Partagez | .
A La Frontière de Seika [PV Kurome]
Invité Invité

-



MessageSujet: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Jeu 19 Nov - 23:35

Je marchais tout simplement. J'étais en train de retourner vers Seika, finalement. Cela faisait un petit moment que je n'étais pas revenu sur mon territoire. Il fallait avouer que j'étais un peu nostalgique. Contrairement à mon monde, j'aimais beaucoup Kosaten. Je me demandais si j'allais recroiser des gens que j'avais déjà rencontré ou au contraire faire des rencontres inattendues ou tout simplement nouvelles. Ce monde avait toujours la capacité de me surprendre et c'était peut-être ce qui me plaisait le plus dans ce dernier. Rien n'était monotone, je n'étais même pas sûr d'avoir passé un jour à m'ennuyer à Kosaten, c'est dire. Minshu était vraiment un beau territoire et j'avais adoré vivre sur ce dernier mais il ne fallait pas que j'oublie que j'étais un Seikajin. Il était temps de rentrer au bercail comme diraient certains. Je n'étais pas triste parce que je savais que j'allais revenir. Et quand je reviendrai à Minshu, je serai encore plus fort. Beaucoup de choses avaient changé durant ma vie à Minshu, que du positif à mon humble avis... Mais surtout une amélioration quant à ma mentalité.

En effet, si vous vous souvenez bien... Ou peut-être que je vous l'apprends à l'instant, je détestais initialement véritablement la magie. Et pourtant je m'en servais désormais comme d'un accessoire de la vie de tous les jours. Cela était bien pratique bien que le combat à mains nues restait ce que j'affectionnais le plus. Je me cantonnais surtout à une utilisation domestique et à une utilisation de mon aura pour éviter les brûlures et ce genre de choses. Bref, rien de très folichon. J'étais actuellement dans la forêt luxuriante, frontière entre Seika et Minshu. Cette forêt me rappelait pleins de bons souvenirs, comme la plupart des endroits de Kosaten d'ailleurs. J'étais presque arrivé à Seika et je me demandais bien vers quel genre d'aventure je me dirigeais désormais. Qui aurait cru que je rencontrerai déjà quelqu'un? Je n'étais même pas encore complètement rentré sur le territoire du phénix... Le monde de Kosaten était vraiment impressionnant vous ne trouvez pas? On pouvait dire que le hasard faisait bien le chose j'avais envie de parler un petit peu. Comme toujours oui.


"Décidément cette forêt est des plus vivantes. Tu es de Seika je me trompe? Je suis Shin Tsuki, enchanté."
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Sam 21 Nov - 12:41



A la frontière de Seika


« Ne t'éloigne pas trop, surtout. », qu'avait dit Katsuro. Ah, mais pour qui se prenait-il ? Tu n'étais plus une enfant, il n'était pas nécessaire de te surveiller si rigoureusement. Et puis, tu étais armée et savais parfaitement te défendre. Pour cela, tu lui avais calmement annoncé partir quelques jours. En somme, tu n'avais absolument rien à craindre, si ce n'était tes problèmes liés à ta drogue. Mais concernant ce point, tu y travaillais déjà. Ce n'était qu'une question de temps avant que cet allié de l'Empire ne te trouve un substitut et que tu puisses ainsi récupérer pleinement tes droits en tant qu'affiliée à Seika.

Parce que par conséquent, tu te sentais tellement inutile ces derniers temps. Comme si tu allais gentiment rester les bras croisés ! Certes, c'en devenait intimement compliqué pour ta personne d'agir à ton habitude avec ton récent coma ; et perdre une élue telle que toi n'était sans doute pas conseillé pour ta nation. Ce qui expliquait la persévérance du membre de la garde de l'Empire à t'aider, mais pas le fait qu'il lui semblait être préférable que tu restes confinée à la Capitale.

En bref, tu en avais eu marre de te retrouver contrainte de prouver ton inefficacité et avais donc décidé de t'éloigner un peu plus de l'Empire. Juste un moment. Bien évidemment, tu n'étais pas inconsciente au point de te retrouver de toi-même en territoire ennemi ! Alors, ce fut dans la direction de Minshu que tes pas te guidèrent. À la frontière de Seika, pouvait-on dire. Jamais encore, tu n'avais osé t'aventurer en dehors de l'Empire, peut-être en partie dû au fait que ça ne faisait rigoureusement pas partie de ton travail. C'était donc une première pour toi, même si tu ne comptais pas aller bien loin.

