Partagez | .
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.
Invité Invité

-



MessageSujet: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Ven 17 Juin - 17:25

Le soleil éclairait les plaines désertiques de Seika, frappant frénétiquement de sa chaleur toute personne assez folle pour voyager en plein jours. L'air était sec et lourd, rendant toujours plus difficiles le prochain pas des voyageurs perdu dans cette endroit arides. Pourtant, il n'y avait personne sur des kilomètres et des kilomètres à la ronde, tous avaient délaissé depuis longtemps l'idée de ne plus utiliser les routes pour voyager à travers le territoire du dieu phénix, préférant utiliser des caravanes et d'autres engins bien plus rapide que de simple patte et pouvant transporter de grande quantité d'eau pour survivre. Certes il y avait quelques territoires dans ce pays où l'on pouvait survivre et voyager sans subir l'effet indésirable de l'astre solaire, mais celle ci était dangereuse malgré tout à cause de la faune qui y prolifère.

Cependant, il y a bien un homme, suffisamment stupide ou inconscient pour voyager encore et encore, inlassablement, à travers les déserts inhabitables de cette nation. Matsuo était bien l'un des seuls à voyager en faisant exprès de ne pas suivre les routes et surtout à voyager sans avoir de réel destination bien précise, tout du moins sans avoir les informations pour s'y rendre. Car, pour le moment, le boxeur était toujours en quête de se rendre à la capitale de Seika, mais il n'avait pas de boussole, pas de repère géographique et surtout pas les connaissances pour déterminer où était le nord du sud lorsqu'il était sortit de la forêt tropicale. Ce n'était en soit pas un problème pour lui, la route ne lui faisait pas peur et il avait déjà passer les trois quarts de son temps en Kosaten à se balader dans ce genre d'environnement, il avait ainsi commencer à apprendre où et comment reconnaître les dangers des lieux, tels que les sables mouvants ou les monstruosités vivants dans le sable. Il n'était pas au stade des guides professionnels, mais au moins il pouvait sans problème se rendre d'un endroit à un autre dans ce désert sans s'attirer d'ennuis, au vue de son bras toujours briser en train de se réparer, il préférait ne pas en avoir.

Il voyageait sans peine grâce aux précautions qu'il avait prit en sortant de la jungle luxuriante. Il portait toujours sur lui son poncho qu'il avait affublé de quelques feuilles par ci et par la pour cacher les quelques trous qu'il avait fait sans le vouloir. Sur sa tête siégeait une ancienne écharpe blanche délavé taché de vert à beaucoup d'endroit, il l'avait enroulé autour de sa tête tel un turban. Il avait également rafistolé son sac à l'aide de quelques feuilles et lianes tressées entres elles, ajoutant quelques attaches et poches pour y ranger des provisions, des plantes qu'il avait trouvé au propriété à priori bénéfique, mais également un semblant de gourde fabriqué dans la peau d'un serpent mort que des animaux lui avaient apporté tel une offrande. Il tenait également dans sa main gauche un bâton légèrement retravaillé qui venait se poser sur son épaule, au bout de ce bâton pendouillait dans son dos un baluchon dans lequel il avait récolté et rangé quelques effets permettant d'allumer avec facilité un feu, mais ce bout de bois était également l'un de ses prototypes de canne à pêche, et celui ci était bien évidemment le plus réussit. Il s'était ainsi préparé à affronter le désert en toute sécurité, ou tout du moins avec la maximum qu'il pouvait.

Son voyage prit plusieurs semaines, durant lesquelles il parcourut une longue distance à la lisière de la forêt, ayant du mal à en apercevoir la fin. Puis, au bout d'un moment celle ci s'arrêta, reprenant son chemin en biais, le laissant face à l'immensité du désert qu'il allait affronter. C'est ce qu'il fit puisque dès le lendemain matin, à peine le soleil montrait le bout de son nez, qu'il s'était déjà mit en route ses bagages faites. Une semaine plus tard il se retrouvait totalement perdu au milieu du désert, il n'avait plus aucun repère et avait trouvé une ancienne statue d'un homme vêtu d'une lourde armure, dégradée et à moitié enterrée dans une dune, il lui sembla tourner en rond lorsqu'il finit par passer pour la quatrième fois à côté d'elle. Alors il changea de direction, fermant les yeux tout en ayant déposé son paquetages à ses côtés, il tourna rapidement sur lui même en tendant sa main valide, puis finit par s'arrêter aléatoirement, son bras tendu dans une direction inconnue. Il ramassa son nécessaire de voyage et reprit la route.

Au fil des jours défilant, ses réserves s'amenuisaient toujours plus, puis comme à l'accoutumé il n'allait pas tarder à manquer d'eau. Il s'était énormément limité sur ce qu'il buvait par journée, sans doute ne prenant pas suffisamment de liquide pour s'hydrater convenablement. Et pourtant le moment fatidique n'allait pas tarder à arriver. Il se mit à gravir chacune des dunes qu'il voyait, dans le but d'avoir le plus grand champs de vision possible et ainsi apercevoir peut être des oasis perdurant mystérieusement au milieu de cette endroit. Et finalement, la chance lui sourit enfin, il aperçut au loin, peut être quatre ou cinq kilomètres plus loin, un étendu d'eau. Celui ci ne semblait pas bien grand, mais il pouvait voir une pseudo végétation arborant ses contours. Tout en pressant le pas, il se dirigea vers ce petit bout de nature. Quelques heures plus tard, il y arriva enfin, lâchant sans délicatesse chacun de ses sacs pour finalement se ruer jusqu'au bord de l'eau. Elle était clair et fraîche, reflétant son visage. Il emplit sa main et déposa d'abord une grande quantité d'eau sur son visage, il en prit ensuite une seconde qu'il but cette fois ci.

Deux heures plus tard, il était installé paisiblement aux abord cette petite étendue, les jambes grandes étirés et la main derrière la tête, observant le ciel s'assombrissant d'une nuit qui n'allait pas tarder à tomber. Un petit feu était allumé à ses côtés et le maintenait au chaud face à la fraîcheur qui s'installait peu à peu. Tout son paquetage était sur son autre flanc, proche de lui au cas où il devait partir précipitamment. Tout semblait extrêmement calme, et rien hormis une faible brise ne venait découper le silence qui pesait sur cette région. Puis finalement, il entendit un petit bruit provenant de l'eau. Il releva la tête afin d'observer l'oasis et put voir, à son milieu une petite bulle qui venait de remonter des profondeurs de celui ci et avait explosé. Une seconde vint à faire surface, suivit d'une troisième et bientôt d'une dizaine. En l'espace de quelques instants le nombres de bulles venant éclater à l'air libre augmenta exponentiellement. Finalement, alors que Mat' était en train de se redresser, il aperçut au fond de ce lac, d'où provenait les bulles, deux étranges lueurs vertes qui venaient de s'éveiller.

Le boxeur se releva et avança d'un pas étonné, sa curiosité le piquait et lui demandait de s'approcher encore plus, mais alors qu'il effectuait un nouveau pas marchant maintenant dans l'eau, une sorte de grondement surgit de l'intérieur de l'oasis et une énorme créature en sortit, brisant l'eau et projetant des gerbes de celle ci dans toutes les directions. Il émit un rapide.


" - Oh merde !"

Sans réfléchir, il se tourna immédiatement et attrapa son sac puis un morceau de bois dont une partie se trouvait en dehors des flammes. Il se mit ensuite à courir à l'opposé de cette créature, loin de la l'idée d'une lâcheté juste le désir de ne pas se battre pour le moment à cause de son bras, durant son épisode dans la jungle il s'était blessé de nouveau à l'épaule droite et la douleur le tiraillait encore.

Ainsi, alors que la nuit était en train de recouvrir la peine aride, Mat' courait à travers le sable sans savoir où il allait, d'un regard rapide en arrière il put voir que la créature qui le suivait était une réel monstruosité. Arborant un corps haut de plus de cinq mètre, cette créature possédait aux moins deux paires de bras, elle avançait non pas sur des jambes mais sur un étrange mélange entre une queue de poisson et celle d'un serpent. Son visage était difforme et assimilait presque celui d'un serpent à la simple différence que sa mâchoire à elle était garnit de plusieurs ranger de centaines de dents acérées. Ses yeux verts luisaient à travers la nuit et n’émettait qu'un désir vorace de se repaître de cette humain ayant osé poser les pieds sur son domaine. Elle devait sans doute être aussi à l'aise dans l'eau que sur le sable, et c'était en majeure partie lié à sa taille qui expliquait pourquoi elle allait plus vite que le boxeur et n'allait pas tarder à le rattraper.

A ce moment la, il n'aurait plus d'autres choix que de le combattre !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Ven 17 Juin - 21:21



Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.



Cela fait déjà près d’une semaine que j’ai quitté la forêt d’émeraude et que je marche dans l’espoir de trouver une ville ou un village quelque part… Je commençais avoir l’impression de tourner en rond de toujours voir les mêmes paysages, mais au final de ne jamais revoir les mêmes personnes sur ma route.

Plus le temps passait plus j’avais l’impression de me sentir chez moi dans ce nouveau monde et aussi, et ce, malgré ma perte de force, de me sentir plus libre. Quand je fermais les yeux, j’avais l’impression de sentir mieux le vent comme si j’avais retrouvé la force de redevenir un dragon et de pouvoir planer des heures dans le ciel au côté des oiseaux et autre créature volantes, mais quand je ouvrais les yeux, j’étais encore dans mon corps d’humaine incapable de voler…

Au final, je ne me laissais pas abattre par cela et au contraire, je gardais toujours en tête de retrouver ma force d’antan et aussi que je devais écrire une lettre à Neo.

Bref, j’avançais lentement dans une zone désertique en sentant le soleil plombé sur mes habits noir. Je me serais bien changer pour éviter un max de chaleur, mais je ne pouvais pas, donc j’avançais d’un pas rapide pour éviter de me retrouver face à la déshydratation avant d’arriver à un village.

Soudainement, je vis un homme passé devant moi. Pour ce que j’avais eu le temps de voir, il était drôlement habillé et semblait fuir quelque chose… Et c’est là que je vis cette énorme créature qui l’avait pris en chasse. Ça ressemblait à un serpent-dragon, mais qui avait échangé ses ailes pour des bras en plus d’être rapide sur le sable… Et surtout, il semblait de très mauvais poil…

Je regardais la bête qui approchait rapidement en essayant de voir si j'étais capable de l’attaquer seule, mais vu ma perte de force, je n'en étais pas trop sûr, donc je courrais vers l’homme en criant

- Si on se met à deux contre lui, on peut peut-être le neutraliser !

