Partagez | .
Une arrivée sans délicatesses
Invité Invité

-



MessageSujet: Une arrivée sans délicatesses   Ven 8 Avr - 16:01



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


" Daiyousei ! Lily ! Quelqu'un ! "

Je criais encore et encore, cherchant entre les troncs la moindre trace de vie que je pourrait connaître. J'avais certes croisé quelques animaux, mais disons que leur taper la discute ne me tentait pas plus que cela. Si possible, j'aurais mieux aimé parler avec quelque chose capable de me répondre, et non s'enfuyant ou tentant de me bouffer en m'entendant.

" Les trois fées machins-choses ! J'suis pas là pour faire la guerre ce coup-ci, vous pouvez sortir ! "

Non pas que j'ai super envie de les voir, celles-là; on prends ce qu'on trouve quand y a rien d'autre. Flottant au-dessus du sol et tournant en rond sans savoir où aller, j'aurais bien survolé la zone si ce n'était du fait que les fées telles que moi vivent normalement dans la forêt ou près des lacs. C'était donc le meilleur endroit où chercher, seul soucis étant que mes efforts paraissaient vains. Plus j'appelais et moins on répondait, ça commençait vraiment à m'énerver !

" Reimu ? Vient te battre si t'es là ! J'te trouverais ! " Je criais dans le vide, regardant aux alentours en espérant y déceler le moindre mouvement suspect.

Lorsque rien ne semblait bouger, je laissa un grand soupir exaspéré m'échapper et décida de faire une pause, m'asseyant sur un vieux tronc tombé au sol. Mon regard monta en direction du ciel bleu, qui n'arborait pas le moindre nuage. Le soleil filtrait entre les feuilles et tombait doucement sur l'herbe et la terre, permettant aux fleurs de s'ouvrir en grand afin d'apporter de la couleur au paysage. Il me couvrait aussi, bien que je ne sentes pas la chaleur qu'il procure. Laissant mes pieds se balancer d'avant en arrière à la manière de balançoires, je réfléchissais à la raison de ces événements étranges tout en me penchant pour ramasser une fleur jaune poussant autour du tronc mort.

Etait-ce encore un incident ? Les fées avaient-elles toutes étés kidnappées ? Mais pourquoi pas moi alors ? Soit le coupable savait que j'étais trop puissante pour lui et n'a pas oser s'approcher, soit j'étais la prochaine victime..
Ah, c'pas grave ! Qu'il vienne donc ! J'lui montrerais ce qui arrive quand on se frotte à ma suprême puissance ! Je le gèlerais jusqu'à ce qu'il me supplie d'arrêter ! Qu'il ose seulement se montrer ! Comme pour appuyer mes mots, la fleur dans ma main se couvrit d'une couche de glace avant que je ne l'écrase, la brisant en plusieurs morceaux.

Me levant d'un bond pour me mettre debout sur le tronc, mains sur les hanches et un grand sourire collé sur mon visage, je m'exclamas haut et fort à toute la forêt :

" Tu peux toujours venir, sale kidnappeur de fée ! On va voir qui c'est le plus fort ! Tu n'as pas la moindre chance de gagner contre-

CRACK

-MooiiiAAAH ! "

Le bois céda sous mon poids, visiblement cet arbre était tombé il y a bien longtemps et était désormais rongé par les insectes de l'intérieur, ce qui expliquait pourquoi je me retrouvais par terre, étalée sur le dos à la manière d'une tortue venant de glisser le long d'une colline. Saletés d"insectes, toujours à ruiner mes moments les plus classes ! Est-ce que c'est ça le prix du succès ? Le karma étant si mauvais envers moi ?
Ow.. Ma robe était toute sale maintenant, terre et poussière s'accrochant au tissu. Super, comme si j'avais déjà pas assez de problèmes, on continue.
Oh et puis zut, je comptais pas me relever, y en a marre à la fin ! Vous savez, si on pousse trop mémé dans les orties, elle va finir par y rester. Alors j'avais décidé de bouder la nature, voilà !

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Dim 10 Avr - 16:34




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



La forêt tropicale. Encore. Mais c'était toujours avec le même plaisir que la druidesse s'y rendait. En ce moment, elle se sentait obligée de rester à Seika, il y avait des rumeurs qui couraient, une annonce de l'empereur qui devait arriver … enfin cela faisait longtemps maintenant que les élus l'attendait et que rien n'arrivait. Si la situation se perpétuait, Aki finirait par s'extraire de cet empire qu'elle commençait à connaître dans les moindres détails, et surtout cette forêt. Elle poussa les mêmes branches que d'habitude, dégagea du pieds les mêmes feuilles mortes et vit Mizu plonger dans le même buisson. C'était une des seules parties de la forêt qui avait été préservée de l'éruption volcanique à laquelle elle avait assisté avec Takeru. Tout le reste n'était encore que cendre noire, un vrai désastre.

Bien heureusement, la cendre était un des meilleurs fertilisants, et d'ici quelques années, une toute nouvelle forêt tropicale aurait poussée. Pour l'instant, en jetant un coup d'oeil au loin, on ne voyait rien d'autre que la noirceur. Mais il restait toujours cette partie de la forêt là, paisible et calme et … Un cri aigus résonna dans le silence qui était jusqu'alors animé par les piaillements tranquille des oiseaux. Un cri qui avait été précédé d'un craquement sonore et qui fut suivis de prêt par le bruit d'une chute lourde. Le cri était celui d'une enfant, d'une petite fille même.

Sans attendre, Aki se dirigea vers la direction du cri. Dans cet endroit là, cela n'avait que très peu de chance d'être un natif de Kosaten. C'était encore (toujours la même histoire) un élus qui voulait se repaître de la tranquillité de ces bois. Décidément, pas moyen d'être tranquille par ici ! Il fallait cependant rester méfiant. Un cri d'enfant c'était bien jolis, mais les élus étaient imprévisibles, on ne pouvait comparer leur physique à ceux du monde de la druidesse, et ce cri d'enfant pouvait provenir d'un élu terrible et destructeur. La main sur son arc, elle ne le dégaina pas. Si c'était un enfant, un vrai, elle risquait juste de l'effrayer. Mizu partit en avant, trempant ses coussinets immaculé dans la boue tiède provoquée par de récentes averses.

Elle revint et d'un regard fit comprendre à Aki qu'il y avait quelqu'un, mais que ce n'était certainement pas dangereux. La druidesse garda tout de même une main sur l'arme de bois et s'avança tranquillement jusqu'au lieu de la chute, écartant une branche fragile qui avait été cassée par quelque chose ou quelqu'un, sans doute la responsable de l'évènement qui venait de se produire. Elle trouva, étendue au sol sans le moindre mouvement, une jeune fille qui avait l'air d'avoir une dizaine d'année, tout au plus, et qui avait, fait étonnant, deux ailes diaphanes et tâchées par la boue.

Il n'y avait plus de doute possible, c'était bien une élue. Mais une élue de 10 ans ! Jusqu'ici, le plus jeune avait été Takeru qui devait avoir 14 ans. Peut être y en avait il eu d'autres qui étaient plus jeunes mais en ce cas Aki ne les avaient jamais vus. Mais 10 ans ! Avec un peu de chance ce n'était qu'un gamin natif avec un costume étrange, mais cela restait hautement improbable qu'une petite fille ait eu l'autorisation ou même la possibilité de se rendre ici sans ses parents.Une élue donc … et une élue particulièrement mignonne d'ailleurs ! Aki lui adressa un sourire rassurant et maternaliste, le même que celui qu'elle avait pus donner à Takeru, un sourire un peu idiot sans doute.

Ca va ? Tu ne t'es pas fait mal ? Tu arrives à te relever ou tu as besoin d'aide ?

Elle ne s'était pas encombrée du vouvoiement, après tout ce n'était qu'une enfant, n'est ce pas ? Mizu ne savait comment réagir face à cette créature. Etait elle humaine ? Devait elle la haïr comme elle haïssait tout les humains ? Ou pouvait elle se contenter de l'ignorer comme avec les robots ou les autres créatures ? Ou même pouvait elle l'aimer comme elle aimait les démons ? Voilà une question à laquelle elle devait s'empresser de répondre, et ne sentant pas grand danger émanant de la fée, la renarde blanche s'approcha à petit pas de l'apparition, reniflant anxieusement tout ce qui était autour d'elle avant d'oser tendre son museau vers la robe bleue tout autant tâchée de boue qu'elle pouvait l'être après une pareille chute.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Dim 10 Avr - 17:57



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses



Le vent soufflant dans les feuilles, des bruits de pas..
Yeux fermés et bras croisés, j'entendais clairement que quelqu'un s'approchait. Problème étant : Si c'était un loup ou une bestiole du même genre, j'aurais pas eu le temps de me relever avant qu'il ne lance la chasse et me saute dessus. Pour le coup, je me sentais coincée et commençais à vraiment regretter mon idée de bouder mère nature. J'voulais pas la vexer, c'était pas mon intention ! Du coup, je savais pas du tout comment réagir, et optas donc pour la solution la plus logique dans ce genre de cas : Faire la morte et prier que quoi que ce soit passe son chemin tranquillement sans se soucier de moi. Comment ça c'est pas logique ? Vous êtes pas logiques !

Mince, les bruits de pas se rapprochaient de plus en plus, je faisais tout mon possible pour rester calme. Mon estomac se nouait, ça y est. C'était la fin. Ce monde cruel s'apprêtait à connaître la disparition de la plus grande de ses étoiles. Je veillerais sur toi depuis le ciel, monde aux milles merveilles.
Les pas se stoppèrent finalement, indiquant que la créature avait marqué un arrêt. tremblante, suant de nervosité, je risqua avec appréhension un petit coup d’œil, tenant au moins à voir la créature démoniaque qui allait causer ma destruction.

