Partagez | .
A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]
Invité Invité

-



MessageSujet: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Mar 10 Mai - 16:53








“Tout salaire mérite travail.”
- Yvon Gattaz

     - C'est une plaisanterie...?

     Ram Fahrang pencha la tête sur le côté, un demi-sourire au visage. Si son expression était amusée, le marchand n'en restait pas moins très sérieux. L'exploratrice observa un instant l'homme d'un air incrédule, puis fixa de nouveau le parchemin qu'elle tenait entre les mains.

     - Qu'y a-t-il, ma chère? fit l'homme en levant une main innocente. Vous pensez-vous trop bonne pour ce travail?

     - Oui, répondit sèchement Lara, plongeant son regard dans celui de son employeur.

     Le commerçant émit un petit rire, visiblement peu impressionné par la colère montante de l'élue. Frappant lentement dans ses mains, il ne cessait de tanguer sur son siège, comme un spectateur amusé devant une scène de théâtre comique. L'effronté ne craignait pas les menaces, il était lui-même accompagné de gardes, aussi nombreux que ses domestiques.

     - Ce n'est pas ce que nous avions convenu, reprit l'intéressée, essayant d'obtenir un minimum de respect.

     - Et qu'avions-nous convenu, mademoiselle? rétorqua le marchand d'un air las. Je vous ai dis que je ne pouvais vous confier de poste à haute responsabilité en me basant simplement sur vos prétentions. Réalisez cette tâche avec succès, et nous rediscuterons de votre avancée.

     Lara fulminait, claquant le parchemin contre le bureau d'ébène. Tout ceci était pour elle une gigantesque insulte.

     - Ne faîtes pas l'enfant, dame Croft, ajouta l'homme à la tiare d'or. Si récupérer les possessions des morts vous révulse tant, c'est que vous vous êtes trompée de métier.

     - Ce n'est pas de l'archéologie, protesta la brune de plus belle. C'est du pillage pur et simple!

     - Comme vous y allez! soupira le commerçant. Tokonatsu se trouve encore sous plusieurs mètres de cendre et de poussière. Ses habitants sont partis, les autres sont morts. Par définition, les bâtiments abandonnés et ensevelis sont des ruines, et les ruines sont sous ma juridiction.

     L'aventurière grinça des dents. Cette mission, si l'on pouvait l'appeler ainsi, était moralement très discutable. Ram Fahrang connaissait ses droits, et savait aussi profiter du moindre vide juridique pour grappiller quelques yens supplémentaires. Il possédait des droits sur les ruines et les trésors enfouis, ce qui était le cas d'une grande partie de Tokonatsu. Les manifestations volcaniques avaient laissé derrière elle une ville fantôme.
     Naturellement, le marchand n'était pas autorisé à aller se servir dans les maisons des autres, mais cela ne s'appliquait qu'aux demeures habitées, et dont les propriétaires étaient encore en vie. Les réfugié ayant fuit leur village, plusieurs quartiers de Tokonatsu correspondaient maintenant à la définition de "ruines", et étaient donc exploitables par les excavateurs peu scrupuleux comme Pokhun Ram Fahrang.

     - Si vous n'y allez pas, ma chère, quelqu'un d'autre s'en chargera. Mais je ne vous cache pas que je m'attendais à quelqu'un de plus dégourdi... fit l'homme en tendant sa main pour récupérer le papier.

     D'un geste, Lara vint récupérer le parchemin, avant même que les doigts richement ornés du négociant ne l'atteignent. Affichant de nouveau un sourire, il se réinstalla dans son siège, les coudes posés sur le bureau.

     - Vous faîtes le bon choix. Je comprends votre réaction, mais vous devez aussi comprendre ma position, reprit-il d'un ton d'aristocrate. Rassurez-vous, je vous laisse en charge de l'expédition. L'annonce a déjà circulé en ville, vous devriez trouver les volontaires sur la grande place du quartier nord. Mon assistant vous guidera sur place.

     Sur ces paroles, Ram Fahrang claqua des doigts, et un serviteur s'approcha d'eux avec une bourse sur un plateau. A en juger par les tintements métalliques qui en émanaient, il devait y avoir là une bonne quantité d'argent.

     - Voici de quoi payer vos employés, dame Croft, fit-il en désignant le sac. Si tout se déroule comme prévu, une quantité similaire vous sera remise à votre retour. D'ici-là, rappelez-vous: si la situation venait à s'envenimer, je ne vous connais pas...!

     Lara posa sur le commerçant un regard noir. Elle n'aimait pas qu'on se serve d'elle de la sorte, sachant que son employeur ne prenait aucun risque dans l'affaire. D'un autre côté, le Seikajin était en son droit, et elle n'avait pas vraiment le choix.

     - Vous êtes un homme téméraire, seigneur Ram Fahrang, constata-t-elle d'un ton glacial. Ne craignez-vous pas de faire un faux-pas un jour?

     Toujours souriant, Pokhun écarta les bras, démontrant sa parfaite confiance en lui-même.

     - Ne fait aucun faux-pas celui qui connait la danse...! railla-t-il.

---

     Lara sortit hors de la demeure du marchand. C'était une crapule, cela allait sans dire, mais elle ne pouvait nier son adresse en matière de juridique. Dans un sens, l'homme payait certainement un impôt sur toutes les marchandises qui circulaient dans ses entrepôts. L'empire lui-même ne devait pas être étranger à ses petites affaires.
     Prenant la direction du quartier indiqué, l'anglaise prit le temps de relire le parchemin. Le contrat était précis et direct, sans pour autant révéler la moindre information sur son auteur. Elle avait également reçu une carte de Tokonatsu, les lieux à fouiller étant indiqués. Le commerçant ne faisait pas les choses à moitié.
     Restait à voir qui avait répondu à l'annonce qu'il avait publié...

INFORMATIONS RP:
 







Dernière édition par Lara Croft le Lun 4 Juil - 23:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Mar 10 Mai - 18:30




A la sueur de ton front



feat.Lara, Kachou, Seryu et Akira



Chikai était une grande ville, et y passer un mois pour l'explorer et tenter de communiquer avec ses hautes sphères était loin d'être du temps perdus. C'est donc dans ce but qu'après sa séparation avec le petit groupe qu'elle formait avec Kachou, qu'elle avait choisis de rester pour une durée indéterminée dans la capitale. Elle avait commencé par fouiller les moindre recoins pour retenir la cartographie de la ville le plus précisément possible dans son esprit, puis elle avait choisis une auberge peu coûteuse pour s'établir durant le temps qu'elle passerait dans les rues bondées.

Le temps passant, elle finit par connaître par cœur la moindre ruelle de la capitale, aussi incroyable que cela puisse paraître pour une ville de cette taille. A force de se balader tout les jours, de refaire mentalement tout les plans de la ville qu'elle avait pus apercevoir, elle connaissait le tout par cœur en deux semaines. Elle entreprit ensuite de nouer des relations plus étroites avec les gens qu'elle croisait dans la capitale, histoire de se faire un nom, la mésaventure aux portes de la capitale lui avait servis de leçon, elle n'était pas encore assez connue à Seika.

Elle rendit donc le plus service possible aux gens qu'elle croisait, aidant également les religieux ou les gardes à faire régner l'ordre contre des voleur un peu idiots parfois. Cela animait grandement ses journées et lui attirait assez de remerciements pour gonfler son ego. Les sourires appréciateurs la rendaient fière et heureuse, comme un paon se pavanant devant des femelles, en réalité une petite idiote qui avait l'impression d'avoir de l'importance.

Mais visiblement, d'une manière ou d'une autre, ses bienfaits tout relatifs avaient considérablement servis son image et elle n'était plus regardé de travers, malgré la connaissance de son statut d'élu. Cependant, au bout de deux autres semaines de ce traitement elle se rendit compte que sa bourse qui jusqu'ici avait été gardée pleine par sa vie sobre et tranquille avait pâtis de son mode de vie bien plus luxueux. L'auberge et les repas tout le temps avait finis par alléger considérablement son petit pactole, d'autant plus qu'elle n'avait rien gagné durant tout ce temps, il allait donc falloir trouver de quoi remplumer la bestiole avant de reprendre le voyage.

C'est une annonce qui finit par attirer son attention à ce propos. Un tract volant en réalité, qui venait d'être lancé à terre par un passant. Alors que Aki s'apprêtait à réprimander le concitoyen négligeant, elle jeta un coup d'oeil sur le tract qui capta son intérêt, en oubliant parfaitement le jeune homme qui était partis depuis longtemps.

L.a personne qui avait rédigé ce tract proposait un emploi, enfin plutôt une sorte de mission plus que correctement rémunérée. Il était demandé d'être en bonne condition physique, ce que la Nishiie pensait avoir largement assez. Le rendez vous n'était que dans quelques heures, soit quand le soleil n'aurait que commencé sa course, et il était à l'opposé de la ville. A en croire la teneur du message, il s'agirait sans doute de quitter l'enceinte de la capitale, peut être pour quelques jours.

Afin de prévenir n'importe quelle situation, la rouquine se précipita donc à l'auberge où elle avait stocké ses affaires et en sortit tout autant pressée, déposant les dernières pièces qu'il lui restait sur le comptoir pour régler les dernières nuits qu'elle avait passé dans la chambre. Elle courrait dans les rues, espérant que lorsqu'elle arriverait il ne serait pas trop tard et que personne n'aurait pris le travail à sa place.

Se ruant donc vers l'enceinte nord de Chikai, elle se sentit légèrement nostalgique à quitter Chikai et cette auberge conviviale où elle avait presque finis par se sentir chez elle. Cependant reprendre le chemin de l'aventure et des péripéties, ressortir sa bouille et celles de ses deux amis à fourrures hors de la densité humaine lui faisait aussi un grand bien. Lorsqu'elle atteins la sortie de Chikai, un petit attroupement y était déjà, peut être pouvait on être plusieurs pour cet emploi. La rouquine se dirigea donc vers la petite dizaine de personnes qui se trouvaient là, cherchant à retrouver la personne qui serait son employeur.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Mer 11 Mai - 12:15


A la sueur de ton front [Partie I]
feat.Lara, Aki, Seryu & Akira Uchiwa

   Après notre rencontre avec le nouvel élu Natsu, Adakor et moi avions parcouru toute la capitale. Tout d'abord, j'avais demandé une rencontre avec l'empereur de Seika, Karui Hanja. En attendant cette entrevue, ma petite protégée et moi avions donc parcouru Chikai. Nous avions découvert plusieurs auberges, regardé certaines annonces concernant la capitale... J'attendais de voir comment j'allais pouvoir me débrouiller le temps que je puisse rencontrer l'empereur. Heureusement pour nous, l'auberge où j'avais déjà eu l'occasion de loger était en rénovation et nous permettait de loger à nouveau chez eux en échange de coup de main en cuisine et en rénovation du lieu de travail.
Pendant une semaine, Adakor et moi avions aidé en échange du logement, mais je ne me reposais pas sur mes lauriers! J'avais eu le temps de trouver une école pour que ma petite étudie à Chikai. Je ne devais plus l'emmener avec moi en voyage, tout du moins, pas de suite, pas tant que Zayro restait en vie... La vie, à l'extérieur de ces portes, était bien trop dangereuse.

