Partagez | .
Zone dangereuse [Tanith]
Messages : 3304
Yens : 50
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 125
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

- En ligne



MessageSujet: Zone dangereuse [Tanith]   Dim 22 Mai - 17:02



- Précaution -

Cela faisait maintenant quelques mois que les catastrophes étaient terminées. Les villages avaient bien avancé dans leur reconstruction, et petit à petit, ils approchaient de leur apparence d'antan. De mon côté, malgré que ma maison soit reconstruite à Tokonatsu, j'étais restée auprès de la famille de Ryô, qui devait encore se remettre de l'attaque de Gakona 2 mois auparavant. Ils avaient repris leurs activités, mais il régnait toujours une crainte qu'une telle situation ne survienne et Yashima m'avait demandé de rester encore quelques temps.

Me sentant coupable de ce qu'ils ont vécu, j'avais accepté. Sauf quand je devais accomplir une mission, je m'arrangeais pour être auprès d'eux. Et aujourd'hui, c'était le jour d'une nouvelle mission. Pour la deuxième fois de ma vie à Kosaten, il s'agissait de chasser une créature surnaturelle qui sévissait dans une partie du royaume. Cette fois-ci cependant, personne n'allait m'accompagner, j'allais être seule. Il était mentionné sur le papier que cela faisait longtemps maintenant que je parcourais Kosaten que de ce fait, mon sceau ne me bridait plus mes pouvoirs comme lors de ma dernière mission dans la grotte, avec Geelerde et King. J'étais d'après les autorités maintenant capable de m'en sortir par moi-même.

C'est donc non sans une certaine appréhension que je quittai Chikaï, après m'être assurée que la famille allait bien. Je parcourais un bout de la forêt tropicale, endroit où devait se trouver le "possédé" décrit sur le parchemin. Balançant mon regard un peu partout, je finis par tomber sur un homme vétu de gris, plutôt agé en apparence, qui semblait chercher quelque chose. Voulant éviter d'avoir quelqu'un sur qui veiller en plus de combattre l'ennemi s'il nous tombe dessus, je décidai d'arrêter ma progression et de me diriger vers lui.

Euh, excusez-moi, vous ne devriez pas vous promener ici. Je suis en mission pour chasser un monstre qui sévit ici, et j'ai peur qu'il ne vous blesse pendant l'affrontement.  

Ne pouvant ressentir qu'une aura, je ne pus déterminer que j'avais en face de moi un élu. Pour moi, ce n'était pour l'instant qu'un civil bien musclé.


- Je ne voulais pas être gênée.  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Lun 23 Mai - 13:28

- Zone dangereuse -


Le travail d'Itakami m'avait apporté quelques fonds, mais cela n'allait pas durer tant que je n'aurais pas une source de revenus régulière, aussi je devais commencer a préparé mon commerce. Celui qui connait les plantes et les effets qu'elles causent chez ceux qui les ingèrent peuvent créer bon nombres de remèdes et de tonifiants, que paysans comme puissants achèteront pour leur propre usage. Tel était mon idée.

Des quelques expéditions que j'avais fait en dehors de Chikai, j'avais appris que la plupart des plantes que je connaissais était également présente dans ce monde, chose qui me semblait étrange, mais pas spécialement impossible. Après tout, le ciel était bleu dans mon monde comme il l'était dans celui là. Toujours est-il que ma quête de matière première m'emmena dans une forêt tropicale à l'ouest de Chikai que Nori m'avait indiqué.

La charrette que j'avais pris aux brigands peu après mon arrivé dans ce monde m'aida grandement dans ce voyage, qui me pris toute fois un peu moins d'une semaine. Heureusement, j'avais emmené quelques fioles de sang que Nori m'avait autorisé a prélevé, pour pallier a la solitude du voyage. C'était tout de même moins encombrant que ne l'auraient été les provisions d'un aventurier ordinaire pour un tel voyage.

La forêt était comme l'on me l'avait décrite : chaude et humide, la flore s'y développait abondamment, ce qui aiderait grandement ma cueillette. L'endroit où je m'étais arrêté ruisselait d'elfidée, une plante qui permettait de créer un baume cicatrisant lorsque l'on moulait ses feuilles et qu'on les mélangeait avec de l'extrait de viveracine et une quelconque graisse. C'était là un excellent début, ce genre de remèdes étant très souvent demandé, cela ferait une base solide pour mon commerce.

