Partagez | .
Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mer 20 Jan - 17:20

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Huum. En premier, analysons les lieux. Regardons devant moi… Il y avait un beau petit arbre ressemblant à un genre de bananier, voyons voir vers ma gauche, oh une autre plante qui avait drôlement l’allure de… hum. Je dirais une espèce de bananier… Oooh ! Et à ma droite ? Ah ! Je sais ! On va jouer à trouver ce que je voyais. Je voyais quelque chose de grand et tout vert… Raaah ! Mais pourquoi avais-je l’impression de voir des foutus bananiers partout, moi ? Où avais-je bien plus tombé encore ? Cela n’était certainement pas un lieu près de chez-moi, on n'avait guère cette végétation… Au final, autre que le Digimonde, je ne voyais aucunement où je pouvais être.

Peu importe le temps que je marchais, le décor restait le même… Arrêtant un instant, j’avais vraiment l’impression de tourner en rond. Levant simplement ma tête vers le ciel, alors qu'une douce brise plutôt chaude vit me dire un petit coucou lors de son parcours, faisant simplement bouger un peu mes cheveux et mes habits. Certes, le paysage était très beau, mais avais-je vraiment le temps pour l’admirer ? Ehum. En fait, comme j’étais totalement paumé, je suppose que oui… Malgré, les feuillages qui me tenaient en général à l’ombre et le soleil qui était plutôt bas dans le ciel, étaient-ce normal qu’il fasse aussi chaud ? Alors que je restais en mode poteau, la petite créature sur ma tête se contentait de descendre son regard vers moi. C’était sûr qu’avec sa position et morphologie ce dernier ne pouvait pas vraiment voir ma face sans m’encombrer, me bloquant surtout la vue.

- Hum ? Un problème TK ?
- Héhé ! Si, je ne compte pas le fait que j’ai l’impression de tourner en rond, tout va bien.

Patamon se replaça sur ma tête à son aise, alors que je reprenais ma route… Enfin, pas ma route, puisque ce n’était guère comme s’il y avait vraiment une route dans cet endroit tropical et sauvage. Chaud… Ehum. Ah ouais, je pouvais bien avoir chaud, moi… Enlevant ma veste verte d’écolier pour simplement l’attacher à ma taille. Bravo champion… ~ Si, vous me dites que c’était parce que j’étais blond, ça va vous pouvez garder votre raison pour vous-même. ~ Sans ma veste à manche longue pour me couvrir, je me ramassais avec ma légère blouse blanche à manche courte, laissant ainsi apparaitre une petite partie du sceau rouge en forme de phénix sur le haut de mon bras, celui-ci étant placer sur mon épaule droite légèrement vers l’arrière. Marque que je n’avais guère réalisé que j’avais. Malgré, que j’étais visiblement calme, je devais avouer que j’avais quand même un peu peur et j’étais assez stressé de ne pas trouver quelqu’un ou un indice sûr où j’étais, mais j’avais bien appris avec le temps que garder mon calme était mieux que de céder à monsieur panique.

Arrêtant un instant sous un grand arbre, alors que Patamon qui était sur ma tête, se donnait qu’un petit élan pour se laisser tomber d’où il était vers l’avant. Par simple réflexe, je l’avais attrapé en plein vol, tout en lui souriant. Ce dernier se contentait de bâiller un grand coup, pour ensuite se rouler en petite boule dans mes bras, s’endormant paisiblement. Les ténèbres avaient déjà commencé à envahir les lieux, la lune devenait alors mon seul guide, si je voulais continuer à avancer dans cette vaste forêt tropicale. M’assoyant simplement où j’étais, bien accoté contre le tronc de l’arbre derrière moi. J’imaginais qu’une petite pause n’était surement pas une mauvaise idée pour moi aussi. Contemplent simplement le ciel, tout en me demandant si j’allais vraiment réussir à rejoindre un village ou du moins trouver quelqu’un…


Hrp:
 


Dernière édition par Takeru "TK" Takaishi le Sam 12 Mar - 4:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Ven 22 Jan - 18:45


 
Comme une brise

 
AVEC — TK


 


La druidesse se dirigeait vers Chikai de nouveau, elle avait entendus des rumeurs sur les élus et elle voulait les vérifier. Cependant, comme à son habitude quand elle s'aventurait dans son empire, elle fit un détour par la forêt tropicale. Pour une Druidesse comme elle c'était essentiel que de se ressourcer souvent dans des endroits naturels et pour Aki, le lieu le plus adéquat était bien la forêt de Seika, un endroit où elle avait de drôles de rencontres. Elle se souvenait encore que c'était ici qu'elle avait retrouvé Mizu, mais également qu'elle avait rencontré Zayro … Les souvenirs ici étaient bons comme mauvais, mais ils avaient l'avantage d'exister.

D'une certaine manière, Aki se sentait liée à cette forêt, tant les évènements les plus importants de sa vie c'étaient déroulés ici, à chaque fois qu'elle s'y rendait, elle ressentait une craintive appréhension ainsi qu'une certaine excitation. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, il n'était pas rare de croiser dans cette forêt d'autres élus. Rarement des natifs cependant. Aki se décida à passer la nuit dans la forêt quand elle vit le soleil décroître au dessus des futaies.

Elle jeta un regard à Mizu. La renarde blanche venait juste de surgir d'un buisson, une proie dans la gueule. En la voyant, la rouquine se dit qu'il était en effet l'heure de partir à la chasse avant qu'il ne soit trop tard pour pouvoir se faire cuire de la viande pour le repas du soir. Elle délaça le fichu avec lequel elle nouait son arc dans son dos et fit légèrement jouer la corde pour voir si elle était assez tendue. En tâtant dans son carquois elle vit qu'il ne lui restait qu'une dizaine de flèches, elle devrait passer la soirée à tailler des branches pour s'en fabriquer de nouvelles.

Elle arma une flèche sans tendre l'arc et se risqua entre des arbres resserrés en entendant des bruits étranges, provenant peut être d'animaux derrière un buisson. Elle commença à marcher discrètement, cherchant à craquer le moins de branches possibles. Elle arriva à un endroit où un grand arbre dominait tout les autres arbres qui se voyaient astreint à une croissance réduite. Quelque chose était sous l'arbre, quelque chose de plus grand que les proies qu'elle avait l'habitude de chasser. Méfiante, elle s'approcha plus discrètement encore, reconnaissant peu à peu une silhouette humaine.

C'était d'autant plus effrayant si c'était un humain. Un animal encore, c'était largement gérable, mais un être humain, surtout en cet endroit, ce pouvait être un élu, et un mauvais. Méfiante, elle ne se calma qu'en apercevant une esquisse du rouge phénix de Seika. Elle n'abaissa cependant pas son arc mais cessa d'être discrète et se racla la gorge pour qu'il la remarque. Le jeune homme était donc un élus, aux cheveux blonds, et portant sur sa tête un petit animal ressemblant fortement aux bébés dragons auxquels Aki était habitués de couleur rouge.

Qui es tu ?

Sa voix n'était pas foncièrement méchante, plutôt méfiante. Elle ne voulait effrayer personne, juste s'assurer la sécurité. Il semblait être assez perdus, et pas méchant. La Druidesse se détendit légèrement, mais ne retira pas sa question. Si il lui répondait poliment elle pourrait alors baisser son arc et entamer une conversation polie et distinguée. Ce n'était pas facile de vivre en ce monde, de devoir se méfier de tout le monde, même des gens que l'on connaissait, un monde où le mal était si proche de chacun de nous qu'il en était presque palpable.

Il semblait si innocent, peut être qu'il venait juste d'arriver, peut être qu'il n'avait encore croisé aucuns élus, peut être même qu'il ne savait pas où il était. Auquel cas ce serait du ressort de la Druidesse de tout lui expliquer. Elle attarda son regard sur la petite créature qui était logé sur son crâne. Il était assez mignon, avec un regard clairement gentil. Peut être finalement n'y avait il rien à craindre. La renarde quant à elle ne bougeait pas, affichant son mépris habituel pour les humains, s’intéressant plus à la créature. Si c'était un élus bon, Aki aurait tout le temps de lui demander ce que c'était.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Sam 23 Jan - 16:37

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Replaçant mon ami sur ma tête doucement, tout en continuant simplement de regarder le ciel étoilé, me perdant dans mes pensées et mes songes. Revenant à moi bien vite, lorsqu’un raclement de gorge parvis à mes oreilles, parce que oui, je n’avais guère vu venir la femme avant, j’étais simplement trop prit avec moi-même et ma situation actuelle… Patamon qui dormait déjà à moitié ne l’avait visiblement pas vu venir non plus. Normalement, je serais resté calmement assis où j’étais, surtout en voyant une humaine, mais l'arme qu'elle pointait contre moi, m'en avait empêcher. Pourquoi avait-elle un arc ? Je m’étais relevé brusquement, tout en saisissant simplement mon Digivice accroché après ma ceinture, qui était légèrement en dessous de ma vaste verte de ma main droite, sans pour autant le bouger d’où il était. Ce n’était guère comme si cela était une arme, disons que cela avait surtout été mon premier réflexe… Simple réflexe de panique, quoi ? Cela réveillait complètement la créature orange et blanc sur ma tête.

Pourquoi avait-elle ce genre d’arme ? C’était clair et net que je n’étais plus dans mon monde-là, puisqu’on utilisait plus ce genre d’arme. À la limite, une arbalète pour les adeptes de la chasse, mais encore, on ne pointait pas des armes sans raison sur les autres, ainsi. Sans oublier depuis quand se baladait-on avec un renard ? Certes, j’avais bien Patamon avec moi qui étais surement cent fois plus étrange qu’un renard… Ah ! Et si on était dans le Digimonde ? Encore, je ne voyais guère le lien avec l’arc, mais qui sais ? Aaah ! Moi, qui voulais croiser quelqu’un, rappelé moi la prochaine fois de ne pas trop espérer, d’accord ? La créature sur ma tête, c’était lever, sans pour autant quitter sa position, se plaçant simplement en position défensive, qui montrait clairement qu’il était prêt à agir, si cela était nécessaire. Arf. Temps mort fini, puisque je venais de réaliser que je n’avais toujours guère répondu à la jeune femme. Malgré, le timbre utilisé par cette dernière, son arme ne me disait rien de bon.

- Takeru… Takeru Takaishi… Lançais-je, tout en tentant de rester le plus calme possible, malgré que cela ne fessait aucun doute que j’avais peur. Lâchant mon Digivice, pour simplement mettre doucement mes mains ouvertes devant moi, ceux-ci pointant vers le haut sans pour autant dépasser mon vissage. Voulant simplement lui montrer que je n’avais bel et bien rien comme arme. Certes, je n’avais guère penser sur le coup de ma peur à mon ami qui siégeait sur ma tête… – S’il… S’il vous plaît… Pourriez-vous abaisser votre arme… ? Ce n’est pas comme si je suis armé… Terminais-je sous le même timbre que plutôt.

Après tout, je restais un gamin de 14 ans… Certes, j’avais vaincu bien des Digimons avec Patamon et vécu bien des choses, mais je ne pouvais m’empêcher d'avoir peur en se moment. Sans oublier que j’étais perdu avec ce qui m’arrivait… La seule phrase que j’avais en tête devait bien être ; garde ton calme TK… Garde ton calme… Je n’avais guère envie de me battre et encore moins de mourir…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mar 26 Jan - 13:28


 
Comme une feuille

 
AVEC — TK


 


Il répondit, la voix tremblante, disant se nommer Takeru Takaishi, semblant vouloir n'importe quoi d'autre plutôt que de rester ici avec un arc bandé ainsi pointé sur lui. D'ailleurs il s'empressa de demander à la druidesse de l'abaisser, prétextant qu'il n'était pas armé. C'est seulement à ce moment que la rouquine se rendit compte que ce n'était qu'un enfant. 14 ans, 15 tout au plus, et même si c'était un élus, elle n'avait pas le droit de le traiter comme ça. L'homme des rocheuses aussi avait l'apparence d'un enfant parfois.