Il ne restait qu'à savoir si cet homme avait du courage ou pas sinon la fuite serait le seul choix…




(c) MEI


Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Sam 18 Juin - 3:24

Il n'avait pas sprinté d'une telle manière depuis bientôt quelques semaines voir un mois. Jusqu'à présent il avait réussi à éviter ou à vaincre la plus part des dangers et ainsi cela ne nécessitait pas de fuite, mais cette fois c'était totalement différent, la créature derrière lui ne semblait pas prête à faire ami-ami et dans son état il n'avait pas l'envie de se battre. Assez souvent il jetait des regards derrière lui afin de voir la progression de ce monstre, qui à chaque fois était toujours plus proche, brassant l'air de ses énormes mains dotées de griffes tranchantes et beuglant à son appétit vorace. Sa queue se mouvait en zigzaguant à travers le sable, levant des nuages de poussières et envoyant le sable valdinguer autour de lui. Rien ne semblait présage que l'évasion était valable, il aurait tôt ou tard le besoin de ce battre contre elle sauf si elle décidait subitement de s'arrêter, peut être parce qu'il serait sortit de son rayon d'action ? Avec de la chance, elle n'allait le poursuivre que sur une cinquantaine de mètre et une fois qu'il serait au delà de cette barrière invisible, elle retournerait sagement dans son antre, mais il doutait avoir cette chance.

Alors qu'il ne prenait plus vraiment attention à ce qui se trouvait devant lui, se contentant d'élancer aussi loin que possible une jambe après l'autre, il détourna son regard de la bête pour voir devant lui, à quelques mètres sur sa droite, une jeune femme vêtu d'une épaisse tenue entièrement noire et d'une longue chevelure de cette même teinte. Celle ci courait dans sa direction, les poings fermés. Dans chacun des yeux de cette inconnue régnait une lueur de défi et d'humeur guerrière. Elle semblait prête à affronter le monstre qui poursuivait Mat'. Sa première réaction, pourtant, ne fut pas de la remercier mais fut de sursauter en la voyant, arrêtant sa course et manquant de le laisser tomber au sol tant sa lourde charge l'entraînait avec elle. Mais par chance, il réussit à stabiliser le tout en arrêtant sa course. Puis la jeune femme dit une chose qui conforta l'idée que le boxeur ce faisait d'elle. Elle lui soutint d'un hurlement que si ils alliaient leurs forces, ils pourraient la vaincre. Elle ajouta finalement un peut être de raison, car sauf si elle était doté d'une grande puissance, il doutait qu'ils ne puissent vaincre cette bestiole, mais pourquoi ne pas tenter.

Il s'arrêta donc et déposa en l'espace de deux secondes tout son paquetage sur le sol, le laissant presque tomber et s'écraser au sol. Il put entendre de celui ci plusieurs petits craquements provenant de certaines pièces qu'il avait rafistolé avec ce qu'il avait trouvé. Il rejoint ensuite l'étrangère pour se mettre à son niveau, faisant ainsi front à la créature qui, sans sourciller de l'arrivé d'un nouveau repas, continuait à chargé frénétiquement le boxeur et sa nouvelle rencontre. Il se mit de flanc à cette monstruosité la laissant de côté quelques instants, tout en amenant sa main gauche derrière sa tête, une fois chose faite il dit d'une voix un peu amusé.

" - Salut. Moi c'est Matsuo, mais tu peux m'appeler Mat'."

Il retira sa main gauche, hésitant à l'approcher de la demoiselle pour lui serrer la main, mais un simple regard vers la bête lui permit de comprendre qu'il n'aurait pas bien plus de temps, aussi se mit il face à elle et se pencha en avant. Il amena son pied droit loin en arrière prêt pour foncer vers le monstre, la paume de sa main gauche placé contre le sol de sable. De chacun de ses gants des clicketis sonnant toujours plus fort commencèrent à se faire entendre. Une fois ce geste fait, il s'exprima à l'intention de l'étrangère.

" - Bon, j'aime beaucoup ton plan, alors go !"

A peine terminait il sa phrase qu'il partit à toute vitesse, laissant s'élever un nuage de poussière derrière lui. Il chargea la créature en lançant son coude gauche le plus loin en arrière pour s'apprêter à exécuter un parfaite uppercut. Dans son esprit plus de doute possible, cette bestiole finirait au tapis avant que lui ou cette étrangère ne le fasse !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Sam 18 Juin - 18:27



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 



Quand je vis que l’homme s’arrêtait, certes en manquant de tomber, je fus agréablement surprise et je m’arrêtais aussi en dérapant sur le sable créant un petit nuage derrière moi. Le jeune homme me disait s’appeler Matsuo et je lui répondis

- Salut, je m’appelle Kamiko !


Mon regard se fixa sur la bête et quand le jeune homme me dit qu’il aimait mon plan, je souriais… Enfin un vrai défi depuis le temps que j’en cherchais un !

- Parfais, allons-y alors !

Je vis Matsuo foncé vers la créature et je ne me fis pas attendre pour en faire autant en laissant mes poings s’enflammer. Je sentais mes bottes déraper dans le sable, mais malgré cela, je contrôlais mon accélération du mieux que je pouvais pour que l’impact de mes poings soit à leur plus fort pour que ce combat ne finisse pas sur des blessures de notre côté et en plus pour que la bête sache à quoi elle avait affaire !  

Je sentais déjà l’excitation, que j’avais lors de mes combats les plus difficiles, revenir en force avec l’adrénaline à fond et cette conviction envers la force qui me restait… Ce combat allait être un bon souvenir de mon monde !

Je me demandais si c’était la même chose pour mon "allié" si lui aussi aimait cette sensation qu'apportait le combat ou si au contraire, il n'aimait pas du tout, mais pour l'instant se débarrasser de cette chose était la priorité... Les discutions peuvent attendre un peu !




   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Sam 18 Juin - 18:48

Sa course était rapide, droite et efficace, sa posture elle l'était tout autant. Aucune erreur n'était envisageable car aucune erreur ne lui serait permise. Il ne connaissait pas cette créature, personne ne lui avait parlé d'une telle chose, mais s'il ne se donnait pas à fond, en plus de pouvoir en mettre pleins la vue à la demoiselle au doux nom de Kamiko, il risquait de finir encore une fois au tapis, et son ange gardien devrait encore venir jusqu'à lui le sauver de nouveau, et ça il le refusait. Il n'aurait pas besoin de lui cette fois car il était prêt ! Son temps dans la forêt lui avait permit de recouvrir un peu plus ses forces, il arrivait à utiliser succinctement certaines de ses capacités. Derrière lui avait put ressentir et entendre derrière les hurlements de rage de la créature, le départ de Kamiko qui comme lui était prêt à terrasser cette chose. Chacun de ses pas le rapprochait de plus en plus, son bras était armé depuis quelques secondes et il était fin prêt à coller la plus grosse mandale que ce monstre n'avait jamais reçu.

Arrivant en premier sur la monstruosité, il prit appuie de ses deux jambes et sauta le plus haut possible, il n'allait certes pas atteindre le visage de la créature tant celle ci était grande, mais au moins il réussirait à attendre ce qui ressemblait le plus à un bas ventre. Sa détente fut puissante et le propulsa jusqu'à la zone qu'il visait, celle qu'il voulait toucher. Une fois à bonne hauteur il laissa son bras partir à toute vitesse et avec toute sa force pour s'encastrer dans les épaisses écailles de la bête. Il put en sentir et en voir quelques unes craquer mais il n'avait malheureusement pas réussit à percer la protection de son adversaire. Celle ci émit un rugissement assourdissant de colère et elle attrapa Mat' au niveau du coup et des jambes à l'aide de sa paire de bras la plus basse. Une fois sa prise faite, elle commença à tirer des deux côtés le boxeur pour essayer sans doute de l'écarteler en deux morceaux. Ses deux autres bras gesticulés dans les airs pour peut être afficher son agression et tentait d'intimider les deux faibles êtres qui lui faisait face.

Mat' se retrouvait ainsi bloqué et maintenu dans les airs, par chance la créature n'avait pas touché à son bras droit encore en période de guérison, et il redoutait désagréablement qu'elle n'y touche et peut être qu'elle lui arrache de nouveau. Si cela arrivait, il se retrouverait au pied du mur tant il doutait que beaucoup d'élu sache faire ce qu'Aki avait réalisé. Il fixait néanmoins le colosse dans ses yeux. Il contracta rapidement tout les muscles de son abdomen lorsqu'il aperçut le mouvement que l'un des bras de la créature allait exercer, tant sa main avait été projeté haut dans les airs pour venir s'abattre, toutes griffes dehors, vers le ventre du boxeur. Cela suffirait surement à l'éventrer et offrir le banquet que cette bête désirait tant.

Mais cela offrait au moins un point positif à la situation, car même si lui se retrouvait dans une situation délicate, Kamiko avait gagné le libre champs pour agir, sans avoir à craindre toute la fureur de ce bête pour le moment, et il espérait pouvoir compter sur elle suffisamment pour qu'il puisse continuer à combattre sans se retrouver déchiqueté dans les instants qui suivaient.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Sam 18 Juin - 20:06



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


Je chargeais vers la bête quand celle-ci attrapait mat, mais au lieu de tenter une libération risquée, je décidais d’aller écraser mon poing enflammé juste un peu plus bas ou le jeune homme l’avait frapper, parce que vu le fait que je dérapais dans le sable, je ne pouvais pas atteindre la même hauteur de saut que lui...

Quand mon poing s’abattit sur la chose, je sentis toute la force de ma frappe partir de mon épaule et se transférer contre la bête tout en voyant quelques écailles bleu de la bête virée au noir. Je retombais sur mes pieds en préparant ma nouvelle frappe avant de dire :

- Alors sale bestiole, tu en veux encore ?


Pour moi, les combats étaient un jeu, mais quand la vie de quelqu’un d’autre en dépendait ça devenait beaucoup plus sérieux, mais je me permettais toujours ces petits commentaires qui m’amusaient aussi.. Je regardais le jeune homme en haut et lui demandais :

- Et toi Matsuo besoin d’un coup de main ?


