Partagez | .
Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]
Invité Invité

-



MessageSujet: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Lun 2 Nov - 20:15

Minshu était vraiment un endroit intéressant. Cela faisait un petit moment que j'y étais maintenant. Peut-être une semaine et c'était vraiment plaisant d'être ici. La plupart de mes déplacements étaient autour de Kansei en ce moment, et je résidais dans une auberge de la Capitale. Il y avait de gros avantages à avoir des alliés. J'étais chez eux comme j'étais à Seika, aussi à l'aise et aussi bien accueilli. Je me demandais ce qu'il en aurait été à Fuyu, bien que j'avais déjà plus ou moins la réponse à cette question. Enfin, je ne pouvais pas vraiment être sûr, j'avais déjà rencontré des gens de Fuyu avec qui ça s'était plus ou moins bien passé. Anyway comme ils disent. J'étais en direction des grands lacs, j'avais envie de me baigner un petit coup aujourd'hui. Il me semblait qu'il n'y avait pas de lacs à Seika, ou peut-être les avais-je raté? Le seul vrai recoin d'eau que j'avais vraiment vu dans ce monde, c'était l'Archipel Paisible qui était en plein océan. Je ne savais pas vraiment si ça valait le coup d'aller dans les Grands Lacs mais qui ne testait rien n'avait rien comme le disait le proverbe.

Je ne tardai pas à arriver au niveau des grands lacs, un endroit qui était à la hauteur de mes espérances pour tout dire. Il faisait un peu chaud en plus aujourd'hui, le moment parfait pour me baigner et me rafraîchir. Je me déshabillais donc légèrement, restant simplement en sous-vêtements et rentrant dans l'eau sans plus attendre. Elle était agréable, tellement agréable que je m'assoupis un moment. En ce moment je m'endormais souvent dans des endroits bizarres dîtes-vous? Non vous avez faux sur toute la ligne. C'est juste que je ne l'avais pas autant mis en avant par le passé. Je m'endormais quasiment tout le temps dans des endroits bizarres, pour une raison très simple... Je dormais quand j'étais fatigué peu importe l'endroit où je me trouvais. Je me réveillais à peine une dizaine de minutes plus tard, à peine conscient que quelqu'un était derrière moi. Je levai légèrement la tête d'un air encore totalement endormi quand je vis le corps d'une jeune femme, puis son visage. Je ne dis pas qu'elle était nue hein! A vous de vous faire votre propre image de la scène, le mystère ne fait pas de mal de temps en temps.


"J'ai comme une impression de déjà vu... Faut vraiment que j'arrête de m'endormir n'importe où moi... T'es ici depuis longtemps?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Mar 3 Nov - 13:27

Cela faisait plusieurs jours qu'Akemi avait quitté le Nidhogg, et ce afin de retourner en Minshu pour récupérer quelques objets divers. Rien de bien passionnant, naturellement, mais la demoiselle se demandait si elle ne pourrait pas chasser un peu par la même occasion. Pourquoi ne pas lier l'utile à l'agréable? Cela rapporterait aussi quelques pièces pour l'équipage. C'était une situation gagnante-gagnante.

Arrivée dans un petit village, Akemi avait un peu erré, se restaurant dans une des nombreuses auberges de la ville, et récoltant informations et avis de recherches durant son repos. N'attirant pas l'attention sur elle, la tueuse se dirigea vers la maison d'un herboriste, pour y récupérer quelques plantes pour la seconde de l'équipage. Par la suite, elle passa le reste de la journée en dormant quelques heures. Une fois son sommeil de la semaine passé, elle se mit en route vers les grands lacs, afin de les voir de ses propres yeux, car on lui avait dit qu'ils étaient splendides. Par simple curiosité, elle n'hésita pas et s'y rendit dès que possible.

Effectivement, les lacs étaient splendides. Observant l'eau refléter le soleil couchant, un sourire s'étira sur le visage du petit bout de femme. Cette dernière avait troqué son armure pour une robe traditionnelle, donnant à sa scène d'observation un air d'estampe. Fermant les yeux, la demoiselle laissa son esprit vagabonder. Même si elle avait l'occasion sur son navire de voir des paysages semblables, et en particulier la beauté de l'océan, il était toujours agréable d'observer des spectacles tels que ce dernier. Écoutant la nature autour d'elle, Akemi sentait une énergie nouvelle l'envahir, comme si la paix de ces lieux la soulageait d'un mal qu'elle ne connaissait pas. Une influence de la marque? Non, elle faisait déjà cela sur Era Nécrolia. La nature semblait la calmer, et calmer surtout Tasogare et Yoake, comme si les deux dragons se plaisaient dans les paysages pittoresques. Passant sa main gauche le long de son katana, Akemi caressa le pommeau doucement, comme on caresserait les cheveux d'un enfant, avant de rouvrir les yeux et avancer le long des lacs. Une longue cape couvrait son dos, cachant par la même occasion son bras droit amputé. Au détour de quelques arbres, le petit bout de femme observa ce qui semblait être un homme, ou un jeune homme pour être plus précis, se baigner et... Surtout dormir.

Un peu curieuse de cette scène, Akemis s'avança dans sa direction, en particulier pour s'assurer que ce dernier n'était pas mort ou quelque chose du genre. Après tout, elle s'attendait à tout dans ce monde, même à des morts aussi stupides que celles là. Se plaçant dans le dos de l'homme, elle entendit sa respiration. Il dormait réellement. L'envie de trancher la gorge à cet inconnu s'empara de la demoiselle, dominée par sa soif de sang, qu'elle freina assez vite en se concentrant. Se penchant très légèrement pour essayer de voir le visage du garçon, la demoiselle aux yeux d'amandes recula très légèrement quand ce dernier se réveilla, et marmonna quelque chose. Ricanant à ses mots, Akemi se redressa.

- Que je sois ici depuis une minute ou une heure change-t-il quelque chose à cette situation? Je viens d'arriver, et j'avoue avoir été assez curieuse qu'un homme réussisse l'exploit de s'endormir comme ça dans un lac, seul. C'est dangereux, quelqu'un aurait put attenter à votre vie. Faîtes attention.

Terminant sa phrase, Akemi se tourna et commença à s'éloigner, replaçant avec sa main gauche ses cheveux en tresse dans son dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Mar 3 Nov - 21:38

Dormir dans des endroits bizarres était dangereux, j'étais très bien placé pour le savoir. Combien de fois avais-je eu des problèmes à cause de cela hein? Bon il fallait avouer qu'au Japon tout ce qu'on risquait quand on dormait sur le toit au lieu d'aller en cours, c'était quelques heures de retenue. Ici on risquait sa vie apparemment. Mais bon, j'avais plutôt des bons réflexes et mon instinct de survie était assez développé... Alors je doutais craindre vraiment quoi que ce soit de plus en étant endormi. Je ne veux pas dire que j'étais impossible à surprendre, simplement que si quelqu'un arrivait à me surprendre endormi, cela voulait tout simplement dire qu'il aurait réussi à me surprendre éveillé. C'était un peu comme quand un ordi était en mode veille, il suffisait d'un rien pour me réveiller. Surtout quand je ressentais une envie de meurtre, un peu comme celle que j'avais ressenti peu avant de me réveiller. Elle venait donc de cette jeune femme? Cela confirmait l'adage disant que les plus belles créatures étaient parfois les plus dangereuses. Pourquoi s'était-elle ravisé d'ailleurs?

"Tu n'as pas tort. Heureusement que c'était toi qui était en ces lieux alors. A qui ai-je l'honneur?"

Je souriais tout en sortant de l'eau. Timide? Je ne l'étais pas du tout. Et puis je n'étais pas non plus nu hein! Le soleil allait me sécher bien vite de toute façon. Et puis, elle avait bien déjà vu un mec en maillot de bain non? Enfin en short de bain. A moins qu'elle vienne d'un monde où la piscine n'existait pas? Chose qui était possible vu que tous les univers étaient réunis ici, enfin des gens de tous les univers ou presque. Qu'importe, j'allais bien voir sa réaction tôt ou tard de toute façon. Je me rendais aussi compte en même temps que je lui avais demandé son nom mais que je ne m'étais même pas présenté moi-même. Elle m'avait tellement "surpris" que j'avais oublié. Oui parce que j'étais assez habitué à être dérangé en plein sommeil, être dérangé par une envie de meurtre, c'était beaucoup plus oppressant cependant. Peut-être que je me faisais des films hein. Peut-être que j'avais juste fait un cauchemar où quelqu'un voulait me tuer et que je l'avais transposé dans la réalité. C'était loufoque mais possible après tout. Plus loufoque que possible à mon humble avis cependant.

