Partagez | .
Achèvement et renouveau
Messages : 56
Yens : 530
Date d'inscription : 13/10/2014
avatar
Karui Hanja - Pnj -

-



MessageSujet: Achèvement et renouveau    Jeu 17 Mar - 8:36

Achèvement et renouveau

-

Musique so epic



Quatre mois.

Quatre mois durant lesquels les catastrophes naturelles avaient élus domicile sur Kosaten. L'empereur lui-même n'aurait jamais songé qu'elles auraient pu durer aussi longtemps. Mais désormais, alors que les cataclysmes se sont éteints et que la révélation faite par les immortels eut lieu lors de son séjour au temple pour obtenir des réponses, Karui avait désormais, un nouveau problème sur les bras. Le jeune Kid Jinn.

Enfermé dans les jougs de Seika, l'élu de Fuyu y avait été longuement torturé. La procédure pour dissocier les deux âmes étant une étape à la fois complexe et dangereuse, Kid devait supporter le poids de cette épreuve jusqu'au bout. Les ordres de l'empereur avait été clair : aucun traitement de faveur. Si l'enfant allait succomber suite à ces blessures, il n'en aurait que faire. Son seul objectif étant la mise à mort du géant de Fuyu, Zayro Jinn.  De ce qu'il savait, le seul moyen de dissocier deux âmes, devait être mené par la souffrance du corps, afin que les consciences de deux personnages, se retrouve à une ultime confrontation intérieure. En d'autres termes, torturé le corps, servait seulement à cette unique procédure : la victime entrerait, pour ainsi dire, en transe. Kid et Zayro, viendraient à s'affronter dans leur psyché, laissant ainsi place au plus puissant.


- Empereur Karui... Il est prêt.



Shahao se prosterna humblement devant son souverain, pendant que l'empereur observait au loin par la fenêtre, sa Capitale, l'air grave. Depuis ces quatre mois, l'empereur n'avait jamais porté aucun sourire, ni même, la moindre distraction. Pour la seconde fois de sa vie, Karui était devenu un homme froid, vide de compassion et de joie. La situation alarmante de Kosaten et de savoir qu'à ses pieds, dans les catacombes du palais, vivait captif, Zayro Jinn. L'empereur avait bien veillé à ce qu'aucune information ne soit révélée à ce sujet. Il refuserait que pour la seconde fois, le géant de Fuyu s'évade, avec l'aide de d'autres élus de la nation des glaces.

Car cette fois ci...

Serait le dernier séjour de Zayro, à Chikai.

- Bien.


Descendant calmement les marches de la prison, Karui alla seul à sa rencontre. Bien que ses soldats avaient exprimés leurs désirs d'être présent pour le protéger, l'empereur désirait effectuer cette ultime étape, seul. Donnant congé aux gardiens, il entra dans la cellule dans laquelle été enfermé le jeune Kid. Le spectacle en été effarant : affamé, blessé, l'élu faisait presque peine à voir. Il était devenu l'ombre de lui-même et son regard semblait totalement vide de la moindre expression. Durant quelques minutes, l'empereur l'observa. Aujourd'hui, il aurait enfin la réponse, si la procédure avait été accompli... Ou non.


- Kid.


Karui avança de quelques pas en sa direction, fièrement, bombant le torse et la voix grave.


- Il est temps.


Lentement, il fit relever la tête de l'enfant, le forçant à le regarder dans les yeux. Son geste, étrangement doux, ne ressemblait en rien à ce que son regard laissait percevoir : la haine de l'empereur restait à son paroxysme. Sa main descendit soigneusement vers la gorge de Kid et d'un geste presque machinal et étonnement habituel, commença à y exercer une pression. Après quatre mois de torture ininterrompue, la strangulation serait un jeu d'enfant à supporter, mais les capacités de l'empereur, décuplerait la souffrance de cet instant.


- Je ne te le demanderais qu'une fois, Kid...


Sa main se fit plus forte sur la gorge de l'élu, la peau de l'empereur, devenant plus brûlante à chaque seconde, afin de brûler celle de Kid. Le corps entier de Karui devenait une braise incandescente et dangereuse. L'enfant n'avait désormais plus le choix : il devait se défendre contre l'âme de Zayro, s'il espérait en sortir. Ce n'était pas contre Karui qu'il allait se battre aujourd'hui...


- ... Qui es-tu ?


Mais contre lui-même.




HRP:
 


Bon RP Biatch !