Je pus m’empêcher de rire de disant ça… Mais je voyais quand même à quel point la situation pouvais dégénérer et je ne voulais pas d’un mort sur le dos…

De mon côté, j’avais confiance encore pour une victoire contre cette chose, mais je restais quand même sur mes gardes au cas où, car il ne faut pas vendre la peau du dragon avant de l’avoir tué…

HRP:
 



   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Dim 19 Juin - 0:05

L'horrible bras écailleux doté d'une puissante main griffue s'arrêta dans les airs et fit un étrange mouvement. Ce qui laissa le privilège au boxeur de se concentrer sur autre chose que cette attaque qu'il pensait devoir subir. Ainsi, il baissa son regard pour voir avec bonheur et plaisir que le petit brun de femme qui s'était joint à lui dans cette lutte risqué était belle et bien en train de se battre. Elle atterrissait sur le sol après avoir visiblement attaqué le bas ventre de la créature, profitant de l'attaque du boxeur qui avait déjà préparé le terrain. Les écailles de la bête semblaient brûlées et une désagréable odeur en provenait, puis lorsque Mat' observa la jeune demoiselle qui venait de créer un nuage de poussière avec sa retomber, avait les poings enflammer, éclairant ainsi aussi bien la créature que les environs. C'était un point positif pour eux, ils pourraient pouvoir mieux jauger cette créature et trouver de potentiels points faibles plus aisément, mais cela représentait aussi le risque d'attirer d'autres créatures du désert jusqu'à ce lieu.

Il fut stoppé dans ses pensées lorsque l'étrangère venait de prononcer une phrase des plus provocatrices à l'intention de la bête et, sans savoir pourquoi, Mat' fut prit d'un fou rire. C'était la première fois qu'il rencontrait une élue avec ce genre de comportement de défiance et ça lui plaisait terriblement. Elle enchaîna ensuite sur une question adressé à lui, voulait il de l'aide ? Une seul réponse lui vint à l'esprit à adresser à cette inconnue au caractère bien trempé, aussi toujours en rigolant il dit.


" - J'aurais peur de m'y brûler."

Sentant la prise de la bête se relâcher quelque peu, il en profita pour extirper l'une de ses jambes et frapper du bout de celle ci l'énorme main qui maintenant encore la seconde. Dans le même temps il avait attrapé l'une des griffes et tiré dessus de toutes ses forces pour lui arracher. Au moment où il put voir l'étrangère préparer sa seconde attaque, lui réussit à briser un morceau de la griffe, laissant une plaie béante dans le doigts de la créature. Celle ci poussa un hurlement de rage mélanger à une douleur naissante, tout en lâchant le boxeur qui vint s'écraser trois mètres plus bas sur le dos. Un énorme nuage de poussière s'éleva autour de lui alors qu'il avait sentit et entendu un craquement venant de sa jambe droite. Il toussa deux fois tout en se redressant péniblement à l'aide de sa main valide, finissant par réussir à presque s'asseoir il dit à l'intention de l'inconnue.

" - T'en fais pas c'est ma méthode, je gères la."

Alors qu'il terminait à peine sa phrase, il put voir l'une des mains de la créature volait dans sa direction, tandis que celle ci positionné face à la guerrière aux poings de feu, et s'apprêtait à élancer contre elle chacun de ses bras restants contre elle. Pour éviter une telle attaque, Mat' fit une pseudo roulade sur le côté, voyant ainsi le poings de la créature s'abattre à quelques centimètres à peine du visage couvert de sueur du boxeur. Il redressa spontanément la tête pour voir comment la demoiselle s'en sortait et s'aperçut que la vicieuse et perfide monstruosité ne faisait qu'en faite feinter ses attaques, ou peut être pas tant que ça, pour divertir l'étrangère le temps que sa longue queue ne vienne l'entourer. Ne voulant pas la laisser face à cette mauvaise surprise, Mat' s'écria directement en espérant qu'elle ai le temps de l'entendre et le comprendre.

" - Attention à sa queue !"


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Dim 19 Juin - 4:25



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


Quand je parlais brièvement à la bête écailleuse, j’entendis le jeune homme rire ce qui me fit sourire un peu, car mes petits commentaires avait aussi ce but au final. Je ne pus m’empêcher de rire lorsqu’il répondit à la question que je lui avais posée. Je n’étais pas si brûlante que ça, mais avec les mains en feu, c’est vrai que la température était haute !

Puis je me demandais comment il allait sortir de là et j’eus ma réponse lorsqu’il arrachait la griffe de la bête et tombait à côté de moi. En l’entendant tomber, j’eus le réflexe de vouloir lui demander si ça allait, mais il fut plus rapide que moi et me dit que c’était ça méthode donc je ne posais pas de question et retournais mon attention sur le dragon qui agitait ses pattes dans tous les sens manquant de près de frapper Mat.

Soudainement, le jeune homme m’avertit de prendre garde à l’appendice caudal de la créature et c’est là que je remarquais que le monstre essayait de l’entourer autour de moi. Rapidement, je frappais la queue du monstre avec mon poing de feu et je répliquais en lui envoyant une boule de feu faisaient deux fois la taille de mon poing en plein dans le visage pour me donner la chance de m’éloigner de lui. En lançant la boule de feu, je ne pus m’empêcher de crier au monstre

- PREND ÇA, SALE BESTIOLE !

Je savais que cela ne servait à rien de lui crier dessus, mais ça défoulait de le faire…

HRP:
 



   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Dim 19 Juin - 17:24

Une fois de plus, la jeune étrangère lui démontra l'étendu de ses talents, puisqu'en l'espace d'un instant elle réussit parfaitement à assimiler la mise en garde qu'il venait de lui lancer. Elle s'était immédiatement mise en position pour frapper la queue qui n'allait pas tarder à exercer une emprise sur elle en l'entourant. D'un seul coup de poing enflammé, elle réussit à repousser l'offensive de son adversaire qui fit reculer immédiatement sa queue avec pour seul résultat quelques écailles brûlées. Mais dans le même temps, de son autre main elle lança à priori d'une manière nonchalante une boule de feu dans la gueule grande ouverte de la créature de l'oasis. Celle ci se redressa suite à ce coup quel n'attendait certainement pas, elle poussa un hurlement étouffé et amena l'une de ses mains à sa bouche pour se maintenir la mâchoire alors que les flammes ne cessaient à peine de brûler à l'intérieur de sa paroi buccale. Elle effectua également un "pas" en arrière pour se reculer légèrement de la pyromane.

Durant ces quelques secondes, Mat' ne bougea pas d'un pouce, se contentant d'observer la scène et de voir à quel point cette jeune femme, dont il était maintenant sur et certain qu'elle était une élue, agir comme elle l'avait fait et terminant même son acte par cri de la rage que les vainqueurs ont tous. Si cela n'avait sans doute pas effrayé la créature, ça lui avait au moins fait comprendre que le boxeur n'était clairement pas le plus dangereux et donc la cible numéro 1 à abattre. Assez aisément il put lire dans le regard empli de haine, de douleur et de rage de la bête qu'elle n'en voulait plus qu'à cette étrangère qui c'était interposé entre elle et son repas du soir. Puis il sortit finalement de sa transe observatrice et se redressa pour se retrouver assis à côté du point. Puis voyant que la bête n'en avait clairement plus après lui, il se plaça dos contre le sol et face à la créature, il enroula ensuite ses jambes autour du poignet du monstre qui avait sa main légèrement enfoncé dans le sable. Il bloqua ses pieds l'un avec l'autre pour créer une étreinte qui lui permettrait de tenir le plus longtemps possible accroché de la sorte. Il se redressa ensuite, utilisant tout ce qu'il restait d'énergie et de force dans son abdomen d'acier pour être face à l'avant bras d'écaille. Les clicketis provenant de ses poings continuèrent à être de plus en plus bruyant, et une seconde plus tard il élança son poing pour frapper dans l'avant bras du monstre car à ce moment précis la seul technique qu'il voulait faire était de briser le bras de son monstre, pour que celui ci se mettent à gesticuler et qu'ainsi Mat' puisse se laisser tomber dans le dos ou sur la tête de cette étrange serpent. Une fois qu'il serait sur place, s'il y arrivait, il n'aurait plus qu'à frapper les zones réellement sensible pour en finir.

Malheureusement pour lui, à l'heure actuelle, la bête ne semblait pas sentir une douleur suffisamment intense pour se concentrer sur lui ou sur la gesticulation de son bras, se contentant simplement d'agiter chacun de ses poings en les élançant de manières agressive mais peu coordonnée vers l'étrangère qu'il avait l'air de vouloir vaincre le plus rapidement possible. Malgré cette précision plutôt faible, chacun de ses coups étaient doté d'une grande puissance destructrice, et Mat' redoutait le moment où l'un des coups finiraient par toucher la jeune femme, car si elle finissait par se faire toucher, au vue de la colère et des griffes de son adversaire, elle risquait de prendre sacrément chère.

Mat' se sentit être soulever dans les airs, pas avec violence mais assez faiblement, peut être la bête ne prenait plus du tout attention à lui et n'avait même pas remarqué sa présence presque ridicule à son bras, ou au contraire elle l'avait sentit mais ne tenait pas à user beaucoup d'énergie pour se débarrasser de lui, en tout cas l'objectif du boxeur allait peut être bientôt se réaliser si elle levait son bras suffisamment haut.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Dim 19 Juin - 22:46



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 



J'étais contente de mon coup quand je vis la bête reculée suite à ma boule de feu et mon coup de poing, mais même si elle avait reculé d'un pas et moi d'un pas aussi nous étions encore très près l'un de l'autre ce qui augmentait le danger de blessure pour moi.

Je vis Mat s'attaquer au bras de cette créature, mais celle-ci ne semblait en avoir plus après moi qu'après lui ce qui me fit comprendre que je n'avais plus le droit à l'erreur.

Plus le combat continuait plus il devenait bruyant ... Entre le bruit que faisait Mat avec ses gants et le bruit que la créature faisait tant par rapport à la douleur et au fait qu'elle soit en colère, je n'arrivais plus à réfléchir et à cause de cela, je me battais plus de manières instinctives que de manière stratégique...

Plus le temps passait, plus la bête devenait enrager et dangereuse, car elle essayait désormais de m'éliminer de manière rapide. Malgré son manque de précision, je voyais très bien que ses coups pouvaient me causer de gros dégâts si elle arrivait à me toucher et donc je devais beaucoup plus porter attention à elle qu’à autre chose.

Ce qui était sûr, c'est que je ne lui donnerais pas l'occasion de m'abattre sans avoir donné le meilleur de moi-même !

Je décidais d'attendre qu'une de ses pattes passe assez près de moi pour lui écraser mon poing dessus pour la repousser puis je reculais pour lui envoyer une boule de feu en visant son œil droit pour réduire son champ de vision.

Je gardais en tête que je ne pouvais pas me permettre de penser que nous allions perdre ce combat, car ce genre de penser pouvait influencer grandement l'issue du combat, donc pour garder toutes nos chances, je restais convaincu que nous pouvions battre cette créature draconique !

