soleil et les murs arboraient des couleurs écarlate et ébène. Les étals étaient tous pleins de fruits, de légumes, de nourritures, de bijoux, etc.

J’arrivais finalement devant le palais. Deux gardes se tenaient à l’entrée et me barrèrent l’accès.
- Désolé mademoiselle, mais vous pouvez pas rentrer comme ça, m’expliqua un des deux gardes. Veuillez décliner la raison de votre venue.
- Je voulais rencontrer l’empereur. Je suis une élue qui est arrivée assez récemment et...

Ils ne semblaient pas vraiment réagir à ça.  Les deux me regardaient toujours d’un oeil méfiant. Je suppose que c’était normal d’être un peu méfiant quand on fait partie de la garde impériale. Je réfléchis deux secondes avant d’avoir une idée.
- Oh, j’avais oublié. Peut-être que ça vous conviendra si je vous montre ma marque. Je tournai ma tête et dévoilai ma nuque pour montrer le tatouage de phénix.

La méfiance s’enleva alors et l’un des deux gardes m’annonça qu’il allait essayer de m’obtenir une audience et me demandait donc de ne pas bouger. Plusieurs minutes plus tard, il revint pour me chercher et m’escorta jusqu’à la salle du trône. Sur ce dernier était assis un homme blond qui, même assis, restait grand et assez imposant. Pour un empereur, il savait comment se montrer puissant. Il n’était pas habillé très noblement cependant, et je me surpris à le rapprocher de Zekka au niveau du physique.

Une fois devant lui, je tentai de me rappeler quelle attitude à adopter. Après un petit temps, je mis un genou à terre et prononçai un peu en bafouillant :
- Je... Je vous salue, grand... Euh... Grand... Excusez-moi, mais c’est quoi votre nom déjà ? fis-je pitoyablement en relevant ma tête pour le regarder dans les yeux.

Je pris vite conscience de ma bourde et rougis de honte. J’espérais qu’il ne m’en tiendrait pas rigueur.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 530
Date d'inscription : 13/10/2014
avatar
Karui Hanja - Pnj -

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   Mer 28 Oct - 18:39

Rencontre avec une élue


Mâtiné croissant, midi salade, dessert glacé. Un excellent planning pour l’Empereur de Seika. La satiété était le meilleur sentiment du monde. En même temps, c’était la finalité de l’un des besoins primaires. Nous étions, dans la majorité, condamnés à le satisfaire pour vivre. Alors, autant en retirer le maximum de plaisir. Karui Hanja finissait donc son pot de crème glacée. La basse température contrastait un peu avec ses habituels plats bouillants, mais il ne s’en plaignait pas. Quelques fois, il valait mieux tester des choses nouvelles pour ne pas rester encré dans un monde figé.

Assis sur son trône à écouter les plaintes de nobles paysans, le Blond reçut un garde lui annonçant la venue d’une élue. Comprenant la priorité de l’affaire, l’invité, présent pour faire par d’un vol de choux, daigna sortir de la salle impériale, laissant alors Gally/Yoko le soin d’entrer. Une femme ? Pas totalement. Encore une singularité d’un autre monde. Elle semblait au moins savoir se tenir devant un homme important. C’est ce que pensa Karui… Jusqu’à ce qu’elle ne parle. L’Empereur eut alors un fou rire. Cette situation l’amusait.

- Karui… Héhé.. Karui Hanja, Empereur de Seika, répondit-il en essayant de reprendre son souffle. Excusez-moi… Ce n’était pas très poli, mais plus la peine d’être aussi formelle à l’avenir.

Au lieu de se mettre simplement debout, l’Empereur sortit de son siège d’un bond prodigieux pour se retrouver à quelques centimètres de sa nouvelle invitée. Il lui prit alors la main pour qu’elle quitte sa position agenouillée.

- Bienvenue à Seika, élue du Dieu Fenghuang. Je répondrais à vos questions du mieux que je peux, informa-t-il de son éternel sourire confiant.


© klyps
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   Jeu 29 Oct - 21:15

- L'empereur et la cyborg -

L’empereur me donna son nom et ne sembla pas prendre mal ma gaffe. Ca lui avait même donné un petit fou rire. Il s’excusa pour ça et me prévins que je n’avais pas à être si formelle avec lui. Je soufflais intérieurement de soulagement en entendant cela. Je n’aurais pas été à l’aise si j’avais du mettre des marques de respect dans toutes mes phrases. Alors que j’allais me relever, Karui sauta et atterrit devant moi. Il m’aida à me relever et précisa qu’il allait tenter de répondre à toutes mes questions. Ca tombait bien parce que, des questions, j’en avais :
- Merci. Au fait, je m’appelle Gally. Je vous remercie pour votre accueil. J’ai pas mal de question, alors autant commencé le plus vite possible. Premièrement, je voulais savoir ce que signifie cette histoire d’élu. Pourquoi on nous a invoqué ? Est-ce que c’est courant dans votre monde ? Ca dure à peu prêt combien de temps cette histoire ? Ensuite, je voulais avoir quelques informations sur la situation géopolitique de ce monde. Y’a-t-il des conflits, des zones à éviter ?

