Partagez | .
Le loup au milieu de la Bergerie...
Messages : 2052
Yens : 901
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Le loup au milieu de la Bergerie...   Mar 26 Jan - 14:12



 
Le loup dans la bergerie...


 
Visite et rumeur.



 




Shikai! Joyau du royaume du Feu! Merveille parmi les merveilles! Cité la plus influente de Seika. Cité où la joie de vivre régnait et ou la fierté dominait sa population et ses guerriers. Chikai, le rubis... Chikai qui bientôt serait dévorait par les flammes de la guerre et de la destruction! Le loup était entré par la porte principale de la capitale par l'aide indirect d'un de ses propres élus. Comment réagirait-il quand ce Shin Tsuki avait été la main qui avait aidé à détruire sa cité?

L'invocateur, l'un des trois corps divin du ninja Heiwa Jigolu était dans les ruelles et dans la ville depuis plusieurs jours maintenant, voir des semaines. Agissant dans l'ombre et la discrétion la plus total. Se permettant parfois d'user de son caméléon invisible pour enquêter bien plus encore sur cette cité lourdement armé et protégé. Il positionnait ses propres pièces, ses marcheurs d'ombre dans la cité. Pour l'instant, il avait éviter encore le palais royal, s'occupant de la ville fortifiée, des murailles et des casernes extérieures. Il écoutait les bruit qui courraient dans la population, les villageois. Cherchant des noms important, essayant de savoir qui était influent au sein des hautes murailles.

La nuit, le ninja usait de ses talents d'espionnage et d'invisibilité pour analysait les différentes patrouilles. Le temps qu'elles mettaient pour aller d'un point à un autre. Quand est-ce qu'avait lieu le changement de soldats ou de patrouilles. Un travail minutieux et de longue haleine. Un travail de patience et d'observation. Et ceci prévoyait encore de longues journées d'étude et d'analyses. Avant de pouvoir se concentrer sur le palais lui même. Un lieu encore plus dangereux et difficile à approcher, mais il trouverait! IL trouverait un moyen d'y entrer sans se faire voir ni même ressentir!

C'était donc une journée encore à observer. Son cerveau mémorisant tout ce qui se passait, tout ce qu'il entendait. Faisant les calculs adéquates pour le grand jour. Mais cette journée allait pouvoir le surprendre. Une originalité qui n'avait encore eu lieu jusqu'à présent. Ce ne fut qu'un murmure au début. Un simple murmure à peine audible, qu'il entendit au détour d'une ruelle et se tût à son arrivé. Comme si quelqu'un essayait de cacher quelques choses. Trop discret et craintif pour que ça n'éveille pas la curiosité du rouquin.

Il avait passé la journée à rester dans ce quartier, invisible à tous et profitant des ténèbres de la ville pour espionner. Les murmures se faisaient plus forts, pour devenir des rumeurs. Il pouvait les entendre, encore un homme qui murmurait:

-Le rendez-vous et ce soir! Nous ne sommes pas nombreux, mais ça va venir. Elle dit juste! Il faut que ça bouge.

Et de là, plusieurs hommes répondaient avec hésitation, et méfiant avec tout ce qui passait non -loin:

-Il est vrai que notre Roi, n'agit pas beaucoup. Les menaces sont trop importantes. IL faut La suivre! Ecouter ce qu'elle dit et convaincre les villageois.

Les conversations continuaient ainsi avec ses différents hommes. Ainsi la belle cité de Chikai connaissait ses propre rats! La colère grondait et une personne parvenait à remonter les gens contre le pouvoir établit. Mais que disait-elle? Pourquoi s'opposait-elle à son propre roi? Cette situation était dés plus intéressante et utile à sa cause. IL ne devait pas rater ce dit rendez-vous, qui avait lieu le soir même, d'après ses informations. IL suivit la plupart d'entre eux qui avançaient toute la journée et vaquait à ses occupations. Le ninja avait appelé ses propres pions pour observer ce qu'il ne pouvait suivre. La journée avançait donc ainsi jusqu'à ce que le soleil se couche derrière les hautes tours du palais. Que la nuit finisse par recouvrir de son noir manteau le monde. Et que les démons de la nuit ne sortent finalement.