Alors que je faisais ma cueillette, j'entendis quelqu'un s'approcher. Sa voix féminine me demanda de partir, prétextant la présence d'une créature dangereuse dans les environs. Je tournais nonchalamment la tête pour entrapercevoir mon interlocutrice du coin de l'œil. C'était une jeune femme aux cheveux roses, étrangement vêtu. C'était probablement une élue, comme moi, mais de quelle faction était-elle ? Cela n'était pas important, étant donné qu'elle ne semblait pas avoir d'intentions hostiles.

"Oh, encore une enfant."

Je me levais et commençais à tourner autour de la jeune femme, la scrutant d'un regard critique.

"Hmm, vingt ans ? vingt-cinq peut-être. Un excellent cru que les humains de cet âge. Fort, pleins d'ambition et d'idéaux, bien que très souvent détaché de la réalité. Le corps est relativement frêle, mais la posture est assurée. Cela laisserait supposer un bon niveau de compétence ou une surestimation de ce dernier. Aucunes cicatrices, ce qui indiquerait un manque de combat ou une excellente performance. La première possibilité serait la plus probable au vus de l'âge. Aucuns signes extérieurs pouvant trahir un quelconque pouvoir. As-tu quelque pouvoir que ce soit ? Tu es bien une élue, non ?"

Je m'arrêtais de roder autour de la jeune femme pour me planter face à elle, toujours interloqué, avant d'être frappé d'une révélation.

"Oh, j'en oubliais presque les présentations sommaires. Je suis Tanith Amonwiel de Samal, élu de Fenghuang. Ravis de rencontrer un semblable à étudier."

Je m'inclinais en me présentant, comme le voulait l'étiquette de Samal.


Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3304
Yens : 50
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 125
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

- En ligne



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Ven 27 Mai - 12:01



- Ralentissement -

Contre toutes mes attentes, l'homme sembla faire fi de mon avertissement, me définissant en premier lieu comme une enfant. Je voulus m'indigner de ce qualificatif que j'estimais ne plus avoir à porter, mais me retins en me disant que son âge était déjà avancé, et que peut-être il avait énoncé cela amicalement. Après tout, je ne le connais pas, il était difficile de déterminer ce à quoi il pensait. Mais je savais ce que je valais, et j'étais désormais loin du niveau d'une enfant. Je n'étais certes pas la plus puissante de Kosaten, mais je savais très bien me défendre et me débrouiller seule.

Néamoins, j'eus de la peine à contenir mon ressentiment quand il tourna autour de moi au lieu de suivre mes conseils et qu'il m'examina comme une objet d'exposition. Pourquoi faisait-il cela ? C'était gênant. De plus, les constatations qu'il énuméra à voix haute était en grande partie fausses. Serrant le poing, je luttai pour ne pas lui retourner mon poing dans la figure. Si quelqu'un que je connaissais était à sa place, le coup serait déjà partie, mais aujourd'hui c'était différent. Une mission m'attendait, et je voulais garder mes forces pour la chasse à venir. Qui sait comment il allait réagir à cet excès de comportement, qui me caractérisait tant à Konoha. Il se pouvait que cela finisse en affrontement, et je n'en avais pas la moindre envie.

Quand enfin il s'assit, je croisai les bras et lui adressa une nouvelle fois la parole, d'un ton plutôt autoritaire, sans encore être répréssif.

Dites, vous m'avez écoutée ? Je suis venue vous dire de quitter les lieux. Il va y avoir du grabuge bientôt, et cous pourrez pas venir vous plaindre en cas de problème.

Je lui offrais un regard plutôt agacé. Je n'aimais pas trop ses manières.

De plus, je ne suis pas une chose à étudier. J'aimerais que vous cessiez de m'observer comme une sculpture exposée au public.

Je ne répondis volontairement pas à ses questions. Je n'en voyais pas l'intérêt. Tout ce que je voulais, c'est qu'il suive mes conseils, ou du moins me donne la preuve qu'il n'en avait pas besoin. J'aurais alors fait mon travail de reconnaissance avant de réellement commencer la mission. D'autant plus que l'ennemi que je recherchais pouvait surgir à tout instant.


