Partagez | .
La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]
Invité Invité

-



MessageSujet: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 2 Nov - 20:41

Entre Tokonatsu et la forêt luxuriante, qui avait-il? Chikai! Et oui, il fallait tout de même que je fasse une escale dans la capitale de mon Empire. Les seules fois où j'avais mis les pieds là-bas, c'était quand je m'étais réveillé et quelques fois pour quelques escales durant mes voyages pour manger ou dormir. Directement après j'avais été au temple du Soleil, j'avais voyagé à travers pas mal de territoires... Enfin, les neutres et Seika mais je n'étais que très rarement repassé dans la Capitale. Maintenant que j'avais un peu mieux compris les ficelles de Kosaten, peut-être que la capitale avait des choses à m'offrir? Parce que la première fois, cette ville me semblait juste irréelle et maudite. Pourquoi maudite? Parce que je pensais que j'étais ici par magie et que je détestais la magie, genre viscéralement. Je pense que je n'avais pas eu la réaction la plus violente ou la plus déroutante cependant. J'avais bien vite relativisé en tentant de m'adapter un maximum. Les autres fois j'y étais juste passé comme ça. Aujourd'hui j'avais plutôt bien réussi à relativiser les choses et je pouvais me permettre de rester une petite journée à Chikai histoire de pouvoir dire que je connaissais vraiment la capitale de mon territoire. Jusqu'à maintenant je voyageais comme il me le plaisait, je m'étais fait des amis, des relations plus ou moins positives, et je comptais bien continuer. Seul réel point noir pour le moment, j'étais encore faible.

Il y avait beaucoup de monde aux alentours de Chikai. C'était différent des territoires neutres et ses villes uniquement fréquentées par les marchands et des gens qui passaient par là. Il y avait énormément de vie ici, cela se ressentait dès qu'on mettait un pied dans la ville. J'étais immergé dans une ambiance particulièrement vivante! Cela me rappelait un peu la première fois que j'étais allé à Tokyo, une foule comme jamais je n'en avais vu auparavant. Enfin, là je parlais de Tokyo, parce que Chikai était tout de même un peu moins animée et remplie que Tokyo. Enfin je crois. Désolé, je dis des choses sans aucun intérêt là, j'étais souvent décontenancé quand il y avait autant de monde. Il fallait que je fasse attention à ne pas percuter quelqu'un, ce serait stupide et vraiment cliché pour le coup. Des idées? Comment ça je n'ai qu'à me débrouiller? Vous êtes pas du genre sympa vous. Qu'il en soit ainsi, j'allais dans un bar pour manger un morceau, comme toujours. Le bar était bondé, toutes les tables étaient prises. Putain la barbe. Ah, il y avait une table là-bas! A laquelle une personne venait de s'asseoir. Merde j'avais été trop lent! Je m'approchai quand même, je n'avais pas vraiment le choix.


"Dis moi, ça te dérangerait qu'on partage cette table? Comme tu l'as sans doute remarqué y a plus une table de libre dans ce bar."

Oui c'est cliché aussi! Mais vous aviez qu'à m'aider bande de méchants!


Dernière édition par Shin Tsuki le Ven 20 Nov - 12:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 2 Nov - 23:03

Ce retour aux sources, à Chikai, m’avait fait le plus grand bien. Déjà parce que j’avais dans l’après-midi fait une rencontre plus qu’inattendue dans le cimetière –et non, cette rencontre concernait quelqu’un de vivant !-, mais aussi parce que… parce qu’il n’y avait pas besoin de réelle raison en fait. Bien que j’étais encore une récente élue, n’ayant vu la capitale du phénix pour la première fois il y avait seulement quelques semaines, je me sentais réellement chez moi entre les murailles de la chaleureuse ville. Et pas seulement : Tout le territoire de flamme exprimait une chaleur et une pureté m’étant agréable.
Bien sûr, je portais toujours le désir de retourner chez moi ! Azera contenait les traces de mon passé, de mes combats… de mon serment. J’avais un roi à servir, et tôt ou tard il faudra bien que Kosaten me laisse partir, de gré ou de force ! Mais au moins, en attendant, je me trouvais sur une terre qui n’était pas désagréable, et au moins… ce monde ne me rejetait pas. Au contraire. Plus de mépris envers ma personne. Plus de regards en coin, de murmures dans mon dos, qui m’avaient poursuivies depuis mes premiers jours et n’avaient jamais réellement disparu, malgré le titre de noblesse m’ayant été offert.
 
Ici, je pouvais…. Vivre normalement. A l’instant même, alors qu’en cette fin de journée je marchais avec toute ta tranquillité dont je savais –des fois- faire preuve dans les rues parfumées et colorées du quartier marchand, les habitants que je croisais me saluaient d’un sourire franc, certains mêmes s’inclinaient quand ils devinaient ma nature d’élue, salut que je renvoyais d’ailleurs poliment.
Ma faiblesse consternante en magie n’avait plus d’importance dans ce monde. On m’acceptait telle que j’étais, et non plus sur des critères stupides.
 
Mes pas finirent par me mener devant une taverne locale. Ou plus précisément, une auberge. Et pas n’importe laquelle ! C’était un heureux hasard, ou une très forte intuition dans la direction de mes pas, mais un sourire s’afficha sur mon visage quand je reconnus l’enseigne du lieu où j’avais passé mon premier soir en ce monde. Ha ! Peut-être était-ce justement un signe, je décidais donc de mettre fin à ma balade, et de passer la porte d’entrée pour terminer la journée ici…
 
Le lieu était bondé de monde. Dans toute la salle principale, les tables étaient occupées par des hommes, des femmes, des ouvriers&des marchands, des jeunes et des vieux. Enfin, il n’y avait pas de gamin ni de centenaire, mais on y trouvait véritablement tout type de personne, qui venaient se détendre et discuter dans l’amicale et chaleureuse ambiance de l’auberge.
 
Apercevant une table inoccupée dans le fond,  je m’empressais de la rejoindre avant que quelqu’un d’autre ne le fasse, m’asseyant de manière à avoir l’entrée du bâtiment en vue. Non pas que je craignais quoi que ce soit, mais l’expérience de l’aventure et des combats m’y avait habituée.
 
Alors que je venais de déposer la Svelthir contre le mur à ma droite, un jeune homme passa l’entrée de l’auberge. Non pas que c’était surprenant, mais celui-ci si parcourut rapidement des yeux la salle, avant de poser son regard sur moi. Puis, il vint me rejoindre, me demandant s’il pouvait s’asseoir…
Zut, moi qui voulais passer une soirée tranquille. Mais bon, je n’allais pas l’envoyer paître !
 
« Tu peux, tu peux. »
 
Puisqu’il m’avait tutoyée, j’en fis autant.
 
L’inconnu était certainement un peu plus âgé que moi, et était aussi plus grand –mais bon, ça je m’y habituais-. Un jeune homme mince, aux cheveux bruns clairs, la peau légèrement bronzée… mais surtout, sa tenue l’affichait clairement comme quelqu’un de différent qu’un simple habitant.
J’affichais un sourire :
 
« Tu n’es pas d’ici n’est ce pas ? »
 
Il allait sans doute comprendre rapidement de quoi je parlais. Ce n’était pas un tabou, autant se reconnaître tels que nous étions dès le début !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 2 Nov - 23:26

Heureusement pour moi elle m'avait dit oui. Je ne pouvais pas m'imposer face à quelqu'un pour une simple histoire de place. Mais cela aurait été vraiment méchant de me refuser la place, à moins qu'elle attende quelqu'un par exemple. Mais qu'importe de toute façon, se poser des dizaines de questions ou imaginer tout un tas de situations était totalement inutile. Elle m'avait dit oui. Je remarquais son arme, elle était donc une combattante. Et puis, il était quasiment sûr qu'elle était elle aussi une élue du coup, restait à savoir de quelle province elle venait. Seika? Minshu? Fuyu était quasiment inconcevable mais on ne savait jamais. C'était le genre de trucs qu'on apprenait au fil de la discussion de toute façon. La jeune femme m'ayant autorisé à m'asseoir, je m'exécutai sans attendre avec un sourire reconnaissant. Elle avait deviné que je venais d'un autre monde hein? On se reconnaissait à force de vivre dans ce monde, entre élus. J'attendais d'être bien installé avant de répondre, je n'allais pas me presser après tout. Voir l'arme de la jeune femme me mettait dans un léger état nostalgique, mon Katana me manquait.

"En effet, je viens du Japon dans un monde totalement normal. Et toi alors d'où viens-tu?"

