Partagez | .
Produit d'Alambic
Invité Invité

-



MessageSujet: Produit d'Alambic   Mar 24 Mai - 17:35





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

J'étais arrivée d-depuis quelques jours dans Chikai. Toute l'agitation, tout le bruit, tout les gens... Malgré mes c-craintes vis à vis d'eux, j-j'avais réussi à m'y accommoder un petit peu, t-tant que je n'étais pas interpellée... C-c'était arrivé d-déjà aujourd'hui, et j'étais toute tétanisée lorsque qu'un homme, marchand de...dans l'âme, s'avançait p-pour essayer de m-me convaincre v-venir regarder t-tout ses produits. En y r-repensant, j-je pense qu'il essayait d-de me persuader pour que des adultes v-viennent aussi, i-intrigué.

J'avais réussi à m'enfuir g-grâce à l'arrivée d-de la garde, q-qui demandait au marchand d'être moins e...en...Entreprenant dans ses démarches c-commerciales, afin d'éviter de t-troubler l'ordre public. J-j'en avait profité pour m-m'éclipsée discrètement, a-afin de ne pas avoir à subir d-de nouveau les propositions de l'homme...

Même si, au final, j'avais été un peu intrigué p-par ce qu'il vendait. Des tours de couleurs, des nombreux petits dômes tout pointus, sentant fort des s-saveurs t-totalement inconnue. I-il y en avait plein que je ne connaissais pas, beaucoup trop même, peut-être même que toutes m'étaient étrangère. Je notais dans un c-coin de ma tête de r-repasser par là, l-lorsque j'en aurais le c-courage, et qu'il y aura p-peut-être un peu moins de monde.

Préférant r-reposer mes nerfs mit un peu à vif par cette s-surprise, je préférais avancer p-par des rues que je n-ne connaissais pas beaucoup, restant t-tout de même grande et p-proche du centre. Il... Il y en avait beaucoup, des boutiques regorgeant d'e...D'excentricité, de petite merveille de c-curiosité dont je me savais t-très curieuse, parfois à regret a-avec les surprises qu'elles pouvaient réserver...

U-une bonne odeur p-parcourait l'a-avenue, ressemblant à c-celle d'un r-repas chaud, mais a-avec comme ingrédient d-du pain. Je regardais un peu partout, cherchant de mon œil la p-provenance cette odeur, pour trouver une é-échoppe avec b-beaucoup de monde qui semblait p-profiter des mets q-qui étaient distribués ici.

J... J'aurais put rester des minutes entières à me laisser bercer par cette odeur de c-cuisson, m-mais une a-autre sensation se f-fit ressentir en moi. P-prise d'une curiosité e-envers cette sensations, j-je laissais mes pas me guider j-jusqu'à une é-échoppe, u-un peu s-sombre à vrai dire, du m-moins comparés aux autres... E...Elle ne semblait pas regorger de monde, mais c'était avec une petite appréhension que je p-poussa la porte r-regardant rapidement d-de gauche à droite, v-vérifiant q-quelle était ouverte et q-qu'il s'agissait bien d'une boutique...

I-il semblait n'y a-avoir p-personne à l'intérieur, d-du moins derrière le comptoir et dans la p-pièce. N-normalement, je n-ne serais pas rentrée à l'intérieur, m-mais t-tout semblait être si... Si intéressant. E-et puis, j-je n'allais que regarder tout ce qu'il y avait !

Mes yeux se laissèrent guider parmi t-tout les p-produits présent, qui é-était en g-grande partie des p-potions a-alchimique. E-étais-ce une sorte de...d'a... D'apothicaire ? Ou est-ce que tout ce qui se trouvait en ces l-lieux était l'œuvre d-d'un magicien ? S-si c'était le c-cas, il s-savait probablement q-que j'étais ici, et qu'il v-valait mieux pour moi q-que je ne touche rien, malgré c-cette sensation de l'inconnu q-qui était pourtant... p-presque familière...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mar 24 Mai - 20:29

- Produit d'Alambic -


J'avais réussi a ramené une grande quantité de matière première de la forêt tropicale a l'ouest de Chikai. Ces plantes me serviraient à créer mes premières potions, après plusieurs opérations. Voila maintenant plusieurs jours que j'étais rentré de mon voyage et que j'avais commencé mes décoctions. J'avais exposé les quelques fioles que j'avais pus finir dans les étagères de la boutique, mais il me restait encore énormément de travail pour finir de traiter toute la matière première que j'avais a ma disposition.

Je répétais les processus que j'avais exécuter de nombreuses fois : je moulais les feuilles d'elfidée en une fine poudre blanche que j'ajoutais a une fiole d'eau que je portais ensuite a ébullition. Les vapeurs produites étaient ensuite récupéré par un alambic et refroidis, ce qui produisait une eau contenant l'essence de la plante. J'ajoutais ensuite une légère couche d'alcool qui captait cette essence et me permettait de jeter l'eau superflue et récolter la précieuse huile contenant l'essence de cette plante. Je mélangeais ensuite cette huile avec de l'huile de viveracine produite par le même processus, avant de les incorporé dans de la graisse de mouton, créant un baume au propriété cicatrisante. J'avais également certaine fiole contenant la même décoctions, mais distillés dans de l'eau plutôt que de la graisse, afin de guérir les blessures internes. Ces deux produits n'était pas miraculeux, mais ils étaient facile a produire et assez utile.

Alors que j'avais finis une énième préparation, j'entendais quelqu'un entré dans la boutique. Je ne m'attendais pas a avoir des clients si tôt, d'autant que je n'avais pas encore de réputation. Curieux, je remontais au rez-de-chaussée par la trappe qui était derrière le comptoir. Etrangement, il n'y avait qu'une enfant perdue dans mes rayons, a admirer les étranges potions qui étaient exposer, ignorant probablement qu'il s'agissait des mêmes. Je regardais la petite fille qui ne m'avait pas encore vus d'un regard exaspéré en soupirant.

"Je n'ai rien pour les enfants, petite. Ce ne sont que des remèdes pour les souffrants, pas des sucreries. Tu ferais mieux de retourner auprès de tes parents avant qu'ils ne s'inquiètent de ta disparition."

Je m'asseyais au comptoir, voulant profiter de cette interruption pour divertir un peu mon esprit en lisant un livre qui trainait sur ce dernier.
Tanith Amonwiel



Dernière édition par Tanith Amonwiel le Mer 25 Mai - 9:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mar 24 Mai - 21:21





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

A-alors que j'observais toute ces potions et d-décoctions que p-possédait le propriétaire de cette b-boutique. Il y avait de tout, des remèdes c-contre d-des maladies qui m'étaient pour la p-plupart inconnues, des fioles qui prévenaient contre des maux tous p-plus divers q-que variés...

Q-quelqu'un q-qui en avait besoin p-pouvait trouver p-plus que son bonheur d-dans cet échoppe, dont j-je n'avais pas encore vu le propriétaire... Mais ma curiosité... était autre. Si j'étais venu ici, c-ce n'était pas à c-cause des p-potions, mais... P-parce q-que j'avais ressenti... Une énergie. A vrai dire, cela faisait surement plusieurs journées qu'elle était ici, mais ce n'était q-que maintenant que... Que j'arrivais à l'isoler et à l-l’identifier c-comme provenant de cet... Endroit.

De l'énergie... L'idée q-que cet échoppe était la demeure d'un magicien d-devenait de plus en plus grande, de plus en plus probable. Je... L'idée de le rencontrer é-était certes présente, m-mais... Je préférais p-passer mon tour aujourd'hui, me d-disant qu'il y aura p-probablement de meilleure c-circonstances pour ça...

Mais ce f-fut une voix provenant d-de derrière moi qui me fit sursauter, multipliant en l'espace d'une demi s-seconde le rythme des b-battements de mon cœur, pendant que mon œil était grand ouvert et que je ne me retourne brutalement, m’emmêlant les pieds avant de tomber au sol en me cognant sur les étagères, créant une c-c-catastrophe !

P-plusieurs potions tombèrent d-dans un fracas de verres et de liquides q-qui devaient valoir c-chacun une f-fortune. Et... j'étais r-responsable de leurs éparpillement, a-au sol...

Regardant avec une très grande frayeur le propriétaire du magasin, j-je n'osais pour autant pas croiser son regard, ni même r-regarder son visage qui devait être emprunt de colère c-contre moi...

Je serrai les dents, presque paralysée, avant de b-bredouillés des excuses, que l'homme d-devait peiner à e-entendre :

"D...D...Désolé m-monsieur le m-mage !"

Je me sentais v-vraiment honteuse... Que... Comment a-allais p-pouvoir m-me racheter a-auprès de cet homme à qui j-j'avais ruiné peut être des j-journées de t-travail ?

Puis mon regard s-se leva vers son v-visage, pour n'amener q-q-qu'encore plus de frayeur et de craintes. L-l'homme a-avait la peau g-grise, d-des yeux jaunes et d-des cheveux blancs. Ce... C'était lui le m-mage, c'était lui q-qui émettait t-toute cette énergie...

P... Plus que d'être un humain, mon esprit assimilai d-directement l'être en face de moi c-comme étant partie entière du s-surnaturel... M-mais que pouvait-il être, s-s-si ce n'était un... v-vampire ?! Par réflexe et par grande peur de l'être, je mis mes mains comme pour me protéger de lui, le suppliiant par crainte :

"P-p-pitié, n-ne me m-mangez pas !"


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 25 Mai - 9:01

- Produit d'Alambic -


La petite fille aux cheveux roses qui s'était glissé dans ma boutique se retourna brusquement en remarquant ma présence. Peut-être était-elle une voleuse prise sur le fait. Peut-être était-elle juste trop absorbée dans ses contemplations pour me remarquer.

