Partagez | .
Scénario - Les Tengus affamés
Invité Invité

-



MessageSujet: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 29 Mai - 17:04




Les Tengus affamés

Lieu : Tokonatsu
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016

Que vous soyez à Tokonatsu depuis longtemps ou depuis seulement quelques minutes, vous pouvez entendre une cloche d'alerte résonner. C'est la débandade autour de vous, les habitants courent en hurlant, la marée humaine vous pousse vers l'arrière de la ville pendant qu'un groupe de soldat tente tant bien que mal de se précipiter en sens inverse. Les cris que les habitants poussent s'appuient tous sur une théorie différente : pour certain c'est le retour des catastrophes naturelles, pour d'autre c'est une attaque de bandits, et pour les plus défaitistes, ce serait Zayro Jinn lui même qui viendrait détruire la ville.

Il n'y a plus aucun ordre ou cohésion autour de vous, impossible de savoir qui va où et pourquoi, si il y a seulement une cohérence dans cette fuite désespérée. Finalement, vous pouvez entendre une information plus cohérente venant d'un garde à proximité. Il semblerait qu'une horde de Tengus attaque la ville. Les habitants n'ont pour la plupart jamais croisé ces créatures, mais ont entendus bien assez de légendes à leur sujet pour avoir peur. Connaissant la rumeur qui stipule que ces créatures à plumes dévorent les bébés, les parents sont les premiers à fuir, emmenant leur marmaille avec eux.

En approchant de la zone où commencent les premières rixes, vous remarquerez très vite que les gardes sont débordés. Il n'y a pour l'instant que 5 Tengus, mais ces gardes sont restés en garnison trop longtemps et ont perdus l'habitude du combat. Pour sauver tout les habitants, mais aussi pour sauver votre peau, il va falloir les combattre, et ils sont hargneux !

------------------------------
---------------
---------

A vous de jouer ! Je vous laisse déterminer l'ordre de post vous même ! Sur tout les Tengus, trois sont de niveau 15 et deux de niveau 25. Restez réaliste et cohérent envers votre niveau, un personnage en dessous du niveau 10 ne pourra en tuer deux en un seul tour. Si vous réussissez à tous les défaire, ne vous reposez pas non plus sur vos lauriers, je vous réserve peut être des surprises. Ce rp respectera les règles d'un combat full rp, ne prenez pas d'avance sur ce que fait votre adversaire (par exemple au lieu de dire ''je le touchais dans l'occiput et entendit un craquement écoeurant'' dites plutôt ''je frappais en direction de son occiput, espérant entendre un craquement écoeurant'').

Autre précision : Dante, étant donné ton niveau et la faiblesse des Tengus présent pour toi, je préfèrerais que tu poste en dernier, afin de laisser la possibilité aux autres de faire quelque chose ! Cependant, si tu préfères poster avant, il faudra donc te retenir pour laisser de la castagne aux autres Wink ! Ne t'en fais pas, ton heure viendra !

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp (je reposterais sous ce compte à la fin de votre tour bien entendus).
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 29 Mai - 18:16







"Sur la flèche qui l'atteint, l'oiseau reconnaît ses plumes. Nous donnons bien souvent à nos ennemis le moyen de nous détruire."
- Ésope

     Lara conservait son voile sur sa chevelure depuis qu'elle avait franchit l'enceinte de Tokonatsu. Nerveuse, elle ne regardait pas les passants dans les yeux, et se faisait la plus discrète possible. Emmitouflée dans sa toge de voyageuse, elle pouvait passer pour une native ordinaire, à condition de ne pas révéler sa tenue moderne dissimulée en dessous.

     - Quelque chose vous tracasse, dame Croft? interrogea le jeune homme à ses côtés.

     - Je te l'ai dis, Nizar, répondit la brune à voix basse. Je me trouvais ici il n'y a pas si longtemps, et j'aurais préféré attendre que l'on m'oublie un peu avant de revenir...

     Nizar hocha simplement la tête. Il ne pouvait rien y faire, mais la situation restait la même: si la mauvaise personne parvenait à reconnaître l'archéologue, elle risquait d'avoir des ennuis. Malheureusement, son intervention avait été requise par son employeur pour assurer l'arrivée d'un important colis. Il s'agissait d'un énorme idole sculpté dans une pierre rougeâtre, dont les formes torturées rappelaient des flammes dansantes.

     - C'est tout de même étrange, reprit finalement l'exploratrice, souhaitant changer de sujet. Comment se fait-il que l'empire tolère un autre culte que celui de Fenghuang dans ses frontières?

     - Eh bien... commença-t-il, visiblement peu connaisseur en la matière. Je ne suis pas certain, mais il me semble qu'adorer le feu est une manière propre aux habitants de Tokonatsu de louer le Phénix. Après tout, il s'agit de son élément.

     Cela faisait sens. Le village était réputé pour son culte "ardent". Lara avait d'ailleurs été mise en garde par le seigneur Ram Fahrang, qui avant de lui confier cet emploi, lui avait expliqué que les villageois pouvaient se montrer insistants envers les étrangers qui refusaient de se soumettre à leurs traditions. Raison de plus pour faire profil bas, jugeait-elle.
     Par chance, la livraison s'était très bien déroulée, et Nizar s'était occupé de la plupart des formalités, lui évitant d'aller au contact de la population. A présent, il ne restait plus qu'à charger le paiement, et à repartir pour Chikai...

     C'est un son de cloche qui vint tirer l'anglaise de ses pensées. Surprise, cette dernière leva le nez en l'air, à la recherche de son origine. Cela ne ressemblait pas à un événement anodin.

     - L'heure de la soupe? ironisa-t-elle.

     Il ne fallu pas longtemps pour que la londonienne ne soit contrainte de ravaler son humour mal placé. En effet, à quelques maisons seulement, commençait à se mouvoir une foule de personnes, avançant de manière désordonnée. Les premiers cris retentirent, et la panique s'empara des lieux. Pétrifiés, Lara et son collègue ne purent que rester bouches-bées devant ce mouvement chaotique.

     - C'est un signal d'alerte! glapit finalement Nizar, qui s'empressa de faire le tour de la charrette pour la pousser dans le sens inverse.

     Aussitôt, Lara l'accompagna, et l'aida à ramener le chariot et sa cargaison à l'intérieur du bâtiment qu'ils venaient de quitter. Par chance, ils n'avaient pas encore attelé les bêtes de trait, qui se tenaient encore dans l'étable.

     - Qu'est-ce que c'est? Une attaque? Un incendie? demanda la brune, en continuant de pousser.

     - Je n'en ai pas la moindre idée, répondit le frisé.

     Soudain, un sifflement trancha l'air, et une épaisse lance vint se ficher en plein milieu de la charrette, comme tombée du ciel. Marquant une pause, les deux voyageurs observèrent un moment l'arme, qui vibrait encore sous le choc, avant d'échanger un regard perplexe.

     - Une attaque, conclurent-ils en cœur.

     Se hâtant de mettre la cargaison à l'abri, ils fermèrent immédiatement les battants de la porte derrière eux, laissant la carriole rouler jusqu'au fond. Si bataille il y avait, le paiement du seigneur Ram Fahrang allait au moins éviter le pillage.

     - Recouvres la marchandise de foin, ordonna la brune en se hissant sur une échelle. Je vais jeter un œil...

     Parvenant jusqu'aux étages supérieurs de l'étable, la demoiselle fit la rencontre du gérant, qui déjà s'occupait de condamner les fenêtres avec du mobilier.

     - Que se passe-t-il dehors? s'enquit l'archéologue. Des pillards?

     - Si ce n'était que ça! beugla le gros homme d'un ton catastrophé. Je viens de les voir, ce sont des Tengus! Il faut protéger les enfants!

     Levant un sourcil, l'aventurière jeta un œil derrière elle. Cachées sous une table, une mère et sa fille étaient tapies dans l'ombre, lançant des regards inquiets autour d'elles. Le père, quand à lui, poursuivait ses barrières de fortune à un rythme effréné.

     - Des Tengus...? répéta la brune, en se dirigeant vers la dernière ouverture encore dégagée. C'est curieux, je connais c-

     Au moment même de se pencher vers la fenêtre, une ombre fondit sur elle, fracassant le mur de bois et entraînant l'archéologue dans son élan. Lara put se sentir agrippée par des mains griffues, qui déchiraient sa tunique à chaque mouvement, tandis qu'un cri strident résonnait dans ses tympans.
     Lorsque la chute s'arrêta, l'anglaise se trouvait plaquée sous le poids d'une créature hideuse, qui soufflait sur elle son haleine fétide. Le visage grotesque du Tengu se crispa, et le monstre déploya ses serres démesurées, avant de les abattre cruellement dans sa direction.

     Les griffures engendrées étaient aussi douloureuses qu'imparables. Lara avait beau se protéger comme elle le pouvait, elle ne pouvait empêcher son assaillant de trancher à travers ses chairs, labourant ses bras et ses joues. Désarmée, elle ne pouvait même pas se risquer à observer les alentours, sous peine d'y perdre un œil. Il lui fallu faire un effort extraordinaire pour plier son genou, et repousser l'homme-oiseau hors de portée.
     Si tôt fait, la jeune femme se redressa, constatant qu'elle saignait abandonnement. Le maudit vieillard n'avait pas retenu ses coups, et déjà, il déployait ses ailes pour repartir à la charge.

     - Dame Croft! hurla Nizar, qui venait de grimper l'échelle à son tour.

     Tandis que le Tengu fouettait l'air de ses ailes, Lara perçu un mouvement au coin de son œil. Elle tourna la tête, et la créature profita de cet instant pour décoller ses serres du plancher et se jeter sur elle.
     Tout se déroula en un éclair. L'élue fut fauchée par l'homme-oiseau, et les deux adversaires traversèrent de nouveau le mur de bois dans l'impact, chutant hors du bâtiment.

     Un long silence s'en suivit. Nazir croisa le regard du gérant, qui, cramponné à sa famille, avait observé la scène sans pouvoir lever le petit doigt. Le frisé se précipita vers le trou béant qui ornait maintenant la façade, cherchant des yeux la Seikajin.

     - Dame Croft! hurla-t-il encore. Vous allez bien?!

     En contrebas, Lara reposait sur un tas de paille odorante, qui lui avait évité de se fracasser contre le sol. Elle peinait à se séparer du lourd cadavre qui pesait sur sa poitrine. Il s'en était fallu d'un cheveux: Nizar avait récupéré la lance fichée au milieu du chariot, et l'avait lancé juste à temps à l'anglaise. Emporté par son élan, le Tengu n'avait pu éviter de s'embrocher sur la pointe saillante.

     - Je vais bien... grinça l'aventurière, en faisant rouler la carcasse sur le côté. Mais je ne serais pas contre un coup de main...

     La brune arracha la lance rustique au corps encore chaud, puis se dégagea du tas de foin, et rampa sur la terre ferme quelques instants. La chute l'avait étourdie, et elle semblait avoir des difficultés à se relever. Elle leva la tête pour observer le village autour d'elle: des soldats dispersés maintenaient leurs armes pointées vers le ciel, tandis que des projectiles étaient lancés dans leur direction. D'autres Tengus semaient la terreur parmi la garde, et plusieurs humains blessés gisaient déjà dans la poussière.
     Aux aguets, Nizar débloqua la grande porte de l'étable, et trotta jusqu'à l'élue pour lui prêter main forte. Il l'aida à se redresser, et la guida jusqu'à un étal vide, derrière lequel ils se mirent à couvert.

     - Vous perdez du sang...! fit remarquer le garçon d'une voix concernée.

     En effet, les larges plaies qui parcouraient ses avant-bras, son buste et son visage ne cessaient de saigner. Par chance, sa toge de voyage déchiquetée pouvait être utilisée pour panser ses blessures, mais une grande quantité de sang avaient perlé sous elle durant la course, trahissant leur cachette. Lara et Nizar décidèrent néanmoins de rester à l'abri, le temps de stopper les saignements les plus importants. Avec un peu de chance, d'autres allaient venir à bout des hommes-oiseaux restant...

HRP:
 









Dernière édition par Lara Croft le Dim 29 Mai - 23:54, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 29 Mai - 19:31





Les tengus affamés
feat Lara, Erza, Dante et Adelaide

Tokonatsu était la prochaine ville que rencontra Irvine après avoir quitté Chikai. Il était loin des  frasques qui lui avait offert la capitale avec cette enquête des plus étranges en compagnie de dame Nishiie. Mais au final il pu sortir de cet endroit et continuer sa route sous les meilleures hospices possible. L'archer se demandait qu'est ce qui pouvait l'attendre sur sa route, rencontrant de plus en plus de déboires parfois même peu anodins au fil du temps et des élus qui côtoyait au point de croire que c'était eux qui amenait à ces étranges destinés. Le chasseur avait prit place dans une nouvelle caravane prête pour le prochain départ, montrant le point de destination situé sur sa carte au cocher qui lui indiqua le nom du prochain village. Tokonatsu.

Ce village était présenté comme des adorateurs du feu et du phénix selon les livres qu'avait prit le temps de lire l'apôtre. D'ailleurs le voyage allait être long et la lecture ne serait pas de trop. Feuilletant pages par pages ce nouvel ouvrage qui s'intitulait " Danse des ailes de feu " le recueil recelait de poèmes qui étaient bien entendu intéressants mais ce n'était pas encore ce que voulait lire ou connaitre le chasseur. Vint ensuite les explication sur la naissance de cette cité et de comment elle était ressorti du lot en étant protégé par l'empereur de Seika. Le village était décrit comme grand et chaleureux avec une communauté très ouverte d'esprit et aimant la religion au point de vouloir tenter de convertir les éventuels visiteurs si tenté qu'ils ne connaissaient pas l'un des trois grands Dieux de ce monde, enfin ici, Fenghuang. Irvine ne savait pas comment se passerait ce voyage ni même la traversée de cet endroit, il prévoyait de passer ensuite par la grande forêt d'émeraude dont le nom poétique et mystérieux l'attirait au moins un peu. De plus il était bien plus à l'aise dans la nature en compagnie de sa musique, quelques lignes de bons écrits et le calme qu'offrait l'ombre d'un tronc aux allures sages. Les bosses sur les chemins firent l'effet d'un retour à la réalité, gênant un peu l'archer car troublé lors de ces passades éphémères, mais c'était l'un des points néfaste de voyager dans de telles circonstances et il n'avait pas encore assez de yens pour s'offrir lui même son propre cheval. Heureusement la citée de Tokonatsu ne tarda pas à se dévoiler, cependant quelque chose clochait à l'horizon.

L'alarme de la ville sonne ? Fit le cocher étonné.

Cela signifie quelque chose d'important je présumes.

Oui mon bon monsieur, une attaque je pense, je m'arrêtes ici désolé !

Les Hommes étaient lâches et fourbes, ils ne possédaient guère l'esprit chevaleresque. Irvine descendit contre toute attente de la caravane alors que le cocher étonné s'apprêtait à faire demi-tour. Il eut beau demander à l'archer de remonter pour qu'il sauve sa vie ou par simple prudence mais rien n'y fait. Le chasseur était dans la bonne direction et il était curieux de voir ce qui se passait dans ce village. Déjà des hordes de gens et des foules paniquées se pressèrent vers la sortie en fuyant la ville, ce devait être grave, très grave, nul besoin d'être une sorte de divin pour le constater. Inutile de poser des questions à ce genre de personnes qui n'étaient désormais focalisés que sur une seule chose ; sauver à tous prix leurs vies. Ce genre de comportement lié par des événements en général aussi tragiques que dangereux, menaient à des dangers plus grands encore et les sacrifices que faisaient certains au dépend des autres. Irvine continua sa route et entra dans la ville, poussant une grande porte de bois qui avait des marques de griffures profondes. Il toucha instinctivement la profondeur des lacérations sur la matière avant de la pousser pour de bon et de visiter le début du village.
Le contraste avec Chikai était saisissant, ça n'avait rien à voir et tout semblait plus petit. Pourtant Tokonatsu n'était pas si petit mais pas si vaste non plus. Ce qui frappa ses pupilles furent les attaques des gardes tout aussi paniqués que certains paysans en visant avec des arcs ou se défendant à l'épée contre d'étranges volatiles vu d'ici. Les flammes dévoraient la pailles et les charrettes traînant dans les rues de terre. La fumée se soulevait et les corps des premières victimes tombèrent sous ses yeux. Il ne savait pas encore que des élus étaient ici et allaient luter ensembles ou bien de leurs cotés pour faire face à la menace. Le groupe de garde qui était aux abois et assiégé par un monstre aux allures de harpie, nez et griffes crochus, regards méprisant et à l'envie de sang, cela lui rappelait certains démons de son monde, certains des choisis par les Gods Hands eux même. S'en devenait presque un triste retour à son ancienne réalité, comme un mauvais rappel. Alors l'apôtre prit son arc et commença à tirer, sa première flèche avait bien atteint sa cible mais pas avec assez de puissance pour faire vaciller son adversaire. Les gardes le regardèrent étonnés et en même temps avec dans les yeux une expression de remerciement. Ce n'était pas le cas de la créature qui tourna son hideux visage vers lui dans l'intention belliqueuse de l'attaquer avec toute la fougue et la hargne dont elle disposait.