"Je suis Shin Tsuki au passage."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 8 Nov - 11:57

Observant l'inconnu sortir de l'eau, Akemi leva un sourcil en analysant le corps de ce dernier. Il ne semblait pas timide pour un sou, pourquoi se priver? Cependant, la demoiselle ne répondit pas et continua sa route. Lorsqu'il se présenta, un léger sourire se dessina sur son visage.

- Et vous vous présentez toujours ainsi, face à tous les inconnus que vous croisez?

Marchant doucement le long de l'eau, la tueuse laissa son esprit vagabonder, alors que Tasogare bougeait doucement, confirmant ses pensées.

- Vous êtes un élu, n'est-ce pas? Je me nomme Akemi.

S'arrêtant face aux nombreux lacs, la demoiselle observa l'horizon puis, d'un geste subtil, caressa de sa main gauche l'herbe, savourant l'humidité. Elle était plus petite que cet homme, même si elle y était habituée, la situation l'amusait toujours. Son esprit vagabonda de nouveau, et elle senti d'autres personnes, au loin. Peut-être les personnes recherchées? Elle avait pris de nombreux contrats, et certains parlaient de petits brigands qui se cachaient près des grands lacs. Se rendant compte que le jeune homme était toujours présent, Akemi se tourna vers son interlocuteur et un sourire se dessina sur son visage.

- Et vous suivez toujours les femmes esseulées, Shin Tsuki? Je pourrais finir par croire que vous êtes un pervers...

Elle ricana doucement, passant sa main dans l'eau, observant cette dernière à travers le liquide transparent. Elle resta ainsi quelques instants, avant de se relever doucement et de chercher un endroit où s'asseoir, si le type décidait de rester là encore un peu, peut-être pourrait-elle l'utiliser pour ses contrats? Ce ne serait pas la première fois qu'un homme ferait le travail à sa place... Et elle était curieuse de voir comment se comportait les élus masculins dans Kosaten, et comme il pouvait venir de n'importe quel monde, autant se renseigner un peu au passage. Replaçant une mèche rebelle dans sa natte, le petit bout de femme aux yeux d'amandes plongea son regard vers Shin.

- Dîtes-moi, d'où venez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Lun 9 Nov - 1:39

Il était vrai que je me présentais assez souvent aux gens que je ne connaissais pas encore. Peut-être était-ce tout simplement insouciant? Mais qu'est-ce que j'en avais à faire hein? J'étais comme ça de toute façon. Je trouvais qu'il était important de se présenter avant de commencer une réelle discussion. Par soucis de pratique par exemple, ou tout simplement pour mettre en confiance la personne avec qui on parlait. Pour ma part, j'avais plus souvent confiance en ceux qui se présentaient qu'en ceux qui ne se présentaient pas. J'étais par contre parfois méfiant envers ceux qui en disaient tout de suite trop. Le juste milieu était toujours la meilleure chose, ne l'oubliez pas. Encore une élue je suppose? Elle avait supposé de même et elle avait raison pour sa part. La jeune femme, plus important que sa qualité d'élue, disait se nommer Akemi. Elle n'en avait pas vraiment dit plus, elle me semblait quelque peu mystérieuse, tout comme son sourire. Elle était assez intéressante. Elle marchait doucement le long du lac et pour que notre conversation puisse continuer, je la suivais bien évidemment.

"C'est en effet dans mes habitudes, est-ce inconvenant? Enchanté Akemi!"

Je rigolai légèrement après ma réponse. Et encore un peu plus lorsque quelques temps plus tard elle me fit une réflexion finissant par le fait qu'elle allait finir par me prendre pour un pervers. N'avais-je pas le droit de vouloir converser avec cette jeune femme? Je devinai plus ou moins qu'elle me taquinait plus qu'autre chose? C'était tout du moins ce que j'espérais! Il serait problématique qu'elle me prenne pour un pervers... Encore, si j'en étais un, je l'aurai assumé sans aucun problème et ça ne me poserait pas de problèmes. Mais ne l'étant pas, j'aurai sûrement très peu apprécié qu'elle croit cela. Ce n'était de plus pas la meilleure des impressions pour commencer une relation, peu importe le type. Je continuai alors de la suivre jusqu'au moment où elle s'assit finalement. Elle semblait pas mal aimer la nature, et elle semblait aussi quelque peu pensive. Je me demandais bien à quoi elle pouvait penser. La capacité de lire dans les pensées... Ca devait être plutôt cool ça! En plus ce n'était pas de la magie à proprement parler, pas en mon sens en tout cas. Je m'assis à côté d'Akemi avec un sourire.

"Vais-je passer pour un pervers en m'asseyant à tes côtés? Je viens d'un monde appelé le Japon, enfin c'est plutôt un pays pour tout dire. Il n'y a rien d'intéressant à part la magie, bien que je déteste ça. Et toi, comment est ton monde?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Mar 10 Nov - 10:57

- Non, mais peut-être que me tutoyer directement le ferait?

Elle ricana doucement, écoutant le jeune homme parler de son monde natal. Qu'est-ce qu'un monde normal? Où il n'y avait rien "d'intéressant"... N'ayant connu que son propre monde avant d'être envoyée ici, la demoiselle se demanda ce qu'elle pensait effectivement de Kosaten. Ce monde n'était pas aussi hostile que le sien, mais il ne manquait pas de saveurs. De nombreux endroits lui rappelaient son village d'origine, et elle se fondait assez aisément dans la population locale, ce qui ne la dérangeait pas du tout, bien au contraire. Une vague de nostalgie s'empara d'elle lorsqu'elle repensa à ses jeunes années passées dans son village. Défaisant sa cape, elle la laissa choir derrière elle, révélant son bras amputé.

- Comment est mon monde? Je suis déjà étonnée qu'on découvre si facilement que je ne viens pas d'ici, tant je ressemble aux femmes de cet endroit. Mon monde est cruel, froid, et dangereux. La perte d'un être cher peut être encore plus douloureuse que n'importe où ailleurs, car la personne en question peut revenir sous la forme d'un spectre ou d'une goule, prêt à vous dévorer. On ne peut laisser son enfant sortir trop loin dans les bois, par peur de le voir se faire emporter par une des nombreuses créatures hostiles. Nous avons la chance de ne pas être en guerre ouverte, mais de nombreuses tensions font que les différentes races arpentant mon monde s'affrontent pour des parcelles de terrain. Et puis il y a les forces de la Nécropole... Des êtres vénérant le chaos et la nécromancie. Des êtres pour qui la vie elle même ne vaut pas la peine d'être vécue et qui feront tout leur possible pour faire passer les vivants au trépas. Les combattre demande parfois quelques sacrifices...

Elle caressa son bras, soufflant doucement. Se transformant doucement, ses cheveux devinrent blancs alors que ses yeux passèrent à un jaune or, tandis que ses pupilles se fendaient et que des oreilles de chats apparaissaient à la place des siennes. Son bras droit apparu par magie. Souriante, la tueuse fixa le jeune homme se trouvant à ses côtés.

- Heureusement, il existe des forces qui nous permettent de lutter. Mais celles-ci vous changent, si vous n'êtes pas assez fort pour les supporter. J'ai déjà vu des hommes chassant des créatures hideuses devenir aussi maléfiques que ces dernières, corrompus par leur propre cible. On apprend à se méfier de tout sur ma terre natal, car les plus belles roses...