C'était le genre de données auxquelles on ne pouvait pas se fier, mais ce garçon là était réellement apeuré. Aki baissa son arme et l'accrocha de nouveau dans son dos, puis sortit un morceau de pain de sa besace pour le tendre à Takeru avant de s'en prendre un elle -même.

Excuse moi de t'avoir menacé Takeru, ici il faut se méfier de tout le monde. Pas que ça me fasse plaisir de menacer des adolescents avec un arme.

Elle marqua un temps d'arrêt, mastiquant son bout de pain qui commençait juste à devenir dur en fixant le jeune homme et l'animal qui était juché sur sa tête. Elle commença à se détendre et à retrouver son léger sourire amical. Elle ne craignait rien. Peut être que finalement, durant cette rencontre, c'était lui qui avait le plus risqué de se voir en danger de mort.

Je suis Aki Nishiie, une élue, tout comme toi.

Elle s'arrêta un instant de manger pour repousser ses cheveux flamboyant et montrer l'arrière de sa nuque où brillait le fabuleux phénix de Seika. Mais était il seulement conscient du fait d'être un élu ? Etant donné sa réaction de terreur, son incompréhension visible du pourquoi elle le menaçait, ainsi que son argument pour le moins ridicule dans un monde où bien des gens pouvaient nous tuer à mains nues, c'était un nouveau venus sur Kosaten, un jeune élu.

Peut être la rouquine était elle la première élue qu'il croisait dans ce monde ? En ce cas il faudrait lui expliquer le minimum vital. Pour qu'il puisse survivre. Sans doute lui indiquer Chikai, plus sûre, surtout en ce moment alors que des catastrophes naturelles fleurissaient un peu partout. Aki se souvenait vaguement des environs dévastés, du froid glacial et de la peur qui l'avait poussé à fuir de nouveau Minshu pour retrouver Seika, son empire de chaleur, plus dévasté encore par des éruptions volcaniques violentes.

Enfin, elle ne pouvait pas s'avancer, peut être était ce un élus ancien juste un peu bête qui n'avait pas encore compris comment Kosaten fonctionnait. Elle préférait attendre qu'il réagisse déjà à la dernière information qu'elle lui avait donné. Si il l'interrogeait sur le sens du mot élu, alors il allait falloir prendre de sacrés pincettes pour expliquer à un tel enfant qu'il avait été arraché, sans doute pour toujours, de son foyer, de ses amis et de tout repère ou sensation de sécurité.

Et lui, comment s'appelle t-il ?


S'avança t-elle cependant, d'une voix douce, en regardant le petit animal qui ne devait pas beaucoup l'aimer après la façon dont elle avait menacé son maître. Après cette rencontre qu'elle jugeait un peu honteuse, Aki se sentit obligée de présenter sa renarde avant qu'il réponde, comme si cela pouvait excuser quoi que ce soit.

Mon ami s'appelle Mizu. Elle me suis depuis toujours.


La druidesse jeta un regard amical à la renarde qui, comme à son habitude en présence d'autres êtres humains, boudait clairement que Aki s'intéresse à eux plutôt qu'à elle.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mer 27 Jan - 0:01

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
À peine la jeune femme rangeât-elle son arme, qu’on plus voir une expression beaucoup plus rassurer sur mon vissage. Disons, que cela m’enlevait une grande pression mise sur moi. Hum ? J’étais surtout resté bien surpris lorsqu’elle me tendit un morceau de pain… Ehum. Pourquoi… ? Y’a même pas deux secondes, elle planquait une arme sur moi et là, elle me donne un morceau de pain ? Nope. Je ne comprenais pas… Le prenant doucement tout de même, tout en laissant entendre un léger « - Mer… ci… » sous un timbre d’incompréhension total. Changeant mon regard du pain, vers la femme lorsqu’elle m’adressa la parole. Hum. Okay… J’étais vraiment plus dans mon monde, n’est-ce pas ? Oui. Ces petits évènements me le prouvaient. Certes, elle n’avait guère dit beaucoup de choses, mais cela devait être suffisant pour me faire réaliser que ce que je pensais était vrai… Mais si je n’étais pas dans le vrai monde ou celui numérique, où étais-je ? Entre-temps, la créature sur ma tête avait complètement lâché sa position défensive, pour se mettre à fixer le morceau de pain que je tenais.

Reportant mon attention vers la femme, lorsqu’elle se présentait. Hum. C’était normal, que je comprenais que dalle de ce qu’elle parlait ? Regardant son tatou d’un air qui laissait visiblement voir que je ne comprenais guère. Dans ma tête quand on parlait d’élu, on parlait des Digi-Sauveurs, mais était-ce le cas en se moment ? Je ne comprenais pas le lien avec le tatou de Phénix rouge… Où étais-je encore ? Je ne comprenais rien. Alors que je restais avec mes nouvelles interrogations, Patamon m’en sorti bien vite en tentant d’essayer d’attraper le morceau de pain dans ma main, sans quitter sa position actuelle. Je me contentais de défaire le morceau en deux pour lui en donner une part. Mon attention toujours via Aki, avant même que j’avais eu le temps de lui répondre, celle-ci reprit la parole, pour présenter l’animal avec elle. Bon. C’était un peu trop tard pour tenter de faire passer le Digimon avec moi pour une peluche, n’est-ce pas…

- Lui, c'est Patamon.
- Enchanté Aki, Mizu ! Lança-t-il, après avoir terminé d’engloutir le morceau de pain.

Patamon s’envola doucement à l’aide de ces oreilles, terminant devant la renarde, laissant tout de même un bon espace entre les deux au cas où, fessant du vol stationnaire. Par chance, qu’il n’était guère rancunier ou méfiant celui-là ou plutôt avait-il simplement senti qu’au final, cette femme n’était point un danger ? Surement. Quant à moi, je regardais le simple bout de pain que je n’avais toujours pas mangé dans ma main, j’étais un peu trop confus à vrai dire pour vraiment avoir faim…

- Ehum… Quand vous parliez d’élu, vous parlez de quoi… Exactement ? Où suis-je cette fois… ?

Allais-je devoir faire quelque chose une fois de plus pour être en mesure de rentrer chez moi ou pouvais-je simplement rentrer d’une quelconque manière ? Ouais, je n’avais pas encore pris en compte que j’étais peut-être bloqué ici indéfiniment. Enfin, le principal était surtout de savoir où j’étais en se moment…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mer 27 Jan - 16:49


 
Comme la nuit

 
AVEC — TK


 


Surpris, apeuré, ce jeune garçon était bien un nouvel élu. Je soupirais légèrement et rangeais mon morceau de pain que j'avais à peine entamé. Je n'avais plus faim, et sûrement pas l'envie de blesser encore quelqu'un en lui racontant la vérité. Je ne répondit pas tout de suite, fixant Mizu qui regardait Patamon d'un air méfiant. Qu'est ce que cette petite créature, ni humaine, ni animale, ni démone pouvait bien lui vouloir ? Devait elle le mépriser comme les humains ? Devait elle l'ignorer comme les animaux ou le voir en ami comme un démon ? Elle préféra l'ignorer pour l'instant et lui tourna le dos ostensiblement.

La druidesse sourit. Jamais en des mois de vie ici sa renarde n'avait changé, elle avait toujours eu la même attitude, devenant même pire qu'avant parfois. Parfois elle avait montré un semblant d'humanité, quelque chose qu'elle n'avait pas avant, voire même de la compassion ou de l'amitié pour les êtres qui lui ressemblaient le plus. Mais finalement c'était toujours la même, la même petite renarde qu'elle avait trouvé dans une forêt, abandonnée, si minuscule et si faible, si apeurée, cherchant juste à échapper à l'emprise des lois des dieux. La même renarde avec laquelle elle s'était entraînée pendant des heures et des heures, négligeant de manger de boire et de dormir, ne réfléchissant à rien d'autre qu'à progresser, encore et encore. Et même si depuis bien des révélations avaient été faites sur la nature de cet animal particulier qui n'était finalement pas un véritable animal, elle n'avait pas changé.

La druidesse contemplait Patamon. Qu'est ce qui liait cet animal à son maître ? Qu'est ce qui les rendait inséparable au point que celui ci l'avait suivis en Kosaten ? Qu'avaient ils vécus ensemble ? L'un serait il prêt à se sacrifier à l'autre, avaient ils versés des larmes l'un pour l'autre ?

Tu as de la chance d'avoir un ami pour t'aider à surmonter cette épreuve.

La voix de la rouquine était sombre. Il allait falloir, encore une fois, qu'elle détruise les espoirs de quelqu'un, qu'elle tue dans l'oeuf toute volonté de se rebeller ou de s'évader. Car si il entretenait trop d'espoirs, il n'en souffrirait que plus lorsque quelqu'un d'autre lui dirait l'horrible vérité, il ne pouvait pas s'en aller. C'était impossible. Il demanda ce que voulait dire élu, où il était, cette fois ? Peut être avait il l'habitude d'être déplacé entre des endroits ? Quoi qu'il en soit, la druidesse lui devait la vérité, l'entière vérité. Elle s'assis en tailleur sur le sol, attendant qu'il fasse de même.

Tu es en Kosaten.

Elle marqua un temps d'arrêt. Quelle idiote. Elle aurait pus prendre des gants avant de lui annoncer qu'il n'était pas dans son monde, avant de lui balancer de but en blanc le nom d'un endroit qu'il ne connaissait même pas ! Quelle idiote non mais vraiment ! Et voilà qu'elle ne savait plus comment renchérir maintenant pour se rattraper et tenter de se clarifier. Elle repris sa respiration, lentement.

Tu viens sans doute d'un autre monde, un monde bon ou mauvais, technologique ou semblable à celui-ci, peut être totalement différent, je ne sais pas. Mais tu as été amené ici en Kosaten, tu es devenu un élu. Tout les élus comme toi ou moi viennent d'un autre monde, et nous portons tous un tatouage de la nation à laquelle nous appartenons. Regarde donc ton bras, comme moi tu portes le phénix rouge de Seika.

Elle inspira de nouveau. Il allait se dire qu'il allait pouvoir s'en sortir, demander comment, pourquoi. Mais elle n'avait pas de réponse à cela, personne n'avait de réponse à cela. Il se passait bien des choses ici, des choses étranges, parfois terrifiantes, mais jamais encore Aki n'y avait été mêlée, comme cette histoire vague de royaume des morts qu'elle avait pus entendre. Elle ne pouvait lui donner le sens de leur venue en ce monde. Elle ne pourrait sans doute pas répondre à bien des questions. Mais il fallait déjà qu'il les pose, qu'il s'interroge, qu'il comprenne, qu'il accepte qu'il n'était plus chez lui.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Jeu 28 Jan - 16:47

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Dès que la renarde tourna le dos à la créature céleste, ce dernier se posait au sol doucement, tout en le regardait simplement en penchant la tête sur le côté droit d’un air naïf. Il ne devait pas trop comprendre la réaction de la boule de poil. Quant à moi, du moment que la renarde n’essayait guère de manger ou blesser mon ami, sa réaction m’importait peu. Après tout, on avait tout notre propre caractère, n'est-ce pas ?