Toujours est-il que ces mouvements brusques dans un magasin de verrerie causèrent de la casse : quelques une de mes précieuses fioles curatives se fracassèrent au sol. La jeune enfant s'empressa de s'excuser et m'identifia comme étant "le mage". Mais son regard changea rapidement quand elle fit glisser ses yeux sur ma personne s'attardant sur mon visage. Ses suppliques me demandant de ne pas la dévorer montraient aisément ce qui l'avait tant choqué.

"Mage ? Il est vrai que l'on pourrait me désigner sous cette appellation, mais la plupart des gens se contente de m'appeler monstre, démon, ou plus simplement, vampire. Il est vrai que l'on m'a déjà accusé de dévorer femmes et enfants, mais tout ce dont j'ai besoin c'est du sang, rien de plus, rien de moins, et j'ai déjà quelques personnes qui me fournissent volontairement ce dont j'ai besoin. Alors non, je n'ai pas besoin de ta personne, petit être. Et quand bien même, je ne bois pas des personnes non consentante. Le contraire ferait de moi un animal aussi pathétique que tout ces vampires incapable de contrôler leur pulsion."

Je tournais ensuite mon regard vers les débris résultants de la maladresse de la gamine.

"En revanche, tu as détruit quelques jours de travail. Comment compte tu réparer ce que tu as fais ? Et qu'est ce qui t'amène chez moi, autre que des envies destructrice ? Je suis un homme très occupé, comme tu dois t'en douter."

J'ouvrais délicatement le livre que j'avais pris et commençais nonchalamment à le lire. A vrai dire, le temps de travail ne signifiait pas grand chose pour un immortel pragmatique comme moi. Qu'était quelques jours de travail, face à l'éternité qui m'était imposé. Rien, absolument rien. Les fioles pouvaient être racheté, les breuvages, repréparé. Ah, si seulement il en était de même pour les êtres vivants.
Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 25 Mai - 18:21





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

C-comme je l'avais p-pressentie, l-l'homme qui était le p-propriétaire de... de l'échoppe était un mage, m-mais plus encore, il dit a-avec franchise qu'il était l-l'une de ces créatures q-qui buvait le sang des gens, de t-tout les êtres vivants, mais principalement c-celui des hommes. E-étant donné que mon sang é-était chargé en magie p-par ma nature, je c-craignais de d-devenir le festin d-de cet homme c-contre qui je risquais t-tout.

M-mais la suite d-de ses mots m'indiquèrent q-que... Qu'il ne b-buvait le sang q-que des personnes consentante, e-et qu'il avait d-déjà c-ce qu'il fallait p-pour vivre... Il... Il devait être un p-puissant vampire p-pour a-avoir réussi à s...Stériliser ses instincts... Mais... C-comment des p-personnes p-pouvaient ê-être consentante p-pour donner leurs s-sangs ? E-étaient-elles m-manipulées par c-ce mage vampire ?

Toutefois, i-il avait r-raison... J'avais d-détruit, b-bien qu'involontairement l-le fruit de s-son travail... J-je n'avais p-pas le moindre sous vaillant p-pour rembourser mes dettes, e-et m-mes capacités é-étaient limités... Mais... Il fallait q-que je r-remplace l-le désordre que j'avais fait...

"Je s-suis d-désolé... J-j'avais s-sentie une étrange énergie, q-qui venait d-de cet endroit, q-qui m'avait attirée..."

Je baissai mon regard, regardant le contenu des potions se répandre au sol d-dans une flaque t-transparente, b-bien que maculée p-par endroit de rouge. R-regardant mes bras, j-j'étais forcée d-de constatée que l-les débris de verres n-ne m'avaient pas épargnés les bras et les jambes, et q-que par conséquent je saignais q-quelques gouttes...

"J...j'ai eu peur, c-c'est de ma faute... C-c-c'est que, dans mon monde, l-l-les vampires sont tous b-b-belliqueux..."

Malgré m-mes coupures, j-je me relevai, grimaçant un peu p-par la douleur, a-avant de m'incliner vers l'homme chez qui j'avais c-commis tant de désordre.

"J-Je ferrais tout p-pour rembourser c-ce que j'ai détruit, q-q-quitte à l-les refaire m-moi même !"

J-je pouvais m-m-m'avancer u-un peu sur ce point, j'avais q-quelques connaissances d-d-d'alchimie, mais les ingrédients e-et les méthodes avaient p-peut être changée d-d'un monde à l'autre... J'espérais q-que j-je puisse être u-utile, q-que ce soit d-d'une manière o-ou d'une autre...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 25 Mai - 20:58

- Produit d'Alambic -


La jeune fille semblait légèrement se calmer après la frayeur initiale, mais elle continuait de bégayer, ce qui n'aidait guère pour avoir une discussion digne de ce nom. Elle disait avoir été attiré ici par une énergie magique. Peut-être parlait-elle des pièges magiques qui protégeaient le sous-sol de la boutique, ou peut-être parlait-elle de moi. Toujours est-il que cette enfant pouvait ressentir la magie, un pouvoir assez puissant si utilisé a bon escient.

"Tu peux ressentir la magie ? Si c'est vraiment le cas, il faudrait que tu apprennes à te renseigner avant de suivre bêtement ces sensations. La magie est rarement inoffensive, surtout envers ceux qui ne s'y connaissent pas."

Avec la chute d'adrénaline, la petite fille regardait les débris de verres perlant de sang au sol. Il semblait que la bougresse se soit blessée avec les fioles qu'elle avait brisées. Cela nécessitait d'agir rapidement : si du verre était présent dans ses plaies au moment où ces dernières se cicatriseraient sous l'effet des potions, les retirer seraient autrement plus douloureux et sanglant.

Je me levais du comptoir, y reposant le livre que j'avais dans les mains pour aller examiner la petite fille. Cette dernière était totalement terrorisée, ce qui n'était guère surprenant de la part d'une enfant humaine. Les vampires étaient diabolisés par les humains, qui se contentaient de les chasser sans essayer de les comprendre, alors qu'ils partageaient tous la même base. Evidement, les vampires n'étaient pas des angelots, la plupart perdaient simplement le sens des réalités en découvrant leurs pouvoirs et devenaient un danger, mais, était-ce vraiment être un monstre, que de juste avoir besoin de sang pour vivre ? En quoi cela les définissait comme étant mauvais ?

"Les vampires ne sont qu'une extension de l'humanité. Si ils sont belliqueux, c'est parce que les humains sont belliqueux. On le remarque juste plus facilement chez les vampires, car leurs actions ont bien plus d'impact que celles de simple mortel, mais ce default n'est en aucun cas lié au fait d'être un vampire, il existe autant de bons vampires que de mauvais humains."

En inspectant les plaies de la petite fille, je remarquais quelques éclats de verre dans celle-ci. Je retirais avec attention ces derniers des blessures de l'enfant, toute fois sans aucune délicatesse spéciale.

"Voila, maintenant les potions que tu as brisé ne devraient pas tarder a agir et refermer tes blessures. Heureusement pour toi que ce n'était pas des fioles de poisons. Pour ce qui est du remboursement, si tu n'as pas d'argent, je doute que tu puisse m'être utile, le processus est long et couteux en matière première, et une paire de bras supplémentaire n'y changera pas grand chose."

Après avoir finis de m'occuper des plaies de la petite fille, je croisais les bras en lui adressant un regard légèrement inquisiteur.

"D'où est-ce que tu viens petite ? Où sont tes parents ? Et que comptais-tu faire en suivant cette odeur de magie ?"
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 25 Mai - 22:04





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

L'homme débuta p-par me réprimander s-sur ce qui m'avait p-poussée à v-venir d-dans son échoppe, c-ce qui avait entrainé la d-destruction de p-plusieurs d-de ses marchandises. J... Je baissai simplement la t-tête, consciente d'être mille fois en tort...

M-mais l'homme s-se leva de derrière s-son comptoir, s'approchant à pas de loups v-vers moi, pendant que j-je me faisais toute petite s-sous la pression q-qu'il engendrait. De... de près, il était encore p-plus intimidant q-qu'il ne le fut...

L-l'homme commença à m-m'expliquer qu-quelque chose vis à vis d-des hommes et des v-vampires, comme q-quoi i-il n'y avait p-pas q-que d-des méchants vampires et d-des g-gentils humains... Je... Je m'en d-doutais à vrai dire, enfin surtout vis à vis des h-humains... J-je ne connaissais les v-vampires de noms, q-qui avaient été inculqués d-dans ma mémoire à ma création, comme p-presque t-toutes les créatures surnaturelles... Mais c-comme beaucoup é-étaient à l'origine de bien horribles histoires, j-j'étais partie sur l-la possibilité q-que cette homme p-puisse être un d-de ces méchants vampires...

Il y a-avait, après tout, tout type d'homonculus...

T-toutefois, i-il me fit laisser sortir un petit cri de douleur lorsqu'il retira un éclat d-de verre qui s'était c-coincé dans ma peau... I...Il semblait y en avoir d'autre, puisque l'homme continua à plusieurs reprises à en enlever, pendant q-que je me forçais d-de ne pas s-sursauter de nouveau à-à cause d-de ce que j'avais put faire... De ce que j'avais put d-détruire...

L'homme se r-releva après m'avoir extrait t-tout les fragments qui restaient dans mon corps, p-pour m-m'intimider encore plus en prenant u-une position de... De juge, et posant d-directement la question q-que je me devais de répondre... P-peut être serait-il plus clément e-envers moi s-s'il savait que j'étais une élue ? P-peut être accepterait-il mon aide ?

Prenant une nouvelle inspiration, je levai lentement la tête, tremblotante à qui va, jusqu'à ce que mon regard s-soit au niveau de son col, incapable d'aller p-plus haut...

"J-je... Je n'ai p-pas de f... de famille, p-puisque j-je suis une é-élue... J-j'ai été t-trop c-curieuse à c-cause de t-toute la magie qui e-embaume cet endroit... J-je voulais j-juste savoir s-s'il s'agissait d-d-de chose que je c-connaissais..."