HRP:
 



   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Dim 19 Juin - 23:40

Sa prise tenait toujours bon malgré qu'il soit maintenant à trois mètres au dessus du sol et que les mouvements de la bête devenait toujours plus rapides et enragés. Ses pieds étaient fermement accroché l'un à l'autre et ne laissait aucune marge possible, et ainsi lui permettait de continuer à frapper toujours plus violemment, voyant peu à peu les écailles du poignets et de l'avant bras de cette créature perdre de leur résistance, et peut être bientôt il pourrait les transpercer ou les arracher tout du moins c'est ce qu'il espérait. Tout en frappant précisément le même endroit, cela lui laissa tout le temps d'observer le reste du corps de la bête essayer d'atteindre l'étrangère qui réussissait merveilleusement bien à esquiver la déferlante d'attaque dont elle avait le prestige. Puis à un moment où le serpent commit l'erreur de placers on poing bien trop près de la demoiselle, la manquant certainement de peu, celle ci répliqua immédiatement d'un droit embrasé qui calcina plusieurs écailles et très vite elle suivit son mouvement dans une flamme qui jaillit de sa main et vint attendre l'un des yeux de la bête. Celle ci poussa un nouveau hurlement de rage avant de faire un mouvement de recul.

La jeune femme semblait plus que confiante en elle et en ses capacités à gagner, et bien que Mat' n'avait pas peur de perdre ou même de se faire tuer, il n'envisageait pas forcément une totale réussite. Il espérait au moins ne pas se faire encore une fois blesser au bras, ce qui pour le moment était plutôt réussit. Bien que la bête à laquelle il était accroché avait un reculer vivement de plusieurs mètres cette fois ci, presque dix, elle ne semblait pas décidée à partir et abandonner ce festin qui s'était présenter à elle. Elle ouvrit l’œil qui venait d'être blessé et étrangement celui ci ne semblait pas le moins du monde blesser, toujours luisant de cette fascinante lumière verdâtre. Sans avoir à chercher bien loin, Mat' comprit comment une telle flamme avait fait pour ne pas la blesser, lorsqu'elle avança à nouveau en direction de l'inconnue mais cette fois ci son torse plus proche du sol pour appuyer l'impact que sa charge aurait. Grâce à ce mouvement et à la lumière que la pyromane produisait, il put voir une légère réverbération sur les yeux de l'animal et comprit qu'une couche d'il ne savait quoi protégeait ses yeux les rendant certainement très dur à atteindre.

Cependant, Mat' se maintenait accroché du mieux qu'il pouvait alors que la créature avait entamée sa charge dévastatrice vers la demoiselle, chacun des bras de celle ci étaient tendus loin derrière elle, prêt à être ramener tel une mâchoire de membres doté d'une incroyable puissance et de griffes perforantes. Le boxeur continuait malgré tout à frapper autant qu'il pouvait, réussissant finalement alors que la bête n'était plus qu'à un mètre à peine de l'étrangère et que ses bras étaient déjà en train d'être envoyé vers l'avant, d'attraper le bord d'une écaille qui commençait très sérieusement à empathire de la série de coups qu'elle avait reçu, une fois qu'il tenait un morceau dans sa main il tira de toutes ses forces en arrières élançant d'un seul geste tout le haut de son corps pour réussir à l'arracher. Chose qu'il réussit à faire, laissant ainsi la chair de la bête à nue.

Toute fois, il n'eut pas le temps de se réjouir de ce petit progrès car malgré le cri que la bête poussa, elle avait déjà lancé son terrible assaut contre la femme en noire, ne changeant qu'un seul mouvement dans ce qu'elle avait préparer. Le bras sur lequel Mat' était se stoppa et fut propulser d'un mouvement sec et rapide de haut en bas à deux reprises. Durant le premier geste il réussit à se maintenir correctement, mais à la deuxième tentative encore plus violente il fut envoyé dans les airs et atterri quelques mètres plus loin, de nouveau sur le dos alors qu'un épais nuage de poussière s'élevait autour de lui. Son souffle en fut coupé l'espace d'un instant, il avait l'impression que son dos venait d'être brisé après une tel chute, mais il prit tout de même la peine de crier le plus fort qu'il pouvait à l'inconnue.


" - L'un de ses bras a perdu des écailles !"

Une fois chose faite, il prit son courage à deux mains et redémarra ce geste qu'il commençait à connaître par coeur tant il avait à le réaliser souvent. Il appuya sa paume de la main gauche contre le sol et redressa son dos se retrouvant ainsi sur les fesses. Il avança ensuite le haut de son corps pour réussir à poser un premier genoux au sol, se retrouvant ainsi accroupit afin de prendre de grande inspiration et pouvoir repartir une fois de plus au combat, toujours en espérant qu'elle ne faillirait pas dans ses esquives et qu'elle survivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Lun 20 Juin - 6:15



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


Je gardais toujours mes yeux rivés sur mon adversaire qui, après ma série d’attaques, avait grandement reculé. Je constatais avec un peu de dégoût que la sphère de feu qu’elle avait reçue en plein dans un œil n’avait pas fait grand dommage et qu’elle n’avait créé que la moitié de l’effet désiré…

Cela démontrait sans aucun doute ma perte de puissance qui me dérangeait tant, car j’aurais aimé avoir accès à toute ma force draconique pour mettre ce monstre K.O plus rapidement que ça… Mais bon, malgré cela, je ne perdais pas le moral et je continuais ce combat avec la même excitation qu’a départ en plus de comprendre les risques qui y étaient associés.

Je voyais toujours Mat s’acharner sur la patte de la créature à écailles bleues et je me disais qu’il était bien courageux de rester accrocher à cette bête folle de colère, malgré le risque qu’il avait de se faire découper en rondelle. Je pensais aussi qu’il faisait un bon coéquipier de combat vu son acharnement sur le bras de la créature.

C’est à cet instant que la bête décidait de me charger en écartant les bras entraînants par la même occasion, Mat qui était toujours accroché à elle… Et je savais que ce n’était pas pour me faire un câlin qu’elle avait grand ouvert les bras...

Pendant l’avancer rapide de la bête, je vis Mat se faire expulser du bras de la créature et tombé dans un nuage de sable, mais vu la vitesse de la bête, je retournais vite mon attention vers elle en essayant de planifier mon attaque.

Je me préparais à l’éviter au dernier moment quand Mat m’avertit qu’il manquait une écaille sur l’un des bras de la bête et rapidement, je me servis de cette nouvelle information pour frapper cet endroit précis de toutes mes forces quand la bête fut à porter de poing avant de me jeter sur le côté pour éviter son autre patte qu’elle avait propulsée dans ma direction. J'avais eu de la chance de pourvoir évité sa patte, car celle-ci m'avait frôlé de très près au point de m'en faire presque peur...

Je me relevais rapidement en jetant un coup d’œil à Mat pour voir s'il s'en sortait, mais vu le nuage de sable que la bête avait créa en me frôlant, je ne pus voir qu'une silhouette un peu floue, mais heureusement le sable retombait rapidement et je vis que Mat était désormais accroupi ce qui me rassurait et me permit de renvoyer mon regard et mon attention sur le dragon qui, selon moi, n'allait pas tarder à revenir à l'attaque.

HRP:
 




   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Lun 20 Juin - 15:36

Alors qu'il était prêt à reprendre le combat, voulant foncer dans une charge effréné vers la bête qui ne semblait pas prêt de se laisser abattre, Matsuo ne put rien voir du combat qu'il se passait devant lui tant les mouvements rapides des deux adversaires étaient rapide et vif, déployant ainsi de grandes gerbes de poussières et de sable fin qui venait les englober et ainsi camoufler chacun de leur acte. Il hésita un instant à rejoindre la mêlée dès maintenant, alors qu'il ne voyait rien du tout à la scène, peut être que Kamiko c'était fait avoir ou au contraire qu'elle venait de vaincre la créature. Il trouva même cela fou qu'un combat dans ce genre d'endroit en devienne tout de suite bien plus complexe pour comprendre ce qu'il se passe. Néanmoins il sut rapidement ce qu'il en advenait lorsqu'il put entendre un nouveau cri de douleur provenant de la créature et juste à côté d'elle se trouvait la demoiselle qui était venu à son aide, toujours debout et n'ayant à priori encore aucune égratignure. Au moins, il avait eut le chance de tomber sur une bonne guerrière, ce qui finalement n'était plus si rare que ça.

Il s'apprêtait à prendre appuie de sa jambe la plus en retrait, poussant de toutes ses forces vers l'avant pour lui permettre de s'élancer avec vitesse mais il ne le fit pas, et ceux pour une bonne et simple raison. Il venait de voir en rebaissant son visage, que son attelle commençait à brinquebaler et ne plus tenir autant qu'avant son bras droit. Les vols planaient qu'il avait fait commençaient peu à peu à abîmer ce qui lui permettait de continuer à faire cicatriser son bras parfaitement. Et s'il continuait à s'acharner il risquait de le perdre. Il releva de nouveau son regard en direction de la créature et la jeune femme. Toujours l'une face à l'autre, sans qu'aucune d'eux ne bougent vers l'autre, comme si la créature observait l'étrangère jaugeant ainsi sa réel puissance. Puis dans un vif mouvement, la créature rebroussa chemin sur une dizaine de mètre, toujours en restant face à son repas. Une fois qu'elle se fut mise en retrait, hors de portée d'une attaque de leurs parts, elle amena chacune de ses pâtes à devant sa bouche ce qui la cacha. Mais aussi bien Kamiko que Mat' n'étaient pas dupe et lui en tout cas put voir aisément une orbe rayonnante et luisante d'une lumière verte claire sortait de son énorme mâchoire.

L'ancien gladiateur se doutait un peu de ce qui se préparait, la créature allait projeté un rayon ou quelque chose dans le genre, et malgré la vive lumière presque hypnotisant que cela créait, il n'en faisait rien et se releva rapidement pour rejoindre la guerrière qui elle resterait peut être fixé face à la créature sans bouger. Il ne pouvait se permettre se doute et laisser la demoiselle agir seul, il espérait qu'elle s'en doute et qu'elle n'aurait pas besoin de lui mais si ce n'était pas le cas il serait la pour l'aider.