Mon regard posé sur la jeune femme, lorsqu’elle s’était assise, j’en avais fait de même quelques courtes secondes après, m’accotant de nouveau sur le tronc du grand arbre qui était derrière moi. Alors qu’elle m’indiquait le nom de ce monde, Patamon avait simplement marché jusqu’à moi pour monter sur mes jambes. Je lui avais donné le morceau de pain qu’il me restait. Drôlement, je n’avais pas vraiment faim en ce moment. Kosaten ? Restant pensif à cette petite information. Je n’avais jamais entendu ce nom avant. On était donc bel et bien dans un monde qui n’était guère le mien ou celui d’où venait mon partenaire. Je savais déjà que les deux mondes que je côtoyais ou avait côtoyé n’étaient guère les seules, puisqu'il y avait trois ans environ, j’étais quand même tombé dans un monde étrange avec certains de mes amis, monde dont je ne connais pas le nom. Enfin, cela n’était guère important au final. Allais-je un jour pouvoir vivre ma vie banale ou non ? Soupirant intérieurement.

Reportant mon attention via Aki, lorsqu’elle reprit la parole. Bon, la révélation que j’étais plus dans mon monde, je l’avais déjà deviné moi-même, et cela, surement depuis plus longtemps que je ne le pensais. À voir la jeune femme utiliser un arc, je pouvais parier que ce monde n’était pas au même niveau technologique que le mien… Il devait surement être plus ancien. Le détail qui m’avait plutôt bien fait un temps mort dans mon esprit, était son truc sur le tatouage… Sans grande réaction en premier temps, mais en deuxième temps… Levant complètement le petit bout de manche, du moins jusque où je pouvais la lever, tout en abordant un air un peu surpris, mais surtout paniquer comme un gamin qui vienne de comprendre qu’il avait fait un truc qu’il ne devait guère faire ou dire.

- Aaaah ! Ça vient d’où ça ? Mais… Mais… Soupirant, tout en continuant de parler d’un air découragé. – Ma mère va me tuer si elle me voit avec ça…
- Hahaha ! Courage TK. Rigolât simplement Patamon.

Parce que oui, dans tout cela, ceci était la première chose qui m’était venu en tête… Ma première grande réaction problématique a ma situation présente n’était guère le fait d’être dans un monde qui n’était point le mien, mais bien au fait que si ma mère me voyait avec un tatouage, j’allais avoir le droit à un beau sermon…

– Hum. Si, on n’est pas dans le Digimonde… J’espère que rester ici n’aura pas le même effet que quand je suis trop longtemps dans le monde de TK. Lançât naïvement la créature orange et blanc.

Lâchant mon air découragé en carton, Patamon avait touché une corde plutôt sensible chez moi sans le vouloir ou même le réaliser. Le serrant simplement contre moi doucement par inquiétude ou peut-être par peur, tout en regardant Aki d’un air sérieux.

- Et on rentre comment chez nous ? Ou que doit-on faire pour pouvoir rentrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Ven 29 Jan - 14:15


 
Comme un corbeau

 
AVEC — TK


 


Sa réaction quand il vit le tatouage qu'il portait sur le bras était comique et triste pour Aki. Démesurée surtout. Il semblait effrayé principalement par l'idée que sa mère risquait de voir ce tatouage et de le lui faire payer. Là était le côté triste, jamais sa mère ne verrait ce tatouage. Il fallait le lui dire. Mais comment le lui dire ? Elle chuchota son nom, mais si faiblement que perdus dans ses pensées, il ne dût pas l'entendre. Comment le lui dire ? Comment lui annoncer que jamais il ne reverrait sa famille ? Il posa finalement la terrible question. Comment rentrer. Encore une fois Aki soupira. Elle jeta un regard à Mizu, cherchant à savoir si elle pouvait l'aider, mais la renarde boudait toujours. Elle allait devoir se débrouiller toute seule, et si c'était réellement un enfant de l'âge qu'il semblait avoir, il allait falloir affronter sa détresse. Peut être même ses larmes.

Ecoute moi bien … Je suis désolé de t'apprendre ça, Takeru, mais on ne peut pas rentrer chez soi.

Elle laissa un temps au garçon pour comprendre le sens de sa phrase. Il fallait peut être qu'elle rajoute quelque chose. Une explication. Pourquoi ne pouvait on pas rentrer peut être, il serait bon de le lui expliquer. Le seul problème … c'est qu'elle ne le savait pas. Elle ne savait pas comment ils étaient arrivés, alors, comment rentrer … C'était un problème bien au dessus des forces de n'importe qui.

Personne ne le sait. Certains élus errent dans ce monde depuis des années. Et personne encore n'a trouvé la solution. Nous avons en grande majorité commencé à croire qu'il n'y en avait pas, et plusieurs d'entre nous se sont habitués à ce monde.

Finir sur une note positive ? Ne pas le laisser face à cet affreux constat. Il ne reverrait jamais sa famille, oui, mais que dire pour le réconforter, pour lui montrer que la situation n'était pas si terrible qu'elle paraissait l'être.

Ce monde n'est pas un mauvais monde … Il est agréable si on prends la peine d'en voir les bons côtés. Bien des élus sont gentils et sympathiques, et tant que tu ne prends pas trop de risques, tu as bien des chances de mener une longue vie.

C'était idiot. Comme si de telles paroles avaient ne serait ce qu'une minuscule chance de le réconforter dans sa détresse. Comme si savoir que le monde de Kosaten n'était pas si terrible allait l'aider à mieux l'accepter. Il venait peut être d'un meilleur monde, d'un monde beau, où on était en sécurité, et il se voyait propulser dans un monde dangereux, où il ne fallait se fier à personne, et elle lui disait que ce n'était ''pas si mal''. Quelle idiote. Elle attendait sa réaction, se demandant si elle devait le prendre dans ses bras ou un quelconque geste qui pourrait paraître protecteur et le rasséréner un minimum. Elle s'avança légèrement et posa sa main sur son épaule, comme si cela pouvait servir à quelque chose.

Je te l'ai dit, tu as de la chance d'avoir un ami avec toi. Il t'épargnera la solitude.

En partie tout du moins. Rien ne pouvait épancher la solitude de ce monde. Rien. Cette terrible solitude était pour Aki le pire des maux. Elle avait besoin d'être avec quelqu'un, et ce depuis toujours. Et jamais elle n'avait été avec quelqu'un, toujours elle avait été seule, seule. Ses rencontres se prolongeaient sur un maximum de 3 jours, les plus courtes ne duraient que quelques heures, et c'était le retour à la solitude, pendant plusieurs semaines parfois. Mais il était vrai que sans la compagnie de la renarde, elle aurait abandonné depuis longtemps. Elle avait une amie avec elle, quelqu'un qui la soutenait même quand la solitude devenait un poids trop lourd à porter. Quelqu'un si différent d'elle qui pouvait l'aider. Et sans elle, sans elle … Sans elle, elle aurait perdus la vie pas même un mois après son arrivée. Oui, il avait de la chance d'avoir un ami avec lui. Contre ce gardien des arbres, elle serait morte, morte sans aucune chance de survie.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Sam 30 Jan - 15:17

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Effectivement, je n’avais guère entendu la jeune femme dire mon nom faiblement, j’étais déjà trop pris dans mes pensées. Patamon avait par contre tourné sa tête vers elle, pour ensuite revenir vers moi, lorsque je l’avais légèrement serré contre moi, tout en posant ma question à Aki. Attendant une réponse en fixant celle devant moi d’un air sérieux. Réponse qui atterrissait finalement à mes oreilles. Restant choquer sur la révélation… Était-ce vraiment impossible de rentrer chez soi ? Non. Je ne pouvais… Ou plutôt, je ne voulais pas y croire. Gardant mon ami contre moi qui restait silencieux. En fait, plus la jeune femme en disait plus cela me déboussolait… Pouvais-je vraiment réussi à vivre ici, sans personne d’autres, autre que Patamon ? Pouvais-je vraiment accepter le fait de ne jamais revoir ma mère, mon père et mon grand-frère ? Sans oublier, les autres…

Tsss. À quoi bon avoir de bons côtés, si on se ramasse loin de tous ceux qu’on aime ? Et comment croire que tout était bien ici, alors qu’elle-même pointait une arme contre moi, lorsqu’elle m’avait vu… Non. Je ne voulais pas rester ici, je voulais simplement rentrer chez moi… Serrant davantage la boule orange et blanc contre moi, tout en regardant par en bas, avant même que je m’en rendre vraiment compte des larmes avaient commencé à couler le long de mes joues, larmes qui terminaient sur la tête du Digimon. Laissant la dame venir porter sa main sur mon épaule sans vraiment réagir à son geste, j’étais simplement trop perturbé pour cela… Je n’étais guère comme Matt ou Tai, je n’avais pas une volonté qui me permettait de tout traverser facilement. Certes, par chance que Patamon était avec moi, Aki marquait un point, mais cela n’était qu’un minuscule point dans mon esprit en se moment.

- Aieee… Tu m’fais mal…
- Dé… solé… Lâchant légèrement mon emprise sur mon ami.
- Peu importe ce qui arrivera, je serais toujours là pour te protéger, TK. Donc…
- Ce… Ce n’est pas ça… Comment puis-je vivre sans les autres ? Com… ment… Impossible de continuer de parler, mais larmes coulaient trop…

La petite créature se défit de mon emprise doucement pour simplement se rendre sur mon épaule en murmurant mon surnom, inquiet. Il ne savait pas trop quoi faire, ni comment réagir à ma détresse. Patamon ne m’avait jamais vu ainsi. Certes, j’étais déjà tombé dans un autre monde que le mien, mais j’avais un moyen de rentrer, donc cela n’était guère un problème, mais ici, si cela était impossible… J’avais l’habitude de garder espoir, mais dans une telle situation, j’en étais point en mesure… Au fond, je restais un garçon de 14 ans… Sans oublier que si ce monde affectait les Digimons comme le mien, combien de temps Patamon pourrait-il y vivre ? Non. J’en avais déjà assez à digérer, j’étais surement mieux de penser davantage à ce détail plus tard… Surtout, qu’avec un peu de chance, l’être céleste ne serait point affecter par le fait d’être hors de son monde… Dans tout cela, je n’étais pas capable d’arrêter de pleurer…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Sam 30 Jan - 17:46


 
Comme une mère ?

 
AVEC — TK


 


Il pleurait ! Il pleurait ! C'était normal ! Après une telle nouvelle à son âge c'était normal qu'il pleure ! Mais que devait-elle faire ? Elle était perdue, complètement perdue, devait elle ? Devait elle … ? Qu'aurait elle voulus que l'on fasse lorsqu'elle, elle pleurait ? Lorsqu'elle même avait 14 ans et qu'elle s'enfermait pour pleurer à cause des terribles regards des autres filles de son village ? Qu'avait fait sa mère ce jour là ? Elle était venue, et n'avait rien dit, rien dit du tout, elle l'avait prise dans ses bras et avait posé la main sur sa tête et avait attendus, dans le silence. Devait elle faire cela en ce jour ? C'était un garçon, et la rouquine n'était pas sa mère mais une inconnue qui l'avait menacé avec une arme. Elle était stupide. Elle avait effrayé un pauvre enfant et maintenant elle ne savait même pas comment le calmer ! Il avait relâché son étreinte sur Patamon qu'il avait serré un peu trop fort.