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 25 Mai - 23:03

- Produit d'Alambic -


La petite fille m'avoua être une élue. Etait-ce un mensonge ? Une futile tentative pour atténuer la sanction ? Je m'agenouillais pour me mettre a son niveau, lui attrapais doucement le menton et plongeais mes yeux profondément dans les siens. La gamine était tétanisé, ce qui n'en rendait l'examen que plus aisé. Ses yeux étaient remplis de peur, de la peur innocente d'être dévoré par un vampire, et non une peur d'être démasqué. J'avais très souvent ces yeux là au cours de ma vie, l'enfant disait vraie.

"Tu dis vrais, bien que je ne comprend pas quelle plaisanterie sordide ont voulus faire les dieux en amenant un bambin sur le champs de bataille. Tu cherche a trouver une parcelle de ton monde pour te rassurer ? Désolé de te dire ça petite, mais les chances que quelqu'un de ton monde ait été invoqué son proche du néant, et même si c'était le cas, il y a très peu de chance que vous vous entendiez."

Une pauvre enfant perdue dans un monde hostile, que pouvait bien penser les dieux a faire cela ? Ne voulaient-ils pas simplement gagner leur stupide guerre sainte ? Pourquoi mêler une enfant aussi jeune et faible a ces histoires ? Ceux que j'avais rencontré jusqu'à lors, je comprenais, mais ce bambin qui se recroquevillait sur lui même a la moindre hausse de ton, comment pouvait-il espérer survivre dans un climat pareil ?

"Une enfant n'a pas sa place sur un champs de bataille, tu devrais chercher un endroit et t'y installer. Les dieux se sont joué de toi en t'invoquant ici, tu n'es aucunement taillé pour le combat, et même si la situation est calme, nous n'en restons pas moins en guerre divine. Mais sache que quoi que tu fasse, le monde extérieur est très certainement plus sombre et dangereux que ce dont tu as l'habitude. Un faux pas et une quelconque bête sauvage ou élu zélé aura raison de toi. Il serait très certainement mieux pour toi que tu t'installe quelque part, a l'abri des conflits. Si tu n'as nul part où aller, tu peux rester ici, bien que je doute que tu veuille passer du temps avec un vieux vampire comme moi."

Les dieux ne méritaient aucune vénération. Ce n'était que des imbéciles orgueilleux utilisant leurs pouvoirs sans retenue pour leur simple plaisir. Si nous n'étions que des jouets a jeter quand l'ennuis se faisait sentir, si les dieux n'avaient aucune considération pour nous, alors nous n'avions aucune raison d'en avoir pour eux. J'avais le sentiment que ma guerre serait sainte, mais pas dans le sens qu'ils auraient souhaité.
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Jeu 26 Mai - 17:58





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

En entendant m-ma réponse, l-l'homme s-s'avança de nouveau v-vers moi, a-avant d-de se mettre à mon niveau... P-par réflexe et u-un peu par peur, je baissai le regard, incapable d-de regarder l'homme à c-cause d-de ce que j'avais pu faire... M-mais c'est lorsque j-je sentis le c-contact froid de sa main s-sur mon menton que la t-terreur me pris...

il me força à le regarder, d-droit dans ses yeux, p-pendant que tout mes sens ne m'indiquaient q-qu'une seule chose, l-la peur. J-je ne pouvais plus bouger d'un seul pas, q-que j'aurais v-voulu f-faire s-suivit de beaucoup d'autres vers l-la sortie, p-pour aller me cacher j-je ne sais où, mais loin !

P... Peut être q-qu'en apprenant q-que j'étais une élue, s-son appétit avait été ravivé. I-il allait peut être f-faire une exception d-dans son comportement p-pour moi ?! Peut être allait-il, en f-fin de compte, me manger ?

Mon œil n-ne pouvait p-pas se décrocher de ses pupilles jaunes l-luisant presque d-dans l'obscurité, de t-tout son v-visage q-que je n'osais r-regarder d-de mon plein gré... P-pourquoi f-faisait-il ceci ? Q-qu'est ce qu'il s-souhaitait f-faire ou savoir e-en se rapprochant autant ?

S-son recul f-fut comme une bénédiction p-pour moi, m-me permettant de reprendre mon souffle q-que la proximité avait coupé... I-il d-disait que j-je disais vrai, c-cela voulait-il d-dire qu'il a-avait lu en moi ? Q-qu'il avait sondés m-mes peurs et mes craintes q-que je récidivais m-m-malgré ce qu'il avait dit tantôt ? J-je m'en voulais d-de ne pas avoir appris de mes erreurs...

P-puis il dit u-une phrase q-que je ressentais moi-même... J-je n'avais p-pas ma place au combat... P-peut être que j-je n'avais pas ma place d-dans ce monde ? C-cela pouvait être vrai, p-puisque les élus étaient avant tout l-les armes d-des dieux contre leurs semblables... A-aurais-je dû me faire invoquer ? Aurais-je dû rester éternellement dans ma forêt ? J-je n'en savais rien... Mais j-j'avais appris b-beaucoup en s-si peu de t-temps, r-rien qu'au niveau d-des humains et d-de tout ce q-qu'ils avaient put f-faire ici, de t-tout leurs savoirs q-qui attisaient m-ma curiosité...

L'homme... Savait que j'étais faible, i-il savait que t-tout ou presque p-pouvait me terrasser... E-et malgré tout... Alors q-que j'avais d-détruit ce qu'il lui appartenait... I-il... Me proposait d-de rester ici...

B-bien que l-l'idée me terrifiait d-d'être seule a-avec un puissant m-mage vampire... I-il d-devait savoir des milliers de choses... I-il suffisait de voir s-sa boutique remplie de r-remède et de b-breuvage étranges, a-ainsi que l'énergie q-qu'il dégageait... M-mais p... Peut-être allais-je p-pouvoir a-apprendre ? P-peut être allais-je trouver une occasion de me racheter ?

C'est donc t-toute frileuse, apeuré, tremblotante q-que je prononçai q-quelques mots q-qui j'espérais s-serait accepté p-par l'homme...

" J... J'aimerai b-beaucoup apprendre l-l'alchimie avec vous, j-je n'ai j-juste que des n-notions, et... E-et ça m-me permettra de t-trouver comment vous a-aider p-pour c-ce que j-j'ai pu d...détruire..."

Je b-baissa le regard, h-honteuse d-de demander quelque chose comme ça à c-cet homme p-pour qui je ne devais être q-qu'une source de p-problème... M-mais c'était la s-seule manière q-que j'avais p... Pour me racheter...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Jeu 26 Mai - 19:03

- Produit d'Alambic -


J'étais surpris en entendant la petite fille accepter ma proposition de rester. Certes elle n'avait nul part où aller, mais ma seule présence suffisait à la pétrifier de peur. Je n'aurais pas pensé qu'elle ait le cran d'accepter. Elle semblait intéressée par l'alchimie, un intérêt très sain mais qui prenait des années à maîtriser. Contrairement à la magie où le potentiel pouvait épargner des années de labeur, l'alchimie n'était que connaissance et expérience, il n'y avait aucuns raccourcis pour apprendre cet art.

"Hmm, ce n'est pas une mince affaire que tu envisage là, ma petite. L'alchimie demande des années et des années d'études avant d'être maîtrisé, et il n'y a guère de raccourcis. Tu peux à peine me regarder en face sans tomber à genoux sous l'effet de la peur, penses-tu vraiment avoir ce qu'il faut pour apprendre ? Les bases que tu as pourrais même ne pas servir du tout."

Je n'avais pas pris d'apprentis depuis plus d'un siècle. J'avais dut m'occuper d'une vingtaine de personne en cinq-cents ans, et tous sans exceptions ont finis par mal utilisé mes enseignements, ce qui précipita leurs fins. J'avais même dut éliminer moi même cinq d'entre eux, qui s'était mis en tête de m'éliminer.

Mais cette enfant, elle n'avait rien pour elle, levé la voix était suffisant pour la mettre a terre. J'étais triste devant tant d'impuissance, et si elle voulait vraiment devenir quelqu'un, je me ferrais un plaisir de l'y aider, même si je devais l'éliminer plus tard.

"Voila ce que je te propose petite : tu peux rester ici et vivre a mes cotés. Je te nourrirais, te logerais, et t'apprendrais la vie, l'alchimie et la magie si tu en es capable. Ce sera long et douloureux, mais tu en sortiras grandie et capable de beaucoup de choses."

J'avais fais ma proposition. L'enfant avait la possibilité d'évoluer, de devenir quelqu'un a portée de mains, encore devait-elle la saisir. Il n'était pas dans mon dogme de bercer les gens d'illusions, aussi je lui avais présentés les tenants et les aboutissants de ce que je lui proposais. Il valait mieux qu'elle sache et abandonne maintenant plutôt qu'essayer et souffrir pour rien.
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Jeu 26 Mai - 21:15





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

J... V-visiblement m-ma réponse a-avait u-un peu troubler l-l'homme... P-peut être q-qu'il n-ne s'attendait pas à-à c-ce que j'accepte s-sa p-proposition... M-mais p-pourquoi m'avoir f-fait la p-proposition de r-rester d-dans ce cas ? P-peut être q-que c'était u-une sorte d-de test q-que le mage e-effectuait ? J-je n'en savais r-rien, m-mais j-j'étais d-déterminée à m-me racheter, m-même s-si c-cela allait m-me prendre d-des jours, d-des semaines, des mois... Ou d-des années, c-comme le disait cet homme...

Il... Il acceptait d-de m'entrainer, m-mais me d-demandais m-ma confirmation au préalable... I-il disait que son e-entrainement serait long, r-rigoureux, difficile... Et q-que j'avais c-comme il l-le disait s-si bien à p-pouvoir l-lui parler ou même l-le regarder c-correctement s-sans être p-paralysée par la peur...

M-mais j'étais prête à d-devoir tout faire ! Il m-me proposait l-le savoir, l-la connaissance q-que je recherchais, et m-même u-un logement et d-de la nourriture... T-tout comme il s-se proposait d-de m'éduquer, c-comme une sorte de p-professeur...

