Partagez | .
Les reflets d'une rencontre
Invité Invité

-



MessageSujet: Les reflets d'une rencontre   Dim 17 Avr - 3:43


Les reflets d'une rencontre
feat. Geleerde

   J'étais essoufflée. L'environnement était chaud et pesant, mais il fallait que je continue de courir. Je devais me dépêcher de trouver ce fameux stand pharmaceutique!
Le serveur de l'auberge m'avait indiqué le lieu où le marché se déroulait et je n'avais pas perdu de temps. Je me suis précipitée dehors. La santé de Matsuo laissait à désirer et je n'avais pas envie d'avoir, une nouvelle fois, un mort sur la conscience! Je ne le laisserais pas mourir comme j'ai pu laisser mourir Kyo!

Où c'est..!? Mais où c'est!???

   Je serrais les dents pour m'éviter de crier, j'étais dans une foule de villageois  qui faisaient leur marché tranquillement. Mais beaucoup trop lentement à mon goût! Je n'avais pas le temps pour traînailler dehors telle une bonne femme!
Malheureusement pour moi, je ne pouvais rien y faire. Pour me calmer, je tentais de me raisonner en positivant la situation.

Bon.. Je peux faire plus attention aux stands au moins... Ca m'évitera de rater celui que je cherche.

   Alors que le nombre de marchands se faisait nombreux, j'arrivais enfin à repérer un stand de plantes. Pressée, je bousculais un peu la foule pour me frayer un passage jusqu'au vendeur. Je vérifiais les marchandises exposées à même le sol. Il était question de plantes médicinales, comme je l'avais espéré!
Je demandais les prix au marchand, par curiosité, mais lorsqu'il m'annonçait leur valeur, je ne comprenais pas vraiment... L'argent se comptait en "yen" dans ce monde? Et je ne savais pas ce que c'était, donc je n'en avais pas en ma possession... Sauf qu'il était hors de question que j'abandonne Matsuo à son sort!

   Pour éviter de faire espérer au vendeur que j'achète quoi que ce soit, je le remerciais et reprenais ma route. J'allais faire un tour, récupérer un sac, des fruits, de l'eau et après cela, je viendrais chercher les plantes. J'allais récupérer des vivres et tout ce dont j'avais besoin, pour mon prochain voyage, en les dérobants.
C'était malheureux à dire, mais je ne voyais pas trop comment j'allais faire pour me ravitailler sans monnaie d'échange si je ne volais pas. Par contre, heureusement pour moi, j'avais de l'expérience dans ce domaine-là ! J'avais beau avoir changé de monde, mon passé restait inchangé et mon vécu avec Kyo avait fait ses preuves jusqu'à maintenant.

   Suivant le courant de la foule, je m'approchais des stands qui intéressaient le plus et récupérais incognito ce dont j'avais besoin, en petite quantité. Une pomme par-ci, du fromage par-là... Un morceau de pain, une petite besace pour mettre tout cela... Et j'étais déjà repartie chercher les plantes médicinales.

   A vrai dire, j'avais déjà une besace à l'auberge, je l'avais récupéré en route et il y avait les mêmes ressources que celles que j'ai prise aujourd'hui. Seulement, j'avais pratiquement utilisé tout mon stock de nourriture et mon excursion dans le désert n'avait fait qu'aggraver le vide du sac.
Maintenant que j'avais tout récupéré sans réels soucis, je commençais à me rapprocher du vendeur de plantes. J'étais beaucoup trop préoccupée par la santé de Matsuo, il fallait donc que je récupère les plantes dont il avait besoin!

   J'étais, désormais, suffisamment proche du parterre médical, je faisais semblant de faire tomber mon sac, faisant sortir la pomme pour la faire rouler jusqu'aux plantes. Je regardais le vendeur, pour qu'il fixe son regard sur le mien, je récupérais ma pomme en emportant, au même moment, quelques plantes qui me serviraient aux soins de l'élu fraîchement arrivé.
Je souriais à celui qui venait de se faire voler, rangeais rapidement ma prise dans mon nouveau sac et je repartais l'air de rien, espérant n'avoir était aperçu par personne. Seulement... Ce n'était pas aussi simple...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les reflets d'une rencontre   Dim 22 Mai - 20:23







Musique d'ambiance



- Allez, juste pour cette fois !

- C'est la troisième fois ce mois-ci. C'est non.


