Partagez | .
It's where my Demons hide...
Invité Invité

-



MessageSujet: It's where my Demons hide...   9/7/2016, 12:41 pm

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's Where My Demons Hide
Depuis le jour ou Toka était arrivée dans le monde de Kosaten, sa mémoire a commencé à se disloquer. Quelque chose rongeait son âme depuis qu'elle avait apprit qu'elle ne pourrait certainement plus revoir ses camarades de l'Anteiku.
Elle ne verrait plus ses amis, elle ne verrait plus son frère Ayato. Et elle ne verrait plus...Kaneki.
Ses souvenirs lui paraissaient si vagues et si lointains, ils étaient en train de s'auto-détruire. Exactement comme un rêve qui disparaît au moment ou l'on se réveille.
Elle perdait presque la notion du temps, elle n'avait plus conscience de ce qu'il s'est passé avant ou après son atterrissage ici. En réalité...elle avait l'impression que tout défilait dans son esprit au même moment, comme si elle revoyait le même film passer en boucle sans arrêt.
Une succession d'images sans aucune logique.
Il y eut tout d'abord cette fenêtre brisée, puis les membres d'Aogiri kidnappèrent Kaneki. La Kagune de son frère la propulsa contre un mur, sa vision devint trouble et elle perdit connaissance.
Elle n'avait pas réussi à sauver Ken et désormais, elle se retrouvait seule dans un monde qu'elle ne connaissait pas, dans un monde qui n'était pas le sien. Y'avait-il une chance pour que certains de ses amis soient ici, à Kosaten ? De toute manière, elle savait qu'elle ne devait pas se laisser abattre. Elle devait s'entraîner afin de retrouver sa force d'antan, la force de la Goule nommée “ Rabbit ”. Elle se devait de reconquérir sa liberté en combattant contre ce sceau qui lui empêchait d'agir comme bon lui semble, car Rabbit n'apprécie pas lorsqu'on lui impose des limites.

***

La capitale de Kansei était animée et une ambiance chaleureuse y régnait. Lorsque Toka était arrivée ici, les habitants la regardaient tous d'un regard intrigué, ils chuchotaient lorsqu'elle passait près d'eux, certaines lui demandaient même si elle était une élue. Elle n'avait guère l'habitude qu'on lui porte une telle attention car à Tokyo, les gens étaient très individualistes et ne se souciaient que d'eux et de personne d'autre. C'était très facile de se fondre dans la masse.
Mais la jeune Goule réussissait à s'habituer à cet environnement agité et éveillé, elle avait trouvé une modeste petite auberge tenue par un vieil homme dont l'amabilité lui faisait étrangement penser à celle de Yoshimura-San. Il l'avait accueillie chaleureusement et avait tout fait pour qu'elle se sente à l'aise.
Cependant, Toka était et resterait une Goule. Elle avait des envies que les humains n'avaient pas, à savoir : l'envie de chair humaine. Cela faisait plusieurs jours qu'elle devait se contenter de café, mais son désir de manger de la viande la démangeait beaucoup trop.
Quand pourrait-elle de nouveau s'alimenter correctement ? C'était une question qui lui tiraillait l'esprit depuis quelques temps.

A cause de la faim, elle s'était considérablement affaiblie. Des énormes cernes s'étaient dessinés sur son visage pâle, comme si elle n'avait pas dormi depuis des lustres. Effectuer ne serait-ce qu'un pas lui était un véritable calvaire. Elle décida alors de sortir de l'auberge, n'ayant pas envie de faire du mal à son hébergeur ou à d'autres personnes innocentes.
La jeune Goule errait dans les rues de Kansei sans aucune destination, telle une âme égarée, essayant vainement de chasser cette envie irrépressible de manger. Malheureusement, l'odeur humaine lui faisait complètement perdre l'esprit.
Sa respiration devint saccadée, des gouttes de sueur perlaient sur son front, son cœur se mit à battre violemment contre sa poitrine. Elle ne devait pas céder à la tentation. Elle ne tuerait personne.
Une main vint se poser sur son épaule, elle parvint alors à distinguer le visage d'une femme en face du sien.

« Mademoiselle, êtes-vous souffrante ? »

Écarte- toi. Ne t'approche pas de moi, avait-elle envie de lui dire.  Mais aucun mot ne put sortir de sa bouche, elle se contenta d'opiner légèrement puis dégagea faiblement la main de la jeune femme pour se diriger d'un pas lent vers une ruelle sombre, à l'abri des regards.
Ici, peut-être qu'elle réussirait à retrouver la raison. Haletante, Toka s'adossa à un mur et ferma les yeux. D'aussi loin que remontait sa mémoire, elle n'avait jamais ressenti une sensation comme celle-ci. C'était comme si elle n'était plus elle-même, elle devait user d'un grand effort pour garder sa conscience.
Le bruit de sa respiration résonnait dans cette rue sombre et lugubre. Au moins, ici, elle ne ferait pas de mal à qui que ce soit.
Du moins, c'était ce qu'elle pensait, avant qu'un jeune homme à la chevelure rosée vienne empiéter son territoire.

« Va-t-en...Va-t-en...»

Mais sa voix n'était qu'un chuchotement. L'odeur de cet homme la faisait presque saliver, et les maigres protestations de sa conscience disparurent totalement. Le désir la submergea toute entière et son Kakugan s'activa malgré elle.
Rabbit s'élança instantanément sur ce garçon, son pied percuta son torse qui le bloqua immédiatement à terre. Il était là, à sa merci. Elle pouvait enfin mettre un terme à cette douleur qui lui tiraillait l'estomac.
Alors pourquoi hésitait-elle autant ? Il devait certainement lui rester encore une once de lucidité pour se retenir de le dévorer sur place.

« J-je...je ne peux pas...»

Le visage souriant de Yoshimura-San lui revint en tête. Il serait certainement déçu d'elle en la voyant agir de la sorte, lui qui lui avait apprit qu'il n'était pas nécessaire de tuer pour assouvir ses désirs.
Le Kakugan de Toka se désactiva, et sa respiration commença à reprendre un rythme normal. Elle retira son pied pour laisser le gamin aux vêtements étranges s'en aller. Elle lui tourna le dos pour s'éloigner, s'enfonçant alors dans la pénombre pour éviter qu'elle ne perdre la raison une fois de plus.

« Pars. » souffla-t-elle faiblement en portant sa main à sa tempe.


C'était un ordre, s'il ne voulait pas mourir.
Je t'en supplie, pars, voulut-elle lui dire.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia



Dernière édition par Toka Kirishima le 12/7/2016, 7:04 am, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   9/7/2016, 7:01 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima



Natsu avait finalement atteint Kansei, la capitale de la nation du Serpent, cité-mère et refuge éternel pour les élus au sceau vert émeraude. L'endroit ressemblait à sa manière à Chikai. En effet, bien que ces deux villes ne soient de couleurs totalement différentes, en accord avec leur dieu protecteur, on y retrouvait ce brouhaha général qui harcelait chaque grande place ou artère principale. Une ambiance chaleureuse et bienveillante qui n'était pas sans rassurer le touriste étranger. Même si le mage de feu avait entendu dire que sous la gentillesse apparente de Minshu se dissimulaient les crocs perfides de ses habitants... En attendant, le lieu qui allait l'accueillir pendant quelques soirs se révélait tout aussi magnifique que ses consœurs de Fuyu et de Seika : l'architecture fine avait été extrêmement bien pensée pour faire ressortir les teintes de jade des murs que l'on aurait dit littéralement sculptés dans la pierre précieuse elle-même. Malgré sa nature peu artistique et son caractère disons-le un peu bourrin, le chasseur de dragons ne pouvait s'empêcher de s'extasier devant le travail accompli.

Ainsi, c'est d'ici que tu viens, mon frère...

Natsu comprenait à présent ce qui avait poussé Ieta à tant complimenter lui aussi cette ville. Peu importe les rumeurs qui en émanaient, la première impression était excellente. Comme d'habitude, lorsque le garçon aux cheveux roses arpenta les rues très peuplées, les citadins, apercevant son sceau flamboyant, le montraient du doigt pour les plus courageux, ou bien préféraient s'écarter peu à peu. Un peu comme si le fait d'être un élu était perçu comme une malédiction chez les natifs. De fait, ce n'était pas tant qu'il fût Seikajin qui choquait les gens : il en avait eu le parfait contre-exemple lorsque Valentine Weathley, élue des Verts, s'était vue agressée par ses propres concitoyens. Non, ce qui effrayait ces braves personnes, c'était les pouvoirs ou les compétences que pouvaient posséder les "appelés". Des caractéristiques sans aucun doute terrifiantes pour des habitants n'en ayant jamais encore observé et, par conséquent, n'en comprenant pas le sens... N'empêche que cela faisait beaucoup rire la Salamandre d'impressionner les riverains en générant une flammèche des plus ridicules.


-"Eh !!!"


Perdu dans ses pensées, Natsu n'avait pas correctement regardé devant lui et était rentré dans une caisse de bouquin montée sur pattes. Enfin, il s'avéra par la suite qu'il s'agissait en fait d'un bibliothécaire transportant la boîte d'ouvrages littéraires, mais ce que nota l'impétueux jeune homme de prime abord. L'autre était un type très cliché par rapport à l'emploi qu'il effectuait : une grande perte, très fine, presque que la peau sur les os, les cheveux bruns parfaitement ordonnés, des petites lunettes rondes encerclant ses grands yeux bleus. Il ne paraissait pas fâché, plutôt agacé, mais pas mal des recueils étaient tombés dans la bousculade et il se pencha en grognant pour les récupérer.


