Partagez | .
Les dangers nous entourent
Invité Invité

-



MessageSujet: Les dangers nous entourent   Ven 29 Avr - 2:20


Les dangers nous entourent
feat. Soi Fon & Aki

Adakor:
 

   J'avais fini par prendre réellement conscience du danger qui nous entourait et résultant des conséquences de ce voyant catastrophique, certaines décisions devaient être prises. La première étant de retourner au plus vite dans l'empire de Seika, nous y serions bien plus en sécurité qu'en territoires neutres! Deuxièmement, notre rencontre avec Zayro nous avait toutes deux, Adakor et moi-même, déstabilisé pour la suite des événements. Et c'était d'ailleurs, la principale raison pour laquelle on devait retourner à Seika.

   La protection d'Adakor passait avant tout le reste, ma connaissance vis-à-vis de cet étrange monde dans lequel j'errais sans réelle conviction jusqu'à maintenant... Je ne pouvais, désormais, plus faire comme si le monde et mes rencontres ne m'affectaient pas.  C'en était impossible et je le savais bien depuis le départ. Ne serait-ce qu'à mon tout premier jour en Kosaten, à Tokonatsu, beaucoup de choses s'étaient passées, bien des choix ont dû se faire. J'avais réussi à sauver des vies, mais il m'a fallu qu'une seule d'entre elles m'échappe de peu qu'elle avait fini par s'enfoncer dans les ténèbres qui furent sa tombe. Pareillement avec ma mésaventure au temple du soleil, où tout n'avait été que désastre et où mon inutilité avait fait rage. Avec Mwargi, dont le décès me hantait encore nuit et jour, j'aurais pu l'aider, faire quelque chose pour elle... Mourir à sa place! Mais finalement, rien n'allait dans ce sens et pleins d'autres malheurs s'étaient déroulés devant mes yeux, m'affectant, m'empoisonnant la vie et celle de ma petite qui voyageait avec moi...

   C'était pour cela que l'on rentrait chez.. Nous. Seika était notre direction, je dirais même mieux. Chikai était notre destination finale. Mais cette fois-ci, ma petite citrouille et moi-même étions accompagnées d'Aki et ses compagnons à quatre pattes. De très bonnes compagnies à mon goût et aussi celui d'Adakor. En plus de ne plus être que toutes les deux, je connaissais mieux ma collègue élue. Ou tout du moins, certaines de ses compétences. Elle était douée dans les soins et savait tirer à l'arc, qui plus est, elle était de nature sociable, elle donnait envie de la connaître mieux, de l'apprécier davantage... Je pouvais quasiment être persuadée qu'elle était mon amie, une véritable amie. Mais régulièrement, je tentais de cacher ces idées saugrenues qui pouvaient m’empêcher de vouloir un jour me séparer d'elle...

   Me séparer d'elle serait un bien trop gros mot... A vrai dire, je ne le voulais pas déjà, à l'origine. Depuis notre première discussion, mon premier regard posé sur elle.. Cette nuit passée ensemble à parler, à se découvrir et finalement espérer. Depuis ce soir-là, Aki avait intégré une place, dans mon for intérieur, qui dépassait l'entendement. Me séparer d'elle ne dépendant pas de mes envies, mais de mes besoins. Il le fallait, tout comme je devais faire ce choix d'une toute aussi grande importance. Celle de me séparer d'Adakor.

   Une fois arrivées à Chikai, j'irais voir l'empereur, je lui parlerais de mes aventures et de mon aventure sur Kosaten qui risquait de me mettre davantage en danger.. Et pour cela, il était urgent de laisser ma petite à Chikai! Dans un logement, le notre? Là où je pourrais la revoir lorsque je reviendrais de voyage.. Oui, c'est ce qu'il fallait que je fasse! Un logement pour nous deux, certes elle y serait seule la plupart du temps... Mais elle y serait en sécurité. Elle était jeune et avait encore tout pleins de choses à découvrir.. Mais dans les livres.