Un homme qu'il surveillait fini par sortir, rejoignant un petit groupe d'homme et de femmes qui l'attendait un peu plus loin. Aucun n'était rassuré, et ils semblaient tous porter le poids du monde sur le dos.Après quelques minutes à discuter entre eux, ils se mirent en marche comme un seul homme. Le shinobi profita de cet instant pour se glisser dans leur groupe manteau et capuche sur la tête. Ils marchèrent ensemble un long moment, pour aboutir sur une porte plutôt haute. Ils toquèrent, une petite fenêtre incrusté dans la porte s'ouvrit, et un homme les observa, pour finalement les ouvrir. Saluant tout le monde, il leur fit signe de les suivre. Rapidement, il se trouvèrent dans l'arrière de la maison, dans un petit jardin privé. Mais le plus surprenant était à venir, car l'homme qui les avait accueillit, se mit accroupit à chercher on ne sait quoi dans les mauvaises herbes, pour finalement en sortir une poignée qui ouvrit une trappe, donnant accès sur des escaliers qui descendaient dans les tréfonds.

Un à un les hommes et les femmes descendaient  dans ces sombres escaliers, le temps semblait se figeait et la marche interminable. Puis finalement,le shinobi pouvait voir une lumière d'abord faible qui s'intensifia devant lui. Étaient-ils arrivé au point de rendez-vous? La file se dispersa aussitôt, alors qu'ils se retrouvaient dans une vaste pièce souterraine. La réincarnation du vieux sage était en présence d'une trentaine de personnes, tous chuchotant entre eux, ou parfois restant juste dans leur coin à attendre. La pièce était seulement éclairé par des torches qui dansaient au gré de l'air et des courant d'air, et devant eux une estrade avait été aménagé avec un long et épais rideau pour cacher son contenu. Beaucoup de regards se tournaient dans cette direction, impatient. Peut être vingt bonnes minutes plus tard, et après l'arrivé de quelques hommes et femmes supplémentaires, trois coup se firent entendre sur l'estrade, alors qu'une ombre apparut derrière le rideau. Une main glissa au travers pour peu à peu laisser apparaître une fine silhouette...







 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 901
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le loup au milieu de la Bergerie...   Mar 26 Jan - 14:48



 
Le loup dans la bergerie...


 
L'ange de Seika!



 




Les respirations s'étaient arrêtées à peine la main apparut au travers du rideau. Et même lorsque la silhouette d'une femme, d'un véritable ange se présenta à eux, toute la foule oubliait de reprendre son souffle, un temps subjugué par cette vision. Même Le Jigoku ne pouvait nier une telle beauté, mais pas dans la vision du commun des mortels. Il ne ressentait aucune attirance pour elle, il était un dieu et elle une mortelle. Mais la création était simplement parfaite, ses courbures son visage, tout était la perfection incarnée.

La demoiselle s'avança un peu plus sur la scène et balaya de son regard bleuté ses spectateurs. Elle rayonnait réellement aux yeux de tous, un charisme digne d'une princesse s'échappant d'elle. Elle semblait douce mais forte à la fois. Une main de fer dans un gant de velours. Finalement, elle s'exprima laissant le groupe reprendre sou souffle, alors qu'ils étaient pendus à ses lèvres.

-Merci mes amis d'être venu ici§ Je vous suis infiniment reconnaissante de venir m'écouter et de me soutenir. Car en ce jour, nous devons agir.