-"Surtout, ne vous excusez-pas... Vous pourriez regarder où vous allez quand même !"

-"Ça tombe bien, je n'avais pas envie de m'excuser !"

-"Mais dites-moi, votre tête me dit quelque chose ! Je suis sûr de vous avoir déjà croisé quelque part... Hmmm... Voyons... Vous êtes... ?"

-"Nats..."

-"OUI !!! C'EST ÇA !!! Vous êtes Roncho Natso, le célèbre auteur pour enfants !

-"..." (Natsu s'est enfui à toutes jambes, car les livres et lui, ça fait dix...)

-"Mais revenez !!! Je suis votre plus grand fan !!! Attendeeeeeeeez..."


***

Natsu reprit son souffle pendant un court moment. Dès que l'abruti de toute à l'heure avait commencé à déblatérer des noms incompréhensibles, il avait pris ses jambes à son cou, surtout qu'il risquait d'attirer l'attention avec ses grands gestes. L'espace d'un instant, le garçon à l'écharpe avait cru que quelqu'un originaire de Fiore s'était souvenu de lui. Mais non, il s'agissait simplement d'un vieux fou illuminé qui l'avait confondu avec un écrivain... Déjà que le fils de dragon savait à peine lire, alors de là à écrire un livre... Bref, il avait fonctionné à l'instinct pour se guider, sans vraiment chercher à savoir où il se dirigeait, et le résultat était qu'il se trouvait à présent dans une ruelle, un peu sombre et désespérément déserte... Enfin, pas tant que ça en fait, car un pied vint violemment projeter le pyromancien à terre, puis l'écrasa au sol. Un peu sonné par la soudaineté de l'assaut, il put quand même remarquer que son adversaire était une jeune fille, plutôt jolie, avec des cheveux de couleur bleu-mauve, ce n'était pas évident de mieux les décrire à cause du peu d'éclairage... Ce qui surprit plus que tout le Seikajin, ce fut la force qu'elle dégageait, ainsi que le rouge sanglant de ses yeux. Et aussi, il y avait cette sorte d'aile qui sortait de son côté gauche...


Qu'est-ce que... ?

Mais alors que le mage s'apprêtait à répliquer avec autant de délicatesse que l'autre, celle-ci libéra sa pression et l'aile disparut, ou plutôt vint se rétracter dans le dos de la jeune fille. Cette dernière le regarda alors avec des yeux tristes, comme si elle était en proie à une souffrance interne. Elle lui dit également, sur un ton relativement autoritaire, de s'enfuir, ce qui, bien sûr, n'était absolument pas le genre du garçon, sauf exception, comme un bibliothécaire illuminé... Un seul mot suffit pour répondre à cette injonction :

-"Non !"

Natsu se releva et vint se mettre en garde. Cette fille l'avait pris par surprise, cela devait lui servir de leçon... Cela ne se reproduirait plus !

-"Si tu veux encore battre, viens donc ! Mais cette fois, je ne me laisserai pas faire ! En revanche, je ne crois pas que tu en aies réellement envie, n'est-ce pas ? Qui es-tu ?"




Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   11/7/2016, 3:33 am

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's where my Demons Hide

« Non ! »

Toka s'arrêta subitement. Ses dens s'entrechoquèrent et elle se retourna pour braquer, de manière presque agressive, son regard froid sur le garçon.
Mais quel était son problème à celui-là ? Il voulait réellement mourir ? Elle n'avait aucunement l'envie de se battre contre lui, elle voulait juste qu'il déguerpisse rapidement s'il ne voulait pas finir en nourriture pour Goule.
Ses pas rapides qui se dirigeaient vers le jeune homme résonnaient dans cette ruelle à l'atmosphère lugubre.

« Espèce d'imbécile...je t'ai demandé de partir ! » hurla-t-elle.

Ignorant complètement sa précédente question, elle s'élança vers lui pour tenter de lui donner un nouveau coup de pied et ainsi le faire dégager d'ici. Mais à sa grande surprise, il parvint à le parer sans grande difficulté. Le plus étrange...c'était que ses mains étaient enflammées. Alors il faisait donc partie de ces élus qui maîtrisaient la magie. C'était complètement insensé mais après tout ce qui était arrivé à Rabbit, elle était désormais prête à croire n'importe quoi. Peut-être qu'elle passerait aussi pour une femme étrange si les gens savaient qu'elle était une Goule et qu'elle se nourissait de viande humaine ?

Abattue par la faim et l'épuisement, Toka ne tenta pas de lui résister plus longtemps, de toute manière, le mage de feu avait clairement le dessus. Elle se prit alors un coup qui la propulsa violemment contre un mur derrière elle.
Une douleur lacérante lui parcourut le corps tout entier. Quelle sorte de pouvoir utilisait-il ? Il maîtrisait les flammes...c'était incroyable.

La jeune fille ne tenta pas de se relever, elle était incapable de faire quoique ce soit avec sa force actuelle et de toute manière, elle préférait rester ainsi.
Elle venait de réaliser quelque chose, plus elle faiblissait et plus elle retrouvait la raison et son instinct de Goule commençait à disparaître.
Toka n'avait pas essayé d'esquiver l'attaque du garçon, elle voulait qu'il la touche. C'était volontaire de sa part ; si elle était inconsciente alors elle ne pourrait faire de mal à qui que ce soit.

Elle leva faiblement son regard fatigué vers lui, il l'observait sans prononcer un seul mot.
La jeune Kirishima n'était plus elle-même. Elle avait perdu toute sa puissance, elle n'était plus cette femme forte et rapide que l'on surnommait "Rabbit".
Que penserait Yoshimura-San ? Cet homme qui avait réussi à lui montrer qu'une Goule n'était pas obligée de tuer pour survivre. Maintenant qu'elle était seule, elle était totalement désorientée et s'apprêtait à faire le contraire.
Un sourire amer se dessina sur ses lèvres et ses paupières se fermèrent lentement.
C'était étrange...cette aura chaleureuse qui émanait du corps de ce garçon. Toka eut presque envie de lui demander de l'aide, il avait l'air d'être une bonne personne.

« Toka. Je m'appelle Toka. »

Un long silence s'ensuivit.
Sa nature de Goule ne devait pas s'emparer d'elle. Elle ne voulait pas devenir une meurtrière.
Elle n'avait jamais tué pour manger, et cela n'arriverait jamais. Elle n'était pas une criminelle.

« Mets-moi hors d'état de nuire, je ne veux pas te faire du mal. » souffla-t-elle.

Oui. Laisse-moi sombrer dans l'inconscient.
Empêche-moi de tuer qui que ce soit.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   13/7/2016, 4:11 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima



Les mots de Natsu furent totalement inefficaces : alors qu'il se voulait apaisant, pour une fois, celle qui l'avait agressé se retourna brusquement vers lui en plongeant un regard froid dans les yeux brûlants du mage. Elle se précipita vers lui d'un pas extrêmement bruyant, comme si la Discrétion elle-même fuyait la jeune fille, tandis qu'une énième il se faisait traiter d'idiot. De fait, cela arrivait souvent que les gens le provoquent délibérément en jetant ce terme violent à sa figure, ou bien en usant de synonymes divers et variés, comme imbécile, abruti, triple andouille... La liste était longue... C'est vrai que le chasseur de dragons n'était pas le plus fin des hommes, mais ce n'était pas le plus bête non plus, et à force de se l'entendre dire, cela ne lui faisait plus ni chaud ni froid ; il advenait même parfois qu'il se demande si ce n'était pas son interlocuteur le plus concerné par cette insulte.

Et allez, tout de suite les mots doux...

Une nouvelle fois, la fille aux cheveux mauves tenta de le mettre à terre, en lui assénant un coup de pied vraiment trop puissant pour une simple humaine de son âge. Sauf que cette fois-ci, Natsu Dragnir était prêt à se défendre, il l'en avait d'ailleurs avertie. Mais, assurément sourde à ses derniers propos, elle s'était aveuglément relancée à l'assaut du mage. Ce dernier soupira en parant le coup de son adversaire. Manifestement, elle ne savait pas à qui elle s'attaquait, et cet agression aurait pu être faite sur n'importe quel passant qui aurait traversé la ruelle à cette heure-ci. Malheureusement pour elle, c'était le chasseur de dragons qui s'était glissé dans la sombre allée, et c'était maintenant lui qui faisait face à elle. Puisque les paroles étaient vaines, autant passer aux actes ! Ce n'était pas dans ses habitudes de frapper les filles, mais dire qu'il était galant et gentleman aurait été fort éloigné de la vérité... En outre, il ne faisait que se défendre de manière tout à fait légitime.