Ah. C'est un humain. Ou un youkai ressemblant à un humain.
Pas exactement ce à quoi je m'étais attendue. Etait-ce pire ? C'est du 50/50 à vrai dire.

Fixant la figure souriante avec un air incrédule, je ne comprenais même pas ce qu'elle me demandait. Ce que je comprenais c'est que, si près de moi, se tenait un humain ou un youkai qui avait toutes ses chances d'être hostile et un loup blanc tout fin ne demandant qu'à faire de moi son repas. Et si c'était mère nature elle-même, venue me punir pour mon insolence ? Les fées sont censées représenter la nature, donc je suppose que de la bouder n'était pas la meilleure des choses à faire, mais est-ce que je méritais un tel châtiment ?

Me redressant en position assise pour faire face à l'inconnue, je considéras rapidement l'idée de m'envoler et fuir avant de finir en soupe pour youkai ou de me faire lyncher. Mais j'étais loin d'être en position de force, et son compagnon à quatre pattes aurait facilement put me chopper la robe et me maintenir au sol vu sa proximité, donc la fuite n'était pas une option viable sur l'instant.
Réfléchissant à un moyen de me tirer de cette situation, le canidé blanc vint me renifler lentement. Sentant mes muscles se tendre de peur, je me mis rapidement à ramper en arrière pour mettre le plus de distance possible entre nous avant de me faire stopper net par le tronc craqué duquel j'étais tombé auparavant. Karma, quand tu nous tient.

" H-Hey, l'humain ! Ou le y-youkai, qui ressemble beaucoup à un humain. M-Mais c'est pas une insulte, hein ! C'est cool, c'est bien ! Je crois.. J-Je sais pas en fait, euh.. " Bafouillant, mélangeant mes mots, je faisais de mon mieux pour retarder l'inévitable. Un miracle aurait put se produire, n'importe quoi pour me tirer de là.
" Okay écoute, j-je sais pas si c'est ton territoire, ou ta forêt ou quoi mais s-sûrement t'as pas de temps à perdre avec une p-petite fée comme moi, n'est-ce pas ? J'suis maigre, et j'tassures qui y a rien à manger sur moi, regarde ! "

Prouvant mes dires, je me pinçais et tirait légèrement sur la peau du bras, sali par la terre, pour montrer à quel point j'étais fine. Certainement pouvait-elle trouver quelque chose de plus gras et avec un meilleur goût dans ces bois, elle avait juste à fouiller un peu plus loin, loin de moi, loin de ma délicieuse petite bouille de fée qui n'avait pas envie de finir en ragoût ce jour-là.

Pour ne rien aider, elle était tellement plus grande que moi avec, il me semble, la taille d'une humaine adulte standard. Elle avait de long cheveux bruns en bataille tombants sur son dos et un genre de vêtement en métal qui, il faut le dire, avait la classe. Il semblait aussi qu'elle possédait une sorte de bout de bois à corde tordu, dieu sait pour quel raison. Peut-être une youkai qui joue de la musique ? Si c'était le cas j'avais pas la moindre chance, trop de magie, trop de notes à esquiver. Ou alors elle s'en servait pour charmer les animaux, et c'est pour ça qu'elle avait un loup bizarre avec elle.
Toutes ces théories étaient plus que possibles, c'est ça le pire. Quand on vient de Gensokyo, n'importe quel monstre, magie ou truc bizarre paraît aussi normal que l'herbe qui pousse.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Dim 10 Avr - 18:20




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



L'enfant se recula visiblement paniquée et déblatéra des mots que la druidesse eut du mal à saisir. Humaine, ça, elle comprenait, mais par contre Yukaï … Yu quoi? C'était vraiment étrange comme mot, et puis cette petite fille semblait croire que Aki avait une faim dévorante et qu'elle allait n'en faire qu'une bouchée. Pendant quelques secondes, la rouquine fixa l'avant, les yeux ronds de surprise alors que Mizu, vexée de s'être fait ainsi rejetée, tournait les talons pour s'enfoncer dans un buisson et trouver de quoi manger. Un ange passa sans que rien ne se produise et finalement la jeune femme éclata d'un rire sonore.

Vraiment ! Tu crois que je vais te manger ? Il est vrai que j'ai un peu faim mais je préfère assurément manger un lapin qu'une petite fée dans ton genre! Non, vraiment, tu n'as rien à craindre avec moi ! Tiens, regarde !

Elle sortit un fruit qu'elle avait cueillis sur la trajet de sa besace en cuir usé (il faudrait penser à la changer d'ailleurs ), un superbe fruit orange clair dont Aki ne se souvenait pas du nom mais qui avait un goût sucré inimitable. Elle s'en était fait une pleine réserve et ce n'était pas grand chose que d'en donner un seul. Elle tendit donc sa main sans faire de gestes brusques, lui présentant le fruit comme l'on présenterait sa main à un chat apeuré.

C'était certains à présent, de par ses propos déraisonnables, que c'était une élue, et c'était d'autant plus étonnant de voir une petite fille aussi peureuse amenée ici comme élue. Vraiment, la plupart du temps les élus avaient des passés sombres et torturés, c'était de grand guerriers au regard renfrogné et persuadés qu'il vaincrait tout le monde. Ce n'était pas souvent des personnalités joyeuses ou agréables, ou même normale. Ce n'était pas des gens que l'on pourrait croiser dans la rue sans se poser de questions. Aki ne faisait pas partie de ce genre d'élus mais elle n'avait rencontré que très peu de Seikajinn sans vécus trouble. Cet enfant, qu'avait elle de particulier pour être appelée à servir une des trois grandes nations ?

De quelle nation devait elle faire partie d'ailleurs ? Aki ne voyait pas la moindre marque sur son corps, mais en même temps, le plus souvent, celle ci était bien dissimulée, et même si la petite fille ne portait qu'une robe et des chaussettes hautes, son sceau pouvait se trouver n'importe où. De toute façon, Aki n'allait pas la fouiller. Si elle avait peur, c'était sans doute qu'elle venait d'arriver, et elle n'avait pas l'air dangereuse, il s'agissait plutôt de la rassurer, peut être de lui expliquer plusieurs choses sur Kosaten, mais cela viendrait plus tard. Pour l'instant, la rassurer.

D'où viens tu ? Tu connais cet endroit ? Tu es y es déjà venus auparavant ?

Elle ne voyait pas trop quelle autre question poser, comment prouver sa bonne foi, comment ne pas effrayer plus encore cette toute petite créature ? C'est vrai que lorsqu'on fait cette taille, ce ne doit pas être facile de ne pas se méfier de tout ce qui bouge. Cette réflexion faites, Aki s'accroupis pour paraître un peu moins grande ou impressionnante. Heureusement pour elle, elle avait une carrure plutôt fine et une taille assez petite, pas ces muscles de taureau qu'avaient souvent les élus qui se croyaient les plus forts (ce qui n'était pas tout le temps vrai d'ailleurs).

Moi, je m'appelle Aki, Aki Nishiie. Et toi, comment tu t'appelles ?

Ah, ça c'était peut être une meilleure entrée en matière. Un prénom et un nom, cela prouvait qu'elle se confiait un minimum non ? Elle essayait de se souvenir de comment elle était à cet âge là, de ce qu'elle aurait voulus qu'on lui dise si elle avait croisé un inconnu en pleine forêt. Malgré tout, Aki ne pouvait s'empêcher de sourire face à l'apparence enfantine de son interlocutrice. On aurait vraiment pus passer des heures à s'attendrir devant cette petite bouille ronde et mignonne. Une petite fée oui. Dans le monde de la druidesse les fées existaient, mais elle grandissait comme des humains et finissaient généralement par les dépasser en taille.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Dim 10 Avr - 19:47



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


L'animal au pelage de neige finit par tourner le dos avant de disparaître dans les buissons, m'amenant à me questionner sur ma théorie du domptage musical et permettant à mes pauvres épaules de se relâcher ne serait-ce qu'un tant soit peu.. Puis elles se redressèrent d'un coup en entendant la femme rire ouvertement. Cependant, plutôt que des paroles envenimées ou empreintes d'une envie de me dévorer, cette personne avait l'air.. Gentille ?
M'expliquant ses préférences en terme de viande (bien que j'sois sûre que même mon goût est génial), elle me tendit une sorte de fruit sans pour autant me le fourrer en pleine tronche. Non, tous ses gestes étaient délicats, attentionnés, quasiment maternels. Je redressas légèrement ma posture, mettant mon dos droit, avant de risquer une approche. Nerveusement, ma main vint se poser sur l'objet rond pour le saisir, puis revint rapidement vers moi comme si j'étais sur le point de me faire mordre par prudence.

Le fruit avait la consistance d'une pomme, mais ressemblait un peu à une orange claire et un peu plus petite. Montant mon regard vers la femme, puis vers la plante, j'en pris finalement une bouchée en m'attendant au pire..
..Sauf que c'était super bon ! C'était sucré mais pas trop, juteux sans pour autant couler partout. j'adorais ce machin ! Mordant avidement dedans, un sourire satisfait ne mit pas longtemps à se tracer sur mon visage. Elle était peut-être pas si mal, cette dame !
Continuant la discussion, sa question me parut bien curieuse. D'où je viens ? D'où est-ce que je pourrais venir plutôt ? Il n'y a qu'un seul endroit que je connaisse où un humain/un youkai peut espérer voir une fée telle que moi. Avant que je ne trouve quoi dire, elle demanda également mon nom, donnant le sien par la même occasion. Aki Nishiie, hein ? Facile à retenir, j'aime bien.