   Au bout d'une semaine, Adakor avait finalement intégré une école pour son niveau actuel. Elle avait réappris les bases avec certains cours particuliers donnés par le gérant de l'auberge, et elle s'en sortait suffisamment bien, pour faire sa rentrée scolaire dans une des écoles de Seika. En retournant vers l'auberge, à la fin de cette même semaine, j'étais retournée près du tableau d'affichage en espérant trouver quelque chose qui m'occuperait plus que ce quotidien ennuyeux. Je n'avais jamais logé au même endroit aussi longtemps, même dans mon ancien monde, je logeais à différents endroits pour m’empêcher d'être repérable. Être une clandestine ne m'avait jamais gêné et j'avais fini par en prendre l'habitude.
Observant les annonces affichées sur le tableau, je remarquais une affiche très intéressante à mon goût!

- Ils recherchent des personnes en bonne condition physique..? Il va y avoir beaucoup de monde....

Mais bon, au moins, je ne vais pas rester à Chikai si je suis prise! Sortir de ces portes me fera du bien.. Il ne faut pas que je me laisse trop influencer par la crainte de rencontrer un ennemi... Je suis devenue plus puissante depuis! Puis de toute manière, je vais avoir besoin de me faire connaitre davantage à Chikai, en tant qu'élue. Donc je vais y aller.

   Sur cette pensée, j'étais retournée à l'auberge, j'ai discuté de cette opportunité avec Adakor, elle était déçue de savoir que je m'en allais, la laissant seule avec les gérants de l'auberge.. Mais elle était pour, elle ne voulait pas m’empêcher de faire mon devoir d'élue. J'en ai donc parlé avec les gérants, ils étaient prêts à garder Adakor encore un moment, le temps que je revienne, pour qu'elle puisse continuer d'aller à ses cours.
Heureuse que tout se passait bien, la semaine s'était passée rapidement et lorsque le jour du rendez-vous était enfin là, je préparais mes affaires. Avant de partir, j'avais accompagné Adakor jusqu'aux portes de son école, nous nous disions au revoir... C'était la première fois que nous allions nous séparer si longtemps et cela nous rendait nerveuses, ma petite et moi-même.

Tout va bien se passer... C'est bon.. Toute façon, on sait se gérer puis ce n'est qu'un simple travail!

   Abandonnant enfin ma petite là où elle devait être, j'allais en direction des portes de la ville à grands pas. Finalement, lorsque j'arrivais enfin à destination au bout de quelques minutes, je remarquais des dizaines de personnes dé la crainte déjà présentes... J'étais partagée entre l'excitation et la crainte de ne pas être prise pour ce travail.
Alors que j'observais de loin chaque personne présentes, j'avais aperçu une chevelure dont je reconnaissais son appartenance! Après avoir voyagé un bon moment en sa compagnie, je ne pouvais pas ne pas la reconnaître, en plus de cela.. Elle était ce genre de personne que l'on pouvait tout bonnement appeler "amie".

   Je décidais de me rapprocher de l'attroupement des natifs, pour pouvoir m'assurer que c'était bien d'Aki dont j'avais reconnu la couleur des cheveux. Passant derrière une jeune femme, puis un vieil homme.. Je zigzaguais entre les personnes déjà présentes et j'arrivais finalement devant la rouquine. C'était bel et bien elle.
J'affichais un grand sourire et m'avançais rapidement à sa rencontre.

- Aki! Tu es là toi aussi? Si je m'y attendais... J'espère que tu vas bien! Ca doit bien faire deux semaines... Dans tous les cas, je suis heureuse de te voir ici. Espérons être prise, l'annonce m'avait l'air intéressante! Nous serons surement les seules élues.. En tout cas, je n'ai vu personne qui en a l'apparence ou le langage, jusqu'à maintenant. A moins que d'autres arriveront encore après..? On verra bien, héhé.

   Soulagée de revoir la rouquine pour qui j'avais développé un lien amical, je pouvais  décontracter certains de mes muscles bien trop tendus, causés par le stress d'abandonner ma petite protégée et de partir en voyage avec des inconnus. Moi qui, jusqu'à maintenant, n'avait voyagé qu'en compagnie d'Adakor et en partie avec Aki. La voir parmi ce groupe de personnes m'avait soulagé de ce poids désagréable...

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Mer 11 Mai - 16:09






Who am I ?

Âge : 21 ans
Ce à quoi je ressemble : Bel homme maigre, brun aux yeux bleu
Où se trouve mon sceau : Sur le dos de ma main droite
Position actuelle : Seika - Chikai /span>
Objectifs du RP : Participer à un travail rénuméré afin d'obtenir de quoi vivre.




A la sueur de ton front
Feat.Lara, Aki, Kachou et Seryu.

Je sortis tranquillement de mon lit, encore baillant. J'avais toujours eu du mal avec les réveils, mais c'était encore pire depuis que j'étais sur Kosaten : dormant essentiellement dans des villes et des villages, il n'y avait aucun animal pour me réveiller comme lorsque j'étais à la ferme : pas de poules ni ce coqs, pas de vaches à traire… Je me vêtis lentement de ma tenue habituelle avant de descendre de l'auberge. Je rendis les clés à l'aubergiste et me dirigeai en direction de la partie taverne afin de me restaurer.

Je repensais encore à ce que j'avais appris ces derniers mois, pensif. Tout c'était enchaîné si rapidement… J'ai appris que j'étais un Uchiha et on a tenté de m'emmener de force ; j'ai été aspiré vers un monde parallèle ; j'ai appris ce qu'étaient des élus – et en même temps j'ai découvert que j'en étais un – et rencontré un nombre plutôt important d'autres élus. Je me suis entraîné, j'ai fais le tour de Seika. Contrairement à ce que l'on pourrait croire vu de l'extérieur, j'étais ravis d'être ici. J'ai vécu les plus beaux mois de ma vie. Je me sentais enfin utile ici-bas !

Lorsque le serveur vint prendre ma commande, je lui demandais quelques pancakes sur place ainsi que des boulettes de riz à emporter. Effectivement, j'avais aperçu un tract il y a quelques jours et avais décidé d'aller voir ce qu'il en retournait : à la place nord de Chikai, non loin des portes de la ville, une troupe partira vers le milieu de la matinée. Une mission bien rémunérée. Entièrement sur les épaules de quelqu'un d'autres !

Le tract laissait entendre que si il y avait le moindres problème, c'était la personne en charge de l'expédition qui en portera la responsabilité. Pour résumé : je commence à ne plus avoir énormément de monnaie et une offre d'emploi apparaît, expliquant qu'en échange d'excavation et de transport de marchandises, je serais bien payé alors que si toute la mission rate, ce ne serait pas de ma faute. Que demander de plus ?

Puisque je n'étais pas sûr d'être dans une ville à l'heure du repas, j'avais donc commander quelques boulettes de riz pour le trajet. J'avais repris quelques kilos depuis que j'étais là, et heureusement vu le squelette que j'étais à mon arrivée ! Je reprenais du poil de la bête, et me jugeais dans les critères : effectivement, la seule contrainte vis à vis de l'annonce est qu'il fallait être en « bonne condition physique ».

Sortant enfin de l'auberge aux alentours de neuf heures selon l'emplacement du soleil – autrement dit plus ou moins une heure avant le départ – je fis un petit tour dans diverses boutiques afin d'être véritablement paré, achetant un sac – car oui, je n'avais pas encore de sac de voyage ! - que je remplis avec divers tenues ainsi que mes boulettes de riz emballé et mes armes ninjas avant de le mettre en bandoulière sur mon épaule.

Une fois arrivé sur la place, je constatais qu'une trentaine de personnes étaient présentes. Fouillant la foule du regard afin de voir si je ne connaissais pas quelqu'un, je vis une chevelure rousse dans la masse. Aki ! La jeune femme qui m'avait accueilli lors de mon arrivée à Kosaten ! Je constatais qu'une autre femme était à ses côtés. Ayant conservé les bases de la politesse, je pensais qu'il pouvait s'agit d'une autre connaissance d'Aki. Peut-être l'avait-elle accueillie, elle aussi ? Je décidais donc de les laisser discuter, décidant de les rejoindre une fois en route lorsqu'elles auront pu discuter un peu. M'adossant contre un mur, je décidais d'attendre qu'un événement quelconque se produise.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 645
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Jeu 12 Mai - 0:48



Nouveau Job ?
feat. Aki, Kachou, Lara & Akira
1

Chikai, la capitale du feu. Probablement la ville la plus belle du monde, avec ses couleurs rouges et or. Mais ce n'était pas pour la beauté de la ville que la justicière de Seika attendait. Elle avait demandé une audience auprès de l'empereur de Seika, Karui Hanja. Et maintenant, elle attendait la réponse, tout près de l'accès au palais impérial.

Il y avait plusieurs choses qui devaient d'être discutés avec le dirigeant de l'empire du flamboyant. C'était très important et elle espérait pouvoir régler ça rapidement, pour le bien de tous. C'est pourquoi elle attendait là, espérant voir revenir le messager qui était parti prévenir l'intendant de l'empereur. Le temps paru long et ce n'est qu'au bout d'une demi-heure qu'il revint, avec des nouvelles pas très bonnes.

- Miss Ubiquitous ! Je suis désolé, mais l'empereur est très occupé. Il ne pourra pas vous recevoir avant plusieurs semaines.

Plusieurs semaines ? C'était un peu décevant, mais elle n'y pouvait rien. Il lui fallait attendre, en espérant que ce délai ne serait pas trop dommageable.

- Très bien. Contactez-moi quand il se libérera.