Le garçon aux cheveux roses enflamma donc ses poings pour la première fois depuis son entrée à la capitale. S'il avait initialement choisi de se dissimuler, bien malgré le fait que son sceau soit ostensiblement visible, il s'en fichait dorénavant. Elle voulait la baston ? Elle l'aurait ! Lentement, Natsu étudia les mouvements offensifs de la combattante, en constatant que la fatigue semblait arriver assez facilement chez elle. Dès qu'il eut perçu une faille, au bout de quelques attaques repoussées, il frappa. Un bon vieux coup de poing embrasé dans le plexus solaire qui avait pour vocation d'achever rapidement cette lutte inégale. La jeune femme s'en retrouva propulsée à grande vitesse contre un mur, dans un fracas épouvantable. Impossible que personne ne l'ait entendu...

Pendant ce temps, celle qui avait valdingué semblait inapte à se relever... Le Seikajin approcha doucement d'elle, tout en dissipant la magie résiduelle autour de ses mains. Bien entendu, en tant que combattant aguerri, il se tenait sur ses gardes dans l'éventuelle possibilité d'une contre-attaque de la fille à l'aile de feu. Cependant, le regard de cette dernière avait changé... Ses yeux, de rouge sanguinolent, devinrent de la même teinte que ses cheveux. Ce n'était plus de la haine qu'il y lisait, simplement de l'abandon... Elle surprit Natsu en révélant qu'elle se nommait Toka. Et elle insista pour qu'il la mette hors d'état de nuire. Une demande étrange de sa part quand on songeait à ses gestes il y a peu de cela... A quoi était dû ce brusque revirement de personnalité ?


-"Ça venait d'ici !!! Allons voir ce qu'il se passe !!!"


Et voilà ! Ce que redoutait la Salamandre arriva... Un passant avait entendu les bruits de la lutte entre Natsu et Toka et avait alerté les gardes. En tant qu'élu étranger, le mage à l'écharpe ne savait pas vraiment ce qu'il adviendrait pour lui s'il se retrouvait face à ses gardes. Mais cette fille ? Qui était-elle ? Elle lui avait indiqué son nom et semblait à deux doigts de sombrer dans l'inconscience. Elle ne pourrait pas résister face à des hommes en armes... Mais après tout, fallait-il vraiment qu'elle résiste ? N'était-elle pas une renégate recherchée, qui avait pour habitude de s'en prendre aux hommes ? Pourtant, son dernier regard, l'émotion qui se ressentait dans sa voix avaient touché le pyromancien. Et puis, elle lui avait aussi demandé de fuir, avant de l'attaquer une seconde fois...

Raaaaah !!! Ça m'énerve !!!

Pressé par les évènements, il se dépêcha de placer Toka sur ses épaules et s'enfuit en courant dans la direction opposée à celle d'où provenaient les voix. Il ne fut pas aisé d'éviter les habitants, et, avec le fardeau qu'il transportait, il ne pouvait se déplacer à l'infini... Il s'arrêta donc dans la première petite ferme intra muros qu'il put trouver. Celle-ci semblait vide et il y déposa doucement la jeune fille, qui était toujours, enfin, c'est ce qu'il apparaissait, consciente. Natsu ouvrit son sac, qu'il farfouilla un instant, avant d'en ressortir un quignon de pain qui lui restait de ses précédentes aventures. Il le déposa près d'elle, accompagné d'un verre d'eau tirée d'un robinet du bâtiment. Puis, il s'assit en face d'elle et regarda ce qu'elle allait faire.

-"Je suis Natsu, Natsu Dragnir ! Qui es-tu réellement, Toka ? Pourquoi m'as-tu attaqué ?"





Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   16/7/2016, 1:55 am

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's where my Demons Hide
Toka ne chercha pas à lutter, elle ne recevait que ce qu'elle avait mérité. Ses paupières se fermèrent, il n'y avait plus rien. C'était le néant, le noir absolu.
Elle sombra dans l'inconscience.

Elle sentit alors quelqu'un la soulever. C'était encore ce garçon, il avait la même odeur.

Pourquoi ? Pourquoi voulait-il absolument l'aider ? Il pouvait très bien laisser la jeune Goule se faire capturer par les gardes, ici, dans cette sombre ruelle. Il pouvait l'abandonner à son triste sort et la dénoncer pour l'avoir attaqué sans raison.
Mais il l'a sauva. Il prenait des risques incommensurables pour elle alors qu'elle avait failli le dévorer. Quel genre de personne était-il ? Bien qu'elle était presque inconsciente, un profond sentiment de gratitude l'envahit.
Le pyromancien courait dans les rues de la capitale en la portant sur son dos. L'odeur de shampoing qui émanait de ses cheveux roses permettait à Toka de ne pas perdre totalement connaissance.

Quelques minutes plus tard, ils arrivèrent dans une petite ferme assez isolée et qui semblait inhabitée. Il posa doucement la Kirishima sur le tapis de paille qui jonchait le sol et lui donna ensuite morceau de pain et un verre d'eau qu'il déposa juste à côté d'elle.
Elle déglutit. C'était une substance toxique pour elle, mais elle ne pouvait pas refuser.
À Tokyo, Rabbit était connue pour sa capacité à se fondre parmi les humains en mangeant leur nourriture, pourquoi en serait-elle incapable à Kosaten ? Elle était trop faible, c'était indéniable. Cependant, s'il lui avait proposé ces aliments alors cela voulait dire qu'elle donnait l'impression d'avoir faim, et c'était vrai. Son visage était pâle, son corps frêle et des cernes énormes se dessinaient sous ses yeux.
Elle ne pouvait pas rejeter son présent, il se douterait de quelque chose sinon. De sa main tremblante, elle s'empara alors du quignon de pain et en croqua un petit morceau qu'elle avala difficilement.
Une sensation désagréable lui parcourut l'estomac.

« C'est pas le moment de gerber, merde... » se dit-elle.

Et enfin, la question fatidique fut posée. Pourquoi l'avait-elle attaqué ? Parce qu'elle mourrait de faim, mais elle ne pouvait pas lui dire la vérité. Elle mentait à tout le monde, même à sa meilleure amie Yoriko, elle lui avait menti. Toka le connaissait à peine, que penserait-il ? Il la prendrait simplement pour une psychopathe qui mangeait des êtres humains pour survivre.
Il aurait peur, comme tous les autres. S'il avait su pour sa véritable nature, aurait-il prit la peine de l'aider ? Non. Il l'aurait vue comme un monstre, voilà tout.
Elle ne lui dirait rien.

« Je n'étais plus moi-même. » éluda-t-elle.

Son ton était sec. Malgré l'épuisement, son visage affichait toujours cette expression froide et distante qui la caractérisait tant.
La Goule était incapable de regarder le dragon de feu, elle gardait son regard irréversiblement rivé sur le sol. Ses membres tremblaient, l'odeur de ce dénommé Natsu qui se tenait devant elle lui faisait incroyablement envie mais la fatigue l'empêchait d'agir. Elle avait usé de ses dernières forces lors de son combat contre lui, et même si c'était un véritable supplice pour Toka de se retenir, une partie d'elle-même était heureuse de ne pas pouvoir lui faire de mal.

« Natsu...pourquoi est-ce-que tu m'as s-... »

Des frissons parcoururent son corps. Ses muscles se contractèrent et une profonde envie de vomir la submergea entièrement.
Il fallait croire qu'elle supportait moins les aliments humains depuis son arrivée à Kosaten.
Toka se leva sur ses jambes flageolantes, elle fut prise de vertiges et sa main se porta immédiatement à sa tête, ne sentant même pas le bout de pain s'échapper de celle-ci.

« E-excuse-moi...i-il faut que je sorte cinq minutes..»
chuchota-t-elle d'une voix à peine audible.

D'un pas chancelant, elle sortit de la ferme et une fois dehors, elle ne put se retenir.
Elle vomit le contenu de son estomac.
La jeune Kirishima ne s'était jamais sentie aussi faible.
Jamais.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   16/7/2016, 3:15 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima



Manger ce bout de pain ne parut pas satisfaire Toka, pas plus qu'elle n'eut l'air d'apprécier l'aliment... C'était assez visible, malgré le fait que, sans doute par politesse, elle ait tenté de le dissimuler, puisque certains rictus et grimaces de dégoût ne sont malheureusement pas contrôlables... Bien sûr, cela faisait quelques jours que ce moignon trainait au fond du petit sac qui ne quittait jamais Natsu... Mais ça ne suffisait pas pour le rendre immangeable, non ? Le mage en déduisit donc que c'était simplement dû aux goûts de la jeune fille. Parmi tous ce qu'il aurait pu lui rester, il avait fallu que la roulette de la Fortune tombe sur un plat que celle-ci n'appréciait guère... Quelle belle entrée en matière !!! Cependant, elle avala le tout sans broncher, ni remercier le chasseur de dragons...

C'est pas la politesse qui l'étouffe, elle...

Après quoi, Natsu l'avait interrogé sur la question qui le taraudait depuis le début de leur rencontre. De fait, quel était cette envie furieuse de s'en prendre aux passants et à quoi rimait-elle ? Y'avait-il une raison valable ou bien le garçon aux cheveux roses avait naïvement sauvé une folle à lier ? Bien entendu, si ses amis étaient là, ils auraient tôt fait de lui reprocher sa bêtise et sa négligence vis-à-vis de son assaillante. Toutefois, comme à son habitude, l'ardent jeune homme se fiait à son instinct beaucoup plus qu'à sa raison, et ici, ce dernier lui soufflait de chercher à voir au delà des faits. Enfin, tout ceci était vite dit, mais Toka paraissait murée dans son silence, seulement dérangé par les bruits de déglutition lorsqu'elle finit d'avaler le maigre repas offert par lui.