....

Le silence d'Irvine en dépit et pour qu'il ne se laisse pas décontenancer ni même déconcentré par cette situation et pour ses prochains tirs. Visant et cessant sa respiration sans la moindre expression il décocha une seconde flèche tandis que le Tengu se dirigeait à toutes ailes battantes vers lui. Habilement, la bête esquiva le projectile et lui fonça dessus toutes griffes ouvertes. Surpris par une telle vitesse et l'impact du poids, Irvine tomba à la renverse en se protégeant inconsciemment avec son arc. La chose s'accrochait et balançait ses pattes aux serfs acérés au niveau de son ventre, ses vêtements un peu déchirés laissèrent entrevoir une partie de son ventre, le prochain coup allait le toucher s'il ne faisait rien. En difficulté mais pas encore totalement démuni, l'archer trouva la force nécessaire de rouler sur le coté pour se dégager de l'emprise de son adversaire. Qu'il était coriace, pensa t'il.

Le tengu ne mit qu'une seconde à se relever avant de revenir à la charge, Irvine ayant tout juste eut le temps d'armer une troisième munition et de tirer sans trop d'élan au niveau de l’œil de ce démon volant. Ce dernier s'écroula à coté de lui tout en infligeant un coup de patte à la jambe d'Irvine le laissant ainsi verser son premier sang en Kosaten. La marque de la griffe était profonde, il s'en releva certes, mais en boitant un peu. De plus le Tengu n'était même pas achevé et il fut bientôt rejoint par quelques uns des gardes qu'il avait précédemment décidé d'aider et lui rendant ou souhaitant lui rendre la-pareille. A la bonne heure, ils n'étaient finalement pas trop de quatre hommes en plus de lui pour acculer l'immonde chose dans un coin et la planter de plusieurs  épées ou fourches trouvés sur le sol. Irvine prenant ainsi une autre flèche pour finir le travail en se mettant en joue et tirant sans une once d'émotion, pas même celle de la douleur à ce moment précis.

Cette dernière vint alors se planter en plein milieu du front du Tengu qui avait survécu à plusieurs d'entre elle jusqu'à la fin et la douleur arriva comme pour se souvenir de sa blessure précédente. Il noua alors à sa jambe un habit déchiré qu'un garde ne tarda pas à lui fournir en guise de remerciement. Il n'y avait pas d'autres mots échangés et tout allait très vite, ils étaient aussi perdu que lui au même instant et se dirigeait tant bien que mal un peu partout dans la ville, là ou on les appelais avec difficulté. Irvine commença alors à parcourir les rues dans l'espoir de trouver quelqu'un qui lui expliquerait ou qui l'aiderait, tout en laissant derrière lui une traînée de sang à peine masquée par le bandage de fortune qu'il s'était fait.




hrp : Irvine tue un Tengu lvl 15


Dernière édition par Irvine le Mar 31 Mai - 19:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 29 Mai - 19:34



feat.Lara, Irvine, Adelaïde, Dante
Tengus Affamés !
C'était à Tokonatsu qu'Erza avait retrouvé son ami, le chasseur de dragons de feu. Elle avait réussi à trouver un endroit où loger et les gens qu'elle rencontrait se montraient forts sympathiques avec elle. Grâce à Natsu, la chevalière avait comprit le fonctionnement de ce monde et pour elle, leur but était simple : retrouver leur force d'antan. Elle était toujours en quête d'une quelconque bestiole à éliminer afin de tester ses compétences magiques, mais c'était en vain. Depuis son arrivée ici, elle n'avait croisé aucun ennemi.

Dans sa chambre d'hôtel, Erza put admirer le soleil de l'aube qui projetait ses magnifiques rayons orangés sur la ville. Les enfants couraient et sautillaient joyeusement tandis que les marchands commençaient à ouvrir leurs magasins. Cette ambiance lui rappela étrangement Magnolia, un sentiment de nostalgie la submergea soudainement. Que faisaient ses amis, Lucy, Gray, Wendy, Happy ? S'inquiétaient-ils de leur absence ? Étaient-ils en sécurité ? Certains étaient-ils ici ? C'était trop de questions qui se bousculaient dans l'esprit de la mage aux cheveux écarlates. Se secouant vivement la tête pour se remettre les idées en place, elle se détourna de ce paysage pour sortir.
C'est alors que des cris se firent entendre, brisant le silence apaisant.

« Qu'est-ce que...? »

Jetant un vif regard vers la fenêtre, Erza l'ouvrit et les hurlements vinrent lui perçer les tympans. Les gens couraient à vive allure dans la direction opposée à l'entrée de la ville. Des enfants tombaient, certains même se faisaient marcher dessus. Les marchands refermaient leur magasin, s'enfermant alors à l'intérieur de leur boutique. Penchant un peu plus la tête par la fenêtre, Erza vit alors le motif de cette débandade : des monstres qui ressemblaient à des oiseaux géants poursuivaient les habitants.

En voyant cette scène, la mage ne prit pas la peine de réfléchir une seconde de plus. Habillée de sa principale armure nommée Heart Kreuz, elle dévala les escaliers à une vitesse fulgurante pour se confronter à ces monstres qui faisaient fuir tous les citoyens. C'était une chance en or qu'elle avait ici, elle ne pouvait se permettre de la laisser s'envoler juste sous son nez.

À la réception, les clients étaient apeurés par la situation. Ils tentaient de trouver un endroit où se cacher tandis que les quelques enfants présents pleuraient. La voix forte d'Erza se fit entendre dans toute la salle :

« Éloignez-vous le plus possible des portes et des murs ! Allez dans le fond, vous serez plus en sécurité ! »

Tous obéïrent. Cette vision bouleversa la jeune femme. Elle ne laissera pas ces bêtes leur faire du mal, elle devait les protéger. Peut importait si elle ne se trouvait pas chez elle, à Fairy Tail. Dans n'importe quel endroit, Erza Scarlett demeurait Erza Scarlett. Celle qui se battait pour protéger les personnes qui souffraient.

Alors qu'elle s'apprêtait à ouvrir la porte, sa main posée sur la poignée, la douce voix de la femme âgée qui gérait l'hôtel de ville la stoppa :

« Mademoiselle Scarlett ! C'est très dangereux, je vous demande de rester prudente, je vous en prie ! »

Un léger sourire vint se dessiner sur son visage tandis qu'une main se posa sur le manche de son épée.

« Ne vous inquiétez pas, tout se passera bien. » assura-t-elle.

Sur ces derniers mots, elle ouvrit la porte.

***

Marcher à travers cette foule de gens n'était pas une tâche aisée. Erza avançait dans le sens contraire et se retrouvait bousculée par tous les habitants qui fuyaient l'entrée de la ville. Si elle devait se battre dans ces conditions, elle blesserait certainement des civils. Il fallait qu'elle trouve un moyen pour attirer la bête autre part.

« Je ne vais pas y arriver comme ç-.. »

Son regard se leva instantanément vers le ciel.
Évidemment. Il fallait qu'elle soit en hauteur. Si elle réussissait à avoir une vue sur toute la ville, elle pourrait certainement attraper au moins un de ces Tengus.
Elle grimpa alors avec une facilité déconcertante sur le bâtiment qu'elle jugeait être assez haut. Elle n'avait pas vraiment de mal, elle n'avait qu'à poser ses pieds sur les rebords des fenêtes. Vue la situation actuelle, son escalade passait inaperçue.

Une fois tout en haut du bâtiment, la jeune femme remarqua à quel point le vent soufflait fort. Cette fois-ci, elle pouvait voir la rue juste en dessous d'elle, celle où elle essayait de marcher quelques minutes auparavant. Un des Tengus s'y trouvait.
Elle fit apparaître une épée dans sa main droite pour la lancer en direction de la bête, pas dans le but de la blesser mais surtout pour attirer son attention. Et ça avait marché. Le Tengu posa son regard effrayant sur la jeune femme au dessus de lui et émit un hurlement à rendre sourd. Sa seule cible désormais était Erza Scarlett.
À l'aide de ses griffes bien aiguisées, il parvint à s'accrocher aux murs du bâtiment en cassant plusieurs fenêtres au passage pour rejoindre la mage sur le toit.
La respiration du Tengu était saccadée, il pouvait lui sauter dessus à tout moment pour la déchiqueter. Il s'agissait sûrement d'un animal en quête de chair humaine.
Un second cri aiguë s'échappa de son énorme gueule, et malgré la distance qui les séparait, Erza put sentir son haleine fétide et puante.
La bête se lança en première, s'apprêtant à charger la mage de toutes ses forces. Une seconde épée apparut alors dans sa main, prête à en découdre. Elle allait enfin pouvoir s'améliorer.
L'oiseau leva ses griffes en direction de la chevalière qui leva son épée pour contrer l'attaque. Cependant, la bête avait une force incroyable, et malgré ses résistances, Erza se fit finalement propulser violemment contre un mur, à l'autre bout du toit. Elle sentit un liquide dégouliner le long de son visage, puis un goût amer lui vint dans la bouche. Elle remarqua alors que le sang venait de sa tête.
Laissant pousser un gémissement, elle grogna :

« Tsss. Sans ma force physique, ça va être difficile de l'éliminer. »

Il fallait qu'elle trouve un moyen pour l'atteindre sans qu'il ne la touche. Cela s'avèrerait compliqué si elle se faisait jeter du haut du toit.

Titania avait à peine eu le temps de se relever que le Tengu s'était déjà remit à courir vers elle. Elle roula sur le côté mais une de ses mains griffues vint la plaquer fermement contre le sol, l'empêchant littéralement de bouger. Il hurla une fois de plus, lui crachant son haleine en plein visage et laissant voir la totalité de ses dents acérées. Elle se sentait éraflée de toutes parts, les quatres pattes de l'animal étaient agrippés à son corps et la griffaient de partout.
Au prix d'un grand effort, Erza parvint à attraper son épée à quelques mètres d'elle, qu'elle avait faite tomber après s'être cognée contre le mur. Elle ne perdit pas une seconde et la planta en plein dans la patte de l'homme-oiseau qui poussa un énième cri, mais cette fois, c'était un cri de douleur.
Après s'être dégagée, elle se releva bien rapidement, son arme de nouveau en main. Elle avait prit de la distance entre elle et l'animal qui semblait encore plus enragé qu'au départ. Mais elle n'était guère impressionnée, elle avait eu affaire à des monstres bien plus puissants à Magnolia. Ici, sa force était diminuée, mais elle savait ce dont elle était capable.
Elle se mit alors à courir à toute vitesse vers le Tengu qui faisait de même vers elle. Alors qu'il s'apprêtait à lui asséner un nouveau coup à l'aide de ses griffes, Erza enfonça son épée dans le sol à la dernière seconde pour prendre appui sur celle-ci et sauter par-dessus la bête. Durant son vol, elle en fit rapidement apparaître une troisième et, une fois proche de lui, la planta de toutes ses forces dans le dos du Tengu qui poussa un hurlement des plus abominable. Profitant de cette ouverture, elle sortit son épée du corps de l'animal pour la planter cette fois-ci sur la haut de son crâne, espérant le voir s'écrouler au sol, mort.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Ven 3 Juin - 23:41

Apparence d’Adelaïde:
 
 
 
Tokonatsu était un lieu singulier.  Non pas que ce genre de détail avait de l’importance dans ma Mission, mais il était intéressant de noter le comportement particulier des habitants de cet endroit : A peine étais-je rentrée que les couleurs jaunes et oranges, flamboyantes, m’avaient sauté aux yeux. Sur les bâtiments, sur les vêtements, rien n’était épargné pour donner à cette ville cette ambiance de chaleur estivale, comme si le froid n’existait pas ici, véritable sanctuaire en l’hommage de l’essence des salamandres et phénix.
Et si ce n’était que d’apparence. Le comportement des humains locaux semblait être assorti à la décoration, tant ils se montraient énergiques et amicaux, plein de vie. Du moins entre eux. Loin d’être experte en psychologie, ce n’était cependant pas nécessaire pour comprendre via leurs regards que quelque chose les dérangeait en ma présence.
 
« ‘Faut les comprendre, les gens d’ici adorent le feu et tout ce qui tourne autour, alors quand ils voient quelqu’un d’un peu…pas très… ‘fin vous voyez s’que je veux dire quoi. » M’expliqua le conducteur de la charrette m’ayant amenée. Mon apparence et mon expression étaient donc un peu trop glaciales à leur goût. Suivre les traditions locales ne faisait pas partie de ma fonction cependant, ainsi je n’allais pas changer ma tenue vestimentaire à moins de recevoir un ordre explicite.
 
« Enfin, on repart quand ? »
« Dix minutes. Je n’ai qu’un colis à déposer. »
« M’okay. » répondit le cochet, un peu déçu. Probablement s’était-il attendu à rester une nuit, ou au moins le temps d’un repas afin de se reposer du voyage, mais je ne pouvais m’autoriser ce genre de relâchement. Ou plus précisément, je n’en éprouvais pas le besoin.
 
Descendant du véhicule, je commençais à me diriger dans la rue principale, à la recherche de mon objectif, portant dans un sac de toile un petit coffret en bois. Celui-ci était la raison de ma présence en ces lieux. Un marchand à Chikai avait demandé l’aide d’un mercenaire ou de toute personne désirant du travail afin de livrer ce « colis très spécial » à un associé travaillant dans cette ville. Le commerçant n’avait pas voulu faire confiance aux convois marchands qui circulaient de cité en cité, de peur que des brigands ne mettent la main dessus, et avait donc demandé de l’aide, contre rémunération. Bien que pour ce dernier détail, il avait affiché un rictus surpris quand je lui avais sommé de garder son argent.
 
Je n’avais que faire de la richesse, n’ayant pas nécessité d’un toit pour dormir ou de nourriture pour m’alimenter. Bien que le sceau ait réactualisé ce genre de besoins, je pouvais les retenir pendant plusieurs jours sans difficulté… et uniquement quand ils devenaient nocifs envers mes aptitudes, je sortais pour chasser et me reposer sous les étoiles. Arme ou pas, je restais une création de Gaïa après tout, la Nature était mon élément, et en quelque sorte ma mère.
 
Sans prendre le temps de visiter les environs, j’arrivais deux minutes plus tard devant une boutique d’antiquités, dont l’enseigne,  « Les Cendres du Passé », était écrite en runes flamboyantes, donnant l’illusion que les lettres étaient tracées en utilisant du feu comme encre. A moins qu’un effet magique soit en jeu afin de permettre véritablement ce phénomène.
Entrant sans frapper, je fis face à un homme âgé de la cinquantaine derrière un comptoir parsemé d’objets et artefacts divers et variés, en train de discuter avec une femme un peu plus jeune que lui et un autre homme, tous deux côté clientèle. Le vendeur fût visiblement étonné de me voir entrer dans sa boutique :
 

« Je sais pas si tu vas trouver ton bonheur ici petite, mais… bienvenue quand même aux Cendres du Passé ! » annonça-t-il gaiement malgré tout.
 
Je répondis après un hochement de tête : « Mon nom est Adelaïde. Je ne viens pas ici pour acheter mais pour livrer quelque chose. » M’approchant de la table, les deux autres personnes s’écartèrent. Visiblement il ne s’agissait pas de clients, mais probablement de connaissance du vendeur.
 
Déposant le sac sur la table, je fis sortir le coffre en bois tout ce qu’il y a de plus simple, bien que les jointures soient dorées, leur éclat faible prouvait que le temps avait fait son œuvre.
 
« Ceci provient d’un marchand du nom de Jarno, travaillant à Chikai. Il m’a dit que vous comprendriez. »
 
Le commerçant plissa les yeux et pris délicatement le conteneur de ses doigts d’expert, l’observant comme pour tenter de se souvenir de quel accord il avait bien pu faire pour se retrouver à posséder un tel objet.
 
