Partagez | .
Mais qui est donc or ni car ?
Invité Invité

-



MessageSujet: Mais qui est donc or ni car ?   Mer 28 Oct - 8:45


Chikai, tel était donc le nom de la grande capitale de Seika. Vu de loin, c'était évidemment un lieu qui paraissait difficile à attaquer de front, tout autant que Yuki. Akiko savait que son accoutrement la distinguait aisément des autres personnes, des habitants de ce monde d'une manière générale. Malgré cela, elle comptait toujours poser le pied dans ce lieu qui pouvait s'avérer dangereux pour elle, par sa simple affiliation à Fuyu. D'ailleurs, elle avait comme une grosse appréhension à mesure qu'elle se rapprochait de la cité. Il faut dire qu'elle avait croisé essentiellement des membres de Fuyu et de Minshu, à sa connaissance en tout cas.

La rouquine croisait divers convois plus ou moins importants depuis quelques heures, ceux qui allaient et venaient de ce lieu important du Kosaten. En tout cas, ça avait l'air plus animé qu'à Fuyu, sans l'ombre d'un doute, merci au climat bien plus supportable.
Arrivée près d'une entrée de la ville, Akiko était pour le moins nerveuse malgré qu'elle faisait des efforts pour ne pas avoir de pensée négative. Mais son cerveau continuait d'imaginer divers scénarios impliquant sa capture ou sa mort suite à une simple petite erreur ou moment inattention.

Il est vrai que dans son monde d'origine, la rouquine avait souvent infiltré des lieux, certes protégés, mais aucun de cette ampleur. Si jamais les choses tournaient mal, elle risquait d'avoir des centaines d'individus armés aux fesses.


"Aller, c'est pas le moment de paniquer quoi. Tu entres, tu te trouves un petit bar pour te poser, siroter un jus du coin, tu te balades un peu et tchao !"

Bien décidée à prendre le risque, elle avança, sans se presser, sans se cacher de qui ce soit, regardant devant elle, sans avoir l'air d'être coincée pour autant. Paraître naturel, c'était la clé pour passer le plus inaperçu, ne pas donner la moindre raison d'être suspecté. Le truc d'Akiko, c'était de s'étirer et bailler ouvertement, imitant ainsi un certain flemmard qu'elle connaissait bien. Cependant, la kunoichi gardait ses sens en éveil, tout en continuant de marcher.

Le moment était critique, tellement critique que son pied buta contre un pavé un peu plus élevé que les autres et qu'elle perdit l'équilibre. Par réflexe, elle fit quelques pas chancelants pour finalement rester fièrement debout. Cela ne se voyait sans doute pas, mais elle était morte de honte sur le moment.

Pourtant, personne ne semblait se soucier de son petit raté. Sans trop chercher à comprendre, Akiko reprit la marche dans l'une des grandes avenues de Chikai. La tension diminua singulièrement, sans disparaître pour autant.


"J'y crois toujours pas, manquer de se vautrer à un moment pareil, c'est un miracle que ça n'ait choqué personne."

En apparence en tout cas, mais il était toujours possible que des spectateurs soient restés dans l'ombre et silencieux, pour mieux la prendre en faute par la suite.
La rouquine déambula dans les rues, sans trop savoir où elle allait exactement. Son regard observait tout, les bâtiments, les gardes, les habitants. Il y avait clairement une ambiance assez paisible, elle pouvait voir des sourires sur de nombreux visages. C'était clairement différent de Fuyu où il y avait plus de faciès de durs à cuire qu'autre chose.


"Ça à l'air sympa comme coin mine de rien. Sans cette histoire de sceaux à la con, je pourrai prendre mon temps ici."

Hélas, elle ne pouvait pas prendre le risque de se trimballer trop longtemps. Tournant à une intersection, la rouquine avait le regard fixé sur une bâtisse singulière à cet endroit. Cependant, elle aurait mieux fait de regarder ailleurs, puisqu'elle frôla d'un peu trop près quelqu'un. Sur son mauvais pied, la kunoichi ne trouva rien pour se rattraper ce coup-ci et tomba sur le côté, son épaule gauche encaissant le choc au sol.

-Aouch !-

Oui, cela faisait mal sur le coup et elle se redressa, le cul encore par terre, pour se masser l'épaule douloureuse. A aucun moment elle ne se doutait de la personne qu'elle venait de "rencontrer" par erreur. D'ailleurs, laissons cette personne s'introduire dans ce récit.

- - - - - - -

A toi de jouer T-42 !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Jeu 29 Oct - 14:52


When people collide...




Mon retour à Seika se fit sans encombres. J'avais préféré emprunter les grandes routes fréquentées pour changer de la présence tranquille des animaux sauvages et cette expérience fut lassante. Mon physique effrayait et les gens étaient à la limite de s'enfuir en me croisant. S'il y avait bien une chose que je pus en déduire, c'est qu'ils n'avaient jamais eu à faire avec des êtres aussi singulier que moi. Et quand bien même j'étais un élu, malgré les rumeurs disant que les gens leur offraient aisément l'hospitalité, c'était largement le contraire à mon encontre. Mais tout cela ne me fit ni chaud ni froid. J'avais un objectif à accomplir et je n'avais pas le temps me m'apitoyer sur mon sort. Un jour, il faudrait que les foules soient éduquées à ne pas avoir peur de la première étrangeté venue. Dans mon cas, cela importait peu, mais pour d'autres personnes ou créature, ressentir autant de peur pouvait très rapidement faire dégénérer les choses. Ma destination était Chikai, la capitale. C'était sans aucun doute l'endroit parfait afin que je puisse récolter les informations dont j'avais terriblement besoin. Avec un peu de chance, j'aurais même l'occasion de pouvoir rencontrer le dirigeant en place afin de voir s'il serait une gène dans ma mission, même si en étudiant bien les choses, la nature semblait respectée.

