Partagez | .
Vendredi 13
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Vendredi 13   Ven 13 Mai - 13:38



La forêt de givre

L'endroit :
La forêt de givre n'est en soi pas un si mauvais endroit en Kosaten, beaucoup de monde la traverse et elle peut même être très jolie. En raison de son climat froid, les prédateurs qui y rôdent ne sont pas nombreux, les arbres sont également plus fins et plus espacés ce qui laisse une bonne visibilité. C'est un endroit parfois scintillant en plein jour avec les pépites de glaces et de givres qui parsèment les branches. C'est une grande forêt qui s'étend des glaciers les plus profonds jusqu'aux grandes vallées des premiers villages Fuyujins. Il n'est toutefois pas recommandé de s'y promener la nuit et surtout à une certaine date...

Les mythes:
Quelques mythes et légendes ont pris parts sur la forêt de givre, loins d'êtres les plus effrayants en Kosaten, car bon nombre d'autres lieux le sont avec des rumeurs devenue réelle. Non, la forêt n'est pas si crainte, sauf pour une seule des légendes qui y est prétendue vrai ! Les vendredis 13 la forêt est alors hanté par un tueur mystique qui poursuit quiconque s'y trouverait. Il est dit qu'il ne craint rien, ne ressent rien et traque sa proie jusqu'à la découper en petits morceaux. La légende remonte à plusieurs années déjà, de paysans en paysans et de gamins en gamins elle s'est peu à peu bien répandue, il y'a même eu des preuves et des découvertes de corps dans la semaine qui suivait cette date légendaire... Vous pouvez vous promener dans la forêt de givre, tout au long de l'année et même parfois la nuit pour les imprudent.

Mais JAMAIS au grand jamais le Vendredi 13 !



Qui est-ce ?:  
- Le tueur du vendredi
- Origine inconnue
- Nom inconnu
- Ambition inconnue






Vendredi 13 pour Cirno




Musique

Il était une fois, dans une forêt de givre en Kosaten, il y'a bien longtemps de cela...

Zayro s'était aventuré plus loin en Fuyu, il comptait passer la frontière puis rejoindre tôt ou tard les lieux extérieurs et hostiles de la contrée, c'était pour continuer de gagner de la puissance évidemment. Bruler des villages et ses habitants, tuer des petits vieux ou un sorcier handicapé n'aidait en rien à regagner ses pouvoirs, ceux qui avaient fait trembler Hibana ou Chikai et résonnait encore dans les oreilles de la plupart des élus de ce monde. L'élu sombre avait en quelque sorte marqué son temps, mais il s'en fichait, il ne recherchait pas la gloire ou la peur dans ceux qu'il traquait et tuait, il ne cherchait que leurs destructions en se fichant bien de leurs sentiments propres.

Aujourd'hui était un jour comme un autre, une fin de semaine à en croire le petit calendrier qu'il avait dans la tête, c'était comme ça, presque un automatisme depuis qu'il avait débarqué en Kosaten et bien le tueur du Nest savait qu'il avait disparut un Samedi, comptant jusque là, jours après jours pour savoir quelle date il serait dans son monde. Il n'était pas superstitieux mais ce jour ci était un vendredi 13, il y'en avait eu d'autres, cela faisait des années qu'il était ici et d'ailleurs chaque journées supplémentaires étaient plus agaçante que la précédente.

Toutefois, Jinn avait apprit à ne pas faire confiance en ce monde étrange, il avait bien vu que pour les dates particulières, telle Halloween par exemple, des fantômes n'hésitaient pas à se montrer et démonter tout le moral de votre journée... Si tenté qu'il en ait pour Zayro. Tout ça pour dire, que tout était possible ! Il ne cesserait de se le dire, mais oui, tout était possible.

S'engageant dans la profonde forêt, il disparut parmi la brume environnante et glacée, entendant juste le cris de petit animaux dans le froid, les branches qui craquaient, quelques gouttes qui tombaient, de quoi effrayer un gamin mais pas lui. Mais tout en continuant d'avancer, encore et encore... Le messager des enfers disparut soudainement !

Nul ne pouvait dire ce qu'il s'était passé, la forêt avait t'elle encore fait une victime ? Qui d'autre allait y pénétrer encore ?

A l'orée de la forêt, une jolie petite fille semblait s'être perdue dans cet endroit, elle ne ressemblait pas aux habitants de Fuyu, ni aux natifs d'ailleurs. Mais ici c'était peut être le territoire de Sul Hei, considéré comme hostile et en guerre froide (ça l'était) mais il y'avait encore une majorité de paysans et de bonnes gens qui travaillaient la terre. Un grand père s'approcha de la petite pour lui demander ;




Gamine, ça te dirais de gagner un peu d'argent ? Ma fille est partie chercher du bois dans la forêt, si tu vas l'aider je te paierais, tiens prends ce manteau il fait froid par ici.




L'homme semblait gentil de prime-abord, il donna même une bonne doudoune de fourrure pour Cirno, à voir si elle accepterait ou non. Puis il lui avait demandé un fier service qu'il comptait récompenser. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que ce paysan haissait les autres nations, natif ou élu et savait très bien quelle date c'était ! Il savait que si la fée acceptait d'entrer dans la forêt, alors elle n'en ressortirait pas.. Enfin selon la légende.

Qu'allait t'elle décider ? Cirno pouvait tout aussi bien refuser la demande si elle n'était pas des plus altruistes, et continuer de se balader dans le village, voir ses habitants, se renseigner sur la légende qui avait lieu, mais bon pas sur que pour elle non plus le vendredi 13 soit jour de superstition ! Bref, elle aurait au moins le choix pour organiser sa journée. La nuit commençait à tomber, si une pauvre fille était seule dans le bois, ce n'était pas non plus très gentil de l'y laisser. Quand au patriarche, il était apparemment trop occupé pour y aller. Décidément...


____________

Choose your destiny !

"Tu entres dans le territoire de Fuyu, tu as tes raisons ! Arrivant dans un village de paysans qui longe une grande forêt de givre, tu tombes sur l'un d'eux qui te demande un service avec un air certes sévère, marqué par son travail et les années, mais en apparence sincère. Sa fille est dans la forêt, voudrais - tu l'aider ? Tu serais après tout, récompensée... "

* Entre dans la forêt (engagement pour plusieurs posts sans possibilité de retour)

ou

*N'entre pas dans la forêt (le rp se poursuit dans le village si tu souhaites en apprendre plus)

ou

* Choisi autre chose
(???)

Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Ven 13 Mai - 17:20



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


" Y a un pays plein de glace ?! "

Ces mots auraient put résonner jusqu'à Chikai tellement l'exclamation de la petite s'était fait forte. Après sa rencontre avec le duo enflammé que forment Ieta et Natsu, la fée avait décidée de repartir en quête d'un endroit suffisament frais pour qu'elle puisse y bâtir son igloo. En bordure d'une rivière, à l'ombre, c'est avec ces critères que la forêt tropicale paraissait un bon endroit où commencer ses recherches. Ça, et le fait que ça soit l'un des seuls endroits qu'elle connaisse à peu près. Hors de question de jamais remettre les pieds dans le désert, impossible de supporter vivre à Tokonatsu avec un si grand nombre d'humains et l'odeur des ruines et de la poussière flottant dans l'air et les grands canyons étaient trop dangereux; elle avait bien vu ça avant d'arriver à Tokonatsu.

C'est donc en retournant à son point de départ, non sans un certain dépit, que Cirno tomba sur un villageois de la ville citée plus haut, celui-ci étant venu chercher du bois et éventuellement trouver une bête à abattre afin d'avoir de la viande. En voyant l'apparence du glaçon ambulant, l'homme demanda immédiatement si elle venait de Fuyu, ce qui agaça de nouveau l'accusée. Pourquoi tout le monde faisait-il cette association ? C'était quoi Feuillu ? Elle voulut se rappeler de ce que lui avait dit Aki, seulement ses paroles remontaient à si loin maintenant que ce fut presque impossible de se rappeler de chaque détail, espécialement pour quelqu'un de tête en l'air par nature.
Lorsqu'elle obtint des explications, l'on put certainement entendre sa surprise jusqu'à l'autre bout de la forêt. Un pays entièrement composé de glace, neige et de froid ? Pourquoi n'était-elle pas encore là-bas ?! Dans son emplacement actuel il faisait chaud, y avait que des gens qui la dévisageaient parce qu'elle faisait du froid et nul part où faire un igloo qui tiendrait plus de deux jours. Seulement dans un endroit composé uniquement de froid ? Ses pouvoirs reviendraient certainement plus vite !

Remerciant le villageois le plus poliment possible, la fée suivit les directives qu'il lui avait donné afin de suivre les routes principales menant aux Terres neutres, passant entre les grands canyons et les grosses montagnes cracheuses de feu. Le trajet mis bien du temps, même en rencontrant un chariot commercial en direction des villages marchands et en s'y joignant. Il fallut plusieurs semaines pour rejoindre ceux-ci, et encore plusieurs semaines avant de rejoindre la frontière du territoire de Fuyu. La longue robe de la petite était de nouveau salie par la terre et la poussière, la nourriture offerte généreusement par les marchands en échange de petits services était déjà engloutie, mais rien n'importait réellement à la petite lorsque la neige commença à tomber du ciel et que le frais se fit de plus en plus présent.

Sentant son énergie revenir au fur et à mesure que la température descendait, c'est avec une joie indescriptible que Cirno sauta joyeusement dans la neige douce et gelée pour s'y rouler tel un chat dans un pré d'herbe à chat. Anges de neige, bonhommes de neige, la petite comptait bien rester quelques temps en ce territoire afin de reprendre des forces après l'étouffante chaleur de Seika et l'épuisant voyage qu'elle venait de faire.

