Partagez | .
L'ombre qui voile nos émotions
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: L'ombre qui voile nos émotions   Ven 8 Avr - 10:44


Un moment de répis

Le voyage de ces six derniers jours n'a pas été de tout repos. Je me suis imposé un rythme marche rapide et m'accorde juste le temps nécessaire pour récupérer de temps à autre. Je ne dors presque pas, ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Le climat est plutôt chaud et sec en journée, mais cela ne me dérange pas, cela me rappelle la chaleur souterraine de ma ville natale. En revanche, ce que je redoute le plus par ici, ce sont les nuits glaciales. Il me faut trouver un endroit protégé du vent et où je peux allumer un feu. Je repère alors au loin une grande masse d'arbre, une forêt, juste ce qu'il me faut. Une fois arrivée, je ne m'enfonce pas trop, car l'humidité est moins importante à la lisière. Je n'ai aucun mal à trouver du bois pour faire le feu, même si j'ai un peu de mal pour allumer celui-ci, car les bois sont trop verts. Je me pose près des lueurs vacillantes des flammes au milieu des arbres. Je suis consciente que mon feu est visible à plusieurs centaines de kilomètres, surtout avec le terrain plat et dégagé du désert. Mais je m'en fiche. Je reste seule au milieu des bois à réfléchir au moyen d'atteindre mon objectif. J'en étais déjà venue à la conclusion suivante : il me faut plus d'information, et c'est pour cela que j'ai besoin de me rendre à Chikai, la capitale de Seika, qui possède la plus grande bibliothèque et donc le plus grand savoir des trois pays. Pour l'instant, je suis épuisée et j'ai faim. Je vais d'abord essayer de dormir, je chasserais demain matin. En espérant qu'ils me laissent tranquille, mais j'en doute.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Ven 8 Avr - 16:29








“On est tous l'étranger de quelqu'un.”
- Marc Levy.

     Lara retroussa légèrement le drapé de son chèche, afin de mieux couvrir son visage. Le soleil avait disparu à l'horizon, et l'air se faisait de plus en plus frais. La brune, qui avait déjà utilisé le peu d'amadou qu'elle avait pu s'offrir lors de sa halte à Hibana, n'avait plus les moyens d'allumer un feu. Elle avait décidé de marcher autant que possible une fois le soleil tombé, de manière à rester active et à ne pas prendre froid. Malheureusement, ses fractures mal soignées et son épuisement avaient fini par la rendre fiévreuse.
     Arrivée au sommet d'une petite montée, l'archéologue s'accorda un moment de répit. La brusque chute de température la faisait déjà grelotter sous sa tunique. Elle observa un instant la jungle qui s'étendait au nord, mais elle savait déjà que le bois était bien trop coriace pour être allumé sans matériel. L'anglaise songea à sacrifier son bâton de marche pour faire démarrer le feu, mais faute à sa jambe blessée, il lui était beaucoup plus difficile de se déplacer sans lui.
     La situation était plutôt mauvaise. Lara avait froid, soif, faim, et sentait ses muscles palpiter sous la fatigue. La capitale était encore loin, et la nuit commençait à peine. La demoiselle chercha à se remémorer ses escapades passées, comme pour invoquer une sensation familière réconfortante, mais c'était peine perdue. Ce monde n'était pas le sien, et depuis son arrivée, elle n'avait fait que le subir.

     Une lueur vacillante vint néanmoins effleurer son champ de vision. La voyageuse plissa les yeux: à la lisière de la jungle, quelqu'un semblait avoir installé un campement. Cette petite lumière réchauffa le cœur fatigué de l'archéologue, qui y voyait déjà sa salvation. Elle se remit immédiatement en marche à travers le sol sablonneux, ignorant ses propres signaux de fatigue. L'appel de l'eau et de la chaleur était décidément le plus fort.

     Il fallu plus d'une quinzaine de minutes à l'élue de Seika pour atteindre le feu de camps en question. Non loin du brasier, une autre jeune femme vêtue de noir était installée, l'air songeuse. Elle était visiblement seule, et ne portait aucun bagage.
     Désespérée, Lara en oublia ses propres règles de prudence, et ne chercha pas à dissimuler sa présence. Levant les mains en évidence, elle marcha lentement vers l'inconnue, s'annonçant d'une voix enrouée:

     - Excusez-moi, bonsoir...? J'ai- entama la brune sur un ton pacifique, avant de s'interrompre d'une mine un peu surprise.

     La demoiselle en face d'elle lui semblait particulièrement jeune. Il y avait également quelque chose d'étrange dans son regard. La lueur des flammes lui donnait l'impression que ses yeux avaient la couleur du sang. De plus, elle était visiblement armée. Après cette constatation, Lara eut un vague regret: elle qui ne possédait qu'un vulgaire bâton de bois n'était probablement pas en mesure de se défendre d'une attaque. Cependant, elle ne pouvait pas se permettre de changer d'avis maintenant, et se résolut à reprendre.

     - ... Je ne suis pas armée. J'aurais simplement voulu profiter du feu... Je peux? acheva la londonienne, se montrant aussi diplomate que possible.

     Quelque chose chez l'inconnue la dérangeait quelque peu. Elle ne ressemblait pas vraiment aux voyageurs locaux. Lentement, Lara balaya la jungle du regard, comme pour vérifier que tout ceci n'était pas un traquenard, et que d'autres personnes ne se cachaient pas dans les buissons... Ce n'était pas le moment de se faire détrousser.










Dernière édition par Lara Croft le Lun 4 Juil - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Ven 8 Avr - 17:56


Un enfer sans fin

Les flammes se flousent et je suis immédiatement engloutie dans un rêve. Des visages familiers me parviennent, des visages dont je devrais être contente de pouvoir les revoir. Mais ces visages me haïssent, ils me crachent à la figure. Ce fut d'abord mes parents adoptifs.

Par tes actes, tu as déshonoré notre famille. Nous avons partagé notre don avec toi et tu l'utilises à mauvais escient.

Tsukiko : je suis mort à cause de toi ! Tu ne m'as pas sauvé. Une fois de plus tu n'as pensé qu'à toi.

Shin : mon frère est mort à cause de la magie, et à cause de moi. Pourquoi utilises-tu la magie ? Tu fais du mal aux gens... Tu me fais du mal à moi. On se reverra Ai.

