Partagez | .
On a pas engagé la bonne personne, chef ...
Messages : 103
Yens : 1544
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: On a pas engagé la bonne personne, chef ...   Dim 5 Juin - 21:32

- Four, femme de confiance -

« Hey, vous ! Vous êtes une élue, pas vrai ? »

« … Noooon, qu’est-ce qui vous fait dire ça ? »

Four souriait d’un air lent et taquin. La question la faisait toujours rire. Dans un monde d’humains, voir une Furry était bien singulier, c’était même totalement impossible. De ce fait, bien évidement qu’elle était une élue, cela coulait de source. A moins qu’on la confonde avec un quelconque monstre qui erre sur les terres de Kosaten mais ça en serait presque insultant, elle portait des vêtements et faisait même ses cheveux après tout.
Enfin bref, La scientifique était en ce jour à Chikai après avoir vécu mille péripéties durant un long voyage entre les terres neutres et Seika. Son but, ici, était d’aider son amie de Fuyu même si elle savait que ça allait être très mal barré. Après tout, une élue du Phénix aider une haut gradée de Fuyu, ça frôlait presque la trahison totale si Urumi n’était pas une sorte d’électron libre dans le royaume glacé. Mais tout de même, ce qu’elle allait faire ici, à Chikai … Il reste à voir si on accepterait de lui laisser libre accès aux archives de la capitale. Pour l’instant, Four ne pouvait que se fier sur les rumeurs qu’Urumi lui avait divulguées : quelque part dans les zones inexplorées du monde, dans un temple abandonné, de nombreuses richesses de puissance sommeillé. Et parmi ses objets, peut-être se trouverait le secret de l’immortalité tant désiré. Ou non d’ailleurs, mais ça serait un début dans sa carrière d’élue : d’entreprendre un vrai projet pour le peu de temps qui lui reste à vivre.

Mais ça, cela sera pour plus tard. Four regardait de son air taquin ce qui semblait être une sorte de générale, un haut gradé de la garde ou juste de l’armée. Celui-ci avait l’air bienveillant, un grand changement pour elle qui revenait directement de Fuyu après avoir confronté des molosses au caractère proche du xénophobe. Pour ne pas être embêtée, elle n’aurait sans doute pas du roder autour du palais à la recherche (de façon très très active, bien évidement …) des archives mais, aussi, depuis quand le sort était clément avec cette créature ? L’homme fit un sourire avant de s’approcher avec quelques hommes qui le gardaient, tout en armure avec un rouleau servant à transporter des parchemins à la main.

« Je suppose que la question était inutile, effectivement. Je viens réclamer votre aide. »

« Mon aide ? C’est bien la première fois que je viens ici et vous me faite déjà confiance pour quoi que ce soit ? » Elle pencha la tête sur le côté avec un sourire gentil, bien qu’on sentait qu’elle disait peut-être ça dans l’espoir d’échapper à la corvée.

« Et bien, vous êtes ici, en Chikai. Soit vous êtes une élue de Seika, soit vous en êtes une de Minshu. Dans les deux cas, vous êtes une amie. Je doute que vous soyez quelqu’un venant de Fuyu ou même généralement hostile, vous en avait pas l’allure et vous seriez sans doute folle de vous aventurer jusqu’ici. »

Four ricana en plissant les yeux. « Vous seriez bien étonnés … » Un petit silence planna alors que le soldat haussa un sourcil, intrigué et à deux doigts de trouver ça louche mais rapidement, la tigresse ferma deux de ses quatre yeux pour simuler un clin d’œil, en tirant la langue. « Je plaisante-euh … Mais ça serait pour quoi, exactement ? »

Il soupira, faisant mine d’être amusé alors qu’en réalité, il était soulagé de voir, au plus profond d’un de ses œil, le symbole du Phénix flamboyer. « Nous sommes dans des temps de crise, si on peut dire … Et de ce fait, la solidarité est plus forte que jamais. De plus en plus de volontaire se présente à nos portes, de jeunes aventuriers en quête d’action et de trésors qui propose leur aide à la nation. Cela fait quelque jour que notre conseil débattait sur cette affaire et nous avons trouvé des tâches à leur donner. »

Le Garde semblait attendre une réponse, un éclat de motivation ou un désir de rendre service mais face à la passivité de la tigresse, il resta un peu sans voix. Elle finit par lâcher un petit « … Okay. »

L’homme parru déconcerté l’espace d’un instant mais il ne perdit pas la face « …Et nous aimerions que vous transmettiez le message. »

« …Okay. »

« … Donc c’est un oui ? Vous allez leur donner ? »

Four ne bougeait toujours pas, les mains dans les poches « …Okay. »

Le regard du garde se fit plus insistant, presque fronçant un peu les sourcils. « Maintenant ? »

« … Okay. »

« … Et bien … Allez-y. » Il lui tendait un tube emplit de contrat de quête depuis une petite minute déjà.