Mizu, elle, n'avait pas bougé. Avant de tenter quoi que ce soit, la druidesse eut une idée. Certes sa renarde détestait les humains, mais avant tout, elle faisait tout pour faire plaisir à Aki. Si … si seulement à eux trois, avec Patamon, ils pouvaient ne serait-ce qu'atténuer un peu la peine et le sentiment de solitude créé par ce monde, alors peut être pourrait il aller mieux, un tout petit peu mieux, assez pour sécher ses larmes, assez pour affronter le futur. La rouquine lança un coup d'oeil suppliant à la renarde à la fourrure blanche. Celle ci s'opposa d'abord à l'idée qu'elle comprenait dans les yeux de son amie mais finit par se lever avec un air boudeur pour se planter juste devant Takeru. Cet être humain la dégoûtait. Tout les êtres humains la dégoûtaient. Elle n'aimait même pas que Aki la caresse, alors apporter du réconfort à ce garçon … Mais ce n'était qu'un enfant, un petit, un innocent. Il n'était pas comme ces immondes idiots qui détruisaient la nature en toute connaissance de cause. Cela n'atténuait pas son dégoût, mais au moins elle pouvait se permettre de faire un geste. L'animal posa sa patte douce sur la jambe du jeune homme, en tirant une grimace de renard assez comique.

Sur ce, Aki prit le jeune homme dans ses bras, sans vraiment réfléchir à la façon dont il allait prendre ce geste. Elle espérait qu'il ne réagirait pas comme les adolescents de 14 ans de son village qui était répugnés à l'idée du moindre témoignage d'affection, mais après tout, ce garçon là avait pleuré, il n'était donc peut être pas du même genre que ces brutes épaisses et stupides. Elle le prit dans ses bras comme sa propre mère avait déjà dû le faire, essayant de le réconforter comme elle le pouvait, gauchement. Elle n'était la mère de personne, elle n'avait que 19 ans et l'air d'en avoir 17, elle ne comprenait rien à la vie. Elle pleurait souvent, elle aussi, de la solitude et de la peur. Mais au moins pouvait elle essayer de rendre ce moment un tout petit peu moins terrible pour lui. Si il se laissait aller à la peine et à la douleur, si il la laissait trop faire, il pourrait devenir mauvais.

Kosaten change les gens. Doucement mais sûrement. Et le plus souvent, Kosaten avait fait ressortir les mauvais côtés des gens. Dans le danger, dans la peur et dans la douleur, on ne cherche pas à être gentil, à faire du bien autour de soi, mais plutôt à se venger contre n'importe qui, responsable ou pas, à faire du mal, coûte que coûte, pour que les autres ressentent, eux aussi, la douleur qui nous atteins si profondément. Aki le comprenait. Elle avait choisis une autre voie, et c'était celle de faire comprendre aux Hommes qu'il ne servait à rien de réagir de la sorte, et que pour atténuer sa douleur, il valait mieux apporter la paix dans le cœur des autres. C'était ainsi qu'elle avait toujours atténué la sienne, en tout cas. Elle resta ainsi quelques secondes, tentant de consoler Takeru, puis s'écarta de nouveau.

Je suis désolé de t'avoir dit tout cela aussi brutalement. Ecoute … je m'en veux, je voudrais pouvoir faire quelque chose pour toi …

Ce qui était certain, c'est qu'elle n'allait pas laisser un adolescent de 14 ans tout seul dans la forêt alors que la nuit tombait. Tout en attendant sa réponse, elle se mit en devoir de faire un feu pour passer la nuit. Cela éloignerait les bêtes, et étant à Seika, il y avait peu de chances que cela signale leur position à un élu hostile. Un feu peut parfois apporter un peu de chaleur dans la douleur, en tout cas, c'est ce qu'elle espérait.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Dim 31 Jan - 16:55

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Pris avec moi-même, je ne portais guère attention à ceux autour de moi. Pleurant, puisque cela était la seule chose que j’arrivais à faire en ce moment. Patamon regardait un instant Aki, pour ensuite déposer son regard inquiet vers moi de nouveau. Certes, j’avais souvent pleuré dans le passée, mais pour des raisons différentes que celle actuelle. Toujours en larme, mon regard avait légèrement bougé lorsque je sentis une légère pression sur ma jambe. Mon regard désespéré bougeait un peu, pour apercevoir la patte de la renarde blanche, puis regardant vaguement cette dernière. En temps normal, j’aurais bien rit à la drôle de grimace de cette dernière, mais en ce moment, je n’en avais guère envie.

Ouvrant grand mes yeux surpris lorsque je sentis l’étreinte de la jeune femme sur moi. Hum ? Fermant mes yeux doucement, sans chercher à me débattre ou autres. Maman… ? Non. Aki n’était guère ma mère, ni mon père et encore moins Matt, mais elle restait quelqu’un de gentil… Réconfortant… ~ Bon… On pouvait oublier le fait qu’elle avait pointé une arme vers moi. ~ J’étais peut-être un garçon, mais ce simple petit geste me réconfortait. Oui, je n’avais jamais été le garçon qui avait peur de montrer ce genre d’émotion et j’appréciais ce que fessait Aki pour moi. Lorsque la jeune femme m'avait pris, Patamon avait retrouvé le sol doucement. Lorsqu’elle s’écartait un peu, tout en prenant la parole, je m’étais contenté par simple réflexe d’agripper fébrilement la manche de cette dernière.

- Ne perds pas espoir, TK…

L’espoir représentait quelque chose de grand entre mon partenaire et moi. Chose qui était plutôt faible en ce moment chez moi. Réalisant peu à peu qu’une fois de plus, je n’avais fait qu’inquiéter ceux autour de moi. Lâchant la manche de Aki, tout en essuyant doucement les larmes sur mes joues, ainsi que dans mes yeux. Certes, j’avais encore envie de pleurer, mais devais-je ou pouvais-je continuer ? Continuer à inquiéter ceux autour de moi ?

- Dé… Désolé… Je… Je… Merci Aki-san, Mizu-san, Patamon… Commençais-je en regardant toujours vers le sol, sous un timbre toujours aussi perdu. – Ne… Ne vous en voulez pas, vous avez seulement dit ce que vous deviez dire… Prenant une petite pause, tout en posant finalement mon regard perdu vers Aki, puis le reporter vers le sol. – J’ai déjà été bloqué dans un autre monde que le mien, mais il y avait toujours un moyen de rentrer, mais là… Je… Je ne sais pas quoi faire… Je…

Arrêtant sec… Non. Je ne pouvais continuer à parler, j’avais trop envie de me remettre à pleurer… Prenant simplement une petite respiration pour éviter de me remettre à pleurer. Regardant toujours le sol d’un air triste, perdu et perturber.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Lun 1 Fév - 14:03


 
Comme le feu

 
AVEC — TK


 


Alors qu'elle le lâchait, il avait accroché sa manche, finissant d'attendrir le cœur déjà pleins de compassion de la druidesse. Lorsqu'il la lâcha, elle ne s'attarda cependant pas plus et se mit en devoir de faire du feu. Elle put récolter le bois nécessaire dans les environs proches, ne voulant pas le laisser seul alors que la nuit recouvrait peu à peu la forêt humide de sa chape de plomb. Elle finit par s'asseoir aux cotés de Takeru pour entretenir les braises rougeoyantes. Il recommença à parler, il racontait qu'il était déjà allé dans d'autres mondes mais qu'il avait toujours eu une solution pour rentrer. Encore une fois, sa voix tremblait, il était toujours au bord des larmes. La druidesse hésita à le prendre dans ses bras à nouveau mais elle jugea que ce serait trop. Heureusement, Patamon, le visiblement très précieux ami du jeune garçon tentait aussi de le réconforter, lui enjoignant de garder espoir. Oui, il fallait qu'il garde espoir. Aki n'avait pas plus de viande qu'avant son arrivée, c'est à dire une très mince tranche qu'elle partagea cependant en deux avant de la mettre à griller.

Ne t'en fais pas. Bien des gens ici seront prêts à t'aider, et qui sait, peut être qu'un jour quelqu'un trouvera comment rentrer ! En tout cas, d'ici là, ne te laisses pas abattre et fais le maximum pour mener une vie bien en Kosaten.

Elle lui souris en tendant la bande de viande de lapin qu'elle venait de faire cuire puis posa la sienne sur le reste de pain qu'elle n'avait pas mangé précédemment avant de mordre dedans à pleine dents. Elle venait de sentir son estomac réclamer sa pitance et c'est avec plaisir qu'elle goûta la saveur de la viande grillée. Harassée par le voyage, elle ne prenait pas toujours la peine de s'allumer un feu et il lui était même arrivés quelque fois de manger de la viande crue. Cela avait eu un goût tout à fait exécrable et depuis elle attendait d'avoir le force de faire un feu pour consommer la viande. Elle n'avait pas envie de s'intoxiquer ou quoi que ce soit du genre, ce serait une mort bien idiote dans un monde tel que Kosaten.

Elle ne dit plus rien pendant les quelques longues minutes qui s'écoulèrent ensuite, se contentant de fixer les flammes qui avaient enfin pris sur le vois humide. La danse rouge vif était fascinante, hypnotisante. La main sur le corps de Mizu roulé en boule dans un tas de mousse, elle appréciait ce moment de répit comme un véritable don de ce monde. En ces moments elle se sentait bien, dépourvue de toute anxiété ou de toute préoccupation. Elle savait où elle voulait aller, elle savait pourquoi elle voulait y aller. La seule chose qu'elle ne savait pas c'est ce qu'elle y trouverait. Au moins, savoir où diriger ses pas était déjà pour elle une avancée considérable et remarquable. Alors peut-être que lui aussi cela pouvait l'aider, lui donner ne serait ce qu'un peu d'espoir et de courage pour affronter ce qu'il allait devoir affronter.

Ecoute … Es ce que tu voudrais que je t'accompagne jusqu'à Chikai ? C'est la capitale de l'empire de Seika, si il y a des réponses à trouver ce sera sans doute là-bas. Je comptais m'y rendre de toute façon.

Elle n'avait pas lâché le feu des yeux, s’abîmant dans cette danse qui semblait presque avoir un sens tant elle était bien orchestrée par le vent qui faisaient basculer les flammes. Elle souriait, les yeux dans le vague, s'endormant presque face à ce spectacle, mais attendant surtout la réponse du garçon. Après tout cela pouvait soulager tout le monde de voyager accompagné, de ne pas avoir à supporter la solitude des grands espaces, dénuée de tout être humain, traversée seulement de quelques animaux, pas toujours pacifiques.

Il feraient un bon quator avec leur amis respectifs, et Aki se disait que comme cela elle pourrait peut être donner une ou deux astuces au garçon pour qu'il puisse ensuite se débrouiller tout seul dans ce monde trop cruel. Etait-ce uniquement l'égoïste envie de ne pas voyager seule qui lui avait fait faire cette proposition ? Y avait-il une once d'altruisme en cette femme qui surtout et avant tout fuyait la solitude ? Sans doute pas. Toujours est-il que le marché lui semblait à elle convenable pour les deux partis.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Lun 1 Fév - 21:15

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Regardant simplement Aki faire, puis ensuite le brasier que la jeune femme avait réussi à allumé. Entre-temps, la petite créature orange et blanc s’était simplement couchée doucement où il était dans l’herbe, tout en regardant aussi la source de chaleur devant lui. Mon regard ne changeait point, fixant le brasier d’un air toujours aussi désemparé, tout en écoutant la femme. Elle avait raison, malgré qu’en ce moment, j’étais simplement incapable de réussi de l’accepter… J’imaginais qu’avec un peu de temps, peut-être, arriverais-je a m’en remettre. Du moins, je l’espérais. Prenant le morceau de viande que m’avait tendu la jeune femme, sans vraiment chercher à savoir de quel animal cela venait-il.