Fumiko : tu sais, je comprends parfaitement ton envie de solitude, tu y es certainement mieux habituée que moi. J'aurais voulu que nous partagions plus ensemble, mais manifestement, nous ne sommes vraiment pas… pareilles.

Nitawia : Ai... S'il te plaît ne sombre pas. Toi seule décide de la voie que tu empruntes. Avance avec les autres tant qu'il en est encore temps. Ai ! Ressaisis-toi, je t'en supplie ! Je sais qu'il y a du bon en toi !

Adelaïde : la cruauté de ce monde, comme des autres, est un fait avéré. Vous n’en êtes pas la première victime, ni la dernière. Vos actes sont dus à un déséquilibre psychologique, un bouleversement mental qui vous pousse à agir contre les lois morales dont votre nature humaine est normalement dotée.


Assez ! Assez ! Je n'en peux plus ! Je suis fatiguée... Je veux juste me reposer en paix. Que voulez-vous de moi à la fin ?

Un craquement de brindille me sort de cet enfer pour me ramener à la réalité, ce qui n'est pas forcement mieux. Je constate que j'avais vécu cet enfer sans fermer l'œil, je fixe toujours le feu qui a perdu un peu de sa puissance. Une jeune femme s'avance vers moi, elle a l'air d'un simple vagabonde, tout ce qu'il y a de plus ordinaire.

Excusez-moi, bonsoir...? J'ai... Je ne suis pas armée. J'aurais simplement voulu profiter du feu... Je peux ?

Sans un mot, je hoche la tête et reporte mon attention sur le feu. La vagabonde ne représente pas un danger, elle est frigorifiée, déshydratée et blessée.

Et comment sais-tu ça ?

Tiens cela faisait longtemps que je ne t'avais pas entendu toi. Pour répondre à ta question c'est simple, regarde la façon dont elle se déplace, elle a clairement une blessure à la jambe. À la vue de ses habits, on voit bien que cela fait plus d'un jour qu'elle voyage, elle ne transporte pas de vivre et les journées sont rudes à Seika, cela doit faire quelques jours qu'elle n'a ni bu ni mangé. Et à l'inverse du jour, la nuit est glaciale et vu comment elle frisonne cela doit faire quelques heures qu'elle avance dans le froid.

Je vois que tu n'as laissé passer aucun détail comme d'habitude, mais cette fois, je dois t'annoncer que tu as oublié un élément essentiel.

Tu veux parler de son bâton ? Elle en a besoin pour avancer, sans lui, elle n'aurait jamais fait la moitié de son chemin, regarde comme il est abîmé. Elle ne représente pas une menace, du moins pour l'instant. J'ai d'autre priorité en tête que de m'occuper de ma sécurité vis-à-vis d'une personne démunie.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Sam 9 Avr - 0:48







     C'est avec une certaine lenteur que l'inconnue leva le regard vers Lara, et acquiesça d'un signe de tête. Elle ne prononça pas un mot, se contentant d'observer les flammes crépitantes avec un air vide. Peut-être était-elle fatiguée elle aussi, ou bien avait-elle consommé quelque chose d'illicite. Après tout, l'archéologue avait remarqué que de nombreux habitants de Seika aimaient se relaxer avec de l'herbe et des pipes à eau.
     Quoi qu'il en fut, la voyageuse ne se fit pas prier. Elle se laissa tomber à genoux devant le feu de camps, puis s'installa en tailleur. Frottant ses mains à la chaleur des braises, elle laissa échapper un léger soupir de soulagement. L'anglaise regrettait de ne pas avoir trouvé de vêtements plus chauds, car sous sa tunique longue, elle ne portait qu'un short court et un haut sans manches.
     Plusieurs minutes de silence s'écoulèrent. Les flammes étaient une véritable bénédiction, et Lara profitait de chaque seconde d'exposition. Néanmoins, plusieurs problèmes persistaient: la fièvre la gagnait lentement, et elle souffrait cruellement de déshydratation. De l'eau... la brune en rêvait. Sa gourde était vide depuis le matin. Elle avait soif, oui, mais elle avait aussi besoin de se nettoyer. Sa peau la démangeait, ses infections prenaient de l'ampleur, et ses vêtements étaient dans un état déplorable. Intérieurement, elle se doutait que si elle ne trouvait pas une solution avant le lendemain, elle risquait de ne pas survivre à la traversée...

     D'une mine absente, la londonienne laissa son regard flâner du côté de l'inconnue. La femme en noir ne semblait porter ni outre, ni havresac, du moins en apparence. Une perspective plutôt étrange, considérant qu'elles étaient très éloignées de toute trace de civilisation. Peut-être possédait-elle une flasque dans les plis de sa tenue, ou peut-être avait-elle dissimulé ses affaires dans un buisson aux alentours?
     Au vu de la situation, Lara se savait être en position de faiblesse. L'étrangère aux yeux de braise ne lui devait rien, et l'archéologue dépendait d'elle.

     - ... Hey... souffla-t-elle pour attirer son attention. Je m'appelle Lara. Hm... vous n'auriez pas un peu d'eau sur vous...?

     Curieusement, l'élue n'avait jamais été aussi conciliante et respectueuse que depuis son arrivée en Kosaten. L'anglaise avait toujours été du genre à prendre ce qu'elle voulait et à aller droit au but. Mais ici, elle ne maîtrisait plus rien, et devait courber l'échine pour survivre. Même si cela impliquait de mendier quelques gouttes d'eau à une adolescente.
     L'adolescente en question n'avait d'ailleurs toujours rien dit, et la brune se demanda un instant si elle la voyait réellement...







Dernière édition par Lara Croft le Sam 9 Avr - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Sam 9 Avr - 10:40


Entraide

Après avoir reçu mon accord, la vagabonde se précipite auprès du feu. Je suis consciente qu'elle me regarde d'un air bizarre, mais cela ne change pas des autres personnes. Je repense à ses voix, toutes semblent me dire que mes actes sont impardonnables, mais qu'il n'est pas trop tard pour me redresser. J'ai craqué, oui, je dois l'admettre. "Vos actes sont dus à un déséquilibre psychologique, un bouleversement mental qui vous pousse à agir contre les lois morales dont votre nature humaine est normalement dotée". Je ne sais plus où j'en suis, je suis perdue. Je me suis perdue, qui suis-je en fin de compte ? Puis les paroles de ma sœur me sont revenu.

