Partagez | .
Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]
Invité Invité

-



MessageSujet: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Ven 29 Jan - 3:03

J'étais arrivé à Minshu, cela fessait quelque temps que j'étais dans ce monde maintenant. J'avais réussi à trouver beaucoup de réponse à mes questions, en discutant et farfouillant par ci, par là. Ma perte de puissance était le sujet qui me tracassait le plus, la dernière fois, j'avais fait l'erreur de ne pas y avoir fait attention, cela c'était terminer très mal. Une autre erreur comme celui-ci, pourrait certainement, me coutait la vie.

 Maintenant que j'étais plus habitué à ce monde et à une nouvelle vie, la succession d’évènements s'était calmée, je devais impérativement me concentrait sur mon entrainement et rien d'autre. Je devais devenir plus fort, gravir les étapes une à une, et prouvait ma force dans ce monde. Oui, Vegeto, ce nom qu'ils n'allaient jamais oublier, tel sera ma légende l'homme écrasant ses adversaires les humiliants sans once de compatis. Je serais reconnu comme "le guerrier le plus fort", là était ma vrai place, au sommet...

 Il me fallait trouver quelque chose pour un début, malheureusement, je ne connaissais pas encore très bien l'endroit. Pour cela, m'intégrer et communiquer étaient obligatoire. Le mot qui rimait ? "Social"... Ce n'était vraiment pas mon fort, oh ça non. Tout vrai homme, devait certainement passer par là.
 Sans perdre de temps, j'interrogeais la première personne, une vieille dame assise. Pendant un bref instant je me remis en question... Imaginant cette même scène, vu en extérieur, par d'autres. Un homme comme moi réduit à cela, questionnant et demandant sa route, la vie pouvait être tellement cruelle parfois. Je n'aurais jamais imaginé vivre ou ne serais-ce penser à un moment identique à celui-ci. Je devais serrer les dents et continuer. J’entamais, sans plus attendre, la conversation.

 Posant ma main sur l'épaule de la vieille dame, en essayant d'être le plus "normal" possible je dis ;
"Eh femme euh madame ! Dis-moi où trouver un endroit pour m'entrainer et vite !"
Vielle femme assise : "Ah là là encore un jeune, inconscient qui plus est ! Écoute un conseil d'une vieille comme moi, va te trouver un travail ! Ne gâche pas ta jeun.. Mais ehhh.."

 J'étais parti sans lui répondre ni même prendre la peine de tout écouter, si elle n'avait pas la réponse à ma question, elle ne me servait à rien, je n'avais pas de temps à perdre avec elle. Je retentai ma chance, encore, et encore. Je fis face à toutes sortes de réactions, mais vraiment... Ce n'était pas difficile ce que je leur demandais . Ce n’étaient que des bons à rien, des imbéciles. Et effectivement, regardant autour de moi, j'étais perdu. Je n'avais vraiment pas de chance, à peine ayant voulu communiquer me voilà ici... Quelle idée d'avoir pensé qu'ils allaient me servir à quelque chose, ces êtres inférieurs. J'étais arrivé au commencement d'une plaine, ce n'était pas si mal en fin de compte, c'était vaste, calme, tout ce qu'il me fallait.

 Sans attendre je commençais à m'entrainer entre pompes, courses, enchainements de coups, développement de Ki, déplacement du Ki dans le corps. Toutes les bases devaient être revues, aucun "laisser-aller" n'était toléré.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Sam 30 Jan - 1:50







Entrainement dans les plaines!

Feat. Vegeto







Réveil difficile! Des semaines dans cette citée qui n'était pas assez digne pour sa personne. Et toujours rien n'avait évolué! Quelques rencontres par ci par là, mais elle était pas réellement plus avancé que cela.Son envie de rejoindre son monde se faisait de plus en plus violent et important. Bon sang, ils avaient besoin d'elle, ils étaient rien sans elle. Oui, peut être que Sae-Hee pouvait tenir les reines durant son absence. Mais franchement, l'éclair de Yama savait très bien qu'ils étaient totalement perdus sans elle. Et puis, il y avait de quoi. Elle était l'éclair de Yama. La guerrière la plus puissante au corps à corps de son monde. Un génie dans l'art de la guerre. Bref elle était la meilleure dans tout et excellait dans tout ce qu'elle faisait!