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5459
Yens : 906
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 225
Nombre de topic terminé: 118
Exp:
10/24  (10/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Achèvement et renouveau    Jeu 17 Mar - 18:13




Achèvement et renouveau



Musique


Combien de temps c'était écoulé depuis cette salle du trone ? Kid était venu à Seika, comme un papillon attiré par la lumière d'une rédemption, il avait cru que cela pourrait le sortir du chaos de son âme, partagé avec celle du cruel Zayro, mais il n'était pas comme lui, il desirait cette nouvelle vie, sa nouvelle vie ! Alors il avait voyagé, jusqu'aux pieds de Karui Hanja, pour lui demander l'ultime faveur, croyant que lui seul et aucun autre, ne pourrait l'aider.

Dissocier son âme de celle de Zayro, retirer à la combinaison des deux, pour n'en faire qu'une à part, éliminer le mal le rongeant, offrir à Kid sa seconde chance. Kid y croyait et c'est grâce à ses idéaux, ses objectifs et les mots qu'il recut de personnes comme Jinpachi, Aki Nishiie ou Akiko, Gally et bien d'autres, qu'il avait eut bien plus de force pour continuer, même s'il ne le laissa presque jamais paraître, comme l'étranger froid qu'il était dans ce monde.

La réponse de l'empereur fut tout aussi claire que la demande du gamin, en son temps. Puis, vint alors l'enfermement, il savait qu'il serait condamné à endurer quelque chose de dur, peut être même de cruel, c'est ainsi que les premieres heures s'écoulèrent, suivies des premiers jours, peu évident. La constitution de Kid étant bonne, même si son moral et sa psyché était sévèrement attaqué par Zayro, il avait pu supporter l'insupportable... Au début en tout cas.

Avec les premiers jours, vint rapidement le premier mois, rapidement en dehors de la cellule, mais le temps devenait de plus en plus long, interminable pour Kid. Les tortures physiques, mentales, magiques se succédaient, parfois sans repos. Affâmé, au bord de la mort quasiment à chaque fin de journée, il en était venu à souhaiter qu'un rat passe entre sa bouche pour le dévorer, ou qu'une averse emporte parfois le château, ne serait ce que pour boire ou se noyer, dans de l'eau qui se serait écoulé par mégarde, ici, au plus profond des geoles de Seika.

Mais non...

Rien n'arriva...

Si ce n'était les tortures et ses bourreaux toujours de plus en plus implacables. Capables de faire le mal, avec un certain talent. Et comme Kid ne devait pas mourir, parce qu'il voulait survivre et tenir sa propre parole, lors des courtes phases de repos, c'est Zayro qui tentait de reprendre le contrôle. Oooh bien entendu, il y arriva facilement et rapidement les derniers mois, plus le corps de Kid s'usait, mieux c'était au final... Peut être que c'était la, toute la subtilité du plan de Karui.

Mais avec cette subtilité, vint le désespoir, et la sensation de trahison, après environs trois mois, Kid s'était dit qu'il allait pourrir ici, et que les paroles dans la salle du trone avaient étés vaines, dites simplement pour le rendre docile et l'enfermer à tout jamais, se débarrasser d'un gosse enfermant en lui le mal, tout en lui donnant l'espoir d'en être sauvé, pouvait finalement s'averer être un plan fructueux, même si d'autres comme Seryu Ubiquitous ou Schneiden, aurait préféré le voir mort... Directement !

Mais la encore... Non.

Rien n'arriva...

Pas de fin à tout ce calvaire, il l'endurait pleinement, avec parfois et il le sentait, des bourreaux peut être plus hauts gradés ou mieux qualifier, lui faisant passer une sorte de test en projetant leurs mains sèches et rêches sur son cou décharné et maintenant trop fin pour supporter le contact d'une autre peau sur elle, pour y sentir une energie et des mots.

La faim, la soif, l'épuisement, le rendait aussi malade ou plus sujet à le devenir, ses pouvoirs s'étaient aussi beaucoup affaibli, même la rébéllions et l'envie d'une colère contre Karui et son idée d'avoir été trahie, s'amenuisait jusqu'à l'oublie. Kid devenait un peu moins Kid, et un peu plus Zayro... A moins qu'il ne mourrait, mais en soit, c'était presque pareil, non ?


* Dans l'inconscient de Kid, une bataille se livrait *

Regarde toi, faible et pathétique chose qui me sert d'enveloppe charnelle. ....

..Quelle honte d'avoir un tel support, si je prenais le controle, j'aurais pu m'évader d'ici sans difficulté...