"Tu sais depuis que je suis arrivée à Kosaten je n'ai pas cessé de vagabonder, réfléchissant au jour le jour en me disant que demain en sera juste un de plus. Pendant tout ce temps, je croyais chercher un refuge, quelque part où m'abriter le temps que l'orage passe. Aujourd'hui, je sais que je ne cherchais pas cet abri, mais que je me cherchais moi. Après m'être enfuie de ce que j'appelais autrefois mon foyer, je ne savais plus qui j'étais, je ne savais pas quoi faire, je m'étais perdue. Aujourd'hui, tu m'as retrouvée."

Nitawia... Je suis désolée... Nous sommes pareilles au final. Jumelles par le physique opposé, mais par le sang et l'esprit à jamais liées.

Hey... Souffle la vagabonde pour attirer son attention. Je m'appelle Lara. Hm... Vous n'auriez pas un peu d'eau sur vous...?

Normalement, je n'aurais pas porté attention à la question, dans le désert en général, c'est chacun pour sois, mais les voix me disent que je peux corriger mes actes. Peut-être qu'aider les autres est la clé du bonheur qui m'a été refusé.

De l'eau ? Je ne transporte pas d'eau, non, désolée. Mon organisme habitué à la chaleur et aux manques d'eau puise tout ce dont il a besoin dans la nourriture. Je peux aller chasser si vous le souhaitez, je comptais ne le faire que demain à l'aube, mais cela ne me dérange pas de le faire maintenant.

Cette femme a besoin de moi pour survivre et elle compte sur moi. Cela faisait bien longtemps que l'on ne m'avait pas fait confiance comme cela.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Sam 9 Avr - 20:27







     L'inconnue sembla réfléchir un instant. Elle rechignait peut-être à partager ses ressources, chose compréhensible en milieu hostile. Les Seikajins savaient où trouver les puits et les points d'eaux à travers le pays, mais les non-initiés avaient bien plus de difficultés. Peut-être la jeune fille n'était-elle pas non plus originaire du royaume.
     Cette dernière s'exprima finalement pour la première fois, et délivra une explication des plus étranges. Selon ses dires, son organisme ne fonctionnait pas de la même manière que le commun des mortels. Elle ne transportait pas d'eau sur elle, mais la puisait directement dans ce qu'elle mangeait. Lorsque Lara croisa de nouveau son regard couleur sang, elle comprit qu'elle n'était pas tout à fait humaine. Ce n'était pas la première créature surnaturelle que la Croft rencontrait, mais elle avait apprit à se montrer prudente envers la magie.

     A la grande surprise de l'archéologue, son hôte lui proposa d'aller chasser immédiatement. La brune afficha un air étonné.

     - ... Maintenant? confirma-t-elle. Avec un sabre...?

     La londonienne se demanda ce que l'adolescente comptait attraper. Elle avait bien vu quelques gros lézards sur la route, des sortes de vautours, ainsi qu'une meute de canidés ressemblant à des hyènes... Des bêtes techniquement comestibles, mais difficiles à approcher. Comptait-elle courir après en brandissant sa lame? Ou bien possédait-elle un arc dissimulé quelque part?
     Songeuse, Lara jeta un œil à la jungle avoisinante. Peut-être y avait-il quelques fruits à cueillir, mais elle n'avait aucun moyen de savoir lesquels étaient toxiques. Kosaten ressemblait en de nombreux points à la Terre qu'elle connaissait, mais tout n'était pas pareil, et il valait mieux louper un repas de plus que s'empoisonner.
     Revenant à la conversation, la jeune femme inclina la tête pour signifier sa gratitude. Après tout, si la voyageuse en face d'elle avait survécu jusqu'ici, c'est qu'elle devait maîtriser son domaine...

     - Vous me seriez d'un grand secours, avoua l'anglaise. Boire du sang n'est peut-être pas idéal, mais ça devrait me permettre de tenir jusqu'à demain...

     La brune regrettait de ne pas pouvoir se montrer plus utile. Avec ses membres blessés, elle risquait d'être un poids plutôt qu'autre chose, et elle ne voulait pas effrayer les proies potentielles. Elle se permit tout de même de lui apporter un soutien moral et théorique.

     - Soyez prudente si vous vous aventurez vers la forêt. Les serpents les plus venimeux sortent à la tombée de la nuit. Vous devriez peut-être emporter du feu avec vous...

     La lumière des flammes risquait d'éloigner les animaux, mais elle pouvait peut-être permettre à la chasseuse de repousser les insectes et les reptiles dangereux. A dire vrai, Lara avait peu d'espoir en cette expédition, mais elle était reconnaissante envers la jeune fille. Si la chasse ne donnait rien, elle n'avait plus qu'à espérer croiser d'autres voyageurs sur la route de Chikai...

     - ... A propos, ajouta-t-elle finalement. Comment dois-je vous appeler...?





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Sam 9 Avr - 23:27

Ai Tsukusora a écrit:

Chasse

La vagabonde me gratifie. Elle a l'air de s'inquiéter à l'idée que je puisse partir seule chasser dans un environnement hostile en pleine nuit, si bien qu'elle me propose d'emmener du feu avec moi. Mais quelle idée ? Il n'y a rien de tel pour faire fuir les proies et pour se faire repérer des animaux plus hostiles, même s'ils ne se montre pas ils rôdent autour.

À propos, comment dois-je vous appeler...?

Ai, répondis-je tous simplement avant de me fondre dans les ombres.