Par ailleurs, après tes premières foulées en Minshu, tu pénétras finalement dans une forêt dont les arbres possédaient d'immenses troncs ; et dans laquelle les végétaux semblaient sensiblement briller d'une hypnotique lueur bleu pâle. Tu grignotas un de tes biscuits tout en détaillant le paysage, même si tu n'étais pas véritablement là pour faire tu tourisme. En fait, tu ne savais même pas réellement pourquoi tu étais arrivée jusqu'ici. Peut-être par caprice ou pour assouvir une soif de curiosité. Peut-être, aussi, pour démontrer que ton inutilité n'était que superficielle.

Au bout d'un moment, tu te retrouvas face à face avec un homme. Machinalement, tu portas ta main à la garde de ton sabre. La méfiance était une part importante de ton caractère, mais après tout, qui aurait pu t'en vouloir ? Quand on était entraînée comme tu l'avais été, ce n'étaient des gestes qui ne devenaient plus qu'instinctifs. Ton interlocuteur prit la parole pour t'indiquer son identité et sa supposition de ton affiliation à l'Empire du phénix. Ah, forcément. Posséder le symbole de son appartenance à une des trois grandes factions à un endroit si visible, ce n'était pas toujours très pratique.

 — Je suis Kurome.

Règle de politesse. Tu répondais tout simplement, et naturellement, à sa propre présentation.

 — Tu es donc un élu de Seika, aussi ? Ou bien peut-être de Minshu.

Après tout, l'alliance Seika – Minshu avait bien été mise en place depuis un bon bout de temps, désormais. Ce n'était donc probablement pas un ennemi. Dommage, si tel aurait été le cas, la confrontation aurait été inévitable. Et ça faisait énormément longtemps que Yatsufusa n'avait pas tâté de la chair. Enfin, ce n'était pas plus mal qu'il soit ainsi de ton côté, a priori. Ce simple fait demeurait déjà assez important, mais tu le verrais d'autant plus d'un meilleur œil s'il était lui aussi marqué du même Dieu que ta petite personne.

Parce que vous seriez ainsi véritablement camarades d'armes. Et c'était une relation qui te tenait particulièrement à cœur.

HRP:
 
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Sam 21 Nov - 20:29

La jeune femme était plus petite que moi en taille, chose qui était plus ou moins normal étant donné que j'étais plutôt grand. Son signe m'avait montré son appartenance à l'Empire du Phénix directement. Quant à mon affiliation? Je lui montrais ma main sur laquelle était tatouée mon signe. Sur le dessus de ma main je préfère le préciser. Cela ne se voyait pas forcément directement car on ne regardait pas forcément les mains en premier lieu mais voilà, mon signe était très facilement repérable, ce qui pouvait être un avantage tout comme un inconvénient. Par exemple, cela serait sans doute un problème quand je me rendrais à Fuyu, un endroit dans lequel je comptais me rendre bientôt d'ailleurs. Il allait vraiment falloir que je pense à m'acheter des gants pour cacher ma marque. J'étais fier d'être un Seikajin hein, mais je ne voulais pas risquer de tomber dans des situations dangereuses pour un truc aussi stupide qu'une marque. J'aimais le danger mais je voulais tout de même parfois pouvoir être discret, vous voyez ce que je veux dire? Enfin bref, revenons-en à ma discussion avec cette jeune fille, Kurome qu'elle s'appelait d'ailleurs.

"De Seika en effet. C'est ta première fois à Minshu? Bien qu'on y soit pas encore réellement."

Kurome... Une fille qui semblait bien méfiante, je disais semblait mais c'était même complètement sûr. La preuve en était peut-être que la jeune fille avait mis sa main sur la garde de son Katana dès que nous nous étions retrouvés face à face. Bon j'avais évité un combat inutile, parce que si elle avait attaqué elle aurait sûrement essayé de me tuer. Chose qui ne m'intéressait aucunement, j'adorais les combats mais pas ceux à morts. Bref, inutile de répéter quelque chose que j'ai déjà dit dans plusieurs autres situations. Maintenant, restait à savoir ce que cette jeune fille faisait ici. Il y avait quelque chose de marrant en elle, un certain contraste qui me semblait frappant, une jeune fille mignonne mangeant des gâteaux telle une enfant mais avec un Katana et sûrement la capacité de tuer avec une facilité impressionnante. Enfin, tout dépendait du taux de puissance qu'elle avait récupéré ou même gagné depuis son arrivée à Kosaten. D'ailleurs, depuis combien de temps était-elle dans ce monde? La question qu'on se posait quasiment tout le temps entre élus, n'est-ce pas?