Bien qu'encore un peu incertaine, il ne semblait pas y avoir trop de risque à discuter avec cette personne. Reprenant alors mon attitude habituelle, bombant le torse et levant le menton d'un air assuré, je répondit avec une énergie soudaine :

" Je suis la grande, la magnifique Cirno ! Toujours prête à l'action, toujours sur le qui vive, il n'y a pas un seul ennemi qui ne se mette à trembler face à ma présence parce que je suis la plus forte ! "

La fierté se voyait sur mon visage aussi clairement que le soleil brillait. J'ai trop la classe quand je fait les introductions, c'est dingue. On ne peut pas rivaliser avec mon aptitude à avoir l'air cool même en donnant juste mon nom. Il faudrait des années pour atteindre ce niveau de coolitude.

" Et pour là d'où je viens, j'comprends pas trop la question. A part Gensokyo, y a nul part où aller pour une fée comme moi. C'est pas clair ton truc. "

Prenant une nouvelle bouchée du fruit dont je ne me lassais pas, je la regardais avec un sourcil arqué et une confusion maintenant évidente. J'étais bien plus détendue, et en fait je ne me souvenais même plus de quoi j'avais tant eu peur. Aki avait l'air de quelqu'un de sympa, j'pouvais lui faire confiance, non ?

" Mais et toi, tu viens d'où ? J'me souviens pas avoir vu quelqu'un comme toi avant, et pourtant j'vis dans la forêt.. Tiens, tu vois le lac ? C'est là que je suis ! Enfin aujourd'hui bizarrement j'arrive pas à le trouver, ni les autres fées, et ça sent un peu le cramé. Mhh.. Du coup désolée, j'peux pas jouer avec toi, j'suis sur une enquête. "

On parlait bien de jouer ensemble, non ? C'était quoi le sujet de la conversation déjà ? Elle était venue me voir parce que j'ai l'air géniale et qu'elle voulait m'admirer, n'est-ce pas ? Réfléchissant de nouveau, on ne pouvait pas vraiment considérer cet échange comme un dialogue. Plus que de parler à la femme brune, j'étais surtout en train de faire un monologue et de revenir à ma question initiale : Où est tout le monde, où est le lac, pourquoi je reconnais pas les bois ? Ça me filait mal à la tête d'autant penser et je m'embrouillais toute seule.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Lun 11 Avr - 11:24




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



Dès qu'elle eut croqué dans le fruit délicieux, l'attitude de la petite fée changea du tout au tout. Elle bombait le torse, ne semblait plus avoir peur de rien. C'était plutôt une bonne nouvelle ! Elle finit même par se présenter comme la grande et magnifique Cirno. Toujours étonnée par la petite créature, Aki la fixa quelques secondes avant de rire de nouveau. En voilà une petite fille bien étrange ! Un instant elle avait peur et se comportait comme un animal trouillard, et la seconde d'après elle devenait une petite princesse imbue d'elle même et se pavanant comme un paon ! Voilà qui promettait des discussions aussi étranges qu’intrigantes !

Elle expliqua ensuite, avec le ton de l'évidence, d'où elle venait, et demanda à Aki d'où elle même arrivait, citant des endroits qui n'avaient aucun sens aux oreilles de l'archère, confirmant bien tout ce qui était déjà déduit. Une élue. Mais comment expliquer à cette toute petite fille qu'aucun de ses endroits n'existaient dans ce monde ? Qu'elle ne reverrait jamais ses forêts et ses lacs, ni ses amies les autres fées. Que désormais elle allait devoir se faire à un monde étrange et mal intentionné, un monde agressif et dangereux ? C'était quelque chose de dur à dire à n'importe qui, mais a-à une petite fille … c'était mission impossible. Surtout à une petite fille aussi imprévisible que celle là ! Allait elle se mettre à pleurer ou à rire ?

Moi je viens de trèès loin, de vraiment très loin d'ici. Et … je conçois que tu n'es pas vraiment le temps de jouer avec moi, mais tu ne risques pas de retrouver tes amies les fées si tu ne m'écoutes pas quelques minutes. J'ai des choses assez importantes à te dire, qui pourraient t'aider à comprendre pourquoi tu ne les trouves pas.

Elle espérait que cela maintiendrait la petite fée en place le temps qu'elle lui apprenne une partie de la dure réalité, et cette révélation aurait sans doute pour effet de la maintenir ici encore assez pour qu'elle puisse tout lui dire. C'était quelque chose d'assez étonnant pour capter l'attention, même celle d'une petite fille comme ça ? Non ? Mizu, qui appréciait particulièrement ces moments où elle pouvait voir la souffrance tordre le visage des autres humains, était arrivés en galopant, un mulot entre les dents.

Comment aborder le sujet, par quoi commencer … Aki avait l'impression de s'être posé ces questions un milliers de fois, au moins. De ne jamais y avoir trouvé de réponses d'ailleurs, et de ne pas vraiment aider les gens qu'elle croisait à prendre la chose sous le meilleur des angles. Mais si elle ne disait rien qui pourrait choquer la petite fille, elle risquait de s'en aller sans se retourner et de ne jamais apprendre la réalité. Il serait alors facile pour une des créatures des bois de s'en prendre à elle, ou, pire encore, elle pourrait tomber sur un élus mal intentionné qui ne ferait qu'une bouchée d'elle, la tuerait ou la torturerait. Ce n'était pas un monde facile, et il fallait que Cirno (puisque tel était son nom) en soit consciente.

Cirno … Je suis loin de chez moi mais toi aussi tu es loin de chez toi. Si cette forêt ne te paraît pas familière, que tu ne retrouves pas ton lac ni tes amies, c'est parce que tu n'es pas dans ta forêt. D'ailleurs … je suis désolé de t'annoncer ça comme ça mais tu n'es plus du tout dans ton monde.

Voilà qui était bien brutal comme façon de l'annoncer, il ne restait plus qu'à attendre sa réaction en espérant qu'elle ne soit pas trop violente. Aki se souvenait que certaines personnes l'avaient vraiment mal pris tandis que d'autres avaient vus la nouvelle sous un bon augure. Aki ne se souvenait même plus de comment c'était arrivé. Elle avait débarqué sur une plage grisâtre, avait poursuivis jusqu'à un village marchand ou un vieil homme lui avait appris la vérité.

Un peu plus tard elle avait rencontré deux autres élus étranges, Chine et Russie, qui lui avaient donné quelques petits indices sur la marche à suivre et qui étaient partis. Tout cela semblait remonter à des années, à de longues années, alors qu'en réalité, cela ne devait pas faire un an que Aki était arrivée ici.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Mar 12 Avr - 17:48



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


Mon interlocutrice ne semblait pas prête à me laisser m'en aller enquêter, au contraire. Elle allait me donner des indices pour que je puisse remonter jusqu'au coupable, super cool ! Levant mes yeux bleutés pour croiser les siens avec impatience, j'attendais la suite à la manière d'un chiot attendant qu'on lui remplisse sa gamelle. Un chiot puissant, bien entendu. Cependant, je n'obtint que silence alors que la femme aux cheveux boisés paraissait chercher ses mots.

Dans le but de me distraire, de contenir mon envie de partir directement à la recherche de nouveaux indices durant sa réflexion, je me permis de reprendre une bonne bouchée du fruit sucré en patientant puis me mis dans une position en tailleur pour placer la douceur à moitié mangée entre mes jambes, sur le sol. Il fallait que je lui demande où trouver d'autres de ces trucs sucrés. J'avais jamais vu ces machins là auparavant, donc je savais pas du tout où ils poussaient.
Croisant les bras, ne quittant pas la dame du regard, je me demandais bien ce qui la tracassait tant que ça. Son loup fin était revenu, en même temps qu'une certaine nervosité dans mon estomac. Souris entre les crocs, je préférais nettement qu'il mange ça que moi. Paix à ton âme, petite souris.

Avec douceur, et une curieuse appréhension, les mots sortirent de nouveau de la bouche d'Aki, glissants jusqu'à mes oreilles grandes ouvertes à la manière de serpents prêts à mordre. ..Ou plutôt, ils passèrent totalement à côté, très loin à côté, genre trois kilomètres au loin. Là où une personne lambda s'attendrait à ce que ça me fasse un choc de l'infini et que je me mettes à pleurer, c'était bien loupé. Clignant des yeux d'incrédulité, je la fixa avec une intensité capable de faire fondre un glacier et prononça le mot le plus épique de l'histoire des dialogues :

" Hein ? "

Pas ma forêt ? Un autre monde ? J'aurais pu comprendre si elle venait du monde de l'extérieur, qu'elle avait traversé la barrière et tout, mais c'était physiquement impossible pour quelqu'un comme moi, tout le monde savait ça. A moins que cette lumière n'ait quelque chose à voir avec toute cette affaire.. Un genre de machin qui prend les gens et les met ailleurs ? Téléportateur ? C'était ça ?
Malgré tout, je ne pouvais pas juste accepter l'idée de changer de monde juste à cause d'une petite lumière de rien du tout. Y avait des gens vraiment puissants là d'où je venais, des magiciens, des monstres légendaires, des dieux même, mais y avait-il véritablement un moyen de m'envoyer dans un autre monde ? Et pour quoi faire d'abord ? Quitte à kidnapper les gens, pourquoi pas kidnapper un dieu ou toutes les fées d'un coup? Le fait que j'sois la plus forte avait peut-être quelque chose à voir..

