Partagez | .
Promenons nous dans la neige !
Invité Invité

-



MessageSujet: Promenons nous dans la neige !   Dim 26 Juin - 22:38





Promenons nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn



Suite à son passage à la capitale de Long, la dragonne de cendre était bien décidée à reprendre la route, même si elle ignorait totalement où elle devait aller à présent. Quittant les portes fortifiées de Yuki, elle contemplait les vastes terres enneigées qui lui faisaient face dont surtout la cime des arbres gelés qu'elle avait traversés en venant. Ne souhaitant pas rebrousser chemin, elle prit le chemin afin de contourner la montagne contre laquelle était battie la cité blanche de Fuyu, appréciant sur le chemin la douce chaleur que lui offrait la cape blanche qu'elle portait sur ses épaules. Le temps était calme, de légers flocons tombaient lentement en silence et la jeune fille profitait de ce moment pour rassembler ses pensées.

Je comprends l'intérêt de ses « vêtements » dont raffolent les humains, ces vrais que sans fourrure et avec une température corporelle aussi base que la leurs, ils ne pourraient pas survivre longtemps dans de telle condition climatique. Bon à présent que ce souci de guéguerre entre humains est réglé, il est temps que je me mette à la recherche de mon frère. Je peux sentir sa présence dans ce monde, c'est vraiment un gros coup de chance pour que je finisse au même endroit que lui, ou bien est-ce une coïncidence ? Bah, qu'importe, l'important, c'est que j'arrive enfin à lui mettre les griffes dessus, pour que nous puissions enfin rentrer chez nous.

Après plusieurs heures de marche dans la neige, Zinnia pouvait enfin apercevoir une vaste terre un peu plus loin de sa position, de là où elle était, elle voyait très peu de végétation mise à part de l'herbe gelé sur laquelle brouté paisiblement de gros animaux à la fourrure épaisse. La jeune fille marchait entre les bêtes d'élevage, ignorant les humains qu'elle croisait jusqu'à trouver un petit endroit qui avait dû être utilisé de campement peu de temps avant, car les braises du feu de camp étaient encore fumantes. Après moult efforts, elle parvint à faire repartir le feu qui crépitait sous le bois sec que Zinnia avait rajouté afin de le rallumer. Assise sur une pierre, elle pouvait enfin ressortir les deux armes inutilisables qu'elle avait volées aux humains du monde de son hôte, enlevant le chargeur de munitions et commençant à y graver des runes avec une petite pierre récupérée là, doucement, mais sûrement, elle donnait forme à ses idées.

Si je ne me trompe pas, sachant que je ne montre jamais, si ces machines ne fonctionnent plus c'est parce qu'elles doivent être à cour de projectile, comme un arc sans flèche, mais pour trouver des projectiles pour ce type d'arme ici... Heureusement pour moi, je connais quelques runes qui devraient remédier à ce problème en utilisant mon mana pour en générer, moi qui me demandais à quoi aller, pouvoir me servir ses connaissances que j'ai récupérés sur une espèce que nous avions croisée avant, ils aimaient bien les armes à projectiles eux aussi... Mes frères, vous me manquez... Ne faite pas d'imprudence, je serais vite avec vous.

Perdu dans ses pensées, elle finit par inscrire les runes sur le premier chargeur, le remettant à sa place en s'empressait à tester son invention, se levant afin de bricoler une silhouette de neige avant de revenir sur son rocher, prenant le revolver blanc qu'elle avait renommé Aurore, tandis que le second de couleur noir avait eut le droit au doux nom de Crépuscule en mémoire de ses frères. Prenant le temps de viser, elle appuyait sur la détente.

La détonation résonnait dans toute la vallée, se réverbérant sur la neige, le coup avait eu peu de mal à atteindre le tas de neige qui avait servi de neige, ne laissant qu'un trou fumant de la taille d'une pièce alors que Zinnia lâchait subitement son arme dont la crosse était devenu rouge vif, tombant dans la neige en la faisant fondre immédiatement en faisant un petit nuage de vapeur. La dragonne plongeait ces mains dans la neige le temps que son arme ne refroidisse, la reprenant dans ses mains.

-Aoutch ! Aïe Aïe aïe... Le bon point, c'est que cela fonctionne. Mais il y a encore quelques soucis à régler, comment faire...

En tailleur sur son roché, le nez baissé sur l'arme ivoire et la mine pensive, un frisson lui parcouru le dos. Une présence se faisait sentir, bien plus forte que ce qu'elle avait senti jusque-là.




Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Lun 27 Juin - 18:04



Qui est Orage ?


Lieu  : Né à Fuyu
Taille : 1,70m au garrot
Poids : environs 890 kg
Sceau :  aucun

Caracteristique(s) :
Cheval de guerre
Endurance nordique
Compétence de traie
Compétence de port
Capacité d'attaque
Bonne condition
Bonne loyauté
Rapide et robuste

Maitre :
Zayro Jinn


Histoire :
Orage est un cheval féroce et indomptable, il a été conditionné par Sul Hei et offert en tant qu'animal lors de son passage en tant que bras droit, cependant il n'y eut aucune mention de ce cheval, en verité il l'avait monté bien des années avant cette même conditions, amené sur la bataille d'un village attaqué par Aeternam et des Onis, sous couvert d'une armée Seikaijin contre l'armée Fuyujin, ce cheval perçut la bataille et cela le changea. Il devint alors Orage, un canasson indomptable et féroce, gardant en mémoire la cruauté du monde et des hommes, ainsi que celle des onis. Zayro lui même ayant marqué sur sa chair un simple mot pour prévenir d'une direction à l'époque.

Mis à l'écart par la suite, gardé aux écuries, ce n'est que longtemps après que Zayro daigna reprendre son fameux dû, cet animal après avoir eut déjà Glaugan. Orage avec ce nom et cette aura particulière à présent, des yeux devenus aussi sombres et rouges que le sang versé des batailles, sans doute lui aussi habité par un djinns modeste. Quoiqu'il en soit, il servit de monture à plusieurs reprises au colosse en intimidant plus d'un. Mais il ne monte dessus qu'à de rare occasion, le messager des enfers préférant largement la marche à pieds. Cependant surfaite de plus en plus en temps de guerre, Orage permet d'aller bien au delà de ses esperances.

Puis son nom attire la foudre.


Première Apparition :
Voir ici






Promenons-nous dans la neige.




La toundra était une étendue de neige qui allait jusqu'aux confins montagneuses, ne s'arrêtant qu'en de rare endroit pour démarquer cette fins immaculée. Flocons calmes ou tempête, difficile parfois de savoir ou l'ont mettait les pieds, rien ne se ressemblait vraiment malgré ce paysage quasi-constant. Des canyons de glaces au prairies laissant pousser quelques végétations robustes de Fuyu, appréciées d'ailleurs par les bêtes herbivores dressés par la plèbe paysanne de ce coin reculé.

C'est donc ici que Zinnia décida de nicher un temps, elle avait ses raisons et quelques petites choses à faire visiblement. L'endroit était tranquille, passant devant quelques agriculteurs qui baladait leurs bêtes dans de grands domaines ouverts, elle s'était dit que c'était une bonne idée de tester une ... Arme à feu, mais sans munition. Son idée était donc d'y insuffler de l’énergie magique pour substituer aux chargeurs vides.

On peut dire qu'elle n'y allait pas avec le dos de la cuillère, puis qu’après avoir sommairement nommé ses deux armes elle se décida de tester sa petite invention au coin d'un feu nourrit. Elle avait beau s'être mise un peu à l'écart, lorsque la détonation retenti, l'échos se fit entendre de partout et de toutes directions. Les bêtes avaient bien entendus fuis, craignant que ce bruit n'annonce un cruel danger. Comme ce n'était pas l'orage vu le temps, l'un des paysan décidément en colère, se rua alors dans la direction ou était Zinnia, bien décidé à avoir des explications. Il grimpa un peu et puis essoufflé d'avoir autant courut, les mains postés sur ses cuisses en toussant, cria d'un coup ;


Cré vin diou ! Vous avez fais fuir mes bestiaux ! Avec vot' truc muche là ! Qu'est ce qu'c'est qu'c'te magie encore ! On a assez d'problème nous pour qu'en plus vous en mettiez encore une couche !! Comment que j'vais faire avec mes bêtes avec tout l'tintouin orageux qu'vous avez mis ? Hein ?!

L'homme avait une consistance de bon vivant, un bide assorti à ses joues légèrement joufflues, une grosse moustache sous un nez un peu rougi par le froid et assez large. Sa peau était marqué par quelques années mais surtout le climat dur de Fuyu, des cicatrices et une sèche, des grosses mains rugueuses du paysan, qui en plus de garder et guider son troupeau devait aussi cultiver la terre froide de ce recoin difficile. Sa journée de travail venait d'être mise à sac à cause de la détonation, il allait devoir courir après ses bêtes, perdre des heures précieuses, sa colère se lisait sur son visage, ses sourcils épais et froncés et son regard accusateur fixait la jeune femme qui cachait sa véritable apparence.

Alalalala c't'une catastrophe... J'en ai pour des heures à récupérer mes vingt bestiaux ! Vous allez m'aidez, pas question que vous vous en tiriez à si bon compte. Mon père y m'disait que tu rembourses les pots cassés, encore heureux qu'vous demande pas vot' bourse de Yens, je suis pas comme ça moi !

Mais le principal danger, et la présence qu'avait senti la dragonne ne venait évidemment pas du paysan en question, mais d'une sorte de cavalier qui brisait la neige qui lui tombait dessus. C'est une homme costaud, un colosse encapuchonné dans une lourde vestes de toile noire, cachant presque autant son visage que son armure en dessous. Il se trouvait sur un cheval noir ébène aux yeux rouges et dont l'aura semblait tout aussi terrifiante que celle de celui aux commandes. Cet homme n'était pas n'importe qui, ni n'importe quel élu, c'était Zayro Jinn, messager des enfers, élu sombre et bras droit de Sul Hei. Sa réputation n'était plus à faire, que ce soit hors de Fuyu ou ici même, il était de ceux ayant vaincu la mort elle même, revenu à la vie pour accomplir ses sombres desseins.

Le paysan se retourna et semblait pourtant ignorer à qui il avait à faire, c'était le grande grande gueule et peu prudent, alors que Zayro passait tranquillement son chemin sur son canasson, le bonhomme voulait quand à lui le plus d'aide possible pour rattraper ses bêtes. S'aurait été compréhensible dans n'importe quelle autre situation, mais il s'adressait au pire des élus possible.


Hey vous là, z'êtes bien beau sur vot' cheval, mais vous pourriez ben m'aider avec la p'tite aussi, à r'trouver mes bêtes !



...





Le paysan n'en démordait pas, si bien qu'ignorant totalement la peur pour le coup, il approcha même le cavalier pour tenter de le désarçonner (gentiment bien sur) mais bon, en approchant il reçut un gros coup de pied dans la mâchoire, la lui brisant sur le coup et l'envoyant valdinguer à cinq bon mètres de là, toujours en vie mais tremblotant, quelques spasmes venant le ridiculiser encore plus qu'il ne l'était déjà.

Le regard froid de Jinn vint alors se tourner sur Zinnia, il avait bien comprit que c'était une élue, les énergies et les atomes ne lui échappaient plus depuis fort longtemps. Tout en restant du haut de sa monture en toisant du regard la dragonne, il la questionna toujours avec sa sympathie habituelle, c'est à dire, aucune sympathie ;




Ou vous rendiez-vous élue ? Répondez sans me faire perdre de temps.









Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Mar 28 Juin - 0:22





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn


Enfouie dans ses pensées et surprises par l'étrange aura qu'elle venait de sentir, elle lui fallut quelques minutes pour remarquer le flot de paroles que lui lançait un gras et agressif paysan qui n'était, de toute évidence, pas très heureux de devoir courir derrière son troupeau qui venait de s'enfuir à cause de la détonation provoquée par l'arme de la demoiselle. Ce décidant finalement à lever le nez vers lui, foudroyant l'homme du regard de son regard glacial qui continuait pourtant sa plaidoirie comme si ne rien n'était, crachant sa haine en l'encontre de la jeune élue sans se douter de qui il avait en face de lui.

-La ferme humain, tu fais bien plus de bruit qu'Aurore avec toutes tes paroles sans intérêt.

Se relevant en rangeant ses revolvers, elle se tournait complètement vers le paysan en mettant ses mains sur ses hanches, cependant le regard de Zinnia fut attiré par une silhouette sombre perché au sommet de son cheval ébène qui s'approchait lentement de la scène, elle en était sûre : l'étrange énergie qui sentait provenait de cet homme à l'armure noire. Le pauvre civil, ayant oublié où était sa place, vint agresser le nouvel arrivant en lui ordonnant de l'aider lui aussi à s'occuper de ses bêtes...

Contre toute attente, il fut très bien accueilli, car l'homme sombre se contentait de lui donner gratuitement un coup de pied lui offrant un baptême de l'air de toute splendeur. Le paysan s'en sortait bien, car une acre odeur de sang émanait du cavalier, démontrant qu'il était habitué à le répandre depuis déjà bien longtemps. La jeune fille ne lâchait plus le nouvel arrivant du regard, le regard durcit et une canine dépassant de ses lèvres, elle restait immobile devant le colosse qui vint lui adresser quelques mots.


Cet humain est sans contexte le plus puissant que je n'ai jamais rencontré malgré mes nombreux changements de monde, est-il seulement humain ? Je sens tellement de ténèbres en lui... Si seulement j'étais sous ma forme d'origine, je pourrais le tenir en respect sans problème, mais à l'heure actuelle où je peine à faire fondre un peu de glace... Vu sa stature et son aura, sa question est étrange, mais cela m'arrange bien pour l'heure.

Se détendant enfin légèrement, Zinnia continuait de fixer l'homme au cheval noir du même regard que celui qu'il lui lançait, il ne faisait aucun doute , prenant enfin la parole après ses quelques secondes de silence, d'un ton aussi froid que celui employé par son interlocuteur.

-Je n'ai pas de destination précise, mais je suis à la recherche de quelqu'un.

Sans quitter le colosse du regard, elle s'approchait du paysan pour lui mettre un coup de pied dans les côtes afin de lui faire comprendre qu'elle allait lui parler.

-Tu ferais mieux de dégager d'ici, humain, va donc t'occuper de ses bêtes bien plus malignes que toi et ne reviens plus ici, humain sans intêrets.

Abandonnant alors l'homme à son sort, qu'importe ce qu'il décide de faire du moment qu'il arrête de gindre lamentablement, elle se rapprochait du cavalier noir tout en restant à bonne distance même si cela ne changeait pas grand chose en cas de problème. Croisant les bras, elle dévisageait l'imposant personnage de bas en haut avant de reprendre.

-Ta puissance est écrasante humain, je peux la sentir malgré le sceau dont m'a gratifié celui qui m'a emmené ici malgré moi... De toute évidence, tu ne parcours pas ses terres que depuis quelques lunes, tu pourrais avoir déjà croisé celui que je recherche. Mais qu'es-tu exactement ?



Spoiler:
 


Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Mer 29 Juin - 15:04



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici






Promenons nous dans la neige




Musique

Un peu avant l'arrivée de Zayro Jinn, le pauvre paysan ne manqua pas de se faire plutôt salement insulter par la jeune fille en apparence en tout cas, celle ci lui déblatérant des choses pour le mettre dans une colère noire. Mais il n'eut pas vraiment le temps de s'emporter puisqu'après ce dernier se tourna vers le cavalier qui était venu dans la toundra. Son air à lui, étant aussi glacé que ces mêmes terres. Le paysan vola après un coup bien placé dans la mâchoire la lui brisant au passage. Se retrouvant désormais à terre, Jinn approcha un peu plus de l'élue, elle aussi curieuse après avoir dit ce qu'elle avait à dire au pauvre homme à terre, voulait voir si le fruit de cette sensation de puissance était vrai ou non.

Le colosse lui avait posé une question, déterminant son statut d'élue d'un simple regard il ne souhaitait savoir que sa destination et souhaitait avoir une réponse rapide, le Fuyujin n'était pas du genre patient lorsqu'il était en mission ou qu'il avait un objectif en tête. Son cheval aux yeux de sang fixait aussi Zinnia d'un oeil obscur, avant qu'il ne baisse la tête pour brouter l'herbe gelé des environs. Le bras droit de Sul Hei quand à lui obtint finalement sa réponse sur un ton froid et sec. Elle disait être à la recherche de quelqu'un et était du genre aventurière à partir dans la direction que lui indiquait le vent.

Beaucoup d'élus étaient ainsi, c'était un fait avéré, chaque chemins aléatoires s'ouvraient sur des aventures exceptionnelles et parfois même trop dangereuses. Mais il fallait souvent confier au hasard le fruit de son destin, pour Zayro qui était bien plus pragmatique, ne laissait que peu de place à la chance, il préférait d'abord calculer un itinéraire précis, éviter les détours et les pertes de temps. Mais lui aussi avait été ainsi, lorsque de toutes ces contrées si grandes, il ne connaissait que le bout de l'horizon et pas plus. C'était donc surement une jeune élue, vu sa force émanant d'elle, ça ne faisait aucun doute.

Étrangement elle partie voir du coté de cet homme de la plèbe pour lui faire ravaler ses mots précédent, peut être aussi par sadisme elle lui infligea un coup dans les côtes, le sceau de Long ne l'empêcha pas de faire du mal à un natif de Fuyu, peut être qu'il y'avait des limites ou alors que l'homme ... Etait déjà mort. La mâchoire avait été brisé mais bien plus, les os s'étaient complètement fêlés au point d'enfoncer le haut de la gorge. Ce dernier avait eu quelques râles suffisant pour faire croire qu'il était en vie, mais en verité, ce dernier s'était finalement étouffé et était mort dans l'agonie la plus totale.

Ainsi, Zinnia tapait un mort et cela paraissait étrange pour Jinn. Les morts était morts et devaient être oubliés. Le corps du pauvre ère arrêtant subitement de bouger, Zayro quand à lui continuait de fixer la jeune fille en ayant bien écouté ses mots, ses expressions, son attitude hautaine, en un sens cela lui rappelait quelques personnes du même genre qu'il avait pu croiser un jour... Lorsqu'elle reprit de son ton arrogant, oubliant ou était sa place et à qui elle s'adressait, employant même le tutoiement, cette dernière questionna le colosse sur plusieurs points. Celui ci descendit alors de son cheval, posant ses lourdes bottes sur le sol, alors qu'elle continuait de parler encore et encore. Il s'approcha alors calmement d'elle, jusqu'à se retrouver en face, puis la gifla.

Une baffe tonitruante et sèche, aussi rapide qu'un éclair et aussi douloureuse qu'elle pouvait l'être. La puissance avait été dosée bien sur, mais suffisante pour mettre à terre quelqu'un qui se tenait debout et n'avait pas la puissance requise pour le rester. La regardant cette fois ci à sa manière, il répondit ;




Ne me tutoyiez pas vermine.





Après cela, il n'hésita pas un instant et plaça sa jambe en écrasant le bras gauche de Zinnia, puis l'autre pieds vint alors briser la rotule de son bras droit, la tenant ainsi en respect, elle et son attitude prétentieuse. Puis il se baissa légèrement lui tenant le front et tournant sa tête comme s'il dirigeait une poupée de chiffon. Il regarda son cou, derrière sa nuque, puis relâcha sa tête et enfin déchira ses vêtements du haut pour mettre finalement à nu son nombril, ne tardant donc pas à savoir à quelle nation elle appartenait. Ce devait peut être être humiliant pour elle, aussi fière qu'elle soit. Mais Jinn se releva sans soupir, ni sourire, sans satisfaction, il libéra donc cette dernière qui avait tout de même une rotule brisée, mais elle pouvait se mouvoir désormais. La joue devait être rosé et peut être avait t'elle eut quelques frayeurs, ou pas. Certains élus ne connaissaient pas vraiment la peur après tout.

Zayro resta droit comme un i, la regardant pour maintenant lui répondre pour de bon, bien qu'il ne le fasse pas tout de suite, car il voulait voir si elle comptait réagir, faire une erreur ou comme tant d'autres, crier et pleurer sans que cela ne serve à rien. Au loin, on pouvait entendre que le vent se levait et avec lui les hurlements des loups arctiques des plaines de la toundra. La zone finirait envahie de carnivore, ce n'était pas pour le gêner, lui même en était un, peut être le pire. Elle ne se rendait pas compte qu'avec la guerre, si Zayro avait découvert sur elle le sceau de Minshu ou Seika, sa vie se serait arrêté ici.




Mon nom est Zayro Jinn. Vous irez à la capitale élue, vous irez répondre devant le roi Sul Hei. J





A l'entendre, on pouvait dire qu'il se fichait presque de savoir qui elle recherchait en fait, cela n'avait que peu d'importance pour Zayro, mais bon, au final si elle s'avérait être une alliée ou amie d'un élue d'une autre nation, il devait en avoir le coeur net. Toujours en la toisant froidement, alors que le vent commençait à doucement balayer la zone d'un gel épais et que les habits de toile se tordait sous l'influence des brises glacières, il restait tout aussi stoïque.



Le nom de cette personne ?









Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Mer 29 Juin - 22:54





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn


Le colosse à l'amure noire descendit de son cheval pendant le discours de la dragonne, leurs regards se battant dans un duel dont l'issu était déjà décidé depuis longtemps. Arrivant au niveau de la jeune fille, l'homme lui envoyait une vive gifle, filant dans l'air et envoyant celle qui se la pris droit dans le visage à terre, prise par surprise et sonné par la violence du coup qu'elle venait de recevoir.

Zinnia eut à peine le temps de comprendre ce qu'il se passait. Bloquant la jeune élue, l'homme à la puissance et à la carrure imposante lui brisait la rotule de son bras droit qui cédait dans un bruit sec sous le visage grimaçant de la jeune fille qui étouffait un cri de douleur en serrant les dents tout en entendant le discours de son agresseur qui n'avait pas apprécié le tutoiement de notre dragonne.

Profitant de la situation, le géant commençait à tourner Zinnia dans tous les sens, semblant chercher quelque chose de précis, allant même jusqu'à lui déchirer son haut pour trouver la marque de Long qui trônait sur son ventre, libérant enfin sa victime en donnant un nom et en demandant finalement celui de la personne que la dragonne recherchée. À terre, la jeune élue relevait ses yeux rouges sangs vers le dénommé Zayro Jinn, le fixant avec toujours la même froideur, allant même jusqu'à froncer les sourcils et laissait passer un petit rictus au bord de ses lèvres.

Zayro Jinn hein, non cet homme n'est pas un humain, il bien pire que cela, je ne suis même pas certaine d'arriver à trouver un nom adéquat pour pouvoir le définir correctement, je le nommerais donc par le nom qu'il lui a été donné, où qu'il sache donner, chose exceptionnelle pour moi, mais je dois bien avouer qu'à l'heure actuelle, je ne peux rien faire contre ce démon. Mais un jour mon mignon, oui un jour, ta puissance deviendra mienne.