Une fois que cela eut été fait, elle prit la parole, enfin ! Toujours sans remerciement, même si Natsu n'en attendait pas vraiment... En tout cas, cela suffit à lui faire comprendre que son interlocutrice possédait probablement au naturel au caractère bien trempé, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds... Un caractère ressemblant à celle que le pyromancien considérait comme sa grande sœur, tant elle en avait accompli pour lui, Erza Scarlett. Jamais il n'avait vu cette dernière baisser les bras, et il savait qu'en aucune situation, elle ne le ferait, conservant sa nature farouche et guerrière. Et étrangement, le Seikajin nota une similitude avec le ton provocant qu'avait employé Toka. Même ici, le froid qui ponctuait le commentaire de cette dernière contrastait avec la chaleur proposée par lui. De plus, sa phrase était tout aussi mystérieuse et intrigante que l'aile qu'elle avait matérialisé lors de leur affrontement. La lanterne du garçon à l'écharpe était loin d'être éclairée...

Cependant, si le ton de la fille aux cheveux mauve était dur, elle fixait en revanche ses yeux vers le sol, comme si elle n'osait regarder directement celui qu'elle avait voulu abattre. Vint ensuite une interrogation à laquelle Natsu Dragnir était souvent confrontée, et ce, depuis bien plus longtemps que son arrivée à Kosaten : même à Fiore, il se trouvait du monde pour lui demander la même chose. La question existentielle la plus connue de toutes : pourquoi ? Pourquoi diable l'avait-il transporté et préservé des gardes au lieu de la laisser sur place et de passer le relai aux habitants ? Honnêtement, s'il avait dû répondre franchement, il n'en savait rien... Son caractère impulsif l'amenait fréquemment à prendre de telles décisions sans qu'il s'en soucie outre mesure. Ce dont il était sûr, c'est qu'il ne savait rien ! Mais alors que la Salamandre était sur le point de se lancer dans un discours enflammé sur les valeurs de la vie et sur son point de vue, Toka se leva d'un coup, en chancelant, et se dirigea hors du bâtiment, avertissant de la nécessité pour elle d'y rester durant 5 minutes. Le pyrokinésiste ne fit rien.

Seul... A présent, il était de nouveau seul... Natsu cogitait désormais plus que de coutume pour chercher à déterminer ce qui clochait avec Toka. L'attaque soudaine... Puis son revirement de personnalité... Ensuite son laisser-aller... Et finalement, la nourriture qui ne passait pas... Il y avait forcément quelque chose qui lui avait échappé ! En outre, la simple phrase "Je n'étais pas moi-même" prononcée par l'ailée le laissait perplexe. Fallait-il prendre cela comme une seconde personnalité présente chez la jeune fille ? Comme à chaque qu'il se sentait inutile, le fils de dragon s'énervait. Cela ne lui ressemblait pas d'attendre, mais ici, cela paraissait la seule option viable.


Et si elle en profitait pour s'enfuir ?

Interloqué par cette idée, il se glissa à son tour à l'extérieur, et fut rassuré en constatant que l'autre était toujours présente. Au moins, elle n'irait pas terroriser les citadins des alentours, même si elle ne semblait pas en grande forme. Mais, lorsque ses yeux se furent mieux accommodés à l'obscurité, il constata que la jeune fille vomissait... C'est vrai qu'elle était très pâle, mais quand même... Était-elle malade ? Avec le sentiment d'avoir observé quelque chose qu'il n'aurait pas dû, Natsu s'assit, pour la seconde fois, à l'entrée de la petite ferme. Il attendrait de voir ce qui allait se passer par la suite... Mais en revenant, Toka lui devrait une explication !!!





Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   5/8/2016, 7:38 pm

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's where my Demons Hide
Maintenant qu'elle s'était relevée, l'envie de rechercher de la viande l'avait submergée de nouveau et l'odeur que dégageait ce Natsu ne l'aidait absolument pas.
Que devait-elle faire, désormais ? Son esprit était embrouillé, totalement embrûmé. Comment avait-elle pu être aussi idiote ? Après cette scène, le mage de feu lui poserait très certainement des questions, mais Toka ne pouvait pas se permettre d'en réveler davantage sur elle-même. Personne ne devait savoir ce qu'elle était réellement.
Personne.

La Goule balaya le terrain du regard et celui-ci tomba alors sur une longue planche en bois. Elle jeta ensuite un coup d'œil à la ferme...le pyromancien se trouvait toujours à l'intérieur, semblait-il.
Elle n'avait pas d'autre choix et elle n'avait pas le temps de réfléchir, il fallait qu'elle agisse maintenant si elle voulait avoir une chance de pouvoir s'enfuir ensuite.
Toka s'empara rapidement de la planche et se dirigea d'un pas mesuré vers l'entrée, elle put alors apercevoir le mage qui lui tournait le dos.

« N'essaye surtout pas de me suivre ! » cria-t-elle.

À peine eut-il le temps de se retourner que la Kirishima avait déjà fermé la porte et posé le morceau de bois sur la poignée afin de la bloquer.
Bien, elle ne devait pas traîner, cette petite mascarade ne retiendrai pas Natsu très longtemps. Malgré son état affaibli, elle puisa dans ses dernières forces pour contourner la ferme le plus vite possible et ainsi s'enfoncer dans une petite forêt qui se trouvait juste à l'arrière. Elle n'avait absolument aucune idée de l'endroit où ça la mènerait mais tout ce qu'elle voulait, c'était être seule.

Ses pas rapides écrasaient les nombreuses feuilles mortes qui jonchaient le sol. Les branchages qu'elle tentait de repousser lui écorchaient le visage et les bras, mais elle n'y prêta pas attention et continua sa marche, il fallait qu'elle avance rapidement si elle ne voulait pas se faire rattraper par le mage. Comment avait-elle pu être aussi négligente et laisser ses faiblesses se dévoiler de la sorte ? Ce n'était pas dans les habitudes de la Goule de se montrer aussi vulnérable. Elle se trouvait dans de beaux draps, maintenant !
Sa course s'interrompit lorsque son pied se coinça dans un enchevêtrement de branches. Une douleur fulgurante parcourut sa cheville qui venait de prendre un coup assez conséquent. Bon sang ! Il ne manquait plus que ça...elle ne pourra jamais lui échapper.

La jeune Kirishima tenta de se relever en s'appuyant sur ses mains ensanglantées mais ses efforts furent vains ; elle retomba immédiatement au sol. De toute manière, elle ne pouvait plus esquiver le mage de feu à la chevelure rose, il arrivait juste derrière elle.
Que faire ? Elle devrait user de la parole, elle n'avait pas le choix. Pourquoi persistait-il autant à vouloir l'aider ? Il aurait très bien pu la laisser se faire attraper par les gardes dans la ruelle, mais il n'avait pas opté pour ce choix et il avait décidé de la sauver.
Toka ne le connaissait que depuis quelques heures mais elle avait déjà comprit qu'il s'agissait d'un garçon prêt à tout pour aider les personnes dans le besoin.
Cependant, il ne pourra rien faire pour une Goule affamée.


« Décidément..tu n'écoutes rien, hein ? Tu ne comprends pas que je ne peux pas rester près de toi ? Tu veux mourir ? Retourne chez toi et laisse-moi ici, imbécile ! »


Cria-t-elle. Les paroles de Toka étaient dures, bien décidée à repousser Natsu. Lui parler de cette manière ne l'enchantait guère, mais elle ne voulait pas lui faire de mal.
Même si elle ne le laissait pas paraître, au plus profond d'elle-même, elle recherchait vraiment quelqu'un qui pourrait la sauver de cette folie qui la consumait peu à peu.
Mais pouvait-elle lui accorder entièrement sa confiance ?

Fatiguée de tous ces évènements, Toka passa sa main entre ses courts cheveux mauves trempés de sueur, et d'une voix faible, elle ajouta :


« Cela vaudra mieux pour tout le monde, Natsu...»


En prononçant le prénom du pyromancien, la voix de la jeune fille se brisa. Elle savait que ce garçon serait sûrement la seule personne dans ce monde qui serait capable de la tirer de ce pétrin et pourtant, elle refusait son aide. Son regard restait rivé sur le sol, comment pouvait-elle le regarder dans les yeux après tout ce qu'il s'était passé ?