M-malgré t-toute ma p-peur, mes craintes e-et mes envies d-de fuir c-cet endroit, j-j'allais accepter s-son entrainement, a-aussi longtemps q-qu'il devrait durer et aussi d-dure serait les t-tâches que j'allais d-devoir accomplir. J-je commençai à m-me relever, tremblotante t-tout de même un peu, a-avant d-de m-me pencher en avant, m-m'inclinant d-devant lui en b-bafouillant q-quelques mots :

"J-j'accepte v-votre entrainement, a-aussi d-dur qu'il soit... M-merci b-beaucoup de m-me prendre e-en tant q-que votre élève !"

C-c'était p-peut être u-un peu t-trop forcé, m-mais d-devant l-l'homme q-qui s'abaissait à m-me prendre s-sous son aile... C-ce n'était p-pas rien, c-chaque d-détail d-devait compter, il f-fallait q-que je m-me montre d-digne de ce m-mage... A-avec q-qui les présentations n-n'avait pas été faite !

"J-je me nomme O-Orina, e-et je s-suis u-une h-homonculus. J-je s-sais u-un peu manier l-la magie, m-mais d-depuis q-que j'ai été i-invoqué ici... J-je n'en ai p-p-plus plein c-contrôle..."



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Ven 27 Mai - 16:28

- Produit d'Alambic -


L'enfant, qui se présenta sous le nom d'Orina, accepta ma proposition de l'adopter en tant qu'élève. Le processus serait long et fastidieux, mais elle en ressortirait grandis, et plus a même de faire face aux difficultés. Mais je ne savais rien sur elle, hormis son nom. Tout ce que je savais était que son esprit n'était aucunement prêt aux combats qui attendaient chaque élu en ce monde. Ses compétences concrètes et son histoire m'étaient complètements étrangers.

"Il serait indécent de parler de tels choses ici."

Je tendais la main vers la porte de la boutique et d'un simple geste je créais suffisamment d'énergie cinétique pour refermer le loquet à distance. Je fis ensuite signe a Orina de me rejoindre derrière le comptoir, où j'ouvris la trappe menant au niveau inférieur. Je désactivais les glyphes de protections que j'avais installées pour me protéger des intrus temporairement, afin qu'elles ne blessent pas mon invitée.

Une cave n'était certainement pas le meilleur endroit pour élevée une fille, mais il faudrait s'y faire, car c'était ici que je vivais. L'endroit était lugubre, mais spacieux et ordonnés. A droite de l'entrée se trouvait un compartiment qui ressemblait a une cage contenait une multitude d'armoires, qui elles même contenaient les multitudes d'ingrédients utiles a mon artisanat. Un peu plus en avant de cette cage se tenait une table de pierre ensanglanté, avec encore quelques ustensiles dessus. Quelques mètres derrières cette table se trouvait une sorte de dalle sur laquelle était dessiné un cercle ésotérique.

Le cercle en question:
 

Au loin, en face de l'entrée, se trouvait un étrange édifice en pierre, qui ressemblait a une tombe gravée d'étrange symbole. La partie gauche de l'habitat était quand a elle en grande partie vide, bien qu'accueillant une table et quelques chaises. J'accompagnais Orina vers cette table, où je l'y installais avant d'aller chercher deux verres ainsi qu'une bouteille de jus d'un étrange fruit que j'avais trouvé dans la forêt tropicale. Je remplissais les deux verres de ce nectar avant de m'installer à mon tour.

"Et bien Orina, que pense tu de ce qui va être ta maison maintenant ? Assez pitoyable n'est ce pas ? Mais il faudra t'y faire, ma condition ne me permet pas un habitat très ouvert. Enfin, toujours est-il que je ne sais rien de toi, j'attends donc que tu me raconte ton histoire et d'où tu viens, que je puisse me faire une idée plus concrète de ta personne."

Je pris une gorgée de jus, qui avait un gout hautement sucré, alors que j'attendais patiemment le récit de mon invitée.
Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Sam 28 Mai - 9:32





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

L-le mage f-ferma sans dire un s-seul mot la p-porte de sa boutique, m-me c-coupant de toute retraite, d-de toute porte de s-sortie q-que je pouvais avoir. C-c'était un engagement q-que d-de demander d-de me faire entraînée p-par cet homme... D-donc p-peut être q-que tout ce q-qu'il a-allait me f-faire faire au début s-serait pour l-lui montrer m-ma détermination...

J-je n'en savais rien à v-vrai dire...

T-toutefois, i-il m'amena d-derrière le comptoir, p-puis dans u-une cave q-qui était t-tout à fait lugubre. I-il n'avait p-pas besoin d-de ça pour m-me terrifier... P-puisque je l'étais d-déjà b-beaucoup trop, j-juste avec la présence d-de ce mage q-qui devait avoir d-des milliers d-de fois plus d'expériences que moi...

C-cette pièce semblait être à l-l'énergie qui se dégageait u-une sorte d-de laboratoire... O-ou une salle d-de rituel, c-comme l'indiquait le cercle s-sur le coté opposé d-de la pièce... C-c'était d-dans ce genre d'endroit q-que j'avais été créée, i-il y a des mois d-de cela, avant que tout ne devienne cendres et fumées...

L-l'homme m-me fit m-m’asseoir s-sur une chaise u-un peu poussiéreuse, et a-alla chercher u-un jus de fruit... D-du moins c-c'était ce q-que trahissait l-le gout sucré de la b-boisson, qui é-était très bonne. J-j'étais un peu s-surpris q-qu'un vampire p-puisse boire ça, q-quelque chose d-d'autre q-que du sang... M-mais cela n-ne trahissait q-que mon ignorance sur le sujet...

P-puis le mage m-me posa une question, sur l'endroit... I-il fallait q-que je réponde s-sans offenser l-l'homme q-qui se proposait d-de m'héberger...

"C-c'est s-sombre e...Et e-effrayant..."

J-je baissai la t-tête en disant c-ces mots. J-je n'avais d-dit que les premiers m-mots q-qui m'étaient venu, s-sans prendre le t-temps d-d'y réfléchir... I-il fallait q-que je me r-rattrape p-pour montrer q-que j'étais volontaire, en bafouillant t-toujours...

"M-mais c-ça ira t-très bien !"

P-puis il c-commença à m-me poser des questions s-sur le sujet l-le plus délicat... C-celui q-qui parlait d...De mon passé... S-s'il apprenait q-que j'avais été la cause d-de la disparition d-d'une famille de mage, il f-fallait d-donc q-que je lui raconte... En omettant c-ce détail... E-et ce alors q-que j'affichais une mine effrayée et apeuré sur mon visage, encore plus que précédemment...

"J-je...Je suis une homonculus, c-c'est à dire u-une humaine a-artificielle... J'ai été c-crée p-pour être une a-arme, p-pour porter c-ce qu'on appelle un œil mystique...C-c'était 6 mois a-avant mon invocation s-sur Kosaten...C-c'est p-peut être t-tout ce q-qu'il y-y à savoir s-sur moi... "

E-en vérité, i-il y en avait b-beaucoup plus à s-savoir, m-mais je ne voulais p-pas le dire... J-je ne voulais p-pas du tout... Inconsciemment, j-je me renfermai s-sur moi m-même, m-me recroquevillant presque p-par la peur...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Sam 28 Mai - 10:46

- Produit d'Alambic -


Orina se présenta a nouveau comme étant une homonculus, un être humains artificiel, créée pour être une arme. Il n'était guère surprenant que les humains cherchent a surpasser la nature pour ce qui était de créer la vie, mais il était très étonnant qu'il y soit parvenus, mais pour en faire quoi ? Voler a une enfant son droit d'exister et lui imposer une voie qui lui était contre nature ? Ça en revanche, n'était pas du tout étonnant.

"Hmm, je n'avais jamais entendus parler d'homonculus. Il est tout de même surprenant que les humains aient réussis a recréer la vie aussi proprement, même si il est pathétique qu'ils aient corrompus leur propre travail. Connais-tu les détails du processus qui t'as créer ?"

Une autre information avait atteint mes oreilles : la jeune fille disait avoir été créée six mois avant son invocation. Son corps avait pourtant les proportions de celui d'une enfant de dix ans. Si elle s'était autant développé en si peu de temps, je me posais la question concernant son espérance de vie.

"Si tu es née il y a un peu plus de six mois, et que ton corps en est déjà a ce stade, dois-je en conclure que ton espérance de vie est très limitée ?"

Il ne serait guère surprenant qu'un travail aussi imposant possède quelques lacunes, mais cela ne retirait en rien sa qualité. L'homonculus ne m'avait ni parlée de son passé ou de son monde, des sujets qui méritaient d'être étudié.

"Tu ne m'a pas parlé de ton monde, ou de ton passé. Quels sortes de chose peuvent accomplir les humains de ton monde ? A quoi ressemble la magie là-bas ? Et si tu es un humain artificiel, que sont devenus tes créateurs ?"


Alors qu'Orina s'apprêtait assez timidement a répondre, un gargouillis se fit entendre. Guère étonnant que la faim se fasse sentir chez une vagabonde comme elle, d'autant qu'elle n'avait pas l'argent pour acheter sa propre nourriture. Je me levais pour aller chercher de la viande séchée dans un tonneau prêt des rangements, et revenais avec les bras pleins de lamelles de boeuf salé. Je les posais sur la table en faisant signe a mon invité de se servir.

"Tiens, mange a ta faim. Cette viande se conserve longtemps, et elle n'est pas mauvaise."

Je n'avais besoin d'aucune autre substance que le sang pour survivre, mais cela ne m'empêchait pas de savourer d'autre aliments de temps en temps, même si ils ne m'apportaient aucune satiation.
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Dim 29 Mai - 21:21





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

L-le mage s-semblait ê-être p-plus qu'intrigué p-par ma nature... L-le fait q-que je ne sois p-pas n-née de manière naturelle... Mais que je sois créée, q-que je sois artificielle... T-toutefois, s-ses mots et sa voix n-ne semblaient p-pas m-me considérer ma nature c-comme c-ce qu'elle était : une possession, un objet, appartenant à son créateur j-jusqu'à c-ce que qu'une fatalité programmée ou le monde ne nous tue...