- Merci.

Regardant le fameux morceau de viande, sans rien faire avec. Je ne savais même pas si j’avais vraiment faim ou pas en ce moment… Je préférerais penser que je trouverais bien un moyen de rentrer un jour ou l’autre, mais d’un côté, j’avais toujours le fait que cela était simplement impossible qui me rendait… triste ? Oui. Cela était bien le mot. Ce fut Patamon qui me sortit de ma légèrement léthargie cette fois.

- Et qui sait, peut-être que les autres termineront aussi ici… Lançait-il, tout en baillant à la fin.

Hum ? C’était une autre façon de voir les choses… Malgré, que je serais bien heureux de voir un de mes amis débarquer ici, d’un autre côté, si on ne pouvait pas rentrer, c’était surement mieux s’ils ne se ramassaient pas prisonnier de ce monde avec moi. Soupirant intérieurement. Enfin, avec les dires de Aki et ceux de Patamon, peut-être, pouvais-je essayer de comprendre ce monde un peu. J’imaginais que le temps aurait bien raison de moi un jour ou l’autre, nan ? Commençant à mordre dans la viande doucement. Mouin. Cela fessait étrange de manger ainsi… Avec un couteau et une fourchette, c’était bien mieux. Enfin, j'imaginais qu'on devait faire avec se qu'on avait, n'est-ce pas ?

Mon regard ne lâchant point le brasier ou plutôt les flammes qui avaient fini par réussir a prendre le dessus dans cet endroit bien humide, alors que la jeune femme prit la parole, brisant ainsi le doux silence qui avait envahi l’endroit peu avant. Entre rester paumé ici et quitter cet endroit pour un lieu surement plus rassurant, le choix était simple, nan ? D’un côté, j’étais aussi content de ne pas me ramasser seul, je n’aimais pas être seul… Certes, j’avais toujours Patamon à mes côtés, mais être avec un autre humain était apprécier. Lâchant mon regard de chien battu et désespérer quelques courtes secondes pour adresser un léger sourire rassuré envers Aki.

- Merci. Je… Je veux bien Aki-san.

Reprenant ensuite un air plus triste en regardant le feu. Certes, déjà moins pire que plutôt. J’étais rassuré de ne pas être seul dans ce vaste monde qui m’était encore inconnu. Au final, cette femme était gentille, malgré qu’elle avait quand même pointé son arme sur moi… Ce monde avait l’air bien différent du mien. Pouvais-je vraiment m’y adapter au final ? Je ne savais guère, chose qui me fessait encore plus peur d’y penser. Arf. Aussi bien tenter d’éviter d’y penser en se moment. Entre-temps, Patamon s’était endormi paisiblement. J’avais simplement fini par me coucher doucement, de façon à pouvoir regarder le feu, me servant simplement de ma veste verte qui était à ma taille plutôt comme oreiller.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mar 1 Mar - 14:03


 
Comme la fumée

 
AVEC — TK


 


Le temps passaient et les flammes crépitaient toujours avec la même douceur. Personne ne bronchait. Un peu plus tôt, Takeru avait accepté l'offre de la druidesse. Ils iraient donc à Chikai ensemble, voilà qui les contenterait l'un comme l'autre. Mizu ne ronflait pas vraiment mais sa respiration sifflante aurait presque pus laisser penser qu'en effet elle dormait presque comme un être humain, avec ce bruit caractéristique qui gêne la nuit des plus sensibles. Cela fit sourire Aki qui caressait doucement la renarde. Sans elle elle aurait craqué, et elle comprenait le désespoir du jeune homme. On craque quand il n'y a personne pour nous soutenir, on craque quand les sourires des autres nous ont été enlevés.

Finalement, elle était trop fatiguée pour rester debout plus longtemps et elle s'allongea, à l'opposé de là où Takeru s'était couché, tentant de trouver un endroit où le feu n'était pas trop loin ni trop près. Le feu avait cet inconvénient harassant que sur un écart d'un centimètre il pouvait tour à tour être inefficace et laisser passer le froid puis bien trop brûlant pour que ce soit supportable. Finalement la rouquine finit par trouver une position qui n'était pas trop terrible et se laissa hypnotiser par les flammes jusqu'à sombrer dans un profond sommeil.

Nous étions libres. Nous étions libres. Je regardais autour de moi et tout le monde semblait aussi heureux que moi d'être enfin sortis du labyrinthe. La semaine qui était passée n'avait pas été facile, loin de là. Pour nous six, cinq hommes et moi, cela avait été une épreuve plus que difficile, même. Mais elle était nécessaire. Elle était nécessaire pour que nos maîtres nous acceptent en tant qu'apprentis officiels. Alors que mes pieds foulaient de nouveau le sol herbeux je pris conscience du point auquel m'avait manqué cette herbe douce qui se coince entre nos orteils et caresse la plante de nos pieds. A l'intérieur tout n'était que poussière. Les murs de buis eux même étaient recouvert de poussière, et même les feux que nous allumions semblaient dégager de la terre sèche qui venait se coller dans nos yeux.

Une semaine. Une semaine entière sous le soleil cuisant et entre ces buissons si bien taillée qu'un millimètre de feuillage en dépassait à peine, juste assez pour nous laisser espérer à chaque fois qu'il nous couvrirait du soleil et pour nous désespérer plus encore quand nous nous rendions compte que cela ne changeait rien. Une semaine à déterrer des racines, trop heureux d'en trouver, quand nous en trouvions ! Une semaine à tenter infructueusement d'abattre les oiseaux en vol pour enfin manger quelque chose. Une semaine à arracher des branches des buissons pour en boire la sève. Au bout de quelques jours, nous ne voyagions plus que la nuit et au crépuscule, dès que l'aube arrivait, nous construisions un abri éphémère de branches et de feuillages sec pour dormir le mieux possible.

Et finalement nous en étions sortis. Et personne ne nous attendait, personne pour nous féliciter, non, juste la liberté, et à elle seule elle suffisait. Je vis un apprentis se rouler sur le sol avec vigueur, tellement heureux de sentir la fraîcheur des brins d'herbe contre son visage, un autre s'abreuver à une source à proximité et le dernier fouinant et déterrant le plus de racines qu'il pouvait trouver dans ce qui nous semblait être un véritable jardin de cocagne.

La journée entière nous nous reposâmes, et au matin il fallut rentrer au camp des Druides, repus, hydratés, reposés, victorieux. Jamais victoire ne me procura plus de plaisir que cela. Peut être car ce fut la seule pour laquelle Shi, mon maître, prit la peine d'esquisser un sourire. Peut être car depuis ce jour, je ne fus rien d'autre qu'une apprentie Druide, détachée d'elle même et de ses sentiments.


Le rêve étrange se stoppa net alors qu'un violent grondement retentissait dans toute la forêt. La Druidesse, craignant de savoir ce que c'était, se redressa brusquement et cherche à trouver Takeru pour le réveiller si ce n'était déjà fait.

Takeru ! Takeru ! Le volcan se réveille, il faut y aller !

Et en effet une fumée noire émergeait lentement de la montagne sur laquelle se dressait un pan de la forêt, un fumée menaçante, une fumée qui serra le cœur de la Druidesse. Cela ne s'arrêterait-il donc jamais ?
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mer 2 Mar - 15:29

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Regardant la douce danse que le feu nous offrait pendant de longues secondes… Ou peut-être minutes, voir même heures… Pouvais-je vraiment dormir en ce moment ? Je ne savais guère… Malgré la fatigue mon état mental m'empêchait de m'endormir. C'était simplement trop pour moi faut croire… Arf. Je devais simplement me calmer intérieurement, ce n'était guère comme si cela était la première fois que j'étais balancé dans un monde inconnu et dangereux, bordel. Par contre, c'était bien la première fois qu'on venait me dire qu'il n'y avait aucun moyen pour retourner dans notre monde… Malgré, que Patamon avait l'air de bien le prendre, j'espérais qu'il n'était pas comme moi en ce moment intérieurement. Certes, j'imaginais que pour lui, du moment que j'étais là, c'était bien, mais était-ce vraiment le cas ? Soupirant intérieurement, tout en fermant finalement mes yeux doucement sans m'en rendre compte. Visiblement, je ne pouvais combattre indéfiniment la fatigue qui s'installait en moi.
Dormant plus ou moins bien… Disons que j’avais ouvert quelques fois mes yeux ou bien je changeais simplement de position. Cette nuit m’avait paru bien longue au final.

Je me réveillais une fois de plus, mais pour une fois cela n'était pas à cause de moi-même, mais bien la voix de la jeune femme. Au timbre de voix utilisée, je n'étais guère resté dans les bras de morphé bien longtemps. Certes, sur le coup, je ne m'étais point rendu compte de la situation, mais l'intonation de Aki avait suffi à me réveiller complètement. Sans vraiment chercher à comprendre je m'étais levé tout en prenant ma veste verte qui me servait d'oreiller et me la replacer vite fait autour de ma taille, pour ensuite choper bien vite Patamon, qui visiblement dormait toujours sans problème… Doucement, en me rappelant les dire de la jeune femme, j'avais fini part enfin allumé ce les mots "volcan se réveille"… Hum. Aah ! Un que-quoi ? Eehh ! On ne devait pas rester ici… Expire, respire… Doucement Takeru, cela ne servait à rien que je commence à m'énerver ou paniquer.

- Si vous connaissez un chemin pour s’éloigner vite d’ici, je crois que cela serait bon de se mettre en route et vite… Lançais-je envers Aki d’un timbre légèrement paniquer, mais qui tente tout de même de rester calme face à la situation. – Patamon réveille-toi ! Ce n’est plus le temps de dormir. Terminais-je envers mon ami dans mes bras.

Je reportais ensuite mon regard vers Aki, tandis que doucement, la créature dans mes bras se réveillait sans rien comprendre à la situation présente, toujours légèrement dans les vapes. J’espérais que la jeune femme connaissait vraiment un chemin pour quitter cet endroit sans se perdre… Remarque du moment qu’on partait en sens inverse du volcan, cela devait être bien, n’est-ce pas ? Enfin, je crois…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mer 2 Mar - 23:06


 
Comme la branche qui brûle

 
AVEC — TK


 


La Druidesse saisit aussitôt la panique sur le visage du jeune garçon. Peut être n'avait il jamais connus de situation similaire. Ils étaient à une distance raisonnable et si il partait dès maintenant il n'y avait pas grand chose à craindre. Peut être cependant que l'angoisse dans la voie de Aki avait un peu trop percé. Elle était plus inquiète pour la forêt que pour leur vie à eux. Que se passerait-il pour cet endroit si magnifique qui représentait tant pour elle une fois que la lave et les cendres auraient tout recouvert ? C'était une question à laquelle elle ne préférait pas penser et qui était la principale cause de son empressement à partir. Mais ce n'était pas une raison pour affoler Takeru. Elle posa une main rassurante sur son épaule.

Ne t'en fais pas, nous serons partis d'ici avant tout danger.

Elle jeta un coup d'oeil vers le sommet fumant et adressa une prière muette à sa déesse ainsi qu'à tout les dieux de Kosaten pour qu'ils puissent sauver la forêt et les animaux qui y vivaient, même si elle commençait à prendre conscience que ça ne changerait pas grand chose au final. Elle indiqua à Takeru de vérifier que rien n'était tombé de ses poches, il en avait le temps, pendant qu'elle recouvrait les cendres qui restaient de leur feu de terre fraîche qui l'éteindrait. La forêt aurait déjà à subir une éruption, pas besoin d'y ajouter un incendie.