Que faire ? Elle ne savait pas.
Elle ne savait plus.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   14/8/2016, 5:28 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima



Finalement, Natsu jugea préférable de retourner à l’intérieur du bâtiment, en attendant que le malaise de Toka passe. Il espérait simplement qu’il n’aurait pas à patienter trop longtemps… Le mage de feu en était toujours à se demander pourquoi cette jeune fille se comportait ainsi : de fait, des personnes agissant bizarrement, il en avait rencontrés, à Fiore comme à Kosaten. Notamment, dans ce monde, les nouveaux arrivants passaient toujours par différents état aléatoires, allant de la colère, et le chasseur de dragons en faisait partie, au désespoir. Pourtant, celle-ci, si toutefois c’était bien une élue, mais le garçon aux cheveux roses doutait que son aile de flammes soit une capacité maîtrisée par les natifs, n’était pas comme les autres. Quelque chose la différenciait…

« Eh !!! »

Natsu cria ainsi, car la fille aux cheveux bleus venait de bloquer la porte avec une planche en bois, avant d’interdire au jeune homme de la suivre. Puis, elle s’était enfuie… Mais la Salamandre n’était pas décidé à la laisser s’échapper comme cela, surtout si c’était pour qu’ensuite elle continue d’attaquer les passants… De plus, il estimait qu’elle lui devait encore quelques explications, et elle ne dérogerait pas à cela. Chargeant son poing droit de son énergie flamboyante, le pyromancien explosa littéralement l’obstacle placé entre lui et celle qu’il poursuivait. Après quoi, ni une ni deux, il s’élança à sa suite.


« Reviens !!! »


Une injonction aussi bruyante que vaine… Toka sprintait avec toute son énergie et, malgré le fait que Natsu gagne peu à peu du terrain sur elle, probablement à cause de la faiblesse de cette dernière, elle ne semblait pas prête à se laisser rattraper… Tout en accélérant le plus qu’il pouvait, le fils de dragon réfléchissait au faux pas qu’il avait pu commettre, après avoir sauvé la jeune fille des gardes… Mais, il avait beau ruminer dessus, il ne parvenait pas à découvrir ce qui poussait ainsi celle-ci à fuir, alors qu’il ne souhaitait que l’aider…

La poursuite continua, et les deux se retrouvèrent bientôt dans une sombre forêt. Natsu s’enflamma légèrement pour éclairer son chemin, et ainsi garder en vue la fille en cavale. Tout à coup, il l’a vit s’effondrer, et, voyant là une chance de réduire drastiquement la distance qui les séparait, utilisa son élan et un boost ardent pour se propulser vers sa cible. Elle tentait vainement de se relever, mais semblait également souffrir. Le garçon à l’écharpe vint se placer face à elle, pour la dissuader de continuer ses efforts.


« Je t’ai enfin rattrapé !!! Maintenant, ne bouge plus, ou je vais être obligé de te faire du mal ! »


En réponse à cela, Toka traita une nouvelle fois le pyrokinésiste d’idiot. Une fois de plus… Dans ses propos, il était évident que la jeune fille cachait un secret, motivation sans aucun doute de ses actes depuis que Natsu l’avait rencontré, ou plutôt, depuis qu’il s’était fait agressé. Un secret qui pourrait même lui coûter la vie, à entendre son interlocutrice… Mais le bouillonnant jeune homme ne l’avait coursée pendant tout ce temps pour s’entendre dire cela, puis repartir, selon la demande de l’autre, et ça, il fallait bien qu’elle le comprenne.


« Écoute ! Je ne sais pas ce que tu caches, ni pourquoi tu me fuies, mais je peux te dire une chose : je ne mourrai pas ici, et certainement pas sous tes coups. Tu as pourtant vu toute à l’heure que tu avais le dessous… Alors pourquoi t’obstiner ? »


Toka insista, en indiquant que cela serait sans doute pour le mieux et pour tout le monde. Néanmoins, elle avait en face d’elle le plus têtu des chasseurs de dragons, et le Dragnir n’était pas prêt à la laisser ainsi, dans sa tourmente et ses problèmes.

« Je ne crois pas que cela vaille mieux pour tout le monde, Toka… Tu penses peut-être qu’en t’isolant, tu résoudras toute seule tes problèmes ? Ca, comme je ne sais rien de toi, je ne peux pas te contredire. En revanche, il s’avère que tu mets en péril la vie des habitants de Kansei, et ça, je ne peux pas te le permettre. Donc, ou bien tu me dis ce qui ne va pas, ou bien je vais être obligé de te ramener aux gardes qui s’en donneront à cœur joie pour faire souffrir leur petite nouvelle, surtout étant donné ton sexe… Tu dois savoir comme moi le peu de respect que ces hommes ont pour ceux qui sont enfermés. »


Natsu parlait durement, mais au fond, il voulait que Toka comprenne ce qu’elle risquait à continuer de vivre ainsi. Peut-être qu’elle persisterait dans son mutisme le plus total… Dans ce cas, le Seikajin n’aurait d’autre choix que de mettre en application sa menace, même si ce n’était pas de gaité de cœur. Après tout, si elle préférait refuser son aide, ce qu’il advenait d’elle par la suite ne l’intéresserait plus… Avant de laisser l’obscurité envahir totalement les environs –ce qui aurait offert une opportunité de fuite à la fille–, il rassembla quelques bouts de bois mort et alluma vite un petit feu de camp.


« Que choisis-tu, Toka ? »




Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   23/8/2016, 5:32 pm

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's where my Demons hide...


Le soleil se couchait peu à peu, le ciel s'assombrissait et la forêt commençait à plonger dans l'obscurité. Si Natsu n'avait pas usé de ses flammes pour éclairer les bois, ils se seraient retrouvés dans un noir total.
Ce garçon...plus Toka le regardait et plus il lui faisait penser à Kaneki. Cette lueur qui brillait dans ses yeux, déterminé à l'aider à se sortir de ce cauchemar éveillé. Le pyromancien lui tendait une main tout comme la Goule borgne le faisait lorsque Toka en avait le plus besoin.
En avait-elle besoin actuellement ? La réponse était évidente.

Téméraire était l'adjectif parfait pour qualifier ce jeune homme. Il n'avait pas peur du danger ni de l'inconnu.
Il s'aventurait sur un terrain dangereux en essayant de la connaître, mais il ne le savait pas encore.
Il ne connaissait pas la raison pour laquelle elle l'avait attaqué ; il devait sûrement penser que ce n'était qu'une criminelle recherchée. Et pourtant, ce n'était pas cela du tout. Tout ce qu'elle voulait, c'était le sauver. Le sauver d'une créature affamée et totalement hors de contrôle qui n'était personne d'autre qu'elle-même.


« Il ne s'agit pas de combat ou quoique ce soit d'autre, Natsu. C'est bien plus compliqué que ça. » souffla-t-elle, toujours aussi faible.


Elle marqua une pause, écoutant les avertissements du mage de feu. Pourquoi s'obstinait-elle à vouloir résister ? Au plus profond de son âme, elle savait pertinemment qu'il n'y avait aucun échappatoire possible. Elle n'avait aucun autre choix que de se confier, continuer à montrer de la résistance serait une perte de temps car elle était prise au piège.

Ouvre les yeux et accepte la réalité.

Il était rare que Toka laisse transparaître ses émotions. Depuis la mort de son père, elle avait décidé de vérouiller son cœur et de ne plus jamais se laisser submerger par ses sentiments. La petite Toka souriante et aimable avait totalement disparu pour laisser place à une jeune fille solitaire, froide et distante.
Mais quelques rares personnes étaient capables de faire renaître son caractère qu'elle avait étant enfant. Tous ses camarades de l'Anteiku qui étaient également des Goules mais aussi Yoriko, une jeune humaine de sa classe qu'elle considérait comme sa meilleure amie. Dans un coin de sa mémoire, la Kirishima gardait les souvenirs des bons moments passés ensembles. Ces souvenirs qui lui permettaient de ne pas perdre espoir dans ce nouveau monde.  
Ce Natsu...n'était-elle pas prête à dévérouiller cette serrure pour le faire entrer dans cette petite élite ?
Sa décision était prise, Toka ne le fuirait plus. Elle allait lui accorder sa confiance, en espérant qu'il en soit digne.
Inspirant une bonne goulée d'air frais, la Goule se lança :


« Dans mon monde, pour les créatures de notre genre, on ne vit pas. On survit. Chez nous, la société est divisée en deux parties, d'un côté tu as les humains et de l'autre tu as ...les Goules. »


Rien que le nom de leur espèce ne semblait pas rassurant. Elle laissa ce mot s'évanouir dans l'air pour reprendre :


« J'en suis une. Les hommes ont peur de nous et tu veux savoir pourquoi ? Parce que les Goules ne peuvent pas tenir plus de trois semaines sans se nourrir, et la seule nourriture qu'on peut avaler sans la vomir ensuite, c'est la viande humaine. »


Son ton était grave, presque terrifiant. Dans cette forêt où il régnait une atmosphère lugubre, les deux élus semblaient être seuls. On ne pouvait entendre que les murmures des feuillages et le bruit du vent qui commençait à souffler de plus en plus fort.  Comment allait réagir Natsu, désormais ? Allait-il fuir la demoiselle ? Allait-il la regarder de la même manière que les inspecteurs du CCG dont la seule fonction était de tuer ces créatures ?
Mais elle ne pouvait pas revenir en arrière, il n'y avait plus de retour possible.
Une goutte d'eau tombée du ciel vint  effleurer la joue de Toka, mais elle n'y prêta pas attention. Levant son regard fatigué vers le pyromancien, elle continua :


« Je n'ai jamais demandé ça...je n'ai jamais voulu vivre comme ça. On nous juge pour ce que l'on est, sans voir ce que l'on ressent réellement. Et pourtant...nous avons un cœur, nous aussi.  »


Dans sa voix, on pouvait ressentir la rage qu'elle éprouvait car elle ne pouvait cesser de penser à la maman de la petite Hinami, tuée par les inspecteurs du CCG. Avait-elle commis un crime en emmenant sa fille acheter un livre dans une librairie ? Voilà pourquoi Toka vouait une haine profonde envers eux.
Ils l'avaient tuée en voyant une Goule et non pas une mère.


