Partagez | .
Oasis spirituel [Solo - Camp d'entrainement]
Invité Invité

-



MessageSujet: Oasis spirituel [Solo - Camp d'entrainement]   Mar 5 Juil - 23:58







“Tu n'auras qu'un seul adversaire: toi-même.”
- Sensei Taïji Kase.

     Cela faisait plusieurs heures maintenant que Lara regardait défiler le paysage, adossée dans le fond d'une charrette. Elle n'était pas la seule à se rendre au camp d'entrainement militaire de Seika: plusieurs jeunes hommes et femmes faisaient également la route dans les mêmes conditions. Le silence régnait, rendant plus lourd encore l'atmosphère étouffante du désert.
     L'envoyer suivre une formation martiale était une idée de Ram Fahrang, encore une fois. Suite à l'annonce d'une guerre imminente, une mise à niveau était nécessaire pour de nombreux soldats et élus. L'exploratrice, qui se remettait encore de l'attaque de Tokonatsu, ne fut pas enchantée par la nouvelle, mais ne put nier l'évidence: sa condition physique s'était dégradée depuis son arrivée. Si elle souhaitait avoir une chance de s'en sortir durant une véritable bataille, il lui fallait s'exercer.

     L'arrivée fut plus rapide à venir que la brune ne l'avait anticipé. Bientôt, les chariots hâlés vinrent s'arrêter dans la cour intérieure du camp. Après avoir posé le pied à terre, Lara observa les alentours. De nombreuses tentures étaient dressées ça et là, bordant un oasis verdoyant et calme. L'endroit était propre, dégagé, et serein. Quiconque était en charge de ce lieu tenait à ce que l'entrainement physique aille de paire avec la méditation.
     Alors qu'elle admirait les hauteurs des palmiers, l'anglaise sentit peser sur épaules un regard insistant. Se retournant lentement, elle découvrit un homme d'âge mûr, qui la fixait sévèrement. Sa peau tannée comme le cuir ne craignait pas les rayons ardents du soleil, pas plus que l'épreuve du sable. Et s'il était à peine plus petit que Lara, la fermeté de ses membres laissait deviner une grande expérience du combat. La jeune femme lui fit face, sans détacher son regard du sien. L'affrontement silencieux dura un long moment, avant que la Seikajin ne se décide à parler.

     - Vous êtes un cliché sur pattes.

     - Et tu es pleine d'arrogance, répondit-il sévèrement.

     La londonienne leva un sourcil. Elle avait la sensation de savoir à quoi s'attendre, mais en même temps, d'ignorer ce que l'homme avait derrière la tête. S'il était véritablement un formateur strict et grincheux, pourquoi ne s'en prenait-il pas aux autres également?

     - J'ai entendu parler de toi, annonça-t-il sur un ton de réprimande. Tu ne respecte ni l'autorité ni ton peuple. Tu pense que ton statut d'élue te rend supérieure aux autres.

     - Inexact, vieil homme, rétorqua l'intéressée en levant l'index. Je pense que mon intelligence me rend supérieure aux autres.

     La seule réponse du formateur fut de gifler sa nouvelle élève d'un coup de bâton. La violence du coup la fit un tourner sur place. Un vilain hématome ornait à présent sa joue. Cela, elle ne l'avait pas vu venir.

     - Tu apprendras le respect, ou tu n'apprendras rien! déclara le maître d'arme, en observant Lara masser sa mâchoire endolorie. Ta formation commence dès maintenant.

     - Mais j-

     Cette fois-ci, ce ne fut pas un, mais deux revers de bâtons qui vinrent lui caresser les côtes. La brune vrilla dans la poussière, le souffle coupé. Autour d'elle, les autres recrues assistaient à la scène d'un air hébété. Frapper un élu du Phénix était peut-être un sacrilège, mais en terrasser un était une prouesse.
     Lorsque Lara fut relevée, elle dut cracher un peu de sable avant de pouvoir respirer. Le vieil homme, lui, s'éloignait déjà.

     - Mon nom est Zuben Marduk, je serai votre formateur, annonça-t-il à la troupe entière en levant son baton. Mon rôle est de faire en sorte que vous repartiez d'ici avec le corps endurci et l'esprit aiguisé.

     - Avec des coups de massue...? grogna la Croft en se tenant les reins. Dans ce cas, je peux enseigner, moi aussi.

     Zuben claqua du talon sur le sol, et pointa son arme dans la direction de l'exploratrice. Son regard était dur. Il ne plaisantait pas.

     - Le bût des arts martiaux n'est pas de corriger les autres, articula-t-il sans bouger. C'est de se corriger soi-même.

     Aussi soudainement qu'il avait commencé, le maître s'arrêta, et laissa Lara à ses propres réflexions. Son attention se reporta alors sur les autres élèves, auxquels il donna un premier ordre.

     - Laissez dans vos tentes vos biens matériels, fit-il, puis allez vous purifier dans l'oasis. Mais attention: ne brisez pas le miroir de l'eau, et ne déchirez pas le voile du silence.