Ah mon cher Katana... Vous vous demandez comment je peux reprendre comme si de rien était? Bah j'étais en train de penser à mon Katana, après j'ai répondu à mon interlocutrice, et j'ai repris le fil de mes pensées. Tout simplement. Il faudrait que je me fournisse un Katana à l'occasion dans ce monde. Vu que j'étais dans la capitale, c'était peut-être l'endroit pour faire cela d'ailleurs. Mais j'étais encore bien trop faible! Je voulais d'abord récupérer mes capacités physiques et martiales, après j'essaierai de récupérer mon art du Katana. Et sans transition! Quel était le nom de cette jeune femme en fait? Ah le tavernier venait prendre notre commande, trop cool! J'ai commandé de la viande, un bon gigot de viande pour les grosses faims! Oui, donc quel pouvait être le nom de cette fille? J'avais tendance à toujours me présenter dès le début de la conversation, ou presque. Mais il fallait bien avouer que certaines conversations débutaient d'une manière qui ne laissait pas forcément la place aux présentations. Ce n'était pas très dur de corriger cela et de satisfaire ma curiosité cependant.

"Je suis Shin Tsuki au passage. Quel est ton nom? Tu es une guerrière, non?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mar 3 Nov - 12:58

Le jeune homme s’assit donc en souriant quand je lui en donnais l’autorisation. Je suivis son regard  dirigé vers mon arme, toujours posée à mes côtés, pour sourire à mon tour. Elle l’intriguait ? Lui-même n’en portait pas de visible, mais cela ne signifiait pas pour autant que j’allais le sous-estimer : Elle pouvait très bien être cachée,  à moins que l’inconnu se serve de ses propres poings ou d’une force plus surnaturelle –bien que son aura n’indiquait qu’une faible présence de magie-.
L’élu ne cacha pas sa nature, et m’indiqua qu’il provenait d’un royaume appelé « Japon ». Tiens ? C’était la deuxième personne que je croisais qui provenait d’un monde contenant cette contrée, à croire qu’elle était commune dans le multivers ! Ou qu’il provienne tout simplement du même monde que celui que j’avais croisé au temple du Soleil.
 
« C’est drôle ça. Tu ne connaîtrais pas un certain Sho Fukamachi par hasard ? Il vient aussi de cette même terre, le « Japon ». Avec des aliens, ou je ne sais plus quoi ? »
 
Sa précision indiquant que ce monde était « normal » me fit sourire. Qu’est-ce que ça voulait dire, la normalité, dans un monde où tous les univers se croisaient ?
 
« Mon monde aussi est normal, de mon point de vue ! » répondis-je avant de lancer un petit rire.
 
D’ailleurs, le japonais m’avait questionné sur celui-ci :
 
« Je viens d’une planète nommée Azera. Et le pays où j’ai vécu s’appelle…et bien, le  « Royaume ». Mon peuple ne s’est pas trop embêté à lui donner un nom, puisque en plusieurs millénaires d’histoire nous n’avons jamais croisé d’autre civilisation que la nôtre. »
 
 Contrairement à Kosaten où il devenait important de bien reconnaître chacun des territoires, le Royaume n’a jamais eu besoin de telles mesures. Bien sûr, nous avions à l’intérieur différentes régions qui elles, étaient différenciées, mais tous étaient régis par le seul et unique drapeau bleu et doré dont les couleurs se retrouvaient sur mon manteau.
 
« Mais si tu veux savoir, c’est un monde pas si différent de celui-ci. Notre époque est très similaire, il y a de la magie, toutes sortes de créatures… »
 
Et un système de classement de la société complètement nul. Heureusement, ça, ce n’était pas exactement la même chose dans ce monde, bien qu’il existe tout de même des titres de noblesse et une « répartition » des habitants, elle n’avait pas l’air aussi omniprésente et injuste que chez moi.
 
Le serveur vint  prendre notre commande, et l’humain –du moins je le supposais- commanda gigot de viande gras et dodu. En arrivant ici j’avais plutôt dans l’idée de prendre un repas léger, mais j’aurais l’air ridicule face à lui !
 
« La même chose ! »
 
Demain je ferais une demi-heure d’entraînement en plus pour dépenser, voilà tout. Le serveur nous salua alors, avant de retourner dans la cuisine. Puis, l’élu se présenta sous le nom de Shin Tsuki -hum, oui, ça sonnait bien « japonais »- avant de me demander si j’étais une guerrière.
Bah, ça se voyait, non ?
 
« Je m’appelle Shaylee Greïtell ! La meilleure lame du Royaume, reconnue par les dieux eux-mêmes. Et toi, quel est ton…truc, en tant qu’élu ? »
 
Bien que j’aie pu croire au début que la caste des élus n’était formée que de combattants expérimentés, j’avais eu des preuves comme quoi il y avait des cas à part… des civils. D’où ma petite hésitation. Mais si les trois déités les avaient amenés ici, c’était bien parce qu’ils avaient vu en eux un potentiel particulier, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mar 3 Nov - 19:34

Sho Fukamachi? Jamais entendu ce nom dans mon monde d'origine... Apparemment il venait aussi du Japon, mon monde était cependant un peu trop vaste pour que je connaisse tout le monde, même simplement au niveau de mon pays. Des aliens? C'était quelque chose qui ne venait pas de mon pays ça pour le coup. Il y avait de la magie dans mon monde, mais sûrement pas des aliens. De quel genre de Japon venait ce dénommé Sho? Il y avait l'air d'avoir de l'action en tout cas là-bas, du moment qu'il n'y avait pas de magie, c'était sûrement un beau monde. Non là j'abusais un peu, les aliens pouvaient aussi être un sacré problème. Mais peut-être que Sho trouvait son monde normal après tout, s'il avait toujours était comme ça. En parlant de normalité... Il était vrai que dire que mon monde était normal n'avait pas vraiment de sens étant donné que c'était purement subjectif. Les seuls qui pouvaient dire que leur monde était normal étaient ceux qui avaient vu leur monde changer suite à une catastrophe naturelle ou même à une avancée scientifique hors du comment, ou que sais-je?

"Non je ne connais pas de Sho Fukamachi. Je ne suis pas sûr qu'on vienne du même Japon, il n'y pas de choses comme des aliens chez moi. Juste des magiciens et ce genre de choses."

Je rigolai franchement lorsqu'elle m'avait dit que son monde était aussi normal de son point de vue. Quand je vous dis que j'avais été stupide précédemment. Mais disons que ce n'était pas tous les jours qu'on se retrouvait dans un monde où des gens de différentes dimensions avaient l'occasion de se croiser. Shaylee, techniquement je ne connaissais pas encore son nom mais chut, avait un monde que je trouvais particulier pour le coup. Un seul royaume? Aucune autre civilisation que la sienne? Voilà quelque chose qui était pour le moins singulier. Il ne devait pas y avoir de guerre là-bas du coup! Peut-être quelques mutineries par-ci par là, mais sûrement rien de fou. Elle avait pris la même chose que moi... Et bien, on pouvait dire que cette femme avait un bon appétit! J'aimais bien. Quant à elle, elle était Shaylee Greïtell, c'était comme ça qu'elle s'était présentée tout du moins. La meilleure lame du Royaume reconnue par les Dieux hein? Rien que ça? Elle devait vraiment être une escrimeuse hors du commun. Ce serait sans doute intéressant de l'affronter un jour.

"C'est vachement différent de mon monde là d'où tu viens... Et pour répondre à ta question, je suis un expert en Arts Martiaux et en armes blanches. J'adorerai t'affronter un jour. Tu es ici depuis quand?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mer 4 Nov - 13:11

C’est sans grande surprise que j’appris de Shin qu’il ne venait pas du même monde que le garçon croisé au temple du soleil. Il n’y avait pas d’aliens là-bas, mais par contre la magie existait, tout comme par chez moi.
 
Le jeune homme confirma que nos mondes étaient… lointains. A vrai dire, je ne connaissais pas le « Japon » plus que ça mais du peu que j’en savais, et au style vestimentaire des élus qui en provenaient, j’avais bien l’impression qu’il n’y avait aucun point commun avec Azera. Sauf peut-être la magie, dans le cas de l’univers dont provenait Shin.
 