« … Oh. » La scientifique finit par ouvrir un peu plus les yeux comme surprise, réalisant enfin ce qui se passait autour d’elle. « Quand vous dites maintenant… C’est maintenant, maintenant ? » Du coup, elle se saisit du tube de parchemin et le mit autour de son épaule avec une lanière, un peu comme sa sacoche … Le poids était ridicule et pourtant, elle penchait déjà d’un coté à cause de ce nouveau bagage. « Fallait le dire plus tôt… » Son même petite sourire au visage, un des garde derrière le haut gradé passa sa main sur son visage en réalisant une nouvelle fois que le ridicule ne tuait pas alors que celui qui avait prit la parole essayait de rester digne, même dans cette situation presque de foutage de gueule qu’on lui faisait subir. « Et je dois aller donner où, tout ça ? »

« Le temps que nous prenions notre décisions … Nous les avons dirigé vers l’auberge non loin d’ici, vous les trouverez sans doute là-bas. »

« Okay … Mais non, attendez … » Elle se mit à réfléchir deux seconde à sa demande. « Si c’est pas loin d’ici, pourquoi vous avez besoin de quelqu’un pour … délivrer ça ? »

Le commandant lui offrit un sourire plus gêné cette fois, sous la remarque assez accusatrice de l’hybride. « Nous ne les avons pas enchainé là, malheureusement. Plusieurs sont sans doute en train de visiter les marchés et autre. Nous n’avons pas le temps de réquisitionner des hommes pour les traquer, tout nos effectifs sont- ... »

« C’est bon, j’ai compris chef … » Elle ricana et vient lui tapoter l’épaule avec un bras. En réalité, elle ne voulais pas couper court à sa petite honte mais plutôt cesser de l’écouter car ça la fatiguait, regrettant presque de lui avoir posé la question. « J’y vais … On se revoit alors… »

Elle se tourna lentement pour prendre la route de l’auberge, premier lieu de fouille et une fois à une distance raisonnable, un des garde s’approcha à l’oreille de son supérieur pour lui chuchoter.

« Monsieur, sauf votre respect et loin de moi l’idée de remettre votre décision en doute … Mais êtes-vous certain qu’on a fait appel à la bonne personne pour cela ? »

« Ne t’en fait pas, Takui … Elle a l’air, certes, un peu ailleurs mais les élus de Seika ont la réputation d’être des gens de confiance. » Il essayait de se rassurer lui-même jusqu’à ce qu’il vit, au loin, Four tourner la rue … Accrocher un simple poteau avec le tube renfermant les ordres de mission. Celui-ci tomba au sol, s’échappant de son bras alors qu’elle ne le remarqua même pas. « Misère … Le doute commence à s’emparer de moi… Mademoiselle ? MADEMOISELLE ?! Les ordres de missions ! … Mademoiselle ?! »
Four

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 103
Yens : 1544
Date d'inscription : 17/01/2016

Progression
Niveau: 21
Nombre de topic terminé: 11
Exp:
2/6  (2/6)
avatar
Four ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: On a pas engagé la bonne personne, chef ...   Lun 13 Juin - 19:53

- Four, femme de confiance -

« Hey, y a des aventuriers ici ? … »

Four avait ouvert la porte de l’auberge qu’on lui avait indiquée. Elle aurait dû faire le trajet en deux minutes. Elle l’avait fait en vingt sans doute car elle s’était perdue ou alors faisait semblant de l’être en faisant bien des pause pour regarder autour d’elle … Ou juste endurer un peu moins l’effort de la marche, aussi. Lorsqu’elle entra, il y avait une certaine ambiance que l’on qualifierait propre aux aventuriers. Une bonne ambiance sans qu’elle soit de folie mais … très intime. Le genre d’ambiance que l’on a dans un club, entouré de gens qui se connaissent très bien. Autant dire que cette ambiance tourna au froid lorsqu’elle entra : tous les visages étaient figés sur elle. Toujours une main sur la porte, l’hybride regarda autour d’elle d’un petit surpris que subitement, on entendait les mouches voler à son arrivée.