M-mais surtout, i-il me demandait c-ce que je savais sur ma création... A-a vrai dire, p-pas grand chose, m-mais j-j'allais essayer d-de l'aider... Etais-ce p-par ce q-qu'il cherchait toujours à en savoir plus, p-par une curiosité, o-ou étais-ce p-parce qu'il souhaitait... c-créer un autre être ?

"J-je ne sais p-pas grand chose d-de t-tout c-ce qui a p-permis m-ma création... M-mais j-je sais q-que c'est u-un rituel l-long, d-difficile, a-avec beaucoup de chance d'échouer... I-il faut réussir à donner forme à d-de la magie... P-pardonnez moi, j-je ne peux vous r-renseigner plus..."

Mais ses q-questions ne cessèrent pas, c-continuant s-sur m-mon âge et mon espérance de vie... J-je n-ne pensais p-pas q-qu'il agissait p-par prévenance e-envers moi, m-mais plutôt avec u-une sorte d-de curiosité scientifique, q-qui le poussait à s'informer s-sur de nombreuses chose j'imaginai... D-donc de voir u-une création i-inconnue à ses yeux...

"N-non, b-bien au c-contraire... L-les homonculus s-sont créés avec u-un m-maximum dans leurs s-stades d-de croissances, q-qu'ils atteignent r-rapidement... I-ils sont créent avec l-leurs c-caractéristiques p-physiques, t-taille, p-poids, c-couleur des c-cheveux, des yeux... E-et surtout, u-une espérance d-de vie q-qui peut être p-programmée... C-certains v-vivent 5 ans, 2, parfois moins, q-qui est d-définit p-pour... l-lorsque qu'on p-pense q-que l'on n'en aura p-plus l'utilité..."

Je pris u-une inspiration... Un peu entrecoupée et difficile... avant de reprendre, sur le cas que j'étais...

"J... Je n'ai pas cette fatalité... J-je vais g-garder c-ce corps p-pendant t-toute ma vie, p-peut être p-pendant t-tout le temps, j-jusqu'à l-l'éternité..."

P-puis il p-posa des q-questions d-difficiles... L-les deux p-premières n-n'étaient p-pas évidentes, m-mais la troisième é-était d-de trop... J-je ne voulais pas y répondre, i-incapable d-d'agir c-clairement...
M-mais c-ce fut l-le bruit de mon estomac q-qui me sorti de ma torpeur, l-laissant u-une certaines gène monter sur mon visage... Toutefois, il s-se leva, e-et parti c-chercher q-quelque chose p-pour moi, u-un peu d-de viande. C-ce n'était p-pas c-ce que je préférais, a-ayant t-tout de même u-une préférence p-pour ce qui était s-sucré, m-mais j-je n'allais p-pas faire la d-difficile d-devant ce que m'offrait cet homme...

"M-merci... P-pour répondre à v-vos questions... L-les hommes d-de mon monde n-ne s-sont que p-peu à m-maitriser l-la magie... E-et les rares qui p-peuvent v-vivent à l-l'écart... Ils s-se servent d-de la  magie, appelé t-thaumaturgie, p-pour c-créer d-des r-runes, d-des familiers, d-des homonculus e-et surtout jeter d-des sorts... I-il y a a-aussi d-des créatures s-surnaturelles q-qui vivent, c-cachés...

J-je commençai à g-grignoter u-une petite part d-de ce que l'on m'avait donné, q-qui était a-au final un p-peu trop salé, a-avant de reprendre

"P-pour la magie... T-tout passe p-par le m-mana q-qui est l-l'énergie magique, e-et des c-circuits m-magiques, q-qui permettent a-aux hommes q-qui en sont pourvus de faire c-circuler ces énergie en eux, p-pour ainsi jeter des sorts e-et l'utiliser..."

P-puis je baissai la tête... I-il fallait m-mieux q-que j-je dise q-que je p-préférais n-ne pas en p-parler...

"M-mes créateurs... J-j-j'aimerai ne p-pas e-en parler..."

Je terminai mes mots e-en me renfonçant sur moi-même, t-toute timide et p-presque honteuse...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Lun 30 Mai - 19:32

- Produit d'Alambic -


Orina commença son exposé en répondant à mes diverses questions. Viens tout d'abord la première réponse sur le sujet de sa création où elle disait ne savoir rien du rituel en question, hormis qu'il était long, difficile et avec une assez haute chance d'échec. Ce n'était pas surprenant au vus de l'envergure du processus, mais j'avais espéré qu'elle puisse m'en dire plus, ne serais-ce qu'une piste à étudier. Si je pouvais observer la vie depuis son commencement jusqu'à sa fin, je pourrais très certainement mieux comprendre ce qu'était l'être humain.

"Hmm, je me doute que le processus est difficile, mais j'aurais espérer avoir plus de détails, même parsemé, une piste que je pourrais exploiter pour comprendre le processus, et le reproduire."

La jeune fille continua son exposé en abordant la question de l'espérance de vie. Apparemment, elle même et ses semblables était conçue pour atteindre en peux de temps un âge prédéterminé, définis par leur créateur. Elle m'annonça également que son espérance de vie à elle n'était pas limitée, et qu'elle vivrait probablement pour l'éternité. Si elle disait vrai, il était surprenant que les humains puissent créer quelque chose qui puisse vivre éternellement, quand eux restent condamnés à mourir de vieillesse.

Le prochain sujet m'interloqua, Orina disait que certains humains de son monde pouvaient utiliser une magie appelée "Thaumaturgie" pour divers objectifs, et que ceux qui en étaient capable vivaient reclus, caché de la majorité. Cela me rappelait les propos de mon amie changeforme, Adélaïde, qui m'avait présenté son monde en des termes similaires.

"Hmm, est ce que par hasard, la magie de ton monde ne se diviserait pas en deux catégories ? La thaumaturgie et la vraie magie ?"

Orina parla également de "circuits magique" qui semblaient leur être nécessaire pour faire circuler l'énergie dans leur corps. S'il s'agissait vraiment du même monde que celui d'Adélaïde, les mages y vivant étaient particulièrement faible. Dans mon monde, nous n'avions pas besoin de tels circuits pour manipuler le mana, et nous n'avions pas à nous soucier de respecter les lois du monde lors de nos rituels.

Le sujet de ses créateurs semblait toutefois gravement gêner mon invitée, puisqu'elle refusait catégoriquement d'en parler. Il n'était guère compliqué de comprendre de quoi il s'agissait : elle avait été créé pour être une arme, refusait d'aborder le sujet de ses créateurs, et semblait me considérer comme faisant partie de la même communauté.

"Hmm, tu les as tué n'est ce pas ? Ce n'est guère surprenant. Les humains sont des imbéciles qui ne savent pas quand s'arrêter. Non content de pouvoir créer la vie, ils veulent pervertir leur propre travail pour leur stupide querelle. Ce n'est très certainement pas une grande perte, même si il est dur pour un enfant d'avoir tué ses parents, aussi mauvais soient-ils."

Je tapotais gentiment l'épaule d'Orina de compassion. J'avais moi même tué ma mère en venant au monde, et j'avais condamné mon père a la folie en fuyant le logis pour étudier la magie. Je n'avais guère eu le choix, et si j'avais de nouveau le choix, je ne changerais rien, mais il est vrai que c'était là un acte qui me poursuivait toute ma vie.
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Lun 30 Mai - 21:51





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

A l-l'entendre, j-je pouvais d-deviner q-que le vampire s-semblait d-déçu d-de ne pouvoir en savoir p-plus que ce qu'était un être. I-il cherchait à t-trouver l-le moyen d-d'en créer u-un, m-mais pour quelles raisons ? M-même si cela n-ne me regardait pas... J-j'étais t-très curieuse à c-ce sujet... Mais r-rien ne se réaliserait s-si je ne trouvais pas en moi l-les connaissances à ce sujet... Et il allait f-falloir q-que je réfléchisse un l-long moment... J-je d-devais le s-savoir, i-il le fallait a-afin qu'il p-puisse a-accomplir c-ce qu'il souhaitait faire...

P-puis, au fait d-de la m-magie, il r-releva s-surtout un fait qui, à moi-même, é-était encore t-très flou... L-la vraie magie... J-je s-savais son existence... M-mais quant à la manier... j-j'en étais incapable, p-puisqu'elle demandait un n-niveau hors du c-commun e-en la matière...

"O-oui, il e-existe b-bien deux catégories... Qui sont nommée ainsi... La v-vraie magie peut créer d-de véritable m-miracles, tandis q-que la thaumaturgie s-se plie aux lois d-de la nature..."

L-la véritable question q-qui venait à mon esprit était : Comment s-savait-il ? P-pourquoi était-il en mesure de c-connaître u-un fragment d-de mon monde, s-sans en faire partie ? P-peut être avait-il rencontré q-quelqu'un q-qui pouvait le renseigner... Q-quelqu'un comme...

Secouant la tête, je p-préféra poser la question directement :

"J-je p-peux vous demander u-une c-chose ? C-comment s-savez vous q-que c-cette différence existe ?"

Néanmoins, la suite de sa phrase, de son dialogue, des ses paroles, résonnèrent dans ma tête, me frappant de nombreuse fois comme une fatalité, comme lorsque les grandes cloches de la ville sonnaient lorsque le soleil était haut, me coupant littéralement le souffle.

Musique

"Tu les as tué, n'est ce pas ?"

Que... Comment savait-il ? Comment avait-il d-découvert c-ce que je m'efforçais d-de cacher ? Et surtout, q-qu'allait-il faire de moi ? Me tuer ? Me t-torturer ? C'était tout ce que méritais une homonculus comme moi, ayant été l-la cause d-de la mort de ceux qui l'avaient m-mise au monde, de c-ceux qui l'avait créée...