   Après un jour de marche, nous nous trouvions enfin à proximité d'une certaine civilisation. Aux premiers abords, les environs paraissaient calmes, mais on se rapprochait de la route, sortant de la forêt, plus le bruit s'intensifiait. On pouvait y voir un marché, plusieurs personnes hurlaient leurs marchandises, incitant de potentiels clients à venir dépenser leurs économies.
Ayant retrouvé certaines capacités d'antan, je chapardais quelques ingrédients pour la suite de notre route. Plus agile qu'à ma première et ma deuxième tentative, ce vol était finalement un franc succès ! Quelques herbes aromatisées, quelques pommes dans la besace et nous retrouvions à nouveau quelques ressources pour la suite du voyage.

   Espérant ne pas trop m'attarder trop longtemps dans les environs, j'observais les alentours, à l’affût d'un potentiel danger. Certains visages paraissaient sombres et sournois, d'autres plus abordables et envieux. Pourtant, une présence m’intriguait, une espèce d'aura s'émanait d'elle, une aura qui m'était familière. Quand je parlais d'aura, je parlais surtout de cette façon de marcher, d'avoir la tête bien droite et une allure gracieuse et élégante... Ce genre d'aura qui m'attirait, car elle reflétait celle qu'avaient mes parents à une époque lointaine de ma vie.
Sans prendre de réelles précautions, sans même poser un seul regard sur les jeunes femmes qui m'accompagnaient, je m'avançais dans la direction de cette personne. Je ne comptais pas lui parler, je voulais seulement me rapprocher, m'assurer que son aura n'avait rien d'autre de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Les dangers nous entourent   Sam 30 Avr - 3:35




Les dangers nous entourent



feat.Kachou et Soi Fon



Leur voyage avait juste débuté, donnant une impression d'irréalité à la Druidesse. Elle n'était plus seule et c'était bien étrange. Mais elle s'y était vite habituée aussi, d'une certaine manière, appréciant de plus en plus la compagnie de la jeune guerrière aux cheveux blancs. Depuis son arrivée en Kosaten, rien ne s'était passés comme la rouquine l'espérait. Lorsqu'elle avait voulus se lier avec quelqu'un, cela avait été souvent mille fois pire même.

Que ce soit son amie Fumiko qui disparaît soudainement ou encore les gens qu'elle avait beau implorer de revoir, quittes à les chercher aux quatre coins de Kosaten, et qui ne réaparassait finalement jamais. Elle finissait par regarder chaque seconde à ses côtés pour vérifier que Kachou y était toujours, craignant peut être que la jeune femme disparaisse soudainement. Avec elles une toute petite fille, au caractère somme toute agréable que Aki avait prise en affection, et c'était une belle petite troupe qui se profilait ainsi, trois humaines et deux boules de poils les suivants, cherchant à dormir et manger comme elle le pouvait, rigolant souvent, essayant d'oublier la rudesse d'un monde qui semblait rejeter tout ce qui pouvait lui arriver de bon.

Il n'était pas toujours facile de faire abstraction des regards noirs de certains natifs, et des souvenirs qui les blessaient l'une comme l'autre, mais chacune faisait comme elle le pouvait, et la présence de Adakor, petite figure innocente et joyeuse, blessée elle aussi par la cruauté de la vie et qui restait malgré tout debout, droite et fière les aidaient grandement dans cet objectif.

Ainsi, c'était une petite troupe assez particulière qui se promenait sur les routes marchandes des territoires neutres, en direction de Seika ou chacun avait quelque chose à faire. La Druidesse se délectait de l'atmosphère qui régnait autour d'elles. Constamment des caravanes qu'elles croisaient, les happants un temps dans l'agitation frénétique des transports de marchandises, les en éjectant quelques minutes plus tard, épuisées mais emplies d'odeurs et de couleurs uniques.

Selon la direction, chaque caravane transportait des mets ou des objets bien particuliers. Les caravanes en provenance de Seika arboraient les couleurs de nations, rouges et orangées, transportant épices multicolores et chaleureuses accompagnées de tentures chatoyantes. Celles de Minshu, aux couleurs plus neutres étaient beaucoup plus diversifiées, à la cuisine traditionnelle que Aki connaissait mieux, dans des jarres et des plat de bonne qualité. Les caravanes de Fuyu étaient beaucoup plus rares et n'arboraient que rarement les couleurs de leur pays, mais peut être n'était ce qu'une question de saison.