Alors qu'il arrivait presque au niveau de Kamiko, la créature élança chacun de ses bras en arrière et dans un puissante hurlement venant vriller les tympans du boxeur, une énorme orbe verte à l'aspect gluante fut projeté dans les airs dans leur direction. Elle se déplaçait vite, sans doute trop. Mat' eut tout pile le temps d'arriver non loin de kamiko, prêt à l'attrapé par où il aurait put par la tirer en dehors de la zone d'impact qu'aurait cette étrange boule verdoyante et si elle se déplaçait seul pour l'esquiver il serait au moins juste derrière ses talons prêt à contre attaquer d'un seul mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Lun 20 Juin - 18:59



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


J’étais de nouveau face à la bête et celle-ci me fixait de ses yeux verts…

J’avais l’impression d’un duel de cowboy ou les adversaires se fixaient pour savoir qui oseraient bouger en premier. Dans mon cas se fut la bête qui décidait de reculer pour m’envoyer sa sphère lumineuse après un cri qui aurait pu rendre sourd de pauvres paysans, mais pas assez pour rendre sourde une humaine dont le sang était celui d’un dragon.

Je voyais la sphère qui venait rapidement vers moi et j’élaborais encore plus vite une stratégie pour la suite de mes attaques quand je sentis que Mat était revenu un peu derrière moi.

Je pensais que les meilleures solutions pour l’éviter l’orbe seraient soit de sauter par-dessus ou de s’écraser au sol pour qu’elle passe au-dessus de nous. C’est cette dernière solution que je choisis et je criant à Mat :

- Jette-toi au sol quand la sphère sera devant toi ! Et ne te rate surtout pas!!

Pendant que je lui criais cela, je me jetais moi-même au sol voyant la sphère passer juste au-dessus de ma tête ce qui me fit pousser un soupir de soulagement puis j’enchaînais avec la suite de mes mouvements en visant la tête de la bête pour lui envoyer une nouvelle sphère de feu dans la gueule pendant que celle-ci avait encore la gueule ouverte.

Par la suite, je continuais en lui envoyant une nouvelle sphère en me relevant visant toujours au même endroit.

J’espérais que Mat avait réussi à éviter la sphère du monstre, sinon j’allais devoir passer sur une stratégie défensive plus qu’offensive ce qui me plaisait beaucoup moi, car mon but était de faire passer l’envie du monstre de manger des humains.

Et, selon moi, la manière douce n’allait pas très bien marcher dans ce cas… Mais bon, elle l’avait bien cherché !

HRP:
 




   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mar 21 Juin - 4:19

Il arriva quasiment aux talons de Kamiko, se préparant à l'empoigner par la taille pour la pousser sur le côté avant d'être interrompu dans son mouvement par une phrase que la demoiselle s'empressa de prononcer. Lui scandant d'une forte voix qu'il devait se jeter au sol lorsque la boule arriverait face à lui, cette idée semblait folle, autant ne pas attendre que la sphère ne finisse sa trajectoire et rester en ligne droite par rapport à elle, il valait mieux partir sur le côté le plus vite possible. Elle lui demanda ensuite de faire attention à lui et de ne pas rater son mouvement qui pourrait s'en doute s'avérer fatale s'il n'y arrivait pas. Pendant ce même instant elle plongea droit devant elle afin que l'orbe ne passe au dessus de sa tête de justesse. Sans désirer se la prendre en pleine face, Mat' fit ce qui lui semblait le plus propice à la survie alors qu'il venait de voir la demoiselle esquivait la gerbe verte, il s'élança simplement sur le côté en faisait quelques pas avant de se jeter au sol en prenant bien soin de recouvrir son épaule blessée de son autre main.

Alors qu'une nouvelle gerbe de poussière retombait autour de lui, il put s'apercevoir que la pyromane continuait à user de ses boules enflammer pour attaquer la créature sans pour autant la blesser réellement. Mais il remarqua un autre détail qui n'était pourtant pas anodin, voila que la nuit était complètement tombé et qu'il ne restait finalement plus que la lumière produite par Kamiko ainsi que celle de la créature. La lune n'offrant malheureusement qu'une faible aura lumineuse à ce désert de sable qui les entourait. Pendant les secondes qui lui semblèrent durer des minutes qu'il prit pour se relever à nouveau, il sentit que la nuit avait amené avec elle sa fraîcheur complice et que la température avait ainsi terriblement chuté. Ce n'était finalement qu'une chose secondaire à ajouter au combat, qui lui restait réellement le premier plan dont il fallait se méfier avant tout.

Une fois debout, le boxeur observa du coin de l’œil l'étrangère qui se tenait droite sur ses jambes également, envoyant de nouveau un projectile de flamme à la gueule béante de son adversaire. L'orbe s'engouffra dans la bouche de celle ci et lui donna l'occasion de rugir de douleur une fois de plus. Elle n'avait clairement pas l'air prête à céder et battre en retraite, ni de s'apprêter à s’effondrer mais ce qui restait positif était qu'elle commençait à chanceler légèrement dans ses mouvements. Laissant à penser à Mat' que ce colosse du désert n'était finalement pas si imposant que ça et pouvait, comme tout un chacun, finir par tomber au combat. Que ça soit dut aux blessures, à la fatigue ou à une volonté brisé tous sans exception finissent par tomber, c'est une loi basique de l'univers.

Dans un long soupire de soulagement et avec un grand sourire il revint à côté de la pyromane. Une fois situé à sa droite, alors que la créature se débattait avec elle même sous la chaleur qui devait encore restait dans sa bouche lui cramant sans doute l'intérieur de celle ci et peut être même l’œsophage, il donna une tape amical et bienveillante sur l'épaule de la demoiselle et amena ensuite sa main derrière sa tête et se mit à rigoler légèrement tout en disant.


" - C'est une méga partie de plaisir que nous offre ce truc la.
Et tu te bats plutôt bien pour une jolie fille, chapeau bas."


Son rire s'estompa lorsqu'il vit la créature finir ses gesticulations aléatoires et chaotiques, se stoppant net dans ses mouvements pour retourner son regard assassin et berzerk vers les deux compères. Il ne poussa aucun hurlement cette fois, sans doute la première, se contenant de laisser sa langue filer entre ses dents produisant le son habituel des serpents. Il approcha le haut de son corps au niveau du sol, donnant l'impression de s'allonger, puis il se mit à cramponner chacune de ses mains solidement dans le sable autour de lui. Il observa de nouveau les deux personnes qui l'affrontaient depuis quelques minutes et émit de nouveau son léger sifflement qui était maintenant le seul bruit recouvrant les plaines bleutés du désert.

" - Qu'est ce qu'il va encore nous faire ?"

Émit Mat' qui ne comprenait plus grand chose. Mais très vite il eut la réponse lorsqu'il vit que la créature commençait à bouger ses bras en faisant des cercles, grattant de plus en plus vite le sol sous elle, projetant des gerbes de sables derrière elle. Très vite, elle disparut de la surface de la plaine, ne laissant que sa queue voletait dans les airs avant de suivre son mouvement et de s'enfoncer dans le sable, disparaissant ainsi de toute vue pour Mat' et peut être pour celle de la dame qui était à ses côtés.

Seul le vrombissement qui pouvait s'entendre de l'intérieur du sol et les légers tremblement éparse qui se faisait sentir trahissait sa position, lui offrant ainsi la possibilité d'utiliser sans doute l'une de ses dernières cartes qui traînaient dans sa manche. Grâce à cela, elle pourrait peut être prendre par surprise et portait une attaque mortellement efficace aux deux jeunes héros perdus au milieu de nul part.  
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mer 22 Juin - 1:04



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


Le dragon semblait être que faiblement affecter par nos attaques, mais le fait qu’il vaciller légèrement me motivait à continuer mes attaques à répétition. Malgré sa grande résistance, j’espérais qu’il tombe rapidement, car je commençais à ressentir les effets de la fatigue.

C’est à ce moment, quand j’étais un tout petit peu dans la lune que Mat me donnait une tape sur l’épaule qui me fit sursauter. Ce n’était pas vraiment parce que j’étais dans la lune, mais plutôt que je ne l’avais pas entendu arriver à cause du bruit que faisait le monstre en lâchant des cris de douleur après avoir reçu deux boules de feu dans la gueule.

Profitant de ce petit instant sans combat, j’écoutais Mat qui me disait qu’on avait droit à un super combat ce qui me fit sourire, car oui en effet cette bête nous offrait du vrai bon combat intense. Mais, il fit une gaffe quand il ajoutait que je me battais bien pour une jolie fille ce qui m’insultait, car le fait qu'une fille soit belle ou pas n'influençait pas le fait qu'elle sache se battre ou pas ! Non ? 

- Ouais, c’est un bon combat, mais pour toi une jolie fille ne peut pas savoir se battre ?

Malgré que je sois insultée, je gardais une bonne partie de mon attention restait sur le combat et je vis la bête se préparer pour une nouvelle attaque avant que Mat me demande ce qu’il allait faire.

- Pour une fois, je n’en ai aucune idée…

C’est là que la bête s’enfonçait rapidement dans le sol en causant un grand nuage de sable peut rassurant…

- Et merde….

Sous le sol, elle avait un avantage sur nous, celui de nous prendre par surprise et ça, ce n’était pas bon du tout…

Gardant un de mes poings ‘’allumés’’ pour nous servir de torche dans la nuit sombre du désert, je préparais une nouvelle boule de feu en espérant pouvoir de nouveau toucher cette bestiole même si je savais que mes petites attaques n’avaient pas grand effet…




   
(c) MEI

   

   


Dernière édition par Kamiko le Mer 22 Juin - 4:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mer 22 Juin - 1:54

Alors qu'un vague silence se rependait sur les environs, seulement rompu par un lointain écho provenant des sous sols du sable sur lequel ils avaient vaillamment combattu, la demoiselle se tourna légèrement vers lui et d'un air indignée et outrée le réprimanda. S'offusquant terriblement qu'il pense qu'une jolie fille ne savait pas se battre comme elle le faisait. Durant un court instant il stoppa tout mouvement, son cerveau venait de planter suite à ce qu'elle venait de dire. Puis après quelques secondes celui ci redémarra et il se rendit compte qu'effectivement son compliment était un peu maladroit et reflétait plutôt mal sa façon de penser général. Bien sur qu'il savait qu'une jolie fille était clairement capable de se battre comme certaine lui avait clairement prouvé sur le Mégasterrion, il avait dut rivaliser avec difficulté certaines fois contres des championnes (qu'il finissait bien évidemment par détrôner) mais la n'était pas la question.

Il amena sa main gauche à son menton, sans émettre aucune réponse. Se contentant de réfléchir et de se perdre à nouveau dans ses souvenirs de l'ancien temps. Maintenant qu'il y pensait, il avait connut de nombreuses femmes, dont certaines vraiment jolies, qui savaient parfaitement se battre. Mais alors pourquoi avait il put dire un compliment ainsi ? D'ailleurs, il repensa au faite qu'il n'avait jamais vraiment fait attention à ce qu'il affrontait, une femme ou un homme ça n'avait aucune importance. Tant qu'il combattait et apprenait de cette affrontement. La créature n'avait toujours pas refait surface alors que facilement une dizaine de seconde c'était déjà écoulé. Le boxeur un peu gêné en profita pour conclure d'une voix timide et désolé.