Le groupe se regarda tour à tour, mais reporta son regard sur cette femme, sur leur leader, qui les regarda en retour un à un comme si elle leur parlait à eux même, comme si elle les voyait tous sans en oublier un. S'attardant sur chacun d'entre eux, tout comme le visage caché du Jigoku qui ne broncha pas, adossé au mur de façon nonchalante. Puis elle reprit la parole, cette fois-ci plus dure, mais avec une confiance qui pouvait faire relever une armée entière:

-Oui, nous peuple de Seika devons prendre notre destin en main. Nous devons agir pour nos propres vies et celle de nos enfants. Et pour cela, nous devons demander Justice et droiture. Notre roi semble avoir perdu ce qui faisait de lui l'homme que nous respections et en qui nous avions fondé tous nos espoirs. Nous ne sommes plus en sécurité et nos vies sont menacées sans que cet homme n'agissent ou n'interviennent.

Des murmures se firent entendre. L'ange laissa faire, fermant les yeux un instant, un léger sourire sur le visage. Elle comprenait leur crainte mais aussi leur colère. Elle le ressentait, elle aussi. Peu à peu, les chuchotements cessèrent, alors qu'ils attendaient la suite de son discours.

-Vous savez de quoi je parle mes amis! Nous ne pouvons plus accepté Karui comme notre gouverneur. Il ne nous protège pas contre les différentes menaces. Il n'a prit aucune mesure pour nous défendre. Regardez le bel exemple de Zayro Jinn. Il a détruit des villages de notre fier royaume, il s'est sorti de l'une des meilleurs prisons de notre propre cité, alors même qu'il y avait la présence des élus. A chacun de ses passages ce ne fut que mort, carnage et destruction. Nous savons tous qu'il a même attaqué le temple religieux de Minshu, notre allié.

Mais une chose est sûr! Notre roi n'a jamais pris aucune mesure ou demander justice contre cet homme. Alors même que nous connaissions son existence. Karui n'a jamais demandé compensation auprès du royaume qui loge un tel monstre. Un monstre certes, mais un lâche mes amis!


Les villageois parlèrent de plus fort. La peur se faisait sentir, malgré la mort de cet élu, il était encore craint, comme si son fantôme pouvait revenir les hanter et enlever leur enfant. Mais une femme osait ainsi l'insulter, sans peur ni crainte. Pour certains s'était que pure folie, pour d'autre un grand courage. Mais l'ange cessa l'effervescence d'une main calme et douce.

-Mes amis, je pèse mes mots. Oui Zayro Jinn était puissant et dangereux. Mais le fait est qu'il était un simple lâche. Un homme qui s'attaquait au faible, aux femmes et aux orphelins. Frappant dans l'ombre, sans prendre aucun risque. Je le clame haut et fort Zayro Jinn était puissant que par la vague de terreur qu'il a crée, mais ce n'était autre qu'un faible et un lâche.

Pourtant notre roi n'a jamais réagit. Jamais fait une chasse à l'homme. Mais rassurez-vous Zayro Jinn est mort. Mais il n'était pas la seule menace! La secte noire: Aeternam a prouvé que notre cité et notre armée pouvait être mis en échec. Nous avons failli tous mourir, notre roi compris. Et pourtant que fait-il? Je vous le dis? Des recherches, des enquêtes et une poursuite de la secte qui n'aboutit à rien.


Tous les spectateurs ne parlaient plus, ils étaient totalement focalisé sur cette femme, sur celle qui les présentait. Ils entendaient et comprenaient ce qu'elle voulait dire et acceptait même ses paroles. Ils se rapprochèrent tous de l'estrade, les yeux rivés sur elle.

-Je vous le dis. Qu'elle est l'autre menace qui doit nous tomber dessus, avant que notre gouvernement n'agisse et ne sera t-il pas trop tard ce moment là? Nous ne pouvons plus laisser faire ceci. Karui doit laisser son trône à une personne plus apte, plus stricte. Nous ne sommes encore que peu pour l'instant. Mais de quartiers en quartiers la rumeur se répandra, et je vous le promets, nous serons bien plus nombreux. Une vraie petite armée qui demandera l'abandon de notre Roi à son poste. Sinon nous le prendrons par la force s'il le faut. Le peuple va se lever, le peuple va se soulever. Seika sera forte, Seika sera libre!