- Il était étrange, mais pas vraiment menaçant -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Ven 27 Mai - 13:21

- Zone dangereuse -


Je pouvais voir à ses mimiques que la jeune femme ruminait son envie de me frapper. Est-ce que l'impulsivité faisait partis de lot quotidien de tous les élus ? Etait-il si hors de question de regarder la vérité en face et d'accepter ce qu'ils étaient ? Tous ceux que j'avais rencontrés jusqu'à lors étaient jeunes et idéaliste, leurs réactions n'étaient pas étonnantes, mais n'y avait-il personne capable de se remettre en cause sans s'enflammer ? Personne n'est parfait, et refuser de reconnaitre et d'accepter nos imperfections ne nous aiderait en rien à avancer. Cette jeune femme ne venait-elle pas de sortir de l'adolescence ? N'avait-elle pas un corps frêle comparé à la moyenne ? Quel mal y avait-il à le reconnaitre ? Si elle était construite de cette façon, il n'y avait aucune raison de renier ce qu'elle était.

Alors que je m'asseyais après mes présentations, la demoiselle réitéra ses dires, me demandant de quitter les lieux afin de la laisser chasser une créature, et que je n'aurais pas à me plaindre en cas de problème. Comme tous les jeunes humains, elle pensait mieux connaitre le monde que tout le monde. C'était une stupidité dont j'étais très friand chez eux, et sa remarque ne fit que me faire rire.

"Haha. Me plaindre ? Pourquoi me plaindrais-je ? Si jamais nous nous faisions attaquer, j'aurais l'occasion de te voir te battre, et nous serrions fixé quand à si tes capacités sont hautes ou surestimé et si tu es performante au combat ou que tu n'en as juste pas vus assez."

La jeune fille commenta ne pas être une "chose" à étudier et qu'elle aimerait ne pas être observé telle une sculpture, le tout d'une manière agacés. Il est vrai qu'elle n'était pas une chose, mais une personne, mais cela ne changeait rien qu'elle méritait, comme tout être humain, d'être étudiée.

"Laisse moi te corriger, tu n'es pas une "chose" à étudier, tu es une "personne" à étudier, ce n'est pas pareil. Les êtres humains sont indéniablement supérieurs à des objets, mais pourquoi ne mériteraient ils pas d'être étudiés ? N'aimerais-tu pas comprendre pourquoi une personne agit d'une telle façon ? Pourquoi l'humanité répète sans cesse les mêmes erreurs ? L'humanité a le potentiel de créer le meilleur des hommes comme le pire des rebuts. Je cherche juste à comprendre ce qui fait un humain fort, et ce qui fait un humain faible."

Je marquais une légère pause avant de me relever pour exposer ma thèse, marquant plusieurs aller-retour de gauche a droite, ne m'éloignant pas de plus de quelques pas.

"Je ne vais pas te mentir, l'humanité dans sa globalité ne vaux pas grand chose. Egoïsme, stupidité, les humains ne se soucient que d'eux même et s'entre tue pour n'importe quelle broutille. Mais, au milieu de tout ce chaos, certaines personnes arrivent à s'élever, ce sont ce que les gens appellent des héros. Ces héros inspirent les gens et les remettent dans le droit chemin, ou du moins temporairement. Quand ces héros meurent, les gens tentent de s'accrocher a leur héritage, de continuer leur travail. Cela dure quelques siècles, avant que les gens n'oublient à quoi ressemblait l'époque avant les héros, et ne retourne à leur état d'origine, jusqu'à ce qu'un nouveau héro apparaisse."

Je me rasseyais ensuite avant de reprendre.

"Comment voudrais-tu trouver une solution à ça, si ce n'est en étudiant les humains ? Regardez-vous, vous vous enflammer au moindre commentaire un peu blessant, alors que je ne fais qu'évoquer des faits sans aucunes intentions caché. Tu es jeune, va tu me traiter de menteur pour dire ça ? Ta musculature est en dessous de la moyenne, va tu me contredire ? Suis-je illogique pour dire qu'un jeune humain est moins expérimenter et a moins de recul qu'un vieil humain ? Vous pensez tous être différent les uns des autres, alors que vous partagez le même fondement."