Alors qu'elles passaient à côté d'un étal dans un des villages qui bordait la route, Aki perçut un mouvement à sa droite. Une main furtive grappillant de quoi manger. La rouquine qui se voulait justicière s'apprêtait à saisir le bras coupable quand elle remarqua que celle ci appartenait à sa compagne de voyage. Elle s'apprêtait à lui en faire la remarque quand Kachou remarqua quelque chose d'étrange. En effet, une des femmes dans la foule n'émanait pas la même atmosphère que les autres personnes.

La remarque sur le vol de la guerrière se ferait pour plus tard, pour l'instant, même si l'aura ne semblait pas être assez puissante pour dégager un quelconque danger, la Druidesse s'interrogeait sur sa nature. Cette femme était elle une élue ? Si c'était le cas pourquoi ne pas entamer une petite discussion et partager leurs expériences ? Après tout, entre élus l'essentiel dans ce monde dangereux et sans pitié était de s'entraider. Et si c'en était une de Fuyu, une discussion pourrait toujours révéler quelques informations précieuses.

Après un regard vers Kachou qui était déjà partie en direction de la femme elle s'approcha à son tour, l'air légèrement méfiant mais assez désinvolte pour ne pas s'attirer des regards désapprobateurs des natifs qui gravitaient dans le village visiblement très peuplé, à se demander si elles n'avaient pas affaire là une toute petite fille.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les dangers nous entourent   Lun 9 Mai - 18:40


Shaolin Fon et Zérone
Les dangers nous entourent

L'état psychologique de Shaolin
Normale

Chronologie de Soi Fon •  à venir






Etat de Zérone
Joyeuse d'avoir un gros poisson à manger


Des nouvelles enfin ?


Shaolin Fon ne se faisait plus très discrète dans ce village où elle avait déjà intervenu une fois contre une attaque de bandits et surtout rencontrer différents élus dont cette femmme araignée qui lui avait emprunté son fidèle manteau blanc. Elle avait du en acheter un autre plus sombre afin de "paraître" plus normale au sein de cette ville mais les passants la reconnaissent, la shinigami était neutre à cette forme d'affection car elle avait fait son devoir.

Désirant avoir un peu de liberté la capitaine se permit de sortir du périmètre du village pour rejoindre les terres paysannes de la province ainsi que de nombreuses routes bondés de marchands en tous genre. Elle avait mal choisi son jour pour sortir car il s’agit d'un grand jour d'agitation. Grâce à sa maigre carrure, la capitaine se faufilait entre les passants sans les toucher ou même les frôler, une sorte d'exercice pour se permettre de retrouver ses capacités d'assassins et elle était fidèlement suivie de très prês par sa petite créature Zérone qui faisait comme sa maitresse.... Seulement les tentations pour la petite narcaguga en sentant l'odeur des divers poissons, morceaux de viandes la firent craqué et elle s’arrêta devant un stand de poissons frais, bavant à moitié et perdant de vue sa maîtresse.

Soi Fon continua sans se soucier de cette disparition qu'elle avait remarqué et continua de se faufiler avec simplicité. Elle ne trouvait aucun challenge à le faire, aucun élément nuisible qui pouvait la perturber et elle s’arrêta finalement proche d'un croisement. C'était le moment pour elle de rallier sa vilaine troupe en sifflant un son léger mais qui allait se faire entendre par Zérone qui commença à revenir en vitesse avec un beau saumon en bouche et les paroles du marchand criant au voleur. La créature passa entre de nombreuses jambes, certains sentaient les écailles du poissons d'autres les poils de la narcaguga....

La capitaine regarda en direction des sursauts pour la voir arriver à toute vitesse et elle la regarda sans rien dire tout en observant au loin la possibilité de voir le marchand, mais elle vit tout autre chose deux femmes aux allures typiquement non-Kosatienne. Des élus certainement qui allaient toutes les deux vers elle en plus et l'image de son corps disparut d'une vision normale. La shinigami avait utilisé son shunpo pour se faufiler à grande vitesse pour venir se planter quasiment à coté des deux élus, les bras croisés tout en prononçant calmement :

- Vos regards me pointaient un peu trop à mon goût sauf que vous n'êtes pas très discrètes. Vous devez être aussi des élus d'où cette intérêt pour moi.


C'est au même moment que Zérone approcha des deux autres femmes et au lieu de poser son poisson à coté de Soi Fon, sa maîtresse. La petite narcaguga le déposa sur les pieds d'Aki, la petite avait senti quelque chose de spécial : la Nature. La capitaine arqua un sourcil tout en parlant  avec calme :

- Elle semble vous aimer !