Un silence accueilli la dernière phrase, avant que tous applaudirent, leur courage revenu. Elle les avait unis et rendu fort par son simple discours. Mais même le Jigoku reconnu là, une présence et des paroles digne d'un vrai roi, d'une vraie reine dans le cas présent. Son regard brillait dans sa capuche. Une multitude d'idée venant dans son esprit calculateur. Il avait trouvé là, un moyen de distiller le poison au cœur même de la cité, et cette femme serait le symbole même de cette déchéance. En plus d'avoir de la chair fraîche pour ses futurs marcheurs d'ombre.

La soirée continua encore une heure ou deux, alors que "l'ange" se retrouva parmi ses "miliciens", à discuter avec eux. Un chef proche de ses troupes et à l'écoute de ceci. Le meilleur moyen que d'obtenir leur respect et leur soutien. Cette femme était très intelligente... Et Heiwa la convoitait!

La fin de ce rendez-vous sonnait, et l'Ange de Seika se sépara du groupe, reprenant le chemin vers le rideau et surement ses appartements. Alors que les villageois partaient vers la sortie. Mais Le ninja n'en avait pas fini avec elle. Assuré de ne pas être vu ni prit, il se cacha rapidement, et attendit que tout le monde disparaisse de la salle. Ceci fait, le shinobi s'approcha du rideau pour passer derrière....







 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 901
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le loup au milieu de la Bergerie...   Mar 26 Jan - 17:21



 
Le loup dans la bergerie...


 
L'ange de Seika contre le Dieu de la Paix!



 






Le Dieu de la Paix franchit le rideau, alors qu'un couloir se présenta à lieu et à son bout une porte. Sans perdre de temps, mais marchant d'un pas lent et assuré, il s'y avança, avant de pousser la porte, qui grinça sur ses gonds. Mais qu'importe, il ne souhaitait pas cacher sa présence. La porte grande ouverte, il se retrouva dans une petite maisonnette éclairé par les torches. Plusieurs tissus étaient déroulés du plafond au sol rappelant peut être les grandes salles d'antan. Et au bout de cette première pièce ce qui semblait être une chambre, là aussi recouvert de voiles qui voletait au gré de leurs envies. Un lieu parfait pour tendre une embuscade à qui connaissait bien l'endroit. Mais point de menace pour l'instant, car à l'instant même, où il avait poussé la porte, il se concentra sur une silhouette devant lui. Celle de l'ange de Seika. Elle se tenait droite devant lui, attendant, mais peu surprise. Ils se regardèrent un moment, avant qu'elle ne prenne la parole:

-Vous? Je me doutais que vous alliez venir, je ne serais dire pourquoi! Mais puis-je voir le visage de mon invité?

Heiwa resta immobile un certain temps, tout comme elle. Puis comme s'il avait prit conscience de la demande de la femme, il retira lentement sa capuche, révélant ainsi le visage de l'invocateur, et surtout du Rinnegan. L'ange de Seika semblait concentré mais toujours pas inquiète. Elle invita simplement à venir s’asseoir sur une chaise devant une table  à ses côtés. Son comportement interpella le Jigoku, alors qu'il ne s'attendait pas à une telle réaction de sa part, mais sans afficher le moindre sentiments sur son visage répondit à son invitation.

-J'ai senti quand je vous ai vu, que vous n'étiez pas comme les autres! Êtes-vous un élu de Seika? Comptez vous nous dénoncer?