Cette jeune femme allait-elle écouter les radotages d'un vieux vampires, ou allait-elle m'ignorer, comme l'aurait fait la majorité des humains de son âge, la question se posait.
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3304
Yens : 50
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 125
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

- En ligne



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Lun 30 Mai - 17:40



- Opinion -

L'homme devant moi se mit à rire, mettant en avant la possibilité pour lui de voir du spectacle en cas d'attaque devant lui. Il allait alors pouvoir évaluer ce que je valais vraiment. Apparemment, il n'avait pas la moindre peur face au monstre qui rôdait ici. Inconscient ou juste assez fort pour y faire face, je ne le savais encore pas, mais au vu de son caractère posé et assuré, je commençai à me dire qu'il ne fallait pas s'en faire pour lui. Après tout, il n'avait pas un corps frêle, et c'était peut-être même un élu...

Puis, il réctifia ma vision. Je n'étais pas une chose, mais une personne à étudier. Il m'exposa alors les questions qu'il semblait se poser depuis longtemps. Je l'écoutai d'une oreille distraite, plus préoccupée par la mission que j'avais que par sa tyrade. Je répondis alors à ses interrogations.

C'est possible que je les ai posé un jour ou l'autre, pourquoi ?

Et alors, commença un interminable discours philosophique et moralisateur, qui je devais l'avouer, en ce moment même ne m'intéressait qu'à moitié. Je le laissai tout de même finir, les bras toujours croisé, et les yeux posé de façon neutre sur lui. Je ne fus qu'un peu plus attentive à sa deuxième partie. À nouveau des questions... Soupirant, je pris la peine d'y réfléchir, plus pour lui faire plaisir que pour un réel apport personnel.

Tu te trompes pour les héros.


Je laissai tomber mes bras le long de mon corps pour finalement amener une de mes mains sur ma hanche.

C'est vrai, je n'ai pas un corps très musclé et mon âge n'est pas très avancé, mais en 16 ans d'existence, j'en ai vu des héros passés, et certains ont laissé des traces indélébiles dans mon village et dans mon monde d'origine en général. Aujourd'hui encore, certains jeunes combattantes donnent toute leur énergie pour garantir un avenir à ses proches. Les hommes égoïstes n'ont simplement pas reconnu ses personnes d'exception comme influent sur la vie d'autrui.

En héro, je pensais principalement à Tsunade, sans qui les équipes de combat chez moi ne serait pas doté de médecin, avantage considérable en combat, et à Naruto qui a soulagé tellement de cœurs meurtris depuis son enfance, à commencer par Gaara, qui avait laissé sa haine le submerger.

Et pour terminer, je pense que les vieilles personnes ont autant de ressource que les jeunes. Les uns ont l'expérience et les autres ont l'énergie et de nouvelles idées. Combinant les deux, on peut atteindre des sommets.

J'espérais que nous n'allions pas partie dans un débat sans fin. Le sujet était intéressant, mais le moment était lui inapproprié.


- Je finis par entrer dans son jeu  -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Sakura Haruno le Lun 13 Juin - 19:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Mar 31 Mai - 19:22

- Zone dangereuse -


La jeune fille face a moi semblait assez réceptive a mes paroles, même si elle trépignait d'impatience d'accomplir sa mission, elle avait au moins la discipline de se tenir en place pour m'écouter. Elle me confirma s'être déjà posé les mêmes questions que moi, mais ne comprenait pas la raison de ma question.

"Et bien ma chère, si tu t'es déjà posé ces questions, alors je suis sûr que tu comprends ne serait-ce qu'une petite partie de ce que je raconte."

Après mon long discours concernant ma vision du monde et du système dans lequel les humains s'étaient enfermés, je pouvais voir la jeune fille réfléchir. C'était étonnant, car la plupart des jeunes que j'avais abordés ne daigner même pas prêter attention a mes propos, et les jetaient comme les divagations d'un vieux fou, inconscient de l'ampleur de ceux-ci.

Elle prétendait que je me trompais sur les héros et que dans son village et même son monde, de nombreux héros avaient laissé une trace indélébile. C'était là d'intéressant propos, et même si ils sortaient de la bouche d'une enfant, cette dernière avait déjà fait preuve d'une certaine maturité.

