Partagez | .
L'empereur millénaire, ou pas... ?
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Dim 24 Avr - 19:44


- Rendez-vous avec Karui -


Ce rp se situe le lendemain de arrestation de Dante à Chikai

Se réveillant dans sa cellule, le fils de Sparda décida de se lever de son tas de foin en guise de lit, tandis que la fraîcheur de l'endroit lui tenaillait la peau. Fermé, non isolé, aucune lumière solaire à par celle des torches, sol fait de pierre rectangulaire, mur rocheux,... telles étaient la composition de sa nouvelle maison. En même temps, Dante était dans une prison en sous-sol, pas étonnant qu'il ai aussi peu de confort. Se souvenant d'hier, le demi-démon avait laissé son familier lorsqu'il fut arrêté, pour ne pas le mettre en danger... ou qu'il ne fasse pas une quelconque bêtise.
Mais au final, tout c'était passé comme il le désirait. L'arrestation fut sans accros, et sa "couverture en cas de pépin" fut déployé rapidement dans la ville, si bien, que tout les habitants devraient déjà connaître cette histoire... sans compté les voyageurs qui vont partirent aujourd'hui même pour aller je ne sais où, ou continué leurs commerces. D'ailleurs, Sul Hei a déjà du mettre des espions dans la ville, ce qui était un avantage et un inconvénient, pour le devil hunter.
Bah, de toute façon, cette histoire sera réglé dés qu'il sera partit en un seul morceau, si bien sur, Karui lui laisse bien la vie sauve.

Regardant l'état de son manteau, le tueur de démons enleva les quelques brins de pailles ici et là, avant de farfouillé ses cheveux à la recherche de poux ou d'une quelconque nuisance à sa beauté naturel... car oui, n'oublions pas que Monsieur est narcissique, mais passons.

Soufflant légèrement par le nez, il s'attendait à ce qu'on vienne le cherché plus rapidement, mais étant donné qu'il n'avait que peu dormit et qu'il ne connaissait pas l'heure, c'était normal. Reprenant un nouvelle respiration, il sentit son nez piqué, vu l'odeur de renfermé et des déchets humains étaient toujours dans un coin de chaque cellule. Hélas, la technologie n'avait pas avancé en matière d'hygiène... les douches n'étaient pas automatisé, les toilettes se faisait dans un lieu fait exprès, et autre. Ce fut, au début, difficile à Dante de vivre de cette manière : passé de la technologie moderne à moyenâgeux, imaginé la chose.
Ce monde était certes, orienté sur la magie, mais très peu d'établissement avait ce genre de technologie, comme le chauffage ou la production d'eau, étant donné les coûts. Aussi, le fils de Sparda passait la plupart de son temps à dormir à la belle étoile, pourquoi ? Aller savoir, un manque d'argent ou une envie.

Se déplaçant un peu dans sa cellule, telle un animal attendant sa libération, il observa le bas des barreaux qui l'intriguèrent. En regardant de plus prêt, des inscriptions magiques étaient au niveau du sol, comme celles de ses menottes maintenant enlevé. Une nouvelle sécurité en plus ? Le fils de Sparda avait entendu une fois, que Zayro s'était échappé de Chikai grâce à l'intervention d'autres élus, était-ce à cause de ça ? Probablement, car au vu de ce qu'il s'était passé, Seika a dut renforcé ses propres défenses de l’intérieur, ce qui devait pas être de la joie...

Revenant sur ses pas, le demi-démon s'adossa au mur de pierre derrière lui, et attendit patiemment qu'on vienne le cherché.
Alors, qu'allait-il se passé ?

HRP:
 
©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Dim 25 Sep - 19:15



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika




Elle avançait à travers un simple couloir. Les murs, vieux et vétustes, manquant cruellement d'entretien et de salubrité, avaient été conçus uniquement pour résister, même de bélier ou de catapultes, différaient bien des hauts quartiers où elle avait l'habitude de séjourner sous la protection de bien des gardes et des soldats, à proximité immédiate de l'empereur, Karui Hanja.

Mais elle était surtout trop maligne pour n'être qu'un oiseau en cage. Ayant étudié avec soin les patrouilles, les horaires et les gardes affectés à sa surveillance, elle n'eu aucun mal à s'éclipser au moment de la relève. Et ce n'était même pas la première fois qu'elle faisait une telle action, et chacune de ses ballades à l'intérieur du palais étant directement lier à un renforcement de la sécurité au niveau de sa chambre et à une grande inquiétude de la garde lorsqu'il découvrait que la protégée aux grands pouvoirs se jouait d'eux et se mettait en danger.

Après tout, même si les rues de Chikai étaient sûres et le palais encore plus, le mal venant du Nord avait des agents qui demeuraient invisible, n'attendant que le bon moment pour frapper...

C'était donc en toute discrétion que l'être orangé s'était dirigé vers l'un des endroits qu'elle ne connaissait pas beaucoup. Elle l'avait certes déjà exploré, mais les têtes dans cet endroit changeaient régulièrement... Et tombaient tout aussi souvent.

Des visages, la majorité endormis, parfois brisés, paralysés par la peur et la fatigue. Que risquaient-ils, si ce n'était une sentence lourde ou la mort ? Presque tous étaient déjà coupables sans avoir forcément eu de procès, et les rares à être réellement innocent avaient du souci à se faire.

Mais ce n'était pas ces gens qui réussirent à captiver plus de quelques secondes son regard ardent. Non, les yeux fixés sur un être bien singulier, dégageant une certaine assurance de part ses habits, sa carrure, ses cheveux d'une couleur étrange, presque comme la neige... Mais aussi qu'il était l'un des rares à être conscient et éveillé. C'était décidé, elle allait s'attarder quelques minutes avec cet homme.

Approchant sa main des barreaux, l'être orangé se ravisa néanmoins avant de finir son geste, et pencha simplement sa tête sur le coté, tout en ne quittant pas du regard cet être si particulier, étant presque prête à s'asseoir sur le sol qui avait connu de douloureux interrogatoires et le sang pour se plonger dans cette discussion avec cet homme qui pouvait receler de secret...




©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Lun 26 Sep - 17:41

Visite impromptu

Seul le son des gouttes tombant sur le sol, des autres prisonniers qui gémissait ou pleuraient, résonnèrent dans ce lieu froid, dénué d'humanité. Seika avait beau être le pays de la justice, de l'humilité, de la bravoure, du courage ou de la fierté, il n'empêche cependant, que même la lumière la plus brillante, cache une part d'ombre. Et parfois, plus grande était le côté lumineux, plus imposant pouvait être le côté obscure.

