Partagez | .
Voie cendrée
Invité Invité

-



MessageSujet: Voie cendrée   Mar 31 Mai - 22:16





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki

Tout avait débuté dans cette même forêt où je me trouvais actuellement. Epaisse, presque étouffante, j'avais eu de la chance d'être arrivée dans une clairière où je pouvais plus facilement me repéré... Mais surtout, j'avais eu de la chance d'avoir été sauvée par Kachou des griffes et des crocs des molosses qui en avaient eu à ma chair...

Qu'elle idiote j'avais été... J'espérai beaucoup, de tout mon cœur la revoir, pour m'excuser, qu'elle avait eu raison, et de toutes ces choses... Et c'était l'une des raisons qui me poussait à venir à l'orée de cette forêt, avec l'espoir de la voir sur la route qui était à peine à quelques mètres de là où je me trouvais... Mais j'en avais d'autres !

J'avais put constater depuis mon arrivée en Kosaten mon impuissance... J'étais obligée, chaque jour, chaque fois où j'étais menacée par la nature ou des hommes, de devoir me reposer sur mon œil magique... Je savais très bien que j'avais de très bonnes prédispositions pour jeter des sorts, de part mes circuits magiques et mes réserves de mana, et surtout que mon corps était loin d'avoir la puissance, la force et la rapidité que pouvait montrer de véritables combattants...

Mais pourtant, je voulais au moins pouvoir tenter de faire quelque chose si cela arrivait à nouveau... Je ne voulais pas rester les bras ballants lorsque je serrais dos au mur... Fuir était toujours une solution, mais... De nombreux cas m'ont montrés que je n'avais bien souvent pas la possibilité...

Si mon œil n'était pas bloqué, si mes paupières n'étaient pas cristallisée l'une dans l'autre, peut-être que je n'aurai pas besoin, aujourd'hui, d'être présente à l'orée de cette grande forêt...

J'avais pris un bout de bois a-au sol, à vrai dire, il n'en manquait pas, avant de symboliquement donner plusieurs coups dans le vent, essayant à vrai dire d'imiter sans les connaitre de ce que pouvais faire des gens armées d'une véritable épée... Je préférai ne pas avoir à les connaitre pour tout dire, et encore moins devoir les pratiquer sur quelqu'un... Mais il fallait que je devienne plus forte ! Et si cela passait par un entrainement, je me devais de l'accomplir.

D'autant que cette forêt n'était pas si loin que ça des portes de la ville... A seulement une heure de marche, dans un espace où passait régulièrement caravane, marchand et paysans qui allaient et venaient presque sans interruptions... Il était en plus encore tôt le matin, le soleil ne s'étant levé qu'il y a seulement quelques heures... Que pouvait il m'arriver dans un tel endroit ?

Toutefois, je ne faiblis pas dans mes mouvements, essayant de frapper le plus fort possible une pierre au sol, mais le seul résultat fut que le choc me fit mal aux mains, et que je lâchais mon bâton, qui parti en direction de la route... Je courais pour le rattraper, sortant d'un buisson pour m'engager sur la route... Où un h-homme était p-présent... Non l-loin de ce q-qui était mon arme de fortune. J-j'espérais q-que mon b-baton ne l'ai pas t-touché...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Sam 4 Juin - 20:31




Encore perdu par sa soudaine apparition dans une zone volcanique, Byakuya marchait un peu au hasard dans ce monde. Il ne savait plus du tout où il était. Il ne reconnaissait rien de ce qui l'entourait, ce qui fit qu'il savait qu'il était encore hors de Minshu. Malgré son trou de mémoire, il se souvenait tout de même de son objectif d'explorer Kosaten afin de jauger les équipes adverse. Il ne put à l'instant déterminer où il était, mais ça ne le contraria pas vraiment. Le but était qu'il voie du pays, le plus possible.

Plongé dans ses pensée alors qu'il traversait une forêt différente de celle d'émeraude qu'il connaissait,  son écharpe recouvrant bien sa marque, il avançait au hasard, observant ce qui se passait autour de lui, autrement dit les paysages, les marchands qui allaint et venaient sans cesse, portant leur marchandises à bout de bras ou empilées sur des charrettes.  Rien de bien impressionnant et intéressant pour le shinigami au premier abord, mais au moins, il avait cette fois-ci le privilège de continuer ses recherches tranquille, sans être dérangé. Du moins au début.

Car après avoir marché un moment dans cet endroit rempli d'arbre et de végétation, il détecta une énergie qui surpassait la moyenne de ce qu'il avait ressenti dans les dernières minutes. Elle était faible, bien plus basse que la sienne, mais assez haute pour faire comprendre au capitaine qu'elle ne provenait pas d'un des marchands qu'il voyait. À nouveau, un élu se mettait sur son chemin. Mais cette fois-ci, il ne voulut pas aller voir de qui il s'agissait. Non, il n'avait pas de temps à perdre. Il continua de quelques pas son chemin quand un bruit attira son attention.

Il eut juste le temps de tourner la tête vers la source, qui s'avérait être aussi la direction qu'il avait repéré pour l'énergie, qu'un bout de bâton lui fonça dessus. Il fit un mouvement vers l'arrière avant d'attraper le projectile d'une main. Il le fixa un instant pour constater qu'il était cassé, mais totalement inoffensif. Il détourna le regard de l'objet quand il entendit un buisson bouger. Une tête dépassait du végétal, et il se contenta de l'observer d'un regard neutre, bien qu'un peu froid. C'était bien la pression qu'il avait ressentit. Il put désormais y mettre un visage.

Il s'avança et posa le bâton devant elle.