..Mais tu t'es laissé berné par cet empereur de pacotille. Ta lutte pour reprendre le flambeau à chacune de mes tentatives, causera notre perte... Imbécile.


Zayro tu .... Es un mal.... Qui ...

... Est necessaire à ce monde.....


Non... Tu ne peux pas.... Tu...


Karui t'as manipulé, il n'attend que ta mort et tu le sais..

Non... Tu ne peux pas.... Tu...

Si je dois mourir à nouveau, lorsque Karui reviendra, je ne perdrais pas ma chance de le tuer, je te montrerais ce qui nous différencie, toi et moi, pitoyable enveloppe charnelle.

La lutte de l'esprit était tout aussi douloureuse. Quand Zayro parvenait à prendre le controle, il tentait de s'évader ou de tuer, il cherchait à nourrir également son corps, réveiller ses forces, ses pouvoirs, mais comme le corps de Kid, qui rappelons le, n'était que celui d'un enfant d'une quinzaine d'années, il lui faisait ainsi endurer une torture supplémentaire. Lorsque c'était trop ou que la mort approchait à grand pas, soit Kid reprenait le controle par miracle, soit Zayro qui était aussi affaibli, se retenait de continuer pour établir son prochain plan.

Puis le mois passa, aussi durement que les autres, sans doute plus. Jusqu'à ce qu'enfin, quelque chose de nouveau ne se passe. Alors que dehors, les catastrophes s'étaient succédé en foudroyant Kosaten, qu'il y'avait des pertes et un moral aussi bas que la geole de détention de Zayro Kid, l'empereur décida de venir aux faits.

Il descendit pour voir de lui même, ce qu'il restait du pauvre enfant. Même s'il n'avait pas de pitié ou de remord pour lui, car il le voyait encore comme le cruel Zayro. C'est donc ainsi qu'il s'approcha en rétorquant qu'il était temps. Mais ses mots raisonnèrent dans l'esprit du gamin, comme un écho perdu dans une grotte immense.

Qu'était ce ? Quand était ce ? Maintenant ? Hier ? Il était temps ? Temps de quoi... Ah mais oui, c'était donc cette promesse ! Elle revenait ! L'espoir ? Pas oublié ! Sa parole ? Tenue ? Kid... Réveille toi !


aah...

Juste un essoufflement, celui d'un mourant. La voix était éteinte, il avait la gorge asséché et le larynx fendu de douleur pour prononcer le moindre mot. Quand la main de Karui se posa, cela rappela au corps de Kid, celle des bourreaux précédents, sauf que cette fois, il ressenti la différence de force dans la chaleur de cette paume et de cette poigne lui broyant un peu plus le cou.

Et tendit que le corps de Karui devint à l'image d'un volcan ardent, et que la peau de Kid brûlait à un degré non mentionnable, intérieurement, c'était comme un couloir étriqué, ou Kid se tenait debout, face à Zayro.


* Dans l'inconscient de Kid, une bataille se livrait *

Zayro

... Ecarte toi misérable.....

J'ai failli échouer, et même te laisser me convaincre d'abandonner ma force pour toi, lorsque j'ai perdu foi en Karui et sa parole... Mais il est là... Aujourd'hui.

... Assez de paroles, voyons qui est le plus fort....

Le combat s'engagea entre deux âmes, ce combat n'était affaibli par rien et aucune limite n'était présente cette fois. Karui demandait une réponse, cette réponse déterminante arriverait après la fin de ce duel, la force de Zayro était encore présente, après tout, il avait eut le corps le premier, les pouvoirs le premier et Kid avait été un enfant perdu à coté. Mais avec l'échange de coups toujours plus brusque, tendit que dans la réalité, Kid crachait ce qui lui restait de sang par la bouche ou les yeux, qui palpitaient et oscillaient toujours de plus en plus vite.

Le gamin se souvint pendant ce duel épique, qu'il était aussi bien Zayro lui même, que Kid, et s'il voulait s'en sortir en ce moment, pour donner la réponse à l'empereur, il allait devoir combattre le mal par le mal. Ainsi, ce qui semblait durer dans l'inconscient, une éternité d'un combat, ne fut en fait qu'une agonie de quelques minutes devant l'estimé Hanja.

Mais il fallait bien l'avouer, Kid ne pouvait pas veritablement vaincre et venir à bout de Zayro, il pouvait avoir de l'avance, le ralentir, mais le gosse comprit finalement que c'est en donnant le "feu vert" à Karui, que le sort serait scellé. Juste trois mots et s'en serait terminé !