Et en ce moment, le fils de Sparda pouvait sans conteste, dire qu'il avait vu ce que la nation du feu préfère taire aux yeux de tous. L'odeur de sang, d'urine, de merde, tous en un, mélanger en un seul parfum nauséabond flottant dans le couloir, passant par les cellules, puis s'envolé vers un quelconque trou menant vers l'air libre. Le bruit de ses colocataires à a peine quelques centimètres derrière les murs qui l'emprisonnaient, laissaient échappés des onomatopées digne d'un film épouvante. Si on pouvait comparé cela, une série d'images d'une heure trente sur des zombies chassant les vivants seraient parfais.
Un lieu peu attrayant en somme... Pourtant, comparément à l'enfer de Dante, qui proposait un magnifique tableau de murs fait entièrement de chair et de boyaux, laissant plané un vent de soufre et de sang, particulièrement succulent, cette endroit n'était pas si horrible en fin de compte.  

A croire qu'en faite, la prison de Seika équivalait au paradis... Étrange, pas vrai ? Mais passons.

Dos au mur de pierre, sur un tas de paille mis à disposition pour le confort, le demi-démon attendait depuis maintenant quelques heures, l'arrivé d'un envoyé de Karui. Ou peut être lui-même. Après tout, ça faciliterait les choses dans les deux camps. L'un pourrait directement connaître l'inconnu et ses désirs, tandis que le prisonnier tentera de questionné l'empereur du pays des flammes, sur l'étrange passer que ce monde offrait à ses élus.

Spoiler:
 

Un texte écrit sur un journal usé par le temps, manipulé mainte fois par différentes mains, par l'auteur en question, puis par Animus, et à la fin, Dante. Un bout du passer, d'un millénaire perdu, inconnu des mémoires de tous... Tous ? Non. Quelques uns connaissent cette histoire, les événements ayant eux lieux, mais ils refusèrent tous de parler, comme si les élus de cette génération, n'était pas encore assez mûr pour connaître ce sombre passer.
Le devil hunter repassait en mémoire le texte, avant de se remémoré la confrontation entre lui et les deux dissidents, Rhadamanthys et Heiwa Jigoku. Leurs points de vues étaient intéressants, rejoignant celui du chasseur de démons sur quelques thèmes. Et maintenant, le fils de Sparda attendit patiemment de l'heure véridique.

Cependant, ce fût tout autre chose qui arriva.

Marchant tranquillement dans le couloir menant à chacune des cellules présente en ce lieu, une étrange fille se promena à l'intérieur. Un corps à la carrure fine et légère, des yeux rouge-sang, une peau étrangement orangé, et ayant quelques tatouages de la même couleur que ses iris, positionnés sur son visage, par courant surement vers le reste de son petit corps.
Dante en avait connu des choses étranges, démons en tout genre, bêtes du royaume des morts, golems, oni,... mais c'était bien la première fois qu'il rencontrait un être humain avec une physionomie comme celle-ci. Pour peu, on pouvait même pensé qu'elle avait un lien avec le Phénix.

S'approchant doucement de la cellule du demi-démon, cette dernière s'attarda sur son cas. L'observant comme un animal de foire, elle avança légèrement ses mains, avant de se ravisé. Penchant ensuite sa tête sur le côté, elle resta comme ça pendant quelques instants.

- C'est la crèche maintenant ? Je ne savais pas qu'on surveillaient les enfants dans les salles de torture.

Comme souvent, le devil hunter commença la discussion sur une pointe d'humour... Enfin, tout dépendra de son interlocuteur, au moins, elle lui fera passé un peu le temps.


©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Mar 27 Sep - 1:47

STAFF DE MM a écrit:


Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika




Dévisageant sans la moindre once de pudeur ou d'intimité l'homme de l'autre coté des solides barreaux d'acier qui formaient son domicile jusqu'à nouvel ordre, l'être orangé était captivée par les traits de l'homme. Non pas par sa beauté ou son charisme, si tenter que l'on pouvait lui en trouver. Après tout, ce n'était pas son objectif que d'avoir des préférences, mais uniquement d'être cet être si particulier et si utile à la nation qu'au final une protection renforcée lui était attribué...

Oui, une protection rapprochée et renforcée pour un être si particulier dont les attributs étaient ceux d'une enfant.

Mais si initialement elle ne s'y serait intéressée que quelques dizaines de secondes, deux minutes au maximum, l'homme emprisonné lui répondit rapidement, semblant s'étonner de la présence de l'être orangé dans un endroit aussi reculé du palais. Certes, de base, elle n'avait pas réellement d'autorisation ni de grand intérêt à venir dans cet endroit, mais pourtant... Ce dernier point commençait lentement à s'estomper. S'il était intéressant aussi par sa psyché, alors peut être qu'elle s'installerait pour une discussion des plus curieuses, sinon elle reprendrait sa marche nocturne dans les allées du palais pour observer depuis les fenêtres toute la magnifique ville nommée Chikai.

Après tout, sous l'autorité de l'empereur, jamais elle n'avait pu quitter le palais et quand elle voyait ce que la simple sortie de ses quartiers amenait comme désordre, elle ne pouvait se permettre de quitter l'endroit seule, au risque de voir sa liberté déjà faible se raccourcir encore plus... Bien que quelques rumeurs voudraient que l'estimé Hanja lui-même, vagabonderait à l'extérieur de la battisse en compagnie de l'oracle, rien ne pouvait être certain.

Malgré tout, cette vie imparfaite lui convenait, profitant des quelques visites qu'elle avait le droit, principalement de l'empereur lui-même. Certes, il venait souvent pour des raisons politiques et stratégiques, mais jamais sans un sourire et quelques victuailles de tout Kosaten. Egalement, il s'attardait toujours longuement en sa compagnie, pour des discussions quelque peu simpliste ou pour lui raconter divers récits et aventures, ce qui avait le don de ravir la demoiselle qui se sentait, de ce fait, bien moins esseulée, tout en ayant le plaisir de s'abandonner à la rêverie.

Penchant sa tête de l'autre coté, l'être orangé pris plusieurs secondes pour laisser patienter cet homme, pour le jauger rapidement, avant qu'un sourire n'orne son visage, et qu'elle ne réponde, d'une voix certes enfantine, mais intensément profonde :

- Ce n'est pas vraiment une salle de torture, il n'y a pas tout ces outils et ces instruments si particuliers... Même s'ils ne sont pas loin. Toutefois, vous n'entrez pas vraiment dans la catégorie des hommes qui me surveillent... Bien au contraire, vous l'êtes tout autant que moi.

Elle se laissa quelques secondes pour réfléchir, avant de reprendre, mettant sa tête droite pour s'adresser à lui :

- A la différence que vous paraissez beaucoup plus âgé que ce qu'indique mon apparence. Qu'est-ce qui vous vaut ces pâles cheveux ?