     La brune n'en revenait pas. Cette fois-ci, le cliché était complet. Les recrues elles-mêmes semblèrent hésiter, ne comprenant pas les consignes énoncées. Bien vite, cependant, le groupe alla s'installer dans ses quartiers, et entreprit de se baigner dans les eaux claires de la source.
     La fraîcheur fut un véritable soulagement contre sa peau maltraitée. Ne souhaitant pas servir de nouveau d'exemple, Lara fit de son mieux pour se baigner dans l'oasis sans faire de vague. Profitant du calme ambiant, elle ferma les yeux.

     Certes, vivre sous le joug de ce formateur pendant une semaine n'allait pas être une partie de plaisir. Toutefois, il semblait savoir ce qu'il faisait. Et puis, après tout, peut-être la pilleuse avait-elle réellement besoin d'être recentrée...





Revenir en haut Aller en bas
Messages : 400
Yens : 939
Date d'inscription : 01/01/2016

Progression
Niveau: 42
Nombre de topic terminé: 10
Exp:
4/6  (4/6)
avatar
Lara Croft ¤ Inconnue ¤

-



MessageSujet: Re: Oasis spirituel [Solo - Camp d'entrainement]   Dim 17 Sep - 9:50





     - Ramasse ton arme, exigea Zuben en pointant le mousquet du doigt.

     Lara s'exécuta, grimaçant sous l'influence de son corps endolori. La dérouillée de groupe qu'elle avait subit la veille la faisait encore souffrir, bien que son ego fut plus fortement blessé encore. Elle commençait à en avoir assez de prendre des coups, qui ne cessaient de tomber dès qu'elle se mettait à faire la fière. Elle allait finir par l'avoir, se dit-elle.

     - Vises cette cible, là-bas, et détruits-la., ajouta le maître d'arme.

     L'anglaise ne se fit pas prier. Elle mit la cible de paille en joue, et pressa la détente. Le coup de feu retentit, et un trou de la taille d'un poing apparu dans le cercle. L'archéologue dissipa l'épaisse fumée de sa main, et posa l'arme à ses côtés.

     - Es-tu sourde? gronda le vieil homme. Je t'ai dis de détruire cette cible, pas d'y faire un trou.

     Lara grogna, leva le fusil, et déchargea sa réserve de plomb en une poignée de secondes. Le vacarme fut assourdissant, le nuage de fumée plus épais que jamais. Lorsqu'il se dissipa, il ne restait de la cible qu'une armature de paille fumante, qui achevait de se désagréger. L'aventurière lança un regard à l'instructeur, attendant son verdict.

     - C'est tout? demanda-t-il simplement.

     La Croft leva les paumes vers le ciel, un air ahuri sur le visage.

     - Je viens de pulvériser votre cible en quelques tirs...! rétorqua-t-elle, visiblement choquée. Essayez donc de faire aussi bien avec vos arcs et vos flèches...!

     - Cible suivante, dit-il, sans soulever la provocation. Détruits-la.

     La jeune femme entreprit de recharger son arme, ce à quoi le maître leva une main inquisitrice.

     - Non, imposa-t-il d'une voix ferme.

     Lara roula des yeux.

     - Il ne me reste qu'une balle! se plaint-elle, de moins en moins patiente.

     - N'as-tu rien retenu de ta leçon d'hier? fit le vieil homme en avançant. Pour la dernière fois, tu n'auras pas toujours tes atouts pour te protéger.

     Zuben pointa de nouveau la cible d'un air autoritaire. L'aventurière soupira. Comment pouvait-elle mettre une cible en miette avec un simple tir? Même en visant la base, elle n'était pas certaine que l'impact suffirait à défaire la masse de paille. Malgré tout, c'était là l'unique solution qu'elle avait.
     Lara épaula donc l'arquebuse, visa, et fit feu de son ultime munition. Les brins de paille volèrent en éclat, mais sans surprise, la cible tint bon.

     - Médiocre, critiqua Zuben froidement.

     - Il n'a aucune solution! rétorqua Lara, visiblement agacée par l'attitude du maître d'arme et ses défis irréalisables. Quelle est la prochaine étape, ô grand maître? Détruire le camp en toussant?

     Un coup de baton derrière le genou força l'aventurière à terre. Elle se redressa en maugréant, tandis que son instructeur semblait impassible.

     - Il y a un atout qui ne te quittera jamais, indiqua-t-il. Sais-tu de quoi je parle?

     - Ma beauté irrésistible...? railla l'anglaise en se replaçant à son niveau.

     - Feng Huang, idiote, soupira Zuben, tenté de lui asséner un nouveau coup sur le museau. Tes armes, ton souffle, et tes sarcasmes finiront par te manquer. Mais le Phénix, Lui, sera toujours à tes côtés.

     La brune eut un moment d'absence.

     - ... Sérieusement? grinça-t-elle, le regard désabusé.