« Je ne veux pas te manger. À Tokyo, je ne me nourrissais que de cadavres. »


Tout avait été dit, maintenant. Cela ne l'étonnerait absolument pas s'il décidait de la livrer aux forces de l'ordre.
Malgré l'expression épuisée qu'arborait son visage pâle et les énormes cernes qui se dessinaient sous ses yeux, Toka parvint à lui adresser un léger sourire.


« M'enfin...de toute façon je ne pense pas que je le pourrais. Tu ne serais pas comestible. » ironisa-t-elle sur un ton moqueur.


Aussi étrange que cela puisse paraître, Toka n'était plus autant attirée par l'odeur que dégageait ce garçon. C'était probablement à cause de son pouvoir de feu. Peut-être n'était-il pas complètement humain ? Même s'il n'y avait maintenant aucune chance pour qu'il ait confiance en elle, la Kirishima se sentait vraiment soulagée de ne plus vouloir le dévorer. Bien qu'elle souffrait intérieurement et que la faim lui tiraillait l'estomac, elle était sincèrement heureuse.

Mais qu'allait-il se passer, à présent ? Comment la regarderait-il ? C'était évident qu'il aurait peur et pourtant, au plus profond d'elle-même, Toka espérait qu'il puisse être celui qui réussirait à la changer.
Elle se risqua à lui poser la question.


« Tu as peur, Natsu ? Est-ce que...tu me vois comme un monstre, toi aussi ? » demanda-t-elle, dans un chuchotement.


Es-tu comme les autres, mage de feu ?
Ou bien es-tu différent ?


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   4/9/2016, 6:22 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima


Ambiance

Une nouvelle fois, les paroles prononcées par Toka demeurèrent aussi obscures que la nuit qui les entourait peu à peu de ses bras. Seule la flamme dansante et crépitante éclairait désormais les alentours. Cela aurait tôt fait d’attirer des prédateurs, si toutefois il y en avait dans le coin… Mais Natsu ne s’en inquiétait guère, à dire vrai, toute son attention était focalisée sur la jeune fille qui lui faisait face. Aucun mot ne pouvait qualifier à sa juste valeur celle-ci. Inatteignable, impossible à cerner, incompréhensible n’auraient fait qu’effleurer une vérité pour l’heure hors d’atteinte…

Les secondes qui suivirent furent marquées d’un long silence. D’une part, le mage ne savait plus quoi dire pour convaincre son interlocutrice de le laisser l’aider. Il estimait s’être montré assez patient avec elle : à présent, le choix qui impacterait sur les évènements à venir reposait dans le creux des mains de la jeune femme aux cheveux mauves. Seule elle pouvait décider de son avenir… Seule elle pouvait décider du rôle que tiendrait le chasseur de dragons : allié ou ennemi. Il était rare que Natsu reste ainsi sans agir, sans parler, sans se battre, sans rien faire en fait. D’ordinaire, cette boule de nerfs bouillante était inarrêtable, sauf par quelques membres de la guilde, dont Erza et le maître lui-même. Mais Kosaten, et notamment les rencontres qu’il y avait faites avaient changé légèrement sa nature : si le garçon aux cheveux roses demeurait une tête brûlée, il pouvait en revanche se montrait discret quand il le fallait et savait désormais attendre. Attendre…


N’empêche, je me demande vraiment ce qui cloche chez elle… D’abord, elle m’agresse… Je la sauve, mais elle s’enfuit…

La réponse ne tarda pas plus. L’autre, après une grande inspiration, qui ne faisait que démontrer, si c’était encore nécessaire, la difficulté et la lourdeur de cet aveu, prit la parole. Et commença à expliquer. Au début, ce n’était pas très clair pour Natsu. De fait, Toka lui mentionna implicitement le fait qu’elle était une élue elle-aussi, ce dont le Seikajin se doutait depuis qu’il avait été la victime de l’aile enflammée de cette dernière. Ainsi, la fille aux cheveux sombres expliqua qu’elle venait d’un monde où deux espèces se côtoyaient : les hommes et les Goules. Une ultime note grave sur ce dernier terme signifia bien au pyromancien que ce groupe était assorti d’une terrible malédiction, ce qui fut corroboré par la suite lorsque la Goule, car elle révéla en être une, poursuivit ses informations.

Les Goules étaient craintes par les humains, et cela avait une cause bien précise. Pour une raison mystérieuse, cette espèce se nourrissait exclusivement d’hommes, car c’était la seule chose que leurs estomacs supportaient. Des anthropophages forcés… Natsu comprenait mieux pourquoi Toka avait régurgité ce qu’il lui avait offert en nourriture. Et il comprenait avec horreur pourquoi il s’était fait agressé. S’il n’avait pas su se défendre, il serait probablement à l’heure qu’il est le repas de celle-ci. Le pyrokinésiste aurait pu avoir pitié du triste destin de l’autre, mais un détail subsistait, sur lequel il ne pouvait lui pardonner. Mais il lui demanderait plus tard, car déjà la jeune fille reprenait ses propos, alors que quelques fines gouttelettes de pluie commençaient à humidifier les cheveux du fils de dragon.

Natsu n’avait pas dit un mot. Toka, quant à elle, avouait son désespoir et son impuissance face à sa condition de Goule. Elle affirma posséder elle aussi des émotions, point sur lequel le garçon à l’écharpe ne pouvait que la croire, au vu des larmes qu’il avait vu perler sur son visage, ainsi qu’à la lutte intérieure qui avait paru faire rage en elle, lorsque la Salamandre avait repris le dessus dans leur court affrontement. Mais la fille ajouta une remarque, qui réveilla la rage enfouie par l’élu des flammes un peu plus tôt, lorsqu’elle prétendit ne se nourrir chez elle que de cadavres.


« Que de cadavres, hein ?! Et moi alors ?! Je suis un cadavre, peut-être ?! Que ce serait-il passé si je ne m’étais pas défendu toute à l’heure ? Que ce serait-il passé si tu m’avais battu ? Je serais maintenant dans ton estomac, par vrai ? C’est ça qui me choque, Toka ! Que tu aies des émotions, que tu aies un cœur, que tu sois victime de ton destin, je veux bien te croire. Moi-même, je ne suis en réalité qu’un démon créé par le pire mage noir que mon monde aie jamais connu pour remplacer son petit frère. Je dois tuer mon créateur et propre frère pour sauver mes amis ! Alors je ne peux que comprendre ta douleur, si toi aussi tu as perdu des proches Goules, ou que tu as toi-même failli perdre la vie. Mais, en tant que chasseur de dragons, en tant qu’élu, en tant que presque-humain, je ne peux pas tolérer que tu prennes la vie d’autrui pour ton compte. Tu dis que tu ne te nourrissais que de cadavres là d’où tu viens, pourquoi ne fais-tu pas de même ici ? »

C’est là que Natsu se rendit compte qu’il s’était brusquement levé et avait haussé d’un ton pour manifester son désaccord. Il se radoucit alors et se rassit. Après quoi, Toka plaisanta en lui avouant que de toute façon, elle ne pourrait sûrement pas le manger. Il lui sourit en retour, content qu’elle retrouve un peu de joie. Finalement, après un nouveau blanc, elle lui demanda s’il avait peur, s’il la voyait désormais comme un monstre sanguinaire. Avant de répondre, l’ardent jeune homme prit quelques instants pour réfléchir, puis il planta son regard de braise dans les yeux mauves de la Goule.


« Peur ? Non… Est-ce que je te vois comme un monstre ? Non… Comme je te l’ai dit, je suis moi-même un démon d’apparence humaine… En fait, je ne te voie pas différemment d’avant, mais je te comprends mieux… Je suis toujours contre le fait que tu t’en prennes à des humains innocents, mais je sais désormais que tu as besoin de te nourrir. Ce que je serai pour toi, tu en es la seule décisionnaire. Continue sur cette lancée et tu trouveras en moi un ennemi dressé sur ta route. Redeviens comme tu l’étais dans ton monde et je deviendrai un allié sur lequel tu pourras toujours t’appuyer, un ami si tu le désires. Une nouvelle fois, que choisis-tu, Toka ? »


Pour la seconde fois, Natsu se montrait très cru dans ses paroles. Il espérait juste que la jeune fille, qui paraissait ne pas avoir de mauvaises intentions, n’abuserait de la naïveté du garçon pour s’en débarrasser par la suite, mais plutôt qu’elle considèrerait son offre d’aide avec attention. Décidément, il avait vraiment le chic pour se mettre dans des situations peu communes…




Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   30/10/2016, 2:59 am

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's where my Demons hide...


En entendant les paroles de Natsu, la jeune Goule réalisa à quel point cela avait été stupide de sa part d'agir de la sorte. Elle aurait dû se montrer plus forte et plus courageuse. Elle aurait dû combattre cette faim qui lui tiraillait violemment l'estomac et ce, par tous les moyens. Lorsque le mage était entré dans cette ruelle, elle aurait dû s'enfoncer immédiatement dans la pénombre au lieu de s'élancer sur lui. Ainsi, elle ne se serait pas retrouvée dans cette situation périlleuse et inconvenante.
Oui, elle aurait dû. Mais en aurait-elle été réellement capable ? Cette douleur intense qu'elle avait ressentie...jusqu'à ce jour, elle n'avait encore jamais été confrontée à cela.