Un sujet certes plus anodins que la présence de cet individu dans les murs de la prison, mais c'était avec ce genre de questions qu'elle saurait si la discussion avec lui n'était qu'une perte de temps ou non




©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Ven 30 Sep - 0:29

Curiosité capillaire

Doucement, la jeune fille à la peau orangée pencha sa tête vers l'autre sens, comme si elle pouvait mieux distinguée le fils de Sparda, qui vivait en ce moment dans une cage sombre très peu éclairée.
Répondant d'une voix qui sciait bien à sa jeune enveloppe charnelle, la nocturne expliqua quelque peu l'endroit où ce situait notre Dante, et de sa situation actuel. Chose bien aimable en somme, c'est toujours pratique de connaître certains points de vues, comme savoir où se situe la vierge de fer la plus proche...

Fermant les yeux quelques secondes, le demi-démon mit les mains derrière la tête, cherchant une position confortable sur un mur pierre froide, avec comme matelas, un bon vieux tas de paille à l'ancienne.
Jetant un coup d’œil sur le côté, il pouvait un petit amas de toiles fines et blanches, au milieu, se situait un insecte quelconque qui se débattait vaillamment, tandis qu'une araignée ne s'approche pour se repeinte d'un bon repas. Sélection naturel en somme, on tue pour survivre au lendemain qui arrive, que ce soit une bête où un homme, la justice n'est pas une notion nécessaire dans ce genre d’événements.

Se remettant parfaitement en ligne droite, l'inconnue questionna le devil hunter, une question tout à fait normal en somme.

- A la différence que vous paraissez beaucoup plus âgé que ce qu'indique mon apparence. Qu'est-ce qui vous vaut ces pâles cheveux ?

Soupirant légèrement, le fils de Sparda réfléchissait à comment lui répondre d'une certaine manière. Ce n'était pas la question en elle-même qui le dérangeait, c'était quelque chose de plus profond. Ses cheveux venaient du fait que son propre père n'était pas humain. De même que pour son frère, Vergil, disparut, lui et sa mère, depuis maintenant plusieurs années. Dante n'a jamais pu se pardonné de n'avoir sauvé personne, son frère tombant dans les limbes avant de mourir contre Mundus, sa mère qui mourut sous les coups des esclaves de celui-ci, devant ses yeux. Et le père... Lui-même ne savait pas son destin. Était-il mort depuis le temps ? Surement... Au final, le demi-démon était le seul survivant de la famille après de nombreuses saisons, et cette question pourtant anodine, le touchait particulièrement.

- On peut dire que, c'est de famille.

Une réponse simple, sans tons particulier, pleine de bons sens, une parfaite pour lui.

Voulant continuer la discussion, le devil hunter prit de nouveau la parole, laissant ses lèvres exprimé sa toute première interrogation qui germa dans son esprit.

- Et toi petite. Comment cela se fait-il que tu possède des yeux, et une peau bien différente de ce que j'ai pu voir jusqu'ici ?


Cela pouvait être n'importe quoi aussi. Maquillage, mais pour la totalité du corps, trait de caractère à la naissance,... Pourtant, le bénéfice du doute est toujours là, à voir ce qu'elle répondra.


©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Ven 30 Sep - 23:11



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika

Musique optionnelle



Sans surprise, la réponse de l'individu derrière les barreaux fut simple, peut-être même trop. Un moyen sans aucun doute de détourner le sujet et de passer à autre chose en donnant une réponse simple, qui pouvait passer partout. Bien évidement, l'être orangée savait qu'elle ne pouvait en voir la preuve, puisque cet homme face à elle disposait d'une énergie bien particulière, sentant le dragon du nord à des lieux. Il n'avait pas plus de famille ici qu'elle dans un sens, à la différence que du haut de sa petite taille et de sa faible carrure, elle avait trouvée une place qui lui convenait, et ce n'était pas derrière les barreaux d'une prison.

Toutefois, elle rebondit sur la question que lui posa l'individu, sur son apparence physique à elle. Il était vrai qu'avec une peau orangée, des cheveux à l'apparence de flammes, et des marques rouges semblables à des tatouages partout sur son corps juvénile, elle avait de quoi attirer avec une facilité déconcertante le regard. Faisant un tour sur elle même en se mettant sur la pointe des pieds tels une danseuse pour que l'étranger puisse voir son corps sous différents angles, avant de continuer en penchant une nouvelle fois sa tête :

- C'est que vous n'avez pas vu encore assez loin !

Elle montrait de plus sur son visage un léger sourire, content et amusée de pouvoir taquiner cet individu sans aucune peine et sans risque d'être interrompue. Finalement, même si ce n'était pas un philosophe, un érudit ou toute autre personne experte dans l'art de la palabre, elle s'en contentait, pouvant se divertir librement, tout en répondant après coup à la question de l'individu, en fermant quelques instants ses deux perles de rubis :

- Il est vrai que mon corps est bien différent de ce que vous avez dût avoir l'habitude de voir... Et pourtant, je suis persuadée d'être ici depuis plus longtemps que vous !

Faisant quelques pas pour se divertir, elle s'arrêta presque à la fin du champ de vision de l'être à la chevelure de neige, avant de revenir en changeant le sens de ses pas tout en disant :

- C'est que vous n'êtes pas encore conscient de ce que renferme ces traits d'enfants aux couleurs incendiaires. Une grande puissance, des pouvoirs uniques, au cœur même de la capitale de Seika avec l'apparence d'une jeune fille.

Encore une fois, elle se prit d'un sourire en se penchant un peu vers le monsieur, tout en disant d'une voix un peu malicieuse, laissant un temps entre chaque mot de la question qu'elle renvoyait au prisonnier :

- Qui-suis-je ?



©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Dim 9 Oct - 1:30

Une jeune fille comme les autres


[Musique d'ambiance]

Préférant changer de posture, le fils de Sparda laissa tombé ses bras vers le long de ses jambes, tandis qu'il regardait d'un air intéressé, les gestes de la jeune inconnue. Mimant des mouvements d'une danseuse, elle fit un tour complet sur elle même, laissant Dante apercevoir des signes étranges sur sa peau finement bronzée. Des symboles qu'il n'avait jamais vu jusqu'ici, des symboles religieux peut être ? Lui-même ne savait la réponse pour le moment, il s'amusa à observé une petite demoiselle pleine de vie.

- C'est que vous n'avez pas vu encore assez loin !

Répliquant à sa remarque, l'inconnue laissa échappé un doux sourire sur ses fines lèvres. Voyant cela, le demi-démon ne put qu'à son tour, lui répondre par un petit rire en coin. Il est vrai qu'elle touchait un bon point, le devil hunter avait beaucoup voyagé, mais n'avait put rencontré d'autre races humanoïdes, comme les elfes ou les nains. Il avait entendu une fois, qu'il était si rare d'en voir, que beaucoup d'hommes mouraient sans en avoir rencontré un au cours de leurs vies.
La diversité était plus grande sur Kosaten, que dans son propre monde après tout.

- Il est vrai que mon corps est bien différent de ce que vous avez dût avoir l'habitude de voir... Et pourtant, je suis persuadée d'être ici depuis plus longtemps que vous !