Tout en lui parlant, elle lui servit une boisson chaude, qu'elle fit de même pour elle et but une gorgée en attendant la réponse de son invité. Quelle femme! Supposant qu'il était un élu et susceptible de la trahir et de la dénoncer, elle acceptait sa présence aussi simplement que si s'était un ami. Mais Jigoku resta encore silencieux sirotant à son tour sa boisson, sans quitter du regard l'ange de Seika. Voyant aucune réaction de sa part, la chef des prémices de l'opposition reprit la parole, avec un sourire léger sur le visage:

-Vous vous demandez, certainement pourquoi j'agis ainsi. Pourquoi je n'ai peur d'être ainsi dénoncée? A vrai dire, je prend peut être un grand risque, mais je suis prêt à le prendre. Je désire réellement agir pour le bien de Seika! Pour son peuple et notre royaume. Et même si vous êtes de la responsabilité de notre roi, vous êtes surtout à la charge de notre Dieu. Notre divinité ne souhaite que le bien pour son royaume, même si pour cela son représentant doit être démis de ses fonctions, ne pouvant plus y répondre. J'ose espérer convaincre un de ses élus....

L'élève de Jirayia reposa son verre, pour finalement prendre la parole, son aura apaisant entourant la pièce, autant que l'ambiance calme de la maison.

-Vous avez raison! Votre roi ne semble plus apte à gouverner son pays. Et malheureusement, même si le doute commence à gagner son peuple, il est encore très aimé. Je pense que vos espoirs sont faibles et fragiles. Votre monarque est aimé et de cet amour rend vos projets plus difficile encore. IL faut délier ce sentiment du peuple envers lui. Lui montrer les tords, comme vous le faites, mais plus encore. Vous devez instaurer le doute dans le cœur du peuple et les faire hésiter. Ce travail sera long! Vous parvenez peut être avec une minorité, mais il faudra atteindre une majorité pour que ceci est un sens!

L'ange de Seika opina de la tête, le regard dans le vague. Elle savait qu'il avait raison, mais elle semblait déterminée, et si seulement, elle pouvait savoir que les prochains événements à Minshu et Seika lui serviraient plus encore. Mais il serait déjà trop tard pour elle à ce moment. Néanmoins, il désirait poursuivre cette discution.

-Je sais tout ceci, et je progresse doucement. Je suis sûr que le futur me donnera peu à peu raison. Nous ne sommes qu'aux prémices, nous ne pouvons parler encore de rébellions ou de groupe d'opposition. Nous ne sommes que ce petit groupe que vous avez vu pour l'instant. Mais j'ai espoir que peu à peu les rumeurs se répandent. Discrètement, pour ne pas éveiller les soupçons du Palais.

Heiwa écoutait, et confirmait ce qu'elle disait. Malheureusement, ceci prenait trop de temps à ses yeux. Il lui fallait un petit coup de pouce pour pour accélérer cela. Un petit coup de pouce qu'il pouvait lui apporter. Avec son corps, le symbole qu'elle représentait et son contrôle , tout irait plus vite. Ce qui aurait du prendre des années et des années prendrait peut être juste plusieurs mois. Il devait lui faire part de son idée, en ayant bien plus en tête encore.

-Du temps que tu n'as peut être pas. D'ici là ton royaume peut avoir disparut. Je peux peut être t'apporter un petit coup de pouce. S'ils avaient la preuve qu'un dieu soutenait ta cause. Que tu étais aidé par l'intervention divine peut être que plus d'hommes te rejoindrait...


Pour la première fois depuis leur entrevue, l'ange de Seika fut surprise et paniquée. Sa bouche s'ouvrir sans qu'un mot n'en sorte. Elle comprit, au même instant que Heiwa remarqua son erreur. La jeune femme s'exprima la voix étouffée:

-"Ton" royaume.. Ton....