En plein milieu de la place, se tenait Geleerde et Makoto : ces derniers, assis à l'extérieur de l'un des bars de la Capitale, furent, une nouvelle fois, en pleine discussion quant à celui qui paierait la tournée du jour. Bien évidemment, Makoto étant un fervent adepte de l'alcool malgré son jeune âge, avait malheureusement cette fâcheuse habitude de dépenser sa paie de la journée... Le jour même. Il va sans dire que s'il ne possédait pas cette étonnante capacité de toujours trouver une combine pour se nourrir le reste du mois, le jeune soldat ne ferait pas long feu.

La louve, de son côté, se contenait simplement de boire son verre, le bras posé en retrait sur le dos de la chaise, ne se gênant pas pour savourer sa boisson sous les yeux de son coéquipier, dont la chope restait désespéramment vide.


- Tsh'. Radine...


A ces mots, l'hybride avala légèrement de travers le contenu de son gobelet, l'écarta de son visage, levant un sourcil désapprobateur, une veine naissante sur son front.

- Tu peux répéter, gamin ?

- Hey ! Pas de bagarre ici vous deux ! Vous avez déjà fait assez de dégât la dernière fois !


Le tavernier, habitué à voir régulièrement nos deux protagonistes dans ce genre de situation, n'avait en effet aucune envie de voir encore une fois, son bar saccagé par ces deux ivrognes. Makoto, désormais debout pour affronter le regard insistant de l'élue de Seika, finit par se rasseoir. Grognant dans son coin de frustration tout allongeant le haut de son corps sur la table, il inspecta de nouveau son verre, espérant par un quelconque miracle qu'il soit enfin rempli, tandis que Geleerde acquiesça un sourire amusé et provocateur.


- Allez, puisque tu insistes, c'est mon jour de bonté.


Les yeux du jeune soldat retrouvèrent aussitôt une parcelle d'espoir lorsqu'il pu entendre ses doux mots prometteur... Jusqu'à ce qu'il se rende compte de la taquinerie de la louve.


- Tavernier ! Un autre bière pour moi... Et un verre d'eau pour le gosse bruyant~


- ESPÈCE DE SALE P-(..) !!


***


Comme vous pourrez vous en douter, le tavernier avait finalement mis à la porte Makoto et Geleerde. Bien que l'indomptable fut quelque peu frustrée de n'avoir pas pu terminer son verre tranquillement, elle fut malgré tout satisfaite de sa petite supercherie. Conservant une expression détendue et sereine, elle vaquait désormais sur la place marchande, Makoto étant parti de son côté, contraint de reprendre du service. (Et sans doute pour éviter de commettre un meurtre par la même occasion).

La zone marchande fut des plus mouvementées en ce jour, sous la chaleur aride de la Capitale de Chikai. Divers vendeurs présentèrent leurs différents biens, clamant haut et fort détenir le nectar le plus revigorant de toute la contrée, tandis que d'autres vantèrent la fraîcheur de leurs nourritures. Les habitants du Phénix, songeant simplement à leur confort du jour, vaquèrent à leurs occupations habituelles, tandis que les soldats longèrent les rues de la ville, surveillant les aller et venues de chacun. Une journée des plus banale, en soit.

Les bousculades étaient monnaie courante dans ce lieu et Geleerde, bien qu'à ses débuts en Kosaten, il lui fut difficile de ne pas lever le ton, aujourd'hui maintenant, elle n'en avait que faire. Pourtant, lorsqu'une jeune fille tenta de se frayer un chemin dans la foule, l'hybride se surprit à jeter un rapide coup d’œil vers elle. Impossible pour elle d’apercevoir le visage de cette dernière, mais la chevelure de Kachou lui éveilla aussitôt sa curiosité.

Mirya... ?


Pour l'élue de Seika, cela lui semblait étonnant : certes, Mirya avait désormais 14 ans et gagnait peu à peu en autonomie (au grand désespoir de son père adoptif, Schneiden) mais ce n'était pas dans ses habitudes d'être aussi pressée au point de bousculer tout le monde. Cherchant en premier lieu à l'appeler, la jeune fille ne se retournant pas, certainement à cause du bruit siégeant la place, Geleerde décida finalement par la suivre. Il n'était pas dans ses habitudes de s'inquiéter pour une enfant, mais le cas de Mirya était totalement différent et même si elle ne l'avouait pas, cette petite détenait une place de premier choix dans le cœur de la louve.