"Cela fait longtemps que tu es arrivée ici ou tu es nouvelle?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Ven 27 Nov - 18:41



A la frontière de Seika

Il te dévoila le dessus de sa main, sur laquelle se dessinait le sceau écarlate si familier. Ah, alors il était bien de l'Empire, tout comme toi ! D'habitude, tu n'étais pas d'un naturel très bavard, tu l'avouais. Mais avec les récents événements, tu jugeais d'un tout autre œil les membres de Seika. De précieux camarades d'armes. Théoriquement, ils devraient même être classés à même titre que les Jaegers. Enfin, le fait était qu'un accident pouvant si vite arriver, il valait mieux ne pas perdre de temps et rencontrer tes alliés le plus vite possible. En effet, faire cavalier seul n'était plus une option. 

Tu avais déjà eu tout le loisir d'observer qu'agir en cas de grosses attaques comme celles de cette maudite secte d'Aeternam en solitaire s’avérait moins efficace. Puis, tu étais plus faible que jamais avec ton récent coma, alors il serait sans le moindre doute préférable de ne pas faire de folie. En bref, tu étais plutôt ravie de tomber enfin nez à nez avec un marqué du phénix. Le premier depuis bien longtemps, par ailleurs. Nostalgique, mais pourtant si ironique, pas vrai ? Tu semblais beaucoup plus habituée à cet univers qu'auparavant. Il était vrai que ta seule raison de vivre était uniquement de combattre. En l’occurrence, te battre pour l'Empire jusqu'à ta mort. 

Alors, étrangement, ton envie de retourner dans ton ancien monde, auprès de l'infime part de camarades encore vivants, venait de passer au second plan. Derrière ton rôle en Kosaten. Avec comme futile espérance de rencontrer, portée par une immense chance, un membre de tes chers Jeagers. Parce qu'après tout, puisque tu étais bien arrivée ici, il n'était pas impossible que le même schéma se reproduise pour Wave ou encore Esdeath. Ou même... ta chère et adorée grande sœur.

Enfin, tu fus vite sortie de tes pensées par sa question, bien que particulièrement banale, à laquelle tu t’efforças néanmoins de répondre.

— Oui, c'est ma première fois. En général, je n'ai pas besoin de sortir de Seika.

Et puis, dans ta situation actuelle, c'était presque contre-indiqué. Ça ne te préoccupait pas réellement, tu avais toujours été comme ça. Inconsciente. Par ailleurs, tu n'avais même pas pris la peine de réellement détailler ton interlocuteur suite à l'annonce qu'il était bien de ta nation. Ce n'était pas que tu lui accordais de la confiance, mais on pouvait affirmer que c'était déjà un grand pas en avant que de ne plus catégoriser tout le monde en tant qu'ennemi.

Tu lui répondis calmement, après un court instant de réflexion, à sa seconde interrogation :

— Plus ou moins, largement depuis plusieurs mois en tous les cas. On peut dire que j'ai déjà participé à certaines guerres, même si le terme paraît un peu fort.

Tu le savais parfaitement, même si tu avais eu une longue absence, entre-temps, avec ton coma. Mais on pouvait clairement énoncer que tu n'étais pas inconsciente de ce qu'il se déroulait en Kosaten. Par « guerres », tu entendais bien évidemment le combat contre Aeternam, notamment. Ah, dire qu'un tel danger rodait toujours autour des élus. Ça prouvait bien qu'il fallait définitivement que tu te remettes au travail !

— Je ne t'ai jamais vu auparavant. Enfin, à l'Empire. Tu n'es pas ici depuis bien longtemps, toi, me trompe-je ?

Il n'avait pas l'air très fort, non plus. Oui, tu ne te gênais pas pour juger, d'autant plus que tu n'étais pas au meilleur de ta forme et que tes marionnettes ne répondaient absolument pas pour le moment. Mais tu avais la sensation qu'il n'était pas inquiétant, alors tu croyais en ton instant. Il était rare que celui-ci te trompe.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Sam 28 Nov - 1:46

Pas besoin? Mais tout n'était pas question de besoins voyons. Que faisait-elle de ses envies? Je trouvais que vivre seulement par rapport à ce dont on avait besoin sans laisser parler ses envies était clairement chiant. Tout comme je trouvais que vivra seulement par rapport à ses envies sans faire attention à ce qui était vraiment important était carrément dangereux. Comme pour la plupart des choses en ce monde, enfin dans tous les mondes d'ailleurs, l'important c'était de trouver le juste milieu parfois. Tout dépendait après de notre façon d'être, certains étaient perfectionnistes, d'autres non, par exemple. Pour ce qui était de cette jeune fille, je ne savais pas vraiment quoi en penser étant donné que je venais à peine de la rencontrer. Et c'était dans ce genre de situations que ma curiosité naturelle allait sans doute m'aider à avoir des réponses à mes interrogations. J'espérais bien entendu que je n'allais pas la déranger ou quelque chose comme ça mais elle n'aurait qu'à me le dire si tel était le cas. Je n'étais pas facile à vexer de toute façon... Enfin, je crois en tout cas.