Cependant, lui-même n’en pratiquait pas. Comme il venait de me l’indiquer, le jeune homme avait une préférence pour le combat à mains nues et les lames, à moins qu’il ne m’ait caché quelque chose. C’était après tout possible, on ne révélait pas ses cartes maîtresses à n’importe quel inconnu croisé dans une auberge… Moi-même je m’annonçais escrimeuse, sans entrer dans les détails ou parler de la Svelthir. Même si, pour son cas, cela provenait surtout du fait que je n’aie jamais cerné la totalité des pouvoirs de cette épée : Elle m’avait été confiée telle quelle, et mes chères divinités n’avaient visiblement pas pris la peine de livrer un manuel d’utilisation avec. Donc, je m’en étais toujours servie comme une simple lame, voyant qu’elle renforçait mes capacités d’épéiste… Mais la possibilité qu’elle dispose d’atouts cachés n’était pas à exclure.
 
Je souris quand il avoua qu’il apprécierait de m’affronter. Bien sûr, entre combattants, on aimait toujours se comparer aux autres, faire des démonstrations de nos talents et techniques !
 
« Ce serait avec joie ! J’ai besoin de vite retrouver mes forces. »
 
Rester à ce niveau n’était pas une option. Mon titre de meilleure duelliste d’Azera ne pouvait rester du passé trop longtemps ! Mais pour ça, j’allais devoir redoubler d’efforts…
 
« Je suis sur Kosaten depuis à peu près un mois et demi. Malheureusement j’entre encore dans la catégorie des récentes élues… et toi ? »
 
Je jetais un regard impatient vers le comptoir. Certes, nous venions à peine de commander, mais j’avais faim ! Et n’allez pas croire que mon estomac de fée ne supportait que les repas légers et les légumes. Une guerrière digne de ce nom se devait d’être en forme ! Et pour ça, se nourrir en conséquence était important !
Mais d’ailleurs. Je m’étais présentée comme une combattante, mais à part me parler brièvement des armes qu’il employait, je ne savais pas vraiment ce que le jeune homme était. Il savait se battre, certainement, mais ça ne voulait pas dire qu’il était soldat :  
 
« Et alors ? Qu’est ce que les dieux ont reconnu chez toi ? »
 
Après tout, rien que notre nom, « élus », impliquait que nous avions été choisis à la place d’autres, sous certains critères. Pour mon cas, il était plutôt évident que mon histoire et la façon dont j’avais vaincu ma propre destinée avaient poussé le Phénix à m’invoquer en ses rangs.
 
« Mais d’ailleurs, quel dieu t’a choisit ? »
 
Je supposais très fortement qu’il soit un Seikajin, vu l’emplacement où nous étions, mais autant demander !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mer 4 Nov - 14:41

Avec joie hein? Rien que le fait qu'elle me réponde de cette façon me suffisait à deviner qu'elle était sans doute de Seika. On aimait trop le combat dans cet Empire, mais toujours dans un esprit de compétition, non de meurtre. Besoin de vite retrouver ses forces hein? C'etait un besoin que toute personne étant là depuis peu avait. Tout le monde voulait devenir aussi puissant qu'il l'était dans son propre monde après tout. Mais il devait bien y avoir des élus faibles non? Des élus sélectionnés pour leur intelligence ou leur compétence dans un domaine particulier qui n'était pas le combat. A mon sens, être un bon combattant ou même un être exceptionnel ne devait pas être le seul moyen d'etre invoqué en ce monde. A moins que les dieux de ce monde ne jurent que par le combat? Ce serait bizarre et assez stupide je trouve. Moi-meme j'étais un combattant et j'étais pourtant conscient de l'importance du travail de l'esprit. La science était très importante, surtout là d'où je venais. La magie aussi mais j'avais plus de mal à l'accepter pour être franc avec vous. Mais vous vous en doutez sans doute déjà de toute façon.

"Nous sommes deux dans ce cas là. On pourrait faire ça après manger si ça te dit. Je suis ici depuis environ trois semaines pour ma part."

Ce que les dieux avaient reconnu chez moi? Qu'est-ce que j'en savais moi? Ce n'était pas comme si je pouvais leur poser la question en face. Si je pouvais leur poser des questions, je ne me ferai pas prier d'ailleurs. Mais ça m'étonnerait que quelqu'un aie déjà eu cet honneur. Ce n'était pas donné à n'importe qui de rencontrer un dieu après tout. Mais si je devais juger de moi-même... Je dirai que le dieu qui m'avait fait venir ici s'ennuyait parce que j'étais totalement normal. Il avait peut-être trop forcé sur le saké avant de me poser cette marque? Non sérieux, peut-être que mon amour de la compétition avait touché le dieu Phénix. Et peut-être avais-je un potentiel dont je n'avais pas conscience moi-même. Mais vous connaissez la chanson. Je n'en avais rien à secouer en fait. Je profitais de ma chance pour le moment et voyageait à travers le monde, relevant tous les défis qu'on me lançait et en lançant des défis dès que possible. Trop de défi tue le défi, je parle de l'utilisation du mot, désolé si ça fait lourd, faut frapper mon auteur un peu. Enfin, de quoi je parle moi? Comme si j'étais un pantin contrôlé par quelque chose... Ces histoires de marque devaient me rendre fou.

"Bonne question! Peut-être mon amour du combat qui a attiré ce cher Phénix? Et toi alors? Ah la bouffe arrive enfin!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Sam 7 Nov - 0:16

Shin proposa de nous entraîner après le repas. Et bien, moi qui voulais initialement passer une soirée tranquille ! Cependant j’avais accepté d’échanger amicalement les coups avec lui, je serais passée pour une personne bien mollassonne  si je changeais d’avis à cause de l’heure ! Ça n’allait pas être l’idéal pour la digestion, mais tant pis ! Ce n’est pas ce qui me retiendrait !
 
« J’ai hâte de voir ce que tu vaux. » confirmais-je en souriant.
 
Il n’était pas sûr de pourquoi le dieu de Seika l’avait choisit. C’est-à-dire que moi-même je supposais la raison, mais au final ce n’était pas comme si je pouvais l’affirmer à coup sûr. Les dieux sont des êtres vraiment incompréhensibles ! Et tout ce qui se relate à eux par ailleurs, la Svelthir étant littéralement de l’énergie divine cristallisée, elle constituait un des plus grands mystères qu’il m’ait été donné de rencontrer. Pas qu’à moi d’ailleurs, même les meilleurs érudits que j’aie pu connaître s’avéraient incapables de mettre une explication sur sa véritable nature.
Ça ne m’empêchait pas de m’en servir, et de la considérer comme un compagnon d’arme néanmoins. Une étrange camarade, mais une camarade quand même !
 
« Moi ? Parce que le serpent je l’aurais éviscéré, et qu’à Fuyu il fait beaucoup trop froid bien sûr ! » répondis-je en rigolant.
 
« Non, plus sérieusement… Je suppose qu’il a apprécié ma force d’esprit et ma témérité. »
 
Je n’avais pas de réelle idée sur quels critères correspondaient à quel dieu, mais je supposais que l’idée de « Feu » me correspondait plutôt bien. Une flamme éternelle et persistante, qui fera tout son possible pour luire à nouveau !
 
Comme il venait de le dire, le repas nous fût enfin servis. Une très généreuse part de viande chacun, accompagné d’un gichet d’eau, de deux choppes, et d’un demi-pain aussi énorme que l’était notre appétit. Cette auberge savait toujours très bien contenter ses clients !
 
« Et bien… à table ! »
 
Mais avant que je ne m’attaque au volumineux repas, le serveur nous posa tout à fait sérieusement une question plus qu’intrigante :
 
« …Désirez-vous que j’apporte une chandelle ? »
 
 
Que ?.... Pendant les deux secondes où je tentais de comprendre le sens de ses mots, mon esprit intuitif analysa la situation. La table que j’avais choisie était une à deux places, l’une en face de l’autre, légèrement isolée du reste de la salle. Typiquement, le genre de coin où l’on va pour se sentir tranquille, dans une bulle un peu à l’écart. Et nous étions un garçon et une fille…
 
J’avais choisie cette place justement pour être tranquille, mais je pouvais pas deviner que quelqu’un serait venu moi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Sam 7 Nov - 20:07

Moi aussi j'avais hâte de voir ce qu'elle valait! Mais il n'était pas encore temps de combattre. J'avais d'abord une faim à combler. En plus se battre le ventre vide était tout sauf une bonne idée pour moi. J'avais besoin de manger avant de combattre. Je pouvais combattre sans avoir ingéré quoi que ce soit hein, mais c'était vraiment chiant et j'avais souvent moins d'endurance que lorsque j'avais bien mangé. Enfin, vous vous en foutez certainement, on est pas là pour parler de mon estomac après tout. Aha, par les paroles de Shaylee, j'en avais deviné qu'elle était plutôt contente de faire partie de Seika. Pour ma part je me demandais parfois si le Dragon m'aurait correspondu... Mais il me suffit de me souvenir de mes aventures pour me rendre compte qu'il n'y aurait pas pu avoir de meilleur choix que celui-ci. Le phénix... Ce n'était pas un animal auquel je m'étais réellement intéressé dans mon autre monde, mais il semblait assez fascinant en réalité. A l'occasion je me renseignerai bien sur ce sujet mais j'avais bien d'autres choses à faire pour le moment. Des choses concrètes.