"Hmm, intéressant. Est-ce que cela signifie que dans ton monde, personne n'a jamais oublié les héros qui ont tant fait pour eux ? Même ceux qui se sont sacrifié il y a plusieurs siècles ? Permet moi d'en douter. Je veux bien croire qu'une certaine communauté peut se dévouer à la protection d'un héritage donné, mais cette même communauté peut-elle résister au passage du temps ? Si tel est le cas, peut-être en effet me saurais-je trompé, mais pour combien de temps ? Rien n'est éternel. Pense tu que chaque humains de ton monde a appris et retenus les leçons de ces héros ? Et qu'il en serra de même pour leurs enfants, et leurs petits enfants, ainsi que tout les générations futures ?"

La jeune femme fit également preuve d'un étonnant respect envers ses ainés, disant que les vieux humains et les jeunes avaient autant de ressource les uns que les autres, les premiers possédant la connaissance et recul, quand les derniers possédaient énergie et originalité, et que ensemble ils pouvaient atteindre des sommets.

"Ha, il est rare que des jeunes gens soient aussi ouvert vis à vis de leurs ainés. La plupart pensent tout savoir sur le monde et n'envisage même pas pouvoir être en tord, alors que c'est très souvent le cas. Ils n'essaient même pas d'écouter et de réfléchir vis à vis de ce que disent leurs anciens."
Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3304
Yens : 50
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 125
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

- En ligne



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Sam 4 Juin - 19:48



- Konoha  -

Qu'avait vécu cet homme pour avoir une opinion si négative de l'espèce humaine. Il était clair que les hommes étaient loin d'être exempt de reproches, il était responsable de beaucoup de catastrophes, dans mon monde et même au-delà. Son emprise égoïste s'étendait plus loin que ce que notre imagination pouvait le supposer, raison pour laquelle j'avais été appelée par delà les frontières de mon propre monde pour faire face aux tensions, ici aussi grande et palpable. Avait-il vécu la guerre que je m'apprêtai à vivre avant de venir ici ? Avait-il perdu foi en l'humain après avoir traversé cette épreuve douloureuse et éprouvante ? On pouvait le croire quand on l'entendait parler ainsi.

Mais moi, malgré mes nombreuses missions, ici comme ailleurs, et les combats que j'ai déjà pu mener, je n'avais pas vécu la guerre. Je ne connaissais ce que ça faisait d'être constamment confronté à la mort et à la bêtise humaine. Du coup, mon opinion restait cloisonnée à ce que je savais de Konoha. Et ce village était bon, suivant effectivement la trace de ses héros.

Oui, dans mon village d'origine, les héros ont une grande place dans le cœur des civils et des ninjas. Même au ciel, ils nous guident nos pas jour après jour. Je n'ai pas assez de recul pour savoir si cela va durer des siècles, mais j'ai confiance en ces personnes. Elles seront transmettre l'héritage des anciens combattants à leurs enfants. C'est une chose inscrit dans chaque habitants de Konoha. Ici par contre, j'ai rencontré beaucoup de personnes aimables, mais je n'y suis pas depuis assez longtemps pour juger de leur bonté.

Je mis ma main sur mon cœur pour souligner mon propos. À l'évocation du village de la feuille, j'eus un petit moment de nostalgie. Bientôt 2 ans que je ne l'ai avait pas vu. 2 ans que j'étais séparée d'eux, et qu'eux-même ne le savait pas. Ils se contentaient de vivre avec une Sakura qui n'était pas moi. Je l'avais appris grâce à Naruto qui avait aussi été appelé dans ce monde, mais qui malheureusement avait complètement disparu depuis. J'avais eu beau le chercher, je ne pus le revoir.

Soupirant à ces pensées, je fixai à nouveau le vieil homme, qui avait salué mon ouverture face aux aînés. C'était normal après tout, on m'avait toujours enseigné de respecter ces personnes, cela me semblait être un comportement banal.

Pourtant, c'est avec une femme de 50 ans que j'ai tout appris ce que je sais de la médecine. Et mon ami a tout appris à un homme du même âge. Ces personnes ont tant à nous apprendre qu'il serait stupide de ne pas les écouter.

Je fis une pause avant d'oser demander.

Mais dites-moi, que vous est-il arrivé pour avoir une opinion si sombre des Hommes ? Sans vouloir être indiscrète bien sûr...