Néanmoins, il n’eût pas le temps d’y songer éternellement, puisqu’une puissante cloche retentit alors. L’époque avait beau être très différente de ce que j’avais connu, mon expérience et le visage inquiet des trois humains étaient des éléments suffisants pour comprendre qu’il devait s’agir de l’équivalent d’une alarme. M’adressant aux trois personnes, je pris les devants.
 
 
« Restez cachés. Si vous avez une cave, une arrière-boutique, ou une quelconque pièce pouvant être verrouillée de l’intérieur courrez vous y réfugier.»
 
La femme protesta : « Et toi ? On va quand même pas laisser une enfant-», commença-t-elle à dire avant que la porte d’entrée ne se brise en deux, par un cadavre de garde venant de passer au travers. Mon interlocutrice tenta alors d’attraper mon bras pour me tirer en arrière mais je déviais sèchement son geste :
 
« Je remplis ma fonction. Ne vous souciez pas de moi. »
 
Un croassement inhumain se fit entendre devant le bâtiment, ce qui termina de la convaincre. Les trois personnes disparurent en quelques secondes à l’arrière de la pièce. Les civils sécurisés, je pouvais accorder toute mon attention sur la menace…  Qui prit la forme d’un être mi-humanoïde mi-oiseau, dont le sang s’écoulait des lèvres affichant un sourire malsain. Sa précédente victime, à mes pieds, avait le visage et la gorge partiellement arrachés. Un peuple mangeur d’hommes, donc.
 
Mes appendices dorsaux s’agitaient, tapant régulièrement sur le sol comme la queue d’un félin contrarié, tandis que je fixais froidement la créature, qui ne tarda pas à se jeter sauvagement sur moi. Plus vive que je ne l’avais anticipé, elle me plaqua au sol et tenta de percer mon crâne avec ses griffes, attaque que je pus éviter en décalant ma tête. Enchaînant sans attendre, son prochain assaut fût à coup de dents… mais celles-ci ne trouvèrent qu’une brume bleuâtre de mana, alors que je venais de changer de forme, abandonnant l’apparence humaine pour prendre celle d’un chat bien plus agile et rapide. Libre de son emprise, je me faufilais avec vivacité entre ses pattes afin de me retrouver dans son dos, puis repris à nouveau mon corps humanoïde, cette-fois pour contre-attaquer.
 
Du félin j’avais néanmoins conservé les griffes, et me servis de celles-ci en sautant sur le dos de la créature qui s’agita de rage. Mes trois appendices dorsaux s’entendirent et s’équipèrent d’aiguisées pointes à leurs extrémités,  et j’employais en un instant toute la force de frappe à ma disposition : Dix griffes et trois queues-lances, visant comme je le pouvais les points vitaux théoriques de la créature, de dos. Utilisant mes jambes pour sauter du monstre afin de me désengager, celui-ci attrapa l’un de mes membres arrière en vol, que je parvins  à détacher d’urgence, celui-ci ne tardant pas à commencer à se dissiper en légère fumée bleuâtre.
 
Profitant du court instant de désorientation que ce phénomène provoquait, je décidais, comme il m’arrive souvent, de tenter le tout pour le tout afin de porter un coup potentiellement létal : Me coller subitement à lui, et rassembler tout mon pouvoir afin de déployer des piques sur l’intégrité de mon corps, dans l’objectif évident de l’empaler de part en part.
 
 
[HRP] o.o :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 5 Juin - 15:09

Journée mouvementé



C'était lors d'une journée ensoleillé, que le fils de Sparda et son compagnon Chacha, arrivèrent à Tokonatsu. Les deux énergumènes qui revenaient de la forêt tropical, voulaient se dirigé vers un quelconque endroit : du moment que Dante partait de Seika sans encombres.
Il ne se souvenait plus de la date où avait eu lieu son entrevue avec Karui, mais une chose était sur pour lui : il était maintenant fiché dans les petits dossiers de l'empereur Hanja... Chose qu'il s'y attendait, bien entendu, mais être surement traqué, pour avoir essayé de dégoté une discussion avec le lèche-botte de Fenghuang, et tenté de glané de précieuses informations sur Kosaten et les anciens élus... Fallait avoué que pour le coup, c'était une situation quelque peu enflammée.

Au final, se doutant un minimum d'être dans la panade, le demi-démon avait choisie de se recouvrir intégralement le corps : grâce à une  cape aux allures sobres, ne laissant que le visage et une épée à la taille gargantuesque, êtres visibles. Car les habits actuels du devil hunter, sortaient quand même de l'ordinaire... ce qui ne jouait pas en sa faveur.

Marchant depuis tôt le matin, le chasseur de démons et son compagnon de voyage, décidèrent de faire une halte pour le ravitaillement de provision, tout voulant se détendre un peu autour d'une chope d'alcool bien remplie. D'ailleurs, cela lui rappela la dernière fois que lui et le glandu, s'étaient rendu dans une taverne pour se restauré un peu... une journée mémorable.... Entre le pelotage de derrière du Chacha et d'un petit entraînement avec deux gamines portant un uniforme scolaire japonais, c'était l'une des seules fois où le fils de Sparda avait profité d'un toit pour manger.

Buvant tranquillement leurs boissons respectives, de la bière pour l'un et de l'eau pour l'autre, ils restèrent tout deux silencieux, aussi calme que l'eau d'un lac, tandis que les autres clients généraient une cacophonie permanente dans l'établissement. Se rappelant encore sa troisième rencontre avec la femme sectaire, il se souvenait de leurs discussions et de leurs intentions. Allait-elle bien ? S'en sortait-elle dans ses objectifs ? Surement, elle n'était pas une ex-chef d'une petite troupe de soldats d'Aeternam pour rien après tout.

Ruminant encore dans ses pensées, ce fut l'agitation des hommes et des femmes qui le tiraient de sa réflexion.

Plus de musique ~

C'est en entendant au loin le son d'une cloche, que les clients laissèrent en plan l'aubergiste et ses serveuses. Se doutant qu'un événement non charmant venait d'arrivé, Dante et son compagnon décidèrent de sortir pour voir ce qui se passait. Bien entendu, personne l'en empêcha d'ailleurs, vu que les employés s'étaient réfugier dans des pièces adjacente, ne laissant que le patron, recroquevillé sous la table du bar.
Marchant lourdement, le demi-démon était armé non de son épée, mais d'une chope de bière en bois, étant donné qu'il n'avait pas envie de dégainé.

Cherchant du regard le ou les intrus, le devil hunter marcha tranquillement dans la rue, attendant patiemment que l'ennemi vienne le quérir. La rue était vide, pas une seule âme qui vive. La seule chose qui prouvait encore qu'il y avait de la vie, est le nombre d'étables encore ouverte, laissant des fruits ou des légumes au soleil, alors que les gérants avaient fui pour sauvé leurs peaux.
Ne se gênant point, le chasseur de démon prit deux belles pommes bien rondes de couleur rouge. Lançant la première à Chacha, il prit la seconde pour la dévoré doucement, savourant le goût sucré et le croquant de ce merveilleux fruit gratuit.

- Hey ! Chasseur pas droit volé !

- Ce n'est qu'un emprunt à duré... indéterminé, pas du vol.

Soudain, un être à l'apparence d'un volatile de taille humanoïde, sorti d'un coin de rue de la ville et se rua vers le fils de Sparda. Montrant ses griffes aiguisés, il sauta vers Dante, afin de le faire tombé et de le lacéré rapidement.
Soupirant légèrement, le demi-démon préféra en finir rapidement, et attendit la dernière seconde pour donner un violant coup sur le petit monstre, le faisant tombé non sur lui, mais au sol.
Lâchant la choppe, il sortit Ivory de son étui, et pressa la détente en visant la tête.

- Bon, un de moins...

Puis il prit de nouveau la route, cherchant à savoir si oui ou non, il y avait encore à faire.

HRP:
 


©️Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 5 Juin - 15:35




Les Tengus affamés

Lieu : Tokonatsu
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016

Alors que la première vague de Tengu se calme enfin, on peut enfin constater le désastre dans les rues. Des hommes et des femmes sont étendus à terre, blessé. La majorité n'ont même pas été touchés par les Tengus mais bousculés, mis à terre et écrasés par les passants affolés. Quelques gardes ont également été tués, et beaucoup de blessés graves sont retrouvés dans leur rang. Les gens qui étaient auprès de vous lors de l'attaque des Tengu vous collent, convaincus que vous pouvez les protéger et les sauver. Un grand nombre de maisons ont été détruites, les occupants sont paniqués, surtout si ils ont des enfants, et cherchent à les protéger.

Vous entendez que les éclaireurs sont enfin revenus, ils ont des informations et demandent à toutes les personnes en état de se battre de les rejoindre à l'entrée de la ville. Une fois là bas, ils vous informent que les Tengus qui vous ont attaqués n'étaient qu'une mission de reconnaissance, de nombreux Tengus approchent, et certains ont l'air bien plus dangereux que les Tengus habituels. Il va falloir être prudent et s'organiser !



--------------------------------------------
------------------------------
------------------------




Ordre de post :
Lara Croft - Irvine - Erza Scarlett - Adelaïde - Dante

Adelaïde : Tu es toujours au prise avec le Tengu, tu ne peux le vaincre seule.

Les Autres : Il n'y as plus de Tengus dans les parages, les citoyens qui vous ont vus vous battre se collent à vous et vous demandent de les protéger.

-> Ce tour est présent pour que vous puissiez aider les blessés, secourir les habitants, prendre connaissance de la suite des évènements et vous rencontrer, si nécessaire, il pourra y avoir un deuxième tour d'organisation avant l'attaque mais pas plus !

-> Nombre de gardes en fonction restants dans la ville : 104

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Lun 6 Juin - 13:55




     Les derniers étranglements de douleur s'élevèrent dans les rues, avant qu'un silence relatif ne se réinstalle. Lara, la main pressée contre l'un de ses bandages de fortune, leva légèrement la tête, interrogeant son compagnon du regard. Le jeune homme, comprenant son intention, se redressa pour épier les environs de leur cachette.

     - Je n'en vois plus, dame Croft, rapporta Nizar en balayant la place de ses yeux.

     De bonne volonté, le garçon tendit sa main à l'archéologue, et l'aida à se redresser. Le Tengu l'avait salement amochée, et maintenant que l'adrénaline avait chuté, elle pouvait sentir la brûlure de chacune de ses plaies. Par chance, la bête n'avait atteint aucune artère, mais le saignement ne s'était pas encore arrêté.
     Sortant de leur abri de fortune, les deux voyageurs furent étonnés des regards que l'on portait sur eux. Les villageois, de même que les gardes, dévisageaient l'anglaise de manière insistante. Puis, sans rien dire, certains se mirent à s'approcher, parfois jusqu'à une distance plus qu'inconfortable. Levant un bras devant elle, Lara fit de son mieux pour éviter d'être touchée.

     - Eh...! Eh! s'agita Nizar, en tentant d'écarter la petite foule. Laissez-la respirer, rentrez chez vous!

     - L'être élu...! murmurait les villageois, partagés entre crainte et piété. Elle nous protégera du mal!

     - Impossible, les élus ne saignent pas...!

     - S'il vous plait, faîtes revenir mon fils...!

     Effrayée par cette soudaine vague d'attention, la porteuse du sceau recula d'un pas. Les citadins, pris de désespoir, ne cessaient d'affluer, l'acculant vers un recoin.

     - Allez-vous en! fit la brune, jetant des regards alarmés autour d'elle. Je ne peux rien pour vous!

     Malheureusement pour elle, les villageois ne comptaient pas en rester là. Se pressant toujours plus contre son corps meurtri, l'élue du Phénix sentit se poser sur elle de multiples mains, certaines allant jusqu'à la griffer. Ses protestations devinrent inaudibles, noyées sous le brouhaha de la foule terrifiée. Peu à peu, Lara se retrouva au sol, se débattant comme elle le pouvait pour ne pas finir piétinée.
     C'est un grand cri qui vint perturber ce lynchage d'adoration. Un nouveau mouvement de panique s'empara des villageois, tandis que le tambourinement de multiple sabots fit vibrer le sol. Incapable de voir ce qui venait à elle, la blessée se roula en boule dans la poussière, s'attendant à un choc fatal.

     Quelle ne fut pas sa surprise d'entendre de nouveau la voix de Nizar, et le renâclement des bovins.

     - Montez, dame Croft! s'enquit le garçon, qui avait eu la présence d'esprit de récupérer la charrette au moment même où la situation devenait hors de contrôle. Avant qu'ils ne reviennent!

     - Nizar! se réjouit Lara en se redressant avec difficulté.

     La brune grimpa maladroitement dans le chariot, se laissant tomber dans le chargement. Cette mésaventure allait certainement laisser quelques cicatrices...

     - Où allons-nous? demanda le frisé en agitant les rennes.

     - N'importe où sauf ici, souffla l'exploratrice. Rentrons à Chikai avant que ça ne dégénère...

     Si tôt dit, les bovins se mirent à tirer, et la charrette prit le chemin de la grande porte. Sans oser regarder au dehors, Lara put tout de même entendre les lamentations des blessés qui jonchaient les rues. Le pilote fut forcé à plusieurs reprises de prendre des détours, afin de contourner les corps et les gravats. Cependant, le pire restait à venir... L'anglaise, qui avait décidé de s’asseoir dans le fond, perdit l'équilibre lors d'un brusque ralentissement.

     - Que se passe-t-il? demanda-t-elle au frisé avec un air d'incompréhension. Pourquoi est-ce qu'on s'arrête?

     - Les portes sont fermées, dame Croft...! répliqua-t-il. Les gardes sont partout!

     Cherchant à voir par elle-même, la londonienne se laissa glisser hors du chariot. Les deux collègues se firent aussitôt accueillir par un couple de soldats.

     - Personne ne sort! firent-ils. Tout adulte en état de se battre doit prendre les armes, les Tengus pourraient revenir!

     - Laissez-nous passer, cette femme est blessée...! quémanda Nizar d'un ton suppliant.

     - Hors de question, répondirent les gardes fermement. A présent, descendez de cette charrette, elle servira au transport des blessés. Vous en récupérerez le contenu lorsque les choses seront revenues dans l'ordre!

     - Mais...!

     - Exécution, citoyens! aboya l'un d'entre eux en martelant le sol de sa lance.

     Alors que Lara et son compagnon échangèrent un regard d'inquiétude, l'un des battants de la porte fut ouvert, laissant entrer deux cavaliers légers. Ces derniers crièrent en cœur, galopant dans les rues sans même prendre le temps de s'arrêter à l'écurie. Leur propos était clair: une deuxième vague, bien plus colossale, était en approche. Les premiers hommes-oiseaux avaient simplement été envoyés en reconnaissance, et leur menace était ridicule en comparaison avec ce qui arrivait.

     - ... Fallait-il forcément que nous arrivions à ce moment précis? geignit la brune en regardant s'éloigner les éclaireurs.

     - Qu'allons-nous faire, à présent? interrogea le jeune homme, qui descendit du chariot d'une mine abattue.

     - Nous n'avons pas vraiment le choix, soupira l'élue en grimaçant. Je ne tiens pas vraiment à risquer ma vie pour ce village, mais s'il part en fumée, nous brûlons avec. Défendons-le comme nous le pouvons, et sortons d'ici dès que l'assaut se termine...

     S'appuyant sur la lance qu'elle avait récupéré plus tôt, Lara prit le chemin des remparts. Certes, les hauteurs des murs allaient être en première ligne, mais ils possédaient la meilleure vue sur l'extérieur. L'anglaise grimpa le long des escaliers, se faisant une place parmi les gardes et les miliciens. De son côté, Nizar céda la charrette aux soldats, et en déchargea le contenu à l'abri de la caserne.
     Lorsque le garçon réapparu aux côtés de la brune, il portait avec lui deux arcs longs, ainsi qu'un lourd carquois pour plusieurs personnes. Les armes commençaient à être distribuées aux civils volontaires, créant des bataillons de combattants disparates. La défense était encore mal organisée, car la ville n'avait pas eu à lutter contre la moindre menace aérienne. Si les Tengus devaient arriver dans l'instant, il était évident que de nombreux morts seraient à déplorer.

     - Il y a quelque chose que nous pourrions faire, déclara la Croft en passant l'arc sur son épaule. Tokonatsu est réputée comme étant la cité sacrée du Feu. C'est peut-être l'occasion de le prouver...

     - Qu'entendez-vous par là? s'enquit Nizar en répartissant les flèches.

     - Vas prévenir les capitaines de la garde, commanda-t-elle. Nous serons plus efficaces avec des projectiles enflammés. Que les soldats trempent leurs flèches dans l'huile ou la poix, qu'ils aillent en chercher jusque dans les temples s'il le faut.