Elle laissa le pouvoir de Tasogare s'écouler en elle, laissant ses yeux passer à l'écarlate, alors que de grandes crocs poussaient, et que ses ongles se changeaient en grandes griffes tranchantes. Sautant subitement de sa position, elle se retrouva avec une vitesse folle au dessus du jeune homme, suspendue à une branche noire, tel un félin se reposant en hauteur. S'allongeant doucement sur cette dernière, la tueuse bailla avant de ricaner et de sauter de la branche qui se trouvait à deux bons mètres de hauteur, retombant avec grâce sur le sol et fixant Shin.

- ... Sont souvent les plus dangereuses... Et pour survivre dans mon monde, j'ai dut me renforcer. Ce monde, n'est pas totalement différent sur ce point. Pour m'occuper, j'élimine quelques brigands pour le bien du plus grand monde, enfin lorsque je n'exerce pas mon activité principale. Dîtes moi, Shin Tsuki, dans votre monde, si ce dernier n'avait rien d'intéressant, est-ce que vous êtes assez fort pour vous battre? Certaines de mes cibles ne sont pas loins, accepteriez-vous de m'aider dans ma tâche? Promis, cela aidera la veuve et l'orphelin haha!

Ricanant doucement, la demoiselle se lécha ensuite les crocs, attendant la réponse du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Mar 10 Nov - 15:22

Je rigolai suite à la réponse d'Akemi. Elle avait toujours quelque chose à dire hein. C'était plutôt cool pour tout dire. Mais il y avait une chose qui était beaucoup moins cool. C'était notre discussion actuelle, alors qu'elle était en train de me présenter son monde. J'adorais l'action, l'aventure, le danger et tout ça hein... Mais je n'aurai vraiment pas aimé faire parti de son monde. Encore, tous les dangers du monde ne me dérangeaient pas tant qu'ils ne concernaient que moi... Mais risquer de voir revenir les êtres que j'avais perdu sous la forme de spectre ou autre et d'être obligé de les tuer moi-même pour survivre... Non ça devait vraiment être difficile. Tout comme le fait que laisser une personne un peu trop faible vagabonder pouvait mener à perdre cette personne pour toujours... Il n'y avait presque aucune liberté dans son monde en gros. Il fallait être puissant et faire de son mieux pour survivre et protéger les gens importants pour nous. De ce que je pouvais voir, son monde lui avait déjà coûté au moins un bras... Et encore ce n'était qu'une perte physique, je n'imaginais pas les douleurs mentales.

"Vivre là-bas n'a pas dû être facile. Je ne pensais pas qu'un tel monde existait."

Après chaque personne avait son lot de problèmes et de difficultés à surmonter hein. Plus intéressant que mon petit blabla, il se passait quelque chose d'étrange là. Elle se transformait là où c'était moi qui avait bu trop d'hydromel? Sauf que je n'avais pas bu aujourd'hui... Alors c'était bel et bien elle qui se transformait. Impressionnant, réellement. Elle ressemblait à un chat, cela me rappelait un peu les Neko qu'on pouvait voir dans certains mangas de mon monde. Elle avait cependant plus l'air d'un animal féroce que d'un animal tout doux... Bien qu'elle n'en demeurait pas moins mignonne. Et son bras n'avait-il pas repoussé comme par magie? Je détestais la magie n'oubliez pas. Mais je préférai considérer cela comme un phénomène unique à son monde ne pouvant être considéré comme de la magie. J'essayais de faire des concessions vous voyez? Elle me proposait quelque chose après m'avoir montré son agilité. Une agilité assez impressionnante d'ailleurs, tout autant que ses paroles étaient percutantes. L'aider à éliminer quelques brigands hein? Soit, mais je ne tuerais pas.

"Tu as en effet l'air sacrément dangereuse. Ce n'est pas comme si j'avais mieux à faire de toute façon. Dis m'en plus sur tes cibles."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Ven 13 Nov - 22:07

Akemi étira un large sourire sur ses lèvres à la fin de la phrase de Shin. Reprenant son apparence normale, elle attrapa sa cape de sa main gauche et la replaça autour d'elle, posant ensuite sa main sur le pommeau de son katana.

- Il s'agit de brigands officiant dans la région depuis environ trois mois. Pour une raison que j'ignore, ils sont parvenus à échapper à la garde locale, et n'hésitent plus à frapper les villages alentours, même en plein jour. Leur dernier méfait remonte à une semaine, où ils se sont rendus dans une ferme assez grande, et où ils ont violé la femme et la fille du fermier, avant de tuer ce dernier pour emmener la fille. Les autorités ont retrouvé son corps il y a deux jours. Le contrat est assez simple: ramener la tête du chef de la bande. Une fois la tête du serpent abattu, les autres fuiront. S'ils résistent, et bien, ce ne sont que des bandits, personne ne les pleurera.

Elle commença à avancer doucement vers les bois entourant les grands lacs. Marchant d'une allure douce et jouant sur son allure comme le ferait un mannequin défilant, le petit bout de femme gardait le calme et l'aura mystérieuse qui l'entourait habituellement.

- Dans ce monde, nous sommes redevenus faibles. Vous l'avez senti aussi n'est-ce pas? S'il faut que je m'occupe de petits brigands pour regagner ma force, je suis prête à exercer cette besogne. Cependant, j'ai une question qui me trotte dans la tête... Avez-vous déjà tué quelqu'un de vos propres mains?

Elle s'arrêta presque instantanément, se retournant pour observer le jeune homme. Il n'avait pas cette flamme, pas ce regard que ceux qu'elle côtoyait généralement avait. Et à moins qu'elle ne se soit trop habituée à la froideur de la mort au point de ne plus voir qu'au travers de ses yeux, elle doutait que le jeune asiatique qui lui faisait face ne soit une brute sanguinaire. Il était peut-être fort, bien qu'elle n'ait pas encore vu l'étendu de ses capacités, mais il ne semblait pas être comme ses pairs. Les élus venaient de mondes divers après tout, et si certains provenaient de monde hostile comme le sien, elle se doutait que d'autres places plus accueillantes faisaient venir des êtres un peu plus... Innocents. Bien qu'elle trouvait la chose peu probable dans le fond, après tout les dieux avaient leurs raisons... Et il était peu probable qu'ils ne fassent venir des personnes incapables pour défendre leurs intérêts. Quoique... Rien en disait qu'ils choisissaient vraiment. Enfin, Akemi voulait savoir si Shin allait être capable de tuer s'il le fallait. Assommer des bandits ne rimait à rien, et s'il ne se débarrassait pas de ses adversaires, il était fort probable qu'elle ne le fasse pour lui. La pitié sur les malfrats ne rendaient les gens que plus faibles. Et elle le savait parfaitement, car c'est elle qui faisait partie des malfrats en temps normaux.

- Ces bandits, s'ils survivent aujourd'hui, pourront s'en aller continuer leurs occupations ailleurs. Si leur chef est mis à prix, rien ne dit qu'ils s'arrêteront à sa mort. Si nous ne les arrêtons pas aujourd'hui, ils pourront violer et tuer de nouveau. Voulez-vous avoir la mort d'innocents sur la conscience? Ou bien souhaitez vous sévir contre ceux qui se moquent de la survie de ce qu'ils voient? Je ne sais pas comment la justice fonctionnait sur votre monde, ou si la logique des mots permettaient de stopper un tueur sanguinaire de perpétrer ses massacres, mais sur kosaten, c'est comme sur ma terre natale. Seule la justice du sang et de la lame prévaut.