Des larmes commencèrent à perler s-sur m-mes joues, n-n'écoutant plus les mots d-de mon interlocuteur, seul une bride de mots se répétait dans ma tête, chaque seconde, chaque instant...

" Tu les as tué"

Ma respiration devint lentement irrégulièrement, pendant que des sanglots montèrent de plus en plus hauts, pour arriver jusqu'à mon oeil, déversant par dizaine ce q-que je ne pouvais plus contenir... J-je tentais vainement d-de t-trouver u-une s-solution, u-un m-moyen de fuir, bredouillant q-quelques mots avec difficulté :

"J-je... Non... Ce..."

Je n'y arrivais pas.

"C-c'ét...ait...un...a-accident..."

Je n'ai jamais put arriver à f-faire quelque chose. Mon œil a-avait causé d-es choses irréparables. I-il était... peut être mieux que je disparaisse, p-pour que c-ce monde n'ai p-pas à s-subir... C-ce que je suis, un être q-qui ne peut q-que détruire... E-et rien d'autre...

Ma tête c-commençait l-lentement à chavirer, d-devenant l-lourde à c-cause d-de mes larmes, p-pendant q-que je tombais au sol, à g-genoux, i-incapable d-d'entendre l-le monde extérieur, t-tout ce qu'il y avait, p-prisonnière d-de mes actes... De ma faiblesse...


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Lun 30 Mai - 22:23

- Produit d'Alambic -


Comme je m'en doutais, la jeune fille venait du même monde qu'Adélaïde, comme pouvait en témoigner ses propos vis à vis de la magie, qui étaient identique aux paroles de la changeforme. L'Homonculus était elle même perplexe que je connaisse ce genre de détail sur son monde et me demanda d'où je tenais ces informations.

"Hmm, c'est bien ce que je pensais. Et bien ma petite, il semblerait que je connaisse quelqu'un qui vient du même monde que toi, une changeforme du nom d'Adélaïde. Mais ne fonde pas trop d'espoirs vis à vis d'elle, elle est très ... spécial. Je doute que tu puisses trouver du réconfort auprès d'elle, mais je comprendrais si tu voulais essayer. C'est un esprit d'après ses dires, qui se présente sous la forme d'une petite fille d'une dizaine d'année à la peau clair, aux yeux bleus et aux cheveux argentés. Elle porte une toge très singulière et voyage pieds nus. Je pense que tu la reconnaîtras si tu la croise, elle se considère comme une arme et remplis froidement la plupart des ordres qu'elle reçoit."

Mais la situation dégénéra après mon discours concernant les créateurs de la jeune fille. Cette dernière fondit en larme, visiblement traumatisé par les évènements que j'avais évoqués. Elle marmonnait que c'était un accident, que ce n'était pas sa faute, alors que ses jambes l'abandonnaient. Je me baissai à son niveau, un genou à terre. Je lui parlais calmement, sans l'approcher, de peur qu'elle ne l'interprète comme une attaque et ne panique encore plus.

"Calme toi ma petite. Je n'ai jamais douté du fait que c'était un accident. Ce qui est arrivé n'est pas de ta faute, tu n'as jamais demandé à être une arme. Tu n'es pas responsable de cet accident, ce sont ceux qui ont voulue voler la vie d'une petite fille pour en faire une arme qui sont fautif, et ils ont payé leur erreur. Mais hélas, on ne peux changer ce qu'ils ont fait, et je suis là pour t'aider. T'aider a te contrôler, t'aider a t'améliorer, t'aider a te faire respecter, et, t'aider a trouver ta place."

Je tendis doucement ma main vers sa joue pour essayer de la lui caresser tendrement afin de calmer cette enfant à qui j'avais rappelé de douloureux souvenirs, même si il fallait fatalement qu'elle accepte ce qu'il s'était passé.
Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mar 31 Mai - 18:33





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

Musique

Tout semblait être un abîme blanc et gris, sans aucune autre couleur que l'éclat lointain d'une flamme, qui paraissait être à des milliers des pas... J-je chutais inexorablement, inlassablement... Il n'y avait rien d'autre... Juste moi, qui chutais pour l'infini...

Je sentais le vent me fouetter tout le corps, s'accélérant chaque seconde pendant que ma tête était aussi lourde que la roche, comme si c'était elle était à l'origine de ma chute...

Et ce n'était pas totalement faux...

Je voyais au loin la flamme devenir de plus en plus petite, comme si elle m'abandonnait, petit à petit, pour rejoindre un autre lieu, une autre personne, quelqu'un qui serait une meilleure personne que moi... Il y avait plus d'un choix, si ce n'était peut être tous...

Je fermai mon œil lorsque cette flamme ne devint qu'une très lointaine lueur, se trouvant à des journées de marche en ligne droite. Je commençai à sentir une très grande fatigue dans tout mon corps, des vertiges envahissaient ma tête pendant que je ne bougeai pas, attendant quand la fatalité qui me prendrai viendrait...

Mais je sentis tomber sur mon corps de nombreuses gouttes, un nombre incalculable de particules mouillés qui se cognaient sans un son contre moi... Toutes provenaient des cieux, et toutes descendaient jusqu'à moi... Pour me juger ? En tant qu'ultime châtiment ? Non...

L'une d'elle s'infiltra jusque dans me bouche, me faisant prendre conscience que cette fine pluie était légèrement salé, et surtout chaude... Comme si la flamme qui avait disparu au loin m'envoyait ses dernières forces sous la forme de son exact opposée... Ou plutôt...

Comme si ces gouttes étaient des larmes, qui tombaient inlassablement sur moi...

Les miennes se joignirent à toutes celles qui tombaient, s'accumulant pour former un océan glacial, dans lequel mon corps immobile chuta sans ressentir ne serais-ce qu'un choc en changeant de milieu. Tombant pendant que mes bras et mes jambes se laissèrent guider par ma chute, je n'avais étrangement aucun mal à respirer, avant que mon dos ne butte lentement contre quelque chose de solide, rebondissant juste un peu, puis finissant inerte, ne bougeant plus d'un seul mouvement...

J'avais... touché le fond... Il fallait juste que quelque chose ou quelqu'un ne vienne mettre fin à mes jours en ce fond sans espoir ni chaleur, ne faisant de moi que poussière et souvenirs, qui s'éparpilleraient et disparaîtraient en une seule vague...

Par curiosité... J'ouvris simplement mon œil, voulant voir jusqu'où j'avais chuté, jusqu'où mon corps était tombé... Je sentais tout le froid et les ombres de cet endroit sans vie, sans lutte, juste un lieu rempli de tristesse et de désespoir...

Malgré tout cela... Je voyais, au loin, à l'impossible, toujours une très très faible lueur, montrant signe que même au plus bas, elle restait toujours présente et inatteignable, comme un phare qui devait guider la vie de tout le monde... Comme envoûtée, je tendis faiblement mes doigts vers ce qui était à l'autre bout de cet abîme... Vers ce qui était selon moi inaccessible...

Et pourtant... Même d'ici, je voyais ses rayons... Et mes doigts captaient une maigre partie de sa chaleur... Comme si... Malgré tout ce que j'étais, malgré tout ce que j'avais put faire... Cette flamme me tendait ses bras... Alors que je ne pouvais simplement pas l'atteindre...

Soudainement, je sentis mon corps se faire aspirer, me faisant remonter de quelques mètres, suivit de plusieurs autres, ne m'infligeant pourtant aucune douleur... Ce n'était pas pour me faire du mal... Mais pour me tirer vers le haut ? Je ressentais en même temps une forme étrange de chaleur au milieu de ce froid... Tiraillant chaque nerf de mon corps pour qu'il remonte... Mais tout cela ne servirait à rien si je n'essayais pas, au moins une seule fois, d'aller vers cette lueur...

"Lorsque l'on est au fond... On ne peut que remonter..."

Me redressant, je commençai à lentement regagner la surface, nageant par petit mouvement en éprouvant une grande fatigue. C'était dur... Très dur, mais aux prix de nombreux efforts, ma tête sorti hors de l'eau, avant que mon corps se mette à flotter à l'horizontale fixant à nouveau cette lueur qui paraissait pourtant si loin... Mais qui était plus proche...

Je voulais atteindre cette flamme, qui était la seule lueur dans ce monde... Et si un jour je possédais des ailes... Je monterais jusque là haut, quitte à les brûler en volant, comme si je n'en avais... Pas le droit...

Mais même si je grelottais, que mon corps était épuisé, je commençai lentement à fermer mon œil, avant que mes oreilles ne me fasse part d'une bride de mots...

"Je suis là pour t'aider."

Que... Où étais-je ? Que ce passait-il ? Je ne le savais pas, mais je commençais à me faire emporter... Je tombais lentement dans l'inconscience, laissant mon corps dériver dans cet océan de larmes...

*****

L-le contact d-de quelque chose d-de froid s-sur ma joue me f-fit tressaillir, pendant que mes s-sanglots et mes larmes c-continuaient de tomber, s-surement en partie s-sur ce qui me t-touchait...

L-levant f-fébrilement m-ma main, j-j’allait j-jusqu'à la poser s-sur ce q-qui m-m'avait f-fait reprendre conscience... J-je devinai m-malgré m-ma panique q-que c'était l-la main f-froide d-du mage q-qui m'avait percé à jour... J-je ne savais pas quoi faire... Mais... La voix que j'avais e-entendue... Était la sienne...

Libérant i-involontairement d-de l'énergie s-sous forme de chaleur, de t-tout mon corps, c-contrastant a-avec la t-température d-du vampire q-qui... N-n'allait r-rien me f-faire, c-contrairement à t-tout ce que j-j'avais p-pensé... I-il avait s-sans doute dit de n-nombreuses c-choses q-que je n'avais entendu... D-des choses que j-je n'avais put analyser a-a cause d-de mon état... Mais j-je murmurai quelques mots... plus audibles et clairs qu'avaient été mes précédents

"J-je... Suis désolée..."