Une fois arrivé, le soleil était haut dans le ciel, brouillant mes capteurs visuels. Il faudrait donc que je compte sur les autres afin de me mouvoir dans les rues bondées de la capitale. Fait surprenant, les gens ne semblaient pas vraiment faire attention à ma personne. Ils devaient très certainement être habitués à voir des élus, du moins habitués à ne pas montrer qu'ils étaient surpris de voir des élus et c'était tant mieux ainsi. Ils ne me feraient pas perdre du temps et je pourrais évoluer à mon rythme sans être constamment interrompu. Le sol était plutôt propre et les étals nombreux. L'activité battait son plein en cette belle journée, mais encore une fois, ce n'étaient qu'un amoncellement de détails inutiles à mes yeux. La difficulté résidait dans le fait que je n'avais que mon système de secours de fonctionnel et que sans mes capteurs visuels ni la possibilité de rediriger les flux informatifs afin de pouvoir au mieux traiter les données qui m'arrivaient, j'avais beaucoup de mal à m'orienter. Autant pouvoir suivre l'aménagement des rues pour me mouvoir restait simple, autant évaluer les distances entre ma position et celles des habitants était une autre histoire. Parfois, il me semblait être assez éloigné alors que nous n'étions qu'à quelques centimètres, ce qui rendait ma marche quelque peu étrange, me faisant effectuer de légers zigzags. C'était encore une chose qu'il faudrait que je règle. Dommage qu'aucun Tech ne m'ait suivi en ce lieu. Nous aurions pu accomplir tant de choses en si peu de temps. À la place, je n'avais rien fait de bien concluant. Finalement, plus le temps passait et plus j’agissais en tant qu'être humain, ce qui était plutôt troublant.

Me faisant peu à peu à ces mauvaises conditions je parvenais lentement mais surement à visiter la ville qui était quand même plutôt grande. Tout en repérant certains lieux tels des boutiques d'armes, des auberges et même un bordel, je m'avançais plus profondément en espérant trouver une bibliothèque et la résidence de l'empereur qui devait, selon toute logique, être repérable du premier coup d’œil. Au croisement d'un rue,  alors que j'avais toujours du mal à correctement repérer les présences et leurs distances, je sentis quelque chose me percuter. Bien que je ne puisse ressentir aucune douleur, le bruit que la collision avait engendré avait de quoi me faire m'inquiéter pour la personne qui m'avait foncé dedans. Me penchant dans sa direction, je pus voir que c'était une femme qui était encore au sol. Étant dans la capitale, je devais faire preuve d'un minimum de civilité, d'autant plus que d'après ses vêtements, elle devait elle aussi visiter les lieux. Alors je lui tendis la main en établissant le contact grâce à ma voix sempiternellement inhumaine.
-"Veuillez m'excuser, j'ai encore du mal à bien capter les distances. Et le soleil n'aidant pas, je ne peux pas me fier à mes capteurs visuels. J'espère que vous n'avez rien de cassé."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Ven 30 Oct - 16:37


Le cul par terre, Akiko avait une nouvelle fois gaffé. Cela lui arrivait bien trop souvent ces temps-ci et difficile de mettre la faute sur un quelconque décalage horaire. Cependant, la rouquine n'était pas au bout de ses surprises. Car lorsqu'elle entendit la voix typée robot de l'individu, elle leva le regard vers Shinryu, qui avait sa main métallique tendue. La rouquine fut surprise de voir une forme de technologie aussi avancée, si ce n'est davantage que celle du GINY. Cependant, elle ne refusa pas l'aide et se remit sur ses deux jambes par la force du cyborg.

-Ça va, j'ai le derrière solide. Et puis ça m'apprendras à regarder ailleurs. Les torts sont partagés.-

Elle s'essuya les fesses, au cas où il y ait des traces de sa chute, puis reporta son attention vers le cyborg qui se tenait devant elle.

-En tout cas, vous...êtes bien la première forme de technologie que je rencontre sur ce monde, bien que ce ne soit pas un domaine que je connaisse bien personnellement.
Appelez-moi Buster tant qu'à faire, ça évitera les 'vous' à répétition. J'imagine qu'on vous a donné aussi un petit nom ?-


Malgré la différence physique et conceptuelle différente, Akiko s'était assez vite fait à la présence de Shinryu. Dans le fond, c'était intéressant de lui être rentré dedans par erreur. Restait à connaître la manière de fonctionner du cyborg et à quel point il se voulait proche d'un humain de chair.

-Vous avez l'air aussi paumé que moi dans cette ville. Je ne dirai pas que c'est rassurant, mais plutôt amusant.-

La rouquine ne savait pas encore comment ses insinuations pouvaient être perçue par un programme, aussi sophistiqué soit-il. Elle aurait rapidement quelques éléments de réponse. En attendant, elle continua de parler à la machine intelligente.

-A côté de ça, vous êtes arrivé ici seul ou avec votre...créateur ?-

La question semblait être posée de manière aléatoire, mais il n'en était rien. Akiko avait juste hésité sur le dernier mot employé. Une chose était sûre, ils n'avaient pas bougé du lieu de cette rencontre imprévue, les gens continuant d'avancer dans les rues, sans se préoccuper d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Sam 31 Oct - 19:24


When people collide...


Voilà qui était intéressant. Une personne entièrement constituée de chair qui semblait familière avec ma technologie. Mais si je doutais qu'elle ait pu en côtoyer une aussi avancée que la mienne, au moins elle devait en connaître un rayon. Pour une fois, peut-être que cette rencontre n'allait pas avoir de fausses notes, mais cela restait encore à prouver. Les présentations se firent très rapidement et je finis par savoir que j'avais malencontreusement percuté une certaine "Buster". Pourquoi me donner ce qui semblait vraisemblablement être un nom de code ? Était-ce une élue en mission ? Ou bien avait-elle subi une sorte de formatage à l'échelle humaine ? Cela demeurait étrange...

