Partagez | .
La grande rouge
Invité Invité

-



MessageSujet: La grande rouge   Mar 17 Mai - 16:14





La grande rouge
feat.Rp Libre

Lorsqu'il quitta les zones volcaniques du sud de Kosaten et particulièrement situé dans la région de Seika, il continua son avancée vers ce qui se présentait comme la capitale de cette nation, Chikai. La longueur du chemin lui avait laissé suffisamment de temps libre pour lire une tripotée de livres qu'il avait acheté à Fuki pour une bouchée de pain, contenant de précieuses informations sur cette grande ville. Irvine aurait pu commencer à Minshu, mais il s'en était trop éloigné et y reviendrait surement lors d'un voyage retour, ici il devait rentabiliser son parcours en arborant les voies qui s'ouvraient à lui, que ce soit en chemins de traverse ou en élus. Alors le chasseur solitaire continua la route dans la tranquillité, posant ses feux de camp dans les bords de rouge en campagne ou lorsque la forêt se faisait trop épaisse et les lieux trop hostiles car voulant éviter le danger tant que sa nature d'apôtre ou sa puissance n'était pas revenue, ne serait-ce qu'un peu.
Il éprouva en chemin par deux fois de la difficulté en se confrontant à une sorte de sanglier géant qui manqua de peu de charger l'archer. Heureusement, si la puissance n'était plus, l'agilité restait la même.
La seconde fois fut un attroupement quelques peu  suspect d'individus louches. Dans l'autre vie, Irvine aurait pu n'en faire son quatre heure, mais c'était une autre paire de manche en Kosaten et préférant éviter les ennuis cela le força à contourner un bois pour arriver à se rapprocher de sa destination.

Ce n'était pas très grave, il n'hésita pas plus et la marche n'était pas des plus épuisante, en revanche il ne voyait pas la capitale si loin, alors il en aurait pour quelques jours de marche. Heureusement la carte prise avec Kachou et la boussole étaient deux compagnes de choix dans les moment de recherche, Ainsi Irvine pouvait savoir ou se reposer et les villages les moins grands étaient indiqués, ainsi que les quelques lieux à éviter dans les bouquins ou parfois en annotation sur la dite-carte. Sa progression en dehors de ses deux petites mauvaises notes précédentes fut beaucoup plus simple et rapide par la suite et il ne rencontra pas de surprises désagréables.

Lors qu’enfin il se senti approcher de la capitale du phénix, Irvine reprit sa marche sur la route principale, bien mieux dégagée et emprunté, l'ont pouvait y voir des drapeaux sur les bords de voie indiquant la pénétration dans un territoire majoritairement mieux gardé. Les bandits ne venaient certainement pas jusqu'ici et les terrains de chasse s'étendaient sans doute bien trop aux alentours pour que les bêtes viennent y faire un tour également. La tranquillité était ainsi appréciable et au loin, les murs d'une grande citée ainsi que plusieurs fumées sortant des maisons donnèrent une impression à l'apôtre de la taille de cette ville. Il avait encore plusieurs kilomètres à parcourir puisqu'elle ne pointait qu'à l'horizon de là. Pas de démotivation pour autant, car Irvine savait qu'il trouverait bien d'autres informations là bas et des rencontres remplie de mystères. Seryu, Natsu et Lunara avaient été bien assez spéciaux dans leurs cas après tout, chacun reprenant son chemin, il pouvait même les revoir là bàs, qui sait ?

Irvine n'avait pas demandé l'emploi du temps de chacun et mit assez de jours pour y arriver pour que n'importe quel élu déjà rencontré auparavant ne réussisse l'exploit d'arriver avant lui, mais ce n'était pas une course, il pouvait tout aussi bien voir de nouveaux êtres d'autres mondes ainsi que des natifs et pourquoi pas le chef de cette nation en personne ? Il verrait bien, c'est sans vraiment se poser tout cet amas de question que l'archer avança et forcé de constater qu'il se retrouva bien vite devant la porte principale. Cela ressemblait à un grand mur, bien protégé et aux contrôles serrés et récurrents, dû sans doute à la guerre froide entre Seika et Fuyu. Devait t'il prouver qu'il était un élu et qui puis-est de Minshu, une nation sois-disant alliée de la rouge ? Les contrôles étaient sommaires mais radicaux, les gardes devaient avoir de précieuses instructions et l'ont ne pouvait pas entrer tel un renard. Lorsque ce fût son tour, il dû mettre son arme de coté et son sceau fut regardé à la loupe, c'était une expression mais tout de même, ce n'étaient pas des plaisantins, redoutant peut-être une attaque il y'avait bien là un climat de tension et de crainte. Cependant Irvine pu passer contre toute attente, l'ont lui rendit son arme en y prêtant un gage d'avertissement dans la capitale quand à son utilité.

Aucune utilisation d'arme ou de pouvoir en ville élu, Signez ce registre et entrez.

J'ai compris.

Les gardes avaient étés sévères mais corrects, moins regardant pour x raison, mais il mettait cela sur le dos de l'alliance tout en signant le fameux registre avec son nom. Le voici donc en plein Chikai, la grande rouge du phénix, un lieu clairement à part. Une ville complètement inconnue et immense, du monde ce qu'il n'aimait évidemment pas tant que ça. Irvine chercha donc rapidement un endroit ou se poser tranquillement, reprendre ses esprits et son souffle. Nul doute qu'il croiserait en temps voulut des élus dans la masse. Jouer de la mandoline avait su gagner l'attention de quelques-uns en règle générale, mais cette fois, il préféra rester parmi les inconnus et tenter lui même de repérer les élus. Tiens... Déjà quelques têtes ressortaient du lot, mais se trompait-t'il ?



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Mer 25 Mai - 17:38




La grande rouge



feat.Irvine



Le convoi était arrivé et Aki avait empoché les sous qu'on lui devait. Après sa séparation avec Orina et Lilith, elle se retrouva désemparée dans la capitale de sa nation, ne sachant trop quoi faire et constatant qu'il lui manquait toujours une somme d'argent appréciable pour réaliser ses projets. Il fallait qu'elle rende service contre de la menue monnaie, mais ça ne lui rapporterait toujours rien … Décidément, sa vie avait pris un tournant différent depuis que ce projet trottait dans sa tête. Mais dès qu'elle aurait une somme d'argent suffisante, elle contacterais des personnes influentes pour savoir si elle pouvait effectivement le réaliser. Si elle se pointait devant eux les poches vides, ils lui riraient au nez, mais si elle mettait une belle somme d'argent sur la table, leur regards seraient différents.

Mais après les missions qu'elle avait effectués, Aki ressentait aussi le besoin de se reposer un peu, de penser à autre chose qu'au travail. Elle avait envie de voir quelqu'un qu'elle connaissait également, même si elle venait de passer plusieurs jours en compagnie de deux jeunes femmes agréables. La capitale lui remuait un peu trop les entrailles. Elle pensait qu'après le mois qu'elle y avait passé, pourtant, elle se serait habitués ! Elle se souvenait que durant ce mois complet, elle avait essentiellement passé de bonnes journées et n'avait pas été dérangées plus que ça par la présence de la foule. Sans doute que les instants de calme et de paix qu'elle avait eu entre temps l'avaient de nouveau habitués à quelque chose de moins … prenant que la constante agitation de la capitale.

Elle envisageait de retourner dans la même auberge que celle dans laquelle elle avait séjourné la dernière fois, mais elle se souvint qu'il faisait plus frais à l'époque que en ce jour. L'auberge était mal ventilée et même si la dernière fois cela ne l'avait pas dérangé, ce ne serait pas la même chose aujourd'hui. Se mettant donc en tête de trouver un endroit plus sympathique où elle pourrait au moins passer la nuit, elle se mit à vagabonder dans les rues, tenant son arc et son carquois à portée de main, craignant que quelqu'un ne vole ses précieux objets tant qu'elle ne les aurait pas déposés quelque part.

Mune et Mizu lui collait complètement aux pieds, anxieux du risque de la perdre qui était grand dans cette foule massive et continuellement agitée par des remous imprévisibles. Mizu avait encore plus hâte que la rouquine de repartir. Son dégoût des humains n'était pas totalement passé, et elle avait envie d'être le plus loin possible de cette masse immonde et irrespectueuse qui la dévisageait, elle et son autre acolyte à quatre pattes. Elle leur lançait bien évidemment à tous un regard pleins de haine et de froideur, espérant qu'ils détourneraient le regard, mais au lieu de ça, bon nombre donnaient des coups de coudes à leur voisin avant de pointer la petite équipe d'un doigt irrespectueux. Impossible de savoir si c'était à cause des deux compagnons à fourrure de la rouquine ou d'un semblant de notoriété qu'elle commencerait peut être à avoir.

Finalement, aucune auberge ne lui convenait dans le centre et elle s'apprêtait à se rabattre sur la périphérie quand un chapeau reconnaissable lui sauta aux yeux. Cela faisait certes quelques mois maintenant qu'elle avait vus l'homme qui portait ce chapeau, et ils n'avaient pas vraiment papoté, mais tout les élus qu'elle rencontrait étaient imprimés dans sa mémoire. Elle avait d'ailleurs porté un intérêt particulier à cet archer mystérieux et voyait en cette rencontre fortuite une occasion de découvrir plus de choses sur ce Minshujin étrange.

Consciente que par delà la foule, sa voix ne porterait pas, aussi fort qu'elle puisse crier, elle se faufila entre les corps massifs des habitants de Chikai jusqu'à arriver au niveau du musicien qui l'avait sans doute repéré de par sa tignasse flamboyante, et lui adressa un sourire amical avant de mimer une petite courbette, se moquant gentiment de ses manières empruntés.

Bonjour Irvine ! Cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus ! Comment vas tu depuis ? Et quel bon vent t'amènes à Chikai, la capitale de la chaleur ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Jeu 26 Mai - 19:17





La grande rouge
feat.Rp Libre

Irvine continuait depuis quelques temps déjà son périple à travers ce monde. Il avait vu bien entendu le paysage défiler autant que les ethnies et restait malgré tout incapable de dire s'il s'agissait d'une terre sans fin, d'un continent ou d'une ile. Il ne s'était pas encore approché de la mer ou des océans de Kosaten, il savait qu'il y'en avait pour l'avoir vu dans un ouvrage concernant les différents villages portuaires mais aussi ce qui se pêchait dans certaines régions. Les cartes qu'il pouvait voir de ci, de là, ne montrait qu'une partie de ce que pouvait vraiment être cet endroit magique et immense, mais l'archer était convaincu qu'il y'avait bien plus que ça ailleurs. C'est en lisant plusieurs autres livre parlant des différents mystères non résolus qu'il vint à apprendre l'existence d'une ile qui se déplaçait en permanence et que personne n'avait encore vraiment vu. Il y'avait des rumeurs circulants à bonne allure, mais c'était tout. Chikai était la première capitale qu'il visitait bien qu'il soit de Minshu ce dernier n'était pas aller y faire un tour, par la force des choses ses aventures diverses et variées depuis son arrivée l'avaient emmené ici. Irvine faisait donc le tour de cette vaste citée et devait s'avouer qu'elle n'était pas aussi bien dépeinte dans les œuvres qu'il avait pu lire lors de ses quelques moments de tranquillité. Chikai était grands et sur plusieurs étages, c'était également une ville qui respirait la chaleur, tant au sens littéral que philosophique, les gens étaient chaleureux et le pays jouait certainement avec cette personnalité.

Plusieurs événements étaient parvenus à troubler le monde jusqu'ici, il avait pu le voir et en entendre parler dans les zones volcaniques en compagnie de Seryu Ubiquitous par exemple, mais cette ville continuait sa vie comme si de rien n'était, peut être que c'était là, l'ultime défense pour les habitants afin de ne pas se laisser envahir par la peur. Quoiqu'il en soit, il y'avait bien trop de monde et s'en était oppressant, pour lui qui n'aimait pas particulièrement la foule et préférait une solitude et un calme, ce lieu n'avait rien d'une cure. Il s'apprêtait visiblement à partir dans un coin moins fréquenté quand il reconnut dans la foule une personne. Sa chevelure de feu contrastait vraiment avec le reste de plus elle semblait elle même l'avoir repéré alors qu'il se fondait plutôt bien parmi les quidams. Aki Nishiie la druidesse, difficile de l'oublier puisqu'elle était une des première élus avec Kachou, qu'il lui ait été donné de rencontrer. Il se souvint qu'elle possédait deux animaux et des pouvoirs de guérison, se demandant ce qu'il était advenu de son patient de fortune pour le coup, mais il ne lui poserait pas vraiment la question sauf si ils abordaient le sujet au détour d'une conversation.

Aki arriva donc devant lui, réussissant tant bien que mal à se frayer un chemin dans la plèbe qui s'appropriait la rue dans toute sa largeur. Irvine vit la jeune femme lui faire une révérence, il n'était pas un noble pour la mériter mais il lui rendit la-pareille en la saluant avec son chapeau, gardant ses attraits maniérés. Elle lui demanda s'il se portait bien et ce qu'il venait faire ici, elle était sur la capitale de sa nation et avait toutes les bonnes raisons de poser ce genre de questions. Pourtant son but n'avait pas plus avancer que cela, il cherchait toujours quelques réponses, visitait les différents pays et rencontrait les différents élus.

Bonjour Lady Nishiie. Je vais bien merci.

Irvine allait bien sur répondre à sa seconde question, mais sa réponse n'étant pas particulièrement inintéressante il se demandait si la druidesse désirait seulement entendre ce genre de propos. Il n'était pas à l'aise avec les formalités d'usage mais répondit de sa voix posée ;

Je visite et me renseigne. Et vous ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Jeu 26 Mai - 19:38




La grande rouge



feat.Irvine



Comme à son habitude, le musicien n'était pas très expressif. Il n 'y avait sur son visage aucune émotion particulière. Ni surprise, ni joie, ni curiosité, juste une placidité interminable, une froideur presque dérangeante et une politesse maniérée tout à fait représentative de la petite révérence qu'avait faites Aki en arrivant. Il ôta son chapeau, visiblement décidé à garder cette distance qui lui était propre avant de saluer la rouquine en l'appelant Lady Nishiie. Lady ! Voilà une façon de parler qui ne correspondait pas du tout à ce dont la Druidesse avait l'habitude et elle ne put s'empêcher de rire doucement. D'un certain côté, elle trouvait cette facette étrange assez attachante et rigolote, comme si Irvine ne s'était pas encore tout à fait adapté au monde de Kosaten. Ici, ce genre de formalités n'avait pas sa place, tout se faisait dans l'urgence, même les rencontres les plus calmes.

Il répondit ensuite à sa question de la façon la plus monocorde qu'il avait pus trouver, d'une voix plate et sans remous. C'était presque impressionnant de voir à quel point il avait un contrôle de lui même aussi remarquable … Ou peut être ne ressentait il juste aucunes émotions, comme Shinryu le robot ? Pouvait elle se permettre de lui poser une telle question ? -Et sinon tu es un robot ? Non, elle aurait l'air sacrément ridicule à s'avancer de la sorte, et elle ne voulait surtout pas vexer l'archer qui semblait polis et mesuré dans tout ses propos. Cependant elle voyait mal comment lancer une conversation avec un être aussi calme. Essayer de le dérider ? Inutile, elle ne ferait que se ridiculiser ? Lui poser des questions ? Il répondrait encore par des monosyllabes. Parler à sa place ? Ce n'était pas non plus le plus intelligent, elle risquait de l'ennuyer, elle pouvait cependant au moins répondre à sa question, le temps de trouver une meilleure idée.

Je reviens juste d'une mission ! J'ai accompagné une caravane de marchandise à Chikai et je pense que je vais rester quelques jours de plus en ville pour me poser avant de repartir à l'aventure.

Après tout, il voulait visiter la ville ! Alors pourquoi ne pas lui proposer de lui faire la visite elle même ? Durant le mois qu'elle avait passé à Chikai, un peu plus tôt, elle avait eu le temps d'apprendre à connaître la capitale de fond en comble, et elle connaissait tout, des endroits les plus agréables au plus mal fréquentés. Mais peut être avait il envie d'être seul et tranquille ? Tant pis ! Pas elle ! Si cela le dérangeait, il n'avait qu'à reléguer sa politesse de côté assez longtemps pour le lui dire ! Il était bien capable de quitter une pièce alors qu'on l'invitait à y rester après tout !

Je peux te faire visiter si tu veux ! Je connais cette ville sur le bout des doigts !

Mais elle réalisait aussi quelque chose. Irvine la vouvoyait toujours. Peut être cela le dérangeait il que la rouquine s'adresse à lui de manière aussi familière ? La seule façon de le savoir était malheureusement de se lancer. Elle hésita quelques secondes avant de lui poser la question fatidique.

Mais, pardon … j'ai l'impression de déranger en te tutoyant ? Tu préfères que je repasse au vous ? Cela ne me dérange pas !