La jaeger le salua avant de repartir, gardant pour elle son impatience. Elle se dirigea vers le centre de la ville dans le but de trouver une auberge dans laquelle passer ces quelques semaines d'attentes. Les rues n'étaient pas très fréquentés en cette matinée, ce qui permettait de remarquer pleinement l’excellent travail de reconstruction de la ville depuis l'ouverture des failles du royaume des morts. Les traces des combats n'étaient à présent plus visible.
C'était maintenant l'afflux de réfugiés suite aux réveils des volcans qui entachaient la ville. Mais ça, on y pouvait pas grand chose. C'était simplement la triste réalité.

En passant devant une auberge, elle remarqua une affiche qui lui attira l’œil. Il était indiqué une offre d'emploi un peu étrange. Cela parlait de transport de marchandise. Jusque là, rien de particulier, mais il était aussi indiqué qu'il y aurait des fouilles en dehors de la ville.

- Curieux...

C'était en effet curieux. Pourquoi des fouilles dans des temps si troublés, peu de temps après le réveil des volcans et l'attaque du temple de Seika ? Avait-on vraiment le temps de s'amuser à faire de l'archéologie ?
Elle décida d'aller vois d'elle-même de quoi il retournait. L'affiche indiquait que le départ se ferait dans environ une heure, donc d'ici jusqu'au portes de la ville, elle était encore dans les temps.

Arrivé au lieu de rendez-vous, elle se retrouva au milieu d'une trentaine de personnes en bonne condition physique. Aucun d'eux ne se démarquait vraiment, à l'exception d'une des femmes dont le visage lui était un peu familier. Mais elle n'arrivait pas vraiment à trouver d'où elle la connaissait. Aucun de ceux présent ne semblait en charge de l'expédition toutefois.
Elle s'approcha donc vers la jeune femme aux cheveux argentés pour en savoir un peu plus.

- Bonjour. Je m'appelle Seryu Ubiquitous, justicière au service de Seika. J'aimerais savoir de quoi il retourne ?, dit-elle en présentant l'affiche qui l'avait amené ici
Au passage, votre visage m'est vaguement familier ? Nous sommes-nous déjà rencontré ?



Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Jeu 12 Mai - 15:32






     Tandis que Lara marchait vers sa destination, elle fut très vite rattrapée par un jeune homme bronzé à la chevelure ondulée. Il lui signe avant de l'approcher, et avant même qu'il ait pu prononcer quoi que ce soit, l'anglaise se doutait de qui il s'agissait. Ce devait être l'un des hommes de Ram Fahrang, le guide dont il lui avait parlé plus tôt.
     Une fois son identité confirmée, l'homme s’attela à lui expliquer quelques détails concernant le déroulement de l'expédition. Que répondre en cas de contrôle, comment organiser les fouilles, combien d'employés engager... Ces sujets furent rapidement traités, et les points principaux furent éclairés avant même d'arriver sur la place.

     C'est une fois le lieu de rendez-vous atteint que Lara se figea, une expression incrédule sur le visage. Une trentaine de personnes se trouvait là: des gens ordinaires pour la plupart. Mais au milieu de cette petite masse se trouvait quelques tâches de couleurs vives qui lui étaient étrangement familières...

     - Si je m'attendais... fit l'exploratrice avec un sourire, reconnaissant ses comparses élues.

     - Des amies à vous? interrogea le guide, qui avait lui-même noté la singularité des trois femmes.

     - D'une certaine façon, répondit-elle. Plusieurs de ces jeunes femmes étaient présentes lors de l'attaque du Temple du Soleil. Seika leur doit beaucoup.

     Lara arqua tout de même un sourcil en apercevant un homme en habit blanc non loin d'elles. Il les observait à distance, et semblait lui-même en certain décalage avec les citadins habituels. Était-il lui aussi venu d'ailleurs...?

     - Vous devriez allez les accueillir, reprit le serviteur du marchand, interrompant le fil de ses pensées. Je vais me charger de sélectionner les candidats pour vous. Après cela, vous pourrez partir.

     La brune hocha la tête. L'expédition ne devait pas dépasser la vingtaine d'hommes, et surtout, aucun des employés ne devait être un réfugié de Tokonatsu. Une discrimination nécessaire, selon le guide, afin d'éviter que les hommes ne se rebellent en découvrant la teneur de l'emploi. C'est ainsi que, appelant les prétendants un à un, le guide leur posa un certain nombre de questions d'apparence innocente, notant les profils qui correspondaient et ceux qu'il valait mieux éviter.
     La londonienne laissa le serviteur à sa piteuse besogne. Elle était heureuse de ne pas avoir à faire ce genre de choses elle-même, mais avait tout de même l'impression d'avoir déjà les mains sales. Prenant des airs plus décontractés, elle avança vers les trois élues, ainsi que l'homme qui se trouvait un peu plus loin.

     - Je ne m'attendais pas vraiment à vous revoir ici, salua la Croft avec un demi-sourire. Nous n'avons pas vraiment eu le temps de parler pendant l'attaque... Mais si vous êtes là pour le travail, alors nous aurons tout le loisir de discuter en route.

     Elle adressa un hochement de tête à Kachou, qu'elle avait déjà rencontré par deux fois auparavant. Jamais dans les circonstances idéales, d'ailleurs, mais après l'avoir vu sauver des villageois comme elle l'avait fait, Lara lui vouait un peu plus de respect. Elle semblait très proche d'une femme portant une cicatrice sur le visage, dont l'apparence générale laissait deviner la nature spéciale. Quand à sa voisine rousse, l'archéologue l'avait vue se battre avec un arsenal plus qu'étrange, mais son nom lui était inconnu.

     - Je vous ai vue à l'oeuvre au temple, mais nous n'avons pas été présentées... fit-elle vers la concernée. Mon nom est Lara. Je serai la responsable de cette expédition. Ca ne devrait pas être très compliqué, vous verrez. Nous devrions être de retour dans trois jours.

     Pour le moment, l'anglaise préférait éviter de rentrer dans les détails. Il valait mieux attendre d'être sur la route pour cela, afin d'éviter que les passants ne diffusent de rumeur. Au lieu de cela, elle préféra orienter la conversation sur le garçon qui se tenait derrière elles.

     - Êtes-vous venus ensemble...? questionna-t-elle, ne sachant même pas si les trois élues avaient remarqué cette personne. Je ne pense pas vous avoir rencontré.

     Pendant que se tenaient les présentations dans le petit groupe, le guide poursuivait ses embauches. Il allait sans dire que les porteurs du sceau du Phénix étaient engagés d'office. Non loin, trois charrettes contenant du matériel d'excavation et des provisions se tenaient prêtes à être tirées par autant de zébus musclés. Le voyage n'allait plus tarder à commencer...
HRP:
 







Dernière édition par Lara Croft le Jeu 12 Mai - 15:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Jeu 12 Mai - 15:37




A la sueur de ton front



feat.Lara, Kachou, Seryu et Akira



La rouquine chercha aussitôt des yeux quelqu'un qu'elle connaissait. Après tout, cela faisait désormais un mois qu'elle était dans la ville, il y avait une forte probabilité de rencontrer dans ce groupe massif quelqu'un qu'elle avait déjà rencontré par le passé ! Mais au milieu des têtes chevelues et chauves, des hommes trop bien portants et des femmes ne répondant clairement pas à l'annonce, des peinturlurés et des très bronzés, des souriants et des renfrognés, il n'y avait aucun visage connus dans la foule.

Elle s'apprêtait donc à faire connaissance avec quelqu'un pour savoir si une personne dans la foule en connaissait un peu plus sur les travaux qu'ils allaient faire. Pour l'instant la Nishiie ne savait qu'une seule chose : il s'agirait de transport de marchandise, ce qui n'était clairement pas quelque chose qui pouvait sembler dangereux. Alors qu'elle se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir dire à l'inconnu qu'elle aborderait, un nouveau visage entra dans la foule, et celui ci, Aki le connaissait.

Les longs cheveux argentés qui flottaient légèrement sous la brise ne pouvaient appartenir qu'à une seule personne. Aki adressa donc un sourire rayonnant à la meilleure amie qu'elle avait en Kosaten. Celle ci l'avait bien évidemment reconnus et s'exclama aussi de contentement en observant la rouquine. Elle émettait également la possibilité qu'ils soient les seuls élus, ce qui du point de vue de la rouquine n'était pas forcément évident. Le travail encourageait pourtant les élus à venir, dans son optique de travail physique important.

Après tout, bien des élus n'avaient ni le physique ni la parole si atypique que ça, on pouvait prendre comme exemple Aki elle même qui ne dénaturait pas tellement l'apparence de la foule si on omettait ses cheveux roux. Mais en effet, elle ne ressentait pas d'autre Fluide que celui de Kachou et le sien propre, en conséquence il ne devait y avoir personne d'autres pour l'instant, cela pourrait toujours arriver cependant !

Je dirais même un mois !  A vrai dire je ne compte pas les jours mais ça fait un petit bout de temps ! Je suis ravie de te voir ici ! Qu'as tu fait pendant tout ce temps? Et où est Adakor ?

Après un autre sourire à son amie, elle balaya la foule en attendant sa réponse, et elle reconnut alors un autre visage. Il n'y avait pas à tortiller, elles n'étaient plus les seules élues du coin. Alors que la silhouette qui semblait pourtant les avoir vus s'éloignait de nouveau dans la foule, la rouquine tendit le bras le plus haut possible pour compenser sa petite taille et héla l'élu qu'elle avait rencontré il y avait de longs mois de cela.

Hey Akira ! Tu ne veux pas venir ?!

Espérant que le jeune homme les rejoindrait, ce ne fut pas le premier à rejoindre le petit groupe qu'elle formait déjà avec Kachou et les deux animaux qui la suivaient constamment. Cette personne ne lui était cependant pas connue, pour une fois. Elle possédait également des cheveux couleurs carottes (à croire que c'était le cas de tout les élus ou presque) et l'apparence de quelqu'un de puissant. Le Fluide qui émanait d'elle était au moins aussi puissant que celui de la Nishiie, ce qui l’interloqua, encore une élue ? Elle s'adressa à Kachou, pensant l'avoir déjà rencontré dans le passé. La rouquine qui voulait profiter de ce travail pour faire connaissance avec le maximum de personnes puissantes et influentes tandis sa main dans une optique de salutation des plus classiques.

Enchantée, je suis Aki Nishiie ! D'où penseriez vous connaître notre amie commune ?