Ne sachant pas quoi faire, si ce n'est bafouiller et lui expliquer à quel point c'était une idée stupide, je ne faisais que la regarder d'un air béa en attendant la suite. Certainement ça n'était pas tout ce qu'il y avait à savoir, si ? Elle devait bien avoir plus à me raconter, une raison, une explication, peu importe qu'elle utilise des mots techniques, j'aurais fais mon mieux pour les comprendre.

Au final, j'étais plus curieuse que choquée, et aussi excitée en un sens. Finalement j'étais au cœur d'un incident; c'était moi qu'on avait visé, et pas quelqu'un d'autre ! Victime ou héroïne, juste un peu d'attention faisait du bien !



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Mer 13 Avr - 12:44




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



Encore une fois (cela semblait devenir une habitude chez les nouveaux élus), la personne à qui la druidesse avait expliqué la (pourtant terrible) réalité ne sembla pas le prendre le plus mal du monde. Elle se contentait d'ouvrir deux grands yeux attachants et de bafouiller des propos incohérents, mais la lueur de son regard bleu clair en disait long, elle était intriguée et contente. De changer de paysage sans doute ? Aki ne connaissait aucun des détails de son monde, mais il était forcément très différent de celui de la rouquine. Un monde avec des fées qui ont un pareil caractère n'aurait pas trouvé sa place dans ces pays de guerre et de sang.

Aki s'attendait à ce que la petite fille lui pose des questions, l'assaille même, car c'était après tout l'habitude de la majorité des enfants, mais elle n'en fit rien, attendant plutôt. Attendant quoi ? Que Aki lui explique tout? Mais il n'y avait que si peu de choses à dire en fin de compte, si peu de choses qui pouvaient avoir de l'intérêt. Des explications? Il n'y en avait aucune, juste des rumeurs que la rouquine n'avait jamais pus vérifier, et qui aurait aussi bien pus sortir de la bouche d'un paysan pommé. Malgré tout, la Nishiie décida de lui dire ce qu'elle savait.

Sans doute as tu vus un flash blanc avant d'atterrir ici. C'est cette lumière qui t'as amené. Par contre, de la personne qui l'as déclenché, nous ne savons rien. Certains pensent que c'est les Dieux, c'est l'opinion la plus répandue ... Sais tu ce que sont les dieux ? En tout cas nous sommes pleins, pleins de personnes qui viennent d'un autre monde et qui arrive ici, dans ce monde que l'on appelle Kosaten, sans avoir été prévenus ni savoir pourquoi. J'en fais partie et toi aussi, on nous appelle les élus.

Comme à chaque fois, Aki grinça des dents en prononçant ce nom qui lui semblait bien trop présomptueux. Ils n'avaient rien du tout d'élus. Ils étaient des pauvres gamins pommés dans un monde qui n'était pas le leur. De tout âge, de tout monde, de tout sexe, quels que soit leur type de pouvoirs, ils arrivaient, faibles et démunis, en colère ou calme, triste ou je m'en foutiste. Et quand on regardait attentivement la proportion "d'élus" cherchant à faire le mal comparé à ceux qui cherchaient un avenir meilleur pour Kosaten, on se demandait si ce n'était pas plutôt les forces du mal qui les avaient amenés ici, plutôt que les Dieux.

Quelque part sur ton corps, tu dois avoir une marque, peut être qu'elle ressemble à la mienne, regarde.

Je me tournais légèrement et repoussait mes cheveux pour laisser entrevoir mon tatouage de phoenix, sur le haut de ma nuque. Il avait l'avantage d'être correctement camouflé tant que je n'attachais pas mes cheveux, mais finalement, j'avais tendance à le montrer à un peu trop de personnes.

Le tatouage que tu as définis la nation à laquelle tu appartiens. Il y en a trois. Seika (ma nation), Minshu et Fuyu. Au final on ne sait pas ce qui nous pousse à être dans l'une ou dans l'autre. Ce sceau bride également nos pouvoirs. Peut être t'en es tu rendus compte, mais si tu avais des pouvoirs dans ton monde, ici tu n'en as plus. Ne t'en fait pas pour autant, ils reviendront petit à petit, avec de l'entraînement et du temps passé en Kosaten.

Voilà tout ce qu'elle pouvait lui dire pour l'instant. Bien sûr, d'autres détails sur Kosaten auraient pus être dit, mais si il avait fallus tout expliquer, cela aurait pris beaucoup plus de temps, et du temps, malheureusement, il n'y en avait pas toujours dans ce monde cruel.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Mer 13 Avr - 16:24



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


Les paroles continuaient à arriver, l'une après l'autre, chaque mot résumant la situation dans laquelle nous nous trouvions désormais. Une histoire de lumière, de Kosaten, d' élus..  De toute cette première partie, j'avais principalement compris que j'étais supposée être une élue de quelque chose, que ce monde s'appelait Kosaten, que personne savait pourquoi les gens étaient amenés là et que c'était sans doute la faute des dieux. Vous savez, dans un autre univers, ça aurait pu me surprendre que des divinités s'amusent à faire ce genre de choses sans raison, normalement c'est sensé être un truc extraordinaire, surnaturel et bizarre. Seulement j'y était tellement habituée, aux incidents, aux dieux qui font des trucs par pur ennui, aux pouvoirs excentriques, que toute la surprise que j'avais était disparue, remplacée par un air de "Ah, c'est tout ? Encore ça ?".

La seconde partie était au sujet de marques, qu'apparemment je devrais posséder également en tant qu'élue. Celle d'Aki représentait un oiseau rouge, c'était plutôt classe ! Juste dommage qu'il fut caché par ses cheveux, ç'aurait été sympa qu'il soit sur un endroit plus visible pour que les gens la regarde avec jalousie. Par contre, pour ce qui est des noms d'équipes, on peut pas dire que ça en jette. C'est-le-cas, Mine-chou et Feuillu ? Bleh, j'aurais pu trouver de bien meilleurs noms que ça en deux secondes ! Finalement, c'est le coup de "si tu avais des pouvoirs, tu n'en as plus" qui m'as fait le plus réagir. J'pouvais encore geler des fleurs, donc j'avais encore mes pouvoirs, non ? Ou alors c'est tout ce qu'il me restait ? J'pouvais pas ne pas avoir de pouvoirs; c'est un arrêt de mort dans mon espèce ! Une fée sans pouvoirs c'est un gigot à pattes ! Fronçant les sourcils d'anxiété, je me promis de tester mes attaques dès que possible. Voir si tout marchait bien, si tout allait encore bien.

" Euh.. Pour la partie où j'suis sensée ne plus avoir de pouvoirs, c'pas vrai, si ? Je veux dire.. On peut tester ? Je t'attaque, tu m'attaques, un petit match de danmaku juste pour voir. Ça prendras pas longtemps, promis ! J'utiliserais des attaques faciles que même toi pourras esquiver. "

Mais si ça marchait pas, j'étais mal, très mal. Heureusement, je pouvais encore sentir l'énergie de la nature (qui était assez faible dans ces bois comparée à chez moi, bizarrement) et j'avais toujours mes ailes, mon sang-froid (littéralement).. Je pouvais pas être réduite à quelqu'un sans pouvoirs, j'suis la plus forte ! On peut pas être le plus fort sans pouvoir se battre, c'est de la pure logique.
Sans attendre de réponse, je me releva d'un seul bond et voulu m'envoler pour me mettre en position de danmaku, comme le veut la coutume, seulement pour constater que voler et concentrer ma magie en même temps était bien plus difficile que d'ordinaire, me forçant à rester à peine au-dessus du sol en flottant. C'était pas bon signe, et déjà je commençais à vouloir revenir en arrière. Se battre au sol relevait d'une toute autre difficulté déjà.

" C'est parti ! " Lançais-je à ma nouvelle amie, ou adversaire si l'on veut. Mon ton était plus joueur que mauvais, mais une oreille habile aurait facilement décelé le tremblement dans ma voix, l'incertitude, la crainte de rater. Je préparais mon sort en vitesse, ma spell card, concentrant la magie dans mes mains pour pouvoir former mon attaque et sentant la chaleur monter jusqu'au bout de mes doigts. Bien sûr je ne voulais pas faire de mal, n'importe qui aurait pu aisément esquiver ma technique. Je voulais juste tester si ça marchait bien. J'avais déjà combattu pour moins de raisons que ça.
Sourire confiant sur le visage, je m'exclamas d'un coup :

" Icicle Fall ! "

..Bah alors ?

Pas de stalactites ? Pourquoi ? Tout ce qui sortait de mes mains était une légère brise et un peu de neige, juste bonne à rafraîchir sous ce soleil qui se faufilait entre les branches.
Mon sourire désormais nerveux, je lança un regard plein de crainte à Aki; allait-elle répliquer et prendre avantage de la situation ? Je venais quand même de tenter de l'attaquer, même si ce n'était qu'un test, alors qu'on venait juste de se rencontrer. Oups.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Jeu 14 Avr - 16:00




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



La jeune fée ne semblait toujours pas choquée par ce qui surprenait le plus les gens en général, sauf une des révélations que lui avaient faites Aki. Dès qu'elle avait entendus parler de ses pouvoirs, l'enfant avait parus paniquer, perdre complètement les pédales, ce qui était hautement compréhensible. Peut être que son monde lui aussi était dangereux, en ce cas il était normal qu'elle prenne conscience de l'état d'extrême vulnérabilité dans lequel elle se trouvait actuellement. C'était la triste vérité, à l'heure qu'il était, elle ne pouvait pas faire grand chose pour se défendre si quelqu'un l'attaquait. Heureusement pour tout les élus, cet état ne durait pas éternellement, et la puissance revenait peu à peu, même si Aki était toujours frustrée en comparant sa puissance antérieure à ce qui lui était possible d'accomplir à présent.