     Le frisé ne fit ni une ni deux, et s'élança à la recherche de l'un des responsables des remparts. Enflammer les armes de civils et de miliciens inexpérimentés n'était peut-être pas la chose la plus sécuritaire qu'il fut, mais il allait falloir s'en contenter. Les accidents allaient arriver, mais les Tengus allaient certainement le sentir passer.

     - Ca va être une sale journée... souffla la brune en observant l'horizon.







Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Lun 6 Juin - 16:24





Les tengus affamés
feat Lara, Erza, Dante et Adelaide

Irvine était blessé mais pas autant que pouvait l'être certaines personnes qu'il croisa dans les rues. En continuant sa marche dans la panique générale, il pu entendre distinctement une détonation inconnu à l'autre bout de la ville, ce n'était pas un orage mais c'était similaire à une arme à poudre en un peu plus puissant. Cependant ici, il était loin d'aller deviner qu'il s'agissait du canon dont l'individu nommé Dante et qu'il n'avait pas encore rencontré, s'était servit pour terrassé un Tengu redoutable. Posé sur un ballot de paille, l'archer compta ses flèches et resserra son bandage, la marque n'allait pas disparaitre mais il ne saignait pas en abondance, c'était plutôt une bonne nouvelle, car son adversaire aurait pu faire tourner le combat bien autrement. Alors qu'il comptait encore ses munitions dans l'optique de ne plus s'en servir pour aujourd'hui, une petite tripotée de gens s'amenèrent vers lui, certains l'ayant pointé du doigt, il se demanda bien pourquoi et releva doucement la tête, ses yeux encore légèrement masqué par la pointe de son couvre-chef. Que voulaient-t'ils donc de lui ? Oh il ne tarda pas à le comprendre, l'entourage indiquant qu'il s'agissait du tireur qui avait aidé quelques gardes pour venir à bout de l'une de ces mochetés volantes. Un solide gaillard l'approcha, un garde un peu plus costaud en verité. Ceux qui l'accompagnaient étaient pour la plupart juste des civils et des paysans qui demeuraient dans la peur constante. Finalement l'individu casqué prit la parole ;

Garde : Mon gars, il nous faut des archers et des hommes immédiatement pour nous aider dans la ville, viens avec nous..

Bien.

Peu dérangé et peu dérangeant dans ses propos, l'archer se leva pour suivre la petite troupe commandée par cet homme à l'allure costaude. Quoiqu'il en soit le début des problèmes allaient arriver, Irvine vit une charrette foncer à toute vitesse en direction de l'entrée du village, feignant de déraper pour arriver face à une porte solidement bloqué et un bon nombre d'individus attroupée. D'ici il n'entendit pas ce qu'il se disait mais son groupe se rapprocha de l'endroit justement et l'archer pu ensuite entendre qu'une femme blessé voulait sortir du village, mais les gardes ne l'entendaient pas de cette oreille, ils souhaitaient que toutes personnes en état de se battre prenne les armes et se préparent. Les Tengus qui avaient attaqués n'étaient qu'un amuse-gueule, une vague de reconnaissance pour une invasion plus massive qui avait été repéré à quelques milles de là par des éclaireurs. Le village de Tokonatsu était entrain de se transformer en véritable forteresse, l'homme costaud resta là, les mains sur les hanches, sa grosse moustache et ses joues joufflues derrière son casque à peine à sa taille pouvait lui donner un air comique, mais son air grave et inquiété montrait bien que la situation ne se prêtait pas à rire. Le chariot de cette femme étrange aux allures peu commune et qui fit tilter l'archer, était réquisitionné pour évacuer le plus de blessés possibles, personnes âgés et enfants surtout, afin de les mettre à l’abri le plus rapidement possible.

Garde : Mon gars, fit le garde en se retournant vers Irvine,  je vais mettre ces personnes à l’abri, prends ces armes et protège les remparts tu veux ?

Le première ligne hein.

Garde : Des témoins m'ont dit que tu avais du talent à l'arc, ce village compte pour moi, ces gens comptent pour moi, j'ai grandi ici, je ne veux pas voir cet héritage détruit par ces choses.

Irvine prit son arc dans sa main, le grand homme lui confia plusieurs carquois dans lequel il pouvait se servir des flèches restantes, alors il n'hésite pas à se servir, mais les choses s'organisaient aussi à coté petit à petit, puisque vers l'entrée et les grands remparts du village quelques hommes et archer se mettaient aussi en place prêt à accueillir la vague, des cavaliers étaient aussi entrés en ville sans doute en renfort. Le grand homme quand à lui, s'en alla en confiant ses espoirs en l'élu de Minshu et mettant à l’abri les quelques personnes qu'il escortait, il n'y avait bien là que des femmes et de nouveaux orphelins, pas aptes à se battre ou blessés pour certains et certaines. Irvine détourna le regard en se focalisant sur l'endroit le plus haut ou il pourrait se poster. Les murs étaient peut-être la première ligne mais ce n'était pas forcément le meilleur endroit pour voir ce qui allait arriver en premier et toucher les cibles le plus rapidement possible, lorsque la confusion de l'attaque arriverait et que la première ligne serait submergée, sans aucun soutien ou appuis défensif arrière, ils devraient couvrir les deux cotés et cela deviendrait vite un calvaire et négligence. Il observa une dernière fois cette femme brune qui avait une ressource aussi illimité que son caractère. Soufflant une idée à l'un de ses compagnon, le chasseur attendait de voir ce que ce serait avec une certaine curiosité.

En attendant, il monta à une échelle, puis grimpa sur les rebords d'un toit en cherchant à aller de monticules en monticules pour aller sur le plus haut bâtiment auquel il pouvait avoir accès d'ici, plusieurs carquois en main et flèches à ne plus savoir quoi en faire, il finit par se poster au sommet d'un clocher, sans doute celui ayant servit à sonner l'alarme. La sculpture de flamme indiquait même qu'il s'agissait d'un bâtiment religieux en accord avec les principes de la nation du Phénix.
A cette hauteur il avait un meilleur aperçu de ce qui arrivait, il pouvait également couvrir les autres et mieux calculer la vitesse du vent, la luminosité du soleil commençant à redescendre il devait être aux alentours de 14 heures, il se mit donc opposé aux rayons de sorte à ce que l'aveuglante lumière le couvre lorsqu'il ferait ses premiers tir. En tournant sur lui même pour observer comment s'organisait le reste de la ville, il vit à quelques quartier de là devant un bâtiment, un combat qui avait lieu, une femme et un Tengu de la première vague encore en vie, les gardes étaient trop loin, l'assaut pourrait faire une victime de plus s'il n'agissait pas dés maintenant. Il prépara plusieurs flèches dans ses mains, puis en plaça environs trois sur la corde bien serré entre ses doigts, avant de bander ce dernier, tendu jusqu'à ce que son coude n'atteigne la hauteur de son épaule et visant dans les proportions le Tengu attaquant Adelaide, encore une élue qu'il n'avait pas rencontré et ne connaissait pas. Pour lui d'ici, il ne s'agissait que d'une énième villageoise malgré son look improbable. Les maisons cachait une bonne partie de ce qui se passait, mais il tira dans un souffle relâché avec calme.

Les projectiles tirés partant alors droit sur la créature, en espérant que ça puisse aider la jeune femme et achever son ennemi. Si elle avait vu le tir et s'il avait réussi, rien ne l'empêcherait de rejoindre cette position et tenter de s'organiser à son tour. L'apôtre était encore interrogatif par cette détonation qui avait eu lieu plus tôt à plusieurs quartier d'ici. Qui sait de quoi il s'agissait. En attendant il focalisa son regard aiguisé sur l'horizon ou se dessinait déjà au loin plusieurs ombres noires.

Ils arrivent... Se dit t'il



hrp : Irvine aide de loin Adelaide, il est au sommet d'un clocher en couverture derrière Lara.
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Sam 11 Juin - 0:29



feat.Lara, Adelaide, Irvine et Dante.
Tengus Affamés !
Le Tengu s'écroula au sol, mort. Soulagée, la chevalière retira son épée enfonçée dans le dos de la bête et entreprit de retourner dans la petite auberge où elle logeait afin de voir si tout le monde allait bien. Elle jeta un coup d'œil du haut du toit, mais elle ne s'attendait absolument pas à une vue comme celle-ci. Il y avait un brouhaha absolument incroyable. Les citoyens lui hurlaient des mots presque incompréhensibles. Certains applaudissaient, d'autres levaient les mains en sa direction. Erza comprit aisément qu'ils lui demandaient de l'aide, mais si elle descendait au mileu de cette foule de gens, elle ne pourrait pas les secourir. Elle était heureuse de voir qu'ils avaient tous confiance en elle, mais il fallait qu'elle soit stratégique. Les habitants avaient l'air tellement apeurés qu'ils n'hésiteraient pas à s'agripper à elle pour se protéger.
La mage jeta un coup d'œil de l'autre côté du toit afin de trouver une issue. Elle aperçut alors une ruelle sombre et qui semblait être moins bondée de monde. Sans un seul regard vers les citoyens, elle s'agrippa au bord du toit du côté opposé et descendit rapidement.

« J-je veux m-m-maman...»
« M-moi aussi ! »

Cherchant son chemin dans une ruelle à moitié plongée dans le noir, Erza entendit les petites sanglots des enfants qui réclamaient leur famille. Elle parvint à se repérer grâce à leur voix et une fois près d'eux, elle remarqua deux enfants recroquevillés sur eux-mêmes qui pleuraient. Cette vision la bouleversa. Elle ne pouvait pas les laisser ici sans aucune protection, mais si elle les ramenait avec elle, ils seraient encore plus en danger.

« Les enfants, où sont vos parents ? » dit-elle tout s'accroupissant en face d'eux.

« M-ma maman est à l-la m-maison...m-moi j'étais j-juste sortie p-pour jouer av-avec mon f-frère, T-Tarou qu-quand c-ces bêtes s-sont app-apparues... »

La petite pleurait à chaudes larmes tandis que l'autre cachait son visage avec ses mains. Donc ils étaient frères et sœurs. Erza espérait sincèrement que leur maison n'avait pas été détruite par les Tengus et que leur mère était toujours vivante.
Elle attrapa doucement les enfants par le bras et les aida à se relever.

« Je vais vous ramener chez vous sains et saufs. »

Elle ne pouvait décemment pas les laisser ici, s'il leur arrivait quoique ce soit, la chevalière ne pourrait certainement jamais s'en remettre. Cela lui resterait sur la conscience.

« M-merci m-madame ! » dirent les deux petits en même temps.

Erza leur adressa un sourire avant de se mettre en route. Elle suivait les enfants qui connaissaient un endroit par lequel ils pouvaient passer sans avoir affaire à toute la foule de citoyens qu'elle avait vue quelques minutes avant. Une sorte de "raccourci", disaient-ils. Ils empruntaient une multitude de ruelles, toutes aussi sombres les unes que les autres. Une vingtaine de minutes plus tard, Erza retrouva le soleil éblouissant de Tokonatsu. Ils habitaient donc assez près de l'entrée de la ville, proches des grandes portes. Les rues étaient dans un état désastreuses. La plupart des maisons étaient détruites et des blessés se faisaient aider par des médecins.
Une fois sortis, le garçon nommé Tarou se stoppa subitement, comme si ses pieds s'étaient cloués au sol instantanément. Son corps se crispa et il se mit à trembler. La mage posa une main sur son dos et afficha sur ses lèvres un sourire chaleureux, espérant lui donner confiance.

« Ne t'inquiètes pas, vous êtes tous les deux avec moi. Il ne t'arrivera rien. »

Tarou la fixa durant quelques secondes et son corps se détendit peu à peu. Alors qu'elle s'apprêtait à leur demander où se trouvait leur maison, une voix aïgue se fit entendre. Une sorte de cri. Erza aperçut alors une femme qui s'approchait d'eux en courant.

« Mes enfants ! Mes enfants ! »
« Maman ! »

Les deux petits se jetèrent sur leur mère, heureux de s'être retrouvés. La femme serrait ses enfants de toutes ses forces tandis que l'escrimeuse observait la scène, soulagée.

« Maman, elle nous a sauvé la dame ! »

La femme jeta alors un regard en direction de la mage aux cheveux écarlates. Elle posa son fils au sol et inclina la tête pour prouver sa reconnaissance.

« Je ne sais comment vous remercier. Vous êtes une élue, n'est-ce-pas ? »

« Je ne pouvais pas les laisser seuls sans protection. Je suis heureuse que vous n'ayez rien de cassé. Et en effet, je suis une élue. » répondit-elle avec politesse et calme.

« Faites attention à vous, j'ai entendu les soldats dire qu'il y avait encore une masse de Tengus en dehors de Tokonatsu et qu'ils n'allaient pas tarder à arriver. Je sais que vous ferez tout pour nous protéger, mais soyez prudente. »

« Je le serai, ne vous inquiétez pas. Essayez de trouver un endroit à l'abri des attaques. »

La femme acquieça et après s'être saluées, elle emmena rapidement ses enfants en lieu sûr. Erza détourna son regard vers les remparts qui servaient de portail. Elle vit un bon nombre de soldats et de gardes qui empruntaient les escaliers pour s'y rendre, et elle décida d'en faire de même. Il s'agissait là de la meilleure solution pour repérer les Tengus, comme elle l'avait fait sur le toit.

Une fois en haut, elle entendit une femme qui avait pour idée d'enflammer les projectiles pour les lançer en direction des bêtes. Ce n'était pas une mauvaise idée, mais Erza pouvait sûrement rendre cette attaque plus influente.

« Je peux faire léviter une quinzaine d'armes en même temps pour les lancer. Cela sera sûrement plus efficace et plus rapide. » dit-elle en s'approchant de l'élue aux aux cheveux bruns.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Mar 28 Juin - 12:42

Avant-garde

Laissant échappé une légère fumée depuis le canon, Ivory avait craché une balle magique en direction du crâne de cette oiseau de malheur, provocant sa mort sur le coup. Ne voyant plus aucuns dangers, le fils de Sparda le rangea tranquillement dans son étui, qui se situait dans son dos, sous le manteau rouge sang qu'il portait.
Mangeant un nouveau morceau de sa pomme "volé", Dante donna un coup de pied sur le cadavre, afin de le mettre de dos et l'examiné.

- Fiou ~ Quelle horreur, j'espère avoir le plaisir de ne jamais en rencontré une de nouveau.

Regardant derrière lui, il vit Chacha entrain de dégusté le fruit défendu, alors qu'il n'y a à peine une minute, c'était le glandu qui protestait.

- Eh... Tu sais ce que c'est ?

- Oh ! Chacha connait, Chacha dit s'appelé Tengu ! Tengu grosse bête moche enlevant souvent enfants.


- Des enfants ?


- Chacha sait pas, Chacha raconté juste ce qu'il connait de part shakalakas !

Soupirant de satisfaction, le demi-démon croyait que c'était l'une des seuls bêtes dans les parages, et allait pouvoir partir sans trop de problèmes... Mais bien sur, quand c'est une journée pourris, faut bien qu'elle le soit jusqu'au bout.
Apparaissant depuis leurs différents abris, les habitants de Tokonatsu vinrent tous se collé à l'homme ayant utilisé ce qu'ils appelaient : le feu du nord. Regardant autour de lui, le devil hunter se sentait cerné par ce ras de marrez humain. Tous, avaient des yeux témoignant la peur, l'insécurité des lieux, priant pour que leur dieu du feu leurs viennent en aide, ou qu'un homme ayant assez de puissance soit envoyé pour les sauvés.

- S'il-vous-plaît...

- Protégez-nous...


- Le dieu Fengwhang à entendu nos prières...


- Mon fils, resté avec lui, pitiez...

Ayant eu un vécu quelque peu similaire aux leurs, le fils de Sparda comprenait bien le fait que chaque habitant c'étant attroupé vers lui, voulaient qu'il protège tout le monde. Avait-il espéré la même chose, quand sa mère est morte sous ses yeux ? Peut être... Cependant, il du se battre pour survivre après ça, chaque jour, chaque heure, chaque minute, contre la fatalité qui lui avait été infligé.

Soudain, un garde apparu, dégageant la foule en haussant sa voix rauque. Armé d'une hallebarde et d'une panoplie complète d'armure en plaque, il se freya un chemin vers l'homme aux cheveux blancs.

- Tout les hommes pouvant se battre sont demandés sur les remparts, étrangers y compris.

- Pourquoi ?

- Les ennemis sont plus nombreux que prévus, les tengus envoyé ici n'étaient que des éclaireurs, le vrai problème va bientôt arrivé.