Approchant d'une forêt et d'un petit village, la petite fille bondissant dans la neige tel un lapin chantonnait de bonheur sans se soucier le moins du monde de sa location. Un vieil homme l'approcha alors avec une requête, paraissant intéressé par le caractère unique de l'enfant. Les chauds et épais vêtements qu'il portait contrastaient fortement avec la légère -et piteuse- robe que portait la fée, dont les manches s'arrêtaient aux épaules. Ecoutant avec intérêt ce que lui proposait le vieil individu, la petite lui fit un grand sourire plein d'assurance en lui offrant un pouce vers le haut, signe d'approbation :

" Pas de soucis grand-père ! J'vais aller l'aider et tu vas voir, on auras fini en moins de temps qu'il en faut pour dire "Glace à la vanille" ! Prépares-donc cet "argent" dont tu parles, parce qu'on va pas mettre longtemps. "

Reniant présentement l'offre du manteau dont elle n'avait nullement besoin, Cirno n'attendit pas plus longtemps avant de pénétrer dans les bois, volant légèrement au-dessus du sol dans le but d'aller plus vite. Ses capacités étaient définitivement en meilleur état désormais que son élément l'entourait, que lorsque seule la chaleur et l'humidité tropicale régnaient. L'ignorance remplaçait la prudence, l'excitation remplaçait la faim, et la petite fonça tête baissée entre les arbres morts et les branches s'élevant jusqu'au ciel sans même songer à demander des informations sur l'apparence de la fille. Elle demanderait juste à la première personne qu'elle croiserait, voilà tout !

Promenons-nous dans les bois~
Pendant que loup n'y est pas~
Si le loup y était..
Qu'est-ce qui se passerait ?



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Sam 14 Mai - 1:22



La forêt de givre

L'endroit :
La forêt de givre n'est en soi pas un si mauvais endroit en Kosaten, beaucoup de monde la traverse et elle peut même être très jolie. En raison de son climat froid, les prédateurs qui y rôdent ne sont pas nombreux, les arbres sont également plus fins et plus espacés ce qui laisse une bonne visibilité. C'est un endroit parfois scintillant en plein jour avec les pépites de glaces et de givres qui parsèment les branches. C'est une grande forêt qui s'étend des glaciers les plus profonds jusqu'aux grandes vallées des premiers villages Fuyujins. Il n'est toutefois pas recommandé de s'y promener la nuit et surtout à une certaine date...

Les mythes:
Quelques mythes et légendes ont pris parts sur la forêt de givre, loins d'êtres les plus effrayants en Kosaten, car bon nombre d'autres lieux le sont avec des rumeurs devenue réelle. Non, la forêt n'est pas si crainte, sauf pour une seule des légendes qui y est prétendue vrai ! Les vendredis 13 la forêt est alors hanté par un tueur mystique qui poursuit quiconque s'y trouverait. Il est dit qu'il ne craint rien, ne ressent rien et traque sa proie jusqu'à la découper en petits morceaux. La légende remonte à plusieurs années déjà, de paysans en paysans et de gamins en gamins elle s'est peu à peu bien répandue, il y'a même eu des preuves et des découvertes de corps dans la semaine qui suivait cette date légendaire... Vous pouvez vous promener dans la forêt de givre, tout au long de l'année et même parfois la nuit pour les imprudent.

Mais JAMAIS au grand jamais le Vendredi 13 !



Qui est-ce ?:  
- Le tueur du vendredi
- Origine inconnue
- Nom inconnu
- Ambition inconnue






Vendredi 13 pour Cirno




Musique

Cirno avait approché l'homme avec tant d'innocence, que ce dernier s'en voulait presque de l'envoyer dans l'enfer de cette forêt un jour comme celui ci, d'ailleurs comment avait t'il su qu'elle était d'une autre nation ? En fait, cet homme avait un bon instinct, en plus de connaitre les gens de son village et ceux des alentours, il sentait bien quand c'était pas un natif ou quand c'était un élu, ils étaient si... Différents. Mais tout de même, le monsieur était un peu en proie à quelques remords, cependant les oubliant bien vite en la voyant foncer presque tête baisser dans la gueule du loup, sans mauvais jeux de mots.

Il s'en retourna à ses tâches sans même prier pour le salut de l'enfant, tandis que Cirno avait refusé son épais manteau, peut être que mourir de froid était plus agréable. Cela ne l'empêcha pas de pénétrer dans l'épaisse forêt et foncer toujours plus, en utilisant même ses pouvoirs de lévitation pour aller plus rapidement à son objectif, trouver une fille dont elle ignorait tout. Cela ne l'empêchait pas de vagabonder innocemment et avec le sourire, cependant la brume glacée commença à camoufler toutes les sorties de la forêt, un peu comme si la fée se retrouvait piégée peu à peu, dans un étaux qui se referme.

Toujours pas de trace de Zayro, ni de la fille, mais la sensation d'un souffle constant qui commence à se faire ressentir tout autour d'elle, il devient malsain et oppressant, se rapproche et parfois s'éloigne, indéfinissable distance entre elle et ce chuchotement, ce bruit, comme suivie par un fantôme, était t'elle aussi à l'aise avec ça ?

Et puis enfin ! Une silhouette apparaît au loin, proche d'un arbre en se balançant de gauche à droite au son d'une corde. C'est un corps pendu d'une fille blonde ayant perdu son teint de peau, devenu pâle et bleuté, les yeux vides et la peau raidie par la rigidité cadavérique ou le froid, les deux en fin de compte. Soudain et alors que rien n'aurait pu le laisser deviner, la fille ouvre les yeux et parle avec une voix étouffée envers Cirno ;




Il est ... Là... Il te... Trouvera...




Le corps ballottant continua de fixer Cirno pendant environs dix ou quinze secondes, mais cela alla relativement vite avant qu'elle ne fixe plus que le vide de nouveau et ne devienne (si ce n'était pas déjà le cas en fait) un corps sans vie et sans pouls. Et puis le chuchotement revint comme une brise froide dans le dos de la fée, c'était clair cette fois, ce souffle indiquait une menace, surtout après ce genre de scène.

Au loin une autre silhouette faisait son apparition, bien plus menaçante. Un géant de deux mètres abordant un masque et une énorme machette, un comportement clairement patibulaire et hostile. Il prenait de grandes bouffées d'airs, de la fumée sortant de son masque blanc. Ses yeux n'étaient pas discernables et il commença à s'approcher, pourtant encore à trente mètres d'elle, ce colosse ne se pressait pas, mais son intention était transparente.

Qu'allait faire le petit agneau perdu dans la forêt du grand méchant loup ? Car ce dernier était bel et bien dans les bois, la promenade avait débouché sur une situation bien contraignante.


Une, deux, Il te coupera en deux
Trois, quatre, vient vers toi quatre à quatre
Cinq, six, tu vas en payer le prix
Sept, huit, surtout ne sors pas la nuit
Neuf, dix, Il est là, c'est fini...




____________

Choose your destiny !

"Continuant gaiement ton chemin, tu découvres un corps pendu dans les bois, c'est glauque. Illusion ou non, ce dernier te parle et t'incites à te méfier de quelque chose. Tu ne peux pas quitter la forêt et un souffle menaçant se fait entendre, après quoi un homme masqué apparait non loin de toi, une arme blanche à la main, son intention est de te découper, enfin ça, il ne l'a pas encore bien dit... "

* Fuis vers une grotte (à toi de la décrire, mais elle est grande)

ou

*Va vers lui

ou

* Enfonce toi encore plus dans la forêt

ou

* Choisi autre chose


Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Dim 15 Mai - 17:25



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Les arbres se refermaient sur la fée, ou s'éloignaient-ils petit à petit ? Les deux à la fois peut-être ? A travers la brume et la neige, même le ciel paraissait plus distant qu'il ne l'était plus tôt. Néanmoins, Cirno n'apporta pas beaucoup d'attention à ce sentiment désagréable qui se formait dans son ventre, signe qu'inconsciemment, elle sentait bien que quelque chose était.. Différent de d'habitude. L'air était lourd, tendu, malgré le fait que la brise glacée aurait normalement dut l'emplir de joie et d'énergie. Mettant de côté ses idées idiotes, la petite accéléras dans l'espoir de trouver ce qu'elle cherchait plus rapidement, partant du principe que le plus tôt sa tâche serait remplie, le plus tôt elle serait sortie de ces bois paraissant toujours plus sombres.

Lorsque, finalement, sa progression se stoppa, se fut d'un geste unique et brut. Ses pieds retombèrent dans la neige, le bruit de celle-ci craquant sous ses semelles résonnant dans la forêt vide de tous sons. Si ce n'était la glauque mélodie d'un balancement, répétitif, moqueur, provenant de ce qui avait fait se stopper la fée.
Une fille, ou ce qu'il en restait, c'est-à-dire un bout de viande pendu à une corde autrefois empreint de vie. Autrefois ? Non, car sa mise en garde étranglée ne fit que rajouter à l'horreur de la scène qui s'était imposée au regard azur de l'insouciante fillette. Appelez quelqu'un stupide, idiot, inconscient, mais n'importe qui sait reconnaître la mort lorsque celle-ci se présente si ouvertement et si abruptement. Incapable de savoir comment réagir, quoi dire, quoi faire, Cirno restait simplement debout, fixant avec des yeux écarquillés le corps se balançant éternellement.

De nombreuses années de vie, plus qu'on ne pourrait lui accorder en se basant sur l'apparence, ne peuvent préparer un esprit encore jeune et pur à ce genre d'épreuves. Si se faire attaquer à coup de couteaux, éviter de justesse des explosions ou encore se battre contre un Dieu étaient choses courantes de son existence, la Mort ne l'était nullement. Seuls les humains mourraient, et souvent de vieillesse, de maladie, de choses que Cirno ne voyait jamais de ses propres yeux, ou qu'elle ne pouvaient comprendre. Cette réalisation soudaine qu'en ce nouveau monde, Mourir était bel et bien une chose présente et que, sans ses pouvoirs, il lui était possible également de rencontrer une telle fin fut suffisante pour la stopper net. Dure réalité qu'il fallait accepter alors même qu'elle n'y avait jamais pensé depuis son arrivée.

Lorsque son instinct lui hurla quasiment de revenir à elle, c'est sur une seconde mauvaise nouvelle que son attention se porta. Une silhouette avançant à travers la brume, ombre menaçante grandissant à chaque pas qu'elle faisait vers la petite. Celle-ci tremblante non de froid, mais bien de peur, et réalisant finalement la situation dans laquelle elle se trouvait ne resta pas plus longtemps afin de serrer la main à cette inquiétante figure.