"Je suppose que c'est toujours dur de savoir exactement pourquoi on a été appelé ici."

Je rigolai légèrement alors que la nourriture venait enfin d'arriver. Enfin! Ce n'était pas trop tôt hein! Enfin, je ne pouvais pas vraiment leur en vouloir vu le monde qu'il y avait en ce moment. C'est un travail que j'aurai sûrement détesté faire quand j'y pense, serveur... Certains clients devaient être tout simplement horribles... Et quand c'était le rush comme ça, mieux valait être très réactif, efficace et patient pour n'insulter personne. De toute façon, tout le monde savait que je n'étais pas fait pour être serveur. Même dans le restaurant de sushi de mon oncle, j'étais juste cuisinier, il avait essayé de me faire servir... L'expérience n'avait pas été concluante. Après nous avoir servi notre repas, le serveur nous demanda si nous désirions une chandelle. On ressemblait tant que ça à un jeune couple? C'était plutôt flatteur mais nous nous connaissions à peine. La jeune femme ne répondit pas à la question du serveur alors je supposai que c'était à moi de répondre. Qu'il en soit ainsi, laissez-moi juste quelques secondes pour stopper mon petit rire discret. J'adorais ce genre de discussions que voulez-vous?

"Non mon brave, nous sommes juste amis. Par contre si vous pouviez nous ramener de votre meilleur hydromel, j'apprécierai beaucoup!"

Le serveur avait acquiescé et était parti nous chercher à boire. Et oui, je buvais parfois en mangeant. Normalement c'était avec du Saké que j'accompagnais mes repas mais que pouvais-je y faire? Je n'étais plus au Japon. Je souris en regardant la jeune femme.

"Il semblerait que nous ressemblons à un couple Shaylee. Désolé de t'avoir mis dans une situation embarrassante."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 9 Nov - 8:26

Shin évoqua un point très juste –ou plutôt injuste-. Si les dieux avaient des pouvoirs aussi impressionnants que d’invoquer et soumettre des êtres puissants en provenance de  tous les univers, c’était trop leur demander de nous livrer avec un prospectus de bienvenue contenant deux ou trois explications ? J’étais persuadée que ça aurait sans doute évité beaucoup de morts bêtes !
Ou d’autres expériences du même genre, comme se faire arrêter en mise au cachot pour avoir agressé une patrouille de garde.
Ahem. Bref.

Puis vint le moment de la nourriture, mais surtout de la… question. Les quelques secondes durant lesquelles je restais abasourdie suffirent à mon partenaire –DE TABLE uniquement- pour répondre avez diplomatie au serveur. Ho, après avoir repris mes esprits sans doute aurais-je formulé une réponse calme aussi.
Sans doute.

Alors que Shin commandait de l’hydro…mel, probablement une boisson étrange d’ici, il se tourna vers moi et s’excusa. Je lui lançais un sourire amusé :

« Ce n’est rien, ce n’est pas la première fois ! Les humains voient vraiment des couples partout… »

Mon attention se porta enfin sur le sujet le plus important de cette histoire : le repas. Nous avions chacun une bonne part de viande à vue de nez cuite à juste mesure : Pas trop saignant, mais pas grillé non plus. Accompagnant le gigot qui occupait quasiment toute l’assiette, quelques légumes l’entouraient. Plus décoratifs qu’autre chose, ça avait certainement pour but de donner bonne conscience aux personnes qui faisaient attention à leur ligne.

« Au moins, le repas a l’air de rattraper le coup ! A table ! »

Sans attendre, j’attaquais la viande à l’aide des couverts. Sur Azera nous avions le même genre d’outils pour manger : visiblement, c’était multiversel ! Après ma première bouchée, je lui posais quand même la question sur ce qu’il avait commandé puisque ça allait sur notre table :

«C’est quoi, de l’hydromem ? »

Je me corrigeais.

« De l’hydromel, pardon. Jamais entendu parler de ça ! »

Puis le repas avança tranquillement. Malgré mon caractère que, parfois, certains pouvaient qualifier de rustre –absence d’éducation que voulez-vous ?-, les quelques mois passés au château du Royaume m’avaient tout de même enseignés comment me tenir à table, où parfois j’avais été amenée à partager le repas avec le jeune roi lui-même !
Ces pensées me rendirent nostalgique. Comment se portait-il ? de ce que j’avais observé jusque là, les humains faisaient une distinction en terme de droits et de devoirs, en séparant les enfants des adultes sur ces points : Ça ne se faisait pas sur Azera. Le jeune homme avait donc été couronné à seulement douze ans, et gérer tout un royaume à cet âge…

« Dis, tu faisais quoi dans la vie, avant d’être invoqué ? »

La question était sortie après un moment de calme, où nous étions tous deux concentrés à nous repaître. Mais quitte à plonger dans les souvenirs du passé, autant le faire à deux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 9 Nov - 12:23

Il était vrai que c'était bien une habitude humaine ça. Il suffisait qu'un homme et une femme se retrouvent seuls en tête pour que les gens pensent qu'ils étaient un couple. Bon, il était vrai que les couples faisaient ça aussi donc on pouvait se poser la question. Le serveur avait sans doute plus voulu faire son travail que mettre qui que ce soit mal à l'aise. C'était en tout cas mon avis sur la question. Au Japon, c'était aussi pareil dans un sens. Quand deux personnes étaient ensembles dehors on supposait soit qu'ils étaient amis soit qu'ils étaient en couple. Mais quand ils étaient ensemble au restaurant par exemple, il était facile de se poser des questions et d'imaginer des choses. Surtout lorsque le groupe de deux était composé d'un homme et d'une femme. J'acquiesçai lorsqu'elle dit que les humains voyaient des couples partout, parce que c'était bel et bien le cas. Mais comme elle l'avait si bien dit, le repas rattrapait le coup, tout avait l'air réellement succulent! Je ne savais même pas par quoi j'allais commencer, c'était vous dire. Je dis le rituel Itadakimasu et comme ma partenaire actuelle ne comprenait peut-être pas, je lui dis aussi.

"En effet! Bon appétit! Et l'hydromel est une forme d'alcool."

Oui parce qu'elle avait demandé ce qu'était de l'hydromel. Il y avait eu un léger temps de pause entre mes deux réponses du coup. Oui parce que j'avais dit bon appétit avant qu'elle ne commence à manger et que j'avais répondu à sa question après sa première bouchée. Il était vrai que moi-même je ne connaissais pas cela avant d'arriver dans ce monde. Chez moi c'était juste du Saké et ça suffisait à tout le monde. Quand j'avais bu de l'hydromel pour la première ici, j'avais été assez étonné d'entendre qu'il n'y avait pas de saké déjà... Enfin, je dirai plus déçu qu'étonné car je m'y attendais. Mais j'avais aussi été agréablement surpris de voir que l'hydromel avait un excellent goût aussi. D'ailleurs, l'hydromel arrivait finalement tandis que Shaylee me posait une question sur mon passé. Ce que je faisais avant d'être dans ce monde hein? Répondre que je me faisais littéralement chier serait sans doute trop vague et ne conviendrait pas comme réponse. Disons-lui au moins un minimum ce que je faisais même s'il n'y avait rien de vraiment intéressant pour tout dire, en mon sens en tout cas.

"Dans mon monde j'étais juste un expert en Arts Martiaux et un cuisinier dans le magasin de Sushi de ton oncle. Et toi, dis m'en un peu plus sur ce que tu faisais dans ton monde, il a l'air vraiment intéressant."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mar 10 Nov - 22:35

« Bon appétit à toi aussi ! »

Un alcool, donc ? Voilà qui me rendit curieuse. C’est que je n’en avais pas bu une goutte depuis mon arrivée sur Kosaten, et bien que n’ayant jamais été une consommatrice régulière, savourer un bon vin, ou une simple bière n’était pas désagréable du tout.

…Quoi ?