Elle était après tout bien curieuse de savoir comment un tel groupe d'élus ayant chacun des liens précédents avait pus se retrouver aussi facilement. Etait ce une simple conséquence du hasard ? Entre temps une autre personne fit son apparition, et semblait aussi connaître les deux autres femmes, décidément c'était une mode ! Elle salua tout le monde et parla du temple du soleil ! Ah ! C'était donc là bas que tout c'était joué ! Elle fit un grand sourire à tout le monde, c'était normal que personne ne la reconnaisse dans ce cas là ! Elle était alors sous sa forme de dragon. Elle se tut tout de même, attendant de voir la tournure qu'allait prendre la conversation. La femme qui se nommait Lara était donc responsable de l'expédition ! Cela allait être l'occasion de lui poser quelques questions !

Alors vous êtes responsables de cette expédition ? Où allons nous plus exactement ? Ce serait utile de le savoir pour les provisions notamment, et aussi par pure curiosité !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Ven 13 Mai - 10:40


A la sueur de ton front
feat.Lara, Aki, Akira Uchiwa & Seryu

   Parmi cette grande foule, j'avais réussi à reconnaître celle qui est devenue ma première amie. Finalement, avoir passé tant de temps en sa compagnie, cela m'avait permis de la reconnaître même lorsque les conditions n'étaient pas favorables.. Même s'il est vrai que sa couleur de cheveux se distinguait de celle des natifs! Tout comme la mienne d'ailleurs... Ce qui avait d'ailleurs attiré l'oeil de pas mal de personnes.
Les natifs arrivés bien avant moi nous regardaient d'un œil curieux, soit de travers, soit d'excitation. Il était fort probable que parmi cette grande foule, beaucoup d'entre eux partageaient ou non des sentiments communs à l'encontre des élus! Mais cela ne m'inquiétait guère. Je n'étais pas là pour leur faire la morale, je n'en avais que faire.

   Aki était, elle aussi, heureuse de me revoir. Au moins, si j'avais des doutes sur notre amitié, elle pouvait bien disparaître désormais. Car elle aussi donnait l'impression de bien m'apprécier, puis si cela n'avait pas été le cas, je me serais retrouvée bien mal.. A considérer une personne comme une amie, tandis que de son côté, si ce n'était pas réciproque, je me serais retrouvée bien embêtée. Maintenant, je pouvais me soulager de ce genre de doutes, en partie tout du moins.
D'ailleurs, la rouquine portait un intérêt à ce que j'avais pu faire depuis notre séparation.

- Pas grand chose, avec Adakor, nous sommes restées à Chikai jusqu'à maintenant.. En réalité, j'attends un rendez-vous assez important et en attente d'avoir mon entrevue, j'ai scolarisé Adakor. Elle a suivi des cours, et même maintenant, elle est en cours, là! Du coup, je la laisse se débrouiller seule pour quelques jours! Et toi alors? Tu m'as l'air d'aller bien, tant mieux!

   Puis d'un coup, Aki levait un bras pour faire signe à une personne dont elle cita le nom : Akira. Curieuse par cette appellation, je me retournais pour diriger mon regard dans la direction de l'individu. Curieusement, je découvrais un jeune homme en retrait et qui portait un regard dans notre direction. Voulant faire bonne impression, j'inclinais la tête pour saluer le jeune homme accompagné d'un sourire.

N'oublions pas les bonnes manières.

   Je tressautais lorsqu'une voix féminine se faisait entendre très proche de nous. Tournant la tête rapidement dans cette autre direction, je reconnaissais vaguement la silhouette et le visage de cette femme. Elle n'avait pas réellement changé depuis la dernière et première fois que je l'avais vu. Nous n'avions jamais échangé de mots jusqu'à maintenant et étrangement, nous nous retrouvions au même endroit, pour une chose identique.
D'ailleurs, cette autre rouquine se présentait et réclamait des informations sur l'annonce du papier. A vrai dire, je n'en savais pas plus qu'elle et je ne voyais pas trop comment lui être utile.. Et avant même que je ne m'excuse auprès d'elle pour mon inutilité, elle avait enchaîné la discussion en se reportant sur moi.

Bonne mémoire celle-là... Pourtant, je n'avais pas fait grand chose au temple, à part trébucher et évacuer les gêneurs. Contrairement à elle, qui avait fait preuve d'une grande puissance. Elle est forte, vaut mieux pas l’énerver, elle. Faudra que je lui réclame quelques conseils, moi aussi je dois retrouver ma puissance d'avant. Et rapidement! Surtout qu'elle a dit être une justicière... Elle doit être importante à Seika, autant se rapprocher d'elle, je pourrais avoir plus de chance pour rencontrer l'empereur.

   Affichant un sourire passe-partout, je m'apprêtais à répondre à ses interrogations, mais Aki me devançait en se présentant, elle aussi. Elle renchérissait les interrogations en demandant d'où nous nous connaissions.. J'étouffais un bref rire et prenais enfin la parole.

- Enchantée mademoiselle Ubiquitous, je me nomme Kachou. Et effectivement, votre visage m'est, à moi aussi, familier. Je suis très heureuse de vous rencontrer, vous aviez fait preuv-

   Au lieu de terminer ma phrase, je restais étonnée sur cette nouvelle présence qui m'était aussi familière. Lara Croft se trouvait devant moi. Elle allait bien, elle n'était pas blessée, qui plus est, elle aussi m'avait reconnue. Elle ne m'avait pas oublié, malgré notre première rencontre qui avait été courte et sans réelle accroche étant donné notre brusque séparation. Elle avait aussi été présente lors de l'attaque du temple, cette femme s'était pris plusieurs attaques de grande puissance de plein fouet. Mais elle tenait encore debout! Elle avait dû être très chanceuse.. Dans tous les cas, j'étais soulagée de la voir en bonne santé.

   D'ailleurs, Lara avait mentionné un mot qui avait piqué ma curiosité. Travail. Elle avait l'air d'en connaître bien plus que nous à ce sujet. Son regard se posait sur moi, après avoir fait preuve de politesse auprès de nous toutes. Elle souriait poliment et inclinait légèrement sa tête à mon encontre. Signe que je n'étais pas une personne qu'elle détestait. Cela devait même être l'inverse. J'avais presque l'impression de la voir soulagée de me revoir... Ce qui me semblait presque impossible, je balayais vivement cette idée de ma tête.
Par politesse et respect envers cette femme qui avait tant subi lors de l'attaque du temple, je lui souriais gentiment.

Au moins, elle est vivante. En plus, elle semble être la personne en charge du boulot. Autant continuer de faire bonne impression..

- Voilà.. C'est là-bas que nous sommes vues mademoiselle Ubiquitous. Des élus de Fuyu s'en étaient pris au temple, vous aviez été remarquable ce jour-là!

Alors que j'annonçais cela à la rouquine aux bras spéciaux, je dirigeais à nouveau mon regard vers l'autre jeune homme dont Lara s'intéressait aussi.

Si Aki se préoccupait de sa présence et l'a invité à nous rejoindre... J'imagine qu'il est un élu, lui aussi. Elle avait l'air de bien le connaître, en plus... Alors autant l'intégrer au groupe, en plus, si lui aussi est un élu, il serait idiot qu'il ne nous rejoigne pas, alors autant l'inviter aussi.

- Bonjour A.. Akira, n'est-ce pas? Venez donc nous rejoindre!  

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Ven 13 Mai - 15:22

Uchiha Akira a écrit:





Who am I ?

Âge : 21 ans
Ce à quoi je ressemble : Bel homme maigre, brun aux yeux bleu
Où se trouve mon sceau : Sur le dos de ma main droite
Position actuelle : Seika - Chikai /span>
Objectifs du RP : Participer à un travail rénuméré afin d'obtenir de quoi vivre.




A la sueur de ton front
Feat.Lara, Aki, Kachou et Seryu.

Moi qui espérais des événements, j'étais servi ! Je n'avais point eu à attendre longtemps : déjà un homme créa une file un peu devant moi, posant des questions à chaque personne ici présente. Qu'est-ce que j'aurais détesté être à sa place ! Ce n'était pas un travail fait pour moi, loin de là. Moi qui désirait ne pas déranger la jeune femme à la chevelure de flamme, je n'eu aucun soucis à me faire : dès lors que mon regard avait croisé celui de mon amie, elle m'interpella ; me demandant si je ne désirais pas approcher du petit groupe. La jeune femme qui l'accompagnait me lança un signe de tête ainsi qu'un petit sourire, me mettant en confiance.

J'étais persuadé de n'avoir jamais croisé croisé cette femme et décidais de l'observer à la volée. Les traits de son visage ressemblaient plutôt à ceux d'Aki selon moi mais de manière plus fine, moins guerrière. De long cheveux grisâtres lui descendaient jusqu'en bas du dos et ornaient son visage. L'aura quel dégageait était moins puissante que celle d'Aki. J'en conclus donc qu'il s'agissait d'amies et que la jeune femme que je ne connaissais pas était présente en Kosaten depuis un peu plus longtemps que moi mais depuis moins longtemps que mon amie.

Avant même que je ne puisse m'approcher du petit groupe, une nouvelle jeune femme apparut, relançant la conversation entre les jeunes femmes. Bien que cela puisse être faux, la rouquine me semblait … Plus jeune que les autres, avec des traits légèrement enfantins. Je lui aurais donné l'âge de l'adolescence qui l'on me l'avait demandé. En revanche, son aura était impressionnante : sa puissance dépassait légèrement celle d'Aki.

Alors que je pensais le marathon des élues terminé, je fus surpris de voir une quatrième femme se joindre au petit groupe. Elle était celle qui me semblait la plus déterminée de toutes. Son aura était à peine supérieure à la mienne, mais il allait sans dire que son regard était puissant et ses traits déterminés. Peut-être était-elle une guerrière ou une aventurière lorsqu'elle était dans son monde d'origine ? J'étais prêt à parier qu'elle c'était déjà battue et avait déjà vécue des quêtes plus surprenantes les unes que les autres.

Alors que j'étais bien décidé à rejoindre le groupe, ma motivation se mit à choîr une nouvelle fois. Quatre puissantes femmes qui avaient l'air de ce connaître. Avais-je réellement ma place parmis elle ? Entendant des bribes de conversations, je compris que l'aventurière posait des questions sur moi. La jeune femme aux cheveux gris se tourna vers moi une nouvelle fois et m'invita à les rejoindre, faisant céder mes derniers doutes. Je me mis à avancer en direction des élues.

- Bonjour ! Oui c'est ça, Akira. Enchanté ! Je ne suis pas venu plus tôt de peur de déranger vos retrouvailles. Mais dîtes moi… Est-ce vraiment une simple mission ? Nous sommes beaucoup d'élus pour un simple travail rémunéré.