" C-C'est quoi cette forêt ?! Faut que j'me tires d'ici ! Tant pis pour le vieux ! "

S'exclama-t-elle en prenant la direction opposée à la nouvelle menace. Cirno s'élança aussi vite que ses jambes lui permettaient dans la forêt toujours si sombre et labyrinthique, oubliant même d'utiliser ses ailes pour aller plus vite sous la panique de l'instant. Elle courait et courait sans savoir où aller, chaque endroit ressemblant le précédent, chaque arbre identique aux autres. A chaque fois, la brume bloquant son champ de vision était présente, se moquant, dissimulant ce qui pouvait se trouver en ses confins, dissimulant potentiellement le loup derrière chaque tronc mort.


Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Lun 16 Mai - 2:53



La forêt de givre

L'endroit :
La forêt de givre n'est en soi pas un si mauvais endroit en Kosaten, beaucoup de monde la traverse et elle peut même être très jolie. En raison de son climat froid, les prédateurs qui y rôdent ne sont pas nombreux, les arbres sont également plus fins et plus espacés ce qui laisse une bonne visibilité. C'est un endroit parfois scintillant en plein jour avec les pépites de glaces et de givres qui parsèment les branches. C'est une grande forêt qui s'étend des glaciers les plus profonds jusqu'aux grandes vallées des premiers villages Fuyujins. Il n'est toutefois pas recommandé de s'y promener la nuit et surtout à une certaine date...

Les mythes:
Quelques mythes et légendes ont pris parts sur la forêt de givre, loins d'êtres les plus effrayants en Kosaten, car bon nombre d'autres lieux le sont avec des rumeurs devenue réelle. Non, la forêt n'est pas si crainte, sauf pour une seule des légendes qui y est prétendue vrai ! Les vendredis 13 la forêt est alors hanté par un tueur mystique qui poursuit quiconque s'y trouverait. Il est dit qu'il ne craint rien, ne ressent rien et traque sa proie jusqu'à la découper en petits morceaux. La légende remonte à plusieurs années déjà, de paysans en paysans et de gamins en gamins elle s'est peu à peu bien répandue, il y'a même eu des preuves et des découvertes de corps dans la semaine qui suivait cette date légendaire... Vous pouvez vous promener dans la forêt de givre, tout au long de l'année et même parfois la nuit pour les imprudent.

Mais JAMAIS au grand jamais le Vendredi 13 !



Qui est-ce ?:  
- Le tueur du vendredi
- Origine inconnue
- Nom inconnu
- Ambition inconnue






Vendredi 13 pour Cirno




Musique

La forêt devenait de plus en plus inquiétante, elle avait perdue de sa superbe et ses scintillements poétiques était désormais transformés en regards de créatures de la nuit, disparaissant et jouant avec les ombres selon la luminosité. Le chuchotement du vent continuait, le vent s’immisçait entre les branches, la corde de la pendue continuait son élan glauque et évidemment Cirno avec toutes ces nouvelles images en tête, ne vit plus qu'une solution ; Fuir ! Il le fallait, un individu louche approchait, une silhouette sentant la mort des pieds au visage, enfin au masque. La petite fée en oublia même ses pouvoirs en fuyant le plus loin et le plus vite possible. Mais ou pouvait t'elle aller ? De partout, la forêt semblait cloisonné par une brume qui l'a ramenait toujours en arrière ou dans des lieux qui ne faisaient que se ressembler d'avantage, nulle sortie, nulle échappatoire, comme si un sort avait été jeté.

Que pouvait t'elle faire, à part échapper au loup, cette chimère ou ce tueur qui semblait la poursuivre, pas après pas dans la fine couche de givre et de neige, presque comme si sa fuite était encore tracée. A force de courir et de courir encore, Cirno finit par pouvoir apercevoir une maison qui semblait abandonnée juste devant elle. L'intérieur était pourtant allumé avec des bougies vu la faible luminosité. Autour d'elle, quelques lanternes étaient disposées pour faire un chemin jusqu'à la porte d'entrée, un peu comme une invitation. Devait t'elle faire confiance à cette scène étrange ? Une maison se voulait peut être plus rassurante qu'une pendue qui parle ou un tueur masqué...

Mais ce pouvait être aussi la gueule du loup, camouflé sous les apparences d'une bâtisse accueillante, bien qu'aux attraits délaissé par le temps. Soudain le temps changea, non pas que la nuit passait non, elle était encore présente, mais de fin flocon commencèrent à tomber, d'abord blanc comme la neige d'un bel hiver, celle ci ne tarda pas à se transformer en rouge sang et s'étaler sur le sol et les arbres.

Bientôt, la forêt se remplissait d'un pourpre inquiétant, les flocons tombaient toujours aussi lentement, mais cela ajoutait à la pression ambiante de cette forêt en ce vendredi 13 ! Alors soudainement, la porte de la maison s'ouvrit toute seule, claquant contre le bois du mur, presque comme si elle allait se démonter toute seule des ses jointures. Il n'y avait pourtant pas assez de vent pour ça, au mieux une petite brise glacée.

Les chuchotements avaient pour le moment cessés avec la fuite de la jeune fée, mais alors qu'elle réfléchissait peut être encore sur le choix à faire, entre retourner sur ses pas, fuir ailleurs, entrer dedans ou rester sur place, des bosses se formèrent dans la neige, un peu comme des talus, comme si des "taupes" étaient entrain de creuser non loin d'elle. Ces talus étaient assez grands mine de rien et se formait periodiquement toute les dix secondes environ, sans que rien n'en sorte... Pour le moment.

Cirno allait devoir faire un choix. Une chose était en tout cas sure, la maison était une sorte de chalet de bois sombre et ancien, recouvert de givre et au volet clos par des planches de bois. On pouvait retrouver une hache planté sur une souche à l'exterieur, non loin de la porte d'entrée. A l'intérieur, une petite tapisserie rouge sur le sol, une cheminée allumée et des têtes d'animaux empaillés aux murs. Une table, une chaise et un canapé assez confortable tout de même. Les bougies n'étaient pas nombreuses, deux ou trois tout au plus, les recoins étaient assez sombres. Il y'avait cinq ou six pièces en tout et pour tout !

Le salon qui succédait à l'entrée, puis un couloir au milieu avec sur chaque cotés, deux pièces à chaque fois. Au niveau du couloir sur la gauche, la première pièce était une salle d'eau, la seconde en bout était quand à elle un débarras. Sur la droite, la première était une sorte chambre d'enfant, avec un lit d'enfant vide et abimé, des jouets brulés au sol, le tout dans un sale état et vieilli. La dernière au bout à droite était une chambre parentale contentant deux squelette sur le lit, morts depuis très longtemps visiblement, sur le mur au dessus d'eux se trouvait une inscription faite avec du sang séché, peu visible car le temps avait fait son travail.

Mais l'ont pouvait y lire :





elle...LA Prophetie Eternelle Ne Doit Unir Ellinda...est la clé.


Mais cirno avait des choix à faire, un peu comme à son habitude !



____________

Choose your destiny !

" Cirno fuit l'étrange individu qui arrive devant elle. Continuant paniquée, elle finit par se retrouver devant une maison mal éclairée. Des talus se forment sur le sol tandis que la neige tombe, d'abord blanche puis couleur sang, un signe ? Que faire ? "

* Va dans la maison

ou

*Retourne sur tes pas

ou

* Fuis dans la forêt de nouveau

ou

* Choisi autre chose


Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Lun 16 Mai - 20:46



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Marquant un arrêt face à la bâtisse à l'air suspect, notre fée se permit de reprendre son souffle, maudissant sa faible endurance. Il faut dire que lorsque l'on vole sans cesse, dur d'être champion à la course à pieds. Heureuse de finalement trouver de la lumière, si faible soit elle, au sein de ces bois dénués de soleil et de lune, le fait que ce chalet soit placé là dans une "coïncidence" impressionnante ne choqua pas le moins du monde la fillette. Une maison bizarre dans une forêt lugubre avec une silhouette visiblement malsaine hantant les lieux.. Nope, rien de louche là-dedans.
Prenant note du changement de teinte de la neige descendant du ciel obscur, pourtant si pure quelques minutes avant, ainsi que des choses rôdant sous la poudre écarlate semblant se rapprocher, elle préféra presser le pas et se dépêcher de pénétrer en la demeure avant d'être forcée de découvrir ce qui se dissimulait sous son élément favori. Si elle faisait confiance en son instinct, certainement rien de bon.

Le craquement neigeux sous ses petits pieds faisant place au son du bois craquant par endroits, c'est non sans prudence que la jeune fille entra à l'intérieur de la bâtisse en bois, laissant flocons et brume gelée derrière elle.

" Excusez-moi, j'entre ! "

Politesse japonaise remaniée à sa sauce, l'endroit paraissait être vide de vie si le manque de réponse était un indicateur suffisant. Mal à l'aise par l'ambiance lourde accompagnée de silence, mais définitivement mieux là que dehors, Cirno commença à faire un tour des lieux en espérant trouver la moindre présence vivante (et amicale). Il avait bien fallu que quelqu'un allume ces bougies, n'est-ce pas ? Donc il devait forcèment y avoir quelqu'un à l'intérieur, peut-être était-ce simplement une personne timide ou effrayée par la force et la classe de notre fée.

" Y a quelqu'un ? Héého ! "

Progressant dans la maisonnée, de moins en moins rassurée à chaque minute, tout semblait être fait pour former une atmosphère sombre. Têtes d'animaux empaillés, jouets brûlés dans une chambre abandonnée.. Quiconque vivait en ce lieu ne devait ni aimer les enfants, ni aimer les animaux et encore moins aimer le ménage. Et puis quitte à avoir de l'éclairage, le propriétaire aurait du garder les lanternes à l'extérieur pour l'intérieur. Elles marchaient mieux que les bougies !
Ne cessant d'appeler vainement en attente d'une réponse, sa voix finit par disparaître lorsque deux squelettes apparurent sous ses yeux. Fort heureusement, ceux-ci paraissaient morts depuis bien des années, le seul problème étant : Morts de quoi ? Moins choquée qu'avec la pendue vue précédemment, sans pour autant être à 100% rassurée, son esprit était un mélange de confusion, de mal être et d'inquiétude se distinguant nettement sur son visage.