La discussion allait se poursuivre c'est sur mais sur quel sujet ? Soi Fon s'était coupé du monde pour s’entraîner depuis un long moment.
© Halloween


PS : Zerone est un bébé narcaguga inoffensif sauf au niveau de la kawaietude. Et elle a dépose un poisson bien frais sur tes pieds Aki.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Les dangers nous entourent   Mar 17 Mai - 17:20


Les dangers nous entourent
feat.Soi Fon & Aki

   J'avais eu du mal à me frayer un chemin jusqu'à la personne à la posture noble. Pour je ne sais quelle raison, j'avais espoir de rencontrer quelqu'un venant du même monde que le mien. Lorsque j'avais vu cette femme, je n'avais pensé à rien d'autre! Si elle venait, elle aussi, de Shiloa, je pourrais soulager mes peines et douleurs... J'étais convaincue que revoir quelqu'un de mon monde d'origine me ferait du bien, même si elle et moi ne nous connaissions pas, peu importait! Je n'étais pas venue seule! Une autre personne avait été attirée dans ce monde étrange et inquiétant!

   Enfin arrivée devant l'inconnue, je remarquais plusieurs choses, tout d'abord qu'Aki et Adakor m'avaient suivi et, en face de nous, la jeune brune nous observait. C'était d'ailleurs la première à parler. Sa voix claire et mature parvenait jusqu'à mes oreilles, j'en tressaillais légèrement, oubliant presque d'écouter ses paroles. Le son de sa voix me semblait plus intéressant... Peut-être était-ce le résultat de mes espérances. Malgré tout, je tentais de rester attentive à ses dires... Je n'avais compris que les dernières choses. Le regard porté sur Aki, elle venait de s'exclamait à son encontre. Interloquée et à moitié présente, je déposais moi aussi mon regard sur mon amie, mais une autre présence venait attirer mes yeux.

   Une sombre bestiole toute petite et mignonne se trouvait devant nous, pile aux pieds d'Aki, qui étaient recouverts d'un poisson frais. C'était alors que je reprenais le contrôle de mes oreilles et entendaient les sons qui nous entouraient. Des cris se faisaient entendre, alors retournant ma tête dans la direction de ces cris, je remarquais un homme portant un tablier blanc qui levait le bras dans notre direction. J'en concluais que la petite bestiole devait être originaire de ces ralages incessants, j'en ricanais légèrement et m'accroupissais en tendant la main pour la déposer sur sa petite tête d'animal.

- Tu sembles être une petite chipie..!

   Je me relevais lentement et redéposais mes yeux sur la jeune femme devant nous. Elle avait dit "aussi". Je pouvais supposer plusieurs choses, soit qu'elle avait rencontré un autre élu avant nous ou bien qu'elle en était une, elle aussi. Continuant de nager dans mes espoirs, j'affichais un sourire heureux et tendais la main dans sa direction.

- Je me prénomme Kachou.

- Ah d'accord! On se présente du coup?? Bah, bonjour alors! Moi c'est Adakor !

Adakor surgissant presque de nulle part, certainement vexée de passer inaperçue, elle s'était rapprochée de la bestiole noire et s'était accroupie pour tenter de la prendre dans ses bras pour la câliner.

- HAN REGARDE KACHOUUU!! REGARDE COMME ELLE EST TROOOOOOOOOOOOOOP MIGNONE!!! ON PEUT EN AVOIR UNE NOUS AUSSI!!??

- Tu veux déjà m'abandonner??

Après avoir dit cela, Adakor relevait sa tête dans ma direction en gonflant les joues pour tenter une attitude boudeuse.

- Mais non mais, comme ça on voyagera à trois!

Je soupirais légèrement.

- Tu oublies un peu Aki, Mizu et Mune...

- Mais non! Mais je veux dire qu-

- Adakor. Attends un peu s'il te plait.. On n'est pas toutes seules.

Se rappelant ce détail, ma petite protégée ramenait une main sur sa bouche et baissait la tête après s'être rendue compte qu'elle avait parlé bien trop fort lorsqu'elle s'était extasiée.
Soupirant une nouvelle fois et ricanais légèrement pour finalement reposer mon regard sur l'inconnue.