-"Si je ne me trompe pas, Buster n'est pas un nom usuel. Vous n'avez rien à craindre mademoiselle, je ne suis pas ici pour porter un jugement sur votre personne. Quoi qu'il en soit, je suis T-42, mais appelez-moi Shinryu."
Ne jamais entrer dans le jeu des autres, toujours rester le plus clair possible afin que mes intentions soient les plus clairement compréhensibles possibles. Cette façon de communiquer devait m'avoir été programmée afin de ne pas poser que quiproquo en temps de guerre, sauf que l'on avait omis de me programmer la partie "diplomate", à moins que je n'ai été destiné qu'à remplir le rôle d'un simple soldat.

Je restais tout de même suspicieux. Me rentrer dedans pour ensuite se présenter avec un nom de code, cela n'était en rien commun. Ou bien cette Buster en avait trop dit ou bien pas assez. Dans tous les cas, en ce jour je n’œuvrais pour aucun cause si ce n'est ma satisfaction personnelle. Lancer des accusations sans fondements solides ne m'attirerait que des ennuis et déclencher un combat en pleine capitale était synonyme de suicide. Finalement, peut-être que cette rencontre demeurait un parfait hasard...

Elle lança alors une pique que, de part ma nature, je ne saisis pas. J'étais certes perdu, mais j'effectuais un mappage mental alors au fur et à mesure, je savais précisément où je me retrouvais. Avait-elle côtoyé des androïdes et des cyborgs pour savoir que je ne m'étais pas encore fait à cette ville ? Ou bien était-ce simplement dû à notre collision ? Les réactions humaines et les cheminements de leurs pensés étaient réellement compliqués à comprendre.
-"Il est vrai que je ne suis pas encore habitué à cet endroit, mais lorsque j'en aurai fait le tour, évoluer dedans sera aussi simple pour moi qu'à un poisson de nager dans l'eau. Je suppose que c'est votre première fois ici. Êtes vous une élue de Seika ou bien êtes-vous en voyage ?"
Il fallait bien que je sache avec qui je m'entretenais, même si je liais un visage avec un pseudonyme, au moins je pourrais faire un rapprochement fidèle à la vérité.

Puis Buster me demanda enfin si j'avais été déplacé à Kosaten avec mon créateur. En entendant sa question, je sus instantanément qu'elle avait des années et des années de retard en matière technologique. Mais elle n'était pas à blâmer, son monde d'origine avait au moins l'avantage d'être familier avec les sciences.
-"Mes créateurs sont morts il y a voici des millénaires. Bien que mon modèle ne fut pas inventé durant ces années. Si vous voulez parler de ceux qui se sont chargés de dessiner mes plans, alors non, ils ne sont pas non plus présents. Les modèles d'ingénieurs ont été détruits peu avant que je ne me sois retrouvé sur Kosaten. Et pour que vous puissiez ne pas commettre d'erreurs à mon égard, Buster, sachez que j'agis par moi-même, comme si j'étais une personne à part entière."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Sam 31 Oct - 22:54


Le cyborg semblait avoir tiqué sur le nom 'Buster', comme si il avait tout de suite flairé le truc. Cependant, il se voulait rassurant en ne portant pas de jugement hâtif. Un bon point pour lui dans l'absolu. Suite à quoi, il se présenta à son tour, sous les deux nominations tout en donnant une préférence pour l'une.

-Shinryu, ça sonne clairement mieux que T-42.-

Malgré tout, pas question de divulguer sa véritable identité à qui ce soit, qu'il s'agisse d'un cyborg, humain, troll, poisson-chat, de Bob l'éponge ou encore Chewbacca. Akiko se contenta de quelque chose de simple.

-Une banale précaution.-

En tout cas, on pouvait dire qu'il n'avait pas un processeur de merde, ni une programmation bâclée. Bref, le sujet avait donc changé naturellement sur les causes de cette rencontre un peu brutale. Mine de rien, Shinryu posa une bonne question, tout en gardant la réponse le concernant en suspens. Heureusement pour Akiko, il lui avait laissé une option de réponse plutôt généreuse.

-Hé bien, si j'analyse tous les kilomètres parcourus...hé bien j'en déduis que je suis bien en voyage. En tout cas, si je pouvais me le permettre, je passerai bien du temps dans cette ville, mais j'ai encore bien de la route à faire et pas forcément le temps de lambiner.
Et toi, t'as trouvé personne pour réparer ton problème de vision optique ?-


Bon, c'en était fini des vouvoiements, place au tutoiement, plus direct. Bien sur, elle était capable de faire un effort face à Sul Hei par exemple, mais en temps normal, elle basculait automatiquement sur le 'tu'.
De son côté, Shinryu ne fut pas avare en explications sur ses créateurs, indiquant au passage qu'il était arrivé en Kosaten seul. Il précisa aussi qu'il agissait de sa seule volonté. Akiko ne paru pas spécialement convaincue sur le coup, mais ne commenta pas l'affirmation du cyborg.


-Tu es donc seul, ça nous fait un point en commun.-

La kunoichi allait rajouter une blague, mais se retint au dernier moment, se doutant bien que le cyborg avait un sens de l'humour aussi développé qu'une huître.

-Sinon, tu penses quoi de ce nouveau monde ? Ça ne te poses pas de problème qu'on en soit encore au feu de bois et à la bougie ?-

Bien sur, elle avait toujours un petit ton amusé, mais Shinryu semblait faire plus ou moins abstraction de cette petite touche d'humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Jeu 5 Nov - 19:15


When people collide...