Finalement, lorsque la petite détacha ses yeux de ce qu'il restait des personnes, elle balaya ce qu'il restait de la chambre parentale du regard pour s'arrêter sur un message écrit avec.. De la peinture rouge ? Ce devait être ça, de la vieille peinture rouge. Oui oui, rien que ça, rien que de la peinture. Malgré tout, impossible de bien comprendre ce qui était écrit. Non seulement il était dur de déchiffrer le message à cause de l'usure formé par le passage du temps, il était également dur de comprendre le message en soi-même.

" Encore une histoire de prophétie ? C'parce que je suis une "élue", c'est ça ? Sérieux ça devient lourd ce truc là.. Pis Ellinda c'pas mon nom aussi ! "

Croisant les bras en se perdant dans ses pensées, rien de bien pertinent ne venait à l'esprit de la gamine peu réputée pour son talent en énigmes et devinettes. En fait, la seule chose à laquelle elle arriva à penser était qu'elle commençait à avoir faim et que de l'udon serait une bonne idée. Ou bien de la soupe miso, quitte à rester dans les classiques ! Ah mais en hiver rien de mieux que de l'oden même si avec elle c'était l'hiver toute l'année. Choix difficile..
Attendez, c'était quoi la question déjà ?


Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Mer 18 Mai - 11:11



La forêt de givre

L'endroit :
La forêt de givre n'est en soi pas un si mauvais endroit en Kosaten, beaucoup de monde la traverse et elle peut même être très jolie. En raison de son climat froid, les prédateurs qui y rôdent ne sont pas nombreux, les arbres sont également plus fins et plus espacés ce qui laisse une bonne visibilité. C'est un endroit parfois scintillant en plein jour avec les pépites de glaces et de givres qui parsèment les branches. C'est une grande forêt qui s'étend des glaciers les plus profonds jusqu'aux grandes vallées des premiers villages Fuyujins. Il n'est toutefois pas recommandé de s'y promener la nuit et surtout à une certaine date...

Les mythes:
Quelques mythes et légendes ont pris parts sur la forêt de givre, loins d'êtres les plus effrayants en Kosaten, car bon nombre d'autres lieux le sont avec des rumeurs devenue réelle. Non, la forêt n'est pas si crainte, sauf pour une seule des légendes qui y est prétendue vrai ! Les vendredis 13 la forêt est alors hanté par un tueur mystique qui poursuit quiconque s'y trouverait. Il est dit qu'il ne craint rien, ne ressent rien et traque sa proie jusqu'à la découper en petits morceaux. La légende remonte à plusieurs années déjà, de paysans en paysans et de gamins en gamins elle s'est peu à peu bien répandue, il y'a même eu des preuves et des découvertes de corps dans la semaine qui suivait cette date légendaire... Vous pouvez vous promener dans la forêt de givre, tout au long de l'année et même parfois la nuit pour les imprudent.

Mais JAMAIS au grand jamais le Vendredi 13 !



Qui est-ce ?:  
- Le tueur du vendredi
- Origine inconnue
- Nom inconnu
- Ambition inconnue






Vendredi 13 pour Cirno




Musique

Il était amusant de voir que Cirno gardait tout de même une politesse d'usage en toute circonstance. Entre rester dehors avec les flocons de sang et les sortes de taupe diaboliques, la fée avait donc fait son choix et décida d'entrer dans la maisonnée qui crépitait sous les feux d'une cheminée un peu rassurante. En entrant elle fut bien sur surprise par l'art déco plutôt glauque et symptomatique du psychopathe qui avait sans doute enterré sa maman dans le jardin, mais bon... Nous n'étions plus à ça près. Cirno visita un peu plus le bâtiment et découvrit les différentes pièces, dont celle contenant les deux squelettes et la phrase en sang, cependant... Devant l'enigme qui lui était mise sur pied elle ne déduisit rien, pire elle pensait à manger.

La porte s'était lourdement refermé depuis quelques minutes, mais la respiration commençait à revenir, puis des bruits de pas de plus en plus proche et lourd, soudain il était là ! Quelqu'un frappa à l'entrée mais pas comme s'il désirait entrer non, plutôt comme s'il voulait défoncer la porte. Cirno n'avait alors que quelques minutes pour réfléchir rapidement à l'endroit ou il souhaitait aller ou se cacher.  Dans la chambre il était clair qu'il n'y avait que deux cachettes, une armoire un peu amochée ou sous le lit pourrissant, ce n'était pas joyeux mais ça pouvait la sauver non ?

Si elle prenait le temps de revoir la maison avant que le fou furieux n'entre, alors Cirno pouvait voir cette fois ci la porte d'une sorte de "cave" dissimulé sous la tapisserie du salon, une trappe qui descendait dans un sous sol sombre et humide, mais qui pourrait la cacher bien mieux. Restait encore le débarras mais la porte ne fermait pas. Choix difficile qu'elle devait faire en quelques secondes, esperons qu'elle ait autre chose à penser que son petit ventre.

Si elle faisait le choix d'entrer dans la cave, alors elle verrait une trappe qui débouchait sur une petite échelle descendant sur environs quatre mètres dans l'obscurité et l'humidité. Le son des gouttes tombant sur les parois de pierre. Le sol était en terre, la cave entouré du même granit que pour ses fondations. Il y faisait très sombre, mais une lanterne était posée juste aux pieds de l'échelle (fort heureusement ?). Cela lui permettait d'être sous la maison et cachée, mais il y'avait quelque chose ici aussi, seulement... Quoi ? La cave était grande, bien trop en fait... Le mur du fond semblait cassé et débouchait sur une grotte ou l'ont entendait une sorte de chant rituel en fond, de plus en plus étrange.

Mais revenons au dessus, car Cirno n'avait pas encore fait son choix ; Le couteau s'enfonça dans le bois, la personne qui était dehors désirais vraiment plus que tout entrer et n'allait pas le faire dans longtemps. La fée avait son destin entre ses mains.



____________

Choose your destiny !

" La fée entre dans la maison qui se veut plus rassurante, visitant les pièces elle tombe sur une phrase enigmatique mais n'en tire aucune vraie conclusion. La faim la guette, pourtant pas le temps de se reposer que l'individu masqué et armé d'un couteau refait son apparition, cognant contre la porte et enfonçant sa lame dans le bois en cherchant à entrer ! Cirno doit fuir de nouveau ou se cacher. "

* Se cacher dans l'armoire de la chambre ? 85% de chance d'être repérée  

ou

*Se cacher sous le lit ? 65% de chance d'être repérée

ou

* se cacher dans le débarras ? 90% de chance d'être repérée

ou

* Se cacher dans la cave ?
0% de chance d'être repérée

ou

* Aller lui ouvrir ?

Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Sam 21 Mai - 22:12



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Le temps de l'amusement pris fin lorsqu'un grand coup soudain manqua de lui donner une crise cardiaque, suivi d'un autre et d'un autre encore, chacun semblant plus fort. Qui que ce fut ne semblait pas apprécier les portes, au moins l'on pouvait assumer cela. Pressée par le manque de temps, la fillette de glace se mis à courir en direction de la porte d'entrée, traversant le couloir ainsi que le salon à toute allure avant de se stopper dans celui-ci d'un coup sec, un éclair de lucidité traversant son esprit. Etait-ce réellement une bonne idée de fuir par la porte d'entrée, alors que c'était précisément derrière celle-ci que se trouvait la personne qu'elle fuyait ? Effectivement, l'on aurait certainement put trouver meilleure solution en y réfléchissant quelques peu..

Une lame traversa le bois dans un craquement sec, faisant sursauter Cirno qui ne savait plus où aller ni quoi faire dans une panique renouvelée. Regardant autour d'elle en quête d'une quelconque arme improvisée ou d'une issue de secours, sait-on jamais, c'est cette seconde option qui s'offrit à ses yeux lorsqu'elle remarqua une ancienne trappe dépassant de sous le tapis. Sans la moindre hésitation, ni  le temps pour hésiter, la jeune fille sauta sur cette occasion afin de descendre dans les profondeurs sous la bâtisse, faisant bien attention de refermer au mieux derrière elle.

Certes, il était certain qu'elle était plus en sécurité en cette nouvelle pièce qu'ailleurs. Cependant, c'était humide, sombre et ça puait. Le bruit de ses chaussures résonnant sur la vieille échelle troublait le calme, de mèche avec des gouttes tombant éternellement au sol dans un son peu rassurant. C'est avec beaucoup de chance et un soupir de soulagement que la fée arriva en bas de l'échelle pour y trouver une jolie lanterne capable de l'éclairer en ces lieux nouveaux. Sa curiosité aussi bien piquée que son adrénaline, ce serait mentir de dire qu'elle ne s'amusait pas, en un sens, dans ce jeu de chat et souris risqué. Plus elle progressait, plus elle avait envie d'en savoir plus. D'un autre côté, il paraissait évident que de se faire attraper résulterait en une bad ending qu'il valait mieux éviter à tous prix.

Choisissant pour une fois de garder le silence, la petite navigua à travers les ténèbres jusqu'à trouver un mur sur lequel son ombre, se reflétant grâce à la lanterne, lui tenait compagnie. Suivant la paroi, c'est bientôt une énième surprise qui se glissa à ses oreilles tandis que le chant étrange avait l'air de se rapprocher. Un religieux en train de prier peut-être ? Rien ne pouvait être pire que l'individu au couteau qui était certainement en train de retourner la maison au même moment que Cirno s'avançait avec appréhension dans la cavité souterraine.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Dim 22 Mai - 16:03



Le cercle

Le cercle :
Dans divers endroit en Kosaten, le Cercle est un groupe composé de nécromanciens et d'invocateurs, ils sont très écartés des natifs et des élus et sont très peu nombreux, d'ou leurs noms. Ils aiment aller voir même s'installer dans les endroits les plus mystiques de Kosaten.





Vendredi 13 pour Cirno




Musique

Un escalier de fer, un couloir étroit et obscur, au fond de ce couloir une porte entre-ouverte d'ou parvienne les accords d'un rites sacrificiel clair et aux allures religieusement dangereuses. Cirno avait choisi la cave, entendant que plus haut, l'individu étrange et masqué était entré, il ravageait la maison, on pouvait l'entendre briser des choses, claquer des portes, sa respiration haletante et imprécise ! Quoiqu'il en soit, la fée était en sécurité à présent, descendue dans l'obscurité d'une cave éclairé par une lanterne, continuant son chemin à tâtons contre les grands murs de pierres, jusqu'à trouver la cavité dans la roche, menant donc à cet escalier.