Avancer dans l'obscurité sans se prendre de branches en pleine face ou trébucher est plutôt facile. Ce qui l'est beaucoup moins c'est de progresser sans bruit, c'est fou le nombre de feuilles-mortes que l'on peut trouver dans une forêt. Au point où j'en suis, je préfère ironiser, et puis... Ça me permet de ne pas penser au passé. Je m'arrête un instant et j'écoute mon environnement. La forêt vit autour de moi, je ressens presque comme des battements de cœur. Mais ça doit être le mien. À en croire les bruissements qui proviennent d'un buisson, ma première proie se trouve à dix heures à quelques dizaines de mètres.
Je suis de retour au campement une heure plus tard avec trois hyènes sur le dos. Les tuer à été plutôt facile, l'une d'elles est venue face à moi et m'a foncé dessus. Je n'ai eu qu'a pointer mon katana pour qu'elle s'embroche toute seule. Mais je savais que cet animal chasse en meute d'habitude, alors j'ai deviné que d'autres hyènes ne devaient pas être loin. Je me suis approché du cadavre de la première et aussitôt les deux suivant avaient bondi de leur cachette pour venir s'empaler à leurs tours. La vagabonde, elle, n'a pas bougé. Je dépose le gibier près du feu et annonce :

J'ai trouvé de quoi manger.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: [img]http://cdn7.viralscape.com/wp-content/uploads/2014/07/Scary-GIF-12.gif[/img]   Dim 10 Avr - 2:48





     "Aïe"...?

     L'adolescente s'éloigna sans rien dire d'autre. Ai, ce devait être son nom. Lara opina du chef, l'observant s'éloigner vers la lisière de la jungle, où elle s'enfonça pour disparaître.
     Elle profita de ce moment de solitude pour retrousser sa tunique, et retirer ses rangers pleines de sables. Ses mollets étaient brûlants, faute d'avoir marché toute la journée au soleil, et le contact brusque avec l'air froid de la nuit se fit mordant. La brune grogna, laissant ses bottes modernes non loin du feu pour les préserver de l'humidité, et cacha ses pieds nus sous sa tunique. Elle se rapprocha encore un peu plus du feu, et se laissa aller à un demi sommeil...

     L'archéologue sentit son esprit divaguer au hasard de ses souvenirs. A dire vrai, elle était trop fatiguée pour réfléchir à quoi que ce soit, et même pour donner du sens à ses propres rêves. Quelques visages vaguement familiers défilaient sous ses yeux. Ses parents. Verner. Cette fille aux cheveux d'argent, qu'elle avait rencontré au temple...
     Un groupe de coyotes se mit à hurler à l'unisson au loin, tirant la jeune femme de sa torpeur. Cette petite pause avait réveillé chez elle une migraine abominable, probablement provoquée par une trop longue exposition au soleil. Les symptômes de l'insolation l'avaient suivie durant tout le trajet, et n'arrangeaient pas sa déshydratation.

     D'un regard absent, la voyageuse ramassa une poignée de terre sablonneuse, qu'elle observa plusieurs secondes. Les plantes avaient bien de la chance de pouvoir puiser leur eau directement des profondeurs du sol. Après tout, peut-être y avait-il réellement de l'eau là-dedans, cachée entre les grains. Peut-être que si elle en avalait assez...
     La brune cligna des yeux. Lâchant sa poignée de terre, elle s'infligea une gifle pour se remettre les idées en place. Boire du sable...? Ce n'est pas bon signe. Elle commençait doucement à délirer.

     Consternée par sa propre faiblesse physique, Lara se laissa glisser sur les flancs. Elle retira son voile afin de s'en servir comme oreiller, et s'allongea à même le sol, enveloppée dans sa toge. Le crépitement des flammes ne suffisait cependant pas à apaiser son esprit, et elle ne put s'empêcher de penser à la fille aux yeux rouges. Ses chances de se blesser étaient plus importantes que ses chances d'attraper quoi que ce soit. Cependant, et Lara eut un peu honte de l'admettre, la voyageuse se préoccupait d'avantage de la prise potentielle que de l'état de santé de la chasseuse. Sa soif la tiraillait, et par instinct de survie, elle n'arrivait plus à penser à autre chose.
     Un bruissement aux abords de la forêt fit se redresser l'aventurière immédiatement. Miraculeusement, Ai était de retour, et elle traînait sur son dos et derrière elle des masses imposantes de chair morte. Les lèvres gercées de la brune s'étirèrent en un sourire désespéré lorsque l'étrangère vint poser la première hyène près du feu.

     Instantanément, Lara se défit de sa toge, et rampa jusqu'à la carcasse avec une respiration haletante. Elle vint saisir un petit objet pointu à sa ceinture, et sectionna vivement l'une des artères de la bête, qui se mit à répendre son précieux liquide sur le sable. Collant ses lèvres contre la blessure, la convalescente se mit à boire le sang encore tiède de l'animal, qui déjà dégoulinait jusque dans son col.
     Allongée au sol, la brune vampirisait le cadavre en émettant quelques bruits de succion irréguliers. Chaque gorgée était pour elle un soulagement sans nom, si bien qu'elle ne parvenait plus à s'arrêter. Le goût était abominable, l'odeur plus écœurante encore, mais la simple idée que le plasma visqueux contenait de l'eau était suffisant pour la convaincre de continuer. C'était parfaitement répugnant, et en même temps, la plus délicieuse des récompenses. Penchée en avant dans sa soif sans fin, elle ne se rendit même pas compte que son sceau divin était à présent visible sur sa nuque.

     Après de longues minutes, Lara se laissa tomber en arrière, prenant de grandes inspirations pour ne pas vomir. Son visage, son buste et ses avant-bras étaient à présent couverts de sang frais, et il lui fallut un peu de temps pour réaliser ce qu'elle venait de faire.
     Certes, l'anglaise avait l'expérience des situations difficiles, et avait déjà eu recours à des techniques de survie peu ragoûtantes. Néanmoins, c'était bien la première fois qu'elle perdait sa dignité ainsi, en se comportant comme une bête devant une autre femme. La Croft tenta d'essuyer sa bouche d'un revers du bras, sans y parvenir, et reprit une position assise. Contrairement à l'heure précédente, Lara n'était plus couverte par sa robe du désert, et portait uniquement sa tenue moderne usée. Elle se demanda un instant de quoi elle pouvait bien avoir l'air, d'un point de vue extérieur...

     - ... Merci, soupira la brune entre deux hoquets. Je crois que je vous dois la vie. Hum... Désolée pour ça, j'ai...

     "J'ai perdu la tête", pensa-t-elle sans oser finir sa phrase. En fin de compte, elle préféra ne rien ajouter.

     - ... Impressionnant. conclut-elle finalement en posant ses yeux sur les trois hyènes, comme pour changer de sujet. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que vous trouviez quoi que ce soit par ici... surtout en si peu de temps.