Les paroles de Natsu étaient dures, mais vraies. Il était clair que ce garçon n'était absolument pas du genre à mâcher ses mots, tout comme la jeune Goule. Cependant, Toka devait l'éclairer sur ses intentions qu'elle avait dans cette ruelle de Kansei. Elle devait lui dire que ses attaques ne lui étaient pas destinées dans le but de lui faire du mal, mais qu'elles avaient pour objectif de le faire partir. Peut-être comprendrait-il alors à quel point le travail qu'elle avait dû faire sur elle-même pour se retenir de le dévorer sur place était considérable.  
Un long silence avait enveloppé les deux élus, désormais. Quelques fines goutelettes de pluie s'écrasaient sur le sol, tandis qu'un vent frais se dispersait gracieusement entre les courts cheveux mauves de la Goule. Une feuille balayée par le vent vint se poser à ses pieds.

« Je ne t'aurais pas mangé, Natsu. Si je t'ai frappé tout à l'heure...c'était pour que tu t'en ailles. »


Un léger sourire étira ses lèvres. Elle pouvait désormais ressentir la joie d'avoir confié ce qu'elle avait sur le cœur. Toka ne regrettait pas d'avoir dit la vérité à son sujet au pyromancien. Ce qui avait été fait était inchangeable, elle ne pouvait pas revenir en arrière. Tous les choix qu'elle avait effectué, elle en était la seule responsable. Et comme venait de l'affirmer le mage de feu, ses choix futurs, elle en serait la seule décisionnaire.
Ami ou ennemi. L'un ou l'autre. Il n'y avait pas d'alternative possible.


« Il y a quelque chose qui cloche avec toi. Dis-moi pourquoi est-ce que tu veux absolument m'aider ? »


Faible d'esprit. Voilà ce qu'elle était. Il suffisait seulement que ses amis ne soient plus à ses côtés pour qu'elle enchaîne les erreurs. Seule, elle se sentait perdue, totalement désorientée. "Rabbit", disaient-ils ? Il n'en n'était rien. En réalité, sa véritable peur, c'était de se retrouver toute seule. Sans aucun ami pour la soutenir, elle avait l'impression d'avoir perdu une partie d'elle-même, car c'était grâce à ses camarades qu'elle était devenue la femme qu'elle était aujourd'hui.
Si elle voulait devenir plus forte dans ce nouveau monde appelé Kosaten, elle devra trouver des personnes sur qui elle pourrait s'appuyer en cas d'ennui, car seule, elle ne parviendrait jamais à s'en sortir, à avoir le courage et la volonté d'avancer pour récupérer sa force d'autrefois.
Ce Natsu...Toka avait vu cette lueur de détermination qui brillait au fond de ses yeux, cet entêtement dont il avait fait preuve pour essayer de comprendre ce qui n'allait pas avec la Kirishima et cette énergie qu'il avait déversé pour lui faire ouvrir les yeux et accepter la réalité. Il était un démon à l'apparence humaine et devait tuer son propre frère ainsi que son créateur pour sauver ses amis. Ce garçon était courageux, c'était indéniable. Il lui avait fait comprendre qu'elle n'était pas seule, et qu'il devait lui aussi affronter une réalité dure et cruelle. Il avait réussi à faire naître un espoir dans le cœur de la jeune Goule qui pensait que tout était perdu.
Oui, elle n'était plus seule, désormais.

Un éclair, fugitif, traversa le ciel parsemé de nuages sombres. Toka leva immédiatement son regard vers l'immense azur recouvert d'un voile noir, afin de cacher les larmes qui s'étaient écoulées le long de ses joues.
La pluie se mit à tomber de plus en plus, sur le pyromancien et sur le visage de la Goule, déjà recouvert de larmes.


« Natsu, ta témérité te perdra. Mais...»


Elle appuya sa main endolorie contre le tronc d'arbre qui se trouvait près d'elle et, lentement, elle se releva sur ses jambes flageolantes. Sa douleur à la cheville se manifesta brusquement, mais elle parvint tant bien que mal à l'ignorer. Elle essuya ses larmes à l'aide de sa manche mais elles furent aussitôt remplacées par des gouttes de pluie.
Le visage de Toka s'était adoucit et elle adressa un léger sourire au pyromancien. Le regard de la Goule traduisait clairement ce qu'elle ressentait à l'instant.
De la reconnaissance.


« ...Mais merci. Merci de m'avoir ouvert les yeux. Il a suffit que je me retrouve séparée de mes amis pour que je perde totalement espoir.»

Ses poings se serrèrent et son visage avait prit une expression plus assurée, maintenant. Elle ne baissera plus jamais les bras.

« Je ne veux pas être aussi faible. Grâce à toi, la volonté de me battre est revenue en moi. Me battre contre mon instinct de Goule mais aussi pour redevenir la Toka que j'étais avant. Alors merci. »

Elle laissa son dernier mot s'évanouir dans l'air du soir.

C'était une page qui se tournait et une nouvelle vie qui commençait...


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   11/11/2016, 4:42 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima


Après la tirade enflammée de Natsu s’ensuivit un long moment de silence, rompu uniquement par le clapotis régulier des gouttes de pluie. Le feu magique allumé par le chasseur de dragon peinait à survivre dans ces conditions : même si le garçon aux cheveux roses avait retrouvé un bon niveau de puissance depuis son arrivée à Kosaten, il était loin de pouvoir rivaliser avec la Nature elle-même. En conséquence, ce n’était plus qu’une simple question de temps avant que cette lueur ardente ne rendre l’âme, ce qui laisserait le Dragnir à la merci des bêtes sauvages et de la furie de la goule si elle faisait le mauvais choix…

Finalement, Toka reprit la parole, commençant par expliquer son attitude lorsqu’elle avait attaqué Natsu. En réalité, d’après elle, c’était uniquement pour qu’il prenne peur et s’enfuie qu’elle s’en était prise à lui. Cet aveu laissa le garçon à l’écharpe complètement perplexe : certes, il avait effectivement vu que la jeune fille semblait lutter contre elle-même à ce moment… Cependant, il n’oubliait pas la lueur assassine qui avait brillé dans ses yeux, ainsi que cette aile enflammée qui s’était dangereusement approchée de ses points vitaux…

Et bien sûr, un simple « Dégage ! » n’aurait pas suffi…

Après quoi, la fille aux cheveux mauves sourit, et ce de manière sincère pour la première fois depuis qu’ils s’étaient rencontrés. Elle paraissait apaisée, fait que Natsu eut tout le loisir de noter. Lorsqu’elle rouvrit la bouche, c’était pour sermonner une énième fois le pyromancien. Comme beaucoup de monde avant elle, Toka ne comprenait pas pourquoi ce dernier s’échinait tant à aider les autres, sans même les connaître. La plupart reprochait au Seikajin sa naïveté et son impulsivité. Comme à chacun d’entre eux, celui-ci répondit avec un grand sourire, frottant sa main dans ses cheveux humides :

« C’est comme ça ! Je ne me l’explique pas non plus, mais… Je ne peux pas laisser les gens dans la difficulté… Dès que quelqu’un a un problème, il FAUT que j’aille l’aider, même si c’est un piège ! »

Cette réponse le faisait passer pour l’idiot du village, mais il ne s’en souciait guère. Toka s’était montrée sincère à son égard, il se devait donc de faire de même. Peut-être ne pourrait-elle par comprendre cette philosophie, mais au moins il lui avait offert la réponse qu’elle souhaitait.

La goule remercia la Salamandre d’avoir partagé son point de vue, permettant ainsi à cette première de voir ce monde sous un angle différent : malgré la perte de son véritable chez soi, elle devait continuer à vivre comme avant. Une étape par laquelle était également passé Natsu.

« Tu sais, chaque élu traverse ce que tu vis actuellement… Quand je suis arrivé ici, quand j’ai compris la sinistre réalité, quand j’ai constaté la perte des êtres qui m’étaient chers, j’étais partagé entre le désir de tout détruire par vengeance et le désespoir absolu… Mais la présence d’autres élus, plus vétérans dans ce domaine, m’a aidé à sortir de cette impasse. Aujourd’hui, c’est à mon tour de te montrer le chemin. A toi de le suivre et d’en poursuivre le tracé. »


La tête brûlée était soulagée de constater que ce discours n’avait pas été énoncé en vain : Toka semblait désormais différente, comme elle le disait elle-même, ce qui faisait chaud au cœur. En l’aidant ainsi, Natsu remboursait une partie de la dette qu’il avait envers Kachou.




Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Invité Invité

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   1/1/2017, 3:18 am

« Everything is ‘terrible ?’ Don’t make me laugh. So what about me…for me, it’s been terrible since I was born. »
It's where my Demons hide...


Son sourire...Il avait l'air si sincère mais en même temps tellement innocent.
Il lui affirma que lorsqu'il était arrivé dans ce monde, il avait lui aussi été à la limite de perdre complètement espoir. Mais grâce à d'autres élus plus compétents, il s'en était sorti. Ainsi, c'était exactement la même chose qu'il faisait avec Toka. Il lui offrait son aide pour éviter qu'elle ne sombre dans le désespoir également.