J'étais certes u-un t-tout petit peu remise, m-mais j-je me sentais très faible, e-et p-pouvais à t-tout moment m-m'évanouir...




Dernière édition par Orina le Mar 31 Mai - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mar 31 Mai - 20:22

- Produit d'Alambic -


La jeune Orina restait tétanisée sous le choc, et n'avait probablement rien entendus de ce que je lui disais. Elle était tombée à genou et marmonnait quelques mots sur une voix tellement basse, qu'elle ne pouvait s'adresser qu'à elle même. C'était comme ci elle était partie dans un autre monde. Alors que je posais ma main sur sa joue je pouvais sentir quelques gouttelettes chaudes perlées sur le dos de cette dernière, alors que l'enfant marmonnait quelques excuses, qui ne m'étaient probablement pas adressé. J'y répondais tout de même, espérant la sortir de sa transe.

"Chuut, ne t'inquiète pas, ce n'est rien."

J'apposais ma main sur le cœur de l'Homonculus, et je remarquais que celui-ci était assez affaibli. Rien de grave, mais la petite fille allait probablement sombrer dans l'inconscience si cela continuait. Je décidais donc de lui administrer une dose de tonifiant pour l'aider à se remettre. Mais ce produit se trouvait au rez-de-chaussée et Orina n'était guère en l'état de monter l'échelle séparant les deux étages.

"Je vais t'emmener dans la boutique pour te donner un médicament."

Je prenais l'enfant dans mes bras, la serrant contre moi pour éviter qu'elle ne tombe pendant que je gravissais l'échelle. Arrivé à l'étage, je l'allongeais délicatement sur le comptoir avant de partir dans les rayons pour chercher un tonifiant. C'était une fiole contenant un condensé de jus du même fruit que nous avions bus et d'autres aliments sucrés. C'était un remède simple, mais efficace pour combler des carences temporaires, et même si le sucre était agréable aux humains, il était dur d'avaler quelque chose d'aussi intense. Je revenais au comptoir, et soulevant la tête d'Orina pour lui éviter de s'étouffer, je lui annonçais mes actions alors que j'approchais la fiole de ses lèvres.

"Tiens, bois ça, ça te revigorera, mais attention, c'est très sucrés, même trop sucrés, ça ne sera pas facile a boire."

Je faisais couler lentement le liquide entre les lèvres de l'Homonculus, espérant qu'elle se rétablisse vite.
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mar 31 Mai - 21:27





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

Musique

J-je ressenti un c-contact, f-ferme, me poussant u-un peu c-contre ma poitrine, a-au niveau d-de mon cœur... S-sans p-pouvoir l-l-l'observer... L-le mage d-devait être e-en train d-de s-sentir l-les battements d-du centre d-de mon corps... P-pendant que sous la p-pression q-qu'il exerçait s-sur mon corps, j-je ressentais chaque r-respiration a-avec un s-spasme, r-ressemblant à u-un tremblement interrompu b-brutalement... C-comme un h...hoquet...

M-mais surtout, j-je sentais q-que mon c-cœur a-avait u-un p-peu de mal... C-comme si l-lui aussi était exténué... C-comme tout m-mon corps en r-réalité... M-mes vertiges c-commençaient à r-reprendre p-pendant que ma tête lourde se baissai, cherchant u-un endroit ou tomber...

J-je savais q-que l-le mage é-était en t-train de m-me parler... M-mais je n'avais la force d-de lui donner réponse... N-ni même d-de c-comprendre c-ce qu'il disait... par contre, à s-son intonation, j-je sentais q-qu'il... Allait... M'aider... Mais pourquoi ? Qu'est-ce qu'il... Le poussait à m-m'aider ?

M-mais alors q-que cette question r-rebondissait sans fin d-dans ma tête... J-je sentis que l-le vampire m-me pris d-dans s-ses bras, a-avant d-de me déplacer... J-j'avais eu un p-peu de surprise, peur aussi... M-mais aussi... U-une c-certaine f-forme de p-protection... C-comme si l-le fait q-qu'il m-me serre c-contre l-lui... N-n'avait aucun a-autre sens...

J-je laissai tomber m-ma tête s-sur son épaule, a-ayant e-enfin t-trouver un appui... S-sans même r-ressentir u-une honte à-à faire cela... A-alors q-que je ne c-connaissais p-pas du tout c-cet homme... J-je ne savais... Même pas son nom... T-tandis q-que lui... S-savait t-tout de moi, d-de ce que j'avais p-put faire... I-il m-m'avait percée à j-jour...

A-alors q-que nous r-remontions j-jusqu'à l'étage, i-il me déposa q-quelque part, s-sur q-quelque chose d-de s-solide e-et de lisse... U-une table p-peut être... J-je n'en savais r-rien... J-juste qu'il n'était pas loin, c-cherchant quelque chose... C-comme une potion... P-puis j-je l'entendis r-revenir... M-me parler à n-nouveau, a-avant q-que quelque chose de sucré n-ne coule d-dans ma bouche, m-me faisant tousser plusieurs f-fois, c-comme si avaler était un supplice indéfinissable...

F-finalement, j-j'entrouvis mon oeil, q-qui était e-encore h-humide de larmes... Il n'avait p-peut être p-pas b-beaucoup d-de lumière, m-mais je d-déplaça u-une main s-sur mon œil p-pour essuyer l-les derniers sanglots q-qui tombaient de ma pupille...

E-encore u-une fois... J-j'avais été une gêne p-pour q-quelqu'un... T-tous ceux q-que j'avais r-rencontrer, que j'avais croisés... D-devaient d-désespérer e-en me voyant être a-aussi f-faible, aussi f-fragile, p-pleurant u-une nouvelle fois... Mais... J-je me jurais de devenir p-plus forte, d-d'être c-capable, un jour... d'être à leurs cotés, et non pas... Agripper à eux...

J-je baissai l-lentement m-mon regard v-vers le m-mage p-pour qui j-j'avais dû être... r-rien d-d'autre q-qu'un p-problème d-depuis notre r-rencontre... P-parlant à voix basse... Je m'excusai une nouvelle fois...

"Je... Désolé, d-désolé p-pour t-tout..."

B-baissant le regard p-pour ne p-pas être e-en mesure de c-croiser s-son regard... Avant d-de dire :

"Je... Je n-n'ai jamais p-put contrôler m-mes p-pouvoirs... O-ou mes émotions... E-et je comprendrais s-si... Si vous vouliez n-ne pas à d-devoir m-m'apprendre l-les choses q-que vous m-maitrisés..."



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mar 31 Mai - 23:22

- Produit d'Alambic -


La jeune Homonculus commença à reprendre lentement ses esprits, en essuyant d'abord ses yeux larmoyants avant de s'excuser, en me précisant qu'elle comprendrait si je refusais de m'occuper d'elle. J'imaginais que ça aurait été une réaction logique pour les mages de son monde, qui ne devait alors pas valoir mieux qui ramassis d'idiot pour vouloir utilisé la magie pour remplir leur agenda insignifiant.

"Calme toi, Orina, n'ait pas peur, je ne vais pas retirer mon offre pour si peu. Je sais ce que c'est de tuer ses parents, et je sais a quel point c'est dur a supporter, même lorsque c'est la seule chose à faire pour survivre. Mais il faut l'accepter et aller de l'avant. Ce que je veux, Orina, ce n'est pas récupérer quelques fioles. Quelques jours de travails sont insignifiants pour un immortel. Non, ce que je veux, c'est t'aider à trouver ta place dans le monde. Je veux te donner les moyens d'exploiter pleinement ton potentiel. Je veux te donner un abri où tu puisses pleinement t'épanouir. Je veux te donner les moyens d'affronter la cruauté du monde extérieur."

Je me redressais en posant une main sur ma hanche, un léger sourire narquois aux lèvres.

"Mais pour se faire, il faudrait déjà que tu puisse me regarder dans les yeux. Haha"

Je laissais échapper un petit rire alors que je guettais la réaction d'Orina, un sourire chaleureux aux lèvres.

Je finis par reprendre sur un ton relativement soulagé.

"Maintenant que ceci est réglé, retournons en bas."

Je pris de nouveaux la petite fille dans mes bras, la sentant cette fois-ci s'agripper à moi. C'était une sensation nostalgique mais pas désagréable. Le dernier apprenti que j'avais connus suffisamment jeune pour agir de la sorte était mort depuis prêt de cent-cinquante ans maintenant. Je serrais Orina contre moi de mon bras droit alors que je m'engageais sur l'échelle séparant les deux niveaux de mon logis, la prévenant de ne pas bouger. Arriver en bas, je me dirigeais vers la table où nous nous étions installé, et où je la réinstallais en lui resservant un second verre de jus de fruit hautement sucrés.

"Tiens, bois, ça te fera du bien. Tu as l'air d'aimer le sucré, comme beaucoup d'enfant non ? Il faudrait que j'aille m'occuper de quelques courses pour te permettre de vivre ici. As-tu d'autre information dont tu voudrais me faire part avant ?"
Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 1 Juin - 17:12





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

A-alors q-que j'étais au p-plus mal, n-ne voyant pas c-ce qui pouvait faire en sorte q-qu'il m'épargne... O-ou que j-je ne possède même pas une seule once d-d'intérêt à s-ses yeux, l-le mage n-ne s'arrêtait pas d-de m'aider... D-de faire en sorte q-que j'aille mieux... De m-me rassurer... E-et je ne pouvais r-rien faire p-pour t-toute cette g-gentillesse d-dont il faisait preuve e-envers moi...