Elle scruta à son tour rapidement les alentours, récupéra une flèche qui avait dû glisser de son carquois et enjoignit Takeru de se mettre en route. Cette fois cependant ils ne devaient plus perdre de temps, elle voyait déjà la traînée orange et rouge se répandre sur le flanc de la montagne, promesse de mort et de désolation pour quiconque la croiserait. Elle soupira et ferma les yeux vivement pour ne pas pleurer. Ils n'étaient pas aussi loin de la montagne que ce qu'elle aurait crus au premier abord.

Bien sûr ils pouvaient choisir de partir en sens inverse mais ce serait retraverser toute la forêt et risquer qu'un incendie plus rapide qu'eux les rattrapent. Ils ne se trouvaient qu'à une ou deux heures de marche de la lisière, mais ils ne s'éloigneraient pas de la montagne et la coulée risquait de les rattraper à ce rythme. Elle ne voyait qu'une seule solution dont elle fit part à Takeru.

On ne peut pas partir à l'opposé, on resterait dans la forêt trop longtemps et si jamais un feu prends à cause de la lave, il aurait largement le temps de nous rattraper. Mais si on court en longeant la montagne on sera dehors dans une heure au maximum et en dehors de tout danger. Mais il va falloir courir longtemps, et courir vite. Tu en es capable ?

C'était une question plus ou moins réthorique. Il devait en être capable. Il n'avait pas vraiment le choix, sinon tout deux risqueraient la mort. Aki savait qu'elle n'abandonnerait jamais un garçon de 14 ans à la mort par la lave et qu'elle le traînerait jusqu'à la fin si il le fallait. Mais celui ci semblait plus rôdé que n'importe quel autre garçon de 14 ans aux évènements de grande ampleur. Si jamais c'était un autre enfant qui avait appris les nouvelles qu'elle avait dû lui dire récemment, celui ci aurait fondus en larme bien plus longtemps et ne se serait sans doute pas relevé au matin, ou alors en pleurnichant. Takeru n'était pas un faible, ça c'était certain. Mais alors qu'elle même appréhendait l'idée de courir aussi longtemps, elle comprenait parfaitement qu'il puisse avoir peur de ne pas tenir le coup. Elle réfléchit quelques secondes avant de rajouter.

On peut essayer de courir un peu plus lentement en prenant en diagonale, pour se rapprocher de la lisière mais s'éloigner du volcan à la fois. Si tu te sens mieux sur l'endurance, faisons ça.

Elle lui sourit de ce qui se voulait un sourire rassurant. A sa place sans doute aurait-elle craqué bien avant. Elle n'était arrivée ici qu'à 19 ans. 19 ans et elle avait tant pleuré, tant maudis cette vie. Ce garçon là pourrait pleurer et maudire autant qu'elle, il n'y aurait pas plus de solution pour l'un que pour l'autre. Tout ce qu'elle pouvait faire pour l'instant c'est essayer de rendre ce nouveau départ un peu moins difficile. Et c'était mal partis.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Jeu 3 Mar - 16:12

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
J’avais lâché un grand soupir rassuré, lorsque la jeune femme vit me dire qu’on serait parti d’ici bien avant qu’on soit vraiment en danger. Certes, peut-être disait-elle simplement cela pour tenter de me rassurer ou autres, mais comme cela avait fonctionné, osef. Je gardais toujours une légère part d’inquiétude en l’intérieur de moi, mais rien de plus. Je pouvais faire confiance à Aki, n’est-ce pas ? Enfin, j’espérais. Patamon toujours dans mes bras avait fini par sortir complètement de son état de léthargie, tout en se défaisant de mon emprise doucement pour s’envoler tranquillement et venir ce posé sur ma tête en baillant un coup. Il avait plus ou moins compris ce qui se passait ici en apercevant le volcan au loin.

Au signe de la jeune femme, je ne jetais qu’un rapide coup d’œil où j’étais couché plutôt, sans plus. Après tout, autre que ma veste et mon Digivice, je n’avais rien avec moi, donc cela m’était dur d’oublier un quelconque bien.
Reportant mon attention vers Aki, lorsqu’elle reprit la parole. Hein !? Partir en sens inverse ?  Humhum. Pas que je voulais douter de la jeune femme, mais je n’étais guère sur de son plan de secours ici. Arf. Je pouvais supposer que cela était surement la meilleure idée, si elle l’avait proposé. Après tout, Aki s’y connaissait beaucoup plus que moi dans ce lieu et ce monde. Pouvais-je vraiment courir pendant une heure de temps ? Je savais guère si j’y arrivais ou pas… Remarque, je n'avais pas vraiment de choix ici. Alors que j’étais en train de me remettre en question dans tout cela, mon attention se reportait vers Aki radicalement. Hum ? Un autre choix ? Qui était surement mieux pour moi… Je n’étais certainement pas Tai, Davis ou Sora, mais j’avais quand même une bonne endurance, selon moi. Enfin, je le découvrirais bientôt.

- Je ne crois pas être en mesure de courir pendant une heure de temps… Hum. Pour l’endurance, je devrais m’en sortir, donc je crois que votre deuxième idée serait mieux pour moi… Désolé, si je vous ralentis…

Je voulais vraiment sortir de cette forêt et vite… Notre situation ne me rassurait guère… Certes, cela n’était guère comme si c’était la première fois que je devrais fuir pour ma vie, mais bon. Disons, que ce n’était point quelque chose auquel je pouvais m’habituer… Définitivement, ce monde était vraiment dangereux… Ou étais-ce simplement le mien qui ne l’était point ? Je voulais grandement rentrer chez moi en ce moment… Hélas, cela était simplement impossible, n’est-ce pas…

- Je ne sais pas combien de temps je peux tenir, mais je vous suis ! Terminais-je d'un timbre plutôt calme et sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Ven 4 Mar - 9:31


 
Comme la peur

 
AVEC — TK


 


Il n'avait pas l'air très rassuré. La Druidesse se sentit idiote d'avoir voulus prendre son temps. Caché par un immense arbre, la montagne lui avait parus être à des kilomètres plus loin, et il était impensable maintenant de s'en sortir sans repousser les limites de leur corps jusqu'au dernier souffle. Il préféra adopter la deuxième solution qu'elle lui avait proposés. La jeune femme hocha la tête puis se mit à courir dans un ligne qui s'éloignait légèrement du volcan tout en rejoignant le plus vite possible la lisière de la forêt. Il n'y avait plus de temps à perdre.

Elle ne perdit pas non plus de temps à regarder si Takeru, son animal, ou même Mizu courrait avec elle, cela risquait de la ralentir et de l'épuiser. Elle devait garder un bon rythme, un rythme qu'il serait capable de suivre mais aussi un rythme qui les sauverait tout les deux.

Les premières minutes furent faciles, elles passèrent extrêmement vite et la forêt semblait défiler à une vitesse largement assez grande. Elle ne s'inquiétait plus vraiment. Mais alors que la chaleur de l'effort commençait à irradier dans son corps, au bout d'un long quart d'heure, elle sentit que pour le jeune homme qui la suivait, ce devait déjà être de l'épuisement qui le guettait. Elle ralentit légèrement, et recommença à avoir peur.

Un autre quart d'heure passa, elle s'essoufflait déjà, preuve que si Kosaten lui rendait peu à peu ses pouvoirs, il ne lui rendrait peut être jamais la force qu'elle avait pus avoir lorsque sa déesse, Gaea, courrait à ses côtés. Elle vit qu'en effet, tout ce temps, Mizu les avaient suivis, d'ailleurs, la renarde blanche commençait à la dépasser. Elle aussi connaissait le chemin. Cet animal était trop intelligent pour être une renarde normale, et ça, Aki l'avait toujours sus, d'autant plus maintenant qu'elle connaissait la véritable nature de son amie.

La Druidesse savait que si elle courrait le moindre danger, la renarde la sauverait, de toute les manières possibles, quittes à en mourir elle même. Mais pas Takeru. Takeru ne pouvait compter que sur lui même, sur son compagnon et sur Aki. Et mine de rien, cette idée n'était pas rassurante. 10 autres minutes étaient passées, le volcan n'était plus exactement sur leur droite mais plutôt un peu derrière, elle lui jeta un coup d'oeil. Il ne s'étaient que très peu éloignés, cela en devenait presque paniquant.

Elle ne pouvait pas se permettre de ralentir, pourtant elle savait que, à ce stade, le jeune homme devait ne plus en pouvoir. Cela faisait 40 minutes qu'ils courraient, et même si c'était à un rythme plus raisonnable que si ils avaient empruntés la ligne droite, il leur faudrait au moins courir autant pour atteindre la lisière, si il tenait le même rythme, bien entendus. Elle s'arrêta une seconde, pour reprendre son souffle, pour laisser une chance à Takeru de le faire aussi. Elle se força cependant à continuer à marcher, pour ne pas perdre trop d'élan. Ses muscles la tendaient assez douloureusement, mais ce devait être pire pour lui, et si il la suivait toujours, il devait la maudire de lui avoir imposé une telle course.

Puis elle se lança de nouveau, la courte pause lui avait fait du bien, elle ferma les yeux et se laissa porter, droit devant, par la respiration haletante de Mizu qui la guidait, par les odeurs de mousse, évitant ici une branche dont elle sentait l'odeur, ici un animal surpris qui fuyait comme eux dont elle avait entendus le subtil grattement. Le temps passait de nouveau vite. Peut être seulement pour elle, mais c'était un soulagement. Une fois dehors, elle mettrait Mizu en sécurité et si il fallait rerentrer pour secourir Takeru, elle le ferait. Elle n'avait plus peur.

Elle sentit enfin le rayonnement vif du soleil sur son visage qui ne discontinuait plus, plus aucune branche, plus aucune feuille pour l'arrêter, elle était sortie. Elle ouvrit les yeux et s'arrêta brusquement. La fatigue était passée. Anxieuse, elle se retourna, pas après pas, se posant une question qui la taraudait avec une violence inouïe. Takeru était il toujours derrière elle ? Es ce que Takeru es là ?
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Lun 7 Mar - 19:25

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Respire, expire. Arf. J’espérais vraiment que tout ce passe bien ici. Je savais que je devais toujours garder espoir, mais je ne pouvais effacer complètement l’inquiétude de mon esprit. Aller, c’était parti ! Suivant bien vite Aki lorsqu’elle commençait à courir. Patamon toujours sur ma tête, regardait un peu partout autour de nous silencieusement. Une chance, que celui-là n’était pas trop lourd.

Au début, cela allait assez facile pour moi. Après tout, s’il aurait fallu que je commence déjà à perdre le rythme pris par la jeune femme dès les premiers mètres, j’aurais surement été une belle cause désespérer. Concentrer vers celle que je suivais sans vraiment porter attention a quoique ce soit d’autres. Combien de temps pourrais-je tenir ? 15 minutes ? 20 minutes ? 30 minutes ? Davantage de minutes ? Je ne savais point… Certes, ce n’était guère comme si cela était la première fois que je courais ainsi pour ma vie, mais bon… Au bout d’un quart d’heure, malgré que la fatigue se rapprochait de moi, je ne le montrais point pour tenter d’inquiéter le moins possible Aki. Après ce n’était certainement pas au bout de ce laps de temps que j’allais abandonner. Par contre, le fait que celle que je suivais avait ralenti légèrement le pas m’aidait vraiment.