     Lara cherchait à détendre l'atmosphère, sans doute pour effacer l'image bestiale qu'elle venait de donner d'elle-même. Elle essayait aussi de penser à autre chose, afin de ne pas céder à la nausée qui la gagnait. Son estomac était à présent rempli d'un ou deux litres de sang, et elle ne se sentait pas très bien. Elle risquait d'être prise de vomissements et de diarrhées dans les jours suivants, mais au moins, elle allait survivre jusqu'à Chikai...







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Dim 10 Avr - 12:36


Part d'ombre

Lorsque je dépose au sol, le fruit de ma chasse, la vagabonde rampe jusqu'aux cadavres des hyènes. Sans plus se soucier des manières, elle saisit l'un d'eux et s'abreuve du sang encore dégoulinant. Après quelques minutes, elle relâche enfin la bête.

Merci. Je crois que je vous dois la vie. Hum... Désolée pour ça, j'ai...

Elle s'interrompt dans sa phrase, comme si elle cherchait les mots pour décrire ce qu'elle venait de faire. Mais quand elle reprend, elle préfère changer de sujet.

Impressionnant. Je ne m'attendais vraiment pas à ce que vous trouviez quoi que ce soit par ici... Surtout en si peu de temps.

La forêt est pleine de ressources quand on sait chercher, répondis-je tout simplement.

Maintenant que tu lui as donné quelques informations sur toi et que tu l'as aidée, je me demande : quand est-ce que tu vas enfin te décider à la tuer ?!

La ferme ! Si j'ai commis toutes ces erreurs, si j'ai tué ces gens, c'est par ta faute ! Tu ne cherches que le sang ! Je ne t'écouterais plus jamais, alors cesse de parler.

Moi, je t'ai manipulée ? Mais je n'ai fait que réveiller la part d'ombre qu'il y a en toi, même si tu cherches à la cacher, elle sera toujours là, elle refera toujours surface. La jeune fille qui a tué ces gens, c'était toi, pas moi. Et tu as adoré ça.

Je regarde à nouveau la vagabonde, c'est vrai que je ne sais rien d'elle, elle ne sait presque rien de moi non plus. Elle toujours un danger potentiel certes, mais cela n'en fait pas forcément une cible à abattre. Je dois en savoir plus.

Pour quelle raison traverses-tu le désert, seule, en pleine nuit ?


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Dim 10 Avr - 19:07





     La brune ramassa quelques poignées de terre pour s'en frotter les bras et le visage. Ce n'était pas une méthode de lavage très hygiénique, mais cela pouvait au moins la débarbouiller de tout ce sang. Lorsqu'elle eut finit, elle remarqua que la chasseuse l'observait avec un air étrange. De temps à autres, son regard se durcissait inexplicablement. Son expression faciale était ponctuée de petits changements subtils, comme si son esprit était en proie à une intense réflexion.
     Lara se sentit gagnée par l'inquiétude. La situation était plutôt sinistre. A quoi pouvait-elle bien penser, tout en la fixant ainsi...? Par chance, l'inconnue finit par briser le silence, ce qui permit à l'archéologue de se détendre.

     Son intérêt se portait sur le voyage de l'anglaise. Cette dernière pinça ses lèvres, tout en s'enveloppant de nouveau dans sa toge. La question paraissait simple, mais la réponse l'était un peu moins...

     - J'ai... entama la jeune femme, qui ne savait visiblement pas par quel angle attaquer le problème. Je reviens du Temple du Soleil, à l'ouest. Il y a eu une attaque, un homme et une femme très puissants, avec une marque de dragon sur la peau. Il y a eu beaucoup de dégâts, les réfugiés ont dut partir...

     Son monologue fut interrompu par un violent haut-le-cœur. Lara plaqua une main sur sa bouche et une autre sur son estomac, cherchant à se retenir de régurgiter tout ce qu'elle venait d'avaler. La brune prit une grande inspiration, les yeux fermés. Elle allait probablement éviter la viande rouge pendant un moment... Une fois la nausée passée, elle reprit:

     - Je suis partie avec eux... avoua-t-elle sans grande fierté. La plupart se sont arrêtés à Hibana, ou bien ont reprit la route vers Tokonatsu. De mon côté, je voulais me rendre à la capitale le plus tôt possible. Il faut bien que quelqu'un fasse passer le mot...

     De nouveau, la voyageuse marqua une pause. Cette dernière phrase sonnait plus ou moins comme une excuse à ses propres oreilles. Elle avait fuit le temple, effrayée par ce qu'elle y avait vu. Elle s'était imaginée pouvoir s'arrêter à Hibana, mais faute aux récentes catastrophes, le village était surpeuplé. Lara avait donc décidé de tenter sa chance à Chikai, où elle espérait pouvoir se fondre dans le décor.
     Cette réflexion poussa la jeune femme à se demander comment elle avait pu tomber aussi bas. Elle n'avait plus grand chose de commun avec l'archéologue légendaire qu'elle était autrefois. A présent, elle n'était plus qu'une lâche opportuniste, qui passait son temps à fuir le danger plutôt qu'à y faire face.
     Chassant cette image désagréable de son esprit, Lara décida d’enchaîner:

     - Je pensais pouvoir obtenir assez de ressources à Hibana pour faire le trajet... fit-elle, tout en tâtant la bourse presque vide qui pendait à sa ceinture. Avec l'arrivée des réfugiés, l'accès à l'eau et à la nourriture était devenu onéreux. En fin de compte, ça n'a pas suffit. Je me suis dis que, si je pouvais couvrir le plus de distance possible durant la nuit, je pouvais peut-être y arriver...

     C'était un raisonnement qui se tenait, mais au final, cette méthode avait fini par l'épuiser. Sa jambe blessée était plus fragile que jamais, et elle avançait un peu plus lentement chaque jour.

     - Et vous...? acheva-t-elle, ne souhaitant pas que la discussion s'arrête sur une constatation de son médiocre parcours...






Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Lun 11 Avr - 9:26


Renseignements

La vagabonde me raconte qu'elle revient du temple soleil et que celui-ci a subi une attaque. Elle s'est ensuite enfuie dans une masse de gens vers Hibana, dans l'intention de rejoindre Chikai par la suite. Cependant, elle n'a pas pu obtenir de vivres à Hibana, l'afflux soudain de réfugié a du tout bouleverser, les habitants n'étaient sans doute pas prêt à accueillir autant de monde.