Forçant sur son seul bras valide, bien qu'endolorie, Zinnia se relevait en prenant sa rotule brisée dans sa main valide pour éviter qu'elle ne bouge de trop. Les deux élus se retrouvaient de nouveau à se regarder dans le blanc des yeux, aussi froidement l'un que l'autre et après le léger râle de douleur qu'elle n'avait pu retenir plus tôt, aucun signe de douleur ou d'une haine quelconque ne se laisser voir sur le visage bronzé de l'ancienne dresseuse, allant même jusqu'à parler de nouveau à son agresseur, toujours de la même façon, comme si rien ne c'était passé.


-Zayro Jinn, je retiendrais ton nom. Et même s'il te déplaît que je te tutoie, il en a toujours été ainsi. Que ce soit à l'encontre des nobles de toute espèce ou des larbins sans prétentions de ceux-ci, que ce soit à l'encontre de soit disant dieux ou de démons, je ne changerais pas ma façon de parler pour ton bon plaisir, Zayro Jinn. Cela dit, je viens de ta « capitale » si tu fais allusion à la ville qui se trouve à deux pas d'ici et j'y ai même vu ton roi, je n'ai aucune envie et aucune raison d'y retourner et enfin celui que je recherche est scellé dans le corps d'un humain et j'ignore le nom de celui-ci, mais si tu l'as croisé, tu devrais reconnaître son énergie qui est similaire à la mienne.

Refusant de plier face au premier obstacle qui se dressait devant elle en Kosaten, même si elle devait faire face à l'incarnation de l'un des fléaux de ses terres, elle restait droite et impassible malgré la douleur qui semblait lui déchirer le bras droit et bien sûr, l'idée de fuir l'endroit lâchement n'avait même pas traversé l'esprit de la demoiselle, elle n'avait jamais fuie ni baisser les yeux devant quiconque et elle n'avait pas l'intention de changer maintenant.

J'ai en face de moi le pire individu de cette médiocre espèce, cruelle et sans âme, il n'hésite pas à mettre à mal une inconnue pour aucune raison valable, même moi et mes frères, malgré nos capacités bien supérieurs aux êtres que nous croisions, nous ne nous étions jamais abaissés à de telle messe basse.





Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Jeu 30 Juin - 16:32



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici






Promenons nous dans la neige




Musique

La gifle l'avait sonnée, mise à terre, mais pas au point d'enlever son sourire narquois et arrogant de son visage, malgré sa rotule brisé et son bras endolorie, comme le fait quelle garde le même air et la même voix, n'avait t'elle donc pas peur ? Oh, c'était donc ce genre d'élue. Zayro avait l'habitude de voir ceux là, surtout à Fuyu plus qu'ailleurs, c'était peut-être du bluff ou une capacité réelle, voir une endurance à la douleur ou aux tortures. En fait il n'y'eut qu'à un seul moment ou elle râla un peu, mais sa mine revint du marbre habituel qu'elle affichait quelques secondes à peine, après cette lourde interrogation.

Malheureusement elle ne retenait toujours pas la leçon imposée par sa gifle, continuant de tutoyer son homologue et le traiter comme elle traiterait n'importe qui. On pouvait parler de cran ou de folie selon les avis, car sa fierté mal placée pouvait l'enterrer ici à tout jamais et s'aurait été dommage, il fallait croire qu'elle n'était pas si maline qu'elle voulait le paraître. Zayro Jinn la toisa de haut. Elle répondit aux questions en tout cas l'une d'elle, disant venir de la capitale et avoir déjà croisé Sul Hei, si elle était encore en vie c'est qu'elle n'avait pas vraiment dû lui parler, pas ainsi en tout cas... A moins que le roi tyrannique s'en soit amusé, ce n'était pas très étonnant non plus.

Concernant le dernier point, elle dit à l'élu sombre qu'il était censé connaitre son energie s'il l'avait déjà croisé, ce à quoi il répondit ;




Une énergie aussi faible que la vôtre ne m’intéresse pas. Je l'ai peut être tué si tel est le cas. En revanche...





Tout en continuant sa phrase, il s'approcha à nouveau, il n'était pas bien loin d'elle de toute manière. Puis il attrapa la main de son bras endolori, et brisa l'une de ses phalanges pour commencer. C'était le prix de son arrogance, le prix à payer pour l'avoir encore une fois tutoyé. Il avait été gentil après tout, ce n'était qu'un doigt pour le moment. Son pouce venant clairement appuyer sur la zone pour retourner dans l'autre sens son auriculaire pour le moment. Autant dire qu'elle allait vite devoir changer sa manière d'être avec lui..



Vous pouvez bien avoir l'attitude de votre choix, ça m'importe peu, j'aurais la mienne. Maintenant, expliquez moi ce que vous êtes puisque vous nommez les autres des humains. Ainsi que ce que vous faisiez ici. Attention à votre ton.





Comme il sentait bien qu'elle n'allait pas vraiment s'abaisser encore à le vouvoyer ou le respecter (chose qu'elle ne ferait pas d'ailleurs, qu'importait la torture) il prit une légère avance et brisa une seconde phalange en utilisant son pouce, continuant ainsi de broyer un à un ses doigts et ayant sa main dans la sienne, comme si il était une menotte a laquelle elle ne pouvait pas se retirer, c'était aussi pour lui montrer à quel point ici, elle ne valait rien et que sa vie était juste entre deux de ses doigts si jamais elle continuait sur cette voie. Zayro ne changeait pas de regard et cette torture n'était pas un vrai plaisir mais plus une perte de temps. Il aimait l'efficacité et les gens qui adorait s'aduler ou se mettre sur les devants de scène, il trouvait ça quelque peu déplacé lorsqu'on avait pas la force et la carrure pour le faire. Lui même ne croyait pas et défiait les Dieux, alors une misérable dans son genre, c'était risible !

Et puis arriva ce qui devait arriver aussi, une meute de loups s'approchèrent en sentant l'odeur du cadavre dans le blizzard levé. Le corps du paysan à peine à quelques mètres de la, était entrain de se faire dévorer, déchiqueté sous les mâchoires d'aciers et les crocs acérés des carnassiers, tout ça dans des grognements et des hurlements. A coup sur, leurs faim ne s'arrêterait pas ici et ils se tourneraient bien rapidement vers le duo. Pour Jinn ce n'était rien que des fourmis, mais pour Zinnia, les loups arctiques étaient des adversaires bien plus coriaces. Son temps était compté... Et tutoyer ou vouvoyer des carnivores ne feraient pas grande différence sur son statut. Que comptait t'elle faire.




 Vous ne m'avez pas dit le nom de cet individu par ailleurs. J'aime que l'ont réponde à mes questions, ou êtes vous trop entêté pour cela ?





Evidemment, le pouce de Zayro exerça une petite pression, juste au cas ou, c'était pour lui faire comprendre de faire bien attention à ses mots, tout juste. Après tout, Zinnia avait déjà perdu deux doigts dans cette histoire et ces affronts, ainsi qu'une rotule brisé et une fierté blessée, les frais pouvaient continuer de s’amonceler cela ne changerait pas la journée de l'imperturbable colosse. C'était plutôt à elle de choisir ce qu'elle désirait faire.





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Ven 1 Juil - 10:10





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn



Les rugissements des loups résonnaient dans la vallée, entraînés dans un vent froid et mordant qui balayait la région, annonçant l'arrivée des carnivores affamés d'un instant à l'autre, mais trop concentré sur l'événement présent et n'ayant jamais prêté attention à ce genre de bêtes sans intérêts jusqu'au jour d'aujourd'hui, Zinnia commençait à prendre conscience des menaces qui lui faisaient face en cet instant.

Le colosse sombre s'approchait de nouveau en disant que les personnes faibles ne l'intéressaient pas, émettant même l'hypothèse qu'il avait sûrement tué le frère de la jeune fille s'il l'avait déjà croisé, ne répondant rien au démon qui lui faisait face, le regardant droit dans les yeux et ne bougeant pas d'un millimètre, elle dût de nouveau subir un mauvais traitement de la part de son interlocuteur qui commençait à lui briser les doigts un à un.

Si mon frère et son hôte sont bel et bien arrivé en Kosaten, il y a fort à parié qu'ils aient eut le droit au même genre de sceau que celui dont je me retrouve affublé, cela n'est pas bon... Mais je ne sens pas l'odeur de mon frère sur ce Zayro Jinn, il n'y dont que peu de chance qu'ils se soient déjà rencontré. Si seulement je n'étais aussi affaibli, je lui aurais fait goûter le respect dont il aspire tant venir de moi, mais à l'heure actuelle la situation devient dangereuse, mon corps frêle ne pourra pas encaisser encore longtemps les mauvais traitements dont je me retrouve contrainte de subir, heureusement que le froid ambiant engourdit mes membres et endors mes sens.

Lui brisant un premier doigt, faisant grimacer la jeune fille qui serrait les dents, Zayro Jinn lui faisait comprendre que son attitude en l'encontre de son illustre personne risquait de lui porter préjudice sur le long terme, allant même poser une question dont il devait ce foutre de la réponse, mais Zinnia essayait de suivre son conseil sur son ton, qu'elle trouvait déjà bien calme au vu de la situation, surtout qu'elle sentait l'adrénaline produit par son corps humain commençait à circuler dans ses veines. Au vu de la situation, elle ne pourrait pas se sortir facilement de se face à face avec la créature démoniaque, elle allait devoir jouer autrement, surtout qu'un deuxième doigt venait de craquer sous les pouces du colosse.


-"Vous" m'aviez dit que "vous' ne souhaitiez pas perdre "votre" temps, je serais donc direct dans mes réponses. Je suis un dragon et le nom de celui que je recherche est Zaymah Vodahim.

Devant se forcer, elle appuyait ses vouvoiements tant désirés par son interlocuteur afin d'éviter de ne déraper par inadvertance, surtout que des loups commençaient à tourner dans la zone, allant dévorer la carcasse du paysan qui avait rendu l'âme derrière eux, la scène c'était de nouveau complexifié alors que la vu de la jeune fille se brouillait doucement à cause de la douleur qu'elle dissimulait.

Ces corps humains sont décidément bien fragiles, où bien es à cause de mon transfert récent et de ma non-habitude à mon nouvel habitat ? En tout cas Zayro Jinn, je te promets que lors de notre prochaine rencontre, je te dévorerais et nos rôles seront inversés. Je grignoterais chaque parcelle de ta puissance jusqu'à ce qu'il n'en reste rien, je t'en fais la promesse. Ceci étant dit, les canidés qui commencent à rôder autour de moi ne me disent rien qui faille, surtout au vu de ma situation... Décidément, ceci est une bien mauvaise journée... D'abord mourante, je dois me transférer dans un humain pour ensuite me retrouver envoyé dans un monde étrange pour me faire agresser par un humain encore plus imbu de lui-même que les autres membres de son espèce, tout cela commence sérieusement à me fatiguer.

Le sourire de la jeune fille s'effaçait tandis que loups commençaient à s'intéresser à leurs étranges duos, bien qu'ils restent à bonne distance, sentant sûrement le danger que pouvait représenter le géant à l'armure sombre, grognant et hurlant dans leur direction, mais poussé par la faim, ils ne pouvaient ignorer deux repas potentiels, enfin... Surtout un repas potentiel.

Les bruits des loups résonnaient dans l'esprit brumeux de la jeune fille qui commençait à perdre patience, une onde d'énergie se fit alors sentir, les runes noires entourant le sceau de Long prenaient une couleur pâle et Zinnia dégainait alors son revolver noir de sa main valide et le pointait vers l'un des loups, tournant enfin son regard de celui de Zayro Jinn pour tirer une balle en plein dans le crâne de l'un des loups, faisant résonner le grondement de la détonation dans la vallée alors que le corps du chien s'effondrait dans la neige en laissant échapper un jappement.


-La ferme minable créature, je suis en pleine discussion !