Comprenant qu'il n'avait pas le choix, il décida de le suivre et fit signe à l'indigène de venir.
Qu'allait-il arrivé ? Personnes dans la ville ne savaient, mais ce qui était sur, c'est qu'une armée était aux portes de la ville.

HRP:
 

©Phoenix



Dernière édition par Dante le Mar 28 Juin - 19:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Mar 28 Juin - 14:47




Les Tengus affamés

Lieu : Tokonatsu
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016

La panique continue à dominer les civils qui s'écartent cependant de vous lorsque vous arrivez sur le lieu où se tiendras la prochaine bataille. Les gardes restants sont peu nombreux, et pour cause, depuis les catastrophes, le gouvernement n'as pas jugé utile de renforcer la garnison au vus du grand nombre d'habitants ayant désertés. Celle ci as donc été largement entamée par la première attaque. Malgré tout le capitaine est toujours debout et essaye de tout organiser.

Une personne est venus l'informer d'une tactique qu'il prends aussitôt en compte. Le haut gradé commence à communiquer à certains soldats de répendre la nouvelle. Quelques barils de poix sont disposés sur les remparts, il est conseillés à tout les archers d'y tremper les flèches afin de pouvoir les enflammer le plus efficacement possible.

Quatre élus ont répondus à l'appel, dont un qui semble particulièrement puissant mais pour les habitants cela ne semble pas être assez et beaucoup recommencent rapidement à paniquer, protégeant comme ils peuvent les bambins tout aussi effrayés. Alors que la situation semble enfin se calmer, un des disparus du groupe d'éclaireur partis en reconnaissance reviens, traînant derrière lui sa jambe droite visiblement broyée. Il est en sang et n'en as sans doute plus pour très longtemps. Lançant un regard désespérés aux quelques militaire venus le secourir, il leur glisse quelques mots qui sont expressément transmis jusqu'aux oreilles de toutes les personnes présentes.

Un ... un monste ! Affreux ! Affreux ...

Alors que le vent de panique emporte tout les citoyens à l'arrière de la ville, vous pouvez commencer à apercevoir la troupe qui se dirige vers vous. Il y a plus de tengus que de gardes dans la ville, et à leur tête, une créature légèrement différente au regard cruel. Elle n'est pas bien grande mais, pour qui est un tant soit peu sensible, la puissance qui émane de lui semble dévastatrice. Ses serres dégoulinent déjà de sang et il se déplace avec une rapidité exceptionnelle.



--------------------------------------------
------------------------------
------------------------


Suite au reroll de Erza, elle quitte le scénario.

Adelaïde n'est pour l'instant plus comprise dans le scénario, cependant elle peut toujours revenir si l'envie lui viens !

Ordre de post :
Lara Croft - Irvine  - Dante


-> C'est partis pour le vrai combat ! Les Tengus sont environ 80, de niveau variant de 10 à 30 (oui c'est énorme comme nombre, je sais, va falloir se donner). L'homme oiseau est de niveau 87, je le jouerais moi même (comme dans un combat full rp donc). Vous êtes libre de jouer vous même les plus petits Tengus tant que vous restez cohérents. Ils sont pour l'instant à l'extérieur des remparts, profitez en !

-> Nombre de gardes en fonction restants dans la ville : 104

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Mer 29 Juin - 11:11






     Les rangs étaient rongés par la nervosité, aussi bien sur les ramparts qu'en retrait. Les gardes étaient peu nombreux, une centaine tout au plus. Des villageois volontaires avaient rejoint l'effort de bataille, mais cela ne suffisait pas à occuper tous les postes. Et à en juger par l'essaim qui obscurcissait l'horizon, la lutte ne faisait que commencer.

     - Par le Phénix! souffla Nizar en écarquillant les yeux. Qu'est-ce que c'est?

     - Le plat de résistance, railla la brune en saisissant un arc.

     - Regardez celui-là! pointa-t-il en désignant le plus imposant du lot. Tokonatsu ne tiendra jamais!

     - Il faudra bien, répondit Lara, badigeonnant ses pointes de flèches de pois. Je n'ai pas été aspirée dans une autre dimension pour mourir bêtement face à un régiment de pintades.

     L'argument ne sembla pas convaincre le jeune homme, mais l'anglaise avait d'autres priorités. Le capitaine de la garde semblait débordé, et hésitait visiblement à définir sa position. S'il se trouvait sur les ramparts, il allait pouvoir ordonner les tirs, mais se retrouverait aussi en première ligne. S'il restait en bas, il aurait d'avantage de chances de résister à la vague, mais ne pourrait donner d'ordres aux archers. Il était temps de s'imposer un peu plus, jugea la Croft...

     - Je m'occuperai de la mise à feu, capitaine, fit Lara sur un ton officiel. Les créatures blessées seront forcées d'atterrir après avoir franchi le mur. Il faut absolument plaquer leur armée au sol, ainsi vos fantassins pourront les abattre facilement. Nouez de la corde à vos flèches, jetez leur des filets, utilisez des grappins... puis tirez-les dans la poussière.

     Le dignitaire paru décontenancé que l'on lui dise quoi faire, mais il comprit rapidement qu'il avait affaire à une élue. En tant que capitaine de la garde, sa mission était de faire régner l'ordre et la sécurité à l'intérieur, pas de diriger un siège. Les sentinelles n'avaient probablement jamais lutté que contre des petits voleurs et des animaux. Opinant du chef, le gradé annonça son transfert, et laissa le poste d'observation à la londonienne.
     Entre-temps, les Tengus s'étaient rapprochés. Moins d'une minute plus tard, ils allaient enfin être à portée de flèches. Lara passa la pointe de la sienne dans une flamme de torche, et banda son arc long.

     - En joue! ordonna Lara, fièrement dressée sur la muraille.

     Les hommes-oiseaux ne fléchissaient pas. Leur avancée restait aussi chaotique qu'initialement.

     - Feu! cria-t-elle.

     La salve enflammée siffla en cloche, traversant le ciel comme une pluie d'étoiles filantes, avant de retomber en grêle meurtrière sur les créatures.
     Les projectiles eurent l'effet escompté. Au grand malheur des Tengus, les plumes brûlaient aussi vite que les voiles d'un navire. Si les flèches ne parvenaient pas à percer le cuir épais des spécimens les plus endurcis, la pois enflammée suffisait à les changer en torches vivantes.

     - En joue! répéta la brune, réarmant son arc.

     Les attaquants étaient trop nombreux. L'important était donc de faire en sorte que moins de la moitié ne parvienne à atteindre les murs.

     - Feu!

     Pour y parvenir, la solution la plus efficace était de harceler le bataillon avec un flot ininterrompu de traits mortels.

     - En joue!

     Avec un peu de chance, ils allaient finir par renoncer, voyant leurs chances de survie se dissiper à chaque nouvelle salve. Il n'y avait qu'un seul problème...

     - Feu!

     Cet énorme Tengu. Les battements de ses ailes semblaient si puissants que les flèches ne l'atteignaient pas. Si ces hommes-oiseaux avaient un comportement tribal, alors ils n'allaient pas renoncer avant la mort de leur chef...





Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Jeu 30 Juin - 20:52





Les tengus affamés
feat Lara, Erza, Dante et Adelaide

C'était dommage de voir une ville aussi mal protégée et aussi affaiblie. Les troupes de garnisons s'en venaient aussi paniqués que les civils courant dans tous les sens pour essayer de sauver leurs vies. Ce fussent dans les bras des élus qu'ils tentèrent d'y trouver le réconfort tant souhaité. Mais chacun allait en écoutant ce que les troupes courageuses avaient à dire. Se poster aux remparts, aider les natifs à se protéger en allant se réfugier dans des bâtisses de pierres et de charpente.  Les monstres qui venaient dans ce second assaut étaient bien plus nombreux, mieux organisés et plus violents, mais il ne s'agissait pas de dragon non plus. En bas, les braves s'afféraient à enduire flèches et lances de poix, ce liquide visqueux qui une fois enflammé ne laissait que peu de chance d'y survivre. Les créatures ailés allaient souffrir. Un homme intervint même pour porter à Irvine du haut de son perchoir un seau rempli de poix pour qu'il puisse y tremper ses flèches. C'était aimable, même s'il avait eut un autre plan de base, l'archer remercia ce soldat qui était téméraire et jeune, mettant le pot à ses cotés et le laissant redescendre. Hors de question pour lui de quitter ce lieu d'ou il dominait la ville à trois cent soixante degrés.

Un messager était revenu en sang, titubant, tombant, sanglotant, bravant le reste pour délivrer l'ultime message de ce qu'il venait d'affronter. Une horde de tengus qui était dirigé par un chef, plus gros et robuste, plus rapide et hargneux que les autres, une difficulté qui s'imposait comme un cheveux sur la soupe. Heureusement Lara prit les choses en main, cette femme qui quelques minutes plus tôt dévalait les rues dans sa chariote pour tenter de la quitter, agissait maintenant en héroïne. Cherchait t'elle à se donner le bon rôle ou était-t'elle sincère avec elle même ? Difficile à dire, malgré les observations curieuses et discrète de l'apôtre. Mais puisqu'elle mettait un semblant d'organisation, autant ne pas lui faire faux bond. Les hommes de la garde se calquaient désormais sur sa voix et ses ordres, Le taciturne en fit de même pour que lors de la volée de flèches enflammé, il soit dans le même tempo et ce fut le cas. Il tira lui aussi quatre projectiles enduis qui volèrent bien plus vite et puissamment que les autres, touchant alors la nuée au loin.

Répétant par trois fois son actions, les hordes tombaient, mais l'impact ne fut pas suffisant vers la fin, puisque le plus puissant de cette étrange race, ne laissait pas le temps aux flèches de venir à lui, éteignant les flammes grâce à son vent puissant ou balayant simplement les projectiles enflammé pour qu'ils finissent par tomber sur le coté. Bien vite, plusieurs autres tengus s’amassèrent derrière lui comme un bouclier géant. Ce devait être une garnison personnelle, la plupart des petits sbires continuant de prendre les salves de plein fouet. Irvine réfléchissait à l'atteindre au moment ou ses ailes revenaient en position initiale. Il était sur de l'avoir dans sa ligne de mire et peut être même de le toucher... D'un autre coté, il était tout aussi sur de ne pas pouvoir lui faire des dégâts. La surprise venant d'une condition majeure ; Celle de ne pas enflammer la flèche. C'était donc un adversaire qu'ils ne pouvaient pas affronter, tout simplement.

Pour le moment, l'archer se focalisait donc comme Lara et d'autres, sur le menu fretin, ce n'était certes pas très louable, mais cela pourrait à la longue sauver autant de vie. Pour le chef volant, mieux valait attendre qu'il fasse une erreur et s'approche. Tout de même, c'était fort désagréable de se sentir aussi impuissant face à ce genre d'ennemi. Si il avait pu se transformer, il n'aurait fait qu'une bouchée de ce genre de créature. Continuant de tirer ses salves, tuant ou blessant un maximum de ces choses volantes ou parfois même rampante, maximisant ses chances en tirant quatre ou cinq fois toutes les cinq secondes, c'était une vrai mitraille en hauteur, mais qui ne tarderait pas à avoir des ennuis pour ses provocations.

" Je me demande pour quelle raison ils attaquent autant en force cette ville. " Se dit il

C'est vrai que cela paraissait très étrange, mais dans le fond, ça ne réglait rien au problème. Il fallait trouver un moyen d'immobiliser toutes ces troupes plus rapidement, les salves étaient meurtrière bien entendu, mais pas assez, certaines ratais leurs cibles. Irvine se mit alors à écrire un petit mot et le mit sur une flèche qu'il tira près des rempart. Dessus était écrit les mots suivant ; Trouvez des poches de tissus et enduisez-les de poix à l'intérieur, soyez sur le tout soit imperméable, faites-en rapidement une vingtaine, préparez-les et noués le tout aux flèches de vos meilleurs archers. Je suis un élu de Minshu, Irvine, je peux aisément tirer ces vingt coup dans les dix secondes. N'enflammez pas les flèches et tirez les légèrement au dessus d'une majorité des ennemis, je m'occuperais du reste.

Le mot était étrange, mais Irvine était dés lors très sérieux quand à son plan. Les archers eurent les ordres pendant que quelques intendants se mettaient à exécutions. Personne ne cherchait vraiment à savoir si c'était un bon plan ou non, si ça marcherait ou pas, la confiance envers les élus à ce moment crucial était totale, presque aveugle. Tant mieux, cela évitait les débats inutiles. Bientôt, vingt archers se retrouvèrent en ligne, tendant jusqu'au bout leurs cordes et tirant une salve avec une sorte de boule remplie de poix, nouée vers la pointe. La poix était très inflammable et très gluante, ce n'était pas un liquide léger et volatile, mais il s'éparpillait suffisamment s'il était projeté d'une certaine hauteur mêlé à une certaine vitesse. Les tirs eurent lieux et comme prévu, du haut de son perchoir l’apôtre se mit en position, trempant alors dix flèches dans son seau et enflammant le tout, puis tirant la première salves, suivit de la seconde à peine plus tard. Ses flèches vinrent à la rencontre de celles des archers postés aux remparts, passant à ce moment précis juste au dessus d'un grand nombre de Tengus.

L'effet fut immédiat, les tirs des l'archer élu passèrent dans la bourse nouée, enflammant alors le liquide visqueux qui tomba sur les ennemis tel une pluie de napalm. Une ligne d'horizon enflammé fut bientôt visible. Cela n'avait vraisemblablement pas tué la majorité des créatures, mais sans doute bien mis à mal leurs troupes, si on comptait en plus de cela le soutien de madame Croft en bas et la continuité meurtrière de rafale.




Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Sam 2 Juil - 21:57

Les envahisseurs

Depuis le haut des remparts, le fils de Sparda avait une vue d'ensemble sur ce qui allait s’abattre sur la ville. Des tengus, plus nombreux que ceux qui sont apparues. Les volatiles en forme humanoïde, étaient entrain de plané au-dessus du sol, tous derrière celui qui semblait être le chef : une bête à tête de griffon, possédant de plus grandes ailes et ayant quatre bras.
A vu d’œil, Dante comprenait bien que c'était lui la plus grand menace, car après tout, l'expérience dans ce genre de domaine, est un allié très précieux et bien utile.
Mais serait-il capable de tenir contre lui ? Surement, mais cela n'était peut être pas le cas pour le reste de la clique de garde posté dans la ville.
Ayant bien compris qu'il va devoir s'occupé du dindon à quatre bras, il observa son partenaire.

- Tu vois le grand piaf là-bas. Terminait-il en montrant du doigt le chef ennemi.

- Hein ?

- Je vais lui dire bonjour, tu viens ou tu te cache ?


Faisant mine de réfléchir, le glandu ne protesta pas à l'idée d'un petit combat.

- Chacha vient ! Chacha coupé les cou*lles de tête pigeon !

Hormis le vocabulaire cinglant du shakalaka, le fils de Sparda le regarda encore un peu, perplexe... Lui qui fuyait les combats comme la peste, telle une souris qui fuit les hommes, à par si il y avait une grande récompense, voulait maintenant combattre à ses côtés.
Que s'était-il passé cette nuit là, une nuit où les deux compagnons étaient seuls après leur départ de la base secrète de la sectaire ?

Marchant sur les remparts, l'homme encapuchonné qui était suivit d'un indigène au masque étrange, passèrent derrière les archers qui commençaient à tiré vers les voleurs d'enfants. Sortant ses armes à feu de leurs étuis respectifs, il leur insuffla de la magie, lentement, mais surement, sous forme de vague rougeâtre partant des mains et en allant à l’intérieur des canons.
Ne prêtant pas attention à Lara, il passa devant elle, préférant ne pas perdre de temps, afin d'arrivé pile en ligne droite vers sa cible.

Hélas, pour le moment, ils étaient hors d'atteinte de ses balles. Dante aurait pu prendre un arc et des flèches, mais il garda ses joujous, question de préférence.
Alors, qu'allaient faire les tengus ? Car dans quelques instants, il pourra passé à l'action.


©Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 3 Juil - 3:13




Les Tengus affamés

Lieu : Tokonatsu
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016



Ça y est, la bataille commence, même si pour l'instant elle est plutôt unilatérale. Les civils ont fuis la zone, vous êtes donc tranquilles pour vous déchaîner, en tout cas vous osez l'espérer. La première volée de flèche jaillis, mais les Tengus sont encore un peu trop loin, un ou deux sont touchés, mais n’atterrissent pas, le feu à eu le temps de s'éteindre avant. La deuxième est à peine plus efficace mais les suivantes commencent à porter leur fruit. Un Tengu s'embrase rapidement une fois qu'il est touché, et ses hurlements résonnent dans toute la ville, puis plusieurs le suivent. L'idée de Lara semble fonctionner, ceux qui sont touchés trop gravement se posent et une deuxième rangée d'archer, postée plus bas, se met alors en devoir de lancer des filets qui les capturent aussitôt.