Kid fonça comme un fuyard vers la réalité, une lumière vive qui s'alluma comme un brasier d'espoir, à la fin du couloir de ténèbre, poursuivit par Zayro, qui ne représentait à cet instant, qu'un sombre passé ! Il fallait qu'il y arrive, il n'avait plus d'autres choix. Mais le messager des enfers s'accrocha, empêchant l'avancé du gamin en lui agrippant la jambe.


* Toujours dans l'inconscient de Kid *

" Cette vie... Ne t'appartiens pas... Je brûlerais ces faux dieux, ce monde...

... J'en ai assez des mauvais choix, tes mauvais choix... C'est terminé ZAYRO !!! "

Cria Kid, en s'arrachant la jambe, même si c'était dans l'inconscient, la douleur fut aussi grande que les brûlures infligées par Karui lui même, et une entaille vint même s'ouvrir aux yeux de l'empereur, sur la cuisse du gamin, saignant abondement, ce qui permit de la localiser parmi toutes les autres tortures. En tout cas, cela permit de faire une chose et non des moindres.

Après la transe, les yeux de l'enfant s'ouvrirent sur ceux de Karui, et les lèvres prononcèrent alors trois mots... Doucement, mais appuyé par une volonté de feu et non de glace.


.. J..e........ S....uis........ K......Kid.







Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 530
Date d'inscription : 13/10/2014
avatar
Karui Hanja - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Achèvement et renouveau    Sam 2 Avr - 3:16

Achèvement et renouveau

-


L'estimé Hanja resta ainsi durant quelques minutes, sa main toujours fermement serrée sur la gorge de l'enfant. En effet, l'empereur ne cherchait pas à le tuer, mais à le guider. Durant ces longs mois où Kid fut torturé jusqu'à devenir l'ombre de lui-même, il n'y avait là qu'un seul but à franchir : celui de dissocier les deux âmes. Même si les catastrophes avaient pris siège sur Kosaten, Karui n'avait eu aucun répit pour réfléchir en compagnie de ses plus proches compagnons, quant à la finalité d'une telle décision.

Toutefois, l'empereur restait vigilant : il ne commettrait aucune erreur, afin que le géant de Fuyu soit à jamais, enterré six pied sous terre. Karui possédait plusieurs atouts dans sa manche et si l'une ne pouvait fonctionner, il userait des autres, qui serait bien moins appréciable pour le jeune Kid, nous l'avouerons... Pendant les minutes qui défilèrent, Karui observait, silencieusement.

Il pouvait parfaitement ressentir la lutte intérieure entre Kid et Zayro.

Rien ne pouvait lui échapper. L'élu de Fuyu ne pourrait user de ruse ou du moindre stratagème pour berner l'empereur, car rien ne pouvait être voilé aux yeux de de ce dernier. Ainsi, il remarqua donc aisément la plaie béante sur la cuisse de l'enfant, signe que la fin du combat arriverait bientôt à son terme. Les capacités du dirigeant encore inconnues des élus, étaient actuellement en pleine utilisation. Décrire la situation de cet instant, serait comme expliquer la politique à un nouveau né. Futile et inapproprié.

Mais la seule chose dont vous pouvez en être sûr, c'est que Zayro ne pourrait fuir par on ne sait quel miracle.

Au même moment de la lutte intérieur entre Kid et Zayro, la main de l'estimé Hanja prit lentement une couleur sombre et des tremblements parcoururent le long de son bras. Pour une personnage de faible constitution, la douleur de cet instant aurait pu être insupportable. Ce fut le cas également pour l'empereur, mais à la différence d'un autre, c'est qu'il ne laisserait jamais la souffrance prendre le dessus sur son mental. L’entièreté de son membre, commença lentement à subir les affres de la technique dont il usait, pour dissocier les deux âmes. Une marque sans doute indélébile, qu'il devra conserver à jamais, en guise de punition pour avoir utilisé une technique dite interdite par les Dieux.

Quand soudain, la chose dont l'empereur désirait acquérir, vint lentement faire surface. L'enfant releva la tête et prononça la sentence :

- Je... Suis... Kid.

Il le tenait.

Le regard de Karui se fit plus dense, plus profond. L'enfant avait réussi l'épreuve qu'il lui avait confié. C'était désormais à lui d'entrer en scène. Aussitôt, de fines particules bleuâtre commencèrent à s'extirper du corps de Kid, pour venir se loger dans le creux de la paume de la main du dirigeant.


Enfin.

Il était à sa merci.