Ha, oui. Sur Azera, il n’y avait pas réellement de distinction entre les enfants et les adultes. Pas de « Mineurs/Majeurs » comme on pouvait en trouver dans certains mondes, bien que la plupart du temps les familles commençaient à voir leurs jeunes comme de grandes personnes aux alentours de douze ans, ce qui correspondait pour les fées au milieu de l’adolescence, car nous devenions matures beaucoup plus rapidement que les humains ! Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si j’avais décidé de quitter mon foyer à l’âge de onze ans, ce ne fût que l’époque où je pris conscience de beaucoup de choses.
Tout ça pour dire que oui, je buvais de l’alcool et que ça n’avait rien de choquant !

D’après ses dires, Shin était aguerris aux arts martiaux, bien qu’il n’ait vécu que comme vendeur de…je ne sais pas quoi. Chaque métier se vaut, je suppose ? Même si j’étais quand même curieuse de savoir comment pouvait-on devenir un bon combattant en s’occupant d’un magasin… je n’eus pas l’occasion de lui demander de suite, car il m’invita dans la foulée à parler un peu plus de moi et de mon monde, qu’il qualifia… d’intéressant. Ce n’est pas le terme que j’aurais employé, mais soit, s’il voulait en savoir plus je n’avais rien à cacher, puis raconter mon histoire devenait une habitude :

« Là d’où je viens… Comme je te l’ai dit, l’époque est similaire à Kosaten. La magie est omniprésente, la nature puissante, et il n’existe à mes connaissances aucune autre race intelligente que mon peuple : Les Fées, rassemblées dans un unique pays nommé le Royaume.
Et ce que j’y faisais… et bien, au début, pas grand-chose. Les gens comme moi appartiennent au fin fond de la société, qui classe ses membres selon leur puissance magique. Je suis née avec un pouvoir très faible en fait, alors pour te faire un bref résumé, j’ai passé les deux tiers de ma vie à me faire marcher dessus, et le tiers restant à botter le train de ceux qui l’avaient fait ! »
Terminai-je avec un sourire.

Car après tout, je n’avais pas reçu mon titre pour rien !

« Et ensuite, j’ai atteint un titre de noblesse très élevé en sauvant le jeune roi d’une tentative d’assassinat le jour de son couronnement ! Et ce, après avoir été reconnue comme meilleure duelliste du Royaume. Je t’ai fait la version courte, mais peut-être que ça te donne une idée. »







Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mer 11 Nov - 11:00

Un monde où les personnes étaient classées en fonction de leur pouvoir magique hein? Dire que dans ce monde j'aurais sûrement fait parti de l'élite à mon grand désarroi... Oui, car mon pouvoir magique était hors du commun, un fait que je détestais admettre et que j'avais volontairement oublié. Oui, on pouvait volontairement perdre la mémoire sur certains détails de notre vie, ou faire semblant en tout cas. J'étais sans aucun doute l'une des personnes avec le plus de potentiel magique dans mon monde, surtout pour mon âge. C'était peut-être pour cela que mes parents avaient tant attendu de moi. Pourquoi alors ne parlais-je que de mes Arts Martiaux lorsqu'on me demandait quelles étaient mes capacités? C'était tout simplement parce que j'avais renié le feu et toute forme de magie. Ce n'était pas plus mal de toute façon, car si j'avais été un mage comme mes parents le souhaitaient... Je n'aurais jamais découvert les Arts Martiaux et je ne serai pas aussi fort qu'aujourd'hui, je pense en tout cas. On ne pouvait jamais réellement savoir comment les choses se seraient passés.

"Oui ça me donne une idée. Tu as commencé en bas de l'échelle pour finir en haut, et ce par ton seul talent. C'est impressionnant! Je n'imagine même pas à quel point tu devais être puissante."

Le ton de ma voix laissait sans aucun doute trahir la soudaine excitation qui montait en moi. Je ne pouvais rien y faire, quand j'étais face à quelqu'un de puissant l'excitation me gagnait automatiquement. N'allez pas avoir un esprit déplacé parce que je parle d'excitation alors que je suis en présence d'une femme, je ne suis pas comme ça. L'excitation apportée par un combat, seuls les vrais combattants pouvaient comprendre cela. J'étais tellement impatient de l'affronter! Mais je savais qu'il me fallait être patient. Nous n'avions même pas encore fini de manger. Chaque chose en son temps. Je me battais moi-même mieux avec le ventre plein alors profitons de ce repas, n'est-ce pas? Pour profiter, je profitais plutôt deux fois qu'une. Je mangeais plutôt vite mais je prenais tout le même le temps de mâcher. J'accompagnais quelques unes de mes bouchées de quelques gorgées d'hydromel pour faire passer le tout. Je ne mis pas longtemps à finir mon gigot, un bien bon repas que j'avais eu là. Je regardai alors Shaylee pour voir où elle en était dans son repas avec un sourire.

"C'était excellent. Ca te dit qu'on aille faire un tour quand tu auras fini de manger? Histoire de digérer un peu avant de s'entraîner."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Sam 14 Nov - 19:16

Shin semblait impressionné par ce que j’avais vécu. Mis à part que c’était plutôt agréable pour l’égo, au moins ça démontrait qu’il était du genre à reconnaître les exploits, et même la force des autres, ce qui était un bon point ! Peu de choses m’énervaient plus que le comportement de renier les talents des autres.
Concernant ma propre puissance, ça oui, j’en avais eu…
 
« Héhé… Plutôt, oui ! »
 
Cependant,, le sceau divin  faisait encore énormément  effet sur moi et j’avais perdu beaucoup de ma force passée. Raison de plus pour redoubler d’efforts, afin de la retrouver et même la surpasser ! C’était ce principe qui avait entouré toute ma vie, et qui continuerait de le faire jusqu’à ce que je rende mon dernier souffle. Ne jamais abandonner. Toujours chercher à aller plus loin, à viser un peu plus haut. Si cet univers admettait une limite, alors je passerais mon existence entière à tendre vers elle jusqu’à l’extinction de ma flamme. C’était la seule direction que Shaylee Greïtell savait prendre : L’infini !
 
Le repas se termina ensuite, et Shin me proposa d’aller faire un tour avant de s’entraîner. Se dégourdir les jambes avant d’attaquer les choses sérieuses ? Pourquoi pas.
 
« D’accord. Mais avant, allons payer. »
 
Aussitôt dit, je me levais de ma chaise et vint rejoindre  le comptoir, sortant ma bourse lorsque le gérant vint s’occuper de l’addition. Et lorsqu’il m’annonça le prix, j’eus un haut-le-cœur. J’avais choisit ce repas pour ne pas paraître en reste devant mon partenaire de table, sans même avoir vérifié si j’avais les moyens… Non pas que ce soit excessivement cher, mais il se trouve que j’étais une piètre comptable, qui dépensait rapidement et sans compter le peu de ressource que je gagnais de mes voyages.
Gênée et quelque peu honteuse, je me tournais vers Shin :
 

« Ahem…j’ai comme un… soucis financier ? » dis-je en montrant les quelques piécettes qu'il me restait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Dim 15 Nov - 12:03

J'étais très admiratif des personnes qui réussissaient à gravir les échelons par leur seule puissance, sans aucun piston ni quoi que ce soit de ce genre. C'était non seulement la preuve d'une grande puissance mais aussi d'une détermination à toute épreuve je pense. Car dans l'ascension sociale il y avait assurément des tas d'épreuves à traverser, certaines plus dures que les autres... J'avais moi-même vécu quelques épreuves mais sans doute rien de comparable étant donné que dans mon monde à peu près tout le monde était censé naître avec les mêmes droits. La différence qu'il y avait principalement dans mon monde était que certaines personnes naissaient avec un pouvoir magique latent, et certaines naissaient sans aucuns pouvoirs. Mais l'avancée technologique était telle qu'un jour ou les autres les humains pourraient avoir des pouvoirs... Devenir des sortes d'Espers ou quelque chose comme ça. Je ne comprenais pas pourquoi les humains voulaient à ce point maîtriser la magie, mais mon incompréhension venait sans doute du fait que moi... Je voulais m'en débarrasser de ces pouvoirs.

J'acquiesçai lorsque Shaylee me proposa d'aller payer avant de commencer notre marche. C'était quelque chose de plutôt logique après tout, nous n'allions tout de même pas partir comme des voleurs sans payer. Surtout que moi j'avais de quoi payer. Comment cela se faisait-il? On avait tous nos petits secrets pour gagner de l'argent n'est-ce pas? Je vais vous donner un indice, à force d'aider les gens ces derniers finissent par vous récompenser. Je n'en parle que très rarement mais j'aide en effet très souvent des gens un peu partout où je passe. Au bout d'un moment ça fait une belle petite bourse. En parlant d'argent, il semblait que Shaylee n'avait pas assez d'argent sur elle pour le coup. Je souriais légèrement tandis qu'elle me le notifiait et je sortis ma bourse pour payer nos deux repas. Elle était encore pas mal remplie mais il faudrait que je fasse attention, il fallait dire que je mangeais beaucoup moi. Une fois que tout fut payé et après avoir dit au revoir au serveur, nous pouvions enfin nous diriger vers la sortie pour commencer notre fameuse marche. J'entendis une ou deux phrases ressemblant à des "Ils sont trop mignons" mais je ne m'en occupai pas. J'étais bien trop impatient de la suite.