La cross de l'arme à feu redevenait rouge, mais la main de la jeune fille se serra sur celle-ci, faisant fumé sa chaire tandis qu'elle se retournait vers l'homme qui l'empoignait fermement, replongeant son regard rouge sang qui s'était durci dans le siens. Tachant de garder son calme envers cet homme qui, alors qui répète qu'il n'aimait pas ça, était en train de lui faire perdre son temps avec ses tortures et sa séance de question/réponse qui n'aboutissait à rien.




Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Lun 4 Juil - 0:43



Qui est Zayro Jinn ?

: Un 7 octobre
Lieu  : Labo du N.E.S.T
Taille : 1m93
Poids : 88kgs
Sceau :  Dos, entre omoplates

Profession :
Sous chef du Nest
Mission :
Extermination
Idéal (kosaten) :
Detruire les Dieux
Groupe Sanguin :
inconnu

Alliés:
Aucun pour l'instant
Ennemis :
Liste exhaustive Cliquez ici
Pire ennemi :
Schneiden

Première Apparition : Cliquez ici
Univers d'origine :
KOF 2001
Sa fiche informative :
Cliquez ici
Chronologie :
Cliquez ici






Promenons nous dans la neige




Musique

Qui à dit que la violence ne résolvait rien ? Il avait tort, c'était un grand pas en avant, la jeune demoiselle mettait enfin de coté sa fierté et son arrogance pour employer la verve qu'il attendait tant, celle d'un amas de mots fleuris par la politesse d'un vous en début de phrases. Cela ne pouvait pas faire grandes différences pour la plupart, mais Zayro n'aimait pas que des êtres faibles et inférieurs le tutoie et se crois son égal alors qu'ils n'étaient généralement pas, ou n'étaient que des déchets de la nature, des erreurs à punir. Quelques fois, quand Jinn avait un peu de respect pour la personne qu'il avait en face et ce, même si ça ne changeait pas sa manière d'être et de penser, il pouvait employer le tutoiement et l'accepter. Mais c'était en de rare occasion. Ici ce n'était pas le cas et il lui fit comprendre en brisant ses phalanges ponctué par une violence mérité. Cela faisait un peu circuler le sang de la dragonne dans ce blizzard infernal, bien qu'au moins elle échappe à de plus vive douleur si celle ci pouvait l'amener à ne plus sentir certaines parties de son corps.

Elle était donc une dragonne, c'est ce qu'elle avouait... Etrange, un peu comme une sorte d'hybride dans le corps d'un humain ou était-ce un autre procédé ? Il avait croisé cette race à moult reprise et n'avait jamais eu de bon feeling avec. Les monstres, dragons, démons, Zayro les exécrais. C'est abominations ne méritaient pas d'apparaitre dans des livres légendaires, les mythes comptés sur eux étaient finalement bien surfaits. Mais pour le moment, ce n'était pas le monstre incroyable qu'il voyait, mais une frêle jeune fille qui se donnait de l'assurance et du crédit... Rien à voir donc.

Puis elle donna le nom de celui qu'elle recherchait. La consonance faisait parti du langage nordique ou bien s'en rapprochait, c'était un patronyme peu commun dans tous les cas. Il ne l'avait pas croisé sinon il s'en serait rappelé, même sous sa période Kid Jinn, à moins que celui ci n'ait donné un faux nom, le seul dragon lui revenant à l'esprit était Kisara. Les loups se rapprochèrent en attendant, mais Jinn y réfléchissait un peu, il obtenait ses réponses dans le calme.




Il y'a un tertre non loin, le tertre des sépulcres. J'y ai repéré une source d’énergie mais je n'ai pas le temps de m'en occuper. Prouvez donc que votre arrogance est à la hauteur de vos actes. Allez y, j'ai posé assez d'atomes sur vous pour savoir ce que vous y trouverez.





Le méchant personnage s'en retournait sur son cheval, donnant ainsi une mission étrange à Zinnia, sans avoir la certitude qu'elle accepte, mais elle devait noter que quelques "atomes" de l'individu dangereux qu'elle venait de rencontrer était sur elle. Cela voulait bien dire ce qu'il sous entendait ; "je te vois, je te sens, je sais ou tu es". En gros il ne la quitterait pas de si tôt un peu à la manière du sceau qu'elle se  trimbalait sans avoir son mot à dire. Elle était à la fois trop faible pour s'en défaire et lutter contre, mais gardait son libre arbitre pour refuser et sans doute... Mourir si Zayro la retrouvait ? C'était ce qu'on appelait un risque à grande échelle.

Toutefois, le messager des enfers ne disparut pas tout de suite dans le brouillard, s'il confiait une mission, il tâchait de faire ça au moins à peu près bien ;  




Ce tertre est fermé depuis plus de cent ans selon mes sources. Cette energie vous dépasse surement, je veux juste savoir ce que c'est.





Mais lui même, ignorait un peu ce qu'elle y trouverait au final. Sur la carte était marqué l'emplacement du tertre, bloqué dans la glace de la toundra avec un accès souterrain. C'était une grande crypte dans laquelle était enterré une bonne génération du peuple de Fuyu, natifs à soldats, nobles et pauvres. Ce tertre semblait s'étendre sur trois grands étages avec en son fond, une succursale plus grande que les autres, un point rouge marqué notait bien que la source de puissance demeurait en bas... Mais qu'est ce qui attendait Zinnia si elle y pénétrait ? Un endroit scellé depuis ... Plus de cent ans peut être ?

_____________________

____________________

! Choose your Destiny !

" Zinnia est finalement libérée du Joug de Zayro Jinn, quoique... Celui ci lui propose d'accomplir une mission pour laquelle il était venu en personne. N'ayant pas de temps à fournir à cette mission secondaire il l'a refile à la dragonne qui est bien sur libre de relever le défis ou de le refuser. "

Accepte la mission et rends toi au "tertre des sépulcres" ?

ou

Refuse la mission ? (Zayro s'en souviendra)

ou

You're option !?

- - - -

Chaque choix peut avoir des conséquences




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Mer 20 Juil - 13:25





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn


Lâchant finalement son emprise infernale, Zayro laissait la jeune fille enfin récupéré sa main mutilé tout en la lançant sur une quête sans savoir si elle allait se plier à ses exigences, mais laissant tout de même sous-entendre que si elle refusait d'accomplir la mission qu'il lui confiait, il le serait grâce à des « atomes » qu'il aurait laissé sur elle. Après lui avoir expliqué très brièvement le but de cette mission tout en lui donnant une carte lui indiquant le chemin à prendre, le colosse à l'armure sombre retournait à sa monture avant de disparaître dans le blizzard, laissant la dragonne derrière lui qui le regardait d'un regard noir tout en serrant les dents, jurant intérieurement face à sa propre impuissance. Après quelques instants où Zinnia gardait la tête baissée face à la neige, celle-ci se redressait en décrochant sa cape de sa main valide afin de sans servir pour bricoler une élingue afin de maintenir son bras cassé avant de regarder la carte que le démon de Fuyu lui avait laissé.

Misérable créature ! Sous race sans scrupule ! Sans prendre à un corps affaibli et exiger un respect qu'on ne mérite pas, mais qu'on obtient par la torture et la douleur pour finalement donner une tâche que si j'étais son laqué ! Quel toupet ! Et cette histoire d'atome... Je sens, en effet, son immonde odeur et son aura sur moi, il doit appeler cela comme ça, si seulement je pouvais utiliser mes pouvoirs, je pourrais m'en débarrasser sans problème, cet état est vraiment énervant. Cependant, malgré ses grands ères, il est loin d'être aussi malin qu'il veut le faire paraître, demander à un ennemi d'aller chercher une source d'énergie... Avec un peu de chance, je pourrais récupérer cette énergie pour moi et ainsi, je pourrais sûrement récupérer une partie de mes pouvoirs grâce à une propriété de ceux-ci dont je n'ai jamais eu l'utilité : le Néant dévore l'énergie et en théorie pourrait donc partager celle-ci à son manieur. Cela vaut le coup de vérifier, je n'ai pas bien le choix de toute façon avec ce fou furieux sur mes traces.[/font]

Surveillant les loups qui tournaient toujours autour d'elle, mais qui gardaient leurs distances suite à la détonation précédente, Zinnia se dirigeait vers le tertre indiqué sur la carte qui se trouvait à quelques kilomètres de là, profitant du trajet pour surveiller le soin de ses os brisés qui auraient dû assez rapide au vu de ses capacités de régénération, mais celles-ci prenaient bien plus de temps que prévu et cela inquiétait la dragonne. Mais bien vite, le monticule de terre piégé dans la glace devint visible, la jeune fille en fit le tour à la recherche d'une entrée qui se trouvait être pris dans la glace elle aussi. Dégainant Aurore, Zinnia tirait une balle magique qui traversait la couche de glace, fissurant l'ensemble à cause de la chaleur du projectile, la porte ne demandait plus qu'un coup de pied pour voler en éclats. Le tertre des sépulcres renfermés dans sa pièce principale, une crypte dont les tombes de nobles, soldats et paysans faisaient la décoration, la bâtisse semblait s'enfoncer plus profondément sous terre, au moins sur encore trois étages.


-J'ai horreur d'être enfermé, surtout sous terre... Bon, l'autre humain m'avait dit que l'endroit était « fermé », je m'attendais à mieux qu'une porte de glace.

L'ancienne experte en sceau pouvait sentir l'énergie qui se cachait au fond de ce cimetière ancien, traversant la zone en la fouillant de ses yeux devenus noirs à cause de la dilatation de ses pupilles lui permettant de voir dans l'endroit comme en plein jour. La crypte était calme, il ne semblait pas y avoir âme qui vive dans les environs tandis que la jeune élue poursuivait son chemin en silence, essayant de bouger ses doigts brisés par moment en esquissant une grimace, sans grand résultat.

Une source d'énergie enfermée au fond d'un sanctuaire dédié aux morts depuis une poignée d'années, une petite centaine d'années, toute cette histoire est étrange. Il y a bien que des humains pour sceller une source d'énergie sous la terre, comment tu fais pour t'envoler avec toute cette masse au-dessus de la tête ?! ... Quoi que, la plupart ne savent pas voler, normal qu'ils ne se posent pas la question. En tout cas, me voici au deuxième sous sol, identique à l'étage supérieur, encore un petit effort et j'atteindrais l'énergie perdue au fond de ce trou, j'espère que je ne vais pas être déçu.

Restant sur ces gardes, Zinnia poursuivait son chemin calmement, traversant l'immense salle jusqu'à atteindre le prochain escalier menant au dernier étage.





Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Ven 22 Juil - 1:00



tertre des Sépulcres

Lieu  et histoire:
Le tertre des sépulcres est un cimetière nordique de Fuyu, plutôt ancien, dont les fondations reposent entièrement dans la glace. Autrefois lorsque les villages étaient encore productifs dans les fjords pour la viandes ou la pêche, de nombreux habitants ou soldats y ont étés enterrés aux fils des siècles. Puis les guerres ont finit par remplir rapidement le lieu, si bien qu'il fut construire toujours plus profond les catacombes. La maladie s'en suivit, une terrifiante épidémie qui décima un à un les survivants précédents, finalement les quelques rescapés préférèrent quitter la ville. Le temps et les tempêtes emportèrent le reste dans le froid et la neige, tout croula dans l'oubli et le tertre fut rapidement recouvert par une épaisse couche de glace.

Lors d'une expédition en vu de récupérer quelques trésors familiaux qui avaient étés enterrés avec les morts, notamment pour servir comme fond dans la prochaine guerre contre Seika, des mineurs ont excavés un collier nécromantique rempli de magie noire inconnue ou trop ancienne pour être bien décrite. Les spécialistes et mineurs tombèrent malades et de peur que l'épidémie ou une malédiction se répande encore, ils revinrent pour remettre à l'endroit indiqué le collier, réveillant alors une force inconnue en cet endroit. Les corps squelettique des soldats d'un siècle perdu se réveillèrent, les ossements cliqueterrent dans les armures rouillées. La porte fut scellé après la fuite des vivants et Zayro fut invité à joindre cette mission prochaine avec quelques soldats pour y mettre un terme ou trouver la source nécromantique afin de s'en servir pour la bataille.