- Pardonnez ma curiosité mais... Ne seriez-vous pas originaire d'un lieu nommé Shiloa? Vous me semblez... Familière.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Les dangers nous entourent   Mar 17 Mai - 18:17




Les dangers nous entourent



feat.Kachou et Soi Fon



La femme que Kachou et Aki observaient les avaient visiblement remarqué. Elle était d'une grande rapidité et ne tarda pas à se faufiler au travers de la foule pour venir se planter devant elle, une lueur agacée dans le regard, les bras croisés. Elle semblait presque prête à les sermonner, comme si les deux jeunes femmes avaient fait quelque chose de mal en la regardant. Ce qu'elle ne tarda d'ailleurs pas à exprimer à sa manière, leur reprochant d'avoir des regards par trop insistant et les cataloguant tout de suite comme des élues. En ce sens elle était perspicace mais Aki n'appréciait pas trop de se voir reprocher quelque chose dont elle ne se sentait pas coupable. Elle allait rétorquer qu'elle était parfaitement en droit de regarder qui elle voulait dans la rue lorsqu'elle sentit un poids se poser sur le bout de ses pieds.

Baissant la tête elle vit tout de suite un poisson frais dégoulinant légèrement sur le bout de ses bottines, ainsi qu'une petite créatures à l'aspect d'un tout petit dragon qui la regardait avec un plaisir non dissimulé. Pour avoir souvent fréquenté des animaux, Aki ne s'interrogea pas longtemps sur la nature de l'acte de la petite créature et s'accroupit pour poser sa main sur la tête de la petite créature.

Merci beaucoup toi ! C'est vraiment très gentil, mais tu devrais le manger toi même ce poisson, il a l'air si délicieux !

Elle remarqua ensuite, en suivant le regard de Kachou, que le poissonnier semblait ne pas avoir donné son accord pour ce cadeau, et sourit face à la réaction de Kachou qui était on ne peut plus juste. Une vraie petite chipie en effet ! Elle ramassa le poisson et le tendit à la petite créature, attendant que celle ci le reprenne dans sa gueule avant de se diriger vers le poissonnier pour lui tendre une piécette.

Excusez moi monsieur ! Vous savez les animaux … parfois ils n'écoutent vraiment pas ce qu'on peut leur dire ! Tenez, es ce suffisant ?

ET BIEN C'EST SÛR QUE C'EST FACILE DE S'EXCUSER APRES COUP ! Et pour le temps que j'ai perdus à lui courir après, vous pouvez me payer peut être?

Cet homme en voulait visiblement plus, mais ce n'était pas dans l'habitude d'Aki que de donner à quelqu'un plus que ce qu'il méritait. Le règlement pour son poisson était juste, mais elle n'avait pas à payer la ridicule minute qu'il avait passé à hurler contre elle, ce serait une sacré injustice, pourquoi ne pas payer aux gens le temps qu'ils passaient à flâner dans les rues si c'était comme cela.

Non je ne peux pas, alors évitez d'en perdre plus encore et retournez à votre boutique.

Elle avait dit cela avec un grand sourire, convaincue que le marchand, conscient qu'il ne pouvait décemment pas demander plus, tournerait les talons. Et c'est bien ce qu'il fit, en grommelant mais serrant bien fort dans son poing l'unique pièce, rétribution pour son poisson. La rouquine revit alors au petit groupe, adressant un sourire à la créature comme à la jeune femme. Visiblement il s'était dit quelques petites choses entre temps, Kachou étant en discussion avec Adakor. Aki s'essuya la main sur son pantalon avant de la tendre à la jeune femme.

Quant à moi c'est Aki Nishiie ! Ravie de vous rencontrer ! Et vous, êtes vous également une élue ? Il semblerait à en voir l'étrange ami qui vous accompagne !