- Et la discussion continuait -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Dim 5 Juin - 0:54

- Zone dangereuse -


La jeune fille se posait une question simple et pourtant lourde de sens : Pourquoi ? Pourquoi avais-je une opinion aussi négative de l'espèce humaine ? Je ne savais pas si cette enfant saisissait la véritable ampleur de sa question, mais par respect pour elle et sa curiosité bien placé, je m'engageais dans un immense récit, en faisant bien attention à être compréhensible et clair.



"Pourquoi ? C'est une bonne question, mais la réponse est bien plus longue que tu l'imagine. Pour comprendre la raison, il me faut te compter une grande partie de ma vie, j'essaierais donc d'être le plus bref possible. Je suis né en prenant la vie de ma mère, mon père m'a exploité pour combler son chagrin et avait refusé que je parte étudié la magie quand mon don s'est manifesté. J'avais le choix : me laisser faire et vivre une vie pathétique, ou bien prendre les choses en mains et exploiter mon plein potentiel. J'ai donc volé une partie de l'argent que nous avions rudement gagné pour financer mes études. Cette partie suffirait certainement à traumatiser un enfant ordinaire.

Au collège des mages, j'étudiais l'Histoire dans l'espoir de connaitre les erreurs du passé et éviter qu'elles ne se reproduisent. Je voulais dédier ma vie aux autres, mais personne n'écoutait mes mises en garde, tout le monde rejetait l'enfant qui ne savait pas de quoi il parlait. A la fin de mes études, je retournais voir mon père, qui dans sa folie m'accueillis en m'annonçant que j'avais une maladie héréditaire qui allait me tuer, avant de lui même perdre la vie. Le seul remède que j'ai réussi à créer a fait de moi ce que je suis : une créature immortelle devant se nourrir de sang humain pour survivre.

Ma transformation a eu ça de bien qu'elle me fit rencontrer ma femme, une ancienne camarade de classe du collège des mages, qui s'occupa de moi et m'aida à me contrôler. J'ai vécus les soixante années les plus belles de ma vie en sa compagnie, mais comme tout être humains, sa vie était limitée, et elle mourut à quatre-vingt-quatre ans. Je peux dire en toute sincérité que c'était là la pire douleur que j'ai vécu de toute ma vie, voir ma femme vieillir sans moi, et mourir sans moi. Je n'ai même pas pus lui donner les enfants qu'elle voulait, ma transformation m'aillant rendus stérile.

Après cela j'ai voyagé, voyagé sans cesse, pendant quatre-cent ans alors que le monde confirmait ce que je savais déjà, alors que les guerres se répétaient les unes après les autres, toujours pour les mêmes raisons, toujours avec leurs lots de perte. J'ai élevé quelques humains pendant cette période, mais tous ont mal tourné, cinq d'entre eux ont même essayé de m'ôter la vie, me forçant à la leur prendre. J'ai tenté de guider les humains, mais les puissants ne m'écoutaient pas, et le peu d'individus que j'arrivais à rallier, les victimes de ce système, se faisait écrasé par ces mêmes puissants.

J'aime les Hommes autant que je les déteste. Il existe des personnes d'exception, comme Liara, mais il existe aussi des mécréants capables de les saborder et réduire à néant leurs efforts, et malheureusement, cette dernière partie est infiniment plus nombreuse que la première et handicap grandement le reste de l'Humanité. Cette dernière pourrais accomplir d'immense choses si seulement les humains pouvaient se concentrer sur autre chose que leurs stupides intérêts."


Je marquais un silence, indiquant que j'avais finis mon récit, avant de reprendre sur un ton plus naturel.

"J'ai répondus à ta question, bien que la réponse doit grandement dépasser ce a quoi tu t'attendais, permet moi donc de t'en retourner une. Pourquoi accordes-tu autant de confiance a ton village et l'humanité de ton monde ? Tu es jeune, mais tu me semble particulièrement lucide pour ton âge, ton point de vue m'intéresse donc."

Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3304
Yens : 50
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 125
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

- En ligne



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Mar 7 Juin - 15:28



- Eternité -

J'eus une double sensation en écoutant le discours du vieil homme devant moi. Premièrement, j'avais envie de lui dire d'abréger pour arriver au moment qui expliquerait tout, que je ne m'intéressait pas à sa vie entière, mais juste à la raison qui l'avait poussé à cette mauvaise opinion sur les hommes. Mais plus il avançait dans son récit, plus je me rendais compte qu'il n'y avait pas qu'un seul événement qui avait déclenché cet état. Cela semblait être une succession de mal chance. Même si je n'avais pas tout écouté attentivement, car un coin de mon esprit était toujours pris par la chasse qui m'attendait, j'avais tout de même compris qu'il avait vécu depuis bien plus longtemps que moi. Il avait donc bien plus d'expérience que mes 18 pauvres années.