" - Non c'est pas ça que je voulais dire.
En faite, maintenant que j'y repense j'ai connu pleins de jolies demoiselles qui savaient carrément bien se battre. Mais ! Avant je n'y faisais franchement pas attention, au sexe je veux dire. Tant que je devais combattre dans le ring je le faisais, peu importe face à qui je tombais."


Il laissa léger blanc retomber, avant qu'il n'ajoute avec un début de sourire et une ton amusé.

" - Par contre maintenant, ici sur Kosaten j'y prête attention.
Enfin pas que je regarde précisément tu vois, plus que je prends le temps de faire attention aux gens avec qui je me bats je crois.
Je sais pas vraiment si tu vois ce que je veux dire, en tout cas te sens pas blessé par ce que j'ai dit je voulais juste faire un compliment sympa qui a pas vraiment eut l'effet voulu."


Il se gratta de nouveau l'arrière de la tête tout en baissant son visage vers le bas, observant presque son pied droit qu'il gigotait de gauche à droite maladroitement. Il était sur que sa posture en avait apaisé plus d'une, le rendant d'après certaine "choupinou" ou encore "adorable". Malheureusement il ne connaissait pas énormément cette demoiselle et il ne savait pas vraiment comment elle allait réagir, loin de lui l'idée de la faire craquer, il agit de la sorte plus par habitude lorsqu'il avait fait une bourde en discutant avec une dame. Puis finalement il se redressa, levant fièrement la tête tout en projetant son regard vers l'adversité d'une lune à l'intensité manquante. Il bomba le torse et posa son poing gauche contre sa hanche tout en ajoutant d'une voix plus solennel et sérieuse, presque à en devenir caricaturale.

" - Soldat Kamiko de la douzième compagnie des pyromanes, vous combattez fièrement et efficacement. Toute ma gratitude et mes félicitations vous sont dû !"

Tandis qu'il se retenait de pouffer de rire face à la façon qu'il eut de dire cette boutade qu'il espérait réussir à faire au moins sourire la demoiselle, il restait néanmoins sur ses gardes car le faible écho qui était encore audible il y avait peu avait disparut. Et seul un silence de mort régnait sur le désert.
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mer 22 Juin - 4:14


 
   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.

 
 


 
Le calme était étrangement revenu dans le désert et je fis disparaître ma boule de feu, tout en gardant mon poing allumé. Je me retournais vers Mat et le regardais…
 
Jusqu’au moment ou il commençait à essayer de se rattraper après m’avoir insulté involontaire et cela me fit sourire un peu.
 
Après avoir fait tous ces petits gestes de personne malaise, il sortit une phrase à laquelle je ne pus m’empêcher d’éclater de rire surtout qu’il l’avait fait de la manière d’un militaire ce qui m’avait encore plus faire rire. Quand je pu enfin arrêter de rire, je lui dis :
 
- Ne t'inquiète pas, je comprends et je te pardonne même… Ça arrive à tout le monde de se planter en disant un truc et moi la première !
 
Effectivement, il m’arrivait souvent de faire de petites gaffes comme ça et je m’en sortais un peu comme il venait de le faire ce qui était plutôt drôle, car c’était la première fois que je voyais quelqu’un d’autre utiliser une technique que moi-même j’utilisais.
 
Après un léger moment de silence, je dis :
 
- Tu penses que le dragon est parti ?

Tout était si calme autour de nous que ça en faisait presque peur sachant qu’un monstre se cachait quelque part sous nos pieds surement près à nous sauter dessus à un moment ou un autre…
 
J’aurais préféré voir ce monstre mort plutôt que le savoir sous le sol….
 


 
   
(c) MEI

   


   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mer 22 Juin - 6:17

Visiblement, sa tentative désespérément ridicule de faire oublier à Kamiko ses paroles mal habile et, tout au contraire, de lui redonner un sourire marcha à la perfection. Et ce fut avec une joie non contesté qu'il suivit la demoiselle et partit dans un fou rire montant crescendo avec elle. Alors qu'il commençait à en avoir mal aux côtes, ils finirent par se calmer et elle lui expliqua qu'elle comprenait et qu'elle même commettait parfois ce genre d'erreur. Ce n'était pas la première, mais c'était toujours plaisant de rencontrer quelqu'un de compréhensif et d'ouvert d'esprit comparé à d'autres un peu trop bouchées dans leur idées. Il acquiesça simplement de la tête affirmativement car il approuvait ses paroles, regrettant presque que d'autres ne pensent pas de la même manière.

Le calme était toujours maître des lieux. Plus aucune trace apparente de la créature, peut être avait elle rebroussé chemin ? Voyant qu'elle n'arriverait visiblement pas à défaire les deux combattants qui c'étaient alliés à la dernière minute face à un puissant ennemi. Elle aurait finalement choisit la route de la sagesse et serait retourné jusqu'à son antre ? Mais en ce cas, pourquoi avoir prit la peine de s'enfouir dans le sable ? Plutôt que de simplement retourner en sifflotant jusqu'à son repère, même si cela impliquait de s'avouer vaincu pour le moment. Rodait elle toujours sous leur pieds ? Attendant simplement qu'ils ne baissent totalement leurs gardes pour revenir les affronter au moment qui lui serait le plus opportun ? Mat' avait déjà du affronter un mutant - car il ne pouvait porter un autre nom - doté d'étrange sens, tel que des sonars ou des visions infrarouge. Peut être que cette créature en possédait une qui lui permettait de traverser des tonnes de sables pour voir ses victimes depuis les profondeurs, mais dans ce cas une simple question vient à se poser : pourquoi ne pas attaquer dès le début ainsi ?

Le boxeur n'en savait visiblement rien, il ne connaissait pas cette créature ni rien qui y ressemble. Malgré les nombreuses mises en gardes et informations que des guides, habitués aux déserts de Seika, lui avaient fournit il ne savait rien face à cette bête. Aussi, quand la demoiselle lui demanda ce qu'il pensait de la situation, il n'avait aucune idée de quoi lui répondre car il n'était tout simplement sur de rien. Et même s'il était en train d'imaginer des milliers de scénarios possible, aucun n'était celui qui tomberait à 100%. Aussi répondit il d'une manière toujours amusé et en jetant un grand regard sur la plaine qui les entourait.


" - J'en ai foutrement aucune idée. Visiblement il est toujours dans le sol et sans doute loin pour qu'on entende plus rien.
Ça veut dire que soit on lui a flanqué la pétoche et qu'il est repartit, soit il attend le bon moment pour revenir.

Et bizarrement, je pencherais plutôt pour la deuxième solution. Quand il s'est enfoncé dans le sable j'ai pu voir son regard et j'y voyais clairement l'envie de vaincre.
Pour le moment, restons sur nos gardes, ça doit être le mieux à faire."


Les secondes continuèrent à s'écouler comme si aucune menace ne pouvait plus survenir, absolument rien ne se déroulait dans ce sordide endroit. Rien ne venait briser la monotonie qui c'était installé, pas même une brise de vent qui viendrait soulever des petits monticules de sable. Rien du tout. C'est sans doute à cause de cette ennui profond et la baisse d'adrénaline qui en découlait logiquement que Mat' fit une chose qu'il n'avait pas fait depuis bien longtemps. Il prit le temps pour regarder, non sans le cacher, la jeune femme de haut en bas tout en essayant de la jauger le plus précisément possible. En plus d'être, comme il l'avait déjà souligné succinctement, plutôt jolie elle était également une redoutable combattante qui avait su se battre avec suffisamment d'habilité pour esquive les nombreuses attaques déchaînées de ce monstre. Elle savait manié des pouvoirs surhumains, puisque sans que cela ne lui paraisse inhabituel, elle avait lancer de nombreuses boules de feu et avait frapper avec ses poings de ce même éléments. Sans nul doute possible à l'esprit du boxeur : elle était une élue.

Ce n'était pourtant pas la première élue qu'il rencontrait. Jusqu'à maintenant il en avait rencontré quelques unes, toutes plus jolies les unes que les autres certes. Toutes dotées de dons spéciaux qui les différencier réellement et rappelait que tous venait de monde totalement différent. Mais Kamiko semblait avoir un petit truc en plus que les autres n'avaient pas forcément, ou en tout cas n'avait pas exprimé en la présence de Mat'. Il n'arrivait pas bien à déterminer ce que cela pouvait être, peut être cette ouverture d'esprit ? Ou un sens de l'humour qui se rapprochait du sien ? Une chose était sur, il voulait en apprendre un peu plus. Aussi, négligeant totalement ses derniers conseils, il délaissa totalement sa garde pour se retourner face à la demoiselle et la questionnait.


" - Bon dis moi tout, t'es une élue ? Et vu que t'es venu à mon secours direct sans me connaître je dirais que tu viens de Seika ?
Ensuite, toujours si c'est sans me tromper, tu viens d'un monde plutôt dur où tu as du manier le feu ?
Et j'suis aussi presque sur que tu étais quelqu'un d'important, une princesse ? Une fille de chef de clan ? Une future dirigeante ?
Mais dans le même temps, soit j'ai tout bon soit je me foire totalement, tu devais pas beaucoup avoir envie d'accéder à ce poste en question parce que ça à pas l'air de rentrer en accord avec ton caractère qui doit plus facilement te pousser à l'aventure et à rencontrer des nouvelles personnes."


Il reprit son souffle après avoir parler autant et aussi vite sans interruption tant il voulait terminer ses suppositions. Il ajouta ensuite avec un grand sourire.

" - Alors j'me trompes ou je touche dans le mille ?"
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mer 22 Juin - 16:49



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 



Toujours aucune trace du retour de la bête, mais malgré cela, je restais un peu sur mes gardes en écoutant Mat parler et en le regardant de la tête au pied. J’essayais de mémoriser le plus de détails possible avant de lui répondre en souriant

- Elle a peut-être compris qu’on n’était pas comestible… Mais tu n’as pas tort non plus…

Rien ne pouvait me prouver que la bête n’était pas encore sous nos pieds à attendre que nous baissions notre garde pour nous avaler tout rond… Mais bon, il ne fallait pas que je devienne paranoïaque avec ça non plus.

Il y eut un autre moment de silence. On n’entendait pas le moindre son venant d’autour de nous avant que Mat parte dans un monologue gigantesque sur ce qu’il pensait que j’étais avant de me demander s’il avait raison ou pas. Toujours souriante, je lui répondis :

- Tu as visé juste sur certaines choses et sur d’autre, tu ne l’as pas du tout. Je suis effectivement une élue de Seika. 