Au bout d’un nouveau quart d’heure, la fatigue m’avait bien rejoint. Malgré, que j’aurais voulu le cacher, cela m’était impossible. Combien de temps, devait-on encore avancer ainsi ? Ah ? On arrêtait ou plutôt passait à la marche ? Je n’étais pas assez blond pour me dire qu’on était sorti du périmètre dangereux déjà. Donc, je pouvais simplement supposer que Aki voulait se reposer ou qu'elle le fessait pour moi. La deuxième affirmation était surement la plus probable ici. Je m’en voulais vraiment de la ralentir ainsi… De la mettre davantage dans le danger à cause de moi… Soufflant grandement durant ce petit laps de temps de repli. J’avais vraiment hâte que cet foutu enfer soit terminer… Je ne savais pas combien de temps pouvais-je encore tenir, mais je devais garder espoir que ce temps me suffirait pour sortir d’ici… Remarque ce n’était point comme si j’en avais vraiment le choix ici. Après chose qui me rassurait était que Patamon pouvait toujours voler, donc même si j’y passais lui s’en sortirait forcement. Restant silencieux a simplement tenter de reprendre mon souffle. Sans oublier que j’avais vraiment soif là… Remarque, je ne savais guère ce qui était le pire chez moi… Mon souffle, mes jambes ou bien ma soif…

Ah ! Petite pause déjà fini ? Visiblement. Repartant à mon tour en espérant vraiment pouvoir tenir. Parfois, celui sur ma tête, s’envolait pour simplement me suivre en volant, ainsi, je n’avais plus son petit poids à transporter. Quand celui-ci fatiguait trop pour suivre, il se contentait de reprendre sa position sur ma tête doucement. Vers la fin, mon rythme était déjà moins rapide que la jeune femme, mais je restais silencieux, je préférais qu’elle ne se concentre pas trop sur moi. J’étais déjà un foutu poids pour elle, je ne voulais guère l’importuner en plus. Arf. Que je n’aimais pas me sentir ainsi. Tentant du mieux que je le pouvais pour ne pas la perdre de vue. Après tout, me perdre de nouveau dans cette forêt avec l’éruption en cours était bien la dernière des choses que je voulais. Après du moment que je savais dans quelle direction aller, cela était surement moins dramatique. Terminant par ralentir davantage, tout en restant silencieux. J’étais à bout de forces… Enfin, peut-être l’étais-je déjà depuis un moment, mais je ne pouvais pas arrêter, je ne devais pas perdre espoir.

Sortant finalement de la zone de la forêt quelque temps après Aki, à bout de souffle. Si, vous me dites que ce n’était pas encore fini, je croyais que j’abandonnais directement. Me laissant tomber au sol de façon à tomber assis, tandis que Patamon qui avait dû s’envoler entre-temps, se déposait au sol. S’il fallait vraiment continuer, c’était mort pour moi… J’étais peut-être jeune, mais j’avais mes limites quand même. Je devais déjà lutter pour ne pas m’endormir en ce moment… Restant simplement silencieux en soufflant grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mar 8 Mar - 0:01


 
Comme la peur

 
AVEC — TK


 


Avec un grand soulagement elle vit que le jeune homme était juste derrière elle, assis sur l'herbe. Son visage était rouge vif et elle ne fut pas surprise de constater que son épuisement était immense. Dès qu'elle constata qu'il était en sécurité, elle ferma les yeux et se laissa tomber au sol à son tour, allongée sur l'herbe. Elle n'avait plus la force de faire le moindre pas et son souffle rauque écartelait ses poumons à chaque respiration. Ses jambes tendues ne répondaient plus et elle ne pouvait même plus crisper ses orteils. Mais ils étaient sauvés. Les coulées de lave étaient trop visqueuse pour atteindre cet endroit, et si elle faisait prendre un incendie, il étaient hors de la forêt, et donc hors des plus grands dangers.

Bien sûr, il faudrait continuer à s'éloigner, mais maintenant ils avaient le temps, enfin. Au bout d'une dizaine de minutes, elle finit par ouvrir les yeux pour regarder les nuages de fumée noire qui le recouvrait. Elle en avait les larmes aux yeux. Ces nuages prévoyaient une pluie de cendres, une pluie noire et grise qui s'abattrait ici et des kilomètres alentours, étouffant toute forme de vie, tuant animaux plantes et humains sur son passage, sans aucune pitié. Une pluie de mort.

Elle tourna légèrement la tête pour observer Takeru. Il n'aurait sans doute pas pus choisir un pire moment pour arriver ici que durant cette période. Les catastrophes naturelles se déchainaient depuis bientôt 3 mois, c'était un véritable enfer que Kosaten n'avait encore jamais connus. Et encore, il aurait pus atterrir à Chikai, et être protégé de ce genre de catastrophe, mais non, il avait fallu qu'il ait de la poisse vraiment jusqu'au bout, jusqu'au dernier détail.

Honnêtement, je te trouve vraiment courageux.

Elle eut un sourire rassurant, encore un de ceux qui voudraient aider mais qui ne savent pas trop comment faire. Elle le pensait sincèrement. A l'âge qu'il avait, jamais elle n'aurait supporté pareille pression, et jamais elle n'aurait eu la force de courir aussi longtemps. Peut être qu'au bout d'un moment elle se serait juste laissé tombé sur l'herbe et aurait attendus, les yeux fermés, que la lave ou que le feu viennent l'emporter.

Elle aurait tremblé comme une feuille, pleurer jusqu'à n'en plus pouvoir, mais elle n'aurait pas trouvé la force et le courage dont il avait sus faire preuve pour courir malgré tout, pour sauver sa vie malgré tout ce qu'il venait d'apprendre, malgré son avenir écrasé par l'injustice de ce monde. Jamais elle n'aurait pus. Et aujourd'hui encore, elle avait eu du mal à ne pas se laisser faire, à ne pas juste se laisser tomber et mourir, parce que cela aurait été tellement plus facile que de se laisser aller …

Elle finit cependant, au bout d'un quart d'heure, une heure ou deux (elle ne savait même pas si elle ne s'était pas assoupie entre temps) par se relever. Elle s'assit d'abord, grimaçant en sentant ses muscles pleins d'acide lactique tirer violemment sur tout ses nerfs, puis, en s'aidant de ses mains, se redressa complètement. Elle jeta un coup d'oeil à la forêt pour voir le pire arriver. Le brasier était terrible, inextinguible, et déjà la cendre commençait à tout recouvrir.

Bien sûr, la cendre avait pour avantage d'étouffer le feu et ainsi d'empêcher la forêt entière de partir en fumée, mais elle étoufferait la forêt tout autant que les flammes, et bientôt il n'y aurait plus âme qui vive dans ce qui était autrefois un véritable paradis. C'était l'enfer. Un véritable cauchemar brûlant de noirceur. Elle finit par détourner les yeux pour reporter son regard sur Mizu.

Quelques flocons gris s'étaient déjà attachés à ses longs poils blancs, ce qui lui donnait un air un peu drôle, surtout ceux qui s'étaient pris sur sa tête. La druidesse esquissa un sourire bienvenu dans ce terrible moment avant de chercher de nouveau Takeru des yeux.

Quand tu seras prêt à repartir, dis le moi. Nous avons le temps mais je ne pourrais pas supporter de voir ce spectacle trop longtemps. Excuse moi.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mar 8 Mar - 5:57

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
J’avais fini par me laisser tomber sur le dos doucement. Allais-je vraiment pouvoir vivre une vie banale et normale un jour ? Fallait croire que non. Tournant mon regard vers la jeune femme lorsque cette dernière s’adressait à moi. Courageux ? Je ne savais guère si ce compliment m’allait vraiment. Après tout, fuir pour sa vie n’était-il pas simplement logique dans la situation passée ? Enfin, je ne cherchais point pourquoi me disait-elle cela. Je n’avais pas vraiment la force de pensée là. Malgré tout, je n’allais quand même pas lui mettre un blanc, j’étais un peu trop polie pour ça.

- Merci. Commençais-je en regardant Aki, pour ensuite porter mon regard vers le ciel, soufflant toujours un peu pour ensuite reprendre la parole. - Avec tous les fois où j’aurais plus mourir, s’il aurait fallu que je perde espoir avant d’y passer, je serais surement mort, il y a fort longtemps.

Continuant à regarder le ciel, tout en reprennant mon souffle, malgré que là cela était surtout la fatigue qui me guettait et non ma respiration. Patamon était venu entre-temps, s’asseoir à côté de ma tête, son regard vers moi. Mon regard s’était doucement posé sur lui, lorsqu’il avait ouvert la bouche.

- Désolée. Si, je pourrais me Digivolver, tu n’aurais pas eu à courir ainsi. Soupirait la petite créature orange et blanc.
- Ce n’est pas comme si cela était de ta faute, Patamon.

Reportant mon regard vers le ciel. Avant même que je le réalise, je m’étais complètement endormi. Lorsque la jeune femme s’était levée, Patamon avait posé son regard vers cette dernière, puis s’était ensuite envoler pour regarder dans la même direction que Aki, c’est-à-dire la forêt. Il ne pouvait pas vraiment comprendre le regard de l’humaine envers l’état de la forêt en ce moment, mais il avait préféré ne pas demander et rester silencieux. Quant à moi, ce fut la voix de la jeune femme qui parvis à mes oreilles qui me tiraient doucement de mon sommeil… Hum ? Je devais déjà me réveiller ? Surement. Ouvrant mes yeux doucement sans pour autant bouger de ma position actuelle. Je n’avais pas compris grand-chose de ce qu’elle avait dit, j’étais un peu trop dans les vapes pour cela.

- Hum ? M’assoyant d’un mouvement plutôt lent. – Désolé, vous dissiez ? Lançais-je tout en me frottant un peu mes yeux d'une main, pour ensuite m’étirer doucement.
- Qu’il faudrait partir d’ici !
- Aah ! Déjà… ? Enfin, d’accord.

J’aurais bien aimé dormir davantage pour une fois… Hum. Pouvais-je réussir à me relever ? Je n’avais toujours presque pas de force dans mes jambes… Arf. Mes muscles me fessaient encore souffrir aux moindres mouvements… Enfin, ma condition était mieux qu’à la fin de ma course. Terminant en me relevant finalement, avec l’aide de mes mains après beaucoup d’efforts. J’espérais seulement qu’on ne devait pas courir. Après tout, marcher me serait pénible, je ne voulais même pas imaginer courir.

- Je vous suis. Hum. La ville que vous avez mentionnée la nuit passer est-elle loin d’ici ? Terminais-je légèrement curieux. Oui, j'avais dit le mot ville, parce que j'avais déjà réussi à oublier le nom…

Certes, j’espérais que la réponse était non, mais avec ma malchance du moment, j’étais surement mieux de ne pas trop espérer. Sans oublier que j’avais toujours aussi soif, après tout ça… Enfin, j’aimais mieux ne pas trop déranger Aki avec ce petit détail, restant simplement silencieux…
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Mar 8 Mar - 22:44


 
Comme la peur

 
AVEC — TK


 


Il semblait harassé et la Druidesse s'en voulut de le faire repartir aussi vite. Mais elle n'en pouvait vraiment plus de cette vue, et en marchant lentement, ils arriveraient à la ville dans quelques jours, ce qui leur permettait d'adapter leur rythme à leur fatigue. Elle lui répondit du ton le plus rassurant qu'elle put.

Deux ou trois jours en prenant vraiment notre temps.