Elle espérait d'un certain côté que Irvine répondrait par la négative, elle n'appréciait pas énormément la distance que mettait un vouvoiement dans une conversation. Après tout, l'archer était une des seules personne que la rouquine avait vouvoyé au premier abord. Il y avait des gens comme ça, qui plaçaient un tel espace entre eux et vous, que l'on se sentait obligé de le respecter, de peur de les blesser.

Une fois qu'elle eut sa réponse, elle ne tarda pas à se mettre en route dans les ruelles de la capitale, le dirigeant tout de suite vers une petite boutique sympathique où elle avait l'habitude de s'acheter à manger. Son estomac lui faisait clairement comprendre qu'il était l'heure du repas (pour elle en tout cas), et Mune et Mizu ne devait pas être contre, elle leur prenait toujours quelque chose quand ils étaient en ville. Cette balade serait aussi peut être l'occasion de parler de leur arme respective : l'arc, une passion qu'ils avaient l'air d'avoir en commun !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Jeu 26 Mai - 21:04





La grande rouge
feat.Rp Libre

Cette ville était un condensé de surprise, à peine avait t'il posé les pieds dedans qu'il revoyait déjà l'une des élue sympathique qu'il avait croisé il y'a quelques temps de cela. Sa réponse l'a fit rire, il espéra ne pas l'avoir mit mal à l'aise mais pensait à son plus humble avis qu'Aki n'était pas une habituée des formalités et principe de politesse lorsqu'on s'adressait à une dame, il n'avait que peu été bavard à l'époque ou ils avaient échangés un court dialogue et la situation n'était pas la même, de même que leurs liaisons réciproque qui était amicale de base. Mais peut-être se trompait t'il, se fourvoyant dans ses propos car il est vrai que Kosaten n'était pas son monde et l'ont y parlait de manière différente, si l'époque était quasiment la même et que c'est pour ça qu'il ne s'y retrouvait pas totalement décontenancé, les mots qu'il employait vis-à-vis des autres étaient t'ils les bons ? Il n'y pensa pas vraiment pour être tout à fait honnête, pour lui c'était dans l'ordre des choses et il ne ferait pas marche arrière si on ne lui disait pas le contraire ou qu'il ne voyait pas une situation totalement inverse. Finalement Lady Nishiie répondit à sa question qui avait été justement renvoyé dans la conversation et disait revenir d'une mission qui avait consisté à accompagner une caravane marchande jusqu'ici, d'ou était-t'elle partie, ça la druidesse s'était gardée de le dire. Irvine avait bien lu quelque chose sur les ravitaillements, mais tout n'était pas condensé dans un seul ouvrage et il devrait sans doute se renseigner de vive voix pour avoir ces plus amples informations.

La guerisseuse voulait donc rester en ville pour se reposer, quelle drôle d'idée, pour se reposer Irvine n'aurait jamais choisi un endroit tel que celui ci, trop de monde, trop de bruit, trop de diversion pour l'esprit. L'archer aurait eut besoin de calme et malgré les dangers qui pouvaient rôder dans les alentours aurait choisi une forêt à l'écart avec pour compagnie la musique et les arbres, voir quelques animaux. D'ailleurs le druidesse semblait proche de la nature, sans doute se fiait t'il trop à ce qu'il voyait ou son comportement comme le fait d'avoir avec elle et en permanence deux animaux aux allures sauvages mais cachant bien plus de mystères qu'ils ne le laissent paraître. Elle comptait également repartir vite et reprendre sa soif d'aventure, sans doute enjouée à cette idée, il restait à l'archer trop de chose à découvrir avant de partir se mettre en danger pour des causes qu'il ne partageait pas forcément.

Vous avez fais le voyage depuis quelle ville ? Demanda l'apôtre calmement

Ce pourrait être une information qu'il noterait et si la ville d'ou elle venait n'était pas loin, alors il irait sans doute y faire un tour quand le temps viendrait. Altruiste, Lady Nishiie se proposa de l'accompagner et lui faire visiter Chikai, la capitale et ses rues étant nombreuses et bien qu'il ne risquait pas forcément de se perdre, le fait est qu'elle connaisse les endroits ou aller était non négligeable, alors il tourna sa tête vers elle et accepta en abaissant légèrement son visage accompagné d'un sourire en coin. Cela dit, le visage de la druidesse changea du tout au tout lorsqu'elle se rendit compte qu'elle le tutoyait et que lui n'avait encore jamais sauté ce pas, restant au vouvoiement de base. Il se souvenait que ce genre de chose avait également déranger la jeune Kachou, qui lui avait posé la question qu'était entrain de poser Aki. Irvine n'était pas à l'aise en tutoyant et il aimait autant pour lui et pour ceux qu'il côtoyait d'employer un langage respectueux et soutenu, mettant à la fois une distance verbale mais tout en forçant ainsi le même respect. Cependant il n'en voulait ni à elle, ni à aucun autre de le tutoyer, chacun avait sa manière et sa façon de parler, tant que l'ont ne lui imposait rien, il n'en serait pas vraiment gêné.

Je suis habitué à cette formulation, mais cela ne me gêne pas que vous me tutoyiez.

En revanche, pour ce qui est de la tutoyer à son tour, ce n'était pas vraiment son idéal et il espérait qu'elle allait le comprendre, cela viendrait peut être avec le temps et le partage entre toute ses rencontres. Pour l'instant elle ne s'en offusquait pas plus et le guida vers une boutique vendant divers mets délicieux, elle semblait connaitre donc il faisait totalement confiance en la guérisseuse qui était parfois remarqué, Irvine le constatait en se baladant au travers de la foule à ses cotés, les gens se retournait en voyant la rouquine, il était évident que sa stature devait être reconnue ici, mais il ne pouvait dire de quelle manière. Quoiqu'il en soit l'archer suivit le pas.

Qu'est t'il advenu de l'homme que vous aviez soignez ? Demanda t'il au détour de la conversation.

Ce n'était pas tellement dans sa nature d'être aussi curieux, mais il se devait d'engager aussi la conversation à son tour pour rendre la politesse à Aki. Ils allaient pouvoir s'installer quelques part pour manger, vu que le ventre de la druidesse gargouillait à ne plus en pouvoir.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Jeu 26 Mai - 23:58

Aki Nishiie a écrit:



La grande rouge



feat.Irvine



Un instant, Aki crut percevoir un sourire sur le visage de l'archer, et elle ne put s'empêcher de trouver cela agréable. Qu'un visage aussi froid exprime une émotion, aussi fugace soit elle, était quelque chose qu'elle avait envie de revoir. Elle appréciait ce petit sourire en coin qui lui prouvait qu'elle n'était peut être pas si accablante que ça. Enfin ! Le jeune homme était tout ce qu'il y avait de plus correct, mais elle avait tendance à croire qu'elle était ennuyante si les gens en face ne témoignaient d'aucun sentiment. Ce sourire était pour elle comme un encouragement à continuer d'être elle même, même si leurs deux caractères différaient complètement. Et comme à chaque fois qu'elle recevait un sourire, elle ne put s'empêcher de dévoiler ses dents à son tour, dans une attitude rayonnante de joie. Elle avait changé et elle le savait.

Même si il lui arrivait toujours d'être grave et lasse, ce qui était le propre des Druides, elle avait commencé à retrouver le sourire, et c'était loin de n'être dû qu'à un seul facteur. Premièrement, s'être fait une amie en ce monde, même si elle avait dû la quitter à plusieurs reprises était quelque chose qui l'avait totalement transformée. Ensuite Mune et Mizu, les deux petits animaux s'entendaient à merveille, et elle se demandait même si le louveteau n'avait pas un faible pour la renarde, ce qui, d'un point de vue extérieur pouvait sembler étrange, mais qui pour Aki était tout à fait normal. Pour elle, ils faisaient tout deux partis des gardiens des arbres, et Mune n'était qu'une copie Kosatennienne de ceux qu'elle avait connus dans son monde, ils étaient donc de la même race, n'en déplaise aux apparences. Et pour finir, l'idée qu'elle allait peut être pouvoir changer quelque chose dans ce monde, se battre pour une cause juste, tout cela la mettait de bonne humeur. Et après tout, la présence d'Irvine était apaisante, elle appréciait sa compagnie, aussi étrange que cela puisse paraître.

Il lui demanda d'ailleurs depuis quelle ville elle avait fait le trajet. Une question pertinente en soi. Shiryoku n'était pas encore trop connus et si il voulait se faire un peu d'argent de poche, la meilleure solution était de s'y rendre, elle ne tarda donc pas à répondre, après s'être creusé la tête quelques secondes pour retrouver le nom de cette ville qui ne l'avait définitivement pas marqué.

Shiryoku ! C'est une ville en plein développement ! Ils profitent des catastrophes pour réapprovisionner les capitales à un taux onéreux et gagner en puissance. Des gens malins. Mais ça arrange nos dirigeants, comme eux, et nous autres élus également puisqu'il y a là l'occasion de se faire quelques pièces !

Il répondit également à sa question sur le vouvoiement, cela ne semblait pas le déranger plus que ça, même si il tenait à continuer de lui donner du vous, ce qui ne la dérangeait pas non plus. Après tout, si lui acceptait qu'elle le tutoie, elle pouvait bien accepter qu'il la vouvoie. Ce devait même être bien plus dur que pour elle. Mais elle escomptait bien finir par dérider cet archer mystérieux et en apprendre plus sur lui, même si c'était par des moyens détournés. La rouquine n'avait pas froid aux yeux et elle était beaucoup trop intriguée par cet homme pour le laisser s'en tirer avec si peu d'informations. Mais tout vient à point à qui sait attendre ! Elle trouverait bien le moment idéal pour lui poser des questions !

Alors que la visite commençait et qu'ils se dirigeaient vers la boutique de condiments, Irvine demanda à Aki ce qui était advenus de l'homme qu'elle avait soigné. Quel homme déjà ? Elle avait soigné un tel nombre de personnes que remettre la situation exacte lui prit quelques secondes ! Ah oui ! Kurozu, l'élu de Fuyu qui s'était fait attaquer par des gobelins ! Après le départ de Irvine ils n'avaient pas vraiment pris le temps de papoter, mais elle pouvait au moins lui dire qu'il s'en était bien sortis.

Et bien je ne l'ai pas revus depuis, mais quand il est partis, il avait l'air d'aller bien !

Alors qu'elle s'apprêtait à continuer d'expliquer ce qu'ils s'étaient dit, histoire de faire la conversation, le tenancier de la boutique se précipita vers elle, visiblement inquiet et boulversé.

Madame Nishiie ! Ah j'attendais la venue des gardes justement, mais si vous êtes là c'est encore mieux ! Ma boutique à été totalement détruite ! Je croyais que c'était un voleur mais non, même pas, elle s'est uniquement fait détruire, de fond en comble ! C'est un désastre ! Il se tourna un instant vers l'homme en vert et le salua prestement. Bonjour monsieur, vous aussi êtes un élu puisque vous êtes avec dame Nishiie ? Avant de se retourner vers la rouquine, continuant à lui narrer ses déboires. Je ne sais pas quoi faire m'dame ! C'est pas qu'à moi qu'ça arrive ! Il y en a plein des boutiques dans le genre et je sais pas quoi faire !



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Ven 27 Mai - 12:30





La grande rouge
feat.Rp Libre

Shiryoku était le nom d'une ville qu'il ne connaissait pas, malgré la réputation que ce village était entrain de se faire et bien l'archer n'en avait pas encore entendu parler, mais il était certain d'y aller à un moment ou un autre histoire de se mettre au clair sur cette affaire. Après tout, un endroit qui se donnait autant d'importance en temps de tension ne pouvait que cacher quelque chose de pas très net ou bien allait jouer un rôle important dans les temps qui viendraient. De plus c'était tout de même agréable d'y découvrir des lieux assez neutres quand à la guerre froide qui faisait rage entre les différents clans et nations de Kosaten, certains préféraient se placer en observateur ou en pacifique, d'autre en neutre comme Shiryoku tout en agissant pour toutes les causes en même temps sans vraiment croire à la victoire de l'un d'eux, un comportement que l'ont pourrait presque qualifier d'agnostique à leurs égards. En tout cas cela arrangeait aussi les dirigeants d'êtres autant ravitaillés, même si ils semblaient y perdre au niveau du prix et c'était étranges que l'une des nations ne cherche pas à s'octroyer ce village, c'était une question qui tarauda l'esprit de l'apôtre mais il ne se perdit pas en dialogue inutile pour la lui poser, d'autant plus qu'Aki Nishiie n'était peut-être pas entrain de se la poser elle même. Cela faisait du travail aux élus, devions-nous nous en contenter ? Sans doute.

Heureusement la druidesse ne fût pas gêner de rester au tutoiement tout en lui laissant son vouvoiement, elle n'était pas dérangeante sur ce point et c'était fort appréciable. Les deux se baladèrent encore un peu au détour des rues, la conversation continua sur le fameux Kurozu alias Zero l'assassin. Cet homme étrange qui avait été soigné par la guérisseuse s'en était donc allé et elle n'avait pas eu de nouvelles depuis, bien qu'elle soit au fait qu'il soit parti en forme et reposé, soigné et endetté sur l'honneur pour avoir été sauvé, à moins qu'il ne soit pas homme à avoir des dettes ? Peu importait au final. Le duo arriva devant une sorte de stand ou boutique de vente sur place, mais celle-ci avait vraiment une drôle de mine et cela se confirma par l'arrivée paniqué du gérant qui se précipita vers Aki en agitant ses bras et en élevant la voix pour se faire entendre, mettant parfois les mains sur sa tête en signe de dépit. Il connaissait la druide et son magasin avait été saccagé pour disait-t'il ; aucune raisons valable. Il n'avait pas été volé, mais toute sa marchandise avait été détruite, c'était étrange une telle violence gratuite et sans raison. Les gardes auraient pu se mettre sur l'enquête mais apparemment dame Nishiie voulait peut-être bien s'en occuper elle même. C'était aussi le rôle de soutien des élus qui devait compter dans les nations. Le tenancier s'était également tourné vers Irvine pour le saluer et se demandant s'il était aussi un élu rien que parcequ'il se trouvait aux cotés de la rouquine. Le chasseur ne pouvait pas lui en vouloir, mais il allait un peu vite en besogne s'il faisait ce genre de propos sur tout le monde.

En tout cas, Irvine le salua et nota tout ce que venait de dire le tenancier, dont le fait qu'il y'ait pleins de boutiques dans le genre. S'agissait t'il d'une guerre de concurrence ? L'archer regarda un peu à droite et à gauche, vu l'odeur dans les rues, c'était un quartier de dégustation par ici et ça devait fourmiller des mêmes stands de nourriture un peu partout. S'agissait t'il vraiment de malchance ?

Avez-vous des concurrents ou des ennemis ? Posa Irvine.

Il ne fallait pas lésiner sur les détails, même si l'apôtre posait cette question un peu dans le vide selon lui, il n'avait pas à priori dans l'idée de mener l'enquête et prévoyait bien sur et comme tout à chacun de laisser cela aux gardes de la cité qui devaient avoir leurs responsabilités remplies ainsi, mais était-ce ce qu'allait penser dame Nishiie ? Vraiment ^pas sur, elle serait sans doute du gout d'aller vérifier ce qui se cachait dans cette bien curieuse affaire de destruction.Pour peu que s'eut été son magasin préféré.

Laissons nous cela aux gardes ? Fit t'il en se tournant vers elle.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Ven 27 Mai - 12:55




La grande rouge



feat.Irvine



La rouquine se tourna vers son compagnon de quelques minutes, cherchant à deviner sa réaction après la question du marchand. Cet homme entre deux âges, légèrement simplet, avait très vite trouvé l'affection de la rouquine par sa propension à toujours être direct. Il avait posé cette question à Irvine car, en quête d'une aide, il avait juste profondément espéré que l'archer soit une seconde personne qui puisse lui venir en aide. C'était une de ses habitudes que de donner de la réalité à ce qu'il voulait, demandant parfois à Aki si elle ne voulait pas l'aider dans la boutique par exemple, ou acheter une autre friandise au chocolat, avec une telle conviction dans les yeux qu'elle n'avait jamais pus refuser. Il était l'exemple parfait d'un habitant de la capitale surprotégée, inconscient des dangers extérieurs, il menait une vie paisible et agréable dans Chikai, profitant de chaque instant de son existence, et cela se remarquait notamment par sa bedaine non négligeable qu'il devait rentrer pour passer derrière le simili bar qui ornait la devanture de sa boutique.