Je m’arrêtais quelques secondes le temps qu’il réponde à mes premières questions. Je voulais en apprendre le plus sur ce monde. Puisque j’allais quand même y vivre pendant quelque temps, il valait mieux que je connaisse mon environnement. Quand il eut finis ses explications, je repris :
- Enfin, je sais que je suis peut-être pas bien placée pour demander ça, mais je voulais savoir si vous n’aviez pas des noms de combattants. Sauvez le monde, protéger la veuve et l’orphelin, c’est pas ça qui m’intéresse. Tout ce que je veux, c’est me confronter à des gens toujours plus fort. Je ne recherche que le challenge dans ce nouveau monde.

Je le regardai droit dans les yeux. Au moins, j’avais été clair avec mes ambitions. J’espérais qu’il n’allait pas se moquer de moi. Cependant, j’aurais compris qu’il aurait refusé, après tout, je venais d’arriver et c’était surement un peu trop exagéré de me confier ce genre d’information. Mais s’il y avait une minuscule chance pour qu’il accepte, alors je devais la saisir.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 530
Date d'inscription : 13/10/2014
avatar
Karui Hanja - Pnj -

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   Dim 1 Nov - 17:34

Rencontre avec une élue

La demoiselle se mit à littéralement harceler l’Empereur de questions. Chose marrante, les élus étaient pour la plupart intimidés par la carrure de Karui, même s’il affichait son sourire sympathique. Il fallait dire que rien que sa saillante musculature donnait une impression de danger. Comme lorsque l’on est face à un ours. Mais il ne fallait pas s’y tromper : Karui était doux. Si on l’était avec lui, évidemment. Alors, à la fin de la demande de la demoiselle, il lui fit signe de ralentir la cadence.

- Ho, ho ! Doucement, jeune fille. On a tout notre temps.

- *Hum*

Près du trône, un homme habillé d’une grande robe rouge trainant au sol toussa assez… Volontairement. L’intendant, le secrétaire, appelez-le comme vous voulez. C’était le genre à être toujours sérieux. Karui haussa un sourcil, puis soupira.

- Enfin… J’ai d’autres choses à faire aussi… Mais bref ! Tout d’abord, vous êtes à Seika, plus précisément à Chikai, sa capitale. Le pays est sous la protection du Dieu Fenghuang, le Phoenix sacré. C’est lui qui vous a placé ici, car vous correspondez à ses attentes, quelles qu’elles soient. Votre mission est maintenant d’aider à la protection de notre nation contre les autres… Ou plutôt contre Fuyu, Minshu est devenu notre allié, il y a quelques mois de cela. Et je vous prierai de faire très attention si vous croisez un Fuyujin, surtout les élus. Ils sont dangereux, imprévisibles et bien souvent très violents.

Sur cet avertissement, il retourna à son trône, tout en invitant… euh ?

- Oh, mais j’y pense, comment vous appelez-vous ?

La réponse obtenue, il s’assit sur le siège en encourageant la demoiselle à venir près de lui.

- Ce conflit qui oppose les trois nations dure depuis… Des siècles. Disons que les raisons des affrontements sont… Divine. En partie. Et le fait d’appeler des guerriers d’autre monde n’est pas si rare que ça. À vrai dire, vous êtes la deuxième vague d’élu en mille ans.

Le regard de l’Empereur fut alors attiré par l’homme en robe rouge qui s’était placé derrière l’élue, un peu plus loin, afin qu’elle ne le voie pas. Il grimaçait. En avait-il trop dit ? Bah, de toute façon, il n’y avait qu’un seul Chef de nation ici, et ce n’était surement pas ce secrétaire acariâtre. Mais il était d’accord sur le fait que certaines choses devaient rester inconnues.

- En ce qui concerne votre autre demande… Je ne vois pas vraiment de mentor dans mes troupes. En tout cas, pas de disponible pour l’instant en ce moment. Les derniers mois ont été assez agités, j’ai besoin de tout le monde sur le terrain. Néanmoins, vous pouvez toujours apprendre avec les autres élus. Certains ont des compétences hallucinantes. Je suis sûr que l’un d’eux acceptera de vous entrainer, ou du moins, de vous conseiller.