En faites ce n'était pas que cette cité, ou même ce royaume qui ne la méritait pas...Mais ce monde dans son ensemble. Enfin, elle devait sortir de ce lieu, ou tant d'être inférieur la côtoyait. Elle pourrait presque être contaminée par tant de simplicité.Elle devait vite partir d'ici. Et donc agissant aux pensées, elle s'éloigna de son logement, le regard impérieux, hautain et surtout orgueilleux devant toutes les personnes qu'elle pouvait croiser. Fort heureusement, depuis le temps qu'elle était ici. Les habitants avaient bien compris, qu'elle n'agissait pas ainsi de son propre chef, et souvent subissait les pêchés. Mais surement bien moins que elle qui devait vivre au quotidien avec les 7. Bon forcément, il le prenait pas tous bien. Mais elle était une élue, et ils craignaient les " sautes d'humeur", qu'elle pouvait avoir.

La guerrière de la montagne n'eut donc aucun problème pour se frayer un chemin parmi la foule, qui se dispersait sur son passage comme des mouches fuyant une araignée. Et sans savoir où elle allait, la princesse avançait, ne montrant en aucun cas le fait qu'elle ne savait vraiment pas ce qu'elle allait faire ni où elle allait. En faites, elle était la meilleure donc pas besoin de savoir où aller, puisqu'on savait tout. Enfin une théorie foireuse que le pêché lui insufflait comme toujours!

Mais une bonne demi-heure plus tard, elle se retrouva devant les portes principales de la cité, dominant de son regard clair la plaine s'étendant devant elle. Comme une reine pouvait contemplait son royaume. Un royaume qui n'était malheureusement pas le sien. Et ici, il y avait trop de terrain vague et pas assez de hauteur. Pas assez de roche et de montagne comme à Yama. Décidément, ce n'était pas que elle qui était supérieure au reste, mais son propre village. Normale, elle en était la chef...

Détournant le regard, pour retourner dans les murailles de la forteresse, elle posa un instant son regard sur les gardes, qui obligatoirement étaient subjugués par elle, sa beauté, et surtout son aura de fascination. Lui aussi était toujours présent, n'abaissant jamais ses capacités. Plus imposant encore que les pêchés eux même. On pouvait même dire que l'aura de fascination était la réunion de tous les pêchés en un. Et donc hypnotisé toutes créatures plus faible qu'elle. Elle pouvait voir leur yeux brillant, leurs bouches prêtes à se jeter sur son corps à sa seule demande. Elle se dirigea vers eux, les regardant comme de vulgaire microbes, se préparant à les assassiner verbalement, lorsqu'elle fut couper dans son élan, faisant claquer sa langue contre son palais.

-Que... J'ai senti une énergie déferlait là bas. Tiens un guerrier, non loin!On va voir s'il peut être intéressant!


Ni une, ni deux et oubliant l'attention des gardes, elle se précipita de sa vitesse légendaire vers le lieu d'où émanait l'énergie. Et autant dire que s'était facile, vu qu'il ne cachait rien. Surement encore trop incompétent pour ne serait-ce que rester discret. Trop faible, et moins intéressant que prévus. Enfin pas autant qu'elle, mais toujours plus que les simples humains de la capitale. Et puis, d'une pierre de coup, elle s'éloignait des hommes et des femmes, pour se retrouver seule en pleine campagne. De doux souvenir, de l'esprit dragon Kohaku lui revenant à l'esprit. Qu'était-il devenu?
Ses idées furent rapidement interrompu par l'entrainement d'un guerrier. Du guerrier qu'elle recherchait. Elle le regarda attentivement faire, comme un maître juge son élève. Un mâle des plus charmant, musclé et assez grand, qui surement aurait fait frémir plus d'une femme. OH elle pouvait l'avouer, une nuit avec lui n'aurait pas été de refus. Il avait le physique pour, même si sa beauté n'égalait pas la sienne, évidemment. Et puis, la Luxure n'avait pas élu domicile en elle, en ce jour!

Néanmoins, elle s'approcha à nouveau faisant entendre sa voix, un peu irrité:

-Tu es trop lent, encore trop faible. J'espère, que ce n'est pas là tout ce dont tu es capable. Sinon arrête de suite...

Brute, direct et ne passant pas par quatre chemin. En sommes comme Sayo-Hee savait si bien le faire, étant l'hôte du pêché. Son aura rayonnant d'autant plus, comme pour attiser les flammes du désir de son interlocuteur. Les rayons du soleil mettant en évidence ses courbes parfaites et harmonieuses. D'autant plus qu'elle ne portait qu'un haut couvrant sa poitrine et attaché au niveau de sa nuque, et un short assez court. L'habit parfait pour toutes situations et surtout activité physique. Elle ressemblait presque à ce qu'on pourrait appeler une amazone, ainsi vêtue...