L'homme en vert semblait réfléchir à la question, et il ne tarda pas à poser la question la plus logique qui soit au vieux bonhomme : avait il des ennemis ? Celui ci se gratouilla une barbe qu'il n'avait pas, levant les yeux au ciel dans une posture maniéré de personne réfléchissant, cherchant évidemment à montrer que si il en avait, ils étaient bien durs à trouver. Une lueur finit par passer dans ses yeux, de compréhension sans doute, ou un souvenir qui venait de se ramener à lui. Il tendit le doigts en l'air, dans une posture tout à fait théâtrale et il cria d'un air satisfait.

HA ! Bien sûr que j'ai un ennemi ! Le ''ramen and sushi's'' de la place est a toujours tenté de disputer ma clientèle en baissant les prix par rapport à moi. Mais rien ne vaut ma cuisine monsieur, vous en serez avertis si d'aventures vous vous rendiez là bas, ils cuisent tout dans de l'huile de poisson, ce serait mauvais pour votre santé que vous sembler avoir bien bonne !

La rouquine hocha la tête à ses dires. Elle se souvenait du patron de cette boutique, un homme légèrement plus froid et aux prix plus bas, il semblait être un coupable idéal pour cette affaire. Irvine avait décidément posé la bonne question, et il ne tarda pas d'ailleurs, à en poser une autre, mais à Aki cette fois, lui demandant si ils devaient laisser faire les gardes. La rouquine s'arrêta de réfléchir à l'affaire quelques instants. En effet, elle avait négligé l'éventualité de laisser faire les autorités de la ville, tant elle appréciait ce petit homme replet et avait envie de l'aider. Mais elle n'était pas seule, et elle devait aussi penser à l'archer qui la suivait dans l'espoir de visiter la ville !

Que faire alors ? Aider le vieil homme au risque de déranger Irvine ou faire la visite et mener l'enquête après. Elle se tournait successivement vers le tenancier à l'air paniqué puis vers le calme chasseur jusqu'à prendre une décision qui lui semblait la plus adéquate possible dont elle fit part aux deux protagonistes de la voix la plus décidé qu'elle trouva.

Et bien nous n'avons qu'à commencer notre visite par la place Est, non ? Elle est très sympathique ! Comme ça nous pourrons jeter un coup d'oeil rapide à la boutique de ce concurrent, et si nous ne trouvons rien de suspect, nous laisserons les gardes s'en occuper. Cela te vas Irvine ?

Attendant la réponse du musicien, Aki grimaça face à la mine dépitée du boutiquier qui fixait le sol en secouant la tête. Celui ci avait sans doute espéré que l'élue volerait à son secours, comme elle avait l'habitude de le faire. Ce qu'elle ferait bien évidemment une fois Irvine repartit si ils ne trouvaient rien à la boutique ! Elle posa donc une main rassurante sur l'épaule du cinquantenaire, cherchant à le rassurer quand à ses intentions. Elle n'aimait pas laisser tomber qui que ce soit, particulièrement les gens qu'elle appréciait.

Sur la route qui les menait donc vers la suite de la visite ou de l'enquête, Aki ne put s'empêcher de réfléchir encore à l'affaire, estimant les raisons de cet autre patron de boutique de commettre un tel acte en sachant qu'il serait tout de suite le premier accusé. Si il avait été intelligent, il lui aurait suffit de tout voler pour faire croire à un pillage et ainsi détourner, au moins légèrement, les soupçons de sa personne.

--------------------------------------------
Si tu acceptes la proposition de Aki:

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Ven 27 Mai - 22:28





La grande rouge
feat.Rp Libre

Les problèmes n'étaient clairement pas les mêmes ici que dehors, c'est vrai que les gens étaient plutôt comme dans un cocon et après ce qu'il avait vu dans les territoires volcaniques de Seika par exemple, Irvine avait du mal à se rendre compte à quel point ce coin et ses habitants furent touchés. Les petits problèmes de vandalisme qui avaient lieux ici le changeait clairement de son sombre monde et ses batailles démesurées remplie de sang et de ténèbres. Les gods hands n'avaient pas pu le mettre dans cette dimension ou dans ce monde dans le but de s'occuper de choses telles que celles ci, alors il était bien arrivé par une autre volonté et commençait à bien prendre en compte et mesurer le fait que les Dieux de Kosaten existaient et faisait de lui un pantin jouant son rôle d'élu vivant et servant pour bien des mystères les entourant encore. L''apôtre ne savait pas si c'était une bonne chose ou une mauvaise chose, cela rompait totalement toutes ses précédents ambitions mais aussi servitude envers un autre maître dans lequel il avait cru. De toute manière il n'avait pas la force de se faire entendre pour l'instant, alors il se contentait de suivre un mouvement fluide le menant vers la vérité qu'il n'avait pas encore ouïe de ses propres oreilles et vu de ses propres yeux.

C'est alors que le tenancier répondit à sa question en mettant fin aux réflexions silencieuse de l'archer. Il disait bien avoir un ennemi, un concurrent plutôt, ce n'était pas si étonnant même les petits commerces se faisaient la guerre à leurs échelles. Bien sur il n'hésita pas à descendre son adversaire en rabaissant sa cuisine ou ses talents, mais pour l'apôtre il n'y avait pas à juger ou dire qui était le coupable, il ne décidait rien pour le moment et se contentait de fixer les dégâts perpétré sans aucune raison en essayant justement d'en chercher une.
Aki proposa la meilleure solution pour le moment, c'est à dire visiter le coté de la ville ou était ce fameux concurrent suspect, ce qui permettrait aussi à Irvine de voir le reste de l'endroit, bien que le quartier roi de la nourriture et vente ne sois pas dans ses priorités il relativisait intérieurement en se disant qu'au moins ce serait fait et plus à faire. Si rien n'était trouvé ou prouvé elle acceptait de laisser ça aux autorités, mais il ne comprenait pas pourquoi elle voulait tant s'investir dans cette affaire somme toute banale de vandale en apparence. Peut-être y'aurait t'il des surprises au bout du tunnel ? Irvine accepta de la suivre, ne pouvant s'empêcher de jeter un dernier coup d’œil au stand ravagé. Los qu’ils arrivèrent à destination et bien le même spectacle pu être constater, encore un stand gâché sans raison, cela commençait à faire beaucoup de coïncidence. Soit un concurrent ultime avait décidé de les couler tous, soit un fou traînait en ville, soit...

...

Le silence d'Irvine était pesant et il commençait presque à vouloir connaitre le fin mot de l'histoire ou à défaut, de voir comment les gardes et forces du pays arrivaient à venir à bout d'une affaire comme celle ci, mais après tout, Dame Nishiie était déjà sur le coup. L'homme qui était précédemment accusé était aussi dépité devant son commerce que son concurrent. Mais ce journée devenait de plus en plus infernale, puisqu'une femme créait un attroupement en criant à qui voulait l'entendre que sa maison avait été saccagée. Là, ça commençait vraiment à faire trop. Elle était un peu perturbée parce-qu'il lui était arrivée évidemment et parlait d'une odeur imprégnant les murs, un odeur de puanteur indescriptible qui lui avait fait quitter autant sa maison que la surprise engendré par ce carnage. Qui était le responsable, il fallait mener l'enquête maintenant. Irvine questionna alors calmement Aki en brisant son silence ;

Vous pensez à quelque chose en particulier ? Ce n'est plus un concurrent vaniteux cette fois.

Il était pourquoi pas, prêt à la suivre jusqu'à cette maison, il fallait remonter cette piste pour en trouver d'autre et faire le point entre les différents éléments. C'était une bien curieuse façon de visiter la ville, mais Irvine pourrait peut être se rendre utile, bien vu et devenir un peu plus sociable ainsi. Il avait l'impression personnelle que c'est en partie ce que voulait Aki Nishiie également.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Sam 28 Mai - 0:08

Aki Nishiie a écrit:



La grande rouge



feat.Irvine



La ville était étrangement encore plus animée que d'habitude, c'était à se demander ce qu'il se passait. Des cris résonnaient un peu de partout, à croire qu'il se passait vraiment quelque chose d'étrange dans cette ville, mais pour l'instant Aki tentait de ne pas s'en soucier et de poursuivre sa route. Elle ne voulait pas ennuyer Irvine au delà du nécessaire, elle comprenait facilement le comportement taciturne de l'archer tant elle lui avait ressemblé avant. Avant tout cela. Avant Kosaten. Avant la douleur, et avant la peur, avant que sa vie ne change du tout au tout. Lor qu'elle n'était qu'une Druidesse sans signification dans son monde et que ses seuls compagnons étaient Mizu et Shi, lorsque le simple souffle du vent lui parlait encore, lorsque le sourire d'un arbre vénérable importait plus que tout le reste. Lorsqu'elle respectait les dieux. Et lorsque malgré tout, malgré ses erreurs, malgré le nombre de fois où elle avait trébuchés, encore et encore, elle s'était relevée. Cette époque qui semblait bien trop révolue. Une époque à laquelle elle pensait avec nostalgie. Où était Aki ? Où était elle ? Qui l'avait emporté ? Etait ce l'homme aux cheveux blancs des rocheuses ? Etait ce Zayro Jinn, l'élu sombre ? Etait ce les dieux ? Ou était ce tout simplement elle même qui n'avait plus eu la force de rester elle même, de rester une créature insignifiante dans ce monde où tout le monde voulait marcher sur les autres ?

Il était tellement plus facile de n'être rien quand tout le monde l'était avec elle, il était tellement plus facile de n'être que vent, que poussière, quand elle n'avait que l'amour de Mizu et l'eau fraîche pour amies. Aujourd'hui, dans ce monde où la course était constante, où tous semblaient vouloir être meilleur que les autres, plus rien n'était pareil. Plus puissant, plus fort, plus gentil, plus méchant, plus riche, plus quelque chose et jamais jamais admettre d'être moins. Plus triste ou plus heureux, tant que c'était plus quelque chose, tant que l'on pouvait écraser quelqu'un sous le poids de notre plus. Être le meilleur ou être le pire, tant que l'on pouvait nous acclamer en tant qu'extrême de quelque chose. Elle s'arrêta un instant, laissant Irvine continuer devant, réalisant une vérité fondamentale qu'elle avait oubliée et que la rencontre avec Orina lui avait déjà un peu appris.

Elle ne pourrait jamais être la meilleure, ni la pire, elle ne pourrait jamais être celle que l'on acclame du haut des remparts, elle ne serait jamais celle qui avait tout les honneurs, et elle ne serait pas non plus celle à qui l'on lance des pierres. Elle était juste elle, Aki Nishiie, Druidesse élue de son état, minuscule fourmis là où le monde tournait, tentant tant bien que mal de creuser sa galerie. Et sa galerie à elle, ce serait celle de l'amour. Elle soutiendrait tout ceux qu'elle pourrait soutenir, et elle aiderait tout ceux qu'elle pourrait aider. Quittes à ce qu'on ne se souvienne pas d'elle, cela ne lui importait plus en cet instant précis. Elle voulait être un piédestal pour ceux qui avaient le droit d'être les champions. Elle ne pouvait plus servir sa déesse Gaea en ce monde, mais elle pouvait toujours servir son symbole : l'amour. Et elle servirait l'amour. Se remettant à marcher seulement une ou deux secondes après s'être arrêtée, Aki comprit qu'un changement s'était profilé en elle, un changement uniquement induit par le caractère renfermé de cet élu habillé en vert qui lui avait tant rappelé comme elle aurait dû être.

Elle devait jouer avec la Aki d'autrefois et la Aki de maintenant. Elle devait jouer de ce qu'elle était devenus pour remplir les objectifs de celle d'autrefois. L'amour et la compassion. Elle se battrait, pas en son nom mais en le nom de ceux qui souffraient encore aujourd'hui, des enfants comme Orina que les dieux avaient arrachés à leur monde, des êtres perdus comme elle avait pus l'être par le passé. Et peut être que personne ne verrait le changement, mais elle si. Elle le verrait. Elle le saurait. Elle saurait qu'elle n'en avait plus rien à foutre de ceux qui la descendaient, plus rien à faire de ceux qui lui voulaient du mal, elle savait que cela n'avait plus d'importance, et que son orgueil et son arrogance n'avait pas plus de poids en ce monde qu'une plume sur une balance. Elle adressa un sourire à Irvine, qu'il la voie ou non, le remerciant en silence de cette révélation dont il n'avait été qu'un acteur passif.

Finalement ils arrivèrent sur la place Est, où le théâtre d'un nouvel événement les attendait. La boutique si détestée par le propriétaire précédent était elle aussi en ruine et le tenancier, un homme pourtant grand et fort, se lamentait publiquement, versant des larmes de crocodiles sur qui voudrait bien le prendre en pitié. Il reconnût Aki et contrairement aux autres fois où il l'avait accueillis froidement comme la cliente de son rival, il lui adressa un sourire baveux et morveux, pleins d'espoir, auquel elle répondit sans toutefois s'avancer plus. Elle ne savait trop que faire à ce stade là de l'aventure. Devait elle continuer à abuser de la gentillesse d'Irvine ? Après tout, c'était bien ''quelque chose'' qu'ils venaient de trouver, même si c'était tout sauf une preuve que cet homme était le coupable. Elle allait hausser les épaules et opter pour un troisième concurrent qu'elle s'emploierais à débusquer plus tard lorsqu'une femme arriva, contant son désastre personnel, sa maison ayant aussi été détruites.

Patientant quelques secondes, Aki fut surprise de voir que Irvine lui demandait son avis. Finalement, peut être que cette affaire l'intéressait un tant soit peu ? Elle hocha la tête, en accord avec sa remarque, mais aucune idée crédible ne lui venait à l'esprit quand au potentiel responsable de ces forfaits. Elle se creusa la tête une bonne minute mais rien de plus ne vint, c'était le néant total. Il n'y avait pas grand monde qui pouvait vouloir autant de mal aux habitants de Chikai, si ce n'était Fuyu eux même, et vus le contrôle ardus exercé aux frontières dorénavant, cela semblait hautement improbable.

Je ne veux pas abuser de ton temps Irvine. Je serais pour laisser cette affaire aux gardes peut être … Qui sait ? Peut être juste, aller leur rapporter les quelques informations que nous avons glanés et poursuivre notre visite ? Cependant si tu le souhaites, nous pouvons aussi demander l'autorisation à cette femme de visiter sa maison ? Ou poser des questions à cet homme là, le propriétaire de la boutique ? Je t'avoue que je suis un peu perdue, je ne veux pas t'entraîner dans une affaire qui ne te concerne pas si tu n'en as pas envie.

--------------------------------------------
Tu as plusieurs choix, si tu souhaites en choisir un autre, n'hésites pas, voilà des infos cependant pour les choix principaux :
-> Aller voir les gardes et leur transmettre les informations
aller voir les gardes et leur transmettre les informations:
 
->Visiter la maison détruite
visiter la maison détruite:
 

->Poser des questions au marchand
Poser des questions au marchand:
 




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Sam 28 Mai - 13:22





La grande rouge
feat.Rp Libre

L'archer se demandait quand est-ce que les commerces avaient étés détruits, si c'était dans la nuit et dans une place, quelqu'un aurait forcément entendu quelque chose et puis il devait y avoir des patrouilles dans une telle ville surtout si l'ont considérait que Seika était en guerre froide avec Fuyu, mais c'était presque du niveau de l'incompréhensible, en tout cas pour Irvine tout ce qui se passait ici, provenait d'un seul et même quartier et n'avait pas encore débordé au point d'en alerter les gardes ou d'en faire une affaire d'état, ce n'était qu'un saccage gratuit de commerces et maintenant d'habitation, mais il y'avait une raison et quelqu'un derrière cela. Devait t'il s'improviser aux cotés d'Aki Nishiie le détective qui découvrirait tout cela, était-t'il ici pour ça ? Pour le moment nous avions un plaignant désespéré, un concurrent larmoyant et une dame agité et tous avaient un point commun, la destruction de leurs biens sans vols. Se connaissaient t'ils ? Pour le moment Irvine savait que les deux vendeurs oui, restait à voir si la dame avait un lien avec eux et si la même chose allait se répéter tant qu'ils seraient là. Mais au delà de cette affaire banale de voisinage, Irvine s’inquiétait de voir la garde débarquer et qu'il soit mêlé à tout ça. Certes il avait entendu dire que Minshu et Seika étaient en bons termes voir même alliés selon quelques dires d'élus rencontrés, cependant il n'avait encore eut aucune preuves concrète. Il se disait que ce serait moins pire que s'il était de Fuyu, mais se demandait comme la sécurité agissait en perspective, s'ils voyaient un élu d'une autre nation aider l'un des leurs ou s'en mêler ? Il avait le droit de se poser la question.