Ce disant elle adressa un clin d'oeil au dit ami et un sourire à ses deux créatures à elle, les deux petites boules de poils blanches qui étaient pour l'instant restées en retrait de la conversation. Mune, de loin le plus amical des deux, avait cependant fait quelques pas en avant, cherchant sans doute à comprendre ce qu'était cette étrange créature. Ami ou ennemi ? Animal parlant ou pas ? Intelligent ou pas ? Nombres de question que Mizu dédaignait avec vigueur.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Les dangers nous entourent   Lun 19 Sep - 19:30




Les dangers nous entourent



feat.Kachou et Soi Fon



La discussion entre les quatre jeunes femmes se poursuivit tranquillement. Kachou était toujours aussi méfiante que d'habitude, rien ne changeait dans ce côté de son caractère, et c'était mieux ainsi, c'était comme cela que Aki l'avait rencontré, puis croisée une deuxième fois en compagnie de Kamatari, et c'était son caractère, c'était ainsi que les deux jeunes femmes étaient devenues amies, même si ce mot pouvait paraître étrange dans un tel monde. Adakor quant à elle était toujours aussi joyeuse et pleine d'entrain, totalement captivée par la présence de cet espèce de dragon de compagnie qui avait prit la rouquine en affection, visiblement. En effet, il avait un petit côté attendrissant et mignon qui n'était pas pour déplaire à la guérisseuse. Celle ci souriait constamment depuis qu'elle avait commencé le voyage avec ses deux amies mais elle n'avait pas non plus envie de trop s'éterniser.

Elles étaient sur la route commerciale après tout, dans les territoires neutres. Ce n'était certes pas l'endroit le plus dangereux qu'elles auraient pus trouver pour s'arrêter, mais ce n'était pas non plus le plus agréable. Ici, dans ces endroits où aucuns élus n'étaient officiellement délégués par les dieux, il arrivait très souvent que les natifs aient pris ces ''envoyés'' en grippe et décident de les rejeter d'un bloc. La soigneuse ne se sentait pas vraiment chez elle ici, hormis quand elle passait du temps dans la forêt d'émeraude, puisqu'après tout, pour elle, toutes les forêts étaient plus ou moins un endroit qu'elle pouvait appeler ''chez-elle''. Bref, quoi qu'il en soit, elle avait hâte de continuer leur route vers le Sud et vers les territoires ensoleillés de Seika, leur destination finale étant la capitale cuisante de l'astre solaire ; Chikai.

Et bien ma foi … Ce n'est pas que votre compagnie nous est désagréable ou quoi que ce soit d'autre, mais nous avons une très longue route devant nous, des journées de voyages qui vont sans doute finir par nous lasser, alors … Je suis au regret de vous dire que nous allons vous quitter ici, vous et votre adorable bestiole. Excusez nous encore de vous avoir importunée, j'espère que nous nous recroiserons un jour sous de meilleurs auspices.

Parachevant son discours d'une légère courbette en avant, la Seikajin adressa un sourire de condoléance à leur interlocutrice et jeta un coup d'oeil vers ses compagnes de voyage pour voir si celles ci étaient d'accord avec sa décision. C'était visiblement le cas et leur départ se fit sans attendre, après cette rencontre fortuite. Au final, personne n'en savait vraiment plus sur qui ils avaient rencontré, même si cette étrangère saurait au moins leur nom à l'avenir, au moins si elle tentait de le retenir. Elle n'avait pas l'air d'avoir été hostile, mais son comportement n'avait pas non plus tenus de quelque chose d'amical, il s'agissait donc, aux yeux de l'élue du phénix, de quelqu'un qui lui semblait parfaitement neutre. Mais maintenant savoir si c'était une élue ou pas, d'où venait ce pouvoir qu'elle avait ressentis, comment elle s'appelait ou quel était le nom et l'espèce de son compagnon animal, c'était une autre question.

La compagnie composée de trois jeunes femmes, d'une renarde et d'un louveteau repartit donc gaiement, la joie au ventre, en direction de leur objectif. Le voyage fut long encore jusqu'à ce qu'elles pénètrent les terres brûlantes et ardentes de la nation du phénix qui était la leur, mais à aucun moment ils n'eurent à s'ennuyer ou à se lasser les uns des autres, tant la compagnie de chacun semblait parfaitement s'assortir avec les autres. Il n'y avait nul trajet plus agréable que celui que l'on faisait en compagnie d'une personne que l'on apprécie, nul moment plus appréciable que celui où l'on marche au côté de gens qui sont chers à nos cœurs et qui nous font sourire, qui nous feront sans doute rire toute notre vie, nul souvenir plus doux à se rappeler que celui d'un moment où l'on se contentait d'être, d'exister, et de profiter.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Les dangers nous entourent   

Revenir en haut Aller en bas
Les dangers nous entourent
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.