Tu ne devrais pas t'amuser avec ça petite. Vu la maladresse dont tu as fait preuve, tu ferais plus que tort que de bien.

Il se releva et s'apprêta à reprendre sa route.
                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Dim 5 Juin - 20:25





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki

J-j'avais p-peur devant l-l'homme d-devant moi, q-qui dégageait b-beaucoup d-de prestance, e-et une certaine... Aura... I-il était v-vêtu d'un k-kimono n-noir et b-blanc, t-tandis q-que son regard m-me fixant a-avait r-réussi e-en un instant à m-me glacer le sang a-au plus profond d-de mes entrailles.

M-mais rapidement, j-je constatai q-qu'aucune b-blessure n-n'était v-visible s-sur cet individu... A-au moins, m-ma maladresse n-ne l'avait p-pas blessé... M-même si a-avec ma force... Ce n'aurait été q-qu'une égratignure s-sur un t-tel individu...

P-puis i-il s'avança v-vers moi, a-avant de poser l'objet d-devant moi, alors q-que j'étais toute t-terrorisée à-à l'idée d-de d-devoir subir l-les réprimandes d-de cet homme s-sur ce q-que j'aurais p-put faire d-des blessures q-que j'aurais p-put causer...

M-mais malgré s-son coté t-très effrayant e-et un peu... Froid, l'homme resta t-très n-neutre v-vis à vis de moi, m-me disant b-bien q-que c-ce que j-je voulais faire é-était une mauvaise idée... M-mais c-comment faire s-si je ne p-pouvais me d-défendre ? S-surtout d-dans un e-endroit a-aussi... D-dangereux q-que p-pouvait l'être c-ce monde...

J-je m'avançai d-d'un pas, ramassant l-le bâton brisé e-entre mes d-deux petites mains, a-avant de le serrer contre moi, tremblotante, m-mais m'inclinant p-pour faire d-des e-excuses e-envers c-cet homme, a-alors q-que j'avais failli l-lui faire du mal...

"D... Désolé m-monsieur... Mais j-je d-dois m’entraîner p-pour ne p-pas être u-un p-poids... P-pour être c-capable d-de me défendre..."

Je b-baissa le regard... J'avais r-réussi à regarder l-le haut de son torse, p-presque son cou... M-mais je n'avais p-pas réussi à r-regarder s-son visage q-qui d-devait être tout de m-même s-sévère c-contre moi... C-curieusement, j-je vis q-quelque à s-sa ceinture... Q-quelque c-chose c-comme... Comme une arme ! C-c'était à v-vrai dire u-une épée, c-comme tout l-les gardes avaient... B-beaucoup d-de gens en a-avait une s-sur eux... Ce n'avait d-donc rien d-d'extraordinaire, mais i-il sortait d-des normes... C-comme s-s'il était... U-un v-véritable m-maître d-du maniement de cet arme, q-qui vagabondait s-sur les routes...

I-il devait savoir m-milles choses s-sur c-comment se d-défendre... Mais j-je ne p-pouvais pas l-lui demander d-de m'aider... S-surtout a-après a-avoir manqué d-de le blesser... J-je m-me devais d-d'apprendre seule... P-pour éviter q-que ce genre d-de maladresse n-ne se répète...

M-mais alors que j'étais encore toute p-penchée v-vers l'avant, t-toujours inclinée, u-une détonation d-dans la forêt m-me surpris et me fit tourner la tête, v-vers l-la provenance d-de ce bruit... q-qu'est ce que c'était ? U-une arme ? U-une explosion ? Un sort ? Pourquoi ça e-et maintenant ?

P-plongée d-dans cette incompréhension, j-je ne pus q-qu'entendre au dernier m-moment u-un cheval hennir d-de toute s-ses forces, a-avant d-de se cabrer, faisant t-tomber son p-propriétaire, et d-de foncer au galop s-sur la route où nous nous trouvions...

J'étais sur son chemin.

Il ne s'écartera pas.

Cet animal n-noble e-et fier allait m-me rentrer dedans, n-n'étant plus qu'à quelques mètres pendant que je tournais ma tête et que mon œil s'écarquilla, impuissant. Le choc allait être rude et très violent...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Ven 10 Juin - 13:19




La petite bredouilla des excuses que le capitaine n'entendit que d'une oreille. Ainsi c'était dans le but de s'entraîner qu'elle avait cassé ce bâton. Devenir plus forte pour ne pas faire traîner ses alliés. Cette façon de penser de penser lui rappela sa sœur adoptive, celle qu'il avait fait rentrer dans sa noble famille par amour de sa femme décédée. Malgré son sang en aucun cas noble, il était fière des progrès de cette jeune fille du nom de Rukia. La jeune fille devant lui était loin d'égaler son niveau, mais sa détermination eut le don d'éveiller la curiosité du capitaine.

Il hésita à s'arrêter, avant d'entendre une détonation qui lui valut un petit soubresaut. Habitué au événement soudain, il braqua immédiatement ses yeux dans la direction du bruit, la main sur son sabre. Mais contre toute attente, ce n'était pas une attaque lui étant destinée. Il ne put pas déterminer avec précision l'origine du coup, mais fut assez rapide pour comprendre qu'un cheval apeuré par la détonation fonçait droit vers la jeune fille aux cheveux roses, complètement perdue.

Mettant son sens de l'honneur en avant, il eut juste de le temps de maudire les dieux pour lui avoir enlevé le shunpo, avant de tendre rapidement son doigt vers elle et de prononcer.

1ère Technique de destruction, poussée.