Se remettant à marcher doucement, la demoiselle sifflota doucement. Un air mélancolique s'échappait de ses lèvres pourpres alors qu'elle laissait son instinct la guider, sachant pertinemment qu'elle tomberait sur le campement des bandits rapidement. Même si elle faisait partie d'un équipage pirate, les mots de la demoiselle n'étaient pas creux. Elle faisait partie de l'autre côté du miroir, de ceux qui habituellement, attaquaient sans répits d'autres bateaux, tuant parfois leur équipage, et les nuisibles sur sa route. Cependant, elle ne se classait pas au même niveau que ces bandits ridicules. Ils n'avaient aucune ambition, aucun but précis. Ils ne suivaient que leurs bas instincts afin de rassasier des désirs à courts termes. Elle, elle visait plus haut, plus loin, et sa survie en dépendait. Son équipage pirate, le sang qu'elle versait, elle le faisait pour une autre raison. Son désir profond, sa soif de sang, tout ça n'était lié qu'à une seule chose: sa survie. Et puis après tout, elle ne se préoccupait pas trop des notions de morales, elle n'était pas une sainte et elle le savait pertinemment. L'or suffisait à lui faire prendre partie, si tant est qu'il lui permettait aussi d'augmenter sa force, et d'assouvir ses désirs. La chose peut sembler paradoxale, mais un contrat était un contrat. Qu'il concerne une bande de bandits ne lui permettait que de prendre une meilleure face aux yeux de la population. Dans le fond, si la tête d'un fermier aurait été mis à prix, cela lui aurait été aussi égal. Sur Era Nécrolia, elle agissait déjà comme cela, et ça lui allait parfaitement. Sentant la présence des bandits proche, sa soif de sang augmenta, alors que sa main se refermait peu à peu sur la poignée de son arme. Nul doute que son aura meurtrière était palpable pour ceux étant capable de la discerner, et la violence de cette dernière montrait clairement les intentions de la demoiselle.

- Ils ne sont plus très loin. Une fois que nous irons vers eux et entamerons ce pourquoi on me paie... Préparez-vous à voir du sang couler, je n'aurais aucune pitié. Après tout, sur mon ancien monde, j'étais une tueuse à gage. Et aujourd'hui, le gage est la tête du chef de ces malfrats.

HRp: sorry pour le temps de rep, mon travail me tue avec un volume horaire de malade ces temps-ci. J'espère que le post ira!
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Sam 14 Nov - 20:41

Des brigands hein? Pas n'importe quel genre en plus... Des meurtriers, des violeurs. Des créatures de la pire espèce. Et tout ça pourquoi? Parce qu'ils se pensaient fort? Pour tout dire, ils méritaient sans aucun doute une bonne leçon, mais tuer n'était vraiment pas ma tasse de thé. Je préférai exploser quelqu'un et laisser quelqu'un d'autre faire le sale boulot si cette personne y tenait. Ce qu'il faut comprendre dans ma phrase, c'était que je ne comptais tuer aucun de ces brigands, mais que je ne m'opposerai pas à ce qu'Akemi tue qui que ce soit. Après tout, c'était son contrat pas le mien. C'était un plaisir de l'aider, mais je n'allais pas tuer simplement parce qu'on me le demandait. Les raisons qu'elle me donnait de les tuer étaient toutes valables et en auraient sans doute convaincu plus d'un, mais pas moi. Je ne comptais pas tuer, je ne tuerai pas un point c'est tout. Mais il fallait quand même que je me défoule un peu, et puis j'en apprendrai sans doute beaucoup sur elle en la voyant se battre. C'était la façon dont j'apprenais le mieux à connaître les gens au cas où vous ne le sauriez pas.

"Je ne compte pas tuer qui que ce soit mais si tu tiens à les tuer je ne t'en empêcherai pas."

Chacun sa façon de faire non? J'espérais qu'elle ne m'en tiendrait pas rigueur en tout cas. En réalité je m'en moquais un peu, on se connaissait à peine après tout, mais tant qu'à faire je préférais me créer des liens positifs plutôt que des liens négatifs. J'aimais les rivaux pas les ennemis et il y avait une grande différence entre ces deux catégories. Passons, nous étions donc en train d'avancer vers l'endroit où se trouvaient apparemment les fameux bandits. Moi je suivais simplement Akemi étant donné que je ne savais pas où étaient les cibles. Plus on approchait de l'endroit où étaient censés être les bandits plus je sentais l'envie de sang d'Akemi monter. Aucun doute, elle n'allait pas laisser une seule personne en vie. Cependant je ne les plaignais pas, ils avaient commis tellement de pêchés que le jugement devait s'abattre sur eux d'une manière ou d'une autre. C'était pour ça que les tueurs à gages étaient payés après tout. Pour ma part je me voyais plus garde du corps que tueur à gage, mais après tout était une question d'aspiration. Il ne fut pas très longtemps avant de finalement atteindre notre destination.

"Oh ne t'en fais pas! Je ne tue pas mais la vue du sang ne me dérange aucunement. On y va quand tu veux."

[Pas de soucis je comprends, et c'est parfait oui ^^.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Jeu 19 Nov - 0:51

- Et bien allons y alors.

Avec un calme impressionnant, la demoiselle se dirigea doucement vers le campement des bandits. Poussant quelques branchages avec son katana, Akemi sentit de plus en plus l'odeur des hommes buvant et s'empiffrant à mesure qu'elle s'approchait. Se léchant les lèvres, le petit bout de femme sortit finalement d'un petit bosquet, tombant nez à nez avec l'un des brigands qui s'était éloigné du groupe pour aller uriner. D'un geste vif, elle lui trancha la gorge et laisse un corps vide de vie retomber lourdement sur le sol, tandis que les autres types avaient à peine remarquer la scène. Marchant lentement en prenant le soin de passer au dessus du cadavre qu'elle venait de créer, le petit bout de femme siffla doucement, attirant l'attention du groupuscule.

- Bien, il est temps de se mettre au travail.

Lorsque les bandits chargèrent, Akemi continua d'avancer, esquivant avec une aisance dérangeante les coups des malfrats. Avec de courts mouvements, elle tranchait chaque fois une artère vitale pour mettre fin à la vie de ces déchets. Elle ne regardait même pas ce que faisait Shin, tout ce qu'elle entendait, c'était parfois deux trois mots échangés, mais surtout une pluie de coups ou de râles. Un cri attira son attention alors qu'un pauvret tentait de l'embrocher avec une épée bâtarde de pauvre facture. Dégageant la lame d'un geste vif, la tueuse répondit à l'attaque en enfonçant son arme profondément dans la glotte de son adversaire, avant de le trancher en deux pour permettre à son arme de sortir du tas de chaire. La scène pouvait sembler brutale, car Akemi agissait chirurgicalement, sachant exactement où frapper et quand afin de mettre un terme rapide à la vie des bandits. En son fort, elle voulait terminer sa tâche rapidement, mais voulait également que ces types saisissent toute l'horreur de voir avec des yeux impuissants ses amis ou ses proches se faire massacrer. Elle voulait qu'ils comprennent cette désolation qu'on ressentait en sachant sa mort venir tout en espérant en vain un quelconque secours. Elle voulait qu'ils souffrent... Et dommage pour eux, elle s'y connaissait dans ce domaine. Le but de l'attaque était aussi clair que de l'eau de roche pour elle. Il s'agissait de montrer à des monstres que les vrais monstres, eux, se retenaient jusqu'à ce qu'on les libère, et que lorsqu'ils agissaient pour une nation, c'était généralement des élus. Et qu'avec eux, le châtiment était immédiat.

Une flèche frôla le crâne d'Akemi alors qu'elle venait à peine de tuer une de ses cibles. Clignant des yeux et cherchant son adversaire, la tueuse remarqua finalement un homme, plus barbu et plus grand que les autres la viser avec un arc qui lui, n'avait rien de pauvre. Le chef des bandits sans aucun doute. Ricanant doucement alors qu'elle se déplaçait vers lui, ce dernier la remit en joue, bavant de rage.

- N'avance pas salope! Je te jure que si tu t'approches encore un peu, je décoche ma flèche! Et cette fois crois moi, elle se plantera soit dans ta poitrine, soit dans ta tête!

Ricanant doucement alors que ses cheveux changeaient de couleur pour prendre un rouge carmin et que de grandes crocs poussaient le long de ce qui était autrefois de simples canines.

- Si tu ne sais pas où ta flèche atterrira, tu as déjà perdu. Takeshi Nomunaki je suppose?
- La ferme! Tu vas voir si je vais perdre!

La flèche vibra, à une allure folle. L'air trembla sous sa course tandis qu'elle se dirigeait vers Akemi, qui ricana de plus belle, attrapant la flèche au moment où cette dernière allait toucher sa poitrine.

- La poitrine? Je m'en doutais.