***

L'érudite avait du mal à la suivre facilement, se contentant d'être en retrait en premier lieu. Elle ne tournait jamais la tête de son côté : difficile pour la louve de savoir qu'elle faisait donc erreur sur la personne. De plus, elle n'arrivait pas à distinguer parfaitement la tenue de Kachou, ce qui aurait pu être un indice supplémentaire sur le sujet. Mais lorsque pour la seconde fois, Kachou retourna au stand des plantes médicinales, elle pu enfin entrevoir le visage de la jeune élue. Poussant un bref soupir en posant sa main sur le haut de son crâne, Geleerde haussa des épaules : elle s'était donc bien trompée. Inutile de s'attarder plus longtemps, dans ce cas... Mais une minute de plus et l'hybride n'aurait jamais pu être témoin de l'événement que venait de se produire sous ses yeux : Kachou venait de voler au nez et à la barbe, une partie des marchandises du vendeur.


Arquant un sourcil en penchant légèrement la tête sur le côté, un fin sourire se dessina sur les traits fins de Geleerde : enfin un peu d'action. Attendant patiemment que la jeune élue passe à ses côtés, elle lui porta un regard amusé au moment où elle passa devant elle :


- On dirait ce n'est pas la première fois que tu fais ça. Il n'y a vu que du feu.


Croisant les bras en tournant la tête sur le côté pour observer Kachou, elle ajouta :


- Je peux savoir tes raisons, au juste ?




Que diras-tu pour ta défense, Kachou, élu de Fenghuang ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les reflets d'une rencontre   Lun 6 Juin - 14:26


Les reflets d'une rencontre
feat.Geleerde

   Le butin dans le sac, j'avais vite fait de reprendre ma route pour retourner à l'auberge retrouver Matsuo! Seulement, lorsque j'avançais au rythme de la foule, une voix qui m'étais encore inconnue venaient jusqu'à mes oreilles. La personne était non loin de moi et par réflex, je détournais légèrement les yeux dans la direction de la voix féminine pour tenter de me rassurer, mais malheureusement pour moi... C'était bel et bien à moi qu'elle s’adressait.

   Je m'étais arrêtée net, inquiète de ce qu'elle avait pu voir. Ses paroles m'informaient qu'elle m'avait très certainement vu chaparder les plantes ou même le tout... Mais, peut-être qu'elle n'avait pas bien regardé...? C'était très certainement un espoir futile et incertain.. Mais je ne voulais pas m'avouer vaincue.
Je me tournais dans sa direction, le visage impassible, puis affichais un sourire innocent avant de lui répondre.

- Je ne comprends pas réellement votre question, mademoiselle... A vos yeux, j'aurais mal agis?

   L'expression de la jeune femme aux cheveux ténèbres me semblait presque prétentieuse... Elle donnait l'impression de tout savoir, tout voir et tout entendre. Avec sa pause qui montrait clairement qu'elle se sentait supérieure... J'avais presque envie de repartir en courant pour la semer! Mais je pressentais qu'elle n'allait pas abandonner pour si peu... Après tout.. Elle semblait vraiment forte.

   Je soupirais lourdement tout en ramenant ma main droite derrière ma tête pour la gratter par nervosité et je rigolais nerveusement.
Finalement, tant que je n'avais pas retrouvé mon agilité d'antan... Je ne risquais pas de berner quelqu'un de si tôt. Sa prestance me donnait presque envie d'abandonner mon reste et repartir au plus vite. J'étais faible. TROP faible..! J'en avais marre... Pourquoi fallait-il que je tombe sur quelqu'un lorsque je devais faire au plus vite!?
Je paraissais tellement lamentable... Ce transfert de monde ne m'arrangeait décidément jamais.

- Je suis découverte.. N'est-ce pas? Il serait davantage honteux pour moi que de faire semblant plus longtemps... Pour faire simple, j'en ai besoin. Je dois aider une personne.. Un élu, plus précisément. Il est arrivé, il y a très peu de temps.. Il serait désagréable pour moi que d'abandonner un nouveau venu sur le point de flancher.

   Je me tenais droite devant elle, avec un regard déterminé. Je serrais davantage ma besace et grinçais des dents. Si elle tentait de m’empêcher d'arriver à mes fins, alors que j'avais osé être honnête avec elle... Je n'aurais d'autres solutions que de devoir tout faire pour la semer le plus rapidement possible, avec mes moyens restreints...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les reflets d'une rencontre   Mer 8 Juin - 13:01







D'un sourire taquin, Geleerde continuait d'observer Kachou du coin de l’œil, tournant enfin le buste vers la jeune fille pour lui faire pleinement face. Sa première réponse, n'eut comme action que de rendre l'amusement de la louve, plus grandissant encore. Peut-être était-ce dû à l'alcool de tout à l'heure, qui finissait par enfin faire de son petit effet, mais l'hybride était dans ses beaux jours et d'humeur joviale. Chose qu'elle n'avait pas eu loisir d'obtenir depuis un bon moment, maintenant. Nul doute, une petite course-poursuite dans la Capitale, lui ferait plus grand bien. Depuis maintenant presque trois ans qu'elle côtoyait ce nouveau monde, les ruelles de Chikai n'avait désormais, plus aucun secret pour elle.