Le collier nécromantique:



Le collier nécromantique à s'en doute appartenu à un shaman ou un sorcier dans l'ancienne cité qui se dressait dans les fjords enneigées de Fuyu. De nombreux villages y étaient implantés au siècle dernier. Sa date est estimé à environs 130 ans mais ont ignore à qui ce dernier aurait pu vraiment appartenir. Les spécialistes en étaient suffisamment sur pour dire que cette amulette étrange détient un pouvoir maléfique puissant et peu contrôlable mais qui pourrait réveiller les morts et donc avoir un avantage non négligeable si Sul hei en prenait le contrôle. Le collier est une source de pouvoir mais ne pourrait pas être utilisée n'importe comment. Elle est peut être même en lien avec le royaume des morts, cependant personne n'osa avancer de telle théorie avec les événements précédents. Les débuts d'épidémies et premiers morts suffirent à remettre l'objet en place en premier lieu sans que le roi fut mit au courant. Sul hei demanda ensuite à Zayro via un ordre manuscrit de récupérer l'objet.






Promenons nous dans la neige




Musique

Enclavé dans la neige la plus froide, la porte qui avait servit à scellé quelque chose, cette source d'energie inconnue et maléfique, se retrouva après la desertion des mineurs, soldats et spécialistes, de nouveau ensevellis par la neige. C'était à cause des nombreuses tempêtes glacière des fjords, rien d'étonnant dans un tel environnement. Bien que cette mission ait titillé l'esprit de Zayro, il n'avait pas le temps pour s'y rendre lui même et en personne, Zinnia fut donc dévoué à cette tâche, cela tombait plutôt bien et puis, comme il l'avait ajouté, ses atomes servaient de repère et d'yeux pour la surveiller. Cela ne semblait d'ailleurs pas plaire à cette petite teigne, mais c'était normal. Il aurait été tout à fait étrange de la voir accepter cet état de fait sans broncher. Nul doute, il l'a reverrait et dans peu de temps, du moins si elle ressortait vivante de ce tombeau sur plusieurs étages.

Alors qu'elle continuait son chemin dans le calme absolu, passant aux cotés de tombeaux creusés dans la roches, les corps defraichis solidement roulés dans du lin ou alors coincé dans des caveaux voir même dans de simples tombes de bois ornés, elle pouvait sentir un début de souffle étrange, energetique, s'éveillant d'en bas. Les morts n'étaient pas tous visibles, certains étaient enfermés dans de solides tombes de fers ou reposaient parfois des casques et d'anciennes épées, sans doute parce qu'il s'agissait de soldats.

Cette crypte devait avoir plusieurs centaines d'années et le vécu se ressentait jusqu'en intérieur. Il y faisait noir, étroit et froid, tout était mort et morne, la glace avait gelé quelques endroits mais il restait du matériel d'excavation de l'ancienne équipe qui était venu avant elle. Les mineurs avaient parfois même séjournés ici et mangés. Le lieu avait dû être creusé car il y'avait pelle et pioche à foison, quelques paniers de provisions dont il ne restait rien ou alors qui était trop daté maintenant. Sur une table en bois qui avait été monté à l'occasion, quelques notes difficiles à déchiffrer tant tenir le papier droit relevait d'un exploit. Il était si glacé qu'il pouvait se briser sous le vent... Si elle persistait à s'en rapprocher pour le lire, voici l'extrait qui y était cité ;

" Cela fait douze jours maintenant que nous creusons la glace. Il y'a également eu des effondrements de roche qu'il à fallut dégager. Mes hommes et moi sommes épuisés, non pas par l'effort mais par ce temps. La tempête qui fait rage en haut refroidie bien plus cet endroit, j'ai l'impression que même les quelques feux que nous allumons sont aussi froids que la mort. Je n'aime pas cet endroit, qu'importe si mon arrière grand père lui même y serait enterré, je veux repartir au plus vite. "

Une autre note, en tournant la page, indique ceci, elle se passe clairement quelques jours après la première ;

" Depuis qu'on à ouvert le caveau principal, il se passe des choses étranges. Mes hommes toussent, tombent malades, certes le temps pourrait y être pour quelque chose mais ce sont de solides gaillards habitués au climats rudes de Fuyu. Nous avons découverts un objet étrange, une sorte d'amulette, je pense que c'était l'objet de notre mission. Elle reposait sur un socle au dessus d'une tombe, celle de Jukan Kian, un ancien capitaine de la garnison antique de la nation de Long. Je ne sais pas... J'ai un mauvais pressentiment."

La note s'arrête ici, mais il est clair que les ossements que Zinnia peut ensuite découvrir dans les escaliers descendant vers le caveau principal, appartiennent à certains mineurs et non aux morts reposant ici depuis des siècles entiers. La porte du caveau au dernier étage est enfin ouverte, devant elle il y à un cadavre, le corps d'un mineur vu ses habits, mais morts depuis plusieurs mois déjà et méconnaissable, sa tête à été tranchée et peut être visible quelques pas plus loin. Il tient dans sa main ses derniers mots ;

" Nous sommes revenus pour remettre en place cette maudite amulette nécromantique. Les spécialistes de Fuyu l'ont attesté, c'était une mauvaise idée. Mais lorsque je l'ai remis, je n'en croyais pas mes yeux. Tout est allé si vite, ils sont revenus de l'au delà pour se venger de notre impardonnable pêché... Je n'ai plus qu'à prier Long. Si vous découvrez ceci un jour, quittez ces lieux hantés, ne touchez pas cette amulette et partez, faites détruire l'entrée et fuyez pour votre vie. IL NE FAUT P..."

La suite est illisible et entaché de sang sec. La grande salle est ouverte et plus vaste, il y'a plusieurs tombeaux ouverts sur les cotés, quatre à droite et à gauche puis un seul en son centre, totalement fermé. Ceux ouvert laisse voir des cadavres en armures, des soldats royaux bien que leurs équipements est noircis, gelé et rouillés par le temps. Sur un socle juste au dessus de la tombe principale se trouve une amulette verte. La salle est étrangement éclairé par un feu magique qui ne s'éteint jamais, il est de couleur verte et bleu, donnant une ambiance assez étrange à ce lieu mémorable. De l'objet semble émaner un souffle étrange, comme un chuchotement mordant et continu... Une énergie un peu malsaine... Mais très puissante.


____________________

! Choose your Destiny !

" Tu acceptes la mission de Zayro et descend dans les tréfonds du tertre des sépulcres. Dedans tu y trouves le calme d'un tombeau, puis les signes de l'ancienne expedition de mineurs. Des notes et puis enfin, la salle du caveau principal, un socle et une amulette posée sur ce dernier. Que faire ? Une energie étrange et puissante émane de cet objet. "

Prendre l'amulette ?
Spoiler:
 

ou

Fouiller d'abord les lieux et les tombes ?
Spoiler:
 

ou

Quitter l'endroit en suivant les notes (fin de rp)

ou

You're option !?

- - - -

Chaque choix peut avoir des conséquences




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Ven 22 Juil - 11:52





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn



Les tombes se succédèrent les unes dernières les autres dans les murs du tertre, les corps embaumés reflétant la richesse du pauvre bougre qui reposait ici, soit dans des cercueils de matériaux variables en fonction de la richesse du défunt, soit simplement enroulé dans du lin. Des armes et des armures étaient également déposés sur la dernière demeure des soldats qui reposaient ici tandis que d'autre, mais fait bien plus remarquable pour la dragonne, c'était la présence de matériel n'ayant rien à faire dans ce genre d'endroit : des outils d'excavations de mineur.

Une table de bois laissé ici par les mineurs qui avaient dû la précéder, gardait en son centre une série de notes de papier gelé qui avaient été sûrement griffonnées par l'un des mineurs lors de leurs derniers passages. Intriguée, la jeune fille se frayait un chemin jusqu'au meuble de bois qui sentait la moisissure, voyant l'état des notes, elle posait délicatement ses doigts sur celles-ci pour les rapprocher d'elle en douceur. Glissant son regard sur les séries de mots formant des phrases, sans lever ne serait-ce qu'un sourcil, elle finit par retourner les notes après les avoir prises dans le creux de sa main pour éviter qu'elles ne tombent en miette, prenant tout son temps.

Un groupe d'humain m'aurait donc devançai dans cette aventure et ils tombaient malades les uns après les autres juste parce qu'il avait pénétré dans un endroit comme celui-ci ? Tss, faibles créatures. Cependant, je dois avouer que cet endroit dégage une énergie malsaine, je peux comprendre le malaise de l'humain qui a laissé ses notes... Une amulette qu'ils auraient récupérée, mais où est-elle maintenant ? Il y a bien des choses étranges dans ces terres, tu m'étonnes que des humains deviennent fous comme ce Zayro Jinn dans de telle condition !

Reprenant sa route en ayant laissé pris soin de laisser les notes à l'endroit où elle les avait trouvés, Zinnia arrivait enfin face aux ultimes escaliers qui donné sur le dernier sous sol du sanctuaire, des ossements humains craqués sous les pas de la dragonne qui se contentait de les regarder avec mépris en évitant de les rejoindre en glissant malencontreusement sur ses marches tortueuses.

À l'entrée de la dernière salle du donjon, la dragonne tombe sur un corps en meilleur état que les autres, malgré l'absence de sa tête, mais ce dernier messager en tenu de mineur semblait tenir une nouvelle note dans sa main en décomposition. S'agenouillant au côté du cadavre, la dragonne lut rapidement ce dernier avertissement avant de reposer le bout de papier sur le sol gelé du tombeau.


-Une amulette néoromantique... Une malédiction ?

Le dernier sous sol du tertre se trouvait être bien plus grand que les étages qui le précédaient, éclairait par une flamme verte sinistre, sept tombes, dont certaines ouvertes, laissaient apparaître des corps en bien trop bonne état de gardes lourdement équipés, ils semblaient d'ailleurs garder l'imposant cercueil qui trônait au centre de la pièce. Au-dessus du cercueil de celui qui devait être le Capitaine mentionné dans les notes découvertes précédemment, se trouvait l'amulette prétendue nécromantique par le dernier mineur.

La jeune élue fit d'abord le tour de l'étage, scrutant les armures royales et les cadavres des gardes qui semblaient ne pas être totalement partis dans un autre monde, à l'intérieur de l'une des tombes, elle découvre également un nouveau passage. Poussant un soupir, elle se dirigeait vers le bijou qui luisait d'une lueur verte et qui laissait échapper de l'énergie... De la mauvaise énergie. Elle gardait une bonne distance avec l'artefact, le regardant de loin, mais avec attention.


-Ça m'a tout l'air d'être de la magie noire. L'humain avait annonçé un peu arbitrairement de la nécromancie, il n'avait peut-être pas tort. Mais qu'es que je fais ici moi...

Soupirant à nouveau, la jeune fille allait chercher la pioche d'un mineur à l'étage supérieur et dessinait un cercle autour de la tombe centrale de l'ancien capitaine en évitant soigneusement de toucher l'amulette. À l'intérieur de son cercle traçait parfaitement elle inscrivit les runes Draconiques: « Esprit », « Tourment » et « Appel » et lançait sa pioche à l'extérieur de son cercle tout en s'adossant contre l'imposant cercueil scellé.