Était-ce une déclaration ? Savait-elle que le chasseur de démons était un homme, qui n'était pas originaire de ce monde ? Ou tout simplement, que la jeune fille ne soit pas aussi "enfantine" que son enveloppe physique laissait paraître ? Le fils de Sparda était bien plus intrigué par l'enfant, au fur et à mesure de leurs interactions communes. Pas encore assez pour croire qu'elle soit une pseudo personne importante, mais assez pour que son intérêt soit plus grand vis à vis d'elle.

Avançant de quelques pas vers l'extérieur du champs de vision de Dante, elle revint de suite, avec une  nonchalance particulière, déclarant qu'elle était bien plus qu'une gamine quelque peu étrange. Pouvoirs, dons uniques bien particulier, des capacités rares en somme, bien plus rare que le demi-démon pouvait présagé.

- Qui-suis-je ?

Interloquer par cette interrogation, le devil hunter ne pouvait réellement formulé une réponse concrète, vu que la plupart de sa vie sur Kosaten, se révélait être un voyage perpétuel en quête de réponses.
Voulant tenté sa chance, parce qu'il trouvait cela comique, il laissa la première réponse s'échappé de son esprit.

- La femme de l'empereur ?



©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Dim 9 Oct - 13:32



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika


Musique




Ce fut en écarquillant ses yeux de rubis que l'être à l'apparence d'une jeune fille incandescente réagit à l'hypothèse qui semblait avoir germée dans l'esprit de cet homme. La femme de l'estimée Hanja, de l'empereur de l'empire du sud... Cela aurait fait d'elle la véritable impératrice ! Non non... Certes, elle ne pouvait pas nier disposée d'un lien privilégié et assez étroit avec le dirigeant, mais de là à considérer qu'elle... Non, simplement non.

Mais de tels mots, prononcés par ce monsieur derrière les barreaux, avait eu le mérite de faire gonfler ses joues, et de la faire pouffer de rire... D'une manière étouffée, bien entendu, il ne fallait pas qu'elle réveille tous les hommes à cotés d'elles, ou pire, que cela ramène la garde et qu'elle soit une nouvelle fois confinée à rester dans ses quartiers.

Elle pencha après plusieurs secondes la tête, alors qu'un grand sourire enfantin et joueur transparaissait sur ses lèvres. Son esprit, éclairé et amusé, ne travaillait qu'à répondre pour cet individu, qui avait fait l'une des plus grandes confusions de l'histoire du palais ! Bon, il y en avait d'autres, comme la fois où des servantes du palais s'étaient trompées de pièce, où elles devaient faire le ménage, tombant selon les mythes les plus secrets du palais lors d'une..."réunion" entre ambassadeurs. Mais les rares à savoir ce qui s'était réellement passé cette journée là étaient muet comme des tombes, si bien que même les murs étaient de meilleurs informateurs...

- Trouvez-vous vraiment que M. Hanja aurait de telles relations avec moi ?

Ironique, n'est-ce-pas ? Elle ne répondrait en tout cas pas à cette question, ne précisant pas plus de détails sur ce point, que ces derniers soient vrais ou faux. Ce qui était dans les murs du château, restait dans les murs du château.

- N'avez-vous pas entendu parler de ces êtres rivalisant avec l'omniscience, capable de voir et d'entendre à travers le monde de Kosaten ? Ou bien est-ce mon apparence qui vous a retirer cette idée de la tête.


Faisant une nouvelle fois quelques petits pas agiles, comme une danseuse contrainte à un second rôle, elle finit par une nouvelle fois se pencher en avant, montrant à travers ses deux yeux une malice et une intelligence rare.

- Je ne vais pas cacher cela plus longtemps, ma présence ici étant déjà... Peu commune. Je suis l'oracle de la nation dont vous êtes le prisonnier. Et vous, monsieur le détenu... Qui êtes-vous ? Un envoyé de Fuyu, ou de Long ?

Elle connaissait déjà ce point à vrai dire, forte de déductions simples et de quelques informations supplémentaire, dont son simple statut était la source.



©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Sam 22 Oct - 19:26

Mensonge ou vérité ?


[Musique d'ambiance]

Il n'y avait pas à dire, le fils de Sparda avait un certain talent dans l'art de l'éloquence. Provocation ou humour, on pouvait bien dire qu'il savait exprimer où et quand, ses phrases parfois amusantes. Et en ce moment, sa maîtrise des mots jouait un beau tour à la jeune demoiselle devant sa cage de métal. Les joues gonflées, sa frêle main devant sa bouche, l'enfant laissa son rire s'envolé, résonnant avec les murs de pierre de la prison, mais contrôlé pour ne pas attiré l'attention.

Questionnant à son tour sur le pourquoi d'une telle hypothèse, Dante ne put qu'exprimé son amusement, par un petit haussement de la voix. Bien sur qu'il se doutait bien qu'une enfant soit en couple avec un Empereur d'âge adulte, mais bon, parfois, faut bien avouer, que certaines questions se posent (N'es-ce pas les Lolicons ?)... Au moins, le demi-démon pouvait comprendre les préférences de Karui en matière de femme, m'enfin, il ne savait toujours pas si sa préférence était pour les types avec un bâton entre les jambes ou non.

- N'avez-vous pas entendu parler de ces êtres rivalisant avec l'omniscience, capable de voir et d'entendre à travers le monde de Kosaten ? Ou bien est-ce mon apparence qui vous a retirer cette idée de la tête.


Ne pouvant pas répondre, le devil hunter effectua seulement un "non" de la tête. Le fait est, est qu'il parcourt les zones sans rencontré du monde, rare étaient les jours où lui et Chacha allaient dans une auberge pour se restauré. Entre éviter les patrouilles des pays du Serpent en traversant montagnes et forêt, puis ensuite, esquivé celles de Seika en traversant celui-ci par le désert, sans utilisé la route ouverte par les deux héros de Seika : Geleerde et Schneiden... La rencontre avec le peuple se faisaient rare.

Se mettant de nouveau avec des petits pas de danse, la petite termina de nouveau sa comédie en se penchant en avant, laissant ses yeux miroité devant le fils de Sparda.

- Je ne vais pas cacher cela plus longtemps, ma présence ici étant déjà... Peu commune. Je suis l'oracle de la nation dont vous êtes le prisonnier. Et vous, monsieur le détenu... Qui êtes-vous ? Un envoyé de Fuyu, ou de Long ?

Révélant son identité à Dante, les mots de la mystérieuse enfant, rendit perplexe ce dernier. Une plaisanterie ? Un jeu ? Une arrogante petite fille se donnant un pseudo rôle important ? Il ne pouvait savoir si cela était un mensonge. Après tout, nous pouvons tous raconté une fausse histoire ou ne pas dire la vérité à quelqu'un.