Mais la suite du discours de Kachou, fit tomber, hélas, sa bonne humeur : la jeune élue semblait vouloir venir en aide à l'un de leurs compères et n'eut d'autre choix que de voler la précieuse marchandise du vendeur. Soutenant le regard de l'élue au cheveux d'argent, Geleerde reprit aussitôt son sérieux, soufflant négligemment sur l'une de ses mèches rebelles. Cette petite semblait avoir du cran. Une première qualité que l'élue de Seika, chérissait. Son bandeau ainsi que sa frange protégeant son œil gauche arraché, le second fixa intensément Kachou un long moment, avant de pousser un soupir las et contrarié. Pas de traque dans toute la ville, finalement. Tant pis.


- ... Tu aurais dû me le dire plus tôt au lieu d'essayer de me le cacher.


Jetant un bref coup d’œil vers les environs et songeant qu'il était désormais inutile de déranger plus longuement la jeune fille, Geleerde poussa une légère grimace dépitée, lorsqu'elle reconnue, à quelques mètres d'elles, son partenaire de beuverie, Makoto. Si le soldat la trouvait ici, il serait certain - qu'en plus de vouloir draguer Kachou - il trouverait une combine afin de lui faire payer sa plaisanterie de tout à l'heure...

Et comme bercée d'un étrange réflexe, elle attrapa aussitôt le bras de la jeune fille, afin qu'elles prennent la voie opposée. Ne cherchant pas non plus à lui faire du mal, sa prise resta malgré tout ferme, enfin de lui faire comprendre qu'il serait inutile de la semer. Chikai étant l'un des terrains de jeux favoris de notre indomptable. Si Kachou avait eu l'audace de lui mentir, la pauvre jeune fille risquerait de passer un bien mauvais moment~


- Très bien. Guide moi vers cet élu : je pourrais peut-être l'aider.


D'un même geste, l'indomptable tapota légèrement sur l'une de ses sacoches de cuir, toujours fièrement accrochée à ses hanches, tout en adressant un léger sourire pour Kachou. Il va sans dire que même si l'érudite s'avérait être une fière guerrière, elle restait également une femme de savoir. Depuis son arrivée en Kosaten, l'hybride jouissait d'une réserve non prétentieuse de recueil sur la faune et la flore de cet univers qu'elle entretenait au cours de ses périples.

Les quelques remèdes qu'elle détenait dans sa besace, pourrait sans douter aider l'élu en question. Relâchant finalement le membre de sa compagnonne du jour, elle emboîta enfin le pas à ses côtés, surveillant toujours du coin de l’œil, celle qui lui servira de guide et accessoirement, les environs de la place marchande.


- Je ne t'avais encore jamais croisée ici... Quel nom portes-tu ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les reflets d'une rencontre   Dim 23 Avr - 20:03


Les reflets d'une rencontre
feat. Geleerde

   Alors que je m’attendais à une réaction négative de sa part, je m’étais préparée au pire et donc à fuir du mieux que je le pouvais. Avec mes connaissances dans l’art du combat rapproché, j’étais persuadée de pouvoir lui échapper… Sauf qu’au final, la brune se mit à soupirer comme si elle était dégoutée de ma réponse. Bah voyons… Comme si c’était à elle de soupirer alors qu’ici, c’était moi la personne la plus embêtée des deux. Ne pouvait-elle pas juste me lâchais la grappe et continuer sa route tranquillement ? Après avoir soupiré, la jeune femme se mit presque à râler à cause de mon comportement. Comme si elle m’en voulait de ne pas m’être confiée à elle plus tôt… Bah voyons ! Qui serait assez fou pour parler à une inconnue qui semblait s’amuser de la situation pendant que Matsuo était malade de son côté ? En tout cas, ce n’était pas dans mon quotidien d’agir de la sorte. La confiance se méritait et je ne dévoilais presque jamais mes intentions à la première personne venue.
On pouvait qualifier ce comportement à de l’orgueil… On le pouvait quand on ne me connaissait pas. Puis, le fait que j’étais moi-même arrivée sur les terres kosatenniennes, ça n’arrangeait pas mon cas. Je faisais encore moins confiance aux inconnus… Surtout lorsqu’ils paraissaient louches ce qui, on ne va pas se mentir, semblait être son cas.