Me dire que Shinryu sonnait mieux que T-42 ne me fit ni chaud ni froid. C'était évident pour un humain qu'un nom signifiant "Dragon sacré" était bien plus élégant que celui signifiant "Tech de classe 4, modèle numéro 2", même si d'un point de vue pragmatique, T-42 restait beaucoup plus juste et suivait la ligne directrice de l'ancêtre des noms de série à savoir le matricule national. Sur ce coup, les hommes avaient pensé à un système bien plus correct afin d'identifier les personnes, bien que ces dernières puissent se sentir "déshumanisées". Mais qu'est-ce que cela pouvait bien leur faire ? Les humains n'étaient au final rien de plus que des animaux dotés de raison. En quoi se faire nommer par une suite de chiffre leur ôtait tout sens de réflexion ? La bêtise humaine ne cessait de me surprendre, au sein même de mes réflexions et plus récemment au cours de mes interactions.

Buster ne souhaita pas me révéler son véritable nom. En cela, je ne fis rien de plus que d'émettre des suppositions quand à la raison de sa venue. Même en s'étant présentée comme étant une voyageuse, elle pouvait très bien être une espionne envoyée par un autre royaume ou bien pire encore, une sorte de terroriste. Il faudrait que je la surveille pendant notre discussion, ses moindres faits et gestes pouvant n'être qu'une préparation dans le but de commettre un crime, à moins qu'elle ne fut accompagnée et qu'elle ne laisse ses compagnons agir dans l'ombre ou encore qu'elle soit en pleine récolte d'informations. La prudence était donc de mise.
-"Je n'ai nul besoin d'aide d'une tierce personne. Il me faut juste assez de temps pour que mon système principal soit de nouveau actif et mes performances, déjà correctes, en seront démultipliées. Disons qu'avec mon état actuel, je pense tourner à environ 15% de mes capacités optimales et cela en prenant en compte le sceau."
Je ne savais pas si je m'étais montré convaincant ou bien intimidant, mais j'avais simplement énoncé ce que je percevais comme étant la vérité. Il ne restait plus qu'à l'élue d'interpréter mes paroles dénuées d'intonation comme elle l'entendait.

Elle évoqua ensuite le fait que nous étions seuls. Tentait-elle de jouer avec mes sentiments inexistants ? Ou bien était-ce tout simplement l'amorce d'un jeu psychologique plus complexe afin de détourner mon attention pour me faire parler ? Dans les deux cas, en sachant que je ne détenais aucune information capitale, cela ne me dérangea pas plus, même si ça restait très intriguant. Je n'avais pas pris l'habitude que l'on puisse me considérer aussi facilement comme un être vivant et cela était accentué par l'emploi récent de la seconde personne du singulier à mon égard. Évidemment, bien que tout ceci mit bout à bout avait tendance à me déranger, je ne laissais strictement rien paraître, c'était l'avantage de ne pas avoir de visage. L'inconvénient majeur étant que pour être compris, il fallait que je m'exprime à chaque fois.
-"Peut-on vraiment considérer le fait que je sois seul ? Même sur Terre, je ne pouvais pas dire que nous étions "plusieurs". Je ne sais même pas s'il est correct de dire que nous étions, ni même que je suis. D'ailleurs, est-ce qu'il est naturel que je me considère comme étant un être ? Après tout, je ne possède aucune fonction vitale et n'ai pas d'âme...

Buster, je suis constamment en état de marche en pensant à ces choses et bien que je ne possède pas d'esprit, cela me tourmente. Malheureusement, je ne puis trouver réponse à mes questions. J'aurais bien pu avoir des pistes en consultant mon plan de fabrication, mais l'accès m'était interdit et vu que je ne peux plus tenter de les voir... Mais passons, ce n'est pas le plus important. En quoi penses-tu que tu es aussi seule que je le suis moi-même ?
"
J'avais encore laissé échappé plus de choses que je ne l'aurais voulu. Ce système de communication me semblait réellement défaillant. Il faudrait que je tente quelque chose afin de ne dire que ce que je pense être réellement essentiel. C'était un pur gaspillage d'énergie que de m'exprimer ainsi pour ne rien dire.

Buster termina en me demandant ce que je pensais de l'était d'évolution des choses. Je pensais savoir pourquoi elle me posa cette question et tenais très sincèrement à lui répondre avec le plus de clarté possible.
-"Ce monde est très certainement magnifique. La vie est omniprésente et les hommes n'ont pas encore trop empiété sur la nature et ses bienfaits. S'il ne tenait qu'à moi de décider de comment devrait se développer l'humanité, j'arrêterais l'évolution maintenant. D'où je viens, les hommes et leur nature viciée ont ravagé planète après planète, ne laissant derrière eux que des ruines désertiques et irrespirables tant le niveau de pollution est élevé. Et avant que leur existence ne s'éteigne, ils nous ont construit, nous condamnant à une errance sans fin et à une mort certaine.

Pour autant, je ne les déteste pas. Mais à choisir, je préfère œuvrer au nom de la nature plutôt qu'à celui de mes ancêtres.
"

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Ven 6 Nov - 11:11


Allez savoir pourquoi, mais Shinryu s'avérait plutôt bavard au final. Sa conscience informatique était visiblement très active, malgré les 15% de fonctionnement. Akiko jugea bon de faire une brève comparaison.

-Si je devais me situer en terme de performance...je me donnerais pas plus de 7 ou 8% de mes capacités réelles. Je suis tellement faible qu'à part donner des coups, je ne peux rien faire.-

Bien sur, elle parlait essentiellement de phase de combat. Car pour la parlotte, elle était bien à 100% de son potentiel, aucun doute là dessus.
Par contre, Shinryu s'était lancé dans un curieux monologue sur le sujet : être seul en Kosaten. On aurait dit une sorte de débat philosophique où l'orateur réfléchissait en même temps de parler à l'audience.


"Oula, on dirait qu'il a un fusible qui a pété de travers."