Mais la fée ne semblait pas l'entendre de cette oreille, elle se leva de toute la hauteur de ses petites jambes, lissant sa robe bleue d'un regard déterminé. Qu'allait elle bien pouvoir entreprendre d'un air aussi convaincus ? Elle lança ce qui semblait être un sort. Aki devait elle prendre peur ? Peut être que cette petite créature faisait exception à la règle. Mais non, le résultat ne fut pas bien effrayant, rien de plus que de la neige et un peu de froid au bout des doigts de la créature magique.

Pourtant, la conviction courageuse de la jeune fée avait attendris la Druidesse. Elle ne s'offusqua pas de l'attaque de la petite chose. C'était une enfant, elle n'avait sans doute pas conscience du danger. Il n'y avait aucune haine dans ce geste, juste une sacré peur de se retrouver sans aucun pouvoir, sans défense dans un monde trop cruel pour elle, ce qui n'était pas, il faut bien l'avouer, une perspective très réjouissante.

Se rendant compte qu'elle n'avait aucun moyen de défense et qu'elle venait d'attaque quelqu'un, le regard de la petite fée perdit tout à coup une grande partie de son assurance. Une légère panique remplaça l’orgueil comique, mais la rouquine était certaine que cela ne durerait pas longtemps. Dès qu'elle se rendrait compte que Aki ne ripostait pas, elle ne tarderait pas à bomber le torse de nouveau, comme quelques secondes auparavant.

Ne t'en fais pas, ce n'est pas grave, tes pouvoirs reviendront, tant que tu ne te mets pas trop en danger d'ici là, et que tu fuis si tu sens le moindre danger, tu ne crains pas grand chose.

Bon, ce n'était pas la perspective la plus rassurante du monde. Peut être que Aki devait lui proposer de la prendre sous son aile jusqu'à ce qu'elle récupère une partie de sa puissance, après tout, c'était une enfant ! Mais elle avait l'intime conviction que cette enfant (qui n'en était peut être pas une d'ailleurs, que savait elle de l'évolution des fées ?) avait l'habitude de se débrouiller toute seule et qu'elle refuserait son aide si elle la lui proposait. Enfin, elle n'avait rien à perdre, même pour un refus.

Voudrais tu qu'on reste ensemble d'ici là ?

Mizu qui avait entendus toute la conversation tourna ses yeux glacés vers Aki. Comment cela ? Supporter la compagnie de quelqu'un d'autre sur un long terme ? Mais c'était totalement intolérable, impensable ! La renarde ne laisserait sûrement pas quelque chose comme ça arriver. Très bien, ce n'était pas une humaine, elle avait l'air d'aimer la forêt, mais était ce une raison de la respecter ? Sûrement pas. La renarde n'avait juste rien à faire de cette créature de petite taille. Mais de là à la supporter pendant des semaines, voire des mois ?! Non ! Non, non et non !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Ven 15 Avr - 15:50



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


Wow, j'étais encore debout. La brune me faisant face n'ayant toujours pas riposté face à mon "attaque". N'allait-elle donc pas se battre ? C'était un concept complètement nouveau pour moi, qui fut habituée à taper les autres ou me faire frapper sans raison forcement valable au gré des humeurs.
Toujours aussi maternelle et calme, Aki n'avait même pas eu l'air d'avoir peur et conservait une apparence douce qui me rassura bien vite. Ses mots ajoutés à cela, je pouvais donc assumer que j'allais me tirer de cette situation sans bleus et ne mis pas longtemps à reprendre mon assurance naturelle. Haha, je le savais ! Je savais qu'elle allait pas attaquer, c'était juste une façade pour qu'elle baisse sa garde : La technique de l'animal apeuré. Dès fois je m'épate moi-même, comment fais-je pour être un tel génie ?

La proposition de la brune fut plus qu'intéressante, il faut bien l'admettre. Je devais néanmoins considérer mes options d'abord. Tandis que le peu de neige sortie de mes mains fondait sur le sol, je demanda à mon interlocutrice :

" Euh.. Attends une seconde, laisse-moi y réfléchir okay ? "

Reposant mes pieds au sol, mes bras se croisèrent de nouveau et mes yeux descendirent droit vers le sol, comme pour y chercher une réponse invisible à tous. Premier point, les faits.
Si l'on résumais la situation : J'étais tranquillou dans ma forêt, il y a eu une lumière blanche des dieux ou quelque chose du genre qui m'a assommée sans prévenir, du coup j'étais arrivée dans un autre monde nommé Kosaten, il y avait trois nations qui se tapaient sur la tronche et Aki faisait parti de "C'est-le-cas" avec son tatouage rouge. J'avais plus mes techniques puissantes d'avant, était la seule fée dans le coin (d'après ce que j'avais cru comprendre), et je risquais fort de me faire poutrer par la prochaine bestiole ou personne que je croisais. Second point, les choix.
J'avais donc :
A - Rester avec Aki. Elle me protégerais, me montrerais ce qu'il y a à savoir et ça ferait de la compagnie.
B - Rester toute seule et risquer de me faire bouffer par la prochaine créature que je croise.

Un choix délicat, je veux dire.. Elle restait humaine, malgré tout. Ce n'est pas tellement que je ne lui faisais pas confiance mais.. Des décennies à se méfier des humains ne peuvent pas être oubliées juste parce que l'un d'entre eux est gentil, la méfiance demeurait ancrée en moi. Et puis qu'est-ce qu'on allait faire si ma marque était pas un piaf rouge comme elle ? En plus, j'aimais vraiment pas son loup blanc bizarre, et j'avais l'impression que le sentiment était partagé.
Ç'aurait été bien s'il y avait un endroit calme, avec pas beaucoup d'humains, mais suffisamment près d'une ville pour que les bêtes ne viennent pas trop rôder quand même. Les fées restent là où il y a le moins de danger, c'est connu. Rester avec elle aurait pu me mettre plus face à des problèmes qu'autre chose, elle n'avait pas l'air de savoir voler pour fuir, qui plus est, et ce n'était pas son bout de bois à corde qui allait faire peur à grand-chose, honnêtement. Troisième point, la décision.

Relevant la tête en direction de l'humaine, le verdict s'abattant fatalement, je lui offrit un grand sourire accompagné d'un pouce pointé vers le haut, l'autre main posée contre ma hanche en signe d'assurance.

" Pas de problèmes ! Je voudrais pas te laisser seule après tout, tu pourrais rencontrer quelqu'un de mauvais et t'auras besoin de ma puissance alors. Alors je vais te faire l'honneur de rester à tes côtés jusqu'à ce que je trouves un endroit où m'installer ! "

Quoi ? J'allais quand même pas la laisser seule dans les bois, c'est dangereux ! Elle aurait forcement eut besoin de moi si elle tombait sur un youkai ou autre ennemi. Il en allait de mon devoir d'aider ceux dans le besoin, c'était ce que faisaient les héros après tout. Grands pouvoirs, grandes responsabilités.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Ven 15 Avr - 17:24




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



Elle demanda à la Druidesse d'attendre quelques secondes pendant qu'elle réfléchissait. Ce n'était pas vraiment un problème, ça laissait le temps à Aki de voir ce qu'elle pouvait dire à Mizu pour la rassurer. La rouquine s'accroupit aux côtés de sa renarde qui avait gardé le même regard offusqué. Ses deux petits yeux perçants ne pardonnaient visiblement pas la proposition de la Druidesse. La renarde avait envie de rester tranquille, sans autres êtres à gérer et à supporter, mais ce n'était pas vraiment comme si elle avait le choix. Malgré tout, Aki tenta de tendre une main rassurante pour la calmer mais l'animal blanc se défila aussitôt avant de faire demi tour et de retourner dans les sombres profondeurs de la forêt. Elle n'avait pas envie d'entendre cette conversation qui finirait par forcément tourner à son désavantage.

La Terre était tellement sèche que l'empreinte de ses pattes dans la poussière ne resta qu'une instant avant que le vent ne les balaye. Les désastres écologiques qui avaient eu lieu n'avaient décidément pas amélioré le climat chaud de l'endroit, et pour une forêt tropicale ce n'était pas forcément une bonne nouvelle que cette sécheresse. Si seulement Aki avait retrouvé tout ses pouvoirs elle aurait pus sans aucun soucis faire pleuvoir une pluie diluvienne et réhydrater toute la zone en quelques heures. Mais elle était toujours beaucoup trop faible.

Au bout de quelques minutes, la fée semblait avoir pris une décision et ce fut une réponse affirmative qu'elle déclama avec toute la majesté du monde. Décidément, cette enfant resterait à jamais surprenante. Comment pouvait elle continuer d'afficher une telle assurance ? Toutes les émotions qui passaient sur son visage étaient indescriptibles pour la rouquine qui ne parvenait pas à saisir la complexité d'émotions si fugaces. Non, décidément, elle n'arrivait pas à la cerner.

Mais au moins avait elle accepté la proposition de la Druidesse ce qui était une bonne nouvelle pour Aki. Si cette dernière avait dû la laisse là, seule et sans protection, elle s'en serait affreusement voulus. Qui sait, ce serait peut être même Mizu qui l'aurait croqué lorsque la Nishiie aurait eu le dos tourné. Maintenant la renarde tout comme la forêt environnante n'oserait sans doute pas s'en prendre à un tel petit bout de chou attendrissant, surtout en compagnie d'une Druidesse que la forêt devait avoir appris à connaître depuis longtemps.

Alors, Cirno, vers où voudrait tu aller ? Veux tu que je te fasses un rapide topo des environs ?