Il avait commis une faute. Et elle avait remarqué, elle avait compris qu'il ne faisait pas parti de ce royaume. Qu'il était étranger à tout ceci. Et même si elle ne savait pas en quoi, qu'il était un danger... Il fallait agir rapidement. Un bruissement d'air, et une barre de métal noire sorti de sa manche prêt à frapper le corps de la frêle femme qui... Disparut à ce moment. Quoi? Comment avait-il pu frapper de l'air. La chaise était tombé dans un vacarme étrange. Un sourcil arquait, il essayait de comprendre, avant de se recevoir un coup qui le fit atterrir au sol, sans aucun ménagement.

-Traite, je ne sais pas ce que tu désires. Mais je peux pas te laisser sortir d'ici.

Quel était ce pouvoir, alors qu'elle semblait une simple mortelle, sans réel pouvoir. Alors qu'il réfléchissait, les coups s’enchaînaient sur son corps malmené. Il n'avait pas le temps de la voir, surtout qu'aucune énergie magique ne ressortait d'elle. Que se passait-il? Jamais, il n'avait été aussi mal en point, même si ce n'était qu'un corps d'emprunt. Il devait réfléchir!

A cet instant l'ange de Seika se révéla à lui, alors qu'un mirage se produisit sous ses yeux.Elle semblait posséder des ailles. Pas physique, mais irréel. L'énergie ainsi projeté redescendait jusqu'à sa source, des bottes d'une matière étrange mais magnifique, elle pulsait d'une énergie indescriptible, qu'il pouvait ressentir très légèrement à présent.

-Tu pensais parvenir à me berner aussi longtemps? Surtout avec ta faiblesse. Tu te demandes ce qui t'arrives? Je pense que tu commences à comprendre. Les bottes que je porte sont magique. Je ne sais pas trop leur origine, mais je les ai trouvé dans une grotte de Seika, et découvert leur puissance. Même si son pouvoir est encore secret à moi même. Mais tu n'en découvriras pas plus tu vas mourir ici!

Elle disparut à nouveau de son champs de vision pour le frapper à nouveau. Mais cette fois-ci, il comprenait. Peu importe le pouvoir que pouvait apporter ses bottes, elle avait pour l'heure une vitesse accrue. Malheureusement pour elle, il connaissait un être bien plus rapide encore qu'elle. Alors qu'il se faisait frapper encore et encore, le sang perlant sur ses lèvres, un sourire se dessina sur son visage. Et un son franchit sa bouche:

-Rhadamanthys!


Le chevalier des enfers était cet être qu'il estimait et dont la vitesse n'égalait actuellement personne. Finalement, elle n'était réellement qu'une mortelle sans aucun pouvoir. Mais ses bottes attiraient la curiosité du Dieu de la Paix. Cette journée lui réservait bien des surprises agréables. Mais avant tout, il devait se débarrasser d'elle. Patient et attendant le bon moment, il sentit un ralentissement dans les assauts à son encontre et profita de ce moment. Alors que la chef de l'opposition prépara un nouveau coup, elle frappa le corps divin, s'attendant à sentir les os craquer. Mais pour tout effet, le corps disparut dans un brouillard de fumée, alors qu'elle se prit dans une des toiles qui les entouraient...

-Qu-est-ce que?


Elle arracha une partie du tissu, au vu de sa vitesse, mais reçu une violente frappe sur le dos, qui lui donna des vertiges. Néanmoins, elle ne s'avoua pas vaincue et accéléra encore sa course. Le Jigoku était parvenu à la frapper, en usant de sa permutation pour échanger son corps avec un des voile tout proche, espérant la ralentir un peu pour frapper. Mais comme il pouvait s'y attendre, elle avait de l'énergie à revendre. Il était prêt. Le ninja avait calculé le temps entre les coups et l'attente avant sa première attaque. Elle n'était pas une guerrière, et était plutôt prévisible. Son rythme était constant identique. Il avait analysé, et finalement prêt à agir.