Un grognement sourd fut la réponse que le chef des bandits lui lança, tandis qu'il jetait son arc pour dégainer son arme. Prenant en main ce qui semblait être un tachi de bonne qualité, la brute ricana à son tour, attendant que le petit bout de femme ne bouge. Se cabrant en avant doucement, Akemi laissa sa robe choir sur le sol pour lui offrir plus de mobilité, se retrouvant uniquement en sous-vêtements alors que le tatouage de Tasogare dansait dans son dos, le dragon prêtant sa force à la femme. Les deux mains griffus de cette dernière se plantèrent dans le sol, avant de la propulser vers sa cible, qui aux vues de son regard, avait grandement sous-estimé la vitesse féline de son adversaire. Plantant ses griffes dans la poitrine du bandit, Akemi délogea le coeur de sa proie de sa cage thoracique avant de l'éclater entre ses griffes, laissant le corps mou du malfrat s'écraser dans une gerbe de sang. Souriante et ricanante, la femme jaugea le reste du campement, visiblement insatisfaite de son combat.

- Tu n'étais pas celui que je cherchais.. Trop faible et trop idiot. Mais ton chef est là, je le sais... Je le trouverais, même si je dois tous vous faire vivre l'enfer avant.

S'élançant à la fin de sa phrase vers quatre bandits qui fonçaient vers elle, un rire sadique se fit entendre dans le campement, à peine étouffé par le cri des bandits qui subissaient la soif de sang d'Akemi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Jeu 19 Nov - 12:19

Pour exécuter ce travail, Akemi et moi nous sommes tout simplement séparés. Nous n'avions premièrement pas les mêmes méthodes en tête de toute évidence, et deuxièmement cela serait sans aucun doute beaucoup plus rapide pour ratisser toute la zone et trouver celui dont il fallait ramener la tête. Ne vous faites pas d'idée hein, je ne comptais trancher la tête de personne ni même tuer qui que ce soit. Mais c'était bel et bien la mission de la jeune femme et je comprendrais qu'elle le fasse. Je lui avais moi-même dit précédemment, je n'allais pas tuer mais je n'allais pas non plus l'empêcher de tuer. Je l'avais regardé partir avant de partir moi-même de mon côté. Avant même de rencontrer mes premiers adversaires, j'entendais des cris de terreur de haine et de tout ce qui prouvait qu'Akemi avait commencé son oeuvre de destruction. Cela était un avantage car elle alertait tout le monde et qu'il n'y avait pas vraiment à chercher pour trouver des adversaires. Le problème était que la plupart allaient vers là-bas, je n'avais donc que peu d'adversaires. Hormis ceux qui tentaient de s'enfuir que je neutralisais d'un coup net en pleine nuque, juste histoire de les faire tomber dans l'inconscience.

Je finis par arriver à un endroit où il y avait enfin un peu de monde. Une petite dizaine de bandits dont l'un possédait une énorme épée qu'il n'était possible de manier qu'avec ses deux mains. Sans doute le chef des bandits, autant dire qu'il était sûrement plutôt lent. S'il était rapide cela serait plutôt difficile à gérer mais aussi très intéressant. Il me parlait mais je ne l'écoutais pas vraiment, j'entendis tout de même quelques mots... Des mots me disant qu'ils allaient me faire la peau, blablabla... Tandis que deux des bandits s'approchaient de moi, j'exécutais une double paume, une chacun, afin de les envoyer paître un peu plus loin. Le troisième eut le droit à un violent coup de pied dans le plexus solaire qui le fit s'écrouler à genoux devant moi. Je continuais à avancer et tandis qu'un me fonçait dessus, j'attrapais sa main et le faisait passer par dessus mon épaule. Le suivant eut le droit à un très bel uppercut visant la pointe du menton et lui faisant perdre le contrôle de ses jambes. Quant aux suivants, je vous passe les détails mais je les avais tout simplement tous éclatés. Après en avoir fini avec le dernier, l'épée du chef s'abattit sur moi mais je l'esquivai in extremis. Il semblait de mauvaise humeur lui. Comme je l'avais supposé il n'était pas très rapide, du menu fretin en gros. Je passais rapidement derrière lui tandis qu'il tentait un nouveau coup d'épée. Arrivé derrière lui, je lui mis un violent coup de pied derrière le genou ce qui eut pour effet de le forcer à mettre un genou à terre. Je fis pareil avec le deuxième m'assurant à chaque fois de casser les deux. Je passais désormais devant lui et lui mit un violent coup de pied dans la mâchoire, l'impact fut si violent qu'il lâcha son épée. Je le regardai alors dans les yeux et soupirai.


"Pourquoi avoir été aussi stupide? Profiter de votre force pour soumettre d'autres personnes. Peux-tu désormais ressentir ce que ça fait d'être impuissant. Je ne te tuerai pas... Mais ma partenaire par contre. Pauvre de toi, mais bon tu le mérites, tu ne penses pas?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 22 Nov - 13:12

Quatre bandits venaient de s'effondrer sur le sol, leur corps encore mutilé par les griffes d'Akemi, lorsque cette dernière se tourna et remarqua que Shin semblait en plein combat contre un des chefs de malfrats, peut-être était-ce celui qu'elle cherchait? La demoiselle trouva cela étrange que sa cible se laisse avoir aussi facilement, mais allait avoir l'occasion de vérifier s'il s'agissait bien de lui dans quelques minutes.

Esquivant un coup d'estoc, la tueuse arracha le bras de son adversaire avant de s'en servir comme d'un fouet, frappant le pauvret qui lui faisait face au visage. Ce dernier s'effondra dans un cri étouffé, avant de recevoir un violent coup de griffe dans la gorge qui l'envoya dans le royaume des morts. Sprintant aux travers du camp, Akemi se mit à sauter dans les arbres, passant de branches en branches pour prendre à revers quelques malfrats qui tentaient de fuir. Ils eurent tous le même châtiment: une mort rapide mais douloureuse.

Atterrissant doucement derrière Shin, la femme aux yeux carmins marcha doucement vers son allié du moment, ricanant doucement. Sa soif de sang était à son paroxysme et l'envie de tuer tous les types présents dans le camp devait se lire sur son visage. Se penchant doucement sur son allié, elle passa sa main sur sa joue tout en riant d'un petit rire cristallin.

- Allons Shin, j'espère que vous n'avez pas trop abîmé son visage, il me faut sa tête, mais il faut aussi qu'elle soit en bon état!

Ricanant de plus belle, la tueuse contourna le jeune homme pour se placer dans le dos du chef des bandits alors que d'autres malfrats approchaient de leur position. S'agenouillant pour faire face à sa cible, Akemi analysa son visage avant de murmurer le prénom de sa proie, ce qui la fit tressaillir doucement. Il s'agissait bien d'elle. Merveilleux.

- Tu es mort mon cher... Tu n'aurais pas dut attaquer une ville de Minshu, encore moins les fermes alentours. Tu sais... A agir en monstre, on ne fait qu'en faire apparaître des plus gros. Malheureusement pour toi, un monstre tel que moi rôdait dans ce pays...

Comme seule réponse, le bandit crut bon de cracher au visage de la demoiselle, éclaboussant sa joue d'une gerbe mélangé de sang et de salive. Se léchant les lèvres alors que le bandit affichait une mine confuse, elle trancha rapidement le cou de sa cible avant d'arracher sa tête de son corps. Se mettant debout et faisant face aux malfrats qui s'étaient stoppés soudainement, un nouveau rire s'échappa de la gorge du petit bout de femme.

- Messieurs, voici ce qu'il en coûte de défier des élus, et Minshu. Vous avez le choix, rester et tenter de combattre. Voyez ce que cela donne... Ou bien fuir vers d'autres terres, ou vers l'océan. Qui sait, un équipage pirate vous recrutera peut-être? Hahaha...