Quelque chose de lumineux sorti de son index et fila vers la petite qui fut poussée un peu brutalement contre le bord du chemin. Cela pouvait sembler quelque peu abrupt, mais en ce moment, c'est la seule solution qui s'offrait à lui. In extrémis, elle fut éloignée de la trajectoire de l'animal fou furieux. À peine cela fait, le shinigami fit un bond en arrière pour également se mettre à l'abri.

Une fois le danger passé, Byakuya revint vers la petite qui devait être morte de peur, et lui tendis simplement la main pour l'aider à se relever.

Comment te sens-tu ?

Tout en attendant la réponse, le shinigami était intrigué. Elle était une élue, il en était certain. Comment une petite fille aussi faible pouvait avoir été appelée pour stopper les hostilités entre les trois royaumes ? Quelle nation avait été assez stupide pour placer dans ses rangs un élément qui n'allait que les retarder ? Cachait-elle son jeu ?


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Lun 13 Juin - 10:07





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki

J-je voyais le c-cheval arriver vers moi. I-il n'était p-plus qu'à quelques mètres d-de me r-rentrer d-dedans, de m-me percuter a-avec violence. J-j'aurai p-put être g-gravement b-blessée, p-peut être q-que le choc a-aurait p-put m-me faire m-m'évanouir, o-ou pire...

L-lorsque je sentis u-un choc, j-je fermai l-les yeux i-incapable d-de faire autre c-chose. M-m-mais c-contrairement à c-ce que je pensais, c-ce choc n-ne venait p-pas d-de devant m-moi, m-mais bien d-du coté, d-de là d-d-d'où v-venait l-le monsieur q-qui m-m’impressionnait...

Je tomba au sol, l-laissant u-un p-petit cri aigu d-de douleur q-quitter m-mon corps p-pendant q-que mon épaule p-percutait la terre e-et les graviers, l-laissant s-sur m-mon bras q-quelques petites d-douleurs et c-coupures... M-mais elles n'étaient v-vis à vis d-du c-choc initial, q-qui m-me c-coupa le souffle pendant u-une dizaine de seconde a-au moins, tout en m-me faisant m-mal, c-comme si j-je m'étais d-déplacée u-une côte...

P-puis, s-serrant les dents à c-cause d-de la d-douleur, j-je parvint à r-rouvrir mon o-oeil, q-qui très r-rapidement s-s'emplit d-de larme, q-qui tombèrent r-rapidement s-sur mes joues p-p-pendant que j-j'essayais d-de me redresser...

L-l'homme s-s'approcha d-de nouveau v-vers m-moi, m-me demandant c-comment j-j'allais... C-c'était lui q-qui é-était à l-l'origine de c-ce choc, c-c'était lui q-qui m'avait déplacée à c-coté d-de l-la trajectoire d-du cheval, q-qui filait m-maintenant c-comme un fou v-vers la ville.

Entrecoupé d-de sanglots, j-j'essaya d-de dire à c-cet homme q-que j'avais mal... M-mais q-que... C-ce n-n'était p-pas important... I-il m-m'avait d-déjà sauvé l-la vie... J-je n-ne devais p-pas l-lui en d-demandé p-plus...

"M-M-M..."

M-mes larmes é-étaient t-trop fortes, t-trop présentes p-pour q-que je p-puisse r-réussir à vaincre m-ma peur et ma r-respiration t-trop saccadée p-pour réussir à p-parler c-correctement... J-je ne put q-que baisser la tête d-devant lui, incapable d-de le renseigner

M-mais m-mes larmes s-s'immobilisèrent s-sur mes joues l-lorsqu'un n-nouveau bruit, s-semblable au p-précédent, r-retentit d-dans la f-forêt, c-cette fois-ci p-plus proche. D-des hordes d-d'oiseaux q-quittèrent p-précipitamment les l-lieux, c-croassant s-sans interruption envers l-l'origine d-de ce r-raffut...

J-j'avais p-peur d-de ce q-que c-cela p-pouvait être. J-je voulais c-courir, loin, r-rentrer d-dans l-la ville e-et ne plus jamais en s-sortir, m-mais mes jambes m-me faisaient d-défaut, t-tremblant t-toutes deux à c-cause d-de mes frayeurs...

L-le sol t-tremblait r-régulièrement, p-presque t-toutes les secondes, p-pendant q-que les oiseaux continuaient de fuir... J-jusqu'à ce qu'un n-nouveau bruit n-ne se fasse e-entendre, j-juste à coté, à m-moins d-d'une centaine d-de mètres...

Q-qu'est-ce que c'était ? U-une d-dangereuse c-créature d-des f-forêts ? J-j'eu r-rapidement d-droit à m-ma r-réponse l-lorsque j-je vis, à u-une v-vingtaine de mètres, u-une s-sorte d-de g-golem c-composé d-d'arbre e-et de t-terre sortir d-des bois. I-il f-frappait le sol d-de ses long e-et dur poing, p-pendant q-que le h-haut d-de son corps d-devait atteindre l-les quatre m-mètres d-de haut...

J... Je devais fuir !


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Mer 15 Juin - 13:49




La petite eut du mal à articuler quelque chose. À vrai dire, elle n'énonça rien d'intelligible, sous l'effet d'une peur agrandit par l'événement qui venait de se passer. Elle tremblait de tout son être. Le capitaine la fixait toujours, la main tendue, se demandant ce qu'il devait faire. Il n'avait pas vraiment l'habitude de s'occuper de gamine apeurée, à part quand celles-ci se faisait attaquées par un hollow, mais la plupart du temps, elle filait pendant qu'il finissait le travail. Ici, la jeune fille ne pouvait plus faire un seul pas, tant l'effroi paralysait son corps.