~10....5 ...3... Invocation~

Alors que les coups allaient prévoir sur le corps divin, un nuage de fumée apparut de nouveau, mais cette fois-ci la jeune femme frappa un élément tout mou et s'enfonçant dedans, bloquant sa vitesse. Dans la même seconde, une pression s'exerça sur sa cheville pour la ramener au sol. Le nuage se dissipa et elle vit enfin la source de sa défaite. Son poing avait percuté un panda géant, ralentissant aussitôt le pouvoir de ses bottes, alors qu'un caméléon avait attrapé sa chevilla avec sa langue collante, l’immobilisant de suite. L'invocateur se montra enfin, s'avança vers son corps. Une barre de chakra noire fila entre ses mains. Finalement il se tint au-dessus d'elle.

-Je sais pas qui vous êtes. Mais je vous en supplie. Prenez ma vie et sauver Seika. Libérez Seika et protégez là. Je vous en supplie! Si vous êtes venu ici, c'est que notre Royaume compte pour vous.

Son regard était larmoyant, et le Jigoku se pencha un peu plus encore sur elle. Tenant son visage entre ses mains avec une délicatesse qui ne lui était pas commune. Yeux dans les yeux, visage proche de quelques centimètres. Son souffle sur son ravissant visage. Compatissant? Le ninja s'exprima dans un chuchotement vers ses oreilles:

-Sache que tu as raison et que tu m'as même convaincu de renverser le pouvoir établit. Je vais me servir de ton corps, du symbole que tu représentes. Grâce à toi, Seika va sombrer et être détruite totalement. Ton corps et mon esprit ne feront qu'un, et ils ne douteront plus! Tu seras l'instrument de la destruction de ton royaume....


Les yeux bleutés de l'ange de Seika furent prit d'une total panique incontrôlable, devant la vérité et son impuissance. Des larmes perlaient sur son visage parfait, alors que son souffle s’accéléra pour finir sur un râle de souffrance, alors que sa vie s'échappait d'elle. Les mains du shinobi la reposèrent délicatement au sol,  tout en sortant la barre de chakra de son corps, jetant les perles de sang au sol. Se relevant, il domina le corps inerte de la première femme de sa collection. Il était enfin en possession de son prochain corps divin qu'il emploierait à bon escient!


Spoiler:
 






 

 


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2052
Yens : 901
Date d'inscription : 08/10/2014

Progression
Niveau: 129
Nombre de topic terminé: 47
Exp:
9/12  (9/12)
avatar
Heiwa Jigoku ► Chef de groupe ◄

-



MessageSujet: Re: Le loup au milieu de la Bergerie...   Mar 1 Mar - 13:19



 
Le loup dans la bergerie...


 
L'avènement: La récompense de mois de travail



 





Des mois et des mois à travailler, à manipuler, influencer, ou encore faire des recherches pour parvenir à un tel point. Et sa révolution se positionnait à présent sur des bases solides. Ce qui n'était que théorie se transformait en réalité. Le dieu de la Paix, toujours positionné sur le corps inerte de l'ange de Seika, continuait à la regarder. Elle semblait à présent si calme, si paisible. Comme si la mort était la réponse à tous les maux. Et peut être était-ce une des réponses à la misère de ce monde, la pure et simple mort. Néanmoins, il ne pouvait détruire toute la vie sur cette planète et les autres. IL était le Dieu de la Paix est devait l'imposer à tous!

Il pouvait rester ici, au dessus de la beauté féminine, indéfiniment, mais un fait allait attirer son attention, puisque les bottes que portaient la jeune femme se mirent à luire d'une intense lumière blanche. Alors qu'elle enveloppa leur deux corps. Une infinité d'image défila alors dans l'esprit du Jigoku, mais point surpris ayant vécut pareille situation avec sa Masamune, il laissa les images le pénétrer. Mais cette fois-ci, quelque chose était différent. Une voix à peine audible lui parvenait, une puissance cachée et dormante, comme si les bottes n'étaient qu'une partie d'un tout. Comme si elle n'était qu'un fragment de quelques choses de plus grand. Bientôt une silhouette apparut à lui. Tournant son regard de droite à gauche, le ninja ne parvenait pas à distinguer où il se trouvait, mais la voix retenti à nouveau, cette fois-ci un peu plus audible, même si les paroles en étaient incompréhensible:

-Un Nouveau héros pour l'armure du roi des neuf démons....