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Sam 30 Jan - 3:53

J'avais réussi à prendre un bon rythme dans mon entraînement, j'imaginais un "shadow boxing", un duel avec une personne imaginaire. Je lançais des séries de coups-de-poing dans le vide, j'esquivais les contre-attaques imaginées en basculant mon corps. Tout allait comme il le fallait. Je me donnais à fond. L'entraînement devait se faire tous les jours, impérativement.
 Je continuais par des enchaînements, gauche-droite uppercut puissant esquive. Mon corps commençait à suer, c'était bon signe. Je devais tout réapprendre, ma transformation, mes jets d’énergies, la capacité de voler, mes déplacements, tout.

 Tout à coup, pendant l'un de mes meilleurs enchainements, j’arrêtais brusquement mon coup, mon poing fendit l'air, l'arrêt brusque de celui-ci fit jaillir quelques gouttes de sueur, qui continuer sur la trajectoire que mon crochet devait normalement suivre. "Lent", "faible", "arrête" ces mots résonna en moi. Laissant un léger sourire apparaitre. Je tournais ma tête lentement, pour voir la personne qui se croyait supérieur. À mon grand étonnement, une femme... Encore. Dans ce monde seul les femmes étaient des combattantes ? J'en avais déjà rencontré plusieurs dans le passé, toute très puissantes. Je pouvais sentir de la sûreté en elle et une grande assurance. Ce qui me choqua le plus, était bien évidemment, son physique. Pouvoir influencé autant un guerrier tel que moi, prince dans une vie antérieur, le plus grand guerrier de tous les temps, il fallait le faire. D'une beauté et de formes sans pareille, elle était loin, très loin, devant les femelles de mon monde. Je levais instinctivement les sourcils montrant ma déstabilisation au grand jour. Toujours, sourire aux lèvres, je réussis quand même à lâché quelque mots.

"Vous êtes là, bien sûr, de vous mademoiselle. Une femme aussi... Désirable. Aime-t-elle les combats ?"

 Je n'avais pas remarquais, mais lorsque qu'elle s'était approchée, ayant vu son corps de déesse de plus près, une sensation d'envie parcourra mon corps. Je sentis, ce qui me servait d'habitude pour évacuer le surplus d'eau impur de mon corps, changeait. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien dire ? Un guerrier comme moi ne pouvait pas le savoir. Je décidais donc d’ignorer ce détail.

 Il me fallait lui montrer de quoi j'étais capable, je lui dis :

"Je prends l'initiative de me présenter, je m’appelle Vegeto, guerrier Saiyen, nouveau élu comme vous dites. J'ai appris de mes expériences passées de ne plus sous-estimer les femmes de ce monde. Si vous pensiez que mes coups sont faibles, que diriez-vous de vous joindre à moi ? On pourrait se montrer quelques techniques respectives et peut être même échangé quelque coups ? "

 Les femmes à fort caractère, bizarrement, attirait beaucoup ma curiosité. Cela devait être dans le sang. Je savais que pour discuter et se comprendre mutuellement, entre deux combattants, la meilleure façon de le faire était avec les poings. Je décidais donc d'attendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Dim 31 Jan - 0:14







Entrainement dans les plaines!

Feat. Vegeto







Elle avait capter l'attention du guerrier. En même temps, comment pouvait-on l'ignorer. Elle était la personnification même de la perfection. Tant son physique que son esprit et ses talents de guerrière, rien n'était à jeter en elle. Alors lorsqu'il lui demanda si elle aimait les combats, alors qu'elle était une femme désirable, deux sentiments la gagnèrent, mais qu'un seul devrait ressortir.

Tout d'abord, une vive colère, quel macho parce qu'on était désirable, on ne pouvait pas savoir se battre? Mais elle était tout aussi curieuse et attirée. Non seulement, il avouait son attirance pour elle, bon oui rien de surprenant mais toujours plaisant, mais en plus elle voyait là une invitation. C'est tout simplement qu'elle allait lui répondre par la provocation et la sensualité. Mais avant de pouvoir dire quoique se soit l'homme enchaîna encore. Mais la princesse de la guerre avait bien remarquée, qu'elle ne le laissait pas indifférent, tout son corps exprimait son désir, jusqu'à son entre-jambe qu'elle se mit à lorgner un instant, un sourire prédateur sur le visage. Dans une arrière pensée, elle se rassura que la Luxure était loin en ce jour. Sinon elle ne préférait pas imaginer ce qui se serait passé. Quoique elle le savait très bien. Elle lui aurait sauté dessus sans demander son avis, tout en le déshabillant, le corps bouillonnant de ce désir charnel. IL était bien plus attirant que beaucoup d'homme ou de femme qu'elle avait pu croiser à la capitale.