Il ne restait plus qu'une dizaine de bandits, les autres avaient tous été soit tués, soit assommés par Shin. Bien que l'envie de les abattre un à un plaisait à la demoiselle, elle se disait que cela aurait peut-être froissé son allié du moment. Sa phrase n'était pas innocente non plus, le Nidhogg se trouvait assez près des côtes et peut-être que Fortune pourrait tirer profit de quelques uns de ces types. Qu'il s'agisse de faire usage de leurs corps vivant, ou non. Observant ses adversaires décarpirent comme des lapins face aux loups, la demoiselle se retourna pour sourire à Shin avant de marcher doucement vers sa robe, attrapant au passage un sac de cuir où elle y déposa la tête de sa cible. S'étirant aux côtés de sa robe, le petit bout de femme utilisa un sceau d'eau pour enlever le sang qui se trouvait sur sa peau, ne se souciant que peu des poses suggestives qu'elle aurait put prendre face à son allié. L'avantage était qu'elle se trouvait en sous-vêtements et que donc, le sang fut rapidement nettoyé. Une fois "propre", elle se sécha avec des draps qui avaient été étendus plus tôt par les malfrats. Par la suite, elle enfila sa robe traditionnelle et repris son apparence habituelle, ses cheveux redevenant noirs alors que son bras droit disparaissait. Passant sa cape sur ses épaules, elle soupira doucement en réajustant son katana à sa ceinture, avant d'attraper le sac de cuir et de fixer le jeune homme qui l'avait aidé.

- Bien, j'ai ce qu'il me fallait. Voulez-vous m'accompagner jusqu'à la ville proche? J'aimerais vous faire profiter d'une part de ma récompense. Tout travail mérite salaire après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 22 Nov - 13:42

Il allait mourir. Je le savais et il le savait sans doute autant que moi. Tout comme toutes les personnes qui étaient présentes en ce moment. Il avait eu la malchance de voir un contrat être mis sur sa tête. C'était vraiment pas de chance hein? Trop tenter la chance pouvait en effet être très dangereux. Et c'était ce qu'il avait fait en s'en prenant aux fermes de Minshu, au point d'attiser la haine d'une ou de plusieurs personnes qui avaient alors fait appel à un mercenaire. La roue tournait toujours il ne fallait pas l'oublier. Dans ce genre de situations, la fameuse phrase ou même proverbe disant que qui semait le vent récoltait la tempête était particulièrement adapté. Tous étaient un peu en pause en attendant la décision de la jeune mercenaire, allait-elle le tuer ou non? Tous connaissaient la réponse mais personne n'osait bouger. Oui, car les camarades du chef des bandits étaient là, mais ils savaient quel destin les attendait si ils bougeaient ne serait-ce que de quelques mètres. Finalement le bourreau décida d'en finir avec sa victime après que cette dernière lui eut craché dessus. La tête fut ainsi décollée du corps. Un spectacle des plus morbides.

Leur chef étant hors combat, les bandits n'avaient plus le courage de faire quoi que ce soit, c'était prévisible. Enfin, parler de courage pour des personnes aussi viles que ces bandits était peut-être malvenu. Ils n'attaquaient qu'en groupe et ne s'attaquaient qu'aux faibles. On ne pouvait pas décemment lier le courage à leur personne. Ils étaient lâches, le genre de personnes que je détestais viscéralement. Akemi leur donna la chance de s'enfuir, ce qui m'étonna légèrement d'ailleurs. Enfin, sa mission était accomplie alors je suppose que tuer d'autres personnes ne lui apporterait rien. Peu importe, après que tous aient fui la queue entre les jambes. La jeune femme qui, je ne l'avais pas précisé, été en sous-vêtements entrepris de nettoyer le sang qu'elle avait sur elle, de se sécher et de se rhabiller. Elle mit aussi la tête du bandit dans un sac en cuir afin de la transporter. Elle se retrouva dans tous un tas de positions des plus subjectives qui auraient sans doute fait fantasmer plus d'un homme mais ça ne me faisait pas grand chose. Elle n'était pas pudique, je ne l'étais pas non plus franchement alors quelle importance? Je rigolais cependant un peu intérieurement quand je pensais à ce qu'avait dû se dire le chef des bandits quand il s'était fait tuer par une femme en sous-vêtements, une femme qu'il aurait sûrement adoré violer s'il l'avait pu qui plus est. Passons, Akemi avait repris sa forme normale et me proposait maintenant de l'accompagner à la prochaine ville...


"Pourquoi pas? Je n'ai rien de mieux à faire de toute façon. Je te suis. Tu as eu ta dose de massacre pour aujourd'hui alors? Ou ils n'étaient pas suffisant pour étancher ta soif de sang?"

Je lui faisais un petit sourire après avoir dit cela. Il fallait avouer qu'ils avaient vraiment été faibles pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 22 Nov - 18:18

- Hahaha, vous pensez vraiment qu'il suffit de quelques malfrats pour étancher la soif d'une femme comme moi?

Ricanant doucement, elle invita son allié à la suivre, marchant lentement et enjambant les corps encore tièdes des brigands qu'elle avait abattu. Ils marchèrent ainsi quelques longues minutes, passant par la forêt et repassant devant les grands lacs. S'arrêtant quelques instants devant les grandes étendues cristallines, Akemi souffla doucement, observant le soleil qui se couchait sur les lacs.

- Ce monde abrite tout de même des spectacles d'une rare beauté... Des scènes comme celles-ci me rendent nostalgique, mon monde possédait pareils joyaux, que je ne pourrais plus observer.

Se remettant à marcher le long de la rive, la demoiselle se demandait si le jeune homme qui l'accompagnait était lui aussi nostalgique de son monde. Elle ne savait pas si tous les élus se plaisaient ici. Elle n'était personnellement pas gênée à l'idée de se trouver sur Kosaten, même si le sceau qui marquait sa chaire était un grand malus, ce monde là était bien plus paisible que celui sur lequel elle vivait auparavant. Sur ce monde, elle pourrait construire de nombreuses choses, et continuer sur la voie dans laquelle elle s'était lancée. Et puis, des êtres comme Shin la rendait curieuse, leurs coutumes et leurs mots étaient complètement différent de ce qu'elle entendait par le passé. Le sang et les massacres d'Akemi n'avaient pas gênés outre mesure le jeune homme, ce qui prouvait sa force mentale. Mais il était encore trop jeune pour comprendre l'innocence que reflète l'objection de conscience et le refus de tuer. Enfin, cela ne la concernait pas de toutes façons. Il aurait put faire une bonne recrue pour l'équipage, mais la tueuse doutait que le jeune élu ne puisse se familiariser avec le monde de la piraterie.

Continuant sa route sur quelques kilomètres, ils arrivèrent à la tombée de la nuit dans la fameuse ville où ils devaient se rendre. Lorsque les gardes approchèrent, ils firent un signe à Akemi, la reconnaissant. L'un des gardes possédait un sourire béat sur le visage, incapable de contenir son plaisir de voir le petit bout de femme et son désir pour elle. Malheureusement pour lui, il n'était pas coutume aux chiens de races de s'accoupler avec des bâtards. Faisant tout de même un petit signe au type, ce dernier déglutit légèrement alors qu'elle passait à ses côtés. Se dirigeant directement vers le bureau du chef de la garde, Akemi lança le sac de cuir sur la table de ce dernier qui grognait, mécontent qu'on ne vienne le déranger à cette heure. Un cri de dégoût s'échappa de sa gorge alors qu'il apercevait la tête du bandit, refermant de suite le sac et le jetant à l'un de ses hommes, lui ordonnant de mettre la tête sur un pique afin de donner un message aux bandits potentiels. S'asseyant sur une chaise en bois qui menaçait de s'effondra, le chef de la garde attrapa une bourse et la jeta à Akemi. Mesurant le poids de cette dernière, la tueuse laissa un sourire discret se dessiner sur ses lèvres.

- Voila votre récompense comme convenu, chasseuse de prime... Je regrette que nous ayons dut faire appel à des élus et à quelque chose d'aussi stupide pour des bandits, mais mes hommes ne parvenaient pas à les débusquer.
- Soyez sans crainte, il ne reste plus grand chose à débusquer à présent.
- J'espère bien, on vous paie pour cela après tout.

Ricanant de sa voix cristalline, Akemi salua le garde et quitta les lieux. Une fois dehors, elle vida le contenu de la bourse et donna la moitié de la récompense à Shin, lui souriant.