S'il le faisait, ce n'était d'ailleurs pas vraiment par peur ou crainte, mais plutôt pour éviter d'être le bâton dans les roues de la milice qui dirigeait la ville, ne voulant gêner personne avant toute chose. Pendant que dame Nishiie réfléchissait à tout ça, lui se faisait ses propres idées sur ce qui pouvait arriver dans le cas A ou le cas B. Puis il vint à la conclusion que s'il réussissait à aider Aki il serait bien mieux vu ici et cela ne pourrait qu'en découler une bénéfique situation dans l'avenir et que même s'il n'arrivait à rien, son aide serait défendu par la druidesse, il ne risquait donc rien. Prenant donc un peu sur lui, il s'apprêtait à répondre lorsque la jeune femme se tourna vers lui pour lui remettre le doute. En effet, elle lui proposa de s'arrêter à tout moment, se rendant compte qu'elle l'embarquait dans une drôle d'affaire sans avoir forcément son approbation. Irvine devait t'il remettre toute sa réflexion des trois minutes précédentes en question ? Non, il s'était décidé depuis quelques secondes et ne ferait pas marche arrière, malgré un doute subsistant.

Ne vous en faites pas. Autant aller au bout. Adressa-t'il à la jeune femme.

Malgré tout, il devait être peu aisé pour la druidesse de savoir si elle dérangeait encore ou non l'archer dans cette affaire. Quoiqu'il en soit il avait accepté de l'aider et elle allait devoir s'en contenter. Irvine se dirigea alors vers la femme qui criait à qui voulait l'entendre que sa maison avait été détruite, alertant presque plus de monde qu'auparavant. L'archer se fraya un chemin jusqu'à elle, ses yeux blancs se fixèrent ensuite sur la vieille dame en lui apposant des sueurs froides, mais ne voulant guère l'effrayer il abaissa légèrement le regard et lui demanda calmement ;

Pourrions nous voir l'état des dégats ? Nous sommes des élus, Dame Nishiie m'accompagne. Fit t'il pour la rassurer.

Mais que nenni, la femme bredouillant alors quelques mots en parlant d'aller voir un lieutenant de la garde sans doute, il nota le nom de ce dernier dans un coin de sa tête, mais si la garde s'en mêlait alors il ne voyait pas quel autre rôle il pourrait alors jouer aux cotés de la rouquine. Il se tourna vers sa comparse à ce propos, délaissant un peu la vieille dame qui raconta le reste dans le vide, des détails sans importances comme le fait qu'elle soit en colère à cause de cette malchance et qu'elle désirait coincer le coupable, en somme tout le discours qu'une victime désabusée pouvait avoir.

Elle ne nous laissera rien voir sans passer par un certain Notsuka Mitsujima . Dit t'il en espérant que ce nom lui parle.

Qu'allait bien pouvoir faire le duo d'élu ? Aki Nishiie aurait peut être une autre idée ou une autre méthode pour se permettre de ne pas faire déployer la garde dans une telle histoire, ou alors il n'y avait pas d'autres moyens qu'aller voir cet homme, se le mettre à dos semblait de toute manière gêner Irvine, mais l'élue qu'il avait en face avait visiblement assez de reconnaissance et de réputation pour faire les bons choix.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Sam 28 Mai - 15:52

Aki Nishiie a écrit:
Aki Nishiie a écrit:



La grande rouge



feat.Irvine



Irvine resta interloqué quelques secondes face à ce qu'avait dit la Druidesse. En même temps, elle l'avait légèrement coupé dans son élan avec sa phrase, il allait dire quelque chose juste avant. Elle se retint de lui demander ce que c'était et lui laissa plutôt reconsidérer les faits patiemment. Il ne tarda pas à répondre cependant, spécifiant que la rouquine n'avait pas à s'inquiéter, et que maintenant qu'ils avaient commencés, ils pouvaient toujours essayer d'aller jusqu'au bout. Elle hocha la tête en souriant tant cet état d'esprit lui plaisait. Même si au début il avait semblé plutôt réfractaire à poursuivre l'enquête, il était maintenant plus disposé à la mener jusqu'à son terme, même si c'était un peu de la faute d'Aki qui l'avait plus ou moins forcé jusque là.

Elle s'approcha alors qu'il allait demander à la vieille femme si ils pouvaient visiter la maison. Visiblement, la femme en aurait été ravis mais un lieutenant de la garde était venus la voir un peu plus tôt, lui recommandant de faire passer toute information relevant de ces évènements par lui, ce dont elle fit part à l'archer, bien qu'elle ait l'air complètement tétanisée par la peur. Cela étonnait légèrement Aki, qui ne trouvait pas Irvine effrayant, mais peut être que son côté taciturne pouvait en décourager certains ? En tout cas, la voie était visiblement sans issue de ce côté là. Aki soupira, comprenant que le lieutenant tentait de mettre des bâtons dans les roues aux personnes s'improvisant enquêtrices sur l'affaire.

Irvine lui rapporta le nom du lieutenant en question, un certain Notsuka Mitsujima, un nom qui ne lui disait rien du tout, bien qu'elle commence à connaître les pontes de Chikai, peut être un nouveau ? Ou alors juste quelqu'un qu'elle n'avait pas encore rencontré. Excédée, elle comprit que cet homme ne laisserait sans doute pas deux élus qu'il ne connaissait pas (dont un n'était même pas de Seika) enquêter sur une affaire qu'il avait en charge. Il allait donc falloir se rapporter à la première idée qu'elle avait eu, soit aller transmettre les informations et passer leur chemin pour continuer la visite. Elle fit part de sa décision à Irvine.

Cela ne sert à rien de continuer, le lieutenant Mitsujima aura sans doute dis la même chose à toutes les autres victimes ! Autant leur rapporter les conclusions que nous avons pus avoir jusqu'à présent, peut être ne sont ils pas au courant pour la première boutique que nous avons vus. Après nous poursuivrons ta visite, désolé de t'avoir importuné Irvine !

Ils se rendirent donc à la caserne la plus proche, une petite caserne de quartier où on leur avait indiqué la présence temporaire du lieutenant, le temps qu'il enquêtait sur la maison. Un petit scribe les accueillit à l'entrée, visiblement affairés il leur demanda de patienter. Une fois qu'il eut finit le monceau de tâches il s'intéressa enfin aux deux élus et leur demanda pourquoi ils étaient là. Aki s'avança légèrement et tenta d'explique ce pourquoi ils étaient venus.

Et bien tout simplement, mon ami, et moi même avons découvert qu'un certain nombre de destructions sans aucun motif avaient été proférés dans un peu toute la ville. Nous voulions nous assurer que le lieutenant Mitsujima avait fait le lien entre celles ci et l'enquête dont il s'occupe à présent.

Le petit homme releva les yeux et la fixa intensément, il prit ensuite la parole.

Le lieutenant Mitsujima est occupé et ne désire pas être importunés. En revanche à présent que vous déclarez être impliqués dans cette affaire, nous sommes contraints de vous cantonner à Chikai jusqu'à ce que l'enquête soit résolus, déclara t-il d'un ton monocorde.

Pardon ?! S'écria la Druidesse, atterrée. Nous sommes venus vous livrer une information et nous voilà liés aux crimes maintenant ?

Ne vous énervez pas madame, vous ne quitterez tout simplement pas cette ville jusqu'à nouvelle ordre.

La rouquine se rassit sur le fauteuil où elle avait patienté un peu plus tôt, complètement désespérée. Elle aurait dû effectuer la visite d'Irvine sans se poser plus de questions. Quelle idiote elle avait été !

Et … commença t-elle … combien de temps cette enquête vas t-elle encore durer à votre avis ?

Et bien c'est une enquête de moindre importance alors le lieutenant la fait passer après d'autres affaires plus urgentes, vous en concevrez … je dirais … entre 3 et 6 semaines !

Ouvrant des yeux ronds, la rouquine se releva et quitta la caserne furieusement. 3 et 6 semaines ! C'était énorme ! Pour Irvine ce devait être encore pire ! Elle se tourna vers son compagnon de désespoir et lui adressa un sourire crispé, pleins d'excuses.

Je suis vraiment désolé de t'avoir embarqué là dedans ! Mais 3 à 6 semaines ! Et c'est sans compter les retards éventuels … Elle marqua une pause … Et si nous enquêtions de notre côté ? Il faudra être discrets, mais nous pourrions peut être trouver la solution plus rapidement que ces lourdeaux ?
--------------------------------------------
Allez, t'es piégé :huhu: ! Si tu souhaites poursuivre l'enquête (et donc la quête), je te proposes ces choix-ci, mais comme d'habitude, si autre chose te passe par la tête, n'hésites pas
-> Insister pour obtenir un rendez vous avec le lieutenant Mitsujima
Spoiler:
 
->Visiter la maison détruite en catimini
Spoiler:
 

->Poser des questions au marchand
Poser des questions au marchand:
 

-> Patrouiller dans les rues pour trouver des informations :
-------> Le jour
Spoiler:
 
-------> La nuit
Spoiler:
 

-> Se renseigner sur le lieutenant
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Dim 29 Mai - 11:47





La grande rouge
feat.Rp Libre

Les élus étaient venus dans ce monde et donnaient l'impression d'être des pièces d’échiquier que l'ont mettais en plus parmi les autres le but étant d'en avoir plus que l'autre, toujours plus. Mais au final les élus arrivaient faible comme si ils devaient réécrire leurs histoires ici même, gagner de nouveau ce qu'ils avaient perdus et pour au final un but complètement inconnus, ils ne servaient pas plus que les gardes en pléthore qui se cumulais tout autant dans la capitale qu'eux. Irvine se posait moult questions forcément et puis se souvenais qu'il n'avait pas d’intérêt à se les poser au moment T, sans qu'il puisse s'empêcher d'y penser tout de même. La vieille dame avait donc fait tourner son affaire jusqu'à un commandement plus haut, cette affaire avait sans doute plus d'ampleur que celle d'un petit quartier et était entrain de déferler dans la ville. A ce stade on pouvait plutôt en déduire qu'au lieu d'un seul individu il pouvait s'agir de plusieurs, peut être un clan ou une mafia commune ne sévissant que dans la capitale même. Lorsqu'il lui avait avoué le nom du lieutenant le visage d'Aki se suffit. Elle ne le connaissait pas ou alors ne l'avait jamais côtoyé de près visiblement. Aki proposa donc d'aller directement en discuter avec le principal concerné dans une caserne de quartier servant de dépôt de plainte, tout en s'excusant encore de l'avoir embarqué dans cette affaire, pensant sans doute avoir gâché sa journée, ce n'était pas vraiment le cas en vérité et Irvine devint de plus en plus curieux naturellement, sauf qu'il ne le faisait pas clairement et nettement savoir à la druidesse. Il n'y voyait pas d'inconvénient et l'idée était en accord avec ses pensées actuelles.

Très bien.

Plat et sans déborder dans son comportement comme à l'accoutumé, il fallait espérer qu'Aki Nishiie soit habituée à son caractère taciturne et asocial. Ils partirent donc ensembles jusqu'à cette caserne ou en y entrant un homme s'afférait à ses tâches quotidiennes sans se soucier de prime à bord des deux élus, jusqu'à ce que ce dernier les remarques et c'est alors que par politesse la guérisseuse choisie son moment pour s'approcher et prendre la parole. Elle faisait bien car Irvine ne l'aurait pas fait de lui même. Demandant finalement son rendez-vous tout en parlant de ce qui était arrivé en espérant pouvoir avoir des informations et aider sa communauté, la réponse la refroidie immédiatement.
En effet, l'homme en face des élus ne voulaient plus les laisser quitter la ville tant que cette affaire n'était pas résolu. De mieux en mieux. L'archer ne fit aucune réaction particulière mais il trouvait le protocole un peu exagéré bien sur et tout comme la druide qui ne manqua pas de montrer sa stupéfaction par de grande intonations et des questions qui n'avaient des réponses sommes toutes évasives, mais on pouvaient êtres fixés sur une durée de cinq à six semaines d'enquête, un peu long. Visiblement ce lieutenant faisait passer les urgences avant de s'occuper de ça, c'était en soi logique mais s'il attendait de voir une victime sans mettre personne dessus, alors s'en devenait irresponsable.

Avec l'évidence même, Aki se retourna vers lui pour présenter des excuses immédiates et sincères. Pour parfaire à cette barrière et faire avancer les choses l'élue proposa de mener avec son approbation et à ses cotés, la recherche qui permettrait d'éclaircir ce mystère. C'était la solution la plus logique à prendre s'il n'y avait pas l 'opposition de la garde, mais vu sa manière d'en parler, pas sur que ce soit le cas. En revanche ça permettrait de décoincer et effectivement ; trouver la solution plus vite.

J'en suis. Nous devrions attendre la nuit pour avoir des réponses.

D'autant que la journée était assez entamée. Pour Irvine le frappeur allait frapper la nuit et non loin d'ici, si la femme avait découvert sa maison saccagée il y'a peu, peut-être qu'avec un peu de chance en patrouillant ou se postant au bon endroit dans la nuit ils y verraient quelque chose et pourraient agir. Irvine et Aki partaient donc pour cette bien curieuse mission en freelance. Le chasseur et la druide patrouillant d'abord calmement dans les rues en direction du Sud, pour y voir un tas de bâtiments détruits, sans vol, des gens dans la rues se noyant dans la boisson de désespoir d'avoir à tout réparer ou tout recommencer, d'autres continuant malgré tout de vivre ou de ranger, d'essayer de repartir, mais parfois les bâtiments étaient bien trop abîmés pour ça. De plus le nez du chasseur ne pouvait s'empêcher de sentir cette forte odeur de pourriture aigre et indescriptible, si bien qu'à force d'avancer s'en devenait à la limite de l'insoutenable. Habitué au mort et même à "la" mort, cela ne le gênait pas mais il se tourna vers elle pour avoir son opinion.

Cette odeur n'est pas commune, cela vous fais penser à quelque chose ? Sinon je propose que nous allions dans cette maison.

Dit t'il en pointant du doigt la maison de la vieille dame plus tôt dans la journée. Elle ne semblait pas présente ou alors les lumières étaient éteinte, puis entre la destruction et l'odeur, les  gens désertaient quasiment tous le quartier au point ou il n'y eut plus un chat dehors. Les rares personnes croisés étaient des poivrots trop saouls justement pour êtres dérangés par l'immonde sensation olfactive. Etant donné que dame Nishiie voulait elle aussi aller jusqu'au bout, ils entrèrent dans la maison par effraction, passant par une entrée non fermée dans le calme en profitant bien entendu du peu de lumière environnant. Tout se passa bien dans les premières minutes et les deux élus étaient assez discret pour que tout se passe bien, sauf que... Un chien aboya. Un "chien" pensa t'il, que faisait ici ce clébard ? Il n'appartenait pas à la vieille dame c'était un chien des rues qui profita du chaos ambiant du quartier saccagé pour s'offrir le meilleur des repas. Leurs discrétions avait échouée à cause d'un toutou mal lêché qui parti en courant dans le plus grands brouhaha possible en faisant même tomber des objets et une poubelle au passage. Si le "méchant" de l'histoire se reposait non loin ou si une patrouille de garde passait dans le coin, alors ils pouvaient êtres surs et certains d'avoir étés repérés. Irvine se retourna vers elle ;

Cachons nous.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Dim 29 Mai - 13:19




La grande rouge



feat.Irvine



Irvine semblait acquiescer la proposition de Aki, et même moins à contrecoeur que ce à quoi elle s'était attendu, peut être avait il finis par prendre goût à ce simulacre d'enquête ? De toute façon, maintenant il était presque trop tard pour faire marche arrière, si ils ne voulaient pas passer deux mois dans la capitale (ce que Aki ne désirait certainement pas), ils fallait qu'ils accélèrent la progression de ce problème de destruction, même si il semblait être considéré comme une affaire minime. Ce lieutenant, bien qu'elle ne l'avait encore jamais rencontré, ne plaisait pas trop à la rouquine. Il semblait bloquer tout le monde pour une enquête qu'il reléguait au second plan, et maintenant qu'elle avait impliqué Irvine, elle ne voulait plus reculer. Il fallait qu'ils se sortent de ce fouillis. Et le plus vite serait le mieux.

Il prit d'ailleurs très vite des initiatives, proposant de patrouiller dans les rues la nuit tombée, ce qui était une très bonne idée. En effet, comme le pensait Irvine, Aki pensait également que les attaques avaient lieu la nuit, sinon comment les gens auraient ils pus ne pas voir qui avait tout détruits chez eux ? Et même dans cette situation, il semblait hautement improbable que personne ne se soit réveillé pour voir ce qui se passait … Bref ! C'était la meilleure piste dont ils disposaient de toute façon, et avec Mizu et Mune pour les aider, les destructeurs seraient vites traqués. Même si ils n'étaient pas à proprement parler un loup et une renarde, ils disposaient malgré tout des caractéristiques principales de ces deux espèces, et l'odorat en faisait évidemment partie. A en croire la vieille femme dont la maison avait été détruite, l'odorat risquait d'être d'une grande utilité durant cette enquête.