Mais revenons à nous moutons, puisque ce jour là, le pêché de la chair n'était pas présent, même s'il n'était jamais loin comme chacun d'entre eux. Fort heureusement l'orgueil la rappela à l'ordre, autant que son invitation. Revenant alors sur son visage et surtout ses yeux, l'étoile du soir le regarda intensément de cette lueur provocatrice et attirante.

- La demoiselle aime bien plus les combats que vous ne pensez. Et mon corps si athlétique le prouve. D'ailleurs, j'espère que vous n'êtes pas capable que de telles prouesses, sinon vous ne seriez pas à la hauteur! En parlant de ça...

Le corps de Sayo-Hee disparut de son champs de vision, usant de sa vitesse incroyable. L'éclair de Yama était en action, et peu de chose pouvait égaler sa rapidité, enfin elle avait bien perdu, arrivée dans ce monde. Mais elle ne restait pas moins puissante et vive.

Elle réapparut aussitôt derrière lui, envoyant son poing droit sur son visage, alors que son visage rayonnait sous l’adrénaline du combat. Mais bien sûr étant la meilleure, elle avait juguler sa puissance et son pouvoir, elle n'avait pas tout donner dans sa vitesse explosive, ni  même dans ce simple coup de poing pour lui souhaiter bienvenue. Peu lui importait, si il parvenait à la bloquer ou non. Puisque le cas échéant, elle arrêterait son attaque à quelques millimètres de son visage, lui montrant sa maîtrise de l'art du combat et de la guerre. Et puis, il ne fallait pas abîmer un si joli visage! Sa voix hautaine mais amusée, retenti tout proche de ses oreilles:

-Il est bien intelligent de ne pas sous-estimer un adversaire peu importe son sexe ou sa condition! Tu as mérité, pour la peine que je me présente. Le reste, il faudra le mériter.

Revenant dans une position normale après ce premier échange, elle se tenait devant lui et malgré sa petite taille, elle n'en restait pas moins impressionnante, encore plus avec l'aura de fascination qui rayonnait autour d'elle.

-Quand à moi, je suis Sayo-He Yun Fang, Qui signifie l'étoile du soir. Mais je possède de nombreux surnom dans mon monde. L'éclair de Yama, la guerrière de la montagne et tant d'autres encore.Je ne suis surement guère plus anciennes que vous en ce monde, mais il faut croire que les satanés dieux se soient jouer de moi car j'ai parcourus les trois royaumes avant de me retrouver enfin ici.

La présentation était faites, mais elle n'oubliait pas ce désir du combat, quand à celui de la peau et de la chair, il viendrait plus tard, peut être même la nuit même. Même s'il niait l'évidence, son corps l'avait trahit, plutôt. Mais cette fois-ci, elle se tint en position de combat.Comment mériter les réponses autres que par le combat et à essayer de l'impressionner. Même si aucun doute qu'elle avait le dessus sur lui, aussi faible qu'une limace.

-Je te promets d'être gentille et retenir mes coups! A présent voyons, si nous parlons le même langage, si nous connaissons la même danse!

En effet, le combat pouvait tout aussi bien être qualifier de danse, certes dangereuse voir mortelle, mais quand on voyait se battre l'étoile du soir, s'était une beauté sans nom. Même lorsqu'elle était une pure brute de la pire espèce, il restait toujours une sorte d’esthétisme. Mais suffit de penser et réfléchir.











©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Dim 31 Jan - 8:06

La jeune femme en face de moi me disait ouvertement qu'elle aimait les combats, nous étions que tous les deux, face à face, tête à tête, dans cette plaine. Je connaissais très peu de femmes combattantes et toutes, étaient de ce monde. Tandis que de là où je venais, il n'y avait aucune guerrière. Je pouvais facilement penser, que cette déesse provocatrice, de son caractère, de ses atouts et bien sûr de sa force, était unique en son genre. Cette rencontre devenait de plus en plus intéressante. De plus, dans sa dernière phrase, cette provocation ne pouvait être ignorée. Belle, charmante, combattante, provocatrice tel était sa définition à mes yeux. Soudainement, son visage changea pendant les derniers mots.