Mais pourquoi des élus de Fuyu attaqueraient-ils le temple du Soleil ?dis-je à voix basse pour moi-même.

Et vous... ?

La question me prit au dépourvu. Par où devais-je commencer ? Par le meurtre de ma sœur ? Par celui du jeune couple ? Ou bien celui d'Adélaïde ? J'opte pour la réponse la moins blessante, sans pour autant mentir.

Je cherche à me rendre à Chikai moi aussi. Là-bas, je me dirigerai vers la grande bibliothèque pour chercher des informations sur les trois royaumes.

Mentir par omission n'en reste pas moins un mensonge. Le meurtre est comme une drogue pour toi. Tu n'es peut-être plus sous son emprise, mais tu en ressens les manques. Si tu avais continué jamais tu ne te serais posé toutes ces questions morales. Alors pourquoi ne pas reprendre ?

Je t'ai dit NON ! Plus jamais je ne referais appel à toi. Tu t'es bien défoulée pendant le combat contre Adélaïde, mais c'était la première et la dernière fois. Maintenant laisse moi lui poser des questions en paix.

Tout à l'heure, tu as parlé des élus de Fuyu. Que sais-tu exactement des élus ?


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Lun 11 Avr - 11:57





     Lorsque Lara eut terminée, la chasseuse prit un air pensif. La question semblait l’embarrasser au moins autant qu'elle. Après un bref instant de réflexion, elle délivra une réponse vague, indiquant qu'elle comptait de même se rendre à la capitale. L'archéologue plissa légèrement les yeux. Chercher des informations sur les trois royaumes? Se pourrait-il que...
     Alors que la brune s’apprêtait à lui poser une question capitale, elle remarqua que son interlocutrice était de nouveau plongée dans ses pensées. Son regard était expressif, comme le serait une personne en pleine discussion. Était-elle aux prises avec un conflit d'intérêt...?
     Lara retroussa sa toge par dessus ses cheveux. Ai l'avait tirée d'un mauvais pas, mais quelque chose chez elle semblait instable. L'exploratrice jugea qu'il valait peut-être mieux ne pas l'offenser. C'est pourquoi, lorsque l'étrangère posa sa question, l'anglaise y répondit sans détours.

     - Peu de choses... Trois divinités majeures dominent le continent. Fenghuang, Manshee, Long... Tous se permettent d'arracher des hommes et des femmes à leur monde natal pour les amener ici et agrandir leur armée. expliqua-t-elle avec une certaine amertume dans la voix. Les élus sont... les serviteurs du Dieu qui les invoque.

     Esclaves. Le mot correct était esclaves. Mais alors que la londonienne pensait ainsi, le symbole gravé sur sa nuque se mit à chauffer. Un avertissement, afin de la dissuader de tout propos rebelle. Lara avait prit l'habitude de se soumettre à la volonté du Phénix, et ne cherchait plus à aller à l'encontre de cette emprise. Elle avait déjà éprouvé sa patience par le passé, et le châtiment l'avait dissuadée de recommencer.
     Quelque chose continuait cependant d'attiser la curiosité de l'aventurière. Le comportement étrange de Ai, son iris rougeâtre, sa quête d'informations sur les trois royaumes... et maintenant, cette question sur les élus. Elle ne ressemblait pas vraiment à une vagabonde ordinaire...

     - ... Vous êtes une élue, n'est-ce pas? s'aventura la jeune femme avec un sourire crispé. C'est aussi mon cas...

     La brune retira son voile, afin de lui exposer sa nuque marquée du Phénix. Elle avait commit l'imprudence de penser que, si Ai se trouvait dans la région, c'est qu'elle était également une élue de Seika. Malheureusement, Lara n'envisagea même pas l'inverse, se laissant emporter par le sentiment agréable de ne pas être seule.





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Lun 11 Avr - 13:35


Engagements

La vagabonde me donne le peu d'informations qu'elle connaît au sujet des élus. Puis elle me demande à son tour si je suis une élue, avant de se pencher pour me montrer sa nuque. Le symbole du phénix rouge est gravé sur sa peau. J'ai donc face à moi une élue de Seika.

Oui, je suis également une élue, mais contrairement à toi, je porte la marque du serpent entre mes omoplates. Ne t'inquiète pas, je ne compte pas briser l'alliance qui unit Minshu et Seika, j'espère que tu feras de même. Car en général, les autres personnes n'apprécient pas trop combattre contre moi.

Alors tu vas enfin la tuer ?

Non, dis-je avec un soupir intérieur. Je dois juste prendre des précautions, si elle me croit plus faible qu'elle, elle pourrait tenter de me tuer ou de commettre un autre acte idiot dans ce genre. Même avec cette blessure, elle reste un danger potentiel. Je ne commettrai jamais l'erreur de sous-estimer quelqu'un, et encore moins quand cette personne est une élue.

Je fixe la vagabonde, elle n'a pourtant pas l'air si dangereuse. Mais je suis bien placée pour savoir que les apparences sont souvent trompeuses. À ce moment, ma curiosité prend le dessus et je ne peux m'empêcher de demander :

Que faisais-tu dans ce temple avant l'attaque ?

Pourquoi persistes-tu à vouloir connaître cette personne ?

Parce que je sais que tu n'aimes pas ça et que je ne referais jamais quelque chose que tu apprécies.

Et pourquoi tant de haine contre moi ?

Parce que tu m'as manipulée ! J'étais guidée par une rage aveuglante. Tu t'es servie de cela et tu as dirigé cette haine que je portais à moi-même contre les autres. J'ai tué des gens par ta faute ! J'ai tué ma propre sœur !