- Voila votre part, une moitié égale à la mienne. Je doute que le métier de chasseur de primes ne vous plaise grandement, essentiellement car il faut tuer de nombreuses fois, mais pour cette chasse, prenez au moins ceci.

S'étirant doucement, le petit bout de femme remarqua une taverne-auberge un peu plus loin. Amusée, elle tapota l'épaule du jeune homme pour avoir son attention.

- Dîtes moi Shin, dans votre monde, aviez-vous le droit de boire de l'alcool? Si vous le désirez, allons prendre à boire, même s'ils étaient faibles, les bandits que nous avons combattu nous ont quand même fait transpirer, alors autant aller se détendre, n'est-ce pas? Au pire des cas, si vous ne tenez pas l'alcool, je suis sûr qu'ils doivent servir un ou deux jus de fruits...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 22 Nov - 19:46

A la réponse d'Akemi je rigolai légèrement. Comme je m'y attendais, sa soif de combat et de sang étaient loin d'être étanchées. Ce n'était pas étonnant au vu de la faiblesse des ennemis que nous venions d'arriver. Certains diraient même qu'ils n'étaient même pas bons à tuer. Mais un contrat était un contrat n'est-ce pas? C'était en tout cas comme cela que la jeune femme devait voir les choses. Notre trajet ne fut pas vraiment bruyant. Nous nous déplacions sans grand bruit tandis que le temps passait. Bien sûr nous échangions quelques paroles de temps en temps. Nous nous arrêtâmes par exemple au niveau des grands lacs. Le soleil était en train de se coucher et il donnait l'impression de carrément entrer dans le lac. Tout comme Akemi l'avait dit elle-même, Kosaten recelait vraiment des paysages magnifiques. Des merveilles. Je ne pouvais cependant pas simplement répondre d'un simple acquiescement si? Il fallait communiquer un peu, surtout que j'étais plutôt du genre bavard moi. J'allais donc bien évidemment répondre à ma partenaire du moment, cette chère Akemi.

"Oui c'est vraiment magnifique. Pour ma part il n'y avait que peu de spectacles aussi beau que celui-ci. Le désavantage de vivre dans un monde technologique."

Oui, mon monde ne m'avait jamais offert tel spectacle. Mais avais-je simplement déjà essayé de voir de tels spectacles? Pas vraiment en fait. C'était ça mon problème dans mon monde, j'étais tellement désintéressé de tout sauf le combat et la compétition, que je passais à côté d'énormément de choses. Mais c'était trop tard pour regretter n'est-ce pas? Et encore plus tard pour être nostalgique. Je n'étais pas vraiment le genre nostalgique de toute façon, ou plutôt j'essayais de ne pas l'être. Après tout le passé c'était le passé, et on ne pouvait jamais revenir en arrière, qu'on aie été heureux ou pas. C'était comme ça et puis c'est tout. Nous arrivâmes finalement au poste de garde où un des gardes lorgnait tout bonnement sur Akemi, ce qui me fit légèrement sourire. Je la laissais faire ce qu'elle avait à faire et une fois que cela fut fait. Nous sortîmes tous les deux et elle me passa la moitié de l'argent de la récompense. Que je mis dans ma bourse. Elle me proposa alors d'aller à la taverne. Me demandant au passage si je buvais de l'alcool. Je rigolai alors légèrement.

"Je ne suis pas un enfant tu sais? Je bois de l'alcool sans problèmes. Après si tu veux des jus de fruits, je peux comprendre. Allons-y."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Lun 23 Nov - 17:52

- Les jus de fruits peuvent se marier à merveille avec l'alcool, pourquoi ne pas allier les deux?

Le ton était humoristique, la demoiselle se plaisait à taquiner son allié du moment. Se dirigeant dans la taverne donc, elle y entra la première, observant le silence qui venait de s'installer à son arrivée. Souriant délicatement à la foule majoritairement masculine, le petit bout de femme commença à marcher doucement vers une table un peu excentrée, alors que les clients de la place reprenaient leurs discussions.

S'asseyant avec grâce sur l'une des assises, la demoiselle observa l'endroit avec attention. Si la taverne ne débordait pas de richesse, elle était cependant de bonne qualité et semblait de bonne fréquentation. Enfin, si tant est qu'une auberge de ville puisse avoir bonne fréquentation. Disons que cela semblait un peu mieux que d'autres coupes-gorges où elle était allée boire par le passé. Elle laissa Shin s'asseoir, puis attendit qu'une aubergiste ne vienne la voir pour passer sa commande. Pour elle, c'était simple: elle demandait l'alcool local. Une bouteille, juste pour elle. Versant le liquide cristallin dans une coupelle, elle tendit cette dernière au jeune homme qui lui tenait compagnie, un petit sourire moqueur aux lèvres.

- Santé!

Le liquide traversa sa gorge, y laissant une délicate sensation de chaleur et d’enivrement. Déposant la coupelle sur la table pour se resservir de l'alcool, Akemi fixa le fond de la salle quelques instants, avant de soulever la coupe de nouveau pour boire.

- Au fait Shin. Quel est votre but sur Kosaten? Avez-vous un objectif précis ou bien souhaitez vous simplement errer?

La question se posait. Si elle même avait un but précis, il n'était pas dit que les autres élus avaient chacun une motivation propre et un désir particulier. Elle pensait même que la plupart devaient rester hébété par le fait de se retrouver dans un monde complètement différent du leur, surtout s'ils venaient d'un monde dit "technologique", qui semblait à l'opposé de Kosaten. Akemi pour sa part n'avait pas eu trop de mal à se fondre dans cette terre d'accueil, sûrement car bon nombre de paysages et structures lui rappelaient son village natal, ou bien parce qu’elle ressemblait énormément aux filles locales, bien que drastiquement différente sur de nombreux points. Se versant de nouveau à boire, la demoiselle écouta la réponse du jeune homme, avant de sourire doucement.

- Et dans votre ancien monde, aviez-vous réalisé ce que vous désiriez? Ou bien étiez-vous également dans une quête particulière? Je connais des élus qui possédaient tout, et d'autres qui ne possédaient plus rien avant de venir ici... Et je me demandais dans quelle catégorie vous pouviez être placé.

Elle but alors le contenu de sa coupelle, s'apprêtant à écouter la réponse de Shin. Alors que ce dernier ne parlait, elle ne put entendre la fin de ses mots car son attention fut attirée par cinq hommes qui s'approchaient, visiblement avec une idée salace en tête, de sa table. Les types semblaient décidés à venir perturber la discussion entre les deux élus, sans doute dans l'optique de séduire, ou profiter, de l'élue au bras unique. C'était le principal soucis quand on était petite, jolie et avec un bras en moins, les hommes musclés tentaient souvent de profiter de ce qu'ils pensaient être une "faiblesse"...
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Lun 23 Nov - 21:19

Pour le coup je laissais le dernier mot à Akemi. Il était vrai que l'alcool et les jus de fruits étaient tout sauf incompatibles. Beaucoup de jeunes faisaient cela dans mon monde, lors de soirées ou d'autres événements qui valaient plus ou moins la peine de boire. Après, il fallait avouer que tout dépendait de la personne, pour certains toutes occasions étaient bonnes pour boire. Je ne faisais pas vraiment parti de cette case là, mais il fallait avouer que je ne me refusais jamais un petit peu d'hydromel. Il était tellement bon en même temps. Beaucoup moins fort que le Saké de mon pays certes, mais tellement plus goûteux... Et ce, sans qu'il y ait besoin d'ajouter un quelconque jus de fruits. Bref, nous arrivâmes finalement dans une taverne. Comme vous vous en doutez peut-être, Akemi fit sensation quand elle entra, mais les discussions reprirent bien vite leur cours. Tout comme notre discussion autour d'un verre. Akemi se montra tout d'un coup assez curieuse, on ne pouvait pas vraiment dire que cela m'étonnait cependant. Mon but à Kosaten hein? En voilà une bonne question, mais j'avais déjà la réponse!

"Mon but? C'est simple, je veux devenir le meilleur artiste martial de tout Kosaten."