Subitement et sans hésitation, l'empereur arma son poing et le propulsa en direction d'une armure, étrangement semblable à cet objet de torture nommait la vierge de fer. Comme cet instrument, l'intérieur de l'armure était constitué de pointes aiguisées, subtilement positionnées de sorte à emprisonner le moindre des mouvements de l'hôte, lui transperçant la peau, sans pour autant toucher les zones vitales.


Et lentement, à l'intérieur de cette cage de fer, le corps de Zayro Jinn revint parmi les vivants...




HRP:
 

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5459
Yens : 906
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 225
Nombre de topic terminé: 118
Exp:
10/24  (10/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Achèvement et renouveau    Sam 2 Avr - 16:01



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés :
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici





Ressuscité... Mais prisonnier




Musique

Kid était tombé dans les vapes, après avoir prononcés des mots salvateurs pour lui, pour sa personne. Cette petite chose misérable, ce corps d'enfant que fut Zayro jadis, dans un autre monde, d'un autre temps, voila qu'il s'était fait trahir par sa chair. Partager l'âme de cet enfant, n'avait été que le début d'une fin, mais qui aurait pu croire, que c'est Karui, un ennemi, l'empereur de Seika, qui viendrait à séparer et ce, sans tuer, l'âme pure de Zayro Jinn.

Si Kid avait aussi récupéré toute la pureté innocente et bienfaitrice de son âme, de l'autre coté, c'était exactement la même chose. Un peu à la manière d'un yin et d'un yang que l'ont aurait séparé à coup de barre de fer. L'âme de Jinn se sépara avec l'apparence d'un voile noir, puis d'une lueur bleue, qui s'en alla sous l'impulsion du poing de Karui, s'enfermer dans une vierge de fer, dont les attributs archaïques, cachaient également des avantages magiques, qui se déterminant pour le garder enfermé et docile.

Vous ne pourriez pas comprendre, la manière ou la forme que prend une âme torturé qui se reforme. Cette teinte bleuté, à la forme d'un nuage éthéré, semble englober les multiples particules de vie autour d'elle, jusqu'à creer une lueur, enfin ça, c'est dans le cas ou l'âme en question est belle et pure... Mais pour Zayro, une sorte de fumée noire se dispersait dans toute la salle de torture, dépassant des interstices de la fameuse vierge de fer et débordant comme une brume fumante matinale. Même les pieds de l'empereur étaient sous ce voile sombre et malsain.

Zayro reprenait forme et vie, mais il ne serait pas encore au mieux de lui même, affaibli, son corps endurait les agonies qu'il avait parcourut en Kid, sous le biais des bourreaux et de Hanja en personne !




.... ..... ..... *long silence* .... ..... ......


Que dire ? Il y'eut bien, après que la fumée se soit formée et calmée, une sorte de bruit de chair transpercé, mais sans le cri de souffrance poussé avec, juste au mieux, une sorte de soupir un peu raide et surpris. Ensuite, une respiration lente et enfin, des yeux qui s'illuminèrent par le seul espace permettant d'observer, qu'il soit un trou, un trait ou autre chose, Karui pouvait le voir.

Oui, il avait séparé l'âme en deux et réussi une technique banni des Dieux. Peut etre que sa punition viendrait avec le temps, il y laissait déjà, pour avoir accepté de sauver l'enfant, une marque désormais maudite sur son bras ou son corps. Zayro était là, devant lui et à sa merci, dans un étaux de fer et de souffrance.

Que voulait t'il lui faire ? Que voulait t'il de lui à présent ? Le torturer et lui infliger ce que lui même avait infligé aux habitants d'Hibana en son temps ? Ou à d'autres sans doute... Qu'importe, le regard de Zayro était celui d'un animal en cage, qui attendait en silence devant sa proie. Y'avait t'il matière à lui faire comprendre le contraire ? C'était à Karui d'en décider, très prochainement.




Je reconnais.... L'odeur de ces murs...


Il venait de revenir à la vie et voila ses premiers mots, il ne discernait pas encore les spectres de lumières, ou les formes, sa voix n'était pas aussi haute et ferme qu'à l'époque, mais il comprit via cet odeur de mousse humide, de mur pierreux et d'humidité ambiante, qu'il était dans les geoles de Seika. Toutefois, Zayro n'était pas aussi fort qu'il le fut, sa faiblesse était visible par delà la vierge de fer. Debout entre chaque piques qui le lacérait doucement, il se tenait déjà difficilement, mais ce n'était pas comme s'il avait le choix.