J'ai déjà vu de nombreux nécromanciens durant mes voyages, une magie loin d'être naturel... Je ne suis pas sûre que la Mort soit heureuse que des créatures inférieures s'amusent avec son domaine, c'est sûrement pour cela que ce genre de magie à tendance à très mal tourner. Bon, malgré que ça ne soit pas mon domaine, si cette amulette est bien un catalyseur nécromantique, ce cercle d'appel devrait pouvoir appeler l'âme de ce Capitaine machin, si elle est toujours ici. Et si je peux lui parler, je devrais pouvoir avoir quelques réponses... De toute manière, qui ne tente rien !

Fermant les yeux et rentrant en méditation, la dragonne attendit quelques instants le temps que ses runes marquées au sol s'imprègnent de la magie lugubre des lieux, prenant une profonde respiration avant d'inventer une incantation avec ce qu'elle avait déjà entendu des mages nécromanciens qu'elle avait croisés dans sa vie d'avant.


-Âme égaré dans ce lieu maudit, moi Zinniahrym Juge du Néant, te sommes de m'apparaître. Répond à mon appel, que je puisse juger ton âme et t'accorder un repos mille fois mérité.




Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Ven 22 Juil - 21:39



tertre des Sépulcres

Lieu  et histoire:
Le tertre des sépulcres est un cimetière nordique de Fuyu, plutôt ancien, dont les fondations reposent entièrement dans la glace. Autrefois lorsque les villages étaient encore productifs dans les fjords pour la viandes ou la pêche, de nombreux habitants ou soldats y ont étés enterrés aux fils des siècles. Puis les guerres ont finit par remplir rapidement le lieu, si bien qu'il fut construire toujours plus profond les catacombes. La maladie s'en suivit, une terrifiante épidémie qui décima un à un les survivants précédents, finalement les quelques rescapés préférèrent quitter la ville. Le temps et les tempêtes emportèrent le reste dans le froid et la neige, tout croula dans l'oubli et le tertre fut rapidement recouvert par une épaisse couche de glace.

Lors d'une expédition en vu de récupérer quelques trésors familiaux qui avaient étés enterrés avec les morts, notamment pour servir comme fond dans la prochaine guerre contre Seika, des mineurs ont excavés un collier nécromantique rempli de magie noire inconnue ou trop ancienne pour être bien décrite. Les spécialistes et mineurs tombèrent malades et de peur que l'épidémie ou une malédiction se répande encore, ils revinrent pour remettre à l'endroit indiqué le collier, réveillant alors une force inconnue en cet endroit. Les corps squelettique des soldats d'un siècle perdu se réveillèrent, les ossements cliqueterrent dans les armures rouillées. La porte fut scellé après la fuite des vivants et Zayro fut invité à joindre cette mission prochaine avec quelques soldats pour y mettre un terme ou trouver la source nécromantique afin de s'en servir pour la bataille.


Le collier nécromantique:



Le collier nécromantique à s'en doute appartenu à un shaman ou un sorcier dans l'ancienne cité qui se dressait dans les fjords enneigées de Fuyu. De nombreux villages y étaient implantés au siècle dernier. Sa date est estimé à environs 130 ans mais ont ignore à qui ce dernier aurait pu vraiment appartenir. Les spécialistes en étaient suffisamment sur pour dire que cette amulette étrange détient un pouvoir maléfique puissant et peu contrôlable mais qui pourrait réveiller les morts et donc avoir un avantage non négligeable si Sul hei en prenait le contrôle. Le collier est une source de pouvoir mais ne pourrait pas être utilisée n'importe comment. Elle est peut être même en lien avec le royaume des morts, cependant personne n'osa avancer de telle théorie avec les événements précédents. Les débuts d'épidémies et premiers morts suffirent à remettre l'objet en place en premier lieu sans que le roi fut mit au courant. Sul hei demanda ensuite à Zayro via un ordre manuscrit de récupérer l'objet.






Promenons nous dans la neige




Musique

Zinnia arriva donc dans la grand pièce qui n'avait pas son pareil. En effet, les torches ou sorte de bougeoirs trouvables accrochés aux murs laissait ternir la pièce d'une teinte étrange et inquiétante. Elle pouvait sentir émaner le danger de toute part mais, garda son sang froid pour faire une appréciation des lieux. L'observation lui laissa donc entrevoir le passage se situant dans une tombe, le tout à peine masqué par un cadavre desséché. La jeune fille vit aussi et bien entendu l'amulette nécromantique qui fut remise à sa place par le mineur qui avait perdu la tête, juste à l'entrée. Quoiqu'il en soit, son choix se porta sur une initiative étrange. Elle parti chercher une pioche pour se servir du coté affûté de l'instrument, puis marqua sur le sol rocheux du tertre un cercle d'inscriptions.

Elle semblait vouloir partir dans un rite nécromancien, mélangeant ses cantiques dans un rites antiques, sans trop savoir s'il y'aurait un hic. Cette magie, ces incantations, tout semblait relativement dangereux de base, elle ne devait pas oublier qu'en ce moment c'était une jeune élue, elle n'avait pas brisé le sceau ni même retrouvée ses pouvoirs d'antan. Comment espérait t'elle canaliser cette force si tenté qu'elle se manifeste ? Mais cela ne la stoppait pas vraiment et elle se lança dans un récit pour appeler une force surnaturelle.

Au moins, il semblait qu'en effet ses propres inscriptions agissent. De l’énergie émana de l'amulette comme pour faire échos à ce tracé magique dans le sol. L'energie était un fluide noir qui s'échappait comme une fumée ayant sa propre volonté. Soudainement face à elle, le cercle autour de la tombe devint noir comme le néant le plus profond et la tombe y tomba, avant qu'une sorte de marre boueuse ne commence à jaillir, puis laissa voir de celle ci un début de squelette aux os charbon en sortir à moitié, semblant alors souffrir, mais s'adressant à elle ;





UuuAAaah...OooHOOooh... Qui es-tu pour tenter d'invoquer de telles forces ?





Le squelette était fébrile, on voyait bien que la magie clé venait de l'amulette et non du cercle et des cantiques de Zinnia. Mais toutefois, son action avait agit à la manière d'une poignée que l'ont actionnerait pour ouvrir une trappe sur un autre évènement. Qu'avait -t'elle déclenchée ? Pour le moment c'était très complexe de le savoir, elle n'était sans doute même pas certaine d'avoir en face d'elle le général qui était enterré ici. La tombe était désormais dans un trou noirâtre au sol et qui faisait office de passerelle avec... Et bien... Autre chose. Un endroit d'ou les morts ne devaient pas jaillir aussi naturellement c'était une certitude !

La jeune femme n'était pas du genre à se laisser démonter, son trait de caractère la pousserait à vouloir en savoir plus et contenir la force invoquée. Le squelette s'agrippait au sol comme s'il ne voulait pas se laisser glisser de nouveau dans la marre boueuse et puis les ténèbres l'entourant. Il regarda par moment l'amulette nécromantique, quelques idées lui traversèrent l'esprit, qui sait. Les os s'entrechoquèrent à chaque mouvement et son ventre fut bientôt nourrit d'un feu rougeoyant plus qu'intriguant. L'energie de l'objet continuait de s'échapper peu à peu vers le cercle, pour finalement s'arrêter quelques minutes plus tard.




Mais bien sur... Cet endroit... Le tertre des sépulcres. Depuis combien de temps suis-je enfermé ici... Depuis combien de temps....





____________________

! Choose your Destiny !

" Tu décides de faire ce que tu as vu dans ton monde et d'en appeler à une force inconnue. Traçant ton cercles de nécromancie et récitant un cantique magique, tu parviens à amener une force maléfique à toi. Un trou ténébreux s'ouvre dans le sol, la tombe centrale disparait dans les limbes et un squelette aux os noirs apparaît en te posant des questions. Il semble assez faible d'apparence et perdu. "

You're option !?

- - - -

Chaque choix peut avoir des conséquences




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Sam 23 Juil - 10:30





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn



Malgré l'absence totale d'expérience dans le domaine de la nécromancie, la petite expérience de la dragonne se trouvait être couronnée de succès, voir même se trouvait être un peu trop efficace... Voyant que le cercle commençait à se remplir d'une sorte de boue noirâtre, Zinnia en sortis d'un bond agile, se réceptionnant à l'aide d'une roulade avant de finir sa petite démonstration face au cercle, un genou à terre, regardant son cercle magique improvisée être alimenté en énergie par le pendentif qui lui fournissait toute la puissance nécessaire à l'aide d'un fluide noir qui semblait connecté les deux engrenages de cette machine diaboliques qui venaient de se mettre en marche.

Rapidement, une créature squelettique commençait à émergé de cette porte entrouverte, la créature poussant un râle d'agonie arrivait tout de même à articuler quelques mots après avoir sorti la moitié de son corps du vortex, utilisant ses mains composées d'os noir comme la nuit pour s'agripper au sol, semblant ne pas vouloir retourner de là d'où il venait. Regardant par moment l'amulette servant de batterie à tout cela, même si après quelques minutes, elle finit par reprendre une activité normale, laissant le vortex s'auto-gérer pour le moment. Des flammes apparu entre les os de la créature, donnant des reflets cuivrés à son sombre corps ainsi qu'à la pièce qui l'entourait, pièce qu'il semblait d'ailleurs reconnaître.

Contre toute attente, mon tour de passe-passe a mieux fonctionné que je ne l'aurais cru, reste à savoir si j'ai en face de moi un spectre ou un démon. Dans un cas comme dans l'autre, faire face à un faible humain est une chose, même lorsqu'il s'agit du grand Zayro Jinn cela n'empêche en rien qu'il reste membre d'une faible espèce, mais là... Affronter un représentant inconnu d'un autre plan d'existence demande un peu plus de force et je n'ai ni l'équipement ni la puissance pour faire face si jamais elle venait à être agressive envers moi. Surtout que je n'ai pas prévu, dans mon cercle d'invocation, de quoi pouvoir tenir en laisse une bête de cette carrure. Et pour couronner le tout, c'est surtout ce bibelot qui semble avoir fait le gros du travail, il serait plus qu'étonnant que ce monstre accepte de se laisser manipuler bien gentillement...

Non cette fois, je vais devoir la jouer finement, surtout qu'elle est calme pour le moment, je devrais pouvoir glaner quelques informations... De plus, ce pendentif est trop maléfique pour que je puisse récupérer de la puissance et je dois avouer que je n'ai pas envie que cet humain, Zayro Jinn, mette la main dessus, donc si mon invocation veut le récupérer...ça apprendrais à cet humain à torturer les premiers venus à tord et à travers sans raison ! Mais chaque chose en son temps.


Fouillant dans sa mémoire personnelle ainsi que dans celle de son hôte afin d'établir une stratégie diplomatique correcte le plus rapidement possible, Zinnia remarquait qu'elle avait l'avantage d'avoir pour hôte un humain ayant l'habitude de manipuler les gens à son avantage, cela risquait de lui être utile dans le futur et elle s'en rendait enfin compte. Vu son état, elle ne pouvait pas prendre le risque d'enrager l'étrange arrivant et elle le savait. Baissant alors la tête humblement devant le crâne flamboyant de la créature qui semblait désorienté par cette soudaine invocation, gardant sa voix calme habituelle, mais évitant de relever son regard, elle s'adressait enfin au nouvel arrivant après l'avoir laissé parler.


-Je me nomme Zinniahrym, je suis celle qui à pris la liberté de t'appeler ici. Cet endroit te semble familier, j'aurais donc quelques questions à te poser et je te laisserais en paix.

La dragonne préférée faire une pause, laissant à la créature le temps de répondre sans bouger, gardant son genou au sol et son buste baissé. Après quelques secondes qui semblaient avoir duré une éternité, elle reprit de son ton monotone.

-Puis-je, par ailleurs, savoir à qui ai-je l'honneur ?


Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Dim 24 Juil - 4:17



tertre des Sépulcres

Lieu  et histoire:
Le tertre des sépulcres est un cimetière nordique de Fuyu, plutôt ancien, dont les fondations reposent entièrement dans la glace. Autrefois lorsque les villages étaient encore productifs dans les fjords pour la viandes ou la pêche, de nombreux habitants ou soldats y ont étés enterrés aux fils des siècles. Puis les guerres ont finit par remplir rapidement le lieu, si bien qu'il fut construire toujours plus profond les catacombes. La maladie s'en suivit, une terrifiante épidémie qui décima un à un les survivants précédents, finalement les quelques rescapés préférèrent quitter la ville. Le temps et les tempêtes emportèrent le reste dans le froid et la neige, tout croula dans l'oubli et le tertre fut rapidement recouvert par une épaisse couche de glace.

Lors d'une expédition en vu de récupérer quelques trésors familiaux qui avaient étés enterrés avec les morts, notamment pour servir comme fond dans la prochaine guerre contre Seika, des mineurs ont excavés un collier nécromantique rempli de magie noire inconnue ou trop ancienne pour être bien décrite. Les spécialistes et mineurs tombèrent malades et de peur que l'épidémie ou une malédiction se répande encore, ils revinrent pour remettre à l'endroit indiqué le collier, réveillant alors une force inconnue en cet endroit. Les corps squelettique des soldats d'un siècle perdu se réveillèrent, les ossements cliqueterrent dans les armures rouillées. La porte fut scellé après la fuite des vivants et Zayro fut invité à joindre cette mission prochaine avec quelques soldats pour y mettre un terme ou trouver la source nécromantique afin de s'en servir pour la bataille.


Le collier nécromantique:



Le collier nécromantique à s'en doute appartenu à un shaman ou un sorcier dans l'ancienne cité qui se dressait dans les fjords enneigées de Fuyu. De nombreux villages y étaient implantés au siècle dernier. Sa date est estimé à environs 130 ans mais ont ignore à qui ce dernier aurait pu vraiment appartenir. Les spécialistes en étaient suffisamment sur pour dire que cette amulette étrange détient un pouvoir maléfique puissant et peu contrôlable mais qui pourrait réveiller les morts et donc avoir un avantage non négligeable si Sul hei en prenait le contrôle. Le collier est une source de pouvoir mais ne pourrait pas être utilisée n'importe comment. Elle est peut être même en lien avec le royaume des morts, cependant personne n'osa avancer de telle théorie avec les événements précédents. Les débuts d'épidémies et premiers morts suffirent à remettre l'objet en place en premier lieu sans que le roi fut mit au courant. Sul hei demanda ensuite à Zayro via un ordre manuscrit de récupérer l'objet.






Promenons nous dans la neige




Musique

Zinnia ne s'attendait donc pas à voir débarquer un squelette ou un démon d'un autre monde. Le cercle et l'amulette eurent un effet plutôt vicieux et même la voir stopper le fait qu'elle nourrisse en energie le vortex inconnu n'était pas bien plus rassurant. Ce qui en sortait cherchait maintenant une explication au pourquoi de son invocation, il vit bien sur la jeune fille devant lui, mais il semblait avoir si mal d'être ici... En vie sans l'être. Quoiqu'il en soit, par prudence la brunette avait déjà mit un certain écart entre l'invoqué et elle. Maintenant que c'était fait, elle pouvait bien sur se poser un tas de question, tandis que le squelette continuait de se regarder en faisant de drôle de mimiques ou bien fixer l'amulette et le tertre dans son ensembles. Cela dit, il était encore un peu bloqué par le vortex et ne pouvait pas encore en sortir complètement.

A partir de là, l'energie de l'amulette qui s'était arrêté, commença à reprendre mais ne nourrissait plus vraiment ce trou dans le sol, bien au contraire, désormais le trou laissait émaner la même vapeur noirâtre et partait en direction de l'objet antique, avant que cet étrange fluide sombre ne se condense et puis se disperse dans plusieurs directions, des directions qui n'étaient pas vraiment choisies au hasard, puisqu'elles s'en allaient vers les autres tombeaux... Et même aux étages. Est-ce pour autant que la situation devenait critique ? Pour le moment... Non.

La brunette posa donc ses premières questions, en restant humble et respectueuse vis à vis de ce spectre inconnu. C'était étonnant de voir un tel comportement de sa part après ses réactions avec Zayro Jinn. Comme quoi, tout pouvait être surprise avec une situation qui s'y prêtait.





Mon nom... Je... Ne le sais plus.... J'étais un puissant magicien ooOOH OUI.... Je poursuivais celui qu'on nommait le Thrényn en langue chamanique c'était... Un nécromancien, un ... confrère... Es-tu de l'ordre des gris-os ?





Thrényn sonnait comme un surnom ou un grade ancien, il n'y avait pas vraiment  de référence sur lesquelles s'appuyer et si ce nom avait existé un jour, il pouvait s'agir de n'importe qui. Toutefois elle glanait quelques informations et savait que cette invocation fut un confrère de ce chaman puissant, sans doute détenteur de l'amulette à la base. Il l'avait poursuivit ici et peut être que quelque chose s'était mal passé. Un autre nom sauta aux oreilles de Zinnia ; L'ordre des Gris-os. C'était sans doute un ordre disparut de nécromanciens qui profanaient les tombes et les tertres pour se faire une armée de morts. Elle ne savait pas ce qu'il en était aujourd'hui, mais ce squelette était de plus en plus malsain dans sa manière d'être et de faire.

Ses mouvements et ses doigts se resserrant comme pour tester son corps et ses limites n'indiquait rien de très bon pour la suite. Et puis rien ne s'arrangea lorsque plusieurs tombes s'ouvrirent laissant apparaître les cadavres des soldats de l'ancien temps se mettre en rang sans bouger pour le moment. Le pouvoir de l'amulette dépassait l'entendement et elle même semblait dépassé désormais.




HeeHeeeoOOOooo cette forme... Je ne peux plus la supporter... Si vous faites partie du cercle des gris-os, prenez l'amulette et mettez la autour de votre cou... Accomplissez le rituel du thrényn... Je formulerais les mots rituel.



Chaque soldats squelettiques avancèrent d'un pas pour resserrer le rang autour de la jeune élue. L'entrée aussi venait d'être bouchée tout à coup par un monticule de cadavres ambulants, tous debout en "non vie" mais bien là, fixant d'un air morne la jeune fille en attendant qu'elle ne s’exécute. Elle était coincée, entouré d'un spectre et de morts vivants, avec pour unique choix de mettre une amulette et attendre qu'un étrange rituel ne s'accomplisse. Il restait bien sur cette sortie secrété dans la tombe, juste à coté, mais il fallait passer entre ces corps en armures et qui n'avaient pas vraiment l'intention de la laisser partir tranquillement.



Vous serez... Récompensée lorsque le rituel prendra fin...





____________________

! Choose your Destiny !

" Par prudence tu t'écartes et le spectre qui est apparut commence à se mouvoir de nouveau, sans pouvoir sortir  de son vortex. L'energie de l'amulette s'arrête un instant, pour reprendre à peine plus tard faisant un échange avec le tourbillon et condensant l'energie noire pour la transmettre au tertre en entier. Les cadavres rachitiques reviennent à la vie, les plus costauds en armure t'encercle et même l'entrée est bloquée par une armée de zombies. Le spectre invoqué te donne des réponses et te demande d'accomplir... Un bien étrange rituel nécromantique. "

Mettre l'amulette sur ton cou (Le spectre s'en souviendra)

ou

Refusez l'offre et gagner du temps (Les morts vivants deviennent plus agressifs)

ou

Fuir par la sortie secrète ? (35% de réussite)

ou

[b">You're option !?

- - - -

Chaque choix peut avoir des conséquences




Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Lun 25 Juil - 21:48





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn



Les choses commençaient à échapper à la dragonne, l'énergie de l'amulette reprenais de plus belle en concert avec le cercle d'invocation improvisée, déversant sa sombre énergie noire à travers l'intégralité du tertre, du bruit se faisait entendre à l'étage et les squelettes armées autour de Zinnia commencèrent également à boucher tandis que la créature souffrant de sa condition répondait aux interrogations de son invocatrice, lui envoyant de nouvelles questions par la même occasion. Toujours le visage baissé, la jeune élue essayait de bouger son bras blessé dans l'espoir de son retour, mais toujours rien mit à part une vive douleur qui ne faisait qu'empirer à chaque tentative.

Les gris-os ? Mais qu'es que c'est que cette histoire encore!? Ça m'apprendra à tenter des choses nouvelles, surtout aussi dangereuses que ça... Mon transfert dans un corps humain m'aurait donné aussi leurs intelligences ? Je n'espère pas... En tout cas, tout cela commence à dégénérer et en plus, il me demande de mettre cet artefact lugubre autour de mon cou pour accomplir un rituel qui doit être nécromantique ?! Mais bien sûr ! Ce corps n'est déjà pas le mien, hors de question qu'un autre essaye d'en prendre possession et je ne suis même pas sûre qu'il puisse supporter un rituel d'une telle intensité de toute façon, il ne me reste donc plus qu'une solution.

Gardant le silence tout du long, Zinnia serrait les dents lorsqu'elle fit du coin de l'œil des gardes morts-vivants armés l'entouré tandis qu'un groupe de groupie du démon local venait bloquer le chemin par lequel elle était arrivée, il ne restait donc plus que l'étrange couloir qu'elle avait vu plus tôt. Relevant enfin son regard inexpressif sur le démon endolori, constatant de l'état des lieux qui n'était clairement pas à son avantage. Heureusement, ses jambes restaient en bon état à la différence de son bras et de sa main, elle avait encore une chance de sortir d'ici, mais le moindre geste un peu suspect risquait de lui coûter cher.

Je n'aime pas cette idée... Mais là je n'ai pas vraiment le choix, il est encore trop tôt pour que je m'amuse avec des idées stupides ! Mon frère compte sur moi, je ne peux pas me permettre de rester ici avec un démon psychopathe ! En plus, ma petite mission est normalement accomplie, il est donc grand temps que je sorte d'ici, plus rien ne me retiens... Sauf une petite chose.

La dragonne se redressait et se dirigeait vers le démon et son pendentif, l'attrapant d'un geste souple, avant de se dirigeait vers la tombe dissimulant un passage tout en commençant à glisser le collier autour de son cou. Prenant tout son temps pour réduire la distance entre elle et son ticket de sortie de cette sombre pièce.


-Je vous pris de m'excuser, mais je ne suis pas une gris-os...

Avant que l'étrange artefact ne dépasse ses oreilles, la dragonne prit son élan et partie en direction du chemin dissimulé, sautant par-dessus la lourde épée rouillé qui s'abattait devant elle et glissa sous la seconde avant de se retourner vers le centre de la pièce. La jeune fille lançait le pendentif vers le démon squelette, le bijou filait dans le ciel dans un sifflement lugubre.

-Cependant, je te rend ceci, cet objet n'a rien à faire ici.

Le collier verdâtre volait au-dessus des gardes squelettes qui commençaient à bouger, glissant sa main valide dans son dos, Zinnia sortait Aurore et tira trois balles magique en plein centre du pendentif avant de se retourner sans attendre de voir le résultat de son attaque soudaine, voulant passer les quelques mètres qui la séparaient du chemin dissimulé.