Je me tus dorénavant, venant inconsciemment de dire tout haut ce que chacune pensaient tout bas. Plissant le yeux, je lançais un grand sourire aux jeunes femmes afin de passer pour ce que je suis : une personne aimable et sociale, malgré mes difficultés à m'imposer et à lancer les conversations.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 645
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Ven 13 Mai - 22:55



Nouveau Job ?
feat. Aki, Kachou, Lara & Akira
1

Les deux jeunes femmes l’accueillirent poliment. Elle serra la main de la rousse avec plaisir. Aki Nishiie et Kachou, donc. En revanche, aucune d'elle ne semblait vraiment avoir d'informations supplémentaires sur cette expédition. Quand à l'impression de déjà-vu concernant Kachou, elle était partagée par cette dernière, preuve que ce n'était pas une illusion. Mais cela ne l'avançait pas plus sur sa nature.

- Enchantée également. J'ignore vraiment d'où je la connais, Aki. Je sais juste que son visage m'est familier.

Mais il ne servait à rien d'élucider ce mystère pour l'instant. Ce n'était pas la raison de sa venue. Elle voulu interroger un peu plus les deux jeunes femmes sur la nature de l'expédition quand un autre visage familier fit son apparition. Il s'agissait de Lara Croft, bien qu'elle ne connaisse pas son nom. Et quand elle mentionna le temple, tout devint claire. Elle arriva à la même conclusion que Kachou concernant cette dernière. Les trois jeunes femmes avaient défendu le temple de Seika il y a quelques semaines, avec quelques autres. Kachou la complimenta même sur son rôle.

- Ahah. Merci. Mais je ne faisais que mon travail. Désolé de ne pas vous avoir reconnu, dit-elle en rougissant un peu.
En revanche, Lara. Je me souviens parfaitement de vous. Nous avons quelques points en commun, je crois.

Elle faisait bien sûr référence à ses armes à feu.
Si Seryu n'avait vu Lara et Kachou que quelques secondes lors de l'assaut du temple, les armes moderne de l'archéologue s'étaient imprimés dans sa mémoire. Dans un monde comme Kosaten, des armes aussi avancés étaient très rare, réservés à quelques élus. Lara et elle en faisaient parti. Elle se demandait qu'elle autres armes la brune pouvait posséder.

Mais ce genre de questions pourraient attendre le voyage. Un nouvelle tête rejoint le petit groupe d'élu, lui-même un élu du nom d'Akira. Et il avait raison, cela faisait beaucoup d'élu réunis pour une même expédition. Il convenait donc d'en savoir un peu plus. Mais avant, il fallait se présenter à ceux qui ne la connaissait pas, à savoir Lara et Akira.

- Complétons les présentations. Je suis Seryu Ubiquitous, justicière au service de Seika. Et voici Korodit-elle en prenant la boule de poil qui l'accompagnait dans ses bras
Akira a raison. Il y a beaucoup de sécurité pour un travail d'excavation. Qu'est-ce vous espérer déterrer ?



Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Sam 14 Mai - 0:27




     C'est avec une mine à demi amusée que la Croft écouta la dénommée Seryu se présenter. La rousse agitait son bras mécanique, insinuant que Lara et elle pouvaient se comprendre mutuellement par leur usage des armes à feu. "Nous avons quelques points en commun", disait-elle. Malheureusement ce n'était plus exactement le cas...

     - Nous avions...! railla l'aventurière d'un ton sarcastique. Mon arme n'a pas eu autant de chance que moi. J'en possédais d'autres dans mes affaires, mais maintenant que le temple s'est écroulé dessus, je crains que ce ne soit de l'histoire ancienne... Il me faudra m'arranger autrement.

     Comme elle s'y était attendue, les premières questions sur la nature du voyage qui allait avoir lieu se mirent à fuser. Les candidats ordinaires ne se posaient pas autant de questions, trop heureux d'obtenir un emploi en ces temps difficiles. Mais pour les "enfants du Phénix", rien ne pouvait être laissé au hasard. Et qui pouvait le leur reprocher?
     Faisant de son mieux pour retenir les noms et les visages, Lara leva les paumes devant elle.

     - Croyez-moi, je ne m'attendais pas non plus à retrouver autant d'élus au même endroit, expliqua-t-elle. Ce n'est qu'un travail de récupération, rien de plus. Il n'y a pas de mesure de sécurité particulière, nous devons simplement éviter de préciser la nature de notre chargement. Seika traverse une période difficile, et il ne faudrait pas tenter les voleurs.

     C'était en partie vrai. Qu'il s'agisse de charrettes d'outils ou de camions réfrigérés, l'un des plus grands principes de précaution consistait à ne pas dévoiler publiquement la valeur des marchandises transportées. Faire une telle chose revenait à laisser le temps aux personnes mal intentionnées de sélectionner leurs cibles et de s'organiser.
     L'autre vérité, cependant, était un peu moins noble. Le peuple de Seika ne devait simplement pas savoir que son propre empire faisait les poches des cadavres encore tièdes des malheureuses victimes des récentes catastrophes. L'argent n'a pas d'odeur, disait-on.

     - Je vous expliquerai plus en détails sur le chemin, répéta finalement la brune. Et si la destination vous importe, sachez nous faisons route vers Tokonatsu. Ne vous souciez pas des provisions, tout est organisé. Une fois les travailleurs recrutés, nous pourrons partir.

     L'aventurière jeta un regard vers son guide. L'homme en avait presque terminé avec son passage en revue des candidats. Elle avait tout de même le temps d'aborder les derniers points importants.

     - C'est une bonne chose que d'avoir des élus sous la main, avoua-t-elle. J'aurais bien besoin de personnes capables de défendre les ouvriers et la marchandise en cas d'attaque. Peut-être aussi d'un contremaître ou deux, pour l'organisation.

     Un mouvement de groupe et des jurons de protestation indiquèrent que le tri venait d'être effectué. Alors que plusieurs hommes s'éloignaient avec dépit, une vingtaine de personnes s'étaient accumulées autour des chariots. L'heure était maintenant au management...
     S'excusant auprès de ses camarades, l'archéologue s'éclipsa un instant. La brune grimpa sur une des charrettes, afin de dominer la petite foule, et d'attirer l'attention:

     - Merci d'avoir répondu si nombreux, commença l'anglaise d'un ton professionnel. Comme vous vous en doutez, la route sera longue, et le travail pénible. Néanmoins, cet emploi ne durera que trois jours, et le salaire sera conséquent. Si tout le monde est prêt, nous partons sur le champ...

     Sans attendre la moindre réaction des badauds, qui semblaient avoir du mal à réaliser que la brune allait être leur patronne, Lara sauta du chariot pour rejoindre les autres élus. Elle croisa du regard le serviteur du marchand, qui lui fit signe de bonne chance à distance, avant de s'éloigner. A présent, elle était la seule gérante.
     La londonienne n'aimait pas vraiment cette sensation de responsabilité. Elle qui avait l'habitude de travailler seule se voyait à présent alourdie de la charge de directrice des opérations. C'était d'autant plus désagréable que ce travail n'avait rien de bien glorieux.

     - Prenons la route, proposa-t-elle, tandis que les hommes attelaient le bétail. J'espère que vous avez de bonnes semelles...

     En effet, aucune monture n'avait été attribuée à l'expédition, et les zébus avaient déjà les chariots à tirer. A l'allé, les travailleurs allaient pouvoir se relayer dans les charrettes vides, mais au retour, la marchandise risquait de prendre toute la place.

---

     Les premiers marcheurs dépassèrent les grandes portes de l'enceinte nord de Chikai. Le reste de la troupe suivit, et bientôt, tous furent sur la voie menant à Tokonatsu. A ce point, la plupart des hommes avaient comprit où ils se rendaient. Chez les natifs, les questions s'arrêtèrent là. Un boulot était un boulot.
     Cependant, Lara se doutait que les élus n'allaient pas en rester là. C'est pourquoi, alors que l'expédition était en marche, l'aventurière leur confia d'avantage de détails.

     - Comme vous le savez, Tokonatsu est encore largement impactée par les manifestations volcaniques récentes, rappela-t-elle. Le village se reconstruit petit à petit, mais de nombreux bâtiments détruits vont devoir être rasés. Notre travail sera de récupérer ce qui peut l'être au milieu des cendres et des décombres, et de les ramener ici pour améliorer la situation financière de l'empire.

     Et principalement de ses fonctionnaires, voulut-elle ajouter. Elle le savait: Ram Fahrang avait la place la plus enviable dans cette affaire. L'empire n'allait en récupérer qu'un certain pourcentage, dépendant des impôts sur la transaction. Néanmoins, Lara était la seule à posséder cette information gênante, et dans l'immédiat, il valait mieux que cela reste ainsi. Après tout, la Croft était également entachée, à présent...
     Restait à espérer que le voyage allait se faire sans encombre, et que tout allait se dérouler comme prévu.
HRP:
 





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Sam 14 Mai - 2:49

Aki Nishiie a écrit:



A la sueur de ton front



feat.Lara, Kachou, Seryu et Akira



La rouquine s'empressa de répondre à la question de son amie aux cheveux nacrés. Ainsi Adakor suivait des cours ! Cela semblait être quelque chose de tout à fait improbable en Kosaten, mais après tout pourquoi n'y aurait il pas d'écoles ici aussi ? Les enfants devaient bien s'instruire d'une manière ou d'une autre ! Dans un monde aussi instable cependant ce ne devait pas être aisé que d'avoir une éducation stable.

Je vais très bien en effet, je suis restée à Chikai tout ce temps alors il ne m'est rien arrivé de vraiment mauvais, ce qui est une sacré chance en soi !

Alors qu'elle allait lui parler des quelques rencontres qu'elle avait pus faire durant ce laps de temps mais Akira les avaient déjà rejoins et la vague d'élus qui s'était ensuivis avait plus ou moins coupé court à la conversation des deux amies. C'était donc la deuxième rouquine en présence qui était arrivé ensuite, semblant reconnaître Kachou et qui répondit à la question de la Nishiie, expliquant qu'elle ne savait pas vraiment d'où lui venait ce sentiment de ressemblance, même si leur employeuse, Lara, avait très vite éclaircis le mystère peu de temps après.