Quelques gardes postés à l'extérieur se précipitent dans le but d'achever les créatures empêtrées dans les filets, mais ils se font aussitôt attrapés par une petite horde de trois ou quatre Tengus qui les envolent dans les airs avant de les lâcher de si haut que les sinistres craquements qui résonnent alors sont atrocement écœurant. Les plus malchanceux se font écrasés par l'énorme oiseau que les gardes commencent à appeler "le roi des Tengus" sans autre raison apparente que le fait qu'il semble diriger lui même le combat.

D'autres Tengus tombent sous les volées enflammés mais pas lui. Quelques sacs de pois explosent sur des petits groupes, embrasant du même coup plusieurs oiseaux, mais il semble y en avoir toujours plus, ce n'est pas suffisant et ils sont maintenant sur le point de survoler les remparts.

Le roi des Tengus, qui jusqu'ici se contentait de battre négligemment des ailes pour repousser les flèches, créant ainsi une zone sûre autour de lui qu'un grand nombre de ses serviteurs s'empresse toujours de combler pour bénéficier de sa protection, se retourne vers un mystérieux guerrier posté sur les remparts. Si les adversaires qu'ils as pus voir jusqu'alors sont parfaitement misérables, celui là à l'avantage d'être digne d'intérêt. L'homme oiseau relève la tête, dévoilant un regard haineux, et, ouvrant grand le bec, hurle un cri suraigu et inhumain. Tout les gardes s’accroupissent, les mains plaquées sur les oreilles tant le son est intense.

Dès qu'ils l'entendent, les bêtes chargent à travers les airs, fondant, griffes et bec à l'assaut, déchirant et étripant sur leur passage une grande majorité des archers exposés à leur regards. C'est la première ligne, vous savez que derrière, d'autres arrivent. Le roi lui, fonce tête baissé sur l'homme qu'il as pus voir, prêt à lui asséner le premier coup, hurlant toujours de fureur et de rage.

Et au milieu de tout ça, un enfant, perdus, sans doute oublié par un quelconque parent irresponsable. Seul il regarde avec effroi les yeux carnassiers des volatiles qui l'entourent. Une seule chose est claire dès à présent : ce combat sera un massacre, et pas forcément en votre faveur.
--------------------------------------------
------------------------------
------------------------


Compte rendus des stratégies :
La stratégie de Lara à été la plus efficace, un grand nombre de Tengus y perd la vie où est immobilisé au sol, celle d'Irvine à permis quelques morts de plus, félicitations à vous deux !

Lara Croft est attaquée en même temps que les archers sur les remparts ! Attention !

Dante est attaqué par le roi Tengu : Action 1 : Charge (augmente les dégâts du prochain coup porté)
Action 2 : Coup de serre (attaque simple)

Ordre de post :
Lara Croft - Irvine  - Dante


-> Tengus restants : 66 dont 12 immobilisés => La première ligne qui attaque les remparts est constituée de 23 Tengus dont le roi.

-> Nombre de gardes en fonction restants dans la ville : 87

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Lun 4 Juil - 19:40






     La chasse au rapace n'était rien d'autre qu'une pêche au harpon à l'envers. Du moins, c'était ce qu'était en train de se répéter la brune alors qu'une première vague de Tengus fondait sur les ramparts. Ils était à présent si proche que l'on pouvait distinguer l'éclat de leurs griffes, et ressentir le souffle de leurs ailes.

     - A couvert! hurla Lara en s'accroupissant derrière le merlon.

     Nizar se précipita à ses côtés, tandis que les premières créatures franchirent les hauteurs de la muraille. Tous les archers ne furent pas aussi vifs, et certains furent raflés sur place comme des moutons, allant s'écraser en contrebas. Impossible de reprendre les salves vers les vagues suivantes: cela revenait à tourner le dos aux ennemis déjà présents. Ce qui n'était jusqu'alors qu'un tir aux pigeons allait se changer en mêlée.
     Ca n'était pas bon. L'histoire lui avait apprit que lorsqu'une armée se laissait gagner par le chaos, les barbares l'emportaient toujours. Ces monstres étaient les plus forts en combat singulier, et seule une réponse organisée pouvait les mener à la défaite. Il fallait réfléchir, et vite.

     Par chance, les premiers hommes-oiseaux furent cloués au sol par les filets des miliciens. Une mauvaise surprise pour les assaillants, qui ne s'attendaient sans doute pas à un tel accueil. S'en prendre à une ville fortifiée n'était pas aussi évident que de piller un village isolé, et la garde comptait bien le leur faire comprendre. Malheureusement, les Tengus restant empêchèrent les fantassins d'aller achever leurs semblables, et les créatures piégées en profitèrent pour tenter de ses libérer.
     C'était l'occasion pour les archers de se rendre utiles. Puisqu'ils ne pouvaient prendre le risque de sortir de leur couvert, ils pouvaient au moins cribler la cour de flèches pour achever les ennemis entravés. Il fallait en profiter, tant qu'aucun humain ne s'y trouvait.

     - Archers! appela l'anglaise en bandant son arc. Abandonnez la pois! En position vers l'intérieur!

     - Non! protesta Nizar en bousculant l'élue sans prévenir Dame Croft, il y a un enfant dans le champ!

     L'archéologue jura entre ses dents. En effet, un marmot apeuré traînait dans la cour, pétrifié par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Si les tirs partaient, les Tengus allaient finir en hérissons, mais l'enfant risquait d'être touché.

     - Saleté... grinça Lara en remettant son arc en place. On a pas le choix, si ces bêtes se libèrent il y aura d'autres morts! En joue...!

     - Non! cria cette fois son assistant, avant de jaillir de son couvert et de se précipiter vers la cour intérieure.

     - Nizar! cria la brune en voyant le frisé courir vers le bambin. Et merde! Vers le ciel! Feu!

     Le brusque changement de cible en surprit plus d'un, mais Lara ne comptait pas sacrifier son compagnon de route. Ce dernier, qui zigzaguait vigoureusement entre les rapaces piégés, parvint à soulever l'enfant par le col, et à l’entraîner vers les portes de la caserne. Aucun doute là-dessus: ce simple acte de courage avait augmenté le respect que la brune lui portait.
     Outre son aspect honorable, ce sauvetage encouragea d'autres miliciens à se risquer à découvert, et à achever les créatures. La salve en hauteur ordonnée par Lara leur permit d'éviter un nouvel assaut aérien, et fit même quelques victimes de plus chez les hommes-oiseaux.

     Cependant, d'autres allaient vite les remplacer, et il fallait prévoir un nouvel accueil. L'exploratrice observa rapidement la situation. Les archers ne pouvaient se risquer à sortir de leur cachette, car ils étaient sans défense contre les chimères. Cela lui rappela vaguement les bataillons de la Rome antique face au harcèlement des cavaliers Goths. Si les Romains avaient su garder leurs rangs intacts, c'était grâce à leurs formations militaires. Chaque légionnaire protégeait son voisin. Une coopération qui faisait des merveilles...

     - Archers! hurla de nouveau l'élue. Formez des duos! Un homme à l'arc, son voisin à la lance! Que les lanciers tiennent les Tengus à distance!

     Les gardes échangèrent quelques regards, avant de s'exécuter. Etant avant tout des sentinelles, tous possédaient une lance réglementaire, et les remparts s'hérissèrent de pointes. A présent, les tireurs allaient pouvoir prendre le temps de viser, et les rapaces n'allaient pas pouvoir les approcher sans risquer de s'empaler sur les framées de leurs collègues. Naturellement, l'efficacité des salves allait être diminuée de moitié, mais les soldats avaient bien plus de chance de survivre.

     Le nettoyage de la cité pouvait donc se faire sans trop de problèmes. L'important était de faire vite, afin de pouvoir ensuite concentrer les tirs sur la vague suivante. Pour cette étape, le commandement de Lara n'était pas utile: chaque tireur se débrouillait à son rythme, visant les Tengus qui passaient à portée. Le feu n'était pas non plus utilisé, car le risque de déclencher un incendie en ville était trop important.

     Plus loin, un archer d'élite vêtu de mauve poursuivait ses tirs avec une précision et une adresse remarquable. "Irvine", selon la note qu'il avait fait circuler parmi la garde. Elle ne le connaissait pas, mais tant qu'il restait actif, les hommes étaient rassurés. Sa dernière action spectaculaire avait occasionné de beaux brasiers dans les rangs adverses. S'ils sortaient tous deux vivants de ce calvaire, elle ne manquerait pas de le remercier.
     La brune jeta ensuite un œil au dessus d'elle. Un homme aux cheveux blancs, qu'elle avait aperçu plus tôt, se trouvait perché sur une éminence de la muraille, faisant face à l'imposant "Roi des Tengus". Tous deux semblaient plein d'assurance, et se toisaient comme deux fauves dans une arène. Si cet élu pouvait tenir tête au monstre qui terrorisait les soldats, alors Tokonatsu était peut-être sauvée...

     Sentant que ce duel la dépassait, Lara se remit à couvert, et entreprit de nouer une corde à son javelot. Elle avait perdu beaucoup de sang, et ne se sentait plus capable de bander son arc de manière durable. Au lieu de cela, elle attendit le moment opportun pour surgir du merlon, et lancer son arme vers un Tengu isolé. La pointe traversa le mollet de la créature, lui arrachant un cri strident. Puis, la brune tira violemment sur la corde, le faisant chuter lourdement sur l'escalier de pierre. La Croft en profita pour se jeter sur lui, arracher la sagaie de sa jambe, et lui transpercer la poitrine à plusieurs reprises, avant de se remettre à couvert.
     Cette stratégie fut vite imitée par certains miliciens en contrebas, qui se mirent à lier lances, flèches et même hachettes. L'archéologue, qui commençait à manquer de souffle s'accorda un moment de répit. Dos contre le créneau, elle ferma les yeux, et chercha à calmer sa respiration...

HRP:
 





Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Jeu 7 Juil - 16:21





Les tengus affamés
feat Lara, Erza, Dante et Adelaide

Les quelques stratégies qui étaient misent en place commençaient à jouer en la faveur des défenseurs, mais il ne fallait pas espérer de miracle non plus. Si la poix s'enflammait bien et que les tengus les moins habiles et agiles en tête de front tombaient aisément et étaient par la suite achevés pris dans des filets et piqué jusqu'à ce que mort s'en suive, cela ne suffisait pas à faire battre en retraite cette armée de monstre et encore moins son chef ailé. Irvine observait continuellement la situation du haut de son promontoire sans vraiment savoir quoi faire de plus que continuer ses salves meurtrières. Lara eut la bonne idée de couvrir les archers qui tiraient et devenaient  de plus en plus des cibles ambulantes. Car ceux qui n'avaient pas eut la chance d'être protégés peu avant l'assaut direct des Tengus, étaient emportés dans les airs et jetés comme de vulgaires poupées de chiffons explosant leurs os sur un sol rocailleux des plus sévère. L'apôtre voyait une pluie de cadavres certes, mais celle ci fut rapidement ponctué par sa propre pluie de feu après son plan osé, qui marcha bien sur pas à cent pour cent. D'ailleurs il rata lui même plusieurs cibles sans doute à cause du sceau qui l'affaiblissait grandement. C'était difficile pour lui, qui était presque un archer vivant, de se dire que toutes ses flèches ne fassent pas mouche, mais telle était la dure loi de Kosaten et pour ses élus, la pitié n'était pas de mise dans ce cadre intense.

Le chef des monstres sembla alors prendre pour cible un autre homme qui sortait du lot, mais son attaque ne semblait clairement pas laissée au hasard, sans doute faudrait t'il profiter de cette opportunité pour le toucher, mais il y'avait encore bon nombre de ses sbires autour, partout, une masse de volatiles carnassiers aux regards assassins. Au milieu de l'une des meutes de harpies un enfant perdu, mais heureusement l'un des hommes accompagnant la stratège de Seika fonça à corps perdu vers lui pour le sauver. Le tireur décida de tenter de clouer sur place ceux qui se retrouvèrent autour et sur son chemin, pour lui dégager une voie sûre en attendant.

.......

Bandant plusieurs flèches qu'il tira sans hésitation, il essaya ainsi d'assurer la sécurité de l'enfant et de Nizar, mais n'était pas le seul à faire cela, bien que cette volée lancée par plusieurs archer en même temps rendait le sauvetage plus périlleux encore. Au moins le jeune garçon était entré dans une caserne pour se mettre à l’abri, c'était au moins ça de fait. Soudain un bruit derrière l'archer, c'était le jeune qui montait régulièrement pour amener flèches et poix à Irvine, mais l'élu de Minshu, un peu nerveux pour le coup, s'était retourner en le mettant en joue. Cependant abaissa son arme aussitôt qu'il le vit. L'apôtre profita de cette présence pour demander si quelques éléments étaient trouvables dans les réserves.

Auriez-vous de la poudre, des madfaas, des éléments magiques ou explosifs qui pourraient servir ?

Heu.. Désolé monsieur, Tokonatsu n'a pas ce genre de choses, nous avons juste... Eh bien... du Saptâr.

Du saptâr ? Je ne connais pas, qu'est-ce ?

Cela nous sert à allumer les feux lors des cérémonies funéraires. Cela fait de grandes étincelles puissantes, nous en mettons très peu, environs quelques milligrammes, mais peut être qu'avec plus...

Évidemment, nous étions en Kosaten, les madfaas ou la poudre noire n'existait pas forcément, la poix ou un simili existait et c'était déjà pas mal. On retrouvait souvent des choses du monde d’où les élus venaient, cela voulait dire plusieurs choses. Soit que Kosaten évoluait dans le cadre de son époque, celle qu'il reflétait, ou alors que les élus ou ceux d'avant avaient eut une telle influence qu'ils façonnèrent ce monde par rapport au leurs. Ce n'était pas impossible et cela expliquait pourquoi l'ont retrouvait des choses que l'ont pouvait connaitre ou non. Ce saptâr qui n'existait qu'ici et peut-être même qu'à Tokonatsu, était donc une poudre qui servait à allumer un feu par un effet explosif qui à faible dose n'aidait qu'à faire des étincelles. Irvine était tout de même content de savoir que ce genre de choses étaient trouvables ici, dommage que les soldats n'y ait pas pensé.

Nous aurions besoin de beaucoup de ce.. Saptâr, serait-ce possible ? Si oui, alors tâchez de faire parvenir ceci aux archers.

Je.. Je m'en occupe monsieur l'élu ! Il y'a des barils dans la réserves.

Le petit acquiesça d'un mouvement de tête et amassa une note écrite au charbon de bois par Irvine, qui essaya de faire court et compréhensible. Le message était destiné à Lara qui était une assez bonne stratège pour trouver quoi faire avec cette poudre cérémonielle. Si à forte dose celle ci pouvait créer une explosion, alors c'était sans doute une occasion à ne pas manquer. L'apôtre avait donc écrit sur la lettre ; Ces gens détiennent une poudre nommée Saptâr capable de créer des étincelles à faible dose. Plusieurs barils pourraient retourner la situation en notre faveur. Suite à quoi il signa de son nom et invita le garçonnet à livrer sa missive. Ce dernier s'empressa et descendit à toute vitesse pour trouver l'aventurière puis lui donna le message en poussant tout ceux sur son chemin, essoufflé il lui tendait de ses deux mains tremblotante la fameuse note un peu salit par la sueur et la suie du charbon. Mais est-ce que cette idée allait plaire ? Après tout, si il n'y avait plus de cette poudre ou de ce liquide, qu'était-ce à ce propos ? Eh bien, les anciens ne serait peut-être pas d'accord. Cela dit, le village était en jeu.



Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 10 Juil - 19:07

Roi des tengus



Tokonastu, une ville possédant des fortifications, ayant en son sein des habitants de l'empire de Seika.
Lieu où l'adoration de Fenghwang était l'un des plus élevés, subissait aujourd'hui un étrange assaut de la part des Tengus, volatile que la race humaine aurait bien aimé évité à rencontré.
Bêtes étranges qui attaquaient cette endroit, aucuns humains ou voyageurs ne savaient ce qu'ils venaient faire ici... enfin, pour le moment.
Tirant leurs flèches au rythme imposé par l'ancienne noble d'Angleterre, les archers tentaient de touchés les ennemis, à chacune de leurs tentatives. Échec total, ou réussite parfaite, cela dépendait du talent de chacun, que ça soit d'un camps ou de l'autre, évité le projectile ou ajusté sa visé, telle étaient les principaux paramètres dans ces premiers échanges, bien sur, il ne fallait pas oublié la distance qui les séparaient chacun.