Gardant un visage toujours assuré, il hésitait entre la laisser se remettre de ses émotions et continuer son chemin, ou rester jusqu'à ce qu'elle se calme. En ayant rapidement jeté un coup d'œil sur ses blessures, il remarqua qu'elle n'était pas grave. C'était déjà une bonne chose. Mais bientôt, sa réflexion fut arrêtée par un tremblement du sol. Byakuya laissa tomber sa main et regarda le ciel pour apercevoir des oiseaux s'envoler. Quelque chose clochait. Rebaissant le regard, il aperçut une forme plutôt imposante se mouvoir dans leur direction. Décidément, le duo jouait de malchance.

Se doutant bien que la petite devant lui n'allait pas pouvoir fuir, il ne demanda pas son avis pour la prendre dans ses bras et s'écarter de la trajectoire que l'étrange créature était supposée prendre si elle ne changeait pas de direction. Il souffla à la jeune fille.

Reste-là, compris ?.

Ainsi, il allait pouvoir combattre tranquille, sans risquer de la blesser, ou de toucher les marchands qui continuaient d'emprunter le chemin de la forêt. Il se positionna devant la bête qui lui était clairement visible désormais, et sortis son sabre.

À nous deux...

Il fonça contre le golem, évitant un de ses coups de poing et lui trancha une jambe. Puis sans attendre, il tendit l'index.

4e technique de destruction, foudre blanche.

Un éclaire courut droit sur la bête.

                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Jeu 16 Juin - 15:39





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki

A-alors q-que je n-ne pensais q-qu'à fuir ce nouveau danger, l-l'homme qui m-m'avait déjà sauvée la vie m-m'ordonna d-de rester i-ici, a-avant d-de s'avancer v-vers le terrible et i-immense g-golem qui avait s-surgi non loin, l-l'air d-déterminé et s-sur de lui s-s'il s'agissait d-d'évincer la créature.

Je l-le r-regardais, i-impuissante et toujours en sanglots r-respirant bruyamment p-pendant qu'il se positionnait... E-encore une fois, j-j'étais o-obligée d-de rester d-derrière, o-on devait m-me protégée... T-tout mon entrainement n-n'avait servi à rien... J-je n'étais m-même pas e-en mesure d-de me lever o-ou de l'aider... A-alors p-pour combattre u-une telle bête...

C-c'était i-impossible... T-tout du moins... Sans mon œil...

T-tout partait de là... Si j'avais été en m-mesure de m-me servir d-des pouvoirs q-qui sont miens... J'aurais p-put l-l'aider à c-combattre... J'aurais p-peut être m-même p-put m-me charger d-de protéger t-tout ces marchand e-et ces hommes q-qui fuyaient avec h-hâte la folie q-qui gagnait ces lieux... M-mais à la place, j-j'étais un p-poids, q-qui était obligé d-de se cacher d-derrière un arbre e-et des buissons p-pour ne pas r-risquer de gêné c-ceux qui s-savaient combattre... Et a-aujourd'hui, c-c'était à n-nouveau q-quelqu'un q-qui m'avait s-sauvé la vie...

S-sa première attaque trancha p-pourtant la m-moitié d-d'un des membres de l'atronach... Mais l-la créature ne semblait pas ressentir d-de douleur ou d-d'envie... J-juste... La colère... Cet esprit s'était éveillé par la colère, q-qu'il déversait m-maintenant sur t-tout les autres... D-dont sur l-l'homme q-qui m'avait p-protégé...

Mais j-je fus très surprise l-lorsqu'un f-flash blanc éclatât, fendant la distance q-qui séparaient les deux combattant, avant de toucher u-un des bras d-de la créature, q-qui n-ne témoigna d-d'aucune douleur alors q-que l-le choc avait crée quelques flammes... Toutefois, il f-frappa le sol avec rage, a-avant de charger en ligne droite, u-utilisant s-son bras c-comme d-d'un tronc p-pour b-balayer t-tout ce q-qui se trouvait d-devant lui...

N-néanmoins, s-sa course n-ne s'arrêta pas à c-coté de l-l'homme... I-il continua, p-plus loin, arrivant à c-coté de moi... N-non loin... P-paniquée, je laissai u-un cri sortir d-de ma bouche, a-avant q-que je ne puisse voir q-qu'il m-m'avait remarquée, e-et qu'il tendait s-son bras enflammé d-dans ma direction, a-avant d-de m'attraper e-et d-de me coincer a-avec c-ce q-qui lui servait d-de main...

J-j'étais totalement t-tétanisée, m-mon regard croisant c-celui d-de la créature, q-qui commençait p-petit à petit à r-refermer sa p-poigne s-sur moi, m-m'arrachant d-des cris de douleurs d-de plus en plus soutenus, q-qui d-devaient résonner à travers la f-forêt...

Je serrai l-les dents, à b-bout de force... Q...Que pouvais-je faire ? R-rien... C-comme t-trop souvent... J-j'étais condamnée à n-ne rien p-pouvoir faire... M-même l-lorsque ma vie é-était menacée... L-l'homme q-qui m'avait sauvé... J-je devais à n-nouveau c-compter s-sur lui...

P-puis j-je sentis une c-chaleur... L-les flammes q-qui avaient envahi s-son bras é-étaient d-de plus en plus proche, n-n'étant p-plus qu'à u-une trentaine de c-centimètres d-de mon visage terrifié... J-je ne voulais pas... Je ne voulais pas mourir !

Pour la première fois depuis mon arrivée à Kosaten, mon œil g-gauche s'ouvrit, commençant à lancer une d-déferlante de flamme sur le golem, s-sur tout son corps ! J-je ne contrôlais p-plus rien, c-commençant à b-brûler tout c-ce qu'il y avait aux alentours, s-sans distinction...

