Partagez | .
Remise en question
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Remise en question   Dim 10 Juil - 3:44

- Remise en question -


La druidesse repris le débat en disant que de son point de vue, les créatures ne tuaient que par besoins, et se contentaient d'effrayer leurs victimes le reste du temps. Elle semblait avoir vécus dans un monde où la nature était paisible pour penser de la sorte. Chez moi, de puissantes créatures existaient, si puissantes que seuls les mages et quelques vétérans pouvaient neutraliser. Ces créatures, ces monstres, peut importe le nom qu'on leur donnait, la nature les avait créé, par conséquence, ils faisaient partis du cycle dont nous parlions, et ces même créatures attaquaient les humains dans diverse tentative d'élargissement de territoire, ou même de vengeance. Ce que disait Aki n'était pour moi que les divagations d'une enfant qui ne voyait pas les choses en face, mais peut-être que cette différence venait d'expérience différente, aussi me contentais-je de présenter mon point de vus calmement.

"Nous ne devons pas parler de la même nature. Dans mon monde existe bon nombre de créatures si puissantes, que seul les mages et quelques vétérans peuvent lutter, et elles ne chassent pas que pour se nourrir. Elargissement de territoire, vengeance, massacre d'esbroufe, ces animaux ou ces monstres, appelle les comme tu veux, ne sont guère différents des humains. Le puissant aura toujours la main mise sur les faibles, et seul un autre puissant peut s'opposer à sa volonté. Les faibles ne peuvent que subir, ou chercher à devenir puissant."

Je concluais en réagissant aux excuses de la druidesse, qui semblait penser m'avoir vexé.

"Ne t'en fais pas, il y a bien longtemps que l'opinion des autres ne m'affectent plus. Pourquoi devrais-je me soucier de ce que quelqu'un pense de moi, quand une centaine d'année suffit à le tuer, quand il n'a aucuns moyens de faire pression sur moi ? La société n'a plus de sens pour moi, le monde n'a plus de sens pour moi. Si vous autres êtes les acteurs de ce monde, je ne suis qu'un spectateur curieux de savoir comment la pièce va finir."

J'eu une petite pensée pour Orina avec ces mots, cette petite fille que j'avais recueillis dans ma demeure, que j'éduquais. Même si nous ne nous connaissions que depuis peu, son contact avait éveillé quelques fragments d'humanité enfouis au fond de ma carcasse, et je l'aimais aussi ardemment que j'avais aimé les enfants que j'avais eu avant elle. J'affichais un léger sourire attendris en regardant le sol alors que je parlais sur un ton plus calme, plus apaisé, avant de me ressaisir et de reprendre ma posture habituelle.

"Mais il arrive aussi parfois que le spectateur veuille lui aussi écrire sa propre pièce."

Après qu'Aki se soit rendu compte que sa cible n'était pas un ours mais bien le vieil homme à qui elle avait parlé plutôt dans la journée, elle me demanda de l'aider à l'accompagner à sa maison, sa carrure n'étant pas faite pour transporter des hommes aussi ventripotents et massifs.

Ne voulant pas salir mes mains sur un tel rebut, je me rabattais sur la magie. La Magie de création permettait de créer des forces cinétiques, et avec suffisamment de maîtrise et de concentration, elle permettait de faire léviter les objets. Je fermais les yeux alors que je concentrais sur les forces à ma disposition. Je devais d'abord faire décoller l'homme du sol, puis crée rune force suffisante pour l'empêcher de retomber, avant de créer une seconde force qui ferait bouger le paysan dans la bonne direction. Un esprit guère habitué aurait mis une bonne dizaine de minutes avant de trouver les bonnes forces a utilisé, mais j'avais eu tout le temps nécessaire pour maîtriser cette parcelle de la magie, et quelques secondes suffirent avant que le vieillard ne lévite lentement vers son cabanon.