     L'archéologue souffla. Elle aurait sans doute encore préféré une réponse guimauve et moralisatrice comme "les amis" ou "l'amour". Quitte à faire dans le cliché, elle se serait contentée de s'incliner respectueusement, puis de faire son sac pour rentrer à Chikai. Mais Feng Huang? Son atout principal?

     - Le Phénix est mon geôlier, pas mon dieu, défia l'élue, visiblement tendue. Il m'a punie à la moindre pensée de rébellion ou de libre-arbitre.
Et vous dîtes qu'il ne me quittera jamais?


     Lara échappa un rire. Un rire qui n'avait rien de bien rassurant.

- Superbe nouvelle...

     - Continue ces sacrilèges et c'est moi qui te punirai, menaça l'instructeur. Cesse de geindre et réfléchis. Tu es une élue de Feng Huang, l'une de Ses infants. C'est toi qu'Il a choisi pour le représenter, c'est toi qu'Il envoie mener bataille contre ses ennemis.

     La brune roula sur le dos, grimaçant au moindre mouvement. Elle parvint tout de même à s'asseoir, puis à se redresser lentement.

     - Quel honneur! ironisa la Croft en levant les yeux au ciel. Et dire qu'il m'a retiré de mon quotidien d'exploratrice riche et légendaire pour m'envoyer recevoir des coups de bâton dans un désert.

     Le sceau du Phénix sur sa nuque se mit à chauffer dangereusement. Cela arrivait à chaque fois que Lara se mettait à se rebeller contre son autorité divine. Elle plaça une main sur la marque brûlante, et baissa la tête, le poing serré.

     - Tu es en colère, constata Zuben après une courte pose. C'est une bonne chose. Ce que tu t’apprête à apprendre requiert une forme de colère. Reprenons le travail.

     L'exploratrice soupira, et ouvrit le chargeur de son fusil. Le maître d'arme l'interrompit de nouveau, posant sa main sur le canon.

     - Une seule, astreint-il.

     Le regard de la jeune femme traduisait son doute. Que pouvait-elle espérer d'une seule munition, même tirée avec colère? La cible n'allait pas s'aplatir toute seule de terreur.

     - N'oublie pas: ta colère doit se lier à celle de Feng Huang. Ressens Sa présence,
partage Sa force, et Sa miséricorde s’abattra sur l'ennemi.
astreint-il.

     Plus facile à dire qu'à faire. Lara ignorait ce qu'elle cherchait, et elle ne se sentait pas à l'aise à s'ouvrir à cette divinité qui l'emprisonnait. Néanmoins, la brûlure sur sa nuque s'estompait, se changeant en une chaleur plus bienveillante. Quelque chose en elle la guidait. L'exploratrice ferma les yeux, laissant ses sentiments négatifs fondre dans cette énergie divine. La flamme du Phénix germa dans son esprit, glissant le long de sa peau jusqu'à son arme.

     Feu.

     Le coup parti. La déflagration fut telle que la jeune femme perdit l'équilibre, se retrouvant assise dans un nuage de poussière. Face à elle, la cible n'était plus, et les brins de paille roussie n'en finissaient plus de tomber lentement sur le camp. Les élèves comme les instructeurs firent silence, observant les cendres qui voletaient dans les airs. Zuben fut le premier à agir, venant offrir lui offrir sa main.

     - Impressionnant, admit-il. Tu n'es ni honorable,
ni respectueuse, mais Feng Huang a placé Ses espoirs en toi. Puisse cette leçon t'accompagner à présent. Nous nous reverrons bien assez tôt pour la suite de ton éducation.


     La suite...? Lara n'eut pas le temps de rétorquer quoi que ce soit: Zuben était déjà passé à autre chose. Il n'y aurait donc pas d'au-revoir, ce qui n'était pas si surprenant de sa part. Quoi qu'il en fut, il disait vrai: il était inutile pour elle de rester auprès des autres élèves. Si le Phénix l'avait faîte venir de son propre monde, c'était probablement qu'il voulait l'avoir comme elle était, et non pas pour la faire rentrer dans le rang. Elle avait ses méthodes, et seul le résultat comptait. Et maintenant, elle avait sa bénédiction.

     L'élue prit la route le soir même, l'esprit troublé par cette expérience. Elle avait déjà eu quelques expériences avec la magie, mais elle ne l'avait jamais utilisée elle-même. En règle générale, elle avait plutôt tendance à affronter les dieux et les sorciers qu'à travailler avec eux. Une nouvelle facette de sa vie qu'il allait falloir intégrer...





Revenir en haut Aller en bas
Oasis spirituel [Solo - Camp d'entrainement]
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Oasis spirituel [Solo - Camp d'entrainement]
» Karlsson et Zajac a un camp d'entrainement intensif .
» Camp d'entraînement cptiste
» Camp d'entrainement pour un pseudo samourai (solo)
» Camp d'entrainement Stef

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: Empire de Seika :: Désert brûlant-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.