 D'un geste, d'une action et en une fraction de seconde. Elle disparut... Je sentis sa présence dans mon dos, anormalement, j’eus le temps de me retourner. Et là, d'une vitesse fulgurante, tel un rayon de soleil, d'une lueur de déesse, ce coup arriva vers moi. Mes yeux pouvaient suivre, mais mon corps, celui de ce monde, ne pouvait rien faire. La femme guerrière arrêta son poing à quelques millimètres de mon visage, je n'avais eu le temps que de pouvoir tenir son avant-bras. Je pouvais le sentir, si elle l'avait voulu cela aurait pu se passer autrement. Ensuite, à ce moment précis, et ce, pour la première fois, j'avais reculé d'un pas en arrière. Malgré que la jeune déesse avait stoppait son attaque, physiquement, je n'avais rien, mais ma fierté, elle, pris ce coup de plein fouet.

 Elle ne s'arrêta pas là, oh non. D'une voix douce et onctueuse, la jeune femme me dit quelque chose, je pouvais sentir son souffle près de moi tandis que sa voix pénétrait délicatement mes oreilles. Je compris à cet instant que nos pensées l'un envers l'autre était réciproque, nous trouvions cette rencontre très amusante. La puissante guerrière se présenta avec un ton sûr d'elle, en étant direct et précis. Ajoutant par la suite, une réponse positive à mon invitation de discussion, oui, cette forme de communication était unique pour nous, les combattantes, par son acte de bienvenue cette femme avait gagné mon respect. Ce respect que je donnais uniquement au grand guerrier ayant prouvé leur valeur.

 Nous pensions surement à la même chose, que ce combat allait nous apprendre beaucoup sur l'autre. Certes, elle continua sa provocation tout au long, "retenir ses coups", elle attirait encore plus ma curiosité, bizarrement et anormalement ceci provoqua un sourire sur mes lèvres. L'excitation, cette sensation qui venait très rarement, m’envahit.

 Je compris à l'instant où elle finit de parler, qu'elle me laisser commencer la pas de danse. Je répondis tout de même avant :

"Sayo, je me permets de vous appeler comme ça. Vous êtes forte certes, il ne faut pas se mentir. Vous attirez ma curiosité et j'insiste sur le fait que vous avez mon respect, toutefois, je vais vous obligez à être sérieuse."
 Au fond, je savais que je ne fessais pas le poids, je n'avais pas récupéré ma force d'antan ni mon Ki. Mais par fierté, dans un duel entre deux guerriers, dans une discussion de coup. Je devais lui faire comprendre que l'on ne devait pas me sous-estimer. Je voulais faire en sorte de faire reconnaitre ma force, et mon objectif premier était qu'elle me montre l'étendue de ses pouvoirs, je devais y arriver coûte que coûte.

 J'ouvrais le premier sujet de conversation, voulant lui prouver que j'étais un guerrier à ne pas sous-estimer un vrai combattant, je mis d'un seul coup, mon bras au sol, paume ouverte et jambes levaient vers le ciel. je tendis mes jambes les contractant, ce qui donnait la forme d'un "T" puis je tournais sur moi, je voulais avec cette action la faire reculer, comme elle le fit pour moi, insinuant que je rendrais tout, coup par coup. J'enchaînais aussitôt, pliant le bras sur lequel je me tenais, pour poser mes pieds au sol, ensuite d'un seul pied, avec la trajectoire d'un arc de cercle, visait ses jambes. C'était pour faire comprendre que je la voyais digne de me combattre. Une longue discussion, une danse, un duel entre deux grands guerriers pouvait maintenant commencer...

Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Lun 1 Fév - 20:20







Entrainement dans les plaines!

Feat. Vegeto







Prête au combat, un sourire lui répondit. Il parlait donc bien le même langage, mais était-il au niveau. Oui, bien sûr, s'était évident qu'il ne lui arrivait pas à la cheville. Mais elle pouvait avouer la valeur d'un guerrier s'il le méritait. Mais là, il fallait vraiment le mériter! Au moins, il ne se laisser pas faire et répondait du tac au tac. Un point pour lui! Mais la guerrière de la montagne espérait que ça ne soit pas du l'esbroufe. Tant de guerrier prétentieux parcourraient le monde qu'il pouvait bien en faire parti.
Oui assez ironique de penser cela, alors que la jeune femme était possédé par le pêché de l'orgueil. La représentation même de ce mal qui rongeait les hommes, à son paroxysme. Mais leur "danse" allait prouvait ou non leurs talents. Et c'est une nouvelle adrénaline qui gagna la princesse de la guerre. Une lueur de défi brilla dans ses yeux, impatiente de dérouiller un peu ses muscles qui n'avait pas combattu depuis son arrivé à Minshu...