"Je ne connais pas vraiment cette ville, tu veux marcher jusqu'à un endroit en particulier? Je te suis."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mar 17 Nov - 20:11

« Humpf…Merci. »



Je me sentais bien bête d’avoir dû demander l’aide de Shin. C’était peut-être ridicule, mais cela équivalait à montrer une faiblesse… Elle était belle la grande duelliste d’Azera ! Enfin, au moins ça n’avait pas provoqué d’histoire, et bien que ça ne me plaise pas trop je me retrouvais maintenant endettée à l’humain.
Une part de mon concept de la Liberté impliquait de n’avoir de comptes à rendre avec personnes sauf mon Roi. Il allait falloir que je règle ça rapidement !

A présent, nous sortions de l’auberge, alors que la nuit tombait. Ça ne me dérangeait pas vraiment, car je vivais sans me soucier du rythme astral, et je supposais que puisque Shin l’avait proposé,  ça ne lui posait pas de problème non plus. Il me demanda si j’avais une destination favorite. Hum…

« En fait, c’est la deuxième fois que je viens dans cette ville. Je ne connais pas grand-chose ! »

Bien que j’aie eu droit à une visite complète dès mon arrivée, me souvenir de tout, sans vivre ici, était difficile ! Néanmoins la structure globale de la ville, particulièrement la position des quartiers, était encore gravée dans ma mémoire. C’était un avantage à aimer voyager, on développait un sens de l’orientation plutôt efficace, et souvent bien pratique quand on arrivait dans un nouveau lieu tel que Kosaten…

« Je ne préfère pas m’approcher du quartier commercial, vu l’état dérisoire de mon budget… Il y a bien le quartier des arts qui doit avoir des troubadours encore actifs de nuit, tant que c’est gratuit… »

Quand on y pense, ce que l’on s’apprêtait à faire ressemblait beaucoup à l’idée de « sortir » avec quelqu’un. Mais n’allez pas imaginer des choses : Je n’étais ni stable ni simple à ce sujet non plus, et le jour où une personne saurait me détourner de ma liberté et mes objectifs n’était pas arrivé !

« En fait, je ne sais pas ! Je me contente de marcher à l’intuition quand je n’ai pas d’endroit précis à atteindre. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Jeu 19 Nov - 5:15

Elle ne connaissait pas grand chose non plus hein? Il était vrai que moi-même j'étais arrivé ici lors de mon arrivée à Kosaten mais que je n'avais pas daigné faire long feu en ces lieux. J'étais parti dès la fin de l'explication de celui qui m'avait tout dit sur son monde sans demander mon reste. J'avais cependant bien entendu remercier et refuser cordialement sa proposition de me faire visiter la ville. Mon désir de découverte et mes interrogations avaient été bien plus importantes qu'une simple visite à ce moment là. Je ne le regrettai cependant pas aujourd'hui même si cela nous aurait permis de savoir où aller. Comme je l'avais dit précédemment, j'adorais découvrir des choses. Et puis, on ne risquait pas vraiment de se perdre dans la capitale de Seika. Il y aurait sans doute toujours des gens pour nous aider à nous retrouver, ce n'était pas comme quand on était perdu en pleine nature. Dans la nature autant vous dire que se perdre était vivement déconseillé... Vous vous imaginez vous perdre tellement loin que vous vous retrouvez à Fuyu? Ou tout du moins à une frontière de ce royaume? Bref je me perds dans des débats inutiles et inintéressants désolé.

"Nous sommes donc deux à marcher à l'intuition. Faisons cela alors!"

L'intuition... On pouvait plutôt parler d'instinct dans mon cas mais y avait-il vraiment une grande différence? Je n'en étais pas sûr. Nous commencions donc à marcher sans une destination précise. C'était surtout une petite balade pour digérer avant de combattre. Et oui, je n'avais pas oublié qu'un combat d'entraînement entre nous deux était prévu. Il faisait nuit depuis un petit moment déjà, mais cela n'avait aucune incidence sur mon envie de combattre. De toute façon, je dormais quand j'étais fatigué et pas selon le fait qu'il fasse jour ou nuit, pareil pour ce qui était de manger. Quand on regardait la scène de l'extérieure, on devait assurément ressembler à un couple, heureusement qu'on ne se tenait pas la main. J'espérais juste qu'elle était comme moi et que l'amour ne l'intéressait pas. Je ne me voyais pas trop repousser quelqu'un mais je n'hésiterai pas à le faire si le besoin s'en faisait ressentir. Je devais surtout faire attention à ne pas donner de signes qui pourraient faire penser que des sentiments amoureux naissaient à moi. Attention niveau affection quoi. Au bout d'un moment, nous arrivâmes à un banc sur lequel j'entrepris de m'asseoir.

"Asseyons-nous un peu ici si tu veux bien. En fait Shaylee.... Tu aimes Kosaten je suppose? Mais tu n'as jamais pensé à rentrer dans ton monde?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Jeu 19 Nov - 21:30

C’est ainsi donc que nous commençâmes à vagabonder, sans savoir quelle direction prendre, mais ça importait peu à chacun de nous. Ici, le fait de marcher était ce qui importait, et non pas la destination en elle-même.
Au bout d’un certain temps nous arrivâmes au niveau d’un banc, où Shin proposa de s’y asseoir. Pourquoi pas après tout ? Même si j’aurais bien aimé continuer à marcher, car se poser n’allait pas aider la digestion, dans les moments de calmes comme ceux-ci je devenais moins têtue qu’à mon habitude.
 
Mais le jeune homme posa alors une question :
 
"Tu aimes Kosaten je suppose? Mais tu n'as jamais pensé à rentrer dans ton monde?"
 
Intuitive comme à mon habitude, ma bouche s’ouvrit pour formuler une réponse. Mais aucun son n’en vint. Mon esprit ni mon corps n’étaient parvenus à se mettre d’accord sur ce point…sensible. Le nombre de choses qui pouvaient me faire hésiter ainsi, me « mettre une colle » se comptait sur les doigts de la main, et cette question en était une.
Voulais-je vraiment rentrer ?
 
Mes lèvres se refermèrent, et mes yeux suivirent le mouvement afin de focaliser mon esprit sur une introspection. Oui, voulais-je vraiment rentrer ? Bien sûr, ce monde n’était pas le mien, j’avais le devoir de servir mon roi, d’honorer mon nom que j’avais eu tant de mal à faire valoir… Il y avait de nombreux liens entre moi et Azera, que je ne voulais briser.
Mais… plus j’avançais, et plus ce lieu, Kosaten, m’attirait. Ici, j’avais un peuple à servir, un dieu à éblouir, mais surtout… j’avais le droit d’être moi-même, sans personne pour me rabaisser car les normes de la société faisaient de moi un paria, un sous-être. On ne me marchait pas dessus. On ne murmurait pas de venin à mon encontre. On ne me crachait pas dans le dos.
Alors… voulais-je vraiment rentrer, et retourner dans un monde que j’avais du percer de force pour être partiellement acceptée ? Car même ayant atteint par mes seules compétences un haut titre de noblesse, beaucoup me dénigraient encore, et au final mon combat pour m’intégrer aux autres n’avait pas vraiment de fin tant que la société ne changeait pas.
 
« Je… »
 
Un simple mot après plusieurs minutes de silence.
 
« …ne sais pas. »
 
Je préférais être honnête.  A l’heure actuelle, moi, Shaylee Greïtell, était incapable de donner une réponse précise à cette question qui remettait en cause les fondements de mon être.
 
« Kosaten n’est pas mon monde, mais je me demande si ma place n’est pas ici au final… »
 
Ma main vint frotter ma tempe. Trop réfléchir me faisait mal à la tête !
 