Aurait-il dû lui proposer un combat d’évaluation ? Non. Elle n’avait pas encore le niveau pour se battre convenablement, cela se voyait. Et puis de toute façon, l’intendant s’y serait formellement opposé. Alala.

- Voulez-vous savoir autre chose ?

© klyps
[/b][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   Lun 2 Nov - 22:27

- L'empereur et la cyborg -

Karui commença par me faire remarquer mon empressement. C’est vrai que j’en avais trop demandé en une fois. Il répondit cependant du mieux qu’il put, malgré l’agitation de ce qui semblait être un conseiller. C’est drôle, je n’avais pas imaginé un homme de sa carrure se laissé diriger par des technocrates. Je me faisais surement des idées et je sentais émaner du corps de l’empereur une présence accompagner d’une force sourde, un peu comme mon Forgia. En bref, le genre d’homme à savoir ce qu’il faisait et à aller jusqu’au bout de ses convictions. Décidément, il avait tout pour mériter mon respect.

J’appris grâce à lui qu’un conflit semblait opposer trois nations. Deux d’entres elles, Seika et Minshu s’était allié contre un ennemis commun, du nom de Fuyu, ou du moins, en apparence. Karui me mit d’ailleurs en garde contre les élus de cette dernière nation. Cela éveillait en moi des souvenirs de la guerre que Mars avait subit quand la Terre et Vénus s’étaient alliées pour se battre contre Jupiter. Et j’étais de nouveau plongé dans une situation similaire. Ca semblait être un don chez moi. Cependant, ne connaissant pas les raisons de cette alliance, je ne pouvais pas la comprendre et je l’interrogeai donc :
- C’est bizarre de penser que deux pays engagé dans un conflit séculaire puissent aboutir à une alliance. Si ce n’est pas indiscret, je peux vous demander les raisons ?

Je devais aussi protéger Seika. Cette idée me dérangeait pas mal. Rien que de penser que je devais une fois de plus me mettre à la botte d’un chef pour servir ses intérêts me ramenait mes souvenirs les plus sombres de ma vie de künstler et d’agent Tuned. Je pensais qu’il était préférable de le prévenir de ça :
- Je sais pas bien si j’ai vraiment le choix, mais comme je l’ai déjà dit, participé à la prospérité d’une nation que je ne connais pas vraiment ne m’intéresse pas plus que ça. S’il y a une chose qui m’intéresse, c’est bien l’idée de rencontrer des personnes fortes et de les combattre. Vous m’excuserez, mais je pense que je vais refuser cette mission que vous me donnez.

Je sentis la tension monter dans la salle du trône. Apparemment, j’avais bien dit une connerie. J’avais surement manqué de respect ou autre chose de proche à l’empereur. La dernière fois que j’avais fait ça, j’avais été balancé dans le vide spatial, alors peut-être que j’aurais dû faire plus attention. Enfin, je ne pensais quand même pas que Karui m’en voudrait vraiment. De ce qu’il m’avait montré, il restait un homme ouvert au dialogue.

Il répondit ensuite négativement à ma troisième demande. Je n’avais pas espéré grande chose de toute manière, alors je n’étais pas vraiment déçu. Je me doutai qu’il n’allait pas perdre du temps avec une fille aussi faible que moi alors qu’une guerre pouvait éclater. Il me demanda néanmoins si j’avais d’autre demande.
- Vous m’avez mis en garde contre les élus de Fuyu, mais je voulais savoir s’il n’y avait pas autre chose dont je devrais me méfier. Du genre, une quatrième faction. Dans de tel conflit ce n’est pas rare que ça apparaissent.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 530
Date d'inscription : 13/10/2014
avatar
Karui Hanja - Pnj -

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   Sam 7 Nov - 11:21

Rencontre avec une élue

Karui tentait d’écouter la jeune fille en ignorant aux maximums les grimaces de l’intendant derrière. Ce vieux bougre avait le don de bassiner des heures durant le pauvre Empereur avec ses considérations politiques ou sociales. Certes, il faisait du bon travail et parfois, il avait de bonnes idées, mais la plupart du temps il ne faisait que se plaindre. Et c’était franchement éreintant. Bref, le blond répondit à la première question.

- Disons que Minshu et Seika sont les plus enclins à la paix. C’est notre objectif primaire, alors nous nous allions à ceux qui partagent véritablement ce but.