« … Quoi ? Vous avez jamais vu une femme à moitié Tigre et à moitié araignée ? »

On lui répondit du même air glacial. Certains gros bras continuaient de la regarder fixement d’un air menaçant, d’autre se retourner sur leur table sans rien dire. Finalement, Four laissa tomber le rouleau de mission de son épaule et le leva un peu vers eux, au niveau de la poitrine.

« J’ai vos ordres de mission. »

Et à ses mots, subitement, tout le monde fut enthousiasmé, tous brandissant leur chope et s’exclamant, comme si on venait d’annoncer la fin d’une guerre, chose qui devait sans doute être similaire pour ses aventuriers de tout âge et de toute envergure qui désirait plus que tout ce gout du risque et de la surprise. Rester ici à ne rien faire de vraiment grandiose pendant plusieurs jours semblait peser sur certains. La joie était si grande que quelques hommes et femme vinrent enlacer Four par l’épaule, marchant avec elle jusqu’à une table comme si ils étaient bons amis, des tapes dans le dos. Comme toujours, Four se laissa emporter dans l’élan, emportée par le courant mais elle commença quand même à hausser un sourcil en voyant une femme en cape se jeter à genoux devant elle, les mains jointe, pleurant à chaude larmes.

« Cela faisait tellement longtemps qu’on attendait ses ordres, Tellement longtemps ! »

Un de ses compagnons vint poser sa main sur son épaule. « Setsuna, ça fait que deux jours qu’on est là »

« TEEEEEELLEMENT LONGTEEEEEEEEMPS ! » Et elle fondit à nouveau en larme.

Après quelques minutes à ramasser les morceaux, tout le monde se réunit autour d’une grande table ronde où Four avait été placé un peu contre son gré, si tenté qu’elle en avait, de gré ou non … On l’assaillit de question mais elle finit par fermer les yeux avec un doigt contre l’une de ses oreilles cachée sous sa coupe rasta, clignant un peu plus les yeux.

« Okay, du calme… Voilà le truc… »

Elle ouvrit le rouleau et subitement … Elle eut une idée. Four était peu dégourdi en temps normal mais parfois, elle avait des éclairs de génie et lorsque cela arrivait, elle parvenait à réfléchir en un quart de seconde : l’avantage d’avoir quatre cerveau pour traiter l’information. Depuis sa maladie, elle pouvait paraitre comme une femme paresseuse et maladroite mais cela ne changeait pas le fait qu’elle était l’un de plus grand cerveau de son monde, doté de nombreuse connaissance et d’une certaine astuce qu’elle ne sort de son chapeau que lorsque son énergie permet de le faire. D’un coup d’œil, elle détecta ceux qui lui parut à la fois pas assez futé pour poser des questions et à la fois pas trop débile pour pouvoir effectuer ce qu’elle allait demander.

Le temps passa et elle donna les ordres de mission à tout le monde, lisant l’écriture de Kosaten comme par magie … Bof, elle se posait pas plus de question que ça, se disant qu’elle était juste assez mentalement capable pour faire la traduction comme ça… Et donna un résumé à chacun des petits groupes qui allèrent se préparer en fonction. Elle garda le dernier pour la fin, le groupe qu’elle avait désigné du regard. L’ordre de mission pour cela n’était pas très important, il s’agissait d’aller à l’autre bout de Seika pour récolter des informations, aux frontières. Le voyage allait sans doute être une aventure plus grande que questionner les villageois plus loin, ou les moines puisque le temple du soleil n’était pas loin. Elle prit donc cette quête sans village à défendre ou trésor et parla aux personnes à propos de cette fameuse mission.