« Et toi ? » demandais-je finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Jeu 19 Nov - 22:37

Le silence de Shaylee en disait plutôt long sur sa façon de penser par rapport à ma question. Le fait qu'elle avait ouvert la bouche sans être capable de répondre quoi que ce soit était sans doute un indicateur de son hésitation. Il était vrai que cela pouvait être une question assez difficile. Pour moi c'était plutôt simple étant donné que mon monde n'avait initialement aucun intérêt pour moi... Mais pour quelqu'un qui affectionnait son monde d'origine, qui avait des choses importantes à défendre là-bas, des amis, une famille... Peut-être même des enfants. Peut-être que la question pouvait être plus délicate. Certains devaient peut-être même se sentir coupable d'aimer autant Kosaten alors qu'ils avaient en fait été totalement déracinés. Je ne regrettais pas pour autant d'avoir posé la question, j'étais très curieux premièrement et puis... Il fallait bien se poser cette question un jour ou l'autre non? Pour moi, comme je vous l'ai déjà dit précédemment, la réponse à la question était très simple. Je ne mis donc pas longtemps à répondre à la question qu'elle m'avait retourné après m'avoir finalement répondu.

"Je comprends, être tiraillé par des sentiments contraires doit être assez difficile à gérer. Pour ma part ce monde me plaît bien plus que mon monde d'origine que je trouvais ennuyant à mourir. Alors je ne veux pas rentrer non."

Trop de réflexion tue la réflexion. Cette petite phrase était sans doute parfaitement adaptée à la situation. Surtout pour ce qui était de Shaylee étant donné que je n'avais pas vraiment eu à réfléchir pour ma part. Peut-être était-il temps de passer à quelque chose d'un peu plus instinctif. Quelque chose qui nécessitait plus d'action que de réflexion? La place était à peu près déserte après tout. Personne ne dirait quoi que ce soit ni ne tenterait de les arrêter. Ils pouvaient faire tout ce qu'ils voulaient, laisser place à leurs envies les plus enfouies... Se déchaîner jusqu'à transpirer. Sans limites ni barrières, juste deux êtres ensembles. Oui, ils pouvaient faire tout cela, enfin. C'était tout ce que j'attendais moi, depuis l'instant où on était parti, je n'attendais que cet instant. L'instant où finalement, mon désir le plus intense de la soirée allait enfin être réalisé. Le moment où nous allions finalement pouvoir nous battre. Quoi? Vous ne pensiez tout de même pas que je parlais d'autre chose? Qu'est-ce que je pourrais aimer plus que le combat? Il n'y avait rien de plus intéressant avec une personne que de la combattre, si ce n'était discuter et apprendre à la connaître. Bref, je me levai donc avec un sourire et en regardant Shaylee

"Et si on passait à l'acte hein? On commence notre combat d'entraînement?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 23 Nov - 1:17

Shin eût beaucoup moins de mal que moi à répondre à cette question. Au travers de ses lèvres les choses paraissaient si simples : Son monde l’ennuyait, alors sa préférence se tournait vers Kosaten. Cela me surprenait cependant que l’on puisse être aussi catégorique, surtout avec une telle raison… et curieuse comme je l’étais, des détails furent rapidement demandés :
 
« Pas du tout ? Il n’y a même pas quelque chose ou quelqu’un qui te lie à ton univers d’origine ? Un lieu, une personne… pas même ton passé, ton histoire ? »
 
C’était quand même intriguant ça ! Dans ma façon de voir les choses, s’appuyer sur son passé était ce qui permettait de construire le présent. Accepter ou fuir son destin. Suivre une route prédestinée ou tracer la sienne à la force des bras, de l’esprit et du cœur. Ces choix dépendaient grandement de l’histoire de chacun, du vécu personnel… Après tout, si j’étais née dans un monde différent, ou dans le même genre mais en tant que puissante magicienne, je n’aurais pas pris les mêmes décisions, et au final je serais devenue une personne différente.
C’est pour ça… que je pouvais difficilement concevoir que l’on puisse rejeter son passé ainsi.
 
Enfin, tout ça c’était de la philosophie complexe, sujet sur lequel je n’appréciais pas trop de m’attarder longtemps. L’artiste martial me fit la proposition d’attaquer les choses sérieuses, et c’était quelque chose qui ne se refusait pas !
 
« Bien ! Bougeons avant que cet onéreux gigot ne me tombe sur les hanches. »
 
En vérité, c’était une façon de parler… je ne prenais pas facilement de poids, même en dévorant des quantités astronomiques de nourriture. Je suivis donc son geste, me mettant sur mes jambes lame rengainée en main. Après tout je n’allais pas dégainer mon épée pour un simple entraînement… Le but n’était pas de se charcuter pour de vrai ! J’avançais de quelques mètres en avant, pour finalement me retourner, en garde, et un sourire aux lèvres.
 

« Allez Mr. Sushi, montre-moi que tu sais découper autre chose que de la viande morte ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Lun 23 Nov - 20:42

Quelqu'un qui me liait à mon monde d'origine? Bien sûr qu'il y avait quelqu'un qui aurait pu manquer... Si seulement il était encore en vie. C'était là que reposait d'ailleurs une majorité des explications concernant mon détachement total de mon monde d'origine. Le fait que mon frère soit mort m'avait fait totalement me désintéresser du monde où je vivais à l'époque. J'étais pourtant un enfant plein de vie malgré mes problèmes avec la magie, jusqu'à ce malheureux jour. La mort de mon frère, devant mes yeux qui plus est, avait eu l'effet d'un électrochoc pour moi. Tout avait changé depuis ce jour. Je n'étais déjà pas un enfant très sage initialement, les choses s'étaient aggravées après la perte de l'être le plus cher à mes yeux. Alors oui, il y avait bel et bien quelqu'un qui me faisait me souvenir de mon monde et dont les souvenirs revenaient souvent me hanter ou me réconforter mais... Cette personne n'était plus, c'était un fait qui était impossible à oublier. C'était sans doute pour cela que je pouvais aussi facilement jeter mon ancien monde aux orties. Je suppose en tout cas.

"Le seul lien qui me reliait à mon ancien monde a disparu depuis bien longtemps."

Je restais assez évasif sur la question, de toute façon il était temps de combattre. La digestion était en effet terminée pour ma part et je supposais que c'était à peu près le cas pour elle aussi. Un combat allait donc avoir lieu, d'entraînement cela va sans dire. C'était toujours comme ça avec moi de toute façon, toutes les raisons étaient bonnes pour combattre. Incorrigible diraient certains et je leur donnerais assurément raison. Je me demandais ce que pouvait bien valoir la jeune femme au combat, je supposais qu'elle était une grande guerrière avec tout ce que j'avais entendu sur ses prouesses dans son monde d'origine. Mais il ne fallait pas oublier que nous étions désormais en Kosaten. Tout le monde commençait au même niveau ici. Comme, encore une fois, Shaylee me laissait l'initiative de la première attaque, je ne me faisais pas prier. Je ne voulais pas cependant pas tout montrer tout de suite. Ce premier enchaînement serait plus une sorte de test, bien que je frappais sérieusement. Je fis donc un rapide dash pour arriver à son niveau et à sa hauteur je baissai mon centre de gravité pour lui infliger un enchaînement de trois droites dans l'abdomen. Un souvenir de la boxe.

[HRP : Démarrage du combat en auto-modération limité à 3 Actions par tour]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mer 25 Nov - 22:14

Il était catégorique. Rien ne le reliait à son monde ni à son passé, ou tout du moins ce lien n’était plus. Bien entendu, j’étais bien curieuse d’en apprendre plus à ce sujet, mais Shin n’avait clairement pas l’air d’avoir envie d’en discuter plus longtemps… Soit ! Ça passait pour cette fois, mais je retins dans un coin de ma tête de l’interroger plus en détail à ce sujet plus tard, si l’occasion de nous rencontrer de nouveau se présentait.
 
Mais pour l’heure, il était temps de parler avec nos bras plutôt qu’avec des mots. L’entraînement que Shin avait désiré allait commencer, et c’est dans la logique inverse de la galanterie –boarf, je ne faisais pas trop attention à ces choses là- que je le laissais commencer en premier.
Ha, et pour ça, il n’y alla pas de main morte ! D’un vif bond en ma direction, il se retrouva à courte portée en un instant, et ne manqua pas de profiter de ma surprise pour enchaîner trois attaques au même endroit : L’abdomen.
 
« Humpf… »
 
Les deux premiers furent stoppés par le fourreau de mon arme, mais le troisième parvint à son but. Le jeune homme avait de la force, c’était un fait indéniable, mais s’il pensait que j’allais lui laisser si facilement la victoire !