Tout était étrange et de plus en plus irréel, en avançant elle allait clairement assister à une scène de plus qui allait peut être marquer son esprit pour de bon, si elle pensait s'amuser plus longtemps, alors c'était terminé cette fois. Car cet escalier menait sur une fange d'ou plusieurs cadavres étaient jetés et se cumulait. Toutes étaient des jeunes femmes d'une dizaine d'années et dont la cage thoracique était percée, le coeur semblait y avoir été retiré avec violence. En continuant de descendre, elle arrivait alors dans cette même fange, un grand puit qui ensuite remontait quelques mètres plus haut.

Et c'est là que se passa une nouvelle scène, des gens masqués étaient tous en cercles autour de deux jeunes filles. Celui qui semblait être le "leader" menait la première qui était morte de peur devant le vide du puits, comme si elle était prête à y être jetée. Il récita alors des cantiques glauques devant elle, la seconde était à genoux plus en arrière. L'homme masqué parla à celle qui était le plus proche du vide, la forçant à être debout et la tenant par le cou tout en projetant du sang sur son visage avec un fouet.




Ô seigneur sombre, abreuve nous de ton pouvoir, reçoit ce nouveau sacrifice, couvre nous de ta puissance, verse le sang et relève les morts, prends nos offrandes et nous serons les faux pêcheresses qui punierons les impies impurs de Kosaten, louons le royaume des morts et louez soit le cercle qui recevras notre gratitude eterneeeeelle !




Après avoir récité son discours, il passa la main vers la poitrine de la jeune femme, tournant légèrement ses doigts comme pour faire une sorte de caresse, mais celle ci se transforma entre tuerie lorsqu'il entra sa main dans le corps de cette dernière de manière éthéré et donc en apparence... Sans souffrance ? Sauf qu'il en ressorti le coeur de la femme dans une intense explosion sanguine. Puis il poussa le corps de la fille sans vie dans la fange au fond cadavérique.

Puis le chef prit le coeur dans ses deux mains le levant vers le ciel, ce dernier était encore battant et tout chaud, il le montrait à l'assemblée et puis pressa le sang pour le récolter dans une sorte de statue diabolique représentant un masque à trou ; le tueur du vendredi ? Sans doute !

Suite à quoi, ce fameux leader de secte prit l'autre jeune vierge par les cheveux et la traina au même endroit que la précédente. Cirno avait pu assister à tout ça, qu'allait t'elle faire maintenant ? L'homme commença à jeter le reste du coeur dans le puits avant de prendre de nouveau la femme par le cou, inutile de dire que la suite allait se répéter... Très bientôt.


Ce que cirno peut voir d'ou elle est


____________

Choose your destiny !

"Tu continues ton chemin dans la cave, puis dans le seul passage ouvert dans celle ci. Cela t'emmene dans un escalier de fer et de pierre, descendant dans des entrailles malveillantes. Puis tu arrives devant un spectacle morbibe d'une secte tuant de jeunes vierges pour un sacrifice. La dernière d'entre elle s'apprête à être tué au dessus d'une fange remplie de cadavre. Que faire ? "

* Assister à l'execution ? (le cercle s'en souviendra)

ou

*Sauver la vierge ? (la vierge s'en souviendra/ combat contre le cercle)

ou

* interrompre le rituel (se montrer)

ou

* Autre chose ?



Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Dim 22 Mai - 21:48



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Des marches métalliques montant vers de nouvelles profondeurs, ajoutant de nouvelles questions à la longue liste déjà établie. Pour qu'il y ait un escalier en cet endroit reclus, qui plus est fait de métal, c'est qu'il y avait de la vie intelligente dans les environs. Les chants rituels se rapprochant petit à petit confirmant cette idée, Cirno ne put que commencer son ascension vers une destination inconnue. Impossible de faire demi-tour désormais, à moins de ne vouloir aller faire un p'tit coucou au gros Monsieur pas content dans le chalet ce qui ne paraissait pas être la meilleure des options. Rester à jamais dans la cave n'en était pas une non plus, et puisque la seule voie avait l'air de passer par les marches, autant y aller.

Une odeur de rouille, de pourriture étrange vint à ses narines après un court moment. Avec un mauvais pressentiment, mais toujours aucun autre choix, la petite continua à contre-cœur son chemin jusqu'à ce qu'une nouvelle vision peu accueillante ne la fasse s'arrêter. Du sang, des organes, des femmes ; mortes. Et pas une, ou deux, une montagne de femmes mortes, la poitrine ouverte, leurs cœurs séparés de leur emplacements habituels, leurs battements maintenant lointains et oubliés.
Sentant la bile monter dans gorge, une sensation brûlante de vider son estomac montant en flèche face à cette vue cauchemardesque. Couvrant sa bouche de ses deux mains afin de contenir cette envie, ce sont des larmes à la fois de terreur et de douleur en ravalant le contenu de sa gorge qui roulèrent sur ses joues pour tomber sur le sol métallique. Tremblante, ne bougeant plus d'un cil, les mots prononcés par l'une des figures masquées permit à la petite de revenir en partie à elle, juste assez pour diriger son attention vers le cercle formé au sommet de la fosse.

Beaucoup de personnes à ce qu'il apparaissait, sans qu'aucune ne semble véritablement sympathique. Observant la scène depuis les escaliers, se dissimulant le mieux possible derrière une roche à peine assez grande, Cirno ne put retenir un petit bruit d'exclamation lorsque le chef plongea littéralement sa main dans l'une des deux femmes au bord du gouffre pour en extraire, brutalement, son cœur. Couvrant de nouveau sa bouche avant de se faire remarquer, elle fixait le corps sans vie alors que celui-ci fut balancé sans la moindre vergogne avec le reste au fond du trou. Une femme qui, quelques minutes auparavant, pouvait parler, rire et pleurer, penser. Maintenant, elle serait en train de pourrir au fond d'une fosse, son cœur traînant quelque part parmi la masse de sang et de cadavres..

Son propre cœur palpitant de panique, la fée remonta son regard azur sur la seconde jeune femme en sachant pertinemment ce qui allait se produire. Tentant vainement de se calmer afin de pouvoir réfléchir à ses options, que pouvait-elle bien faire de toutes façons ? Ses pouvoirs ne marchaient plus aussi bien que dans son monde, sinon elle aurait volé et aurait juste gelé les types masqués. Cependant en Kosaten, si elle décidait de se montrer, les chances que ça soit elle qui finisse au fond de la fosse étaient grandement augmentées si elle venait à se montrer. Ils étaient nombreux, plus grands qu'elle, et s'ils pouvaient juste percer une poitrine à mains nues alors nul doute qu'ils étaient forts. Que pouvait-elle faire face à ça ? Leur lancer une boule de neige ? Ce n'était qu'une fée ! La plus forte des fées, certes, mais là c'était un boulot de prêtresse ! Y aller serait du suicide pur et dur, même quelqu'un avec un intellect inférieur à la moyenne tel qu'elle pouvait comprendre ça !

Trop effrayée pour se montrer, et se sachant trop faible pour agir, la petite se résigna à assister à la suite du rituel, envoyant ses prières aux femmes qui venait, et allait voir leurs vies prendre fin. Il n'y avait rien d'autre qu'elle puisse espérer faire sans courir de trop gros risques pour sa propre vie, et pourtant la honte et la culpabilité se mêlaient déjà au choc et à la peur qui retournaient son estomac. L'odeur environnante ajoutée à cela, l'on se trouvait à des lieues de ce que la fée espérait en venant faire un tour dans un pays qui lui paraissait utopique, puisque empli de son élément.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Mar 24 Mai - 1:35



Le cercle

Le cercle :
Dans divers endroit en Kosaten, le Cercle est un groupe composé de nécromanciens et d'invocateurs, ils sont très écartés des natifs et des élus et sont très peu nombreux, d'ou leurs noms. Ils aiment aller voir même s'installer dans les endroits les plus mystiques de Kosaten.





Vendredi 13 pour Cirno




Musique

Un veritable paysage de mort qui s'offrait à la petite fée innocente, celle qui ne pensait qu'à manger il y'a peu, cherchait désormais devant cette vision horrifique, à vomir tout ce que pouvait contenir son estomac, c'est à dire... Pas grand chose. Mais le gout de la bile était suffisant pour donner des nausées et ce n'était pas ce qui allait changer la tragique situation. En haut, les hommes continuaient de brasser leurs voix ensembles dans un mélodieux et néanmoins glauque "oooooh" qui faisait une union forte. Le sois disant leader du cercle quand à lui et ne voyant que rien ne pouvait plus le stopper, donna l'offrande qu'attendait tant son dieu ou quoique ce soit pour qui il était entrain de prier, il y'a quelques secondes de cela.

Approchant la belle enfant en finissant son cantique, il plongea sa main avec une effroyable force dans le torse de la jeune femme, lui sortant son précieux organe vital et battant avant de la pousser d'un coup de pied dans la fange. Un corps sans vie de plus et une horrible vision de plus pour Cirno. Après avoir encore versé le sang l'individu masqué continua de pallabrer pendant une dizaine de secondes, puis tous ensembles ils partirent de la salle. L'escalier était de nouveau libre et Cirno pouvait donc continuer son chemin, remontant les marches qui étaient toujours faites d'un mélange de fer et de pierre très étrange.

D'en haut, elle pourrait contempler une imposante salle rituel et morbide, allant avec le reste du décors. Quand soudain, une sorte d'esprit se mit à briller, c'était deux esprits en fait, des formes bleus et transparente qui apparurent devant la fée.