"Et tu n'en as jamais eu envie? Cela n'est-il pas ennuyant de rester à Seika tout le temps?"

Je disais cela mais il y avait sans doute tout un tas de choses à faire à Seika si on désirait vraiment chercher des choses dans la région. Mais quand elle me dit qu'elle était déjà là depuis plusieurs mois, sans doute depuis plus longtemps que moi d'ailleurs, et qu'elle n'était jamais sortie de Seika, j'étais assez étonné. Mais peut-être avait-elle ses propres raisons dont je ne pouvais pas avoir conscience étant donné que je la connaissais à peine? Nous verrons bien. Elle disait avoir participé à plusieurs guerres? De quoi pouvait-elle bien parler? Y avait-il eu une guerre ouverte entre les différentes patries? Ou peut-être était-ce par rapport à ce que j'avais entendu concernant Aeternam? Une chose était sûre, cela concernait quelque chose qui s'était déroulé alors que je n'étais pas encore arrivé à Kosaten. Je devais sûrement avoir raté pas mal de choses, si seulement j'étais arrivé avant. Il ne me restait plus qu'à rattraper le temps perdu, je participerai sans doute à des guerres moi aussi... Pourvu qu'elles ne mettent pas la vie d'innocents en jeu... Si seulement cela était possible.

"Des guerres? Contre qui? Je suis en effet ici depuis peu de temps. Peut-être deux ou trois mois. Mais j'ai passé une grande partie de mon temps à Minshu en fait, histoire de m'entraîner un peu. Tu résides dans la capitale je suppose?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Lun 7 Déc - 22:48



A la frontière de Seika


Ennuyant ? L'envie ? Quelle drôle d'idée.

Tu n'avais jamais eu envie d'être vendue à la Capitale, tu n'avais jamais eu envie de subir tous ses tests, tu n'avais jamais eu envie de détruire parcelle par parcelle ton pauvre corps sous l'effet d'une drogue surpuissante et meurtrière. Tu n'avais jamais eu envie d'avoir comme seule et unique raison de vivre le combat. Et pourtant ! Ce fut contre ta volonté que toutes ses notions te furent inculquées, suffisamment profondément ancrées désormais pour faire parfaitement partie de toi ! Et ainsi se substituer à ta constance.

C'était celle que tu étais désormais, impossible à changer. Alors, en cet instant, tu pouvais affirmer -Bien que ce soit paradoxal- que ce genre d'idées ne t’effleuraient pas l'esprit. Et par ailleurs, ce n'était pas pour cette raison que tu t'étais aventurée jusqu'ici, mais uniquement histoire de tâter un peu le terrain de soi-disant alliés de guerre. Bien qu'au final, ce soit face à un véritable camarade d'armes que tu étais tombée !

— Tu fais erreur. Ce ne sont pas des choses qui peuvent interférer avec mon travail.

Fermée. Tu ne pouvais même pas réellement comprendre ce qu'il te disait. Au fond de toi, quelque chose t'en empêchait. En fait, il semblait même être radicalement opposé à ta personne. Alors que, toi, tu voyais toujours tout en fonction du champ de bataille, en fonction

Vous n'aviez définitivement pas l'air de faire partie du même monde, tous les deux.

— C'est parce qu'il n'y a personne de suffisamment puissant pour défendre l'Empire qu'il a déjà été partiellement détruit par deux fois déjà, dont une à la Capitale. La seconde, un petit village pouvant paraître sans importance, mais dont son assaillant s'est permis un véritable carnage. Personne n'a pu l'arrêter.

Mais tu n'étais pas encore arrivée, à cette époque. Cependant, ce fut de tes propres yeux que tu pus constater l'étendue des dégâts qu'un être -En l’occurrence, un élu, bien sûr- de Kosaten seul pouvait commettre. Ce qui, d'ailleurs, t'avais bien rassurée concernant la récupération de la totalité de tes capacités. Tu y pensais tout le temps, à tes pauvres marionnettes emprisonnées ainsi. En particulier Run et Natala. Ah, ils étaient pourtant tes amis, c'était vraiment terrible qu'ils se retrouvent obligés de subir cela à cause d'une vulgaire baisse de puissance... À cause de Kosaten.