« Alors vous … Faudrait aller dans les terres inconnues. »

Les aventuriers la regardèrent avec un regard étrange, comme si ils se demandaient si c’était une blague. « … Je pensais qu’on allait nous donner des missions de reconnaissance ou ce genre de chose »

« Bah … C’est de la reconnaissance. »

« Ouai mais c’est dangereux là-bas, non ? Je veux dire, si c’est inconnu, c’est pas pour rien, non ? »

« …Vous êtes des aventuriers, non ? J’veux dire … S’quoi une aventure si n’y a pas un peu de danger ? »

Ils se regardèrent entre eux un long moment, comme dans un long et intense moment de réflexion et ils finirent tous par hausser les épaules d’un air satisfait. « Ouai, bon, ça se tient. »

Un troisième finit par poser la question fatidique qui laissa Four perplexe. « Et c’est pour y faire quoi, exactement ? »

La vérité étant qu’elle demandait à ce qu’on explore les terres inconnues afin de préparer le terrain pour ses futur recherche, au cas où. Elle avait prévu de donner une adresse de retour bidon où elle pourrait squatter en attendant leur retour, histoire de reléguer le boulot à d’autre au lieu d’elle parcourir les terres. Malhonnête ? Mais non, elle essayait juste de se faire aider. Et puis, ses gars semblaient compétents, elle avait confiance en leur capacité à survivre… Même si au fond, elle n’en savait rien mais elle arrivait à se convaincre elle-même … C’est la part « dénie » de ses quatre cerveaux qui parlaient. Mais en attendant, après un long blanc, la tigresse araignée regardant le vide tel une autruche philosophe, elle ne réussit à sortir que cette justification.

« … C’est … Pour le travail ? »

L’homme leva alors les mains d’un air conciliant « Ah, si c’est pour le travail … D’accord. »

« Parfait. »

Fière de son coup, Four leva un pouce vers la caméra avec un grand sourire colgate et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps. Non, en réalité, l’un bouscula un peu l’autre de manière à le dégager de la voie, désirant une vrai réponse.

« Non mais sérieux, on cherche quoi ? Pourquoi l’empereur veut qu’on aille explorer cet endroit ? »

La scientifique de Seika soupira un peu, lui donnant en réalité assez de temps pour inventer une excuse bidon. « Karui demande de cartographier un peu ce bout de terre isolé car celle-ci est en contacte directe avec les deux autres nations. Déjà, il ne veut pas que quelque chose de puissant tombe dans les mains des Fuyujins, là … Alors si y a un truc susceptible de nous intéresser, on vous envoi pour savoir quoi, avant que l’autre Sul-je-sais-pas-quoi mette la main dessus. Ah, et aussi … Vu que ses terres sont en contacte directe avec Minshu et Fuyu … ça fera pas de mal à l’empereur d’avoir un petit contrôle de la zone, m’voyez ? »

Ils finirent donc à un accord, avec cette explication plus ou moins potable. Après tout, ils ne faisaient pas dans la charité, ils avaient juste entendu dire que Seika avait besoin d’hommes et la paye devait suivre. Ils voulurent jeter un coup d’œil sur l’ordre de mission même, chose que l’hybride leur tendit avec plaisir … Evidement rien de ce qu’elle avait dit n’était écrit sur le parchemin mais, merci à un petit tour du à son esprit surdévellopé, elle réussit à insinué une illusion dans leur tête de manière à ce qui était écrit sur le parchemin était ce qu’elle avait dit, plus ou moins, avec des mots plus classieux et ainsi de suite. Elle reprit cependant le parchemin de leur main après qu’ils aient semblé avoir finit et elle le rangea dans le tube.

« … Mais, les ordres de mission ? On ne les garde pas ? Les autres les ont toujours. »

« Oui mais vous allez probablement passer par Minshu pour arriver là-bas. Karui veut pas qu’on vous contrôle avec ça sur vous, ça pourrait faire des complications qu’on agisse dans le dos de nos allier et ça évitera des problèmes à tous, ainsi. »


Encore une fois, une explication valable qui fit que les aventuriers acceptèrent et s’altèrent à leur tâche. De son coté, Four s’essaya à une table en se tenant la tête, faisant tomber la façade, un peu. Tenir cette illusion sur l’esprit de ses aventuriers était couteux pour elle, niveau energie, quand elle était dans son monde alors une fois diminuée en Kosaten … Elle s’étonna même de ne pas saigner du front. Elle n’aurait jamais su tenir une telle emprise sur eux une fois si loin, c’était risqué de les voir hausser un sourcil en relisant les ordres de missions.

Reste à voir si son petit tour allait lui retomber dessus … Biensur que non !
Four

Revenir en haut Aller en bas
On a pas engagé la bonne personne, chef ...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminer] La bonne personne à la bonne place au bon moment?
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» Haiti-Vodou; Un chef suprême pour le voudou est élu
» Chef de Guerre sur Cannon Io... euh... moto
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Capitale de Chikai-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.