Reprenant rapidement mon souffle, avec un sourire aux lèvres, je décidais de jouer ma contre-attaque sur la surprise. M’étant décrite comme une épéiste, probablement devait-il s’attendre à ce que j’use de ma lame… cependant, à la place, j’envoyais un vif coup de pied viser sa tempe. Il n’y avait aucune retenue dans cette frappe, mais un simple avertissement !

- - - - - - - - - -


Actions 1&2: Parade de deux coups de poings (troisième encaissé)
Action 3: Coup de pied visant la tempe
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Ven 27 Nov - 16:27

Une attaque sur les trois avait marché, les deux autres ayant été contrées par le fourreau retenant la lame de la jeune femme. Comptait-elle d'ailleurs utiliser sa lame? J'avais des doutes à ce sujet, nous étions en effet en plein combat d'entraînement, et utiliser une arme blanche contre quelqu'un se battant au corps à corps pouvait être relativement dangereux. Cela ne me dérangerait cependant pas tellement si elle décidait d'utiliser sa lame. Je me posais simplement la question mais mon interrogation allait bien vite trouver une réponse, comme toujours dans les combats qui valaient le coup d'être vécus. Je fus quelque peu surpris quand Shaylee lança son pied avec rapidité en direction de ma tempe... Surpris oui, mais mes réflexes étaient toujours bel et bien présents, je réussis à reculer d'un pas vif évitant de justesse le coup de la jeune femme. Je trébuchai cependant légèrement à cause de l'étonnement provoqué par ce coup. Et oui, trébucher en plein combat pouvait aussi arriver aux meilleurs, et je ne prétends pas vraiment faire parti des meilleurs, pas pour le moment tout du moins.

"Wah! On peut dire que j'ai eu chaud! J'adore cette sensation."

Quelle sensation? Mais celle de la pression qu'on ressent parfois dans les combats. Quand un combat n'est pas monotone mais rempli de surprises. Quand l'issue d'un combat était incertaine ou qu'une personne était d'une puissance telle qu'elle me donnait de nouveaux objectifs à atteindre dans ce monde d'aventures et de combats. Dois-je préciser que je m'étais relevé en parlant? Oui, je n'allais pas passer ma vie au sol tout de même, nous étions en plein combat je vous rappelle. Comment allais-je attaquer maintenant que je savais qu'elle savait aussi utiliser ses jambes? Les jambes hein... Pourquoi pas un peu de Taekwondo alors? C'était un Art Martial que j'affectionnais particulièrement après tout. Je tentais alors de lui mettre un low kick pour enchaîner directement avec un coup de pied sauté retourné visant son plexus solaire. Un endroit tactique pour attaquer étant donné que ça pouvait assez facilement couper le souffle de l'adversaire. Cela me mettait cependant à découvert et me rendait vulnérable aux ripostes. Mais il était trop tard pour y penser, n'est-ce pas?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Mer 2 Déc - 21:36

Même si mon attaque ne porta pas ses fruits, elle eût au moins pour conséquence de faire reculer Shin au point où il trébucha et tomba en arrière. Certainement étonné, l’effet escompté était là ! A présent, probablement se méfierait-il d’autres coups dans le genre… mais c’est ce qui était amusant non ?
Je n’avais pas appris à me battre dans une institution, ni encadrée par un mentor. Tout ce que je savais faire, je l’avais découvert par moi-même au cœur de l’action, n’apprenant que de combats et d’expérience, et non pas de théorie ou de situations favorables à l’éducation… Bien que mon titre de meilleure épéiste d’Azera était indiscutable, en termes d’escrime académique j’étais ignoble ! Mon style était quelque chose d’unique, qu’aucun combattant d’Azera ne put comprendre ou reproduire.
 
Mais trève de dispersion. L’heure n’était pas à raconter ma vie, mais à affronter cet élu ! Celui-ci passa d’ailleurs à l’attaque, changeant soudainement de posture. Et cette fois-ci, il utilisa lui aussi ses jambes pour frapper ! Son premier coup heurta mon tibia, mais mon instinct de combattante m’alerta que ce n’était qu’un leurre : la vraie attaque visa mon plexus solaire, et à nouveau je bloquais de justesse le coup avec la Svelthir… néanmoins, cela me fit chanceler un instant dû à la puissance du choc, et je dus reculer de quelques pas.
 
Je n’étais pas experte en arts martiaux, mais l’habitude de me battre me permettait de jauger rapidement un opposant. Celui-ci avait clairement utilisé un autre style de combat que lors du premier assaut…. Et la question me vint alors : Combien en maîtrisait-il ?
 
« Tu es plein de surprises, Shin ! Tu as encore beaucoup de techniques différentes ? »
 
Pour ma part… c’était tout l’inverse. Ayant passé des mois et années à développer mon propre art à l’épée, j’étais devenue très spécialisée dans le maniement des lames.  Il n’y avait aucune polyvalence dans mon style, seulement une maîtrise parfaite de mon arme, que j’avais poussée à ses ultimes limites. Limites à présent bien basses à cause de ce sceau mais… c’était une autre histoire.
Me replaçant en position de combat, je m’apprêtais à attaquer à mon tour :
 
« Navrée, je ne possède pas un large éventail de styles différents. Cependant… »
 
Et avant de finir ma phrase, je bondis vivement dans sa direction, pour asséner une frappe en biais, visant le cou à sa droite. Jouer sur la surprise. C’était une de mes stratégies favorites. Et des surprises, il n’en était pas au bout ! Maintenant que je l’avais forcé à relever sa garde, ne me restais plus qu’à porter un coup sur les zones à présent plus vulnérables : Armant mon bras de manière à feindre une nouvelle attaque provenant d’en haut, j’entamais mon geste, mais changeait sa trajectoire en plein milieu, et dans un souple mouvement de bras similaire à celui d’un fouet, ma lame rengainée fusa droit sur ma véritable cible : Son genou gauche.
 

« ...Je les maîtrise à la perfection ! »


- - - - - - - - - -

Action 1: Parade du coup de pied retourné.
Action 2: Frappe au cou, côté droit, pour distraire Shin.
Action 3: Feinte une nouvelle attaque au cou, puis frappe au genou gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   Ven 4 Déc - 14:31

Shaylee avait vraiment de bons réflexes, et sa lame était vraiment chiante. Elle avait encore réussit à parer le coup le plus puissant que j'avais donné dans mon enchaînement. Mais c'était aussi ça qui rendait les choses intéressantes. Je détestais les combats faciles comme vous le savez sans doute déjà, et pour le coup elle m'offrait un combat tout sauf facile. Et je supposais qu'on était à peine au début de ce combat et qu'elle avait encore autant de choses à me montrer que moi j'en avais à lui montrer. Aha, mais je me perds trop en discussion inutile alors que je suis en plein combat, c'est quelque chose qui me perdra un jour. Elle m'avait mit un coup au niveau du cou du côté droit, je me rapprochai alors d'elle très rapidement afin de baisser l'efficacité de son coup. Elle se demandait combien de styles je maîtrisais hein? J'allais lui montrer un peu de Kung-Fu pour le coup. Mais qu'elle ne fut pas ma surprise quand, au moment où j'allais mettre mon coup sa lame rengainée percuta mon genou. Heureusement que je m'étais avancé, le choc était de ce fait moins douloureux mais c'était tout de même un endroit sensible.

"Je vois ça... Combien? Je ne sais pas exactement. Mais..."

Le coup au niveau du genou m'avait légèrement déséquilibré malgré le fait que le choc avait été diminué, mais je ne tombai pas pour autant. En étant aussi bas durant ma chute, je pus voir une faille au niveau du flanc de Shaylee. Bien sûr, peut-être qu'elle laissait cette fausse ouverture volontairement ou que ses réflexes seraient tels qu'elle arriverait à parer sans aucun mal mon prochain coup. Je changeai alors de stratégie. Ainsi, je me stabilisais en position quasi-accroupie et je tentai sans tarder, et comptant sur l'effet de surprise, de la plaquer au sol avec violence. Si j'y arrivais, c'était cette fois à une démonstration de judo qu'elle aurait le droit. En effet, je comptais lui faire une puissante clé au niveau de son bras que je supposais puissant. Celui avec lequel elle avait le plus utilisé son épée que ce soit pour parer ou pour attaquer. Après? Rien de particulier en fait. C'était un assez bel enchaînement tel quel vous ne trouvez pas? Quoi qu'il en soit, je n'avais pas fini ma phrase.

"Je les maîtrise tout autant"

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]   

Revenir en haut Aller en bas
La Capitale De Seika Hein? On Va Voir [PV Shaylee Greïtell]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» Entrée et tableau de la capitale
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Nou mande la peine capitale pou mouche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.