- L'oracle... Laissant échappé un soupir, il continua ;écoute petite, je peux comprendre que se donner de l'importance ou plaisanter est parfois amusant, mais tu ne devrais pas raconté des choses pareils, certains le prendraient mal.

Hein ? Il ne la croit pas ? Bien sur ! Cher lecteur, croyiez vous sérieusement à tout ce que l'on vous à racontez dans votre vie ? Pour le devil hunter, ce n'est pas le cas. Croire est une bonne chose... être naïf en est une autre.

- Je suis ici pour voir Karui en tant que personne, pas en tant qu'élu de la nation de Fuyu.

Ce soi-disant mensonge n'était pas drôle le fils de Sparda, mais pour resté poli, il répondit quand même à sa question.


©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Dim 23 Oct - 20:32



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika


Musique



L'être mystique, disposant de pouvoirs si prodigieux qu'elle devait passer toute sa vie sous une protection rapprochée et renforcée... D'un avantage qui pourrait et s'était montré décisif par le passé... D'une clairvoyance et d'une intelligence telle que de nombreux dignitaires venaient au palais uniquement pour apprendre si un mariage arrangé serait bénéfique pour la dynastie ou bien comment faire en sorte que les affaires soient florissantes... Bref, des questions intéressés par le bien être personnel dans la majeure partie des cas, mais bon, lorsque l'on avait besoin de la perception pour les grandes affaires de la nation, elle était l'une des premières consultées, et par des grands généraux, si ce n'était parfois l'estimé Hanja lui-même !

Bref, un être surpuissant ayant une importance grande dans la politique du pays malgré son implication discrète, ayant l'apparence d'une petite fille, ce qui bien évidement, ne passa pas aux yeux du prisonnier, qui après un soupir, douta très clairement de la condition de l'être orangé, qui fit la moue, un peu vexée de ne pas être prise au sérieux ! Mais ce n'était ni le premier, ni le dernier à la prendre de haut. Les apparences étaient trompeuses, elle le savait. Se serait-elle prise au sérieux si elle était confrontée à ça ? Peut-être que oui, peut-être que non...

Soufflant quelques secondes après avoir entendu les motivations du prisonnier, elle se prit néanmoins rapidement d'un sourire, moyennant bien entendu quelques tentatives de persuasion. Elle souhaitait en apprendre plus sur lui, mais elle n'allait pas lui demander directement. Après tout, après quelques heures des traitements obscurs et sombres que pratiquaient les geôliers, il était probable qu'il soit plus apte à communiquer sur ce qu'il voulait faire... Mais elle n'était pas aussi barbare, non. Et ce fut en penchant de nouveau la tête qu'elle répondit à cela :

- Je pourrais vous adresser le même reproche. Pensez-vous vraiment que M.Hanja prendra la peine de voir une simple personne ? Vous vous donnez trop d'importance... Ou vous plaisantez peut-être. Mais je ne le prendrais pas mal.

Elle afficha de nouveau un grand sourire, montrant que tout argument pouvait être retourné. Il pouvait être une simple personne aux cheveux pâles, comme elle une simple jeune fille à la peau colorée. Ou bien étaient-ils élu et oracle ? C'étaient à eux de décidés l'identité qu'ils souhaiteraient prendre... Et pour cela, elle se laissa tendre une perche en direction de celui dont les paroles ne seraient entendues que par ses geôliers.

- Mais... Il se pourrait qu'au milieu d'une discussion avec l'estimé empereur que je laisse glisser quelques paroles à son oreille... Qui ne seraient entendus que par lui et moi... Mais bon, que serait la parole d'une simple personne, rapportée par une simple jeune fille déambulant dans les allées du palais ?

Elle fit un petit tour sur elle même, avant de lentement se diriger vers la sortie du couloir, espérant au fond d'elle-même qu'il dévoilerait ses intentions à sa personne, à la fois par curiosité, mais aussi dans l'esprit de se mêler de quelques petites affaires. C'était quitte ou double pour le prisonnier.


©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Lun 31 Oct - 23:38

Silence

La carrure d'une personne est, et restera toujours un élément que l'Homme néglige rarement lors d'une relation, dans une simple discussion, ou dans ses premières rencontres. Le physique d'un individu, peut donné des éléments, parfois important. Gros et gras grâce à sa nourriture venant des plats de luxe, maigre et fin comme un pinçon pour montrer sa pauvreté, grand et musclé pour exprimé l'envie de devenir fort, de dépassé ses limites, ou tout simplement, pour gagner les faveurs d'une minette qui s'est logée dans le cœur d'un homme...
Multiples et variés ils sont, rarement ignorées le resteront. Cependant, une personne a beau avoir un corps défini par son train de vie, qu'il est forcément le même à l'intérieur. Un homme déformé, peut cacher un cœur aussi pur que du cristal, comme une demoiselle aux cheveux de feu, peut cacher une ignominie. "L'habit ne fait pas forcément le moine", une expression commune qui prend tout son sens lorsqu'on assimile réellement cette vérité.

Et c'est avec cette affirmation, que le fils de Sparda ne croyait pas un mot de ce que racontait la pseudo-oracle. Un soir comme les autres, dans une cellule, une petite vient pour "on ne sait pour quel raison" et raconte que sa divine personne n'est autre que l'oracle, une loli typique d'un manga shonen qui soit-disant, prédit l'avenir et la destinée des gens. Déjà que l’existence du destin soit toujours une question d'actualité de nos jours, alors en plus, dire qu'on est l'un des seuls capable "de le lire"... Avouer, cher lecteur, que c'est d'un cliché...
Certes, c'est inhabituel de voir une enfant avec une peau orange se promener dans une prison dans la nuit, mais ceci ne prouve pas cela. L'environnement de Kosaten a beau être différente, jusqu'à modifié la "normalité" que Dante avait sur son monde, il ne faut pas croire n'importe qui à tout bout de champs. Qui sait, un jour, ça sera peut être fatal...

Parlant ensuite de valeur sur la personne qu'était le demi-démon, ce dernier comprenait bien que sa propre vie n'avait pas assez de poids pour faire bouger l'empereur Karui. C'était même un fait. Cependant, il a tenté le coup en se faisant passer pour un messager de Sul Hei, s'étant même dévoilé en pleine rue. Chose qui l'amena dans une situation un peu plus confortable, mais pourtant, n'augmentant que peu les chances de voir Hanja, si celui-ci voulait évité un conflit diplomatique imaginaire...

Hélas, le fils de Sparda ne connaissait pas la situation actuel entre Fuyu et Seika... Il ne savait rien. Rien sur le fait que Zayro s'était rendu au dirigeant de l'empire des flammes, rien sur le fait qu'il fut sauvé par Long lui-même... Et surtout, rien sur le fait, que Karui avait ni plus ni moins, décider d'entrer en guerre. Au final, Dante n'en savait encore rien, mais il s'était mit dans une belle merde...