Pourquoi ne nous as-tu pas aidés




Tu nous as laissés mourir, tu n'as rien fais




Tu as vu, tu as vu, tu n'as rien fais, tu es aussi coupable qu'eux, nous ne connaîtrons jamais la paix




C'est ta faute... Tu aurais pu nous sauver... Maintenant nous sommes condamnées ici, pas ta faute ! Sois maudit



Allez savoir pourquoi les esprits avaient souvent tendance à torturer ceux qui assistaient plutôt que ceux qui avaient agis contre eux. Peut être existait t'il une loi particulière aux âmes et aux morts, qui interdisait de hanter celui ou celle qui était le coupable ? Cirno faisait donc face à des esprits mécontents, cela dit, cette vision qui était certes culpabilisante, devait être pour elle un rafraîchissement après le sang et les tripes du bas...

Les esprits tournaient sans rien faire d'autre, comme condamnés en effet, à rester ici pour l’éternité, ne pas connaitre la paix ou le repos dans l'au delà, voila qui était bien fâcheux. Quoiqu'il en soit, cela ne disait pas à Cirno quoi faire, ni ou aller pour s'échapper de cet enfer. Dans cette grande pièce il y'avait pourtant quelques détails et informations pouvant l'aider pour la suite.

Il y'avait par exemple cette cage en fer, le même fer (magique ?) sur lequel elle marchait, mais cette fois ci pour enfermer quelque chose (ou quelqu'un ?) la clé était sur une table à coté d'un livre aux allures démoniaque, remplie de psaumes infernaux, ceux qu'avaient pu réciter l'autre fou par exemple. Quelques os, des têtes de bouc, la fange et les esprits, ainsi qu'une porte menant là ou les hommes s'en étaient allés et peut être aussi vers la sortie.

De plus, l'autre fou du chalet était entrain de descendre dans la cave et se rapprocher, cela s'entendait à sa respiration haletante mais aussi au fait que lorsqu'il était dans le coin, une sorte de brise étrange, malsaine et inexplicable s'invitait pour faire frissonner la fée. Elle avait pu le ressentir a chaque fois qu'il venait, c'était encore le cas.

Elle allait devoir faire de nouveaux choix, peut être déterminant eux aussi, mais que faire ?


ce que peux voir cirno



____________

Choose your destiny !

"Cirno n'en peux plus, pire elle ne fait rien... La vierge est sacrifiée et le chemin désormais libre car les hommes sortent par une porte. En montant par le seul chemin accessible, elle arrive en haut, ou elle peut y voir deux esprits (ceux des vierges) mécontents, mais aussi une table avec un livre et une clé, juste à coté d'une immense et étrange cage en fer scellé. Une porte en bois au fond et les bruits menaçant de l'homme du chalet qui arrivent. Que faire ? "

* Apaiser, parler avec esprits

ou

*Ouvrir la cage

ou

* Fuir par la porte

ou

* Autre chose ?



Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Mer 1 Juin - 15:34



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Les yeux fermés tout le long de la scène se déroulant devant elle, tout ce que put entendre Cirno furent les cris, le bruit d'arrachement dont l'on ferait mieux de passer les détails ainsi qu'un lourd atterrissage de ce que la petite pouvait assumer être le corps désormais sans vie de la jeune femme finissant sa chute sur le tas déjà empilé au fond du gouffre aux parois écarlates.
Rouvrant les yeux à ce signal sonore, la spectatrice infortunée refusa de diriger son regard de nouveau sur les corps s'amassant. Son estomac était amplement assez retourné de tout cet effroi et cette vision sanglante inattendue pour ne pas en rajouter encore plus à moins de ne vouloir réellement finir par le vider. Forçant son attention sur les figures masquées, la fée attendit non sans une certaine impatience que ces dernières s'en aillent afin de pouvoir achever sa progression de l'escalier mi-rocheux, mi-métallique, et surtout afin de s'éloigner de ce carnage le plus tôt possible.

Lorsque finalement elle parvint au sommet des marches, la déception vint s'ajouter à la nausée et l'anxiété. Toujours aucune sortie en vue, elle qui aurait espéré trouver une issue de secours une fois tout ce chemin parcouru. Ce qui l'accueillit fut une nouvelle salle creusée dans la roche, heureusement moins glauque que sa précédente location. Une table, une grande boîte avec une étoile rouge et une serrure, une porte.. Prenant ces éléments en compte alors qu'elle passait la pièce du regard dans l'espoir de voir une panneau “Sortie”, Cirno fut vite tirée de ses pensées par l'arrivée de deux esprits venus la tourmenter encore plus. Pas de repos pour les héros, ou zéros en ce cas précis.

Il ne s'agissait pas des premiers esprits que la créature magique avait put voir, bien entendu, mais il s'agissait néanmoins des premiers capables de communiquer, qui plus est de la maudire pour son incapacité à les aider. Sentant une culpabilité se mélanger à de l'exaspération, la petite bleutée se retint à grand-peine de hurler ses problèmes au visages (s'ils en avaient) des deux esprits. Elle aurait dû faire quoi ? Venir à leur secours et finir au fond du gouffre avec eux ? C'était mieux qu'ils soient trois que deux à mourir ? Elle avait voulu les aider, si elle avait ses pouvoirs c'est ce qu'elle aurait fait même ! Mais là, qu'était-elle supposée faire ? Tout ce qu'elle avait souhaitée en cette journée c'était d'enfin pouvoir se faire un igloo où vivre dans un endroit composé de glace et de neige, pas de se faire chasser par Monsieur Pas content à travers les bois, puis d'assister à l'arrachage de cœur de masse d'une bande de justiciers masqués pas tous seuls dans leur tête, et encore moins de se faire maudire par deux fantômes qui pensent que la personne forcée à regarder sans pouvoir faire quoi que ce soit est plus fautive et méritante d'une malédiction que ceux qui les ont tués ! Y a des limites à la patience, et si l'épuisement et la peur ne retenaient pas la fée, elle aurait bien dit deux-trois mots à ces esprits ne sachant pas juger le vilain de l'innocent.
Seulement crier, alors que les figures masquées pouvaient encore être dans le coin, ne paraissait pas la meilleure idée au monde. Bien que se servant peu de sa matière grise, la gamine ne pouvait ici pas se permettre de commettre de faute aussi idiote. Pour une fois, c'était bien sa vie qui étaient mise en jeu.

Ruminant intérieurement en ne sachant s'il fallait laisser sa frustration sortir, s'excuser ou juste ignorer les esprits, une sensation soudaine donna des frissons à la petite qui se retourna d'un coup. La même sensation de froid mordant, un instinct hurlant de se tirer le plus vite possible. Le gros type de mauvais poil était en train de se rapprocher. Considérant le peu d'options qu'elle avait à disposition, Cirno revint alors aux esprits, puis à la grande boîte métallique avec une serrure. Une idée germa dans son petit crâne : Peut-être y avait-il d'autres femmes à l'intérieur ? Si tel était le cas, elle ne pouvait pas les laisser enfermées alors que le boucher grognon arrivait. Et puis, deux esprits la maudissant suffisaient, pas besoin de laisser plus de victimes. Au mieux, elle aurait libérée des victimes innocentes et aurait repentit le fait de n'avoir pas pu assister les deux précédentes. Au pire, s'il n'y avait rien à l'intérieur par exemple, elle pourrait toujours s'y cacher ou juste fuir par la porte le plus rapidement possible.

Le temps pressant, Cirno se saisit de la clé traînant sur la table boisée et ne perdit pas une seconde avant de l'insérer dans la serrure de la grande boîte métallique, priant pour un petit coup de chance au moins une fois dans cette journée pourrie.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Jeu 2 Juin - 14:15



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici






Vendredi 13 pour Cirno





Cirno étant encore dans une solution bien difficile, encore à devoir faire des choix toujours plus insensés les un que les autres, se demandait bien pourquoi elle se retrouvait dans un tel environnement poursuivit par un malade, des sectaires, des esprits, alors qu'au final la fée aurait juste voulut faire des bonhommes de neiges, manger du poulet avec une bonne sauce tandori ou encore construire un igloo en regardant les étoiles au travers de la glace givré et légèrement transparente. Mais cette journée était devenue rapidement un enfer, piégé par l'un des natifs au courant de ce fameux vendredi et l'ayant envoyé dans la forêt tout en sachant ce qui l'attendait. Le monde n'était pas juste.

Puis en continuant d'avancer toujours plus, elle était passé aux cotés des cadavres, des corps et des cœurs imprégnés d'un reste de sang pour monter des marches et se faire maudire, au point qu'elle n'en puisse plus vraiment, qu'elle veuille leurs crier toute sa frustration, mais mesurant ainsi le risque qu'elle prenait, elle ne le fit pas. Les esprits ne furent pas apaisés mais comprirent en la voyant, en sondant son esprit, qu'elle n'aurait rien pu faire de plus, que malgré son statut d'élue, son allure magique, Cirno n'aurait pas pu les sauver et se serait alors ajouté à la liste des victimes. Les fantômes commencèrent alors à tourner autour d'elle lorsque la petite remarqua le vent qui la fit tressaillir, indiquant que le "monsieur masqué" n'allait pas tarder à arriver.

Puis les esprits disparurent dans le corps de Cirno après êtres devenus de plus en plus transparent, jusqu'à enfin créer une aura bleu qu'elle ne remarqua à peine, très discrète et puis bernée par la peur elle prit la clé pour se diriger vers ce qui ressemblait à une énorme boite en fer scellé par un sceau magique et une simple serrure qui faisait pâle figure à coté. Au contact du cadenas, le sceau se désagrégea et le cliquetis se fit entendre, le cadenas tombant et la porte s'ouvrit pour laisser la pièce obscure s'éclairer peu à peu. Des bruits de pas se faisant alors entendre, la luminosité commençant à éclairer les pieds de la "personne" qui s'approchait de la fée.

Des bottes solides et d'un violet sombre plus proche du noir bleuté qu'autre chose, des cuisses protégés par une sorte de robe ou de cape bardées de plusieurs lames qui cliquetais au gré de son avancée. Une ceinture fermement nouée à la taille, des poings fermés et des bras musclés, un corps de combattant, puis enfin son visage apparut devant la fée, puisqu'il se mit droit devant elle. Un colosse d'un mètre quatre vingt dix au moins, à la peau mât, un teint halé et des yeux violet gris, une chevelure blanche parcourue d'une mèche en avant. Il fixa sa libératrice d'un regard sombre et froid, on pouvait lire la mort dans ses yeux.

Mais il n'en fit rien.





Encore l'une de ces illusions maudite.