Tanith Amonwiel


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Remise en question   Dim 10 Juil - 4:26




Remise en question



feat.Tanith







Finalement, il semblait que la divergence d'opinion qu'entretenait les deux élus était principalement dû à deux expériences totalement différentes. Dans le monde d'où provenait Aki, Gaea, la déesse de la nature, ne créait que des êtres respectant l'équilibre naturel et l'ordre des choses, c'était donc auprès des Druides qui l'avaient instruite qu'elle avait acquis cette philosophie de vie et cet amour de chaque coeur, ce respect du souffle et du sang qui coulait dans les veines de chacun. A contrario, celui du vampire semblait être emplis d'une cruauté sans nom, les créatures tuaient sans autre raison que le plaisir de tuer, comme des être humains, en somme, et vus le nombre d'année qu'il semblait avoir vécus, aucun doute que son aigreur était justifié. Et quel était le cas de Kosaten ? La question devait se poser. Ressemblait il au monde de la Druidesse, dans un équilibre quasi parfait qu'il lui revenait de maintenir, ou à celui de l'homme aux cheveux blancs, prêt à massacrer quiconque y entrerait ? La deuxième option semblait la plus probable, et sans doute que la chasseuse aurait meilleur compte à laisser ses principes de côtés. Mais c'était ainsi qu'elle avait été élevée, ainsi qu'elle avait toujours vécus, renier ce principe fondamental c'était renier tout ce qui la liait à qui elle était, à Mizu, à Mune.

Alors que Tanith usait de ses pouvoirs pour transporter l'alcoolique jusqu'à la maison où ils lui avaient parlé un peu plus tôt, elle suivait, l'oeil dans le vague. C'était de la magie impressionnante, assurément, mais tout cela ne lui paraissait pas très délicat. Après tout c'était un être vivant qu'il convoyait ainsi, et non pas un quelconque objet. L'homme en question était beaucoup trop hagard pour s'offusquer de quoi que ce soit, mais cela heurtait légèrement la sensibilité de l'archère qui ne sentait aucune compassion dans ce geste. Elle observait son compagnon de route très temporaire à la dérobée. Avait il perdus ses sentiments d'être humain durant sa transformation ? Était il encore capable de ressentir quoi que ce soit d'ailleurs ? Si la réponse était négative, qu'était il donc ? Un homme plus ou moins abominable, condamner à errer dans l'état morne et gris de son âme ? Rien de très joyeux. Il valait mieux croire qu'il n'était qu'un vieil homme aigris par les souffrances de la vie et déterminé à ne laisser plus rien l'atteindre, comme il lui avait plus ou moins laissé entendre au début de leur conversation sur l'immortalité.

Enfin, la porte de la maison se laissa entrevoir, et la traqueuse s'empressa d'aller y toquer en quelques coups secs et fermes, espérant que la femme n'était pas trop sous l'emprise de l'alcool et serait capable de leur ouvrir. Un bruit sourd de choc et quelques grognements dérangés plus tard, la porte s'ouvrit et la vieille femme s'exclama d'un air tout à fait scandalisé.

Rij ! C'tait toi ! J'y crois pas ! Vins, rentrez donc ! Je vais vous donner un tantinet d'soupe pour vous r'mercier pour tout ça. Z'en faites pas, moi j'vais un peu mieux qu'ta l'heure. Comprenez, mon mari il est jamais là la nuit, l'est à la taverne, alors j'sais pas trop quoi faire.

C'était donc le cas typique d'une femme qui finissait par rejoindre son mari dans l'alcool en le voyant faire de même. Une manière d'essayer de se rapprocher de lui peut être ?

Liannaaaa …

Le râle émanait de l'homme, et étant donné le regard assassin de la bonne dame, il semblait clairement que ce n'était pas son nom à elle. Parfaitement embarrassée, la Seikajin secoua la tête à l'invitation qu'on venait de lui faire, et elle se doutait qu'il en serait de même pour l'élu du phénix qui l'avait aidé à charrier le corps sans énergie jusqu'ici. Elle se recula poliment et s'inclina du plus bas qu'elle put.