Et puis les paroles de Vegeto l'avait atteint, lui déclenchant encore plus de désir, et plus d'envie de bataille. Ce qui pouvait être un bien pour elle, mais peut être un mal pour lui. Si la guerrière perdait le contrôle par l'ivresse du combat, il allait prendre cher, surtout à la différence de niveau qu'elle ressentait entre eux. Enfin, il avait voulu, et quand à elle, elle essaierait de se maintenir un minimum. Une chose est sûr, c'est que le Sayien avait attirer son attention de manière définitive pour le coup.

Tout deux en garde, elle se voyait en lui, comme on pouvait se voir dans un miroir. Même fierté du combattant, même désir de prouver à l'autre sa force et sa puissance. Une respiration. Profonde. Une deuxième. Ils se regardaient chacun, attendant l'invitation de l'autre. Ils se jaugeaient du regard, ne dit-on pas qu'un combat se joue avant tout dans la tête. Troisième respiration. Il fallait sentir tous ses muscles, jusqu’à l’afflux sanguin. Se concentrer sur les mouvements de l'autre, tout était une question de souffle et de respiration! Le temps semblait au ralenti, comme un calme avant la tempête...

Et finalement, il imposa le premier pas de danse, se mettant au sol dans une figure assez particulière. Mais même s'il était rapide, il ne l'était toujours pas assez pour elle. Néanmoins, elle avait joué son jeu reculant un peu comme il l'avait désiré. Elle détestait ainsi ne pas donner elle même le rythme. Il avait remporté une première touche, mais ce n'était rien. Dans un combat tout pouvait changer en une passe. Sans s'attarder plus sur le fait d'avoir été repoussée, elle vit le pied arrivé droit sur elle essayant de lui faucher les jambes.

Cette fois-ci, elle n'allait pas le laisser faire! Sautant légèrement et avec agilité, telle un félin, elle esquiva de quelques millimètres l'attaque. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour esquiver? La stratège calculait le moindre fait. Si elle avait bondit trop haut, ou trop tôt, elle n'aurait pas pu faire le mouvement qu'elle désirait par la suite. Car à peine la jambe de son adversaire passé, qu'elle lui attrapa les jambes, et dans une poigne sûre et forte, propulsa le corps du guerrier de l'espace dans les airs.

Si ceci avait fonctionné, elle se propulserait dans sa direction, pour lui enchaîner une attaque fulgurante de coup de poing, de plus en plus rapide et puissant. Misant plus sur l’offensive que la défense pour la suite de la danse!

Mais alors que les coups fusaient entre eux et que le combat faisait rage, elle s'adressa à lui.

-Nous apprenons l'un de l'autre en combattant. Mais le combat ne pourra pas répondre à toutes nos questions. Comme je te l'ai dis, si tu veux en savoir plus, il faut le mériter. Mais aussi poser tes questions, guerrier.

A peine fini avait-elle fini sa phrase, qu'elle concentra sa force dans un uppercut qui avait choisit pour cible le si beau visage du brun. Comment réagirait-il? Que ferait-il?














©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Jeu 4 Fév - 23:27

J'étais concentré sur le combat, ma première action, celle ayant pour but de la faire reculer, était un succès. Mais malheureusement, l'idée de lui faucher ses jambes n'en était pas autant. Il fallait le dire la jeune princesse, était très rapide, je sentais aussi, à ce moment-là, qu'elle cachait le plus gros de son potentiel. Mon envie de tout donner était à son apogée, mon cœur, lui, battait très fort. J'avais trouvé une rivale, avec, ou plutôt contre qui surpassé mes limites. Que pouvais-je demander de mieux ?

 Ensuite, au dernier moment, elle fit un bond, au timing parfait. Je n'avais pas eu le temps d'enchainé avec quoi que ce soit, tandis que cette jeune guerrière m'avait saisi la jambe. Je sentais à ce moment-là, pendant quelques instants, la force émanant de sa poigne. Forte. Très forte. Une autre sensation m’envahit à cet instant, celle de mettre mit l'objectif de la surpasser un jour. Puis, avant de m’envolai dans les airs, je laissais apparaitre sur mon visage un léger sourire.