Quelque part, le cyborg semblait vouloir justifier son existence et sa conscience active, comme s'il redoutait une mauvaise compréhension. Pour la kunoichi, cela devenait un brin trop compliqué pour elle et Akiko préféra enregistrer que la question qui arriva à la fin de ce discours...puis y répondre.

-Disons que malgré qu'il y ait des tas de gens autour de nous, nous passons presque inaperçus. Pas d'ami, pas de famille, peu de personnes à qui on oserait accorder un peu de confiance. L'humanité peut-être une formidable force collective, quand la situation l'exige. Mais en temps normal, la plupart des gens ne se préoccupent que d'eux-mêmes ou au mieux, de ce qui concerne leur entourage.-

Akiko n'ajouta rien de plus pour le moment, prêtant plutôt attention au dernier sujet abordé. T-42 expliqua que le monde actuelle était encore sain, à condition que l'homme n'évolue pas plus haut 'technologiquement'. D'après le cyborg, son monde d'origine avait été ravagé par l'évolution infernale de l'humanité. Tout avait été apparemment ravagé, ne laissant que ruines et peu de place à toute forme de vie. C'était allé tellement loin que Shinryu parlait même de plusieurs planètes atteintes par le fléau humain.
En guise de conclusion à cet épisode plutôt sombre, le cyborg annonça qu'il préfèrerait préserver la nature, plutôt que l'humanité.


-Ça m'étonne que tu ne souhaites pas simplement supprimer le moindre humain présent dans l'univers. Ça règlerait le problème sans aucun doute.-

Un commentaire très simple, mais qui appelait certainement à un nouveau monologue explicatif de la part de Shinryu. Ce serait un peu barbant, mais Akiko était curieuse d'avoir son avis là dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Dim 8 Nov - 19:52


When people collide...


Même s'il semblait que Buster possédait actuellement moins de puissance que mon corps encore en réparation, la prudence me faisait clairement opter pour continuer à montrer de la méfiance. Je ne savais pas quelle était l'échelle de comparaison à appliquer entre nous et dans le doute, le mieux restait encore que je me considère comme étant incapable de combattre. Ce n'était réellement pas simple de pouvoir effectuer des calculs comparatifs au vu de la disparité incroyable entre les mondes d'origine de chaque élu. Mais une chose était certaine, les femmes semblaient en général plus sages que les hommes. Ce devait être quelque chose de normal, mais n'ayant jamais été confronté à une telle situation auparavant, c'était une découverte qui me semblait importante.

Buster répondit donc à ma question d'une façon qui se voulait simple et juste. Je devais avouer que dans un sens, elle avait complètement raison. La seule chose qui différait étant que je ne possédais aucune forme de famille et que je ne voyais pas en quoi j'aurais pu avoir besoin d'une tierce personne pour gérer mes affaires. D'autant plus qu'au vu de ma mission, ces tierces personnes risquaient plus de devenir des cibles que des alliés... Sauf pour "elle". Mais les choses étaient différentes dans son cas vu qu'elle était en quelque sorte ma supérieure hiérarchique.
-"Je comprends ce que tu veux dire, mais je ne suis pas aussi seul que tu ne le penses. J'ai récemment rencontré une native et par la force des choses, je suis lié à elle. Toi aussi, tu pourrais rencontrer une personne qui, malgré tout tes efforts, te sera éternellement liée. Je ne sais pas encore quel impact cette rencontre aura sur moi, mais je suis persuadé que tu te sentirais moins seule si tu avais subi la même chose que moi."

Puis l'élue fit une remarque que je m'étais déjà faite. Il était évidemment plus simple de rayer de la surface d'une planète toute une population au lieu de tenter de réguler les choses, mais ce n'était pas ce que la nature voulait. Si elle avait engendré les hommes, alors il fallait faire avec. L'évolution est une chose fascinante et si la nature ne voulait plus supporter la tyrannie des hommes, alors elle déclencherait des cataclysme afin de rayer leur existence. Si cela n'avait pas fonctionné dans mon monde, c'était ironiquement à cause de la technologie. Cette même technologie qui, des millions d'années plus tard m'avait engendré afin que je protège la nature qu'elle avait détruite : un merveilleux cycle.
-"Ce n'est pas une solution. Si la nature a crée les hommes, alors c'est qu'ils ont leur place dans le cycle de la vie. Je dois juste m'assurer qu'ils vivent en harmonie avec leur environnement au lieu qu'ils n'harmonisent ce dernier."



hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Lun 9 Nov - 12:10


La discussion se déroulait plutôt bien entre 'Buster' et Shinryu. malgré leurs différences plus que notables, ils conversaient sans réelle difficulté à se comprendre. Au fil des sujets, des réponses, les deux élus comprenaient un peu plus de l'autre, sans entrer dans des détails gênants. La rouquine ne savait pas qui avait passé des jours et des nuits sur le conception et la programmation du cyborg, mais il pouvait être content du résultat. Seul bémol, si l'on puis dire, une voix et une intonation tristement monotones.

Mis à part cela, Shinryu annonça qu'il ne s'estimait pas aussi seul que ce que venait de dire Buster. Il avait apparemment rencontré une native, probablement une humaine, et qu'il s'était liée à elle, sans préciser la nature du lien en question. Cependant, les explications qui suivirent suffirent à donner une petite idée de ce lien. Akiko eu la soudaine envie de corriger un peu ses précédents propos.


-Ah, dans mon monde j'ai une famille et quelques amis, t'en fait pas pour ça. Mais je parlais plutôt de la situation actuelle où je ne connais pas grand chose de cet endroit, des coutumes en vigueur, la politique et tout...Enfin bon, ce n'est pas comme-ci je n'avais jamais été seule par le passé. Dans l'absolu, je peux me débrouiller avec ma tête, mes bras et mes jambes.-

Ce point là étant clarifié, la rouquine pouvait repasser à un autre sujet, ayant obtenue une réponse intéressante de la part du cyborg. Malgré l'expérience qu'il avait connu, il jugeait inutile d'éradiquer toute trace de l'humanité. Akiko se doutait bien que ce n'était pas son but, mais elle avait tenu à connaître ses raisons. Shinryu tenait à ce que son rôle se limite à être une sorte de contrôleur, pour maintenir une équilibre entre l'évolution humaine et sauvegarder la nature des effets néfastes qui pouvaient se produire à cause de l'homme. En tout cas, il en avait dans la carte mère.