En revanche, cet homme si effroyable, savait qu'en face, se trouvait vraisemblablement Kid et un ennemi, cependant, l'idée que ce soit Karui ne lui traversait pas encore bien l'esprit. Après la scission de son âme et son retour parmi les mortels, la notion du temps était devenue difficile. Comme à l'apogée de ce qu'il fut, Zayro demeurait Zayro en ne s'en tenant qu'aux faits réels auxquels il était confronté.

Ces faits étaient les suivants :  Une prison de piques, un bourreau, zero mouvements, un nouveau corps et l'impossibilité d'utiliser ses pouvoirs ou de savoir ou il était, ni l'heure ou la date.

Il allait devoir réapprendre tout ça, en peu de temps, mais il semblait difficile de faire une telle chose actuellement, dans ces conditions. Alors, il n'avait qu'à attendre encore un peu, la question qui déclencherait le reste.





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 56
Yens : 530
Date d'inscription : 13/10/2014
avatar
Karui Hanja - Pnj -

-



MessageSujet: Re: Achèvement et renouveau    Dim 29 Mai - 2:29

Achèvement et renouveau

-

Enfin.

Le retour de Zayro était désormais confirmé. L'aura malfaisante émanant de la vierge de fer ne pouvait tromper personne. Bien que cela soit la toute première fois que Karui et l'élu de Fuyu soit en face à face, l'empereur n'avait aucun doute quant à son identité. Comme ci il le connaissait depuis des années, grâce à ses propres messagers ou de la part de Schneiden, lors de ses rapports de mission.

Schneiden.

La dernière requête de Kid lui avait demandé, il y a de cela quelques mois. Rencontrer le protecteur de Seika. Pour l'empereur, ce n'était pas en la faveur de l'enfant qu'il souhaitait contacter cet élu, mais bien pour que ce dernier réclame lui aussi justice, étant considéré comme le pire ennemi du géant de Fuyu. Malheureusement, les tentatives pour retrouver ce dernier, furent vaines : aucune trace du maître de l'espace...

Un bref coup d’œil en direction de Kid toujours inconscient et l'empereur commença à porter un pas vers l'instrument de torture. Il se contenta de toiser froidement la fissure, seul ouverture de la vierge de fer, au niveau des yeux du fugitif. Restant ainsi quelques secondes, sans doute pour juger la puissance restante de l'élu. Il semblait en effet moins fort, sans doute dû au choc de l'extraction d'âme, mais pas pour autant inoffensif. Et enfin, la voix du messager des enfers se fit entendre, clamant reconnaître l'odeur des murs de la prison de Chikai.



- Tu n'auras pas à t'y habituer bien longtemps...



La voix de l'empereur résonna à son tour entre les murs de la prison. Froide, antipathique. Il allait désormais mener son ultime plan à terme.

- … Tu seras mort avant le coucher du soleil.



***


Prestement, les derniers préparatifs furent terminés. Zayro fut retiré de la vierge de fer, pendant que Karui maintenait la force encore endormie de l'élu, à l'aide d'incantation. L'élu de Fuyu ne pouvait bouger et encore moins, utiliser ses pouvoirs. Son corps ne semblait plus réagir de lui-même. Rapidement, on lui porta des fers aux poignets et aux chevilles, lourdement chargé en magie ancienne, ainsi qu'un collier fermement maintenu sur sa gorge, sur lequel, des piques de fer lui transpercèrent lentement la peau. Ainsi, l'élu de Fuyu se voyait devenir tel un simple habitant de Kosaten, dénué de pouvoir et rangé au titre d'un paria.



***



Plusieurs soldats de l'empereur, ainsi qu'une petite constitution de la garde royale elle-même se tenait aux côtés de Karui et Zayro, s'occupant de désarmer le fugitif, lui retirant son armure, jusqu'à se retrouver totalement nu. L'humiliation allait débuter... Au loin, des cris étouffés pouvaient être entendu, à l'extérieur du palais. En prêtant suffisamment attention, il s'agissait plus précisément des hurlements d'une foule : celle du peuple de Seika.  


- Qu'il crève lentement !

- Empereur Karui ! Faites le souffrir !

- Je veux voir sa tête exploser !


A ces mots, l'empereur avança en direction de la porte d'entrée. Son bras, mal au point, fut voilé aux yeux de la population à l'aide d'un bandage couleur sable. Et lorsque son visage pu être aperçu pour les habitants, une ovation lui fut décernée aussitôt. Derrière, les soldats tenaient de longues chaînes de fer, relié au cou de Zayro. Lentement, l'estimé Hanja leva son bras valide en la direction du peuple, serrant un poing victorieux.