— Ce n'est pas normal, c'est pourquoi je préfère m'assurer que tout se passe bien. Puisque personne ne semble réellement s'en préoccuper.

Tu étais amère en racontant cela. Bah, oui, après tout, que deux fois, le colosse de Fuyu a pu s'en prendre à Seika n'était définitivement pas correct !

— Tu n'es même pas au courant ?

Tu étouffas un petit rire. Franchement... Ça n'avait vraiment rien à voir avec l'endroit d'où tu venais. Ici, tout te paraissait instable. Beaucoup trop. On accordait une grande liberté aux élus, en partie, sans doute, parce qu'ils avaient tous été entraînés dans ce monde contre leur accord pour la plupart. Mais tout de même, qu'il

— Aeternam. La secte d'Aeternam. C'est l'ennemi numéro un de tout Kosaten entier, tu sais !

Et avec tous les récents événements produits, dont tu avais entendu parler sans pour autant avoir eu la chance d'y participer, ne pas en être au courant signifiait véritablement qu'il était si inconscient de ce monde. Ou bien libre, peut-être. Oui, c'était ça. Libre. Il te semblait libre de faire ce qu'il lui plaisait et ce simple fait te paraissait bien incompréhensible. Quoique cela n'était que ta première impression sur sa personne, il était parfaitement possible que tu te trompes complètement dans ton jugement à son égard.
©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   Mer 9 Déc - 23:58

Son travail? Et quel était donc ce fameux travail dont elle me parlait? C'était la première question que je m'étais posé suite à sa réponse. Protéger Seika semblait être un travail pour elle d'après ce que j'avais pu comprendre de ce qu'elle avait ensuite ajouté. Une élue en bonne et due forme qui écoutait parfaitement les recommandations de notre fameux dieu phénix hein? Il n'y avait rien de critiquable à ce sujet que les choses soient claires. J'estimais que chacun était libre de faire ce qu'il voulait dans ce monde, tout comme dans n'importe quel autre monde. Mais comme l'avait dit une personne un jour, la liberté des uns s'arrêtait là où commençait celle des autres. Raison pour laquelle je supportais difficilement les personnes qui se permettaient de faire des choses qui avaient des répercussions négatives sur des personnes qui n'avaient rien demandé. Ainsi, je ne pouvais pas vraiment dire que j'appréciais les dirigeants de ce monde qui semblaient vouloir se faire la guerre. Sans même parler d'Aeternam, l'ennemi public numéro un si on pouvait dire, d'après ce que j'avais entendu dire en tout cas.

"Et seras-tu suffisamment puissante pour empêcher cela à l'avenir? Tu as déjà récupéré l'intégralité de la force que tu avais perdu?"

Je dois dire que cela m'aurait étonne qu'elle récupère toute sa puissance en à peine quelques mois mais bon, tout était possible, surtout à Kosaten. Plus important, elle me parlait désormais d'Aeternam, bien sûr que je savais qui ils étaient, enfin plus de réputation que par ma propre vision des choses mais je devais avouer que leur description n'avait rien de très... Comment dire? Ragoûtant? Enfin, ils avaient l'air d'être parfaitement le genre de personnes que je n'aurai aucun mal à mépriser, et pourtant je ne méprisais que peu de mondes. Référez-vous au premier paragraphe pour plus d'indications à ce sujet, cela m'embêterait de radoter et encore plus de vous embêter avec toutes ces histoires. Plus notre discussion avançait, plus j'avais l'impression qu'il y a un univers totalement différent qui nous séparait, et que cette différence ne venait sans doute pas seulement du fait que nous venions de deux mondes différents mais bien du fait que nous étions foncièrement différents. En apparence tout du moins. J'avais cependant appris très tôt à ne pas me fier aux apparences.

"Bien sûr que je connais Aeternam mais j'ai juste entendu parler d'eux pour ma part. Mais dis-moi, tu sembles avoir un sens du devoir des plus développés, n'as-tu de ce fait aucun loisir? Aimes-tu seulement combattre ou le fais-tu seulement parce que tu le dois?"

Oui parce que je ne sentais pas vraiment de joie de vivre chez cette jeune personne et je trouvais cela plutôt dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: A La Frontière de Seika [PV Kurome]   

Revenir en haut Aller en bas
A La Frontière de Seika [PV Kurome]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Menace de paralysie des activités à la frontière haïtiano-dominicaine à partir d
» [WIP] Table de jeu "frontière Mordor/Gondor"
» La justice n'a pas de frontière [Terminé]
» [Validée]Fiche Technique de Seika.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Forêt luxuriante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.