Pendant que la brune zieutait dans une autre direction, je cherchais du regard une ruelle qui pourrait me servir d’échappatoire, sauf que je ne vis pas passer la seconde qui suivit. Me faisant empoigner le bras fermement par l’inconnue, elle commença à nous faire courir jusqu’à je ne sais où et pour je ne sais quelle raison ! Pensait-elle que j’étais son chien ou son sac de course pour oser me trimbaler de la sorte ? ca y est, on profitait de la faiblesse des autres pour les traiter comme des moins que rien ?? Arg ! Que de choses désagréables ! Et bien sur, pour éviter de se faire casser les dents, il fallait se taire et accepter son sort… Bah voyons… Je ne supportais pas cela ! Mais quand on avait sans cesse fait attention au moindre fait et gestes pour plaire aux autres… Il était clair que je connaissais que trop bien le sujet. Donc que ce soit une fois de plus ou de moins… Je pouvais très bien serrer les dents, surtout lorsque la demoiselle demandait à être guidée jusqu’à Matsuo en prétextant pouvoir l’aider. Sauf qu’à la voir courir ainsi, elle donnait juste l’impression de fuir quelque chose… ou quelqu’un.
Naturellement, un sourire s’affichait sur mon visage rien qu’en pensant à cette possibilité. Alors cette fille osait faire la morale aux autres pour leurs méfaits, mais elle n’était pas aussi irréprochable de son côté ? Et bien et bien… C’est du beau tout ça~

Quand l’inconnue tapota sa sacoche après avoir prétexté pouvoir aider celui que je voulais moi-même aider à la base, un certain espoir naissait tout de même en moi. Je n’avais que trop peu de bases en médecine, juste le minimum à savoir en cas de problème apparent. Alors qu’elle, elle semblait en connaître plus que moi sur le sujet… Peut-être serrait-elle vraiment utile à Matsuo ? Je n’avais plus qu’à espérer cela en tout cas.
Bref, nous continuions à courir sur quelques mètres lorsque finalement, sa prise sur mon bras se mit à se desserrer, ainsi nous ralentissions le pas. La personne qu’elle fuyait devait être loin maintenant.. En tout cas, cela lui permit de me taper la causette pour en savoir un peu plus sur moi. Sa question était pertinente et à en croire son ton, elle devait certainement soupçonner mon statut d’élue. Ouais bon, je devais certainement me démarquer des natifs du coin, très certainement même… Et dans l’hypothèse qu’elle puisse m’être utile en ce jour, autant se la mettre dans la poche me diriez vous. Elle me parlait familièrement.. Puisqu’elle se le permettait et que je n’aimais pas être rabaissée, je comptais bien en faire de même aussi.

- Hum… Je n’ai pas pour habitude de dévoiler mon nom aux inconnues et encore moins après avoir été trimbalée de la sorte. Mais si tu peux vraiment faire quelque chose pour l’élu que j’ai rencontré… Alors répondre à ta question n’est pas un problème en soit.

J’emboîtais le pas de celle qui m’accompagnait, pour la diriger vers l’auberge où j’avais logé la nuit précédente.

- Je me nomme Kachou et celui qui est souffrant se nomme Matsuo, il est arrivé hier dans ce monde.

Après plusieurs pas, zigzagant entre les ruelles et les gens qui se trouvaient sur notre chemin… Moi aussi j’avais envie de connaître son nom.

- J’ai beaucoup voyagé, normal que tu ne m’ais jamais vu, puis je pense que c’est assez compliqué de rencontrer tout le monde, haha. M’enfin bref et toi ? Comment t’appelles-tu ? Et qui est-ce que tu fuis comme ça ? Si tu ne veux pas répondre à la dernière question… C’pas grave, tant que tu ne me traînes pas dans tes problèmes, ça m’ira, j’ai d’autres soucis à régler que des conflits d’intérêt.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les reflets d'une rencontre   

Revenir en haut Aller en bas
Les reflets d'une rencontre
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La légende de l'astre aux milles reflets
» Dans l'antre de la Dame d'Esgaroth
» Citations et dictons célèbres !
» Reflets de soi-même [pv: Beast]
» Dites moi pourquoi vois-je son reflet à chaque flaque d'eau que je croise ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.