S'exprimant une nouvelle fois, le chasseur de démons laissa la pseudo-oracle dans son rôle "divin", sans réellement croire aux poids de chacun de ses mots. Limite, il pensait même, que celle-ci était atteinte de Chuunibyou*, ce qui est en soit, assez grave... Mais passons.

A la fin, il ne fit que se repositionné confortablement sur son tas de paille, attendant une chose, qu'il n'arrivera probablement pas... Car après tout : pourquoi raconter les raisons de sa venu, à une personne en qui on n'a pas confiance ?

Spoiler:
 

©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Mer 2 Nov - 10:31



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika



Devant le manque de réaction de l'individu qui, à la place de lui dire les véritables raisons de sa présence au sein du palais de Chikai, la jeune fille tourna talon, pour se rendre dans une autre aile du palais, et poursuivre sa ballade... En vérité, c'était ce qu'elle espérait faire croire au devil hunter, qu'elle s'était désintéressée de lui et que, maintenant, il allait être seul, perdant l'avantage d'être le centre d'intérêt de la jeune fille, et qu'il venait de louper une chance en or, une chance si grande qu'il aurait put communiquer avec rien que moins que l'empereur Hanja lui même !  A la place de quitter le couloir, l'être orangé s'était positionné à seulement quelques pas de là, hors du champ de vision de l'individu, pour observer et se délecter de sa réaction... Mais contrairement à ce qu'elle espérait, il resta silencieux...

Et c'est au bout de quelques minutes qu'elle revint, pour s'asseoir devant la cellule du prisonnier, affichant une mine renfermée et boudeuse. Oui, très clairement, posséder des pouvoirs immenses n'empêchait pas de faire la moue, comme elle venait de le prouver. Malheureusement, en revenant, elle avait dût céder une victoire au chasseur de démon... Mais s'il voulait des preuves... Alors il pourrait être servi... Et c'est en soupirant qu'elle reprit d'une voix assez basse, toujours un peu vexée, la parole :

- Vous n'êtes pas drôle, M.Vergil... Ou devrais-je dire... M. Dante ? Vous êtes intéressant, mais pas drôle...

Plongeant son regard dans celui du chasseur de démon, pendant qu'elle continuait à afficher son expression vexée dans son regard, avant de reprendre. S'il était aussi peu enclin à la croire, elle montrerait qu'elle en savait beaucoup plus qu'il ne le pensait... Et beaucoup sur lui...

- Depuis que vous êtes arrivés en ce monde, par l'intermédiaire du dragon, pensiez-vous échapper éternellement à ma vision ? Je sais que vous avez rencontré l'aventurière de la nature, nommée Nishiie, tout comme vous avez combattu aux cotés d'Ubiquitous, l'élue aux bras de fer.

La jeune fille, comme animée de toute ses connaissances, se releva, affichant non sans un froncement de sourcil l'inconscience de son interlocuteur :

- Pensiez-vous que comploter au milieu de notre nation serait passé inaperçu ? Pensiez-vous que venir ici alors qu'une nouvelle guerre ouverte s'est déclarée il y a peu était prudent ?

Soupirant une nouvelle fois, la jeune fille secoua la tête. Avait-elle placée en son interlocuteur trop d'espérance ? Ce n'était pas impossible. Les hommes de réflexion se faisaient bien rare, et il paraissait évident à son comportement qu'il était très loin d'en être un. Reprenant ses pas vers la sortie, elle comptait bien cette fois-ci partir du couloir, et ne pas attendre une réaction de son interlocuteur...



©MangaMultiverse


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Lun 7 Nov - 1:52

Preuves

[Musique d'ambiance]

Destiner et hasard, des mots simple à première vu, et pourtant, chacun possède un sens profond, un sens qui permet de mettre le doigt sur les avènements du futur. Tandis que l'un exprime le simple fait que chaque individu possède une route toute tracée dés sa naissance, l'autre, parle de moments qui n'avaient pu être prédis, limite, que chaque action, chaque seconde, possède un taux de réussite pour n'importe quel opportunité futur. Cela pourrait être n'importe quoi... De la simple découverte d'un chien abandonné, à la découverte de sa future amante. En faite, ces deux facteurs sont ceux à qui tout s'oppose, ils sont antagonistes l'un envers l'autre, tel des rivaux de longue date.

Cependant, il faut avouer, que parfois, on se demande si c'était réellement le cas. Si en faite, chaque être vivant inférieur à une entité supérieur, avait un chemin fait rien que pour lui, que toutes ses actions, toutes ses pensées, étaient écrite dans le marbre, par celui que l'on pourrait nommé : l'écrivain céleste.
Chose qui pourrait rebuté plus d'un, vu que le fait même d'être dirigé sans avoir donné son consentement, bafouerait la liberté de l'individu... Et pourtant, c'est une chose folle, mais non irréalisable.

D'ailleurs, qui nous dis que les réactions des deux protagonistes, n'étaient pas l'oeuvre des dieux ?

Croyant tout d'abord être tranquille après le départ de la pseudo-oracle, le fils de Sparda laissa échappé un soupir de soulagement. Lui qui s'attendait à des jérémiades d'une sale gosse, avait été en faite, épargné de ce futur si plausible. Mais bien entendu, tout cela n'allait pas resté comme ceci, l'enfant était têtue après tout...
Revenant après plusieurs minutes d'absences, faisant la moue avec ses joues légèrement enflées, l'enfant prit place de nouveau vers la cellule de Dante, avant de s'asseoir devant cette dernière. Se doutant qu'il allait peut être recevoir des plaintes envers l'orangée, il décida de prendre son mal en patience, puis ferma les yeux.

- Vous n'êtes pas drôle, M.Vergil... Ou devrais-je dire... M. Dante ? Vous êtes intéressant, mais pas drôle...

Le regard tantôt obstrué par l'obscurité de ses paupières, reprirent en l'espace d'une second, la lueur argenté qu'on connaissait. L'étonnement était à son rendez-vous. Le demi-démon, qui avait utilisé le nom de son frère défunt comme couverture en cas de problèmes, venait d'être appelé par son vrai prénom. Seul quelques personnes sur les doigts d'une main, connaissait sa véritable identité. L'un était partit au temple de Fenghuang, tandis que l'autre, continuait a préparé de futurs plans pour le développement de sa soi-disant paix dans le monde.
On pourrait dire donc, qu'il était presque impossible que quelqu'un d'autre ne le sache... A moins bien sur, si le juge des enfers ou le dieu de la paix, avait décider de divulgué des informations.

Soutenant la vu de l'enfant, le devil hunter était intérieurement, en pleine réflexion. Cependant, il ne laissa rien transparaître, ce n'était que son nom après tout.