Je perdais le contrôle, sombrant dans la destruction comme j'avais p-put le faire autrefois...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Lun 20 Juin - 13:24






Un monstre de cet carrure ne se laissait pas battre aussi facilement qu'un hollow. Le coup de sabre que Byakuya lui porta ne lui coupa pas la jambe entière mais lui dessina simplement une entaille. De plus, la technique de kidô n'eut pas l'effet escompté. Le shinigami ne pouvait que détester ces dieux prétentieux et vulgaire pour l'avoir si lâchement affaibli pour éviter une révolte. Qu'attendaient-ils de lui s'ils le réduisaient à un niveau de 2e lieutenant ? Le considéraient-ils juste comme un pantin qui se combattait pour le plaisir de leur yeux ? C'était détestable.

Mais les mauvaises nouvelles ne s'arrêtèrent pas là. Alors que le capitaine atteignait à nouveau le sol, et s'apprêtait à asséner un nouveau, son ennemi répliqua à ses premiers assauts. De son bras puissant, il balaya toute la forêt. Répondant à ses premiers réflexes et se mit à courir hors du cercle que dessinait le membre du golem. Sans shunpo, il fut bien moins rapide qu'à l'habitué, et il fut contraint de sauter par dessus le bras pour éviter un coup. Il atterrit sur une branche, et regarda l'adversaire terminer son travail. Il était puissant c'est indéniable, et Byakuya allait voir de la peine à en venir à bout. Beaucoup de civils n'avaient pas eu la même adresse que le chef des Kuchiki et s'était fait ramassé par l'attaque. Ils étaient désormais allongés par terre, inconscient pour certains, souffrant pour d'autres.

Un cri déchira l'air alors que le golem relevait le bras. En observant plus longuement, le shinigami put constater que la petite qu'il avait sauvé il y a quelques minutes s'était fait prendre. Il soupira d'agacement. À quoi servait-elle ? Comment pouvait-elle être une élue si c'était pour se mettre en danger au moindre ennemi. Que valait-elle pour que les divinités l'ait invoqué ? C'était incompréhensible pour le capitaine, qui réfléchissait comment la sortir de là. À vrai dire, il ne l'aidait pas par affectivité, mais plus par honneur. Pour lui, elle ressemblait beaucoup à une civile qui était menacée sous ses yeux. Il était alors de son devoir de la sauver.

Mais tout bascula quand il vit le monstre prendre feu. Il esquissa un petit mouvement des sourcils pour souligner son étonnement. Qui avait fait ça ? La fille ? Quelqu'un d'autre ? Un rapide coup d'oeil autour de lui lui indiqua que seuls les civils et les deux élus étaient encore dans les parages. De plus, il ne sentit aucune nouvelle pression spirituelle capable de lancer une telle attaque.

Il voulut en savoir plus, mais il remarqua que le feu prenait de l'ampleur. En plus de brûler le golem, il commença à se propager autour, s'attaquant au arbre les plus proche. Soit cette attaque était puissante, soit son lanceur ne la contrôlait pas, et s'il s'avérait que c'était la deuxième option, alors cela pouvait confirmer que c'était la petite qui en était l'origine. Quoi qu'il en soit, il fallait agir.

Ne connaissant aucune technique particulière pour éteindre ses flammes, le shinigami fonça vers les civils encore valide, qui étaient assez loin pour ne pas recevoir l'attaque et qui entre temps s'étaient rapprochés pour soutenir leur proche. Se plaçant dos à eux, entre eux et le golem, il leur ordonna.

Que les personnes encore valide s'occupent d'éteindre les flammes et d'évacuer les blessés. Exécution !

Puis sans leur donner le temps de répliquer, il s'approche du golem qui hurlait de douleur aux prise de l'attaque jeta un coup d'oeil à la fille. Il remarqua alors que c'était bien elle qui avait lancé ceci, ce qui l'étonna fort. Malheureusement, son oeil continuait le travail, sans qu'elle le veuille. Le shinigami fit alors l'éviter des pierres de tailles moyennes autour de lui. Il en envoya une pas trop pointue sur la tête de la jeune fille, à une vitesse assez grande pour l'assommer. Puis Il envoya les autres contre le golem qui avec une jambe fragilisée ne put garder l'équlibre et tomba à la renverse. Au passage, il lâcha la petite que le capitaine rattrapa en vol.

Il alla la poser loin de la zone de combat, et l'adossa contre un arbre. Puis, en attendant qu'elle se réveille, il alla aider les civils à éteindre les flammes restantes, pour éviter un feu de forêt. Quand tout redevint plus calme, il revint vers la petite et observa son crâne. Heureusement, il ne saignait pas et ne comportait qu'une bosse bien visible. En attendant qu'elle se réveille, il alla s'asseoir sur une branche et observa le paysage, songeant au statu que portait la petite. Le méritait-elle vraiment ?

                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Jeu 23 Juin - 11:19





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki

Musique
Je n'étais p-plus qu'une p-poupée entre les mains de cet immense golem... Une simple p-petite p-poupée de s-suie et d-de chiffon, qui souffrait, q-qui pleurait... Et q-qui déversait dans l-la forêt des torrents d-dévastateurs d-de flammes... J-j'en avait totalement perdue le c-contrôle, e-et je sentais d-de plus une g-grande d-douleur au n-niveau d-de mon oeil, dû à mes flammes q-qui ne se s-stoppaient pas... Mais aussi à l-l'endroit o-où se t-trouvait mon sceau, au n-niveau de mon ventre...