-Tu souhaites donc agir en étant une sorte de régulateur. Cependant, tu as sans doute remarqué que ce monde regorge d'élus, tous plus surprenants et dangereux que les autres. J'ai eu de nombreux échos d'un certain Zayro. On le décrit comme un fléau à lui tout seul. Si tu étais à 100% de tes capacités, que ferais tu de lui ?-

Akiko venait de dériver sur un sujet qui pouvait en gêner plus d'un dans ce Pays là. Cependant, Shinryu ne semblait pas du genre à se préoccuper de savoir si Seika était le bon camp ou non. La parole est à la boite de conserve désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Lun 9 Nov - 18:22


When people collide...


Buster était l'élue la plus intéressante que j'ai pu rencontrer après Big Band. Il était simplement dommage que je ne puisse pas éclaircir sa situation, sinon il aurait pu être plaisant d'étudier son cas plus en profondeur en lui parlant. Apparemment, seuls ceux qui ont un lien avec la technologie semblaient parfaitement comprendre mon point de vue, même s'il ne concordait pas forcément avec les leurs. Même si j'avais prévu de rencontrer le dirigeant, je ne pouvais très clairement pas dire que j'avais perdu mon temps en chemin.

La jeune femme me répondit qu'elle avait une famille avant d'avoir été ramenée de force sur Kosaten et qu'elle se pensait capable de survivre par elle-même. En même temps, si elle se débrouillait aussi bien qu'elle ne réfléchissait constructivement, alors ce n'était pas étonnant. Encore une fois, il était dommage que sa situation n'était pas connue et que je ne puisse pas lui accorder la moindre once de confiance.
-"Je vois... Et bien ce serait une bonne chose si tu pouvais avoir une personne sur qui compter. D'après ma base de données, les hommes et les femmes ont un meilleur rendement s'ils travaillent de concert. Dans mon cas, je trouve cela plus... Plus... Intéressant d'agir avec une personne réelle. Oui, plus intéressant."
Intéressant était bien le mot car auparavant, je n'avais jamais eu l'occasion d'effectuer une tâche importante et bien définie avec une personne. C'était une expérience que j'étais prêt à renouveler à la simple condition que les personnes avec lesquelles je devais travailler étaient intéressantes et partageaient le même point de vue que le mien vis-à-vis du travail qui nous incombait.

Buster enchaîna ensuite avec une autre question concernant directement ma mission. Qu'allais-je faire en cas de menace réelle et sérieuse ? La réponse était bien simple : l'éliminer. Peu importe les liens, l'équilibre devait persister à chaque moment et en toutes circonstances. Seuls les moyens à employer pouvaient différer suivant la situation.
-"Cela dépend mais le résultat reste le même. Si je me sais capable de l'anéantir, alors je ne me gênerais pas. Dans le cas contraire, je pense que j'essaierais de rallier des personnes prêtes à me donner un coup de main. Mais dans tous les cas, je ne pourrais pas le laisser sévir sans agir car même s'il ne s'en prend qu'à des humains ou des élus, si les dieux existent bel et bien, alors ils ne voudraient certainement pas qu'un tel désastre s'abatte en ce monde."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Mar 10 Nov - 8:45


Entendre un cyborg chercher ses mots, voilà qui ne manquait pas de faire sourire cette chère Akiko. On aurait dit qu'il était gêné sur le coup, mais ça devait plus être à cause d'un temps de recherche du bon terme à adopter ou une lenteur ponctuelle du processeur. Mais c'était touchant sur le moment et la rouquine lâcha un bref gloussement. Les hommes et les femmes devenaient meilleurs quand ils travaillaient ensembles. Si ce n'était pas venu d'un cerveau électronique, il aurait été facile de détourner le sujet de manière tordue.

-En théorie ça fonctionne, Shinryu. Dans la pratique, cela dépend plus des affinités que l'on a avec la personne en question. C'est ce qui fait notre diversité et que je suis un être unique.-

Si Law avait été là, elle aurait prise une pose, disons aguicheuse. Mais là, cela ne servait à rien à part risquer de soulever de nouvelles questions dans la mémoire du cyborg, le genre de questions qu'elle ne tenait pas à spécialement à entendre.
Quand à l'autre sujet, là aussi la réponse de l'homme de fer fut pleine d'enseignement. Si il tenait à conserver l'équilibre entre l'homme et la nature, il ne serait pas hésitant devant un cas extrême comme Zayro. Seul ou accompagné, il était donc prêt à se battre pour la bonne cause. En revanche, les oreilles de la kunoichi sifflèrent quand Shinryu énonça les Dieux du Kosaten.


-Ouais ouais, les Dieux comme disent les gens. Mais si tu veux mon avis sur ses divinités, c'est simple : je n'y crois pas. Je dirai plutôt qu'il s'agit de ceux qui tirent les ficelles de ce monde et qui ont besoin des sceaux pour imposer leur volonté quand ils en ont besoin. Je ne sais pas encore à quoi ils jouent en ramenant des inconnus ici, mais avec un peu de chance, je finirai par lever le voile sur ce mystère et démasquer ces trois rigolos, peu importe ce qu'ils peuvent être.-

Au moins, sur ce point là, Akiko avait un avis très clair et tranché. Cependant, il n'était pas utile pour elle de s'énerver pour ça maintenant et changea donc de sujet.