- Depuis que vous êtes arrivés en ce monde, par l'intermédiaire du dragon, pensiez-vous échapper éternellement à ma vision ? Je sais que vous avez rencontré l'aventurière de la nature, nommée Nishiie, tout comme vous avez combattu aux cotés d'Ubiquitous, l'élue aux bras de fer.

Nishiie ? Ubiquitous ? Élue aux bras de fer ? Aventurière de la nature ? Ces noms faisait écho dans l'intellect du fils de Sparda. Il les avaient déjà rencontré, c'était une certitude, mais pour Dante, c'était des noms qui jouait plus dans la catégorie du "quelque chose de familier". C'était tout à fait naturel, le demi-démon avait rencontré Aki, il y a plus de deux ans déjà, tandis qu'avec Seryu, ils n'avaient que conversé très peu de temps, après un combat acharné contre l'oni de la forêt, cela faisait déjà plusieurs mois maintenant... Le devil hunter était certes intelligent, mais il n'avait pas non plus une mémoire d'éléphant pour chaque personne qu'il rencontrait.

- Pensiez-vous que comploter au milieu de notre nation serait passé inaperçu ? Pensiez-vous que venir ici alors qu'une nouvelle guerre ouverte s'est déclarée il y a peu était prudent ?

Achevant sa phrase avec un soupire, l’oracle commença à se diriger vers la sortit, alors que ses derniers mots laissaient le chasseur de démons en pleine stupeur. Il faut le dire, chaque informations donné par l'enfant étaient vrais pour la plupart. La rencontre avec les deux rousses, la discussion entre le fils de Sparda et les deux autres élus de Fuyu, son vrai nom... Tout ceci donnait du crédit à la jeune fille, chaque phrase lui donnait plus de poids à son encontre... Du moins, assez pour que Dante décide de continuer la conversation...

- Je n'étais pas eux... Enfin, seulement pour les informations dont ils disposaient.

Se référant à son instinct, le demi-démon laissa échappé quelques mots pour capté l'attention de l'enfant. Si elle était vraiment l'oracle, alors il continuerait, si tout ceci était faux, doublé d'un jeu d'acteur, il abandonnerait la conversation. Quitte ou double, quitte à perdre, au moins tenté le diable.


©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Jeu 10 Nov - 0:33



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika



Musique


Alors qu'elle s'avançait de quelques pas vers la sortie de la prison, le prisonnier, Dante ou Vergil de son nom, reprit enfin la parole, soufflant quelques mots. Peut-être tomberait-elle dans le panneau, et lui donnerait-elle un peu de crédit, ou bien peut-être qu'elle avait déjà depuis longtemps fait le deuil de cet homme qui ne lui aurait pas appris grand chose de plus... En tout cas, elle ne se laissa pas prendre facilement, telle une anguille, et souhaitait donner une sorte de leçon à cet individu... Une petite punition, pour ne pas l'avoir crû dès les premiers instants en quelque sorte. Après tout, elle n'allait pas se laisser faire...

Ne déroutant pas sa marche, la jeune fille continua jusqu'à sortir du couloir, pour s'asseoir sur le rebord d'une fenêtre, pendant de longues minutes, de longs instants où elle contempla les étoiles, les maisons et toutes les faibles lueurs de l'horizon. La nuit était calme, peut-être trop, mais... Elle était reposante. Un chat, dans l'une des rues qu'elle pouvait voir, était en train de faire sa toilette. De l'autre coté, quelques hommes un peu trop éméchés rentraient péniblement vers leurs habitats... Tout en armure, bien évidement. Les gardes de la cité se relâchant parfois un peu trop...

Et un oiseau. Un petit merle, de couleur sombre et au bec orangé, qui vint se posé sur la cuisse de la jeune et paisible jeune fille. Peut-être cherchait-il à mangé ? Peut-être voulait-il de la compagnie ? Elle n'en savait rien, mais elle se laissait quelques instants de repos, avant de, au bout d'une dizaine de minute, reprendre le chemin inverse, passant devant la cellule du prisonnier, avant de se tourner presque militairement d'un quart de tour.

- Vous avouerez tout de même qu'entre vos motivations et les faits, il y a plus d'une différence. Vous étiez avec eux, avec un homme s'en étant pris aux fondements de l'empire. Et je ne parle même pas du messager des enfers, une fierté toute particulière de votre nation.

La jeune fille se laissa aller à un soupir, avant de regarder vers le plafond, en espérant peut être une réponse des dieux sur ce point...

- Et dire que ce dernier était encore retenu ici il y a peu... Mais j'imagine que vous ne le saviez pas, ni même que la guerre était déclarée... Vous n'êtes pas si fou, non ?

L'être orangé s'était penchée en avant, arrivant presque aux barreaux qui retenait les cheveux pâles de l'individu ici. Après tout, la jeune fille savait bien des choses... L'arrestation de cet être, la manière dont il n'avait pas fait de grabuge, alors que sa puissance laissait clairement comprendre qu'il pouvait en causer... Mais était-il une menace ? Pour le pays ou bien pour elle ? Qui sait...

- Enoncez-moi maintenant pourquoi vous avez choisi délibérément de venir ici. Vous avez un message à donner, ou des questions à poser. Je le sais...



©MangaMultiverse

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 771
Yens : 3729
Date d'inscription : 17/04/2015
Age : 20

Progression
Niveau: 97
Nombre de topic terminé: 33
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Dante ▲ Professeur ▼

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Lun 21 Nov - 2:56

Partir et revenir


[Musique d'ambiance]

Partant sans crier gare, l'oracle de Seika sortit des quartiers d'isolements sans se retourner, sans s'arrêter. La situation était-elle que la miss commençait à s'ennuyer ? Ou bien qu'elle n'appréciait guère le fait qu'on ne la croît pas sur parole ? Mystère pour le fils de Sparda, qui après tout, faisait seulement ce qu'une autre personne lambda et sans informations ferait. Les Hommes ont parfois besoin plus que des paroles en l'air, afin de croire quelqu'un, et Dante ne se dérobait en aucuns cas à la réflexion. Un peu déçu de cette situation, le demi-démon recommença à trouvé une occupation, lui qui venait juste d'apprendre qu'une guerre allait éclaté, aurait bien voulu glaner un peu de savoir grâce à la visiteuse nocturne. Après tout, on parle d'un événement futur, pouvant ébranlé la situation de ce monde d'une façon irréversible.

Trouvant un yen de sa poche, il décida de jouer en la lançant avec le pouce, puis de l'attrapé avec une main, avant de posé la pièce sur le plat de l'autre. Un simple pile ou face en somme. Après tout, le chasseur de démons avait été priver de toutes ses armes et du reste. Les deux seules choses qu'il possédait en ce moment, était le cahier donner par Animus et cette monnaie, sauver miraculeusement de la fouille corporel. D'ailleurs, il ne pouvait rien faire de plus, sinon dormir... Au moins, le fils de Sparda pouvait remercie les runes anti-magie posé au niveau des barreaux de fer, utilisé sa magie lui était juste impossible, on pouvait dire que ce dernier avait les pieds et les poings liés.