Il m-me brûlait, m-me coupait dans m-mon souffle et mes larmes, m-me faisant p-presque convulsé s-sur place s-si je n'étais pas entravé p-par la p-poigne du monstre q-qui se refermait sur moi. Je voulais q-que tout s'arrête... Q-que cette journée, ce m-monstre ne soient q-que des cauchemars, et q-que je me réveille en sursaut, avant de me m-mettre à pleurer inutilement...

Mais tout... é-était bien réel... Le monstre, les flammes, la douleur... Et si cela ne s'arrêtait pas... Si rien n'était fait pour q-que je puisse... Reprendre le contrôle... Si rien n'était f-fait pour s-stopper les flammes... Tout allait brûler, t-tout allait recommencer... E-et une nouvelle fois p-par ma faute...

T-toutefois, un c-choc violent a-au niveau d-de mon front me fit écarquiller ne serais-ce qu'un instant les yeux, stoppant tout, avant que m-ma vision ne devienne brouillée... Et que mes yeux ne se ferment, tombant dans l'inconscience d-de ce qui pouvait se passer tout aux alentours... Le golem, le feu, les marchands, le monsieur... Je... N'en savais plus rien.

A... A mon réveil... Je me sentais f-faible, ressentant t-tout d'abord des courbatures et des hématomes p-partout dans mon corps... La douleur au n-niveau d-de mon ventre... N-n'était plus présente, r-remplacé à-à la place p-par une b-blessure s-sur mon front. Mais... Je ressentais s-surtout, au niveau de m-mon œil gauche... Une grande chaleur... Mon oeil... était d-de n-nouveau en mesure de détruire... E-et je n'avais p-pas de c-cache oeil p-pour évité les accidents... J-j'avais put n-négliger c-ce détail a-auparavant, p-puisque j-je ne pouvais p-plus du tout l-l'ouvrir... M-mais maintenant... U-une crainte, u-une surprise et j-je pouvais d-déverser la m-mort sur d-des personnes q-qui valaient p-plus que moi... Q-qui n'avait rien d-demandés à p-personne.

J-j'entrouvrai avec la p-plus grande p-précaution mon oeil droit, n-non magique, a-afin d-de commencer à r-regarder c-ce q-qu'il s'était passé. L-le golem, a-au sol, n-n'était plus q-qu'un amas d-de tronc et d-de branchages brûlés... T-tout comme les alentours... T-toute une clairière é-était partie en fumée... E-et u-uniquement p-par ma faute...

P-puis, j-je cherchai d-du regard l-l'homme a q-qui j'avais c-causé t-tant de problème e-et qui m'avait sauvé p-plus d'une fois sans doute... A-a sa force... J-j'imaginais q-qu'il s-s'était c-chargé d-de v-vaincre l-le golem, m-me sauvant d-de ses griffes... E-et je l-le trouvai, e-en haut d-d'un arbre, b-bien plus é-élevé  que moi... E-et pourtant, e-en m'adressant à l-lui... J-je baissai la tête...

"D...Désolé... T-tout est d-de ma faute... J...Je n'aurais... Pas dû... M-mais j'avais p-peur..."

Et encore u-une fois, m-mes larmes c-commençaient à r-retomber sur mes joues...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Ven 24 Juin - 21:24




Du haut de sa branche, Byakuya observait les civils. Il ne connaissait aucune technique de soin, et ne pouvait donc venir en aide à ces personnes. Dans son monde, c'était la 4e division qui s'en chargeait, il n'avait jamais eu besoin d'apprendre ce genre de chose. De plus, il était du genre résistant, alors être blessés un long moment ne l'avait jamais dérangé. Il fixait donc les victimes du golem d'un air plutôt indifférent, constatant quand même qu'ils semblaient s'en sortir. Ils avaient de la chance d'avoir des compagnons qui les aidaient à se traîner jusqu'à une charrette avant de les évacuer.

Au bout d'une dizaine de minute à les regarder, le capitaine entendit une petite voix venant de l'endroit où était couchée la petite. Apparemment, elle s'était réveillée. Le capitaine détourna son centre d'attention sur elle avant de regarder à nouveau devant lui, dos à elle. Elle s'excusait de son action. Elle avait peur. C'était vraiment incompréhensible. Ce comportement était tellement éloigné de l'idée d'un combattant que ce faisait le shinigami. Il avait compris que les dieux l'avait amené ici pour défendre Minshu, et donc combattre. Il devait en être de même pour elle, et elle n'avait clairement pas l'âme d'une guerrière. Que cherchait à faire les divinités en choisissant une fille si inutile ? Y avait-il une autre raison à sa venue ? Sans la regarder mais parlant assez fort pour qu'elle entende, Byakuya lui répondit.

Pourquoi s'excuser quand on combat l'ennemi ? Ce n'est pas cohérent...

Il ferma les yeux puis les rouvrit, avant de descendre de sa branche et de fixer Orina avec des yeux indifférent, mais cachant une grande interrogation intérieure. Il continua

Dis-moi. Pourquoi es-tu ici ? Tu as peur, tu ne peux te défendre seule, et pourtant, tu es une élu, je le sens... Qu'as-tu de particulier pour être dans ce nouveau monde ?

Est-ce que les dieux des nations voisines choisissaient ses guerriers sur d'autres critères ? Avaient-ils des stratégies différentes de celle de Jeong ? le shinigami se demandait tout de même quel critère pertinent cette fille pouvait remplir... Est-ce que son œil gauche était la seule raison ?