- Peuple de Seika ! Vos cris de haine ont été enfin entendu : Zayro Jinn se tient désormais à notre merci !


Les hurlements reprirent de plus belle, louant Fenghuang d'avoir entendu leurs prières, insultant l'élu de Fuyu, réclamant son sang. Pour les élus de cette génération, ce fut la première fois qu'ils assistèrent à l'une des faces les plus sombre du royaume que l'ont qualifié d'érudit... Car comme dans chaque époque, chaque pays, tous possède une part de cruauté.


Ainsi régnait l'équilibre de toute chose...


L'empereur avança en direction de la place publique, secondé par les soldats et Zayro. Les habitants lui jetèrent différents détritus au visage, crachant également leurs salives au pied du géant désormais déchu. Pour rien au monde, vous ne voudriez être à sa place, en cet instant. Karui prit sans doute un malin plaisir à ralentir sa marche, laissant le temps aux habitants pour vomir leur dégoût contre celui qui avait détruit Hibana par deux fois. Pourtant, il ne laissa paraître aucune expression de satisfaction ou de sadisme. Seule une profonde émotion de neutralité totale.


La garde royal dû s'interposer à plusieurs fois pour que le peuple de Seika ne vienne pas aux côtés de Zayro, afin de le frapper. Toutefois, un enfant contourna les barrières des soldats en profitant du chaos environnant, pour se planter face à l'élu de Fuyu. Il tenta vainement de prononcer quelques mots, mais sa gorge fut nouée par le désespoir. Sans doute faisait-il parti des nombreux orphelins d'Hibana...


- …


Ainsi, pour palier son manque de répartie, le jeune rebelle sorti rapidement un couteau de sa poche, s'apprêtant à planter Zayro. Mais l'empereur lui même s'interposa, retenant fermement la main du malheureux qui jeta un regard surpris en direction de Karui, des larmes perlant sur ses joues rose d'enfant. Si Karui comprenait la souffrance de l'orphelin et qu'il désirait lui aussi voir Zayro six pied sous terre, il refusait qu'un enfant porte le prix de la vengeance sur ses mains.



L'enfant se retira de l'étreinte de son empereur, tout en le fusillant du regard, retournant parmi la foule incontrôlable. Karui ne pouvait le blâmer pour cela, songeant en son for intérieur, qu'un jour, il comprendrait la raison de son acte.



Musique d'ambiance


Ils reprirent par la suite le chemin en direction de la place publique et découvrirent une estrade en bois sur laquelle se trouvait un immense Phénix forgé en métal. Sa splendeur été à en couper le souffle, tant il dominait la place. Karui grimpa une à une les marches, afin de se poser aux côtés de la bête métallique, tandis que les soldats firent grimper le géant de Fuyu sur l'estrade à son tour. Ils attachèrent les poings de ce dernier à même le sol, l'empêchant de se relever, contraint de se prosterner devant le peuple de Chikai. Un geste de l'empereur et la foule cessa d'émettre le moindre son, hormis quelques hurlements étouffés. Lentement, le servant du Phénix fit appel au bourreau, qui lui tendit un fouet.  





- Zayro Jinn.... Pour avoir détruit Hibana par deux fois...


L'empereur fit claquer le fouet sur le sol, tel un avertissement.


- Pour avoir ôté la vie à plusieurs centaines d'innocents...


Il contourna lentement le corps du géant de Fuyu, se trouvant désormais dos à lui.


- Pour être considéré comme le plus grand ennemi de mon Empire...


Karui releva son bras tenant le fouet, la chaleur du soleil de cette journée s'écrasant sur la peau mise à nu de Zayro Jinn.


- La mort sera ton châtiment.


Un violent coup de fouet embrassa le dos de l'élu, du sang perlant lentement sur son corps, tandis qu'une fois encore, les habitants hurlèrent en cœur, levant les poings, serrant les dents. Le peuple en devenait ce que l'homme resterait toujours au fond de lui : un animal. Oui, à l'heure actuelle, ce n'était pas des habitants que l'ont pouvait voir ici, mais bel et bien un troupeau. Un troupeau désirant la mort de Zayro.


- Un coup pour chaque vie que tu as détruite.  


Les natifs de Kosaten furent invités à monter sur l'estrade à leur tour, à quiconque désirait porter un coup de fouet au paria. Seul les enfants n'y étaient pas autorisés. De nombreux hommes et quelques femmes, se présentèrent chacun leur tour. Certains, l'esprit embrumé par la haine, portèrent plus qu'un simple coup, mais l'empereur décida de les laisser faire. Les femmes pleuraient en même temps, hurlant leurs dégoûts, tandis que d'autres, n'eurent finalement pas le courage nécessaire à frapper. On ne naît pas bourreau...