Oui, Zayro était bien ici. Il ne parlait pas comme un prisonnier venant d'être libéré, prenant Cirno pour une illusion, était-ce un coup des esprits qui étaient entrés en elle pour former cette aura bleu ? Jinn devait voir la fée d'une autre manière et cela l'avait sauvée, quoiqu'il en soit, il se tourna vers la porte de sortie, commença à s'y dirigé, il était bien sur affaibli de bien des manière, cette forêt était étrange et lui aussi y était entré le mauvais jour, vivant sans doute mais avec moins de difficulté tout de même, les aventures de Cirno précédemment. En tout cas l'homme masqué aussi était là, juste en bas des escaliers, et la confrontation semblait être immédiate, mais Zayro le regardait d'un air un peu moins engagé, comme s'il l''avait déjà affronté et était blasé de le revoir une énième fois, d'ailleurs ses propos le confirma.



Encore lui ?




Le messager des enfers tendit son bras et envoya une vague atomique pour détruire les escaliers et la zone, pour peut que ça ne le ralentisse à défaut de le détruire. Maintenant il se retourna en posant à peine le regard sur ce qu'il avait fait, vers la potentielle sortie et donc porte en bois ou étaient partis les sectaires. Oui, Cirno avait libéré un autre monstre mais cela allait peut être lui être profitable finalement. La chance commençait t'elle à lui sourire ? Mais Zayro n'allait t'il pas s'enerver de voir la fée le suivre ? Il défonça la porte en bois, au loin on pouvait d'hors et déjà entendre les cris des hommes masqués criant qu'il fallait arrêter Zayro, le tuer, demandant pourquoi ou comment il s'était libéré de sa cage.

Puis les bruits laissèrent places à des cris, si Cirno prenait désormais le seul chemin possible, elle allait encore devoir marcher (ou voler) au travers de sang et de tripes. Les sectaires avaient étés massacrés en chemin, Jinn n'était pas du genre patient ou rigolo. Finalement le colosse se retrouva plus loin devant une sorte de portail, mais il y'avait le "chef" du cercle juste devant.



Je ne pensais pas que vous vous libereriez ! Vous êtiez censé devenir le nouveau receptacle, je ne peux pas vous laissez partir !






Moi non plus.




Les deux engagèrent alors un combat violent et sanglant, entremêlé de magie et d'atome, la pièce dans laquelle ils étaient ressemblait à l'entrée d'un temple renfermé dans la roche et un mélange de fer très étrange, la lumière du dehors ne perçait pas ici, c'était sans doute profondément enterré sous le sol. Mais il y'avait au fond un portail rouge tournoyant dans les tenebres et aspirant ce qui se trouvait près de lui. Etait-ce la sortie de ce monde de fou ? Qu'allait faire Cirno ? Avait t'elle seulement suivie Zayro dans son carnage ?

Le chef de la secte était fort, il ne rivalisait pas en terme de puissance pure avec le messager, mais il parvenait à l'empêcher de passer par sa magie puissante, ou encore se faire tuer car il se soignait de manière affolante tout le temps. Il y'avait également deux autres sectaires qui maintenant le portail avec des incantations.

____________

Choose your destiny !

"Les esprits semblent s'apaiser, ils entrent même étrangement en toi et t'anime d'une aura bleue. Tu libères la cage et Zayro en sort, il ralenti le tueur masqué et t'ignore en pensant voir une énième illusion de ce monde, tu as ainsi plus d'information dessus. Bien que tu ne sache pas à qui tu as à faire, Zayro défonce la porte et massacre les sectaires sur le chemin d'une éventuelle sortie, se retrouvant ainsi face au chef et deux de ses sbires, ainsi qu'un portail inconnu. Que dois-tu faire ? "

* Aider Zayro contre le chef (Zayro s'en souviendra)

ou

*Passer le portail (Uniquement si tu passe le portail ouvre le spoil)
Spoiler:
 

ou

* Déconcentrer les sbires proche du portail (le portail se fermera !)

ou

* Autre chose ?



Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Jeu 2 Juin - 15:56



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Reculant de quelques pas face à ce qui sortit de la boîte métallique, ça n'était toujours pas le moment de jouer au loto pour notre fée. Ni vide, ni gardant des femmes innocentes en son sein, c'est un homme à l'allure plus qu'intimidante, et à la taille nettement supérieure à celle de la gamine qui sortit de l'obscurité renfermée entre les parois de métal. S'il différait par l'apparence des autres individus que Cirno avait eu le malheur de rencontrer plus tôt, il n'était pas pour autant l'idéal du justicier venu à son secours. Peau sombre, cheveux blanc comme la neige, un regard aussi froid qu'une longue nuit d'hiver sans lune.. Si lui était sensé être un héros, alors c'est que les standards avaient évolués parce que niveau aura de confiance, on tombait bas. A vrai dire, l'homme avait plutôt une tête à dire " Tu m'touches, j'te bouffes " que " Mes plus sincères remerciements pour m'avoir délivré, jeune demoiselle ".

Il ignora promptement et sans autre cérémonies celle qui venait de le sortir de sa cage en accompagnant son geste de dires étranges, confondant Cirno avec une illusion. Cette dernière, qui se serait  d'ordinaire offensée et lancée dans des remontrances sur les bonnes manières, ne lui offrit qu'un air blasé en retour. Non, décidément, elle avait bien assez d'ennuis pour pouvoir se foutre royalement de stupides remerciements. S'enfuir avant que le type au couteau n'arrive était une bien plus grande priorité, en son opinion. Du moins, jusqu'à ce que le type de la boîte ne fasse péter l'escalier afin de stopper la progression du gars au masque. Ah ouais. Ça marchait tout de suite mieux.

Peut-être allait-elle se raviser et rester avec l'inconnu un petit peu plus longtemps, juste pour être certaine qu'il soit sain et sauf, bien sûr.
..Et peut-être aussi pour un peu de protection en ce monde de fous.

Trop distraite pour même remarquer l'absence soudaine des deux esprits, un second bruit lourd suivit bientôt la précédente explosion lorsque l'unique porte de la pièce vola en éclats sous le coup de l'étranger. Subtilité et discrétion ? Check. Cris et bruits de bataille s'ensuivirent avant d'être remplacés par un silence sec, indiquant à la fillette bleutée que la voie était désormais libre. S'engageant alors dans le couloir de roche et de métal, la vision de cadavres encore frais, d'organes, de tripes, de sang chaud vint de nouveau à l'encontre du regard azur de la fée, qui laissa finalement son estomac se vider sur le sol sans la moindre retenue. Une fois finie, elle s'efforça d'essuyer sa bouche détrempée avec son bras nu non sans dégoût puis s'empressa alors de rattraper l'inconnu à la tenue pourpre; un arrière-goût de bile amère et une gorge brûlante n'aidant nullement à sa détresse.

Lorsque des bruits d'affrontement et de magie se firent entendre, Cirno ralentit le pas avec appréhension. Visiblement, l'étranger qu'elle venait de libérer était en prise avec le chef des dingues masqués, et ce n'était pas un combat amical. Sorts et attaques entremêlées volaient comme de la neige dans un blizzard, chaque parti ne semblant point flancher plus que l'autre sous les coups l'assaillant. Derrière cette scène, un autre détail encore plus surprenant : Une sorte de... De portail magique ou un truc du genre rouge semblant aspirer tout ce qui osait s'approcher de trop près de lui. Nul besoin d'être une tête pour comprendre que le gros vortex rougeâtre de la mort qui tue n'était pas véritablement le meilleur truc à aller voir de plus près tel un touriste devant un monument. Si une chose était certaine c'était que plus loin la fée était de ce machin, mieux elle se porterait.

Restant à l'entrée de la dernière salle sans trop savoir que faire, pour changer, la fillette décida « Oh et puis fait suer à la fin ! » Et concentra son peu de magie en ses mains. Lessivée, agacée, terrorisée, traumatisée même, marre, marre, marre ! Y avait deux types en train de se bastonner et elle allait pas attendre qu'ils aient fini de se maraver pour trouver la porte de sortie. Puisque le monde semblait être contre elle en ce moment, autant rentrer dans le tas ! Certes, ses capacités se voyaient affectées par ce damné sceau, néanmoins une créature magique bien poussée à bout comme il faut était tout de même capable de surprises; Telles que de former deux stalactites bien pointus, long comme le bras, à ses côtés afin de les lancer sur le chef de secte à la manière de flèches volantes.

" Tiens ! Ça c'est pour les dames de tout à l'heure ! "

S'il fallait être franc, elle ne connaissait ni l'inconnu, ni le chef, et les deux avaient tués des gens. Mais le chef avait arraché le cœur d'innocentes, et l'étranger avait seulement massacré d'autres méchants. La gamine perdue s'était donc rangée aux côtés du moins mauvais des deux, temporairement, en espérant pouvoir aider à mettre un terme au carnage dont le gouffre empli de cadavres était témoin.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5665
Yens : 247
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

- En ligne



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Jeu 2 Juin - 17:34



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici






Vendredi 13 pour Cirno





"Tu m'touches, j'te bouffes", oui c'était à peu près comme cela qu'on pouvait qualifier Zayro, le sous chef du nest et élu sombre. Il avait par ailleurs entreprit sa marche funèbre au travers des longs et tortueux couloirs de pierres désormais bien impregnés du sang des sectaires, mais le sol en était tout aussi jonché, voir plus, en plus du vomi de Cirno, c'était un bien mauvais mélange. Cependant il fallait comprendre le petit estomac de la fée qui ne devait plus en pouvoir de cette journée et y mettre fin une bonne fois pour toute. Pour elle et pour Jinn, ce devait être le plus long vendredi qu'ils aient passés sur Kosaten.

Quoiqu'il en soit elle fit son choix et décida de suivre l'homme à la cape à lames, arrivant dans la même salle que lui en le voyant en proie avec le chef de la secte qui semblait étonné de le voir libéré. Ils se battaient en s'échangeant coups sur coups, le chef laissant Jinn de loin pour l'attaquer, sa magie de défense et sa régénération étaient assez puissantes pour lui résister mais pas lui faire assez mal, ce combat se jouerait sur l'endurance et Zayro gagnerait, mais puisqu'il fallait aller un peu plus vite et que la frustration était montée d'un cran dans le coeur de Cirno, la jolie fée décida d'agir.