Dernière édition par Zinnia le Mer 27 Juil - 20:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 5670
Yens : 267
Date d'inscription : 25/10/2014
Localisation : En haut de la montagne

Progression
Niveau: 228
Nombre de topic terminé: 121
Exp:
0/24  (0/24)
avatar
Zayro Jinn ✚ Messager de l'enfer ✙

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Mar 26 Juil - 14:19



tertre des Sépulcres

Lieu  et histoire:
Le tertre des sépulcres est un cimetière nordique de Fuyu, plutôt ancien, dont les fondations reposent entièrement dans la glace. Autrefois lorsque les villages étaient encore productifs dans les fjords pour la viandes ou la pêche, de nombreux habitants ou soldats y ont étés enterrés aux fils des siècles. Puis les guerres ont finit par remplir rapidement le lieu, si bien qu'il fut construire toujours plus profond les catacombes. La maladie s'en suivit, une terrifiante épidémie qui décima un à un les survivants précédents, finalement les quelques rescapés préférèrent quitter la ville. Le temps et les tempêtes emportèrent le reste dans le froid et la neige, tout croula dans l'oubli et le tertre fut rapidement recouvert par une épaisse couche de glace.

Lors d'une expédition en vu de récupérer quelques trésors familiaux qui avaient étés enterrés avec les morts, notamment pour servir comme fond dans la prochaine guerre contre Seika, des mineurs ont excavés un collier nécromantique rempli de magie noire inconnue ou trop ancienne pour être bien décrite. Les spécialistes et mineurs tombèrent malades et de peur que l'épidémie ou une malédiction se répande encore, ils revinrent pour remettre à l'endroit indiqué le collier, réveillant alors une force inconnue en cet endroit. Les corps squelettique des soldats d'un siècle perdu se réveillèrent, les ossements cliqueterrent dans les armures rouillées. La porte fut scellé après la fuite des vivants et Zayro fut invité à joindre cette mission prochaine avec quelques soldats pour y mettre un terme ou trouver la source nécromantique afin de s'en servir pour la bataille.


Le collier nécromantique:



Le collier nécromantique à s'en doute appartenu à un shaman ou un sorcier dans l'ancienne cité qui se dressait dans les fjords enneigées de Fuyu. De nombreux villages y étaient implantés au siècle dernier. Sa date est estimé à environs 130 ans mais ont ignore à qui ce dernier aurait pu vraiment appartenir. Les spécialistes en étaient suffisamment sur pour dire que cette amulette étrange détient un pouvoir maléfique puissant et peu contrôlable mais qui pourrait réveiller les morts et donc avoir un avantage non négligeable si Sul hei en prenait le contrôle. Le collier est une source de pouvoir mais ne pourrait pas être utilisée n'importe comment. Elle est peut être même en lien avec le royaume des morts, cependant personne n'osa avancer de telle théorie avec les événements précédents. Les débuts d'épidémies et premiers morts suffirent à remettre l'objet en place en premier lieu sans que le roi fut mit au courant. Sul hei demanda ensuite à Zayro via un ordre manuscrit de récupérer l'objet.






Promenons nous dans la neige




Musique

La situation changeait du tout au tout, désormais ce squelette étranger voulait lui faire porter l'amulette au cou. Ce n'était pas encore la bague au doigt après tout, mais Zinnia qui était en soi déjà un hôte dans le corps de cette humaine, sentait bien que cela ne lui serait que peu favorable d'aller dans son sens. Bref, les cadavres réanimés l'avait complètement cernée et elle ne pouvait visiblement pas repartir par l'entrée. En somme elle était piegée et encore, pas complètement. Son cerveau continuait de bouillonner pour lui donner une autre alternative. Elle avait déjà repérée l'entrée secrète après tout. Un vent frais en émanait, cela menait surement à une caverne ou alors débouchait sur une autre entrée.

Elle ramassa l'amulette comme si elle allait répondre favorablement à cette curieuse demande, puis commença à marcher tout en répondant au démon d'un autre temps. Zinnia indiqua donc qu'elle n'était pas une nécromancienne, qu'elle ne faisait pas partie du cercle des gris-os. Le monstre ne dit rien dans un premier temps, mais comprit rapidement qu'elle n'allait pas faire ce qu'il lui avait été demandé...  




Arrêtez là !





Il s'écria de la stopper, mais elle passa habilement en esquivant une première épée de fer ou d'acier rouillé qui frappa le sol en créant une petite étincelle. Par la suite la jeune fille lança tout simplement l'objet en le rendant à son simili propriétaire. Le démon aux os noircis tendait alors ses bras pour l'attraper, tandis que la concentration de tous les cadavres réanimés précédemment se focalisèrent dessus aussi. Mais elle ajouta à cela une surprise plus grande encore en sortant ses armes et en tirant sur l'amulette, avant de prendre ses jambes à son cou sans savoir le résultat de son action.

Elle pu tout de même entendre des cris effroyables et atroces, tourmentés et comme si ces mêmes cris la poursuivaient telle une ombre vengeresse. Mais le passage dans lequel elle s'était engouffré n'était fait que de roche, de mousse et d'humidité, laissé à l'abandon de la nature comme un vieux passage secret, c'était une grosse caverne creusée naturellement qui avait servie à la conception extérieur de l'étage le plus bas du tertre.

Au moins en continuant par là, elle finirait par s'en sortir. Se retrouvant finalement face à une porte camouflé derrière des tonnes de plantes et de mousses verdâtre solidifié. La porte en fer noir et aux inscriptions antiques menait sur une autre grotte, mais bien plus petite, creusé un peu à la manière d'un puits. Une longue échelle qui n'était plus trop solide d'ailleurs, remontait sur le sommet et sur une trappe en fer. En haut, la neige avait du recouvrir cette trappe et il serait difficile d'en sortir, même si cette dernière n'était pas bloquée par une quelconque serrure, Zinnia allait devoir y mettre de la force.

Mais soudainement, une energie se mit à tourbillonner autour de la jeune fille et un clone de Zayro apparut devant ses yeux, bien que pour cette petite teigne, il était difficile de différencier le vrai du faux pour le moment. Zayro ajouta ;




Je vous avais dis que je vous surveillerais d'une manière ou d'une autre. Vous avez détruit cette source d'energie, vous êtes moins bêtes que je ne l'imaginais. Ces erreurs de la nature n'avaient rien à faire en ce monde. Nous nous reverrons.





Avant que cette ultime ombre d'atome ne disparaisse à son tour, laissant la brunette seule avec la nature. Elle avait en définitive plus qu'à s'en sortir en trouvant le moyen de propulser ou d'ouvrir la trappe au dessus d'elle, tout en remontant l’échelle sans tomber bien sur. Cette mission semblait terminée, mieux ou (pire) elle avait vraisemblablement été utilisée par Zayro qui souhaitait aussi détruire cette amulette, en tout cas c'est ce qu'il avait laissé sous entendre avant de disparaître comme une vapeur fantôme. Elle devrait se consoler avec le fait qu'elle n'ait aucun rapport à faire, juste à s'en sortir... Et continuer son chemin... En vie.

Mais au fond... Cette amulette étrange était t'elle vraiment détruite ? L'air était encore lourd ici et elle pouvait le sentir tout autour, c'était comme si la mort rôdait dans les parages, à chaque recoins pourris de ce tertre... Mieux valait être prudent et au cas ou, détruire l'entrée pour... Toujours.



______________

hrp : tu peux mettre en correction pour ma part ^^ (tu peux le mettre en correction)





Fiche technique~Mon nouveau theme
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   Mer 27 Juil - 11:40





Promenons-nous dans la neige !


feat.Zayro Jinn



La détonation de l'arme rougeoyante résonnait dans le tertre lugubre alors que la dragonne s'engouffrait dans le passage souterrain, profitant d'un moment où les gardes zombies avaient leurs attentions focalisées sur le médaillon volant. Des hurlements effroyables résonnèrent alors dans le tunnel fait de terre et de mousse, sûrement utilisé à l'origine pour creuser la pièce qu'elle venait de quitter, Zinnia ne voulant pas savoir la raison de ses cris qui auraient pu faire pâlir de terreur n'importe quel humain lambda, la jeune fille se contentait de poursuivre son avancée.

Glissant sur la roche humide pour se retrouver les genoux égratignés au sol, elle se relevait de plus belle, encore et encore, jusqu'à atteindre une porte de fer partiellement caché par de la végétation parasite et de la mousse. Tirant sur ses muscles fatigués, Zinnia parvint à dégager suffisamment de plantes pour pouvoir tirer la lourde porte, s'engouffrant dans la nouvelle pièce en s'empressant de refermer la porte derrière elle.

Me voilà enfin en sécurité pour le moment... Mais encore une caverne, bien que je sente l'air frais de Fuyu au-dessus de moi, je crois apercevoir une trappe tout là haut, cette échelle de fortune devrait me permettre de l'atteindre. Une fois de retour sous la neige, il ne me restera plus qu'à m'expliquer avec l'autre humain fou, j'imagine qu'il ne sera pas très content de savoir que je ne lui ai pas rapporté son collier, il m'en verra vraiment désolé tien.

Le vent se levait subitement dans la petite cavité qui donnait sur l'extérieur, se couvrant le visage avec ses bras, la dragonne ne fut pas vraiment surprise de voir apparaître devant elle le sombre colosse, mandataire de sa venue en ses lieux maudits. Zayro Jinn toisé la jeune élue fatiguée par la longue journée qu'elle venait de vivre, lui envoyant quelques piques au visage tout en faisant comprendre qu'il était satisfait du résultat de la mission. Avant que Zinnia n'eut le temps de ne dire mot, le géant sombre disparu comme il était venu, laissant derrière lui la demoiselle qui ne put retenir un rire nerveux.

Tout ça pour ça ? Saleté d'humain, médiocre créature ! Oui, nous nous reverrons, Zayro Jinn, oh oui nous nous reverrons. Laisse-moi le temps de reprendre mes forces. Laisse-moi le temps de comprendre comment fonctionne ce monde et ses lois. Laisse-moi le temps de me débarrasser de ses sceaux qui volent ma puissance et alors j'abattrais sur toi ma justice, mon jugement.

Ce fut finalement un nouvel hurlement qui fit sortir la jeune fille de sa transe, elle se retournait vers l'échelle et commençait à la gravir tant bien que mal avec son seul bras valide, mais une fois au sommet, elle ne put que remarquer que la lourde trappe était complètement bloqué, sûrement partiellement gelé et recouverte par la neige. Lâchant l'échelle afin de pouvoir pousser de toutes ses forces, Zinnia fut rapidement rattrapé par la fatigue et la gravité, chutant lourdement sur le sol en entendant un craquement sourd provenant de sa jambe gauche.

Serrant les dents et laissant échapper un rugissement de rage, l'élue recouverte d'un léger halo blanc se relevait une fois de plus, boitant malgré la douleur jusqu'à l'échelle pour une nouvelle tentative. Haletante, elle parvint à revenir près de la trappe, posant sa main valide dessus, l'entourant du même halo blanchâtre qu'il y avait autour d'elle parvenant ainsi à faire disparaître la glace qui la scellait grâce au peu de pouvoir dont elle pouvait faire appel, usant alors dans ses dernières forces pour pousser la trappe jusqu'à parvenir à ramper jusqu'à l'extérieur.

D'abord heureuse d'être enfin sorti de cet enfer, le froid glacial de la région vint rapidement faire trembler le corps peu habillé et couvert de sueur de la dragonne. Ce relevant encore une fois, refusant de laisser abattre malgré son bras gauche brisé ainsi que certains de ses doigts. Sa jambe gauche n'était plus en très bonne état non plus, sans compter la méchante brûlure qui était visible sur sa main droite causer par l'utilisation de ses revolvers pas encore tout à fait au point. Elle commençait à traîner son corps meurtri vers sa prochaine destination sans même lançai un dernier regard vers le tertre maudit.






Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: Promenons nous dans la neige !   

Revenir en haut Aller en bas
Promenons nous dans la neige !
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons-nous dans le parc pendant que le lapin n'y ais pas... Oh wait...
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons nous dans le parc ♫ [PV Warren]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Royaume de Fuyu :: Toundra boréenne-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.