Tout le monde s'était donc plus ou moins présentés et Aki tenta d'imprimer les noms des deux personnes qu'elle ne connaissait pas. Seryu et Lara était donc deux autres élues ayant participé à l'attaque du temple. A en juger par la puissance qui émanait de l'autre rouquine, elle devait faire partie du duo qui avait largement tenue tête à Rhadamanthys. Quant à Lara, malheureusement son Fluide n'était pas familier à Aki, mais après tout, celle ci n'était arrivé que tard dans le combat, elle avait sans doute dû rater nombres d'évènements importants.

Elle ne s'enquit pas plus des informations qui les réunissaient tous ici tant elle s'était en fait habituée aux hasards de Kosaten, parfois beaucoup trop improbables pour être plausibles. C'était une des lois de ce monde avec laquelle il fallait composer. On ne pouvait jamais prévoir ce qui allait arriver mais généralement le hasard abusif surprenait toujours les élus. La destination finale de leur périple semblait être Tokonatsu, ce qui ne représentait qu'une graine de plus à la coïncidence pour la Druidesse. L'idée de devoir retourner dans la ville qu'elle avait aidé à reconstruire plus tôt ne lui faisait ni chaud ni froid, d'autant plus après ce qu'elle y avait vécus.

Leur employeuse s'éloigna quelques peu le temps de faire une déclaration. Comme la rouquine s'y attendait, une grande partie des volontaires furent congédiés et après un concert de grognement frustrés le calme revint et les sourires de contentement des volontaires acceptés suffisait à compenser largement la déception des autres. Finalement la petite équipée se prépara pour le départ après une remarque presque comique de la Croft.

Aki aida comme elle put à atteler les divers chariots qui composaient le convois avant de rejoindre le petit groupe d'élus qui s'était formé alors que la caravane se mettait en marche. Lara étaient d'ailleurs parmi eux, et Aki essayait de mieux cerner cette personne qui serait visiblement la personne à qui elle devrait obéir. D'un certains côté, elle se sentait légèrement honteuse de devoir obéir à quelqu'un dont le Fluide était visiblement moins efficient que le sien, mais c'était une arrogance dont elle avait décidé de se départir.

Ainsi il allait s'agir de récupérer des matériaux dans la ville de Tokonatsu ? La rouquine fronça légèrement les sourcils. Etait ce seulement légal ? Elle n'avait que très peu de connaissances sur les lois en vigueur au niveau du pillage, mais elle espérait que l'accord du gouvernement avait été donné. Elle réfléchit une seconde puis en déduit que si les bénéfices devaient contribuer à l'expansion de l'empire, c'était bien que celui ci avait approuvé leur récolte.

Elle continua donc la route sans poser plus de questions. Elle en apprendrait plus sur place si c'était nécessaire, pour l'instant elle tentait plutôt de surveiller les environs. Elle saurait rester discrète sur le convoi tant que celui ci ne lui posait pas trop de problèmes de morale.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Dim 15 Mai - 16:29


A la sueur de ton front
feat.Lara, Aki, Akira Uchiwa & Seryu

   Les échanges entre la justicière et Lara étaient intéressants.. A dire vrai, je n'avais pas eu l'occasion de voir les capacités au combat de Lara Croft. J'étais arrivée plus tard, le combat avait déjà commencé et la jeune femme au fort caractère était blessée. Ce qui me permettait de comprendre un peu plus de quoi pouvaient parler ces deux femmes, c'était la capacité en combat réel de la part de la rouquine. Elle se servait d'armes par l'intermédiaire de son bras et de cette bestiole que Seryu nommait Koro. Interloquée par ces capacités et celle de Lara, mon regard se posait rapidement sur les bras de la plus faible des deux.

Des points communs? Euh... Mouais. Je ne vois pas en quoi m'enfin bon!

   Suite à cette discussion dont je n'en comprenais pas le sens, le seul homme parmi les élus présents nous avait enfin rejointes tout en confirmant mon hésitation précédente, concernant son nom.
J'accueillais sa confirmation d'un sourire et reportais mon regard sur Lara suite à sa question pertinente, qui était une question qu'avait fini par poser Seryu à sa suite, poussant Lara à nous expliquer l'ampleur de la mission. Rien d'exceptionnel.

Dommage.

   Pourtant, la Croft nous confiait être soulagée de nous voir si nombreux comme élus répondant présents. Je décidais de ne pas en dire un mot, je n'étais pas spécialement présente par réel plaisir, je voulais seulement retourner en dehors des murs de cette ville, tout en gagnant un peu d'argent pour subvenir aux besoins d'Adakor.

   Nous pouvions comprendre que la sélection s'était faite, suite aux plaintes et aux acclamations des choisis et de ceux qui ne l'étaient pas. Il était donc l'heure pour nous tous de prendre la route... Ce que confirmait Lara lorsqu'elle s’adressait à tous. En l'observant, on pourrait presque croire qu'elle était habituée avec ce genre de procéder et ce genre de travail. Peut-être était-ce sa profession, lorsqu'elle était encore dans son monde d'origine.
Dans tous les cas, nous nous retrouvions tous à nous mettre en place pour partir et finalement, nous prenions enfin la route. Lara s'était redirigée vers notre groupe d'élu et reprenait la parole pour nous annoncer plus sérieusement le rôle de cette mission.

Ouais donc en gros, on s'occupe des déchets. Ou plutôt de ce qu'il y a de caché sous les déchets et bien évidemment, le haut peuple s'en mettra pleins les poches, haha! Quel monde hypocrite! Je me croirais presque dans mon monde d'origine.. Tous des pourris, ces riches!

- La mission semble claire.. Du coup, on va devoir passer en dessous des décombres? La situation est stable là-bas? Je veux dire... Les déplacements sont surs, rien ne nous tombera sur la tête? Je dis cela, surtout pour la sécurité des natifs.

   Mon regard posé sur celui de la commanditaire de l'expédition, je lançais ses mots en attendant une quelconque réponse. Dans tous les cas, qu'elle soit positive ou négative, cela ne changerait rien.. A part peut-être quelques blessés ou morts. Qui sait?
Je dérivais mon regard sur le jeune homme du groupe et l'observais furtivement. Aki et lui semblaient se connaître... Je me demandais bien depuis quand, il ne semblait pas spécialement puissant. Connaissant Aki, elle a dû le rencontrer et sympathiser rapidement avec lui. Qu'il soit faible ou puissant, mon amie ne faisait aucune préférence, en cela, elle était à envier. Elle savait faire la part des choses et ne pas rejeter les autres, qu'ils soient faibles, forts, de la même nation.. Et même d'une nation ennemie.

    Détournant rapidement mon regard d'Akira, avant qu'il ne le remarque, je le portais sur l'horizon du décor. Tokonatsu n'était pas à la porte d'à côté et nous y allions à pied... J'espérais que cette expédition se passe sans problème quelconque avec les natifs.

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Jeu 19 Mai - 22:40

[center]




Who am I ?

Âge : 21 ans
Ce à quoi je ressemble : Bel homme maigre, brun aux yeux bleu
Où se trouve mon sceau : Sur le dos de ma main droite
Position actuelle : Seika - Chikai /span>
Objectifs du RP : Participer à un travail rénuméré afin d'obtenir de quoi vivre.




A la sueur de ton front
Feat.Lara, Aki, Kachou et Seryu.

Les discutions s'enchaînèrent pendant encore quelques minutes ; les personnes achevant leur retrouvailles. De ce que j'ai pu comprendre, ces jeunes femmes se seraient déjà aperçue lors de la défense d'un certain temple… Je creusais dans ma mémoire afin de rechercher en quoi consistais cet événement. Je n'eus pas besoin de fouiller ma mémoire bien longtemps : j'en avais entendu parler par Aki il y a de cela quelques mois lorsque je m'étais réveillé, l'on m'avait vaguement parlé d'un élu de Fuyu qui aurait causé de gros dégâts au temple en l'honneur de notre Dieu.

Cependant, le sujet changea rapidement – en parti à cause de moi – afin de parler de la nature du voyage. Peut-être que ma question était mal venue, mais je n'en pouvais plus. Nous étions beaucoup d'élus réunis et, qui plus est, l'affiche n'était pas très claire : je ne savais point quel était réellement la nature du travail ni ce que l'on attendait de moi : devais-je participer à la fouille ? Étais-je un garde du corps ? Quoi qu'il en soit, j'avais hâte d'en savoir plus. Rien ne pouvait être laissé au hasard : prévoyant et déterminé, j'aimais savoir de quoi il en retournait.

La réponse ne se fit pas attendre : l'aventurière expliqua qu'elle-même était vraiment très surprise de faire face à autant d'élus au même endroit ; qu'il ne s'agissait que d'un travail de récupération et qu'il fallait simplement éviter de préciser la nature de notre chargement car il ne fallait pas tenter les voleurs. J'avais donc raison ! Quelque chose se cachait sous ce chargement si mystérieux. Cependant, elle finit par nous concéder qu'elle nous expliquerais les détails en chemin et nous précisa que nous nous dirigerions en direction de Tokonatsu.

L'aventurière avoua également qu'il était agréable d'avoir des élus sous la main, qu'il fallait bel et bien certaines personnes capables de se battre en cas d'attaque ainsi qu'un ou deux contremaîtres. Je compris ainsi que la valeur de notre convoi serait plutôt élevé. Un mouvement de groupe ainsi que de jolis noms d'oiseaux m'empêchèrent de répondre à la jeune femme : visiblement, le tri avait été effectué et une bonne partie des personnes ici présentes étaient recalés. La cheffe de cette mission nous délaissa avec une vague excuse et grimpa sur une charrette, tentant visiblement de s'adresser à la foule.

En quelques instants seulement, elle obtint le silence complet et s'expliqua : elle remercia les natifs d'être venus si nombreux et leur expliqua que la route serait longue et le travail pénible mais ne durera que trois jours. Elle motiva les troupes et demanda aux personnes choisies de se mettre en route. Alors que nous marchions vers le début du convoi – mais pas en tête – l'archéologue tenut à nous expliquer plus en détails notre mission : Tokonatsu avait été impactée par des manifestations volcaniques il y a peu, et le village se reconstruisait petit à petit. De nombreux bâtiments détruits allaient être rasés et nous devions récupérer ce qu'il y avait au milieu de cendres et des décombres afin d'enrichir la situation financière de l'empire.

Je ne pus retenir un soupir discret : non seulement l'empire s'enrichissait à cause de morts et cela me révoltait, mais en plus je n'étais pas particulièrement ravi de me rendre dans un endroit victime de catastrophe naturelle. Mais je savais qu'une fois que je m'étais inscrit, je ne retournais pas en arrière.[/spoiler]
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 645
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Dim 22 Mai - 20:21



Nouveau Job ?
feat. Aki, Kachou, Lara & Akira
1

Lara avait perdu son arme ? Dommage, cela était bien utile dans un monde comme celui-là. Mais cela ne changeait pas le fait que tout était plus au fait de la technologie que la plupart des gens ici. Le niveau de civilisation de leur monde respectif devait être assez similaire.