Devait-il lui parler de l’attaque de la capitale par Aeterman qui les avait uni ? Il hésitait beaucoup à le faire. Elle était nouvelle et faible, rien ne pressait… Il laissa donc ce sujet de côté, sans se douter qu’il allait finalement tout révéler dans quelques instants. C’est alors que Gally fit part de sa non-coopération. Le peu de domestiques présent fut assez surpris, tandis que l’intendant donnait l’impression d’avoir assisté à un attentat. Un rapide regard de l’Empereur suffit à dissiper l’agitation ambiante.

- Pour ma part, je ne vous oblige à rien. Hélas, je ne suis pas celui qui vous a emmené ici. C’est le Phoenix Sacré lui-même, et vous ne pourrez échapper à ses décisions.

Karui pointa ensuite le sceau de l’élu, sur sa nuque. Oh, elle pouvait avoir tenté de la dissimuler, mais l’empreinte énergétique de la marque n’échappait pas à l’Empereur. À Seika, il était l’un des seuls à pouvoir la sentir.

- Ce sceau est un sceau d’appartenance, de soumission et de bridage. Autrement dit, il vous oblige à obéir à tout ordre ayant pour but la protection de l’Empire et de ses habitants. De plus, il vous limite dans vos capacités, mais ce n’est que temporaire. Plus vous rencontrerez d’autres élus, plus vous retrouverez en force. Bref, vous ne pourrez pas refuser cette « mission », elle est déjà inscrite en vous. Aucune désobéissance ne vous sera possible.

Il espérait avoir été assez clair sur le sujet. Si elle tentait de déroger à un ordre du Phoenix, le sceau lui infligerait une cuisante douleur jusqu’à ce qu’elle cède. Par contre, l’Empereur ne lui avoua pas qu’une fois sa puissance d’antan atteinte, elle pourrait réfuter les ordres de la divinité de Seika. Eh bien oui, un bon Chef ne donnait pas trop d’information. En parlant d’information, la deuxième question fut posée.

- Il n’y a pas de quatrième faction à proprement parler. Il y a par contre une secte. La Secte Noir, dirigée par Aeterman, un ancien élu. Ils sont dangereux et ne désirent que le chaos, méfiez-vous d’eux autant que des Fuyujins. C'est en partie à cause d'eux, enfin grâce à eux plutôt, que nous nous sommes alliés à Minshu. Faites aussi attention à la faune et la flore locale : certains animaux n’attaquent pour pas grand-chose.


© klyps
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   Mer 11 Nov - 23:30

- L'empereur et la cyborg -

J’aurais peut-être du fermer ma gueule cette fois-ci. Ma déclaration semblait en avoir choqué plus d’un. C’était blasphème de refuser ce que demandait l’empereur dans ce pays. Karui m’expliqua alors que je n’étais pas contraint d’obéir par lui, mais par un dieu. Décidément, les dieux et leurs équivalents n’avaient rien de mieux à faire que de forcer des gens à leur obéir. Je soupirai longuement en comprenant ce que cela voulait dire :
- Bah, pas grave. Oubliez ce que j’ai dit. J’ai l’habitude que l’on contrôle ma vie, alors je suppose que je vais devoir supporter ça une fois de plus.

Karui m’avoua ensuite l’existence d’une secte, dirigé par un certain Aeternam. Selon ses dires, ses membres étaient aussi affreux que les élus de Fuyu. Il me mit également en garde contre la nature elle-même, apparemment assez hostile. Je réfléchissais à d’autre question que j’aurais pus lui demander, mais plus rien ne me vint à l’esprit. Je décidais donc de conclure l’audition :
- Je vous remercie de m’avoir accorder un peu de votre temps. Je vais vous laisser maintenant je pense, d’autant que j’ai l’impression que vos conseillés n’apprécient pas tellement ma présence, lachai-je en regardant l’homme bien habillé qui s’agitait derrière moi.

Je saluai une dernière fois l’empereur et pris la direction de la sortie. Maintenant, il ne me restait qu’à devenir suffisamment forte et connue pour réaliser mon rêve. Je ne me souciai pas encore d’Aeternam, de Fuyu ou d’un quelconque autre conflit, mais je me doutai bien que tôt ou tard, j’allais devoir y passer.
Gally

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'empereur et la cyborg   

Revenir en haut Aller en bas
L'empereur et la cyborg
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Monologue de l’Empereur Jacques 1er à nos contemporains
» Napoléon Bonaparte, Empereur des Français
» L'Empereur le plus naze
» L'Empereur passant ses troupes en revue
» Les Revendications d'une Cyborg ! é.è"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.