                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Ven 24 Juin - 23:48





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki


A-alors q-qu'il ne dédaignait p-pas me regarder, l-l'homme q-qui m'avait sauvée p-par d-deux fois déjà  m-me répondit, essayant d-de comprendre c-ce pourquoi j-je m'excusai p-platement... C-c'était e-en fait p-parce q-que j'avais été u-un poids p-pour lui, a-alors q-qu'il m'avait demandé d-de me cacher... Et que je n-n'avais p-pas été en mesure d-de bien être à l-l'abris... C-c'était aussi p-parce qu'à c-cause d-de moi, t-tout une partie d-de cette f-forêt é-était partie en cendre e-et en fumée... E-et j-je m'en voulais...

M-mais avant q-que je n-n'ai le temps d-d'agir, d-de lui répondre, i-il s-se trouvait d-devant moi, m-me fixant d-de son regard n-neutre q-qui pouvait t-très bien être empli d-de colère ou d-de désapprobation v-vis à vis d-de moi...

Toutefois, i-il énonça p-plusieurs q-questions m-me concernant... I-il avait r-raison s-sur de nombreux points, m-mais... Je n-ne savais s-si je p-pouvais l-lui donner r-raison o-ou non... P-puisque j-je ne le s-savais p-pas m-moi même s-sur c-ce que j-j'avais d-de particulier... M-mais j-je me devais d-de lui r-répondre, p-pour t-tout c-ce qu'il avait f-fait p-pour moi...

"J...Je s-suis en e-effet u-une élue... D-du dieu d-de Seika q-q-qui à c...Choisi d-de m'invoquer s-sur Kosaten...M-mais..."

J-je pris u-une grande i-inspiration, avant de reprendre, t-tout en gardant mes yeux a-au plus bas...

"J-je... Je suis u-une homonculus... C-c'est à d-dire q-que... J-je s-suis u-une humaine a-artificielle, c-crée p-par magie i-il y a p-plusieurs mois d-de cela. Et... H-hormis m-mon oeil... J-je ne sais p-pas vraiment c-ce que j-j'ai d-de p-particulier..."

P-par réflexes, j-je mis m-mes mains a-au niveau de m-mon menton, a-avant de m-me remettre à pleurer...

"J-je n-ne sais vraiment p-pas p-pourquoi c-ce dieu à d-décidé d-de m'invoquer... J-je n-ne veux p-pas combattre... J-j'ai p-peur d-de tout... E-et j-je suis i-incapable d-de me défendre..."

R-ressentant l-la tristesse v-venir e-et m'envahir d-de partout, j-je tombai à g-genoux, é-éreintée d-de nouveau, a-avec l-les blessures q-que j'avais reçue... T-tout en pleurant...

"L-la seule chose q-que je fais, c-c'est d-détruire, b-bruler... E-et sans m-me contrôler... C-ce monde s-serai b-beaucoup m-mieux s-s'il n-ne m'avait j-jamais v-vu... S-si je n-n'avais j-jamais vu le j-jour !"

M-me connaissant... J-je savais q-que je pouvais r-rester d-des heures entières i-ici, à p-pleurer, m-mais... I-il f-fallait q-que je me m-montre r-reconnaissante, a-au m-maximum q-que je le pouvais...

"M-merci b-beaucoup d-de m-m'avoir sauvée d-de ce mauvais pas, Monsieur... M-monsieur c-comment ?"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Dim 26 Juin - 17:06




Byakuya écoutait d'une oreille attentive ce qu'avait à dire la petite. Si la fin de son discours l'intéressait moins, le début l'intriguait beaucoup. Il sut en effet qu'elle venait de Seika, un des deux camps adverses, et que son œil était apparemment sa seule arme. Cela semblait peu à première vue, mais à bien y réfléchir, il avait réussi à venir à bout d'un golem, et son énergie était encore faible. Sous-estimait-elle ses propres capacités ? De plus, elle évoqua un nom tout à fait nouveau pour le shinigami : homonculus. Ainsi elle n'était pas humaine, et sur ce point elle lui ressemblait. Lui dieu de la mort et elle âme artificielle, tous deux différents et attirés ici pour combattre au nom d'une cause qu'il ne portait nullement dans leur coeur.

Elle avait du potentiel, mais elle avait peur, elle ne pouvait le cacher. Entre ses cris, ses larmes et son regard horrifié, il apparaissait clairement un état perdu et terrifié, sûrement dû au changement de décor et au récent événement du golem. Peur de ses pouvoirs ou peur de l'adversité, il ne put le dire, mais ne bougeant pas d'un cil, il finit par s'exprimer, ellipsant volontaire la dernière question de son interlocutrice.

J'ignore les véritables raisons qu'on retenues les dieux de cet univers pour t'invoquer ici, mais une chose est certaine: cesse d'avoir peur.


Il n'arrêtait pas de la fixer, durcissant légèrement son regard.

Je t'ai sauvée parce-que je l'ai décidé ainsi, mais je n'en avais pas la moindre obligation. Beaucoup d'âme se montreront bien moins clémente avec toi.

Il se tourne pour regarder le golem. Son ton devient plus autoritaire.

Alors si tu veux survivre dans ce monde, bats-toi et ne doute jamais. Entraînes-toi et deviens forte pour mener à bien tes convictions.

Il laisse une pause planer. Il pensait tout ce qu'il avait dit. Une fille si faible allait mourir si elle restait ainsi. Pris d'un pitié inhabituelle, il lui avait dit ses quelques mots pour qu'elle réalise où elle se trouve. Il parlait en ayant en tête son combat contre le colosse de Fuyu. Si cette fille le rencontre, c'en était fini d'elle, c'était certain. Il fallait donc lui faire comprendre l'urgence de la situation.