En tout cas, ce travail que proposait l'archéologue l'intriguait. Le convoi allait partir pour Tokonatsu ? Seryu connaissait un peu cette ville. Elle y avait rencontré un élu particulièrement atypique, mais comme beaucoup d'autre, celui-ci avait disparu. Malgré tout, ce souvenir gravait la ville dans sa mémoire. Les gens de là-bas y était particulièrement joyeux, dans son souvenir. Apprendre que les catastrophes avaient détruit en partie la ville la rendait un peu triste.

Elle écouta le petit discours que Lara fit aux natifs pour les remercier de leur présence et les invitant à suivre le convoi qui allait partir sur le champ. Après être revenu vers eux rapidement, elle leur conseilla de suivre la route eux aussi. Tout ce travail l'intriguait, elle se demandait de quel genre d'excavations il s'agissait, pour cela, elle suivrait le convoi. De toute manière, elle n'obtiendrai pas d'entretien avec Karui avant plusieurs semaines.


_


Le convoi dépassa les portes de la ville. Ils avaient tous plusieurs jours de marche devant eux, mais cela ne la dérangeait pas, elle avait vu bien pire. Ce qui l'intéressait, c'était surtout les raisons précises de cette expédition.

Et l'archéologue prit tout les élus à part pour leur expliquer. Ainsi, le but était de récupérer les richesses abandonnés des décombres de la ville. Elle avait bien fait de venir, finalement.

- Je vois. Êtes-vous certain que ceci est approuvé par l'Empire ?

Non pas que cette pratique la dérangeait le moins du monde. Dans son empire d'origine, ces pratiques étaient très courante. La santé économique d'un empire était importante, après tout. Non, elle voulait juste s'assurer que c'était bien l'Empire et ses alliés qui bénéficieraient de tout cela et pas un quelconque traitre ou charognard.

Attendant la réponse de l'archéologue, elle tourna son regard vers les autres pour observer leur réactions.




Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Jeu 26 Mai - 20:25





     Les dernières révélations éveillèrent une certaine méfiance chez les élus prenant part à l'expédition. Néanmoins, aucun n'émit la moindre remarque. Si les dénommés Aki et Uchiha avaient vaguement affiché une expression désapprobatrice, Kachou préféra se montrer pragmatique. Elle demanda quelques informations supplémentaires sur les conditions de travail qui les attendaient, dont Lara ignorait encore les détails. Là encore, la brune opta pour la franchise.

     - Je n'en sais pas beaucoup plus, déclara simplement l'anglaise. Travailler dans des bâtiments endommagés n'est jamais sans risque, mais je n'irai pas envoyer une équipe au casse-pipe pour autant. Nous devrons étudier la question sur place.

     La Croft réprima un soupir. Elle avait beau trouver l'improvisation excitante, l'imprécision de cette "mission" l'agaçait. Une imprécision partielle, du moins, à en juger par la liste des adresses et des objets recherchés que lui avait remis l'assistant du marchand. Ram Fahrang savait ce qu'il voulait, les détails étaient sans importance.
     Dans la foulée, la rouquine au bras mécanique se montra plus suspicieuse. Elle demandait franchement si l'empire avait donné son accord pour une telle opération. A cela, l'archéologue préféra répondre avec humour.

     - Si vous demandez leur avis aux financiers de l'empire, ils vous répondront qu'ils ne cautionnent absolument pas ce genre d'agissement. Après quoi, ils vous demanderont de leur reverser la moitié des bénéfices, puis ils vous indiqueront où en trouver d'avantage...! ironisa-t-elle d'un air malicieux. Il faut croire que les gouvernements savent maintenir le flou juridique lorsque ça les arrange...

     Sans l'avouer, Lara n'était pas vraiment plus réjouie que ses compagnons à l'idée d'aller fouiller dans les possessions des morts et des disparus. D'un autre côté, s'ils ne s'en chargeaient pas, d'autres allaient finir par s'en saisir. C'était d'ailleurs probablement la manière de penser de leur commanditaire. Mieux valait que l'argent se retrouve dans les caisses de l'état que dans la bourse de voleurs anonymes...

     Elle espérait tout de même que ses collègues du Phénix n'allaient pas lui faire faux-bond. Les natifs avaient peu de scrupule tant que le paiement était au rendez-vous, mais le comportement des élus était plus difficile à prévoir. Le jeune homme à la chevelure noire, par exemple, n'avait émit aucun commentaire, mais son silence pouvait être le signe d'une réflexion profonde. De même, les deux rouquines pouvaient encore changer leur allégeance. Si tous décidaient de quitter la caravane, Lara allait simplement devoir se débrouiller seule, mais s'ils choisissaient de se dresser contre elle, la Seikajin allait avoir du mal à mener la mission à bien.

     Chassant cette idée de son esprit, la cheffe d'expédition recentra son attention sur la route. La capitale était encore largement visible, mais la chaleur ambiante lui donnait déjà l'aspect de mirage. A l'ouest, la jungle tropicale s'étendait comme une mer de verdure à perte de vue. Devant, enfin, se dressaient les premières silhouettes des canyons de Seika.
     Elle ne les avait encore jamais vu de près, et l'idée de les explorer librement la tentait. La londonienne fit une note mentale, se jurant d'aller y faire un saut si la situation s'y prêtait un jour.

     Pour le moment, toutefois, l'heure n'était pas au vagabondage. Tokonatsu était encore loin, et si elle ne restait pas concentrée, le groupe risquait de s'éparpiller. L'ordre était primordial s'ils souhaitaient arriver en un seul morceau, en particulier dans un milieu aride. Accélérant la marche pour se rendre en tête de peloton, la demoiselle proposa quelques occupations aux élus:

     - Je vais m'occuper de l'orientation, indiqua-t-elle. Tâchez d'ouvrir l’œil, on ne sait jamais sur quoi l'on peut tomber. Nous nous retrouverons à la nuit tombée.

     Sans plus de cérémonie, la brune se fraya un chemin à travers les travailleurs. Le voyage était bien parti pour durer...

HRP:
 





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2351
Yens : 1098
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Jeu 26 Mai - 21:03




A la sueur de ton front



feat.Lara, Kachou, Seryu et Akira



Kachou ne s'offusquait absolument pas de la mission que Lara leur avait confiée. En même temps, d'après le souvenir que Aki avait d'elle, elle n'était pas une fervente opposante aux vols en tout genre. Même si la mission consistait plutôt au pillage de cadavre qu'autre chose, cela restait du vol, quelque chose qui ne devait pas déranger Kachou plus que ça. Elle posa donc une question d'ordre purement logistique qui restait cependant assez évasive, et Lara ne tarda pas à lui répondre de manière tout aussi évasive, ce qui ne fit que renforcer les soupçons de la rouquine. La femme aux pistolets ne semblait pas en savoir tellement sur la mission qu'elle menait pourtant elle même. Cependant, la rouquine serait patiente et attendrait de voir la situation sur place avant de s'affoler de trop.

L'autre femme, celle que Aki ne connaissait pas mais qui avait visiblement aussi aidé au temple du soleil, s'empressa de poser une autre question qui aiguisa bien plus la curiosité de l'archère que les questions qui avaient été précédemment posées. En effet, le gouvernement était il réellement d'accord avec la mission qu'ils étaient en train de mener ? A en croire la réponse de l'aventurière, il était clair que sur ce point, l'officieux et l'officiel différaient complètement. D'un côté, les dirigeants n'avoueraient jamais en public qu'ils approuvaient ce genre de comportement, et seraient peut être même prêts à faire des exemples pour prouver leur bonne foi. En revanche, ils passaient en douce des informations aux responsables de ce genre de mission et s'octroyaient une bonne partie des butins ainsi obtenus. La rouquine hocha la tête d'un air entendus. Les dirigeants ne changeaient pas, quel que soit le monde dans lequel ils étaient.

Elle n'ajouta donc rien, comprenant que ce n'était pas forcément la faute de la Croft si cette mission n'était pas tout à fait claire, en revanche, elle était vraiment hésitante sur la façon dont elle devait réagir et se positionner face à tout cela. Devait elle poursuivre la mission malgré tout ? C'était non seulement un travail de bas étage, mais en plus ils n'entraient pas vraiment dans ses codes moraux habituels, et ce n'était clairement pas l'appât du gain qui allait la pousser à faire de telles choses, elle se contentait de peu, et ce depuis toujours, elle pouvait facilement continuer !

D'un autre côté, elle s'était engagée à remplir cette mission, même si ce n'était pas officiellement, Lara et les autres élus comptaient les uns sur les autres, et de partir comme ça était presque une petite trahison envers eux. Elle n'avait pas envie de mettre la maîtresse d'expédition à mal pour des principes incertains qu'elle suivait plus ou moins. Pour l'instant rien n'était vraiment fixé sur ce qu'ils allaient devoir faire, ou sur comment, elle pouvait toujours suivre le convoi et, si jamais sur place, elle se sentait vraiment incapable de remplir la tâche qui lui avait été confié, elle ne le ferait tout simplement pas en s'excusant auprès de tout les autres.

Lara s'éloigna rapidement du petit groupe d'élus pour transmettre un message à toute la caravane, conseillant à toutes les personnes présentes de bien ouvrir l'oeil. Aki haussa les épaules. Pour l'instant, le convoi était vide de quoi que ce soit d'intéressant, et les voleurs bien renseignés (les plus dangereux) le savaient sans doute. Si il y en avait qui voulait s'en prendre à l'expédition, ce serait sans doute sur le retour, lorsque les mules chargées seraient beaucoup plus lentes et que les outils d'excavations auront été remplacées par des monceaux de matériaux et de choses bien plus précieuses encore. Pour l'instant, il n'y avait pas grand chose à craindre, mais la rouquine remplit quand même sa part de surveillance, histoire de ne pas être payée pour rien.