-En tout cas, j'apprécie le point de vue que tu as de l'humanité et de cet équilibre que tu veux garder. Il faut croire qu'avoir un cerveau électronique permet d'avoir le recul nécessaire. Je dirai que ce qu'il te manque le plus, c'est quelques intonations dans ta voix.-

Bien sûr, cela tenait plus du détail qu'autre chose, mais il était vrai que ce serait plus agréable à l'oreille, plus humain. Peut-être qu'avec le temps, le cyborg pouvait être capable d'assimiler ce genre de petites choses qui font la différence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Mer 11 Nov - 13:11


When people collide...


La discussion avait étrangement comporté aucune fausse note. C'était à la fois surprenant mais aussi très plaisant à vivre car cela me permettait d'assouvir ma soif de connaissance en en apprenant plus sur la psychologie des humains. Il faudrait qu'un de ces jours, je puisse trouver un scientifique afin d'avoir son point de vue sur la situation. Et peut-être qu'il pourrait avoir quelques données sur ma technologie que je ne possède pas. Mais ce n'était pas pour tout de suite et Buster restait un sujet d'étude de qualité. Ses réactions montraient qu'elle jouissait d'une certaine joie de vivre feinte ou non et qu'elle semblait ne pas s'ennuyer de s'entretenir avec une machine s'exprimant sur un ton monotone.

Je me doutais qu'elle allait nuancer mes propos vis-à-vis du travail d'équipe et j'étais d'accord avec le point qu'elle avait soulevé. Toutefois, je n'eus pas la sensation que de poursuivre sur ce sujet était pertinent. Elle avait saisi ce que je voulais dire et en retour, elle avait répondu à mes attentes. Par contre, je fus surpris de sa réaction par rapport aux dieux. Il me semblait que tous les êtres pensant s'accordaient sur le principe même qu'il puisse exister une forme de vie inatteignable et supérieure nommée dieu, mais je m'étais lourdement trompé. Il y avait en Kosaten des personnes ayant un esprit scientifique suffisamment poussé pour trouver aberrante même l'idée de l'existence de dieux. Si j'avais pu sourire, mon visage en afficherait un grand.
-"Enfin une personne qui pense comme moi. Il est scientifiquement impossible que le concept même de dieu puisse exister. Je suis aussi d'avis que ce ne sont rien de plus que des êtres vivants dont la puissance, bien que non-négligeable, reste suffisamment faible pour qu'ils puissent être déchus. Ma récolte d'informations me fait dire qu'ils nous apposent des sceaux par crainte que nous puissions les renverser dès notre arrivée. Ils tentent de nous manipuler afin que nous nous dressions les uns contre les autres dans le but de s'amuser.

Dans le fond, rien que par leurs actes, je devrais les cibler comme étant des menaces potentielles, mais ils ne semblent pas vouloir m'empêcher d'accomplir ma mission, alors... Je ne sais pas ce que je compte faire à propos de ces manipulateurs, tout dépendra de leurs agissements.
"

Tant pis si Buster était une espionne ou quoi que ce soit du genre. Après tout, je n'avais aucune obligation envers cette nation et pour une fois qu'il y avait une personne avec laquelle je pouvais librement parler sans me sentir complètement à part, je ne voulais pas gâcher cette occasion. Elle enchaîna ensuite sur ma façon de m'exprimer. Il devait être très certainement vrai que ce n'était pas plaisant à entendre, mais le simple fait que je puisse m'exprimer aussi simplement relevait de l'exploit à mes yeux. Sur Terre, je ne communiquais que via le réseau-mère, donc de façon informatisée, et n'utilisais jamais mon système de communication intégré. Mais bon, peut-être que ce dernier me réservait d'autres surprises.
-"Pour tout te dire, je n'utilise cette façon de m'exprimer que depuis que j'ai atterri sur Kosaten. Et normalement, les modèles de combat n'ont pas de système de communication intégré, ce qui n'est visiblement pas mon cas. Peut-être qu'un jour je saurai suffisamment bien m'en servir pour imiter les intonations."

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Jeu 12 Nov - 9:18


Akiko n'avait pas peur de s'exprimer pleinement, même avec un inconnu ou un quelconque ennemi. Pouvoir rester naturelle à tout moment était un atout, une qualité indéniable pour engranger de nombreuses informations, sans devoir user de méthodes détournées. Cela marchait plutôt bien depuis son arrivée sur le Kosaten. Certes, elle gardait son vrai nom secret tout comme l'étendue de ses capacités, mais elle ne rechignait pas à dévoiler d'autres choses. Trafalgar, Yuno et Kid avaient été témoins de cette manie à enlever rapidement les couches en trop.

En revanche, avec Shinryu, elle faisait preuve d'un niveau de conversation qui s'avérait payant. Sa franchise, sur la plupart des sujets lambdas, était un plus pour limiter les soupçons de tout interlocuteur. Bien sur, face à un cerveau informatique imperturbable, c'était moins évident de noyer le poisson, mais le cyborg ne semblait pas du genre entêté dans sa programmation. Cela se passait si bien qu'il était carrément du même avis que la kunoichi concernant les Dieux du Kosaten. Pour lui aussi les sceaux n'étaient qu'un moyen de contrôle sur les élus, une représentation de la peur de ces Dieux et du danger que pouvaient être ces être appelés de force.

Pourtant, Shinryu n'était pas certain de devoir les prendre pour cibles, prenant comme excuse qu'ils n'entravaient pas sa mission.


-Il est probable qu'à notre niveau ils ne sentent pas le besoin d'intervenir, du moment que l'on agit pas contre leurs règles.-

"Ce qui rend le projet de Law potentiellement risqué. Si ces Dieux décident de mettre leur grain de sel là-dedans, ce sera un beau merdier."