« Même si c'est un piège, hein ? » répéta-t-elle, dans un chuchotement.



Aux côtés de Natsu, la Goule se sentait envahie par un sentiment de nostalgie très fort. Plus le pyromancien parlait, et plus Toka voyait en lui l'image de son ami d'autrefois : Kaneki. Il lui ressemblait tant dans sa façon de se comporter, qu'elle ne parvenait pas à en être insensible.
C'était peut-être la raison pour laquelle la Kirishima avait accepté son aide. Parce que la Goule borgne avait agit de la même façon avec elle. Il avait lui aussi cette envie incessante d'aider les autres et de ne pas les laisser dans la difficulté.
Elle avait fait confiance à Kaneki, tout comme elle faisait confiance au chasseur de dragons, désormais.


« Tu me rappelles quelqu'un, Natsu. Un ami qui m'est très cher. » lui dit-elle tout en esquissant un léger sourire.


L'image de Kaneki se faisant capturer par Aogiri surgit soudainement dans son esprit.
Elle secoua brusquement sa tête, se chassant alors ces souvenirs qui ne cessaient de ronger la jeune fille depuis son arrivée à Kosaten. Ce n'était pas le moment de penser à cela.

La pluie qui tombait sur les deux élus était légère, mais glacée. Il était peut-être temps pour eux de retourner dans la petite ferme où Natsu avait emmené Toka une heure plus tôt, au moins le temps que la pluie cesse. D'autant plus que le feu qui entourait ses mains s'éteignait peu à peu. S'ils ne se dépêchaient pas, ils se retrouveraient dans l'obscurité totale et par conséquent, vulnérables face aux animaux nocturnes.


« Il faudrait qu'on sorte d'ici rapidement. » conclût-elle.


Elle se mit en route immédiatement, sans attendre l'accord du mage. Afin de passer à autre chose, Toka reporta son attention sur le pyromancien. Dès leur rencontre, il n'avait été question que de la jeune Goule et de sa vie à elle, mais elle n'avait pas appris grand-chose sur le mage de feu. Il fallait bien avouer que les conditions de leur rencontre ne leur avait pas vraiment permis de faire connaissance correctement.
Toujours en regardant droit devant elle, Toka se décida alors à lui poser une question qui ne cessait de lui tarauder l'esprit depuis qu'elle avait rencontré ce garçon.


« Si ton odeur ne m'attirait plus, c'est parce que tu n'es pas complètement humain ? »


D'où lui venait cette capacité à pouvoir maîtriser les flammes aussi aisément, mais surtout sans se brûler lui-même ? Il parvenait à entourer ses mains de feu sans se faire une seule égratignure. C'était fascinant, mais en même temps tellement étrange.
Elle se souvenait de ses paroles dites plus tôt, celles-ci résonnaient en elle comme un écho : "Moi-même, je ne suis en réalité qu’un démon créé par le pire mage noir que mon monde aie jamais connu pour remplacer son petit frère."


« Tu as dit tout à l'heure que tu étais un...démon, c'est ça ? Qu'est-ce que ça signifie exactement ? » demanda-t-elle, en fronçant légèrement les sourcils.


Cela paraissait si invraisemblable aux yeux de la jeune Goule. Ce garçon souriant qui avait un visage rayonnant respirant la joie et le bonheur, qui avait l'air si naïf et innocent... était un démon ?
C'était inconcevable.



Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   8/1/2017, 7:02 pm





It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima


Toka mit en garde une nouvelle fois Natsu, indiquant qu’il était possiblement en train de se faire piéger… Pourtant, cela ne fit en rien déchanter le mage de feu… Il avait déjà annoncé les raisons qui le poussaient à agir ainsi. Il était hors de question pour le chasseur de dragons de faire demi-tour maintenant… D’autant plus que cette discussion n’avait pas vraiment l’allure d’un piège… Souriant encore à la fille aux cheveux mauves, il lui répondit sur le même timbre qu’elle :

« Même si c’est un piège… »


Natsu sentait qu’il était proche d’atteindre ses limites magiques. Bientôt, l’averse suffirait à essouffler ses flammes chaudes, qui s’éteindraient alors complètement, les laissant à la merci de l’obscurité et de ses prédateurs. Il n’avait pas peur de cette issue, mais devait s’avouer que ce n’était pas non plus ce qu’il souhaitait… Toka avoua que le garçon aux cheveux roses lui faisait penser à l’une de ses connaissances. Cependant, n’ayant pas plus d’informations à ce sujet, celui-ci ne sut pas trop quoi répondre.

Pourtant, cette réplique réveilla chez l’ardent jeune homme un sentiment étrange. Lui aussi avait eu une sensation de déjà-vu lorsque son interlocutrice avait révélé sa nature de goule. Natsu était persuadé d’avoir déjà rencontré quelqu’un, un élu aussi, de semblable à Toka. Il se concentra, en fouillant ses vieux souvenirs… Et puis, dans un flash, il revit finalement le visage du type aux cheveux blancs.

« Toi aussi, Toka ! Tu me rappelles ce gars, là… Hum… Il s’appelait… Kaneki Ken, je crois. Une goule aussi. Tu le connais ? »

Natsu avait discuté avec Kaneki, un soir à Yuki. Mais ils s’étaient perdus de vue depuis, et tant de choses s’étaient passées… Mais à présent, tout lui était revenu. Le garçon à l’écharpe observait la réaction de l’autre.

Finalement, Toka indiqua qu’elle voulait elle-aussi bouger. D’ailleurs, elle se releva et reprit la direction de la ville sans attendre la réponse du Dragnir. Cela lui arracha un nouveau sourire. Décidément, cette jeune femme n’était pas comme les autres… D’un bond, il se remit sur ses jambes à son tour et hâta le pas pour ne pas se laisser distancer. Elle lui reposa une question, à propos d’un sujet qui le mettait mal à l’aise : sa nature de démon. Bien sûr, il lui en avait parlé, espérant l’aider à comprendre qu’elle n’était pas seule… Mais maintenant, il devait en assumer les conséquences…


« Ouais, je suis un démon. Enfin, je mange, je bois, je dors, je bouge comme un humain normal. Je peux aussi me faire blesser. Mais, en réalité, je ne suis que la création d’un mage noir nommé Zeleph Dragnir… Après, au niveau de l’odeur… Bah, on m’a toujours dit que je ne sentais pas comme les autres. Salamandre, dragon, feu, démon… Mais pas humain… »

Zeleph… Natsu en avait même oublié son existence, obnubilé par sa défaite contre Zayro Jinn… Le fils de dragon devait absolument retourner à Fiore pour le battre. Quoi qu’il lui en coûte… Mais ce n’était pas le moment d’y penser… Pour l’heure, la Salamandre devait s’assurer que Toka puisse se réintégrer facilement.




Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1438
Yens : 231
Date d'inscription : 12/04/2016
Age : 18

Progression
Niveau: 131
Nombre de topic terminé: 56
Exp:
7/12  (7/12)
avatar
Natsu Dragnir 火 Légende ardente de Seika 火

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   10/3/2017, 9:31 pm

HRP:
 




It's where my Demons hide...
feat. Toka Kirishima


Le retour se passa assez tranquillement. Le nom de Kaneki Ken ne semblait pas avoir évoqué quoi que ce soit chez Toka, ou tout du moins elle avait choisi de conserver cette part pour elle. Après tout, la goule n’avait pas non plus à tout raconter. Certes, ils avaient tous deux longuement pu discuter à propos de leurs conditions différentes des humains classiques, mais la nature de la jeune femme semblait la pousser à agir prudemment, à se détacher des autres et à se renfermer sur elle-même…

Au final, Kansei fut rapidement rejointe : Toka n’avait pas eu le temps de fuir bien loin… Au moins, les lueurs de la ville suffisaient à chasser l’obscurité qui s’était installée peu à peu avec la nuit… C’est ici que les chemins des deux élus se séparaient…

« Voilà, on est de retour ! Je vais te laisser maintenant, tu es libre de faire ce que tu veux ! Tâche de tenir tes engagements et prends soin de toi ! A la revoyure, Toka ! »

Et puis le Dragnir s’en fut, à la recherche de la première auberge qui ferait l’affaire : le mage avait juste besoin d’un toit pour dormir et d’un repas… Il visiterait la capitale le lendemain.




Je ne suis pas seul... Ils parlent à travers moi... Leurs voix... Leurs sentiments... Ce n'est pas ma seule puissance... Leur volonté... M'encourage, me supporte... Me donne la force de me relever ! Je sens la puissance de mes amis traverser mon corps !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

-



MessageSujet: Re: It's where my Demons hide...   

Revenir en haut Aller en bas
It's where my Demons hide...
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ϟ where my demons hide. (theodore)
» Dragomir ▽ IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
» MILENA • I can remember everything. I think it's where my demons hide.
» JULES ✗ It's were my demons hide
» Look Into My Eyes... It's Where My Demons Hide...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Manga Multiverse ::  :: République de Minshu :: Capitale de Kansei-


Crédits : Design : Phoenix & Pingouin Règlements & Contexte : Phoenix
Forum optimisé pour Google Chrome.