Le voyage fut en effet long et fatiguant. Marcher à longueur de journée était pour beaucoup de natifs quelque chose de plus dur que ce qu'ils n'auraient imaginés et Aki passait la majeure partie de ses journées à venir en renfort à ceux qui ne pouvaient plus remplir leur tâche quotidienne sous le fait de l'épuisement. Elle n'était pas spécialement fatiguée, comme les autres élus, des habitués des grands voyages constants et épuisants, mais elle ne pouvait pas non plus nier qu'elle était ravie de voir enfin la ville de Tokonatsu se présenter à elle, même si les habitations détruites n'incitaient pas vraiment à la joie.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Sam 28 Mai - 20:28


A la sueur de ton front
feat.Lara, Aki, Akira Uchiwa & Seryu

   Seryu posait aussi une question importante, Seika approuvait ce genre d'actes? En tant que justicière, il était normal qu'elle puisse penser cela, je n'en étais point étonnée.. A l'inverse, le fait qu'Aki ne réagissait pas à cela m'avait tout autant surprise! Il était vrai que concernant les lois, cette rouquine était très attachée aux respects des règles. Ce qui n'était pas mon cas... Et nous en avions déjà eu l'occasion d'en discuter. Elle et moi étions différentes sur beaucoup d'aspects... Mais j'appréciais le fait qu'elle ne me rejette pas malgré cela.

   La conversation se poursuivant, Lara répondait à ma question ainsi que celle de Seryu. Par la suite elle proposait que nous nous séparions pour surveiller les alentours, ce qui me semblait un poil ennuyeux.. Malgré tout, si elle y voyait une nécessité, valait mieux le faire. Je trouvais cela tout de même un peu dommage... Cela faisait un bon moment que je n'avais pas vu Lara et c'était la première fois que je parlais à Seryu en connaissance de cause et c'était aussi la première fois que je rencontrais Akira. Ne pas pouvoir les côtoyer plus était regrettable... Ce qui me semblait étrange. Depuis ma rencontre avec Adakor, mon voyage avec Aki... J'avais fini par ressentir certains désirs de créer des liens avec d'autres personnes... D'autres élus... Et cela ne m'était jamais arrivé.

   Peut-etre fallait-il que je me remette en question? Avoir des compagnons de voyage pouvait être utile... Mais aussi un poids. Une situation regrettable pouvait rapidement se manifester et j'en avais fait les frais et c'était justement à cause de cela que je voulais empêcher Adakor de poursuivre son voyage avec moi...
Souriant au groupe, j’acquiesçais à la proposition de Lara et décidais de partir me positionner à l'arrière droite du groupe d'expédition.

  De là où j'étais, je pouvais observer la manière dans laquelle le groupe avançait et se dirigeait. J'avais toujours eu cette position lorsque je chassais avec Kyo. Il se plaçait devant et moi je me retrouvais à l'arrière. Notre complicité était telle que nous avions confiance en l'autre sur nos aptitudes à combattre tout en protégeant notre coéquipier... A vrai dire... Cette complicité me manquait. Et ce manque existait depuis bien longtemps, depuis qu'il avait disparu de ma vie, depuis qu'il s'était éteint.. Il avait laissé un vide immense en moi. Et ce vide... N'avait jamais disparu. C'était surement cela la raison pour laquelle je cherchais à me rapprocher des autres élus.. Dans l'espoir de pouvoir trouver cette autre personne pouvant protéger mes devant et pour qui je pourrais protéger les arrières...

   Dans tous les cas, Kyo ne vivais plus et de toute manière, je me retrouvais dans cette situation où Shiloa était loin de moi. Mon monde n'était plus le mien, je devais accepter Kosaten comme étant mon refuge... NON... Non non non... Je devais rentrer...! L'empereur pouvait peut-etre me renseigner sur cela...? Sinon, je devais trouver un moyen de rentrer. Oui... Et pour cela, je devais rester à l'affut de chaque détails... Peut être que Tokonatsu allait nous révéler quelque chose concernant notre venue et notre retour dans nos monde respectifs? Je l'espérais...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Lun 30 Mai - 22:08






Who am I ?

Âge : 21 ans
Ce à quoi je ressemble : Bel homme maigre, brun aux yeux bleu
Où se trouve mon sceau : Sur le dos de ma main droite
Position actuelle : Seika - Chikai /span>
Objectifs du RP : Participer à un travail rénuméré afin d'obtenir de quoi vivre.




A la sueur de ton front
Feat.Lara, Aki, Kachou et Seryu.

Je devais avouer que ma curiosité avait été piquée au vif. L'idée de m'échapper de cette tâche ingrate et très certainement illégale m'avait effleurer l'esprit il y a quelques secondes, il est vrai : j'avais soupiré tant je n'aimais point l'idée de fouiller ce village en ruines. Cependant, j'étais un homme d'honneur et il était hors de question pour moi de laisser tomber une mission lorsqu'elle était engagée. Question d'honneur et de fierté personnelle ! Et puis, je devais à tout prix me trouver des yens. C'était triste à dire, mais le monde était régi par l'argent et il m'en fallait pour vivre.

C'est ainsi en tentant de me remotiver qu'un sourire se greffa sur mon visage. J'étais prêt à l'action. Et puis, qui sais… Peut-être que quelque chose surviendrait afin d'égayer notre voyage, une surprise quelconque. Je n'aimais pas vraiment lorsque les évémements se déroulaient comme prévus. Heureusement pour moi, même si tout se déroulait calmement, la surprise serait tout de même de taille : je n'avais jamais visité la ville dans laquelle nous allions – et n'avait d'ailleurs pas retenu son nom ! - malgré mes quelques mois d'entraînements à travers tout Seika.

Deux nouvelles questions furent lancés dans la foulée et Lara s'éforça d'y répondre malgré les problèmes qui la turlupinaient ou encore son manque de connaissance : selon ses réponses, elle n'en savait pas beaucoup plus que nous. Elle expliqua qu'il était sûr que travailler dans des bâtiments endommagés n'était pas sans risque mais que nous pouvions nous détendre : elle n'enverra pas une équipe au casse-pipe pour autant ; nous n'aurions qu'à étudier la question sur place.

Elle répondit également non sans un ton malicieux et une ironie très appréciable que si l'on demandait son avis à l'empire, il répondra qu'il ne cautionne pas cette missions puis il demandera de reverser la moitié des bénéfices avant d'expliquer aux jeunes gens où ils en trouveraient plus. Il était triste de l'accorder à Lara, mais cela se déroulait de la même manière dans mon monde d'origine : la plupart des intrigues politiques, économiques et guerrières étaient dues aux gouvernements régissant le monde, malgré le fait qu'ils démentaient de tels propos.

La cheffe de l'expédition avait visiblement répondue aux diverses questions car aucune nouvelle demande ne vint préciser les dernières. Lara, ayant visiblement terminé la conversation de son côté, se concentra sur la route. Jettant un regard au loin, je voyais la capitale rapetisser au fur et à mesure que nous avançions, toutefois encore visible. Se retournant vers nous, l'aventurière nous expliqua qu'elle allait s'occuper de l'observation et qu nous n'avions qu'à ouvrir l’œil.

S'en allant rapidement vers le haut du convoi, Lara nous laissa seul entre nous. Bien que gêné et n'ayant point envie de déranger personne, je n'avais vu aucune connaissance depuis plusieurs semaines et cela me faisait un bien fou de revoir l'amie qui m'avait accueillie. Je partis à côté d'Aki avec qui je discuterais pour le reste du trajet, mes attentes vis à vis de la mission étant fixés. Bien sûr, je surveillerais le convoi ! Mais il n'y avait que peu de risque puisque nous ne transportions encore rien de précieux et surveiller seul pouvait s'avérer très ennuyant.

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1428
Yens : 645
Date d'inscription : 01/11/2014
Age : 26

Progression
Niveau: 89
Nombre de topic terminé: 24
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Seryu Ubiquitous ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   Mar 31 Mai - 16:12

Seryu Ubiquitous a écrit:


Nouveau Job ?
feat. Aki, Kachou, Lara & Akira
1

A mesure que le convoi avançait, l'anglaise devait répondre à plusieurs questions et on pouvait dire qu'elle ne semblait pas savoir grand chose. Elle répondait, mais de manière presque évasive. Il était évident qu'elle n'était pas à l'origine de cette expédition et que son employeur n'avait pas daigné partager ses informations.

Mais contrairement à Kachou, elle ne partageait pas les même inquiétudes. Ils n'avaient certes pas beaucoup d'informations à leur disposition, mais ce n'était pas un obstacle bien grand. Ils savaient où ils allaient et ce qu'ils devaient y faire. C'était largement suffisant.

- Ne vous inquiétez pas, Kachou. Nous sommes plusieurs élus sur cette expédition. Entre toutes nos capacités, nous trouverons bien un moyen de rendre tout ça parfaitement sûr !

L'autre point important concernait l'accord de l'Empire. Sur ce point, Lara était particulièrement flou. Selon elle, Seika niait son implication mais demandait quand même à en avoir les bénéfices. Une mission comme cela ne lui semblait pourtant pas mériter un tel secret. C'était presque comme si Lara cherchait à critiquer son empire. Cela la gênait, mais tant que c'était légal, ce n'était pas très important. Elle verrait sur place comment se déroulerait la mission.

Mais l'heure n'était plus aux questions. Lara rejoignit le haut du convoi, non sans d'abord les conseiller d'être sur leur gardes. C'était un conseil inutile pour la jaeger, son entrainement lui donnant naturellement ce genre de réflexes. Elle ne savait pas pour les autres, mais elle ferait son job.

- Je vais faire un tour se sécurité. Je vous retrouve après.

Elle partit donc faire le tour du convoi. Bien sûr, elle savait que les risques de vol étaient faibles à ce stade du voyage, vu le peu de marchandises présent dans les caravanes. Mais ce n'était pas ce qu'elle cherchait. Ce à quoi elle prêtait attention, c'était les voyageurs qui prenaient le même chemin qu'eux, ceux qui étaient particulièrement attentifs envers eux et qui pourrait représenter d'éventuel voleurs aux retour.

Une fois la capitale hors de vue, le risque diminua et Seryu fut satisfaite. Elle laissa donc la garde à d'autres. Au lieu de cela, elle s'approcha du groupe d'élu une nouvelle fois, engageant la conversation pendant le voyage




Mon code couleur : #ff6600, ma fiche technique, mon arbre de talents, ma fiche de liens et ma chronologie
Koro:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]   

Revenir en haut Aller en bas
A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A la sueur de ton front [Scenario - Partie 2]
» A la sueur de ton front [Scenario - Partie I]
» Arturo Amadeo Bonaventura ✦ Par la sueur de notre front, et la force de nos bras, et le courage de notre cœur...
» Nouvelle partie de Donjon & Dragons 3.5
» Où sont les membres du Front de Lespwa, reveillez-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.