Tombant en hurlant de douleur, tout en laissant une sublime odeur de chair brûlé, les tengus commençaient à subir leurs premières pertes, mais la plupart restaient en vie, vu du peu de blessures qu'ils subissaient. Mort sur le coup, gravement blessé, ou au contraire, la stratégie de la brune était la meilleur qui pouvait être suggéré, et le soutient de l'homme au clocher, rajoutait un plus non négligeable, mais bien sur cela ne suffisait pas à les mettre en déroute. À cause du fameux "roi" ? Sans aucuns doutes à vrai dire... Car parfois, il fallait seulement avoir un individu fort ou ayant un grand charisme, pour que homme ou bête décide de le suivre.

Puis, commença le véritable combat. Le chef de guerre, qui ne faisait que battre des ailes, observa le fils de Sparda d'un œil colérique, prêt à en découdre. Voulait-il sa tête ? Voulait-il un homme à sa hauteur ? Dante ne savait point, mais il n'avait pas besoin de cherché midi à quatorze heure pour conclure que son nouvel ami voudrait tordre son cou. D'ailleurs, cela lui était profitable, étant donné que lui aussi, s'était déplacé exprès pour l'avoir en ligne de mire...
Inspirant l'air tout en bombant son torse, le piaf relâcha tout ce qu'il avait emmagasine, en un hurlement strident et insupportable pour les oreilles humaines. Préférant protégé ses tympans, le demi-démon mit ses index respectifs pour supporté ce bruit infâme.

Alors, s'ensuivit d'une charge ailé, vers les premières lignes défensives. Renversé vers l'intérieure des murs, emporté haut dans les airs, avant d'être lâché pour s'écrasé au sol dans une somptueuse mélodie d'os brisé, les tengus effectuaient un beau carnage dans les rangs des défenseurs.
Se remettant en garde, le devil hunter ne put rien faire, vu que son adversaire du jour avait décidé de le charger. Fonçant vers lui, le chef de guerre tenta de lui mettre un violant coup de griffe sur tout le corps. Vu que le fils de Sparda n'avait pas le luxe d'esquivé, étant donné la longueur des remparts, il mit ses bras en crois tout en tenant ses armes, afin d'encaissé le coup. Reculant à cause de la force du coup, son pied en frôla le bord.

- Oula... C'est qu'il frappe fort le petit oiseau.

- Ahah, Chacha même pas peur ! Piaf vient te battre !

Sur ces mots, le familier sauta vers le roi, tandis que Dante commença à lui tiré dessus, tout en prenant la direction opposé des défenseurs, car si le combat s'éternisait, rien ne pouvait dire, que les hommes aux alentours pouvaient résisté à leurs échanges respectifs.

HRP:
 

©️Phoenix

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Dim 10 Juil - 20:14




Les Tengus affamés

Lieu : Tokonatsu
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016



La technique donnée par la jeune anglaise fonctionna à merveille avec les premières lignes attaquant les archers. Les Tengus, incapable d'atteindre leur proie, furent nombreux à s'empaler sur les pics, poussés à l'arrière par leurs compagnons. Leur intelligence moins qu'humaine fut donc du côté des défenseurs de Tokonatsu, mais la situation commença rapidement à se retourner quand les créatures volantes commencèrent à comprendre qu'attaquer de front ne les mènerait à rien. Elle firent volte face et survolant les remparts de très haut, commencèrent à attaquer les archers par derrière, profitant du temps de latence nécessaire aux lanciers pour se retourner. Ainsi, certains continuaient à attaquer de l'extérieur tandis que d'autres se ruaient sur l'intérieur.

Quelques flèches continuaient à atteindre leur cible, mais les archers devenaient moins efficaces contre ceux qui avaient franchis le mur d'enceinte, effrayés à l'idée de toucher les soldats à terre avec leurs traits. Heureusement, la couverture sur Nizar fut efficace, et celui ci put s'enfuir là où il escomptait, avec l'enfant qui fut sauf, bien que blessé dans la jambe d'un carreau mal placé et au bras d'une griffure de Tengu.

Quant au roi des Tengus, il était désormais lancé dans l'affrontement avec l'élu de Fuyu, motivant par sa rage combative les troupes qui le suivaient. La première attaque fut bloquée, mais ce n'était pas bien grave pour le volatile, qui, après avoir encaissé la ridicule attaque du petit être informe, se protégea de son aile contre le premier tir avant de s'envoler d'un coup pour ne pas subir le suivant. Il espérait que son adversaire deviendrait sérieux, longtemps il avait attendus de trouver un ennemi à sa taille, avant de décider de marcher sur les ridicules peuplades humaines lorsqu'il s'était rendus compte que personne dans les montagnes ne viendrait le défier.

Poussant de nouveau son hurlement, il le modula cette fois de sorte à ce que les ondes soient capables de blesser, un garde à proximité s'écroula au sol après avoir vomis une impressionnante quantité de sang. Suite à quoi, il se rua de nouveau sur son ennemi, lançant de nouveau ses griffes acérés dans sa direction et durcissant ses plumes pour qu'elles deviennent solides comme une armure impénétrable.
--------------------------------------------
------------------------------
------------------------


Compte rendus des stratégies :
La stratégie de Lara à été encore une fois très efficace, une dizaine de Tengus y perd la vie, celle d'Irvine attendra l’approbation de Lara, encore une fois bravo à vous pour vos idées !

Lara Croft et Irvine peuvent être touchés par l'attaque de zone du roi Tengu, attention ! Écartez vous, protégez vous comme vous le pouvez !

Dante est attaqué par le roi Tengu : Action 1 : Chant mortel (attaque de zone)
Action 2 : Charge (augmente les dégâts de la prochaine attaque)
Action 2 : Coup de serre (attaque simple)
Action 3 : Plumes d'acier (bouclier magique)

Ordre de post :
Lara Croft - Irvine  - Dante


-> Tengus restants : 49 dont 12 immobilisés => La deuxième ligne attaquant les remparts est constituée de 12 Tengus, il reste 3 Tengus de la première ligne

-> Nombre de gardes en fonction restants dans la ville : 68

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Lun 11 Juil - 14:09




     Les tympans de l'archéologue sifflèrent, tandis que sa vue fut brouillée par des flashs éblouissants. L'instant suivant, Lara se trouvait par terre, les yeux pleins d'étoiles. Sa tête résonnait comme un rythme de cymbales, et plus aucun son ne parvenait à ses oreilles. Elle resta étendue là, jusqu'à ce qu'elle ne se sente soulevée par les épaules.

     - Dame Croft! Dame Croft! répétait son bon samaritain, qui s'avéra n'être autre que Nizar.

     La jeune femme ne répondit pas, visiblement terrassée par ce soudain malaise. Elle n'avait aucune idée de ce qui venait de lui arriver. C'est alors que, portant sa main a ses lèvres, elle réalisa qu'elle saignait abondamment du nez.

     - N'écoutez pas le chant du Tengu, dame Croft! fit le frisé en l'entrainant à l'écart du duel.

     Sur le chemin, elle se rendit compte que d'autres gardes avaient vécu le même calvaire. Cet oiseau de malheur avait-il réellement pu crier si fort? Par chance, la plupart des sentinelles étaient suffisamment éloignées du conflit, et s'en tiraient avec de simples maux de têtes. Certains avaient perdu connaissance. Dans tous les cas, les soldats prirent l'initiative d'éviter le promontoire où se déroulait l'affrontement. L'homme aux cheveux blancs allait devoir se passer de leurs services...
     En vérité, ce n'était pas une mauvaise chose. Certes, Lara n'était pas la seule à douter de l'issue de ce combat. Personne ne connaissait cet individu, ni de quoi il était capable. Cependant, il avait attiré l'attention du plus gros adversaire, qui de toute évidence se souciait d'avantage de son duel que de son armée. Une aubaine pour Tokonatsu.

     De son côté, la brune fut remise sur pied, juste à temps pour voir les Tengus prendre ses archers par au-dessus. Les chimères étaient moins intelligentes que les humains, mais faisaient preuve d'une ruse implacable. Face à cette menace venue d'en haut, Lara se sentait prise au dépourvu. Et d'autres arrivaient encore...
     Était-ce perdu? Après tant d'efforts?

     - Élue du Phénix...? quémanda une voix timide à ses côtés.

     La demoiselle se retourna, pour découvrir un citoyen lui tendant un plis d'une main tremblante. Légèrement surprise, elle l'accepta, et se mit à lire en silence.

     - Du "Saptar"...? fit-elle en haussant un sourcil. C'est un genre de salpêtre?

     Plusieurs idées lui traversèrent l'esprit, mais rien de bien convainquant ne lui parvint. Les explosifs étaient efficaces contre des ennemis concentrés en un lieu précis, mais comment s'en servir face à une horde de volatiles dispersés? De plus, créer une explosion au sol risquait de blesser d'avantage d'hommes que de Tengus.
     Lara s'en voulait. Cet Irvine cherchait à aider la cause, et elle ne parvenait pas à y faire suite. Il lui fallait trouver une solution face aux monstres qui harcelaient ses archers, et face à ceux qui allaient bientôt atteindre les murs à leur tour...

     - Je suis désolé, lui chuchotta Nizar en voyant son air dépitée. Nous avons fait ce que nous avons pu...

     L'exploratrice ferma les yeux. La première partie de la bataille s'était bien déroulée, mais maintenant que les harpies semaient la terreur dans les rangs, la ville était submergée.

     - Les gardes sont trop occupés pour faire attention à nous. Si vous le souhaitez, nous pouvons essayer de récupérer le chariot, et repartir par la porte sud... continua le garçon. Au moins, nous aurons la vie... et le paiement du seigneur Ram Fahrang.

     Un déclic eut lieu dans l'esprit de l'anglaise.

     - Nizar, interrogea-t-elle prestement. Comment le paiement a-t-il été réglé...?

     - Quoi...? Euh... réfléchit son compagnon, surprit. Eh bien, en espèces sonnantes et trébuchantes...

     - Nous avons donc une charrette chargée de milliers de yens, garée dans la caserne, devant les portes de la ville?

     - Oui... Mais qu-

     Lara se retourna brusquement, et marcha jusqu'au messager qui lui avait apporté le plis. Elle le regarda dans les yeux, le regard illuminé d'une volonté nouvelle.

     - Remerciez cet Irvine de ma part, et demandez-lui de débarrasser mes hommes de ces monstres qui tentent de percer par au-dessus. Nous tenons peut-être de quoi gagner cette guerre...

     Le civil n'eut pas l'air de saisir ce qu'elle avait en tête, mais s'exécuta sans demander son reste.

     - Nizar, reprit immédiatement l'archéologue. Fais rassembler autant de ce Saptar que possible, et disposes-le avec les sacs d'or dans le chariot.

     - Hein? fit l'intéressé d'un air incrédule. Ca n'a aucun sens...

     - Fais-le, insista la brune. Et ajoutes-y autant d'huile et de poix que possible! Maintenant!

     Le serviteur déguerpit comme demandé, disparaissant à l'intérieur des murs pour faire le chemin sans risque vers la caserne. Cela allait prendre un moment. En attendant, Lara fit de son mieux pour défendre sa position, conjuguant ses efforts avec ceux de ses voisins pour tenir les remparts. Plusieurs hommes tombèrent à nouveau, victimes des serres acérées qui déchiraient leurs chairs. L'espoir d'une victoire devenait de plus en plus mince.

     Cela prit de longues et précieuses minutes, mais les portes de la caserne s’entrebâillèrent enfin. Une main agitant un tissu blanc apparu, signal que Nizar avait accomplit son travail. Usant de language des signes, Lara lui fit comprendre qu'il allait falloir sortir le chariot à l'air libre.

     - Archers! hurla l'élue. Couvrez cette charrette!

     Les miliciens s’étonnèrent du changement d'objectif, mais furent prompt à l'emploi. Nizar, accompagné de deux autres courageux citadins, firent rouler le lourd véhicule chargé d'argent et d'explosifs. Malheureusement, arrivés vers le milieu de la place, l'un d'eux fut fauché par un Tengu empêtré dans un filet, et disparu dans une gerbe de sang. Ils durent redoubler d'effort pour continuer leur progression.
     Alors que son compagnon levait prudemment la tête pour savoir jusqu'où ils devaient pousser, la Seikajin leur hurla:

     - Hors des murs! Ouvrez la porte!

     De nombreux regards affolés se tournèrent vers elle. D'en bas, le capitaine de la garde vint même se placer devant la charrette pour protester.

     - Êtes-vous cinglée!! beugla-t-il, le visage rouge d'épuisement. Vous voulez ouvrir la porte à l'ennemi?!

     - Ceux-là n'ont pas besoin de porte pour entrer, capitaine! Faîtes-moi confiance, poussez le chariot dehors et refermez la porte!

     Le grand homme, bien que visiblement opposé à l'idée, dut se rendre à l'évidence: son bataillon était dépassé. Ainsi, contre toute attente, le gradé se mit lui-même à tirer le transport, et autorisa l'ouverture d'un battant sur son passage.
     Tout le monde retint son souffle. Les chimères ne comprirent pas la manœuvre des humains au sol, qui laissèrent la lourde charrette rouler seule dans la poussière hors de la ville. Les portes claquèrent, et se barricadèrent de nouveau. Le moment était venu.

     A bout de souffle, Nizar grimpa de nouveau aux côtés de Lara. Il avait couru bien plus que de raison durant cette bataille, et dut s'appuyer contre un mur pour souffler.

     - Et maintenant? articula-t-il en expirant. Vous venez de laisser les bénéfices de notre employeur aux Tengus. Je ne crois pas que le seigneur Ram Fahrang appréciera, et je ne pense pas que l'or intéresse nos ennemis...

     - Une grosse dépense pour une bonne cause, Nizar...

     - C'est à dire?

     L'anglaise ne répondit pas. Au lieu de cela, elle vint saisir la lance qu'elle avait délaissé plus tôt. Après quoi, elle fit signe à Irvine d'un grand mouvement de son arme, le prévenant que l'heure de faire feu approchait. Elle attendit le moment opportun. Le moment où, en face de Tokonatsu, les Tengus arrivant seraient assez proche. Il devait en rester une quarantaine dehors, et peut-être une douzaine derrière les défenses. Il fallait a tout prix interrompre le flux...

     - IRVINE ! MAINTENANT ! A COUVERT, TOUS !

     Sans un mot de plus, Lara abattit sa lance vers l'avant, signal visuel qu'il était temps de tirer. Ses membres fatigués ne lui assurèrent pas de toucher sa cible, raison pour laquelle elle demandait l'assistance de l'archer. Elle eut à peine le temps de se baisser à l'abris du mur, que déjà le flash spectaculaire de l'explosion illumina le ciel.
     La charrette vola en éclat, tandis que les précieux sacs de yens furent pulvérisés en altitude. Chaque pièce fusa à travers les airs, criblant les corps décharnés des volatiles comme des milliers de balles. L'enfer fut encore amplifié par les jarres de poix, dont le contenu enflammé retomba telle une nappe de feu sur le désert.

     Le mur nord de Tokonatsu, de même que la grande porte, étaient à présent poinçonnés de yens. Certaines pièces étaient enfoncées si profondément qu'il était sans doute impossible de les déloger à main nue. Les attaquants touchés, quand à eux, devaient être méconnaissables, mais la fumée engendrée ne laissa rien voir du massacre. Un moment de silence s'installa, aussi bien du côté des chimères que des humains.

     Ainsi venait d'exploser la grenade à fragmentation la plus chère du monde.

     - ...

     - ...

     - Je pense que nous pouvons faire une croix sur notre augmentation.

     - Je le pense aussi.

     Les affrontements reprirent après cet instant de répit. Il fallait maintenant se débarrasser des rapaces qui traînaient encore au dessus des défenses. Néanmoins, Lara se sentait plus confiante. La ville allait pouvoir se relever. Après tout, les Tengus suivants n'arriveraient pas de si tôt... ou du moins, pas en entier.
     Mais qu'en était-il du Roi...?







Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Ven 15 Juil - 0:22





Les tengus affamés
feat Lara, Erza, Dante et Adelaide

La concentration de l'archer fut alors troublée par un cri perçant ses tympans, sa tête endolorie rapidement vint alors lui apporter des nausées rapides, son esprit était désormais confus et sa vision sursautait, oscillant entre une clarté parfaite et même un peu trop brillante ou les ténèbres. C'était à cause du roi Tengu qui fondit sur son adversaire, semblant trouver en l'humain aux cheveux blancs une sorte de challenge. Mais ce combat affectait aussi tous les autres, au moins il savait maintenant que c'était bien cet homme le plus fort et lui aussi le responsable de ces bien curieuses détonations entendus dans la ville quelques minutes avant l'attaque totale de la horde. Cependant Irvine s'arrêta de tirer à cause de cela et se boucha les oreilles comme il bu, mais impossible de faire l'impasse sur cette onde diabolique qui lui fit cracher du sang. Heureusement il n'était pas à une grande proximité du chef de cette meute de harpie, ce qui l'empêcha de tomber une fois pour toute dans les vapes, mais en bas c'était le chaos. Entre les gardes comateux, ceux qui perdaient l'équilibre et l'attaque sauvage qui continuait de la part des ennemis. Ceux ci profitant d'une brèche dans la défense pour fondre sur les archers par l'arrière. Non, il fallait mettre la douleur de coté et se focaliser à nouveau de plus en plus sur eux, ces bêtes ne méritait pas une victoire même à l'arrachée. L'apôtre reprit son arc qu'il avait lâché à cause du roi ailé, puis il plissa un genoux pour mieux se stabiliser avant de tirer plusieurs flèches, afin là encore de rentabiliser le coup et être sur de ne pas trop manquer sa cible.

Chose faite et avec toujours un peu de panache tout de même. L'élu de Minshu réussi son coup, continuant de couvrir la tripoté de gardes et la jeune stratège élue de surcroît qui s'était mise à l'écart sans en démordre de ce combat. On sentait chez elle, ce coté guerrier, ce coté du "je ne renoncerais pas", tout à son honneur. Il espérait au moins que les ordres eut étés correctement transmis malgré l'attaque fourbe du Tengu géant. Ce Saptâr allait peut-être les sauver, mais ce n'était pas sur non plus, un explosif était bon s'il pouvait être convenablement utilisé et pour le moment, Irvine n'avait pas vraiment réfléchis à un plan, voila pourquoi passer l'information au sein d'une équipe était plus que crucial. Les pertes étaient colossale, cette bataille serait mentionnée dans les livres d'histoires de Kosaten, il fallait s'en douter, mais l’espérance résidait dans le fait de pouvoir un jour lire ce combat au travers des pages tournées et non d'y périr pour y être titré. Alors tout le monde s'afférait à la prochaine étape, repoussant comme ils pouvaient ces assauts intenables. L'archer aussi s'y mettait, tentant comme il le pouvait, le filet de sang continuant de glisser hors de ses lèvres, de couvrir l'assemblée plus bas. Soudain Dame Croft semblait avoir eut une idée et quelque chose se mit en préparation, des ordres étaient donnés, mais pas le temps de bien se demander quoi. Ce n'est qu'après qu'on pu alors voir dans la ville une charrette débouler. Elle n'avait aucun passagers ou conducteurs, seuls quelques uns la poussait jusqu'à l'entrée de la ville, face à l'adversité. L'avancée n'était pas bien simple pourtant, mais le plan établi était ou plutôt serait d'une efficacité redoutable.

C'était une véritable bombe ambulante, remplie de ce saptâr et d'or en pièce et en lingot sans doute, quoiqu'il en soit, Irvine comprit en voyant passer sous son nez cette source de chaos. C'était culotté, osé et ça pouvait marcher. Dans un vent de panique mettant toujours plus de pression, les hommes relâchèrent la carriole folle dans son élan, hors de la ville, non sans voir quelques gardes grimacer, mais le visage confiant de Lara pouvait rattraper plus d'un dépit de certains. Elle allait se tourner vers lui pour le signal final. Alors l'apôtre ne cessa de fixer cette grenade de dernier espoir rouler au travers des routes boueuses mélangés à du sang et qui était prise dans une course inopposable. Les Tengus ne comprenaient pas plus que la plupart des archers, lanciers et citoyens de Tokonatsu et pourtant... C'était ce qu'on appelait une  trump card dans le milieu. Irvine n'attendit que quelques mots avant de lancer de quoi faire jaillir tout l'espoir d'une femme sur les ennemis volants. Il fallait se mettre à couvert car la zone serait bien plus dangereuse que le cris du Roi de tout à l'heure. A peine le flash eu lieu qu'une bourrasque de vent puissant vint s'accompagner de tir sur la ville, sur le sol et dans les airs. Un véritable feu d'artifice projetant des pièces d'or sur une large zone, trouant les ailes et la chair des Tengus, ajouté à cela la poix enflammée et vous obteniez une fresque d'un enfer sur terre, enfin, sur Kosaten. Les murs épais de la cité furent eux même témoins de cette force implacable, qui vint alors dorer ces derniers en s'y enfonçant. Incrusté dedans, ils resteraient sans doute en vu d'y raconter l'histoire de la bataille. C'était un moyen étrange d'utiliser les yens, mais on ne pouvait nier son efficacité. L'apôtre s'était mit à couvert derrière le mur de la tour ou il se postait depuis le début. Le soleil faisait refléter ses rayons sur de nombreux cercles d'or incrustés partout, on devrait renommer Tokonatsu en citée d'or.

Cela dépeignait un combat aussi beau que féroce, non sans une certaine unicité pour le coup. L'archer pouvait l'avouer, mais il n'avait jamais rien vu de pareil dans sa vie d'apôtre et d'Homme. Lara Croft était une bien digne stratège qu'il valait mieux avoir dans ses rangs que comme adversaire. Une fois l'explosion passée, l'élu de Minshu se remit en place observant alors un paysage de fumée. Bandant de nouveau son arc, sachant que la bataille était presque finie, mais pas encore terminée pour autant. Continuant de se battre, lançant salves après salves jusqu'à ce que l'épuisement le gagne... Ses pensées prochaines allaient vers cette femme, tout en continuant de se demander pourquoi les Tengus en voulaient autant à cette ville.

" Nous devons cette victoire à cette femme si nous remportons la bataille. " Pensa-t'il.






hrp : pardon de ma lenteur en ce moment x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Jeu 21 Juil - 22:57

Il pleut, il pleut bergère ~

Comme quoi, dans ce monde, même les oiseaux pouvaient données du fil à retordre au plus coriace des hommes, ou tout autre être vivant pouvant chasser une proie. Les assauts du fils de Sparda et de son familier, eurent plus ou moins respectivement échoués, quoi de plus normal, étant donné que ce n'était qu'un amuse-gueule. Dante voulait évité de trop forcé, évité d'être repéré et pris en chasse par les hommes de Karui, mais cette histoire d'attaque de tengus était vraiment le truc qui le mettait dans une situation délicate. Il aurait bien pu forcé le passage en dégommant tout ce qui l'empêcherais de partir, mais le demi-démon n'était pas comme ça. Il ne pouvait abandonné les habitants de cette ville, à cause de son vécu, de sa conscience... Par contre, le fait d'être repéré par les Seikajins n'était pas le seul bémol, le second bien sur, était le fait de : qui allait le payer pour ses services ? Bin oui, le chasseur de démons est peut être une personne assez sympathique, mais il évitait de faire trop dans la charité (oui, malgré le fait qu'il a aidé plus d'une personne sans être payé), car après tout : aider son prochain, ça va pas forcément nourrir l'homme.

Atterrissant sur le toit d'une maison proche du mur, l’encapuchonné garda son regard fixé sur le roi des tengus. S'attendant à une réplique, il fut par contre surpris de voir son ennemi prendre une grande inspiration, avant d'hurlé le plus fort possible. D'un bâtement de coeur, le fils de Sparda mit obligatoirement un genoux à terre, tandis qu'il plaquait ses mains au niveau de ses oreilles. Sa vision était devenu flou, puis elle changea de forme, pour se distordre, avant qu'elle ne sombre et s'éclaircit.
Il fallait l'avouer, Dante ne s'attendait pas à une telle attaque, et son organisme en fit aussi les frais, car un filet de sang coula de ses oreilles. Le volatile voyait cela ? Malgré le fait que la capuche du demi-démon était toujours en place ? Mystère... Mais le chef tengus ne perdit pas de temps pour savoir si oui ou non cela avait marché, vu qu'il chargea de nouveau.

N'ayant pu se préparé plus rapidement, le chasseur de démons encaissa le coup, reculant de nouveau à cause de la force de l'impact. Remis des effets hallucinatoire, le possesseur de Sparda passa à son tour en mode offensif. Rangeant ses armes à feu dans leurs étuis respectifs, il s’élança vers le piaf avec une vitesse prodigieuse, avant de s'arrêté net devant lui, et de balancé un coup de poing vers son visage.
Ne perdant pas de temps, il continua son assaut en balançant son corps sur le côté, afin de lui mettre un coup de talon de droite à gauche.

Sur le moment, le fils de Sparda ne prêtait guère attention aux alentour, trop concentré sur monsieur cui-cui je me la pète, il n'était pas à fond dans l'utilisation de ses capacités, mais il préférait gardé l'oeil sur lui. C'est alors, qu'un imprévu... Comment dire, éclatant ? Arriva. Sans crier garde, une explosion retentit dans toute la ville, dégageant une fumée noirâtre pouvant être visible à des kilomètres. Cependant, ce n'était pas ça, le plus étrange, c'était le fait que des objets brillants volèrent de toute part et atteignait ceux qui était dans le rayon d'action. Heuresement, l'instinct de Dante lui sursura d'esquivé ce qui venait vers eux, et ne se fit pas attendre. Sautant vers le bas de la rue, le demi-démon avait réussit de justesse à ne pas recevoir ce qu'on pourrait qualifier plus tard : la grenade la plus cher de l'histoire.

D'ailleurs, Chacha s'en était-il sortit ? Le roi des tengus a-il maintenant assez d'argent pour se payé un expresso ? Nous saurons tout...
Dans le prochaine épisode...


Euh post ! Post !... Pardon, c'est l'habitude.

HRP:
 


©️Phoenix


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Ven 22 Juil - 0:55




Les Tengus affamés

Lieu : Tokonatsu
Délai de réponse : 4 jours
Date de début : 29 mai 2016



Encore une fois, les deux nouveaux élus semblent sauver la situation. Les informations relayées par l'archer parviennent à bon port et l'aristocrate anglaise s'en sert à bon escient, gaspillant malgré tout une véritable fortune sous le regard mi-admiratif mi-attristé de la garde. Mais le temps n'est pas au remords, le succès de cette attaque est flamboyant! Les Tengus, tombe comme des mouches, touchés par l'explosion qui s'est propagé à grande vitesse. Le hurlement de la Croft permet également à tout un chacun de se protéger au moment adéquat, et même si les murs sont à présents criblés de pièces dorés, cela vaut largement le coup au regard du nombre astronomique de volatiles désormais cloués à terre, trop blessés pour pouvoir s'envoler.

Ce n'est pas finis et il deviens de plus en plus clair que tant que le gigantesque roi Tengu se trouve dans la ville, les troupes continueront d'affluer et qu'il n'y aura aucune chance de s'en sortir. La seule chose à faire pour les gardes et les élus qui leur viennent en aide c'est essayer de tenir assez longtemps pour permettre à l'étrange homme qui se bat contre la créature immonde d'en finir, en espérant que cela soit suffisant pour les oiseaux battent en retraite. Il y a toutefois une légère accalmie comme les troupes les plus proches ont été largement entamées, il n'y a plus que deux ou trois Tengus vivant dans la ville, et la suite des lignes arrivera dans quelques minutes, c'est le moment de reformer les rangs.

Pour ce qui est du duel acharné qui as lieu entre Dante et son adversaire coriace, les choses ont semblé mal tourné pendant quelques instants le cri dévastateur du monarque ayant porté ses fruits. Mais son ennemi ne s'y laissa pas prendre bien longtemps. C'était un véritable choc de géant qui avaient lieu sous les yeux ébahis des quelques uns qui avaient le temps de regarder. Lorsque l'homme chargea à nouveau, pour asséner poing et pieds, tout un chacun fut surpris de voir la bestiole reculer légèrement. Aurait elle souffert des coups qui venaient de lui être assénés ?

Un des uppercuts en particulier avait laissé entendre un sinistre craquement révélateur. Il y avait une chance de battre le monstre, il n'était pas invincible ! Pour ceux qui avaient pus l'entendre, cela avait été un véritable soulagement. Mais le roi n'était pas défait, loin de là. Si il avait pus sourire, il aurait volontiers dévoilé ses dents de poulet à l'élu de Fuyu, tant il était heureux d'avoir enfin un adversaire à sa hauteur. D'un coup d’aile, pourtant anodin, une micro tornade se forma entre ses plumes, fonçant directement sur celui qui osait le défier. Il enchaîna aussitôt sur son traditionnel coup de serre avant de tenter de mordre l'effronté de son bec, duquel suintait un liquide légèrement venimeux.

--------------------------------------------
------------------------------
------------------------


Compte rendus des stratégies :
Superbe stratégie qui vous octroie un temps de repos !

Dante est attaqué par le roi Tengu : Action 1 : Blocage du coup de poing
Action 2 : Tornade de plume (attaque magique difficilement esquivable)
Action 3 : Coup de serre (attaque physique)
Action 4 : Morsure venimeuse (attaque physique avec DOT)

Ordre de post :
Lara Croft - Irvine  - Dante


-> Tengus restants : 20 dont 6 immobilisés =>  Il reste 3 tengus dans la ville

-> Nombre de gardes en fonction restants dans la ville : 66

Bonne chance, et pour toute précisions n'hésitez pas à demander par Mp !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   Ven 22 Juil - 15:43




     Une certaine quantité de yens tomba du ciel durant la minute suivante, ricochant contre les pierres et les armures. Les sentinelles de Tokonatsu furent gagnées par une certaine euphorie, avant de rugir de satisfaction face aux Tengus restant. Ces derniers, dépités, observaient depuis les hauteurs les carcasses morcelées de leurs anciens camarades. Il n'y allait pas y avoir de renforts avant un moment.

     - Voyez, dame Croft! Fenghuang nous rend grâce! s'écria Nizar, le visage rayonnant.

     - Ce n'est pas encore terminé, se défendit la brune, dont les forces commençaient à s'évaporer. Tant que le Roi respire, ses larbins ne lâcheront rien...

     Lara observait le champ de bataille d'un air las. Une odeur infecte de chair et de plume brûlées leur parvenait déjà. Mais de l'autre côté du carnage, les derniers hommes-oiseaux continuaient leur route, sans sourciller.

     - Ils ne sont plus très nombreux! positiva son compagnon. Et leur chef est isolé à présent. Eh! Remuez-vous!

     L'archéologue voyait double. Sa première rencontre avec le Tengu de la grange avait laissé de nombreuses blessures béantes, et ses bandages ne suffisaient plus à interrompre le saignement. Si elle ne se ménageait pas un peu, son rôle dans la bataille risquait de s'arrêter là.

     - Que l'on nous débarrasse des derniers traînes-misères... marmonna Lara en se laissant glisser contre le mur sur le plancher. Nous devrions avoir le temps de reprendre les salves à la poix avant leur arrivée...

     - Et le Roi? Que fait-on pour le Roi?

     - Laissez faire, siffla-t-elle entre ses dents. On ne peut pas ouvrir le feu sur lui sans risquer de croiser les tirs. Ce serait trop dangereux pour l'élu qui l'affronte, et pour les archers d'en-face... Occupons-nous des autres.

     Nizar acquiesça, et s'en alla faire passer le mot. Les gardes du rez-de-chaussée achevaient de se débarrasser des Tengus immobilisés, tandis que les tireurs visaient les volatiles restant.

     - Nizar... appela la brune, vers son assistant qui fit demi-tour. Je ne vais pas tenir la distance. Vas voir cet Irvine. Ce sera à lui d'ordonner les prochaines salves...

     Le frisé semblait inquiet, mais ne broncha pas. Il s'en alla avec son message, traversant de nouveau la muraille en direction du perchoir d'Irvine. Sur le chemin, il prévint les sentinelles du changement de leader, avant d'atteindre son objectif. Les arcs furent sortis de nouveau, près à servir, de même que les précieux barils de poix restant.
     Lara, quand à elle, eut l'impression de sentir le sol se dérober sous elle. Ce n'était pas vraiment l'endroit pour se reposer, mais elle avait vraiment besoin de ces quelques minutes de répit...







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Scénario - Les Tengus affamés   

Revenir en haut Aller en bas
Scénario - Les Tengus affamés
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)
» [Scénario] La voix des Damnés
» La presse haïtienne mal formée et affamée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.