La nuit ne tarda pas à tomber, douce chape caressante qui recouvrit peu à peu d'ombres les rues, puis les bâtiments, avant de finalement s'étendre au ciel. Quelques employés de rues passèrent alors pour allumer des torches aux points stratégiques, et deux ou trois patrouilles de gardes passèrent, jetant des regards suspicieux à tout ceux qui étaient encore dehors. La situation ne justifiait évidemment pas un couvre feu, il n'y avait eu aucune violence perpétrés sur des civils, ni aucun vol, la sécurité considérait donc que se promener en ville passé le coucher du soleil n'était pas un problème, et c'était une très bonne chose pour Aki et Irvine qui purent ainsi vaquer dans les rues sans se faire arrêter.

Rien de nouveaux ne leur apparut cependant, hormis quelques maisons de plus qui avaient été atteintes. Cela n'était pas non plus une affaire majeure, les maisons touchées se limitaient à une dizaine dans toute la ville, plus quelques boutiques, rien de catastrophiques, mais une rumeur inquiétante qui commençait à courir, dans les tavernes où les propriétaires désolé se saoulaient pour oublier qu'il n'y avait plus rien à faire pour eux. Au bout d'un moment, lassés de courir les rues sans résultat, ils décidèrent de rentrer dans la maison de la vieille femme devant laquelle ils s'étaient retrouvés par hasard. Certes, ils n'avaient pas spécifiquement le droit, et risquait même peut être de se faire arrêter si jamais ils étaient vus, mais pour résoudre ce mystère, prendre des risques semblait logique.

Alors qu'ils réussissaient l'un comme l'autre à se faufiler de la manière la plus discrète qui soit, s'appuyant sur leur capacité. Mune et Mizu n'eurent bien sûr aucun problème à être discrets, posant doucement leurs coussinets sur le parquet défoncé et branlant. A plusieurs reprises, Aki crut qu'elle allait trébucher contre une planche brisée sur le sol mais finalement elle resta là, toujours debout, chancelant à peine. Alors qu'ils allaient arriver au fond de la première pièce, un chien errant aboya avec une conviction certaine qu'il avait raison d'aboyer. Malheureusement pour eux, un bataillon de gardes passaient à ce moment précis.

Lui enjoignant de se cacher, Irvine en fit de même, avec un talent improbable. Encore une fois, Aki manqua de trébucher à plusieurs reprises. Etait il nyctalope pour voir avec autant de facilité tout les écarts que faisaient le plancher ? Heureusement pour elle, les gardes n'étaient pas assez attentif pour voir cette forme se balancer sur une planche en travers. Elle souffla un instant avant de relever les yeux sur l'archer une fois que la garnison fut passée.

Bon, on fait quoi maintenant ?
--------------------------------------------
Bon, bravo pour ce looping de dernier moment afin de ne pas se faire prendre par les gardes. Les choix restent les mêmes, mais encore une fois, si tu veux faire autre chose, n'hésites pas.
-> Insister pour obtenir un rendez vous avec le lieutenant Mitsujima (le lendemain du coup)
Spoiler:
 
->Continuer à explorer la maison
Spoiler:
 

->Poser des questions au marchand (le lendemain)
Poser des questions au marchand:
 

-> Retourner patrouiller dans les rues pour trouver des informations (il ne reste qu'un seul tour où ce sera possible) :
-------> Le jour
Spoiler:
 
-------> La nuit
Spoiler:
 

-> Se renseigner sur le lieutenant
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Lun 30 Mai - 3:27





La grande rouge
feat.Rp Libre

La visibilité n'était pas bonne, ce n'était pas non plus insoutenable et Irvine avait vu pire. Aki semblait avoir plus de difficulté sur ce terrain ténébreux que lui, mais il devait ça à ses sens aiguisé, après tout il n'était pas vraiment humain ou du moins ne l'était plus. C'était un monstre, un animal qu'il refermait sous une enveloppe charnelle et délicate, mais il en gardait toutes les capacités, bien qu'amoindries par le sceau de Manshe. Le duo accompagné des deux animaux continuèrent leurs progressions dans le calme, le chien qui avait aboyé avait tôt fait de ramener vers eux une patrouille qui n’interféra que peu en ne voyant pas plus loin que le bout de leurs nez, pas très regardant c'est avec chance qu'ils n'insistèrent pas, Irvine et la druidesse aurait pu s'en tirer mieux mais ce n'était pas plus mal au final. L'odeur continuait de manière insistante à se faufiler dans les narines des individus prompts à la respirer. L'archer faisait grise mine mais n'était pas non plus à râler contre cette pestilentielle odeur. A plusieurs moment il regarda pour voir si elle le suivait, cherchant dans le noir des indices ce qui n'était pas très évident évidemment. En tout cas il était inutile d'attendre le matin ou de rebrousser le chemin maintenant qu'ils étaient ici, autant faire ça jusqu'au bout. S'ils repartaient bredouilles alors l'apôtre songerait à insister auprès du lieutenant.

L'archer voulait aussi poser une question à la druidesse étant donné que cette odeur était plus qu'anormal peut être était-t'elle la cause ou la source de tout ceci, un indice qui pouvait être reniflé par les familiers de dame Nishiie. Il hésitait bien sur car cette idée avait dû venir à la rouquine et si elle ne le proposait pas c'était qu'il y'avait peut-être une raison à tout cela. Quoiqu'il en soit il devait en avoir le coeur net et lui demander dés maintenant. Avançant en chuchotant il passa le cap ;

Croyez-vous pouvoir remonter la piste de cette odeur grâce à eux ? Fit t'il en pensant à Mizu et Mune bien entendu.

En attendant sa réponse il continua dans le noir en faisant attention de raser les murs toujours aussi discrètement en sa compagnie, ses animaux (qui n'en étaient pas vraiment non plus) étaient bien plus silencieux qu'eux deux réunis, c'était bien appréciable. Le chien errant n'était plus là et il n'y avait pas d'autres mauvaises surprises. Irvine tomba finalement sur quelque chose d'assez particulier qu'il aurait pu louper si la lumière d'une torche au dehors ne passait pas par la fenêtre de la maison. Une empreinte étrange dans la poussière, pas très grande en tout cas plus petite que celle d'un adulte, humaine ? Il ne savait pas, il n'arrivait pas à bien distinguer la chose il y'en avait plusieurs et elles partaient dans des directions anormales, tout comme le nombre de poussière effarant qui se retrouvait dans cette battisse qui n'avait rien de vetuste à part son parquet peu engageant en pleine obscurité. Continuant de fouiller en mettant de coté ces empreintes dans un coin de sa tête, le chasseur doutait de trouver plus d'indice, ils fouillèrent les pièces et l'étage, mais rien de plus à observer. L'archer en vint à reparler pour lui donner sa conclusion.

Je ne vois rien de concret. Soit nous repartons parler à ce lieutenant mais je pense que nous devrions savoir à qui nous avons à faire avant tout. Dit t'il.

Il n'attendait pas vraiment la réponse d'Aki mais sentait qu'elle serait forcément plus ou moins bien emballé par l'idée d'en savoir un peu plus sur cette personne qui les avais fais poireauté dans cette histoire. Il était nouveau et débarquait de nulle part avec un bon commandement, tout en demandant à ce que toute l'affaire ne vienne à lui mais sans s'en occuper directement en passant ça dans les affaires "non - urgente". Pour Irvine c'était assez étrange voir même illogique et il fallait savoir à qui parler pour mieux convaincre. Qui sait ce qu'ils pourraient apprendre tous les deux ? La soirée allait se passer tranquillement, le chasseur ressorti en compagnie d'Aki pour laisser passer la nuit et revenir au petit matin pour poser les bonnes questions. Une petite auberge non loin et encore ouverte, pas trop regardante sur les yens ou les personnes laissèrent le duo et les animaux y entrer. Pour dire, le tenancier dormait même sur son comptoir en ronflant de manière culotté. Au petit matin, il était temps de glaner les informations sur l'idée qu'avait proposé le chasseur. Il n'avait que peu dormi, tentant vainement de regarder au travers de la fenêtre si un élément lui avait échappé ou si quelque chose allait se passer. Mais rien.

Ils sortirent donc dans la rue pour questionner les gens, les commerçants voir même les patrouilles rencontrés de ci de là, non loin de la zone de fouille. Les éléments étaient des plus basiques ; Trente ans, brun aux yeux bleu et avec un gout prononcé pour les femmes. Une description somme toute basique mais qui pourrait toujours servir s'ils voulaient l'aborder quelque part en le reconnaissant. Cependant rien de plus, c'était encore choux blanc et le traqueur n'avait pas l'impression d'avancer grandement plus dans l'histoire. Peut être qu'Aki Nishiie aura plus de chance que lui.

Les gens ne se confierons pas vraiment à moi... Vous devriez essayez . Annonça t'il.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Lun 30 Mai - 13:15




La grande rouge



feat.Irvine



Rien, il n'y avait rien dans cette foutus maison, ils avaient perdus un temps fou pour absolument rien du tout. Une empreinte de la taille d'un enfant, et c'était tout. Alors qu'ils allaient s'apprêter à ressortir, Aki s'attarda cependant quelques secondes pour analyser l'empreinte, mais cela ne lui apporta aucune information supplémentaire. Décidément, ils piétinaient sur place dans cette enquête ! Ils avaient beau tout essayer, prendre des risques et tout ce qui allait avec, ils ne trouvaient jamais rien de concluant. Elle hocha cependant la tête à la proposition d'Irivine lorsqu'il parla de faire suivre l'odeur par les deux petits animaux. Cependant, alors qu'elle se retournait pour leur demander ce service, elle vit que l'un comme l'autre trébuchaient de fatigue. Il était vrai que pour eux comme pour Aki cela avait été une longue journée.

Se lever aux aurores après de fastidieux tour de garde pour décharger la livraison puis rester debout jusqu'à une heure aussi avancée ! Il était inutile de forcer plus que cela sur les deux petits êtres qui peineraient sans doute déjà à continuer de les suivre dans leur pérégrinations. Elle secoua donc la tête avant de répondre à l'archer d'un ton désolé. Elle se sentait tellement coupable de le bloquer ici et qu'ils ne trouvent aucune solution pour se sortir de ce foutoir !

Ils pourraient, tu as raison et c'est une super idée, mais ils sont complètement épuisés ! Nous avons accompagnés toute une caravane pendant plusieurs jours avant de venir ici, et le travail était fatiguant. Nous n'aurons qu'à retenter le coup demain soir si d'ici là nous n'avons rien trouvé de plus intéressant.

Elle soupira de désespoir, ne sachant que faire d'autre, avant de suivre d'un air las l'homme en vert quand il leur proposa de passer la nuit dans une auberge. Elle ne chercha même pas à le dissuader de se rendre dans cette bicoque miteuse qui sentait fortement la punaise écrasé et l'infestation de rat pour lui proposer un établissement plus fréquentable où ils connaissaient la rouquine tant la fatigue l'avait atteinte. Elle se rendait compte à présent qu'elle repensait à la journée qu'elle venait de passer que toute cette fatigue accumulée jusqu'ici qu'elle s'était contenté d'ignorer lui arrivait comme un coup de poing dans la figure.

A peine s'était elle allongée sur le matelas dur de la chambre qu'elle avait prise qui jouxtait celle d'Irvine qu'elle s'endormit d'un sommeil profond et sans rêve qui suffit à la reposer à merveille. Au petit matin, Mune, Mizu et elle avaient tout trois retrouvés toute leur énergie et ils retrouvèrent le même Irvine que d'habitude, calme, posé et réfléchis, à croire que ce personnage ne connaissait ni la fatigue ni les maux pourtant habituels du matin. Après tout c'était un élu, peut être n'était il pas humain ? C'était même fort probable qu'il n'en soit pas un, et plus Aki y réfléchissait, plus elle trouvait cela logique. Mais es ce que c'était aussi pour se dédouaner de ne pas avoir autant de prestance que le musicien ? Qui sait … Le chemin que Aki avait à faire avant de rejeter totalement son ego serait long, même si il avait été entamé la veille, cela ne la dérangeait pas de lutter ainsi contre elle même, et encore une fois, elle se promit de le faire.

Ils passèrent une bonne partie de la journée à questionner les gens à propos du lieutenant qui leur paraissait suspect, à l'un comme à l'autre. Cet homme débarquait de nulle part, en effet, cela ne faisait que quelques mois que Aki avait quitté Chikai et voilà qu'un nouveau lieutenant s'instaurait en ville ! Et en plus de cela, il posait une condition incroyable à tout ceux qui avaient eu le malheur de se renseigner sur cette affaire sans pour autant s'en occuper, il était si louche qu'on en finissait même par croire que c'était fait exprès.

Cependant, ils n'apprirent rien sur lui de plus intéressant que son apparence physique et sa propension pour les femmes, le personnage poussant ainsi dans le cliché jusqu'à ne plus pouvoir en ressortir du tout. Aki tenta de soutirer d'autres informations, mais elle se rendit compte que le problème n'était pas la confiance des habitants, mais bien le fait qu'ils n'en savaient tout simplement pas plus. C'était encore une demi-journée qu'ils avaient perdus sans rien apprendre de plus que la vocation de play boy du lieutenant.
[/color]--------------------------------------------
Pfiou, j'ai pas plus de chance que toi aux lancers de dés xD ! Il reste encore un tour de jour maximum (c'est à dire que tu peux choisir de faire une chose dans la journée, et après ce sera la nuit)
-> Insister pour obtenir un rendez vous avec le lieutenant Mitsujima
Spoiler:
 

->Poser des questions au marchand
Poser des questions au marchand:
 

-> Retourner patrouiller dans les rues pour trouver des informations:
-------> Le jour
Spoiler:
 
-------> La nuit (une fois le tour de nuit arrivé
Spoiler:
 

-> Se renseigner sur le lieutenant (réessayer de relancer les dés, attention, cette fois en cas d'échec critique (1) vous vous ferez arrêter par les gardes. Pour obtenir la deuxième information, tu devras cette fois essayer d'interroger les gardes)
Spoiler:
 

-> Suivre la piste avec les animaux de Aki (une fois le tour de nuit arrivé)
Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Lun 30 Mai - 16:29





La grande rouge
feat.Rp Libre

Ici au moins l'odeur changeait, les lits miteux et troués rongés par des punaises de lit et les placards infestés de cafards ne donnaient pas l'envie d'y installer ses affaires. Irvine en vint même à se demander comment un tel endroit pouvait recevoir des clients voir même comment avait t'il été accepté et intégré à une capitale. Mais de partout il y'avait ce genre d'environnement malsain et bien plus glauque, fort heureusement le matin ne tarda pas à se pointer et Aki pu rejoindre sa compagnie pour continuer la mission. Elle n'avait pas pu utiliser le flair de ses deux animaux hier soir, la fatigue et tout un tas d'autres faits l'ayant empêché, en revanche il serait bien recommandé d'essayer de l'user de nouveau lorsqu'un nouveau soir se pointerait. Dans la foulée l'archer chercha aussi du regard en descendant dans les rues, une nouvelle taverne ou poser les pieds, quitte à payer cette fois ci. Les étales toujours détruites et les magasins ou les maisons continuellement ravagés sans que rien ne puisse être aperçut était bien sur étrange et impliqua de continuer l'enquête. Mais Irvine et la druidesse restèrent d'abord campés sur leurs positions pour trouver l’identité du nouveau lieutenant. Ils posèrent donc à tour de bras leurs interrogations jusqu'à obtenir une information différente de la part d'un garde qui était en poste et vadrouillait plus en solitaire qu'en peloton. C'était une chance à saisir d'autant plus que ce dernier semblait avoir prit son poste en ayant un peu d'absinthe dans les veines. Etant donné que c'est le chasseur qui l'approcha en premier lieu, il se disait que cette fois il pourrait tenter de poser la question.

Le lieutenant Mitsum..Matsuja... Heu mitsajuma... Ouais il va dans un club tout l'temps, Fieeeeremuraille, mais attention, c'est pas pour nous hein !

La réponse du garde fut sans appel, il parla en titubant complètement éméché et sans doute en voie de perdre son grade et ses gallons, d'un club qu'avait pour habitude de côtoyer le fameux lieutenant Mitsujima. Avec ce nom en tête, cela permettait bien sur de poser des questions plus précises et d'avancer plus rapidement. Cependant Irvine trouvait ça étrange de la part d'un haut fonctionnaire militaire d'agir ainsi, bien qu'il n'est pas rare de voir des nobles ou des personnes de hauts rangs méprisant la plèbe et ne restant qu'eux gens de même caste et catégorie, qui sait ce qu'il pouvait bien faire là bas, cela ressemblait à un endroit rempli de vices et de suspicions mais à l'accès très fermés. C'est en continuant d'interroger ce garde saoul mais bien au courant de ce qui se passait, que le duo apprirent avec stupéfaction ces faits. Le club était toujours gardés, l'entrée vérifiée avec insistance et que les élus n'y avait pas accès. En revanche l'aristocratie de Chikai avait pignon sur rue dans ce domaine et la rumeur que lançait ce garde voulait bien dire ce qu'elle voulait dire, ces gens là méprisait les autres, devaient êtres patriotes et encore l'ont pouvait en douter, mais haïssait les élus de Kosaten. Comment une aide pouvait venir d'une personne qui était dans ce genre de milieu. Malgré les doutes qui pesaient de plus en plus sur sa qualité de bon lieutenant, il n'y avait pas de preuves qu'il soit impliqué dans l'affaire qui les concernaient tous les deux. Cela ne les avançaient donc pas plus et il doutait d'avoir plus d'informations que cela. Le garde resta ici et Irvine revint vers elle pour le lui dire ;

Nous pourrions retenter la piste de l'odeur cette nuit. Concernant le lieutenant je ne sais que penser d'un tel homme.