Devais-je alors en déduire que tout ce qu'il disait était la vérité, ou pouvais-je encore avoir un esprit critique sur la vision des choses ? Car il avait beau vivre depuis plusieurs siècles, il était peut-être resté bloqué à un moment de sa vie qui avait définitivement scellé son opinion du monde, ne prenant alors plus en compte ce qui est venu après. Comment faire la part des choses quand de mon côté, je n'avais même pas le quart de sa vie ? Du coup, je ne sus vraiment comment réagir, ni quoi dire. Son histoire, bien que longue, était intéressante, mais que pouvais-je dire de plus ?

Immortel ? C'est quelque chose qu'on ne se rend pas compte en étant de simples mortels comme moi... On doit voir la vie tellement différemment quand on sait que la limite de temps est inexistante... trouvais-je à répliquer.

Puis, je me mis à réfléchir à la question qu'il m'avait posé. Pourquoi autant de confiance ? C'était une bonne question. Jusqu'à aujourd'hui, je m'était contentée d'aimer mon village, car il était mes racines, je m'y sentais bien, j'avais mes amies, mes connaissances, bref, Konoha faisait partie de mon identité. La confiance allait de soi.

Bah tu sais, quand tu ne vis qu'une centaine d'année, tu t'attaches rapidement. Dans mon village, j'ai tout ce qui fait ma personne: mes premiers apprentissages, ma famille, mes amis. J'y ai toujours vécu, alors forcément, je le connais, et un lien s'est crée. J'aime ses habitants et je respecte le Hokage, chef du village. Tous n'aspirent qu'à la paix, et ça, ça vaut toute ma confiance.


- L'expérience ou la curiosité ? -





MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 


Dernière édition par Sakura Haruno le Lun 13 Juin - 19:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Mar 7 Juin - 19:26

- Zone dangereuse -


La jeune fille aux cheveux roses semblait être interloquée par mon récit. Je voyais que mes paroles avaient donnée matière à réfléchir à cette enfant, mais la seule chose qu'elle put dire, c'était que la vie devait être bien différente pour un immortel. Ce serait mentir que de dire que notre vision ne change pas quand nous somme libéré de telles entraves. Rassembler plusieurs siècles de connaissance ne pouvait que nous ouvrir les yeux.

"En effet, les choses sont bien différente quand le temps n'a plus d'emprise sur nous. On devient plus froid, plus fermé. Dur de voir les autres êtres vivants comme autre choses qu'un divertissement temporaire, surtout quand ils précipitent leur propre race dans l'abîme. Mais, je dois bien avouer que Kosaten recèle d'une myriade de chose étonnante. J'ai tout de même croisé une autre immortelle qui possède un recul similaire au miens. Nous avons l'occasion de rencontrer des personnes de nombreux univers, et avec eux, nous avons l'occasion d'en apprendre plus sur le "multivers". Peut-être trouverais-je même une humanité qui correspondrait à mes critères, mais j'en doute fortement. Haha"

Je riais à ma propre plaisanterie. Pour moi, l'humanité était fondamentalement homogène. Même si les humains étaient tous différents, ils partageaient le même fondement, peu importe leur monde d'origine. Les chances de trouver des humains avec un fondement plus "pure", moins souillé par l'égoïsme, étaient infiniment faibles.

La jeune femme répondit à ma question concernant son abondante confiance en son village. Elle disait que tout ce qui faisait sa personne s'y trouvaient : ses premiers apprentissages, ses amis, sa famille. On pouvait très aisément qualifier ce genre de propos comme horriblement naïf et partial, mais d'une certaine façon, un monde aussi simple était rassurant, et apaisant.

"C'est une vision bien naïve et partiale, ma petite, mais il est vrai que c'est une belle histoire. Je doute que tout soit si beau et fonctionne aussi bien que tu ne le dit, mais je dois reconnaitre que ta vision innocente est magnifique. J'espère que ta confiance ne se transformera pas en désillusions."