 D'un geste, elle enchaîna en se propulsant à toute allure vers moi. Une longue danse s'en suivi. Plus tôt, après le saut de la princesse amazone pour esquiver mon coup, et pendant l'attente du timing. J'avais réussi de ma paume qui me retenait, arraché un peu de terre du sol avant ma propulsion vers le ciel.

 Lorsque la guerrière fonçait sur moi, j'avais les poings serrés pour faire face aux séries de coups-de-poing, je réussis à esquiver le premier, parer le second. Pendant ce temps, j'écoutais les paroles de mon rival. Et, effectivement, je voulais en savoir beaucoup plus sur elle, je devais impérativement retourner la situation, car oui, elle avait le dessus. Son troisième coup effleura mon visage, laissant une balafre légère, ses coups devenaient de plus en plus féroces et très rapide. J'essayais de rendre coup pour coup, mais la différence était flagrante. J'essayais de contrer, mais c'était pour un coup donné, j'en recevais quatre coups environ.

 Je tentais de contrer la quatrième, lorsque sa vitesse monta encore au-dessus. Je me le pris dans les côtes, la douleur était bien présente, un autre coup s'en suivi aussitôt, je ne pouvais que tenter de le parer, ce que je fis. Mais, la force du coup était tellement énorme que ma parade ne servit presque pas en grand chose, la douleur sur mes avant-bras s'était fait reconnaitre. Je n'avais pas le choix, a l'instant de l'impact de son coup, j'ouvris légèrement le poing, pour laisser voler la terre sableux que je retenais, pour tenter de la déstabiliser et placer un coup, cet acte montrer que j'étais prêt à tout à chaque moment. Mais...

 D'un seul coup, sous l'effet de l’adrénaline de l'échange, je venais juste de remarquer que... Le vent était contre moi... Bien évidemment, je me pris tous dans la face, peut-être en avait-elle reçu aussi, cela me fessant toussé. Je tentai à cet instant, en ignorant le faite que mon plan avait échoué lamentablement et espérant qu'elle était déstabilisée par cela, attrapé ses épaules mettre mes genoux au même niveau sur ces épaules aussi. Je me rapprochais de son visage à quelques millimètres l'un de l'autre et dis à ce moment :

"Oui ! Pendant chaque combat, les deux combattants se rapprochent et se comprennent au fond, je veux en apprendre plus sur toi, beaucoup plus !"

 Après ces quelques paroles, je pris appui sur ses épaules pour tenter de stopper son enchaînement et casser son rythme par la même occasion et sauter au-dessus d'elle en tentant de lui porter un coup lors de mon salto. On était maintenant, encore une fois, en face-à-face. J'attendais sur mes gardes, je ne pouvais avoir l'initiative de l'attaquer vu notre différence de niveau, ma seule chance était pour l'instant de tenter des contres et des effets de surprise. Par la même occasion, je lui demandais :

"Comment cela s'était-il passé pour toi, la princesse guerrière, ton arrivée dans ce monde ? Je suis certain de n'être pas le seul à être autant atteint par la perte de pouvoir à l'arrivée."

 J'attendais concentrer, en garde, la suite du déroulement, je n'étais pas assez fort, il fallait l'avouer pour contrôler le déroulement du combat. L'excitation était à son comble, je fixais ces si beaux yeux, avec un léger sourire aux lèvres, je le savais ce combat allait s'avérer beaucoup plus difficile que ce ce à quoi j'avais pensé.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 163
Yens : 556
Date d'inscription : 27/05/2015

Progression
Niveau: 46
Nombre de topic terminé: 15
Exp:
0/6  (0/6)
avatar
Sayo-Hee Yun Fang ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   Lun 29 Fév - 21:03







Entrainement dans les plaines!

Feat. Vegeto







La poigne et l'action de la princesse-guerrière avait réussi, mais le comportement du guerrier de l'espace la déstabilisa un instant. Pourquoi cet homme qui était bien inférieur à elle, affichait un tel sourire sur son visage si charmant? Se pensait-il si puissant qu'il ne l'a craignait pas? Devait-elle lui montrer à qui il avait à faire?  Son visage se figea dans un étrange rictus à son tour, jamais l'orgueil n'accepterait qu'une quelconque personne ne puisse la sous-estimer. Elle était l'étoile du soir, guerrière considérée comme la plus rapide et surement la plus forte de son monde. Du moins en ce qui concernait les combats physique...