Ne tenant plus j'éclate en sanglots. J'ai craqué une fois de plus devant quelqu'un, après avoir fait tant d'effort pour ne pas paraître faible à ses yeux. J'avais juré que cela ne se reproduirait plus jamais. J'ai manqué à mes engagements.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Lun 11 Avr - 19:09





     Ai ne fit pas de détour, et annonça directement son appartenance aux élus de Manshee. L'anglaise réalisa alors sa bourde, s'imaginant ce qu'il aurait pu arriver si elle était tombée sur un autre serviteur de Long. Jurant que l'on ne l'y prendrait plus, elle accueillit avec gratitude la réponse de la chasseuse, qui écarta toute hypothèse d'agression de sa part. Seika et Minshu avaient forgé une alliance, et aucune des  deux nations ne souhaitait voir cet accord compromit.
     Lara leva les mains en face d'elle, paumes ouvertes, en signe de docilité. Elle ne comptait certainement pas se mettre l'adolescente à dos, encore moins après l'avoir vue liquider trois hyènes adultes. En vérité, avec sa jambe blessée et ses côtes fêlées, c'était plutôt l'archéologue qui était à sa merci.

     - Je suis juste venue profiter du feu, assura cette dernière, qui espérait ne pas avoir l'air d'une voleuse. Si vous le souhaitez, je partirai avant le lever du jour demain.

     A peine sa réponse terminée, l'étrangère enchaîna avec une nouvelle question. Cette fois-ci, elle eut un peu plus de mal à se justifier. A dire vrai, la Croft avait été invoquée directement au temple du Soleil par le dieu-phénix, mais elle avait eu tellement de mal à digéré cette nouvelle vie qu'elle y était restée cloîtrée pendant une semaine.

     - Je suis "apparue" là-bas il y a quelques temps, finit-elle par dire. J'ai eu, comment dire... quelques difficultés à accepter tout ça. C'est la première fois que je sors du temple... Je suppose que vous pouvez comprendre ce que c'est, quand on vous annonce que vous ne pourrez plus retourner d'où vous venez, et...

     La brune ne termina pas sa phrase. L'air troublée, elle pencha légèrement la tête sur le côté, observant le visage de la Minshujin. L'élue du Serpent avait reprit ses étranges mimiques faciales de plus belle, et cette fois-ci, elle semblait avoir plus de difficultés à les réprimer. Qu'était-il en train de se dérouler dans son esprit...?
     Sans prévenir, la jeune fille fut prise de sanglots, ce qui acheva de surprendre Lara. Celle-ci n'osa pas immédiatement intervenir, perturbée par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux incrédules. A présent, l'exploratrice commençait réellement à se sentir mal à l'aise. La dernière fois qu'elle avait vu ce genre de comportement chez un homme, il avait finit par massacrer ses deux équipiers, avant de tenter de la tuer à son tour...
     L'anglaise se sentit vulnérable. Elle ne savait pas comment réagir, par crainte de provoquer une saute d'humeur chez l'adolescente. Néanmoins, elle ne pouvait pas rester de marbre face à la détresse de cette fille, qui venait de lui sauver la mise.

     - Hey... est-ce que tout va bien? murmura-t-elle, craignant d'avoir touché un sujet sensible. Désolée, je ne voulais pas...

     Se penchant légèrement, elle avança une main timide en direction de l'épaule d'Ai.







Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Mar 12 Avr - 12:02


Soutien

Alors que mes larmes coulent à flot, la vagabonde s'approche de moi pour me réconforter. Et tandis qu'elle pose sa main timidement sur mon épaule, je ne cesse de m'interroger. Quel genre de monstre suis-je ? J'avais l'impression que tout le monde me faisait du mal, mais en réalité, c'était moi qui les faisais souffrir. J'ai emporté des gens par ma démence, j'ai tué des innocents. Je... Je suis horrible. Jamais je ne me le pardonnerais.

Tu es vulnérable ! Ressaisis-toi ! Regarde un peu la faiblarde que tu es devenue. Avant tu étais sans pitié, sans remords. Maintenant, tu te laisses ronger par la culpabilité.

N'en rajoutes pas. Tout cela est ta faute.

Non. Tout cela est notre faute. Nous sommes la même personne, tu ne peux t'en prendre qu'à toi. Dois-je te rappeler ton objectif premier ? Au début, tu voulais devenir plus forte, t'endurcir ! Exactement, le contraire de ce que tu deviens !

Oui, c'est vrai, je voulais protéger ceux que j'aime... Encore faudrait-il que je ne les tue pas... Mais pourquoi me réconfortes-tu ?

Je ne te réconforte pas. Je n'aime pas les faibles, c'est tout. Et puisque je suis contrainte à rester dans ta tête pour le restant de nos jours, autant vivre quelque chose d'intéressant. Au lieu de te regarder pleurer toute la journée.

Merci. Tu m'as rappelée qui j'étais.

Ne me remercie pas, je ne fais pas ça pour toi.

Je sèche mes larmes et retourne mon attention sur la vagabonde toujours à mes côtés.

Ce n'est rien, dis-je. Ce n'est pas faute, tu n'y es pour rien. J'ai juste craqué à cause de mes erreurs passées, mais cela ne se reproduira plus à présent. Merci pour ton soutien.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Mer 13 Avr - 0:26





     La détresse de la Minshujin s'estompa peu à peu, au grand soulagement de Lara. Elle n'avait jamais été une très bonne psychologue, ni même une bonne diplomate. L'anglaise décida de laisser sa méfiance de côté. Après tout, la jeune fille en face d'elle restait une adolescente. La Croft elle-même avait eu de grands moments de faiblesse depuis son arrivée, chose qui n'était plus arrivée depuis bien longtemps.
     Retirant sa main, la vagabonde lui offrit un sourire navré. Elle ne pouvait pas se douter de ce qui la tourmentait, et elle ne comptait pas faire semblant de la comprendre. Elle ne pouvait que compatir.

     - Ca arrive même aux meilleurs, affirma la brune. Et au vu de ce qui nous tombe sur la tête, c'est légitime...

     Sans prévenir, la londonienne cracha dans le feu. Elle n'arrivait pas à se débarrasser de la pulpe d'hémoglobine qui semblait vouloir rester collée à ses dents.

     - Saloperie... marmonna-t-elle en grimaçant. C'est comme si j'avais bu du sang de chien...

     De chien malade, pour être exact. Mais que pouvait-on vraiment attendre d'autre de sang de charognard cru...?
     Cette pensée la rendit de nouveau vaseuse. Accordant un dernier regard compatissant à Ai, Lara s’allongea lentement sur le côté, en faisant de son mieux pour ne pas trop remuer son estomac. Elle avait beau être épuisée, elle savait d'avance qu'elle allait passer une mauvaise nuit.