Afin d'éviter de perdre du temps, elle enchaîna tout de suite sur les lieux à proximité qui serait susceptible d'avoir le moindre intérêt pour la jeune fée dans la mesure où elle aurait envie de visiter légèrement Kosaten. Après tout désormais ce serait son monde, et comme elle avait atterris ici, il y avait tout de même une très forte probabilité que cela soit une élue de Seika, alors si elle pouvait découvrir son royaume, ce serait toujours un plus pour elle.

Si on pars vers l'Est, il y a ma capitale (et peut être la tienne), Chikai. Après tu ne seras peut être pas trop à l'aise alors je peux te proposer d'autres endroits. Toujours en ville, il y a Tokonatsu, directement à l'ouest, c'est une belle ville qui a déjà eu un peu de temps pour se reconstruire depuis les catastrophes, mais ce n'est toujours pas très calme. Si nous descendons au sud il y a une très belle plage, assez calme, où il n'y as pas souvent de gens, et vers le Nord il y a les grands canyons, une zone quasiment déserte. C'est à toi de voir. Moi je préfèrerais me diriger vers Chikai, j'ai un message à transmettre à Minshu, mais je peux me permettre de faire un détour. Je pense que ce qui me dérangerait le plus c'est Tokonatsu, si tu choisis cette direction je ne pourrais pas t'accompagner très longtemps. Par contre si tu veux éviter la capital on peut prendre Nord-Est et déboucher sur le désert brûlant, même si je ne suis pas sûre que ça te convienne. En contournant par le Sud il n'y a pas vraiment d'endroits spéciaux.

Elle marqua un temps d'arrêt, attendant la décision de la petite fée après son long monologue.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Lun 18 Avr - 21:58



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


Mhh.. Ma petite protégée s'était mis à beaucoup parler, avec des noms d'endroits plus bizarres les uns que les autres. Shicaille, Tokomadsu, des mots qui m'étaient bien étrangers et difficiles à comprendre. Pourtant, il me fallait choisir notre direction sans la faire plus attendre. Nord, Ouest, Sud, Est.. L'Ouest c'était la gauche ou l'autre gauche déjà ? Me souvenais plus. J'avais jamais vu une carte il faut dire, alors tout ces termes techniques ne faisaient qu'embrouiller mon esprit déjà chargé en cette journée bizarre. J'allais devoir demander à Daiyousei si elle savait dans quel sens c'était L'Ouest. Elle savait toujours beaucoup de choses, c'était la fée la plus intelligente que je connaisse !
Sauf que c'était pas possible, j'avais zappé. Elle était pas là pour une fois, et n'allait pas l'être pendant longtemps. J'étais toute seule sur le coup. Venant à réaliser ce fait dur à avaler, je l'écarta loin de mes pensées au plus vite et m'exclama bruyamment, criant quasiment dans les oreilles de mon amie :

" En ma qualité de leader noble et respectable, je te laisse en charge des directions ! Choisis notre chemin, je te suivrais partout, alors ne t'en fais pas et mettons-nous en route, ma chère compagne ! "

Montrant toutes mes dents -blanches bien sûr- dans un grand sourire respirant la confiance, j’espérais qu'elle n'insiste pas trop pour que je sois celle qui choisisse. La raison de ma forte voix ? Voyons, je ne pouvais pas simplement laisser des idées noires me gâcher mon aventure, il fallait les chasser. Comme avec certaines bêtes, le meilleur moyen d'envoyer bouler des pensées c'est de leur gueuler dessus ! Pis qui plus est, il y avait forcément quelque part un moyen pour rentrer chez moi, fallait juste que je farfouille quelques peu dans ces terres. Au bout de quelques jours, au pire quelques semaines, tout serait rentré dans l'ordre maintenant que j'étais là.

Prête à rester collée aux côtés de la dame brune et son loup bizarre, la voie qu'elle allait emprunter serait la mienne peu importe qu'elle mène à un champ de fleur ou aux tréfonds d'une grotte volcanique. Je ne ferais que rester près d'elle en volant afin de ne pas la perdre de vue. Sans compter qu'il y avait des bruits pas nets dans ces bois. La nature était faiblarde, ça sentait légèrement le brûlé et il y avait l'air d'y avoir des bêtes si les quelques grognements et cris distants étaient de bons indicateurs. Je n'étais pas tellement plus rassurée que ça, pour être franche. Comme je l'ai déjà dit, finir en ragoût n'était pas dans ma liste de choses à faire ce jour-là et je ne souhaitais pas tellement l'y ajouter.
Baissant le ton afin d'éviter de rendre la pauvre personne sourde ou d'attirer trop l'attention d'une créature environnante, je demanda par la suite :

" Hey, tu parlais de catastrophes plus tôt.. Enfin il me semble, parce que j'ai compris que la moitié en fait. Bref, y s'est passé quoi ? Un incident ? Un youkai ? Dis-moi tout ! "

Étrangement, j'étais à moitié curieuse et à moitié inquiétée par ces mots-ci. Pourtant, je n'étais pas du coin, ça n'était pas vraiment mon chez-moi et je ne connaissais personne. Néanmoins, j'étais concernée par ce terme de "catastrophe" comme si l'on m'avait dit qu'un tremblement de terre avait frappé ma forêt. Un instinct protecteur que je ne comprenais pas moi-même, forçant l'anxiété dans mon système comme l'on forcerait une noix dans un arbre d'écureuils trop rempli.

Franchement j'en avais assez de toutes ces révélations, ces inquiétudes, ces noms bizarres et tout le tralala. Je comptais bien faire ce boulot d'élu en un claquement de doigt et rentrer chez moi pour dormir. J'irais jouer, dormir, embêter des grenouilles et tout irait bien. Peut-être que j'aurais pu ramener Aki avec moi aussi, ç'aurait été cool !


Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Mar 19 Avr - 16:20

Aki Nishiie a écrit:



Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



La fée semblait définitivement perdue parce que Aki était en train de lui raconter. En même temps, ce n'était pas le plus malin de la part de la Druidesse de tout lui déballer de la sorte, elle ne s'étonna donc pas que la petite fée préfère la laisser choisir. La rouquine s'octroya donc quelques secondes de plus pour évaluer son trajet. En partant vers Minshu, elle aimerait beaucoup passer par Chikai, mais l'agitation de la capitale conviendrait elle à une petite créature du genre ? Peut être valait il mieux la préserver quelques temps encore, de ce qu'était la capitale de Seika. Contourner par le Nord lui semblait être une très mauvaise idée, le désert brûlant ne convenait pas vraiment à un être aussi fragile.

La solution la plus agréable pour toutes les deux serait donc de faire le tour par le Sud, ce qui représentait de passer par des chemins sommes toutes très banals et quelques villages de pêcheurs si elles longeaient la mer. Sa décision prise, elle en fit par à la petite fille qui avait crié assez fort pour rendre les tympans de la rouquine indisponible pendant plusieurs jours.

Le mieux ce serait de prendre le Sud de Chikai, si tu veux on peut faire un détour par la plage, tu aimes la plage ?

Elle se souvenait clairement que, étant enfant, elle adorait se rendre sur les plaques qui bordaient son village, une différente à chaque fois, appréciant autant le sable s'immisçant entre ses orteils que les galets ronds qui caressaient ses pieds. Elle adorait s'allonger, les yeux tourné vers le ciel, et regarder les nuages passer en écoutant le ressac des vagues. Alors peut être que la jeune fée était pareille !

Cirno lui posa ensuite une question délicate. D'où venaient les catastrophes. A dire vrai, Aki n'avait que les réponses de paysans, les rumeurs, les on-dit qui n'avaient aucun véritable fondement. Elle se souvenait que dans les territoires neutres, Vegeto s'était fait attaquer par des paysans en colère qui croyaient que les élus étaient responsables. Quant aux élus, ils mettaient généralement la faute sur les dieux.

On ne sait pas trop d'où cela viens en fait. Il y a eu des catastrophes dans les trois nations, ici c'était surtout des éruptions volcaniques tandis qu'à Minshu il y a eu pas mal de tremblements de terre. Je ne sais pas trop comment c'était pour Fuyu, mais j'ai entendus dire que ce n'était pas la joie non plus. On aurait pus croire à des catastrophes naturelles si tout cela n'était pas arrivé en même temps et de partout. C'est trop d'indices pour que ce ne soit qu'un hasard banal.

Elle sourit encore une fois à Cirno. Il n'y avait rien de plus à dire alors la Druidesse se lança sur le chemin de terre qui leur permettrait de sortir de la forêt. Aussitôt que ses pas eurent quittés une certaine zone, elle entendit un galop qui signalait que Mizu avait compris son intention et les rejoignait, elle ne tarda d'ailleurs pas à trottiner à la hauteur de la Druidesse, lui lançant de temps à autre des regards cinglants, sa ''punition'' pour l'acceptation temporaire de la fée dans leur petit groupe.

Cette cohabitation ne risquait pas de durer très longtemps non plus, Aki n'était pas quelqu'un de particulièrement sociable, contrairement aux premières impressions que l'on pouvait avoir à son propos. Cela ne la dérangeait pas de rencontrer des gens, ni de parler avec eux, mais la présence trop prolongée de quelqu'un avec qui elle ne partageait pas d'affection particulière avait tendance à l'énerver au bout d'un moment.

Elle ne jetterait bien évidemment pas Cirno seule dans la nature, mais dès que celle ci serait capable de se défendre, elle tenterait de trouver un moyen de mettre Cirno en sécurité. Après tout, elle semblait avoir des pouvoirs avant d'arriver ici, cela voulait sans doute dire qu'elle n'était pas totalement perdue dans un monde où il lui faudrait se défendre.