Je m'occuperez d'annoncer au tavernier et à sa fille que l'ours ne les dérangera plus, j'espère que de votre côté, vous saurez contenir votre homme.

Toujours aussi gênée face à la scène que la vieille peau s'apprêtait visiblement à lui faire, elle se détourna prestement et détala un peu plus loin avant de balayer la rue des yeux, pour voir si Tanith l'avait suivi ou non.


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Remise en question   Dim 10 Juil - 18:19

- Remise en question -


Etonnamment, la femme du vieillard elle, n'était pas ivre pour une fois, mais cela n'arrangeais en rien son dialecte de paysan. Etait-ce trop dur pour elle de parler normalement, d'articuler correctement ? Enfin, ce n'est pas comme ci elle avait une quelconque importance a mes yeux. Aki agissait toute fois avec politesse et courtoisie envers ce couple qui avaient causé bien des soucis a leur village. Personnellement, leurs existences m'était égales, qu'ils vivent ou qu'ils meurent, cela m'était égal, même si il était préférable pour eux qu'ils vivent, j'imagine. Aki annonça qu'elle s'occuperait de prévenir le tavernier et sa fille que l'ours ne poserait plus problème, et espérait que la paysanne puisse tenir son homme a l'avenir. J'ajoutais à cela mon propre argument pour l'inciter a faire plus attention, en prenant un ton accusateur.

"Vous avez eu de la chance que ce soit cette femme qui se soit occupé de cette affaire. J'aurais tué cet "ours" sans sourciller si j'avais dut m'en occuper. Surveillez votre imbécile de mari, si vous ne voulez pas le perdre dans une histoire aussi stupide."

Je partais donc en compagnie de la druidesse vers le village. J'étais assez déçus de ma journée, je m'attendais a plus exotique, autant de la part de la créature que de la part d'Aki, mais je n'avais pas vus grand chose des capacités de la druidesse, si ce n'est pour la course. Tout cette histoire étant finis, je n'avais plus vraiment de raison de rester. Une fois arrivé devant la dite auberge, je m'adressais a Aki sur un ton plutôt ennuyé.

"Et bien, je suis plutôt déçu de ma journée, moi qui m'attendais a quelque chose d'exotique, je n'ai vus qu'une femme courir dans les bois, et un vieillard ivre se débattre dans un filet. Enfin, ton travail est terminé, je vais donc te laisser profité de ta récompense. Je doute que ma compagnie plaise aux villageois, comme je doute que la leur ne me convienne. Et leur cuisine est sans doute horrible, en plus de me servir a rien, et je doute que tu veuille partager ton sang avec moi. Haha"

J'affichais un petit sourire amusé, avant de commencer a préparer ma charrette pour le voyage de retour vers Chikai.

Tanith Amonwiel

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 2330
Yens : 1258
Date d'inscription : 07/08/2015

Progression
Niveau: 213
Nombre de topic terminé: 102
Exp:
15/24  (15/24)
avatar
Aki Nishiie ¦ Justicière ¦

-



MessageSujet: Re: Remise en question   Dim 10 Juil - 19:48




Remise en question



feat.Tanith





Tanith y était aussi allé de sa morale, comme d'habitude. Il était certain qu'il ne pouvait pas se refaire, quoi que puisse en penser la rouquine, il serait pour toujours un vieil homme convaincus d'avoir raison, même si ça avait le don d'être affreusement énervant. D'ailleurs, il continua de la sorte en se plaignant de sa journée ''décevante'', lui qui s'attendait à plus d'exotisme … De l'exotisme ? Il la prenait pour quoi, une bête de foire ? Encore une fois, elle contint sa colère, elle ne pouvait pas se permettre de faillir à sa promesse juste à cause de lui. Elle se contenta donc de froncer légèrement les sourcils avant de soupirer et de hausser les épaules. De toute façon, il allait s'en aller, à quoi bon prendre en compte ses remarques ! Elle n'aurait sans doute plus aucune occasion de le recroiser, et c'était mieux ainsi, cela lui éviterait d'avoir encore à contrôler sa rage. Mais il existait trop de personnes en ce monde convaincues d'avoir raison, de ne pouvoir être contredit. Tant pis, c'était aussi le cas des plus vieux Druides, et elle avait bien vécus avec cela la majeure partie de sa vie, un ou deux vieux aigris ou jeunes cons ne changeraient pas grand chose.