Je lui montais le dos de ma main gauche comme preuve.


- En ce qui concerne mon monde, il n’était pas si dur que ça si on exclut que mes parents sont morts et que ma mère adoptive m'a tué pendant mon sommeil en me poignardant dans le dos… Bref, pour mon pouvoir, je n’ai pas seulement appris à contrôler le feu, mais aussi le dragon qui actuellement sommeille en moi surement à cause du seau… Du moins, ça me semble logique…

Je pris une petite pause pour reprendre mon souffle avant de continuer :

- Et là, tu as tout faux… J’étais une enfant ordinaire avant qu’on me fasse découvrir mon pouvoir, puis je suis devenue aux yeux des gens une personne anormale… Que veux-tu, je suis un dragon après tout et je pense que ça me rend un peu spécial.

Je n’avais pas peur de dévoiler au gens qui j’étais et je ne sais pas pourquoi, mais depuis mon arrivée dans ce monde, je trouvais ça encore plus normal. Valais mieux savoir à qui on avait affaire dès le départ non ?

Après ce bref moment dans mes pensées, je lui dis :


- Je n’ai pas une talent pour deviner comme toi, alors, qui est tu Matsuo ?
 




   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Ven 24 Juin - 23:39

Étonnamment, lui qui n'avait aucun talent de devin et posséder des compétences en psychologie proche du zéro absolu, fut surprit d'avoir trouvé quelques points qui semblaient être vrai, en tout cas c'est ce que Kamiko lui fit comprendre. Très vite, elle expliqua le pourquoi il avait eut parfois bon et plus grossièrement faux. Ce fut avec stupeur qu'il remarqua qu'elle parlait tout à fait normalement et librement, sans aucune honte ni tristesse, de sa vie précédente. Mentionnant des détails qui aurait pu en faire frémir certain et tomber dans l'inconscience les plus faibles. Elle parla de sa "mort" offerte par sa belle mère durant son sommeil (l'une des morts qui devaient être les plus inacceptable à l'esprit du boxeur), elle dit ensuite qu'elle avait apprit à manier l'art des flammes mais également celui du dragon qu'elle était, momentanément éteint certes mais c'était à cause du sceau qui réduisait la puissance de tous les élus. Elle lui fit comprendre qu'ensuite, il n'avait plus rien de bon car non elle n'était pas quelqu'un d'hors norme, une simple enfant dont le monde changea du tout au tout lorsqu'elle apprit ce qu'elle était réellement. Cette franchise dont elle faisait preuve laissa bouche bée Mat' qui face à tant d’honnêteté qui ne pouvait clairement pas être un mensonge, au simple regard légèrement brillant dans les yeux de la demoiselle, il était sur que ce qu'elle racontait été vrai.

Malgré tout, deux questions lui taraudaient cruellement l'esprit, deux énigmes assez qui ressortaient vraiment de toutes ces informations. Premier point : Elle avait dit être déjà morte, mais dans ce cas pourquoi était elle toujours vivante ? Et bien présent devant lui à pouvoir lui raconter cette même mort. Sans tarder, il allait lui poser la question car elle ne semblait pas être prête à se morfondre de la tristesse de son passé ou si c'était le cas elle le cachait rigoureusement bien. Deuxième point : elle était un Dragon. L'une de ces majestueuses créatures qu'il ne pensait pouvoir voir que dans les livres et les œuvres de fictions en tout genre. Il savait que le Don avait choisit cette créature mythique pour sa puissance, sa férocité mais également sa sagesse et sa protection dévoué envers ses enfants. Il avait été un Dragon d'Acier dans une autre vie et elle était une dragonne tout court dans l'ancienne et celle ci.

Elle finit ses propos en lui retournant la question, désireuse elle aussi dans connaître plus sur son interlocuteur. Cependant, elle fit une remarque qui fit rire Matsuo en lui disant qu'elle, elle n'avait pas de talent pour deviner la vie des autres, mais surtout elle avait mentionné le faite que lui en avait un alors que ce n'était visiblement pas le cas puisqu'il avait presque faux sur toute la ligne.

Quelques secondes après s'être arrêté de rire, il put prendre la parole.


" - Ma foi si ça te gêne pas, avant de te dire qui j'étais et comment c'était la bas, j'aurais deux petites questions.
Un. Comment ça tu as déjà été tué ? J'veux dire si tu es déjà morte, tu devrais pas être face à moi, du coup doit y'avoir un truc bizarre qui c'est passé qui m'intéresse, si ça te gêne pas bien sur.
En deux, tu étais vraiment une dragonne ? Moi et mon gang, même le Don d'ailleurs, on a toujours cru que c'était des créatures légendaire mais irréel. On se faisait appeler les "Dragons d'Acier" parce qu'on était un gang super puissant et notre chef, le Don et la famille qu'il avait construit avait le même caractère que les dragons.
Du coup, quand tu pourras te re transformer, ça me ferait super plaisir de voir ça."


Ses yeux brillaient de millier d'étoile tant il désirait rendre ce rêve fou possible. La définition et même la vision qu'il avait d'un dragon était peut être totalement erroné. Si elle acceptait sa requête, il pourrait alors connaître la vérité sur ce mythe qui l'avait autrefois fait rêver. Cependant il se remémora la question de la demoiselle et obtempéra à sa demande.


" - Pour en avoir déjà parlé avec quelques élus, mon monde semble totalement différent des normes que la plus part des élus connaissent. D'ailleurs mon ange gardienne l'a classé dans la catégorie des "autres" dans sa répartitions des univers. Enfin bref, je vivais sur le Mégasterrion. C'était l'unique et dernière ville de mon monde, car l'extérieur était . . . inhabitable et mortellement dangereux. Mais au point qu'une seul heure à l'extérieur suffisait à tuer n'importe qui.
On vivait dans les quartiers pauvres, mais ça restait immense, peut être aussi grand que Seika à vu d’œil, et c'était qu'un seul quartier alors imagine le Mégasterrion en entier. Il y avait basiquement que des gangs, plus ou moins fort. C'était une guerre permanente qui régnait ce qui faisait qu'en appartenant à aucune famille tu finissais par clamser seul.
Mais je faisais partit des Dragons d'Acier, l'un des plus fort ci ce n'est le plus fort tu vois. Notre chef, le Don, était sans doute l'être le plus impressionnant et majestueux que je n'ai jamais connu, il était tout à la fois et c'est grâce à lui que je suis ce que je suis aujourd'hui. "


Il émit une légère pose, ses yeux plongés dans le vague d'une nostalgie inévitable à la mention de l'être qui était à la fois un père, un idole mais aussi un héros pour lui. Il aurait tant aimé rester à ses côtés, et au moins maintenant qu'il était perdu ici sans aucune chance de retour vers lui, trouver quelqu'un qui lui ressemble suffisamment pour continuer sa lutte comme il le faisait auprès du Don. Mais visiblement personne ne ressemblait au Don pour mériter une tel attention de la part du boxeur. Il s'essuya distraitement le dessous de son œil gauche alors qu'une légère larme venait d'apparaître. Il se rendit ensuite compte qu'il était toujours avec Kamiko et fit volte face pour être de nouveau en sa direction puis il reprit.

" - Enfin bref, une fois j'ai été capturé par un gang rival, je me suis fait torturé et finalement broyé les mains. Le Don m'a sauvé et plutôt que de me faire repousser les mains, il a préféré qu'on me greffe ces mains de métal qui sont le plus beau cadeau qu'il ne m'ai jamais fait. Grâce à ces mains, chaque jour je me rappelle mon chemin jusqu'ici et le faite qu'à n'importe quelle prix, il ne faut jamais trahir son chef. Et en plus, grâce à ça je suis devenu un bon guerrier, on m'a apprit la boxe et il s'avère que j'excellais dans ce domaine.
Donc très vite j'ai participé à des petits combats, enchaînant les victoires les unes après les autres.
Du coup on m'a boosté avec la science et les runes, en gravant des trucs sur mes os par exemple, ou en modifiant un peu mon ADN. Ce qui fait que j'étais encore meilleur.
J'ai finit par détrôner le champion des Dragons d'Acier et je suis devenu le nouveau champion. J'ai commencé à mettre le pied dans les plus grandes arènes du Mégasterrion et finalement je suis devenu le plus grand boxeur aka gladiateur du Mégasterrion.
Le seul problème, c'est que toutes ces runes, ces modifications, les vents de magie que j'ai apprit à manier et dont je me prenais beaucoup de sort. Et bien tout ça a un peu affecté mon corps et mon esprit dans des proportions pas forcément sympa.

Mais je vais pas t'en dire plus pour l'instant, ça fait déjà beaucoup à vrai dire. Et puisque la nuit est déjà bien tombée et que le serpent a disparu, pourquoi ne pas retourner vers Tokonatsu ? On doit pas en être bien loin non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Dim 26 Juin - 22:08



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


Après avoir raconté mon histoire, le jeune homme me posait deux questions en ajoutant à la deuxième question ce que lui et son gang pensaient des dragons ce qui me fit sourire. Je lui répondis :

- Je ne pourrais pas d’expliquer avec beaucoup de détails, mais quand je suis fait tuer, j’ai commencé par voir que du noir… Puis j’ai ouvert les yeux quand je suis retrouvée ici… Et oui, je suis une dragonne. Quand je pourrais me transformer, je te le montrerais !

C’était l’une des premières fois que quelqu’un avait l’air émerveiller devant ma condition et je devais dire que ça me faisait vraiment plaisir.

Après lui avoir répondu, le jeune homme me racontait son histoire pendant que je l’écoutais avec attention et intérêt. Au moment où il me dit qu’on ne pouvait pas survire hors de la ville et seule, je fis une tête étrange, car moi dans mon monde, j’avais quand même vécu un tout petit moment toute seule et j’aimais bien me tenir hors de ville, mais bonne nos mondes n'étaient clairement pas pareille.

Je pus comprend à un moment qu’il prenne une pause et même si je n’en connaissais pas la raison je pensais qu’il n’était pas facile de parler d’un monde où on ne pourrait jamais retourner et je laissais ce petit moment de silence avant qu’il de se remette à parler.

Quand il eut fini, il me disait qu’il ne m’en dirait pas plus et je décidais de garder mes questions pour un autre moment. Puis, il me proposait d’aller vers Tokonatsu en me demandant si on en était loin, je répondis :

- j’y suis jamais allé donc, j’ai aucune idée dans quelle direction, c’est malheureusement et toi, tu y as déjà allé ?