A propos … quel âge as tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Mar 19 Avr - 17:10



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


" La plage ? Ben.. Si tu veux, okay. C'est toi qui dirige ! "

Je ne pouvais pas admettre que je n'avais jamais entendu parler de "plage" sans me couvrir de honte, alors je l'avais joué cool en revenant sur le fait que, malgré mes capacités extraordinaires de chef de groupe, c'était la brune qui menait la danse. J'avais bien entendu quelqu'un parler de plage après avoir lu un bouquin, il y avait longtemps de cela, mais de là à me rappeler ce que c'était.. Ça sonnait comme un fruit. Si c'était encore un truc sucré comme le machin orange qu'elle m'avait donné plus tôt, pas de soucis ! Qu'on y ailles à son endroit ! D'ailleurs, j'oubliais pas quelque chose ? Je m'étais promis de demander un truc à Aki, par rapport au fruit orange, mais j'avais complètement oublié ce que c'était. Bah, c'était pas grave.

Lorsque ma compagne m'expliqua ce qu'elle entendait par "catastrophes", je fit une légère moue avec un air de dire "C'est tout ?". Un ou deux tremblements de terre et éruptions n'avaient jamais tués personne, du moins pas de là d'où je venais. Je ne comprenais donc pas pourquoi elle avait employé un si grand mot pour un si petit truc. Si la terre tremble, il suffit de s'envoler le temps que ça s'arrête, c'est pourtant pas compliqué.
Mon inquiétude désormais dissipée, puisqu'il n'y avait même pas eu lieu de s'inquiéter de toutes façons, je pris la suite du chef de groupe qui semblait savoir parfaitement où aller en volant à ses côtés, faisant bien attention de garder Aki entre moi et son bestiau blanc. On savait jamais quand ce machin allait décider de me mordre, je n'avais donc pas envie de trop m'en approcher. Il fallait toutefois reconnaître qu'il avait un beau pelage tout blanc, tout soyeux comme de la neige. Je l'aurais bien caressé si je ne tenais pas à ma main.

Finalement, une nouvelle question relança la conversation avant que je ne me décide à raconter mes hauts faits passés pour tuer le temps. Cependant, c'était là une question à laquelle je ne pouvais pas véritablement répondre. Pourquoi toujours des questions compliquées ?

" J'en sais rien, j'ai arrêté de compter y a super, super longtemps. Me souviens même plus quand j'ai arrêté de compter en fait. Et toi ? Non non non attends, laisse-moi deviner ! J'suis super douée pour deviner ! Mhh.. " Je marqua une pause, observant avec attention chaque détail de la brune que j'accompagnais.
" T'as l'air vieille, alors t'es peut-être une déesse.. Et du coup t'as pas d'âge non plus parce que ça t'as gonflé de compter toi aussi. C'est ça ? J'ai raison ? T'es genre, la déesse des loups ou un truc du style ? Ce serait tellement classe ! C'est forcément ça ! "

J'étais toute excitée à l'idée de m'adresser à une déesse de loups. Normalement j'me faisait botter le derrière par tout ce qui passait (vu que j'étais trop gentille pour leur faire mal, pas par faiblesse bien sûr). Là je pouvais discuter tranquille avec quelqu'un d'aussi fort que ça, c'était trop génial ! Les autres fées allaient très certainement me jalouser une fois rentrée à Gensokyo, héhé.


Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Mer 20 Avr - 12:53




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



Il n'y avait rien qui semblait contrarier Cirno dans l'idée d'aller à la plage, c'était donc la direction qu'elles empruntèrent toutes les trois, la petit fée aux cheveux en pétard, la Druidesse flamboyante et le renard méfiant. Un groupe vraiment atypique, il fallait le dire. Mais pour l'instant il n'y avait personne pour relever cette étrangeté puisqu'elles n'avaient pas encore quitté la sérénité des bois et sa solitude avantageuse.

Le voyage ne dura que quelques minutes avant que Aki ne brise le silence de sa question et que Cirno y réponde. Elle avait arrêté de compter ? Serait elle plus vieille que ce à quoi la Druidesse pensait ? Tout les enfants que la rouquine avait pus connaître affichait une fierté sans nom à dire qu'ils avaient 10 ans et demi, mais celle ci ne se souvenait même plus de son âge et trouvait cela parfaitement normal. Il devait y avoir anguille sous roche. Peut être que les fées ne grandissait pas comme les humains dans son monde ?

Elle qualifia ensuite Aki de ''vieille'' ce qui eut encore plus pour effet de l'étonner. Celle ci avait toujours été qualifiée de petite, voire même de gamine ! En effet, elle avait beau avoir 19 ans aujourd'hui, depuis le début de son apprentissage de Druidesse (à ses 15 ans) son développement ne s'était fait que de plus en plus lentement, et il s'était totalement arrêté à son arrivée en Kosaten soit à ses 17 ans et quelques mois. Désormais, on aurait pus croire qu'elle était une gamine de 17 ans qui faisait jeune, mais surtout pas une jeune adulte de presque 20 ans !

Elle se contenta donc d'éclater de rire, ne se vexant pas du tout de ce que lui avait dit la jeune (ou pas d'ailleurs) fée. Cela la flattait même presque de pouvoir revêtir une telle aura auprès de quelqu'un ! Mais ce n'était pas pour autant qu'elle devait la laisser dans ce mensonge. Aki appréciait d'être prise pour une déesse, mais elle était bien loin d'en être une. Li, la déesse des arbres, qui n'avait d'origines divines que le nom et une allégation si longue qu'elle avait perdus tout âge, aurait mis la Druidesse à terre sans faire d'effort. Aki, elle, bien qu'elle ait toujours été une des premières apprenties druides, avait perdus une grande partie de ses pouvoirs.

Désolé de te décevoir Cirno, je n'ai rien d'une déesse ! Dans mon monde, je suis une Druidesse, c'est à dire que je m'occupe de la forêt et des animaux, et je sais un peu me battre. Mon amie que tu vois là, par contre, et qui s'appelle Mizu, est une gardienne des arbres, et c'est la fille de la déesse Li, déesse de mon monde, qui est la déesse des arbres. Moi je n'ai que 19 ans. Et toi, qu'est ce que tu es exactement ? Je sais que ma question est un peu bête, mais tu ressemble beaucoup aux enfants fées qu'il y avait dans mon monde !

Après tout, pourquoi ne pas continuer à bavasser sur la route qui les mènerait dans quelques jours à la plage. Elles n'auraient bien assez tôt plus grand chose à se dire, en tout cas pour Aki, il n'y avait pas grand chose à raconter, même si elle se lançait dans une dissertation en trois actes sur le comment et le pourquoi du comment du sens de la vie, en quelques heures ce serait plié. Peut être que l'ennui du voyage était une raison pour laquelle elle n'aimait pas rester trop longtemps avec la même personne. Qui sait, vus l'énergie de la petite créature qui voyageait aujourd'hui à ses côtés, elles n'auraient pas besoin de s'ennuyer ?

Espérant que cela se passerait comme elle l'espérait, elle attendit la réponse de Cirno, perdue dans ses pensées et regardant autour d'elle avec une certaine curiosité. Cela faisait longtemps qu'elle n'était pas passée par là, et elle se demandait dans quelle mesure les dégâts des catastrophes avaient atteints l'endroit. D'ailleurs, Cirno n'avait pas semblé vraiment alarmée par les catastrophes, elle avait même l'air de ne pas en avoir eu grand chose à faire. Après tout, peut être que chez elle le monde était beaucoup plus cruel ? Raison de plus pour s'intéresser à la réponse qu'elle allait faire à sa question ...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Sam 23 Avr - 14:10



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


Aww, pas une déesse ? Voilà une nouvelle bien décevante.. J'aurais espéré qu'elle ait eu des super pouvoirs comme de pouvoir appeler une giga-meute de loups et faire un festival. Un loup qui joue du taiko, vous savez combien je donnerais pour voir ça ? Je ne savais pas du tout ce qu'était une "druidesse" quoi qu'il en fut, du coup je me fit une note pour me souvenir que c'était un genre de baby-sitter de la nature. Bon par contre, s'il fallait que je respecte le bestiau d'Aki parce que c'était une "gardienne des arbres" et une "fille de déesse", ça allait pas le faire. Je pense évident qu'aucun de nous deux n'avait envie d'être courtois envers l'autre. Moi car j'étais certaine qu'à la première occasion je me ferais bouffer, et elle parce que.. Parce que j'en sais rien et j'men foutais en fait. Tant qu'elle s'approchais pas, tout allait bien dans le meilleur des monde.

" Ce que je suis ? Ben tu viens de le dire, j'suis une fée ! C'pas assez évident comme ça ? "

J'avais déjà oublié que j'étais dans un autre monde, et qu'elle ne pouvait pas savoir ce que j'étais aussi facilement que je le pensais. Tant d'années passées dans la même région, avec les mêmes personnes et le même sens commun ne pouvaient pas être bousculées en mode rebelle juste à cause d'un flash blanc de lumière. L'adaptation serait longue dans ce Kosa.. Kosa-quelque-chose.. Kosatanne, voilà.
Reprenant vite ma phrase avant de laisser le temps à ma compagne de sauter à des conclusions hâtives, je pris mon ton le plus autoritaire possible (qui ne faisait néanmoins pas aussi sérieux que je l'aurais souhaité).