Et bien ma foi, poursuivez bien votre voyage, en espérant que nous n'aurons plus jamais à nous décevoir l'un l'autre.

Elle tourna les talons sans s’embarrasser de plus de politesses, puisque lui même n'en avait pas fait. Mune et Mizu étaient ravis de quitter cet être qu'ils n'aimaient pas chacun pour une raison différente. Le louveteau n'appréciait que les personnes amicales et sympathiques, ce qui n'était clairement pas le cas du vampire, tandis que la renarde le haïssait en tant qu'être ni humain, ni animal, ni démon, et donc contre nature de son point de vue. La Druidesse quant à elle, avait plus ou moins changé d'opinion. Autant elle le pensait avant complètement détestable, autant elle ne le trouvait désormais que désagréable. Elle n'aurait certes pas aimé passer une seconde de plus avec lui, mais elle n'éprouvait plus le besoin de lui coller son poing en plein milieu de la figure, ce qui était une sensible progression, n'est ce pas ?

L'archère se dirigea donc vers la taverne, plutôt satisfaite de sa journée pour son compte. Elle avait réussis à maîtriser son énervement alors qu'elle l'aurait fait exploser depuis longtemps si elle ne s'était pas retenus, et elle était venue en aide à un village, même si l'exploit n'était pas héroïque. La vie n'était pas uniquement constituée de gros désastres ! Il y avait aussi parfois de petits désagréments, pourtant difficilement réglables par le tout venant. Certes, ce n'était pas aussi gratifiant, cela ne la ferait pas paraître dans les grandes légendes de Kosaten, mais elle savait que ces petites gens lui seraient reconnaissants, et que d'une certaine manière, elle avait amélioré leur vie, ou au moins essayé de le faire, c'était suffisant pour une simple journée.

Arrivée à l'auberge, la fille du tenancier l'aborda aussitôt, lui demandant comment cela s'était passé. La chasseuse lui sourit et lui raconta qu'elle n'avait pas pus trouver l'ours dans la forêt, mais qu'un piège avait finalement réussis à le capturer. Elle passa sous silence le fait que l'animal n'en était pas un au final, cela risquerait d'apporter plus d'ennui à la famille qu'autre chose, et ce n'était pas le meilleur moyen pour eux de sortir de ce cercle vicieux qu'était l'alcool, en revanche, elle pouvait faire un tout petit peu plus, s'adressant à l'aubergiste, elle parla d'une voix plus basse afin que les habitués ne l'entendent pas.

En revanche, en cherchant des renseignements, je suis tombée sur un couple qui doit être fréquent dans votre établissement.

Ah le couple Fuki oui !

J'aimerais que vous ne les laissiez plus acheter chez vous. Je comprends qu'ils représentent sans doute votre fond de commerce, alors voici quelque chose pour vous.

Elle déposa quelques pièces sur le comptoir, sa récompense pour avoir aidé une caravane en réalité, et ce n'était pas rien, suffisant pour payer des consommations régulières pendant plusieurs mois. L'homme hocha la tête, l'affaire été réglée ! La traqueuse prit donc le repas et la chambre qui lui avait été offerte avant de reprendre la route le lendemain matin.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Remise en question   

Revenir en haut Aller en bas
Remise en question
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» remise en question .
» [Déc] Remise en question et solitude || Bill ||
» Remise en question des sentiments ... ♥ [With Juice]
» Remise en question sur la discrétion [Sarah Essen]
» Le débat sur la question du protectorat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Territoires neutres :: Route commerciale-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.