                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Dim 26 Juin - 22:24





Voie cendrée
FEAT. Byakuya Kuchiki

A-alors q-que j-j'attendais l-le nom d-du monsieur m-m'ayant sauvé la vie... J-je n-n'obtins de sa part q-que des réprimandes, à-à la fois sévères m-mais juste... S-si j-je n'avais pas eu s-si peur... J-je n'aurais pas p-perdu le contrôle et d-détruit c-cette partie de la forêt... M-mais surtout, s-si j-j'avais été p-plus forte... J-j'aurais p-put protéger tout ces gens d-du Golem... A c-cause d-de ça... n-nombre d'entre eux é-étaient blessés, e-et r-retournaient m-maladroitement v-vers l-la ville q-que je n'aurais j-jamais d-dû quitter...

E-et pourtant... J-je ressentais u-une nouvelle force... C-certes j-j'étais v-vraiment terrifiée par tout ce qu'il pouvait y avoir au loin, en d-dehors des murs, dans la forêt et dans t-tout autre l-lieu, m-mais... I-inconsciemment... J-je voulais l-les découvrir... J-je voulais v-voir c-ce qu'était c-ce monde q-qui s-selon t-tout ce q-que je savais é-était très dangereux... C-c'était inconscient d-de ma part... M-mais j'étais curieuse...

D-de plus... C-c'était s-surement u-un t-très bon moyen d-de devenir p-plus forte... J-je le voulais p-pour pouvoir ê-être en mesure d-de m-me défendre déjà... Mais a-actuellement, j-je n'en étais p-pas capable... D-du coup... E-explorer le monde... J-je ne pouvais pas... P-pas en étant seule...

M-mais personne n-n'aurais l-la patience e-et le courage d-de m-me prendre s-sous son aile p-pour me faire v-voyager... S-surtout que j-j'étais u-une m-menace s-supplémentaire, c-car mes pouvoirs é-étaient d-de nouveau r-revenus... E-et que j-je ne les contrôlais t-toujours pas...

D-de même, à-à cause de ça... j-j'allais ê-être u-une menace p-pour M. Amonwiel... P-pour tout ceux q-qui croiseraient m-ma route et qui choisiraient d-de baisser leurs gardes... J-j'hésitai u-un peu à q-quitter la ville, p-partir l-loin... M-mais j-je voulais a-apprendre auprès d-du vampire... T-tout comme je voulais d-découvrir le monde, p-progressivement.

P-pour c-ce qu'il s'agissait d-de l'homme e-en face de moi... J-je me contentais s-simplement d-de baisser la tête, t-trop intimidée p-par lui, t-tout en disant à voix basse :

"D... D'accord... J...Je v-vais essayer d-d'être plus forte... M-Merci b-beaucoup m-monsieur, pour v-vos conseils e-et pour m'avoir sauvé l-la vie à p-plusieurs r-reprises..."

P-par politesse, je m'inclinai p-poliment devant l-lui, avant d-de m'excuser e-et de partir vers Chikai en s-suivant les marchands... C-cette journée... Avait été dangereuse... E-et j'avais retrouvé mon pouvoir... T-tout ce qui allait suivre... Risquait d'être b-beaucoup plus dangereux...


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1260
Yens : 157
Date d'inscription : 27/04/2015

Progression
Niveau: 81
Nombre de topic terminé: 36
Exp:
5/6  (5/6)
avatar
Byakuya Kuchiki ¤ Inconnu ¤

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   Ven 8 Juil - 20:01




Intimidée par la prestance que dégageait Byakuya, la petite ne fit qu'accepter ses conseils et promettre une amélioration. À vrai dire, l'avenir de la jeune fille ne préoccupait que très peu le capitaine, c'était à elle de se débrouiller. Il avait simplement énoncé ses vérités sur un caprice. Il la regarda s'éloigner d'un regard neutre, se demandant un instant ce qu'elle allait faire pour devenir plus forte. Allait-elle avoir la même détermination que Rukia ? La reverrait-il dans quelques temps avec ce même regard sûr de lui qu'avait sa sœur adoptive ?

Il s'autorisa un très bref sourire. Comment pouvait-il les comparer les deux ? Rukia n'était pas la même. Elle avait un courage bien plus présent et une mentalité plus poussée,   que cette petite fille, même depuis sa période dans le rukengai, et de toute manière, désormais ce n'était plus son problème. Il reprit le visage sérieux et imposant qui le caractérisait. Il fallait qu'il continue ce qu'il avait commencé, à savoir deux choses : explorer Kosaten et retrouver la mémoire. Il rejoignit alors le chemin et resta immobile un moment, observant la circulation qui continuait sous ses yeux.

Il remarqua à ce moment-là qu'il ne savait plus d'où il était venu. Il avait tellement bougé durant cette petite altercation qu'il en avait perdu ses repères. Comme en plus il était en terrain totalement inconnu, il lui fut difficile de déterminer d'où il était arrivé. En examinant le paysage autour de lui, il put néanmoins progressivement se rappeler de quelques détails et l'information lui revint finalement en tête. Cela lui prit une bonne minute. Accordant un dernier regard dans la direction qu'avait pris la petite, qui maintenant était invisible depuis sa position, le shinigami continua sa propre route. Il alla à l'opposé de l'élu de Seika et marcha lentement. Il fallait dire que cette mémoire défaillante le travaillait beaucoup et prenait petit à petit le dessus sur son objectif principal. Qu'avait-il bien pu se passer ce jour-là ?


                             

                     

             

     

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Voie cendrée   

Revenir en haut Aller en bas
Voie cendrée
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voie de la Navigation
» Prérequis pour la voie de la Médecine
» La voie du Martyre
» la decentralisation ,seule voie de developpement du pays.
» les prerequis pour la voie de la médecine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Forêt tropicale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.