" Attention ! Chuis quand même la plus forte, fée ou non ! Tu sais que j'ai déjà combattu l'Enma en personne et que je m'en suis tirée ? La vraie Enma, la vraie déesse des Enfers qui juge les âmes ! Alors me sous-estimes pas juste parce que j'suis une fée, ou tu t'en mordras les doigts, foi de moi ! "

Voilà un avertissement bien donné, de quoi placer les bonnes bases dès le début afin d'éviter tout malentendu. J'étais décidément la plus forte, ze baiste of the baiste (ç'pas comme ça qu'on dit ?). rien ne pourrait me vaincre tant que mon nom était Cir-

" UN ENNEMI ! "

Je me stoppa net d'un seul coup, surprise par un écureuil ninja sortit des buissons sans prévenir. Remarquant bien vite qu'il n'était pas seul, et jetant un regard empreint de peur à Mizu plus particulièrement, le petit rongeur eut vite fait de prendre ses pattes à son cou dans la direction d'où il était venu. Lui non plus ne semblait pas vouloir finir dans une assiette ce jour-là.
Lançant un rire provocateur dans la direction prise par le mammifère, j'affichais de nouveau toute ma grandeur en ayant fait fuir une créature nous voulant clairement du mal. Je venais de sauver la vie d'Aki mais ça n'étais rien, naturellement. C'est ce que font les héros tous les jours, du gâteau. Criant en espérant atteindre les oreilles du fuyard, j'assuras notre sûreté future en ajoutant :

" C'est ça, fuis et ne r'vient pas ! Tu ne veux pas mettre en colère ce groupe-là, j'te le garantis! "



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Sam 23 Avr - 16:23




Une arrivée sans délicatesse



feat.Cirno



Les bavardages continuaient tandis que les deux jeunes femmes (dont l'une n'était peut être pas si jeune d'ailleurs) se dirigeaient vers la plage paradisiaque. C'était un petit détour parmi tant d'autres qui ne dérangeait pas vraiment la Druidesse, après tout, cela faisait longtemps qu'elle n'était pas allé à la plage, et notamment pas à cette plage là.

Sur le chemin, il n'y eut qu'un écureuil apeuré et les explications de Cirno sur sa nature pour distraire la rouquine. C'était un voyage qui s'annonçait haut en couleur, certes, mais qui disparaîtrait vite dans ses souvenirs. Ce n'était rien de plus qu'une nouvelle élue. Un autre espoir pour une des nations, certes, avec un peu de chance, une élue de Seika (Aki n'avait toujours pas réussis à voir son tatouage), mais la druidesse se complaisait bien plus dans ses blagues que dans la puissance de la fée.

Sur le chemin qui dura quelques jours, il n'y eut pas d'évènement bien plus marquant que cet écureuil enragé et effrayé. Mizu avait commencé à s'habituer à la présence de Cirno et se contentait à présent de l'ignorer et de quitter plus souvent le groupe que si elle avait été seule avec Aki. Elle revenait cependant la majorité du temps avec un lapin ou un lièvre qu'il était alors aisé de partager entre les trois comparses.

Elles ne tardèrent pas à voir peu à peu la terre se muer sous leur pas en sable fin et doré. Aki enleva très vite ses chaussures et elles marchèrent encore quelques heures ainsi, la rouquine fourrant sans pitié ses orteils entre le moindre grain de sable qui passait à proximité. Elle appréciait de tendre l'oreille, cherchant à entendre le ressac des vagues ou encore le cri des mouettes qui invariablement tendaient leurs longues ailes au dessus de la moindre étendue d'eau.

Ainsi, dès que l'écume parut à la vue de la Druidesse ravie, elle se précipita dans l'eau pour y faire quelques brasses, appréciant la fraîcheur incomparable et la douceur de l'eau que seul Seika avait à offrir. Ici était bien le réel avantage de vivre dans un pays si chaud, même en ce début de saison pas encore tout à fait au plus haut, il était facile de se baigner et de ne pas mourir de froid dans l'eau. Elle attendit également une marée basse pour récolter quelques fruits de mer qu'elle mangea goulûment le soir.

C'était le mode de vie qui lui convenait, et elle espérait ne pas trop gêner Cirno en l'astreignant à la vie rustique qu'elle adorait. Chaque matin elle tenait à se lever tôt pour ne pas perdre de temps, et le repas de midi ne se faisait qu'en marchant, ce n'était qu'au soir qu'elle se permettait de s'asseoir et de profiter du paysage et du calme.

Finalement, elles repartirent également de la plage et voyagèrent encore un peu moins d'une semaine ensemble. Ce n'était pas désagréable, toutes les deux réussissaient à papoter, même si elles n'avaient pas du tout le même caractère. Cirno ne se lassait pas de parler d'elle, de ses grandes aventures et de son monde, ce qui convenait tout à fait à Aki qui avait toujours la même curiosité pour les autres élus.

Aki quant à elle, ne parla donc que très peu, se contentant la plupart du temps de poser des question pour éclaircir tel ou tel point d'une des histoires de la jeune fée. Celle ci devait bien sûr tout enjoliver, mais il fallait dire que c'était plutôt agréable si l'on le prenait pour une légende, ou une histoire rigolote. Cette fée devait tout de même avoir quelques pouvoirs en réserve, mais elle ne semblait pas se rendre compte que tout était finis, et que maintenant, elle allait devoir travailler et surtout attendre avant d'être de nouveau normale.

Cependant, les deux finirent par se séparer, un peu au Sud de Chikai, sur un commun d'accord, décidant qu'il n'y avait plus grand chose à échanger et à partager, et que Cirno devait poursuivre sa quête héroïque quelque part ailleurs.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   Dim 24 Avr - 0:47



Avec Aki Nishiie


Une arrivée sans délicatesses


HRP:
 

Jours défilants à la suite de cette rencontre pour le moins animée, la bouche de la fillette aux cheveux bleus ne semblait pourtant jamais manquer de carburant. C'était à se demander comment Aki était parvenue à supporter les nombreuses histoires et théories farfelues qui accompagnaient leurs pas. Lorsqu'elle ne parlait pas, Cirno cherchait par tous les moyens à s'occuper que ça soit en volant au-dessus des arbres pour observer le paysage, ou encore en gelant les pauvres rongeurs et batraciens qu'elle parvenait à trouver. Sachant qu'ils finiraient par fondre un jour ou l'autre, laisser ses œuvres derrière elle ne la dérangeait pas le moins du monde.

S'habituant progressivement à la présence du canidé dans le groupe, sa relation avec Mizu s'améliora également. Bien que l'animal ne semblait toujours pas apprécier la gamine, cette dernière était toujours ravie de voir la renarde revenir avec le dîner entre les crocs. Et puisqu'il semblait clair que la fée n'allait pas finir mangée, il n'y avait plus de raison de craindre ni bouder le compagnon d'Aki. Cependant, de caresser la douce fourrure immaculée restait hors de question, il n'y avait pas besoin de beaucoup de matière grise pour deviner qu'une morsure ne ferait pas du bien et serait vite arrivée.

Arrivées à la plage, l'étendue d'eau qui touchait l'horizon impressionna nettement la fée. La plus grosse concentration d'eau qu'elle connaissait était un lac que beaucoup auraient considérés comme moyen, alors de ne pas être capable de voir l'autre côté de l'eau était surprenant. Jusqu'où tout cela allait-il ? Qu'est-ce qu'il y avait à l'autre bout de la mer ? Si la brune semblait charmée par le paysage et se rua afin de nager, la petite se montrait beaucoup plus prudente que nécessaire. Elle apprit par exemple que l'eau de mer, c'est salé et c'est pas bon. Ça gelait plutôt mal à cause des vagues, et le sable chaud était tout doux sous les pieds mais collait à la peau lorsqu'elle était mouillée.
Elle apprit également qu'il y avait de petites créatures à pinces cachées dans la vase, et que se faire pincer le pied faisait super mal. Pas une bonne expérience !

Le voyage dura encore plusieurs journées, la nouvelle élue parlant bien assez pour combler le silence de la druidesse. L'intérêt porté à ses histoires était si inattendu que le fait que la narratrice ne puisse plus s'arrêter ne l'était pas. Heureuse d'être écoutée et non balancée dans un coin ou frappée jusqu'à ce qu'elle se taise, elle considérait déjà la brune en tant qu'amie proche. De plus, son mode de vie était proche de celui de la fée si l'on met de côté le fait qu'elle puisse manger de la viande chassée. D'ordinaire, Cirno était trouvait plus que normal de voler ce qu'il fallait lorsqu'il qu'il le fallait, et de vivre au gré du vent de fruits et d'eau fraîche. Mangeant donc rarement de la viande, il fallait admettre que c'était bien meilleur que la plupart des fruits ! Ses yeux brillaient dès qu'elle voyait Aki cuisiner même si la gamine refroidissait sa nourriture avant de manger, n'aimant pas du tout les plats chauds. Le goût restait superbe, ce qui ne fit qu'augmenter son admiration vis-à-vis de la druidesse.

Après tant de marche ensemble, la séparation fut bien triste. Néanmoins, la gloire et les personnes en détresse avaient besoin du talent, de la force suprême de la fée. Elle ne pouvait protéger Aki et Mizu à jamais, bien que l'envie fut présente. L'appel du devoir résonnait dans ses oreilles, il était temps de résoudre le problème en ces terres et rentrer à la maison dès que possible.

Chacune prenant alors une direction différente, peut-être le futur les amèneraient-elles à se revoir ? L'on ne pouvait savoir ce qui les attendaient mais tant qu'elles étaient capable de garder la tête haute, les deux élues continueraient certainement d'avancer.


- CHAPTER END.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Une arrivée sans délicatesses   

Revenir en haut Aller en bas
Une arrivée sans délicatesses
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zorro est arrivée... sans se presser.
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.