Nous nous étions perdus en discutions, mais cette jeune fille était venus chasser un monstre dans les environs. Le fait que nous ne nous soyons pas fait attaquer avec tout le bruit que nous avions fait laissait penser que la créature qu'elle chassait n'était pas présente, pour le moment. Je décidais de la laisser faire son œuvre et de quitter la scène.

"Enfin, tu as un monstre à chasser, non ? Le fait que nous soyons encore entiers après autant de bruit laisse sous-entendre que ce dernier n'est pas dans les environs immédiats, je vais donc te laisser investir les parages. Oh, et si tu ne sais pas quoi faire de la carcasse, amène la moi, j'ai une boutique a Chikai, je saurais quoi en faire."

Je me levais et dépoussiérais mes vêtements avant de partir alors que je parlais. Je m'arrêtais après quelques mètres pour poser une ultime question.

"Au fait, je me suis présenté, mais il ne me semble pas que tu en ai fait de même. Comment t'appelle tu, petite humaine ?"

Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 3304
Yens : 50
Date d'inscription : 06/10/2014
Age : 23

Progression
Niveau: 125
Nombre de topic terminé: 51
Exp:
10/12  (10/12)
avatar
Sakura Haruno ♖ Protectrice de Seika ♖

- En ligne



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   Ven 10 Juin - 13:59



- Séparation -

L'homme en face de moi jugea ma vision naïve et partiale. Je ne le contestai pas. Il avait peut-être raison. Après tout, j'étais consciente que chaque personne de Konoha pouvait mal tournée un jour. Il n'y avait qu'à voir Orochimaru ou Sasuke pour s'en convaincre. Mais il ne connaissait pas le village comme moi je le connaissais. Ces deux personnages ne reflétaient en aucun cas la mentalité général de Konoha. Lui ne voyait probablement celui-ci comme n'importe quel endroit dans ce monde ou le sien, et peut-être sa représentation en était ternis par des souvenirs sombres. De ce fait, je ne lui en voulus pas de cette conclusion. J'avais peut-être tort, mais je préférais ne pas m'en faire, et continuer de croire en un village paisible et aimant, pour me dire que mon monde d'origine était bien. Monde dans lequel malheureusement je ne retournerai jamais. C'est alors avec une petite pointe d'amertume que je lui répondis.

Ma confiance ne pourra plus jamais être ternie, car plus jamais je ne verrai l'évolution de ce village. Au moins, l'image que j'en ai ne changera pas, et c'est mieux ainsi.


Puis, il mit de lui-même le sujet de la chasse sur la table. Cela me surpris autant que m'arrangea. Discutant avec cet homme depuis maintenant un bon quart d'heure, je pensais plutôt qu'il allait profiter que quelqu'un s'intéresse à son discours pour s'étendre davantage sur le sujet, mais au contraire, c'est lui qui coupa le débat en revenant à mes préoccupations. Au moins, je n'avais plus à jouer la fille pressée. J'en profitai donc.

Oui effectivement. Au moins cette discussion m'aura été indirectement utile. Je vais poursuivre mes recherches plus loin.

Puis, il parla de la carcasse de l'ennemi que j'allais chassé. Mes yeux s'ouvrirent, étonnés d'une telle demande, et je ne pus que bredouiller.

Euh... en...entendu

Je finis par secouer la tête quand il me demanda mon nom. Je réalisai à ce moment-là que je ne m'étais pas présentée. ? À vrai dire, ça n'avait pas été volontaire. Je suppose que je n'avais simplement pas trouvé l'occasion de le faire. En lui tendant la main en guise d'adieu et arborant un sourire sincère, je m'exécutai.

Oh, excuse-moi, ça a dû m'échapper. Sakura Haruno, enchantée. Bon, moi je vais y aller, ma mission m'attend, à un de ces jours peut-être !


Un dernier signe de main, et je sautai sur un arbre pour continuer mes recherches. À nous deux, le possédé.


- De douces paroles, avant les prémices d'un combat-




Spoiler:
 



MM, des admin et des modo dévoués et compréhensifs :hee:



Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Zone dangereuse [Tanith]   

Revenir en haut Aller en bas
Zone dangereuse [Tanith]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Zone dangereuse [Tanith]
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Agriculture en zone urbaine face au deficit d'infrastructure
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale
» Plante dangereuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.