Mes yeux brillaient comme ceux d'un enfant qui venait de dévoiler son plus grand rêve, et c'était un peu le cas en fin de compte, bien que je n'étais plus un enfant. Quant à ce que j'avais accompli dans mon ancien monde... Il n'y avait rien qui me semblait digne d'en faire des histoires. Pour moi, tout ce que j'avais fait était d'un ennui mortel, à quelques exceptions près. Bien entendu, il y avait eu des choses qui avaient marqué ma mémoire, sans doute pour toujours d'ailleurs. Mais ce n'était rien comparé à la marque que laisserait en moi le fait de devenir un jour le meilleur combattant de Kosaten. Tel un gladiateur des anciens temps, je voulais collectionner les victoires, sans pour autant devoir tuer qui que ce soit. Mais dans mon monde, je ne pouvais que penser à des choses, rêver et laisser mon esprit vagabonder. Ici, je pouvais agir réellement! Pas seulement rêver mais aussi réaliser mes rêves, ne pas seulement laisser mon esprit vagabonder mais vagabonder tout court. Ici, j'étais libre. Je bus une nouvelle gorgée d'alcool avant de répondre à la question d'Akemi.

"Dans mon monde d'origine, je n'avais pas vraiment d'objectifs alors je ne pense pas pouvoir prétendre avoir réalisé quoi que ce soit. J'avais des choses mais elles ne m'intéressaient pas vraiment. J'étais un éternel insatisfait je suppose. Et toi alors? Quels sont tes buts ici? Tu n'aspires pas simplement à être chasseuse de prîmes si?"

J'étais à peu près sûr qu'Akemi n'avait pas entendu tout jusqu'au bout. Pour la simple et bonne raison qu'une demi dizaine de gugusses approchaient d'eux. Encore des personnes qui voulaient faire des folies du corps de la jeune femme je suppose. Ils s'adressèrent directement à elle en faisant comme si je n'existais pas. Mon pied suffit à très simplement balayer un d'entre eux... Comme si c'était un accident bien entendu. Je rigolais alors, mais ils n'avaient de toute évidence pas apprécié ma blague. Un tenta de me prendre par les cheveux, il eut le droit à un joli coup de coude dans les bourses. Un autre eut la chance de se faire éclater une bouteille d'alcool sur la tête. Je fixais les deux restants, attendant de voir leur réaction. Allaient-ils être un minimum intelligents?

"Il faudrait penser à être un peu moins sexy chère Akemi, tu provoques le désir de tous ceux qui te croisent semblerait-il."

Je rigolai légèrement suite à ma phrase, quant aux deux autres imbéciles. Je n'en avais pas grand chose à foutre en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 29 Nov - 21:34

Un rire cristallin s'échappa de la gorge de la jeune femme, toujours assise alors que son allié venait d'étaler deux des débiles venus les interrompre.

- Dois-je en conclure que mon charme opère aussi sur vous mon cher Shin?

Un sourire moqueur se dessinait sur les lèvres écarlates de la tueuse alors qu'elle s'étirait doucement, se relevant avec grâce.

- Messieurs, vous qui êtes venus pour parler avec moi. je suis navrée, mais j'étais tranquillement en train de boire un verre avec un ami. Je vous prierais de partir de cet établissement, en ramassant vos amis par terre. Je n'aimerais pas que ce charmant endroit ne devienne une scène sanglante...

Un type grogna quelque chose, visiblement, le petit coup de pied puis la démonstration de Shin les avaient un peu énervés. L'un d'eux, fixait d'ailleurs Akemi comme un trophée que le jeune homme lui empêchait d'acquérir. Il fallait mettre fin à cela, et vite. Soupirant doucement en avançant d'un pas, la demoiselle commença à se transformer petit à petit, l'alcool accentuant les choses.

- Shin.. Je n'ai malheureusement pas entendu la fin de votre réponse. Sachez cependant que si sur votre monde vous étiez insatisfait, alors peut-être que Kosaten vous offrira ce que vous recherchez... Quand à moi si jamais vous vous posiez la question... C'est simple...

Elle s'élança, soulevant deux des trois types restants, serrant leur gorge dans un grognement animal, tandis que ses yeux fendus écarlates fixaient la profondeur même de leur âme. L'auberge entière était devenue silencieuse, et les regards de toutes les personnes présentes se tournaient vers le duo et ses agresseurs. Serrant un peu plus sa poigne, Akemi attendit que les deux types ne perdent connaissance avant de les laisser choir sur le sol. Léchant ses crocs, elle fixa le dernier encore debout, comme une félin savourant d'avance son futur repas.

- Je souhaite défier les dieux eux mêmes!

En un clin d’œil, le troisième type se retrouva avec la tueuse sur le dos, cette dernières griffant doucement son visage, dessinant un cœur sur sa joue. Ricanant alors qu'elle le relâchait, elle intima au type de partir avec ses "amis". Aidé par quelques personnes de l'auberge, les fauteurs de troubles furent rapidement mit dehors alors que le petit bout de femme reprenait son apparence, et retournait s'asseoir comme si de rien était. Elle commençait à être las de cet endroit et de ces mentalités stupides. Baillant pour montrer son ennui, elle fixa Shin avec un petit sourire.

- Dîtes, une fois que nous aurons achevé de boire, que souhaitez-vous faire? Je suis certaine que les lacs doivent être encore plus beaux la nuit... Et puis, même si je connais la garde, je ne pense pas qu'ils seront content si nous neutralisons tous les gus qui viennent me voir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   Dim 29 Nov - 23:19

"Pas vraiment, je dois cependant avouer que..."

C'était plus simple de ne pas continuer ma phrase pour le moment. Pour quelle raison? Peut-être parce qu'elle avait déjà commencé à s'adresser aux hommes qui allaient devenir des victimes dans très peu de temps. Elle n'avait déjà pas réussi à entendre la fin de ma précédente phrase, je savais de ce fait qu'il était inutile d'en dire plus jusqu'à ce que les hommes soient au sol, ou morts dans le pire des cas. En attendant? J'étais tranquillement en train de siroter mon alcool, un verre d'alcool pur pour mon premier verre, et d'alcool mélangé avec un peu de jus de fruits pour le second. Heureusement pour moi je tenais bien l'alcool et cela ne rendait le combat que plus amusant à regarder. Je constatai ainsi qu'Akemi allait plus jouer avec les hommes stupides qu'autre chose. Elle avait sûrement eu sa dose de sang tout compte fait? Qu'importe les raisons, j'étais bien content de la voir simplement combattre. Et son ambition... Défier les dieux eux-mêmes! C'était tellement excitant! Aha, elle en avait du courage et de la détermination, j'aimais beaucoup ce genre de caractère!

"Je disais donc que je dois avouer que ta façon de combattre me stimule énormément."

Les grands lacs en pleine nuit? Assurément que cela devait être un spectacle émerveillant. Une fois que nous aurions fini de boire, ce serait un plaisir d'y retourner en sa compagnie. Pour reprendre sur le physique de la jeune femme, elle ne m'attirait aucunement de par ses formes voluptueuses et tout le reste. Mais sa façon de combattre, ce côté animal... On pouvait dire que c'était putain d'excitant! Excusez mon vocabulaire si ce dernier vous outre quelque peu mais il fallait bien que j'exprime ma façon de penser de manière directe, vous ne pensez pas? J'acquiesçai légèrement avec un sourire satisfait. Je ne pouvais pas vraiment parler étant donné que j'avais la bouche pleine d'alcool. De l'alcool que je prenais un plaisir fou à avaler. C'était un savant mélange que je venais de faire là, mais je n'en dirai pas plus. Chacun avait le droit d'avoir ses petits secrets n'est-ce pas? Je finissais finalement la dernière choppe d'alcool que nous avions commandé, et je n'étais pas vraiment d'humeur à commander plus que cela. Je me levai alors en tendant la main à la jeune femme.

"On y va alors? Aux Grands Lacs."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]   

Revenir en haut Aller en bas
Une Baignade... Dérangée [PV Akemi Tokugawa]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» Une petite baignade [libre]
» Baignade nocturne [ Pv Sky ][Hentaï]
» Une baignade dans l'eau geler (libre)
» Baignade matinale [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Grands lacs-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.