Elle pouvait bien se faire sa propre opinion puisque tout comme lui, Aki avait naturellement tout entendu et s'aurait été difficile de faire le contraire. Le garde éméché haussait parfois tellement la voix, que Mitsujima devait s'estimer chanceux que l'endroit empeste et ait fait fuir la plupart des habitants dans ce quartier pour que personne n'entende ce qu'il faisait de ses nuits ou de ses journées. Peut-être que la druidesse pourrait réfléchir à un moyen de l'aborder ou d'entrer dans ce club, pour le moment Irvine ne voulait guère s'en mêler plus de ce coté, il sentait que la retomber serait bien moins marrante que simplement continuer l'enquête sur les stands dévastés. Alors il re-proposa simplement d'utiliser le flair de Mune et Mizu. Questionner des gens avait prit une grande partie de la journée, de même que trouver un garde seul et à même de répondre à ce genre de question sans qu'ils ne se risque à quoique ce soit. Le soleil déclinait déjà et l'archer avait à peine vu le temps s'écouler. Il était temps d'user des talents de ses familiers, ce qui se fit avec un franc succès, remontant la piste jusqu'à une maison abandonnée en apparence, un peu plus éloigné des autres et dans lequel on pouvait entendre un tas de bruits étranges, s'apparentant à de la vaisselle qu'on faisait tomber, du bois mâchouillé, des coups dans le sol ou encore une langue étrange et des mots aiguës. Que faire ? Ce n'était pas des bruits humains, ça le chasseur en était sur de part son expérience. L'odeur était encore plus forte ici qu'ailleurs et seule une porte les séparais de ces choses.

Préparons nous. Assuma t'il calmement.

L'apôtre fit doucement glisser la porte en tournant la poignée de bois orné, le grincement qui débuta aurait pu les faire repérer mais ils faisaient déjà bien trop de bruit à l'intérieur pour se soucier d'une porte qui s'entre-ouvre, d'autant plus qu'Irvine ne l'ouvrit pas en entier et commença par s'accroupir avant de se glisser lentement à l'intérieur en observant ce qu'il pouvait avoir en face. Une monticule de peaux vertes aux oreilles pointues et aux airs patibulaires s'étaient donc installés ici, un vrai refuge avec un chef à leurs têtes. Comment s'étaient t'ils retrouvés dans une capitale aussi surveillés et étaient- t'ils vraiment les responsables de ces carnages ? Le chasseur ne connaissant que peu Kosaten, bien qu'il ne soit pas stupide au point de ne pas trouver que la situation dépassait une certaine normalité ici bas, se demandait quand même si ces choses avaient le droit d'êtres ici, il en doutait et chuchota vers Aki qui ne cessait de le suivre. Dans le doute évident, l'apôtre avait préparé son arc et glissé plusieurs flèches dans ses doigts prêtes à se frotter au bois de l'armature de son arme pour être décoché sans sourciller, mais il se devait de poser la question :

Engageons nous le combat ? Sont t'ils hostiles dans ce monde ? Demanda t'il.


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Lun 30 Mai - 17:03




La grande rouge



feat.Irvine



Après avoir grignoté un bout, les deux élus repartirent en quête d'informations, essayant cette fois de poser des questions aux gardes. Après tout, c'était bien eux qui devaient en savoir le plus sur ce lieutenant, non ? Leurs recherches restèrent longtemps infructueuses et ils eurent beau user de tout les moyens détournés pour obtenir des informations, rien ne parvenait jamais à leur oreille qui soit un tant soit peu concluant. Alors que la rouquine s'apprêtait à dire à Irvine qu'ils pouvaient tout aussi bien arrêter et attendre la nuit pour appliquer le plan de l'archer, ils tombèrent sur un garde complètement saoul qui leur livra les informations qui leur manquait. Le lieutenant faisait partis du club Fièremuraille, un club privé et composé d'aristocrates qui semblaient haïr les élus et les basses gens avec une détermination toute bourgeoise. Voilà qui n'augmentait pas l'opinion que Aki pouvait se faire du lieutenant mais qui n'aidait pas tant que cela dans leurs affaires. Si ils avaient encore eu le temps, peut être aurait elle essayé de s'infiltrer dans ce club, en se faisant passer pour une aristocrate, mais la soirée arrivait déjà.

Alors qu'elle allait dans un autre quartier qui n'avait pas été touché par le vandalisme étrange pour acheter à manger, la rouquine réfléchissait cependant à un plan. Le mieux serait d'utiliser les quelques sous qu'elle avait économisés pour acheter à Irvine et à elle des vêtements de la haute bourgeoisie. Mais après, comment obtenir une recommandation ? Les hauts placés qu'elle connaissait ne faisaient certainement pas partis de ce club qui semblait détester les élus. Décidément, il semblait presque impossible de coincer ce désagréable personnage pour lui tirer les vers du nez, même si il semblait de plus en plus soupçonnable aux yeux de l'archère. Finalement, après avoir de nouveau cassé la croûte, ils décidèrent d'appliquer le plan d'Irvine.

Retournant à une maison où l'odeur était forte, Aki demanda à ses deux boules de poils de repérer d'où venait l'odeur. Mizu fut offusquée dans un premier temps. Elle ? Pister une odeur ? Elle n'était pas un vulgaire chien de chasse que l'on achète avec des croquettes ! Il allait falloir trouver un meilleur plan car elle, en tout cas, refuserait de coopérer. C'était catégorique. Mais au bout d'une discussion silencieuse entre les deux femmes au fort caractère, la renarde finit par céder, refusant toutefois de s'abaisser à renifler le sol comme un caniche, elle huma l'air, et se jeta dans une direction. Mune l'imita quelques secondes après et poursuivit exactement la même direction, ce qui était une bonne nouvelle. En suivant les deux animaux, ils finirent par arriver dans une maison du quartier qui pour l'instant n'avait pas encore l'air trop démolie. Il en émanait des bruits étranges que Aki ne tarda pas à reconnaître, ayant déjà affrontés ces petites créatures par le passé.

Avant qu'elle ait pus prévenir le musicien, celui ci entra, faisant grincer la porte qui n'éveilla heureusement pas l'attention des bestioles à la peau verte. Ils étaient 40 ! 40 gobelins pansus et hargneux, en train de s'affairer à détruire méticuleusement toute la maison ! Et personne ne descendait, personne n'intervenait ! Peut être que la maison était vide de présence humaine ? Irvine se tourna vers elle, lui demandant si ils étaient agressifs dans ce monde. Elle hocha la tête vigoureusement avant de prendre son arc qu'elle ne chargea d'aucunes flèches. Ajustant sa visée avec précision, tout en fermant un œil, elle visa le plus gros gobelin, celui qui était aisément le plus dangereux, et lâcha la corde.

Une onde de Fluide se forma alors, prenant la forme d'une flèche imprégnée de magie qui vint se ficher profondément dans la boîte crânienne de l'énorme gobelin, jusqu'à en ressortir de l'autre côté avant de fondre comme du sucre dans du lait. Ces flèches magiques étaient décidément beaucoup plus efficaces. L'énorme masse tomba sur ses genoux avant de s'écrouler face contre terre, écrasant au passage un ou deux de ses compatriotes qui n'attendirent pas plus longtemps pour foncer sur le petit groupe formé par les deux élus et les deux animaux.

Ne pouvant se transformer totalement, Mune adopta une forme légèrement plus grosse, prenant la taille d'un gros loup et fondit sur les ennemis, tranchant et croquant tout ce qu'il pouvait, frappant avec la précision dont il était capable. Aussi puissant qu'il était, les gobelins ne tardèrent pas à le submerger en nombre et ce ne fut plus qu'un monticule vivant à la peau verte. Ses doigts teintés de rouge, Aki fonça avec un cri de rage dans la bataille, criant des mots de pouvoirs pour en tuer le maximum. Le combat ne serait pas facile, loin de là.
--------------------------------------------
C'est partis pour le combat ! Les gardes ne nous repéreront pas, peut être comprendras tu pourquoi plus tard !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Mar 31 Mai - 19:35





La grande rouge
feat.Rp Libre

Ils étaient donc hostiles et ce n'était pas si étonnant. Gobelins, ogres, créatures de la nuit étaient souvent bien considérés comme tels même parmi les apôtres en son monde, bien qu'ils n'en fassent pas partis généralement de la caste qui comportait Irvine, qui eux, avaient quelque chose de plus chevaleresque bien entendu. La maison était ainsi infesté de ces bêtes qui bien que peu impressionnantes par leurs tailles ou même l'absence de charisme qu'ils dégageaient, en faisait sans nul doute de redoutables adversaires pour peu qu'ils soient supérieur en nombre et c'était le cas ci présent. L'archer échafaudait dans son esprit un plan visant à tuer un maximum de gobelins même si l'optique de tuer le gros qui paraissait être le leader pouvait avoir un impact bien plus conséquent et peut-être même stopper ou plier la troupe à leurs volontés. Mais le risque était trop grand, il n'était pas encore assez puissant pour rivaliser et préférait laisser l'élue plus ancienne et plus expérimentée s'en charger, bien que ce soit loin d'être un plaisir car peu courtois. Il ne faisait pas dans la galanterie à ce niveau là car l'archer savait de quoi était capable Aki Nishiie, ou plutôt s'en doutait. Elle visa soudainement et sans flèches armées le chef des gobelins en apparence, ce qui surprenait Irvine mais il ne dit rien, sachant qu'elle devait se préparer à quelque chose de particulier.
Quel ne fut pas son étonnement complété lorsqu'une flèche magique se forma pour frapper de plein fouet et avec vigueur le gros gobelin tué sur le coup. Mizu n'intervint pas, mais son loup en revanche commença à grossir pour prendre une forme au combat, fonçant alors dans la mêlée avant de se faire submerger. Aki voulut aller le sauver et entra en même temps dans la fougue du combat qui avait lieu.

L'archer cessa donc de se cacher pour armer son arc de quatre flèches et une cinquième dans sa bouche. Il tira quatre projectile droit devant et la cinquième sur un lustre qui tomba sur plusieurs adversaires pour les blesser et les piéger sous le poids de l'objet. Mais il était étrange de ne voir personne intervenir en ce lieu. Les monstres venaient de le repérer et foncèrent sur lui, il n'avait tué que quatre d'entre eux et blessé trois autres ce qui le rendait encore loin du compte, mais au moins il n'avait pas tout perdu de sa superbe en maniant son arc avec un certain panache. Irvine fut aussi submergé que Mune et la druidesse dans les secondes qui suivirent. Les gobelins l'avaient entouré, une bonne dizaine au moins, tentant de le blesser dans les angles morts qu'il ne pouvait pas surveiller. Reculant tout en tournant sur lui même, il garda une flèche à la main lorsque ces derniers se retrouvaient bien trop près de lui et s'en servait comme d'une épée, crevant un oeil à l'un de ses adversaires, il sauta en arrière pour bander l'arc et l'achever, mais il devait rester en retrait à chaque fois.

Une chaîne attrapa alors le bois de son arme pour la lui retirer. Irvine n'était pas un pro au corps à corps, c'était loin d'être sa spécialité mais puisqu'il était réduit à se battre de cette sorte, tel des prisonniers aux surins, alors il s'empara de son épée à lame courte pour frapper ceux qui l'approchaient encore, il reçut évidemment quelques blessures de bout de pointes ou griffure qu'il le surprenait et qui à l'époque aurait pu le faire sourire. La douleur n'était ni agréable, ni assez vive pour le déconcentrer, c'était juste handicapant à force. Cependant il ne se laissa pas faire, d'aucune manière que ce soit et parvenait à tenir en joue ses opposants. Il sauta ensuite par-dessus l'un d'eux pour aller vers celui tenant la chaîne, lame en avant pour l'embrocher et jeter le corps par dessus son épaule de toute sa force, tombant contre quelques autres monstre de la même espèce. Récupérant ainsi son arc au passage, il continua malgré tout de reculer, n'ayant que peu de temps à accorder à la guérisseuse, difficile pour lui de savoir si elle arrivait à se débrouiller de son coté. Il arma trois autres flèches qu'il tira pour ôter ses épines du pieds, les agresseurs étaient encore bien trop nombreux, la vague ne semblait pas connaitre de fin. L'archer dans le cœur de la bataille n'eut pas le temps de reprendre quelques projectiles lancés, revenir sur les cadavres était bien trop complexe ici, il manquait désormais de munition, saisissant alors sa dernière flèche, il allait avoir un mal fou à venir à bout des prochains ennemis.

Que font les gardes de cette ville ? Haussa t'il.

Il se trouva donc contre le lustre à force de reculer et en profita pour achever ceux qu'il avait réussi à paralyser précédemment. Les ennemis étaient encore en surnombre, il fallait espérer qu'Aki Nishiie aurait plus de ressources avec sa magie. S'il le pouvait, il allait tout faire pour récupérer des munitions sur les corps qui trônaient ici et là.

Hrp : Irvine en tue 8 Il en reste environ 30

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Mar 31 Mai - 22:03




La grande rouge



feat.Irvine






Le combat était mal engagé. Non pas que les gobelins soient puissants ou que Irvine et Aki soient particulièrement faibles, mais ils étaient en surnombre, et à ce stade là, ce n'était même plus du surnombre. Usant de ses pouvoirs comme elle le pouvait, la rouquine hurlait, constamment, déchaînant ses pouvoirs autour d'elle, lançant son Fluide comme la pire arme qu'elle avait. Coupe ! Tranche ! Tue ! Démolis ! Tue ! Tue ! Tue ! Ses mots résonnaient dans la maison, sans doute dans la rue, sans que personne n'intervienne pour les aider, les gardes ne venaient pas, mais que faisaient ils, que se passait il ? Il n'y avait donc personne pour aider deux élus dans une telle difficulté ?

Tue ! Tue ! Tue ! Sa bouche devenait sèche, son Fluide faible, les blessures commençaient à naître, sur ses mollets, dans son dos, une griffure brutale vint heurter sa joue, un instant un impact suivis d'un violent tremblement la jeta à terre. Elle se releva le plus vite qu'elle put, mais cela avait été suffisant pour qu'une bande d'une dizaine de gobelins s'en prennent plus violemment à elle, lui barrant le ventre d'une plaie un peu trop profonde pour être superficielle, elle grimaça. Si seulement elle avait pus prendre sa forme de dragon ! Si seulement ! Mais il n'en était rien, cette forme était trop grande, trop massive ! Ils risquaient de détruire la maison et de voir tout les dégâts se décharger sur leurs épaules. Aki, qui cherchait à se faire une bonne réputation comprenait sans peine que ce n'était pas la technique à employer.

Tranche ! Tranche ! Tranche ! Cela n'en finissait jamais ! Elle n'arrivait pas à toucher les endroits vitaux à tout les coups tant les gobelins n'étaient qu'une masse grouillante et trépidante, elle n'en pouvait plus, son énergie se vidait et ses blessures la faisaient souffrir. Mizu qui assistait à cela dans l'encadrement de la porte trépignait sur place, brûlant de se jeter dans le combat. Mune, le loup géant, n'avait pas abandonné le combat, si la rouquine s'était inquiétée pour lui lorsqu'il avait été submergé, il avait vite émergé de nouveau en jouant crocs et griffes pour exécuter ces petits monstres. Sa fourrure blanche était tâchée de sang, un sang spongieux et dégoulinant, un sang qui dégoûta Aki dès qu'elle le vit, un sang qu'elle ne voulait pas voir, de crainte de se mettre dans une rage folle. Elle tenta de garder son calme, et essaya de se frayer un chemin vers l'archer en le voyant en difficulté.