La rouquine sentait la sécheresse agressive dans sa bouche après une course aussi longue que la chaleur étouffante n'avait fait que renforcer et elle extirpa une outre d'eau de sa sacoche. La peau qu'elle avait utilisé pour la concevoir avait été dépossédée de tout ses poils et tannée pendant des heures (pas par elle même bien entendus). Puis elle avait été imperméabilisé grâce à une décoction d'une plante spéciale, pour pouvoir contenir de l'eau sans la laisser couler.

La druidesse s'arrangeait pour la remplir souvent, et elle n'avait pas bus depuis le soir d'avant, alors elle était encore pleine, un poids en plus dans son sac. Elle en but quelques gorgées avec un plaisir non dissimulé. Même si l'eau avait aussi été légèrement victime de la chaleur ambiante, elle restait un peu fraîche, et puis c'était toujours de l'eau, et cela faisait un bien fou. Elle tendit ensuite l'outre à Takeru avant de repartir. Cette fois il était temps de se remettre en route, pas question de traîner encore, surtout que la pluie de cendre était de plus en plus tenace.

A chaque fois que la rouquine passait sa main dans ses cheveux, elle en sortait des flocons grisâtres et cotonneux. Cela pouvait sembler charmant vus ainsi, mais en réalité c'était réellement dangereux, et en s'éternisant à cet endroit il risquerait d'en mourir. Elle ajusta mieux sa sacoche pour qu'elle ne lui batte pas les jambes lorsqu'elle marchait et changea son arc d'épaule. Le fil tendus avait commencé à la frotter désagréablement lorsqu'elle courrait et elle saignait légèrement du côté droit.

Elle commença à marcher avec lenteur pour préserver ses jambes endolories, tout en jetant des coups d’œils fréquents à ses trois compagnons de marche. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas voyagé en compagnie de quelqu'un et cela lui était plutôt agréable, mais elle avait tout de même hâte d'arriver à Chikai pour offrir son aide à la ville d'une manière ou d'une autre. Etant donné l'ampleur des catastrophes qui balayaient l'empire, il devait y avoir une énorme quantité de réfugiés dans la ville et il y allait avoir besoin de main d'oeuvre. Ce serait une manière de rendre service comme de renflouer sa bourse qui c'était considérablement allégée ces derniers temps.

A leur allure de repos, le voyage sembla durer une éternité aux yeux de Aki. Elle avait l'habitude de marcher bon train sans jamais s'arrêter, et elle se forçait à ménager le jeune homme en s'arrêtant à tout les repas et en marchant lentement. Mais finalement, ils touchèrent au but au bout de quatre jour de marche et sans autre encombre que les poussières cendreuses qui les recouvraient pendant la nuit et la désolation qui les entourait. La capitale n'était pas encore atteinte par les catastrophes, même la pluie de cendre ne l'avait pas encore touché.

Même si la druidesse n'aimait pas vraiment les villes, c'était une véritable joie que d'atteindre enfin un endroit où les ravages de ces derniers temps n'avaient pas encore oeuvrés. Elle se rendit vite compte cependant, lorsqu'ils pénétrèrent dans les remparts, que sans être touchée par les catastrophes, Chikai avait subis des assauts de réfugiés bien au delà de ce qu'elle avait craint. Les portes d'entrée elles mêmes étaient constamment assaillis par de nouvelles personnes qui venaient s'abriter entre les murs rassurants.

Elle se tourna vers Takeru et s'assuras de ne pas le perdre tandis qu'ils attendaient pour pénétrer à l'intérieur des remparts. Arrivés à la zone où les gardes refoulaient la majorité des arrivés pour les faire attendre (un camp de réfugiés s'était établis à l'extérieur des remparts), elle montra son tatouage et dis qu'elle n'était pas là pour dormir mais pour aider, et ils les laissèrent enfin entrer.
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 224
Yens : 2790
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 27

Progression
Niveau: 14
Nombre de topic terminé: 7
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Takeru "TK" Takaishi ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Ven 11 Mar - 15:09

Look to the past, as we head for the future !
Aki Nishiie & Takeru "TK" Takaishi
Je ne pouvais dire si la réponse de la jeune femme me rendait heureux ou pas… Trois jours, c’était quand même beaucoup… Du moins, pour moi. Je supposais que cela aurait aussi plus être pire. Arf. De toute façon, que cela me plaisait ou pas, je devais faire avec n’est-ce pas ? Clair, je pouvais bien rester ici aussi, mais cela m’apporterait surement rien de bien. Surtout pas avec la situation présente.

- Je vois ! Répondis-je simplement, tout en m’étirant un peu en levant mes bras dans les airs.

Je me replaçais normalement, lorsque Aki sortit une nouvelle chose de son sac. Chose que je compris ce que c’était seulement lorsque la jeune femme s’en servait. Une gourde ? Fabriquer d’une drôle de manière pour moi… Ce monde était-il vraiment si ancien ? Enfin, dans un temps si reculer à côté de mon monde d’origine ? Je pouvais supposer que je le découvrirais une fois dans la fameuse ville où on allait. J’espérais vraiment pouvoir en avoir un peu, mais je n’étais point du genre à quémander… Si, je n’aurais pas été aussi fatigué, j’aurais surement sauté de joie lorsqu’elle me tendit l’outre d’eau. En buvant quelques gorgées, sans pour autant la vider. Après tout, je ne savais guère si on trouvait un autre point d’eau en cours de route, donc je n’étais certainement pas pour lui vider. Je lui redonnais ensuite, tout en la remerciant poliment.

Patamon entre-temps était venu se poser sur ma tête, après avoir enlevé du mieux qu’il le pouvait les flocons créer par le volcan dans mes cheveux. Suivant ainsi Aki, je pouvais dire que la première journée avait été la pire de tous… Puisque j’étais fatigué de base, mais pour le reste cela allait. Voyage plutôt calme et merci encore. Parce que s’il avait fallu que je me ramasse encore dans une situation pas possible, j’aurais… Hum ? J’aurais fait quoi en fait ? Je ne savais pas trop au final…

Enfin, bref… Je n’avais pas réussi à cacher ma joie lorsqu’on avait finalement atteint le point d’arriver en question ! J’étais à la fois rassuré et heureux. Je restais tout de même calme, tout en suivant Aki. Je ne voulais pas la perdre de vue, mais vraiment pas. Patamon était rendu dans mes bras silencieux. Laissant aussi la jeune femme gérer un peu tout. Si, elle voulait aider ici, je n’allais certainement pas la laisser faire seule ! Après tout, j’étais peut-être perdu, mais j’étais toujours en mesure d’aider les autres !

- Je peux aussi aider ! Terminais-je simplement en souriant envers Aki.

Humhum. Confirmation fait… J’étais vraiment paumé dans un monde qui était beaucoup plus reculé que le mien… Je crois que je pouvais dire adieu à internet et aux trucs électroniques, mwa. Certes, encore merci que je n’étais pas Izzy, cela m’évitait de maudire ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   Ven 11 Mar - 18:32


 
Comme un aurevoir

 
AVEC — TK


 


Takeru voulait aider aussi, c'était évident, mais comment pourrait il aider lui qui ne connaissait pas grand chose. En réalité, il avait l'air complètement perdus, presque autant que ce que Aki l'avait été la première fois qu'elle s'était rendue à Chikai. A l'époque pourtant, il n'y avait pas autant d'agitation, et cela faisait beaucoup plus longtemps qu'elle résidait en Kosaten. Finalement, le degré de réaction variait complètement d'un individu à l'autre. Elle lui adressa un sourire et l'invita à se diriger un peu plus loin, là où la masse de réfugiés désenflait légèrement pour laisser la place à des travailleurs occupés à rénover les vieux bâtiments ou encore à en construire de nouveau.

Ces nouveau bâtiments étaient loin d'être aussi jolis que les anciens. Il n'y avait pas le temps d'employer des matériaux de qualité et charmants, ni de s'occuper des finitions. C'était de gros blocs qui étaient construits, dans lesquels on posait des cloisons pour séparer des chambres et qui, généralement, ne comportait qu'une pièce à vivre pour une dizaine de familles. Les quelques trous béants étaient vitrés à la va vite pour servir de fenêtre, et le plus souvent, même les portes neuves se mettaient à grincer tant leur pose avait été expédiée. Ces bâtiments n'étaient pas fait pour durer, c'était évident. Sans doute que dès que tout cela se calmerait, ou que l'on aurait trouvé une autre solution, ils seraient démolis et remplacé par quelque chose de plus adéquat.

En attendant, on manquait de mains pour faire ce genre de travaux ingrats, et pour pallier au manque d'envie des populations de se joindre à la tâche, on offrait logement et nourriture gratuite à qui se rendait utile. Le problème avec les économies de cataclysme, c'est que tout le monde finit par croire que la mort les attends, et que plus personne ne veut travailler en pensant que ses économies ne vont plus jamais servir à rien. C'est pour cela que ce système de rétribution convenait somme toute très bien. Tout le monde pouvait dormir et manger, quelque chose qui devenait difficile en ces temps troublés, et vivre au jour le jour semblait suffisant.

Sauf que ce n'était pas vraiment une solution pour des élus de passage. Ce que Aki voulait avant tout, c'était remplir ses poches. Elle ne pensait pas mourir à cause des catastrophes et sans argent, par contre, elle allait y passer. Elle finit par se décider à aider tout de même sur un chantier peu éprouvant où la nourriture était de bonne qualité, se disant que si elle ne finissait pas ses repas, elle pourrait toujours les vendre dans la rue. La nourriture se faisait tellement rare à cause de la fuite des paysans de leur ferme qu'elle pourrait facilement devenir riche de cette manière là. Elle proposa cette éventualité à Takeru et finit par décider qu'il était sans doute temps pour lui de se débrouiller tout seul.

Comme tu le vois, ici tu n'auras pas peine à manger ou à dormir si tu ne rechignes pas à la tâche. Les élus font foison dans la ville et tu en trouveras tout un tas qui en sauront sans doute plus que moi. Renseignes toi, gagnes un peu d'argent … Tu verras, tu t'habitueras à la ville, et la ville s'habitueras à toi. J'espère te recroiser un jour, sans doute que dans les semaines qui arriveront nous prendront encore le même chemin, mais cela ne peut pas durer. Mizu et moi apprécions la solitude, et je doute qu'il te soit bénéfique de rester avec nous pour tes premiers pas dans ce monde. Plus tu feras de rencontres et d'expérience, plus ton pouvoir et celui de ton ami grandiront. Courage, et surtout, fais attention à toi.

Elle lui adressa un dernier sourire et se détourna, espérant qu'elle n'avait pas été trop dur en le lâchant ainsi. Après tout, personne n'avait pris avec elle le temps de faire quoi que ce soit. Chine et Russie, les deux élus qu'elle avait rencontré en premier s'étaient contentés de partager un repas avec elle avant de la laisser à son sort. Bon, ce jeune homme là avait quelques années de moins que Aki quand elle était arrivée en Kosaten, mais il semblait mûr et courageux. Il allait y arriver, elle en était persuadée. Autrement, jamais elle ne l'aurait laissé à lui même dans une ville aussi agitée que l'était Chikai en ce moment. Quant à elle, elle se mit en devoir de venir en aide du mieux qu'elle le put. Son plan fonctionna à merveille et bientôt ses poches furent de nouveau pleines. Pourtant, pour une fois, elle s'éternisa un peu dans la merveilleuse ville …
 



 

 

 

 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]   

Revenir en haut Aller en bas
Look to the past, as we head for the future ! [Pv ; Aki Nishiie]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» DART to Haiti - Words of Thanks to Canadian Head of State
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Buy you gotta keep your head up { Adam Carter
» you say good morning when it's midnight going out of my head alone in this bed ∞ 6/11/11 4h35

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.