Je n’aimais pas ne pas savoir l’emplacement d’une ville, mais ici, c’était devenu assez commun et je commençais lentement à m’y habituer…




   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Lun 27 Juin - 1:57

Malgré l'absence totale de la créature dut à sa disparition assez étrange, l'excitation du moment venait d'être renouvelé par le souffle d'air frais que Kamiko lui avait apporté, en lui mentionnant le léger détail qu'elle était un dragon. Mat' n'était finalement plus du tout sur ses gardes, après tout il devait bien s'être écoulé cinq bonne minute depuis l'enfouissement du monstre reptilien qui les avait prit en chasse, et maintenant ils n'étaient plus que tout les deux seuls au milieu du désert. Plongé dans un calme toujours aussi pesant et l'air qui se rafraîchissait de plus en plus alors que les minutes filaient. Il avait déjà suffisamment voyagé dans ces contrées pour savoir qu'il ne faisait pas bon de passer la nuit sans couette ni chauffage car les températures descendaient bien bas. Et au vue du léger équipement que sa compagne d'un soir possédait, elle n'allait surement pas tenir la nuit s'il ne rentrait pas vite en ville ou s'il n'allumait pas un feu.

C'est avec cette idée en tête qu'il eut l'heureux plaisir d'en apprendre plus sur la jeune femme. En effet, d'après elle, lorsqu'elle s'était faite poignardé par sa belle mère elle s'était en réalité réveillé ici. Dans ce monde inconnu qu'était Kosaten. Qu'elle en devait pas être le choque pour elle de découvrir ce lieu tout en sachant que la bas quelqu'un l'avait trahit. Si lui avait été perdu alors qu'il savait que personne ne lui avait voulu de mal à proprement parlé au moment de son arrivé, pour elle ce devait être une toute autre histoire. Mais ce fait déprimant et laissant une touche amer dans son esprit fut vite consumé par l'approbation de la demoiselle à lui montrer le véritable dragon qu'elle était. Mais seulement lorsqu'elle aurait recouvré ses pouvoirs. Ce qui ne pouvait signifier qu'une seul chose : elle était ici depuis peu de temps aussi. Il garda ses questions pour plus tard, préférant d'abord répondre à la demoiselle sur son passé.

Une fois que ce fut chose faite et qu'il lui ai demandé où était la ville, elle put enfin lui répondre avec un grand sourire sur le visage, visiblement dut au faite qu'il s'intéressait à elle, qu'elle ne savait absolument pas où était la ville. Elle n'y avait d'ailleurs jamais mit les pieds, ce qui était une plutôt mauvaise nouvelle. Car quand bien même lui y avait déjà mit les pieds une fois, l'espace de deux jours afin de reprendre de ses forces, il était vite repartit en direction du temple. Il n'avait malheureusement pas prit la peine de vraiment noter où était l'endroit, il s'était simplement contenté de suivre la route principale pour y arriver. Ils n'avaient donc aucun moyen de se diriger vers la ville à coup sur et il faudrait sans doute taper dans le hasard pour y arriver.

Doté d'un large sourire il s'avança de la demoiselle, enlaçant ses épaules de son bras gauche tout en se mettant à ses côtés. Il bougea ensuite vaguement son bras rudement attaché par l'attelle en direction des étoiles tandis que lui même levait la tête vers le ciel. Puis sur un ton amusé et serein il dit.

" - Observe le ciel, ses étoiles et sa lumière qu'il projette sur la plaine qui nous entoure. Ressens le froid qui fait descendre le thermomètre vers les 0°.
Et comprend bien, jeune pyromane au caractère bien trempé, que j'ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour toi. Enfin plutôt pour nous.

La bonne c'est que je me suis déjà rendu à Tokonatsu, j'y avais logé dans une auberge plutôt sympathique et j'avais bossé pour un type, je sais qu'il nous offrira une chambre. Peut être pas deux, probablement une avec un lit double à vrai dire j'en sais rien.
Mais le soucis c'est qu'il y a une mauvaise nouvelle, et non ce n'est pas de passer la nuit ensemble, enfin c'est peut être une deuxième mauvaises nouvelles alors. Mais plutôt le faite que je n'ai absolument aucune idée de la direction à prendre pour aller la bas . . .

Et donc ça signifie un peu y aller au petit bonheur la chance tu vois."


Il laissa la demoiselle pour s'espacer de quelques pas en avant. Puis il se tourna sur lui même dans un mouvement plutôt harmonieux pour lui faire face. Il ajouta ensuite en levant sa main vers le ciel puis, au fur et à mesure de sa phrase, lancer sa main dans les directions qu'il indiquait.

" - Cependant je sais que je viens de par là. Je sais aussi que j'allais en gros vers le Nord et qu'au bout d'un moment on est censé arrivé sur la route marchande principale qui relit Tokonatsu à Chikai. Donc on devrait finir par y arriver.
Ensuite je sais approximativement que Tokonatsu est vers l'Ouest de la où j'étais dans la forêt. Donc en toute logique on devrait se diriger approximativement par la !"

Il pointa sa main dans une direction vague, brassant une grande parcelle de terrain conique sans vraiment connaître le point exact de destination. D'ailleurs il n'était sur de rien quant à tout ce qu'il venait de dire, il espérait juste avoir raison et peut être réussir à épater la demoiselle. Il laissa son bras revenir contre son corps et s'approcha à nouveau de Kamiko, bomba le torse fièrement pour finir par rajouter.

" - C'est ce que j'ai de mieux à proposer comme destination.
Alors, veux tu me suivre ou rester ici ?"
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 441
Yens : 1114
Date d'inscription : 12/12/2014

Progression
Niveau: 17
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
1/6  (1/6)
avatar
Kamiko ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mar 28 Juin - 3:44



   
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.


 


La nuit était désormais bien installer et la température commençait à chuter rapidement. Mes habits longs allaient me permettre de tenir bon moment au froid du désert, mais certainement pas toute la nuit…

Malgré cela, je n’étais plus sur mes gardes lorsque Mat mit son bras sur mes épaules ce qui me mit un peu mal alaise… Mais je fis avec et je l’écoutais encore une fois parler en regardant le ciel.

Il me parlait du fait qu’il allait faire froid très bientôt… Information que j’avais déjà puis quand il me dit qu’il était déjà allé dans cette ville, j’étais très contente, mais quand il me dit qu’il ne se savait plus c’était ou, je soupirais. Au final, on était toujours aussi perdu…

Quand il me lâchait pour faire une espèce de petite danse, je riais un peu et je suivais son explication en approuvant lorsqu’il pointait la direction d'où je venais. Par la suite, il me demandait si je voulais le suivre ou pas, je répondis :

- Moi, je te suis ! Et on devrait peut-être y aller avant qu’il fasse plus froid….

Je commençais à marcher dans cette direction d’un pas rapide, mon poing me servant toujours de torche. J’espérais arriver en ville avant le jour pour pouvoir dormir un peu avant de faire un petit tour dans les magasins pour me procurer certaine chose dont j’avais besoin.

Je savais un peu ce que j’allais faire par la suite, mais je n’avais encore rien de planifier concrètement.






   
(c) MEI

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    Mar 28 Juin - 16:30

Le silence régnait toujours avec puissance sur la plaine désertique, mais son aura pesante disparaissait de plus en plus. Tout du moins elle s'estompait à l'esprit du boxeur qui prêtait bien plus attention à la demoiselle qui l'accompagnait qu'à ce qui se trouvait autour d'eux. Il avait totalement baissé sa garde car il ne pensait pas à un seul instant que la créature ne reviendrait. Cela faisait bien trop longtemps qu'elle était partie. Et maintenant il ne lui rester plus qu'à repartir loin d'ici, jusqu'à son prochain passage dans le désert.

Ce fut avec plaisir qu'il entendit la réponse de Kamiko qui acceptait de se joindre à lui vers l'inconnu dans l'espoir d'arriver à Tokonatsu, la petite ville qui servait de point de ravitaillement pour les marchands de Seika. Tout comme lui l'avait fait il y avait longtemps, elle se rendait compte que le froid tombait extrêmement vite dans cette région et qu'il fallait se dépêcher de trouver un endroit où passer la nuit. Car même s'il finissait par passer la nuit entière dans le désert sans rien de plus pour leur apporter un peu de chaleur, ils n'allaient certainement pas mourir de froid. Cependant ils risquaient à coup sur d'attraper de sales maladies et virus qui viendrait, quand à eux, peut être les tuer. Il en doutait, mais il n'était sur de rien après tout.

Il leva la main en l'air et exprima un petit cri de joie avant de se reprendre.


" - Bien, alors allons y."

Il revint se positionner à côté de la pyromane et tous deux entamèrent une marche dans la plaine sans vraiment savoir où ils allaient atterrir. Quelques minutes s'écoulèrent sans que ni l'un, ni l'autre ne s'adresse la parole. Voyant un blanc gênant se créer, Mat' amena sa main gauche derrière sa nuque et questionna l'ancienne dragonne.

" - Bon alors, dis moi depuis combien de temps tu es dans ce monde ?
Qu'est ce que tu as fais, qui tu as rencontré ou ce genre de chose quoi. Genre qu'est ce qui te guide dans ce monde hormis Neo et sa quête d'information qui passe par toi ?"


Il ne savait pas vraiment quoi dire, quel sujet abordé avec cette dame qu'il venait à peine de rencontrer. Et peut être qu'en apprenant un peu plus sur elle, sans aucune vile intention, il pourrait trouver quelque chose qui les intéresse tout les deux, hormis les dragons. Néanmoins il avait quand même cernée un peu celle ci, voyant qu'elle semblait timide à la surface mais sans doute rieuse et gentille comme tout à l'intérieur. Même s'il pensait qu'elle était quand même capable de faire couler le sang et les tripes lorsqu'elle y était contré.

Il observait le lieu qui les entourait, sans s'en méfier, alternait entre la plaine et la pyromane. Il finit par voir une nouvelle plutôt fâcheuse. Si jusqu'ici tout ne s'était pas déroulé comme une soirée agréable à passer à deux, elle n'allait pas s'améliorer. Car face à eux, à une bonne marge de distance tout de même, s'avançaient d'épais nuages à l'allure menaçante qui finirait par faire tonner une pluie infernale. Avec un peu de chance ils déverseraient leur flot ailleurs que sur les deux élus, mais Mat' était prêt à parier l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.    

Revenir en haut Aller en bas
Un souffle de flamme, un poing d'acier et une monstruosité.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Thorek Poing-d'Acier
» [Désert] Le Poing d'Acier
» Instruction Technique Armes de Poing
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Ville de Tokonatsu-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.