La suite de leur danse poursuivit avec plus de rage dans chaque coup pour l'éclair de Yama, faisant pleuvoir une véritable pluie de poings et de pieds sur son adversaire, certain parvenant à écorcher un peu l'opposant, sans lui causer grand mal. Après tout, elle ne cherchait pas à tuer ou blesser, mais au contraire à lui prouver qu'elle était supérieure à lui et doué d'une maîtrise des plus totale de son corps et de ce combat. Et elle dominait, du début, cet affrontement...

Finalement, elle allait peut être même le clore, sans même que "l'ennemi" n'est posé une quelconque question ou pris le dessus. Ce qui était plus que décevant. Peut être serait-il meilleur au lit, lorsque la Luxure pointerait le bout de son museau. Avec un corps aussi musculeux, autant dire que les ébats devaient être physique, dans un autre sens. Mais un fait capta son attention, une action qu'elle ne remarqua que trop tard. Alors qu'elle allait donner probablement le coup de grâce, la main fermée jusqu'à présent de Vegeto s'ouvrit légèrement, pour laisser échapper de la terre. Qui vint se diriger sur le visage magnifique et gracieux de la déesse de la guerre. Un coup en traite, mais tous les coups étaient permis. Elle rageait contre elle-même, chef d'un village de mafieux, femme d'expérience dans les coups bas et la traitrise, celle-ci même s'était fait avoir par un procédé aussi vieux que le monde...

-Qu'est-ce... Quand..?

Seul mots qu'elle parvint à articuler avant de recevoir quelques morceaux terreux dans son visage. Et heureusement, que le guerrier n'avait pas réfléchit puisque cela, car ce qui aurait pu coûter cher à Sayo-Hee se retourna finalement contre le Sayien, qui se prit le reste de terre directement dans sa propre tête. Prenant une pause, dans leur combat, la guerrière de la montagne tenta de s'essuyer le visage tout en prenant garde à ce que son adversaire ne profite pas de la situation, même si celui-ci semblait occupé à tousser et cracher ses poumons.

Mais il fallait croire qu'elle n'avait pas été assez prudente, alors que l'homme se saisit de ses épaules pour lui murmurer des "mots doux". Ainsi il était intéressé d'en apprendre plus, mais avait perdu l'occasion de portait un coup décisif, puisqu'ayant annoncé sa venue. Elle pouvait ressentir qu'il tenterait de lui porter un coup la seconde suivante, et se prépara à cet action. Sans aucun problème elle para l'un des coups assez esthétique, mais ne bougea pas d'un pouce.

A nouveau face à face, comme au début de leur combat, les deux guerriers se confrontèrent du regard, l'un de son regard et de son sourire, l'autre de son visage hautain et amusé. Le silence rapidement brisé par les demandes de Vegeto, auquel elle sourit à pleine dent, autant provocatrice que charmante et attirante. Aussitôt, elle disparut de son champs de vision, avait-elle choisi la même stratégie que celle de tout à l'heure, et désirant apparaitre derrière lui ou sur le côté?

Bien au contraire, elle viendrait à surprendre un quelconque spectateur, s'il y en avait, puisque sa silhouette apparut, face au guerrier légendaire, légèrement recourbé sous lui. Son poing armé, partant du bas vers le haut, allant à la rencontre de son menton, pour le propulser en l'air.

-Une belle tentative, tout à l'heure, mais un véritable guerrier expérimenté doit prendre en compte tous les éléments extérieurs et qui l'entoure. Néanmoins, tu as raison sur un point, tout élu parvient, aussi faible qu'un nouveau-né, en ce monde. Moi même, je suis encore très loin de mon potentiel. D'après mes calculs, je ne suis qu'à 15% de mes capacités...

Le poing s'approchait dangereusement du menton du Sayien, et même si elle était rapide, l'étoile du soir était curieuse de savoir s'il parviendrait à réagir ou se prendrait le coup de plein fouet. LE cas échéant, s'il s'en remettrait vite et comment réagirait-il...?














©Codage by Mr. Chaotik from Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]   

Revenir en haut Aller en bas
Entrainement dans les plaines. [PV Sayo-Hee Yun Fang]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tempête dans les Vastes Plaines (PV Marcus Archéon)
» Une bataille Fratricide dans les plaines du Riddermark
» [1st Rp] Petite aventure dans les plaines
» Entrainement dans les entrailles de la terre [Oniri & Milly]
» Dans les plaines de la vie, la mort dictera ton destin... [Terminé!!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Plaine verdoyante-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.