     - Hey, ajouta finalement la vagabonde, tout en cherchant une position confortable sur le sol sablonneux. Je te tiendrais bien compagnie mais, je crois que je m'endors debout...

     Au détour de cette réplique, elle était passée au tutoiement. Au fond, les deux élues venaient toutes deux de se voir dans des situations peu glorieuses. Enveloppée dans sa toge du désert, l'exploratrice se sentit grelotter de nouveau, et gigota pour se rapprocher du feu. Elle ferma les yeux, osant une dernière suggestion pour détendre l'atmosphère:

     - Je vais sans doute te ralentir un peu, mais si tu le souhaites, nous pouvons reprendre la route ensemble demain... Ca paraîtra peut-être moins long.

     La proposition était levée sans grande obligation. Elle avait un peu de peine pour la chasseuse, qui souffrait visiblement d'une solitude prolongée. De plus, Lara aurait bien pu compter sur un peu d'aide, au vu de ses difficultés à se déplacer, et à la fièvre qui commençait à la gagner. Avec un bon rythme, elles pouvaient espérer atteindre Chikai au crépuscule suivant...




Revenir en haut Aller en bas
Messages : 440
Yens : 580
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 18
Localisation : Tout près de toi...

Progression
Niveau: 4
Nombre de topic terminé: 1
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Shado ¤ Inconnue ¤

- https://www.youtube.com/channel/UCGQwH4M5ts5QncrxbdzP--g En ligne



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Mer 13 Avr - 9:54

Ai Tsukusora a écrit:

Sauter le pas

Je sèche mes larmes pour peu à peu retrouver mon calme habituel. La vagabonde glisse elle aussi un mot de réconfort avant de cracher dans le feu et de pester contre le sang qu'elle a encore dans la bouche. Cela me fait penser que je n'ai toujours pas mangé. Prise par la fatigue, la vagabonde ne tient plus debout. Elle s'allonge sur le sol, puis me propose de faire le chemin vers Chikai ensemble. Comme pour peser le pour et le contre elle avance deux arguments. Prise par la fatigue, la vagabonde ne tient plus debout. Je me souviens très exactement les mots de ma sœur avant que je ne la tue. "Avance vers les autres tant qu'il en ai encore temps". Alors je hoche la tête.

C'est d'accord, nous ferrons le chemin vers Chikai ensemble.

Je saisis mon katana et le cadavre d'une hyène, puis d'un coup sec, je tranche une patte avant. Je passe une bonne dizaine de minutes à enlever la peau. À l'aide d'une branche, je fais ensuite rôtir le morceau de viande au-dessus du feu. Je mange dans un silence presque troublant, je ne sais pas si la vagabonde s'est endormie, mais l'atmosphère est un peu trop calme à mon goût. J'ignore si me laisser aller au sommeil moi aussi est une bonne idée. Que vont dire les visages quand je fermerai les yeux ?

Oh, ils vont sûrement dire que tu as été une gentille petite fille et que tu peux dormir tranquillement maintenant.

Toujours aussi sarcastique à ce que je vois.

Je repose la branche vide à côté de moi. Je ferme les yeux. Je m'abandonne à la nuit.


Couleurs:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   Mer 13 Avr - 13:56







     Lara afficha un demi-sourire sans ouvrir les yeux. Ai avait accepté la proposition de voyage, et semblait avoir regagné le contrôle de ses émotions. La route jusqu'à la capitale allait finalement être un peu moins éprouvante. Elle n'ajouta rien, se contentant de laisser la chaleur des flammes la bercer doucement vers un sommeil léger.
     La brune entendit quelques vagues sons en provenance de la chasseuse, qui devait être en train de tailler son repas du soir dans la chair de l'une des hyènes. Elle savait qu'elle aurait dû s'alimenter un peu elle aussi, mais le sang qu'elle avait bu contenait déjà une bonne valeur nutritive. Si son estomac se montrait plus clément le lendemain, elle se permettrait peut-être de manger un peu de viande grillée.

     Quelques heures passèrent. L'anglaise n'entendait plus l'élue de Manshee, qui devait également s'être couchée. Le feu continuait de brûler, mais plus aussi intensément. Les bruissements nocturnes ponctuaient le silence: crissements d'insectes, hululements lointains, sons indistincts en provenance de la jungle... Des bruits qui n'étaient pas toujours des plus rassurants, mais qui gardaient leurs distances.

     Alors que la nuit était déjà très avancée, Lara fut tirée de son sommeil par une violente crampe abdominale. Crispant une main sur son ventre douloureux, la brune dut s'extraire de sa toge pour ramper en vitesse vers l'extérieur du campement, pliée en deux. Sa nausée passée, elle retourna silencieusement se coucher, en en profitant pour rajouter quelques branches sur le feu. Le soleil allait probablement se lever dans une poignée d'heures, aussi s'empressa-t-elle de se rendormir.

---

     Lorsque l'archéologue ouvrit les yeux de nouveau, le feu n'était plus que cendres. Une pâle lueur enveloppait le paysage, signe que l'aube faisait son chemin. La fraîcheur matinale était encore très présente, aussi conserva-t-elle sa tunique au moment de se redresser. Il était encore très tôt, mais il valait mieux entamer la marche tant que les rayons du soleil étaient supportables, et que le sable était encore froid.
     Lara lança un regard à la Minshujin, tout en enfilant ses bottes. Elle semblait un peu moins sinistre à la lumière du matin. De leur côté, les trois carcasses de hyènes restaient entassées les unes sur les autres. L'aventurière avait craint que la charogne attire des prédateurs, mais le feu avait visiblement suffit à les dissuader.
     Un mauvais vertige l’assaillit soudainement, tandis que la londonienne venait de se lever. Sa fièvre était plutôt stable, mais elle se sentait toujours très barbouillée, et la migraine ne l'avait pas quittée. Rabattant son voile sur sa tête, elle se tourna de nouveau vers Ai.

     - Prête...? s'enquit-elle, tout en ramassant son bâton de marche.

HRP:
 





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'ombre qui voile nos émotions   

Revenir en haut Aller en bas
L'ombre qui voile nos émotions
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Char à voile grot pour gorkamorka
» le retour de la marine à voile
» Togoria- L'ombre d'un doute
» Voyage en ombre et disparition d'armée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.