Qu'entendait-il par là? La silhouette était immense et rayonnait d'un charisme, en plus d'imposer le respect. Orné d'une armure pouvant faire rêver les plus grands guerriers, la silhouette s'exprima à nouveau:

-Retrouve les autres parties et ma puissance sera tienne...

Aussitôt de nouvelles images affluèrent, il voyageait à travers tout Kosaten s'arrêtant sur certain point qu'il ne pouvait encore localiser. Parfois des grottes sombres avec l'existence de laboratoire abandonné en son sein, parfois des lieux encore totalement inconnus de quiconque. Et tout s'arrêta pour le faire revenir là où il avait toujours été. Le Rinnegan se posa sur les bottes du Roi des neuf démons, alors que le shinobi se releva pour les lui retirer et les enfiler. Aussitôt, une vague d'énergie l'envahit, puis se calma. Une nouvelle certitude était ancrée en lui, retrouver chaque partie de cette armure. Mais pour l'heure, il avait d'autres impératifs...



....................................


Le petit groupe qui avait été réuni quelques jours auparavant, fut rassemblé à nouveau, comptant quelques membres supplémentaires. Tous attendaient l'arrivée de leur symbole, de leur ange! Celle-ci ne se faisant pas attendre, mais restant étrangement dans l'ombre. S'exclamant de sa voix aussi douce et calme que d’habitude.

- Mes sœurs et mes frères! C'est un plaisir de vous voir à nouveau et plus nombreux encore! Soyez patient, bientôt les dieux nous sourirons. Bientôt les Monarques devront répondre de leurs actes! Il faut croire mes frères, le destin est en marche. Et le Dieu-phœnix nous sourit déjà! Il m'a donné une puissance pour montrer sa foi en notre cause!

Des chuchotements parcoururent l'assemblée sous l'annonce que l'ange de Seika venait de faire. Beaucoup ne comprenant pas ce qu'elle entendait par là. Mais pour apporter les preuves à ses dires, la jeune femme avança dans la lumière tout en ouvrant les yeux, sous les souffles coupés et les hoquets de surprise. L'ange de Seika ne possédait plus ses beaux yeux bleus, mais les cercles confrériques violet et noir typique du rinnegan. Le nouveau corps de Heiwa Jigoku était sur le devant de la scène:

-Notre estimé Dieu-Phoenix m'a donné cette puissance pour mener à bien sa volonté! Je vous le dis les dirigeants de chaque royaume devra répondre de son manque d'attention envers son peuple. Nous devons rester encore discret sur nos agissements, bon nombre des nôtres n'ont pas encoure ouvert les yeux sur la supercherie de Karui, mais bientôt ce jour viendra. Évitons de répandre la parole et d'éveiller les soupçons. Évitons les élus qui sont les jouets inconscient du Despote. Je vous fais confiance mes sœurs et mes frères! Nos prières ont été entendu!

Cette fois-ci, c'est une véritable explosion de joie, de larme et de détermination qui retenti dans l'assemblée. Leur foi en l'ange de Seika devint indéfectible et incorruptible. Ils n'avaient d'yeux que pour elle et reprenaient espoir... La révolution était en marche. Certes qu'à ses prémices, mais ceci évoluerait rapidement!

Spoiler:
 







 

 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Le loup au milieu de la Bergerie...   

Revenir en haut Aller en bas
Le loup au milieu de la Bergerie...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un loup au milieu des moutons [Caitlyn/Anna]
» Le loup est invité dans la bergerie (pv Pandore)
» Quand le loup arrive dans la bergerie [Topic terminé]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.