Le flot temporel s'écoula, tel une rivière qui s'échappait vers le lac le plus proche, simplement et calmement. Dante qui jouait avec son bout de métal, s'en était lassé en un rien de temps et avait choisie l'option "regarder le plafond". Lui qui d'habitude s'occupait facilement, il trouvait l'attente inexorablement long, si seulement il avait un magazine comme Girls and Guns, là au moins, son attention aurait trouvé de l’intérêt... Mais rien, nada, que pouic. Autant attendre le déluge frappant Chikai, comme celui qui était encore là, quelques semaines plutôt. Pas de fenêtre, pas de lecture, rien de tout cela. Les paroles de l'enfant avait bien fait effet. Le demi-démon espérait secrètement que celle-ci revienne pour rentamé la discussion. Sans s'en rendre compte, le devil hunter était rentrer dans son jeu, et la petite leçon de l'oracle avait fait son effet. Pourtant, notre héros n'avait rien fait de blessant... Les caprices des jeunes filles, si je puis dire.

Gardant toujours la même posture allongée, le fils de Sparda fut surpris d'entendre des pas dans les cellules. Voyant que ce n'était ni plus ni moins que l'enfant à la peau orangé, Dante laissa échappé de façon inaudible, un soupir de soulagement. Il voulait évité que son amour propre soit toucher après tout, sans quoi, il perdrait la face.

Laissant la demoiselle s'exprimer pleinement, notre homme aux yeux gris releva quelques faits signer par ses compères. Zayro de nouveau libre, Rhada qui lance son assaut sur le temple,... Il fallait dire que ces deux là savaient mettre un bazar monstre type Fuyu. Meurtre de masse, destructions de temples et de villages ; chaque acte de Zayro ternissait à la réputation de la nation de Long. Chose logique d'une part, vu que le tyran Sul Hei n'avait daigné de faire quelque chose afin de l'arrêter. D'ailleurs, fait amusant, il était l'un des seuls élus à ne pas l'avoir rencontré, la divinité de la chance était avec le chasseur de démons dirait-on.

Cependant, le juge des enfers était une de ses connaissances. Lui l'ayant accueillit "à sa manière" le fils de Sparda dans ce monde, il lui avait fournit information et s'était battu à ses côtés lorsque les morts revenaient d'outre-tombe. On pouvait dire que Dante avait une sorte de dette envers lui, dette qu'il avait maintenant remboursé lors de leurs dernière rencontre. Si les deux venaient à se revoir, qui sait ce qu'il se passerait...

- On peut le dire ça comme ça. J'avais choisis Karui parce que je pensais à avoir plus de chances pour savoir ce que je voulais... Mais maintenant, une guerre arrive sans même que je m'en aperçoive, on peut dire que j'ai beaucoup de chance.

Riant d'un coup sec avec une pointe de moquerie, le descendant du seigneur de Fortuna sentait que la situation tournait en quelque chose de moins plaisant.

- Bon eh bien, j'ai fais tout ce chemin pour rien au final. Je devrais remercier Zayro pour sa charmante façon de faire avec Seika, ça permet de crée plus d'ennuie que d'en résoudre.

Messager des enfers, ce n'était pas une réputation bancale en faite.


©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   Jeu 1 Déc - 2:56



Le fils de Sparda et

l'Oracle de Seika


PNJ : Oracle
Nation : Seika



Musique


Empathique... Tel était le mot qui pouvait décrire le mieux l'état de l'être à la peau orangé. Après tout, elle avait en face d'elle un être dont les plans, dont les intentions avaient été chamboulées, bouleversées par les intentions d'un autre. Il y en avait tant, il y en avait partout, des êtres dans la misère, des êtres trahis... Au sein même des épais murs de la capitale Seikajin, tout n'était pas rose, comme cela semblait pourtant l'être pour les voyageurs qui entraient et sortaient sans arrêt de la ville... Qui se perdaient dans la riche cité...

Mais non, à la place que d'écouter et observer le monde, des aventures, des scènes de beuverie, de camaraderie, les rondes des gardes, le comportement des élus de sa nation, ceux qui étaient fidèles jusqu'au bout des ongles, ceux qui ne donnaient plus signes de vie, mais qui subsistaient malgré tout, loin des regards, loin de la civilisation... Elle savait, à vrai dire, où se trouvait les héros de sa nation, ceux dont le nom était entré dans la légende, mais qui semblaient avoir disparu... Elle voyait tout cela, et accompagnait de très loin toutes ces personnes de légendes... Mais il y avait aussi des êtres plus simples, beaucoup moins légendaires, aux particularités pourtant étranges... Elle s'était prise, pas plus tard qu'hier, à observer comment un Kitsune métamorphosé en humain se prenait à voler à l'étalage quelques fruits avec agilité... Et ce n'était même pas un élu !

Mais pour en revenir à cet être qui était actuellement le centre de son attention, cet être dont les plans avaient été renversés, qui se retrouvait dans une situation des plus difficiles, il fallait avouer que s'il trahissait habituellement une confiance en lui redoutable, les quelques révélations qu'il avait subit avait tôt fait de le prendre au dépourvu, le laissant dans une situation des plus cocasse, prisonnier et seul... Sans assistance... Toutefois, l'être voyant s'assit nonchalamment sur le sol, avant de pencher la tête, et de reprendre la discussion sur un rythme et un ton plus posé, plus calme.

- Il est en grande partie responsable de ce conflit. Maintenu sous une identité différente, celle de Kid Jinn, cherchant l'aide, tout comme vous, de l'estimé Hanja. Le destructeur d'Hibana s'est réveillé. La guerre est lancée... Et pour vous, il faut l'admettre... Cela ne présente pas de bonnes augures.

Penchant sa tête de l'autre coté alors qu'elle terminait ses mots, l'être à l'apparence juvénile posa ses mains en arrière, avant de lever son bras gauche, comme si elle pouvait toucher le plafond du bout de ses doigts, avant de tourner vers l'élu de Fuyu...

- Il est malheureusement peut probable que l'empereur ne cherche à vous recevoir... Il est actuellement plus qu'haineux envers les élus de Long tel que vous avec ce qu'il s'est déroulé récemment. Même s'il pouvait vous apporter réponse, il est trop tard maintenant... Mais il n'est pas le seul à le pouvoir. A vous de voir si vos questions peuvent être posées en ces lieux, en ma présence...





©MangaMultiverse
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: L'empereur millénaire, ou pas... ?   

Revenir en haut Aller en bas
L'empereur millénaire, ou pas... ?
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 40k Dust Contest, courses de motos au 41e Millénaire...
» {40k]En décembre au 41ème millénaire il n'y a que la guerre
» J'ai honte
» De la neige et du sang..
» Le Diplo : un numéro spécial intéressant!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.