Elle trébucha à plusieurs reprises, sentit une plaie béante s'ouvrir dans sa cuisse, tomba à genoux, voulut se relever, voulut faire quelque chose. C'était elle qui avait mis l'homme en vert dans un tel pétrin, c'était elle ! Elle ne pouvait pas le laisser mourir ! Pas comme ça ! Pas d'une manière aussi stupide ! Pas contre ces immondes créatures vertes dégoulinantes de bave et de haine ! Voyant son amie sur le point de flancher, le sang de Mizu ne fit plus qu'un tour, elle cessa de trébucher et sauta à la gorge d'un des monstres verts, projetant tout son poids de petit renard innocent. Sans plus de cérémonie, elle fut rejetée violemment, projetée contre un mur de la pièce, laissant entendre un craquement tout ce qu'il y avait de moins rassurant. Les yeux exorbités, Aki assista à toute la scène, croulant peu à peu sous le poids des gobelins. Irvine sur le point de se faire ensevelir, Mune boitillant et tentant tant bien que mal de rester debout, Mizu affalée contre le sol, un filet de sang s'écoulant sur son museau blanc. Les yeux de la rouquine s'emplirent de rage et elle se mit à hurler en direction de l'archer.

Mets toi à l'abri ! Maintenant !

Elle la sentait ! La rage ! Incontrôlable ! Inarrêtable ! Elle était comme possédée par un feu terrible qui la rongeait de l'intérieur, ne demandant qu'à sortir. Enflant, enflant, enflant encore jusqu'à exploser. Une vague de chaleur intense se rependit alors dans tout la pièce, surgissant du corps de Aki comme une onde meurtrière. Le feu qui accompagnait cette vague n'épargna rien sur son passage. Mune la reçut de plein fouet, Mizu et Irvine étaient heureusement assez éloignés pour ne sentir qu'une légère brûlure, mais le loup s'affala à terre en gémissant, ses poils blancs complètement roussis.






Reprenant le contrôle d'elle même, Aki constata ce qu'elle venait de faire. Les cadavres encore fumants jonchaient le sol autour d'elle, et au milieu de tous ces agonisants … Mune !

MUNE !

Sa voix déchira l'air ! Complainte cadavérique, franchit ses lèvres tuméfiées. Mune ! Ses yeux hurlaient. Mune ! Sa gorge rauque ne pouvait plus produire de son. Mune ! Mizu se relevait, de la panique dans les yeux. Mune ! Des larmes jaillirent des yeux de la Druidesse. Mune ! Son cœur se mit à battre la chamade lorsqu'elle vit un souffle d'air brûlant sortir encore de la bouche gigantesque de son ami. Mune ! Elle se précipita vers lui, plongeant son visage dans la fourrure devenue brune. Mune ! Ses larmes coulèrent au sol, ultime supplice sur son visage contusionné. Mune !

Oh Grande Mère, rends moi Mune, je t'en supplie. Mune. Pardonne moi. Mune. Je t'en prie. Mune. Mune ! Ne me fais pas ça ! Mune !

La rouquine hoquetait de désespoir, s'agrippant au corps qui perdait peu à peu de sa taille, redevenant un louveteau minuscule, si faible et si fragile. Mune ! Mune Mune Mune ! La renarde au regard de glace s'approcha en chancelant et vint poser sa petite masse contre le corps de Aki, appuyant sa tête sur le poitrail rêche de son nouvel ami. Recroquevillait, elles pleuraient, chacune à sa manière, elles pleuraient devant le loup qui respiraient encore difficilement.


--------------------------------------------
Infos au correcteur : Mune sera hors de combat durant 3/4 mois Inrp à partir ce rp Smile !

Irvine : Il reste un gobelin vivant qui risque sans doute de vouloir profiter de ma faiblesse pour m'achever ! Libre à toi de le laisser faire ou de me sauver xD !

De même si tu cherches à interroger ce gobelin selon les questions que tu lui poseras, je te définirais les réponses par MP.

Si tu décides de fouilles, lance un d10 :3 ! Pour un résultat tout autre que 10, ouvre ce spoiler :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Mer 1 Juin - 16:20





La grande rouge
feat.Rp Libre

Alors qu'il ne lui restait plus de quoi infliger des blessures fatales ou moindres à ses adversaires, Irvine vit Aki Nishiie partir dans une sorte de rage inconditionnelle, furieuse hystérie improbable vu son caractère pour venger son loup Mune qui s’entachait de sang qui n'était probablement pas uniquement le sien. L'archer devait aussi penser à son propre sort et sauta sur la chaîne qui avait maintenu le lustre tombé pour échapper à la horde de gobelins qui l'attendait en bas, il ne pouvait pas encore récupérer les flèches qui pouvaient lui servir dans l'instant présent, mais n'étant pas atteignable par les gobelins non plus et ceux ci guère portés sur la réflexion ou la stratégie se désintéressèrent vite de sa personne pour aller se confronter et submerger un redoutable guérisseuse en colère, qui prouvait qu'hors de ses soins prodigieux elle pouvait également apporter un mal apportant les pires maux. Cela permit donc à l'apôtre d'observer le combat qui se déroulait sous ses yeux. Coupe, Tranche, Tue, autant de mort prononcé avec une telle conviction et une telle hargne qu'il en aurait presque oublié l'ancienne attitude de la rouquine à son égard et à l'égard de bien des personnes croisé en chemin. Elle possédait bien l'esprit vengeur d'une personne aimante et voulant protégé ceux à qui l'ont faisait du mal, mais à forcer de donner des coups mêlés aux différents sanglots il repéra chez elle une noirceur qui commençait à doucement monter et se faire un chemin. Plissant d'avantage les yeux comme pour affîner son regard sur les échanges qu'elle donnait aux gobelins en nombre, il vit alors le point de non retour approcher.

Ce fut lorsque sa renarde s'était lancée dans la bataille en voyant sa maîtresse aux portes du danger, dans un élan de bravoure la petite bête qui était bien plus qu'un simple animal, avait prit un coup qui l'envoya contre une les plaques de bois dans un impact détonnant, laissant son petit corps retomber sur le parquet abîmé un filet de sang débordant de son fin museau et les yeux légèrement révulsés par la douleur de l'instant. C'est précisément à ce moment qu'il senti que quelque chose changea ou était entrain de changer en elle, ses yeux ne voyait plus blanc mais rouge, d'un rouge feu et infernal. Si on pouvait effectivement dire de ceux là qu'ils étaient le reflet de l'âme, alors à ce moment là c'est toute l'âme de la druide qui s'enflammait d'une intense rage inexorable et in-stoppable. Pourtant dans son dernier élan de contrôle elle souhaita et invita Irvine à ce qu'il se mette à couvert. Il était bel et bien assez exposé en s'étant accroché à la chaîne, alors qu'il sentait le danger pleinement arriver, ce dernier sauta sans demander son reste, atterrissant sur le plancher craquelé en roulant et courut tout en récupérant au passage Mizu qui était encore bien assommé ou groggy, jusqu'à un petit mur de pierre à l'intérieur, servant notamment d'établi pour une cuisine aménagée juste à coté. C'était l'élément naturel le plus solide qui se trouvait ici, à coup sur il espérait que cela suffise pour le protéger de ce qui allait arriver. Il posa Mizu à coté de lui et soudain une lueur suivit d'une onde et d'une vague de chaleur vint alors embraser totalement la pièce. On pouvait alors y entendre les cris démesurés d'agonies de plusieurs gobelins entrain de noircir sous l’incandescence, ils avaient tous brûlés, de même que son propre loup aux poils roussi et fumant. L'archer se releva peu après pour constater l'ampleur des dégâts apporté par cette technique lui rappelant alors Grunbeld son acolyte apôtre, capable de devenir un dragon de cristal et de flammes. La noirceur d'Aki s'était envolé au profit d'une peine immense, tentant alors de réveiller son ami en y déversant la seul eau pouvant le rafraîchir, celle de ses larmes.

Voulant alors profiter de cet instant, un gobelin encore en vie mais donc la moitié du corps était carbonisé fonça alors vers elle en ayant une dague à la main dans l'espoir d'ôter l'existence de la jeune femme sous un coup opportuniste et lâche. Irvine sauta avec torpeur sur l'établi pour apparaître aux cotés du gobelin qui n'eut pas le temps d'abattre sa lame vengeresse sur elle, lui saisissant le poignet pour le maîtriser, il n'avait beau pas être fort au corps à corps, il pouvait bien arriver à mettre à mal un ennemi seul et blessé. Retournant alors l'arme contre ce dernier et la lui plantant dans l'épaule pour le paralyser une fois pour toute, il en profita ensuite pour ramasser une flèche se trouvant juste à coté, noircie par les flammes qu'avait lancé Aki, mais pas réduite en cendre. Il banda son arc et planta sur place l'immonde créature en évitant de la tuer, mais en se débrouillant pour qu'elle soit scotché contre le sol. Si sa vie appartenait à quelqu'un ici, c'était bien à elle, se dit t'il en pensant à la druidesse. Mune venait de pousser un soupir et non pas le dernier, preuve qu'il était en vie et qu'elle pouvait être rassurée. Irvine posa une main amicale sur l'épaule de cette dernière.

Vous allez bien ? Demanda t'il.

Il savait que ça pouvait aller mieux, mais la formule de politesse n'était pas négligeable dans cette optique douloureuse. L'archer fouilla également la zone espérant trouver ne serait-ce qu'un indice pouvant les aider et les mettre sur une piste fructueuse. C'est en s'approchant de la plus grosse proie qu'il trouva un collier étrange dont la lueur émanait une source énergétique inconnue. Dans le doute il l'a prit et l'observa sans trouver quelconque mot à dire dessus, la druidesse pourrait surement mieux l'y aider. Rien d'autre et toujours pas de gardes, peut-être était-ce le plus étrange dans cette histoire. S'approchant d'Aki en espérant qu'elle aille un peu mieux bien sur, il posa vers elle le collier, dans le calme et ajouta ;

Ceci vous dis quelque chose ? Je ne pense pas que de l'aide viendra, il faudra s'occuper également de cette créature restante. Ajouta l'apôtre.

Elle pouvait choisir d'ôter la vie du dernier gobelin, de l'interroger, de faire ce qu'elle souhaitait de lui, sa vengeance était sienne. Il voulait voir si elle partageait son avis suspicieux sur la garde ou ce que la druidesse pensait de l'objet trouver aussi, mais il valait mieux attendre qu'elle se remette de toute l'émotion et de la fatigue du combat. Lui même était blessé, mais très superficiellement, ce n'était pas son cas.



Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Mer 1 Juin - 18:10




La grande rouge



feat.Irvine






Mune … Mune Mune Mune. Le loup qui n'était désormais plus blanc ne semblait pas entendre les supplications de son amie. Les yeux obstinément fermés, il ne bougeait pas. Seule sa poitrine, dernière témoin de la vie qui l'habitait, se soulevait encore à intervalle régulier, rassurant à chaque fois la Druidesse. Il était en vie. Elle pouvait le sauver, elle allait le sauver, mais comment ? Comment ? Les soupirs du louveteau étaient de plus en plus faible, et un jour ils s'éteindraient. Quant à Aki, elle ne disposait plus d'aucune parcelle de son Fluide, impossible donc de prendre le problème comme elle avait l'habitude de le faire, par ses pouvoirs magiques. Quelle idiote ! Si seulement elle avait plus souvent suivis les enseignements de Shi au sujet des plantes et de leurs utilisations, elle aurait eu un cataplasme pour remédier à cette tragédie ! Mais elle n'avait rien ! Elle avait trop compté sur la magie, oubliant le fondement de base de la vie de guérisseuse Druidesse. Elle chercha tout de même d'une main où était sa besace, mais bien évidemment, celle ci avait été en grande partie consumée par les flammes.

Le sac de guérisseuse en peau de loutre qui était à l'intérieur n'avait pas mieux survécus. Cherchant tout de même frénétiquement à l'intérieur. Elle y trouva des plantes à moitié cramée, inutilisables. En temps normal, elle aurait pus tenter de faire un cataplasme à base de camomille, d'eucalyptus et de prêle, mais elle n'avait plus rien. Plus rien. Un impact résonna derrière elle, et alors qu'elle allait se retourner pour voir ce qui se passait, elle sentit le contact d'une main sur son épaule, un contact qui la surprit. Elle faillit réagir agressivement, mais lorsqu'elle constata que c'était Irvine, et qu'il était vivant, elle ne put s'empêcher de se sentir soulagée. Mizu qui avait rejoins la rouquine un peu plus tôt avait été sauvée par l'archer, et à l'instant il venait de nouveau de sauver Aki.

Grâce à toi, Mizu et moi nous sommes encore en vie. Merci, merci beaucoup Irvine. En sauvant Mizu tu ne te rends peut être pas compte de la portée du service que tu m'as rendus … Ces deux là … Ils sont toute ma vie.

Elle remarqua qu'il était blessé, mais moins que l'on aurait pus s'y attendre après une telle bataille. Il était loin d'être faible, après tout c'était un élu. Elle ne put s'empêcher de se sentir touchée du geste, pourtant basique, du musicien. Lui qui était d'habitude si froid et si distant avait beaucoup fait pour elle en cette journée. Elle se sentait aussi un peu idiote. C'était elle qui était ici depuis de très ongs mois, c'était elle qui aurait dû le protéger et pas l'inverse. Mais ce n'était plus le genre de considération auxquelles elle voulait se laisser aller. Elle n'était pas là pour se juger, elle était là pour aider. La rouquine remarqua le gobelin que Irvine avait arrêté. Celui ci était aussi sévèrement blessé et une idée commença à germer dans l'esprit de la rouquine. Elle pouvait toujours … ?

L'archer ramena un objet de ses précédents fouilles, un collier étrange, doré et sur lequel était disposé une pierre rougeâtre. Du Fluide en émanait, c'était certains, mais Aki n'avait jamais vus un tel objet. Elle secoua donc la tête pour signifier qu'elle ne savait rien à Irvine, tout en continuant à réfléchir à l'idée qu'elle avait eue. Le gobelin était visiblement sur la fin de sa vie, et même si le chasseur avait tenté au mieux de l'épargner, ses précédentes blessures finiraient par l'achever. Et avant qu'il ne meure …. avant qu'il ne meure.

Excuse moi Irvine, je vais devoir mettre un terme à la vie de cette pauvre créature, j'espère que tu le comprendras.

Elle traîna le presque cadavre du loup jusqu'au gobelin à moitié mort sur le sol et posa une main sur le crâne de la peau verte qui se débattait encore comme un diable et un main sur le crâne quasiment glabre désormais de son loup adoré. Commençant à se balancer d'avant en arrière, elle lança une prière à sa déesse, celle qui, seule, devait décider de la vie et de la mort. Elle l'appela des confins de son cœur, cherchant à faire ce qu'elle ne s'était jamais osé à faire précédemment. De petits éclairs blancs se mirent alors à courir le long de ses bras, reliant le gobelin au louveteau, les deux créatures tressautant par intermitence.

Mère Gaea, j'en appelle à votre clémence, Mère Gaea, en ce jour je vous implore. En ce jour je vends mon âme pour sa vie à lui, contre la vie d'une autre de vos créature. Mère Gaea, en ce jour j'accepte votre châtiment, je suis prête à subir l'étendue de votre courroux pour avoir boulversé l'équilibre, en ce jour Mère Gaea, je me prépare au sacrilège de vous défier.

Dans un souffle, le gobelin mourut, parcourut encore de soubresauts, tandis que la respiration de Mune devenait de plus en plus calme. Mais il n'y avait personne pour punir Aki, personne pour lui dire qu'elle venait de faire défaut à une des règles fondamentales. Elle aurait presque voulus que Shi soit là pour lui en vouloir. Elle aurait presque voulus subir le juste courroux de sa déesse, en réponse à son sacrilège. L'énergie de vie de la créature pourtant mourante avait suffit au loup. Il ne décéderait pas. La rouquine releva alors ses yeux vers Irvine, des yeux emplis de désespoir. Le châtiment était là. Chaque soubresaut du gobelin, chaque fois qu'il avait pensé qu'il voulait vivre, chaque espoir, chaque peur de cet être était passées à travers Aki et l'avait touchée au plus profond de son être. Le châtiment était là. L'ampleur de son acte pouvait sembler ridicule à quelqu'un qui ne comprenait pas la valeur de chaque vie, et l'importance de la mort. Et pourtant … et pourtant depuis ce jour Aki ne serait plus jamais la même. Elle avait transgressé une loi fondamentale de la vie, et pour se repentir, elle devrait redoubler d'abnégation et d'oubli d'elle même.

Elle venait également de parachever le lien étroit qui la liait au loup, lui sacrifiant une partie de sa propre âme, une partie de ce qu'elle, était, pour qu'il ne soit pas contaminés par l'âme bestiale du gobelin. Cette façon de procéder ne demandait pas une grande puissance, bien loin de là. En revanche, dans son monde, Aki aurait été punie de mort. Elle finit cependant par se relever, le loup brûlé dans les bras et releva légèrement la tête. Le mal était fait. Chancelant légèrement elle prit appuis contre un mur avant de revenir s'attarder sur l'objet que Irvine lui avait montré un peu plus tôt.