J'écoutai m-malgré m-ma f-faiblesse l-les paroles d-de l'homme, s-sans montrer d-de r-réaction sur mon visage, gardant s-simplement mon œil... Entrouvert, perdu d-dans le vide d-de la pièce e-et des étalages d-de la boutique... Il... Il avait... Lui aussi... tuer ses c-créateurs... Ses parents... Mais, étais-ce pour survivre ? C-ce n'était p-pas mon cas... J'avais i-injustement pris la vie d-de toute une famille... D-de tout c-ceux q-qui a-avait donné t-tant d'efforts, de sueurs, d-de larmes e-et de sang p-pour que j-je vienne au monde... E-et j'aurais t-très bien put... V-vivre sans a-avoir commis u-un tel acte...

E-et puis... I-il s-semblait q-qu'il v-voulait s-simplement m-m'aider... A t-trouver m-ma place d-dans ce monde, e-et cela e-en m’entraînant s-sur ce qu'il m-maîtrisait... M-mais... J-je ne savais t-toujours p-pas ce qui m-motivait s-ses actes e-et ses paroles... L-lui r-rappelai-je u-une personne de s-son passé ? M-m'avait-il prit en p-pitié ? J-je n'en savais rien...

Il s-se redressa e-ensuite, l-laissant u-un rire précéder sa p-précédente phrase, q-qui é-étais s-sur l-le fait q-que j-je n'étais p-pas e-en mesure de soutenir s-son regard... M-mais j-je devais en être c-capable ! J-je r-releva avec d-difficulté ma t-tête, avant d-essayer d'ouvrir de m-manière u-un peu plus grande m-mon oeil, e-et de r-regarder ses pupilles et s-son visage...

I-il avait b-bien les traits âgés, la p-peau cendrée d-d'un vampire... Mais ses deux i-iris jaunes s-semblaient a-au final... M-moins effrayants q-que je ne l-l'avais pensé... L-le tout le r-restait t-tout de même un peu... M-mais c-c'était p-parce que j-j'étais partie a-avec un apriori d-depuis ma c-création... L-le temps s-se chargerait de r-rassurer m-mes angoisses... J-je l'espérais...

Je maintenus m-mon regard d-difficilement, avant de fermer mon œil e-et de r-reposer ma tête... Je r-restais très fatiguée et avait besoin d-de temps et de repos...

J-je fus d-de nouveau s-surprise l-lorsqu'il me pris de n-nouveau d-dans ses bras, a-avec l-l'intention de d-descendre à nouveau, me c-crispant un peu sur m-moi-même, avant de m-me laisser faire, p-par fatigue et s-surtout p-parce q-que je n'avais a-aucune r-raison de r-refuser... J-je l-l'aidais d-du mieux q-que je pouvais, m-me t-tenant contre lui, a-avant q-qu'il n-ne me dépose, s-sur l-la chaise o-ou nous a-avions eu n-notre discussion...

A s-sa question s-sur ce qui s-s'apparentais à m-mes goûts... j-j’acquiesçai... J-je ne connaissais p-pas encore v-vraiment c-ce que j-j'aimais ou q-que je préférais, m-mais... L-le s-sucré a-avait d-déjà sa place !

P-puis... A-avais-je d-d'autres i-informations à l-lui d-demander ? M-malgré m-mon é-épuisement, j-j'avais e-encore d-des questions e-et des remarques à f-faire... E-et la p-première c-concernait c-ce qu'il a-avait dit... Avant q-que je n-n'ai c-ce m-moment de f...Faiblesse... Lorsqu'il m-me parlait de... Cette personne...

"Je... J'ai r-rencontré c-cette c-changeforme... E-elle m'a... Sauvé la vie, i-il y a q-quelques jours... J-je ne m-me rappelle p-plus s-si... E-elle vous a m-mentionné..."


J-je pris l-le verre d-de mes deux mains, t-tout en gardant mes bras p-proches de m-mon corps, avant d-d’amener l-la boisson j-jusqu'à m-mes lèvres, m-m'enlevant ce g-goût t-trop sucré d-de ma bouche, t-tout en le r-remplaçant p-par quelque chose d-de plus... s-sucré, d-de meilleur... Avant d-de reprendre p-par ce q-qui était l-le plus important...

"P...Pourquoi ? P-pourquoi v-v-vous voulez m-m'aider ? J-je ne p-peux r-rien faire p-pour v-vous aider... J-je ne connais... M-même pas votre nom..."


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 1 Juin - 18:10

- Produit d'Alambic -


Orina s'asseyait faiblement sur la chaise. Sa crise semblait l'avoir vidé en grande partie de ses forces, étant donné qu'elle chancelait sur sa chaise et parlait d'une voix vaseuse. Elle commenta avoir déjà rencontré la changeforme, Adélaïde, et que cette dernière lui avait sauvé la vie, il y a de cela quelques jours.

"Oh, tu as déjà rencontré Adélaïde alors ? Une bien étrange personne s'il en est. Enfin, il n'est guère étonnant qu'elle t'ait sauvé la vie, étant donné que tu es une élue de Fenghuang. Tu es bien une élue de Fenghuang, non ?"

La jeune fille continua en me posant l'ultime question : Pourquoi ? Pourquoi je faisais tout ça pour elle alors que je n'y gagnais rien. Elle exposa également le fait que je ne m'étais pas encore présenté.

"Oh, il est vrai que je n'ai pas eu l'occasion de me présenter."

Je me raidis face à la table où était installé Orina, préparant cette présentation comme une pièce de théâtre.

"Je suis Tanith Amonwiel, du pays de Samal, vampire de quatre-cents-soixante-quatorze ans, érudit étudiant l'histoire et le comportement des humains ainsi qu'artisan magique. Pour ce qui est de la raison de ma proposition, disons que tu as beaucoup de potentiel inexploité, que ton esprit ne demande qu'à s'affermir, et pour être honnête, j'ai de la peine pour toi. Je suis curieux de ce que tu pourrais devenir dans le futur, et si ma compagnie et mon logis peuvent t'apaiser, cela fera d'une pierre deux coups."

Je m'inclinais en suivant le protocole de Samal en me présentant, mais je pouvais voir que l'Homonculus était sur le point de s'endormir après mon petit discours. Alors que je m'apprêtais à partir, je lui confiais tout de même quelques règles.

"Je doute que tu ais la force de bouger, mais j'ai deux consignes à te confier : premièrement, n'essaie pas de rejoindre l'étage pendant que je ne suis pas là. L'escalier est protéger par des glyphes qui attaqueront les intrus, et ils ne te reconnaitront pas tant qu'ils ne seront pas mis à jours. Deuxièmement, ne touche surtout pas à la boite là-bas."

Je désignais un petit autel, derrière la tombe qui trônait en face de l'entrée. On pouvait y voir une petite boite de métal finement ouvragée entourée de deux bougies.

"Quoi qu'il arrive, je t'interdis d'ouvrir cette boite. Compris ?"

La jeune fille acquiesça, visiblement effrayé a l'idée me mettre en colère.

"Bien, tu peux manger, boire et te reposer autant que tu le souhaite. J'essaierai de faire au plus vite."

C'est sur ces mots que je quittais la pièce, puis la boutique pour le marché, afin d'acheter le matériel qu'exigeait un locataire supplémentaire.
Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   Mer 1 Juin - 20:43





Produit d'alambic
FEAT. Tanith Amonwiel

A l-l'entendre, l-le mage c-connaissait bien la c-changeforme q-qui a-avait p-pris la peine d-de me sauver d-de ces deux hommes qui... Qui avaient voulu m-m'enlever... C-c'était t-toujours douloureux de m-me remémorer cette scène q-qui avait c-conduit à la m-mort de c-ces deux personnes... E-et je ne savais t-toujours pas si ce fut le b-bon choix ou non... Mais je hochai l-légèrement la tête l-lorsqu'il a-attendit m-ma confirmation s-sur l-le dieu q-qui m'avait invoqué, t-tout en disant u-un seul mot, à voix basse, p-pour lui répondre.

"O-oui..."

P-puis i-il se présentait... L-le mage q-qui acceptait d-donc m-malgré tout c-ce que j-j'avais put faire, m-malgré ce que j'étais, avait d-donc plus de quatre siècles... C-c'était b-beaucoup, s-surtout v-vis à vis de mes maigres m-mois d-d'existence... Et il s'appelait donc... Tanith... M. Amonwiel... Toutefois, j-je ne c-connaissais pas l-l'existence d-d'un pays n-nommé Samal... M-mais c'était n-normal, p-puisque n-nous ne venions p-pas du même univers...

Mais surtout... i-il révela c-ce pourquoi i-il m'avait p-proposer d-de rester... J-j'étais s-surprise d-de sa réponse, n-ne sachant q-quoi dire... I-il trouvait d-du potentiel... En m-moi ? J-je n'avais p-pourtant j-jamais rien réussi... M-mais p-peut être q-que s-son expérience l-lui donnait u-une vision que j-je n'avais pas...

Enfin, il m-me prévint q-qu'il allait c-chercher c-ce qu'il fallait... M-me donnant p-plusieurs consigne... Si l-la première m-me paraissait d-de base impossible à-à cause de ma fatigue, l-la seconde m-m'intriguait plus... D-de ce que pouvait c-contenir c-cette boîte... M-mais d-devant l-l'insistance d-du vampire... J-je n'allais p-pas y toucher... Ce serait s-surement l-la pire chose à f-faire q-que de c-contrarier ce m-mage q-qui s-s'occupait de moi...

"D-d'accord !"

P-puis il quitta l-la pièce, p-pendant que je finissais r-rapidement m-mon verre, avant de s-sentir mes p-paupières lourdes, tout comme ma tête... I-il ne me fallut p-pas plus pour que je pose ma tête s-sur la table... Et q-que je trouve le sommeil... J-je n'avais b-besoin q... Q-que de c-cela...


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Produit d'Alambic   

Revenir en haut Aller en bas
Produit d'Alambic
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» LIQUIDATION DE PRODUIT VALVOLINE
» Le Fameux Glanzer
» Sikatris tranblemantè a la toujou. Se kounyea a na p wè gwosè katastrof la.
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Lavis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.