Abracadabra, Avada cadavre et Patatra elle créa deux ogives de glace qu'elle lança sur le fou masqué, ce dernier avait beau avoir eu la meilleure défense magique du monde, il centrait d'avantage ses efforts sur Zayro et ne vit pas la magie la moins forte lui arriver en plein angle mort. Qui allait se soucier de deux glaçons aussi fins, passant alors inaperçue jusqu'à ses côtes en plein revers. Cela marcha !

Les deux pointes gelées se plantant efficacement dans sa peau et salissant de sang sa soutane. Cela prouvait également au messager des enfers qu'elle n'était plus une simple illusion, mais bien un être fait de chair, physique, c'était donc une prise de risque ! Mais heureusement pour le moment objectivement centré lui aussi sur son adversaire, Zayro profita de cette diversion et occasion pour rompre la magie defensive de son adversaire, le coinçant dans un quasar et compressant alors la matière autour, jusqu'à ce que sa chair ne se broie, que ses os de ne se cassent dans un grand fracas de sang et de peau en bouillie, que le masque n'explose et qu'enfin il ne reste plus rien de lui, mis à part une grande flaque de matière sanguine autour.

Relachant la pression, il s'occupa de tirer quelques lasers sur les deux abrutis qui l'avait accompagnés, les tuant sur le coup mais ainsi, beaucoup plus vite. Puis il tourna simplement et seulement son visage vers Cirno, un regard d'une froideur sans nom.





Pas une illusion hein.




Zayro commença alors à l'ignorer tout simplement, donnant un geste de sa main dans le vide, pour y balancer le sang qui trainait sur ses doigts, puis se dirigea calmement vers le portail energetique qui commençait vraiment à devenir de plus en plus instable. Il approcha jusqu'à le traverser mettant un trait définitif a cette journée des plus étranges, il avait bien sur comme une envie soudaine de raser l’entièreté de la forêt de givre, allez savoir pourquoi...

Bien que Zayro ait enfin disparut des yeux de Cirno qui avait survécue par miracle finalement, et que le portail rouge commençait à faire des éclairs, et qu'elle ne savait pas s'il fallait suivre encore le géant qui lui, avait traversé ça de manière naturelle, sans peur aucune... Et bien l'homme masqué au couteau revint, se mettant entre elle et le portail.



...S..O...N.....N...O....M.....

Il demandait le nom de quelqu'un, de quelque chose, pour qui ou quoi ? Nul ne savait, mais en tout cas Cirno avait une dernière chose à faire, étrangement il ne semblait pas vouloir la trucider comme dans les précédentes poursuites, bien qu'il soit encore armé de son couteau et d'un air qui n'avait rien d'engageant ou de chatoyant bien entendu. Qu'allait t'elle faire pour conclure toute cette histoire ?




____________

Choose your destiny !

"Zayro tue le chef et te remarque, il tue les autres sbires et t'ignore encore avant de traverser le portail sans la moindre crainte. Le portail commence à manquer d’énergie et abdique de plus en plus en rétrécissant. Tu veux peut être rester là ou fuir, quoiqu'il en soit l'homme au masque réapparaît, invincible il est là, devant toi et te demande .. Son nom ? Le nom de qui ? Le sien ou celui de quelqu'un d'autre ? C'est enigmatique mais peut être la clé qui te permettrait de partir en paix d'ici ou... Pas."

* Donner le nom qu'il veut (choix unique, après quoi il te laisse passer en s'écartant et t'indiquant le portail, ouvrir le spoiler du post précédent si tel est le cas.)

ou

*Passer le portail de force (Uniquement si tu passe le portail ouvre le spoil)
Spoiler:
 

ou

* Rester ici (Cirno devra trouver une autre sortie)

ou

* Autre chose ?



Tous choix sont faisables, chacun aurons des conséquences.






Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   Jeu 2 Juin - 18:28



Avec Zayro Jinn


Vendredi 13


Oups. L'attaque de Cirno toucha belle et bien sa cible, seulement l'attaquante ne s'attendait pas à ce que les stalactites lui rentrent dans les côtes ! Elle pensait qu'il esquiverait, ou encore qu'il se les prendraient sans trop de dégâts à cause d'une résistance magique ou un truc du genre, c'était comme ça que ça marchait d'habitude ! Elle voulait pas vraiment lui faire du mal, encore moins faire saigner le gars; la violence véritable était chose nouvelle pour la gamine malgré ses nombreux combats passés. Enfin, le chef des arracheurs de coeurs n'eut pas le temps de souffrir avant que l'étranger aux cheveux purs ne vienne abréger ses souffrances d'une façon particulièrement... Sale. Ne tenant nullement à assister au broiement du vilain, notre fée détourna le regard pour fixer le sol jusqu'à ce que le duo d'os se brisant et de chair déchirée ne prenne fin.

Lorsqu'elle releva la tête en direction du géant, c'était pour constater que celui-ci se débarrassait sans le moindre remord des deux individus situés de chaque côté du portail. Ils n'avaient rien fait de mal, eux ; ce fut presque triste de les voir tués sans raison précise. Enfin, il tourna son attention vers Cirno, qui avait osé s'approcher un peu plus (en passant à une bonne distance de ce qu'il restait du chef). Nan, pas une illusion, mais vu la journée pourrie que c'était elle aurait bien aimé pouvoir se dire que tout n'était qu'une chimère, elle aussi. Et puis retour à l'ignorance.
Ouais merci de m'avoir aidé aussi vieux schnock, c'était super sympa. J'ai beaucoup aimé le moment où tu m'as remercié de t'avoir libéré et d'avoir ralenti -accidentellement mais c'est un détail- le mec que tu bastonnais, hein ?

Le voyant disparaître à travers le portail rouge que la fée avait classé dans la catégorie « piège évident », elle soupira en comprenant qu'il n'y avait aucune autre issue dans cet endroit de cinglés. C'est pas comme si un grand vortex rouge sang qui sent le chaos à plein nez pouvait être dangereux, n'est-ce pas ? Ça pouvait pas être pire que ce qu'elle avait déjà traversé, mais là encore elle avait une sacrée tendance à se tromper.
Tendance qui paraissait se confirmer lorsque le boucher masqué s'interposa entre elle et le portail, couteau en main, à la manière d'un dernier " Va te faire foutre " que ce Vendredi lui adressait.

Son nom... ? Quel nom ? A qui ? Fort doute que Monsieur le boucher veuille connaître le nom de la fée, il devait parler de quelqu'un d'autre. Le grand inconnu ? L'une des deux femmes qui étaient mortes sous ses yeux ? Ça ne pouvait pas attendre les devinettes ? Le portail semblait de moins en moins en état de fonctionner et chaque seconde passer à se demander de quoi le type voulait parler renforçait le risque de se retrouver coincée ! Avec bien trop d'impatience pour répondre, Cirno s'exclama simplement :

" J'te répondrais une autre fois, bye ! "

Avant de s'élancer aussi vite que possible, usant de ses ailes pour maximiser son élan, droit en direction du portail. Alors qu'elle pensait pouvoir contourner sans problèmes l'impressionnante figure armée, celle-ci ne le vit pas de ce même œil. Une douleur vive se saisit soudainement de la jambe droite de la fée, qui ne put retenir un long cri de douleur accompagné de stupeur tandis qu'une lame glacée traversait avec aise sa peau fine pour se loger dans son membre. Lancée dans son élan et confuse par l'attaque inattendue, Cirno n'eut qu'à peine le temps d'entendre la malédiction du coupable avant que sa vitesse ne la porte à travers le vortex écarlate, de l'autre côté duquel elle s'écrasa lourdement au sol dans la neige tête la première.

Larmes aux yeux, la fillette se releva lentement pour constater deux choses : Premièrement et principalement, elle était enfin sortie de cette foutue forêt, de ces foutues ruines, et la douce fraîcheur de la neige ainsi que la vue du village un peu plus loin la ravissait plus que n'importe quoi en cette rude journée. Cependant, elle prit également note du couteau planté dans sa jambe, source d'une intense douleur et d'un saignement non négligeable. Voyant la couleur de son propre sang, sentant le liquide rouillé coulant le long de sa peau lui donna des frissons qui n'étaient pas liés au froid et retournèrent une nouvelle fois son pauvre estomac.
Le temps des réjouissances n'était pas encore venu, il lui fallait maintenant se relever malgré son envie de rester étalée dans la neige douce et pure pour une bonne décennie, puis trouver de l'aide pour son membre avant que ça n'empire. N'osant toucher à la lame, c'est après maintes efforts et maintes chutes que Cirno finit par trouver un rythme satisfaisant, boitant à moitié tout en s'aidant de ses ailes afin d'alléger le poids sur sa jambe. Littéralement trop épuisée pour voler, elle se traîna jusqu'au village pathétiquement, sentant son sang couler et teinter la neige blanche et pure sous elle, incapable alors de retenir ses pleurs plus longtemps. Une femme pendue, du sang, des cœurs arrachés, des cadavres partout, poursuivie pendant on ne sait combien de temps, lorsqu'elle pense trouver un allié celui-ci se fout royalement de son existence, et alors qu'elle pensait être tirée d'affaire, elle se prend un couteau dans la jambe...

Jamais plus.
Jamais plus Fuyu, jamais plus la forêt, jamais plus les chalets paumés au fond des bois, les ruines et les grottes, jamais plus les masques et jamais, jamais plus les requêtes des vieux pépés qu'on connaît même pas qui t'envoie dans un endroit méga glauque pour que tu te fasses attaquer parce que ça le fait marrer. Non. Juste non. Au revoir, bonne nuit, hasta la vista. Allez voir une autre fée. Celle-là elle va chialer, tenter de dormir et.. Probablement chialer encore.

Ne jamais sortir un Vendredi 13 si vous tenez à vos jambes.



Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Vendredi 13   

Revenir en haut Aller en bas
Vendredi 13
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Bon vendredi 11 fevrier
» Jeux de plateau vendredi 27 août ?
» VENDREDI 14 OCTOBRE 2011
» [Nantes] Tournoi le vendredi 31 janvier 2014 - L'Antre d'Alto

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Forêt de givre-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.