Une pensée rapide, mais qui vint assombrir la mine de la rouquine. Shinryu avait mit au clair un point important et qu'il faudrait prendre au sérieux à l'avenir. Le cyborg avoua peu après qu'en temps normal, il utilisait un autre moyen de communication, probablement plus sophistiqué que ce qui pouvait être pratiqué au sein même du GINY. Ce n'était que depuis sa venue sur ce monde qu'il s'était retrouvé contraint de se faire entendre.

-Si ça peut te rassurer, tu t'en sors très bien pour une unité de combat. Avec un peu de chance, si tu repart un jour vers les tiens, tu pourras peut-être provoquer la jalousie des unités diplomatiques.-

C'était une manière de l'inciter à poursuivre la communication orale et qu'il s'améliore peu à peu. Cependant, la rouquine pensait à quelque chose d'intéressant, faisant le lien entre plusieurs possibilités à l'avenir. Rien n'était garanti, mais une porte s'était ouverte dernièrement. Malgré tout, elle ne se précipita pas, restant sur le seuil. Ce n'était pas le moment de foncer sur ce terrain là.

-Bien, je crois que l'on s'est dit pas mal de choses au final. Cette petite discussion a été très intéressante et je te proposerai même de se rencontrer à nouveau dans un futur assez proche. J'ai encore pas mal d'endroits à visiter et surement d'autres conversations passionnantes par la même occasion.-

Elle souriait de nouveau, plutôt satisfaite de cette rencontre. Pour clore ce chapitre, la kunoichi tendit simplement sa main vers Shinryu.

-A la prochaine, Shinryu.-

Le cyborg avait juste à joindre son membre de métal pour accepter cette finalité...ou ne pas le faire pour diverses raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Sam 14 Nov - 19:49


When people collide...


Il semblait que Buster ait réellement un dent contre ces usurpateurs qui se faisaient appeler dieux, mais il n'était pas nécessaire de creuser plus loin. Déjà qu'elle ne m'avait toujours pas donné son véritable nom, elle n'allait très certainement pas me dire des choses plus précises sur elle-même. C'était son choix et je n'avais aucune réelle raison de ne pas aller dans ce sens. D'après elle, tant que je n'enfreignais aucune règle, je n'aurais aucun problème. D'accord, c'était bien de me dire une telle chose, mais quand on ne connaît pas ces règles, comment s'assurer que nous n'allions pas être châtié par ces êtres dont la puissance restait supérieure à la nôtre ? C'était un nouveau problème à ajouter.

La jeune femme me fit ensuite un éloge. Ce devait très certainement être pour montrer que je ne l'avais pas trop dérangée avec ma voix bien que je ne fus pas certain. Et quand bien même ses paroles ne me firent ressentir aucune émotion, je me sentis comme obligé de la remercier pour une raison qui restait inconnue à mon système pour ce point. Par contre, pour la suite il était nécessaire que je lui en dise plus. Si j'avais le malheur de retourner d'où je venais, alors... Mieux valait que je l'exprime verbalement.

-"Merci, cela me flatte. Enfin... Je crois que c'est la formule à adopter. Néanmoins, je n'aurais pas de chance si l'on me renvoie d'où je viens. Je ne sais pas grâce à qui, ni même à quoi, mais l'on m'a sauvé d'une destruction certaine au dernier moment. Si j'y retourne, en plus d'être certain d'être réduit à néant, je verrai de mes propres capteurs que plus aucun de mes semblables n'est encore en état de fonctionnement. Et j'aimerais éviter cela autant que possible car moi aussi je suis capable de ressentir un semblant de tristesse."
Pour peu que je l'eusse pu, je serais très certainement en train de pleurer à chaudes larmes. Mais je restait droit et parfaitement stoïque, comme à mon habitude.

Buster proposa ensuite que l'on se rencontre à nouveau en tant qu'alliés et me tendit sa main. C'était une proposition fort intéressante, d'autant plus qu'elle ne semblait pas vouloir m'empêcher d'accomplir ma tâche. Et puis elle avait le mérite de ne pas avoir un esprit trop fantaisiste et de rester assez terre-à-terre. Après un petit temps d'assimilation, je serrai cette main tendue, scellant notre collaboration future.
-"Ce sera avec plaisir. Au revoir Buster, fais bonne route."

Et avec mon habitude assez spéciale, je repris ma route comme si les minutes passées n'avaient tout bonnement pas existé.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   Dim 15 Nov - 12:18


La rencontre arrivait à son terme. Shinryu et Buster avaient échangés leurs points de vue pour constater des similitudes, ce qui avait grandement aidé à un débat posé et sans anicroche. Le cyborg se retrouva donc, flatté, que son niveau de conversation soit apprécié. En revanche, il expliqua par la suite qu'un retour dans son monde signifiait grandement la fin pour lui et que cela rendait triste.

-Oh, je vois le genre.-

Une petite gaffette de la part d'Akiko, mais ce n'était pas volontaire. Heureusement, Shinryu n'était pas trop froissé et accepta, avec plaisir, de recroiser la kunoichi. Où ? On ne le sait pas. Quand ? Pas davantage. Une chose était sûre, malgré leurs différences, les deux élus avaient apprécié cette conversation, appris chacun des choses.
Le cyborg fut le premier à repartir, la rouquine le regardant s'éloigner quelques secondes, avant de reprendre sa marche en avant, pour découvrir un peu plus la capitale de Seika.


"Je me demande comment réagira Law quand je lui parlerai de Shinryu."

Car elle avait l'intention de lui faire part de cette rencontre-ci, c'était sûr.
- - - - - - - - - -

Je m'occupe de mettre le topic en correction ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Mais qui est donc or ni car ?   

Revenir en haut Aller en bas
Mais qui est donc or ni car ?
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
» Haitiinfos: Il n'est pas neutre mais il essaye d'être objectif
» Ah non, mais c'est quoi, ça?!?! (pv Saria J. Drakoya) [Abandonné ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.