C'est magique, c'est certain. Commença t-elle en tentant de cacher les trémolos dans sa voix. C'était sur le cou d'un des gobelins ? Peut être que quelqu'un en ville pourrait nous renseigner sur ce à quoi ça sert, et avec de la chance, nous pourrions même retrouver le marchand qui l'as vendus, non ? Car ce n'est clairement pas de la fabrication gobeline. Quant aux gardes … en effet, c'est assez étrange. En revanche je ne pense pas qu'aller le leur dire soit une bonne idée, nous ne risquerions que de nous attirer plus encore d'ennuis ...
--------------------------------------------
Pour mieux expliciter, la technique que j'ai utilisé n'est rien d'autre que ma technique de soin normale, hors, au lieu de puiser dans ma propre énergie, j'ai puisé dans celle d'un autre vivant, ce qui est un sacrilège pour les druides parce que la vie c'est sacré tout ça tout ça  ^^!

Irvine du coup, je te laisse essayer de trouver quoi faire tout seul maintenant :3 ! Si tu as des idées qui nécessitent des explications, demande moi par MP !


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Ven 3 Juin - 14:24





La grande rouge
feat.Rp Libre

Ils étaient tous saufs et c'était au moins la bonne nouvelle de ce jour. Irvine regarda la pièce qui fumait encore et brûlait par endroit et la druidesse qui cherchait à pouvoir soigner sa bête de quelconque manière, cherchant alors dans ce qui représentait une bourse ou un sac à bandoulière contenant quelques plantes qui n'avaient guère bonnes mines à présent. Aki Nishiie semblait désemparée et regretter la technique qu'elle avait pu employer précédemment même si cela avait pu les sauver, le sacrifice pouvait être trop grand. Elle l'avait bien entendu remercier avec le scintillement des larmes dans ses yeux verts émeraudes, prétextant alors que ses animaux sauvés étaient tout pour elle et que son acte fut inespéré avec un impact fort pour la jeune femme qui ne l'oublierait pas, ses paroles sonnaient presque comme s'il lui avait proprement sauvé sa vie alors, bien qu'il ait évidemment ce recul sur la situation et les sentiments, sans doute de son coté solitaire. Il pouvait toutefois le comprendre avec aisance et calme. En tout cas concernant l'objet brillant qu'il avait trouvé et amené aux yeux de la guérisseuse ce fut encore un brin de déception puisqu'elle ne savait pas de quoi il s'agissait. Dans le doute mieux valait le garder, mais de toute manière ce propos serait remit à un peu plus tard puisque la rouquine voulait en finir avec le gobelin qui était au sol. Irvine s'écarta pour la laisser faire assez curieux de voir comment elle se débrouillerait ou assouvirait une vengeance personnelle.

Mais il semblait que ce soit un peu plus complexe que ça en avait l'air. En effet, elle amena finalement son loup roussi et fatigué dont la palpitation ralentissait de plus en plus et puis commença alors à mettre ses mains à la fois sur lui et l'adversaire qui avait essayé de la tuer quelques minutes auparavant. Que voulait-t'elle accomplir par cette gestuelle étrange ressemblant alors à un rite et se confirma avec l'appel à une certaine Gaea qui dans la plupart des mythologies était représenté par la déesse de la terre et de la nature. Encore une fois confirmé par ses propos, ce culte étrange fit même parcourir plusieurs éclairs blancs sur les bras de la jeune femme mais qui ne semblait pas en souffrir ou du moins pas totalement, ni visiblement. Cela dit le gobelin poussa son dernier souffle en accordant bien d'autre à Mune. C'est à ce moment là, le moment ou la demoiselle releva son visage vers le sien pour la contempler avec des yeux remplis de peurs et de désespoir, d'un appel à l'aide plus fort qu'un cris mais qui ne passait que par le regard de la druidesse. Irvine ne comprenait pas ce qui se passait, se disant qu'il pouvait aussi s'agir d'une partie de son rituel efficace. Devait t'il vraiment agir et l'aider ou rester passif et l'observer ? Dans le doute il ne fit rien et puis elle finit par se relever en étant dans un état de fatigue assez avancé, sa démarche claudicante et s'appuyant finalement contre un mur pour éviter de chanceler d'avantage ou s'écrouler sur le parquet noir de suie et de cendre. Sa réponse arriva et Irvine regarda alors l'objet en devinant facilement qu'elle parlait de ce dernier à ce moment présent, mais trouvait étrange qu'elle y revienne après un tel moment, aussi éprouvant. Ce n'était pas la démarche la plus urgente à accomplir. Il s'approcha d'elle pour l'aider à s'appuyer.

Sur le plus gros d'entre eux. Répondit t'il.

Si le chef des gobelins avait prit un tel objet, il avait très bien pu le voler sur le cadavre de quelqu'un ou dans une étale marchande lors de leurs pillages précédents. Quoiqu'il en soit la valeur n'était pas réciproque au rapport de qui il était porté, mieux valait faire comme Aki le soulignait et questionner les marchands, gardes ou habitants de nouveau pour remonter cette piste et savoir qui l'avait vendu ou à qui celui ci avait appartenu. A ce moment précis Irvine doutait encore que ça ait un quelconque lien important avec l'affaire et pour tout dire, même si son raisonnement était des plus logique en cet instant et bien il pensait que les gobelins étaient bien responsables du carnage, de l'odeur, qu'il suffisait de passer la main et de s'en aller. Cependant il était aussi évident qu'il réfléchissait au fait que les gardes n'étaient jamais intervenus alors qu'ils auraient dû, surtout ici dans une capitale, surtout ici dans un quartier marchand. Pour cette dernière réflexion partagée et bien Aki qui parlait tant bien que mal et préférait éviter d'en parler aux concernés, semblant alors craindre qu'il y ait vraiment anguille sous roche. Irvine acquiesça d'un simple geste de la tête, puis l'aida à marcher un peu en direction de la sortie, elle pourrait sans trop de soucis prendre soin de Mune et le porter vu qu'il avait rétrécit à sa taille d'origine et Mizu n'était pas bien plus grande non plus.

Partons avant que les gardes nous vois et ne trouve un bouc-émissaire. Allons interroger les habitants sur ceci. Fit Irvine en observant le collier.




hrp : désolé du retard de ma réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1208
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Ven 3 Juin - 15:10




La grande rouge



feat.Irvine







Le louveteau heureusement vivant dans les bras, Aki attendit que Irvine lui réponde, espérant que celui ci serait capable de prendre la décision. L'esprit encore embrouillé par ce qui venait de se passer elle n'arrivait pas à rassembler ses raisonnements correctement. Mizu qui trébuchait encore légèrement était venue se ranger à ses côtés, attendant également la décision de l'archer qui se retrouvait donc avec toute la responsabilité de ce choix, ce qui ne semblait pas le paniquer d'ailleurs. Il précisa qu'il avait effectivement trouvé l'objet magique sur le plus gros des gobelins, le premier que Aki avait tué avant que tout cela ne tourne au vinaigre. Elle hocha la tête, convaincus que ce n'était pas parce qu'ils avaient trouvé ce nid qu'ils avaient résolus toute l'affaire. Pourquoi un aussi gros groupe de gobelins détruiraient ils des habitations et des boutiques sans tuer personne ni sans rien voler hormis ce collier magique ? Comment seraient ils rentrés dans la capitale pourtant si bien défendue ? C'était bien trop de questions sans réponses pour que l'enquête s'achève ici, même si le chasseur ne semblait pas être du même avis.

Il aida ensuite la rouquine à sortir de la maison, elle abusa légèrement de son aide tant ses membres tremblaient, mais dès qu'ils furent à l'extérieur et qu'elle put prendre une bouffée d'air frais et ainsi se débarrasser de l'infecte odeur des peaux vertes, elle soupira de soulagement et pus reprendre le contrôle d'elle même. Le pire moment était passé, Mune et Mizu étaient sauvés et Irvine n'était pas trop blessé, tout allait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, ou presque. L'archer proposa d'interroger les passants, mais la nuit était déjà bien avancée et alors qu'il flânaient dans les ruelles, espérants pouvoir accrocher un habitant, ils ne trouvèrent personne.

Nous ferions mieux d'aller nous reposer, nous nous occuperons de cela demain !

Elle souris à Irvine et ils se dirigèrent vers une auberge à proximité, sans se soucier de sa qualité ni de son prix, Aki ne laissant pas le choix à l'homme en vert. Le tenancier dormait à poing fermé dans la pièce à l'arrière qui lui servait de chambre et ils durent toquer pendant deux longues minutes avant qu'il s'extirpe de sa couette en grommelant, le visage encore ensommeillé.

Kes vous voulez ?

Deux chambres pour la nuit s'il vous plait, nous avons de quoi payer.

Tendant sa main burinée pour recevoir les pièces que Aki lui donna, il ne tarda pas à leur confier deux clés rouillées qui leur servirent à ouvrir les portes en bois de saule. Souhaitant bonne nuit à Irvine du bout des lèvres, Aki s'affala sur son lit et s'endormit aussitôt, serrant le petit corps de Mune contre son cœur et profitant de la douceur de Mizu qui s'était allongée contre son dos. Elle ne se réveilla que tard dans la matinée, et le soleil était déjà haut. Elle alla toquer à la porte du musicien pour lui signaler qu'elle était debout et ils ne tardèrent pas à retourner dans les rues de la ville pour questionner les natifs à propos du collier.

Aki posa un nombre incroyable de questions à un nombre faramineux d'habitants sans jamais obtenir de réponses concluantes. Les gens ne savaient pas visiblement pas ce que c'était, ils se contentaient de hausser les épaules et de passer leur chemin, certains enjoignant même la Druidesse à cesser de se mêler de ce qui ne la regardait pas. Cependant, l'archère était sacrément entêtée, et elle continua à poser des questions à tout ceux qu'elle rencontrait, en compagnie de Irvine. Ce fut le Minshujin, qui, finalement, trouva quelqu'un qui était capable de répondre à leurs questions. Ses yeux étincelèrent quand il vit l'objet.

Ah mais bien sûr que je connais cet objet ! Il appartiens à Fuka, un bijoutier connus dans la ville ! J'avais vus le tour de cou un peu plus tôt dans sa vitrine il y a quoi … un mois de cela ?

Il leur précisa ensuite où ils pouvaient trouver la boutique de ce Fuka avant de saluer les deux élus de continuer son chemin. La rouquine était ravie, cette piste semblait bien mieux marcher que les précédentes ! Mune et Mizu ne les accompagnaient pas en revanche durant la journée, les deux animaux avaient décidés de se reposer à l'auberge où Aki avait payé une nuit de plus.
--------------------------------------------
Si tu décides de te rendre chez Fuka, voilà ce qu'il pourra t'apprendre :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   Ven 3 Juin - 22:30





La grande rouge
feat.Rp Libre

Sortant de la maison en ruine et désormais bien saccagée par le combat qui s'y était déroulé, nos deux compagnons de mauvaise fortune pour l'instant, se dirigèrent d'abord vers une auberge qui pouvait les accueillir le tout étant de pouvoir dormir le plus rapidement possible puisque la nuit était fortement tombée sur la capitale et que dans les quartiers il n'y avait guère de monde se promenant. Une bonne habitude qui était prise depuis les attaques. La nuit se passa donc au plus calme, laissant le soin à Aki, Mune, Mizu et Irvine de se reposer mais aussi de réfléchir à ce qu'ils avaient fais, ce qu'ils avaient trouvés, que ce soit pour les gobelins ou bien le collier.  La jeune femme ayant au préalable souhaité une bonne nuit au musicien qui avait répondu la même chose dans le ton le plus doux possible. Il ne s'agita pas pendant la nuit et resta comme à l'accoutumé devant sa fenêtre avec un air à la fois assez austère et en même temps très posé et songeur, difficile de percer le mystère et les pensées qui découlaient dans le regard de l'archer. Jusqu'à ce que les premiers rayons de soleil ne viennent caresser les toits de Chikai et éveiller les bonnes gens de la plèbe ou des riches lieux. Toquant à la porte, la druidesse était fin prête à reprendre du poil de la bête et poser ses questions, ses millions de questions un peu de partout et un peu à tout le monde, mais les réponses ne fusèrent pas vraiment. Il fallut attendre une bonne heure, non, un peu moins peut-être. La réponse arriva d'un passant lambda qu'interrogea Irvine d'un ton nonchalant, presque sans avoir l'espoir d'une information.

Ce dit-monsieur indiqua qu'il avait effectivement vu l'objet brillant en question dans la vitrine d'un bijoutier assez prisé et connu. Ce pourtour du plus bel apparat avait disparut de cette  étale il y'a un mois, volé ou bien acheté à prix d'or, information fructueuse qui fut en plus fournie d'une adresse à suivre. La druidesse connaissant mieux la capitale ils ne tardèrent pas à  s'y diriger pour poser la question à la personnalité qui fut la plus proche et sans doute la mieux renseignée sur ce collier aux allures magiques. Cette enquête et ballade se faisait d'ailleurs entre eux deux, Mune et Mizu se reposant sans doute de la précédente journée harassante qu'ils avaient eu. Une fois devant le magasin qui était tout de bois sculpté sur sa façade légèrement peinte par endroit avec des motifs dorés utilisé par des pochoirs donnant un certain style luxueux et en même temps chaleureux, Irvine décida de passer le pas et entrer. Une sonnette se déclencha, le léger ding vint alors chercher et prévenir le tenancier qui ne manqua pas de saluer une potentielle clientèle.

Bonjour, nous cherchons à savoir à qui ce collier à été vendu ou volé ? Demanda t'il.

Le bijoutier ajusta alors ses lunettes, haussant les sourcils en tenant le collier en question et puis reconnu tout de suite sa fourniture vendu. Il prétexta qu'il ne savait plus à qui il l'avait vendu ce qui était dommage, il n'avait pas la mémoire physionomique comme on dit, en revanche il avait une bonne mémoire pécuniaire puisque ce dernier ne manqua pas de faire savoir que l'objet de toutes les recherches avait été vendu pour une très belle somme, aveuglé par les yens n'avait pas dû voir qui était vraiment l'acheteur. Ce n'était pas grave il restait une solution pour parer à cela. Irvine se rapprocha alors du comptoir et posa sa main sur un livre ce qui interloqua le bijoutier évidemment.

Ce genre de vente ne se fait pas sans signataire, est-ce votre registre de vente ? Le nom doit s'y trouver. Fit t'il

Le tenancier reprit alors son livre laissant la main d'Irvine glisser dans le vide. Le petit bonhomme avait son caractère. Il prit le temps de mouiller son doigt et d'ouvrir d'un air agacé les pages de son registre, feuilletant alors les pages jusqu'à laisser un court suspens se creer puis... Il indiqua enfin un nom. Ce nom qui ressortait n'était pas inconnu aux oreilles des deux enquêteurs improvisés, il s'agissait du lieutenant Mitsujima, nouveau venu dans la capitale, nouveau gradé fréquentant les lieux prohibés d'une jet set Kosatenienne répugnant les élus et achetant un curieux collier de contrôle retrouvé sur des gobelins saccageant la ville. Si on ajoutait au fait qu'il veuille gerer cette affaire de sa main mais sans la mettre dans les urgences, en plus d'aucune aide des gardes lors de l'attaque, cela voulait forcément dire beaucoup. Irvine commença à réfléchir, il ne fallait pas agir n'importe comme dans cette histoire, il y'avait un haut gradé qui risquait sa place et allait tout faire pour que cette affaire ne s'ébruite pas. Il fixa Aki pendant quelques secondes en gardant le silence, puis indiqua l'information suivante au tenancier de la boutique ;

Cet objet à été retrouvé sur des gobelins que nous avons combattu. Ce Mitsujima les a sans doute fait entrer dans la capitale pour d'obscurs raisons.

Irvine plus que quiconque savait ce que pouvait faire un homme qui était prêt à tout, voir même tout sacrifier pour aller accomplir ses plus grands projets et plus vastes ambitions. Il avait été l'héritier d'une béhérith après tout. L'archer savait que le coupable était ce lieutenant et même le bijoutier semblait choqué, il voulait que les deux élus agissent et fassent quelque chose. Plus facile à dire qu'à faire. Pour le coincer comme le criait ce vieil homme, il en fallait bien plus. Heureusement son aide ne se stoppa pas ici, il indiqua l'adresse de ce gradé et il germait en Irvine une idée. S'ils allaient fouiller ce lieu, à coup sur le duo trouverait de quoi le mettre au vert pour toujours. Remerciant d'un mouvement de tête le tenancier de son soutien, il s'en retourna comme pour sortir de la boutique et donna son plan à Aki Nishiie.

Allons faire un tour chez cet homme.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: La grande rouge   

Revenir en haut Aller en bas
La grande rouge
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» La plus grande fraude de l'histoire?
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Carton rouge...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.