Enfin, Karui reprit le fouet vengeur et fit appel à un de ses soldats, afin qu'il lui porte un fer rougit par les flammes qui alimentait le Phénix de métal. Zayro fut par la suite retourné, afin qu'il fasse face à l'empereur, le torse en évidence.


- Le sceau de Long n'a peut-être plus d'emprise sur toi...


En effet, Zayro avait dépassé ce stade depuis fort longtemps et l'estimé Hanja en avait la preuve ici même.


- Mais tu porteras le mien jusqu'à la fin...


Au même instant, le représentant du Phénix planta sans état d'âme, la marque au fer rouge, de l’emblème des flammes, sur le torse du géant. Sa chair fut brûlée aussitôt et la douleur serait sans doute insoutenable, mais c'était le prix à payer, lorsque l'on osait défier l'empereur de Seika ! Les natifs de Kosaten hurlèrent de nouveau en cœur, une mélodie morbide qui résonneraient à jamais dans l'esprit de Zayro Jinn. La torture dura ainsi des heures durant : tout d'abord à coup de fouet, puis d’écartèlement. Quatre doigts furent arrachés à l'élu de Fuyu, ainsi que trois molaires, le tout, dirigé par une main de maître et étonnement experte. Les membres furent jetés dans la foule, tel un déchet inutile.

Et enfin, après tout cela, les soldats de Chikai portèrent Zayro Jinn ou du moins, ce qu'il en restait, dans le ventre du Phénix de métal, chauffé à blanc. Sa mort serait douloureuse. Aussi cruelle que les vies dont le géant de Fuyu avait ôté l'âme.



Il ne survivrait pas.



Mais alors que tout semblait être fini pour le géant de Fuyu, une violente tempête prit naissance dans la Capitale : un froid glacial que les habitants de Chikai n'avait encore jamais connu, mais dont l'estimé Hanja savait parfaitement de quoi il s'agissait...


- Maudit...



La voix de Long lui-même se fit entendre dans les esprits des natifs, qui jetèrent simultanément un regard vers le ciel, découvrant avec étonnement, la silhouette d'un dragon, voilé dans un nuage de fumé épais :


- Pauvre fou... COMMENT OSES-TU T'EN PRENDRE A L'UN DE MES ELUS ?!


Une tempête de neige vit le jour au même instant, tandis qu'une ombre vint se diriger vers la statue de métal de Fenghuang, extirpant le corps de Zayro Jinn. L'empereur et ses soldats tentèrent de le récupérer, mais un vent des plus violent, les en empêchèrent, contraint de reculer. Un rire étrange en guise de réponse, Long récupéra finalement son élu, avant de le faire disparaître sous les yeux médusés du peuple.


- Tu n'as pas l'étoffe d'un dirigeant, Karui Hanja !



Et un éclair, tout redevint calme. Comme ci cet événement ne s'était pas produit. Les habitants, encore bouleversés, se consultèrent du regard, avant de porter leur attention à leur empereur. Les soldats n'osèrent s'approcher de lui, tandis que Karui portait son visage en direction du sol, une aura des plus malfaisante émanant de son être.


Et pour la première fois, l'estimé Hanja déversa tout son dégoût et sa haine retenu depuis bien trop longtemps :



- SOIS MAUDIT, LONG ! QUE TON PEUPLE SOIT MAUDIT ! QUE TES ELUS SOIENT MAUDIT !



Il hurla longuement en direction du ciel, poing levé, la haine déformant son visage habituellement si calme, si joviale. Plus personne ne pouvait reconnaître l'empereur en cet instant. Quelque chose venait de naître en lui, qu'il ne pourrait plus jamais, oublier...


Et dans un soupir pour lui-même, mais qui deviendrait bientôt le mot d'ordre de toute la contrée, l'estimé Hanja prononça sa dernière sentance :




« Je déclare la guerre à Fuyu. »





Le destin des élus de Kosaten venait d'être désormais, scellé...



HRP important:
 

©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Achèvement et renouveau    

Revenir en haut Aller en bas
Achèvement et renouveau
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le renouveau de la World War avec Dust Tactics (et AT-43)
» La fin d'un règne, le début d'un renouveau... [PV]
» Geox, le renouveau
» Chaque jour est synonyme de renouveau
» - { Le renouveau de l'aigle.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.